Principal

Kyste

Tumeur maligne sujette à la prolifération et aux métastases - cancer du rein: pronostic après ablation et durée de vie du patient

Le pronostic du cancer du rein après le retrait peut être différent. Tout est lié à l'état de santé général du patient, à son âge et à la présence de maladies concomitantes. Le nombre de personnes vivant avec ce diagnostic dépendra du moment où le traitement a été commencé. Par conséquent, plus tôt le problème est découvert, mieux c'est. Si le patient après l'opération se conformera à toutes les prescriptions du médecin, il pourra vivre une vie pleine pendant de nombreuses années.

Quand retirer un rein

L'ablation d'un rein d'un cancer peut empêcher la propagation des métastases à d'autres organes. En plus du néoplasme lui-même, les tissus voisins sont également éliminés..

Après une chirurgie rénale, la période de rééducation dure assez longtemps. Il consiste à suivre les recommandations du médecin et une bonne nutrition. Si le patient ne suit pas toutes les instructions, cela entraînera le développement de complications, une rechute de cancer et la mort.

Par conséquent, si le cancer du rein a été traité par ablation d'organes, vous devez:

  1. Tempérer le corps.
  2. Évitez de boire de l'alcool et des cigarettes, n'entrez pas en contact avec des substances chimiques et radioactives, des personnes souffrant d'infections virales.
  3. Subir régulièrement des examens par un oncologue, passer des tests. Cela aidera le médecin à surveiller la dynamique de la récupération et à suivre le cours de la période de réadaptation..
  4. S'il n'y a pas de contre-indications, afin de maintenir l'équilibre hydrique dans le corps, le patient continue d'être traité par thérapie par perfusion. Il consiste à utiliser de l'eau chaude propre et des infusions d'églantier. Les autres liquides sont interdits..
  5. Suivez les règles de la nutrition. Le régime devrait être composé de fruits et légumes, de soupes faibles en gras, de poulet, de légumes en purée, de jus naturels et de produits laitiers.

Le cancer peut-il être complètement guéri?

Tous les experts soutiennent que le traitement devrait commencer dès les premiers symptômes de la maladie. Seulement cela augmentera l'espérance de vie et augmentera les chances de guérison..

Le stade de la maladie a une grande influence sur le pronostic:

  • si un cancer du rein de stade 1 se produit, le néoplasme est petit et le processus malin ne s'étend pas au-delà de l'organe, le patient a toutes les chances de se rétablir complètement. Le stade 1 est plus facile à traiter que les autres, mais il est nécessaire de le réaliser uniquement à l'aide de méthodes modernes, et la période de réadaptation doit se dérouler dans des cliniques spécialisées;
  • Le stade 2 de la maladie se caractérise par des symptômes prononcés: la douleur dans les reins est dérangeante, des impuretés sanguines apparaissent dans l'urine. Cela indique le développement de la tumeur. Mais le cancer du rein de stade 2 a également de bonnes prédictions. Si le système lymphatique n'est pas affecté, alors le plus souvent, il est possible d'obtenir une rémission de cinq ans;
  • Le cancer du rein de stade 3 est caractérisé par le développement de métastases. Cela réduit les chances de succès et ne garantit pas que le patient survivra pendant cinq ans. Même un traitement de chimiothérapie n'élimine pas complètement les cellules malignes, les métastases continuent d'affecter le corps, se propageant aux poumons, au foie et à la moelle osseuse;
  • La quatrième étape est considérée comme la plus difficile. La chimiothérapie et la radiothérapie donnent au patient une chance de vivre pas plus de deux ans.

L'élimination d'une tumeur cancéreuse par chimiothérapie donne initialement de bons résultats. Mais avec le développement du processus pathologique, les cellules malignes développent une résistance au traitement. Par conséquent, le cancer du 4ème et du 3ème degré est difficile à traiter et vous ne pouvez que soulager légèrement l'état du patient.

Par conséquent, même en cas de rémission persistante, les spécialistes donnent rarement de bonnes prévisions après résection rénale..

Durée de vie

Avec le cancer du rein, le pronostic est souvent mauvais, car la maladie se caractérise par un développement rapide et la présence de métastases..

Les scénarios suivants sont possibles après le prélèvement d'organe:

  1. Si l'opération a été réalisée avec un cancer du rein de stade 4, la plupart des patients décèdent dans les quelques mois suivant la résection. Sans chirurgie, la situation n'est pas meilleure, car après la chimiothérapie, des rechutes et des lésions d'autres organes se produisent rapidement. Seul un petit pourcentage de patients parvient à survivre plusieurs années avec ce diagnostic..
  2. En l'absence de métastases, les conséquences seront moins déplorables. Les deuxième et premier stades ont un bon pronostic dans 90% des cas. Si aucune rechute ne se produit dans les trois ans, une personne peut compter sur une longue vie. Mais cela dépend aussi de la présence d'autres maladies..
  3. Combien ils vivent après la chirurgie dépend de la présence de métastases dans les intestins, les poumons et le cœur. Par conséquent, la troisième étape du développement de la maladie, lorsque des métastases sont déjà présentes, permet au patient de prolonger sa vie d'au plus six mois, mais certains vivent plus longtemps.
  4. Le premier stade du cancer est traité avec le plus de succès. Presque tous les patients parviennent à récupérer complètement.

L'ablation d'une tumeur rénale peut améliorer considérablement la qualité de vie et augmenter les chances de survie pendant cinq ans. Le deuxième stade du cancer du rein avec une tumeur vous permet de dépasser le seuil de cinq ans.

Même après l'ablation du rein, des rechutes de la maladie peuvent survenir et des métastases peuvent apparaître. Si le processus malin rénal ne s'étend pas au-delà de l'organe, les médecins ont toutes les chances d'obtenir une rémission stable et de prolonger la vie du patient avec un rein. Le patient, à son tour, doit se conformer à toutes les prescriptions et mener une vie correcte.

Les conséquences de l'ablation des reins dans le cancer

Le cancer du rein est une maladie grave qui ne peut être traitée que d'une seule façon - chirurgicale. Ce type d'oncologie représente environ 2 à 3% de tous les cas de cancer. Il survient également presque 2 fois plus souvent dans la moitié masculine de la population que chez la femme. Les conséquences de l'ablation des reins pour le cancer dépendent de la méthode de traitement, du stade de la maladie et des soins postopératoires aux patients..

Ce qui attend après la chirurgie

La médecine se développe rapidement, de sorte que l'opération visant à retirer partiellement / complètement un rein malade avec une tumeur maligne est susceptible de se terminer avec succès. L'état du patient après la chirurgie est déterminé par le stade du cancer, l'état général du corps, la zone et la taille de la tumeur.

Si le rein est complètement retiré, la probabilité d'un retour de la maladie est assez faible - environ 6%. En cas de résection de l'organe, la probabilité est un peu plus.

Les statistiques disent ce qui suit:

Après une néphrectomie, les sutures sont retirées après environ 10 jours, en fonction de la cicatrisation des tissus. Dans les premiers jours, des engourdissements et des picotements dans la zone opérée peuvent apparaître..

Complications possibles

Le traitement le plus courant d'une tumeur rénale consiste à l'enlever (néphrectomie). Elle peut être partielle ou complète. Malgré sa popularité, la néphrectomie peut entraîner un certain nombre de complications:

  • les organes, les artères ou les veines à proximité peuvent être endommagés pendant la chirurgie,
  • avec une néphrectomie partielle, le chirurgien peut toucher un tissu rénal sain,
  • la période postopératoire est un saignement dangereux,
  • un pneumothorax (pénétration d'air dans la cavité abdominale), une hernie postopératoire et une infection de l'incision chirurgicale peuvent devenir de graves problèmes dans la période postopératoire.

De toute évidence, ces complications ralentissent la récupération des patients. Dans ce cas, l'apparition de complications dépend non seulement du patient, du degré et de la propagation de la tumeur, mais également des qualifications du personnel médical, principalement du chirurgien.

  • état grave du patient,
  • perte de poids de 10% ou plus,
  • détection tardive d'une tumeur lorsque des symptômes se sont déjà manifestés,
  • un ESR élevé (taux de sédimentation érythrocytaire) réduit les chances de survie.

La chirurgie est lourde d'ablations de la glande surrénale et d'un rein malade. Dans ce cas, le patient montre une augmentation d'une autre hypertrophie rénale-vicaire. C'est un phénomène normal qui provoque le corps lui-même, car un rein commence à travailler pour deux. Ce n'est pas grave si le rein est sain. Mais si le patient présente des dysfonctionnements dans le travail de l'organe restant, une commission médicale est nommée pour désigner un groupe de personnes handicapées et déterminer sa durée. Par exemple, si un patient souffre de pyélonéphrite chronique, il reçoit alors le groupe II. Après un traitement, les médecins prescrivent une nouvelle commission et peuvent confirmer l'invalidité ou la réfuter.

Combien de patients vivent

Il est impossible de dire exactement combien de personnes vivront après l'opération. Mais les statistiques suggèrent qu'avec une tumeur dans un rein, la survie à cinq ans est atteinte dans 90% des cas, et avec un processus bilatéral - 85%. Pour une détermination précise, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques de la maladie et du patient, car de nombreux facteurs interdépendants affectent les chances de survie.

Des rechutes sont observées dans 30% des cas. Dans ce cas, aux derniers stades du cancer, la propagation des métastases à d'autres organes commence: poumons, structures osseuses, rate, foie. Les chiffres confirment que les métastases sont courantes.

Les rechutes sont détectées 1,5 à 2 ans après une intervention médicale.Par conséquent, pendant cette période, les médecins surveillent l'état du patient et effectuent régulièrement des examens. Si l'oncologie n'est pas apparue dans les 3-4 ans, il est peu probable que le cancer réapparaisse. En l'absence de métastases et aux premiers stades de la maladie, un résultat de traitement réussi est très probable.

Il est important de noter que les maladies concomitantes affectent également l'espérance de vie après la chirurgie: tuberculose, VIH, hypertension et diabète sucré. Le patient doit subir une analyse histologique afin que le médecin prescrive la bonne thérapie.

Comment prolonger la vie après une résection rénale

En général, dans la plupart des cas, le pronostic des patients est positif. Mais pour ramener la vie à la normale, il faut faire attention à une activité et une nutrition vigoureuses. En outre, le patient doit consulter un médecin, passer des tests, faire une échographie et une IRM pour vérifier les métastases. Dans certains cas, le patient doit consulter d'autres médecins, par exemple un endocrinologue ou un psychothérapeute.

Soins aux patients après la chirurgie

La nutrition postopératoire pendant la période de rééducation ne doit pas surcharger le rein restant, car il est hypertrophié, car il commence à travailler pour deux organes.

Ainsi, après une néphrectomie, il est nécessaire de suivre les règles de base de la nutrition:

  • consommation uniquement d'aliments faciles à digérer,
  • restrictions de fluides: 1 litre d'eau plate propre par jour. Cependant, la quantité peut varier,
  • restrictions sur les aliments protéinés: réduction de la consommation de poisson, de viande et de légumineuses,
  • il est important de consommer moins de sel.

Il n'y a pas de restrictions sur les graisses et les glucides, mais il ne faut pas en abuser. Vous devez manger pour qu'il y ait un équilibre entre les éléments bénéfiques, les vitamines et les calories consommées. Les aliments doivent être riches en calories. Il faut exclure la friture dans l'huile et passer à la cuisson et au ragoût. Il ne devrait pas y avoir de sel dans le pain consommé - il est préférable d'acheter du pain de régime.

Il vaut également la peine de manger séparément afin de ne pas surcharger le système digestif et les reins. Idéalement, vous devez diviser la quantité quotidienne de nourriture en 5 portions et organiser des repas à intervalles réguliers. Cela minimise la sensation de faim et le désir de trop manger.

Une condition préalable à un régime postopératoire est la consommation de vitamines. S'il est difficile de sélectionner des aliments riches en vitamines, mais vous devez acheter des compléments alimentaires. Avant d'acheter, vous devriez consulter votre médecin.

Les légumes et les fruits doivent être présents dans le régime alimentaire de toute personne, mais après une néphrectomie, le corps a besoin d'une dose accrue de nourriture saine. Les soupes de céréales sont également recommandées. Dans ce cas, le sel n'a pas besoin d'être ajouté, car un excès de sel empêche les reins de nettoyer le sang. De plus, le sel retient le liquide dans l'organisme, provoquant un gonflement des tissus. Étant donné que le rein est laissé seul, le taux quotidien de sel doit être réduit à 5 grammes.

Les médecins insistent pour éliminer du régime:

  • total salé: conserves, produits marinés, saucisses, viandes fumées, fromage,
  • certaines boissons: alcool, soda, café fort et thé,
  • plats trop gras: saindoux, viande grasse et poisson.

Céréales recommandées, produits laitiers (sauf le fromage), légumes et fruits, soupes, ainsi que de la viande bouillie. À partir des boissons, les nutritionnistes conseillent de boire des compotes et de la décoction de rose musquée, qui saturent le corps en vitamines et augmentent sa résistance aux maladies.

Exercice physique

Dans les 3 mois suivant l'opération pour retirer le rein, l'activité physique doit être limitée. La marche normale est recommandée pendant une demi-heure le matin et le soir tous les jours, tandis que l'essentiel est de ne pas trop travailler. Avec un traitement réussi, vous pouvez augmenter la durée des promenades.

Vous ne pouvez pas soulever des poids pesant plus de 3 kilogrammes et faire du sport. Mais à la discrétion du médecin, vous pouvez effectuer de simples exercices de gymnastique. Pendant la période de rééducation, ils sont utiles pour la prévention des maladies vasculaires et cardiaques, surtout lorsqu'ils sont constamment allongés en salle postopératoire..

L'ablation d'un rein dans la détection de l'oncologie n'a pas le meilleur effet sur la santé humaine. Mais avec des soins appropriés, une bonne nutrition et une activité physique limitée, le traitement sera efficace. Mais l'essentiel est de déterminer la maladie à temps, vous devez donc consulter régulièrement un médecin et subir les examens appropriés.