Principal

Hydronéphrose

Caractéristiques de la manifestation de la cystite après un rapport sexuel

Très souvent, l'intimité est éclipsée par le développement d'une maladie aussi désagréable que la cystite post-coïtale. En raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, les femmes sont plus sensibles à la pathologie que les hommes. En raison du fait que l'inflammation est associée à un contact sexuel et se produit peu de temps après le coït, les gens l'ont appelé cystite "lune de miel" ou "nuit de noces".

Causes du développement de la maladie

La cystite après un rapport sexuel se produit pour plusieurs raisons. La maladie peut être causée à la fois par sa propre microflore et par des bactéries obtenues d'un partenaire. Les filles dont les relations intimes se produisent pour la première fois sont les plus susceptibles de lui. Les causes de cystite après proximité sont:

  1. Manque d'hygiène personnelle. Cela s'applique aux deux partenaires et conduit à l'insémination de l'urètre par des bactéries qui causent la maladie..
  2. Occupation des relations sexuelles vaginales immédiatement après la méthode anale ou orale sans hygiène préalable. Cela conduit à l'entrée d'agents pathogènes dans la vessie par le rectum ou la cavité buccale..
  3. Nouveau partenaire sexuel. Chaque personne a sa propre composition de microflore. Lors d'un contact sexuel, les bactéries sont transmises de partenaire à partenaire. Le corps, ayant rencontré pour la première fois une flore étrangère, peut répondre au développement de la maladie. Les rapports sexuels ultérieurs ont lieu l'adaptation.
  4. Avoir des relations sexuelles pendant les menstruations chez une femme. Le sang menstruel est un milieu de propagation de bactéries pathogènes, qui pénètrent facilement dans les voies urinaires et conduisent au développement d'une cystite.
  5. Maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux, qui sont causées par des ureaplasmas, des trichomonades, des gonocoques et d'autres micro-organismes pathogènes. L'herpès génital n'est pas moins dangereux: il peut s'aggraver et conduire au développement d'une cystite.
  6. La promiscuité.
  7. Prendre des médicaments pour la contraception d'urgence (Postinor, Escapel). Même si la conception s'est déjà produite en buvant ce médicament au cours des 72 premières heures après un rapport sexuel non protégé, une femme peut éviter une grossesse non désirée. Il s'agit d'une sorte d'avortement pendant une période minimale, de sorte que la réaction du corps féminin se manifeste par une forte poussée hormonale, ce qui entraîne une diminution de l'immunité.
  8. Mauvaise position de l'urètre chez la femme par rapport au vagin, qui est une caractéristique anatomique.

La défloration comme déclencheur de la cystite

Chez les filles qui n'ont jamais eu d'intimité sexuelle avec un homme, l'entrée du vagin est couverte par un hymen. C'est une membrane élastique dans laquelle il y a un petit trou pour que le sang menstruel sorte. Un rapport sexuel complet implique l'insertion complète du pénis du partenaire dans le vagin du partenaire, ce qui entraîne la perte de virginité - rupture de l'hymen protecteur.

La membrane muqueuse à l'endroit de son attachement commence à cicatriser et forme des adhérences, ce qui aide à rapprocher l'ouverture urétrale de l'entrée du vagin. Ainsi, une vessie creuse devient plus vulnérable. De plus, l'insémination des voies génitales par la microflore étrangère se produit, donc la cystite après le premier rapport sexuel est presque inévitable.

Cystite avec sexe oral et anal

Beaucoup de gens préfèrent d'autres types de contacts sexuels - le sexe oral et anal. Mais même avec ces méthodes, il existe un risque de cystite post-coïtale..

Si un mari ou une femme a une source d'infection dans la cavité buccale (stomatite, carie, amygdalite), puis après les soins bucco-dentaires, le risque d'attraper une infection de la vessie augmente considérablement. En l'absence de problèmes avec les dents ou la muqueuse buccale, une telle méthode alternative est peu susceptible de conduire à la maladie.

Afin de ne pas avoir de cystite après un rapport anal, vous devez respecter les règles d'hygiène personnelle. Pour avoir du plaisir de cette façon, il est préférable d'utiliser un préservatif - il protégera l'homme de la microflore intestinale du partenaire pénétrant dans son urètre. Avec la transition vers le sexe traditionnel, le préservatif doit être remplacé pour éviter l'infection de la femme par des bactéries de son rectum.

La préparation au sexe anal sous forme de lavage intestinal avec des lavements ne protège pas les partenaires de la flore intestinale pénétrant dans leurs voies génitales. Si vous ne suivez pas cette règle, alors très souvent après le début de la cystite sexuelle.

Manifestations cliniques de la cystite

La maladie ne se développe pas immédiatement après l'intimité, mais après un jour ou deux. Ses symptômes sont similaires à la cystite ordinaire. La maladie est la même chez les femmes et les hommes..

La cystite commence par une gêne dans la région de la vessie, et après un certain temps, les douleurs dans l'écoulement de l'urine se rejoignent. La miction douloureuse chez les hommes apporte plus d'inconfort que chez les femmes. Cela est dû à la plus grande longueur de l'urètre masculin. Les patients ressentent une sensation de vidange incomplète de la vessie, une envie fréquente d'aller «petite», une incontinence périodique. Comme en présence de cystite ordinaire, il y a un écoulement d'urine avec une odeur désagréable et un mélange de pus, de sang.

Parfois, le syndrome d'intoxication se joint: la température corporelle augmente, une faiblesse apparaît et une fatigue rapide. Si elle n'est pas traitée, la cystite post-coïtale entre dans la phase chronique et peut s'aggraver à tout moment..

Complications possibles

Lorsque les premiers symptômes caractéristiques de la cystite apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin et de commencer le traitement dès que possible. Si cela n'est pas fait à temps, la maladie se transformera en une forme chronique, il sera beaucoup plus difficile à combattre.

Une infection de la vessie peut se propager dans tout le corps. Une fois dans le rein, les bactéries pathogènes peuvent entraîner le développement d'une pyélonéphrite. Les agents infectieux qui pénètrent dans le vagin de la femme provoquent un processus inflammatoire qui se propage aux organes génitaux internes - l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope. La présence d'une infection urogénitale chronique chez les femmes réduit considérablement leur capacité à concevoir et à porter un enfant.

La cystite est particulièrement dangereuse chez les femmes enceintes et allaitantes. La plupart des antibiotiques utilisés pour le traiter ont un effet négatif sur le fœtus et provoquent également une naissance prématurée..

Certains médicaments passent dans le lait maternel et peuvent nuire au bébé, donc l'allaitement devient impossible..

Avec une exacerbation de la maladie après chaque rapport sexuel, les femmes peuvent ressentir une aversion pour l'intimité, ce qui affectera négativement sa vie sexuelle. Chez les hommes, la cystite chronique provoque souvent une prostatite..

Comment diagnostiquer la cystite

Plus tôt la maladie est détectée, plus vite il sera possible de s'en débarrasser. Le médecin établira le bon diagnostic, alors assurez-vous de demander de l'aide. Diagnostiquer la cystite post-coïtale aidera ces méthodes:

  1. Anamnestique - le médecin interroge le patient en détail sur la survenue de la maladie. Cela aide à établir un lien entre l'inflammation de la vessie et les rapports sexuels..
  2. Analyse sanguine générale. En présence de cystite dans le sang, il y aura une augmentation des marqueurs de l'inflammation - leucocytes, ESR, stab neutrophiles.
  3. Analyse générale d'urine. Dans l'échantillon d'une personne malade, un grand nombre de globules rouges, de globules blancs, de mucus, de sels.
  4. Recherche bactériologique. Pour ce faire, l'urine est semée sur des supports spéciaux sur lesquels, après un certain temps, la croissance des bactéries qui ont causé la maladie est notée.
  5. Échographie du système génito-urinaire. Cette méthode de rayonnement vous permet de déterminer la localisation du processus inflammatoire et sa gravité.

Traitement médical

Le traitement de la cystite après l'intimité n'est pas particulièrement difficile. Pour qu'il réussisse, le patient doit prendre consciencieusement les médicaments prescrits par le médecin. Il vaut mieux ne pas traiter la maladie vous-même: cela peut entraîner des conséquences indésirables. Le traitement de la cystite est complexe et comprend les composants suivants:

  1. Thérapie antibiotique. En établissant la nature bactérienne de la maladie, la nomination d'antibiotiques joue un rôle primordial, qui a un effet néfaste sur les agents responsables de la maladie. Pour le traitement de la cystite, Monural, Norfloxacin, Amoxicillin, Furagin et Ciprocin ont fait leurs preuves. Avec une cystite légère, il suffira de prendre des phytoantiseptiques - "Kanefron", "Cyston", "Urolesan".
  2. La lutte contre la douleur. Les antispasmodiques «No-shpa», «Spazgan», «Fanigan» aideront à y faire face. Pour les douleurs intenses, les anti-inflammatoires non stéroïdiens "Ibuprofène", "Céphalgine", "Dépiofène" sont indiqués. En plus de l'effet analgésique, ils ont un bon effet anti-inflammatoire..
  3. Stimulation du système immunitaire. Pour aider le corps à faire face à la maladie, il est nécessaire de stimuler le système immunitaire. À cette fin, Cycloferon, Immunoflazid, Timalin est utilisé..
  4. Soulagement du syndrome d'intoxication. Avec une augmentation de la température corporelle supérieure à 38 degrés, il est nécessaire d'utiliser des antipyrétiques ("Acelizin", "Anapiron", "Infulgan").
  5. Maintenir l'équilibre de la microflore intestinale. Avec l'utilisation de médicaments antibactériens, une dysbiose se développe. Elle se manifeste par une diarrhée, des ballonnements, un excès de gaz dans les intestins. Pour éviter ce problème, les probiotiques sont prescrits simultanément avec des antibiotiques (Linex, Biolact, Yaourt en gélules).

Parallèlement au traitement médicamenteux, il est conseillé aux patients d'adhérer à un régime de protection, de boire une grande quantité de liquide, de ne pas trop refroidir, de s'abstenir de rapports sexuels.

Traitement chirurgical

Si une femme a un urètre trop large, situé très près de l'entrée du vagin, il est nécessaire de recourir à un traitement chirurgical. À cet effet, une transposition de l'urètre est effectuée: elle est sécrétée par les tissus environnants et fixée si nécessaire.

Cette opération peu invasive, qui ne comporte pas de risques importants. Le patient est généralement autorisé à rentrer chez lui le troisième jour après l'intervention.

S'il y a des adhérences ou des changements cicatriciels après la rupture de l'hymen autour de l'urètre, ils sont également sujets à dissection.

Méthodes alternatives

Pour se débarrasser de la cystite au stade initial, les remèdes populaires aideront. Les infusions et décoctions de plantes aux propriétés cicatrisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires ont fait leurs preuves. Ceux-ci comprennent: feuilles d'aneth, de camomille, de bouleau et d'airelle, racine de radis noir. Si, au cours de la journée, après le traitement naturel, l'effet approprié ne se produit pas ou si les symptômes de la maladie s'intensifient, vous devez absolument consulter un médecin!

Prévention de la cystite post-coïtale

Souvent, la cystite éclipse la joie de l'activité sexuelle. La maladie cause un inconfort tangible aux deux participants au processus. Il peut être évité si vous adhérez à de simples recommandations préventives. Besoin de:

  • observer l'hygiène personnelle - prendre une douche avant et après l'intimité;
  • vider la vessie au moindre besoin;
  • Ne pas avoir de relations sexuelles orales en présence d'un processus inflammatoire dans la cavité buccale chez l'un des partenaires;
  • Ne pas alterner entre sexe anal et sexe traditionnel;
  • lors des relations sexuelles anales, vous devez utiliser un préservatif;
  • identifier et traiter à temps les maladies de la sphère intime;
  • s'abstenir de rapports sexuels pendant les menstruations;
  • ne pas trop refroidir, maintenir l'activité physique au bon niveau.

Prévoir

Avec la détection et le traitement rapides de la cystite, le pronostic pour la vie et la santé est favorable.

Pour guérir complètement la maladie, vous devez strictement respecter les recommandations d'un spécialiste. L'automédication dans ce cas ne peut que nuire!

Douleur après le sexe chez les femmes

Une douleur intense, douloureuse ou intense après un rapport sexuel chez la femme est un problème extrêmement courant mais facile à résoudre. De nombreuses raisons peuvent contribuer à sa survenue, dont la nature du traitement dépendra.

Que faire lorsque la douleur apparaît après un rapport sexuel

L'inconfort dans le bas de l'abdomen chez les filles qui commencent tout juste à connaître une vie intime est dû à l'intégrité de l'hymen. Dans ce cas, la douleur intense à court terme n'est pas de nature pathologique et passe indépendamment après 3-4 rapports sexuels.

L'inconfort dans le bas-ventre, survenant une fois, n'est pas non plus une source de préoccupation. Se demander quoi faire lorsqu'une douleur aiguë après un rapport sexuel n'apparaît que lorsqu'elle devient chronique.

Lorsque ces problèmes surviennent, de nombreuses femmes cherchent à minimiser les rapports sexuels. Cette décision n'est pas un moyen de sortir de la situation, car elle peut entraîner des conséquences encore plus néfastes. Refusant une vie intime, les filles condamnent leur corps au vieillissement prématuré dû aux changements hormonaux.

Par conséquent, lorsque des sensations désagréables apparaissent, il est préférable de comprendre immédiatement les causes qui les provoquent. Pour comprendre quoi faire lorsque la douleur survient après un rapport sexuel, vous devez écouter les autres symptômes qui les accompagnent.

Causes de la douleur après un rapport sexuel et solutions

  1. L'approche de la menstruation. Une semaine avant le début du CD, la sensibilité des parois du vagin augmente de manière significative. En raison du remplissage du contenu de l'utérus, les femmes peuvent ressentir de la lourdeur et des ballonnements. Dans ce cas, le sexe ne fera qu'augmenter le nombre de contractions utérines. Par conséquent, les filles feraient mieux d'éviter l'intimité pendant cette période..
  2. Sexe trop dur. Les experts excluent la possibilité de douleur chez les femmes en raison de l'incompatibilité anatomique des partenaires, car la muqueuse vaginale est extrêmement élastique. Malgré cela, les relations sexuelles brutales sans préludes peuvent encore provoquer des sensations douloureuses chez les filles. Pour éviter leur apparition, vous devez simplement éviter les mouvements brusques pendant l'acte et faire plus attention aux préliminaires.
  3. Inflammation de la vessie. La cystite est la cause la plus fréquente de douleurs abdominales. Dans ce cas, une gêne est observée non seulement après les rapports sexuels, mais également pendant la miction. Un bain chaud aidera à éliminer rapidement la douleur, et vous ne pourrez vous en débarrasser complètement qu'en guérissant la maladie provoquante.
  1. Vie sexuelle irrégulière. Un manque prolongé d'intimité peut entraîner de graves douleurs douloureuses après un rapport sexuel chez la femme. La raison de ces sensations est un œdème courant - stagnation dans les organes pelviens. Un inconfort aigu dans le bas-ventre passe sans interférence extérieure après 2-3 heures. Seule une intimité plus fréquente avec un partenaire aidera à s'en débarrasser..
  2. Fatigue musculaire. L'orgasme peut également provoquer des douleurs aiguës dans le bas-ventre chez les femmes. Dans ce cas, seul un bon repos ou un léger massage vous aideront. Pour vous débarrasser de la douleur après un rapport sexuel le plus rapidement possible, vous devez boire un antispasmodique qui détend les muscles et dilate les vaisseaux sanguins.
  3. Blessures anciennes du vagin et des organes voisins. Les adhérences dans le bas de l'abdomen peuvent être causées par des adhérences dans le bassin après des maladies antérieures, ainsi que des ruptures après l'accouchement ou des points de suture chirurgicaux. En règle générale, ces cicatrices font mal non seulement après les rapports sexuels, mais aussi lorsque le climat change..
  4. Candidose. La cause de la douleur intense après le rapport sexuel peut être la maladie féminine la plus populaire - le muguet. En plus de l'inconfort, la fille peut ressentir une forte sensation de brûlure et des démangeaisons dans la région génitale. De plus, une douleur intense dans le bas-ventre due à cette maladie s'accompagne toujours de légères sécrétions. Il n'est possible d'éliminer l'inconfort dû au muguet qu'après l'élimination complète de la cause de son apparition.

Comment prévenir la douleur après un rapport sexuel chez les femmes

Il est important de surveiller la santé des organes génitaux. Chaque fille doit consulter un médecin 2 fois par an, subir une échographie pour exclure les néoplasmes pathologiques et également effectuer un frottis pour la présence de maladies sexuellement transmissibles, qui peuvent également provoquer des douleurs abdominales.

Pour faire l'amour, il vaut mieux en choisir un, un partenaire permanent. Il convient de tenir dûment compte des préliminaires. Les femmes sujettes à la douleur après un rapport sexuel, il est préférable de choisir une position dans laquelle elles peuvent contrôler indépendamment la profondeur de pénétration du pénis. Une approche compétente du problème et la compréhension des causes de l'apparition de douleurs abdominales vous permettront de vous en débarrasser rapidement, d'éviter la réémergence et de profiter pleinement de votre vie intime!

Cystite après un rapport sexuel

La cystite après un rapport sexuel est assez courante chez les femmes de 20 à 40 ans. Il peut également y avoir une cystite après un acte non protégé, qui apparaît beaucoup plus souvent..

Quand la cystite commence-t-elle après les rapports sexuels?

Les symptômes surviennent généralement quelques jours après le contact. Pour éviter une maladie désagréable, une femme doit savoir quelles sont exactement les causes de la cystite, ainsi que quels sont ses symptômes.

La cystite apparaît souvent après les rapports sexuels en raison de la pénétration rapide d'un grand nombre de microbes dans l'urètre. L'apparition d'une cystite est facilitée par les caractéristiques anatomiques d'une femme, lorsque le canal d'excrétion urinaire est trop proche du vestibule. La maladie commence au bout de 7 à 10 heures, mais à ce moment il n'y a aucun signe. Les bactéries ont besoin d'un à deux jours pour arriver à maturité..

Après la maturation, des symptômes désagréables se manifestent progressivement. Souvent, les filles essaient de guérir la cystite après une AP avec des antibiotiques, mais elles n'aident que jusqu'au prochain contact sexuel, car la cystite peut survenir à plusieurs reprises.

Peut-il y avoir une cystite après un acte non protégé?

La cystite s'aggrave plus souvent après un acte non protégé que lors de l'utilisation de contraceptifs barrières. Cela est dû au fait que chaque partenaire a sa propre flore familière particulière. Chez les hommes, certains types de bactéries situées dans l'urètre sont totalement sans danger pour lui. Cependant, lorsqu'ils entrent dans le corps féminin, ils commencent à se multiplier activement. Elle se termine par une cystite ou d'autres maladies inflammatoires..

Souvent, la cystite après les rapports sexuels se manifeste par une combinaison de sexe anal et classique. Il existe également des bactéries dans le rectum qui, lorsqu'elles sont ingérées, provoquent une inflammation. Dans ce cas, la cystite peut facilement commencer après un acte non protégé..

Un autre moment désagréable est la cystite après une fellation, qui apparaît assez souvent. Il se développe en présence de caries carieuses, de stomatite dans la bouche d'un homme. Les bactéries pénètrent dans l'urètre féminin et commencent à se multiplier..

En cas de rhume ou d'infections dentaires, il vaut la peine de reporter le sexe oral jusqu'à la fin du traitement. Un grand nombre de bactéries vivent normalement sur la muqueuse buccale. Parfois, ils deviennent les coupables de la cystite, mais ici, le risque est beaucoup plus faible.

Pourquoi la cystite commence-t-elle après les rapports sexuels??

Les raisons pour lesquelles la cystite commence après les rapports sexuels sont nombreuses. Partant de l'anatomie particulière des organes génitaux et se terminant par la négligence de l'hygiène intime.

La raison principale est la localisation atypique de l'urètre. Normalement, il est à 1,5 cm sous le clitoris et est toujours fermé. Avec la pathologie, il ne se ferme pas toujours, et avec le sexe, le pénis est capable de conduire des bactéries dans l'urètre. Ainsi, l'exacerbation de la cystite se produit après 24 à 48 heures.

C'est la raison principale, mais pas la seule. Il existe des facteurs provoquants qui contribuent à l'entrée de micro-organismes dans l'urètre:

  1. Changement fréquent de partenaires.
  2. Maladies gynécologiques.
  3. Rapports sexuels non protégés.
  4. Hygiène personnelle.
  5. Refus de lubrification artificielle avec manque de naturel.
  6. Hygiène au moment du contact sexuel.

Il existe d'autres causes de cystite après un rapport sexuel. Il arrive que la cystite après l'intimité survienne chez les femmes qui aiment le sexe agressif. À la suite d'une blessure, les muqueuses sont endommagées, dont les propriétés barrière sont réduites. Une cystite après un acte violent se développe en raison de l'absence de barrières aux bactéries. Ils se multiplient librement non seulement dans l'urètre, mais aussi dans la vessie.

Il peut y avoir une cystite après un acte non protégé et provoquer la transmission d'infections sexuellement transmissibles. La chlamydia, les mycoplasmes et d'autres microbes intracellulaires peuvent également provoquer une cystite. Si ces infections sexuellement transmissibles ne sont pas traitées, elles se propagent à la vessie, provoquant une inflammation de la muqueuse de la muqueuse. La cystite se développe parfois chez les filles inexpérimentées après la défloration ou après une longue abstinence. Une stagnation apparaît, qui lors du contact sexuel devient un facteur d'accompagnement de l'exacerbation de la cystite.

Exacerbation de la cystite après un rapport sexuel

La cystite génitale présente presque les mêmes symptômes que les autres formes de la maladie. L'apparition de la maladie est assez rapide et les signes cliniques sont prononcés. Une exacerbation de la cystite après un rapport sexuel se manifeste comme suit:

  • lourdeur et inconfort dans le bas-ventre;
  • brûlures et crampes à la fin du processus de miction;
  • envie constante d'aller aux toilettes, miction involontaire;
  • la présence d'un mélange de mucus ou de sang dans l'urine;
  • condition subfébrile.

Lorsque des signes apparaissent, vous ne devez pas vous soigner vous-même. La pathologie peut devenir chronique et entraîner de graves complications. Les rapports sexuels avec cystite doivent être exclus, car pendant la maladie, le corps est affaibli, ce qui peut provoquer le développement d'autres maladies.

De nombreuses femmes ont une forme chronique de cystite avec des manifestations cliniques floues. Après les rapports sexuels, des symptômes mineurs apparaissent qui disparaissent d'eux-mêmes en un à deux jours. Ce n'est pas une raison pour annuler un voyage chez le médecin, car il y a toujours un risque de complications.

Vous devez savoir que l'exacerbation de la cystite n'apparaît pas immédiatement après un contact sexuel. Si des signes similaires à la cystite sont apparus immédiatement après avoir eu des relations sexuelles, la raison doit être recherchée dans autre chose. Pour prévenir une maladie telle que la cystite, vous devez surveiller attentivement votre santé et votre vie sexuelle.

Liste de lecture vidéo sur la cystite (sélection de vidéos dans le coin supérieur droit)

Cystite et intimité

La cystite après l'intimité survient chez 25 à 30% des femmes de 20 à 40 ans. Cette maladie est chronique de nature récurrente et nécessite une intervention médicale obligatoire. Si elle n'est pas traitée, la maladie va aux appendices et provoque des complications extrêmement graves. Donc, il vaut la peine de comprendre pourquoi certaines femmes souffrent de cystite après un rapport sexuel et quel est le danger de cette condition.

Causes de cystite après proximité

Les causes de la cystite après la proximité sont provoquées par divers facteurs, allant des caractéristiques structurelles individuelles du corps aux violations des règles d'hygiène personnelle.

Facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque comprennent:

  1. Activité sexuelle élevée et changement fréquent de partenaires.
  2. La présence de maladies gynécologiques. Dans ce cas, la cystite apparaît avec des symptômes supplémentaires et est difficile à traiter..
  3. Refus d'utiliser des contraceptifs.
  4. Non-respect des règles d'hygiène personnelle, utilisation pour le lavage du savon ou d'autres agents agressifs.
  5. Refus d'utiliser du lubrifiant avec une sécheresse accrue du vagin.
  6. Hygiène pendant les rapports sexuels.

Les conditions décrites ci-dessus peuvent déclencher l'entrée de microflore pathogène dans l'urètre et la propagation de l'inflammation à la vessie. Les comorbidités, telles que le diabète, l'obésité ou les MST (maladies sexuellement transmissibles) peuvent aggraver les choses. Il faut comprendre que les bactéries vivant sur les organes génitaux peuvent devenir dangereuses si elles pénètrent dans l'urètre.

Blessure

Une cystite après un rapport sexuel peut se développer chez les femmes qui préfèrent les relations sexuelles agressives. À la suite de l'acte, les organes génito-urinaires sont souvent endommagés et les propriétés protectrices de la muqueuse sont réduites plusieurs fois. En même temps, la barrière qui retient la propagation des micro-organismes pathogènes disparaît et ils se reproduisent librement dans l'environnement non seulement du vagin, mais aussi de la vessie.

De plus, la cystite après un rapport sexuel, provoquée par un traumatisme, est appelée défloration. Le plus souvent, un problème similaire se produit chez les filles inexpérimentées qui ont un premier partenaire. Dans ce cas, la microflore pathogène de l'extérieur pénètre dans le vagin, puis passe dans l'urètre, provoquant une inflammation.

Le deuxième nom de cette cystite est la cystite de lune de miel..

Maladies vénériennes

Des micro-organismes tels que la chlamydia, les mycoplasmes et l'uréeplasma, qui provoquent des maladies sexuellement transmissibles, peuvent déclencher le développement d'une cystite. Si elles ne sont pas traitées, le nombre de bactéries atteint un point critique et elles sont plus susceptibles de passer dans la vessie.

En termes simples, les MST sont l'une des causes les plus courantes de cystite. Risques particulièrement élevés chez les patients atteints de gonorrhée. Cette maladie s'accompagne d'un écoulement abondant de l'urètre, cependant, dans certaines circonstances, le processus inflammatoire peut augmenter, affectant la vessie..

Caractéristiques structurelles

Des défauts anatomiques peuvent également déclencher le développement d'une cystite. Dans ce cas, la maladie sera de nature chronique et s'accompagnera de rechutes constantes. Dans ce cas, il est impossible de se débarrasser complètement de la cystite sans résoudre le problème initial. Les pathologies les plus courantes sont:

  • mobilité urétrale excessive. Dans le même temps, une femme développe des adhérences à partir de fragments de l'hymen et crée des conditions favorables au développement du processus inflammatoire;
  • ectopie vaginale. Dans cette situation, l'ouverture externe de l'urètre est inférieure à la normale. Pour cette raison, les micro-organismes pathogènes du vagin pendant les rapports sexuels pénètrent dans l'urètre et se propagent plus haut, jusqu'à la vessie.

De telles pathologies sont extrêmement rares, cependant, elles apportent le plus d'inconvénients, car elles nécessitent une intervention médicale cardinale.

Après des rapports sexuels non protégés

Chaque individu a son propre fond bactérien. Certains micro-organismes situés dans l'urètre masculin sont totalement sans danger pour leur porteur et ne montrent en aucune façon leur activité tout au long de sa vie. Cependant, une fois que ces micro-organismes se retrouvent dans le vagin féminin, ils commencent à se multiplier activement, provoquant le développement d'une inflammation, y compris la cystite.

Après des rapports sexuels protégés

Il s'agit d'une affection extrêmement rare, généralement non trouvée dans la pratique médicale. Dans ce cas, la cystite peut commencer si une femme a des maladies inflammatoires du vagin et une violation des normes physiologiques.

Symptômes de cystite après proximité

La cystite après un rapport sexuel présente des symptômes similaires à toute autre forme de cystite. Les manifestations de la maladie comprennent:

  1. L'apparition d'une sensation de douleur et de brûlure dans le bas-ventre.
  2. Augmentation de la douleur et de l'inconfort pendant la miction.
  3. Désir constant de vider la vessie.
  4. L'urine contient des impuretés de sang ou de mucus.
  5. Augmentation de la température corporelle à 37–38 degrés.

De plus, le sexe s'accompagne de sensations douloureuses, à la suite desquelles une femme commence à échapper à la proximité avec un homme.

Important! Le développement de la cystite nécessite un certain temps. Si des signes désagréables sont apparus immédiatement après le rapport sexuel ou pendant l'acte, alors la raison réside probablement dans autre chose. Dans ce cas, vous devez consulter d'urgence un médecin qui vous dira quoi faire..

Diagnostique

Le traitement de la cystite après proximité, comme toute autre maladie, commence par un diagnostic. Un diagnostic correct et de haute qualité est la clé d'un traitement réussi et aide à prévenir de nombreuses complications. Pour poser un diagnostic et déterminer la cause profonde de la maladie, le spécialiste prescrit:

  • test sanguin;
  • analyse générale de l'urine;
  • culture d'urine sur microflore;
  • examen échographique de la vessie;
  • écouvillon du vagin;
  • examen gynécologique général pour déterminer la présence de troubles physiologiques.

De plus, le spécialiste écoute les plaintes des patients, pose des questions suggestives et analyse les données. Il faut comprendre que la cystite après AP peut survenir chez toute femme, en particulier dans un contexte d'immunité réduite.

Traitement

La thérapie de la cystite comprend les activités suivantes:

  1. Élimination de la douleur à l'aide d'analgésiques. Il peut s'agir de comprimés ou de bougies.
  2. Prendre des antibiotiques pour supprimer la microflore pathogène.
  3. Prescrire des médicaments antiviraux et antimycotiques (dans ce cas, tout dépend du type d'agent pathogène).

En outre, il est recommandé aux patients de prendre des complexes multivitaminiques pour restaurer l'immunité naturelle. Pour compléter le traitement, vous pouvez recourir à des recettes maison. De plus, pour guérir la maladie une fois pour toutes, pendant le traitement, le sexe est inacceptable. Ainsi, vous pouvez être sûr que la maladie ne s'aggravera pas et que les procédures de traitement seront aussi efficaces que possible..

Médicament

Les antibiotiques les plus couramment prescrits pour ce type d'inflammation de la vessie comprennent:

Ces médicaments suppriment l'activité vitale des micro-organismes pathogènes, contribuent à une récupération rapide et réduisent le risque de rechute.

En plus des antibiotiques, on prescrit aux patients des antispasmodiques pour soulager la douleur. Ceux-ci peuvent inclure:

La nomination d'agents antiviraux pour le traitement de la cystite après un rapport sexuel n'est justifiée que si la maladie est sexuellement transmissible. Dans ce cas, la préférence est donnée à de tels moyens:

Si la maladie est causée par des champignons, les antibiotiques sont également inclus dans le complexe thérapeutique, par exemple:

Important! Seul un spécialiste expérimenté peut prescrire un traitement de qualité. L'automédication pour la cystite est inacceptable, surtout si la maladie est provoquée par une MST. De plus, le médecin pourra déterminer la cause de la cystite..

Les opérations

L'intervention chirurgicale est prescrite par un médecin en présence de défauts urétraux congénitaux ou acquis. Le plus souvent, une opération est réalisée pour remonter le vagin (transposition de l'urètre). L'opération est réalisée dans un hôpital, tandis que la période de récupération varie d'une semaine à deux. Après une récupération complète, les rechutes ne se produisent que chez 5% des femmes, dans d'autres cas, une récupération complète se produit.

ethnoscience

La médecine traditionnelle repose sur l'utilisation d'herbes et de fruits curatifs pour la cystite chez les femmes après la proximité. Parmi les recettes se distinguent:

  1. Infusion d'airelle. Pour la recette, vous devez verser une cuillère à soupe de feuilles d'airelle rouge avec un verre d'eau bouillante et laisser reposer 30 à 40 minutes. Après cela, l'infusion est filtrée et prise dans 6 cuillères à soupe 4 fois par jour.
  2. Infusion de busserole. La recette et le schéma d'application sont similaires à l'infusion d'airelle rouge.
  3. Graines de lin. Deux cuillères à soupe de graines de lin sont versées avec un verre d'eau bouillante et bouillies dans un bain de vapeur pendant 10-15 minutes. Après cela, le bouillon peut être filtré et peut être consommé avec des graines. Un jour, ils boivent un verre de bouillon.
  4. Bains assis. Il est préférable de prendre des herbes à effet antibactérien, par exemple une décoction de camomille, pour préparer un bain de siège. Le temps pour prendre un bain de siège peut être de 15 à 30 minutes. C'est un excellent moyen de soulager la douleur pendant l'exacerbation..

Cystite avec relations sexuelles orales ou anales

L'inflammation pendant les relations sexuelles orales ne peut se développer que s'il y a une inflammation dans la cavité buccale du partenaire sexuel. Par exemple, il peut s'agir de maladies dentaires telles que les caries. De plus, les partenaires qui ont des relations sexuelles orales avec une gorge ou un système broncho-pulmonaire ont un risque élevé de développer une cystite.

La cystite après le sexe anal se développe plus souvent. Le risque est particulièrement élevé pour les partenaires qui combinent des relations sexuelles anales et vaginales non protégées. Dans ce cas, les bactéries qui vivent dans l'anus apparaissent dans le vagin et peuvent ensuite passer dans l'urètre.

La cystite peut-elle apparaître chez les hommes après une AP

Chez les hommes, l'infection par la cystite se produit le long du chemin "ascendant". En d'autres termes, les micro-organismes progressent progressivement le long de l'urètre et atteignent finalement la vessie. Quant à l'infection par la cystite après un rapport sexuel, un phénomène similaire ne se produit jamais chez les hommes.

L'exception est les perturbations physiologiques, qui contribuent à la promotion des micro-organismes pathogènes. Ainsi, la maladie survient chez les femmes après l'intimité et n'affecte presque jamais les hommes.

Mesures préventives

Pour réduire le risque de développer une inflammation après une AP, les experts recommandent de respecter les règles suivantes:

  • utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels, en particulier avec des partenaires inconnus;
  • surveiller l'hygiène personnelle;
  • Ne pas alterner le sexe anal et vaginal;
  • privilégier les lubrifiants antibactériens;
  • prendre des vitamines et des minéraux;
  • traiter les maladies en temps opportun, y compris les MST;
  • ne refusez pas les soins chirurgicaux si l'urètre est mal positionné ou si d'autres pathologies sont détectées.

Lorsque vous contactez un médecin, la cystite post-coïtale est traitée assez facilement. Pour réduire le risque de rechute à l'avenir, il est important d'abandonner l'automédication et de confier la santé à un spécialiste expérimenté. Si la cystite commence après un rapport sexuel, il est important de découvrir sa cause profonde.!

Inflammation après un rapport sexuel

De nombreuses femmes éprouvent des démangeaisons et des brûlures dans la région vaginale après un rapport sexuel, tandis que la grande majorité de celles qui présentent ces symptômes commencent à soupçonner leur partenaire sexuel de contracter une infection et une trahison. Pourquoi le sexe entraîne-t-il de telles conséquences et le partenaire sexuel est-il vraiment à blâmer?

En fait, la cause des sensations désagréables dans le vagin après un rapport sexuel peut être non seulement les infections sexuellement transmissibles, mais aussi l'hypothermie, le surmenage, le stress, les changements hormonaux, la prise d'antibiotiques, les allergies et les dommages mécaniques.

Les démangeaisons et les brûlures dans le vagin sont les principaux symptômes de la vaginite (en d'autres termes, la colite), une maladie indiquant le développement d'une inflammation de la muqueuse vaginale.

Mais le plus souvent, la vaginite se développe chez les personnes qui changent souvent de partenaire sexuel et n'utilisent pas de préservatifs. Pendant les rapports sexuels non protégés, il existe un risque élevé de "contracter" la chlamydia, le Trichomonas, les gonocoques, le tréponème pâle et les mycoplasmes. Ces micro-organismes sont les causes les plus courantes de colpite, même si une maladie sexuellement transmissible se produit sans autres symptômes..

Cependant, ce n'est pas une raison de soupçonner votre partenaire sexuel de trahison, le développement de la vaginite affecte non seulement les femmes qui vivent sexuellement, mais aussi les petites filles avec une violation de l'hygiène génitale associée à une invasion helminthique et au développement de maladies allergiques. Il n'est pas nécessaire de tirer des conclusions soudaines en raison de l'apparition de démangeaisons et de brûlures dans le vagin après un rapport sexuel, vous devez contacter un gynécologue et subir un examen pour identifier la cause de la maladie.

L'apparition de démangeaisons et de brûlures dans le vagin apporte un inconfort considérable et peut entraîner une réticence à avoir des relations sexuelles si les symptômes de la vaginite inquiètent souvent et que la femme en assume la responsabilité sur son partenaire sexuel. Habituellement, la vaginite survient pour la première fois chez les femmes lors de l'accouchement en raison de changements hormonaux marqués, puis des démangeaisons et des brûlures apparaissent régulièrement dans le vagin, lorsque des facteurs associés à une diminution de la concentration d'oestrogène dans le sang ou à une diminution de l'immunité.

Lors des changements hormonaux dans le corps, la muqueuse vaginale s'amincit et son atrophie se produit, la production de leucorrhée vaginale naturelle diminue et, par conséquent, le risque d'irritation et d'inflammation augmente. Par conséquent, les démangeaisons et les brûlures dans le vagin surviennent le plus souvent après la menstruation, les bactéries pathogènes se multiplient intensément dans le flux menstruel et provoquent une inflammation de la membrane muqueuse, déjà amincie en raison de changements hormonaux.

Le muguet ou candidose, connu de nombreuses femmes, provoque également des démangeaisons et des brûlures dans les organes génitaux, et cette infection fongique peut également se développer non seulement par contact sexuel. Contrairement à la vaginite à muguet, on observe non seulement une gêne dans le périnée, mais également des écoulements caillés blancs du vagin, des douleurs pendant la miction et une augmentation des lèvres. Rarement, mais parfois, la cause du développement de la vaginite est une réaction allergique à des substances qui font partie des lubrifiants, des contraceptifs ou du sperme.

Une cause assez fréquente de démangeaisons et de brûlures dans la zone intime sont diverses blessures de la muqueuse vaginale. Ces dommages peuvent apparaître à la fois pendant les rapports sexuels avec un partenaire trop passionné et grossier, et pendant les douches profondes et le lavage. Parfois, les lésions mécaniques de la muqueuse vaginale sont la conséquence de l'utilisation d'un préservatif en l'absence de lubrification intime.

Attendre que les démangeaisons et les brûlures dans le vagin passent de lui-même est non seulement inutile, mais aussi dangereux. La vaginite chronique peut entraîner une inflammation ovarienne, une érosion cervicale, une endométrite et même une infertilité. Par conséquent, si des sensations désagréables apparaissent dans le périnée, vous devriez consulter un gynécologue et passer des tests pour un frottis vaginal, une culture bactérienne et du sang. Sur la base des résultats de ces analyses, le médecin sera en mesure d'identifier la cause du développement de la vaginite et de prescrire un traitement qui, en règle générale, comprend:

1. L'utilisation d'antibiotiques qui affectent directement les agents responsables de la maladie. Le plus souvent, des antibiotiques de type pénicilline avec un large spectre d'action sont prescrits à cette fin, tels que l'amoxiclav, la céfazoline, la pimafucine, le tinidazole, le trichopolum, le métrogil et le klion d. médicament de série polyène - Nystatine. Ces médicaments doivent non seulement être pris par voie orale sous forme de comprimés, mais également utilisés sous forme de suppositoires et de pommades.

2. Lavage et douches vaginales avec des solutions antiseptiques et désinfectantes de soude, de permanganate de potassium, d'acide borique ou de peroxyde d'hydrogène, utilisation de suppositoires vaginaux tels que l'iode et la bétadine.

3. Traitement des maladies qui ont provoqué le développement de la vaginite. Lors de l'identification d'une infection sexuellement transmissible, le traitement des deux partenaires sexuels est nécessaire.

- Retour à la table des matières de la section "Gynécologie"

Cystite après un traitement sexuel

Une cystite après un rapport sexuel survient chez 50% des femmes. Mais cela ne signifie pas du tout que le beau sexe de cette pathologie est chronique, même si la cystite après le sexe se manifeste à chaque fois. Vous devez savoir que l'inflammation chronique sera détectée régulièrement. La cystite après proximité peut se manifester après le premier rapport sexuel et plus tard après chaque rapport sexuel.

Il n'y a rien de terrible dans cette maladie si les méthodes de traitement sont appliquées à temps et les procédures préventives sont suivies..

Causes et manifestations de l'inflammation après un rapport sexuel

La cystite est un processus inflammatoire dans la vessie. La pathologie affecte souvent le corps féminin et cela est compréhensible. Le fait est que l'urètre féminin a une structure légèrement différente de celle du mâle.

Chez les femmes, l'urètre est plus large et plus court, de sorte que l'infection, y pénétrant, atteint très rapidement la vessie. Ensuite, le processus inflammatoire commence - une cystite après un rapport sexuel. Ce type d'inflammation est également appelé post-coïtal..

Les raisons

Presque tous les premiers contacts sexuels chez les femmes se produisent avec des cicatrices de la muqueuse vaginale dans la zone où l'hymen était présent. Ces adhérences attirent ensuite l'urètre vers le vagin. Dans ce cas, la fermeture correcte des bords de l'ouverture urétrale ne se produit pas. Par une ouverture, la microflore pathogène présente dans le vagin de chaque fille peut pénétrer dans le canal et, par conséquent, irradier dans la vessie. De plus, la cystite est exacerbée dans ce cas après chaque contact sexuel. Une autre raison courante pour laquelle la maladie se développe est le manque d'hygiène appropriée chez les partenaires ou chez l'un d'eux. Les «bonnes» et les «mauvaises» bactéries vivent sur la flore vaginale. Mais dans le cas où les femmes n'ont pas de changements pathologiques et qu'elle suit toutes les règles d'hygiène, les bactéries seront en équilibre. Dès l'apparition de facteurs provoquants, de «mauvaises» bactéries habitent immédiatement la flore, à la suite de laquelle, après les rapports sexuels, elles pénètrent dans l'urètre et remontent jusqu'à la vessie. Pourquoi le processus inflammatoire se produit-il? Parfois, les causes de l'inflammation sont des micro-organismes nocifs contenus dans le liquide séminal des hommes. Si chez les femmes après le diagnostic aucune infection pathogène n'a été détectée, il est conseillé de subir un examen pour les hommes. N'oubliez pas que l'infection de la flore du vagin peut se déposer sur le pénis. Par conséquent, si des éclosions fréquentes de cystite sont observées après la proximité, il est préférable de suivre un traitement pour les deux partenaires.

Comment se manifeste la cystite?

En principe, l'inflammation après l'intimité se manifeste exactement de la même manière que la forme habituelle de la maladie. Les premiers symptômes apparaissent dans les 6-7 heures après le rapport sexuel. Au départ, ils n'apportent pas beaucoup d'inconfort..

Les principaux symptômes sont:

après une journée, les femmes ressentent des douleurs dans le bas-ventre et l'urètre; brûlures et douleurs intenses pendant la miction; taches dans l'urine; une sensation de vessie vide; mictions fréquentes (je veux aller aux toilettes toutes les 2-3 minutes);

pendant les rapports sexuels, une femme éprouve un inconfort, souvent le sexe ne se termine pas chez les femmes ayant un orgasme précisément à cause de l'inconfort; si vous ne prenez pas de mesures, le deuxième jour, la température corporelle augmente.

Dès que les premiers symptômes de la maladie apparaissent, vous devez immédiatement consulter un gynécologue. Même si l'inflammation se produit après les rapports sexuels pour la première fois.

Quelle est la pathologie dangereuse?

Une infection qui provoque une inflammation de la vessie, si elle n'est pas traitée rapidement, remontera les uretères et atteindra les reins. En outre, une infection pathogène peut provoquer une inflammation des appendices et des ovaires avec toutes les circonstances qui en découlent. La cystite après un rapport sexuel se distingue de la forme habituelle d'inflammation en ce qu'elle se développe plusieurs heures après le rapport sexuel. Bien qu'une cystite chronique ou aiguë puisse apparaître en cas d'hypothermie normale ou d'une violation de l'hygiène personnelle.

Pour effectuer un traitement à domicile, prescrire des médicaments par vous-même est stupide et téméraire. Seul un spécialiste peut prescrire le schéma thérapeutique approprié. N'oubliez pas que la cystite après un rapport sexuel peut provoquer le développement d'une forme chronique de pathologie. De plus, l'agent causal de la maladie doit être identifié afin de savoir quel médicament antibiotique ou antiviral prescrire. L'automédication peut ne pas donner de résultat, car l'agent pathogène ne peut être déterminé qu'après des tests de laboratoire.

Important! La cystite après un rapport sexuel ne disparaîtra pas d'elle-même. Le traitement doit être effectué immédiatement, car les symptômes ne feront qu'empirer et apporter un grand inconfort. Ce sont les premières raisons pour lesquelles vous devriez consulter un spécialiste.

Traitement et prévention

Que va faire le médecin? La tâche principale du traitement de la cystite est d'identifier l'agent pathogène et d'éliminer le plus rapidement possible les symptômes désagréables.

Après l'examen, le médecin diagnostiquera et prescrira un traitement.

Diagnostique

Pour déterminer l'agent pathogène et l'objectif du traitement, il est d'abord nécessaire de passer des tests.

Le diagnostic chez la femme est effectué par de telles méthodes:

analyse générale du sang et de l'urine; analyse biochimique; échographie; écouvillonnage vaginal.

Traitement

Important! Quelles que soient les causes de la cystite, vous devez consulter un médecin!

Quels médicaments sont traités:

Agents antibactériens. Si la maladie est causée par des bactéries, il est conseillé de prendre un traitement antibiotique. Ils aideront à éradiquer une infection pathogène. Monural, Nolitsin (analogues - Normax, Norbactin), Norfloxacin, Nitroxolin, Palin, Furagin, Nevigramon, Rulid Furadonin, Ampicillin, Cefradin, Cephalexin sont utilisés. Préparations à base de plantes. Ils sont principalement utilisés si des cas de cystite après un rapport sexuel sont isolés et que la maladie se poursuit sans symptômes prononcés. Il s'agit notamment de Cyston, Monurel, Kanefron, Fitolizin. Antispasmodiques pour soulager les symptômes désagréables - Drotaverin, No-spa. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Utilisé si les symptômes de la maladie provoquent un inconfort important. Les médicaments les plus courants: ibuprofène, Voltaren, Pentalgin, Cefekon, Diclofenac. Probiotiques Ces médicaments doivent être pris pour prévenir la rechute de la cystite. Les plus courants: Bififorme, Probiotique avec lactulose, Narine, Linex, Acipol, Hilak. Immunomodulateurs. Attribué pour renforcer l'immunité. Cela aidera à l'avenir à prévenir une rechute de cystite. Les cellules protectrices d'un système immunitaire fort seront capables de supprimer une infection de l'urètre. Les médicaments suivants sont efficaces: Tactivin, Timalin, Timogen, Imunofan, Myelopid. Antalgiques et antipyrétiques. Étant donné que la cystite s'accompagne de douleur et, dans certains cas, de fièvre, avec l'apparition de tels symptômes, vous devez boire de l'aspirine, de l'ibufène, de l'analgin, du citramon.

Pourquoi ai-je besoin d'une opération?

Dans certains cas, les rechutes de la maladie après les rapports sexuels réapparaissent encore et encore, même après le traitement. Les raisons résident dans la structure anatomique de l'urètre: l'urètre est trop ouvert.

Ensuite, les médecins recommandent une intervention chirurgicale pour exclure la possibilité de développer une forme chronique de pathologie.

Une telle chirurgie est appelée transposition de l'urètre. Une femme ne passe pas plus de 3 jours à l'hôpital, l'opération est simple et il n'y a pratiquement aucun risque de développer des complications. Dans le processus, le canal est libéré du tissu environnant, monte à son emplacement habituel et fixé dans la zone souhaitée. De plus, les adhérences et les cicatrices qui restent de l'hymen et provoquent une expansion de la lumière urétrale sont également supprimées..

La prévention

observer les règles d'hygiène personnelle; prendre une douche et rincer les parties génitales bien avant et après les rapports sexuels;

ne tolérez pas lorsque vous voulez utiliser les toilettes, la miction doit survenir immédiatement après la première envie; avoir des relations sexuelles anales uniquement dans un préservatif; refuser le sexe oral pendant les maladies de la cavité buccale; après les rapports sexuels, il est conseillé de vider; buvez beaucoup de liquide afin que l'urine élimine rapidement une infection stable de l'urètre; pendant le cycle menstruel, prenez une douche plus souvent, gardez les organes génitaux dans une propreté maximale; avec un mode de vie sédentaire, il est obligatoire de faire des exercices deux fois par jour - le matin et le soir.

Sexe oral et anal

Beaucoup sont préoccupés par la question de savoir s'il est possible d'obtenir une cystite après des relations sexuelles orales et anales..

Dans le cas des plaisirs sexuels oraux, une cystite peut se développer en cas d'inflammation ou de carie dans la bouche de la femme. Ainsi, l'infection reste sur le pénis, lorsqu'elle est introduite dans le vagin, elle peut provoquer une cystite.Si les femmes n'ont pas de pathologie du système respiratoire - bronchite, amygdalite, stomatite, pharyngite et pas de carie, la possibilité de développer une cystite après le sexe oral est nulle. Avec le sexe anal, la situation est beaucoup plus compliquée. La muqueuse rectale est également peuplée à la fois de «mauvaises» et de «bonnes» bactéries. Mais de nombreuses femmes ont différentes pathologies du système digestif. De plus, les matières fécales peuvent laisser des toxines sur la muqueuse.

Important! Après le sexe anal, vous ne pouvez pas passer immédiatement au vagin. Assurez-vous de changer le préservatif ou de laver le pénis.

Sinon, l'infection qui reste avec le partenaire sur le pénis tombera dans le vagin et continuera son mouvement. La conséquence - cystite après un rapport sexuel.

Il est possible d'exclure la possibilité d'infection des femmes atteintes de cystite en appliquant les règles d'hygiène et de protection les plus simples. Il est conseillé d'utiliser des crèmes spéciales pour le sexe anal, qui détruisent l'infection.

Dans la liste des maladies les plus inattendues et les plus désagréables, la cystite après un rapport sexuel est l'un des premiers endroits. Il se développe dans un contexte de santé absolue. Littéralement le lendemain de l'intimité, une femme découvre les symptômes correspondants: douleur intense pendant la miction, miction fréquente, y compris faux, faible débit urinaire, décoloration.

La défloration comme déclencheur de la cystite

Il existe une cystite de lune de miel et une cystite de défloration. Un phénomène tel que la cystite au miel est dû au fait que le premier rapport sexuel de la jeune fille déclenche l'infection des organes génito-urinaires par une infection intestinale ou vaginale. Les agents responsables de la maladie qui survient après la première fois sont E. coli, chlamydia, staphylococcus, trichomonas, streptococcus, bactéries fongiques, divers virus. Une immunité réduite favorise le développement de la maladie quelques heures après la proximité.

L'inflammation des organes urinaires après la défloration est due au fait que le pénis, brisant l'hymen, blesse l'urètre. La défloration provoque une infection de la vessie et la cystite commence.

Facteurs clés pour le développement de la maladie

La raison anatomique la plus courante est l'emplacement incorrect de l'urètre. Si l'anatomie est violée, l'urètre, béant ou trop profond dans la zone vaginale, n'est pas fermé par le pénis au moment des rapports sexuels, ce qui est une norme physiologique, mais reste ouvert. En conséquence - infection de la vessie, provoquant une cystite après un rapport sexuel.

Il existe d'autres causes d'une maladie désagréable. Ainsi, la cystite post-coïtale peut provoquer un trouble d'hygiène élémentaire, des maladies gynécologiques (vaginose, dysbiose), des relations sexuelles anales et trop dures avec le risque de lésions mécaniques de l'urètre, un rein abaissé.

La cystite post-coïtale est décrite plus en détail dans cette vidéo:

Qu'est-ce qui peut provoquer une maladie

La cause de l'inflammation après le sexe anal est l'ingestion d'E. Coli dans le vagin à travers le pénis, avant d'être introduite dans l'anus du partenaire.

Mais les cas d'inflammation après une fellation sont très rares, bien que possibles. S'il y a un foyer chronique d'infection dans la cavité buccale, la salive infectée en combinaison avec un système immunitaire affaibli peut exacerber la maladie. Les facteurs de risque comprennent un vagin sec et une muqueuse lésée dans l'urètre.

La cystite survient souvent après les rapports sexuels chez les femmes avec un rein abaissé. En raison de cette pathologie, la fermeture de l'uretère interfère avec le mouvement normal de l'urine, créant les conditions préalables à l'infection.

De plus, la cystite s'aggrave dans plusieurs autres cas: avec hypothermie, avant les règles, dans des situations stressantes. Dans ces cas, la relation avec les rapports sexuels est aléatoire.

Le danger de cystite post-coïtale est-il réel

Quel est le danger de la cystite post-coïtale? S'il n'est pas traité, il peut devenir chronique et plus grave, difficile à traiter. Le danger réside dans la propagation de l'infection à d'autres organes, en particulier les reins, qui menace le développement d'une maladie aussi grave que la pyélonéphrite.

Un autre problème affecte le domaine des relations. Une exacerbation constante de la cystite après un rapport sexuel peut détruire une famille ou un couple.

Une femme commence tout simplement à craindre l'intimité, pour l'éviter, elle ne prend pas de plaisir, ce qui entraîne des querelles, de la nervosité. Cette condition est facilement transmise au partenaire..

Enfin, il y a des femmes qui s'automédient: chaque rapport sexuel se termine par des antibiotiques. Cette pratique cause des dommages irréparables au corps. De plus, la cystite de lune de miel est dangereuse pour la santé de la femme enceinte et de son bébé, car elle peut provoquer une naissance prématurée, une fausse couche et même arrêter le développement du fœtus.

Une infection par cystite est-elle possible?

Les femmes souffrant d'une inflammation de la vessie après une intimité avec un homme s'inquiètent souvent de la transmission de la cystite. Remarquant des symptômes caractéristiques en eux-mêmes, ils suggèrent qu'ils ont été infectés par l'intimité et commencent à paniquer.

En effet, pour la première fois rencontrant un tel type de cystite post-coïtale, une femme constate que la symptomatologie de la maladie ne diffère pas de celle à laquelle conduit une hypothermie normale. Tout est similaire: fièvre, malaise général, douleur lors de la miction...

Les gens se demandent souvent si la cystite est transmise sexuellement. La réponse réside dans la compréhension de la nature de cette maladie urogénitale inflammatoire. Bien sûr, la maladie de l'un des partenaires peut provoquer l'apparition de symptômes de cystite, bien qu'elle ne se transmette pas directement par contact sexuel.

Les médecins disent: il est impossible d'infecter un partenaire avec une cystite. Si le partenaire est infecté par des bactéries, avec coït, l'agent pathogène peut pénétrer dans le vagin et se retrouver dans l'urètre. Autrement dit, les rapports sexuels ne transmettent pas au partenaire la maladie elle-même, mais des micro-organismes pathogènes.

C'est pourquoi la croyance répandue que la cystite est transmise sexuellement est fondamentalement erronée. La relation entre l'inflammation des voies urinaires et les rapports sexuels eux-mêmes existe bien sûr, mais elle est indirecte.

Le besoin de prévention et de traitement chirurgical

Est-il possible de se débarrasser d'une maladie pour toujours? Les médecins répondent positivement à cette question. L'essentiel est d'éliminer la cause de la maladie. Le moyen le plus simple est la prévention. Dans certains cas, des règles simples aident à prévenir la cystite après les rapports sexuels: les deux partenaires doivent prendre une douche avant et après l'acte, et une femme doit certainement uriner avant et après les rapports sexuels.

En présence de maladies gynécologiques, si une relation est trouvée entre les rapports sexuels et la survenue d'une infection urétérale, les deux partenaires doivent être traités. Pour la santé des femmes dans ce cas, il est important que le partenaire sexuel soit permanent. Dans certains cas, la microflore du sperme masculin peut être défavorable à une femme. Les signes d'inflammation disparaissent dans ce cas après un changement de partenaire.

Si la cystite post-coïtale est causée par des caractéristiques de la structure anatomique, la seule issue est une opération appelée transposition urétrale. La tâche du chirurgien est d'isoler l'urètre et de le fixer dans les tissus au bon endroit. Si au cours de l'opération, l'hymen résiduel est trouvé, il est retiré.

Si la cause de l'inflammation est un rein abaissé, une opération est également effectuée et la méthode laparoscopique est utilisée: par de petites piqûres, le chirurgien force le rein à revenir à sa position normale.

La photo montre le processus de la laparoscopie

Traitements thérapeutiques

En l'absence de pathologie anatomique, des médicaments sont prescrits. En plus des antibiotiques, les uroseptiques et les immunostimulants sont indiqués, qui ne doivent être prescrits que par un médecin. Si la cystite après un rapport sexuel est causée par une maladie gynécologique, les deux partenaires doivent être traités, sinon le traitement sera inutile. Le traitement médicamenteux s'accompagne d'autres prescriptions:

Procédures physiothérapeutiques Échauffement Exercices de gymnastique pour renforcer les muscles pelviens Bains chauffants anti-inflammatoires Thés végétaux et régime alimentaire spécial non irritant pour les organes urogénitaux à l'exception des aliments acides, salés, fumés et frits.

Dans l'inflammation chronique, la vessie est en fait détruite. Par conséquent, le cycle de traitement complet comprend l'introduction dans sa cavité de médicaments réparateurs qui ont des effets bénéfiques sur la microflore et les parois de l'organe endommagé.

Ainsi, la cystite post-coïtale peut être vaincue si vous prenez le problème au sérieux et préparez-vous à un traitement à long terme..

Avec la cystite, les foyers inflammatoires du vagin sont éliminés à l'aide de médicaments antifongiques et antibactériens locaux. Si une maladie sexuellement transmissible est détectée, un traitement avec un spécialiste est nécessaire pour les deux partenaires. Avec les caractéristiques anatomiques du système urinaire, le médecin peut recommander un traitement chirurgical - transposition de l'urètre (élévation au-dessus du vagin), si nécessaire, le chirurgien excise les restes de l'hymen, ce qui retarde l'urètre.

Après la chirurgie, la récupération prend 7 à 15 jours, dans 85% des cas, l'opération vous permet d'oublier ce qu'est la cystite après un rapport sexuel..

Médicament

Le traitement principal de la cystite post-coïtale vise principalement à bloquer la propagation de l'infection. Si la maladie est causée par des bactéries, des antibiotiques sont prescrits - Ofloxine, Monural, pour les infections virales - Cycloferon, pour les champignons - Fluconazole, etc..

Ofloxine appartient au groupe des fluoroquinolones, a un large spectre d'action. Le médicament est prescrit à 200-60 mg par jour, la durée du traitement peut aller jusqu'à 10 jours.

En cas d'insuffisance hépatique, pas plus de 400 mg par jour ne sont prescrits. Pendant le traitement, étourdissements, somnolence, vomissements, confusion peuvent perturber.

Ce médicament est prescrit avec prudence en même temps que les antiacides, qui comprennent le calcium, l'aluminium, le magnésium, les sels de fer, les antiarythmiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les glucocorticostéroïdes, les alcalins alcalins.

L'ofloxine est contre-indiquée pendant la grossesse, les personnes de moins de 18 ans, l'épilepsie.

Cycloferon fait référence aux médicaments antiviraux et immunomodulateurs. Il est prescrit 1 fois par jour avant les repas (30 minutes) à 450-600 mg.

Il est contre-indiqué pendant la grossesse et l'intolérance individuelle aux composants du médicament, ainsi qu'aux enfants de moins de 4 ans, à prendre avec prudence dans les maladies du tractus gastro-intestinal et de la glande thyroïde.

Médicament antifongique Fluconazole prescrire jusqu'à 8 gélules par jour, à mesure que l'état s'améliore, la posologie diminue à 4 gélules. Le déroulement du traitement dépend du tableau clinique, en moyenne de 6 à 8 semaines. Des précautions doivent être prises simultanément avec la rifampicine, les agents hypoglycémiants, la cyclosporine, la théophylline, la rifabutine, la zidovudine, le cisapride, la zidovudine, l'hydrochlorothiazide.

Le traitement principal est complété par des médicaments qui aident à réduire les manifestations désagréables de la maladie et à normaliser le travail du système urinaire - analgésiques No-shpa, Nurofen, remèdes à base de plantes Cyston, Kanefron, ainsi que des infusions ou décoctions médicinales de feuilles d'airelle rouge, de renouée, de stigmates de maïs (aident à soulager l'inflammation et ont un effet diurétique), des médicaments immunostimulants Protéflazide, Lavomax, complexes vitaminiques.

Avec les processus inflammatoires, l'introduction d'antiseptiques dans l'urètre, l'échauffement, les exercices de gymnastique, le régime alimentaire et la consommation d'alcool en grande quantité sont utiles. La cystite après un rapport sexuel avec le bon traitement et en suivant toutes les recommandations du médecin a lieu dans la semaine, mais il est préférable de prendre des préparations immunostimulantes, à base de plantes et des vitamines plus longtemps (2-3 semaines).

Avec cette maladie, il est extrêmement important de suivre un traitement complet, sinon la cystite se transformera en une forme chronique et il sera beaucoup plus difficile de guérir la pathologie.

Traitement alternatif

Pour soulager les processus inflammatoires dans la vessie, la médecine traditionnelle est souvent utilisée, cependant, ces recettes ne doivent être utilisées qu'après consultation préalable d'un spécialiste. Les urologues complètent assez souvent le traitement traditionnel par un traitement alternatif, mais il convient de rappeler que la cystite après un rapport sexuel nécessite une approche intégrée et devrait inclure l'utilisation d'antibiotiques, d'antispasmodiques, d'uroseptiques et d'autres médicaments.

En médecine populaire, l'une des méthodes les plus efficaces pour traiter la cystite est de chauffer avec de la brique chaude. La procédure nécessite une brique (de préférence rouge) chauffée au feu, qui est placée dans un seau émaillé, puis vous devez vous asseoir sur un seau et bien envelopper le bas du corps avec une couverture chaude. Après 15-20 minutes, vous devez bien essuyer les zones humides du corps et vous coucher immédiatement. Pour améliorer l'effet sur la brique chaude avant la procédure, vous devez égoutter un peu de goudron de bouleau.

Traitement à base de plantes

Parmi les méthodes traditionnelles de traitement de la cystite, les infusions et les décoctions d'herbes sont répandues. Le millepertuis, le tremble commun, la prêle des champs, les cônes de houblon, la hernie aideront à soulager l'inflammation et les symptômes désagréables.

Dans les conditions inflammatoires chroniques, le bouillon de millepertuis est recommandé - 15 g pour 250 ml d'eau bouillante, bouillir pendant environ une heure, filtrer, boire jusqu'à 4 fois par jour, 125 ml chacun.

Pour préparer le bouillon suivant, des brindilles ou de l'écorce de tremble seront nécessaires, ainsi que des feuilles (30 g), versez 500 ml d'eau froide, faites bouillir à feu doux jusqu'à ce que la moitié du liquide s'évapore. Pendant la journée, le bouillon doit être bu en petites portions.

Dans les processus inflammatoires chroniques au stade aigu, la prêle des champs aide bien - versez 30 g de 1 litre d'eau bouillante et faites bouillir pendant environ 15 minutes, filtrez, prenez 200-250 ml 3 fois par jour..

Soulage les crampes, a un effet diurétique, décoction de leur hernie - 15 g pour 250 ml d'eau bouillante, bouillir pendant 5 minutes, refroidir et filtrer, boire après les repas jusqu'à 3 fois par jour pour 15-20 ml.

Une infusion de cônes de houblon est assez efficace - versez 30 ml d'eau bouillante sur 30 g, insistez pendant une heure, filtrez, buvez un demi-verre le matin et le soir.

Homéopathie

Les médicaments homéopathiques aident non seulement à réduire les symptômes de la cystite après un rapport sexuel, mais aident également à éliminer diverses infections des voies urinaires.

Le choix du médicament dépend des symptômes ressentis. Miction brûlante, douloureuse et fréquente aide Mouche espagnole. Le médicament est efficace dans les cas où, dans le contexte d'une inflammation de la vessie, une femme devient irritable, les symptômes désagréables sont aggravés par l'utilisation de caféine, d'alcool, etc..

Pendant le traitement avec un panfly, une chaleur constante, un échauffement, une boisson chaude abondante sont nécessaires.

Pour les douleurs spasmodiques utilisées vomi noix, ce qui aide à se débarrasser rapidement des symptômes désagréables avec un repos adéquat et une chaleur constante (ne pas geler). Si pendant le traitement il y a une fatigue morale, une tension nerveuse, alors l'efficacité du médicament diminue plusieurs fois, tandis que l'utilisation de café, d'alcool, de nourriture épicée et épicée est contre-indiquée.

Épine-vinette utilisé pour les douleurs aiguës et brûlantes qui se produisent avec une inflammation de l'urine. Le choix des homéopathes peut tomber sur ce remède si le patient a de l'apathie, de la fatigue, une mauvaise concentration.

Lis tigre il est prescrit pour les douleurs aux piqûres, les brûlures pendant la miction, les envies fréquentes, lorsqu'une petite quantité d'urine sort pendant la miction. Une caractéristique distinctive de cet outil est que des améliorations se produisent si le patient se trouve dans un endroit frais et bien ventilé, mais sous l'influence de la chaleur, le médicament peut provoquer une détérioration.

Soude caustique nommé lorsque le patient éprouve une forte et constante envie d'aller aux toilettes, mais qu'il y a des problèmes de miction. Dans la chaleur pendant le traitement, l'état du patient s'améliore, le froid, l'utilisation de boissons froides, de caféine et d'autres stimulants aggrave les symptômes de la maladie.

Traitement chirurgical

La cystite après un rapport sexuel est traitée principalement avec des agents thérapeutiques, un traitement chirurgical peut être nécessaire pour les anomalies physiologiques du développement, par exemple, lorsque l'urètre est situé près du vagin, ce qui entraîne des lésions canalaires et une infection de la vessie.

Pendant l'opération, le chirurgien déplace l'ouverture de l'urètre à la position souhaitée. Après un traitement chirurgical, il n'y a pratiquement pas de complications et le problème de la cystite après un rapport sexuel pour une femme restera à jamais dans le passé.