Principal

Hydronéphrose

Comment renforcer la vessie chez la femme

Pour obtenir les meilleurs résultats dans le renforcement de la vessie, il convient de faire un certain nombre d'ajustements à votre mode de vie habituel. Tout d'abord, il est nécessaire de respecter le régime recommandé par le médecin traitant même après l'amélioration du système urogénital. Il faut abandonner les addictions et l'usage de boissons gazeuses, de thé fort et de café.

Il est important de subir un examen diagnostique complet pour la présence de processus inflammatoires affectant les tissus de la vessie. Il est fortement déconseillé de soumettre votre corps à l'hypothermie et d'éviter les situations stressantes et les efforts physiques intenses.

Manifestations de faiblesse d'organe

Le problème de l'incontinence urinaire peut être associé à la présence de maladies inflammatoires telles que la cystite et l'urétrite chez une femme, ou à une irritation de la vessie causée par des phobies et des troubles.

Les principaux symptômes de faiblesse de la vessie sont une envie fréquente d'uriner et une augmentation des réveils nocturnes associée à une sensation de satiété de la vessie.

Comment renforcer votre vessie avec de l'exercice

La vessie d'un adulte a normalement un volume d'environ un demi-litre, mais peut s'étirer un peu si nécessaire. Dans le même temps, l'envie d'uriner augmente. Avec les maladies de la vessie, son volume peut diminuer..

En cas d'inflammation, le besoin d'uriner apparaît même avec une petite quantité de liquide urinaire. Alors, comment renforcer la vessie pour ne pas courir souvent aux toilettes? Tout d'abord, il est nécessaire de trouver les raisons de réduire la taille de l'organe et de suivre le traitement nécessaire qui aide à éliminer les troubles de la miction.

Étiologie et pathogenèse des troubles de la miction

Pour comprendre pourquoi le renforcement des muscles du plancher pelvien et de la vessie chez la femme est une tâche importante, il est nécessaire d'avoir une idée de l'étiologie et de la pathogenèse de la maladie. Le principal lien dans le développement de l'incontinence urinaire est la perte de tonus par les muscles et les ligaments qui soutiennent le cou de l'organe, qui, dans un état de tension, se déplace vers les sections inférieures et est incapable de bloquer complètement la sortie du fluide. Le résultat est une miction involontaire. La faiblesse de la vessie chez les femmes est due à une combinaison de facteurs, parmi lesquels:

  • lésions tissulaires pendant le travail;
  • caractéristiques anatomiques de la structure et de la localisation des organes pelviens (rectum, utérus, urètre, etc.);
  • infections chroniques, ce qui entraîne une miction rapide et une altération du fonctionnement du corps;
  • hernie de l'abdomen et constipation;
  • maladies pulmonaires accompagnées d'une toux persistante;
  • varices des membres inférieurs;
  • chirurgie des organes pelviens;
  • période postménopausique.

Les femmes multipares sont à risque, chez qui le travail a été effectué naturellement et a été rapide, ou inversement prolongé. Dans ce cas, les muscles de la vessie n'assurent pas un chevauchement étanche à l'air de la lumière de l'organe, ce qui s'explique par leur étirement et leur rupture avec remplacement ultérieur par du tissu conjonctif.

Renforcer une vessie faible chez les femmes

Une augmentation de l'envie et de la miction involontaire se produit dans un tiers du beau sexe, chez les hommes, un dysfonctionnement est observé principalement à un âge avancé ou après avoir souffert de maladies neurologiques. L'état pathologique réduit considérablement la qualité de vie et est dû à une combinaison de facteurs qui favorisent les lésions systémiques des organes. Comment renforcer la vessie d'une femme et minimiser les symptômes désagréables? Nous comprendrons les causes et les méthodes de traitement.

Recommandations générales

Afin de renforcer une vessie faible, les urologues recommandent un régime qui aide à normaliser le système urinaire. Le régime alimentaire aide à éliminer l'excès de poids, ce qui a également un effet négatif sur la vessie..

Pour normaliser la vessie, il est nécessaire d'augmenter la quantité dans l'alimentation quotidienne:

  • poisson blanc faible en gras;
  • graines de citrouille;
  • tisanes.

Il est recommandé de consommer des aliments riches en zinc (Zn):

  • Fruit de mer;
  • graines de tournesol;
  • diverses céréales;
  • poisson rouge.

Fournir au corps des vitamines n'est pas à la dernière place, et il est préférable de les obtenir à partir de produits naturels:

  • noix diverses;
  • huiles de blé;
  • légumes verts.

La nutrition quotidienne doit être organisée de manière à minimiser l'utilisation de plats contenant des épices, car les épices et les assaisonnements ont un effet diurétique sur le corps humain. Il est fortement conseillé d'abandonner certains aliments, boissons:

  • café;
  • de l'alcool;
  • céleri frais;
  • asperges;
  • boissons gazeuses;
  • pastèque;
  • grain de raisin.

Si des mictions fréquentes sont associées à une intervention chirurgicale, les nuances du régime doivent être discutées avec votre médecin. Il est recommandé de suivre un régime jusqu'à ce que le résultat attendu soit atteint et qu'il y ait une amélioration notable de l'état.

Les spécialistes des exercices thérapeutiques conseillent de prêter attention aux asanas de yoga, qui sont également capables de renforcer la vessie et d'éliminer la nécessité d'aller souvent aux toilettes. Mais ce type d'exercice nécessite également la supervision d'un professionnel. Les premières leçons sont mieux réalisées sous la direction d'un maître de yoga.

Diagnostic d'une vessie faible

Lors de la prise de contact avec un médecin, une femme souffrant d'incontinence se verra assigner un certain nombre de procédures diagnostiques visant à identifier les raisons du traitement correct et correct, ainsi que l'élimination du cancer.

Les mesures de diagnostic pour une vessie faible sont les suivantes:

  • Examen rectal et palpation.
  • Analyse d'urine, analyse d'urine pour la culture bactérienne.
  • Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale.
  • Uroflowmetry.
  • Tests hormonaux.
  • Consultation de neurologue.

    Dans chaque cas individuel, d'autres méthodes de diagnostic sont sélectionnées afin de déterminer la cause exacte du problème. Ce n'est que si le facteur provoquant est correctement établi que le patient se verra prescrire un traitement adéquat et efficace..

    Comment renforcer la vessie chez la femme

    Chez les femmes, la faiblesse de la vessie et l'incontinence urinaire sont l'un des problèmes les plus urgents associés aux caractéristiques du système endocrinien.

    Pour renforcer la vessie, le traitement devrait viser à restaurer le cou de cette dernière, à réduire les intervalles de temps entre les actes d'urination, ainsi qu'à augmenter la capacité de l'organe. Dans la plupart des cas, une thérapie conservatrice est suffisante. Le traitement chirurgical ne doit se faire qu'avec des degrés d'incontinence urinaire sévère ou lorsque l'utilisation prolongée de médicaments et d'agents physiothérapeutiques n'a pas donné le résultat souhaité..

    Ces problèmes chez les femmes sont dus au fait qu'elles sont plus susceptibles de souffrir d'infections chroniques du système génito-urinaire en raison d'un urètre plus court. L'urétrite se produit, et avec une nouvelle propagation de l'infection - la cystite. Les caractéristiques anatomiques des organes pelviens sont telles que l'urètre, l'utérus et le rectum sont situés à proximité, et les problèmes avec un organe provoquent des problèmes dans le système urinaire.

    Les femmes présentent également un risque de lésion tissulaire lors de l'accouchement. Si la patiente accouche de manière naturelle et que ce travail a été rapide ou, au contraire, prolongé, un étirement des muscles de la vessie est possible.

    Les facteurs qui augmentent le risque d'incontinence urinaire sont:

    • Varices;
    • constipation
    • hernies;
    • pathologie utérine;
    • changements hormonaux, en particulier chez les femmes ménopausées.

    Une vessie faible a des manifestations caractéristiques - miction involontaire même avec peu d'effort physique, toux ou rire. Les autres symptômes sont des mictions fréquentes, y compris la nuit, une sensation de vidange incomplète de la vessie. Cela dépend beaucoup de la maladie accompagnée d'une faiblesse de la vessie. Avec la cystite, elle peut être accompagnée d'une augmentation de la température, de l'apparition de douleurs et de brûlures lors de la miction.

    Le médecin orientera nécessairement le patient vers un examen complet, qui comprend une échographie des organes pelviens, un certain nombre de tests neurologiques pour évaluer l'activité du système nerveux central et la motilité des membres inférieurs.

    Des tests de laboratoire sont en cours - d'une analyse générale de l'urine et de son ensemencement bactérien à l'uroflowmetry, ce qui signifie un test urinaire d'effort.

    L'activité physique et une variété d'exercices sont la clé de la santé et des organes du système génito-urinaire. Vous devez entraîner régulièrement les muscles de la vessie, c'est-à-dire tous les jours, puis dans un mois, les résultats seront visibles.

    La gymnastique de Kegel est recommandée. Il est souvent effectué par des femmes après l'accouchement, il sera utile dans de tels cas. La technique consiste à alterner tension et relaxation des muscles du périnée et de la région pelvienne. Dans chaque position, vous devez passer 5-8 secondes. Ensuite, cette tension et cette relaxation se répètent à un rythme rapide. Chaque mouvement est exécuté pour commencer 5-8 fois.

    Si une femme s'inquiète de l'énurésie, d'autres exercices physiques sont effectués pour renforcer les muscles du bassin et du périnée. Beaucoup de ces mouvements sont familiers depuis l'enfance - «vélo» et «ciseaux». S'il n'y a pas de temps pour un entraînement complet, vous pouvez, même en faisant des tâches ménagères, renforcer vos muscles - porter une petite balle en caoutchouc entre vos jambes, en la serrant le plus haut possible.

    Dans la vieillesse, l'exercice quotidien devrait également être la norme. Mais souvent, ils ne suffisent pas. Pour les femmes de plus de 65 à 70 ans, les médecins prescrivent des corsets de soutien spéciaux et des cônes vaginaux, ce qui réduit la fréquence des mictions. De plus, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites pour stimuler les fibres musculaires et restaurer l'innervation du système urinaire.

    Il y a des exercices disponibles à tout âge, et ils prennent littéralement quelques secondes. Vous pouvez marcher sur la pointe des pieds, en comprimant simultanément le sphincter, qui tonifie tous les groupes musculaires.

    S'il y a des maladies inflammatoires des organes génito-urinaires, alors des antibiotiques sont utilisés. Mais le traitement médicamenteux comprend trois groupes de médicaments:

    Groupe

    Caractéristiques

    Fondamentalement, des médicaments tels que la ducolsitine et ses analogues. Cet outil vous permet de prendre le contrôle de la miction involontaire car elle interagit avec les composés impliqués dans la transmission des impulsions aux muscles. D'autres médicaments sont parfois utilisés, par exemple l'imipramine, qui aide à réduire les parois de la vessie

    Les moyens améliorent l'état du système nerveux sympathique. Un médicament tel que la midodrine est prescrit, ce qui renforce l'appareil musculaire du petit bassin. Mais il ne faut pas oublier qu'il est contre-indiqué chez les patients hypertendus, car il provoque une augmentation de la pression artérielle

    Bien que les hormones soient libérées sous diverses formes, dans ce cas, les suppositoires et les crèmes vaginaux sont considérés comme plus efficaces. "Ovestin" bien prouvé. Utilisation d'hormones pour éliminer l'incontinence urinaire pendant la ménopause. Ensuite, l'œstrogène cesse d'être produit dans le corps féminin et les processus d'atrophie des muqueuses de l'urètre commencent. Les médicaments hormonaux inhibent ce processus, et une femme contrôle mieux la miction

    Si les problèmes sont associés exclusivement à un dysfonctionnement du système urinaire, des anticholinergiques sont prescrits. Ils réduisent l'activité de la vessie, réduisent la fréquence des mictions. Parmi eux, il existe des médicaments peu coûteux - le sulfate d'atropine, qui réduit directement le tonus de la vessie. Un tel agent peut être prescrit par voie orale et sous forme d'injections sous-cutanées et intraveineuses..

    Il existe un médicament qui convient aussi bien aux femmes âgées qu'aux jeunes femmes. C'est du driptan. Mais il est contre-indiqué dans les maladies cardiovasculaires. Les anticholinergiques ont des effets secondaires assez graves. Ils provoquent non seulement la bouche sèche, mais aussi des maladies telles que la candidose et les caries. Ils sont ivres uniquement sur prescription d'un médecin.

    Parfois, lorsque des problèmes avec la vessie ne sont pas causés par des maladies des organes internes, mais par divers facteurs externes, la desmopressine est prescrite - sous forme de comprimés ou de spray. Il s'agit d'un analogue de l'hormone antidiurétique naturelle. Il n'affecte en aucune façon les muscles, mais réduit la quantité d'urine dans le corps. C'est-à-dire qu'il est utile lorsqu'une femme est dérangée par la miction lorsqu'elle tousse. La seule contre-indication est un manque de sodium dans le corps. Par conséquent, les femmes âgées ne sont pas prescrites.

    Si des problèmes avec la vessie ont commencé en raison d'un prolapsus du vagin, l'installation d'un anneau utérin ou d'un tampon spécial leur permet de faire face. Parmi les médicaments, le plus efficace dans ces cas est la térazosine.

    Méthodes de diagnostic de base

    Une vessie faible chez la femme se manifeste par un écoulement involontaire d'urine avec peu d'effort physique, toux, éternuements ou rire. Un dysfonctionnement se produit en raison de la faiblesse du sphincter de la vessie. Pour diagnostiquer la gravité de la maladie, la fréquence et la durée des pulsions, des pathologies associées de nature gynécologique, chirurgicale et thérapeutique sont révélées. Lors du diagnostic, l'âge, le nombre de naissances sont pris en compte et les types d'examens suivants sont effectués:

    • tests neurologiques qui déterminent l'activité cérébrale et la motilité des membres inférieurs;
    • Échographie des organes pelviens, qui aide à identifier les caractéristiques de la structure anatomique et à déterminer le volume d'urine résiduelle;
    • examen rectal;
    • palpation de la paroi antérieure du vagin;
    • uroflowmetry - test de stress urinaire;
    • statut hormonal;
    • analyse générale ou semis d'urine pour déterminer la composante bactériologique.

    À la suite de l'examen, des maladies, par exemple, de nature neurologique ou infectieuse, qui s'accompagnent d'une violation du contrôle de l'envie, peuvent être détectées. Pour renforcer les muscles de la vessie, un traitement complexe et des exercices spéciaux sont prescrits.

    Causes de pathologie

    Si le corps fonctionne sans perturbation grave, les muscles de l'urée doivent bloquer le canal urétral, de sorte que l'urine ne peut pas être sécrétée de manière incontrôlable. Chez les hommes, des problèmes de vessie faible se produisent souvent en raison d'une prostatite chronique ou d'un adénome de la prostate.

    Les femmes doivent souvent faire face à des problèmes similaires pendant la grossesse et la période post-partum, lorsque le tonus des muscles du périnée et du bassin est considérablement réduit. En raison de la pression accrue sur un certain nombre d'organes internes, une compression constante de la vessie est créée, ce qui conduit à un affaiblissement du sphincter musculaire et des muscles entourant la vessie..

    Les symptômes d'une vessie faible

    L'un des signes les plus évidents d'affaiblissement des muscles de la vessie est la miction involontaire. Les médecins appellent les symptômes supplémentaires des signes de faiblesse caractéristiques de certaines maladies:

    • brûlure dans l'urètre;
    • sensation constante de vessie pleine, accompagnée d'une envie d'aller aux toilettes;
    • l'apparition de douleurs lors de la miction.

    Ces symptômes aideront à déterminer la maladie sous-jacente et un traitement rapide éliminera rapidement les manifestations désagréables de la faiblesse musculaire de la vessie..

    Mesures thérapeutiques

    L'objectif du traitement est de restaurer le soutien du col de la vessie, d'augmenter la capacité de l'organe, de réduire les intervalles entre les actes de vidange. Dans la plupart des cas, la maladie est corrigée par la prise de médicaments et de physiothérapie. Un traitement chirurgical n'est possible que si un degré sévère d'incontinence urinaire est détecté et si le traitement est inefficace.

    Comment renforcer la vessie et les muscles chez les femmes avec des remèdes populaires? La réponse à la question inquiète de nombreux patients, mais il est important de comprendre que le principal moyen d'améliorer la qualité de vie est de respecter les prescriptions médicales et de changer les habitudes de comportement.

    Les mesures de traitement comprennent un ensemble de mesures:

    1. Thérapie avec des médicaments spécifiques dont l'action vise à réguler la pression urétrale et kystique, ainsi qu'à réduire l'hypoxie du détrusor.
    2. Soulagement de l'inflammation chronique du système urinaire. Le régime thérapeutique comprend des antibiotiques, des immunomodulateurs naturels, des hormones, des herbes, des probiotiques et des tranquillisants, par exemple des comprimés d'afobazole.
    3. Correction du poids corporel, car les kilos en trop augmentent la pression intra-abdominale et contribuent au déplacement des organes pelviens. Il est très important de modifier le régime alimentaire, qui joue un rôle primordial dans le renforcement des muscles et la restauration des fonctions de la vessie. Manger des aliments épicés et frits, des sodas, du café et du thé forts augmente la diurèse, contribuant à la constipation. Préférez les aliments hypocaloriques: fruits, salades fraîches, légumes cuits à la vapeur et céréales traditionnelles, dont la consommation est recommandée le matin. Bons produits laitiers fermentés - fromage cottage, crème sure, yaourts naturels, ainsi que volaille maigre et poisson marin faible en gras.
    4. L'activité physique quotidienne est l'une des composantes de la thérapie de la vessie faible: la course, la natation, la forme physique avec des exercices légers.

    Comment renforcer les muscles de la vieillesse? En plus de la pharmacothérapie, des dispositifs de maintien de l'urine, des cônes vaginaux et des corsets de soutien conçus pour les hommes et les femmes sont utilisés avec succès. Les procédures physiothérapeutiques sont efficaces pour stimuler les fibres musculaires du plancher pelvien et restaurer l'innervation. Le meilleur exercice pour renforcer les muscles de la vessie est de marcher sur la pointe des pieds avec une compression synchrone du sphincter. Pendant les cours, tous les groupes musculaires prennent le ton. Avec une bonne motivation et le respect des recommandations médicales, une amélioration de l'état est observée chez un nombre prédominant de patients!

    Traitements efficaces

    L'intervention thérapeutique de base visant à renforcer la vessie chez la femme implique l'exécution régulière d'un ensemble d'exercices spéciaux de Kegel sélectionnés individuellement. Le but de ces exercices de physiothérapie est d'augmenter le tonus des muscles entourant la cavité urinaire.

    Dans le cas où les exercices n'auraient pas d'effet positif, le médecin devrait sélectionner le cours optimal des médicaments pour le patient. De nombreux médecins établissent des horaires spéciaux pour leurs patients, selon lesquels ils doivent se rendre aux toilettes. L'intervalle varie dans une plage d'une heure à deux, et est sélectionné en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

    Assistance médicale

    Pour renforcer les muscles entourant la vessie, une série de préparations pharmaceutiques est généralement prescrite en combinaison avec un certain nombre de procédures physiothérapeutiques et un régime bien choisi.

    De bons résultats sont démontrés par des médicaments tels que l'oxybutynine, la propanthéline et le flapvoxate, qui aident à renforcer le système musculaire et à prévenir les crampes.

    Avec l'aide de ces médicaments, vous pouvez augmenter la contractilité et le tonus musculaire lisse.

    Des médicaments myotropes, hormonaux et sédatifs sont souvent prescrits..

    L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas les plus extrêmes, lorsque d'autres méthodes thérapeutiques ne sont pas suffisamment efficaces. Pour le moment, ces opérations sont le plus souvent utilisées:

    1. Neuromodulation. Une électrode et un générateur spéciaux sont implantés dans le patient, envoyant des impulsions directement au cerveau, ce qui conduit à la restauration de la fonction de l'urètre.
    2. Cytoplastie. Il suggère une augmentation du volume de la vessie et une diminution de son instabilité chirurgicale.

    Si le cours des comprimés n'apporte pas de résultat positif, une injection de toxine botulique peut être prescrite au patient. La substance est une toxine raffinée qui agit sur un certain nombre de terminaisons nerveuses et bloque la libération d'acétylcholine, ce qui entraîne une contraction musculaire involontaire..

    Ces manipulations doivent être effectuées par un médecin spécialiste qualifié. Avant de commencer la procédure, le médecin doit faire une anesthésie locale. La durée de l'effet varie entre 7 et 9 mois..

    Exercices pour renforcer le tonus musculaire

    Afin de renforcer la vessie, des exercices de Kegel adaptés aux femmes et aux hommes peuvent être utilisés. Cependant, il ne sera possible d'obtenir des résultats positifs que si le complexe est régulièrement achevé et que la charge augmente progressivement..

    Les exercices de Kegel sont de nature diverse et comprennent la flexion, les squats, les torsions et les tours du corps, les mouvements de rotation du bassin, ainsi que la relaxation et la tension constantes de divers groupes musculaires. Parmi les exercices les plus efficaces, il convient de souligner les suivants:

    1. Après avoir pris la position initiale allongée sur le sol, vous devez alternativement lever la jambe droite et la jambe gauche au point où le corps forme un angle droit. Après avoir fixé les jambes dans cette position pendant quelques secondes, elles s'abaissent progressivement au niveau de la surface du sol. Pendant l'exercice, l'angle change de 90 à 45 degrés.
    2. Marcher avec le ballon pris en sandwich entre les hanches. Fonctionne pendant plusieurs minutes à un rythme lent.
    3. Après avoir pris la position de départ en position debout et en choisissant une chaise comme support, vous devez commencer des squats lents, pendant lesquels les genoux regardent dans des directions différentes. L'exercice devrait provoquer une tension musculaire palpable.
    4. Allongé sur le dos, les jambes doivent être pliées aux genoux et légèrement écartées sur les côtés, en serrant les pieds ensemble. Après avoir fixé les jambes dans cette position, vous devez essayer de maintenir l'immobilité pendant 4-7 secondes.

    Soulagement du stress

    En cas d'incontinence urinaire causée par le stress, les femmes et les hommes choisissent le plus souvent une thérapie complexe, qui comprend les éléments suivants:

    • la perte de poids et l'élimination de l'excès de graisse;
    • physiothérapie;
    • médicaments hormonaux;
    • Exercices de Kegel
    • traitement des maladies concomitantes.

    L'incontinence urinaire à l'effort chez la femme peut être déclenchée par des caractéristiques de la structure anatomique du système urinaire ou des problèmes qui surviennent pendant la période post-partum. Dans de tels cas, les médecins ont souvent recours à la chirurgie.

    Les opérations d'élingage comprennent l'installation d'un implant, qui fusionne avec le tissu et prend racine dans le système génito-urinaire. La colposuspension implique l'ourlet des tissus aux ligaments de la région inguinale et de la paroi abdominale antérieure. Il existe des gels de formation de volume spéciaux qui rétrécissent les lumières des canaux et ralentissent l'écoulement de l'urine.

    Correction du mode de vie et nutrition

    Les personnes souffrant de problèmes avec l'urée devraient introduire des fibres végétales dans leur alimentation. Il est capable de stabiliser le processus digestif, de débarrasser les intestins de diverses toxines et toxines et de prévenir la constipation.

    Un élément important nécessaire pour renforcer les tissus est le zinc. La concentration la plus élevée de cet élément est observée dans les graines de citrouille et de tournesol, les fruits de mer et les poissons rouges. Vous devez consommer suffisamment de vitamine E. On le trouve dans les légumes verts, les noix et les semis de blé..

    Au lieu du thé habituel, il est préférable de boire des décoctions et des infusions de mélisse, de prêle, de ficelle et d'autres herbes médicinales. Il est recommandé de limiter l'utilisation d'épices et d'épices chaudes, car elles ont un effet diurétique prononcé..

    Même une petite pincée de sel de table peut contenir du liquide dans le corps. Par conséquent, juste avant le coucher, vous pouvez manger une modeste portion de salade de légumes frais avec l'ajout d'huile de lin et de sel, ce qui atténuera la pression sur les parois de l'urée.

    Remèdes populaires

    Il existe de nombreuses recettes folkloriques qui peuvent améliorer le tonus musculaire et se débarrasser de divers dysfonctionnements du système génito-urinaire. Les plantes et herbes médicinales suivantes présentent le plus d'intérêt:

    1. Stigmates de maïs. 2-3 cuillères à soupe de stigmates séchés sont versés avec 500 ml d'eau bouillante et insisté pendant au moins 1,5-2 heures. Pendant une journée, vous devez boire 250 ml d'infusion, en la divisant en deux doses.
    2. Fruits secs de cerisier des oiseaux. Économisez de l'énurésie nocturne. L'écorce de cerisier des oiseaux a également un bon effet thérapeutique, à partir de laquelle une infusion est préparée dans un bain-marie et est utilisée à la place du thé ordinaire.
    3. Infusion de graines d'aneth. 2 cuillères à soupe 400 ml d'eau bouillante sont infusés pendant plusieurs heures. Vous devez le prendre en une quantité de 150-200 ml par jour.

    Les carottes et leur jus fraîchement pressé sont un excellent remède contre l'incontinence urinaire, particulièrement efficace pour les personnes âgées. Pour renforcer le système génito-urinaire et se débarrasser des symptômes négatifs, il est utile d'utiliser de l'écorce de chêne et des highlander d'oiseaux.

    L'activité physique est la clé de la santé

    Le fonctionnement normal des organes pelviens inférieurs est déterminé par leur emplacement anatomique correct et seuls les muscles forts et élastiques fournissent le soutien nécessaire.

    Les exercices pour la vessie visent à maintenir les muscles dans un état statique stressé et à créer un soutien pour les organes pelviens. Chaque tâche est répétée 5-8 fois, alors qu'il est nécessaire de surveiller la respiration et de se détendre après un bloc d'activité physique.

    1. Position de départ - allongé sur le dos.
      • resserrer les muscles du périnée et du bas-ventre; maintenez la tension pendant 5-8 secondes, puis détendez-vous;
      • pliez les genoux, les pieds fermement appuyés sur le sol;
      • resserrez vos muscles et redressez progressivement vos jambes, sans vous détendre, revenez à la position de départ;
      • resserrer les muscles et alterner les jambes, les tirer vers l'estomac;
      • tenez une petite balle entre vos genoux pliés et soulevez votre bassin, bougez à droite, à gauche;
    2. Position de départ - assis sur une chaise ou un tabouret.
      • posez vos mains sur votre taille, contractant les muscles du périnée et de l'abdomen, alternant mouvements de marche et frottements;
      • levez deux jambes en même temps, restez dans cette position pendant 8 à 10 secondes; pour faciliter la tâche, vous pouvez poser vos mains sur le siège;
      • détendez votre ceinture scapulaire et arrondissez votre dos; resserrer les muscles de la zone inguinale, s'attarder dans cette position;
      • prendre la pose du cavalier, assis sur un rouleau tordu d'une serviette ou d'un couvre-lit; lors de l'expiration, serrez l'appareil avec effort, tout en inspirant, détendez-vous.

    En entraînant vos muscles quotidiennement, vous pouvez obtenir des résultats impressionnants. Le renforcement de la vessie est effectué au travail, dans les transports, en ligne ou dans les tâches ménagères de routine. Dans la mesure du possible, contractez les muscles de la région inguinale, y compris les abdominaux. La gymnastique est particulièrement efficace si vous avez un sac entre les mains, par exemple avec des produits.

    Traitement d'une vessie faible chez la femme

    Selon les raisons qui ont provoqué la faiblesse de l'urée, les méthodes de traitement suivantes peuvent être prescrites au patient:

    • Traitement médicamenteux lorsque le problème est causé par une infection ou une inflammation.
    • Procédures physiothérapeutiques: électrophorèse, échographie, stimulation électrique de la vessie.
    • Médicaments hormonaux.
    • Médicaments qui régulent la pression kystique et urétrale.
    • Médicaments pour réguler le poids corporel ou l'alimentation dans le même but, si ce sont les kilos en trop qui provoquent le problème.
    • L'intervention chirurgicale est réalisée dans de très rares cas où les méthodes conservatrices n'apportent pas le résultat souhaité..
    • Pour renforcer les muscles de la vessie, on peut prescrire au patient des exercices physiques qui visent à renforcer le groupe musculaire nécessaire.

    Physiologie de la vessie

    La miction est un acte physiologique complexe, qui implique le processus de relaxation simultanée du sphincter externe et interne avec contraction simultanée des muscles de la vessie. Les muscles du périnée et des abdominaux participent activement à la miction.

    L'urée a des parois très flexibles. Dans le cas d'un fonctionnement normal des récepteurs, un signal sur l'envie de vider arrive au cerveau lorsque le volume d'urine atteint 160-170 ml.

    Les caractéristiques anatomiques de la structure de la vessie humaine peuvent accueillir un volume d'urine ne dépassant pas 1000 ml (sur la base de valeurs moyennes). En raison des muscles affaiblis de l'organe, le processus d'excrétion et d'accumulation d'urine devient chaotique et incontrôlé.

    Selon les statistiques médicales, des problèmes similaires sont le plus souvent observés chez les femmes âgées et les jeunes enfants. Lorsque les parois musculaires de la vessie perdent leur tonus, le cerveau cesse de recevoir des signaux neuronaux qui indiquent qu'il est plein. De telles perturbations de la communication sont lourdes d'atonie (incontinence) et provoquent le processus d'allocation incontrôlée d'urine.

    Faiblesse de la vessie chez les femmes: symptômes et comment la renforcer

    De nombreuses femmes sont muettes sur ce problème et sont tellement gênées qu'elles souffrent parfois pendant des années, mais ne demandent pas d'aide. Et complètement en vain! En effet, de telles pathologies sont assez courantes et assez bien corrigées..

    Le problème de l'incontinence est particulièrement important pour les femmes, car en raison des caractéristiques du corps féminin, la faiblesse de la vessie les dérange trois fois plus souvent que les hommes.

    La vessie est un organe du bassin, constitué de couches musculaires et servant de réservoir à l'accumulation d'urine. Lorsque la vessie est pleine, il y a un besoin urgent d'aller un peu. La capacité de ce réservoir est d'environ 1000 ml chez l'homme et d'environ 500 ml chez la femme, selon les caractéristiques individuelles de chaque personne. En raison du fait que l'organe est constitué de muscles - les parois peuvent s'étirer, puis le problème lui-même se pose. Il existe de nombreuses causes qui peuvent entraîner une faiblesse de la vessie..

    Comment renforcer la vessie

    Comment aider à l'incontinence urinaire causée par des pathologies somatiques? Il est nécessaire de prendre des mesures pour éliminer ce symptôme. Pour ce faire, vous pouvez faire des exercices thérapeutiques visant à restaurer le tonus des muscles du bassin et du périnée.

    En plus des exercices physiques, les médecins recommandent une pharmacothérapie efficace, la prise de complexes vitaminiques et un régime amaigrissant. Il existe également plusieurs méthodes assez efficaces de médecine traditionnelle..

    Traitement médical

    Les médicaments ne doivent être pris qu'en cas d'absolue nécessité, seul un médecin doit diagnostiquer une maladie du système urinaire et prescrire un traitement.

    L'utilisation de médicaments pour renforcer la vessie n'est recommandée que lorsque d'autres méthodes n'ont pas apporté le résultat souhaité. Ces médicaments comprennent des médicaments contenant de l'oxybutynine, ainsi que des agents antimuscariniques..

    La thérapie complexe peut comprendre:

    • médicaments hormonaux;
    • antidépresseurs;
    • médicaments adrénergiques.

    Comment renforcer la vessie d'une femme? Les médicaments hormonaux peuvent provoquer des irrégularités menstruelles ou conduire à des troubles hormonaux importants, les patients préfèrent les complexes vitaminiques avec des minéraux, des exercices spécialement conçus pour l'entraînement musculaire et le renforcement du sphincter de la vessie, des recettes populaires.

    Complexe d'exercice

    Une combinaison de plusieurs méthodes contribue à renforcer et à augmenter le tonus des muscles de la vessie. Une partie importante de ce complexe est la gymnastique thérapeutique (thérapie par l'exercice).

    Pour obtenir un effet positif et rapide, vous devez effectuer régulièrement des exercices pour la vessie. Ces exercices sont basés sur l'alternance tension / relaxation de certains groupes musculaires, en particulier le périnée. Dans le cadre de la gymnastique, il est également recommandé que, assis sur une chaise ou debout, se pencher en avant.

    Le renforcement musculaire et l'entraînement de la vessie consistent en des exercices de plusieurs catégories:

    1. Coupe rapide. Cet exercice renforce les fibres musculaires de la vessie, aide les femmes à se débarrasser des problèmes intimes en renforçant les parois du vagin. L'alternance de tension et de relaxation de l'appareil musculaire du périnée vous permet d'obtenir rapidement un résultat positif.
    2. La contraction lente des muscles du périnée vous permet d'entraîner l'appareil musculaire plus efficacement. Mais en même temps, le temps d'exercice devrait être réduit, car des charges excessives peuvent entraîner des conséquences négatives.
    3. Exercices de poussée pour la vessie. Ces mouvements imitent les douleurs du travail ou l'acte de défécation.
      La faiblesse de la vessie chez les femmes peut également être bien traitée avec de l'exercice en utilisant un ballon qui doit être tenu par les hanches ou les genoux.

    Les exercices pour renforcer la vessie des femmes d'âge moyen et plus âgées doivent être dosés et surveiller attentivement leur bien-être, car un effort physique excessif peut endommager encore plus l'appareil musculaire des organes internes, les tissus du système génito-urinaire. Vous pouvez effectuer les exercices à l'aide d'un simulateur spécial, qui, en plus du physique, a un effet électrostimulant.

    Exercices de Kegel

    Afin de renforcer la vessie par les médecins, il est recommandé d'effectuer régulièrement un ensemble d'exercices de Kegel. Cette technique est efficace à la fois dans les premiers stades de l'incontinence et dans les cas graves..

    Un résultat positif sera perceptible après environ un mois de gymnastique quotidienne. Un facteur important est le contrôle de l'apport hydrique. Mais cela ne signifie pas que la quantité d'eau bu par jour doit être réduite au minimum - cela peut déclencher le développement de la déshydratation. Contrôlez simplement la quantité de liquide que vous buvez et l'urine excrétée..

    Causes des troubles de la miction

    Les raisons du développement de pathologies du système urinaire sont très diverses - de l'hypothermie aux néoplasmes malins. Mais aussi une augmentation de la fréquence des mictions est due à des changements dans le corps humain en raison de l'âge.

    Le plus souvent, ce problème se manifeste chez les patients présentant un prolapsus de la vessie, qui est associé à une diminution du tonus musculaire. L'affaiblissement des muscles du plancher pelvien et de la vessie provoque l'élimination involontaire de l'urine avec une légère pression et tension de la paroi abdominale - avec des éternuements, des rires, une toux. Les causes de l'incontinence urinaire à divers degrés, en plus de la maladie de la vessie, sont d'autres facteurs:

    • naissance compliquée;
    • conséquences de la cystite;
    • pyélonéphrite;
    • un changement dans la position physiologique des organes internes;
    • ménopause;
    • activité physique excessive;
    • hypothermie.

    De plus, après l'accouchement, le tonus musculaire des organes du système urinaire peut diminuer. La récupération musculaire prend un certain temps. Vous pouvez accélérer le processus grâce à des exercices spéciaux et à l'utilisation de médicaments.

    Comment renforcer la vessie chez la femme

    La faiblesse de la vessie dans la plupart des cas indique la présence d'une pathologie qui nécessite un diagnostic complet et un traitement rapide.

    Afin de commencer le processus thérapeutique pour se débarrasser de l'incontinence et renforcer la vessie, il est nécessaire d'identifier la cause de l'échec et de l'éliminer.

    Une diminution du tonus musculaire peut être associée à des blessures, à des opérations et au vieillissement du corps, à la suite desquelles la vessie «se ride» et diminue de volume. Le texte suivant fournira des informations utiles sur la façon de renforcer la vessie et de se débarrasser des problèmes d'incontinence urinaire chez les femmes utilisant des remèdes populaires, des médicaments ou une chirurgie.

    Conseils utiles

    En plus des méthodes de médecine traditionnelle, les recommandations suivantes peuvent être utilisées pour renforcer la vessie:

  • Voyages d'entraînement aux toilettes. Établissez un horaire pour aller aux toilettes à un certain intervalle et marchez un peu en respectant l'horaire, en ignorant l'envie plus fréquente d'uriner.
  • Exclure les aliments et les boissons qui ont un effet diurétique.
  • Videz complètement la vessie pendant les voyages aux toilettes. Pour ce faire, vous devez uriner correctement. Après la miction, vous n'avez pas besoin de vous précipiter pour quitter les toilettes. Vous devez vous détendre et réessayer, si du liquide reste dans la bulle, il sortira. Cela empêchera l'incontinence et augmentera l'intervalle entre les pulsions.
  • Pour renforcer les muscles de la vessie, vous devez effectuer des exercices visant à renforcer les muscles du bassin, ainsi que la presse et les fesses. Les exercices de Kegel sont très populaires, ce qui indique leur efficacité et leur simplicité. L'essentiel est de ne pas être paresseux et de se forcer à leur donner environ 30 minutes par jour, les premiers résultats peuvent être ressentis après une semaine d'entraînement régulier.

    Remèdes populaires

    Il est possible de renforcer les muscles de la vessie plus rapidement en combinant le traitement principal avec certains remèdes populaires. Le plus couramment utilisé:

    • sauge;
    • achillée;
    • banane plantain;
    • oignon;
    • Herbe de millepertuis;
    • digitale;
    • feuilles de sorbier, de saule, de frêne, de viorne;
    • rose musquée.

    La préparation de médicaments à partir d'ingrédients à base de plantes nécessite le respect de la technique et du dosage. L'utilisation de décoctions d'herbes trop concentrées ou le dépassement de la dose recommandée peut entraîner un résultat négatif et un mauvais fonctionnement de la vessie. La thérapie avec des remèdes populaires est effectuée après consultation avec le médecin et sous sa supervision. Comment préparer des décoctions, des infusions de plantes:

    • Verser 10 g d'inflorescences de millefeuille séchées avec un verre d'eau propre et porter à ébullition. Le bouillon est infusé pendant 60 minutes et avant utilisation, il doit être filtré. Prenez cet outil trois fois par jour pour un demi-verre (100 g).
    • Il est nécessaire de préparer les feuilles séchées des plantes suivantes: frêne, sorbier, orme, viorne. Une cuillère à soupe de la collection doit être versée avec un litre d'eau bouillante, laisser infuser un moment. Le produit est pris réfrigéré.
    • 50 g de feuilles de sauge séchées sont versés avec un litre d'eau chaude. Mode de réception - 100 g (un demi-verre) après les repas, trois fois par jour.
    • Le remède suivant est préparé en une seule fois - la moitié pelée de l'oignon est séchée, finement hachée, versée dans de l'eau bouillie chaude, bien mélangée. La perfusion doit être bue 1 fois.
    • Thé de plantain. Contrairement aux recettes précédentes, les feuilles fraîches sont utilisées ici. Donc, une feuille est versée avec de l'eau bouillante (200 g), infusée pendant 60 minutes.

    Des moyens supplémentaires

    Un besoin d'uriner trop fréquent apporte des ajustements importants à la routine quotidienne, ce qui peut interférer avec le rythme de vie habituel. Un muscle faible de la vessie peut interférer avec l'entraînement sportif, se réunir au bureau, se déplacer dans les transports en commun.

    Afin de ne pas avoir à aller aux toilettes au milieu de la nuit, il est recommandé de manger une cuillère à soupe de miel avant le coucher, ce qui aide à détendre les fibres musculaires de la vessie. Pour réduire l'inconfort des symptômes d'une vessie faible, les experts vous recommandent fortement de suivre quelques recommandations:

    • réduire l'activité physique;
    • les vêtements doivent être légers et confortables;
    • maintenir l'équilibre hydrique - vous devez boire de l'eau filtrée ou des tisanes tout au long de la journée;
    • le bas du dos, les jambes doivent être gardées au chaud, non soumises à l'hypothermie;
    • utilisez des tampons urologiques pour éliminer l'odeur désagréable de l'urine et conserver l'humidité.

    Pendant le traitement, la vessie se renforce progressivement, la fréquence des pulsions est réduite. Dans ce cas, vous pouvez commencer l'entraînement pour augmenter les intervalles de temps entre les mictions. Mais il ne faut pas endurer trop longtemps. Au début, 5 minutes suffisent, progressivement cet intervalle augmente, ce qui renforce considérablement la vessie, ses tissus.

    Comment renforcer la vessie chez la femme

    Chez les femmes, la faiblesse de la vessie et l'incontinence urinaire sont l'un des problèmes les plus urgents associés aux caractéristiques du système endocrinien.

    Pour renforcer la vessie, le traitement devrait viser à restaurer le cou de cette dernière, à réduire les intervalles de temps entre les actes d'urination, ainsi qu'à augmenter la capacité de l'organe. Dans la plupart des cas, une thérapie conservatrice est suffisante. Le traitement chirurgical ne doit se faire qu'avec des degrés d'incontinence urinaire sévère ou lorsque l'utilisation prolongée de médicaments et d'agents physiothérapeutiques n'a pas donné le résultat souhaité..

    Ces problèmes chez les femmes sont dus au fait qu'elles sont plus susceptibles de souffrir d'infections chroniques du système génito-urinaire en raison d'un urètre plus court. L'urétrite se produit, et avec une nouvelle propagation de l'infection - la cystite. Les caractéristiques anatomiques des organes pelviens sont telles que l'urètre, l'utérus et le rectum sont situés à proximité, et les problèmes avec un organe provoquent des problèmes dans le système urinaire.

    Les femmes présentent également un risque de lésion tissulaire lors de l'accouchement. Si la patiente accouche de manière naturelle et que ce travail a été rapide ou, au contraire, prolongé, un étirement des muscles de la vessie est possible.

    Les facteurs qui augmentent le risque d'incontinence urinaire sont:

    • Varices;
    • constipation
    • hernies;
    • pathologie utérine;
    • changements hormonaux, en particulier chez les femmes ménopausées.

    Une vessie faible a des manifestations caractéristiques - miction involontaire même avec peu d'effort physique, toux ou rire. Les autres symptômes sont des mictions fréquentes, y compris la nuit, une sensation de vidange incomplète de la vessie. Cela dépend beaucoup de la maladie accompagnée d'une faiblesse de la vessie. Avec la cystite, elle peut être accompagnée d'une augmentation de la température, de l'apparition de douleurs et de brûlures lors de la miction.

    Le médecin orientera nécessairement le patient vers un examen complet, qui comprend une échographie des organes pelviens, un certain nombre de tests neurologiques pour évaluer l'activité du système nerveux central et la motilité des membres inférieurs.

    Des tests de laboratoire sont en cours - d'une analyse générale de l'urine et de son ensemencement bactérien à l'uroflowmetry, ce qui signifie un test urinaire d'effort.

    L'activité physique et une variété d'exercices sont la clé de la santé et des organes du système génito-urinaire. Vous devez entraîner régulièrement les muscles de la vessie, c'est-à-dire tous les jours, puis dans un mois, les résultats seront visibles.

    La gymnastique de Kegel est recommandée. Il est souvent effectué par des femmes après l'accouchement, il sera utile dans de tels cas. La technique consiste à alterner tension et relaxation des muscles du périnée et de la région pelvienne. Dans chaque position, vous devez passer 5-8 secondes. Ensuite, cette tension et cette relaxation se répètent à un rythme rapide. Chaque mouvement est exécuté pour commencer 5-8 fois.

    Si une femme s'inquiète de l'énurésie, d'autres exercices physiques sont effectués pour renforcer les muscles du bassin et du périnée. Beaucoup de ces mouvements sont familiers depuis l'enfance - «vélo» et «ciseaux». S'il n'y a pas de temps pour un entraînement complet, vous pouvez, même en faisant des tâches ménagères, renforcer vos muscles - porter une petite balle en caoutchouc entre vos jambes, en la serrant le plus haut possible.

    Dans la vieillesse, l'exercice quotidien devrait également être la norme. Mais souvent, ils ne suffisent pas. Pour les femmes de plus de 65 à 70 ans, les médecins prescrivent des corsets de soutien spéciaux et des cônes vaginaux, ce qui réduit la fréquence des mictions. De plus, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites pour stimuler les fibres musculaires et restaurer l'innervation du système urinaire.

    Il y a des exercices disponibles à tout âge, et ils prennent littéralement quelques secondes. Vous pouvez marcher sur la pointe des pieds, en comprimant simultanément le sphincter, qui tonifie tous les groupes musculaires.

    S'il y a des maladies inflammatoires des organes génito-urinaires, alors des antibiotiques sont utilisés. Mais le traitement médicamenteux comprend trois groupes de médicaments:

    Groupe

    Caractéristiques

    Fondamentalement, des médicaments tels que la ducolsitine et ses analogues. Cet outil vous permet de prendre le contrôle de la miction involontaire car elle interagit avec les composés impliqués dans la transmission des impulsions aux muscles. D'autres médicaments sont parfois utilisés, par exemple l'imipramine, qui aide à réduire les parois de la vessie

    Les moyens améliorent l'état du système nerveux sympathique. Un médicament tel que la midodrine est prescrit, ce qui renforce l'appareil musculaire du petit bassin. Mais il ne faut pas oublier qu'il est contre-indiqué chez les patients hypertendus, car il provoque une augmentation de la pression artérielle

    Bien que les hormones soient libérées sous diverses formes, dans ce cas, les suppositoires et les crèmes vaginaux sont considérés comme plus efficaces. "Ovestin" bien prouvé. Utilisation d'hormones pour éliminer l'incontinence urinaire pendant la ménopause. Ensuite, l'œstrogène cesse d'être produit dans le corps féminin et les processus d'atrophie des muqueuses de l'urètre commencent. Les médicaments hormonaux inhibent ce processus, et une femme contrôle mieux la miction

    Si les problèmes sont associés exclusivement à un dysfonctionnement du système urinaire, des anticholinergiques sont prescrits. Ils réduisent l'activité de la vessie, réduisent la fréquence des mictions. Parmi eux, il existe des médicaments peu coûteux - le sulfate d'atropine, qui réduit directement le tonus de la vessie. Un tel agent peut être prescrit par voie orale et sous forme d'injections sous-cutanées et intraveineuses..

    Il existe un médicament qui convient aussi bien aux femmes âgées qu'aux jeunes femmes. C'est du driptan. Mais il est contre-indiqué dans les maladies cardiovasculaires. Les anticholinergiques ont des effets secondaires assez graves. Ils provoquent non seulement la bouche sèche, mais aussi des maladies telles que la candidose et les caries. Ils sont ivres uniquement sur prescription d'un médecin.

    Parfois, lorsque des problèmes avec la vessie ne sont pas causés par des maladies des organes internes, mais par divers facteurs externes, la desmopressine est prescrite - sous forme de comprimés ou de spray. Il s'agit d'un analogue de l'hormone antidiurétique naturelle. Il n'affecte en aucune façon les muscles, mais réduit la quantité d'urine dans le corps. C'est-à-dire qu'il est utile lorsqu'une femme est dérangée par la miction lorsqu'elle tousse. La seule contre-indication est un manque de sodium dans le corps. Par conséquent, les femmes âgées ne sont pas prescrites.

    Si des problèmes avec la vessie ont commencé en raison d'un prolapsus du vagin, l'installation d'un anneau utérin ou d'un tampon spécial leur permet de faire face. Parmi les médicaments, le plus efficace dans ces cas est la térazosine.

    Comment renforcer la vessie chez la femme

    La faiblesse de la vessie dans la plupart des cas indique la présence d'une pathologie qui nécessite un diagnostic complet et un traitement rapide.

    Afin de commencer le processus thérapeutique pour se débarrasser de l'incontinence et renforcer la vessie, il est nécessaire d'identifier la cause de l'échec et de l'éliminer.

    Une diminution du tonus musculaire peut être associée à des blessures, à des opérations et au vieillissement du corps, à la suite desquelles la vessie «se ride» et diminue de volume. Le texte suivant fournira des informations utiles sur la façon de renforcer la vessie et de se débarrasser des problèmes d'incontinence urinaire chez les femmes utilisant des remèdes populaires, des médicaments ou une chirurgie.

    Physiologie de la vessie

    La miction est un acte physiologique complexe, qui implique le processus de relaxation simultanée du sphincter externe et interne avec contraction simultanée des muscles de la vessie. Les muscles du périnée et des abdominaux participent activement à la miction.

    L'urée a des parois très flexibles. Dans le cas d'un fonctionnement normal des récepteurs, un signal sur l'envie de vider arrive au cerveau lorsque le volume d'urine atteint 160-170 ml.

    Les caractéristiques anatomiques de la structure de la vessie humaine peuvent accueillir un volume d'urine ne dépassant pas 1000 ml (sur la base de valeurs moyennes). En raison des muscles affaiblis de l'organe, le processus d'excrétion et d'accumulation d'urine devient chaotique et incontrôlé.

    Selon les statistiques médicales, des problèmes similaires sont le plus souvent observés chez les femmes âgées et les jeunes enfants. Lorsque les parois musculaires de la vessie perdent leur tonus, le cerveau cesse de recevoir des signaux neuronaux qui indiquent qu'il est plein. De telles perturbations de la communication sont lourdes d'atonie (incontinence) et provoquent le processus d'allocation incontrôlée d'urine.

    Causes de pathologie

    Si le corps fonctionne sans perturbation grave, les muscles de l'urée doivent bloquer le canal urétral, de sorte que l'urine ne peut pas être sécrétée de manière incontrôlable. Chez les hommes, des problèmes de vessie faible se produisent souvent en raison d'une prostatite chronique ou d'un adénome de la prostate.

    Les femmes doivent souvent faire face à des problèmes similaires pendant la grossesse et la période post-partum, lorsque le tonus des muscles du périnée et du bassin est considérablement réduit. En raison de la pression accrue sur un certain nombre d'organes internes, une compression constante de la vessie est créée, ce qui conduit à un affaiblissement du sphincter musculaire et des muscles entourant la vessie..

    Manifestations de faiblesse d'organe

    Le problème de l'incontinence urinaire peut être associé à la présence de maladies inflammatoires telles que la cystite et l'urétrite chez une femme, ou à une irritation de la vessie causée par des phobies et des troubles.

    Les principaux symptômes de faiblesse de la vessie sont une envie fréquente d'uriner et une augmentation des réveils nocturnes associée à une sensation de satiété de la vessie.

    Traitements efficaces

    L'intervention thérapeutique de base visant à renforcer la vessie chez la femme implique l'exécution régulière d'un ensemble d'exercices spéciaux de Kegel sélectionnés individuellement. Le but de ces exercices de physiothérapie est d'augmenter le tonus des muscles entourant la cavité urinaire.

    Dans le cas où les exercices n'auraient pas d'effet positif, le médecin devrait sélectionner le cours optimal des médicaments pour le patient. De nombreux médecins établissent des horaires spéciaux pour leurs patients, selon lesquels ils doivent se rendre aux toilettes. L'intervalle varie dans une plage d'une heure à deux, et est sélectionné en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

    Assistance médicale

    Pour renforcer les muscles entourant la vessie, une série de préparations pharmaceutiques est généralement prescrite en combinaison avec un certain nombre de procédures physiothérapeutiques et un régime bien choisi.

    De bons résultats sont démontrés par des médicaments tels que l'oxybutynine, la propanthéline et le flapvoxate, qui aident à renforcer le système musculaire et à prévenir les crampes.

    Avec l'aide de ces médicaments, vous pouvez augmenter la contractilité et le tonus musculaire lisse.

    Des médicaments myotropes, hormonaux et sédatifs sont souvent prescrits..

    L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas les plus extrêmes, lorsque d'autres méthodes thérapeutiques ne sont pas suffisamment efficaces. Pour le moment, ces opérations sont le plus souvent utilisées:

    1. Neuromodulation. Une électrode et un générateur spéciaux sont implantés dans le patient, envoyant des impulsions directement au cerveau, ce qui conduit à la restauration de la fonction de l'urètre.
    2. Cytoplastie. Il suggère une augmentation du volume de la vessie et une diminution de son instabilité chirurgicale.

    Si le cours des comprimés n'apporte pas de résultat positif, une injection de toxine botulique peut être prescrite au patient. La substance est une toxine raffinée qui agit sur un certain nombre de terminaisons nerveuses et bloque la libération d'acétylcholine, ce qui entraîne une contraction musculaire involontaire..

    Ces manipulations doivent être effectuées par un médecin spécialiste qualifié. Avant de commencer la procédure, le médecin doit faire une anesthésie locale. La durée de l'effet varie entre 7 et 9 mois..

    Exercices pour renforcer le tonus musculaire

    Afin de renforcer la vessie, des exercices de Kegel adaptés aux femmes et aux hommes peuvent être utilisés. Cependant, il ne sera possible d'obtenir des résultats positifs que si le complexe est régulièrement achevé et que la charge augmente progressivement..

    Les exercices de Kegel sont de nature diverse et comprennent la flexion, les squats, les torsions et les tours du corps, les mouvements de rotation du bassin, ainsi que la relaxation et la tension constantes de divers groupes musculaires. Parmi les exercices les plus efficaces, il convient de souligner les suivants:

    1. Après avoir pris la position initiale allongée sur le sol, vous devez alternativement lever la jambe droite et la jambe gauche au point où le corps forme un angle droit. Après avoir fixé les jambes dans cette position pendant quelques secondes, elles s'abaissent progressivement au niveau de la surface du sol. Pendant l'exercice, l'angle change de 90 à 45 degrés.
    2. Marcher avec le ballon pris en sandwich entre les hanches. Fonctionne pendant plusieurs minutes à un rythme lent.
    3. Après avoir pris la position de départ en position debout et en choisissant une chaise comme support, vous devez commencer des squats lents, pendant lesquels les genoux regardent dans des directions différentes. L'exercice devrait provoquer une tension musculaire palpable.
    4. Allongé sur le dos, les jambes doivent être pliées aux genoux et légèrement écartées sur les côtés, en serrant les pieds ensemble. Après avoir fixé les jambes dans cette position, vous devez essayer de maintenir l'immobilité pendant 4-7 secondes.

    Soulagement du stress

    En cas d'incontinence urinaire causée par le stress, les femmes et les hommes choisissent le plus souvent une thérapie complexe, qui comprend les éléments suivants:

    • la perte de poids et l'élimination de l'excès de graisse;
    • physiothérapie;
    • médicaments hormonaux;
    • Exercices de Kegel
    • traitement des maladies concomitantes.

    L'incontinence urinaire à l'effort chez la femme peut être déclenchée par des caractéristiques de la structure anatomique du système urinaire ou des problèmes qui surviennent pendant la période post-partum. Dans de tels cas, les médecins ont souvent recours à la chirurgie.

    Les opérations d'élingage comprennent l'installation d'un implant, qui fusionne avec le tissu et prend racine dans le système génito-urinaire. La colposuspension implique l'ourlet des tissus aux ligaments de la région inguinale et de la paroi abdominale antérieure. Il existe des gels de formation de volume spéciaux qui rétrécissent les lumières des canaux et ralentissent l'écoulement de l'urine.

    Correction du mode de vie et nutrition

    Les personnes souffrant de problèmes avec l'urée devraient introduire des fibres végétales dans leur alimentation. Il est capable de stabiliser le processus digestif, de débarrasser les intestins de diverses toxines et toxines et de prévenir la constipation.

    Un élément important nécessaire pour renforcer les tissus est le zinc. La concentration la plus élevée de cet élément est observée dans les graines de citrouille et de tournesol, les fruits de mer et les poissons rouges. Vous devez consommer suffisamment de vitamine E. On le trouve dans les légumes verts, les noix et les semis de blé..

    Au lieu du thé habituel, il est préférable de boire des décoctions et des infusions de mélisse, de prêle, de ficelle et d'autres herbes médicinales. Il est recommandé de limiter l'utilisation d'épices et d'épices chaudes, car elles ont un effet diurétique prononcé..

    Même une petite pincée de sel de table peut contenir du liquide dans le corps. Par conséquent, juste avant le coucher, vous pouvez manger une modeste portion de salade de légumes frais avec l'ajout d'huile de lin et de sel, ce qui atténuera la pression sur les parois de l'urée.

    Remèdes populaires

    Il existe de nombreuses recettes folkloriques qui peuvent améliorer le tonus musculaire et se débarrasser de divers dysfonctionnements du système génito-urinaire. Les plantes et herbes médicinales suivantes présentent le plus d'intérêt:

    1. Stigmates de maïs. 2-3 cuillères à soupe de stigmates séchés sont versés avec 500 ml d'eau bouillante et insisté pendant au moins 1,5-2 heures. Pendant une journée, vous devez boire 250 ml d'infusion, en la divisant en deux doses.
    2. Fruits secs de cerisier des oiseaux. Économisez de l'énurésie nocturne. L'écorce de cerisier des oiseaux a également un bon effet thérapeutique, à partir de laquelle une infusion est préparée dans un bain-marie et est utilisée à la place du thé ordinaire.
    3. Infusion de graines d'aneth. 2 cuillères à soupe 400 ml d'eau bouillante sont infusés pendant plusieurs heures. Vous devez le prendre en une quantité de 150-200 ml par jour.

    Les carottes et leur jus fraîchement pressé sont un excellent remède contre l'incontinence urinaire, particulièrement efficace pour les personnes âgées. Pour renforcer le système génito-urinaire et se débarrasser des symptômes négatifs, il est utile d'utiliser de l'écorce de chêne et des highlander d'oiseaux.

    Comment aider les femmes âgées?

    Il est conseillé aux femmes majeures d'utiliser de telles méthodes de traitement de la faiblesse de la vessie comme des bains sédentaires avec de l'eau tiède, auxquels des décoctions de camomille, de ficelle et d'autres herbes sont ajoutées. La température de l'eau ne doit pas dépasser 36,5 degrés. Il est préférable de choisir des pantalons et des jupes fabriqués à partir de matières premières naturelles et d'effectuer quotidiennement une série d'exercices de 10 à 15 minutes visant à renforcer la vessie..

    La prévention des maladies

    Pour obtenir les meilleurs résultats dans le renforcement de la vessie, il convient de faire un certain nombre d'ajustements à votre mode de vie habituel. Tout d'abord, il est nécessaire de respecter le régime recommandé par le médecin traitant même après l'amélioration du système urogénital. Il faut abandonner les addictions et l'usage de boissons gazeuses, de thé fort et de café.

    Il est important de subir un examen diagnostique complet pour la présence de processus inflammatoires affectant les tissus de la vessie. Il est fortement déconseillé de soumettre votre corps à l'hypothermie et d'éviter les situations stressantes et les efforts physiques intenses.

    Faiblesse de la vessie chez la femme: traitements efficaces

    Une vessie faible est un problème délicat pour une femme, car elle n'a rien à voir avec l'incontinence urinaire. Beaucoup préfèrent garder le silence et ne pas se plaindre même à leurs proches. Ce n'est pas la bonne tactique, car lorsque la maladie passe au stade chronique, elle est beaucoup plus difficile à guérir..

    Un urologue expérimenté peut aider à se débarrasser de cette maladie une fois pour toutes. Une vessie faible peut être le résultat d'un traumatisme ou d'une sclérose du sphincter externe de la vessie, ainsi que de tumeurs d'étiologie bénigne ou maligne.

    Les hommes et les femmes souffrent de cette maladie, mais selon les statistiques, 70% de tous les cas de la maladie appartiennent à la moitié féminine de l'humanité.

    Quelles sont les causes de la faiblesse de la vessie?

    Avec un rythme physiologique normal et une vessie absolument saine, l'urine s'accumule dans un certain volume. Les extrémités sensibles du système récepteur de la couche musculaire, de la muqueuse de la vessie et du sphincter transmettent des signaux vers le système nerveux central (SNC). La rétroaction du système nerveux central est la gravité dans la zone de projection de la vessie, c'est-à-dire que la pression apparaît dans le bassin. L'évacuation du liquide se produit par la contraction de la couche musculaire de la vessie et la relaxation des muscles du sphincter. Après la miction, les contractions cessent et le sphincter prend une position initiale, fermant hermétiquement la lumière de l'urètre.

    Une vessie faible chez la femme se caractérise par une fonction endommagée de la fermeture du sphincter, donc avec le moindre remplissage de la vessie et un faible effort physique, "miction".

    Causes de faiblesse:

    • facteurs héréditaires;
    • changements liés à l'âge dans la structure de la vessie;
    • anomalies du système génito-urinaire;
    • maladies infectieuses inflammatoires;
    • empoisonnement aux pesticides;
    • grossesse;
    • accouchement;
    • système génito-urinaire;
    • cystite chronique;
    • maladies oncologiques;
    • polypose de la vessie;
    • violation de l'innervation des organes pelviens;
    • tuberculose;
    • blessures urogénitales.

    Le travail lourd d'un grand fœtus ou sa présentation incorrecte entraîne des lésions de la vessie, du canal urinaire et du sphincter externe. Cela se produit en raison d'une pression forte et prolongée sur ces organes. Le tonus musculaire s'affaiblit, s'enflamme et ne récupère pas si les mesures appropriées ne sont pas prises..

    Quant aux changements ménopausiques, dans ce cas il y a hypertrophie des organes génito-urinaires, le détrusor reste à moitié ouvert, et l'urine sous basse tension s'écoule ou sort librement librement de la bulle qui n'est pas complètement fermée jusqu'au bout.

    Symptômes de faiblesse de la vessie

    Le premier symptôme le plus important est la vidange vésicale fréquente, rare et indolore. Le deuxième symptôme de faiblesse est le sentiment d'une bulle constamment pleine.

    La faiblesse chronique est caractérisée par une miction involontaire pendant la toux, les éternuements, les sauts, la course, la peur ou le rire. En règle générale, il passe temporairement, et avec les maladies infectieuses, la faiblesse du sphincter revient dans la phase aiguë.

    La cystite et une hypothermie aiguë du corps s'accompagnent d'une faiblesse qui passe après un traitement avec des antibiotiques et des médicaments non stéroïdiens.

    Important! Après avoir souffert d'une maladie inflammatoire et infectieuse de la vessie, ainsi que de fréquentes infections virales respiratoires aiguës, la faiblesse du sphincter du canal urinaire peut persister jusqu'à la fin de la vie, il est donc nécessaire d'effectuer un traitement complet au service d'urologie sous la supervision d'un médecin..

    Traitement d'une vessie faible chez la femme

    La maladie pose beaucoup de problèmes, surtout quand il s'agit d'une femme qui travaille constamment aux yeux du public. Un sevrage fréquent dans les toilettes peut menacer de licenciement. De plus, les pensées seront constamment dirigées vers le système urinaire.

    Dans le même temps, la vie sexuelle est doublement affectée, c'est-à-dire que les femmes refusent d'avoir des rapports sexuels en raison de la miction gratuite et de la peur de la honte devant un partenaire, même si quelques gouttes d'urine ont été instillées pendant les rapports sexuels. Par conséquent, vous ne devriez pas hésiter à consulter un médecin, car ce n'est qu'après un examen complet qu'il pourra vous dire comment renforcer la vessie..

    Le traitement est effectué exclusivement avec une approche individuelle. Le cours du traitement comprend une antibiothérapie, des exercices de physiothérapie, ainsi qu'un traitement en milieu hospitalier, un massage de la vessie est souvent prescrit.

    Existe-t-il des moyens de vous aider?

    Une approche de renforcement est possible pour aider la thérapie prescrite par un urologue. Il se compose principalement des recommandations suivantes:

    Revoir le régime

    Il faut manger moins de produits carnés, ne pas abuser des frits, gras et épicés. Parmi les boissons, les boissons naturelles non gazéifiées sont recommandées, il est important d'abandonner le thé et le café forts. Jusqu'à 5 g de sel de table peuvent être consommés par jour.

    Inclure des fruits de mer, du poisson et des noix (noix, forêt et cèdre), ainsi que des graines de citrouille et de tournesol dans le menu. Chaque jour, mangez 100 g de riz insuffisamment cuit et de blé germé. Les décoctions et les thés frais de mélisse, de millepertuis et de menthe aideront à améliorer le fonctionnement du système génito-urinaire. Les bouillons sont un renforcement persistant des muscles de la vessie et du sphincter.

    Réglez la consommation de liquide à 1,5 litre par jour. Essayez de ne pas boire beaucoup de thé ou de jus au travail.

    Faites des exercices pour renforcer vos muscles pelviens

    Des exercices de renforcement permanent des muscles du bassin et de la vessie amélioreront le travail physiologique du sphincter.

    Exercices de base recommandés:

    1. Tension synchrone des muscles du système génito-urinaire: resserrez les muscles et maintenez-les pendant environ 5 secondes, puis détendez-vous et répétez jusqu'à 40 fois. Répétez cet exercice 20 fois par jour..
    2. Renforcement des muscles de la vessie sous charge: allongé en position horizontale, levez et abaissez les deux jambes 40 à 50 fois. Répétez cet exercice 5 fois par jour..
    3. Renforcement complexe des muscles de l'abdomen et du bassin: contraction simultanée des muscles droits de l'abdomen et du bassin. 50 à 100 contractions sont effectuées dans n'importe quelle position du corps (couché, assis ou debout).
    4. Entraînement de la fonction contractile du sphincter: ne réduisez que le sphincter externe de la vessie. Répétez les exercices jusqu'à 50 fois, 10-20 fois par jour.

    Si vous êtes occupé au travail, ces exercices peuvent être effectués de manière fractionnée, c'est-à-dire divisés en deux parties, effectués le matin et le soir.

    Important! Si une opération sur la vessie a été effectuée, vous devriez toujours consulter votre médecin avant de vous engager dans des exercices de renforcement.

    En cas de faiblesse de la vessie, il est recommandé d'utiliser des coussinets à des fins urologiques. Il est important de les changer souvent pour exclure les processus inflammatoires. Pour une issue favorable de la maladie, il est recommandé de subir des études de laboratoire et instrumentales en temps opportun, ainsi qu'un cours complet de traitement médicamenteux.

    L'état d'une vessie faible chez les femmes - ce qui survient et comment la traiter

    Selon les statistiques, une vessie faible chez les femmes est un problème connu d'un tiers de la moitié faible de l'humanité. À propos des raisons pour lesquelles cette anomalie affecte davantage le sexe féminin, quelles sont les raisons et les méthodes pour lutter contre le fait que la vessie ne retient pas l'urine, quels médicaments sont traditionnellement prescrits pour le traitement de l'incontinence urinaire, et ce que la médecine alternative conseille, nous parlerons dans notre matériel.

    Pour la première fois ayant rencontré un tel problème après avoir souffert d'une bronchite ou d'une autre naissance, une femme moderne ira certainement en ligne pour trouver la réponse à la question passionnante: que faire si la vessie permet l'écoulement involontaire d'urine ou s'il y a des envies fréquentes d'uriner?

    Pour répondre à ces questions, vous devez d'abord avoir une idée générale de l'anatomie d'une femme et de l'influence de nombreux facteurs, à la suite de laquelle cette pathologie progresse.

    Les symptômes d'une vessie faible

    La violation de la miction est impossible à ne pas remarquer. Contrairement aux hommes chez qui cette anomalie se manifeste dans la vieillesse, le beau sexe n'en est pas à l'abri même chez les jeunes. Le dysfonctionnement de la toux est particulièrement prononcé, cependant, le patient a beaucoup de problèmes et des mictions fréquentes, ce qui est difficile à contrôler.

    Dans le même temps, la quantité d'urine formée chez la femme, qui peut normalement atteindre jusqu'à 0,5 l, est considérablement réduite et aucune excrétion urinaire spontanée ne se produit en raison de l'affaiblissement des muscles du sphincter. Il est clair que souvent l'incontinence urinaire conduit au fait qu'une femme est obligée d'abandonner le rythme et le mode de vie habituels, ce qui provoque des problèmes, un stress et une dépression encore plus grands.

    Pour éviter des pensées sombres, vous devez comprendre que de telles maladies de la vessie sont traitées avec succès, et souvent même sans l'utilisation de médicaments puissants.

    La condition lorsque la vessie ne contient pas d'urine, les experts sont divisés en 2 types:

    • Mouvement de l'intestin sans miction préalable.
    • Tension musculaire excessive de l'organe, à cause de laquelle une personne ne peut pas retenir l'envie. Cela est particulièrement typique si des antécédents médicaux ont été observés ou si le patient souffre actuellement de cystite..

    Causes de dysfonctionnement

    Il est connu que le problème d'une vessie faible est un phénomène non rare chez les femmes en raison des caractéristiques structurelles du corps. Les muscles de la vessie qui soutiennent le cou de l'organe dans la bonne position perdent leur tonus en raison de l'influence de nombreux facteurs, parmi lesquels on peut le plus souvent appeler:

    • Caractéristiques anatomiques d'une femme (nous parlons de la position relative des organes pelviens, une violation dans laquelle peut conduire à une faiblesse de la vessie).
    • Naissance répétée (lors du passage du fœtus par le canal de naissance, les muscles urétraux peuvent s'étirer ou se déchirer, ce qui conduit par la suite à une violation de l'étanchéité de la lumière de l'organe, entraînant une faiblesse du sphincter.
    • Les infections urinaires systémiques récurrentes (par exemple la cystite) sont également considérées comme des raisons pour lesquelles la vessie s'affaiblit..
    • L'évolution prolongée des maladies des voies respiratoires supérieures (caractérisée par une toux paroxystique).
    • Constipation chronique, ainsi qu'une hernie abdominale, affectant le tonus de la vessie.
    • Varices, qui se caractérisent également par des effets secondaires sous la forme d'une maladie de la vessie.
    • Chirurgie des organes pelviens.
    • Situation stressante, particulièrement prononcée chez les femmes pendant la ménopause.

    En résumé, on peut dire que les principales causes du développement de dysfonctionnements sont des phénomènes indépendants du mode de vie.

    Diagnostic de la maladie

    Si au cours d'une réaction réflexe, à commencer par des éternuements ou de la toux et se terminant par un rire ou même un léger effort physique, vous ressentez une décharge involontaire d'urine, ne remettez pas la visite à un spécialiste. La présence d'une vessie faible chez la femme n'est pas une phrase, mais plus tôt les mesures pour rétablir le fonctionnement normal du sphincter de la vessie commencent et les vraies raisons de l'affaiblissement sont clarifiées, plus tôt vous retournerez à la vie normale.

    Ainsi, les principales mesures diagnostiques prescrites par des spécialistes atteints d'une telle maladie sont:

    • Analyse générale de l'urine (et souvent «semer» immédiatement pour déterminer la composante bactériologique des voies urinaires).
    • Examen échographique (le plus souvent des organes pelviens, mais peut également nécessiter une échographie de la cavité abdominale) pour identifier les caractéristiques de l'anatomie, le volume de la vessie.
    • Tests de spécialisation neurologique qui analysent l'activité de certaines zones du cerveau et la relation avec la motricité.
    • Uroflowmetry.
    • Palpation ou examen rectal.
    • Diagnostic du statut hormonal.

    Ce n'est qu'en analysant les résultats du diagnostic et en tenant compte de points supplémentaires tels que l'âge, le nombre de naissances naturelles et d'autres types de pathologies que le patient a, par exemple gynécologique, que le médecin choisit des méthodes de traitement adéquates.

    Méthodes de traitement de l'incontinence urinaire

    Renforcer les muscles et les parois d'une vessie faible est un long processus, et certaines pilules n'y aideront pas. Avec un tel diagnostic, il vaut mieux privilégier les traitements complexes, sans oublier les exercices spéciaux et l'activité physique normale.

    L'effet souhaité ne peut être obtenu que si les organes pelviens fonctionnent normalement, et pour cela, ils doivent avoir la bonne position anatomique. Comment y parvenir? C'est vrai, seulement par une formation quotidienne et des séries d'exercices que le médecin vous conseillera ou que vous trouverez vous-même sur le réseau. L'entraînement de l'appareil musculo-ligamentaire à l'aide d'exercices spéciaux ne ralentira pas et, en un mois, vous ressentirez des changements positifs.

    En plus de l'activité physique, les méthodes de médecine traditionnelle suivantes sont également présentées:

    • prendre des médicaments qui régulent la pression urétrale et vésicale, y compris l'hormonothérapie;
    • traitement médicamenteux visant à lutter contre l'inflammation chronique du système génito-urinaire;
    • procédures physiothérapeutiques;
    • perte de poids en présence de kilos en trop pour réduire la pression intra-abdominale et prévenir le déplacement des organes internes.

    Toutes ces mesures visent à renforcer la vessie, à restaurer le tonus du cou et à augmenter naturellement son volume. Et seulement si rien de ce qui précède n'a aidé et que le patient est gravement atteint, les médecins ont recours à la chirurgie.

    Souvent méfiants envers les médecins, les femmes se demandent comment renforcer le système musculaire de la vessie pour les femmes aux remèdes populaires.

    Nous ne prétendrons pas que l'homéopathie est une panacée, mais certaines méthodes de médecine traditionnelle, testées par des générations de nos mères et grands-mères, peuvent être utilisées en toute sécurité, elles méritent notre attention. Nos ancêtres considéraient comme un excellent remède une camomille médicinale, l'herbe de millepertuis a également un effet curatif..

    En outre, l'absinthe, la sauge, la racine de chicorée et même le lait chaud ordinaire peuvent également être utilisés dans le traitement. Les préparations à base de plantes peuvent être achetées à la pharmacie, ou vous pouvez vous procurer en été, en même temps, vous direz au revoir à un mode de vie sédentaire, et cela deviendra également une brique dans la construction de votre corps sain.

    Correction du mode de vie

    Aucune maladie ne peut être affectée par le mode de vie. Prendre un médicament prescrit par un médecin ne signifie pas tout faire pour récupérer. Le traitement de la plupart des cas d'incontinence urinaire est lié à la façon dont vous passez la plupart de votre temps..

    Remplacez les loisirs assis par une promenade, en regardant des émissions de télévision avec de la gymnastique, un sandwich avec une pomme ou une salade verte. Et si le traitement avec un agent pharmacologique dure souvent 7 à 10 jours, par exemple, dans le cas d'un antibiotique, un mode de vie sain doit toujours être suivi..

    Quelques conseils utiles

    Après avoir parlé avec des gens qui n'ont jamais eu de tels problèmes, nous pouvons conclure: nous sommes nous-mêmes les architectes de notre santé. Et souvent, cela prend un peu de temps. Voici quelques conseils pour restaurer ou prévenir les problèmes urinaires..

    Faites l'exercice sur la pointe des pieds. L'essence de la méthode est simple - essayez de marcher sur les orteils, tout en vous assurant que le sphincter est simultanément compressé au rythme des pas. L'effet souhaité est obtenu car l'exercice forme parfaitement tous les groupes musculaires du bassin.

    Dans votre alimentation, privilégiez les produits hypocaloriques et à base de lait aigre afin de prévenir l'apparition d'un excès de poids et le développement de la constipation.
    Créez un calendrier. Essayez de visiter les toilettes à intervalles réguliers, il vous sera donc plus facile de contrôler le processus, et pour les muscles, c'est aussi une sorte d'entraînement.

    Maintenant, vous savez exactement comment renforcer la vessie, et la plupart des conseils conviennent non seulement aux femmes, mais aussi aux hommes. Utilisez - et soyez en bonne santé!

    Traitement d'une vessie faible chez la femme: méthodes de traitement

    La faiblesse de la vessie est une pathologie courante qui peut être observée chez les deux sexes. Selon les statistiques, dans 70% des cas, ce sont les femmes qui sont confrontées à un problème aussi délicat. Une telle maladie affecte négativement la vie du patient, provoquant un inconfort psychologique sous la forme de stress constants et de complexes qui s'accompagnent de manifestations cliniques de la maladie.

    • 1. Le tableau clinique de la pathologie
    • 2. Comment traiter la pathologie?
    • 3. Traitement médicamenteux
    • 4. Exercice
    • 5. Recettes folkloriques

    Le tableau clinique de la pathologie

    La manifestation d'une faiblesse de la vessie complique grandement la vie d'une femme. Il devient irritable en raison de la tension constante, ce qui provoque une pathologie avec ses symptômes..

    Ainsi, les signes de faiblesse de cet organe peuvent être représentés par l'une des deux options:

    1. 1. L'apparition d'un besoin impérieux et erroné d'uriner. Il semble souvent à une femme qu'elle doit visiter les toilettes pour peu de besoins, mais elle ne peut pas le faire ou l'urine est répartie en volumes extrêmement petits, littéralement goutte à goutte.
    2. 2. L'incontinence urinaire se forme. Une miction involontaire est observée lorsque les muscles de la paroi abdominale sont stressés, par exemple en riant, en toussant ou en éternuant. L'urine est également libérée goutte à goutte en cas de stress intense ou d'intimité.

    Sensation de vessie pleine: symptômes de la femme et traitement Syndrome de la vessie irritable: causes, symptômes et méthodes de traitement Symptômes, diagnostic et traitement de la leucoplasie du col de la vessie

    Comment traiter la pathologie?

    Étant donné que la pathologie provoque un inconfort important et interfère avec la vie quotidienne, le patient a besoin d'une aide appropriée et en temps opportun.

    Le traitement d'une vessie faible chez les femmes peut se produire dans l'une des deux options ou une combinaison des deux:

    1. 1. Prescription de médicaments ou chirurgie.
    2. 2. L'utilisation de l'activité physique.

    Thérapie médicamenteuse

    Le traitement avec des médicaments comprend non seulement l'utilisation des médicaments eux-mêmes, mais également des procédures physiothérapeutiques, un régime amaigrissant.

    Une attention particulière est portée par le personnel médical à l'utilisation de médicaments tels que:

    • Flavoxate, Propantheline et Oxybutynine - ils aident à renforcer les muscles de la vessie, et également à éliminer ses crampes.
    • La duloxétine, la méthoxamine et le clenbutérol sont prescrits lorsqu'une femme se plaint de l'apparition d'une miction incontrôlée, particulièrement prononcée pendant le stress. Ces médicaments peuvent augmenter le tonus de l'appareil musculaire de la vessie, mais ont un large éventail d'effets secondaires, ce qui limite la possibilité de leur utilisation.

    Si une femme a un stress émotionnel et mental prononcé, elle travaille dans des conditions stressantes ou une pathologie provoque un stress constant, des sédatifs, par exemple Novopassit ou Glycine, peuvent être prescrits.

    Dans certaines situations, selon la décision du médecin, des médicaments myotropes ou hormonaux sont utilisés. Ces derniers sont le plus souvent prescrits lorsque la pathologie se développe pendant la ménopause.

    Il existe également des cas graves où un effet clair sur les terminaisons nerveuses de toute partie de l'appareil musculaire de la vessie est nécessaire. Pour ce faire, injectez de la toxine botulique. L'outil bloque la libération d'acétylcholine, provoquant des contractions musculaires involontaires de cet organe. Après l'injection, une relaxation ou une paralysie des muscles affectés par la toxine botulique est observée, mais d'autres muscles fonctionnent en mode standard. Cela vous permet de vous débarrasser de la miction spontanée, un effet visible est observé après six mois ou 10 mois d'utilisation, qui dépend des caractéristiques individuelles du corps et du site de pathologie.

    Compléter le traitement médical par la physiothérapie sous forme d'électrophorèse, d'exposition aux ultrasons ou de stimulation électrique de la vessie.

    L'intervention chirurgicale peut être représentée par l'une des deux opérations:

    • Cytoplastie, qui vise à augmenter le volume de la vessie et à réduire le degré d'instabilité.
    • Neuromodulation - elle consiste en un effet stimulant constant sur le nerf innervant la vessie. Un générateur spécial et une électrode sont implantés dans le patient, ce qui permet de faciliter et de restaurer le processus de miction.

    Ils ne recourent à une solution opérationnelle au problème que dans des cas extrêmes, lorsque ni médicaments, ni physiothérapie, ni rendez-vous d'exercices thérapeutiques et préventifs ne donnent de résultats.

    Exercices physique

    Il existe un certain nombre d'exercices inclus dans le complexe de physiothérapie pour les femmes dont la vessie est affaiblie.

    Les plus efficaces d'entre eux sont:

    • Exercice composé de trois approches. Lors de la première, la femme est allongée sur le dos, une jambe est relevée à 90 degrés du sol, la seconde est droite. Dans cette position, ils gèlent pendant 5 secondes, puis abaissent la jambe et soulèvent également l'autre, après 5 secondes, ils l'abaissent. La deuxième approche est similaire, mais la jambe s'élève à 45 degrés du sol. Et à la troisième montée - de 30 degrés.
    • La femme est en position couchée, plie ses jambes au niveau des genoux, après quoi elle touche la plante des pieds, et écarte ses genoux à la largeur maximale pour elle-même. Dans une telle position ouverte, vous devez geler pendant 10 secondes, puis rapprocher les genoux et répéter l'exercice.
    • Assis sur le sol, vous devez étirer les jambes droites dans les genoux et les rapprocher. Les paumes sont posées sur leurs genoux et commencent à atteindre les chaussettes avec le corps. Au point d'inclinaison maximale, vous devez geler pendant 5 secondes et revenir à sa position d'origine. Ensuite, l'exercice est répété..
    • Pentes simples. Une femme est debout, les jambes rapprochées. Elle se penche en avant, essayant de mettre ses mains au sol.

    Il est important que la performance de tout exercice ne provoque pas de douleur, car dans ce cas, cela n'aidera pas à renforcer les muscles pelviens, mais provoquera seulement plus d'inconfort et une détérioration de l'état général du patient, entraînant des blessures.

    Recettes folkloriques

    Le traitement de la faiblesse de la vessie avec des remèdes populaires est une option de traitement supplémentaire.

    Les recettes folkloriques les plus couramment utilisées comprennent:

    • Teinture sur les feuilles de plantain. Les feuilles fraîchement cueillies de cette plante sont écrasées, 1 cuillère à soupe. L. matières premières sont versées dans un récipient pratique, versez de l'eau bouillante. Couvrez ensuite la composition avec un couvercle et laissez infuser pendant environ une heure, après quoi elle est filtrée. La teinture est prête à l'emploi. Prendre principalement une cuillère à soupe pas plus de quatre fois par jour une demi-heure avant les repas.
    • Teinture d'alcool. La racine de cette plante est versée avec un verre d'eau froide et laissée infuser pendant 10 heures. Puis buvez tout au long de la journée.
    • Une décoction d'absinthe et de rue. Besoin de 2 cuillères à soupe. l la première plante et l'une des secondes. La collection est mélangée, une cuillère à café en est séparée et verse un verre d'eau bouillante. La composition est laissée pendant deux heures, puis filtrée deux fois. Prenez 0,25 tasse de bouillon le matin et le soir. Le cours d'une telle thérapie est de 10 jours, après quoi vous devez prendre une pause de plusieurs jours.

    Partager sur Facebook Partager sur Facebook Partager sur Classmates Video Photos

    Le tableau clinique de la pathologie

    La manifestation d'une faiblesse de la vessie complique grandement la vie d'une femme. Il devient irritable en raison de la tension constante, ce qui provoque une pathologie avec ses symptômes..

    Ainsi, les signes de faiblesse de cet organe peuvent être représentés par l'une des deux options:

    1. 1. L'apparition d'un besoin impérieux et erroné d'uriner. Il semble souvent à une femme qu'elle doit visiter les toilettes pour peu de besoins, mais elle ne peut pas le faire ou l'urine est allouée en très petits volumes, littéralement goutte à goutte.
    2. 2. L'incontinence urinaire se forme. Une miction involontaire est observée lorsque les muscles de la paroi abdominale sont stressés, par exemple en riant, en toussant ou en éternuant. L'urine est également libérée goutte à goutte en cas de stress intense ou d'intimité.

    Comment traiter la pathologie?

    Étant donné que la pathologie provoque un inconfort important et interfère avec la vie quotidienne, le patient a besoin d'une aide appropriée et en temps opportun.

    Le traitement d'une vessie faible chez les femmes peut se produire dans l'une des deux options ou une combinaison des deux:

    1. 1. Prescription de médicaments ou chirurgie.
    2. 2. L'utilisation de l'activité physique.

    Thérapie médicamenteuse

    Le traitement avec des médicaments comprend non seulement l'utilisation des médicaments eux-mêmes, mais également des procédures physiothérapeutiques, un régime amaigrissant.

    Une attention particulière est portée par le personnel médical à l'utilisation de médicaments tels que:

    • Flavoxate, Propantheline et Oxybutynine - ils aident à renforcer les muscles de la vessie, et également à éliminer ses crampes.
    • La duloxétine, la méthoxamine et le clenbutérol sont prescrits lorsqu'une femme se plaint de l'apparition d'une miction incontrôlée, particulièrement prononcée pendant le stress. Ces médicaments peuvent augmenter le tonus de l'appareil musculaire de la vessie, mais ont un large éventail d'effets secondaires, ce qui limite la possibilité de leur utilisation.

    Si une femme a un stress émotionnel et mental prononcé, elle travaille dans des conditions stressantes ou une pathologie provoque un stress constant, des sédatifs, par exemple Novopassit ou Glycine, peuvent être prescrits.

    Dans certaines situations, selon la décision du médecin, des médicaments myotropes ou hormonaux sont utilisés. Ces derniers sont le plus souvent prescrits lorsque la pathologie se développe pendant la ménopause.

    Il existe également des cas graves où un effet clair sur les terminaisons nerveuses de toute partie de l'appareil musculaire de la vessie est nécessaire. Pour ce faire, injectez de la toxine botulique. L'outil bloque la libération d'acétylcholine, provoquant des contractions musculaires involontaires de cet organe. Après l'injection, une relaxation ou une paralysie des muscles affectés par la toxine botulique est observée, mais d'autres muscles fonctionnent en mode standard. Cela vous permet de vous débarrasser de la miction spontanée, un effet visible est observé après six mois ou 10 mois d'utilisation, qui dépend des caractéristiques individuelles du corps et du site de pathologie.

    Compléter le traitement médical par la physiothérapie sous forme d'électrophorèse, d'exposition aux ultrasons ou de stimulation électrique de la vessie.

    L'intervention chirurgicale peut être représentée par l'une des deux opérations:

    • Cytoplastie, qui vise à augmenter le volume de la vessie et à réduire le degré d'instabilité.
    • Neuromodulation - elle consiste en un effet stimulant constant sur le nerf innervant la vessie. Un générateur spécial et une électrode sont implantés dans le patient, ce qui permet de faciliter et de restaurer le processus de miction.

    Ils ne recourent à une solution opérationnelle au problème que dans des cas extrêmes, lorsque ni médicaments, ni physiothérapie, ni rendez-vous d'exercices thérapeutiques et préventifs ne donnent de résultats.

    Exercices physique

    Il existe un certain nombre d'exercices inclus dans le complexe de physiothérapie pour les femmes dont la vessie est affaiblie.

    Les plus efficaces d'entre eux sont:

    • Exercice composé de trois approches. Lors de la première, la femme est allongée sur le dos, une jambe est relevée à 90 degrés du sol, la seconde est droite. Dans cette position, ils gèlent pendant 5 secondes, puis abaissent la jambe et soulèvent également l'autre, après 5 secondes, ils l'abaissent. La deuxième approche est similaire, mais la jambe s'élève à 45 degrés du sol. Et à la troisième montée - de 30 degrés.
    • La femme est en position couchée, plie ses jambes au niveau des genoux, après quoi elle touche la plante des pieds, et écarte ses genoux à la largeur maximale pour elle-même. Dans une telle position ouverte, vous devez geler pendant 10 secondes, puis rapprocher les genoux et répéter l'exercice.
    • Assis sur le sol, vous devez étirer les jambes droites dans les genoux et les rapprocher. Les paumes sont posées sur leurs genoux et commencent à atteindre les chaussettes avec le corps. Au point d'inclinaison maximale, vous devez geler pendant 5 secondes et revenir à sa position d'origine. Ensuite, l'exercice est répété..
    • Pentes simples. Une femme est debout, les jambes rapprochées. Elle se penche en avant, essayant de mettre ses mains au sol.

    Il est important que la performance de tout exercice ne provoque pas de douleur, car dans ce cas, cela n'aidera pas à renforcer les muscles pelviens, mais provoquera seulement plus d'inconfort et une détérioration de l'état général du patient, entraînant des blessures.

    Recettes folkloriques

    Le traitement de la faiblesse de la vessie avec des remèdes populaires est une option de traitement supplémentaire.

    Les recettes folkloriques les plus couramment utilisées comprennent:

    • Teinture sur les feuilles de plantain. Les feuilles fraîchement cueillies de cette plante sont écrasées, 1 cuillère à soupe. L. matières premières sont versées dans un récipient pratique, versez de l'eau bouillante. Couvrez ensuite la composition avec un couvercle et laissez infuser pendant environ une heure, après quoi elle est filtrée. La teinture est prête à l'emploi. Prendre principalement une cuillère à soupe pas plus de quatre fois par jour une demi-heure avant les repas.
    • Teinture d'alcool. La racine de cette plante est versée avec un verre d'eau froide et laissée infuser pendant 10 heures. Puis buvez tout au long de la journée.
    • Une décoction d'absinthe et de rue. Besoin de 2 cuillères à soupe. l la première plante et l'une des secondes. La collection est mélangée, une cuillère à café en est séparée et verse un verre d'eau bouillante. La composition est laissée pendant deux heures, puis filtrée deux fois. Prenez 0,25 tasse de bouillon le matin et le soir. Le cours d'une telle thérapie est de 10 jours, après quoi vous devez prendre une pause de plusieurs jours.

    Faiblesse de la vessie chez les femmes: symptômes et comment la renforcer

    De nombreuses femmes sont muettes sur ce problème et sont tellement gênées qu'elles souffrent parfois pendant des années, mais ne demandent pas d'aide. Et complètement en vain! En effet, de telles pathologies sont assez courantes et assez bien corrigées..

    Le problème de l'incontinence est particulièrement important pour les femmes, car en raison des caractéristiques du corps féminin, la faiblesse de la vessie les dérange trois fois plus souvent que les hommes.

    La vessie est un organe du bassin, constitué de couches musculaires et servant de réservoir à l'accumulation d'urine. Lorsque la vessie est pleine, il est urgent de devenir petit. La capacité de ce réservoir est d'environ 1000 ml chez l'homme et d'environ 500 ml chez la femme, selon les caractéristiques individuelles de chaque personne. En raison du fait que l'organe est constitué de muscles - les parois peuvent s'étirer, puis le problème lui-même se pose. Il existe de nombreuses causes qui peuvent entraîner une faiblesse de la vessie..

    Les causes d'une vessie faible chez les femmes

    1. Naissances multiples. Lorsque le fœtus passe dans le canal de naissance, les muscles peuvent s'étirer et se déchirer, ce qui peut entraîner une faiblesse du sphincter de l'urètre, ce qui aide à retenir le liquide.
    2. Maladies respiratoires à long terme accompagnées d'une toux sévère.
    3. Les varices entraînent des effets secondaires sous forme de maladies de la vessie.
    4. Chirurgie du pelvis.
    5. Caractéristiques anatomiques individuelles d'une femme en particulier.
    6. Maladies infectieuses et inflammatoires des voies urinaires.
    7. Troubles mentaux et psychologiques.
    8. Ménopause. Après la ménopause, le niveau d'oestrogène baisse, ce qui est responsable de l'élasticité des muscles, de l'urée, y compris.

    Les symptômes d'une vessie faible

    Ce ne sont pas toutes les raisons qui peuvent provoquer une faiblesse de la vessie, mais seulement les principales. On peut en conclure qu'ils sont individuels pour chaque cas particulier..

    Les symptômes d'une vessie faible chez la femme sont considérés comme les suivants:

    • Incontinence urinaire.
    • Miction la nuit.
    • Désir fréquent de fuir un peu.

    Diagnostic d'une vessie faible

    Lors de la prise de contact avec un médecin, une femme souffrant d'incontinence se verra assigner un certain nombre de procédures diagnostiques visant à identifier les raisons du traitement correct et correct, ainsi que l'élimination du cancer.

    Les mesures de diagnostic pour une vessie faible sont les suivantes:

    1. Examen rectal et palpation.
    2. Analyse d'urine, analyse d'urine pour la culture bactérienne.
    3. Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale.
    4. Uroflowmetry.
    5. Tests hormonaux.
    6. Consultation de neurologue.

    Dans chaque cas individuel, d'autres méthodes de diagnostic sont sélectionnées afin de déterminer la cause exacte du problème. Ce n'est que si le facteur provoquant est correctement établi que le patient se verra prescrire un traitement adéquat et efficace..

    Traitement d'une vessie faible chez la femme

    Selon les raisons qui ont provoqué la faiblesse de l'urée, les méthodes de traitement suivantes peuvent être prescrites au patient:

    • Traitement médicamenteux lorsque le problème est causé par une infection ou une inflammation.
    • Procédures physiothérapeutiques: électrophorèse, échographie, stimulation électrique de la vessie.
    • Médicaments hormonaux.
    • Médicaments qui régulent la pression kystique et urétrale.
    • Médicaments pour réguler le poids corporel ou l'alimentation dans le même but, si ce sont les kilos en trop qui provoquent le problème.
    • L'intervention chirurgicale est réalisée dans de très rares cas où les méthodes conservatrices n'apportent pas le résultat souhaité..
    • Pour renforcer les muscles de la vessie, on peut prescrire au patient des exercices physiques qui visent à renforcer le groupe musculaire nécessaire.

    Conseils utiles

    En plus des méthodes de médecine traditionnelle, les recommandations suivantes peuvent être utilisées pour renforcer la vessie:

    1. Voyages d'entraînement aux toilettes. Établissez un horaire pour aller aux toilettes à un certain intervalle et marchez un peu en respectant l'horaire, en ignorant l'envie plus fréquente d'uriner.
    2. Exclure les aliments et les boissons qui ont un effet diurétique.
    3. Videz complètement la vessie pendant les voyages aux toilettes. Pour ce faire, vous devez uriner correctement. Après la miction, vous n'avez pas besoin de vous précipiter pour quitter les toilettes. Vous devez vous détendre et réessayer, si du liquide reste dans la bulle, il sortira. Cela empêchera l'incontinence et augmentera l'intervalle entre les pulsions.
    4. Pour renforcer les muscles de la vessie, vous devez effectuer des exercices visant à renforcer les muscles du bassin, ainsi que la presse et les fesses. Les exercices de Kegel sont très populaires, ce qui indique leur efficacité et leur simplicité. L'essentiel est de ne pas être paresseux et de se forcer à leur donner environ 30 minutes par jour, les premiers résultats peuvent être ressentis après une semaine d'entraînement régulier.