Principal

Pyélonéphrite

Des moyens efficaces pour éliminer l'inconfort et la douleur pendant les menstruations

Si la menstruation se déroule sous une forme douloureuse, plusieurs remèdes éprouvés vous aideront à soulager la condition: médicaments, recettes populaires, éducation physique, et bien plus encore. En savoir plus à leur sujet dans notre article - plus loin.

Dois-je voir un médecin?

Étant donné que la douleur est un phénomène normal pendant les jours critiques, il n'est pas nécessaire de consulter un médecin. Cependant, parfois, les femmes ressentent une douleur très intense. C'est le principal symptôme de l'AMA (saignement utérin anormal).

Chaque femme peut déterminer indépendamment les signes de l'AMA, et si au moins un a été remarqué, vous devriez consulter un médecin:

  • Durée Si les jours critiques durent plus de sept jours. Parfois, les signes de l'AMA sont exprimés dans les menstruations, dont la durée dépasse 14 jours. Mais même s'il atteint sept jours, il vaut mieux ne pas reporter le voyage chez le médecin.
  • Les jours critiques affectent la vie. Si les symptômes des menstruations causent des désagréments dans la vie quotidienne. Nausées, douleurs et crampes abdominales, étourdissements ne permettent pas à une femme de faire les tâches quotidiennes et elle doit passer toutes les journées critiques au lit.
  • L'intensité de la décharge. Ce symptôme est également un signe d'AMA. Si une femme doit changer de produits d'hygiène personnelle toutes les heures ou même plus souvent, il est nécessaire de consulter un médecin. En effet, un fort écoulement peut provoquer une anémie et un certain nombre d'autres maladies.
  • Décharge abondante. Un écoulement anormal (caillots), dont le diamètre atteint 4 cm, peut également être un signe d'AMA. Si une femme trouve un symptôme similaire, elle aura besoin de l'aide d'un spécialiste, car un écoulement abondant peut être nocif.

Médicaments

Pour vous débarrasser de la douleur pendant les jours critiques, vous pouvez recourir à la prise de médicaments.

Sédatif

Pendant les menstruations, une femme, en plus de la douleur, peut ressentir de l'irritabilité et de la nervosité. Ils augmentent la douleur, vous devez donc recourir à des médicaments sédatifs.

Les préparations suivantes avec des composants à base de plantes sédatives conviennent: Persen, Novo-Passit, Seduxen, Remens drops, Dysmenorm, Valerian, Relanium.

De plus, pour soulager la douleur et l'irritabilité, une femme peut boire de la vitamine B6 ou du magnésium B6 avant de commencer ses règles. Ces fonds améliorent la condition générale des femmes pendant les jours critiques..

Analgésiques

Pour vous débarrasser de la douleur, vous pouvez prendre une sorte d'analgésique. De telles préparations aident à arrêter la douleur en peu de temps. Ils préviennent également l'inconfort dans le bas-ventre avant le début des règles et soulagent l'inflammation musculaire..

Les analgésiques incluent Analgin, Spazgan, Spazmalgon, Baralgin, Menalgin et autres.

Lors de la prise d'analgésiques, la dose doit être strictement respectée: 1 comprimé une fois par jour.

Contraceptifs hormonaux

Il y a des cas où la douleur pendant la menstruation est causée par une insuffisance hormonale, donc des médicaments hormonaux sont prescrits pour une femme. Ils peuvent non seulement éliminer la douleur, mais aussi réduire le volume des sécrétions et établir un fond hormonal.

Ces outils incluent Yarina et Diane-35, ainsi que leurs analogues - Microlut, Triziston, Ovidon.

Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) pendant les menstruations éliminent complètement la douleur. Les AINS ont également des effets antipyrétiques et anti-inflammatoires..

Pour prévenir la douleur, une femme est préférable de prendre des AINS quelques jours avant le début des saignements.

Pour éliminer la douleur, les groupes suivants de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés:

  • Pyrazolones. Ceux-ci incluent le métamizole sodique.
  • Dérivés d'acide indolylacétique. Cela comprend l'indométhacine.
  • Dérivés d'acide phénylacétique. Moyens: Diclofénac, Naproxène, Acéclofénac, Ibuprofène, Kétoprofène et Kétorolac.
  • Oksikama. Cela comprend le piroxicam et le méloxicam.
  • Dérivés de sulfonamides. Voici le nimésulide..

Antispasmodiques

Ce groupe de médicaments comprend des médicaments qui soulagent les spasmes et aident à détendre les muscles lisses. Par conséquent, les antispasmodiques pour les douleurs menstruelles sont un moyen efficace.

Si la douleur est forte et durable, les médicaments de ce groupe peuvent être pris avec des AINS - de sorte que la douleur passera plus rapidement.

Les médicaments suivants figurent parmi les antispasmodiques les plus connus et les plus efficaces: No-shpa, Papaverin, Drotaverin, Spakovin, Spazmonet.

Remèdes populaires

Dans la lutte contre les douleurs menstruelles, une femme peut aider les remèdes et les méthodes populaires:

  • Il est nécessaire d'arrêter de fumer pendant les menstruations. Cette mauvaise habitude a un effet extrêmement négatif sur la santé des femmes et intensifie la douleur les jours critiques..
  • Pour éliminer la douleur, une femme devra se détendre et se calmer. Pendant les menstruations, il est nécessaire d'apprendre à gérer le stress sans médicament. Ainsi, au fil du temps, la douleur peut être arrêtée pour toujours..
  • Le froid contribue aux crampes et à la douleur pendant les menstruations. Une femme doit éviter les longues promenades par temps givré et pluvieux.
  • Parfois, il suffit de ventiler la pièce ou de marcher au grand air pour que la douleur et les étourdissements disparaissent.
  • Une femme doit normaliser sa routine quotidienne pendant les menstruations. Vous devez dormir suffisamment - au moins 8 heures par jour. Essayez de ne pas vous surcharger de travail, prenez des pauses fréquentes.
  • Les huiles essentielles avant les règles et dans les premiers jours aideront à soulager la douleur. Ils doivent être frottés sur la peau du bas de l'abdomen. Un mélange efficace d'huiles de millepertuis, millefeuille, marjolaine, sauge.
  • Les activités préférées aident à soulager la douleur. Une femme pendant ses menstruations doit être distraite et simplement lire un livre intéressant, regarder une série ou un film, cuisiner un plat inhabituel.
  • La douleur diminuera si vous vous allongez sur le lit ou le sol en position "embryon", tirant vos jambes vers la poitrine.

Caractéristiques de puissance

Pour que les douleurs menstruelles diminuent, la femme doit établir son régime alimentaire. Il sera nécessaire de retirer les œufs, la viande, le lait et les produits à haute teneur en caféine pour le café pendant les jours critiques du menu: café, thé vert.

Augmentez votre consommation de fruits, en particulier de bananes et de légumes. Cependant, les haricots et le chou doivent être évités - ils contribuent à la formation excessive de gaz.

Arrêtez complètement de boire de l'alcool. Il est nécessaire d'introduire du thé au gingembre dans l'alimentation pendant les jours critiques..

Exercice et yoga

Malgré le fait que pendant la menstruation, une femme doit réduire l'activité physique, des exercices légers et correctement sélectionnés et le yoga aident parfaitement à soulager la douleur et à normaliser la condition:

  1. Allongez-vous sur le sol, bras le long du corps, jambes pliées aux genoux. Soulevez lentement le bassin du sol. Maintenez la position pendant quelques secondes. Répétez cinq fois. Faites une pause et adoptez la deuxième approche.
  2. Exercice «chat». Mettez-vous à quatre pattes. Inspirez, pliez le dos, tout en expirant le plus bas possible. Répétez cinq à sept fois.
  3. Allongez-vous le ventre sur le sol. Soulevez le haut du corps au niveau des coudes aussi haut que possible. Prenez une position de départ. Effectuer cinq approches.

La gymnastique respiratoire aide également à soulager la douleur, à soulager le stress:

  1. Asseyez-vous par terre, respirez profondément. Retenez votre souffle pendant deux secondes. Expirez en secouant par la bouche.
  2. Allongez-vous sur le dos sur le sol, pliez les jambes aux genoux. Placez un objet plat, comme un livre, sur votre ventre. Soulevez un objet avec votre estomac, en effectuant des inhalations et des expirations intermittentes.
  3. Allongé sur le dos, respirez profondément. Expirez lentement, libérant l'esprit de vos pensées négatives.

Massage

Pendant les menstruations, le massage aide à soulager la douleur. Il est nécessaire de masser dans le sens horaire pendant plusieurs minutes la zone de l'abdomen, où la douleur est prononcée. Vous pouvez également effectuer les opérations suivantes:

  • Vous devez prendre deux balles de tennis, vous allonger sur le dos, placer des objets sous le bas du dos et les faire rouler pendant quelques minutes.
  • Il y a un point entre la cheville et le genou, en cliquant dessus qui pendant quelques minutes peut éliminer la douleur. Courir sur les deux jambes.

Procédures thermiques

Pendant les menstruations, une femme peut recourir à des procédures thermiques pour soulager la douleur. Il est possible de soulager la douleur si un coussin chauffant chaud est appliqué sur l'estomac. Tenez pas plus de 20 secondes. Ensuite, faites une pause d'une minute et répétez la procédure.

Les douleurs menstruelles disparaîtront si vous prenez un bain chaud, mais en aucun cas un bain chaud. Vous pouvez ajouter du sel marin ou des huiles essentielles à l'eau. La procédure doit être effectuée pas plus de 20 minutes.

Une femme doit se rappeler que la chaleur aide à fluidifier le sang, ce qui peut provoquer de fortes pertes. Un soin extrême doit être apporté aux procédures thermiques..

Infusions et décoctions à base de plantes

Pour le soulagement de la douleur et des crampes pendant les jours critiques, une large gamme de remèdes propose la médecine traditionnelle. Les infusions à base de plantes aident à soulager la douleur sans nuire au corps de la femme et sans provoquer d'effets secondaires..

Les herbes les plus efficaces sont les suivantes:

  • Mélisse. Cette herbe aide à soulager la douleur et à normaliser le cycle. Melissa élimine également l'irritabilité et le stress. Vous pouvez prendre de l'herbe deux ou trois fois par jour comme thé.
  • Framboise. Les feuilles de cette baie ont des propriétés précieuses et aident à soulager les maux de tête et la fièvre. Pour une décoction, vous avez besoin de 250 ml d'eau bouillie et 3 cuillères à café de feuilles de framboise. Boire en petites portions tout au long de la journée.
  • Origan. Cette herbe aide à soulager la douleur dans tout le corps et à éliminer la diarrhée, qui peut également être causée par les menstruations. Pour une décoction, vous avez besoin d'une cuillère à soupe d'origan et d'eau bouillante - 250 ml. L'infusion d'infusion est nécessaire 15 minutes. Pendant une journée, vous devez boire un verre de bouillon d'origan, en le divisant en trois doses.
  • Racine d'élécampane. Il soulage la douleur et adoucit le fond hormonal. Pour préparer l'infusion, vous devez prendre 1 cuillère à café de racine et 250 ml d'eau bouillante. Versez la racine et laissez infuser pendant une heure. Buvez 1 cuillère à soupe trois fois par jour.
  • Le millepertuis, le calendula et la teinture d'agripaume éliminent les sensations désagréables dans le bas-ventre. Ils ont également un effet sédatif. Pour une décoction, vous avez besoin d'une cuillère à soupe de millepertuis et d'une cuillère à soupe de calendula. Ils doivent être versés avec de l'eau bouillante - 500 ml. Une fois l'infusion refroidie, ajoutez 2 cuillères à soupe d'agripaume. Prenez une décoction quelques jours avant vos règles. Pour le meilleur effet, buvez ce produit pendant 5 jours.
  • Une décoction d'alpiniste d'oiseau et une tige de champignon d'eau. Il aide aux fortes sécrétions. Pour l'infusion, vous avez besoin de 2 parties de highlander et 1 partie de champignon. Verser tous les ingrédients dans 800 ml d'eau, porter à ébullition et cuire 2 minutes. Un jour, vous devez boire un verre de boisson toutes les trois heures.
  • Chêne, millepertuis et camomille. Une décoction de ces herbes médicinales réduit la douleur et réduit les pertes. Il faudra 1 cuillère à soupe de chaque ingrédient et 500 ml d'eau bouillante. Le bouillon est infusé pendant deux heures, après quoi il est pris un demi-verre 2 fois par jour - une demi-heure avant les repas ou une heure après avoir mangé.

Conseils généraux utiles

Pour s'assurer que les menstruations sont indolores et ne nuisent pas à l'état de santé général, une femme doit se prêter autant d'attention que possible. Ne supportez pas la douleur, les crampes et la mauvaise humeur.

Il est nécessaire de prendre des médicaments à l'avance pour arrêter la douleur et soulager le stress. Après avoir légèrement modifié son régime alimentaire, la femme pourra non seulement éliminer la douleur, mais aussi augmenter son humeur. Cependant, ne vous limitez pas à la nourriture, car cela affecte négativement le côté émotionnel. Si vous voulez, par exemple, manger un chocolat, ne vous en interdisez pas. Eh bien, au cas où la nourriture est dégoûtante, vous devriez vous limiter aux fruits et au yaourt. L'essentiel est de ne pas mourir de faim.

Les produits d'hygiène doivent être changés au moins une fois toutes les quatre heures. Portez des sous-vêtements légers, utilisez des lingettes humides non allergènes après chaque toilette.

Ce que vous ne devez pas faire?

Pendant les menstruations, il n'est pas recommandé à une femme de pratiquer des sports lourds. Avec un entraînement actif, la circulation sanguine augmente, ce qui entraîne des douleurs et de fortes pertes. Et aussi dans le corps, l'hémoglobine diminue et les étourdissements, la somnolence, la douleur dans le bassin et le bas-ventre commencent. Il est également interdit de soulever des poids.

Une femme doit refuser pendant les jours critiques toute intervention chirurgicale et esthétique. Même aller chez le dentiste peut avoir des conséquences désagréables pour le corps.

L'interdiction d'examen et d'analyse est interdite. Les résultats peuvent être incorrects. Le régime et le jeûne sont strictement interdits. Il est nécessaire de suivre une alimentation correcte et équilibrée avec beaucoup de vitamines et minéraux.

Comment soulager la douleur pendant les menstruations (conseils vidéo)?

Dans cette vidéo, vous trouverez plusieurs méthodes utiles avec lesquelles vous pouvez éliminer l'inconfort et la douleur pendant les menstruations, et apprendre également ce que vous ne devez pas faire:

Il existe de nombreuses façons de se débarrasser des douleurs menstruelles à la maison. Chaque femme peut choisir le meilleur remède pour elle-même. Vous pouvez éliminer la douleur et les médicaments et les herbes médicinales. Pour les amateurs de yoga, il existe un certain nombre d'exercices sûrs. Mais l'essentiel est le respect de la bonne routine quotidienne et de l'hygiène personnelle.

Pourquoi les crampes se produisent-elles pendant les menstruations?

Certaines femmes ressentent constamment des crampes pendant les menstruations, qu'elles perçoivent comme un symptôme familier des menstruations. Mais, normalement, ce processus physiologique ne doit pas être accompagné de douleur et d'inconfort, l'apparition de crampes douloureuses indique que tout n'est pas en ordre avec la sphère reproductive féminine. Considérez les principales causes de douleur dans les menstruations.

1. Inflammation non infectieuse

L'annexite, l'endométrite, l'adénomyose et certaines autres maladies non infectieuses de la sphère reproductive ne peuvent presque pas déranger une femme en temps normal, et avec les menstruations, elles peuvent manifester des crampes dans le bas-ventre.

Les raisons

Provoque l'apparition de douleurs pendant les menstruations, une contraction modérée de l'utérus, nécessaire à l'expulsion du sang et des particules d'épithélium arraché de la paroi interne de l'organe génital.

Un facteur provoquant supplémentaire dans la douleur pendant la menstruation est les fluctuations naturelles du fond hormonal, en tenant compte de la phase du cycle menstruel.

Symptomatologie

Pendant les règles, les crampes dégagent:

L'intensité des manifestations douloureuses est différente. Les «contractions» pendant les menstruations peuvent être modérées, mais peuvent provoquer une douleur presque insupportable.

En plus de l'inconfort douloureux, les menstruations s'accompagnent de saignements abondants.

Thérapie

Le traitement des pathologies gynécologiques doit être prescrit par un médecin, en tenant compte de la nature du processus inflammatoire. Et pour soulager la condition pendant les menstruations, il est recommandé de boire des antispasmodiques:

En cas de douleur insupportable ou de saignements abondants, appeler une ambulance.

Quel médecin traite

Les gynécologues sont engagés dans des pathologies de la sphère reproductive féminine.

2. Fausse couche

Le rejet de l'ovule n'est pas toujours possible à déterminer, l'avortement spontané est souvent perçu comme le début des menstruations et la femme perd son bébé, sans savoir qu'elle était enceinte.

Les raisons

La fixation de l'œuf fœtal se produit à l'aide du chorion (embryon placentaire) et dans les premiers jours après l'implantation, l'embryon n'est pas bien fixé à la paroi de l'organe génital. Peut provoquer le rejet de l'embryon:

  • stress;
  • surmenage;
  • porter des sacs lourds;
  • tension avec constipation;
  • ecchymoses de la paroi abdominale.

Parfois, le rejet se produit sans raison apparente. Les médecins suggèrent que de cette façon, le corps se débarrasse d'un embryon mort ou non viable.

Panneaux

L'avortement spontané peut être suspecté par la nature de l'apparition de la douleur:

  1. Une douleur douloureuse ou tiraillante apparaît, irradiant vers le sacrum ou le coccyx. L'inconfort lobaire s'accompagne de l'apparition de pertes vaginales maculées.
  2. Progressivement, la douleur commence à s'intensifier, des contractions apparaissent lors des menstruations. Des crampes se développent sur le fond de saignements utérins sévères.

Si une femme qui a ses règles a toujours des crampes, une fausse couche peut passer inaperçue.

Traitement

L'aide à un avortement spontané ne peut se faire que dans un hôpital. S'il est possible de maintenir la grossesse, prescrivez des médicaments qui détendent les parois de l'organe génital. En plus de la thérapie principale, un cours de vitamines fortifiantes est donné..

Si l'embryon est complètement arraché de la paroi utérine, les médecins procèdent à un audit (nettoyage préventif) de l'organe génital pour éviter les complications qui surviennent lorsque l'ovule fœtal n'est pas complètement libéré..

Qui va aider

Si un avortement spontané est suspecté, une hospitalisation au service de gynécologie est indiquée.

3. Grossesse extra-utérine

L'œuf est fécondé dans la trompe de Fallope, puis descend dans l'utérus et est implanté dans la paroi de l'organe. Mais parfois, l'attachement ne se produit pas dans l'utérus, mais dans un organe inadapté à cela - alors une grossesse extra-utérine se produit.

Les raisons

La difficulté à faire passer l'ovule à travers les trompes de Fallope peut être causée par:

  • obstruction;
  • la présence de rétrécissements pathologiques;
  • l'incapacité des parois de l'organe génital à fixer un ovule fécondé (implantation dans le col de l'utérus).

Incapable de prendre pied dans l'organe reproducteur, l'œuf fœtal est implanté dans la trompe de Fallope ou le col utérin, moins souvent dans d'autres organes, également non adapté au portage d'un enfant.

Symptômes

Pour la grossesse extra-utérine est caractéristique:

  • des crampes dans le bas de l'abdomen avant les menstruations;
  • l'apparition de saignements abondants au milieu de contractions accrues.

Avec une implantation tubaire, cela fait en outre mal à droite ou à gauche (au lieu de fixation de l'embryon).

Presque toujours, les symptômes se développent après un retard des règles et la femme connaît déjà le début de la grossesse. Mais, malheureusement, à l'aide du test, il est possible de déterminer uniquement la fécondation qui a eu lieu, et non le lieu d'implantation de l'embryon, et avec un examen externe, il est impossible de distinguer une grossesse extra-utérine d'une fausse couche.

Aidez-moi

Que faire, les médecins décident dans des conditions stationnaires. L'implant cervical sort indépendamment sous la supervision de médecins ou est retiré par nettoyage de l'organe génital sous anesthésie locale.

Avec l'implantation de la trompe, une évacuation spontanée n'est pas possible et des crampes peuvent entraîner la rupture de la trompe de Fallope. Dans ce cas, ils effectuent une chirurgie abdominale ou un retrait endoscopique du tube avec l'embryon.

Où aller

Avec des périodes abondantes, accompagnées de crampes sévères, il est nécessaire d'appeler une équipe d'ambulance. Les médecins livreront au service d'admission de l'hôpital gynécologique.

4. Rejet des fibromes

Une tumeur bénigne de la jambe qui se développe à l'intérieur de l'utérus peut être rejetée spontanément.

Facteurs provocateurs

La raison principale est considérée: la séparation spontanée du néoplasme, qui se produit dans un certain nombre de cas:

  • en sautant d'une grande hauteur;
  • abdomen meurtri;
  • surmenage de la paroi abdominale.

Le détachement n'est possible que pour les petites formations tumorales. Le risque de rejet spontané des fibromes augmente pendant les menstruations.

Panneaux

À la «naissance» des fibromes, la douleur survient pendant les menstruations, comme les contractions, puis la quantité de sécrétions sanguines vaginales augmente.

Le rejet des symptômes du nœud du myome est similaire à une fausse couche, mais le processus se termine par la libération d'une formation homogène.

Après l'auto-élimination du néoplasme, les crampes perdent de leur intensité et passent progressivement, et la quantité d'écoulement sanglant diminue. Si le saignement ne diminue pas, cela peut indiquer des dommages aux vaisseaux à l'intérieur de l'utérus ou des ruptures internes.

Traitement

Quel que soit le résultat de l'exil de la formation du myome: le nœud est sorti et les contractions ont cessé, ou le processus se poursuit activement, la femme doit être hospitalisée. Dans le même temps, le néoplasme «né» est également prélevé pour un examen cytologique ultérieur..

Dans des conditions stationnaires, une échographie utérine est effectuée et la taille de la tumeur détachée est déterminée - les tactiques de traitement en dépendent. Après avoir obtenu les informations nécessaires sous anesthésie locale, le myome est retiré et l'utérus est revu..

Pour les saignements de gros vaisseaux qui ne peuvent pas être arrêtés par curetage ou cautérisation, la chirurgie est indiquée.

Si le nœud est déjà sorti et qu'il y a un écoulement sanglant, comme pendant les menstruations ou après l'accouchement, le patient est laissé sous observation et l'examen est effectué comme prévu.

Qui va aider

L'aide nécessaire sera apportée par des médecins du service de chirurgie gynécologique.

Quoi d'autre provoque des crampes pendant les menstruations

Voyons quelles pourraient être les autres causes des crampes pendant les menstruations:

  • Une maladie intestinale. Les boucles intestinales sont situées à côté de l'utérus et les symptômes de la pathologie organique sont aggravés pendant les menstruations en raison du fait que l'organe génital commence à se contracter légèrement. Une caractéristique - les crampes s'accompagnent de nausées, de flatulences et d'autres troubles dyspeptiques.
  • Cicatrices ou adhérences sur l'utérus. En raison de l'avortement, de maladies gynécologiques ou d'interventions chirurgicales, des changements cicatriciels apparaissent, de sorte que les parois de l'organe génital ne peuvent pas être uniformément réduites pendant les menstruations. Cela provoque des douleurs dans le bas de l'abdomen de nature crampes.
  • Sensibilité individuelle à la douleur. Certaines filles ont une réaction accrue à la douleur et les contractions physiologiques de l'organe génital pendant les menstruations commencent à être perçues comme des manifestations de douleur à l'étroit.
  • La puberté. Chez les filles, pendant 1 à 2 ans à compter du début de la première menstruation, des crampes peuvent survenir jusqu'à ce que le cycle menstruel soit complètement établi.

L'apparition de crampes douloureuses indique presque toujours le développement d'une pathologie. Les symptômes ne doivent pas être ignorés - cela peut entraîner des complications..

Que faire quand avec des menstruations des crampes apparaissent

Tout d'abord, évaluez votre état:

  • Intensité de la douleur. Si cela fait mal avec les menstruations sévères, une attention médicale immédiate est requise.
  • La nature des saignements menstruels. Des taches excessives pendant les menstruations peuvent indiquer une fausse couche ou des saignements utérins. Si les crampes s'intensifient, l'hospitalisation est nécessaire.
  • Quand ça a commencé à faire mal. Si des sensations douloureuses de crampes apparaissent régulièrement pendant les menstruations pendant plusieurs années, cela peut être le signe d'un processus chronique latent de la sphère reproductrice ou d'un dispositif intra-utérin mal installé. Les soins d'urgence ne sont pas nécessaires, mais un gynécologue doit être examiné.
  • La durée de la douleur. Si cela fait mal tout au long de la menstruation et que la douleur modérée persiste après la menstruation, alors c'est un signe alarmant qui a besoin d'attention.

L'apparition de crampes douloureuses pendant les menstruations, à de rares exceptions près, indique un processus pathologique. Le recours aux gynécologues contribuera à rendre vos règles moins douloureuses et à maintenir la santé des femmes..

Vous avez trouvé un bug? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Pourquoi la douleur se produit pendant les menstruations: causes de malaise

Environ 70% de la moitié féminine de la population souffre de menstruations. Dans chaque cas, l'inconfort a une intensité et des symptômes associés différents. L'article aidera à comprendre dans quels cas l'inconfort est considéré comme normal, et quand un diagnostic et un traitement ultérieur sont nécessaires..

Dysménorrhée

La dysménorrhée (algodisménorrhée, algoménorrhée) est caractérisée par des menstruations douloureuses, qui peuvent être présentes toute la journée ou toute la période des menstruations. Chez certains patients, le malaise commence quelques jours avant la menstruation, mais n'est pas un symptôme du syndrome prémenstruel.

Le groupe à risque est constitué des filles et des femmes âgées de 13 à 45 ans. En raison des caractéristiques individuelles du corps, les sensations se manifestent de différentes manières. Par leur localisation et leurs symptômes supplémentaires, la cause de la violation peut être identifiée. Mais le traitement n'est sélectionné qu'après un examen approfondi.

Il est important de consulter un spécialiste en temps opportun, car des contractions douloureuses dans le bas de l'abdomen, des picotements dans le bas du dos peuvent indiquer de graves maladies gynécologiques. Et ces violations sont plus faciles à éliminer aux premiers stades de développement..

Classification de la dysménorrhée

On distingue deux formes de la maladie: primaire (fonctionnelle) et secondaire (acquise). Si la forme fonctionnelle du trouble n'est presque jamais associée à des pathologies gynécologiques, la dysménorrhée acquise indique des changements négatifs dans les organes pelviens et des maladies non seulement du système reproducteur, mais aussi d'autres organes.

Forme principale

La douleur est observée chez une adolescente au cours des trois premières années de la formation du cycle menstruel. Les règles douloureuses ne sont pas intrinsèquement dangereuses et n'indiquent pas une maladie gynécologique indépendante.

L'algodismenorea primaire ne se produit pas toujours avec la première menstruation. Parfois, des symptômes sévères ne commencent à apparaître qu'au début des cycles ovulatoires. Ces sensations n'affectent pas les performances et n'inquiètent pas beaucoup. Le tableau clinique suivant est noté:

  • la menstruation passe en mode normal (retards mineurs);
  • les douleurs sont faibles, le plus souvent douloureuses, mais pas coupantes;
  • il n'est pas nécessaire de prendre des analgésiques;
  • aucun symptôme supplémentaire.

Parmi les causes de la douleur pendant les menstruations dans la dysménorrhée primaire, il convient de souligner:

  • malformations génitales;
  • Déséquilibre hormonal;
  • augmentation de la production de prostaglandines et de thromboxanes;
  • troubles neurologiques.

Avec la menstruation, les douleurs sévères ne sont pas les seules plaintes des patients atteints d'algoménorrhée fonctionnelle. D'autres problèmes complètent le tableau:

  • prolapsus valvulaire mitral;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • myopie;
  • scoliose;
  • pied plat.

Forme secondaire

Le diagnostic de dysménorrhée secondaire est le plus souvent posé aux femmes âgées de 25 à 30 ans, lorsque l'apparition d'un symptôme pendant les jours critiques est provoquée par des maladies ou des changements pathologiques dans la structure des organes du système reproducteur..

Dans la plupart des cas, les femmes et les filles qui n'ont pas donné naissance à des femmes qui ont interrompu la grossesse plusieurs fois sont à risque. Mais après la naissance, la situation s'améliore souvent et les problèmes de menstruation passent d'eux-mêmes.

La dysménorrhée acquise se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Douleur douloureuse avant la menstruation, presque non ressentie.
  2. L'intensité maximale tombe le deuxième ou le troisième jour du cycle.
  3. Les crampes sont observées systématiquement, l'estomac suffit.
  4. Commence soudainement à tirer et à pleurnicher pendant l'exercice.

Parmi les symptômes supplémentaires, on peut identifier:

  • faiblesse générale et vertiges;
  • maux de tête avec menstruation;
  • nausée et vomissements
  • selles molles;
  • problèmes de rythme cardiaque;
  • transpiration accrue;
  • douleurs articulaires et musculaires de tout le corps;
  • problèmes psycho-émotionnels;
  • augmentation de la température corporelle;
  • périodes maigres ou abondantes.

Si au fil des ans, un inconfort mineur se transforme en menstruations très douloureuses, la maladie est appelée décompensée. Avec un tableau clinique stable (douleur de même intensité), la dysménorrhée est compensée.

Lorsque la douleur pendant les menstruations n'est pas dangereuse

La douleur est considérée comme un phénomène physiologique normal dans les situations suivantes:

  • la formation du cycle féminin (1-2 ans après le premier saignement);
  • sensations douloureuses uniques (plusieurs jours pas tous les mois);
  • inconfort causé par des facteurs externes.

Parmi les causes relativement inoffensives de la douleur pendant les menstruations, on peut identifier:

  • malnutrition (manque de vitamines);
  • gros effort physique;
  • surmenage émotionnel;
  • diminution du tonus des muscles utérins;
  • mode de vie inactif;
  • récupération post-partum.

La douleur disparaît souvent si une femme améliore son alimentation, évite les situations stressantes et commence à faire du sport. Mais encore, un examen gynécologique ordinaire et une échographie n'interfèrent pas. Parce que les stress systématiques, la fatigue constante deviennent souvent la base du développement de perturbations hormonales.

L'intensité et la nature de la douleur

Les sensations désagréables peuvent être localisées partout. Souvent, cela fait mal à l'abdomen, donne au périnée, au dos et aux organes situés dans le bassin. De par la nature de la douleur, il existe:

Les femmes choisissent différents mots pour décrire leurs sentiments. Si pour quelqu'un la douleur pendant la menstruation est infernale, insupportable, effrayante, la plus sauvage, alors d'autres en raison du seuil de douleur élevé, notez seulement des douleurs mineures et des picotements.

Sur la base de ces sensations, il est très difficile de déterminer indépendamment la cause du syndrome douloureux, il est donc préférable de consulter un gynécologue.

Degrés de dysménorrhée

Avant de décider quoi faire avec des périodes douloureuses, vous devez déterminer avec précision la gravité de l'algodismenorea:

  1. Zéro L'inconfort n'est pas prononcé, n'interfère pas avec les activités quotidiennes, l'effort physique léger. Il n'est noté que dans les premiers jours du cycle..
  2. Facile. De légères contractions se produisent, donnant à l'abdomen et au bas du dos. Il existe des symptômes concomitants sous forme de dépression, de troubles digestifs. Parfois, des analgésiques sont nécessaires, mais en petites quantités.
  3. Moyen. Le principal symptôme est une diminution de l'activité quotidienne et une diminution de la douleur à la maison à l'aide de comprimés. La condition est parfois accompagnée de faiblesse, de frissons, d'instabilité émotionnelle..
  4. Lourd. Les analgésiques n'aident plus. La situation est aggravée avant même les menstruations. Pendant la décharge, en plus d'une douleur intense, des vomissements se produisent et une perte de conscience est également possible. Dans de rares cas, une hospitalisation urgente est requise..

Dans la plupart des cas, les affections qui ont causé la dysménorrhée sont exacerbées, de sorte que la douleur s'intensifie. Avec un degré zéro et léger, les pathologies sont absentes ou en sont au stade initial de développement. Des degrés moyens et sévères indiquent des troubles plus graves du fonctionnement des organes génitaux.

Quand consulter un médecin

Au fil du temps, des malaises plus graves peuvent commencer. Dans ce cas, vous devez absolument contacter un gynécologue. Surtout si les symptômes suivants sont présents:

  • la douleur commence avant la menstruation;
  • la durée de l'inconfort augmente;
  • la nature des crampes des douleurs est notée;
  • l'inconfort se propage à d'autres organes (ovaires, vessie);
  • les symptômes sont notés à chaque cycle;
  • la température corporelle augmente.

Après avoir pris des analgésiques, cela devrait devenir plus facile, mais seulement temporairement. La douleur menstruelle continuera d'interférer avec la vie et le travail normaux. Par conséquent, dans l'intérêt de la femme elle-même, consultez un médecin afin que la situation ne s'aggrave pas..

Diagnostique

Ce n'est que par la douleur, la nature de l'écoulement et les symptômes qui l'accompagnent qu'il est difficile de diagnostiquer indépendamment. Par conséquent, une femme doit aller à l'hôpital, dire au médecin ce qu'elle a bu et décrire ses problèmes.

Après un examen gynécologique, un spécialiste vous prescrira:

  • analyse générale du sang et des hormones;
  • Analyse d'urine;
  • Ultrason
  • frottis;
  • dopplerographie vasculaire.

Habituellement, une visite est toujours requise:

  • neuropathologiste;
  • endocrinologue;
  • Chirurgien vasculaire.

Les femmes malades ont peur d'un tel diagnostic. Mais plus l'image des analyses et des examens est complète, plus elle est susceptible de fournir une explication précise des processus.

Ce qui déclenche la dysménorrhée

Causes de douleur intense pendant les menstruations:

  • problèmes hormonaux;
  • carence en phase lutéale;
  • endométriose;
  • fibromes utérins;
  • l'utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • conséquence de l'avortement;
  • inflammation de l'utérus et de ses appendices;
  • maladie infectieuse du système reproducteur;
  • salpingite;
  • endométrite;
  • commissures;
  • phlébeurysme;
  • rupture traumatique des ligaments utérins;
  • anomalie dans la position de l'utérus;
  • tuberculose génitale.

Comment resoudre le probleme

Le traitement des règles douloureuses est basé sur les raisons qui ont provoqué une gêne au début du cycle. Sans éliminer la maladie, le syndrome douloureux peut être noyé avec des pilules pendant un certain temps, mais il reviendra certainement le mois prochain avec une vigueur renouvelée..

Si les médecins ont constaté que l'inconfort est une conséquence de l'insuffisance hormonale, une femme doit subir une correction médicamenteuse:

  • Léger, moyen - Dufaston, Utrozhestan.
  • Sévère - Lindinet 20.

Découvrez comment se déroulent les menstruations après l'Utrozhestan dans l'un de nos articles.

Mais les hormones ne peuvent pas être prises sans ordonnance..

Des problèmes similaires sont également traités avec des méthodes physiothérapeutiques, après quoi les fonctions corporelles compensatoires de récupération sont accélérées:

  • bains d'azote, de conifères;
  • galvanisation du cerveau;
  • ultratonothérapie;
  • stimulation électrique du col de l'utérus;
  • héliothérapie.

La physiothérapie est contre-indiquée si le patient a des douleurs dues à des processus inflammatoires, des néoplasmes et d'autres maladies des organes génitaux.

Ces femmes sont autorisées à:

  • massage classique;
  • acupuncture;
  • peut thérapie;
  • L'applicateur de Kuznetsov;
  • Traitements Spa.
  • gymnastique;
  • exercices physique;
  • apport de complexes vitaminiques;
  • recettes de médecine traditionnelle.

Des douleurs terribles et sauvages, des picotements et des crampes nécessitent des injections spéciales pour soulager la condition. Très probablement, une femme est hospitalisée pour des mesures diagnostiques et thérapeutiques..

Élimination de la douleur selon le jour de la menstruation

Dans la plupart des situations, l'inconfort ne survient que le premier jour des règles. Dans les cas graves, l'inconfort commence avant les règles et s'arrête quelques jours après la fin des saignements mensuels. Et ici, vous ne pouvez pas vous passer d’aide médicale.

Mais à la maison, les filles doivent savoir quoi faire en cas de douleur intense avec menstruation le premier jour. Il faut agir en fonction du type de sensations et de leur intensité.

  • médicaments contre la douleur (pas plus de trois comprimés);
  • un plus chaud sur le bas-ventre;
  • sédatifs;
  • repos au lit (il vaut mieux ne pas y aller du tout);
  • massage relaxant;
  • teinture à base de plantes à base de mélisse et de menthe;
  • aérer la pièce.

Si, pendant les menstruations, les crampes ne disparaissent pas après de telles actions, il est préférable de consulter un gynécologue. La survenue d'un choc douloureux, dangereux pour les systèmes nerveux, respiratoire et cardiovasculaire, n'est pas exclue..

Un choc peut survenir brutalement et dans le contexte de saignements graves. Eh bien, si une femme a immédiatement demandé de l'aide. En effet, dans la situation inverse, il existe une menace sérieuse pour la vie.

Découvrez dans l'article par référence quels autres analgésiques pour les menstruations prescrits pendant les menstruations.

La prévention

  • visitez le gynécologue en temps opportun;
  • vérifié plusieurs fois par an les maladies infectieuses;
  • n'utilisez pas de dispositif intra-utérin;
  • éviter les dommages mécaniques à la muqueuse utérine (avortement).

Selon les critiques des femmes, il est clair que la règle principale pour prévenir la dysménorrhée est un mode de vie sain:

  • bon repos;
  • routine quotidienne optimale;
  • promenades actives au grand air (au moins deux heures par jour);
  • natation, cours d'aérobic;
  • sexe protégé;
  • régimes spéciaux;
  • boire au moins 1,5 litre d'eau par jour;
  • refus de cigarettes et d'alcool;
  • élimination des situations stressantes;
  • tisane et aromathérapie.

Il existe de nombreuses raisons qui provoquent des douleurs douloureuses, tenaces et aiguës dans le contexte de la réglementation. Il est nécessaire d'éliminer la violation et de ne pas arrêter la douleur. Par conséquent, faites un examen dans un hôpital pour obtenir des conseils spécialisés. Ils aideront à se débarrasser de la douleur intense pendant les menstruations et à prévenir leur apparition à l'avenir..

Causes de la douleur pendant les menstruations, que faire si elles se produisent

La douleur dans le bas de l'abdomen pour la plupart des femmes pendant les jours critiques est un phénomène normal qu'elles ressentent chaque mois. Les douleurs les plus sévères pendant la menstruation se font sentir dans les premiers jours, et à partir du troisième jour leur intensité diminue progressivement. Les douleurs menstruelles tirent dans la nature, mais le syndrome douloureux a la forme de coliques et de douleurs aiguës dans le bas-ventre. Ce phénomène est appelé dysménorrhée, il est plus susceptible d'affecter les jeunes femmes nullipares, ainsi que les femmes en surpoids et les dépendances néfastes.

La dysménorrhée est diagnostiquée lorsqu'une femme a une régulation douloureuse accompagnée de toute une gamme de symptômes pathologiques, notamment des maux de tête, des nausées, une faiblesse et de la fatigue. Pour certaines femmes, des douleurs intenses dans le bas-ventre pendant les menstruations les empêchent de faire les tâches ménagères et réduisent considérablement leur capacité de travail, vous devez donc connaître les principales raisons qui provoquent la douleur et pouvoir y faire face..

Dans cet article, vous découvrirez pourquoi l'estomac fait mal pendant les menstruations et que faire si les sensations se manifestent très fortement.

Qu'est-ce qui peut être malade et symptômes associés

Les jours critiques sont un processus normal qui se produit chaque mois chez toutes les femmes en âge de procréer, à partir de la puberté et jusqu'à la ménopause, lorsque la fonction de reproduction se flétrit. Pendant la menstruation, une femme ressent un certain inconfort et il existe un besoin supplémentaire de normes d'hygiène.

Très souvent, le processus de rejet de la couche interne de l'utérus s'accompagne de douleurs menstruelles, elles ressemblent à de courtes crampes dans le bas de l'abdomen, qui passent le deuxième jour de la menstruation.

Les processus biologiques et mécaniques sont impliqués dans le nettoyage du corps pendant la régulation. Le système nerveux donne un signal aux muscles des organes génitaux, provoquant son spasme. C'est ce qui fait vraiment mal pendant les menstruations, ce sont les parois contractantes de l'utérus, qui expulsent ainsi l'endomètre et le sang exfoliés par le vagin. L'ensemble du processus est contrôlé par des impulsions qui traversent les cellules nerveuses. La douleur n'est ressentie que lorsque la nutrition des cellules nerveuses est insuffisante, ce qui empêche les impulsions nerveuses.

Habituellement, la douleur commence à se faire sentir même à la veille des menstruations, auquel cas nous pouvons parler de la présence d'algoménorrhée ou de dysménorrhée. Ainsi, en médecine, on appelle une condition dans laquelle l'estomac est très douloureux pendant les menstruations. La nature de la douleur est généralement douloureuse, des coutures ou des crampes, la femme tire le bas de l'abdomen et la douleur peut également être transmise aux reins ou au bas du dos. Pour les menstruations, des douleurs légères sont caractéristiques, si elles s'intensifient, vous devriez certainement consulter un médecin, car les périodes douloureuses sont le seul symptôme de certaines maladies gynécologiques dangereuses, y compris l'oncologie. Mais même en l'absence de raisons évidentes, une douleur intense dans certains cas peut nécessiter un traitement médical..

Si des maladies et des infections dans les organes des systèmes génital et urinaire sont devenues la cause de la douleur pendant la régulation, les symptômes qui l'accompagnent peuvent être observés:

  • douleur dans le dos et dans le sacrum;
  • lourdeur et douleur dans les membres inférieurs;
  • nausées avec vomissements;
  • diarrhée pendant les menstruations;
  • faiblesse générale et mauvaise santé;
  • changements émotionnels dans lesquels l'agressivité et l'irritabilité sont remplacées par une apathie complète.

L'intensité de la douleur chez chaque femme est différente et dépend des caractéristiques du corps, de son état général, de l'hérédité et du mode de vie de la femme. Environ 32% des femmes âgées de 18 à 25 ans éprouvent des douleurs très sévères qui nuisent à leurs performances et perturbent le mode de vie normal. À 25-35 ans, ce pourcentage diminue légèrement et s'élève à 28%, et à l'âge de 35-45 ans, près de 40% des femmes du beau sexe font face à des douleurs mensuelles. Le choix du traitement de cette pathologie dépendra du type de dysménorrhée et de sa gravité.

Classification et degrés de déviation

Le plus souvent, l'estomac fait très mal le premier jour de la menstruation et à partir du deuxième jour, la douleur disparaît. Si une femme a de fortes douleurs à la veille des menstruations et accompagne tous les jours critiques, un diagnostic de dysménorrhée est posé. Selon les causes, il existe deux types de pathologie:

  • dysménorrhée primaire ou fonctionnelle. Il est diagnostiqué lorsque le corps produit une quantité accrue de prostaglandines, ce qui provoque une contraction excessive des muscles utérins. Dans ce cas, des sensations douloureuses apparaissent à la veille des menstruations et se poursuivent pendant 3 à 4 jours supplémentaires. Ce type de dysménorrhée est caractéristique des filles âgées de 16 à 25 ans. Les symptômes concomitants sont des maux de tête, de la diarrhée et des nausées. Étant donné que la douleur dans ce cas n'est associée à aucune pathologie, à l'échographie dans les organes pelviens, il n'y aura aucune anomalie dans le développement et les foyers de dommages. La situation peut s'améliorer avec l'âge ou après la naissance du bébé;
  • algoménorrhée secondaire ou acquise. Il se manifeste le plus souvent chez les femmes après 30 ans. La cause d'une telle dysménorrhée peut être une excitabilité excessive des racines nerveuses lors des contractions utérines, une inflammation et une pathologie dans les organes du système reproducteur, l'endométriose. De plus, les sensations douloureuses peuvent être la réponse d'un organisme à un dispositif intra-utérin.

Dans le cas où, au fil des années, la douleur pendant la menstruation reste au même niveau d'intensité, il est d'usage de les appeler compensées, mais si elles augmentent à chaque cycle, ce sont des douleurs décompensées.

Selon l'intensité des douleurs menstruelles, il existe 4 degrés de dysménorrhée:

  1. Zéro degré. Les douleurs sont légères, tolérantes et ne nécessitent pas d'analgésiques..
  2. Le premier degré est caractérisé par une douleur légère, qui s'accompagne d'un état dépressif, d'un système digestif perturbé et de maux de tête. Un léger inconfort et une somnolence peuvent être ressentis, mais la femme ne perd pas sa capacité de travail et est toujours physiquement active. Chez 40% des femmes, cette étape de l'algoménorrhée se manifeste dès les premières menstruations. Après l'accouchement ou avec l'âge, la situation change, et jusqu'à la fin de la fonction reproductrice avec des périodes modérément douloureuses, environ un quart de toutes les femmes vivent. Si les douleurs sont au même niveau, aucune mesure ne doit être prise, 1-2 comprimés d'un analgésique dans des cas spéciaux suffisent. S'ils grandissent, une consultation obligatoire d'un spécialiste est nécessaire.
  3. Le deuxième degré est une douleur menstruelle sévère, accompagnée de nausées, de frissons, de vertiges, de douleurs migraineuses, de faiblesse générale et d'irritabilité. Les analgésiques et les sédatifs aident à corriger la situation..
  4. Le troisième degré de dysménorrhée est diagnostiqué avec des douleurs très sévères dans le bas de l'abdomen, qui commencent 2, voire 3 jours avant la régulation, et ne passent qu'avec leur fin. De plus, la température corporelle peut augmenter, de graves maux de tête peuvent provoquer des vomissements, la fréquence cardiaque peut s'égarer et des problèmes cardiaques peuvent survenir. Une femme peut s'évanouir, perdre sa capacité de travail et les analgésiques ordinaires d'une armoire à pharmacie à domicile ne peuvent pas faire face à la situation. Il s'agit d'un degré d'algoménorrhée très dangereux, qui peut entraîner un dysfonctionnement du cycle menstruel et même provoquer une infertilité. Souvent, à ce stade, la dysménorrhée est également diagnostiquée avec des maladies concomitantes du système reproducteur ou des organes voisins.

Pourquoi la douleur survient les jours critiques

Chez l'adolescente, l'algoménorrhée primaire est le plus souvent diagnostiquée, associée à une localisation incorrecte de l'utérus ou à une anomalie du développement des organes reproducteurs. Souvent après la première naissance, la douleur pendant la menstruation chez les femmes atteintes de dysménorrhée primaire cesse de provoquer une gêne.

Si la dysménorrhée survient après la puberté, elle est considérée comme secondaire, diverses causes d'une telle douleur dans l'abdomen:

  • contractions utérines. C'est le principal facteur qui provoque une douleur intense pendant la période régulière, même pendant le cycle menstruel, qui se déroule sans aucune violation. La contraction des muscles lisses qui composent les parois de l'utérus provoque l'hormone prostaglandine, plus son niveau est élevé, plus la contractilité des muscles utérins est élevée. Normalement, cette hormone est responsable du nettoyage rapide de l'utérus de l'endomètre exfolié, mais avec sa concentration accrue, les contractions musculaires intenses font ressentir une douleur à la femme. Non seulement l'intensité, mais aussi la nature de la douleur dépendent de cette hormone;
  • les jours critiques sont particulièrement douloureux si une femme a des maladies de la région génitale. Une douleur intolérable pendant la régulation se produit avec l'endométriose, la fibrose utérine et les processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur. Le syndrome douloureux peut signaler une maladie existante et peut être la conséquence d'une affection gynécologique déjà éliminée;
  • une carence en certains oligo-éléments peut entraîner des dysfonctionnements du cycle menstruel, entraînant des règles douloureuses. Ainsi, un manque de calcium et de magnésium dans le corps d'une femme peut se produire;
  • prédisposition génétique. Si la famille immédiate d'une femme souffrait de graves douleurs menstruelles, elle courait un risque. Pourrait hériter non seulement de la douleur, mais aussi de sa pathologie provoquant;
  • un déséquilibre des hormones et, par conséquent, des règles douloureuses peuvent causer du stress et une mauvaise nutrition.

Si la douleur pendant la menstruation ne disparaît pas même après avoir pris un anesthésique, les facteurs suivants peuvent les provoquer:

  • flexion et déplacement de l'utérus. S'il s'agit d'anomalies congénitales, il y a une forte probabilité qu'après la naissance la douleur disparaisse;
  • avitaminose;
  • une forte baisse des niveaux de progestérone;
  • kystes et polypes dans les ovaires;
  • avortement spontané;
  • surmenage émotionnel, état de choc;
  • processus adhésifs;
  • ovaire polykystique;
  • déséquilibre hormonal provoqué par une activité accrue de la glande thyroïde;
  • dispositif intra-utérin;
  • excitabilité excessive du système nerveux;
  • syndrome de surcharge pelvienne;
  • sténose cervicale;
  • opérations récentes, y compris l'avortement, l'accouchement;
  • mode de vie sédentaire;
  • tumeurs malignes.

Si la douleur pendant la régulation est tolérable et dure peu de temps, vous ne devez pas paniquer, mais en cas de douleur intense, vous devez consulter un spécialiste.

Diagnostique

Pour déterminer la raison exacte pour laquelle une femme craint une douleur intense pendant les menstruations, il est nécessaire de subir un examen complet. Il doit comprendre les activités suivantes:

  • une enquête orale, au cours de laquelle le gynécologue fait un tableau d'ensemble et fait une hypothèse sur une cause possible de douleurs menstruelles;
  • examen gynécologique sous la chaise et palpation des glandes mammaires;
  • Examen échographique des organes du système reproducteur;
  • tests sanguins hormonaux;
  • frottis sur la flore et la cytologie, cette dernière permettra de déterminer la présence de maladies sexuellement transmissibles.

Dans certains cas, une hystéroscopie ou une laparoscopie peut être nécessaire, ainsi que des consultations supplémentaires de spécialistes étroits (chirurgien, endocrinologue, psychologue, etc.).

Quand consulter un médecin

Si l'abdomen fait très mal pendant les menstruations, cela peut être l'un des signes de graves problèmes de santé d'une femme, et il est impossible de les éliminer vous-même sans l'aide d'un gynécologue. Vous devez vous rendre à un rendez-vous avec un spécialiste dans de tels cas:

  • en raison de la douleur, les performances diminuent tellement qu'une femme est obligée de prendre une journée de congé et de se coucher au lit;
  • si les menstruations durent depuis 2-3 jours et que la douleur ne réduit pas son intensité;
  • les saignements sont abondants depuis plus de 2 jours et il y a de gros caillots sombres dans l'écoulement;
  • si une femme prend systématiquement des contraceptifs hormonaux depuis longtemps et que la douleur pendant la régulation ne réduit pas son intensité;
  • si des règles douloureuses ont commencé à déranger une femme d'âge mûr;
  • si les analgésiques et les antispasmodiques ne sont pas en mesure de calmer la douleur;
  • si l'intensité des taches pendant la régulation ne fait qu'augmenter;
  • lorsque, en plus de la douleur dans le bas-ventre, la tête fait mal, les nausées et la diarrhée commencent;
  • le cycle menstruel est rompu;
  • femme a considérablement perdu du poids.

Avec les symptômes énumérés ci-dessus, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste qui, après un diagnostic complet, peut déterminer la cause de la douleur et prescrire le traitement approprié.

Façons de réduire la douleur

Les experts soutiennent que toute douleur ne peut être tolérée, car elle affecte non seulement l'état émotionnel, mais peut nuire à la santé physique et mentale. Si une femme ressent une douleur intense pendant la régulation, il est tout d'abord recommandé de consulter un gynécologue, mais si cela n'est pas possible, il existe des moyens de soulager la douleur pendant la régulation:

  • Les procédures thermiques soulagent parfaitement les crampes musculaires, mais elles ne peuvent pas être utilisées pour les processus inflammatoires ou purulents, ainsi que pour l'inflammation de l'appendicite. Si vous ne connaissez pas la cause exacte des douleurs menstruelles sévères, vous n'avez pas besoin d'expérimenter des procédures de réchauffement. Si la cause est un spasme musculaire, la meilleure aide sera un coussin chauffant chaud pour la douleur pendant les menstruations. Il est appliqué sur le bas-ventre pendant un quart d'heure, mais pas plus de deux fois par jour. Une méthode de chauffage plus douce consiste à appliquer une couche chaude, repassée sur plusieurs côtés;
  • traitements de l'eau. Un bain chaud se détend, mais pendant la saison régulière, il est préférable de le remplacer par une courte réception d'une douche chaude. Une telle procédure éliminera la fatigue et soulagera la douleur, tandis que vous pouvez également masser l'estomac avec un gant de toilette pour détendre les muscles et soulager les spasmes;
  • vous pouvez faire une compresse avec du sel marin et l'attacher au bas de l'abdomen, cela supprimera la douleur pendant la régulation;
  • masser à l'aide de mala chaud contenant des additifs chauffants ou des huiles essentielles préchauffées dans un bain-marie à la température du corps. Les huiles essentielles de safran, de bergamote et de pamplemousse soulagent les spasmes, mais elles peuvent être remplacées par de l'huile de massage pour enfants ordinaire. Avant le massage, il est impératif de mesurer la température du chauffage à l'huile pour éviter les brûlures thermiques de la zone massée. Les mouvements de massage sur l'abdomen et le bas du dos doivent être effectués dans le sens horaire, cela réduira la pression sur la cavité abdominale. Si la femme n'a pas d'allergies, vous pouvez frotter la composition des huiles essentielles, qui comprend 4 gouttes d'huile de sauge sclarée, 5 gouttes d'huile de marjolaine et de millefeuille et 50 ml de millepertuis, dans le bas-ventre et le bas du dos pendant toute la régula;
  • si les périodes douloureuses sont causées par la déshydratation, qui accompagne souvent une importante perte de sang menstruel, alors en tant que traitement, il suffit de normaliser le régime de consommation. Avec un manque de liquide dans le corps, la douleur dans le bas-ventre sera sourde ou aiguë, mais en aucun cas des crampes. Habituellement, ce type de douleur n'est pas trop intense, mais il peut très bien gêner les femmes dont le seuil de douleur est faible. Vous pouvez combler le manque de liquide avec de l'eau de source, de l'eau minérale sans gaz, des thés et des infusions d'herbes, des compotes de baies et des décoctions de fruits secs. Vous pouvez boire des jus de fruits, et il vaut mieux ne pas boire d'alcool, de thé fort, de café et de cacao;
  • Il est utile non seulement tout au long du cycle, mais aussi pendant l'exercice de s'engager dans un effort physique pas trop intense, qui améliore le tonus et élimine les spasmes - Pilates, gymnastique, yoga, exercices du matin et natation;
  • certains experts recommandent d'appliquer un sac de glace sur le bas de l'abdomen, mais pas plus de 10 à 15 minutes, tous les gynécologues ne soutiennent pas ce conseil.Par conséquent, avant de l'utiliser, vous devriez consulter votre médecin;
  • procédures physiothérapeutiques - l'électrophorèse, l'acupuncture, l'auto-formation, la thérapie psychologique, etc. peuvent faire face aux douleurs menstruelles;
  • il est nécessaire d'améliorer l'état émotionnel, de se détendre, pour cela vous pouvez lire un livre ou regarder un film intéressant, aller au cinéma ou passer du temps en compagnie d'un être cher. Les émotions positives peuvent réduire l'intensité de la douleur;
  • prendre une pose d'embryon. Cette position soulage les spasmes et détend les muscles. Pour un effet positif, une femme doit s'allonger sur le côté, tirer ses jambes contre sa poitrine et se coucher, le sommeil est encore meilleur.

Dans les cas graves, le traitement de la douleur pendant les jours critiques ne peut se passer de médicaments.

Les préparatifs

Dans certains cas, afin de faire face à la douleur pendant la régulation, une femme médecin prescrit des analgésiques. Habituellement, des médicaments de plusieurs groupes avec un mécanisme d'action différent sont prescrits:

  • gestagènes;
  • contraceptifs hormonaux sous forme de comprimés;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le premier groupe de médicaments affecte les modifications sécrétoires de la muqueuse utérine, mais n'affecte pas la fonction ovulatoire. Progestérone et testostérone activement utilisées. Ces hormones artificielles réduisent le tonus utérin et la quantité de prostaglandines produites, réduisent l'excitabilité des racines nerveuses situées dans les muscles utérins.

L'utilisation de contraceptifs hormonaux a un effet bénéfique sur le fond hormonal d'une femme et normalise son cycle menstruel. Les pilules contraceptives suppriment la fonction ovulatoire, réduisent l'intensité des menstruations et suppriment l'excitabilité nerveuse et le tonus utérin. Par conséquent, avec l'administration systématique de la contraception orale, les douleurs menstruelles sont considérablement réduites. Les progestatifs et les contraceptifs oraux ont un effet durable..

Si les femmes ont une contre-indication ou une sensibilité excessive aux médicaments hormonaux, pour les douleurs menstruelles, le médecin peut prescrire des médicaments non stéroïdiens qui réduisent le niveau de prostaglandines, mais l'effet de leur administration sera observé pendant 2 à 6 heures. Ce groupe de médicaments comprend Mig, Diclofenac, Ketoprofen, Nimesil, Ibuprofen, Nurofen Express, Next, Ibufen.

Il existe un certain nombre de médicaments que les experts recommandent de prendre pour se débarrasser des douleurs menstruelles:

  • médicaments antispasmodiques. Ils affaiblissent les spasmes des muscles lisses et des vaisseaux sanguins. Les médicaments les plus célèbres de ce groupe sont Drotoverin, No-shpa. Pour soulager les spasmes, il suffit de boire 1 comprimé, vous pouvez répéter la réception 2-3 fois par jour. Vous pouvez également utiliser des injections intramusculaires, elles arrêtent rapidement le syndrome douloureux. La papavérine antispasmodique a un effet plus doux, elle est libérée sous forme de suppositoires rectaux. Il doit être mis dans 1-2 bougies pendant 3-5 jours, il a un effet cumulatif, vous ne devez donc pas vous attendre à un effet de foudre;
  • si, en plus de la douleur, il existe d'autres symptômes désagréables, les experts recommandent de prendre des médicaments à action complexe qui non seulement anesthésient, mais éliminent également les spasmes et les inflammations. Ce groupe de médicaments comprend le Spazmalgon et le Pentalgin;
  • si la douleur pendant la régulation provoque une surexcitation du système nerveux, une sédation peut être prescrite (Persen, Fitosed).

Séparément, il convient de mentionner le célèbre Analgin. Ces pilules étaient auparavant utilisées pour éliminer toute douleur. La plupart des femmes l'utilisent encore pour les douleurs menstruelles, bien qu'Analgin ait trop d'effets secondaires qui sont éliminés par ses homologues modernes. Étant donné que ce médicament peut provoquer des saignements et réduire la production de globules blancs, il ne peut être utilisé que si d'autres médicaments sont impuissants. Avec une douleur légère, vous pouvez utiliser le paracétamol, les femmes choisissent ce médicament en raison de son action rapide, bien qu'avec une douleur intense, il est inutile.

Tout médicament dont l'action vise à éliminer la douleur a un certain nombre de contre-indications et d'effets secondaires, il ne doit donc être prescrit que par un médecin, en fonction du diagnostic et de la santé générale du patient.

Aide les remèdes populaires

Il existe de nombreux remèdes populaires qui peuvent apaiser les douleurs menstruelles, ils peuvent être facilement préparés à la maison. Il est important de se rappeler que la prise de tout médicament de médecine alternative doit être coordonnée avec votre médecin.

Parlons des recettes folkloriques les plus efficaces qui aident à faire face aux douleurs menstruelles:

  • thé au gingembre. À la racine du gingembre, il existe de nombreux phytoncides, esters et glycosides qui peuvent éteindre la douleur et avoir un effet antibactérien. Pour faire du thé, vous devez prendre 1 cuillère à café de racine de gingembre râpée, fraîche ou demi-sèche, verser de l'eau bouillante, ajouter une pincée de cannelle et laisser reposer pendant 6-7 minutes. La boisson peut être complétée par un morceau de mélisse, une tranche de citron ou sucrée avec du sucre. Une femme pourra ressentir l'effet du thé en une demi-heure. Cette recette ne convient pas aux femmes souffrant de maladies digestives aiguës et de maladies du sang. Le thé au gingembre ne doit pas non plus être bu avec des règles abondantes;
  • thé à la menthe poivrée avec mélisse. Ce mélange à base de plantes a un effet analgésique prononcé. Pour préparer une boisson, 2 g de feuilles sèches ou fraîches de menthe poivrée et de mélisse sont mélangés, 4 à 5 gouttes d'huile de citronnelle sont ajoutées et un verre d'eau bouillante est ajouté. Le thé est infusé pendant 6-7 minutes. Schisandra peut être remplacé par 5 g de zeste d'orange, de citron ou d'autres agrumes. Le thé est bu quotidiennement jusqu'à ce que la régulation soit terminée. Il peut servir de prophylactique, pour cela, il est pris quotidiennement le matin et quelques heures avant le coucher;
  • thé à la camomille aux framboises. Cette recette utilise des baies de framboise, pas des tracts, car ces derniers, au contraire, contribuent au renforcement des contractions utérines. Éliminer les spasmes musculaires dans l'utérus et éliminer ainsi la douleur aidera une cuillère à soupe de camomille de pharmacie, trempée dans un verre d'eau bouillante, à laquelle 15 g de framboises séchées sont ajoutés. La boisson est infusée pendant 10 minutes, puis un peu de cannelle et de miel sont ajoutés. Un tel thé calmera et soulagera non seulement les spasmes, mais aura également un effet de renforcement général sur le corps féminin;
  • Les décoctions à base de plantes avec la prêle et la busserole aideront à éliminer la douleur, mais auront un effet diurétique. Vous devez boire un tel médicament avant la menstruation;
  • le thé à l'herbe à chat aidera à calmer et à détendre les muscles utérins;
  • une infusion d'origan aidera à se débarrasser des spasmes non seulement dans l'utérus, mais aussi dans les intestins, ce qui facilite grandement la condition d'une femme pendant les menstruations. Une cuillère de matière première sèche est versée dans un verre d'eau bouillie et infusée pendant un certain temps, prise trois fois par jour avant les repas;
  • une bonne décoction pour les douleurs menstruelles montre une décoction d'écorce de viorne. 4 cuillères à café écorce sèche, verser 0,25 litre d'eau et faire bouillir pendant une demi-heure. Buvez une cuillère à soupe avant les repas;
  • bon effet d'infusion de persil et de fraise des bois.

Exercices physique

Les spécialistes ont développé toute une gamme d'exercices physiques qui vous permettent de vous débarrasser non seulement des douleurs menstruelles sévères, mais aussi des symptômes associés sans utiliser de médicaments. Les exercices suivants peuvent être effectués tous les jours pour la prévention et pendant les menstruations pour le soulagement de la douleur:

  • allongé sur le dos, les jambes se plient aux genoux et reposent leurs pieds sur le sol. Les mains sont placées le long du corps avec les paumes au sol. Lors d'une expiration courte, une déviation douce de l'abdomen dure plusieurs minutes. Les muscles sont complètement détendus. Répétez 4 fois;
  • vous devez vous allonger sur le dos tandis que les fesses doivent être situées le plus près possible du mur, et les jambes levées perpendiculairement au sol, puis les jambes se plient au niveau des genoux. Dans cette position, vous devez rester pendant 4-5 minutes;
  • vous devez vous allonger sur le dos, redresser vos jambes, tirer une jambe vers le menton et laisser l'autre sur le sol. Dans cette position, vous devez passer 2-3 minutes, puis faire l'exercice sur l'autre jambe;
  • vous devez vous mettre à quatre pattes et vous appuyer sur le sol avec vos coudes, vous devez garder votre tête entre vos mains. Dans cette position, vous devez rester pendant 2-3 minutes. Un exercice similaire peut être fait allongé sur le dos;
  • vous devez vous allonger face contre terre, rapprocher vos pieds et mettre vos genoux à rude épreuve. À l'expiration, le corps se lève, la tête se renverse et les fesses se contractent. Dans cette position, vous devez vous attarder pendant une demi-minute. À l'expiration, revenir à la position de départ.

Ces exercices conviennent à ceux qui sont contre-indiqués dans le traitement médical, mais ils ne doivent être effectués que conformément aux prescriptions du médecin dans les cas où la femme a une colonne vertébrale cassée et est diagnostiquée avec une hypertension artérielle..

La prévention

Afin de ne pas avoir à traiter la dysménorrhée, il est préférable de suivre dans un premier temps des recommandations préventives simples:

  • ne buvez pas d'alcool, surtout pendant les jours critiques;
  • arrêter de fumer;
  • éviter l'hypothermie, la surchauffe et toute situation stressante pour le corps;
  • Ne mangez pas de malbouffe, de plats épicés et très épicés, ne buvez pas plus de 2 tasses de café par jour;
  • consommer quotidiennement des produits laitiers fermentés riches en calcium (yaourt, lait cuit fermenté, kéfir);
  • mener une vie sexuelle active. Cela aide à normaliser la circulation sanguine et détend les muscles des organes génitaux;
  • devrait bouger davantage, marcher au grand air, si possible faire du yoga, de la natation ou de la gymnastique;
  • des bains quotidiens avec du sel de mer, qui alternent avec une douche froide, aideront à améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens;
  • consommer des complexes vitaminiques contenant du calcium et du magnésium;
  • éliminer les aliments du régime qui provoquent la fermentation et les ballonnements;
  • vous devriez consulter régulièrement un gynécologue au moins une fois par an, et pour tout symptôme désagréable, vous devez consulter d'urgence un médecin.

Une barre de chocolat qui contient du calcium et du magnésium et stimule la production d'endorphine, l'hormone du bonheur, aidera à améliorer l'humeur pendant les menstruations..