Principal

Coliques

Mictions fréquentes (mictions fréquentes)

La nécessité de vider la vessie plus souvent que la normale (pour un adulte - plus souvent 8 à 10 fois par jour), tandis que l'urine peut être plus grosse que d'habitude, ou elle est excrétée dans le même volume, mais en petites portions. Elle peut survenir de jour comme de nuit, dans certains cas - uniquement la nuit (nycturie).

Des mictions fréquentes provoquent une gêne importante, peuvent affecter la qualité du sommeil, le travail et le bien-être général..

Le plus souvent, la miction fréquente est causée par des maladies qui affectent les voies urinaires à n'importe quel niveau. L'infection peut affecter les reins, les uretères, la vessie ou les conduits.

Des mictions fréquentes peuvent être causées par les raisons suivantes:

Infection, traumatisme ou irritation de la vessie;

Conditions qui augmentent la production d'urine

Changements dans les muscles, les nerfs ou d'autres tissus qui affectent la fonction de la vessie;

Certains traitements contre le cancer;

Prendre des médicaments, des aliments et des boissons qui augmentent la production d'urine.

Les maladies, conditions ou autres causes spécifiques de mictions fréquentes comprennent;

Infection urinaire;

Prolapsus de la vessie (cystocèle);

Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP);

Pierres vésicales;

Fonction rénale altérée;

Prendre des médicaments diurétiques;

Apport excessif de liquides, d'alcool ou de caféine;

Cystite interstitielle (également appelée syndrome de la vessie douloureuse);

Infection rénale (pyélonéphrite);

Vessie hyperactive;

Radiothérapie affectant le bassin ou le bas-ventre;

Diabète de type 1 ou de type 2;

Caractéristiques de la sténose urétrale (rétrécissement de l'urètre);

Infection des voies urinaires (UTI),

Selon la cause de la miction fréquente, le patient peut avoir d'autres problèmes de miction ainsi que des envies fréquentes, telles que:

Douleur ou inconfort en urinant,

Envie forte et presque insupportable d'uriner,

Perte de contrôle de la vessie,

Couleur inhabituelle de l'urine.

Quand consulter un médecin?

Comme prévu, si un:

Envie d'uriner plus souvent que d'habitude;

il n'y a pas de raisons évidentes à l'augmentation du volume d'urine, telles que la consommation de grandes quantités de liquides, d'alcool ou de caféine;

cette condition affecte votre qualité de vie, nuit au sommeil et au travail;

vous avez d'autres problèmes de miction ou des symptômes d'anxiété.

Dans une urgence, si des mictions fréquentes sont accompagnées de:

L'apparition de sang dans l'urine,

Teinte d'urine rouge ou brun foncé,

Douleur pendant la miction,

Douleur dans le côté, l'aine ou le bas-ventre,

Difficulté à vider la vessie,

Pourquoi il y a des problèmes de miction chez les femmes, comment les traiter?

La miction difficile chez les femmes est également appelée dysurie, tandis que le terme est collectif et comprend plusieurs variétés de conditions pathologiques. Les médecins peuvent poser un tel diagnostic dans le cas où l'accumulation d'urine et son élimination du corps sont altérées.

Selon les statistiques médicales, les problèmes de miction chez les femmes chez près de 35% se développent sur la base de pathologies gynécologiques. Il est possible qu'il y ait une violation de la fonctionnalité des reins ou des uretères. Dans la plupart des cas, la pathologie en question se manifeste chez les femmes qui ont atteint l'âge adulte.

Quelles causes peuvent provoquer la formation d'une pathologie

Pour commencer, il est nécessaire de déterminer quels phénomènes peuvent être attribués à une difficulté à uriner. Le problème est indiqué par la goutte d'urine, un processus trop long, l'élimination du fluide dirigé par un mince jet fin. Il est également possible de diviser ou de pulvériser l'urine. Demandez-vous pourquoi il peut y avoir des signes similaires de dysfonctionnement de l'urètre:

  • Processus inflammatoires de nature chronique. La même cystite provoque souvent le développement de ce trouble. Avec sa présence, la miction augmente d'abord, et avec le développement ultérieur de la maladie et avec l'apparition de poches, le processus provoque de plus grandes difficultés. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure des douleurs, des brûlures et des douleurs. La prochaine étape est les signes d'intoxication, la température corporelle augmente.
  • Inflammation de l'urètre. Ses parois gonflent, ce qui provoque des difficultés à uriner chez la femme, qui devient tout d'abord plus fréquente.
  • La présence de calculs avec le développement de la lithiase urinaire. De petites pierres peuvent pénétrer dans l'uretère - sa lumière - ce qui provoque des dysfonctionnements du système urinaire. De plus, les calculs irritent la couche interne de la vessie, ce qui conduit à la formation de cystite avec toutes les conséquences qui en découlent, y compris des mictions fréquentes à petites doses et une forte envie..
  • Tumeurs malignes affectant les organes du système urinaire. Dans le même temps, aux premiers stades de développement, les symptômes peuvent soit être totalement absents, soit peu inquiétants, mais progressivement, avec une augmentation de la tumeur, le processus d'excrétion urinaire.
  • La miction difficile chez les femmes dans certains cas devient l'un des premiers signes de naissance d'un enfant, tandis que l'envie peut devenir plus fréquente.

De plus, la miction peut être difficile sous l'influence de causes mécaniques, lorsque la lumière est rétrécie et que des corps étrangers pénètrent dans les voies urinaires, en raison du trouble de l'innervation de la vessie. Le sang ou les caillots muqueux, le pincement de l'urètre et les tumeurs formées dans les vaisseaux sanguins peuvent créer un problème. Le processus pathologique considéré peut accompagner une sténose urétrale, une pression intra-abdominale trop élevée, une distension de la vessie en raison d'une colonne vertébrale endommagée, des organes situés dans la cavité abdominale. Vous ne pouvez pas ignorer l'hystérie ou l'hypocondrie, qui peuvent provoquer une miction lente, un abus d'alcool et une mauvaise utilisation des diurétiques.

Important. Même les contraceptifs mal utilisés peuvent rendre la vidange de la vessie difficile..

Moments prédisposants et manifestations caractéristiques

Certaines conditions physiologiques, ainsi que certaines maladies, augmentent considérablement le risque de troubles urinaires observés chez la femme. Pour les femmes, le danger est plus élevé que pour les hommes, compte tenu des caractéristiques de la structure anatomique, des composants hormonaux et autres. La miction peut être difficile en arrière-plan:

  1. Introduction au régime sur une base continue d'épices, d'épices, d'aliments gras et salés. L'utilisation excessive de marinades, d'alcool, de soda peut être dangereuse - ces produits peuvent provoquer des crampes ou une inflammation dans le canal urétral.
  2. Il peut être difficile d'uriner après une hypothermie lorsque la défense immunitaire échoue. La congélation des membres inférieurs est souvent particulièrement dangereuse..
  3. Le manque de vitamines B et d'un certain nombre de minéraux, dont le magnésium, le potassium et le calcium, provoque une faible pression urinaire, étant donné que ces substances sont responsables de la fonctionnalité organisée du système urinaire et nerveux.
  4. Des difficultés à uriner peuvent survenir en raison d'un déséquilibre dans la microflore du vagin. Dans une telle situation, les micro-organismes pathogènes conditionnels du canal cervical ou de la vessie peuvent commencer à se multiplier rapidement..
  5. Les dysfonctionnements de l'urètre peuvent provoquer divers dysfonctionnements et dysfonctionnements du fond hormonal.

Souvent, parmi les causes de la pathologie - l'inadéquation de la microflore des partenaires sexuels, en particulier lorsqu'il s'agit de contacts trop précoces ou trop fréquents. Quant aux dysfonctionnements dans la vidange de la bulle, ils peuvent se manifester de différentes manières, ici les facteurs qui ont déclenché ce phénomène sont importants. Ainsi, la strangurie se caractérise par l'apparition de douleurs lors de la miction, et parfois après. La douleur s'accompagne d'une sensation de pression, de lourdeur dans la région de la vessie, provoquant un désir aigu de visiter les toilettes.

Avec la pollakiurie, le nombre de voyages aux toilettes augmente considérablement, mais la quantité quotidienne d'urine ne change pas. L'incontinence est une libération incontrôlée d'urine en différents volumes - il peut s'agir de plusieurs millilitres ou de toute l'urine collectée à ce stade de la vessie, et il n'est pas possible d'arrêter le processus de miction. L'accompagnement de l'incontinence est un désir constant de visiter les toilettes. L'incontinence diffère du type de pathologie précédent en l'absence de l'envie de vider la vessie, de sorte que le processus devient une surprise complète.

Une miction difficile avec des retards se produit s'il n'est pas possible de vider complètement la vessie. L'excrétion d'urine est instable, les interruptions fréquentes du processus sont remplacées par sa reprise.

Les principaux symptômes du problème que nous envisageons sont un jet faible pendant la miction et une fréquence accrue du processus. Dans le même temps, les volumes de chaque portion sont petits et pour leur retrait, la femme a besoin de se fatiguer, car il n'y a pas de pulsions. Si des phénomènes pathologiques se forment à la suite de processus inflammatoires, une douleur apparaît, avec le développement ultérieur de la pathologie et en l'absence de traitement, l'urine présente du sang, du mucus ou du pus.

Important! Souvent, une mauvaise miction chez les femmes sans douleur peut survenir dans les premiers stades de la formation de néoplasmes malins.

Comment diagnostique-t-on une condition pathologique?

Même lorsque les femmes éprouvent un problème de miction, il n'est pas possible d'identifier seules les causes profondes de cette condition. Considérez les causes et les symptômes de la maladie, ainsi que prescrire le diagnostic ultérieur, sélectionnez les méthodes de traitement doivent être un urologue avec l'aide d'un gynécologue si nécessaire.

Les mesures diagnostiques commencent par une enquête auprès du patient. Le médecin précise comment se déroule le processus, quelle sensation donne le plus d'inconfort, combien de temps dure la pathologie. Suit alors la palpation de la région lombaire afin d'évaluer sa symétrie, la présence de néoplasmes. En présence d'inflammation, une augmentation des reins ou des organes urogénitaux est notée. De plus, avec la rétention urinaire chez la femme, des tests de laboratoire sont nécessaires:

  • Étude générale de l'urine.
  • Semis pour la détermination de la flore pathologique.
  • Test sanguin général.
  • Sélection gynécologique des frottis suivie de microscopie.
  • Si un cancer est suspecté, un test sanguin biochimique est effectué..

Pour atteindre une fiabilité maximale des données, certaines règles et recommandations du médecin doivent être suivies. Ainsi, l'urine doit être collectée après des procédures d'hygiène soigneusement conduites, elle doit être le matin et livrée au laboratoire au plus tard 90 minutes après la collecte. Portion moyenne exposée.

En cas de doute sur le facteur à l'origine de la maladie ou de difficultés à poser un diagnostic, le médecin prescrit un diagnostic instrumental à l'aide de techniques d'échographie. Ils vous permettent d'identifier l'état des organes, leur localisation. L'échographie permet d'évaluer la structure des tissus rénaux, l'état de la vessie, l'étude aide à détecter les phénomènes inflammatoires et les néoplasmes, à déterminer la taille.

La cystoscopie aide à déterminer l'état de la muqueuse urétérale. Cependant, chez les femmes, les causes de la miction obstruée incluent souvent des processus inflammatoires, et si elles sont présentes, la cystoscopie est contre-indiquée. Ainsi, d'autres méthodes d'examen peuvent être l'IRM et la TDM utilisant le contraste pour obtenir les résultats les plus précis..

Traitement d'une condition pathologique

Les causes et le traitement du problème en question sont étroitement liés. Pour obtenir le plus grand effet, en cas de miction trop lente et intermittente, des techniques conservatrices et une approche opératoire peuvent être appliquées. Parmi les méthodes non médicamenteuses, les suivantes sont particulièrement populaires:

  1. Exercices thérapeutiques qui renforcent le tissu musculaire du bassin et du périnée.
  2. Lors de l'affaiblissement de la pression du flux en raison de la ménopause, une hormonothérapie est prescrite.
  3. Un flux d'urine faible peut être amélioré par une stimulation électrique applicable aux muscles périnéaux.
  4. En cas de troubles provoqués par des situations stressantes ou de surmenage de nature émotionnelle, des séances psychothérapeutiques sont impliquées.

Certains produits pharmaceutiques peuvent provoquer un effet positif rapide. Dans ce cas, des médicaments spécifiques sont prescrits par le médecin en fonction des résultats de l'examen. Ainsi, si la formation de calculs se termine par une miction intermittente, des substances qui favorisent leur dissolution sont prescrites. Le type de pierres doit être pris en compte - il peut s'agir de phosphates, d'urates ou d'oxalates..

Si l'urine est excrétée pendant une longue période et en trop petites portions, des diurétiques peuvent être prescrits. Avec leur aide, il sera possible d'éviter l'accumulation d'urine dans les tissus et les organes. En présence de processus inflammatoires qui ont provoqué une dysurie, l'utilisation de médicaments antifongiques, antimicrobiens ou antiviraux est prescrite en fonction du type d'agent pathogène qui a provoqué le développement de la pathologie.

Si nous parlons de la façon de traiter la pathologie causée par des causes infectieuses, les médicaments suivants doivent être mentionnés:

  • Triméthoprime. L'outil est capable d'agir sur les micro-organismes gram-positifs et gram-négatifs.
  • Amoxicilline. Un médicament antimicrobien à large spectre doit être prescrit par votre médecin, en tenant compte des effets secondaires et d'une mauvaise combinaison avec d'autres médicaments..
  • Ciprofloxacine. La principale caractéristique est qu'il n'y a pratiquement aucun effet toxique sur le corps humain, ce qui vous permet de ne pas vous soucier des dommages causés aux cellules saines pendant le traitement.
  • Fluconazole Il appartient aux médicaments antifongiques et est le plus souvent prescrit pour le muguet accompagné de dysurie..
  • Nitrofurantoin. Le produit a des propriétés antibactériennes..
  • Acyclovir. Il est utilisé comme médicament antiviral et élimine les infections herpétiques..

Si le cas est complexe et que la maladie est aux derniers stades de sa formation, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les opérations vous permettent d'éliminer les néoplasmes de nature différente, de corriger les conditions pathologiques à l'aide de plastiques, de fixer la vessie en cas de localisation d'un organe violé.

Mictions fréquentes chez les hommes. Quelles sont les causes de la miction rapide?

La miction fréquente chez les hommes est un syndrome courant dans la vie quotidienne. La plupart des hommes ne font pas attention à ces signes. C'est une erreur. La miction fréquente peut être une sorte de pathologie. Mais il y a beaucoup plus de raisons pour des mictions fréquentes sans douleur chez les hommes. Cependant, il ne ressent aucune gêne, l'urine est transparente, sa couleur naturelle.

Les médecins disent qu'il n'y a pas de norme spécifique pour demander peu de soins. Une envie ne suffit pas, une autre personne urine beaucoup. La même personne, pendant plusieurs jours, court aux toilettes avec des intensités différentes.

Une miction rapide peut survenir après avoir bu du café, de la bière, de l'alcool, etc. - et c'est le fonctionnement normal du corps..

Raisons pour lesquelles vous voulez constamment écrire

  • L'utilisation d'un médicament ou de remèdes naturels naturels à base de plantes avec un effet diurétique;
  • Utilisation d'aliments ou de jus de fruits qui augmentent le taux de formation d'urine;
  • Augmentation de l'apport quotidien de liquide;
  • Forte passion pour la bière et les boissons alcoolisées;
  • Troubles mentaux, agitation nerveuse;
  • Long séjour dans un endroit froid.

Après la fin de leur exposition, le trouble de l'urètre se normalise. De plus, l'intervalle des visites: quotidiennement jusqu'à 7 fois; nuit - 1 fois (normal par jour). Les 2/3 du liquide consommé (1,5 à 1,8 l) passent par les reins d'une personne en bonne santé par jour et sont éliminés par l'urètre. Le 1/3 restant - à travers le côlon, depuis la surface de la peau et de la salive.

Le réservoir biologique de l'urine humaine est la vessie. Son volume dans des conditions normales est d'environ 0,4 litre. Et ce n'est pas un indicateur constant. Avec les changements climatiques et les circonstances émotionnelles, la taille de la vessie peut varier considérablement. La vessie est un organe musculaire creux en forme de sac situé dans le sinus pelvien, une fois rempli, monte dans la cavité abdominale. La doublure de la vessie est constituée de tissu musculaire et la doublure intérieure de la membrane muqueuse est constituée de cellules qui peuvent s'étirer pour accueillir du liquide supplémentaire.

La vessie est isolée de l'urètre (l'urètre reliant la vessie à l'environnement externe) par les sphincters musculaires internes et externes (valves). Le sphincter interne n'est pas soumis au contrôle humain, car il est formé de muscles lisses. Externe - se compose de fibres croisées qui peuvent être serrées et desserrées, si elles sont sans pathologies, une personne ne peut pas uriner pendant 5 heures.

La miction est un réflexe physiologique de chaque personne, elle passe automatiquement.

Le processus d'excrétion d'urine à travers l'urètre peut être divisé en deux étapes:

Le stade de remplissage est contrôlé par le système nerveux central et la moelle épinière. À ce stade, une certaine quantité d'urine s'accumule dans la vessie, dans laquelle le sphincter supérieur (valve) est fermé. Avec une augmentation du volume d'urine à 0,25-0,3 litre, la couche musculaire de la vessie est automatiquement compressée et l'urine est évacuée par les canaux urinaires. C'est la vidange physiologique.

Signes de miction fréquente chez les hommes

Il arrive que la vidange se produise:

  • Douleurs brûlantes et coupantes;
  • Dans l'urine, le mucus, le sang;
  • La faiblesse est ressentie;
  • Avec fièvre, démangeaisons;
  • Avec des visites constantes aux toilettes la nuit;
  • Avec de l'urine en petites portions;
  • Je dois m'envoyer, pousser.

Un fort besoin d'uriner apparaît brusquement, Randonnée aux toilettes, petit, un homme fait pendant la journée plus de 10 fois (intervalles inférieurs à 2 heures).

Que doit faire un homme avec des mictions fréquentes (matin, jour et nuit)? Avec ces symptômes, une consultation médicale obligatoire est requise..

Ce qui pousse un homme aux toilettes pour peu de besoins:

  • Inflammation prolongée de la vessie;
  • Inflammation aiguë ou prolongée de la membrane du tube urinaire;
  • Adénome de la prostate;
  • Inflammation prolongée de la prostate;
  • Oncologie de la prostate;
  • Diabète et diabète insipide;
  • Trouble du système nerveux;
  • Inflammation rénale;
  • Cystite;
  • Urétrite.

L'inflammation de la membrane du tube urinaire ne se produit pas toujours avec une douleur aiguë lors de la vidange, mais une sensation de brûlure importante est ressentie. L'urine ne semble pas claire, des éléments sanguins et du pus peuvent être vus. En cas d'évolution aiguë de la maladie, une faiblesse et une nervosité sont ressenties.

Au fil des ans, presque tous les hommes ont une hypertrophie bénigne de la prostate. Il enveloppe la zone supérieure de l'urètre dans la zone de connexion avec la vessie. Avec une augmentation progressive, la glande comprime le canal urinaire. Cette étape dure environ 10 ans, et il n'y a pas de changements très visibles, seules les visites nocturnes aux toilettes deviennent plus fréquentes. Il est écrit, en règle générale, sans douleur, un flux faible.

Au stade suivant de l'adénome, il y a une irrégularité du flux, une sensation constante que l'urine n'est pas complètement éliminée, de fortes tentatives. Une vidange incomplète provoque des processus inflammatoires et lors de la vidange, une sensation de brûlure et des douleurs dans le canal urinaire sont ressenties. Au dernier stade, l'urine coule constamment, en petites portions, indépendamment du désir. Dans de tels cas, un réservoir de collecte d'urine artificiel est utilisé..

Inflammation de la glande de la prostate (prostatite), dit l'homme - faiblesse, apathie, humeur courte, difficulté et miction faible le matin. La fréquence de la marche dans les petits besoins et la nuit augmente, il y a une mauvaise miction et avec une tentative. Aucune douleur, parfois des brûlures dans l'urètre.

Une autre maladie masculine est l'oncologie de la prostate. Il s'agit d'une maladie grave. Il est observé chez les hommes de plus de 60 ans, se manifeste par un besoin fréquent d'uriner la nuit ou le jour, l'allocation de fragments de sang dans l'urine. Mais les symptômes du stade primaire du cancer de la prostate, malheureusement, il peut être très difficile à déterminer et tout cela se produit déjà à des stades avancés.

Une miction abondante se produit avec le diabète et le diabète insipide. Cela est dû à une perturbation endocrinienne. Les gens ont des accès soudains de soif, parfois ils ont soif tout le temps et ils consomment une quantité accrue de liquide. En conséquence, il y a une augmentation des envies sans douleur. Mais il y a de la nervosité, de la faiblesse, un changement dans la composition du sang.

Des mictions fréquentes sans douleur peuvent être associées à des troubles mentaux et à des maladies des terminaisons nerveuses du cerveau et de la moelle épinière.

Parfois, les coupables de mictions fréquentes sont des maladies sexuellement transmissibles - syphilis, chlamydia, gonorrhée. À la suite de ces maladies, l'urètre est enflammé, avec un écoulement purulent et sanglant.

L'inflammation des reins (pyélonéphrite) entraîne un besoin accru d'uriner. La pyélonéphrite s'accompagne de douleurs dans la région lombaire, de fièvre et de brûlures dans le canal urinaire. L'urine devient sombre, avec une mauvaise odeur et vient en petites portions, les jambes gonflent, le soir, le gonflement augmente.

La cystite est une inflammation de la vessie, un symptôme est observé avec hypothermie et infections. Elle s'exprime par la décharge de fragments purulents dans l'urine, entraînant des douleurs dans le bas-ventre..

Lorsque l'urétrite se produit, une douleur se fait sentir dans le pénis, il y a une mauvaise odeur d'urine.

Parmi les maladies du système urinaire, on trouve la pollakiurie nocturne (miction rapide). La fréquence normale des visites est lorsqu'une personne fait pipi jusqu'à 7 fois par jour, la quantité d'urine par visite est d'environ 150 grammes. Une personne atteinte de pollakiurie peut devenir inutile jusqu'à 15 fois par jour, tandis que le volume d'urine reste inchangé. Des voyages nocturnes répétés aux toilettes sont un phénomène anormal et prouvent qu'il existe des symptômes inquiétants. Une miction physiologique abondante peut être causée par les raisons susmentionnées.

Si la maladie est de nature pathologique, elle peut être, en plus de celles mentionnées ci-dessus:

  • Calculs rénaux;
  • Tuberculose vésicale;
  • Maladies du système nerveux central;
  • Ecchymoses de la colonne vertébrale;
  • Cœur et vaisseaux sanguins malades;
  • Effets du stress.

Quels sont les symptômes de la pollakiurie:

  • Douleur dans le bas-ventre, scrotum;
  • L'urine devient peu claire et s'assombrit;
  • Excrétion de mucus du canal urinaire;
  • Sensation de brûlure pendant la miction;
  • Mal, sensation de malaise.

Si le désir de soulager la vessie est devenu plus fréquent, la source de cela peut être une vessie hyperactive, tandis que le soulagement est indolore. La cause de la maladie est la pathologie cérébrale, divers traumatismes crâniens, la fermeture de la lumière du canal urinaire.

Une augmentation de la miction chez les hommes après l'éjaculation peut se produire en raison d'un déséquilibre hormonal. Le manque de certaines hormones entraîne diverses infections du système génito-urinaire.

Certains reprochent à leur petite vessie de fréquentes promenades inutiles. Mais en fait, il s'avère que sa taille n'est pas liée à ce problème. La source du trouble - léthargie des muscles de la vessie, diverses infections et facteurs psychologiques.

Chez un adolescent, la structure de l'urètre diffère de la structure d'un homme adulte. Il n'est pas encore complètement formé, résiste mal aux infections. L'inflammation latente du jeune corps peut provoquer une forte envie d'uriner.

Chez les personnes âgées, il y a un relâchement des fonctions de rétention urinaire et cela provoque une vidange fréquente.

Une miction rare est une forte probabilité de pathologie du système urinaire. Lorsque les patients marchent pour peu de besoins, il y a une forte sensation de douleur, une décharge lente d'urine. Dans certains cas, son absence est observée, c'est-à-dire que je veux, mais rien. Beaucoup de gens pensent que les envies rares sont associées à l'âge, aux changements hormonaux et ne vont pas chez le médecin. Mais ces symptômes devraient être un avertissement pour des soins et un traitement qualifiés..

Diagnostic des pathologies de l'urètre

Pour vérifier les causes des violations de l'urètre, utilisez:

  • Palpation par un urologue de la prostate;
  • Examen échographique des reins et de la vessie;
  • Analyse générale d'urine;
  • Test sanguin biochimique et général;
  • Vérifiez les maladies sexuellement transmissibles;
  • Examen échographique de la prostate par le rectum;
  • Mesure du débit de sortie et de la quantité d'urine;
  • Tomodensitométrie (réalisée avant la chirurgie);
  • Culture bactérienne d'un frottis de l'urètre (l'échantillon est semé si possible sur 2-3 environnements).

Complications de la miction rapide sans douleur

Si une personne ne fait pas attention à l'envie fréquente de vider, cela entraîne une détérioration de sa santé:

  • L'urine s'assombrit;
  • Il y a de faux désirs (presque toutes les heures);
  • La pression artérielle augmente;
  • Il y a des tremblements déraisonnables, des frissons;
  • Il y a des rougeurs et des démangeaisons autour du pénis;
  • Opprime la soif et la dépression.

Comment traiter les mictions fréquentes chez les hommes

Si le médecin a déterminé la principale source de la maladie, il prescrit une méthode de traitement spécifique. Vous ne devez en aucun cas vous auto-médicamenter.

Pour guérir, vous devez appliquer:

  1. Antibiotiques - si une inflammation est détectée;
  2. Un médicament qui bloque la croissance de l'adénome de la prostate;
  3. Régimes et médicaments utilisés pour le diabète (traitement conjoint avec un endocrinologue);
  4. Irradiation et chimie du cancer;
  5. Médicaments qui facilitent le passage de l'urine dans le traitement de la prostatite;
  6. Chirurgie pour retirer l'adénome de la prostate;
  7. L'introduction de collagène dans la base de la vessie, pour augmenter la force et l'élasticité du sphincter;
  8. Faites de l'exercice pour renforcer vos muscles pelviens.

Le traitement médicamenteux des mictions fréquentes chez les hommes implique l'utilisation de diverses pilules pour cette maladie. Parmi eux: Carbamazépine, Vesicar, Minirin, Kanefron, etc. Il existe également des remèdes homéopathiques - Renel, Populus, etc..

Prédisposition aux maladies du système urinaire

Ceux-ci inclus:

  • Âge (le plus âgé - le risque est plus grand);
  • Hérédité. Si un homme a des parents avec une pathologie de la prostate ou des reins, la maladie peut l'affecter;
  • Lorsque vous vivez dans des endroits à rayonnement élevé et dans des villes industrielles, le risque de tomber malade augmente;
  • La structure du régime. Avec l'utilisation fréquente de produits à base de viande, la probabilité de tomber malade augmente.

Pour améliorer les performances du système génito-urinaire, un régime alimentaire à domicile est utilisé:

  • Réduisez votre consommation de sel à 2 g;
  • Arrêtez de trop manger;
  • Buvez environ un demi-litre d'eau sans gaz par jour;
  • Débarrassez-vous des produits épicés, fumés, semi-finis avec des produits chimiques. additifs;
  • Mangez des aliments d'origine végétale (céréales, fruits de mer);
  • Débarrassez-vous de l'alcool et du tabagisme.

Commentaires

Alexandre. J'écris souvent dans des situations stressantes (toutes les quelques minutes). Il n'y a pas de douleur, mais ce problème est très désagréable pour moi. Comment s'en débarrasser?

Anya. Mon mari va souvent aux toilettes. Je pensais qu'il était en mauvaise santé. J'ai envoyé mon mari chez le médecin, le diagnostic est une prostatite. Il a subi un traitement de 2 mois. Ça valait la peine.

Anonyme Avec la cystite, vous courez toutes les 5 minutes, urinez, puis des sensations désagréables apparaissent. J'ai commencé à boire ur ****, ça a aidé.

Mictions fréquentes: causes et 6 traitements

Des mictions fréquentes sont un symptôme de nombreuses maladies et affections et peuvent entraîner un manque de sommeil et affecter votre capacité à travailler, à faire du sport ou à effectuer des tâches quotidiennes. Chez les personnes souffrant de nycturie ou de mictions fréquentes au milieu de la nuit, ce problème peut affecter leur qualité de vie, ce qui entraîne de la fatigue, des changements d'humeur, des changements d'appétit et un trouble de l'esprit.

Habituellement, lorsque vous faites face à une maladie sous-jacente qui provoque des mictions fréquentes, vous pouvez faire face à ce symptôme très inconfortable et l'éliminer. Connaître les causes potentielles de mictions fréquentes peut vous aider à déterminer la cause du problème et à choisir le bon traitement..

Il existe également des traitements naturels pour les mictions fréquentes qui peuvent vous aider à améliorer la force de vos muscles pelviens, à éviter les déclencheurs alimentaires et à reconfigurer votre vessie pour utiliser les toilettes moins souvent..

Qu'est-ce qu'une miction fréquente??

La miction fréquente est la nécessité d'uriner plus souvent que d'habitude. Deux termes sont utilisés pour décrire les mictions fréquentes: «polyurie» fait référence à une augmentation du volume d'urine et «fréquence d'uriner» fait référence à une quantité normale d'urine avec besoin d'uriner plus souvent..

Des mictions fréquentes s'accompagnent généralement d'une sensation d'urgence à uriner, provoquée par des contractions involontaires des muscles de la vessie. Certaines personnes ressentent cette sensation la nuit - appelée nycturie..

L'urine se compose de déchets et d'un excès de liquide et est excrétée par les voies urinaires. Pour que le débit urinaire soit correct, toutes les parties des voies urinaires doivent fonctionner ensemble et fonctionner correctement..

Les reins travaillent 24h / 24, filtrant votre sang et produisant de l'urine. Les uretères transfèrent ensuite l'urine des reins à la vessie, et la vessie stocke l'urine jusqu'à ce qu'elle soit pleine et que vous ayez envie d'uriner.

Au bas de la vessie se trouve l'urètre, qui se compose des muscles qui retiennent l'urine dans la vessie et lui permettent ensuite de sortir du corps. Mais avant de pouvoir uriner, le cerveau doit envoyer des signaux aux parois musculaires de la vessie pour se resserrer et aux sphincters qui entourent l'urètre afin que l'urine puisse quitter le corps..

De toute évidence, le processus de miction n'est pas aussi simple qu'il y paraît, et lorsque nous traitons des problèmes des voies urinaires, tels que des mictions fréquentes, cela se produit généralement en raison d'une maladie sous-jacente qui affecte l'une de ces parties du corps. Il existe de nombreuses maladies et affections qui peuvent provoquer des mictions fréquentes, en particulier les maladies qui affectent vos voies urinaires..

Signes et symptômes de mictions fréquentes

Les mictions fréquentes sont généralement assez faciles à identifier. Si vous urinez plus de 4 à 8 fois par jour et que vous n'êtes pas enceinte, il se peut que vous soyez aux prises avec une affection sous-jacente à l'origine de ce symptôme..

La miction fréquente est également définie comme uriner toutes les 1 à 2 heures ou uriner plus d'une fois au milieu de la nuit.

Des mictions fréquentes peuvent toucher des personnes de tout âge, mais elles sont plus fréquentes chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, ainsi que chez les femmes enceintes.

Chez certaines personnes, la miction rapide se produit en conjonction avec d'autres symptômes, notamment une miction douloureuse, un besoin urgent d'uriner et du sang dans l'urine. Certaines personnes peuvent également souffrir d'incontinence urinaire, qui est une miction involontaire.

11 Causes des mictions fréquentes et facteurs de risque

Les causes et facteurs de risque suivants peuvent entraîner des mictions fréquentes chez les femmes et les hommes.

1. Maladie de la vessie

L'une des principales causes de mictions fréquentes est une maladie qui affecte en quelque sorte la vessie. Cela peut être une infection ou des dommages à la vessie ou des changements dans les muscles, les nerfs ou les tissus qui affectent la fonction de la vessie. Voici quelques maladies spécifiques qui sont associées à la vessie et peuvent provoquer des mictions fréquentes:

  • Pierres de la vessie Il s'agit d'une accumulation de minéraux qui se produit dans la vessie et est plus fréquente chez les hommes.
  • Vessie hyperactive. Une condition qui empêche la vessie de retenir l'urine correctement, conduisant à des problèmes tels que l'incontinence urinaire.
  • La cystite interstitielle. Aussi appelé syndrome de la vessie douloureuse. La cystite interstitielle est une maladie chronique qui provoque des douleurs et une pression vésicales, ce qui entraîne des mictions fréquentes.

2. Maladies de la prostate

La glande prostatique (prostate) est la glande située dans le système reproducteur masculin, juste en dessous de la vessie. Des mictions fréquentes sont l'un des signes avant-coureurs d'un problème de santé de la prostate, par exemple:

  • Prostate élargie (HBP) Lorsque la prostate grossit et appuie sur la vessie et les voies urinaires.
  • Prostatite. La prostatite est une maladie infectieuse qui affecte la prostate et peut provoquer des symptômes tels que des mictions fréquentes, de la fièvre, des nausées, des vomissements, des douleurs pendant la miction et des mictions urgentes.

3. Maladie rénale

Des changements dans la fonction rénale ou une maladie rénale peuvent provoquer des mictions fréquentes et d'autres symptômes, tels que des douleurs dans les reins (directement sous la poitrine ou le dos / l'estomac), une rétention hydrique et un gonflement, des maux d'estomac et une pression artérielle élevée..

Les calculs rénaux sont la maladie des voies urinaires la plus courante. Les calculs rénaux peuvent causer des mictions fréquentes, des douleurs rénales, des douleurs au bas du dos et une décoloration de l'urine.

4. Diabète sucré de type 1 et 2

Dans le diabète de type 1 et de type 2, le corps essaie de se débarrasser du glucose inutilisé par l'urine, provoquant des mictions fréquentes et une grande quantité d'urine. En plus des mictions fréquentes, vous pouvez également ressentir certains autres symptômes courants du diabète, notamment des changements de poids, des engourdissements ou des picotements dans les bras et les jambes, des infections fréquentes et une peau sèche..

  • Diabète insipide. Le diabète insipide est une affection qui provoque une soif intense et la libération de grandes quantités d'urine (polyurie). Cela est dû à une sécrétion insuffisante de vasopressine ou d'hormone antidiurétique..

5. Infections des voies urinaires

L'infection des voies urinaires est causée par des bactéries qui pénètrent dans les voies urinaires et provoquent des symptômes d'infection urinaire tels que des mictions fréquentes, des douleurs pendant la miction et une sensation de brûlure dans la vessie. Bien que vous souhaitiez peut-être uriner fréquemment avec UTI, vous ne pouvez faire passer qu'une petite quantité d'urine à la fois. Votre urine peut également être trouble ou avoir une forte odeur..

6. Maladies sexuellement transmissibles

Les MST deviennent un problème de plus en plus courant dans la société moderne, et comme beaucoup d'entre elles affectent votre système urinaire, elles peuvent provoquer des mictions fréquentes. En particulier, la chlamydia et la gonorrhée peuvent provoquer des symptômes tels que mictions fréquentes, mictions douloureuses, écoulement et gonflement dans l'ouverture de l'urètre.

7. Grossesse

Pendant la grossesse, l'utérus en croissance exerce une pression sur la vessie de la mère, ce qui nécessite des mictions fréquentes.

8. Accident vasculaire cérébral

Puisqu'un accident vasculaire cérébral peut endommager les nerfs associés à la vessie, il peut provoquer des mictions fréquentes..

9. Certains médicaments

Les médicaments ou traitements suivants peuvent entraîner des mictions fréquentes:

  • Diurétiques Utilisé pour éliminer l'excès de liquide du corps ou pour traiter l'hypertension artérielle.
  • Relaxants musculaires et sédatifs. Ces types de médicaments peuvent détendre la vessie et l'urètre, ce qui entraîne des mictions fréquentes..
  • Radiothérapie. L'irradiation dans la région pelvienne peut causer des problèmes de miction.

10. Apport excessif de liquide

Boire trop de liquide au coucher peut entraîner une nycturie ou des mictions fréquentes pendant la nuit. Les liquides comprennent l'eau, l'alcool, le café, le thé, les boissons gazeuses et autres boissons gazeuses..

11. Stress nerveux

Des mictions fréquentes peuvent parfois être causées par une tension nerveuse ou un trouble mental. Cela est généralement dû au fait qu'une personne urine le plus souvent pendant plusieurs heures d'affilée, lorsque le niveau de stress ou d'anxiété est élevé..

Traitement standard pour les mictions fréquentes chez les femmes et les hommes

Avant de pouvoir être traité pour des mictions fréquentes, votre médecin doit déterminer la cause du problème. Il vous dirigera vers plusieurs tests et procédera à un examen physique pour déterminer la cause de vos mictions fréquentes. Vous devrez également prélever un échantillon d'urine pour détecter des infections ou des pathologies. Si votre médecin estime que le problème est lié à un problème avec la vessie ou les voies urinaires, un examen plus approfondi peut être nécessaire..

Une fois la cause de vos mictions fréquentes déterminée, votre médecin vous recommandera un plan de traitement. Il peut recommander des antibiotiques si vous avez une infection bactérienne ou un médicament anticholinergique utilisé pour soulager les symptômes d'une vessie hyperactive. Si vous recevez un diagnostic de diabète de type 2, vous devrez modifier votre alimentation et votre mode de vie, et établir un plan de traitement avec votre médecin..

6 traitements naturels pour des mictions fréquentes

Les traitements naturels suivants peuvent vous aider à soulager votre état et à vous débarrasser des mictions fréquentes..

1. Entraînement du plancher pelvien

Les exercices du plancher pelvien sont généralement l'un des premiers domaines de traitement des problèmes de miction, tels que l'incontinence urinaire, la vessie hyperactive et les mictions fréquentes. Ces exercices aident à améliorer la force, la coordination et l'endurance des muscles du plancher pelvien. L'entraînement du plancher pelvien est un exercice qui implique une contraction musculaire.

Les exercices de Kegel sont un type d'entraînement du plancher pelvien qui aide à renforcer les muscles autour de l'urètre. Lorsque vous comprimez ces muscles, les contractez puis vous détendez, ils deviennent plus forts et vous pouvez mieux contrôler le processus de miction. Pour les personnes ayant des mictions fréquentes, les exercices de Kegel peuvent aider à soutenir la vessie..

2. Entraînement de la vessie

Savez-vous que vous pouvez entraîner votre vessie? Certaines personnes apprennent à leur vessie de très mauvaises habitudes, et elles ne le savent même pas. Par exemple, certaines personnes qui ont des mictions fréquentes peuvent apprendre à vider la vessie plus souvent avant qu'elle ne soit vraiment pleine. Ainsi, vous avez envie d'uriner, bien que vous n'ayez pas besoin de.

Mais avec l'entraînement de la vessie, vous pouvez définir un nouveau programme de miction. Voici comment fonctionne l'entraînement de la vessie: commencez par enregistrer votre temps de miction dans un journal pendant 1 à 2 jours. Vous devez savoir combien d'heures vous attendez entre la miction.

Sélectionnez ensuite l'intervalle d'entraînement. Par exemple, si vous urinez toutes les 2 heures et choisissez un intervalle initial de 10 minutes, vous urinerez toutes les 2 heures et 10 minutes dans le cadre de votre entraînement..

Essayez d'attendre un certain temps avant d'uriner à nouveau, et si vous trouvez que vous n'avez pas besoin d'uriner lorsque vous atteignez votre intervalle, faites-le quand même. Si vous avez envie d'uriner à l'avance, essayez certaines techniques de distraction, telles que les respirations profondes, la relaxation de votre corps, le fait de vous asseoir sur une chaise et de vous pencher pour soulager la pression.

Une fois que vous êtes à l'aise avec votre premier intervalle, augmentez-le de 10 à 15 minutes et continuez de suivre ce schéma jusqu'à ce que la fréquence des mictions diminue.

3. Surveiller l'apport hydrique

Il est important de surveiller l'apport hydrique car vous devez vous assurer que vous buvez suffisamment de liquides pour éviter la déshydratation, mais vous ne devez pas en faire trop avec des liquides (en particulier de l'alcool, du café et des boissons sucrées), car cela conduira à plus d'urine.

Il peut être utile de réduire votre apport hydrique avant de vous coucher afin de ne pas avoir à vous lever au milieu de la nuit pour uriner. Essayez de ne pas boire de liquides après le dîner, sauf si vous avez très soif ou si vous êtes déshydraté..

4. Vérifiez vos médicaments

Des études montrent que plusieurs médicaments peuvent entraîner des mictions fréquentes et d'autres maladies du système urinaire, telles que l'incontinence urinaire.

Les diurétiques sont utilisés pour augmenter la production d'urine par les reins, de sorte qu'ils peuvent certainement conduire à des mictions fréquentes.

Les relaxants musculaires, les sédatifs et les antagonistes alpha-adrénergiques peuvent également favoriser des mictions fréquentes car ils détendent l'urètre ou la vessie..

Dans une étude transversale portant sur 390 patients âgés de 60 ans et plus qui demandent de l'aide pour des symptômes de miction, en particulier l'incontinence urinaire, 60,5% d'entre eux ont pris des médicaments qui pourraient potentiellement contribuer à leur condition. Ces médicaments comprenaient des inhibiteurs calciques, des benzodiazépines, des inhibiteurs de l'ECA et des œstrogènes..

Certains autres médicaments pouvant provoquer des mictions fréquentes et d'autres symptômes comprennent les antipsychotiques, les antidépresseurs, les antihistaminiques et les anticonvulsivants..

5. Changez votre alimentation

Des études montrent que vos choix alimentaires peuvent affecter la santé de votre système urinaire. Certains aliments et boissons peuvent provoquer des symptômes tels que des mictions fréquentes et doivent être évités. Ceux-ci inclus:

  • boissons alcoolisées
  • boissons caféinées
  • boissons gazeuses sucrées
  • agrumes et jus
  • édulcorants artificiels
  • aliments riches en sucre
  • nourriture épicée
  • produits laitiers réguliers

Les aliments qui peuvent être utiles pour maintenir la santé de votre système urinaire comprennent les aliments riches en vitamine C et les aliments contenant de la bêta-cryptoxanthine - caroténoïde de la vitamine A.

Voici les aliments qui contiennent ces nutriments:

Des études montrent également que la consommation d'aliments fermentés tels que le kéfir, les légumes fermentés et le yogourt probiotique est associée à un risque réduit de développer des infections des voies urinaires, l'une des principales causes de mictions fréquentes.

6. Corrigez la cause

Comme vous l'avez peut-être remarqué à partir d'une longue liste de causes de mictions fréquentes, ce symptôme peut être le résultat de nombreuses maladies et affections sous-jacentes, telles que les infections de la vessie et des voies urinaires, le diabète de type 2 ou la grossesse. Si votre miction persiste même après avoir essayé ces traitements naturels, vous devrez vous concentrer sur l'identification de la cause du problème, puis sur sa résolution..

Si vous n'êtes pas sûr de la cause de vos mictions fréquentes, consultez votre médecin afin qu'il puisse subir un examen physique, vous poser des questions et faire des tests..

Précautions

Si vous avez des mictions fréquentes et que vous développez de la fièvre (fièvre), des douleurs au dos, à l'estomac ou aux côtés, des frissons, une miction douloureuse, une perte de contrôle de la vessie, une soif accrue, des urines sanglantes ou troubles ou des vomissements, contactez immédiatement votre médecin. pour les soins médicaux d'urgence.

Ce sont des signes que vous avez une infection ou une maladie qui affecte votre vessie ou vos reins. Votre médecin pourra effectuer certains tests et trouver la cause de ces symptômes..

Résumer

La miction fréquente est la nécessité d'uriner plus souvent que d'habitude. Deux termes sont utilisés pour décrire les mictions fréquentes: «polyurie», qui se réfère à une augmentation du volume d'urine, et «fréquence de la miction», qui se réfère à une quantité normale d'urine, mais à une envie d'aller plus souvent aux toilettes..

Certaines personnes souffrent de nycturie, qui est une miction fréquente la nuit, ce qui vous empêche de dormir et de vous reposer nécessaire pour un travail normal pendant la journée.

Des mictions fréquentes sont généralement le symptôme d'une autre maladie ou affection sous-jacente. Il existe de nombreuses maladies et affections qui peuvent provoquer des mictions fréquentes, notamment:

  • Maladie de la vessie
  • Maladie de la prostate
  • Maladie du rein
  • Diabète de type 1 et de type 2
  • Diabète insipide
  • UTI
  • STD
  • Grossesse
  • Accident vasculaire cérébral
  • Certains médicaments
  • Excès de liquide
  • Tension nerveuse

En plus de traiter la maladie sous-jacente qui provoque des mictions fréquentes, les traitements naturels suivants peuvent aider:

  • Entraînement du plancher pelvien
  • Entraînement de la vessie
  • Surveillez votre consommation de liquide
  • Testez votre médicament
  • Changez votre alimentation
  • Traitez la cause

Cet article vous a-t-il été utile? Partagez-le avec les autres!

Causes et méthodes de traitement des difficultés à uriner chez les femmes

Une miction difficile chez la femme indique toujours la présence de violations dans le corps. Normalement, lors de la vidange de la vessie, une personne ne devrait pas ressentir d'inconfort. Le plus souvent, la strangurie n'est qu'un symptôme qui se produit en raison d'une autre maladie.

Une miction difficile chez la femme indique toujours la présence de troubles dans le corps.

Les raisons

La rétention urinaire peut survenir en raison de facteurs externes et internes. Le premier groupe comprend: l'hypothermie, les traumatismes, la limitation forcée de la mobilité ou l'immobilisation. Les facteurs internes comprennent:

  • prendre un certain nombre de substances (drogues psychotropes, alcool éthylique ou composés narcotiques);
  • augmenté en raison d'une tumeur en développement dans les tissus et les organes environnants, la grossesse, la pression sur la vessie;
  • atrophie des muscles de la vessie;
  • la présence de calculs dans le canal urinaire;
  • spasme urétral;
  • Déséquilibre hormonal;
  • processus inflammatoires;
  • maladies infectieuses;
  • troubles du système nerveux, notamment dus au stress;
  • changement dans la composition de la flore génitale.

La violation de la miction est notée le matin, et également observée pendant la journée, malgré le fait que la vessie est pleine.

Si l'écoulement du liquide physiologique ne se produit pas ou si ce processus est lent, l'organe est rempli plus fortement, ce qui entraîne une douleur durable.


La violation de la miction est notée le matin, et également observée pendant la journée, malgré le fait que la vessie est pleine.

Maladies neurologiques

La rétention urinaire peut être déclenchée par des conditions pathologiques hétérogènes:

  1. Fonctionnement altéré de la moelle épinière ou du cerveau. La raison en est souvent un traumatisme, des processus dégénératifs, le développement de tumeurs, des changements pathologiques qui couvrent les vaisseaux, ainsi que des maladies (Parkinson, hydrocéphalie, etc.).
  2. La violation de la miction chez les femmes se développe à la suite de dommages aux terminaisons nerveuses périphériques de la vessie. Une telle condition pathologique provoque un diabète sucré, une diminution du tonus musculaire de l'organe, une neuropathie autonome, une encéphalite à tiques.
  3. Un stress fréquent peut également provoquer une dysurie. Il existe un risque de développer un certain nombre d'anomalies névralgiques. Si la miction est difficile, il arrive que cette condition soit causée par des psychosomatiques.

Processus inflammatoires

Lorsque la microflore change dans les organes du système génito-urinaire, une condition pathologique se développe, accompagnée de ces signes:

  • augmentation de la température locale;
  • douleur
  • difficulté à uriner.


La raison de la difficulté à uriner dans ce cas est l'infection par des infections sexuellement transmissibles..

Cela manifeste une inflammation de la vessie (cystite), de l'urètre (urétrite), des organes génitaux et du tractus gastro-intestinal. Les maladies se développent sur fond de changements dans la microflore naturelle. La raison de la difficulté à uriner dans ce cas est l'infection par des infections sexuellement transmissibles. De plus, la maladie peut être de nature bactérienne. Le danger d'inflammation réside dans le fait que ce processus s'accompagne de spasmes des tissus mous et d'une violation de leur structure. En conséquence, les muscles des organes perdent leur élasticité, et en même temps leur fonctionnalité.

Dommages mécaniques

Causes des problèmes de miction chez les femmes:

  1. Lésion de l'urètre à la suite d'une violation de l'intégrité des os pelviens. Cela conduit à la rupture de la vessie, puis le liquide physiologique s'écoulera dans la cavité abdominale, n'atteignant pas l'urètre.
  2. Insertion d'un cathéter ou examen d'un patient sur une chaise gynécologique à l'aide d'outils spéciaux.
  3. Un coup de couteau dans l'estomac ou une blessure pénétrante. Dans le premier cas, un caillot sanguin ou un hématome bloque l'urètre. Lorsqu'une plaie pénétrante viole l'intégrité des parois du système urinaire.
  4. Dommages mécaniques aux reins. Dans ce cas, la fonction de détournement du liquide physiologique des organes affectés est altérée. En conséquence, la vessie ne se remplit pas et, par conséquent, l'écoulement d'urine est difficile.
  5. Blessure subie lors de l'accouchement. De plus, des difficultés à uriner se manifestent plusieurs mois après le travail. Cela est dû à un traumatisme du système urinaire dans un certain nombre de cas: anesthésie péridurale, utilisation d'instruments pour accélérer le travail, césarienne.


Causes des problèmes urinaires chez les femmes avec un cathéter urinaire.

Mesures diagnostiques

S'il y a une violation visible de la miction, après avoir contacté le médecin, un diagnostic approfondi sera prescrit pour identifier la cause de la maladie:

  • Inspection de spécialistes spécialisés: endocrinologue, gynécologue, urologue, neuropathologiste.
  • Analyse clinique de l'urine, qui montrera la présence de protéines, de sang et de sels, ainsi que des changements quantitatifs dans les indicateurs.
  • Test de Reberg pour lequel du sang et de l'urine sont prélevés.
  • Une numération formule sanguine complète qui détectera la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.
  • Chimie sanguine.
  • Écouvillon urétral pour les infections.
  • Échographie des organes du système excréteur.
  • Urographie.

Les principaux symptômes des troubles de la miction

Une miction difficile chez la femme s'accompagne de divers signes:

  • urination fréquente;
  • avec des douleurs, il y a une sensation de brûlure et des démangeaisons dans l'urètre;
  • des impuretés sont présentes: sédiments, mucus, sang dans l'urine;
  • vous devez attendre longtemps pour le premier flux;
  • le besoin de tension des muscles abdominaux pour que la première portion de liquide physiologique apparaisse;
  • la vessie n'est pas vidé en un seul voyage aux toilettes, il y a une sensation de satiété, et après la miction, l'urine est libérée;
  • le courant pendant la miction est intermittent, faible, parfois du liquide physiologique est libéré par goutte à goutte;
  • l'estomac est hypertrophié.

Vous devez comprendre que le sang dans l'urine peut être à la fois une cause d'inflammation et de traumatisme pour les organes du système urinaire. Avec une exacerbation de la maladie, qui a provoqué des difficultés à uriner, les symptômes sont plus prononcés et, sous la forme chronique, ils sont lissés, souvent absents.


La miction difficile chez la femme s'accompagne de douleur, il y a une sensation de brûlure et des démangeaisons dans l'urètre.

Syndrome de la vessie hyperactive

Ce syndrome provoque un type particulier d'incontinence urinaire. Il peut également être associé au syndrome de vessie neurogène d'une femme..

Ce type d'incontinence incite le beau sexe à être constamment à distance de marche des toilettes. Elle a peur intérieurement de s'éloigner le plus loin possible de lui, un désir surgit trop souvent, au moins une fois dans une demi-heure à deux heures.

Une condition similaire peut survenir en raison de problèmes neurologiques, par exemple, des dommages à la colonne vertébrale ou des lésions cérébrales traumatiques. Des écarts similaires sont caractéristiques des patients qui ont récemment subi un AVC. La raison peut également être le développement d'une infection génito-urinaire dangereuse, une fois même guérie.

Diagnostique

Pour éliminer la cause de l'état pathologique, un certain nombre d'études sont menées. Méthodes de diagnostic disponibles pour les difficultés à uriner:

  1. Analyses générales et biochimiques du sang et de l'urine, ce qui vous permet d'identifier l'agent pathogène et d'évaluer le degré d'écart par rapport à la norme.
  2. Un test sanguin pour déterminer les niveaux de glucose permet de confirmer ou de rejeter l'hypothèse de développer un diabète. Cette condition peut également entraîner des difficultés à uriner..
  3. Échographie, IRM, TDM - ces méthodes permettent de visualiser les organes internes, contribuent à l'identification des pathologies.
  4. La cystoscopie vous permet d'examiner la vessie de l'intérieur.
  5. L'uroflowmetry est une procédure dans laquelle le taux de décharge d'urine est mesuré, pour lequel un dispositif spécial est utilisé.
  6. Examen des organes génitaux, palpation de l'abdomen.
  7. Frottis de l'urètre et du vagin.

Diagnostic de pathologie

Un diagnostic minutieux joue un rôle important car il existe un grand nombre de facteurs qui peuvent provoquer des troubles de la miction. La préférence est donnée aux méthodes non invasives:

  1. Prise d'histoire. Une attention particulière doit être portée à ce point, car des questions et des réponses correctement posées sont la clé du diagnostic dans 80% des cas.
  2. Analyse générale d'urine. Le médecin évalue les paramètres externes de l'urine collectée, sa composition et sa quantité.
  3. Examen échographique des organes pelviens. Avec son aide, les néoplasmes, la lithiase urinaire sont exclus.

Dans certains cas, des manipulations plus complexes sont nécessaires. Les plus courants sont la cystoscopie et l'examen urodynamique complexe.

Traitement

Le schéma thérapeutique est sélectionné en tenant compte de l'état du patient. Si la miction est difficile, vous devez contacter un urologue, si nécessaire, il enverra un examen supplémentaire à un gynécologue, un neurologue. Dans les cas plus bénins, la pathologie est éliminée par un traitement conservateur..

Pour les complications, les blessures et les maladies graves qui ont provoqué des difficultés à uriner, une thérapie radicale est recommandée - par chirurgie.

Conservateur

Prescrire des médicaments qui aideront à éliminer les symptômes et la cause profonde de l'état pathologique:

  • analgésiques;
  • antispasmodiques;
  • anti-inflammatoires.


Si la miction est difficile, vous devez contacter un urologue, il enverra, si nécessaire, un examen supplémentaire à un gynécologue, neurologue.

Avant de commencer le traitement, vous devez retirer le liquide physiologique accumulé de la vessie. Cela se fait avec un cathéter. Pour restaurer la miction, des alpha-bloquants sont utilisés:

  • Omnic;
  • Proflosin.

Les inhibiteurs de l'alpha réductase aideront à éviter le développement d'une rechute de cette condition pathologique:

Dans les maladies infectieuses, mais seulement après avoir identifié le type d'agent pathogène, différents types d'agents sont prescrits:

  • antibactérien;
  • antifongique;
  • antiviral.

Si des difficultés à uriner ont été déclenchées par un changement des niveaux hormonaux, le médecin recommandera un traitement hormonal substitutif. Afin de stimuler et de restaurer les terminaisons nerveuses et les tissus mous des organes affectés du système urinaire, la physiothérapie est recommandée:

  • stimulation électrique du détrusor;
  • électrophorèse;
  • bains thérapeutiques;
  • enveloppements.


Afin de stimuler et de restaurer les terminaisons nerveuses et les tissus mous des organes affectés du système urinaire, la physiothérapie est recommandée..

Chirurgical

La chirurgie est indiquée dans plusieurs cas:

  • traumatisme aux organes du système urinaire dû à un choc contondant ou à une plaie pénétrante, dans ce cas, il est nécessaire de restaurer la zone endommagée des tissus, après la période de rééducation, la fonctionnalité de la vessie revient
  • violation mécanique de l'écoulement du liquide physiologique (chevauchement de l'urètre avec un caillot, hématome, calcul), pendant l'opération, éliminer la cause de l'obstruction des conduits urinaires;
  • néoplasmes bénins ou malins, ils sont enlevés par la méthode chirurgicale, la fonctionnalité de l'organe après que celle-ci soit restaurée pendant longtemps;
  • anomalies du développement du système urinaire - pendant l'opération, la pathologie est éliminée, si nécessaire, retirez la zone tissulaire dysfonctionnelle, implantez l'implant.

Selon l'état du tissu affecté, une chirurgie plastique reconstructive peut être prescrite. Dans les cas plus bénins, des méthodes mini-invasives, telles que la correction laser, sont utilisées..


En fonction de l'état du tissu affecté, une chirurgie plastique et reconstructive peut être prescrite..

Remèdes populaires

Les remèdes maison sont utilisés comme thérapie adjuvante. Pour soulager la condition et réduire l'intensité de la manifestation des symptômes, faites des bains. Dans ce cas, des décoctions d'herbes à action apaisante, anti-inflammatoire, antimicrobienne sont utilisées: ledum, tenace et trèfle. Afin de normaliser le processus de miction, des infusions et des décoctions d'herbes sont utilisées: millepertuis, ortie, stigmates de maïs, fraises, livèche.

Opération

Dans certaines situations, seule la chirurgie permet de faire face à la maladie. L'aide du chirurgien est efficace lorsque le patient présente une forme d'incontinence stressante. Dans certains cas, l'opération est prescrite et avec une forme urgente d'incontinence.

Actuellement, il existe plus d'une centaine de méthodes différentes d'intervention chirurgicale, avec lesquelles il est possible d'éliminer l'incontinence urinaire chez la femme.

La plupart de ces méthodes sont utilisées avec succès en Russie, y compris les opérations mini-invasives. Grâce à ces procédures douces, le temps de rééducation est minime, le plus souvent le patient peut rentrer chez lui le lendemain..

La grande majorité des femmes après de telles opérations vivent une vie bien remplie. La seule chose qu'ils doivent surveiller pour l'hypothermie, car ils deviennent sensibles à la cystite.

Mesures préventives

Pour qu'à l'avenir vous n'ayez pas à faire face à un écoulement difficile d'urine, il est recommandé de normaliser le régime de consommation - utilisez beaucoup de liquides, n'essayez pas de restreindre la miction. Il est important d'ajuster le régime alimentaire: les plats frits, gras, épicés et très salés sont exclus du régime. La quantité de farine et d'aliments sucrés doit être réduite. Il est conseillé d'augmenter le niveau d'activité, tandis qu'une attention particulière doit être portée au renforcement des muscles du plancher pelvien.

Il est important d'éviter le stress, car une forte tension nerveuse peut provoquer des difficultés à uriner. 2 fois par an, vous devez consulter un gynécologue. Si des symptômes désagréables apparaissent, vous devez immédiatement subir un examen. Si la visite chez le médecin est constamment retardée, le risque de développer une pathologie chronique augmente.


Il est important d'éviter le stress, car une tension nerveuse sévère peut provoquer des difficultés à uriner.

Comment resoudre le probleme

Le choix du schéma thérapeutique dépend de la sévérité des symptômes et de la sévérité du processus pathologique, ainsi que des causes. L'objectif principal du traitement est de lutter contre l'infection, de soulager la douleur, d'éliminer l'inconfort pendant la miction.

Approche conservatrice

Traditionnellement, au stade initial, il est recommandé de traiter les troubles du détournement d'urine avec des méthodes non liées à la chirurgie.

Ceux-ci inclus:

  • des médicaments pour éliminer l'infection à l'origine de la dysurie;
  • en cas de troubles nerveux - consultation d'un psychologue, prescription d'anti-anxiété, comprimés sédatifs, renforcement du système nerveux.
  • correction de la nutrition et du régime buvable à la fois avec une urine insuffisante et une polyurie.
  • l'entraînement des muscles du périnée, visant à les renforcer;
  • pour des raisons neurologiques, prendre des médicaments qui régulent le fonctionnement des organes urinaires.
  • dans certains cas, la mise en place d'un cathéter urétral est nécessaire;
  • établissement d'un régime de miction, entraînement de la couche musculaire de la vessie;
  • consultation gynécologue pour correction hormonale.
  • physiothérapie pour renforcer les muscles du périnée, restaurer leurs fonctions perdues.

Traitement chirurgical

Une telle méthode radicale est utilisée pour arrêter l'exposition à un facteur qui provoque des troubles de la miction. L'opération peut consister en l'ablation d'une tumeur, de calculs, d'adhérences. Chez les femmes âgées, il existe des situations de prolapsus de l'intestin, du vagin ou de l'utérus au-delà de l'écart génital, ce qui entraîne des troubles concomitants sous forme de dysurie. L'intervention chirurgicale résout le problème principal, fixant les organes tombés à leur place, les phénomènes dysuriques disparaissent. S'il y a des défauts congénitaux du système urinaire, ils sont corrigés de manière opérationnelle.

Thérapie alternative

Les examens de ces méthodes de traitement sont plutôt mitigés. Mais parfois, la cause d'un trouble de l'urètre est un spasme musculaire à court terme, qui peut être retiré à la maison à l'aide de la médecine traditionnelle:

  • Fruit de genièvre. Ils peuvent être consommés en toute quantité. Ils contribuent à la production active d'urine et ont également un effet anti-inflammatoire..
  • Une décoction à base de feuilles de bouleau. Versez deux cuillères à soupe de feuilles sèches avec de l'eau bouillante, puis attendez environ une demi-heure pour refroidir. Vous devez boire le bouillon obtenu un verre par jour.
  • La poudre de feuilles et d'écorce de noix s'est imposée. Vous devez les mélanger en quantités égales, après quoi prendre une cuillère à café environ trois fois par jour, laver la poudre avec de l'eau bouillie et tiède.

Miction altérée chez les femmes âgées

Dans la période climatérique et à sa fin, des changements cardinaux dans le fond hormonal se produisent. Pour cette raison, divers symptômes peuvent apparaître, notamment des difficultés à uriner. Dans les cas bénins, l'état pathologique est compensé par des médicaments hormonaux. Si des processus dégénératifs se développent qui provoquent un affaiblissement des muscles du sphincter de l'urètre ou de la vessie, une intervention chirurgicale peut être recommandée.

Rétention urinaire: causes et traitement

Caractéristiques

Certaines caractéristiques individuelles peuvent provoquer des violations de l'écoulement d'urine..

Pendant la grossesse

La strangurie pendant la gestation survient à 13 semaines pour des raisons naturelles. En raison de la pression fœtale, les organes doivent s'adapter aux conditions changeantes. Une augmentation des niveaux de progestérone conduit à l'apparition de pulsions fréquentes. Les muscles se contractent involontairement, ce qui fait que l'urine est excrétée en petites portions, mais il reste une sensation de satiété.
En l'absence de causes pathologiques et de symptômes atypiques, la condition n'a pas besoin d'être corrigée. Une miction difficile persiste jusqu'à l'accouchement. Après la naissance d'un enfant, la situation se normalise progressivement.

Chez les personnes âgées

La strangurie chez les femmes âgées est associée à des processus dégénératifs naturels qui se produisent dans les muscles et les tissus, moins souvent - avec des fluctuations hormonales. Dans ce dernier cas, une thérapie de remplacement est prescrite. Pour les violations du tonus musculaire, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

Pour les violations du tonus musculaire, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

Types de maladies

Chez les femmes, parmi les causes de diminution de la pression pendant la miction, l'inflammation de la vessie est en premier lieu. Cette maladie a un caractère infectieux et nécessite un traitement urgent..

Si des symptômes de cystite sont identifiés, une femme devrait consulter un urologue qui prescrit un plan d'examen:

  1. Analyse sanguine générale;
  2. Analyse générale d'urine;
  3. Semis d'urine avec détermination de la sensibilité de la microflore;
  4. Bactérioscopie et bactériologie des frottis de l'urètre et du vagin;
  5. PCR pour les maladies sexuellement transmissibles.

Avec la cystite, des antibiotiques à large spectre sont prescrits jusqu'à ce que les résultats de la culture et la détermination de la sensibilité soient obtenus. Après cela, un antibiotique est prescrit, auquel la microflore est sensible. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antispasmodiques sont également utilisés. Le cours de traitement est de 5-7 jours.

La miction presque toujours lente est associée à des conditions pathologiques assez graves qui se produisent dans le domaine des organes génitaux externes et internes.

L'adénome de la prostate est une cause fréquente de difficulté à uriner. Le canal urétral traverse toute l'épaisseur de la prostate et cette partie est appelée prostatique. Avec une hyperplasie glandulaire bénigne, une prolifération du tissu glandulaire et un rétrécissement significatif de la lumière de l'urètre se produisent..


Si un homme semble uriner lentement - assurez-vous de consulter un urologue!

En deuxième place après l'adénome de la prostate, on trouve l'inflammation de la glande prostatique - la prostatite. Avec la prostatite, il y a un fort gonflement de la glande prostatique, elle augmente considérablement de taille et survit à la lumière de l'urètre. Habituellement, une violation de la miction se produit dans la forme aiguë de la prostatite, cependant, la survenue d'une évolution chronique de la maladie est également possible.

Il est très important de noter que presque toutes les maladies sexuellement transmissibles peuvent provoquer un symptôme de strangurie.

Le succès et l'exactitude de la thérapie dépendent de la forme de manifestation de la difficulté à uriner chez la femme. La division de la pathologie est effectuée dans les types suivants:

  • strangurie. Elle s'accompagne de sensations douloureuses lors de la miction, une sensation de vidange incomplète de l'urée qui la suit. Plaintes de pression constante dans le bas-ventre et envie d'uriner;
  • pollakiurie. Manifesté par des déplacements fréquents aux toilettes sans augmentation du volume quotidien d'urine excrétée;
  • incontinence. L'urine est excrétée involontairement, il n'y a aucune envie de mictia;
  • rétention urinaire. Il se développe après une vidange incomplète et constante de l'urée. Le mélange est instable, accompagné d'arrêts et de reprises fréquents.


La maladie est divisée en plusieurs types

Les problèmes de miction chez les femmes provoquent une hypertrophie des muscles de l'urée, vous ne pouvez donc pas la vider complètement en un seul voyage aux toilettes. Cela provoque le processus de miction avec l'application de l'effort. L'urine part complètement après plusieurs visites aux toilettes. Au fil du temps, la miktsia devient plus intermittente, ce qui provoque une stagnation de l'urine et une rétention urinaire chronique (ishurie).

Thérapie sportive

Lorsque la cause du développement de la dysurie était une violation de l'appareil urinaire, il est recommandé d'utiliser une éducation physique spéciale dans son traitement, qui fournit:

  • amélioration de la circulation sanguine;
  • normalisation du métabolisme;
  • récupération du processus urinaire;
  • renforcer les muscles abdominaux, ainsi que les muscles fémoraux et fessiers;
  • normalisation de la respiration.

Les cours comprennent le vélo, l'étirement de tous les groupes musculaires, la natation dans une piscine d'eau chaude, le ski, la course à pied.

Méthodes de prévention

Vous pouvez éviter les problèmes avec mikitsa en observant les recommandations simples suivantes:

  • Maintenir l'équilibre hydrique dans le corps, boire 1,5 à 2 litres d'eau pure par jour.
  • À la première miction, allez aux toilettes.
  • Portez des sous-vêtements en matières naturelles qui devraient être confortables.
  • Évitez l'hypothermie.
  • Surveillez votre alimentation - évitez la consommation excessive d'aliments épicés, salés et gras.
  • Vivre un style de vie actif.
  • Pour refuser de mauvaises habitudes.

Le respect de ces règles aidera à maintenir la santé de tout le corps. En cas de symptômes désagréables, vous devriez consulter un médecin, car la détection rapide d'une pathologie vous permet de vous en débarrasser rapidement.

Pour éviter des conséquences indésirables, une femme doit être plus attentive à son état de santé. Il est recommandé de vous protéger contre les contacts sexuels à risque, ainsi que contre l'hypothermie. Il est obligatoire de porter des sous-vêtements en tissus naturels afin que la peau ne "suffoque pas" et qu'il n'y ait pas de terre pour la propagation des bactéries pathogènes.

Symptomatologie

Le processus d'excrétion d'urine est caractérisé par un complexe de caractéristiques:

  • un flux complet ne va pas, la chute d'urine a lieu;
  • ruisseau faible et mince dirigé vers le bas;
  • acte de miction prolongé, le volume de la production d'urine reste le même;
  • la nécessité d'utiliser l'effort et la tension pour commencer à uriner;
  • éclabousser l'urine ou diviser le flux;
  • sensation de douleur, douleur pendant la miction, présence de sang, de mucus, de sable dans l'urine.

Les symptômes affectent la durée de la vidange d'urée, l'un d'eux devient une occasion pour une visite chez le médecin.