Principal

Pyélonéphrite

Quelles sont les causes possibles de douleur sous le nombril chez l'homme?

La douleur est un signal d'alarme qui indique un dysfonctionnement grave dans le corps. Selon l'emplacement de l'inconfort, la cause de cette condition peut être supposée et un diagnostic préliminaire peut être établi. Pourquoi il y a une douleur sous le nombril (en hypogastrie) chez les hommes et que faire quand un tel symptôme apparaît?

Aspects importants

La première chose à faire est d'évaluer la nature de la douleur et de déterminer la localisation de l'inconfort. Lorsque vous informez le médecin de son état, vous devez clarifier:

  • Début de la douleur: aiguë, soudaine ou progressive.
  • Intensité: faible, ne nécessitant pas l'utilisation d'analgésiques, modérée, forte, intolérable.
  • Caractère: tirer, piquer, couper, cramper.
  • Localisation: au centre, à gauche ou à droite du nombril, sur un ou deux côtés.
  • Irradiation: la douleur peut être donnée au périnée, au rectum, au bas du dos, à la cuisse, à la poitrine, etc..
  • Moment d'apparition de la douleur.
  • Durée de l'inconfort.
  • Ce qui soulage la douleur?

Il est également important de savoir ce qui affecte l'intensité et la nature de l'inconfort. Assurez-vous d'informer votre médecin si la douleur s'intensifie en mangeant ou à jeun, en bougeant, en changeant de position corporelle, en urinant ou en déféquant.

Situations dans lesquelles une assistance spécialisée est requise immédiatement:

  • douleur intense et insupportable;
  • douleur non soulagée par les analgésiques et les anti-inflammatoires;
  • augmentation progressive de la douleur;
  • selles et gaz retardés, miction;
  • sang dans les selles ou l'urine;
  • faiblesse sévère, pâleur, vertiges;
  • baisse de la pression artérielle;
  • perte de conscience.

Si l'un de ces symptômes survient, appelez une ambulance.

Causes possibles de douleur

Maladies génitales

La douleur dans l'hypogastrie peut indiquer une pathologie du système génito-urinaire. Il s'agit d'une douleur réfléchie qui se produit dans le contexte d'autres sensations désagréables. En même temps, l'homme ressent une douleur dans le périnée, le scrotum, le rectum. Très rarement, l'inconfort dans le bas-ventre est le seul symptôme, et dans ce cas, des méthodes d'examen supplémentaires ne peuvent être supprimées pour le diagnostic..

  • La prostatite est une inflammation de la prostate. La douleur sous le nombril est associée à une gêne dans le scrotum, le périnée. Des phénomènes dysuriques (inconfort lors de la miction) s'ajoutent, une dysfonction érectile est possible.
  • Tumeur de la prostate (adénome, cancer) - la douleur survient avec de grandes tailles d'éducation, elle est notée dans le bas-ventre, le bas du dos et le périnée.
  • La vésiculite est une inflammation des vésicules séminales. La douleur sous le nombril, dans l'aine et le bas du dos est associée à une gêne lors d'une érection et d'une éjaculation.
  • Maladies testiculaires (orchite, tumeurs) - la douleur dans le bas-ventre est combinée à la douleur dans le périnée, un testicule élargi.

Maladies du système urinaire

La douleur sous le nombril, associée à des phénomènes dysuriques, peut être le signe d'une telle pathologie:

  • La pyélonéphrite est une inflammation des reins. La douleur survient initialement dans le bas du dos, irradiant vers le bas de l'abdomen (le plus souvent d'un côté). Augmentation possible de la température corporelle.
  • La cystite est une inflammation de la vessie. La douleur est localisée au centre de l'hypogastrie, se produit dans le contexte d'une miction fréquente et douloureuse.
  • L'urétrite est une inflammation de l'urètre. La douleur est localisée dans le périnée, peut donner au bas-ventre et au sacrum.
  • Urolithiase. Avec la formation de calculs dans les reins ou les uretères, la douleur est généralement localisée dans la région lombaire d'une part, donne au bas de l'abdomen et va à la cuisse. La douleur peut être assez intense. Perte de conscience, rétention urinaire aiguë.

Pour toutes les maladies du système urinaire, des sensations désagréables en dessous du nombril surviennent sur fond de symptômes dysuriques:

  • augmentation de la miction;
  • fausse envie de vider la vessie;
  • douleur, brûlure pendant la miction;
  • incontinence urinaire.

Si de tels symptômes surviennent, consultez un urologue dès que possible.

Maladies des voies digestives

Dans l'hypogastrie - la zone située en dessous du nombril - se trouve le segment inférieur de l'intestin grêle (iléon), ainsi que le gros intestin. Tous les changements qui se produisent dans ces organes peuvent entraîner des douleurs dans le bas-ventre..

  • La constipation est une condition dans laquelle les selles normales sont altérées. La douleur peut être localisée dans l'hypogastre au centre ou à gauche, accompagnée d'une sensation de selles incomplètes. La constipation s'accompagne souvent d'hémorroïdes. Pendant le diagnostic, vous devez absolument trouver la cause de la constipation et l'éliminer, sinon après un certain temps, la douleur reviendra.
  • Le syndrome du côlon irritable est une condition dans laquelle le fonctionnement du petit et du gros intestin est perturbé sans cause organique visible. La douleur est localisée autour de l'ombilic et en dessous, accompagnée d'une altération des selles (diarrhée, constipation ou alternance), ballonnements et flatulences.
  • L'obstruction intestinale est une condition dans laquelle la selle est difficile, voire impossible. La cause peut être une tumeur, des adhérences, des vers, etc. La douleur est localisée dans le bas-ventre au centre ou plus à gauche, accompagnée de nausées et de vomissements. Il n'y a pas de selles et pas de gaz.
  • La maladie de Crohn est une inflammation non spécifique qui affecte l'ensemble du tractus intestinal. La douleur peut être localisée non seulement sous le nombril, mais également dans les zones sus-jacentes. Des selles molles fréquentes, des ballonnements, des nausées et des vomissements, une perte de poids rapide, une faiblesse sont notés..
  • L'appendicite est une inflammation de l'appendice. Une douleur aiguë sévère est localisée dans la région iléale droite, irradie vers le rectum et le bas du dos, accompagnée de nausées et de selles altérées. Augmentation caractéristique de la température corporelle.
  • Une hernie est une condition dans laquelle les organes abdominaux sortent par les zones faibles de l'aponévrose (plaque tendineuse, muscles de la muqueuse). Une douleur aiguë intense survient lorsque la hernie est pincée, accompagnée de nausées, de vomissements et de constipation.
  • Tumeur du colon. La douleur avec cette pathologie survient aux stades avancés, lorsque le néoplasme atteint une grande taille, se développe dans les organes voisins, comprime les vaisseaux sanguins et les nerfs. La douleur peut être localisée en dessous du nombril au centre, à gauche ou à droite, donner au bas du dos, au sacrum, à l'entrejambe, à la cuisse. Souvent, dans le contexte des tumeurs, une constipation chronique se produit. Peut-être le développement d'une obstruction intestinale.

Tactiques pour la douleur sous le nombril: que faire?

L'apparition de sensations désagréables dans le bas-ventre est l'occasion de consulter un médecin: urologue, gastro-entérologue ou thérapeute local. N'essayez pas de trouver la cause de l'inconfort par vous-même, et plus encore d'automédication. La douleur sous le nombril se produit avec une grande variété de maladies du tube digestif et du système génito-urinaire, et parfois une maladie dangereuse est cachée derrière ce symptôme..

Pendant l'examen, le médecin se concentre sur l'état général du patient, détermine la présence de symptômes concomitants. Assurez-vous de palper l'abdomen. Le médecin presse ses mains sur son ventre et surveille la réaction du patient. Une douleur accrue à certains points indique la localisation probable du processus pathologique et aide à diagnostiquer.

Pour trouver la cause de cette condition, le médecin peut recommander un examen:

  • analyses sanguines générales, urine, selles;
  • Dépistage des IST
  • examen rectal numérique de la prostate;
  • Échographie du système génito-urinaire et de la cavité abdominale;
  • Méthodes de recherche sur le contraste des rayons X: irrigographie, urographie excrétrice, etc.;
  • méthodes endoscopiques: sigmoïdoscopie, coloscopie, urétrocystoscopie, etc..

D'autres tactiques dépendront des résultats de l'enquête. Après le diagnostic, le médecin sélectionnera le schéma thérapeutique optimal. Dans certains cas, un traitement chirurgical peut être nécessaire..

Pourquoi le bas-ventre fait-il mal aux hommes?

La douleur est le symptôme d'un problème dans le corps. En utilisant ce signal, il essaie de signaler que certains organes ou systèmes d'organes ont besoin d'aide. Par conséquent, vous ne pouvez pas ignorer la douleur, vous devez en découvrir les causes et les éliminer. L'autodiagnostic peut être dangereux, le médecin doit s'occuper de la détection et du traitement de la maladie.

La douleur dans le bas-ventre d'un homme est un phénomène très courant. Il peut y avoir plusieurs raisons à leur apparition. L'article est destiné à aider à les comprendre et à orienter la personne vers quel spécialiste il doit contacter.

Quels organes sont situés dans le bas-ventre d'un homme

La cavité abdominale inférieure est remplie de divers organes. Connaissant leur emplacement, on peut supposer quel organe donne des signaux de douleur.

Les organes suivants sont situés sous l'abdomen sur le côté droit:

La dernière section de l'intestin grêle;

Partie inférieure de l'uretère droit.

Les organes suivants sont situés dans la région sus-pubienne:

La vessie et une partie des uretères;

Les organes suivants sont situés sous l'abdomen sur le côté gauche:

Une partie de l'intestin grêle;

Des sensations pas toujours douloureuses dans le bas-ventre indiquent une pathologie de ces organes. Parfois, la douleur peut irradier d'autres systèmes corporels qui les bordent. Cela est possible en raison du réseau ramifié de fibres nerveuses qui imprègnent tout le corps humain..

Quel organe peut réagir avec douleur?

La douleur chez l'homme dans le bas de l'abdomen peut survenir avec une inflammation ou des lésions tumorales des organes suivants:

N'importe quelle section de l'intestin.

Vessie ou uretère.

Prostate ou testicules.

Parties inférieures de la colonne vertébrale.

Lorsque le bas du dos et le bas de l'abdomen au centre font mal

La douleur concentrée au centre de l'abdomen dans la partie inférieure de celui-ci indique le plus souvent certains troubles du fonctionnement du système urinaire, de la prostate ou de la colonne vertébrale.

Colique rénale. Lorsque l'écoulement d'urine à travers l'uretère est altéré, une personne développe des coliques rénales. L'uretère est représenté par un mince tube qui s'étend du rein à la vessie. La violation du passage se produit le plus souvent en raison d'une obstruction de l'uretère avec des pierres. Néanmoins, il ne peut être exclu que son obstruction se soit produite dans le contexte du processus inflammatoire, ou qu'il ait été pincé par une tumeur tumorale. De plus, la tumeur peut se développer à la fois à partir de l'organe lui-même et à partir de tissus situés à proximité immédiate de l'uretère.

La douleur avec colique rénale présente les caractéristiques suivantes:

La douleur oblige la personne à être constamment en mouvement afin de trouver une pose qui soulagera.

La douleur irradie à l'aine, aux organes génitaux, au pubis.

Le bien-être général d'une personne est altéré, l'apparition de nausées est possible.

Du sang peut être présent dans l'urine.

Pathologie des reins. Un homme peut être affecté par l'uretère gauche ou le rein s'il présente les symptômes suivants:

La douleur est localisée au-dessus de la colonne lombaire.

Les volumes d'urine ont augmenté ou, au contraire, sont devenus insignifiants.

Augmentation de la température corporelle.

Dans l'urine, il y a des impuretés de sang, de pus, de mucus.

L'urine sent extrêmement mauvais.

Pathologie de la colonne vertébrale. La douleur dans le bas de l'abdomen et dans le dos montre de nombreuses pathologies de la colonne vertébrale: ostéochondrose, spondylarthrite ankylosante, spondylose, etc..

Dans ce cas, la personne ressentira les symptômes suivants:

La douleur ne migre pas, localisée dans une zone.

La douleur n'est pas renversée, a une localisation claire.

La douleur tire dans la jambe.

Les selles ne sont pas cassées, il n'y a aucun signe d'intoxication, comme des nausées et des vomissements.

Le matin, la douleur retient les mouvements et, pendant la journée, elle s'estompe.

Le membre inférieur, d'une part, peut perdre en sensibilité, parfois on a l'impression que la «chair de poule» le longe.

Lorsque le bas-ventre fait mal à gauche

Les causes de la douleur dans le bas-ventre du côté gauche peuvent être les suivantes:

Inflammation de la muqueuse de l'estomac et du duodénum. Si un homme a exacerbé une gastrite ou une gastroduodénite, cela se traduira certainement par des douleurs abdominales. Ils sont localisés dans la région épigastrique, rayonnant vers le côté gauche. Il est difficile de suspecter indépendamment une gastroduodénite, il est nécessaire de demander l'aide d'un spécialiste. Symptômes pouvant suggérer une inflammation du système digestif: brûlures d'estomac, nausées, douleur lorsque vous appuyez sur le centre de l'abdomen dans sa partie supérieure.

Augmentation de la taille de la rate. Si la rate augmente de taille, cela se manifestera nécessairement par des douleurs du côté gauche dans le bas-ventre, car l'organe est situé sous les côtes à gauche. Son expansion peut se produire dans le contexte d'une inflammation des organes ou avec un spasme des vaisseaux veineux.

Autres symptômes qui aident à soupçonner une hypertrophie aiguë de la rate: température corporelle élevée, vomissements, douleur dans le bas-ventre du côté gauche.

Infarctus de la rate. Si le flux de sang artériel vers la rate est perturbé, une crise cardiaque se produit. Cela se traduit par des douleurs aiguës qui partent de l'hypochondre gauche vers le bas-ventre. Lorsque vous essayez de respirer profondément, de tousser ou de bouger, la douleur s'intensifie. La température corporelle augmente.

Abcès de la rate. Un abcès est une lésion purulente d'un organe. Il se développe lorsque des bactéries pathogènes y pénètrent. Ils sont capables de pénétrer la rate par la circulation systémique.

Les symptômes d'un abcès d'organe sont:

Douleur dans l'hypochondre gauche. Il s'étend à la poitrine et au bas de l'abdomen..

La température corporelle augmente.

Le bien-être se détériore rapidement.

Joint la faiblesse et la nausée.

Courbure de la rate. Cette condition est caractérisée par une inversion de l'artère qui nourrit l'organe. La cause peut être une anomalie congénitale des ligaments mésentériques ou un traumatisme de la rate. Les symptômes suivants indiquent une inversion de l'artère: constipation et formation accrue de gaz, vomissements, altération du bien-être. La douleur prend naissance dans l'hypochondre gauche et descend au bas de l'abdomen.

Leucémie lymphocytaire ou leucémie myéloïde chronique. La douleur associée à ces formes de cancer du sang apparaît dans le bas-ventre après avoir mangé. Il peut être ressenti lors de la palpation de cette zone. À mesure que la maladie progresse, la douleur s'intensifie.

la maladie de Crohn. Cette maladie est caractérisée par des dommages intestinaux, elle se manifeste par les symptômes suivants:

Douleur qui migre dans tout l'abdomen.

Manque de désir de manger.

Ces symptômes sont particulièrement prononcés à un moment où la maladie s'aggrave. Pendant la rémission, la principale symptomatologie ne dérange pas la personne.

Polypose: une inflammation fréquente de l'intestin entraîne la formation de polypes sur sa paroi. Ces néoplasmes sont pénétrés par les nerfs, ils peuvent donc se manifester par des sensations douloureuses lors du passage dans les intestins des masses alimentaires. Les polypes doivent être supprimés car ils peuvent.

Colite ulcéreuse non spécifique (ULC). Avec NAC, le gros intestin souffre, qui est couvert d'ulcères de l'intérieur. Les raisons du développement de la pathologie à ce jour n'ont pas été établies.

Les symptômes de cette forme de colite:

Température corporelle élevée.

Aux premiers stades de la maladie, la douleur est localisée précisément sur le côté gauche de l'abdomen, dans sa partie inférieure.

Diverticulite. Avec la diverticulite, les parois intestinales sont couvertes de protubérances ressemblant à de petites hernies. La diverticulite affecte les personnes âgées. Parfois, la maladie ne se manifeste d'aucune façon et ne peut être détectée que par rayons X à l'aide d'un agent de contraste, et l'étude peut être effectuée pour une raison complètement différente..

Avec une inflammation des diverticules, des douleurs abdominales sont observées, une constipation se développe, la température corporelle augmente.

Appendicite, avec une disposition atypique de l'appendice. L'appendicite se manifeste toujours par des douleurs dans le haut de l'abdomen, qui passent ensuite du côté droit. Cependant, lorsque le processus est situé dans un endroit atypique pour lui, la douleur peut être donnée précisément au côté gauche. À mesure que l'inflammation s'intensifie, les douleurs augmentent. La nature de la douleur est lancinante, crampes. Dans le même temps, des nausées et des vomissements peuvent survenir, parfois une diarrhée se développe. La température corporelle est le plus souvent élevée..

Lorsque le bas-ventre fait mal à droite

Si la douleur est concentrée dans le bas-ventre droit, les pathologies suivantes peuvent être suspectées:

Inflammation du rein droit ou de l'uretère.

Maladies de la colonne vertébrale.

Lorsque le bas-ventre fait mal au-dessus du pubis

Les douleurs concentrées dans le bas-ventre directement au-dessus du pubis peuvent caractériser les troubles suivants du corps:

Prostatite en phase aiguë. Avec une exacerbation de la prostatite, la douleur est vive, piquante, recouvre tout le périnée, donne aux testicules et à l'aine, au rectum et au sacrum. Si la prostatite n'est pas exacerbée pour la première fois, la douleur prend alors un caractère tiraillant. La cause de l'exacerbation de l'inflammation peut être l'abus d'alcool, rester dans le froid, le surmenage.

En plus de la douleur, un homme commence à être dérangé par des troubles de la miction. Pendant la vidange de la vessie, des douleurs abdominales aiguës se produisent, les envies deviennent fréquentes. Peut retarder la miction. De plus, une érection souffre.

Inflammation de la vessie. Avec une inflammation de la vessie, un homme présente les symptômes suivants:

Douleur lors de la vidange de la vessie, ce qui ne permet pas de la vider complètement.

Urination fréquente.

L'apparition d'impuretés sanguines dans l'urine.

L'urine devient boueuse.

La douleur dans la région pubienne devient tirante.

La température corporelle augmente.

Si la maladie est grave, des vomissements et des nausées peuvent survenir..

Cancer de la vessie Lorsque la tumeur atteint une taille impressionnante, elle commence à causer des difficultés à vider la vessie. Dans l'urine, des impuretés sanguines apparaissent. La poursuite de la progression de la maladie ressemble aux symptômes de la cystite, des douleurs lombaires, des douleurs sur le pubis, il n'est pas possible de les éliminer en prenant des antispasmodiques. Le cancer de la vessie augmente rarement la température corporelle.

BPH. La miction devient plus fréquente, un homme commence à se réveiller la nuit pour vider sa vessie. La prostate grossit, cela conduit au fait que l'homme commence à ressentir de la douleur pendant la miction. Les sensations sont nettes, piquantes. En plus de la rétention urinaire, des douleurs lombaires sont observées.

Cancer de la prostate. Lorsque la tumeur se développe, les premiers symptômes de la maladie apparaissent:

Douleur périnéale.

Urination fréquente.

Le sang apparaît dans l'urine et le sperme.

Un jet d'urine perd son ancienne pression.

Lorsque la tumeur commence à propager des métastases, la personne perd du poids, son appétit est perdu. Des douleurs thoraciques apparaissent, la faiblesse ne recule pas même après un bon repos. Avec des dommages squelettiques, des douleurs dans les articulations et les os.

Vésiculite. L'inflammation des vésicules séminales se manifeste par les symptômes suivants:

La douleur se propage au sacrum, devient plus forte pendant les selles ou lorsque la vessie est pleine.

La douleur accompagne toujours l'érection et l'éjaculation.

Des impuretés sanguines apparaissent dans le sperme.

L'état de santé général est altéré.

Diagnostic basé sur la nature de la douleur

Exacerbation de la prostatite chronique.

Expansion des veines du cordon spermatique.

Tumeur ou inflammation de l'uretère.

Hernie inguinale étranglée.

La douleur se produit sous forme de contractions.

Inflammation de la prostate.

Inflammation de l'appendice.

Inflammation de la prostate.

Lésion d'une hernie inguinale.

Inflammation de la rate avec infection.

Inflammation aiguë de la prostate.

Inflammation de la vessie.

Cancer de la prostate ou de la vessie.

Gastrite ou ulcère gastro-duodénal.

Inflammation chronique de la prostate.

Cancer abdominal

Le cancer abdominal est un état pathologique de la croissance de cellules atypiques, auparavant saines (néoplasmes) non contrôlées par le corps, mettant la vie en danger, provenant des cellules de la cavité abdominale. Code CIM-10 (Classification internationale des maladies de la 10e révision) la maladie est affectée C48.

La cavité abdominale est l'espace dans le corps humain. La partie supérieure de la cavité abdominale est marquée par le diaphragme, en dessous des organes pelviens. Tout l'espace péritonéal est rempli d'organes digestifs. Les parois sont tapissées d'une substance séreuse (membrane séreuse), qui se compose de tissu fibreux et épithélial et sépare le péritoine de l'espace rétropéritonéal, commençant à tapisser le péritoine d'épithélium du diaphragme et en dessous. Ces tissus sont présents pour couvrir les parois de la cavité:

  • supérieure (diaphragme);
  • inférieure (diaphragme pelvien);
  • gauche et droite (trois larges muscles de l'abdomen);
  • avant et arrière (paroi abdominale antérieure et colonne lombaire).

Les organes suivants sont situés dans la cavité abdominale:

  • estomac;
  • parties du gros et du petit intestin;
  • rate;
  • vésicule biliaire;
  • foie.

Également dans le péritoine se trouvent des ligaments, des vaisseaux sanguins, des ganglions lymphatiques.

En raison du grand nombre d'organes et de types de cellules et de tissus dans la cavité abdominale, une oncologie maligne peut se développer. La maladie peut survenir pour diverses raisons, sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs.

Classification du cancer abdominal

Le cancer est classé selon la méthode de sa formation. Dans le cas où le processus oncologique commence dans la cavité abdominale, deux types sont distingués:

  1. Mésothéliome de la cavité abdominale (cancer primaire - formé dans les tissus de la cavité elle-même). Ce type d'oncologie maligne, dans lequel les principales causes de déclenchement des néoplasmes ne sont pas connus de la science. Cependant, des études statistiques ont révélé la principale prédisposition à ce type de cancer chez les personnes qui, par la nature de leur emploi, sont constamment confrontées à la poussière d'amiante. Par exemple, pendant les travaux de construction et de production, les activités de travail avec des réactifs chimiques de toxicité accrue pour le corps. À cet égard, cette espèce est plus fréquente chez les hommes, pour les femmes, cette espèce est rare.
  2. Cancer épithélial (carcinome). Statistiquement, il a une grande prédisposition chez les femmes. La localisation primaire est l'ovaire. Le néoplasme conserve sa prédisposition histologique et ne mute pas au-delà de la reconnaissance. L'épithélium ovarien et péritonéal ont une similitude histologique et sont situés à proximité. La pathologie commence à se développer dans l'ovaire. Ensuite, dans le processus de croissance ou de métastases, les cellules épithéliales péritonéales saines commencent à affecter. Le même type de cancer se produit en cas d'antécédents de cancer gastro-intestinal..

Causes du cancer péritonéal

La raison qui déclenche le processus oncologique n'est pas connue de la science aujourd'hui. Dans le cas du cancer épithélial, le principal facteur est la présence d'oncologie dans les ovaires. Compte tenu du risque accru dans le traitement du cancer de l'ovaire, la prophylaxie du cancer de l'abdomen est utilisée. Dans le cas du mésothéliome, l'influence des matériaux de construction et de la chimie. D'autres facteurs menant à l'oncologie se produisent également. Les principaux facteurs affectant la survenue de néoplasmes dans le péritoine sont les suivants:

  1. Prédisposition génétique - l'influence du facteur est perceptible lorsque, dans la relation sanguine la plus proche, les personnes souffrent de pathologies oncologiques, en particulier l'oncologie de la cavité abdominale.
  2. Le non-respect du régime alimentaire et un régime alimentaire incorrectement sélectionné des produits, conduisant à l'apparition de pathologies chroniques de l'estomac, du tractus gastro-intestinal et d'autres pathologies du système digestif de nature chronique.
  3. Déséquilibre dans le fond hormonal dans le corps.
  4. Pathologies endocriniennes (par exemple, diabète sucré de type 2, processus inflammatoires dans la glande thyroïde).
  5. Indice de masse corporelle accru (obésité 2 et 3 degrés).
  6. Pathologie chronique des organes internes.
  7. Consommation de tabac illimitée.
  8. Alcoolisme et toxicomanie du patient.
  9. Violation du développement des organes et des os du squelette dans le corps.
  10. Tumeurs bénignes renaissantes de la cavité abdominale.
  11. Rester dans un état de nervosité et de stress accrus.

D'autres causes sont probables..

Stades de la maladie

Comme dans la plupart des cas, l'oncologie de la cavité abdominale passe par 4 étapes principales de son développement:

Numéro d'étapeCaractéristique de l'étape
Étape 1Le néoplasme n'a pas de foyers multiples. La localisation est clairement visible. Aucune métastase.
2 étagesUne forte augmentation de la taille de la tumeur se manifeste. Il y a des signes d'invasion dans les organes et les tissus les plus proches de la cavité abdominale.
3 étagesLa tumeur commence à se propager dans tout le péritoine.
Étape 4La défaite des organes vitaux avec des métastases commence. À la fois près et loin. Une ascite (hydropisie péritonéale) peut se développer. Par ce terme, on entend l'accumulation pathologique de liquide dans la cavité abdominale. L'abdomen augmente de volume. Le patient commence à prendre du poids rapidement. Avec des formes avancées, le volume de fluide peut atteindre des valeurs de plus de 25 litres. En plus de l'oncologie péritonéale, la cirrhose du foie devient la cause de la pathologie.

Les caractéristiques de la pathologie mentionnées ci-dessus sont caractéristiques du mésothéliome, lorsque l'oncologie au foyer principal se forme dans la cavité abdominale. Pour le cancer épithélial aux stades précoces, la maladie ne diffère pas du développement du cancer de l'ovaire, où se situe le foyer d'origine..

Symptômes de l'oncologie abdominale

Les pathologies oncologiques entraînent un danger accru lorsqu'elles sont détectées aux stades ultérieurs. Souvent, la cause d'un diagnostic différé est le début asymptomatique du processus. Les premiers signes apparaissent lorsque la taille de la tumeur devient grande (5 centimètres ou plus).

Les principaux symptômes et tableau clinique du développement du cancer péritonéal sont les suivants:

  1. Une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier avec le développement de l'ascite. Pour cette raison, un ensemble de masse corporelle se produit..
  2. Douleur avec une intensité en constante augmentation (un symptôme est associé à une irritation des récepteurs de la douleur situés dans le péritoine).
  3. Gonflement des membres inférieurs, des organes génitaux, de l'abdomen.
  4. L'obstruction intestinale est un symptôme mortel en l'absence d'intervention médicale en temps opportun. L'intestin est un organe interne qui remplit de nombreuses fonctions digestives. Avec la croissance tumorale, un blocage se produit.
  5. Avec le sarcome rétropéritonéal, une perte de poids rapide se produit (en moyenne, un patient perd du poids jusqu'à 10 kilogrammes en deux à trois mois).
  6. Syndrome de fatigue chronique dû à une altération du fonctionnement normal du foie. Les pathologies de l'organe provoquent des perturbations du système nerveux central, à la suite desquelles une inhibition se produit. Une personne ne se sent pas reposée, même après une longue période de repos. Discoordination et troubles psychosomatiques présents.
  7. Changement de la température corporelle avec possibilité de fièvre subfébrile.
  8. La nausée.
  9. Vomissement.
  10. Diminution de l'appétit.

Avec l'apparition de métastases et de pathologies concomitantes, l'apparition de symptômes supplémentaires caractéristiques des symptômes d'une pathologie particulière est probable. Ceux-ci peuvent inclure:

  • ballonnement de l'hypochondre droit;
  • ictère (décoloration de la peau);
  • la couleur de l'urine est jaune saturé;
  • couleur des matières fécales - décolorée;
  • démangeaisons de la peau;
  • diarrhée striée de sang;
  • flatulence.

Diagnostique

Pour établir un diagnostic, les médecins doivent effectuer une série de procédures de diagnostic pour le patient. Le plus informatif avec ce type d'oncologie est une échographie (échographie) de la cavité abdominale et des organes pelviens. Il est capable de montrer la taille de la tumeur, sa localisation exacte dans la cavité abdominale.

En tant que procédures de diagnostic supplémentaires, le patient reçoit:

  1. Analyses sanguines générales et biochimiques, les biomatériaux sont vérifiés pour la présence de marqueurs tumoraux appropriés.
  2. Analyse du liquide abdominal (utilisée en cas d'ascite).
  3. Laparoscopie, collecte de matériel pour examen histologique et détermination de la nature du néoplasme peuvent être prescrits.
  4. Tomodensitométrie à contraste - pour déterminer la structure du néoplasme.
  5. Échographie transvaginale dans la localisation primaire d'une tumeur dans l'ovaire d'une femme.
  6. Imagerie par résonance magnétique (un analogue de la tomodensitométrie dans le cas où il existe une intolérance aux agents de contraste ou d'autres contre-indications à l'utilisation du scanner pour le diagnostic).
  7. Électrocardiogramme - pour déterminer l'implication du cœur dans le processus oncologique.
  8. Tests généraux (urine, fèces).

Traitement du cancer abdominal

Le traitement du cancer dépend des données diagnostiques obtenues lors du diagnostic. Pour sélectionner les méthodes de traitement nécessaires, le médecin prend en compte l'état de santé général, l'âge du patient, le type de cancer, le stade de développement, la présence de pathologies concomitantes.

Les traitements les plus courants pour tout cancer sont:

  • intervention chirurgicale;
  • chimiothérapie;
  • radiothérapie.

S'il n'est pas possible d'effectuer une chirurgie abdominale pour retirer une oncologie selon les indications, la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent être utilisées comme méthodes indépendantes. Le plus efficace est une combinaison des trois types de traitement. Cela est dû au fait qu'au départ, ces types de traitements contre le cancer sont conçus pour consolider le succès d'une opération chirurgicale..

Dans le cas d'une décision sur la nomination de l'opération, au cours de la procédure, le chirurgien enlève à la fois le corps tumoral lui-même et les tissus endommagés qui l'entourent. De plus, les ganglions lymphatiques régionaux peuvent être enlevés. Les foyers de pathologie restants seront détruits lors de l'application de l'exposition aux radiations pendant la radiothérapie et les effets des médicaments pharmacologiques introduits dans le corps du patient par voie intraveineuse pendant la chimiothérapie. Dans le cas de l'oncologie de la cavité abdominale, la méthode de chimiothérapie thermique a été développée, dans laquelle le patient est injecté des médicaments après une exposition à la température.

Dans la position compliquée de la tumeur, la méthode de radiochirurgie est utilisée. Chacune de ces méthodes peut entraîner une détérioration temporaire de la santé du patient et entraîner des pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal.

Si d'autres organes ont été affectés au cours du développement de l'oncologie, ils sont partiellement ou complètement amputés, selon la nature des dommages. En cas d'ascite, un drainage est introduit pour éliminer l'excès de liquide de la cavité abdominale..

La thérapie générale consiste en l'utilisation de préparations fortifiées fortifiées par le patient, l'alimentation, les exercices de physiothérapie, l'adhésion au sommeil et l'éveil.

Prévisions de vie

Un pronostic individuel de survie en oncologie péritonéale est créé en tenant compte du stade du processus, du niveau de croissance tumorale, des indicateurs de santé, de l'âge du patient.

Des études statistiques indiquent l'importance d'un diagnostic précoce de la pathologie. S'il est détecté dans les premiers stades, le pronostic est favorable. Pour la deuxième étape, avec un traitement approprié, une rémission se produit chez 85% des patients, sur la base d'une survie à cinq ans. Dans ce cas, le patient vivra sans perte de qualité de vie et sans risque de rechute. Au stade thermique du processus oncologique, les patients ne vivent pas plus de deux ans.

Douleur dans le bas-ventre chez les hommes

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme est un symptôme très multifactoriel. Le fait est que des organes de systèmes complètement différents sont projetés dans cette zone, appelée hypogastrium dans l'anatomie: digestion, miction et organes génitaux. L'échec de l'un d'entre eux entraîne une douleur dans le domaine qui nous intéresse..

Le problème relevant de la compétence de divers spécialistes, un homme se voit proposer des consultations avec un gastro-entérologue, un urologue andrologue. Pour identifier la cause d'une telle douleur, les médecins doivent interroger attentivement le patient et identifier les symptômes supplémentaires. Il indique une lésion d'un organe spécifique.

Ne faites pas sans examen en laboratoire et matériel. Les hommes impatients devraient porter le diagnostic au résultat final. Ce n'est qu'après cela que l'on peut espérer que le traitement de la douleur choisi sera fiable et optimal..

Structures anatomiques du bas-ventre et leur signification fonctionnelle

Voyons brièvement quels organes se trouvent dans le bas-ventre et ce qu'ils "font". Cela permettra d'identifier la spécificité de signes supplémentaires de dommages. Au centre au-dessus du pubis se trouve la vessie, la partie inférieure des uretères la rejoignant, des boucles de l'intestin grêle.

La bulle sert de stockage d'urine. Il peut s'étirer jusqu'à 500 ml. Des uretères y sont attachées des deux côtés, apportant l'urine produite par les reins. Dans la partie inférieure étroite se trouve un muscle - détrusor. L'état de retard des spasmes ou de l'incontinence pendant l'atonie dépend de son travail.

Le canal urétral, contrairement à la femelle, est plus long et plus étroit. Le processus de miction fait référence à des mécanismes réflexes complexes. Les boucles de l'intestin grêle font partie du système digestif. Ils sont recouverts à l'intérieur de fines protubérances villeuses, ce qui augmente considérablement la zone de contact avec le contenu.

À droite et à gauche de la zone sus-pubienne se trouvent les régions iliaques. Ici, les douleurs abdominales peuvent être causées par:

  • avec localisation à droite - maladies du caecum, de l'appendice, de l'uretère, de l'intestin grêle;
  • avec le côté gauche - pathologie du petit, sigmoïde et rectum, uretère.

Le gros intestin absorbe le liquide restant et forme des matières fécales, est responsable de l'excrétion par les mouvements péristaltiques et de l'acte de défécation. Le sigmoïde et le rectum sont extrêmes dans ce processus..

L'annexe est l'appendice du caecum. Il fut un temps où il était considéré comme une éducation absolument inutile. Mais maintenant, il a été prouvé que l'annexe est engagée dans:

  • la production d'immunoglobulines et d'anticorps;
  • contrôle les propriétés antigéniques de la composition des aliments et transmet les signaux aux centres du cerveau;
  • participe activement à la formation de la réaction de rejet dans le contexte d'une transplantation incompatible;
  • aide les bactéries bénéfiques et combat les micro-organismes pourris;
  • à l'âge de 16 ans produit des lymphocytes comme le fer;
  • participe à la digestion, à la digestion des fibres, à la décomposition de l'amidon (pour cela on l'appelle "le deuxième salivaire et le pancréas");
  • produit un secret qui améliore la motilité intestinale, empêche donc la constipation.

La douleur dans le bas-ventre est un symptôme explicable de dommages à la colonne vertébrale lombo-sacrée. La violation de la structure des vertèbres, la compression et l'irritation des racines nerveuses entraînent une irradiation dans la partie inférieure du bas du dos et de l'abdomen, des cuisses.

Dans de tels cas, la nature des sensations devient "tir", des zones d'engourdissement de la peau apparaissent. Les structures ci-dessus peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre chez les hommes et les femmes.

Quels organes mâles spécifiques sont les coupables de la douleur?

La cause de la douleur dans le bas-ventre chez l'homme peut être une maladie des organes génitaux (prostate et vésicules séminales). Ils sont situés dans la cavité pelvienne et non dans l'abdomen. Mais une douleur intense sous le nombril est donnée.

La prostate ou la glande prostatique se trouve en dessous de la vessie et en avant du rectum, entoure l'urètre. Il produit du liquide séminal. Lors d'une érection, il bloque le passage de l'urine et jette des sécrétions dans l'urètre. Les activités sont étroitement liées à la fonction du système endocrinien (y compris les testicules, les glandes surrénales).

Les vésicules séminales sont situées au milieu de la prostate. C'est un organe apparié qui produit des sécrétions pour soutenir la viabilité des spermatozoïdes. Les patients plus âgés ont de la difficulté à uriner, une inflammation causée par la stagnation. La violation de la sécrétion dans les vésicules séminales d'un jeune homme en bonne santé rend l'enfant sans enfant.

Pour savoir pourquoi le bas-ventre fait mal chez l'homme, il est nécessaire d'examiner tous les organes génitaux internes et externes: testicules, vésicules séminales, prostate, glandes urétrales, canaux déférents, scrotum et pénis. La douleur dans le bas-ventre a ses propres caractéristiques. Nous considérerons leur valeur diagnostique pour les maladies les plus courantes..

Maladies du système urinaire

Les organes urinaires souffrent d'inflammation, de stagnation de l'urine (altération de l'écoulement, changements dans la composition du sel, tumeurs).

Cystite

Inflammation de la vessie, une maladie causée par des agents pathogènes qui pénètrent dans la circulation sanguine, de l'urètre, et l'urine des reins. Les facteurs de risque pour les hommes sont:

  • hypothermie générale;
  • troubles hormonaux;
  • blessure à la muqueuse de la vessie;
  • baisse des défenses (immunité);
  • congestion veineuse dans la région pelvienne avec décompensation de l'activité cardiaque, ascite, obésité.

De plus, les symptômes suivants apparaissent chez les hommes:

  • douleur intense pendant la miction;
  • sensation constante de vidange incomplète;
  • urination fréquente;
  • fièvre modérée;
  • la nausée;
  • vomit rarement.

Dans ce cas, l'urine devient trouble en raison de l'abondance de mucus et de pus, des impuretés sanguines sont possibles.

Urolithiase

Pathologie chronique sévère associée à une violation de la composition saline de l'urine. Lorsque la concentration de certains sels est dépassée, l'équilibre acide-base change, les cristaux se collent, puis forment de grands conglomérats - des pierres. Ils peuvent être situés dans toutes les parties du système urinaire.

Les facteurs de risque comprennent: la malnutrition, l'utilisation prédominante de viande, les aliments épicés et gras, la mauvaise qualité de l'eau potable, les infections génitales et excrétoires chroniques, la faible activité physique, les malformations congénitales des reins, des uretères et une prédisposition héréditaire à une altération du métabolisme du sel.

Se manifeste cliniquement par des attaques soudaines avec de fortes douleurs dans le bas du dos, des «tirs» dans le côté droit ou gauche, dans la région iliaque. Les hommes sentent que leurs testicules sont douloureux car la douleur irradie vers l'aine. Par origine, la douleur est provoquée par un spasme réflexe sur le mouvement de la pierre. Au repos ne diminue pas.

Cancer de la vessie

Il est plus fréquent chez les hommes. Le néoplasme fait germer la muqueuse, puis la paroi de la vessie. Il est détecté chez les individus:

  • long travail avec les risques professionnels (dans la production de plastiques, caoutchouc, chez les mineurs);
  • avec des maladies qui violent l'écoulement de l'urine (prostatite, calculs le long de l'urine);
  • avec une prédisposition génétique.

Le stade initial est asymptomatique.

Signes supplémentaires: sang frais libéré de l'urètre après la miction, gouttes d'avis sur les toilettes, miction rapide douloureuse, douleur au bas du dos possible. Lorsqu'il est pressé dans la région sus-pubienne, le syndrome douloureux s'intensifie.

Maladies génitales masculines

Parmi la pathologie des organes génitaux masculins, l'inflammation et le néoplasme les plus courants.

Prostatite

Il procède de manière aiguë et chronique, affecte la prostate. Les raisons sont divisées en:

  • infectieux - les bactéries, les virus, les champignons pénètrent dans le tissu prostatique;
  • non infectieux - survient en raison d'une diminution de l'écoulement de sécrétion pendant le travail sédentaire, d'une immunité réduite, d'une hypothermie.
  • insuffisance hormonale pendant la ménopause;
  • altération de la circulation sanguine et congestion du bassin;
  • blessures.
  • rétention urinaire, atroces pulsions fréquentes;
  • sensation de brûlure dans l'urètre lors de la miction;
  • une légère augmentation de la température avec refroidissement;
  • maux de tête, douleurs articulaires, douleurs musculaires;
  • fatigue sans cause;
  • constipation ou selles douloureuses;
  • diminution de l'érection, rapports sexuels défectueux;
  • douleur dans le gland du pénis après une vie intime.

Dans l'étude du sperme, une violation de la composition, des changements qualitatifs.

Adénome de la prostate

Tumeur bénigne. Il est formé par la croissance des cellules glandulaires. Le volume de la prostate augmente et comprime l'urètre. Elle se manifeste plus souvent chez les personnes âgées et séniles. La principale raison est considérée comme un déséquilibre hormonal (diminution de la testostérone, augmentation des niveaux d'oestrogène).

Au début de la maladie, un homme développe des mictions fréquentes la nuit. Ensuite, une stagnation d'urine et des signes de retard se forment (lourdeur constante dans le bas-ventre, envie d'uriner). Habituellement, une infection rejoint la stase et une clinique de prostatite, cystite, pyélonéphrite est ajoutée.

Tumeur maligne de la prostate

Souvent détecté chez les hommes atteints de prostatite à long terme, d'adénome, de maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire. Les facteurs de risque peuvent inclure: déséquilibre hormonal, prédisposition héréditaire, croissance progressive de l'adénome, vieillesse.

Les premiers symptômes du cancer sont:

  • envies fréquentes d'uriner avec une faible puissance de jet, interruption;
  • détection des globules rouges dans l'urine et le sperme;
  • douleur dans le périnée.

Les symptômes tardifs accompagnent souvent les métastases cancéreuses vers les organes voisins et distants: douleur dans la colonne vertébrale, le fémur, le bassin, une faiblesse sévère, une perte de poids, des douleurs de couture dans la poitrine.

Vésiculite

L'inflammation est localisée dans les vésicules séminales. En plus de la douleur, elle s'accompagne d'une violation des fonctions sexuelles. La douleur principale est dans la région inguinale des deux côtés, se maintient constamment, donne au sacrum. Il se transforme en une douleur tirante et s'intensifie avec une vessie pleine, un acte de défécation, dans le contexte d'une érection.

Signes supplémentaires: fièvre, maux de tête avec malaise général, trouble de la miction (retard, augmentation de la fréquence, douleur). Dans l'analyse des spermatozoïdes, des écoulements purulents, le sang est détecté.

Torsion du cordon spermatique

Provoque un changement aigu de la position testiculaire. Formé en raison de la contraction involontaire du muscle soutenant le testicule. Affecte principalement les garçons dans l'enfance, car ils n'ont toujours pas de fixation testiculaire suffisante et le cordon spermatique est relativement long.

Elle se manifeste cliniquement par une douleur aiguë dans le bas-ventre, dans le scrotum, dans l'aine. La douleur s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, de vomissements et de rétention urinaire. À l'examen, une rougeur et un gonflement du scrotum sont révélés. La palpation dans les muscles du bas de l'abdomen est tendue, la douleur est pressée.

Orchite

Inflammation du testicule avec des appendices. Il se développe en cas d'infection par le sang, de blessures, de flux sanguin altéré. Les hommes souffrent de fortes douleurs dans le testicule, irradiant vers le périnée, l'aine et le bas du dos. Le testicule du côté affecté est agrandi, œdémateux, compacté, le scrotum environnant est rougi.

Douleur digestive

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut provoquer non seulement les boucles des petits et gros intestins situés ici, mais aussi les organes voisins en se propageant.

la maladie de Crohn

La cause est inconnue, mais la nature granulomateuse de l'inflammation a été étudiée. La pathologie se développe dans n'importe quelle partie de l'intestin, dans l'estomac. Elle affecte la paroi à travers, provoque des ulcères, des fissures, des cicatrices, des passages fistuleux entre les organes, des abcès suppuratifs. A un cours récurrent.

  • hérédité accablée;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • maladies infectieuses;
  • baisse de l'immunité.

Caractéristique du syndrome douloureux: un caractère d'éclatement constant dans le bas-ventre avec des dommages aux boucles intestinales inférieures, intensifié après avoir mangé, troubles. De plus, il y a: selles molles dix fois ou plus par jour, flatulences, perte d'appétit et de poids, nausées et vomissements, fièvre modérée, faiblesse.

Syndrome du côlon irritable

Il est considéré comme un trouble fonctionnel. La raison est associée à une réaction spéciale du corps au stress. Les prédispositions sont: le non-respect du régime alimentaire, de longues pauses fréquentes, un manque de fibres dans les aliments, une faible activité physique, des changements hormonaux, une dysbiose.

Le principal symptôme est une douleur spastique sévère le long des intestins, des selles dérangées se manifestent par une diarrhée ou une constipation prolongée. L'abdomen est constamment gonflé. Les patients sont préoccupés par la sensation d'un intestin plein..

Appendicite

Maladie paroxystique associée à une inflammation de l'appendice. Elle peut être causée par:

  • constipation prolongée;
  • maladies chroniques des organes abdominaux avec des adhérences cicatricielles et la formation d'appendices de l'appendice;
  • certaines maladies infectieuses (fièvre typhoïde, tuberculose);
  • traumatisme à l'abdomen;
  • structure anormale du processus;
  • blocage de la production d'aliments bruts (graines, noix).

La douleur survient d'abord dans l'estomac, accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements. Après 2-3 heures, la douleur passe dans la région iliaque droite et s'intensifie. Une irradiation est observée dans le dos, l'anus, vers le haut. Le patient souffre de diarrhée ou de constipation. Les muscles abdominaux sont localement tendus..

Colite ulcéreuse non spécifique

Une maladie floue du gros intestin s'accompagne de lésions de la muqueuse. Les facteurs prédisposants sont: l'hérédité, l'intoxication à la nicotine, l'exposition à des agents antibactériens, une faible immunité. Les douleurs sont à l'étroit, pire après avoir mangé.

Le patient a:

  • selles molles fréquentes avec un mélange de pus, de mucus et de sang;
  • saignement intestinal;
  • la température augmente;
  • perte d'appétit et de poids;
  • faiblesse croissante.

Diverticulose

La pathologie est caractérisée par la formation de protubérances sacculaires à partir de la paroi intestinale. Facteurs de risque: manque d'eau et de fibres dans l'alimentation, faible activité physique, surcharge pondérale, tendance à la constipation, anomalies du développement, altération de la circulation intestinale, perte de tonus de la paroi à un âge avancé. La douleur spastique dans le bas-ventre à gauche se produit avec une inflammation des diverticules. Le tableau clinique de l'obstruction intestinale se développe.

Hernie inguinale

Formé dans un tendon faible de la paroi musculaire. Ici, les boucles intestinales font saillie dans la porte herniaire. La maladie est provoquée par l'haltérophilie, l'obésité, la constipation, l'ascite..

Tout d'abord, le patient éprouve une sensation de picotement sur le site de la porte de la hernie. Il apprend ensuite à corriger indépendamment le "sac" tombé. La complication la plus grave est une atteinte: la section intestinale tombe, mais l'anneau herniaire se contracte et ne permet pas de retourner à l'endroit. Il y a une douleur aiguë dans l'aine au site de la hernie, des vomissements, de la constipation.

Cancer du colon

L'éducation affecte le plus souvent le sigmoïde et le rectum. Les raisons peuvent être considérées comme l'une des maladies et des troubles alimentaires ci-dessus. L'important est que le cancer n'apparaisse pas à un stade précoce. Avec une croissance tumorale observée:

  • douleur sourde constante dans la région iliaque gauche et sur le côté;
  • constipation
  • flatulence;
  • fièvre;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • blanchiment du patient.

Comment le traitement est-il prescrit??

Toutes les méthodes de traitement nécessitent un diagnostic initial. L'examen utilise des moyens de laboratoire et techniques possibles. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques jusqu'à ce que la cause de la douleur soit clarifiée. Vous devriez essayer d'utiliser des médicaments antispasmodiques.

Peut-être qu'aucun médicament n'est nécessaire du tout. Par exemple, lors de la détection d'une hernie, il est recommandé de mettre un pansement spécial le matin au lit pour soutenir la paroi abdominale. Chaque maladie nécessitera son propre régime alimentaire, le rejet des aliments gras et épicés. En l'absence de données sur la tumeur, le médecin prescrit des procédures physiothérapeutiques, recommande de l'eau minérale.

Si un homme se fait opérer, vous devriez consulter des spécialistes expérimentés et prendre une décision. La diversité des douleurs dans le bas-ventre chez l'homme ne permet pas de poser rapidement un diagnostic. Un choix de traitement raisonnable est nécessaire. Les cas de retard et d'échec menacent la vie.

Douleur dans le bas-ventre du côté droit d'un homme: toutes causes, traitement

Le corps masculin est à bien des égards plus simple que le corps féminin - il n'est pas soumis à des influences hormonales cycliques et graves, et les organes internes qui pourraient être à l'origine de sensations désagréables sont beaucoup plus petits. En revanche, chez l'homme, la douleur dans le bas-ventre à droite est souvent provoquée par des problèmes andrologiques.

Dans de nombreux cas, chez l'homme, l'estomac en bas à droite fait mal en raison de la pathologie du tube digestif. Plus rarement, les «maladies purement masculines» deviennent la cause de l'inconfort, car il n'y a tout simplement pas d'organes reproducteurs dans la région anatomique considérée..

Dessin et douleur douloureuse dans le bas-ventre à droite chez l'homme

Nous allons commencer la discussion sur un sujet aussi sérieux en examinant les causes de l'inconfort dans la région iliaque droite d'un caractère tirant et douloureux. En règle générale, ce symptôme indique une inflammation chronique des organes abdominaux, mais il peut y avoir des exceptions..

Une douleur sourde et tiraillante dans le bas de l'abdomen à droite chez l'homme peut être causée par:

  • Problèmes avec le côlon;
  • Pathologie de l'appendice;
  • Hernie inguinale;
  • Commissures de la cavité abdominale;
  • Problèmes urologiques.

Malgré la simplicité de la structure du côlon, plusieurs dizaines de maladies de cet organe sont connues, qui se manifestent par des douleurs douloureuses dans l'abdomen inférieur droit chez l'homme. Parmi eux, les plus importants sont:

  • L'iléite terminale, ou maladie de Crohn, est une pathologie auto-immune avec des dommages à l'ensemble du tractus gastro-intestinal, mais principalement au petit et au gros intestin. Il se caractérise par la formation d'ulcères et de fissures dans la muqueuse intestinale, des troubles des selles avec des impuretés de sang et de pus. Typiquement, la formation de fistules entre les boucles des intestins, à la suite de quoi elles sont soudées en conglomérats uniques, définis comme un compactage dans la cavité abdominale.
  • La colite ulcéreuse est une autre maladie intestinale auto-immune, cependant, contrairement à la maladie de Crohn, le processus pathologique commence généralement à la fin - d'abord le rectum et l'anus sont affectés, puis toutes les autres parties du côlon sont affectées. La symptomatologie de cette maladie est à peu près la même, mais avec elle, les fistules ne se forment pas - au lieu d'elles, des perforations ou des défauts de la paroi intestinale se produisent souvent, en raison desquels une péritonite se développe.
  • Tumeur du caecum. Une tumeur doit être suspectée si un homme détermine un néoplasme arrondi dans l'abdomen inférieur droit, alors qu'il y a une diminution de l'appétit, une perte de poids et un changement de selles avec un mélange de sang et de pus.
  • Pseudotuberculose. Il s'agit d'une maladie infectieuse causée par la bactérie Yersinia. Elle se caractérise par une variété de manifestations cliniques: douleur dans l'abdomen inférieur droit, selles molles, appendicite, inflammation des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, éruption cutanée, arthrite et bien d'autres.

Cependant, une dysbiose banale (par exemple, après la prise d'antibiotiques) peut également être à l'origine d'une gêne abdominale..

Maladies de l'appendice

Chez les hommes, des douleurs douloureuses et sourdes dans la cavité abdominale inférieure droite peuvent être dues à des pathologies de l'appendice. Il s'agit non seulement d'une appendicite aiguë, mais aussi d'un certain nombre d'autres maladies graves nécessitant un traitement intensif et complexe.

Parmi eux, il convient de noter le carcinoïde - une tumeur maligne de l'appendice qui se développe à partir de cellules neuroendocrines spéciales. En plus des sensations de tiraillement et sourdes dans la région iliaque droite, elle se manifeste:

  • Sensation de chaleur et de «marées» sur le visage;
  • Difficulté à respirer et conditions ressemblant à des crises d'asthme bronchique;
  • Démangeaisons cutanées atroces;
  • Diarrhée aqueuse persistante;
  • Nausées, vomissements fréquents;
  • Souvent, la douleur se propage dans tout l'abdomen et ressemble à celle des infections intestinales;
  • Palpitations cardiaques avec une pression artérielle basse;
  • Croissance intensive du tissu conjonctif (fibrose) dans la fibre de l'espace rétropéritonéal, le mésentère de l'intestin grêle et l'endocarde du cœur.

Le développement de ces symptômes est dû au fait qu'une tumeur carcinoïde sécrète une large gamme de substances biologiquement actives, telles que la sérotonine, la bradykinine, l'histamine, les prostaglandines et bien d'autres. Le seul traitement est chirurgical.

Hernie abdominale

Chez les hommes, les hernies sont beaucoup plus fréquentes que chez les femmes, car leur formation nécessite une augmentation régulière de la pression intra-abdominale, qui survient notamment lors d'efforts physiques. Un autre facteur prédisposant à l'apparition d'une hernie est la faiblesse musculaire de l'appareil abdominal ou ligamentaire.

Le plus souvent, les hommes ont des hernies inguinales. Ils sont situés au bas de l'abdomen à droite et à gauche le long de la ligne qui se forme lorsque la jambe est pliée dans l'articulation de la hanche. Ici passe le canal inguinal - une structure anatomique importante reliant la cavité abdominale au scrotum. Au cours du développement fœtal, les testicules descendent le long de celui-ci, et chez un adulte, le cordon spermatique passe ici.

Une hernie inguinale peut être située dans tout le canal inguinal, mais dans les cas difficiles, elle se prolonge dans le scrotum. Dans ce cas, ils parlent de hernie inguinale-scrotale. Cliniquement, elle ne se manifeste d'aucune façon, à l'exception des sensations de traction dans le bas-ventre à droite lors d'efforts physiques, de toux et d'éternuements. C'est à ce stade que l'opération doit être effectuée - les bandages et les bandages dans cette affaire ne sont pas des aides.

Cet état de choses persiste jusqu'au moment où la porte de la hernie devient trop étroite pour le contenu herniaire. Il peut s'agir de boucles intestinales, d'omentum et même de la vessie. Il y a une violation de la hernie, qui se manifeste:

  • Une forte douleur aiguë dans l'abdomen inférieur droit (si la saillie est située ici);
  • Rougeur de la peau sur la hernie;
  • Douleur sévère en touchant la saillie;
  • La nausée
  • Fièvre;
  • Selles retardées en raison d'une obstruction intestinale (si l'intestin est pincé);
  • Troubles urinaires aigus (si la vessie est pincée).

Une hernie contenue est une maladie terrible qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Il est strictement interdit de corriger indépendamment une telle saillie, car dans 100% des cas, cela se terminera par une péritonite.

Maladie adhésive

Des adhérences se forment après une chirurgie abdominale ou une péritonite. Ce sont des adhérences denses entre les organes internes, qui ne devraient normalement pas l'être. En conséquence, la mobilité intestinale est altérée, ce qui chez les hommes se manifeste cliniquement par des coliques périodiques et des contractions dans le bas-ventre.

Les maladies adhésives sont difficiles à traiter, car elles ont tendance à survenir après chaque intervention sur les organes abdominaux. En d'autres termes, les opérations de dissection d'adhésion aboutissent souvent à la formation de nouvelles adhérences encore plus denses. Cela nécessite les compétences élevées du chirurgien, un équipement moderne et un soutien médicamenteux compétent pour soulager la douleur..

Maladies du système génito-urinaire

Enfin, la cause de sensations sourdes dans le bas de l'abdomen du côté droit chez l'homme peut être des problèmes avec le système génito-urinaire, en particulier à l'âge moyen et plus âgé. Ceux-ci inclus:

  • Urolithiase;
  • Prostatite aiguë et chronique;
  • BPH;
  • Pathologie de la vessie, y compris les tumeurs.

L'urrolithiase peut se produire sous forme d'attaques de coliques rénales et de douleurs tiraillantes dans le bas du dos et le bas de l'abdomen. Les tremblements, beaucoup d'activité physique et même des erreurs dans le régime alimentaire peuvent devenir un provocateur d'une attaque.

Les symptômes de la prostatite chronique sont une gêne dans le périnée (parfois dans les régions iliaques droite ou gauche), une diminution du désir sexuel, l'impuissance, la dysfonction érectile et autres. À un âge plus avancé, ces manifestations sont souvent associées à des symptômes d'adénome de la prostate - difficulté à uriner et miction nocturne.

Douleur aiguë et aiguë dans le bas-ventre à droite chez l'homme

Le plus souvent, la cause d'une douleur intense dans l'abdomen inférieur droit chez l'homme est une appendicite aiguë. Les symptômes suivants en sont typiques:

  • Les sensations de douleur surviennent d'abord dans la région du nombril, puis dans un délai de 1 à 3 heures, se déplacent vers la région iliaque droite;
  • La température corporelle augmente (généralement jusqu'à 37,5-38 degrés);
  • En palpant, l'estomac est dur; si après une immersion profonde de la main, elle est fortement relâchée, la douleur s'intensifie;
  • Il n'est pas commode de se coucher sur le côté gauche, car l'appendice enflammé se déplace et s'étire ainsi;
  • La douleur augmente si vous demandez au patient de sauter sur place;
  • Nausées possibles, ainsi que vomissements uniques et selles molles.

L'appendicite est une situation dans laquelle un homme doit être hospitalisé et opéré sans faute. Bien que la taille de l'appendice soit extrêmement petite (sa longueur est inférieure au petit doigt de la main, et son épaisseur est 2 fois inférieure à celle d'un crayon), son inflammation peut entraîner de très graves complications.

Donc, si un homme a une douleur lancinante insupportable dans le bas de l'abdomen du côté droit, alors, très probablement, l'appendice enflammé est rempli de pus et est prêt à éclater, ce qu'on appelle l'appendicite phlegmoneuse.

Options pour l'emplacement de l'annexe

Si après cela, la douleur a soudainement diminué, alors c'est une autre raison de composer le numéro d'urgence le plus tôt possible - le processus inflammatoire a atteint un tel niveau que l'appendice ainsi que les terminaisons nerveuses sensibles sont morts et qu'une appendicite gangreneuse s'est développée..

L'appendice est retiré à la fois ouvert et laparoscopique (par de petites piqûres sur l'abdomen). Quelques heures après l'opération, les patients peuvent marcher et après quelques jours, ils sont rentrés chez eux. Les complications postopératoires sont extrêmement rares, et seulement dans les cas avancés d'appendicite.

L'urolithiase est une autre cause possible de douleur aiguë dans le bas-ventre à droite chez l'homme. Dans ce cas, la douleur donne souvent au bas du dos et au scrotum, et elle est si intense que le patient grimpe littéralement sur le mur. Les premiers soins pour de telles coliques rénales sont des antispasmodiques myotropes (par exemple, No-shpa ou papavérine), ainsi qu'un coussin chauffant chaud (mais seulement si la douleur est vraiment causée par une pierre).

Il existe d'autres causes d'inconfort plus rares dans la région iliaque droite. Si vous avez des doutes sur votre état de santé, consultez un médecin - cela vous fera gagner du temps, des nerfs et de la force, et évitera de graves complications.