Principal

Hydronéphrose

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite

Les piscines urbaines modernes sont équipées de systèmes de purification spéciaux. Ce processus implique la filtration et la chloration de l'eau pour empêcher le développement de bactéries. Bien que cela réduise le risque d'infection par la cystite ou son exacerbation, il existe quelques règles simples, observant qu'une femme peut se protéger contre des problèmes délicats.

La natation est un sport utile vraiment universel. Il peut être pratiqué par des enfants, des adultes, des hommes et des femmes. Quelqu'un nage pour soulager le stress après une journée de travail, quelqu'un - pour maintenir une silhouette belle et tonique. Cependant, les médecins, répondant à la question de savoir s'il est possible de nager avec une cystite ou une pyélonéphrite, disent que cela n'est pas recommandé. Et il y a 3 bonnes raisons à cela..

Les bienfaits de la natation

Les médecins sont invités à visiter la piscine pour plusieurs raisons:

  1. Les mouvements actifs du corps améliorent l'état du système cardiovasculaire.
  2. La natation vous permet de former une belle silhouette.
  3. L'environnement aquatique a un effet bénéfique sur le système nerveux, c'est-à-dire qu'une personne se débarrasse du stress de la vie quotidienne.

Les gens de tout âge et de tout sexe peuvent aller à la piscine. De plus, la période de l'année et les conditions de température de l'environnement extérieur n'affectent en rien l'état de l'eau et les émotions qui en résultent. Enfin, de cette façon, certaines personnes compensent l'absence de mer ou de rivière à proximité: des complexes sportifs sont présents dans presque toutes les villes.

Symptômes cliniques de l'inflammation

Si vous ne respectez pas les recommandations générales concernant les procédures de prise d'eau, après un certain temps, une inflammation du système génito-urinaire peut se développer, accompagnée de symptômes primaires. Une personne commence à ressentir une douleur dans le bas de l'abdomen, il y a une fausse sensation de satiété de l'urine de la vessie. Les signes cliniques de maladie se manifestent de différentes manières. Malgré les manifestations douloureuses de la maladie qui dérangent la personne pendant longtemps, les symptômes peuvent disparaître en quelques jours. La cystite peut continuer à se développer, même si le traitement a été effectué correctement. Les parois de la vessie s'enflamment et gonflent. Cette condition est caractérisée par une douleur intense qui se produit à la fin du processus de vidange d'urine. Des sensations douloureuses apparaissent lorsque le sphincter commence à se contracter intensément. Au stade aigu, la douleur commence à sonner constamment.

À propos de la cystite

La cystite est une maladie de la vessie. Les hommes et les femmes y sont exposés, mais ces derniers présentent un risque d'acquisition plus élevé. Il existe de nombreuses variétés de la maladie (le plus souvent aiguë; en l'absence d'intervention médicamenteuse, elle peut se développer en une maladie chronique), mais elle peut être facilement reconnue par plusieurs signes communs:

  • douleurs douloureuses dans le bas-ventre;
  • mictions fréquentes (il peut y avoir plus de 20 envies par jour);
  • sensation de vidange incomplète;
  • décoloration de l'urine;
  • la production d'urine s'accompagne d'une douleur perçante.

Dans le complexe, vous pouvez vous sentir mal, augmenter la température corporelle, diminuer l'appétit et augmenter la transpiration. Si l'un des symptômes est détecté, nous vous recommandons fortement de contacter un établissement médical pour un examen (microscopie urinaire et échographie pour détecter la cystite).

Diagnostique

Étant donné que la principale cause de cystite est un facteur bactérien, la base des mesures de diagnostic sont les tests bactériologiques d'urine. La culture bactériologique est la plus informative. Elle est réalisée dans le but d'identifier la microflore pathogène et d'effectuer des tests de sensibilité aux agents antibactériens de différents groupes. La deuxième étude bactériologique est la microscopie urinaire. Il vous permet d'identifier uniquement les bactéries visuellement, mais cela dépend du facteur humain, car l'assistant de laboratoire peut ne pas remarquer l'agent pathogène, ou il peut être incorrect de déterminer son appartenance à un groupe. En plus de ces tests, il est nécessaire d'effectuer des tests cliniques généraux d'urine et de sang, qui aideront à déterminer le degré de dommages et l'état général du corps. Un autre examen important est une échographie. Un examen échographique de la vessie et des organes pelviens est effectué afin de déterminer la localisation de l'inflammation, sa zone et la probabilité de propagation à d'autres organes. Le plus souvent, une échographie est réalisée à travers la paroi abdominale, mais dans certains cas, l'utilisation d'un capteur vaginal ou rectal est indiquée.

Causes d'occurrence

La maladie apparaît en raison de:

  1. Hypothermie pelvienne.
  2. Immunité affaiblie.
  3. Mode de vie sédentaire.
  4. Consommation fréquente d'aliments gras lentement digérés par l'organisme.
  5. Manque ou manque d'hygiène intime.
  6. Vie sexuelle mouvementée.
  7. Manque de vitamines.
  8. Trouble hormonal.
  9. La présence de maladies à caractère vénérien ou gynécologique.
  10. Présence d'agents pathogènes dans le corps.
  11. Caractéristiques de la structure sexuelle chez les femmes.

Traitement et prévention

Le traitement médicamenteux consiste à prendre:

  • complexes de vitamines;
  • les antibiotiques;
  • diurétiques;
  • anti-inflammatoires.

L'usage de drogues conduit à l'épuisement. Par conséquent, il est recommandé de renforcer la thérapie officielle par des actions de base visant à améliorer la santé..

Les médecins ont approuvé les mesures suivantes, qui peuvent prévenir l'apparition et le développement de la maladie, ainsi que résister efficacement et rapidement à la cystite:

  1. Une alimentation rationnelle - une bonne nutrition - est l'une des pierres angulaires de la santé humaine. Sa violation entraîne de nombreux effets néfastes. Préférez les aliments frits et poivrés aux produits laitiers, légumes, fruits, baies, céréales, soupes, poisson bouilli et produits qui n'ont pas subi de traitement thermique (noix brutes, graines de tournesol et lin). Minimisez l'apport en sucre. Buvez plus de toxines de votre corps.
  2. Respect de l'hygiène - tout d'abord, il vous permettra de vous protéger contre un certain nombre de maladies urologiques. Deuxièmement, dans une société culturelle, il est tout simplement habituel de surveiller la pureté de son propre corps.
  3. L'utilisation de contraceptifs pendant les rapports sexuels. Cet élément est particulièrement important s'il n'y a pas de confiance dans le partenaire. Le préservatif réduit considérablement le risque de cystite.
  4. Les situations stressantes sont un pendule déstabilisateur. De son balancement, l'humeur empire sensiblement, la glycémie augmente et un malaise apparaît. Il faut, autant que possible, éviter tout gaspillage d'énergie, se détendre à l'aide de la musique classique et du yoga.
  5. Un style de vie sportif n'a jamais été nocif. Une éducation physique systématique, une gymnastique légère le matin et le soir conduiront au fait que le corps deviendra plus résistant aux bactéries et aux germes.
  6. Suivi de la température. Une forte chaleur ou du gel sont clairement des facteurs négatifs. Essayez toujours de vous habiller pour la saison.

Ne vous privez pas des joies de la vie

Si vous êtes confronté à une cystite, ce n'est pas une raison pour perdre les joies de la vie. La natation est très utile pour les femmes car elle permet de maintenir facilement le corps en bonne forme, c'est un excellent moyen de soulager le stress et d'améliorer la santé.

Refuser complètement de nager dans la piscine ou en mer avec une pyélonéphrite ou une cystite n'en vaut pas la peine. Il vous suffit de suivre des règles simples pour maintenir votre santé:

  • ne nagez pas longtemps;
  • prendre une douche chaude immédiatement;
  • changer de vêtements;
  • observer les règles d'hygiène;
  • ne restez pas longtemps dans un bain chaud;
  • ne nagez pas dans l'eau froide;
  • éviter les piscines chlorées;
  • choisissez soigneusement une piscine.

Le respect de ces règles vous aidera à vous protéger contre la cystite et contre vous-même, l'enfant et les autres.

Conseils de grand-mère

Avant d'adopter activement des méthodes alternatives, consultez un médecin.

Faire face efficacement à la cystite permettra aux tisanes:

  • 2 cuillères à soupe. l millefeuille sont placés dans de l'eau chaude (200 ml). Gardez-les à feu doux pendant environ 20 minutes, puis retirez du poêle et insistez pendant une demi-heure. À la fin, filtrer et prendre par voie orale trois fois par jour après les repas, une cuillère à soupe.
  • L'écorce de Rowan (150 grammes) est bouillie dans un litre d'eau pendant 10 minutes. Le thé doit être consommé chaud. Ajoutez en plus une demi-cuillère à soupe de miel.
  • Broyer les racines séchées d'églantier avec un couteau. Versez 2 cuillères à soupe dans un demi-litre d'eau chaude. l Porter l'eau à ébullition, puis attendre 15 minutes. Lorsque le produit a refroidi, passer au tamis et boire 100 ml quatre fois par jour peu de temps avant les repas.
  • Prenez 1 cuillère à soupe. l feuilles sèches de busserole et d'airelle rouge. Broyez-les en poudre et versez 400 ml d'eau distillée. Mettez un bain de vapeur pendant 40 minutes. Cool, débarrassez-vous des petites litières et consommez une décoction deux fois par jour avant les repas en tasse.
  • Mélangez les feuilles de fraises des bois et l'argousier. Une cuillère à soupe d'herbes est versée dans un verre d'eau bouillante. Ensuite, la boisson est infusée pendant 30 minutes. Après décantation, prenez un verre une demi-heure avant les repas trois fois par jour.
  • L'écorce de chêne résiste parfaitement aux mictions fréquentes. Versez un gramme d'écorce dans 200 ml d'eau bouillante et laissez mijoter un quart d'heure à feu doux. Insister 30 minutes, filtrer et boire trois cuillères à soupe une cuillère à soupe chacune.

Bain chaud

Un bain chaud aggravera les choses. Une température élevée soulagera les spasmes des parois musculaires et le bien-être du patient s'améliorera considérablement, mais il ne faut pas oublier qu'une température élevée favorise une circulation sanguine accrue dans les organes pelviens en position assise ou couchée, une reproduction rapide et la propagation d'agents infectieux dans le système urinaire, une implication dans le processus pathologique les reins. Les bains chauds et les saunas améliorent le bien-être des femmes, mais après un certain temps, la douleur revient avec une plus grande force en raison d'une augmentation du développement du processus inflammatoire.

Lors du bain, il est important de surveiller la température, qui ne doit pas être supérieure à 37,5 degrés

Avec la cystite, vous pouvez faire des bains de pieds, sessiles et allongés.

Pied. Dans ce cas, la fièvre est autorisée, car la circulation sanguine dans les membres inférieurs et les organes pelviens s'améliore, mais il n'y a pas de propagation de l'infection par le système urinaire. Des substances supplémentaires sont utilisées à cet effet, par exemple: la poudre de moutarde pour améliorer la circulation sanguine. Recueillez jusqu'à dix litres d'eau en ajoutant des mélanges spéciaux.

  1. La camomille peut être utilisée pour ajouter à l'eau, en versant 3-4 cuillères à soupe de fleurs avec un litre d'eau bouillante, qui doit être infusée.
  2. Combinez plusieurs herbes pour préparer les frais. Les herbes les plus courantes dans le traitement de la cystite sont la camomille, le millepertuis, la prêle, l'aneth, l'achillée millefeuille, les oreilles d'ours, les airelles rouges. Mélanger ces herbes, cuire les décoctions et ajouter à un bol d'eau.
  3. Le lait chaud, chauffé à 40 degrés, est versé dans un bol et assis jusqu'à ce que le lait ait refroidi.

La durée de la procédure peut aller jusqu'à vingt minutes, puis vous devez essuyer vos pieds, les mettre à la chaleur sèche, par exemple, mettre des chaussettes chaudes.

Avec la cystite, les bains de pieds bénéficieront

Sédentaire. De manière caractéristique, le corps n'est pas complètement immergé dans l'eau, 20 à 30 litres d'eau sont collectés. Pas tout le corps est immergé, mais seulement la partie inférieure, la partie supérieure doit être chaude!

Couché. Il vaut mieux les éviter, ne vous prélassez que sur prescription de votre médecin. Chez les femmes, de telles procédures sont particulièrement dangereuses en raison de la proximité anatomique de l'urètre et du vagin..

Il est agréable et utile de se prélasser avec des branches et des cônes de conifères, qui doivent d'abord être soigneusement traités, puis faire bouillir dans une casserole et ajouter à l'eau. Les aiguilles de l'eau chaude deviennent molles et ne piquent pas, alors n'ayez pas peur qu'elles ne pénètrent dans l'eau.

Les plantes contiennent différentes substances:

  1. Des vitamines.
  2. Oligo-éléments.
  3. Phytoncides - substances produites par les plantes qui détruisent les micro-organismes.
  4. Tanins.
  5. Flavonoïdes.

Pour un plus grand bénéfice, le bain peut être pris avec l'ajout de plantes médicinales.

La piscine est-elle dangereuse?

La cystite et la piscine sont deux choses inextricablement liées. Nager dans un tel lieu public est toujours dangereux, et c'est pourquoi.

Il est impossible de dire sans équivoque laquelle de ces personnes a une maladie particulière, considérée en particulier. La probabilité d'infection augmente plusieurs fois, surtout si un montant étrangement faible est requis pour un abonnement.

Habituellement, les problèmes d'hygiène dans de tels endroits laissent beaucoup à désirer. Dans le but d'économiser de l'argent, les personnes chargées de garder la piscine propre gardent les yeux fermés sur la poussière, la filtration de l'eau et d'autres nuances. D'où la maladie.

Des dangers doivent également être attendus des enfants. Il n'est pas difficile pour un enfant de faire face à un petit besoin en train de nager. Le nombre de visiteurs est presque toujours important et même les adultes peuvent excréter l'urine sans hésitation. L'infection pénètre dans le corps. Il est clair que la cystite dans la piscine est assez simple.

La forme aiguë de la maladie met fin à tous les voyages de natation. Les micro-organismes dans l'eau peuvent aggraver l'état d'une personne. Encore une fois, vous pouvez vous-même devenir une source de maladie. Il est préférable de reporter cela et, pendant une certaine période, préférez les bains chauds..

La situation inverse n'est pas exclue. Lorsque la fréquentation des piscines augmente à plusieurs reprises, les travailleurs effectuent des procédures de filtration et de désinfection améliorées de l'eau. Le premier d'entre eux n'est pas au moins légèrement dangereux pour les humains: les filtres fonctionnent à pleine capacité, donc l'espace est nettoyé des débris et devient propre.

Pour lutter contre les bactéries et germes pathogènes, la chloration est effectuée. La destruction des parasites nuisibles par la désinfection peut affecter la santé des visiteurs.

Le chlore en cas d'exposition prolongée à l'homme provoque:

  1. Maladie respiratoire.
  2. Maladies des organes internes - la peau se ramollit dans le milieu aquatique, de sorte que les toxines pénètrent facilement, causant d'énormes dommages.
  3. Irritation des yeux et de la peau.
  4. Exacerbation de la cystite - la membrane muqueuse des organes génitaux est mal protégée dans de telles conditions, de sorte que la forme aiguë de la maladie peut facilement devenir chronique.

Le patient ne doit pas non plus porter une attention particulière à d'autres endroits, par exemple, les réservoirs. L'eau peut être trouble et froide, ce qui n'est pas souhaitable. La température minimale autorisée pour les patients atteints de cystite est de 30 ° C. Si vous avez l'intention de visiter la mer, le lac pour des exercices de natation, faites-le à vos risques et périls..

Vidéo: 5 façons de traiter la cystite à la maison.

Y a-t-il des contre-indications

Malgré la grande efficacité du traitement de la cystite avec des plateaux, cette méthode ne convient pas à tout le monde. Toute méthode de thérapie a des contre-indications correspondantes. La décision sur l'application des effets du liquide chaud sur le corps du patient est prise par le médecin. Pour ce faire, vous devez fournir au médecin toutes les informations nécessaires vous concernant. Les bains avec cystite ne sont pas recommandés dans les conditions suivantes:

Grossesse. Pendant le transport d'un enfant, les femmes sont strictement interdites aux procédures thermiques. Néoplasmes. La présence de tumeurs bénignes et malignes est une contre-indication sérieuse pour prendre des bains chauds. Les hémorroïdes. Le tissu enflammé est très sensible et la solution de traitement peut causer des dommages supplémentaires. Problèmes de tension artérielle. Des bains chauds peuvent aggraver la situation. Allergie

L'intolérance individuelle à certaines substances et préparations à base de plantes nécessite une approche prudente. N'utilisez pas de produits pouvant provoquer une réaction allergique.

Les processus inflammatoires affectant la muqueuse des tissus de la vessie entraînent des sensations douloureuses et d'autres symptômes désagréables. Les bains de guérison sont une méthode efficace de traitement alternatif, reconnue par la médecine moderne. Cependant, l'utilisation de l'action de solutions aqueuses chaudes pour la cystite n'est possible qu'après consultation avec votre médecin.

Conseils piscine

Comme on l'a découvert, la cystite après la piscine est une vraie fin de journée. Pour éviter de devenir à risque, tenez compte des recommandations ci-dessous:

Est-il possible de nager dans la piscine avec cystite

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite

Les médecins recommandent de nager pour maintenir le tonus du système cardiovasculaire. De plus, la natation soulage parfaitement le stress. En raison des conditions climatiques, la baignade en eau libre ne peut être autorisée qu'en été. Afin de ne pas vous priver du plaisir de nager, ceux qui souhaitent améliorer leur santé sont enregistrés dans la piscine. Les cours ont lieu toute l'année, vous pouvez faire du sport le week-end ou après le travail..

Après avoir identifié la pathologie au stade du traitement, beaucoup doutent qu'il vaut la peine d'arrêter de nager? N'est-il pas dangereux pour la santé de rester dans l'eau fraîche avec une maladie au stade aigu??

Il arrive que la maladie dépasse à plusieurs reprises une personne, même avec son rétablissement complet. Cela peut indiquer une prédisposition à elle. De plus, plusieurs facteurs peuvent provoquer une infection:

  • vie sexuelle intense,
  • constipation,
  • mauvaise nutrition,
  • immunité faible,
  • manque d'hygiène personnelle,
  • processus inflammatoires dans le corps,
  • porter des synthétiques,
  • hypothermie.

En cas de symptômes, vous devriez consulter un spécialiste, sinon la maladie peut faire face à des conséquences dangereuses.

Des moyens simples pour traiter des maladies complexes:

Une visite à la piscine a des effets positifs sur le corps. Le tonus musculaire est renforcé, le système cardiovasculaire et l'état général du corps s'améliorent.

Est-il donc possible de visiter la piscine avec cystite? Tout spécialiste interdira la visite de cet établissement, notamment au moment de l'exacerbation de la maladie, jusqu'à guérison complète. Il est recommandé de reporter les sorties à la piscine d'un mois et demi. Cette période est considérée comme la plus acceptable pour une cure complète. Ne négligez pas les conseils de spécialistes, car cela menace d'aggraver la santé.

Ceux qui souffrent d'une forme chronique doivent suivre certaines règles pour visiter la piscine:

  • La température de l'eau devrait se réchauffer jusqu'à 25 degrés.
  • Avant et après la baignade, vous devez visiter une douche avec du savon.
  • L'établissement doit être conforme à toutes les normes sanitaires..
  • Il n'est pas nécessaire d'être dans l'eau pendant longtemps, il vaut mieux faire des pauses.
  • Après le bain, il est nécessaire de changer de sous-vêtements humides.
  • Utiliser uniquement avec vos articles personnels et produits d'hygiène.
  • Vous ne pouvez pas vous baigner dans des eaux fermées en présence de processus infectieux dans le corps.

Le plus souvent, les femmes qui ont déjà reçu un diagnostic de cystite sont à risque. Pour éviter que cela ne se reproduise, vous devez prendre le respect des règles avec un sérieux particulier.

Ceux qui prétendent que vous pouvez aller à la piscine avec une cystite se trompent beaucoup. Après tout, avec une attitude aussi négligente, vous pouvez causer un préjudice irréparable à la santé.

Il y a plusieurs raisons à cela:

  • Hypothermie. Bien que l'eau de la piscine ait une température confortable, il n'est pas difficile de tomber malade en nageant. Ils attrapent une maladie lorsqu'ils sortent après avoir visité la piscine ou s'habillent trop longtemps dans un vestiaire frais.
  • Une réaction au chlore qui irrite la muqueuse, surtout chez les personnes allergiques. Les personnes intolérantes à cette substance, qui fait partie de nombreux désinfectants, doivent choisir des piscines sans chlore où l'eau est désinfectée au fluor..
  • Infection microbienne. Bien que l'eau des piscines soit chlorée, les baigneurs y laissent tellement d'urine qu'elle ne peut pas être décontaminée. La microflore pathogène pénètre dans les organes génitaux et de là, elle pénètre dans l'urètre et la vessie, provoquant une exacerbation de la maladie.

L'alcool, pénétrant dans le corps, est excrété par les reins avec l'urine et pénètre dans la vessie. L'alcool éthylique a un effet irritant sur les parois de l'organe, ce qui provoque une cystite. Surtout souvent, l'inflammation s'aggrave après avoir bu de la bière.

Des réactions inflammatoires se produisent dans la paroi de la vessie, ce qui rend cet organe vulnérable aux micro-organismes. L'effet provocateur de l'alcool était auparavant utilisé pour diagnostiquer une cystite lente causée par des MST..

Avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic, telles que la PCR, une réaction, l'alcool n'est plus utilisé comme substance provocatrice, mais avec la cystite chronique, son utilisation n'est pas souhaitable.

Cause et effet

Beaucoup de ceux qui pratiquent régulièrement la natation notent que la cystite se développe souvent après une visite régulière à la piscine. Les problèmes peuvent certainement être évités si les recommandations pour visiter la piscine sont correctement suivies..

Lors de la visite de la piscine, il est important d'éviter l'hypothermie afin d'éviter les maladies

Les causes suivantes du développement du processus inflammatoire ont été identifiées:

  • hypothermie;
  • réaction au chlore;
  • uriner dans l'eau.

L'hypothermie peut être gagnée pendant la saison froide. L'infection après avoir séjourné dans l'eau froide commence à se propager si vous ne laissez pas le corps se réchauffer et sécher. Ne sortez jamais dans l'air froid si vous ressentez des frissons.

L'eau d'un étang artificiel est désinfectée au chlore, ce qui peut irriter les organes génitaux externes. Pour les symptômes d'irritation, il est conseillé de consulter un spécialiste. Votre médecin peut planifier un examen pour déterminer si vous êtes allergique au chlore..

Le non-respect de l'hygiène lors de la visite de la piscine est lourd d'infection dans les organes génitaux

Souvent, la cause de l'infection du système urinaire après le bain est le non-respect des règles d'hygiène de base. Les médecins ne recommandent pas d'uriner dans l'eau pendant le bain, car la décharge d'urine s'accompagne d'un relâchement de l'urètre, qui commence à aspirer l'eau à proximité. Donc l'infection pénètre dans le corps.

Recommandations pour la cystite chronique

La natation gratuite est recommandée pour toutes les personnes, quel que soit leur âge. L'eau a un effet bénéfique sur le corps, augmentant la résistance infectieuse. Une visite des sentiers bleus sera très utile. L'activité physique contribue à la récupération, il vous suffit de suivre les recommandations suivantes:

  • Avant de visiter, vous devez utiliser du savon hygiénique.
  • Si des frissons surviennent, arrêtez immédiatement de faire de l'exercice..
  • Après le cours, vous devez prendre une douche chaude et essuyer avec une serviette.
  • Vous ne pouvez pas marcher avec la tête découverte jusqu'à ce que le corps soit chaud et sec.

Les médecins ne donnent pas toujours une réponse monosyllabique à la dangerosité de la baignade dans un réservoir réfrigéré pour les personnes en mauvaise santé. Il est clair que la natation dans des réservoirs fermés et ouverts est catégoriquement contre-indiquée pour toute maladie inflammatoire chronique au stade aigu. Il est interdit de nager avec toute pathologie du système urinaire. Il est inacceptable d'exposer un corps affaibli à un risque indu.

Prendre une douche après une piscine et s'essuyer réduira le risque de maladie

Lorsque la cystite se prolonge, tout facteur d'influence contribuant à son exacerbation doit être évité. Pendant la propagation de l'infection, le corps est particulièrement vulnérable, pour cette fois il vaut mieux s'abstenir de nager dans de l'eau fraîche. La forme chronique du processus inflammatoire est compliquée par des saignements de la muqueuse d'organe.

Pour éviter cela, dès les premiers symptômes de malaise, il est nécessaire de consulter un médecin. Lui seul peut déterminer correctement quel type d'agent pathogène a causé la maladie afin de prescrire un traitement efficace.

Un médecin doit être consulté au moindre soupçon de maladie.

Bien que le bain soit bon pour la santé, avec exacerbation de la cystite, il est préférable de ne pas le visiter. Le réchauffement de la vessie par la chaleur provoque un soulagement temporaire des symptômes, mais les manifestations de la maladie s'intensifient. En effet, une augmentation de la température stimule la multiplication des microbes pathogènes et la vasodilatation pendant les procédures de bain «stimule» l'inflammation.

Vous ne pouvez aller aux bains que lorsque les symptômes aigus de la maladie disparaissent tout en prenant des antibiotiques.

Symptômes cliniques de l'inflammation

Si vous ne respectez pas les recommandations générales concernant les procédures de prise d'eau, après un certain temps, une inflammation du système génito-urinaire peut se développer, accompagnée de symptômes primaires. Une personne commence à ressentir une douleur dans le bas de l'abdomen, il y a une fausse sensation de satiété de l'urine de la vessie. Les signes cliniques de mauvaise santé se manifestent de différentes manières..

Malgré les manifestations douloureuses de la maladie qui dérangent la personne pendant longtemps, les symptômes peuvent disparaître en quelques jours. La cystite peut continuer à se développer, même si le traitement a été effectué correctement. Les parois de la vessie s'enflamment et gonflent. Cette condition est caractérisée par une douleur intense qui se produit à la fin du processus de vidange d'urine. Des sensations douloureuses apparaissent lorsque le sphincter commence à se contracter intensément. Au stade aigu, la douleur commence à sonner constamment.

Cystite et sport - ce qui est possible et ce qui n'est pas possible avec la cystite

L'envie fréquente aux toilettes résultant d'une exacerbation de la maladie n'est pas le meilleur contexte pour l'entraînement sportif. Cependant, vous n’avez pas besoin de penser que vous devrez mettre fin au sport. Dans une période où il n'y a pas de manifestations aiguës de la maladie, un exercice modéré est bénéfique. Ils empêchent la stagnation dans la région pelvienne, augmentent le tonus corporel et éliminent les toxines.

Ne vous impliquez pas dans certains sports en raison du risque de stress accru, d'hypothermie, de compression de la vessie et de déshydratation:

  • natation et aquagym;
  • la musculation;
  • skis et patins;
  • promenades en traîneau depuis les montagnes;
  • haltérophilie et lutte;
  • cyclisme
  • courir sur une longue distance

Tous les autres sports ne sont pas contre-indiqués, mais les personnes atteintes de cystite chronique ne doivent pas être engagées de manière professionnelle. En cas de doute, vous devez prendre rendez-vous avec un urologue et consulter sur toute question. Ensuite, vous pouvez être sûr que les activités sportives bénéficieront.

À propos du médecin

Prenez rendez-vous avec le docteur en urologie andrologue de la plus haute catégorie - Andrey Klokov aujourd'hui. Nous ferons de notre mieux pour vous recevoir dans les plus brefs délais. La clinique Raduga est située dans le quartier Vyborg de Saint-Pétersbourg, à quelques minutes à pied des stations de métro Ozerki, Prospekt Prosvescheniya et Parnas. Voir plan.

Consultation urologue - 1000 rub.

Mesures préventives

Pour éviter l'infection dans le corps, vous devez suivre des règles simples:

  • Visitez les installations de baignade qui nécessitent un certificat sanitaire. Dans ce cas, vous serez sûr qu'il n'y a pas de personne infectée à proximité..
  • Avant de vous baigner, vous devez vous laver avec des produits d'hygiène spéciaux; après la baignade, prenez une douche chaude.
  • Après une douche, essuyez-vous et changez de vêtements secs. Vous ne pouvez pas sortir immédiatement. Le corps doit refroidir à une température normale.
  • Ne pas avaler d'eau ni uriner en nageant. Si vous visitez la piscine avec un enfant, parlez-lui des règles de conduite.
  • Consulter un spécialiste et déterminer le temps maximum passé dans l'eau et l'activité physique autorisée.

Le respect de ces mesures préventives protégera contre l'apparition ou l'aggravation de maladies inflammatoires..

★ Le médecin m'a interdit d'aller à la piscine. 8 cas où la piscine est contre-indiquée.

L'urètre court chez les femmes est situé près de l'anus, une source potentielle de bactéries, de sorte qu'elles souffrent souvent de cystite. Pour prévenir l'infection, il est conseillé de respecter les règles suivantes lors des procédures à l'eau:

  • Les bains froids doivent être évités..
  • Avant et après avoir visité les sentiers bleus, vous devez utiliser la douche.
  • Vous ne pouvez pas aller à la piscine, qui ne nécessite pas de certificat d'un médecin.
  • Il est contre-indiqué de nager dans un réservoir fermé pour toute maladie infectieuse.
  • Avant et après les procédures d'eau, les normes d'hygiène doivent être respectées..
  • Il est conseillé de limiter le temps passé dans l'eau à 5-7 minutes.

Les femmes à risque sont celles qui, au moins une fois, ont souffert de cystite. La rechute est plus probable avec l'hypothermie statistique causée par l'eau froide. Les frissons associés au gel conduisent inévitablement au fait que les défenses de l'organisme provoquent un dysfonctionnement. Un maillot de bain mouillé en matière synthétique est un excellent moyen pour la croissance des bactéries. Une exposition prolongée à des vêtements mouillés peut provoquer une cystite..

Pour éviter le développement de la maladie, les basses températures de l'eau doivent être évitées.

L'eau salée a un effet néfaste sur les organes génitaux externes. Coulant vers l'intérieur, il irrite la membrane muqueuse de l'urètre, réduisant sa résistance aux bactéries. Pour éviter cela, il est recommandé de toujours rincer tout sel restant sous la douche..

Comment vous protéger contre l'infection

Lors d'une exacerbation d'une infection des voies urinaires, il est préférable d'abandonner complètement les procédures de bain et d'eau. Cependant, cela ne signifie pas que désormais le plaisir de nager est interdit. Après l'achèvement des procédures de traitement, un certain temps devrait s'écouler avant que le corps ne se renforce et reprenne de la force. Avant de reprendre la natation, vous devez consulter un médecin afin qu'il vous prescrive des médicaments qui fonctionnent comme un vaccin contre la cystite. Cela aidera à prévenir la propagation de l'infection..

Ne sous-estimez pas les avantages de traîner dans l'eau. Les traitements à l'eau conviennent aux personnes de tout âge. Les structures hydrauliques modernes sont équipées de tout le nécessaire et sont totalement sans danger pour la santé. Il est important de suivre uniquement des règles simples et des recommandations générales, afin de ne pas causer accidentellement des dommages irréparables à votre santé.

Quels sports puis-je faire avec la cystite, la physiothérapie d'exercice

Est-il possible pour les femmes de visiter la piscine avec cystite et est-ce dangereux?

La natation est bonne pour le cœur et les vaisseaux sanguins, c'est une excellente occasion de soulager le stress. Si la piscine dans la cystite aiguë est contre-indiquée, alors en rémission, les médecins ne sont pas aussi catégoriques. Néanmoins, il est important de prendre en compte les risques lors de la visite des piscines publiques et de suivre les recommandations qui les minimiseront..

Contre-indications

Dans la question de savoir s'il est possible d'aller à la piscine avec une cystite chronique, le stade de la maladie joue un rôle décisif. Pendant la période d'exacerbation, cela est strictement interdit. L'eau regorge littéralement de divers micro-organismes, en raison desquels une surinfection ou une réinfection peut se développer.

La natation est toujours une charge physique sur le corps qui peut provoquer le transfert de bactéries avec le sang vers d'autres organes. Oui, et il ne faut pas oublier que dans la piscine, la température de l'eau ne dépasse pas 27 g., Bien que recommandée pour la cystite - à partir de 30 g..

Risques de baignade

Les principales causes d'inflammation sont:

  1. Hypothermie.
  2. Réaction au chlore.
  3. Miction dans l'eau.

Cela ne signifie pas que la baignade dans la piscine est strictement interdite, mais vous devez connaître les risques possibles.

La température de l'eau

Le sous-refroidissement n'est pas rare pendant la saison froide, mais il peut également se produire lors de la baignade dans la piscine. C'est l'un des facteurs qui provoquent une rechute de l'inflammation avec des coupures dans le bas-ventre ou des mictions douloureuses.

La décision de nager dans une cystite aiguë est également lourde de complications plus graves. En raison de l'hypothermie, l'infection peut se propager aux reins, provoquant une pyélonéphrite. En cas d'inflammation chronique en phase de rémission persistante, la natation n'est pas interdite..

Nager dans la piscine pour les patients atteints de cystite peut être assez dangereux, car être dans de l'eau fraîche est lourd d'hypothermie. Dans ce contexte, une autre inflammation de la vessie est possible..

Irritation

L'eau dans les piscines est nettoyée, pour cela, la filtration et la désinfection sont utilisées. La filtration est absolument sûre, elle est effectuée au moyen de filtres qui éliminent les débris.

Le chlore et le brome sont souvent utilisés pour la désinfection, et ces substances ne sont plus aussi inoffensives. La chloration est inévitable, elle détruit rapidement et définitivement les agents pathogènes.

Dans le même temps, une exposition prolongée au chlore est lourde de conséquences négatives:

  • maladies respiratoires;
  • irritation de la peau, des muqueuses, des yeux;
  • maladies des organes internes (la peau se ramollit dans l'eau, donc les toxines pénètrent dans ses couches);
  • exacerbation de la cystite due à une irritation génitale.

Les femmes sont à risque. L'eau chlorée peut provoquer une irritation de la microflore vaginale, et ce sont des conditions favorables à l'exacerbation de la cystite.

Souvent, l'infection pénètre dans les organes génitaux en raison d'une hygiène insuffisante. Il est strictement interdit d'uriner dans la piscine: à ce moment, l'urètre se détend, commençant à attirer l'eau en lui-même. En conséquence, l'infection pénètre dans le corps.

Infection

Le risque de provoquer une exacerbation de la cystite est plus élevé dans les piscines, où les visiteurs ne sont pas tenus de consulter un médecin. Il vaut mieux ne pas aller dans de tels endroits.

Une situation est possible lorsqu'une personne qui décide de nager ne sait tout simplement pas qu'elle est infectée, mais à la fin, elle deviendra par inadvertance une source d'infection pour le reste. C'est pourquoi il est important d'aller chez le médecin et de se faire examiner avant de visiter la piscine..

Si une personne est en bonne santé, cela doit être confirmé par un certificat, sinon elle doit suivre un traitement.

Il est également dangereux d’aller dans les piscines où vont les enfants. Un enfant peut uriner dans l'eau - parce qu'il ne pouvait pas tolérer ou à cause de l'excitation, de la peur. S'il est porteur d'infection, il est lourd d'infection à la fois de lui-même et des adultes qui s'y baignent.

Recommandations pour les amateurs de natation

Pour vous protéger lorsque vous nagez dans une piscine avec une cystite, vous devez respecter l'algorithme suivant:

  1. Allez à la douche.
  2. Nage.
  3. Prenez une douche à nouveau, essuyez-vous, changez en sèche.
  4. Attendez une demi-heure pour que le corps refroidisse à une température normale..
  5. Sortir.

Le respect de ces recommandations évitera le refroidissement excessif et minimisera le risque d'exacerbation de la cystite après la piscine.

Ne nagez pas dans l'eau froide ou boueuse et sale. Il n'est pas nécessaire de rester longtemps dans la piscine, en la quittant périodiquement pour se détendre et se réchauffer. Aussi, ne pas avaler d'eau.

Il ne sera pas superflu de consulter un formateur qui choisira le schéma et la durée des cours appropriés afin d'éviter des charges excessives.

Les procédures de l'eau sont très bénéfiques pour la santé, c'est un fait incontestable, juste la cystite nécessite de la prudence. Il est strictement interdit de visiter la piscine avec une exacerbation de la maladie, mais avec une rémission stable, la baignade est tout à fait possible. Il est seulement important de surveiller la température de l'eau - il ne doit pas faire froid, n'oubliez pas l'importance de l'hygiène personnelle et évitez le surmenage.

Puis-je visiter pendant la maladie?

La réponse à la question de savoir s'il est possible de nager dans la piscine avec une cystite dépendra de la forme de la maladie.

Dans les aigus

Dans le cours aigu de la maladie, nager dans la piscine est contre-indiqué. Si vous ignorez cette recommandation, une infection des voies urinaires provoquera un certain nombre d'autres complications. Le processus inflammatoire peut se propager aux tissus voisins et entraîner de telles conséquences:

  • pyélonéphrite;
  • inflammation de la prostate chez les hommes;
  • la formation de foyers purulents dans les appendices, l'utérus, les trompes de Fallope, etc..

En chronique

Dans la cystite chronique, la baignade dans la piscine est autorisée, mais uniquement lors d'une rémission persistante. Rester dans de l'eau fraîche pendant de longues périodes peut provoquer une rechute..

Après avoir nagé chez certaines personnes, une exacerbation de la maladie se produit en raison d'une irritation causée par des désinfectants.

L'eau chlorée affecte non seulement la peau. Il peut provoquer une violation de la microflore vaginale, qui est également l'une des causes de la cystite..

Pendant la grossesse, les médecins recommandent souvent de visiter la piscine, car la natation soulage le stress de la colonne vertébrale, renforce les muscles du corps, améliore la circulation sanguine, etc. Mais pendant la gestation d'un enfant, l'immunité d'une femme diminue. Par conséquent, un gynécologue doit donner la permission de visiter la piscine sous la forme chronique de la maladie.


Pendant la grossesse, les médecins recommandent souvent de visiter la piscine, car la natation soulage le stress de la colonne vertébrale, renforce les muscles du corps, améliore la circulation sanguine, etc..

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite?

La cystite est une maladie dans laquelle une infection attaque la muqueuse de la vessie, caractérisée par des douleurs dans le bas-ventre. Le coupable du processus inflammatoire est E. coli.

Un système immunitaire affaibli ne peut pas faire face à une infection qui pénètre dans les voies urinaires. En plus d'E. Coli, la maladie peut provoquer une chlamydia et un uréplasme. Au rendez-vous chez le médecin, ils demandent souvent si la baignade dans la piscine est dangereuse..

Les experts ne donnent pas de réponse monosyllabique à cette question.

Une visite à la piscine a un effet positif sur la santé globale.

Visite de la piscine

Les médecins recommandent de nager pour maintenir le tonus du système cardiovasculaire. De plus, la natation soulage parfaitement le stress..

En raison des conditions climatiques, la baignade en eau libre ne peut être autorisée qu'en été. Afin de ne pas vous priver du plaisir de nager, ceux qui souhaitent améliorer leur santé sont enregistrés dans la piscine.

Les cours ont lieu toute l'année, vous pouvez faire du sport le week-end ou après le travail..

Après avoir identifié la pathologie au stade du traitement, beaucoup doutent qu'il vaut la peine d'arrêter de nager? N'est-il pas dangereux pour la santé de rester dans l'eau fraîche avec une maladie au stade aigu??

Cause et effet

Beaucoup de ceux qui pratiquent régulièrement la natation notent que la cystite se développe souvent après une visite régulière à la piscine. Les problèmes peuvent certainement être évités si les recommandations pour visiter la piscine sont correctement suivies..

Lors de la visite de la piscine, il est important d'éviter l'hypothermie afin d'éviter les maladies

Les causes suivantes du développement du processus inflammatoire ont été identifiées:

  • hypothermie;
  • réaction au chlore;
  • uriner dans l'eau.

L'hypothermie peut être gagnée pendant la saison froide. L'infection après avoir séjourné dans l'eau froide commence à se propager si vous ne laissez pas le corps se réchauffer et sécher. Ne sortez jamais dans l'air froid si vous ressentez des frissons.

L'eau d'un étang artificiel est désinfectée au chlore, ce qui peut irriter les organes génitaux externes. Pour les symptômes d'irritation, il est conseillé de consulter un spécialiste. Votre médecin peut planifier un examen pour déterminer si vous êtes allergique au chlore..

Le non-respect de l'hygiène lors de la visite de la piscine est lourd d'infection dans les organes génitaux

Souvent, la cause de l'infection du système urinaire après le bain est le non-respect des règles d'hygiène de base.

Les médecins ne recommandent pas d'uriner dans l'eau pendant le bain, car la décharge d'urine s'accompagne d'un relâchement de l'urètre, qui commence à aspirer l'eau à proximité. Donc l'infection pénètre dans le corps.

Recommandations générales

La natation gratuite est recommandée pour toutes les personnes, quel que soit leur âge. L'eau a un effet bénéfique sur le corps, augmentant la résistance infectieuse. Une visite des sentiers bleus sera très utile. L'activité physique contribue à la récupération, il vous suffit de suivre les recommandations suivantes:

  • Avant de visiter, vous devez utiliser du savon hygiénique.
  • Si des frissons surviennent, arrêtez immédiatement de faire de l'exercice..
  • Après le cours, vous devez prendre une douche chaude et essuyer avec une serviette.
  • Vous ne pouvez pas marcher avec la tête découverte jusqu'à ce que le corps soit chaud et sec.

Les médecins ne donnent pas toujours une réponse monosyllabique: à quel point la natation dans un étang réfrigéré est-elle dangereuse pour les personnes en mauvaise santé.

Il est clair que la baignade dans des réservoirs fermés et ouverts est catégoriquement contre-indiquée pour toute maladie inflammatoire chronique au stade aigu.

Il est interdit de nager avec toute pathologie du système urinaire. Il est inacceptable d'exposer un corps affaibli à un risque indu.

Prendre une douche après une piscine et s'essuyer réduira le risque de maladie

Symptômes cliniques de l'inflammation

Si vous ne respectez pas les recommandations générales concernant les procédures de prise d'eau, après un certain temps, une inflammation du système génito-urinaire peut se développer, accompagnée de symptômes primaires.

Une personne commence à ressentir une douleur dans le bas de l'abdomen, il y a une fausse sensation de satiété de l'urine de la vessie. Les signes cliniques de mauvaise santé se manifestent de différentes manières..

Malgré les manifestations douloureuses de la maladie qui dérangent la personne pendant longtemps, les symptômes peuvent disparaître en quelques jours. La cystite peut continuer à se développer, même si le traitement a été effectué correctement. Les parois de la vessie s'enflamment et gonflent.

Cette condition est caractérisée par une douleur intense qui se produit à la fin du processus de vidange d'urine. Des sensations douloureuses apparaissent lorsque le sphincter commence à se contracter intensément. Au stade aigu, la douleur commence à sonner constamment.

Recommandations pour la cystite chronique

Lorsque la cystite se prolonge, tout facteur d'influence contribuant à son exacerbation doit être évité. Pendant la période de propagation de l'infection, le corps est particulièrement vulnérable, pour cette fois, il est préférable de ne pas nager dans de l'eau fraîche.

La forme chronique du processus inflammatoire est compliquée par des saignements de la muqueuse d'organe. Sa surface se contracte, progressivement remplacée par du tissu conjonctif.

Une autre conséquence caractéristique de la maladie est l'abaissement incontrôlé de l'urine en toussant ou en riant.

Pour éviter cela, dès les premiers symptômes de malaise, il est nécessaire de consulter un médecin. Lui seul peut déterminer correctement quel type d'agent pathogène a causé la maladie afin de prescrire un traitement efficace.

Un médecin doit être consulté au moindre soupçon de maladie.

De suivre des cours d'aquagym et de natation, il faut aussi refuser. La piscine est contre-indiquée pour les personnes atteintes de pathologie du système urinaire. Lors de l'adoption des procédures de l'eau, le risque d'hypothermie est inévitable, cela peut déclencher une exacerbation.

La prévention des maladies

L'urètre court chez les femmes est situé près de l'anus, une source potentielle de bactéries, de sorte qu'elles souffrent souvent de cystite. Pour prévenir l'infection, il est conseillé de respecter les règles suivantes lors des procédures à l'eau:

  • Les bains froids doivent être évités..
  • Avant et après avoir visité les sentiers bleus, vous devez utiliser la douche.
  • Vous ne pouvez pas aller à la piscine, qui ne nécessite pas de certificat d'un médecin.
  • Il est contre-indiqué de nager dans un réservoir fermé pour toute maladie infectieuse.
  • Avant et après les procédures d'eau, les normes d'hygiène doivent être respectées..
  • Il est conseillé de limiter le temps passé dans l'eau à 5-7 minutes.

Les femmes à risque sont celles qui, au moins une fois, ont souffert de cystite. La rechute est plus probable avec l'hypothermie statistique causée par l'eau froide..

Les frissons associés au gel conduisent inévitablement au fait que les défenses de l'organisme provoquent un dysfonctionnement. Le maillot de bain humide synthétique est un excellent terreau pour les bactéries..

Une exposition prolongée à des vêtements mouillés peut provoquer une cystite..

Pour éviter le développement de la maladie, les basses températures de l'eau doivent être évitées.

L'eau salée a un effet néfaste sur les organes génitaux externes. Coulant vers l'intérieur, il irrite la membrane muqueuse de l'urètre, réduisant sa résistance aux bactéries. Pour éviter cela, il est recommandé de toujours rincer tout sel restant sous la douche..

Comment vous protéger contre l'infection

Lors d'une exacerbation d'une infection des voies urinaires, il est préférable d'abandonner complètement les procédures de bain et d'eau. Cela ne signifie pas pour autant que le plaisir de nager soit désormais interdit.

Après l'achèvement des procédures de traitement, un certain temps devrait s'écouler avant que le corps ne se renforce et reprenne de la force. Avant de reprendre la natation, vous devez consulter un médecin afin qu'il vous prescrive des médicaments qui agissent comme vaccin contre la cystite.

Cela aidera à prévenir la propagation de l'infection..

Ne sous-estimez pas les avantages de traîner dans l'eau. Les traitements à l'eau conviennent aux personnes de tout âge. Les structures hydrauliques modernes sont équipées de tout le nécessaire et sont totalement sans danger pour la santé. Il est important de suivre uniquement des règles simples et des recommandations générales, afin de ne pas causer accidentellement des dommages irréparables à votre santé.

L'inflammation de la vessie sera discutée dans la vidéo ci-dessous:

Conseils de grand-mère

Avant d'adopter activement des méthodes alternatives, consultez un médecin.

Faire face efficacement à la cystite permettra aux tisanes:

  • 2 cuillères à soupe. l millefeuille sont placés dans de l'eau chaude (200 ml). Gardez-les à feu doux pendant environ 20 minutes, puis retirez du poêle et insistez pendant une demi-heure. À la fin, filtrer et prendre par voie orale trois fois par jour après les repas, une cuillère à soupe.
  • L'écorce de Rowan (150 grammes) est bouillie dans un litre d'eau pendant 10 minutes. Le thé doit être consommé chaud. Ajoutez en plus une demi-cuillère à soupe de miel.
  • Broyer les racines séchées d'églantier avec un couteau. Versez 2 cuillères à soupe dans un demi-litre d'eau chaude. l Porter l'eau à ébullition, puis attendre 15 minutes. Lorsque le produit a refroidi, passer au tamis et boire 100 ml quatre fois par jour peu de temps avant les repas.
  • Prenez 1 cuillère à soupe. l feuilles sèches de busserole et d'airelle rouge. Broyez-les en poudre et versez 400 ml d'eau distillée. Mettez un bain de vapeur pendant 40 minutes. Cool, débarrassez-vous des petites litières et consommez une décoction deux fois par jour avant les repas en tasse.
  • Mélangez les feuilles de fraises des bois et l'argousier. Une cuillère à soupe d'herbes est versée dans un verre d'eau bouillante. Ensuite, la boisson est infusée pendant 30 minutes. Après décantation, prenez un verre une demi-heure avant les repas trois fois par jour.
  • L'écorce de chêne résiste parfaitement aux mictions fréquentes. Versez un gramme d'écorce dans 200 ml d'eau bouillante et laissez mijoter un quart d'heure à feu doux. Insister 30 minutes, filtrer et boire trois cuillères à soupe une cuillère à soupe chacune.

Est-il possible de visiter la piscine pour la cystite?

Aller à la piscine n'est pas seulement un moyen d'améliorer votre santé, mais aussi de passer un bon moment. Les procédures à l'eau soulagent la fatigue et maintiennent le corps en bonne forme.

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite? Il est nécessaire de comprendre ce problème en détail..

Les bienfaits de la natation

Les médecins sont invités à visiter la piscine pour plusieurs raisons:

  1. Les mouvements actifs du corps améliorent l'état du système cardiovasculaire.
  2. La natation vous permet de former une belle silhouette.
  3. L'environnement aquatique a un effet bénéfique sur le système nerveux, c'est-à-dire qu'une personne se débarrasse du stress de la vie quotidienne.

Les gens de tout âge et de tout sexe peuvent aller à la piscine. De plus, la période de l'année et les conditions de température de l'environnement extérieur n'affectent en rien l'état de l'eau et les émotions qui en résultent. Enfin, de cette façon, certaines personnes compensent l'absence de mer ou de rivière à proximité: des complexes sportifs sont présents dans presque toutes les villes.

À propos de la cystite

La cystite est une maladie de la vessie. Les hommes et les femmes y sont exposés, mais ces derniers présentent un risque d'acquisition plus élevé. Il existe de nombreuses variétés de la maladie (le plus souvent aiguë; en l'absence d'intervention médicamenteuse, elle peut se développer en une maladie chronique), mais elle peut être facilement reconnue par plusieurs signes communs:

  • douleurs douloureuses dans le bas-ventre;
  • mictions fréquentes (il peut y avoir plus de 20 envies par jour);
  • sensation de vidange incomplète;
  • décoloration de l'urine;
  • la production d'urine s'accompagne d'une douleur perçante.

Dans le complexe, vous pouvez vous sentir mal, augmenter la température corporelle, diminuer l'appétit et augmenter la transpiration. Si l'un des symptômes est détecté, nous vous recommandons fortement de contacter un établissement médical pour un examen (microscopie urinaire et échographie pour détecter la cystite).

Causes d'occurrence

La maladie apparaît en raison de:

  1. Hypothermie pelvienne.
  2. Immunité affaiblie.
  3. Mode de vie sédentaire.
  4. Consommation fréquente d'aliments gras lentement digérés par l'organisme.
  5. Manque ou manque d'hygiène intime.
  6. Vie sexuelle mouvementée.
  7. Manque de vitamines.
  8. Trouble hormonal.
  9. La présence de maladies à caractère vénérien ou gynécologique.
  10. Présence d'agents pathogènes dans le corps.
  11. Caractéristiques de la structure sexuelle chez les femmes.

Traitement et prévention

Le traitement médicamenteux consiste à prendre:

  • complexes de vitamines;
  • les antibiotiques;
  • diurétiques;
  • anti-inflammatoires.

L'usage de drogues conduit à l'épuisement. Par conséquent, il est recommandé de renforcer la thérapie officielle par des actions de base visant à améliorer la santé..

Les médecins ont approuvé les mesures suivantes, qui peuvent prévenir l'apparition et le développement de la maladie, ainsi que résister efficacement et rapidement à la cystite:

  1. Une alimentation rationnelle - une bonne nutrition - est l'une des pierres angulaires de la santé humaine. Sa violation entraîne de nombreux effets néfastes. Préférez les aliments frits et poivrés aux produits laitiers, légumes, fruits, baies, céréales, soupes, poisson bouilli et produits qui n'ont pas subi de traitement thermique (noix brutes, graines de tournesol et lin). Minimisez l'apport en sucre. Buvez plus de toxines de votre corps.
  2. Respect de l'hygiène - tout d'abord, il vous permettra de vous protéger contre un certain nombre de maladies urologiques. Deuxièmement, dans une société culturelle, il est tout simplement habituel de surveiller la pureté de son propre corps.
  3. L'utilisation de contraceptifs pendant les rapports sexuels. Cet élément est particulièrement important s'il n'y a pas de confiance dans le partenaire. Le préservatif réduit considérablement le risque de cystite.
  4. Les situations stressantes sont un pendule déstabilisateur. De son balancement, l'humeur empire sensiblement, la glycémie augmente et un malaise apparaît. Il faut, autant que possible, éviter tout gaspillage d'énergie, se détendre à l'aide de la musique classique et du yoga.
  5. Un style de vie sportif n'a jamais été nocif. Une éducation physique systématique, une gymnastique légère le matin et le soir conduiront au fait que le corps deviendra plus résistant aux bactéries et aux germes.
  6. Suivi de la température. Une forte chaleur ou du gel sont clairement des facteurs négatifs. Essayez toujours de vous habiller pour la saison.

Conseils de grand-mère

Avant d'adopter activement des méthodes alternatives, consultez un médecin.

Faire face efficacement à la cystite permettra aux tisanes:

  • 2 cuillères à soupe. l millefeuille sont placés dans de l'eau chaude (200 ml). Gardez-les à feu doux pendant environ 20 minutes, puis retirez du poêle et insistez pendant une demi-heure. À la fin, filtrer et prendre par voie orale trois fois par jour après les repas, une cuillère à soupe.
  • L'écorce de Rowan (150 grammes) est bouillie dans un litre d'eau pendant 10 minutes. Le thé doit être consommé chaud. Ajoutez en plus une demi-cuillère à soupe de miel.
  • Broyer les racines séchées d'églantier avec un couteau. Versez 2 cuillères à soupe dans un demi-litre d'eau chaude. l Porter l'eau à ébullition, puis attendre 15 minutes. Lorsque le produit a refroidi, passer au tamis et boire 100 ml quatre fois par jour peu de temps avant les repas.
  • Prenez 1 cuillère à soupe. l feuilles sèches de busserole et d'airelle rouge. Broyez-les en poudre et versez 400 ml d'eau distillée. Mettez un bain de vapeur pendant 40 minutes. Cool, débarrassez-vous des petites litières et consommez une décoction deux fois par jour avant les repas en tasse.
  • Mélangez les feuilles de fraises des bois et l'argousier. Une cuillère à soupe d'herbes est versée dans un verre d'eau bouillante. Ensuite, la boisson est infusée pendant 30 minutes. Après décantation, prenez un verre une demi-heure avant les repas trois fois par jour.
  • L'écorce de chêne résiste parfaitement aux mictions fréquentes. Versez un gramme d'écorce dans 200 ml d'eau bouillante et laissez mijoter un quart d'heure à feu doux. Insister 30 minutes, filtrer et boire trois cuillères à soupe une cuillère à soupe chacune.

La piscine est-elle dangereuse?

La cystite et la piscine sont deux choses inextricablement liées. Nager dans un tel lieu public est toujours dangereux, et c'est pourquoi.

Il est impossible de dire sans équivoque laquelle de ces personnes a une maladie particulière, considérée en particulier. La probabilité d'infection augmente plusieurs fois, surtout si un montant étrangement faible est requis pour un abonnement.

Habituellement, les problèmes d'hygiène dans de tels endroits laissent beaucoup à désirer. Dans le but d'économiser de l'argent, les personnes chargées de garder la piscine propre gardent les yeux fermés sur la poussière, la filtration de l'eau et d'autres nuances. D'où la maladie.

Des dangers doivent également être attendus des enfants. Il n'est pas difficile pour un enfant de faire face à un petit besoin en train de nager. Le nombre de visiteurs est presque toujours important et même les adultes peuvent excréter l'urine sans hésitation. L'infection pénètre dans le corps. Il est clair que la cystite dans la piscine est assez simple.

La forme aiguë de la maladie met fin à tous les voyages de natation. Les micro-organismes dans l'eau peuvent aggraver l'état d'une personne. Encore une fois, vous pouvez vous-même devenir une source de maladie. Il est préférable de reporter cela et, pendant une certaine période, préférez les bains chauds..

La situation inverse n'est pas exclue. Lorsque la fréquentation des piscines augmente à plusieurs reprises, les travailleurs effectuent des procédures de filtration et de désinfection améliorées de l'eau. Le premier d'entre eux n'est pas au moins légèrement dangereux pour les humains: les filtres fonctionnent à pleine capacité, donc l'espace est nettoyé des débris et devient propre.

Pour lutter contre les bactéries et germes pathogènes, la chloration est effectuée. La destruction des parasites nuisibles par la désinfection peut affecter la santé des visiteurs.

Le chlore en cas d'exposition prolongée à l'homme provoque:

  1. Maladie respiratoire.
  2. Maladies des organes internes - la peau se ramollit dans le milieu aquatique, de sorte que les toxines pénètrent facilement, causant d'énormes dommages.
  3. Irritation des yeux et de la peau.
  4. Exacerbation de la cystite - la membrane muqueuse des organes génitaux est mal protégée dans de telles conditions, de sorte que la forme aiguë de la maladie peut facilement devenir chronique.

Le patient ne doit pas non plus porter une attention particulière à d'autres endroits, par exemple, les réservoirs. L'eau peut être trouble et froide, ce qui n'est pas souhaitable. La température minimale autorisée pour les patients atteints de cystite est de 30 ° C. Si vous avez l'intention de visiter la mer, le lac pour des exercices de natation, faites-le à vos risques et périls..

: 5 façons de traiter la cystite à la maison.

Conseils piscine

Comme on l'a découvert, la cystite après la piscine est une vraie fin de journée. Pour éviter de devenir à risque, tenez compte des recommandations ci-dessous:

  • Tout d'abord, assurez-vous que l'administration n'est pas inactive et que les normes sanitaires sont respectées..
  • Il est conseillé de choisir une piscine où seuls les adultes sont autorisés.
  • Demandez quelle est la température de l'eau. Optimum - environ 30 degrés.
  • Vérifiez s'il y a des courants d'air quelque part dans les transitions, si les vestiaires sont loin.
  • Ne vous inscrivez pas à la piscine, où ils n'ont pas besoin d'un certificat du médecin traitant.
  • Après une baignade, trouvez un endroit chaud pour sécher..
  • Les serviettes, débarbouillettes, maillots de bain, maillot de bain, etc. doivent être lavés après chaque séance.
  • Nager à la fois n'a pas besoin de plus de 20 minutes. Une fois terminé, mettez un peignoir, allez sous la douche, placez-vous sous l'eau chaude, puis essuyez-vous avec une serviette. Séchez vos cheveux et mettez des vêtements secs avant de sortir.
  • Ne marchez pas pieds nus. Chaussons dans les vestiaires et retirer uniquement à l'eau.
  • Ne vous appuyez pas contre les murs. Si vous voulez vous asseoir, posez une serviette sur le banc.

Les meilleurs gynécologues sont prêts à vous aider! Choisissez votre ville - puis choisissez une spécialité et trouvez le meilleur spécialiste de votre ville!

Tu pourrais aussi aimer

Traitement et prévention

Le traitement médicamenteux consiste à prendre:

  • complexes de vitamines;
  • les antibiotiques;
  • diurétiques;
  • anti-inflammatoires.

L'usage de drogues conduit à l'épuisement. Par conséquent, il est recommandé de renforcer la thérapie officielle par des actions de base visant à améliorer la santé..

Les médecins ont approuvé les mesures suivantes, qui peuvent prévenir l'apparition et le développement de la maladie, ainsi que résister efficacement et rapidement à la cystite:

  1. Une alimentation rationnelle - une bonne nutrition - est l'une des pierres angulaires de la santé humaine. Sa violation entraîne de nombreux effets néfastes. Préférez les aliments frits et poivrés aux produits laitiers, légumes, fruits, baies, céréales, soupes, poisson bouilli et produits qui n'ont pas subi de traitement thermique (noix brutes, graines de tournesol et lin). Minimisez l'apport en sucre. Buvez plus de toxines de votre corps.
  2. Respect de l'hygiène - tout d'abord, il vous permettra de vous protéger contre un certain nombre de maladies urologiques. Deuxièmement, dans une société culturelle, il est tout simplement habituel de surveiller la pureté de son propre corps.
  3. L'utilisation de contraceptifs pendant les rapports sexuels. Cet élément est particulièrement important s'il n'y a pas de confiance dans le partenaire. Le préservatif réduit considérablement le risque de cystite.
  4. Les situations stressantes sont un pendule déstabilisateur. De son balancement, l'humeur empire sensiblement, la glycémie augmente et un malaise apparaît. Il faut, autant que possible, éviter tout gaspillage d'énergie, se détendre à l'aide de la musique classique et du yoga.
  5. Un style de vie sportif n'a jamais été nocif. Une éducation physique systématique, une gymnastique légère le matin et le soir conduiront au fait que le corps deviendra plus résistant aux bactéries et aux germes.
  6. Suivi de la température. Une forte chaleur ou du gel sont clairement des facteurs négatifs. Essayez toujours de vous habiller pour la saison.

Cystite et piscine

La cystite est une pathologie désagréable qui change le mode de vie quotidien d'une personne et nécessite le respect de nombreuses restrictions..

Maladie de cystite

La cystite est un processus inflammatoire qui affecte la membrane muqueuse de l'urée, et parfois toute l'épaisseur de sa paroi. Les femmes sont plus sensibles à cette pathologie, car les caractéristiques structurelles de l'urètre contribuent à la pénétration rapide des bactéries dans la vessie.

Il convient de noter que les bactéries sont considérées comme la cause la plus courante de la maladie, mais pas la seule.

Ainsi, la cystite peut survenir à la suite de blessures, de processus auto-immunes, de lésions fongiques et virales, ainsi qu'en présence de processus oncologiques dans la vessie elle-même ou les organes voisins.

Le tableau clinique de la cystite présente des symptômes spécifiques:

  1. Urination fréquente
  2. Crampes et brûlures le long de l'urètre
  3. Fièvre
  4. Malaise général et faiblesse
  5. Incontinence urinaire (plus fréquente chez les femmes et les enfants)
  6. Diminution de l'appétit
  7. Transpiration accrue.

La cystite peut être à la fois aiguë et chronique. La manifestation d'une forme aiguë d'inflammation de l'urée est identique à la phase active de la cystite chronique. La maladie se développe rapidement et les symptômes se manifestent pleinement après quelques heures. La température corporelle peut atteindre 39 degrés et la fréquence des mictions par heure peut atteindre plusieurs dizaines de fois.

Il convient de noter qu'avec certaines formes d'inflammation, des symptômes tels que:

  1. Hématurie La présence de sang dans l'urine est caractéristique de la cystite hémorragique.
  2. Douleur intense sur le pubis. Le syndrome douloureux est plus prononcé avec les formes ulcéreuses et nécrotiques de pathologie.
  3. Syndrome d'intoxication très intense. Ce phénomène est observé avec la cystite, causée par Pseudomonas aeruginosa.
  4. Anurie Une rétention urinaire aiguë peut se produire lorsqu'un urètre est bloqué par un caillot sanguin, du pus ou de la fibrine.

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite?

Ma grand-mère a traité la cystite de la seule façon...

C'est un outil bon marché dans chaque maison! Comment j'ai guéri une vraie cystite...

En phase aiguë, il est strictement interdit d'aller à la piscine. Cela est dû au fait qu'il existe divers micro-organismes dans l'eau qui peuvent aggraver le processus par le développement d'une surinfection (réinfection).

De plus, la natation implique une activité physique, ce qui peut entraîner la propagation de bactéries à travers le système circulatoire vers d'autres organes.

La température habituelle de l'eau dans la piscine ne dépasse pas 27 degrés et le minimum autorisé pour les patients atteints de cystite est de 30 ° C.

Mais, une visite à la piscine donne de bons résultats pendant la période de récupération et de réhabilitation. La natation a un effet spécial sur le corps, ce qui contribue à de tels effets:

  1. Élimination de l'inflammation. L'augmentation du flux sanguin qui se produit pendant l'activité physique contribue à accélérer le développement inverse de l'œdème inflammatoire. Cela réduit la douleur et aide également à normaliser la miction..
  2. Renforcement général du corps. Nager dans la piscine est le meilleur type de sport pour renforcer le corps. Une visite à la piscine a un effet bénéfique sur les systèmes musculo-squelettique, cardiovasculaire et nerveux. De plus, les procédures de l'eau sont la base du renforcement du système immunitaire, ce qui réduit le risque de développer des maladies infectieuses, y compris la cystite.
  3. Relaxation neuropsychique. Une visite à la piscine a un effet relaxant sur les muscles, ce qui conduit à l'élimination du stress neuropsychique. Cette action est très importante pour la prévention des maladies neurogènes..

Recommandations

Une visite à la piscine nécessite le respect d'un certain nombre de règles qui aideront à éviter l'apparition d'effets indésirables et de maladies..

Ceux-ci inclus:

  • Prenez une douche après la piscine. Il est conseillé si la douche est chaude, ce qui créera une différence de température. Un tel réchauffement est utile si la température de l'eau de la piscine est basse. Ainsi, un effet durcissant sera obtenu. De plus, une douche aide à éliminer le chlore résiduel de la surface de la peau, ce qui prévient une réaction allergique ou une irritation..
  • Essuyez après une douche. L'élimination de l'humidité de la peau est la prévention de l'hypothermie.
  • Consultez un formateur. Afin de maximiser les avantages de la visite de la piscine, vous devez consulter un spécialiste qui vous aidera à créer un plan de leçon. Un point important est la détermination de la durée des cours. La durée de la séance doit être choisie de manière à éviter un exercice excessif.

Une visite à la piscine avec cystite est possible, mais pas en phase aiguë. La natation aide les patients à éliminer rapidement les effets résiduels de l'inflammation de la vessie, mais vous devez aborder ces exercices correctement..

Diagnostique

Étant donné que la principale cause de cystite est un facteur bactérien, la base des mesures de diagnostic sont les tests bactériologiques d'urine. La culture bactériologique est la plus informative. Elle est réalisée afin d'identifier la microflore pathogène et d'effectuer des prélèvements de sensibilité aux agents antibactériens de différents groupes..

La deuxième étude bactériologique est la microscopie urinaire. Il vous permet d'identifier uniquement les bactéries visuellement, mais cela dépend du facteur humain, car l'assistant de laboratoire peut ne pas remarquer l'agent pathogène, ou il peut être incorrect de déterminer son appartenance à un groupe.

En plus de ces tests, il est nécessaire d'effectuer des tests cliniques généraux d'urine et de sang, qui aideront à déterminer le degré de dommages et l'état général du corps.

Un autre examen important est une échographie. Un examen échographique de la vessie et des organes pelviens est effectué afin de déterminer la localisation de l'inflammation, sa zone et la probabilité de propagation à d'autres organes. Le plus souvent, une échographie est réalisée à travers la paroi abdominale, mais dans certains cas, l'utilisation d'un capteur vaginal ou rectal est indiquée.

Pourquoi la cystite s'aggrave souvent après avoir bu

L'alcool, pénétrant dans le corps, est excrété par les reins avec l'urine et pénètre dans la vessie. L'alcool éthylique a un effet irritant sur les parois de l'organe, ce qui provoque une cystite. Surtout souvent, l'inflammation s'aggrave après avoir bu de la bière.

Des réactions inflammatoires se produisent dans la paroi de la vessie, ce qui rend cet organe vulnérable aux micro-organismes. L'effet provocateur de l'alcool était auparavant utilisé pour diagnostiquer une cystite lente causée par des MST..

Avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic, telles que la PCR - réaction

, l'alcool n'est plus utilisé comme substance provocatrice, mais avec la cystite chronique, son utilisation n'est pas souhaitable.

  • https://my-pochki.ru/zabolevaniya-mochepolovoj-sistemy/cis/bassejn.html
  • https://urogenital.ru/cistit/chastye-voprosy/poseshhenie-bassejna-vo-vremya-cistita.html
  • https://pro2pochki.ru/mochevoj-puzyr/tsistit/mozhno-li-hodit-v-bassejn
  • https://www.raduga-clinic.ru/o-hronicheskom-tsistite/
  • https://medmanual.ru/pochemu-posle-plavaniya-hochetsya-pisat

Est-il possible d'aller à la piscine avec une cystite: contre-indications et recommandations

La natation apporte beaucoup de plaisir, et beaucoup sont simplement montrées pour des raisons de santé. De plus, ils peuvent être engagés à tout âge. C'est pourquoi après la fin de la saison chaude, beaucoup commencent à penser à la piscine. Après tout, après avoir plongé dans l'eau, vous oubliez tous les soucis, vous vous détendez et la vie semble incroyable. Mais soudain, quelque chose commence à déranger.

Après avoir nagé dans la piscine, des douleurs dans le bas-ventre, une sensation de plénitude de la vessie peut soudainement se produire. Les brûlures pendant la miction et le désir constant d'aller aux toilettes peuvent également déranger. Ces symptômes indiquent le développement d'une cystite..

Un peu sur la cystite

La cystite est une maladie infectieuse. Si la maladie se manifeste pour la première fois, elle est probablement aiguë. Dans ce cas, la température corporelle augmente souvent, inhibe la léthargie, la fatigue, la miction douloureuse. La couleur de l'urine change, elle devient trouble, parfois avec des traces de sang. Pour le moment, vous ne pouvez pas aller à la piscine et vous ne voulez pas.

Voir d'urgence un médecin. Si la cystite n'est pas guérie, la maladie prendra très probablement une forme chronique. Elle se souviendra constamment des moments les plus inopportuns..

Pourquoi aller à la piscine pour une cystite

Lorsque la forme aiguë est vaincue, la natation aidera à restaurer le corps. Un mouvement actif dans l'eau augmentera le flux sanguin, réduira l'enflure et soulagera la douleur. Si vous vous adressez à un formateur, il choisira un programme d'entraînement en tenant compte des caractéristiques d'un organisme particulier et de maladies.

Suite à ses recommandations, il sera possible de renforcer l'immunité, ce qui réduira le risque de développer une cystite. Mais vous devez toujours vous souvenir de votre maladie pour ne pas nuire au corps.

Mal de visiter la piscine avec cystite

  1. Hypothermie. Cela peut se produire pendant la baignade, dans les vestiaires ou pendant les transitions des vestiaires aux douches ou à l'eau. Lorsque vous sortez après la baignade, il est également facile de geler.
  2. Réaction aux réactifs. Le plus souvent, la désinfection s'effectue par désinfection au chlore..
    Le chlore peut entraîner une exacerbation de la cystite. Ceci est particulièrement dangereux pour ceux qui sont allergiques. De plus, l'acidité accrue de l'eau peut également nuire aux délicates muqueuses..
  3. Infection.
    Malgré la désinfection dans l'eau, certains microbes qui pénètrent dans le corps peuvent provoquer une exacerbation d'une maladie existante ou introduire une infection supplémentaire. Un danger encore plus grand se cache après avoir quitté l'eau - dans les douches, les vestiaires et les allées.
  4. Surchauffer. Presque chaque piscine a une variété de bains et un sauna..
    L'échauffement apporte d'abord un soulagement, mais y être est contre-indiqué. Dans un environnement humide à haute température, les microbes se multiplient activement, la maladie est activée.

Indications et contre-indications

Catégoriquement, vous ne pouvez pas nager uniquement avec une exacerbation de la maladie. Une fois la période aiguë passée et le corps a commencé à récupérer en nageant.

Ne visitez pas les étangs fermés s'il est impossible de contrôler le processus de miction. Cela augmente le risque de réinfection, affecte négativement la santé de tout le monde..

La natation est une activité physique optimale qui aide à maintenir le corps dans de nombreux cas critiques. La cystite chronique ne fait pas exception.

Il sera utile de le faire
consultez un docteur. Il déterminera votre régime de natation en tenant compte de toutes les maladies associées.
Dans tous les cas, il faut respecter toutes les règles de visite de la piscine, sans oublier la cystite.

Conseils utiles

Pour profiter de tous les bienfaits de la baignade, c'est possible. Respectez les règles générales de visite de la piscine, tenez compte de tous les conseils.

  1. Accrochez les vêtements d'extérieur dans un casier sur un cintre, rangez le linge dans un sac.
  2. Assurez-vous de poser une serviette spéciale sur le banc si vous changez de vêtements en étant assis.
  3. Pour éviter l'hypothermie, il faut nager pendant une durée strictement limitée, 10-20 minutes. Après cela, prenez une douche chaude, lavez soigneusement tout le corps, séchez-le avec une serviette. Mettez du linge propre et sec et prenez votre temps pour vous habiller. Sortir seulement après que les cheveux soient secs.
  4. Le moins possible en maillot de bain mouillé dans l'air.
  5. Il est conseillé de mettre immédiatement un peignoir ou une serviette après la sortie de l'eau.
  6. Laver le maillot de bain, le gant de toilette, les serviettes après chaque visite à la piscine. Chaussons de lavage.
  7. Ne vous appuyez pas contre les murs ou d'autres surfaces. N'oubliez pas que seule l'eau est désinfectée.
  8. Habillez vos pantoufles dès que vous changez de vêtements. Ne tirez que près de l'eau.
  9. Assurez-vous que vos serviettes, maillot de bain, gant de toilette ne reposent pas sur un banc commun. Conservez-les dans un sac spécial..
  10. Il est possible d'utiliser après la baignade un gel antiseptique intime spécial de la série "après la piscine". Avant de visiter la piscine, vous ne pouvez pas l'utiliser.

Un peu sur la cystite

La cystite est une maladie infectieuse. Si la maladie se manifeste pour la première fois, elle est probablement aiguë. Dans ce cas, la température corporelle augmente souvent, inhibe la léthargie, la fatigue, la miction douloureuse. La couleur de l'urine change, elle devient trouble, parfois avec des traces de sang. Pour le moment, vous ne pouvez pas aller à la piscine et vous ne voulez pas.

Voir d'urgence un médecin. Si la cystite n'est pas guérie, la maladie prendra très probablement une forme chronique. Elle se souviendra constamment des moments les plus inopportuns..