Principal

Pyélonéphrite

Microlithes rénaux

Il arrive qu'après un examen rénal, le médecin fasse un diagnostic de microlithes dans les reins. Une telle pathologie n'est "pas à l'audition", peu de gens la connaissent. Qu'est-ce que cela vaut et vaut-il la peine de paniquer dans une telle situation?

Qu'est-ce que la microlithiase et quelles sont les causes de son apparition?

La microlithiase est constituée de petites pierres et de sable qui se forment dans les reins, ainsi que dans les uretères et la vessie. Ils se forment à la suite de ce changement dans le métabolisme normal des bases puriques, de l'acide oxalique, du calcium et du phosphore. Si le système urinaire fonctionne sans interruption, les sels des substances ci-dessus doivent être excrétés. S'il est cassé, ils précipitent, se transformant progressivement en pierres.

Il existe un certain nombre de raisons qui déterminent ce processus:

  • faible consommation d'eau;
  • les erreurs de nutrition, à savoir la tendance à consommer des quantités excessives de viande, d'alcool, de cornichons, d'aliments épicés;
  • pathologie des organes du système endocrinien (due à une grande perte de calcium);
  • trouble métabolique héréditaire;
  • un défaut dans le développement des organes urinaires, ce qui entraîne une stagnation et un prolapsus des cristaux urinaires;
  • inflammation dans le système urinaire;
  • blessures et tumeurs urinaires.

Signes de microlithes dans les reins

En raison de sa petite taille, les microlites peuvent ne pas déranger leur propriétaire. Les microlithes simples jusqu'à 3 mm, en règle générale, ne provoquent pas non plus de symptômes. Cependant, parfois une hypertension, un gonflement, des flatulences, de la fièvre, des douleurs de traction peuvent apparaître. Visuellement, vous pouvez remarquer un changement de couleur de l'urine, il devient un peu flou avec une teinte rose. Cela s'explique par le fait que les petites particules endommagent la muqueuse des organes génito-urinaires.

Des symptômes vifs apparaissent si des microlithes ayant des tailles supérieures à 3-4 mm commencent à quitter les reins. La douleur est coupante, piquante. Il couvre la région lombaire, se propage aux organes génitaux et à la surface interne de la cuisse. Le patient est perturbé par l'envie fréquente d'uriner.

Au fil du temps, lorsque le nombre de ces formations devient impressionnant, une violation du flux d'urine peut se produire. Ensuite, des symptômes similaires à ceux apparaissent lorsque les pierres s'éloignent.

Il est important de savoir que les symptômes des microlithes rénaux dépendent de leur emplacement. Si les microlithes sont situés dans le rein droit, des sensations douloureuses recouvrent l'abdomen par le bas, simulant ainsi l'appendicite. Et les sensations peuvent également être similaires à des douleurs dans la pathologie de la vésicule biliaire et du foie..

Mais si une microlithiase du rein gauche se développe, les symptômes de la maladie ne se produisent que si les particules de sel atteignent une taille de plusieurs millimètres. La douleur dans ce cas est similaire à celle d'une maladie des muscles, ainsi que des intestins..

Microlithiasis chez les enfants

Dans l'enfance, cette pathologie est assez courante. Cela est dû à des erreurs de nutrition, à un mode de vie sédentaire ainsi qu'à une prédisposition héréditaire. L'enfant devient apathique, il s'inquiète de la faiblesse, des lombalgies et des envies fréquentes d'uriner sont également caractéristiques. Chez les enfants, l'utilisation de remèdes populaires est exclue, on ne peut pas parler d'automédication. Aux premiers signes de la maladie, il est nécessaire d'amener le bébé chez le pédiatre.

Établir le diagnostic

Le minimum diagnostique comprend une analyse d'urine générale, qui permet de détecter la présence de sels, de bactéries, d'impuretés sanguines.

L'étalon-or pour détecter les microlithes dans le rein est l'échographie. Cette méthode est le plus souvent utilisée pour détecter la microlithiase..

L'urographie excrétrice, dans laquelle un produit de contraste est administré par voie intraveineuse, permet de naviguer dans la quantité, l'emplacement, la taille des microlithes.

Plus rarement, les médecins utilisent la scintigraphie aux radio-isotopes pour poser ce diagnostic..

Comment traiter?

Le traitement des microlithes dans les reins est extrêmement conservateur; la chirurgie n'est pas nécessaire. Tout d'abord, vous devez établir une nutrition adéquate en abandonnant les aliments interdits. La nature de l'alimentation dépend du type de microlithes. S'ils sont oxalates, cela vaut la peine d'exclure les produits qui contiennent des acides citrique et oxalique (oranges, citrons, mandarines, haricots). Si le sédiment urinaire a une composition de phosphate, vous devez retirer le lait et les œufs de l'alimentation. Lorsque les sédiments d'urate excluent le café et les produits de cacao. Deuxièmement, vous devez suivre le régime de consommation (au moins 2,5 litres par jour) et limiter la consommation de sel à 3 grammes par jour. En règle générale, le médecin prescrit des médicaments qui favorisent l'élimination des microlithes.

Habituellement, la présence de cristaux urinaires suggère un processus inflammatoire, c'est pourquoi des antibiotiques sont prescrits. Pour éliminer la douleur, des antispasmodiques sont utilisés, tels que no-spa, drotaverin, ketorolac. Des analgésiques sont utilisés (ibuklin).

Parmi les plantes médicinales, Kanefron et Urolesan sont largement utilisés. Ils ont un effet anti-inflammatoire et sont également capables d'éliminer le sable fin.

Méthodes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires a fait ses preuves. Plantes utilisées avec succès qui ont un effet diurétique anti-inflammatoire. Parmi eux, une décoction de rose sauvage, d'airelle rouge, de millepertuis. Pour préparer un tel produit, vous devez prendre une cuillère à café de chaque ingrédient, verser un litre d'eau bouillante, laisser infuser pendant une heure. Vous devez prendre un demi-verre une heure avant de manger. La médecine alternative recommande également le melon et la pastèque. Ils excrètent parfaitement le sel d'urine.

Si des microlithes d'urate sont trouvés, les stigmates de maïs sont utilisés comme agent thérapeutique. Une cuillère à soupe est versée avec un verre d'eau bouillante. Prendre cinq fois par jour, une heure avant un repas.

Avec les pierres de phosphate, des feuilles de bouleau sont ajoutées aux stigmates de maïs. Vous devez les prendre dans la quantité de deux cuillères à soupe de chaque ingrédient, versez un verre d'eau bouillie. Prendre la quantité de trois verres par jour.

Les petits calculs rénaux et le sable peuvent apporter du mil. Un demi-pot de trois litres doit être versé avec de l'eau bouillante, laisser infuser, filtrer et prendre un litre et demi par jour. Continuez le parcours jusqu'à l'allocation de sable avec de l'urine.

Une méthode relativement rapide qui aidera à se débarrasser du problème des microlithes en deux à trois mois est l'utilisation de la perfusion de persil. Pour le préparer, vous devez verser du persil dans une quantité de 40 grammes avec un verre d'eau bouillante, laisser infuser pendant douze heures. Buvez la moitié de ce bouillon le matin avant les repas et le second le soir.

Conclusion

Les microlithes rénaux ne constituent pas en eux-mêmes une grande menace, mais ils ne tolèrent pas non plus l'inattention. N'oubliez pas qu'ils sont les précurseurs de la lithiase urinaire..

Microlytes dans les reins - causes et symptômes, méthodes de diagnostic et de traitement

Le stade initial de la lithiase urinaire (CIM), au cours duquel les petites pierres (pierres de sel) commencent à se former, est appelé micro-lithiase urinaire. Les lésions rénales sont unilatérales ou appariées. En Russie, des microlithes sont observés chez 32% des patients en urologie. Le plus souvent, les hommes de 20 à 50 ans ont un mode de vie sédentaire.

Que sont les microlites dans les reins?

Ce sont de petites formations de sels minéraux précipités qui sont présentes dans l'urine. Premièrement, du sable se forme dans les reins, qui cristallise avec le temps et forme des microlites. La présence de pierres de sel est associée à une violation du métabolisme eau-sel. Boire de l'eau fortement purifiée ou dure et des infections rénales contribuent également à leur accumulation..

Types de microlithes

Dans 70% des cas de DCI, les petites formations appartiennent au groupe des phosphates ou oxalates. La principale substance inorganique des microlithes de cette espèce est le calcium. La deuxième variété est constituée de pierres phosphate-magnésium-ammonium. Ils représentent 15% des formations salines. Les microlites du groupe urate représentent 10%. Les 5% restants des cas de lithiase urinaire se développent avec la formation de calculs de xanthine.

Stades de la maladie

Les microlithes se forment sur plusieurs années. Chez une personne en bonne santé, la perte de sel dans l'urine se produit régulièrement. Si la vessie ne se vide pas à temps, du sable se formera. Le nombre minimum de formations salines n'est pas considéré comme une pathologie. Des microlites simples dans les reins cristallisent avec le temps, adhérant à la base organique (épithélium, déchets bactériens).

Avec une augmentation du volume des sédiments, un diagnostic de micro-urolithiase est posé. En l'absence de traitement et de mesures préventives, le sable cristallise, passant de petites pierres à de grosses. De grands microlithes occupent parfois toute la cavité libre du rein.

Classification de la pathologie

Selon la localisation, on distingue le microlithe du rein gauche, du droit ou des deux bassins rénaux. La maladie du côté gauche est plus difficile à détecter, car elle se manifeste lorsque les pierres atteignent un diamètre de plus de 3 mm. Le plus souvent, la pathologie se développe du côté droit. Cela est dû à la structure des organes urinaires. La microuroolithiase est rarement diagnostiquée des deux côtés..

Comment se manifeste la microlithiase rénale

Les formations de sable ou de sels solitaires d'un diamètre allant jusqu'à 3 mm ne causent pas d'inconfort grave à une personne. Au premier stade, la maladie se manifeste par les symptômes suivants:

  • chaleur;
  • flatulence;
  • douleur dans le bas de l'abdomen (d'un côté ou des deux à la fois);
  • gonflement;
  • hypertension artérielle.

Les signes cliniques sont aigus lorsque les microlithes se déplacent le long des voies urinaires. Le patient a:

  • dysurie (douleur, brûlure avec mictions fréquentes);
  • douleur lombaire sourde et douloureuse;
  • urine trouble avec des impuretés de sang;
  • la nausée;
  • vomissement
  • bouche sèche
  • transpiration
  • frissons;
  • hyperthermie;
  • aggravation de l'état psycho-émotionnel.

Causes de la formation de microlithes rénaux

La pathologie se développe en raison d'une surabondance d'éléments chimiques dans le corps humain. Les raisons de la formation de microlithes:

  • l'héritage génétique;
  • processus inflammatoire chronique dans les reins;
  • anomalies dans la structure du système urinaire;
  • carence en vitamines A, B;
  • inactivité physique;
  • travail physique intense;
  • apport hydrique insuffisant;
  • malnutrition;
  • l'abus d'alcool
  • thrombose de l'artère rénale;
  • maladie parathyroïdienne;
  • l'ostéoporose.

Diagnostique

Les signes cliniques des microlithes sont similaires aux symptômes d'autres maladies. L'objectif principal du diagnostic est de distinguer une maladie de telles pathologies:

  • appendicite aiguë;
  • néphropathie toxique;
  • pyélonéphrite chronique;
  • néphrite interstitielle;
  • tumeurs;
  • tuberculose rénale.

La base du diagnostic est l'analyse d'urine. Il détermine une augmentation de la concentration en calcium, magnésium, phosphore inorganique, oxalates, un changement de pH vers le côté alcalin ou acide. Autres méthodes de diagnostic:

  • Échographie des reins, de la vessie. La présence de pierres dans le bassin et l'uretère.
  • Urographie CT avec un agent de contraste. La forme, le type, la taille, le nombre de microlites sont définis..
  • Néphroscintigraphie radioisotopique. Les pierres de sel des plus petites tailles sont déterminées. Prescrit pour des microlithes suspects des deux reins.

Traitement des microlithes dans les reins

Un élément important de toute thérapie est la correction de l'alimentation, du régime alimentaire et du mode de vie. La pharmacothérapie est effectuée s'il y a du sable et de petites pierres. La chirurgie est indiquée pour l'occlusion de l'uretère avec calcul. Lorsque la maladie passe au stade de néphrolithiase, des techniques mini-invasives sont recommandées au patient.

Thérapie médicamenteuse

Le but de l'utilisation de médicaments est d'accélérer l'excrétion du sable, de réduire le diamètre des pierres. Pour le traitement sont utilisés:

  • Phytopréparations diurétiques. Les formations salines sont éliminées du bassin (Urolesan, Cyston).
  • Antispasmodiques. Soulage la douleur, détend les muscles des reins (Papavérine, No-spa).
  • Remèdes homéopathiques. Normaliser le pH de l'urine, ce qui contribue à réduire la taille des calculs. Élimine les mictions douloureuses (Nephrolith, Kanefron).

Méthodes chirurgicales

Les opérations abdominales ouvertes sont effectuées en cas de blocage aigu des voies urinaires ou de nombreuses pierres qui occupent la majeure partie du bassin rénal. Comme des mesures mini-invasives sont recommandées:

  • Écrasement au laser. Il est réalisé avec des pierres d'un diamètre allant jusqu'à 2 cm de toute nature. L'écrasement au laser se fait sous anesthésie générale..
  • Lithotripsie par ultrasons. L'opération est recommandée en cas de menace d'obstruction des voies urinaires, avec colique rénale, obstruction de l'écoulement urinaire. La lithotripsie est utilisée pour broyer des pierres jusqu'à 25 mm de taille, sous anesthésie générale ou locale. Les éclats de microlithes sont retirés par l'uretère.
  • Écrasement des ondes de choc. Montré avec des diamètres de pierre jusqu'à 20 mm. La destruction se produit sous l'influence d'une onde acoustique dirigée vers un point précis. Les pierres sont retirées sans pénétration dans le corps à l'aide d'analgésiques..

Comment se débarrasser des microlithes dans les reins à la maison

Vous ne pouvez pas vous auto-soigner. Tous les fonds doivent être convenus avec le médecin. Techniques à domicile:

  • Régime d'alcool abondant. La quantité quotidienne de liquide consommée par un adulte peut aller jusqu'à 3 litres, pour un enfant - au moins 2 litres.
  • Correction nutritionnelle. Une alimentation complète avec restriction des protéines animales, du sel et des graisses réfractaires. Le régime alimentaire est principalement composé de produits laitiers, de fruits, de légumes.
  • Bains chauds. Prendre 2 à 3 fois par semaine à une température de 40 à 60 ° C pour soulager les douleurs, améliorer la circulation sanguine et l'urodynamique (mouvement de l'urine).

Régime alimentaire pour les microlithes dans les reins

La correction du régime est effectuée en tenant compte du type de calcul. Caractéristiques du régime:

  • Urata. La consommation de purines est limitée - matières grasses, viande, bouillons, alcool. Oeufs, produits laitiers et aliments laitiers utiles.
  • Oxalates. Les produits contenant de l'acide oxalique sont interdits - agrumes, tomates, fruits aigres, herbes, lait aigre. Le régime principal - produits contenant du magnésium (légumineuses, son de blé, noix et autres).
  • Phosphates Les aliments qui augmentent l'acidité de l'estomac sont contre-indiqués - café, aliments acides, épices, épices. Viande, poisson, céréales, pâtes et la plupart des légumes autorisés.

Remèdes populaires

Le traitement avec des recettes maison est effectué après avoir consulté un médecin. Retirer le sable des reins aidera à:

  • Radis noir. Pressez le jus, mélangez avec du miel 1: 1, prenez 1 c. 3 fois / jour une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est de 1-2 mois.
  • Bouillon de busserole. Versez 1 cuillère à soupe. l la plante sèche laisse 200 ml d'eau bouillante. Insister sur un bain-marie pendant 30 minutes, filtrer, refroidir. Boire 3 fois / jour pour 1 cuillère à soupe. l 40 minutes avant les repas pendant 3 semaines.
  • Graines de lin. Le matin à jeun, manger 1 cuillère à soupe. l pour 2 semaines. Faites une pause de 7 jours, puis répétez le cours.

La prévention

Pour éviter la persistance des cristaux de sel, la routine du régime de travail et de repos doit être revue. Pour éviter la formation de microlithes, il faut:

  • manger équilibré;
  • renoncer à l'alcool;
  • réduire la consommation de sel;
  • exercice régulier;
  • promenade quotidienne au grand air;
  • éviter l'hypothermie;
  • traiter en temps opportun les maladies chroniques.

Vidéo

Trouvé une erreur dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous le corrigerons!

Microlithes dans les reins comme stade initial de la lithiase urinaire

Que sont les microlites dans les reins? Cette question est posée par la plupart des patients qui entendent d'abord un tel diagnostic. Les microlithes sont les précurseurs des pierres qui se forment à la suite du dépôt de sels sur les tissus des reins. Cette pathologie est appelée microlithiase. Lorsqu'ils s'accumulent dans les conglomérats, des calculs de différentes tailles se forment, ce qui conduit à une lithiase urinaire.

En règle générale, les microlithes n'apportent pas d'inconfort, cependant, avec une accumulation significative d'entre eux, ils peuvent provoquer des signes caractéristiques de la néphrolithiase.

Microlithiase rénale

Le terme «microlithiase rénale» fait référence au stade initial de la lithiase urinaire. À ce stade, la maladie s'accompagne de la formation de microlithes, de petites pierres d'un diamètre de plusieurs millimètres. La maladie ne choisit pas les personnes selon le sexe: elle peut affecter à la fois un homme et une femme. Si vous traitez ce problème avec frivolité, par négligence, ne traitez pas le problème de son élimination, alors la maladie progressera, de graves problèmes de santé apparaîtront.

Au fil du temps, les petits cailloux peuvent augmenter de taille, se transformer en grosses pierres, puis il est difficile de les traiter. La maladie se manifeste comme suit: la sortie du bassin rénal se bouche, la pierre dans l'uretère est pincée, ce qui entraîne une congestion veineuse rénale, une augmentation de la pression, une intervention chirurgicale urgente est une indication.

Intervention chirurgicale

Les microlithes jusqu'à 3 mm se prêtent bien au traitement médical, cependant, si le diamètre spécifié est dépassé, ils apportent au patient une grande gêne et souvent les médicaments ne sont pas en mesure de faire face aux tumeurs solides. Les méthodes les plus efficaces pour résoudre rapidement le problème:

  1. La lithotripsie à distance est une méthode d'intervention chirurgicale non invasive. Le broyage est réalisé par l'action d'une onde de choc sur un néoplasme à distance. Il est recommandé pour les patients dont le diamètre des pierres ne dépasse pas 5 mm. L'inconvénient de cette méthode est les dommages aux organes adjacents.
  2. Néphrolithotomie percutanée - une méthode de destruction par l'action des ondes ultrasonores sur les microlites par une ponction cutanée.
  3. La lithotripsie par contact est une méthode chirurgicale par laquelle les pierres sont écrasées par un puissant courant d'air, un laser ou des ondes ultrasonores. L'opération est réalisée à travers l'urètre sous le contrôle d'un endoscope, d'un équipement radiologique ou ultrasonore. Après une destruction réussie, les restes des microlithes sont retirés avec une pince spéciale. Faciliter le passage de ces particules aidera à l'installation d'un système de drainage dans l'urètre ou l'urètre.
  4. Les opérations abdominales ouvertes sont utilisées extrêmement rarement - elles conduisent au développement de nombreux effets secondaires. Utilisé comme mesure de soins médicaux d'urgence.

Microlithiase rénale, causes

Toute maladie implique une recherche de la cause de cette pathologie..

La présence de microlithes est étroitement liée aux raisons suivantes:

Mauvaise alimentation: un excès d'aliments salés, frits et fumés dans l'alimentation;

Troubles du système endocrinien: une défaillance hormonale se produit, entraînant un processus d'excrétion accélérée du calcium du corps;

Prédisposition héréditaire: modifications au niveau génétique du métabolisme eau-sel du corps humain;

Pathologie congénitale du système urinaire: cela conduit à des processus stagnants dans les reins, à la cristallisation des calculs et à leur dépôt dans cet organe.

Régime de boisson insuffisant pendant la journée, boire de l'eau dure: la concentration de sels augmente, il y a un processus actif de formation de microlithes.

Mauvaises habitudes: boire de l'alcool, des drogues, fumer.

Symptômes et caractéristiques de la microlithiase rénale

Initialement, la maladie est asymptomatique, rien n'indique son développement. Périodiquement, une sensation d'inconfort dans la colonne lombaire peut survenir, à laquelle le patient ne prête pas attention. Une douleur persistante aiguë qui survient après une activité physique active le fait se tourner vers un médecin. A ce stade, la maladie est déjà en marche..

Les gens doivent prêter attention aux précurseurs suivants, indiquant le dépôt de pierres et indiquant le début du développement de la maladie:

Une augmentation de la température corporelle non associée au rhume, atteignant des niveaux élevés;

Augmentation de la pression artérielle non associée à l'hypertension;

Piercing et douleur aiguë qui se produit lors du déplacement;

Douleur de nature douloureuse, donnant à l'abdomen, à l'aine, au bas du dos, à l'intérieur de la cuisse.

De plus, avec cette maladie, des nausées, des vomissements sont possibles. Le syndrome douloureux dure de plusieurs minutes à plusieurs jours. Cela commence toujours brusquement et se termine aussi inopinément qu'il a commencé.

Chaque patient a une attaque qui se déroule différemment: quelqu'un se comporte mal, se précipite, grogne, ne trouve pas de place à cause de la douleur persistante; l'autre est immobile, légèrement penché, ne bouge pas.

Symptômes principaux

Les symptômes de la microlithiase au stade initial ne se manifestent pratiquement pas. Pour cette raison, la plupart des patients demandent l'aide d'un médecin lorsque la maladie a acquis une forme négligée. La microlithiase des deux reins provoque souvent le développement d'une diathèse du sel. Et le traitement de la dernière maladie est un processus assez compliqué..

Les symptômes de la microlithiase se manifestent sous la forme de:

  1. Syndrome douloureux. Habituellement, il est localisé dans la région lombaire, mais peut irradier vers le périnée et le bas-ventre. Souvent, la douleur survient lors de la marche. Dans ce cas, il est noté au niveau sacré et lombaire.
  2. Haute pression.
  3. Miction rapide. L'urine avec une microlithiase rénale acquiert une teinte foncée. De petits caillots sanguins peuvent y apparaître..
  4. Oedème affectant diverses parties du corps.
  5. Détérioration de la santé, faiblesse pendant l'exercice.

Les options de traitement dépendent de la composition chimique des dépôts de sel:

  1. Urata. Les cristaux sont-ils obtenus à partir de sels d'acide urique.
  2. Oxalates. Apparaît avec un excès d'acide oxalique.
  3. Phosphates Formé en cas de dépassement de la norme autorisée d'acide phosphate.

Microlithiase rénale, traitement de la maladie

Les microlytes dans les reins sont souvent confondus avec des maladies du foie, de la vésicule biliaire et une inflammation de l'appendice. Par conséquent, les médecins, pour poser le bon diagnostic, recueillent une anamnèse, progressivement, à l'exclusion des maladies intestinales et des processus inflammatoires dans les muscles lombaires..

Si le diagnostic est "microlithiase des deux reins", aucune intervention chirurgicale n'est requise. Une enquête sera menée, selon les résultats desquels un traitement conservateur est prescrit. Elle consiste en la nomination de médicaments au patient qui contribuent à la dissolution des microlithes. Avec des symptômes de douleur, des antispasmodiques sont prescrits; pour faciliter le processus de sortie de pierre - diurétiques.

Diagnostique

Le diagnostic de laboratoire est d'une grande importance dans le diagnostic en présence de microlithes. Même dans l'analyse d'urine générale habituelle, divers changements sont révélés - des signes d'inflammation (globules blancs, bactéries), une augmentation de la composition et du volume des sels et de petites quantités de sang. Aussi dans l'analyse générale de l'urine, il y a une augmentation de la densité, une déviation du niveau de pH, l'apparition de cylindres.

L'échographie des reins et de la vessie montre la présence de calculs dans le bassin, dans les uretères. Malheureusement, les calculs d'oxalate de moins de 6 mm sont extrêmement mal visualisés par échographie, par conséquent, même avec une image échographique "propre", mais en présence d'anomalies caractéristiques dans l'urine, une radiographie (urographie) est recommandée. L'urographie CT est une technique encore plus précise. Le patient reçoit une injection d'agent de contraste, après quoi une série de photos est prise. Cette méthode de recherche aidera à établir le type, la forme, la taille et le nombre de microlites..

Lors du diagnostic des symptômes, la microlithiase est importante à distinguer de:

  • Appendicite aiguë;
  • Pyélonéphrite aiguë;
  • Autres types de lithiase urinaire;
  • Dommages tumoraux aux reins;
  • Inflammation des intestins, des organes pelviens;
  • Pancréatite
  • Cholécystite aiguë;
  • Ostéochondrose.

Microlite de la coupe médiane du rein gauche

Médicaments utilisés pour traiter la maladie


phytolysine dans la microlithiase rénale

Pour éliminer les calculs rénaux, le cysténal contient un mélange d'huiles essentielles. Il est utilisé comme agent bactéricide anti-inflammatoire, antispasmodique. Le médicament réduit la concentration de sels, adoucit les pierres formées. Le médicament est pris par voie orale avant les repas..

Éliminez une attaque aiguë par euphyllinum par voie intramusculaire ou intraveineuse lentement. Le médecin prescrit la posologie.

Diurétiques végétaux, dont l'utilisation n'entraînera pas de complications: persil, sac de berger, ortie dioïque, prêle des champs.

À base de diurétiques à base de plantes, les pharmacies proposent les médicaments suivants: déversement, néphrolithes, phytolysine, kanefron, uralit, blemaren.

Si le traitement conservateur n'a pas conduit à une guérison complète, un écrasement par ultrasons, laser ou par ondes de choc de grosses pierres est effectué.

Lorsque la pierre a provoqué une stagnation de l'urine, une intervention chirurgicale est effectuée de toute urgence.

Une bonne nutrition est la clé d'une récupération réussie.

Après des recherches approfondies et un plan de traitement, le médecin vous prescrira une nutrition appropriée. Selon les types de pierres formées - urates, carbonates, phosphates, les bons aliments pour l'alimentation seront recommandés..

En diététique, il existe les règles de base nutritionnelles suivantes pour un patient diagnostiqué d'une microlithiase:

  1. Inclusion obligatoire de produits laitiers dans l'alimentation;
  2. Utilisation adéquate d'eau potable;
  3. Refus catégorique de frit, salé, épicé, fumé;
  4. Un grand nombre de fruits et légumes frais; en saison, en particulier les pastèques avec une propriété diurétique naturelle naturelle;
  5. Thés aux herbes diurétiques.
  6. Boire de l'eau minérale, comme Borjomi.
  7. Utilisation adéquate des jus fraîchement pressés.

En menant le bon style de vie, en adhérant à un régime, il y a une forte probabilité d'éviter la formation de calculs rénaux. Et si, néanmoins, la maladie se manifeste, un traitement en temps opportun dans un établissement médical, un diagnostic, un traitement, toutes les recommandations du médecin éviteront la chirurgie.

Prévoir

Le pronostic des microlithes rénaux est favorable. Une personne peut vivre avec eux pendant de nombreuses années sans se douter de son problème..

Kovtonyuk Oksana Vladimirovna, observateur médical, chirurgien, consultant médical

(60 votes, moyenne: 4.43 sur 5)

Articles Similaires
Cystite interstitielle - symptômes et traitement
Types de radiothérapie pour le cancer de la prostate, conséquences, réadaptation

Traitement de la microlithiase rénale avec des remèdes populaires


traitement de la microlithiase rénale
En médecine populaire, de nombreuses recettes ont été développées pour aider à guérir la microlithiase rénale. Ils sont basés sur l'utilisation de décoctions à base de plantes, de jus de légumes et de fruits. Cependant, avant de commencer l'auto-traitement, vous devez peser tous les avantages et les inconvénients. Un diagnostic prématuré et un traitement mal choisi peuvent conduire à des processus irréversibles.

La décoction d'herbes a un effet diurétique et nettoyant. Certaines variétés de plantes ont des effets antimicrobiens et anti-inflammatoires sur les organes affectés. Un dosage correctement sélectionné de la substance active vous permet de nettoyer les reins des toxines. Grâce à cela, il est possible de normaliser les performances de l'organe filtrant.

Pour préparer la perfusion, nous avons besoin des ingrédients suivants:

Graines de lin - 50 g;

Extrait de feuille d'ortie - 20g;

· Feuilles de fraise - 20 g;

· Eau chaude - 1 l.

Tous les ingrédients sont placés dans un plat en métal et versez de l'eau bouillante dessus. Cette composition doit être perfusée pendant une heure. En traitement, la perfusion est prise 150 ml 30 minutes avant le repas. Le nombre de réceptions est de 4 fois par jour.

Dans les 7 jours suivant le début d'un tel traitement, de nombreux patients ont remarqué une normalisation de l'état. Dans le cadre des composants ci-dessus, il existe un niveau élevé de vitamines du groupe C. Ces substances fournissent une nutrition au système circulatoire et vous permettent de faire ressortir le niveau maximal de toxines.

Phytothérapie

Si les microlithes des deux reins ou d'un ne soulèvent pas beaucoup d'inquiétude, leurs symptômes ne nécessitent pas d'assistance immédiate, le traitement peut être effectué avec des phytopréparations contenant des terpènes. Lorsqu'il est prescrit, le rein fonctionne mieux. Les médicaments éliminent les spasmes, ont un effet bactéricide et sédatif (calmant), ne contiennent que des composants végétaux et sont exempts de contre-indications:

  • Kanefron - un médicament utilisant un extrait de centaurée, de romarin et de livèche;
  • néphrolite - combine l'extrait de muguet avec un extrait de teinture de garance;
  • la cystone est une préparation à base de plantes à plusieurs composants avec des effets antimicrobiens et diurétiques;
  • cysténal - à base d'extrait de colorant de garance et d'huiles essentielles;
  • rovatinex - une combinaison de 6 huiles essentielles qui contribuent à la dissolution et à l'excrétion indolore des microlites;
  • énatine - comprend extrait de menthe poivrée, olive, aéré, huile de terpène, soufre raffiné.

Un effet thérapeutique persistant se produit dans un mois à compter du premier jour d'admission. Un comprimé, une goutte ou de l'huile qui coule sur le sucre est un puissant médicament préventif..

Procédures efficaces pour la microlithiase rénale


procédures pour la microlithiase rénale
Les maladies du système urinaire sont considérées comme assez courantes dans la société moderne. Un mode de vie inapproprié, l'utilisation d'un grand nombre de produits contenant des agents cancérigènes, stimulent l'apparition de sable et de pierres dans le bassin rénal et l'uretère.

Plus de 90% des cas répondent à une intervention non chirurgicale. Pour cela, une lithotripsie extracorporelle est utilisée. Cette procédure est considérée comme la plus sûre et la plus efficace pour la destruction de corps étrangers dans la cavité uretère et le tissu rénal. Le lithotriteur est capable de détecter rapidement du sable ou de la pierre dans les conduits. Pour ce faire, il suffit de subir un diagnostic aux rayons X ou un examen échographique de la zone à problème.

La lithotripsie est considérée comme une procédure moins nocive pour le corps humain, ce qui vous permet de vous débarrasser rapidement de la lithiase urinaire. Au cours de la procédure, des anesthésiques sont administrés au patient, ce qui réduit la sensibilité et possède une propriété analgésique..

L'avantage de cette procédure est la capacité de détecter rapidement et en temps opportun de petits corps étrangers formés à partir de sels d'acide urique. En règle générale, ils sont difficiles à détecter à un stade précoce de la formation à l'aide de rayons X..

Prévention de la microlithiase rénale

Le diagnostic intempestif des changements pathologiques entraîne l'apparition d'une forme chronique de la maladie, qui provoque des processus à écoulement lent. Ils s'accompagnent d'une violation de la fonction de l'organe filtrant..

Les premiers signes ne sont pas toujours visibles. Cependant, à mesure que la pathologie se propage, de nouveaux symptômes apparaissent. Vous pouvez diagnostiquer une insuffisance rénale après un test sanguin. De tels diagnostics permettent la détection rapide des glomérules, qui sont de minuscules filtres minuscules. Ils sont progressivement éliminés du sang..


prévention de la microlithiase rénale

Des experts expérimentés identifient un certain nombre de règles qui aideront à prévenir le développement de la lithiase urinaire:

Surveillance régulière de la pression artérielle

Refus d'utiliser de l'eau trop dure. Dans la composition du liquide, une concentration élevée de sels et de minéraux est observée, qui, lorsqu'elle est ingérée dans le corps humain, peut se déposer dans le tissu rénal;

Diagnostic continu de la glycémie;

Nutrition adéquat. Les aliments avec un faible niveau de protéines et une quantité minimale de sel doivent être présents dans l'alimentation. Les produits cancérigènes et divers suppléments nutritionnels peuvent provoquer l'apparition de maladies;

Rejet des mauvaises habitudes. Boire des boissons contenant de l'alcool et fumer des produits du tabac peut provoquer la croissance des cellules cancéreuses, la sédimentation des sels d'urée dans la cavité des uretères et du bassin;

Contrôle régulier du poids. Le surpoids entraîne une forte augmentation de la pression artérielle et des pics de sucre dans le sang. Les vaisseaux sanguins et les capillaires sont progressivement obstrués par le cholestérol, ce qui interfère avec la vitesse normale du flux sanguin dans la cavité du système circulatoire.

L'entraînement aérobie est recommandé. Pour ce faire, répétez simplement l'exercice intense trois fois par jour pendant 40 minutes. Dans les 7 jours suivant ces cours, de nombreux patients ont noté une poussée de vigueur et une amélioration du bien-être général. Ils ont réduit le nombre d'oedèmes, une légèreté est apparue dans le corps et leur humeur s'est nettement améliorée..

Microlithes rénaux: qu'est-ce que c'est, les principales causes et manifestations cliniques de la maladie

Date de mise à jour: 2017-02-16

Le diagnostic de lithiase urinaire est probablement connu de tous, sinon de sa propre expérience, puis selon les histoires d'amis et de proches.

Cela est compréhensible, car une telle pathologie prend fermement la deuxième place en urologie après la cystite et d'autres lésions inflammatoires des voies urinaires.

Mais dans certains cas, lors du décodage des ultrasons, le médecin écrit - microlites dans les reins, qu'est-ce que c'est?

Presque toutes les pathologies des organes internes ne commencent pas spontanément, à l'exception des conséquences d'une blessure. L'urolithiase se développe donc progressivement. Tout d'abord, le sable se dépose dans les reins (les médecins appellent cette condition diathèse d'acide urique) qui, sous l'influence de certains facteurs, commence à se cristalliser. Progressivement, la formation de pierres. Certains peuvent être dans le rein pendant longtemps et même prendre la forme correspondant à sa structure. Autres - commencent à se déplacer le long de l'uretère, ce qui donne au patient une douleur intense.

La microlithiase est le stade initial de la lithiase urinaire, lorsque de petits cristaux sont déjà formés dans les parties internes de la gauche ou de la droite, et parfois dans les deux reins, moins souvent l'uretère et la vessie. Leur composition chimique est variée, ils contiennent tous des sels tels que les urates, les phosphates, les oxalates, les ions calcium. Plus précisément, un médecin peut déterminer cela sur la base d'une analyse d'urine.

Il n'y a aucune raison qui expliquera complètement de quoi il s'agit, les microlithes, et pourquoi ils sont formés. L'urrolithiase est une pathologie multifactorielle. En d'autres termes, de nombreux facteurs exogènes, endogènes et même génétiquement prédéterminés agissent sur son développement. Et plus il y a de causes prédisposant à la microlithiase, pire est le pronostic de la maladie.

Le risque de rechute augmente considérablement, la taille des pierres augmente plus rapidement. La pathogenèse à ce jour n'est pas complètement claire. Il existe plusieurs théories. Le principal est que, en raison de divers facteurs, la composition quantitative des changements d'urine. Les sels sous forme de colloïdes commencent à précipiter, formant éventuellement des microlites.

De plus, les médecins estiment que la formation d'une pierre nécessite un noyau auquel, grosso modo, les sels «collent». Il peut s'agir de restes d'épithélium endommagé, de déchets de la microflore pathogène. Les causes exogènes (ou externes) de la microlithiase comprennent des facteurs qu'une personne ne peut généralement pas affecter. Tout d'abord, c'est la composition chimique de l'eau et du sol, l'écologie, les conditions de travail.

Les autres causes de formation de tartre sont:

  • troubles métaboliques, c'est ce qu'on appelle le principal facteur de risque de développement de microlithiase et d'urolithiase, ces changements peuvent être dus à des pathologies du système endocrinien, du tube digestif, du foie;
  • hypercalciurie résultant d'une augmentation de l'absorption du calcium dans l'intestin, de troubles de son métabolisme dans les os, d'une réabsorption insuffisante dans les reins;
  • l'inactivité physique, en plus des troubles métaboliques, le surpoids contribue à l'accumulation excessive de calcium, de phosphates et d'acide urique;
  • aliments à prédominance d'aliments à haute teneur en protéines animales, sel, viandes fumées, marinades, consommation insuffisante d'aliments contenant des vitamines et des minéraux nécessaires au fonctionnement normal du corps;
  • conséquences des opérations effectuées sur les voies urinaires, par exemple, résidus de suture, cicatrices, néphrostomie, cathéters installés depuis longtemps;
  • apport hydrique insuffisant, en particulier lorsque vous vivez dans un climat chaud;
  • caillots sanguins et caillots sanguins dans les reins;
  • traitement à long terme (même à des doses thérapeutiques) avec certains médicaments, en particulier les sulfamides;
  • caractéristiques anatomiques congénitales et acquises de la structure du système urinaire, qui contribuent à la stagnation de l'urine;
  • infections bactériennes antérieures des reins et de la vessie, par exemple, cystite, pyélonéphrite;
  • troubles de l'urodynamique de diverses étiologies, y compris les tumeurs, la compression des uretères et d'autres parties du système urinaire.

À propos de ce que c'est, les microlithes sont généralement découverts par des personnes âgées de 20 à 50 ans. Pour les patients âgés et les enfants, la formation de calculs dans la vessie est plus caractéristique. De nombreux médecins notent que la maladie est plus fréquente chez les femmes en raison d'une plus grande prédisposition aux lésions infectieuses du système génito-urinaire.

Les monocristaux de petite taille ne provoquent généralement pas de tableau clinique prononcé, dans certains cas, le traitement avec la médecine traditionnelle donne le résultat. Paradoxalement, les grosses pierres qui occupent longtemps tout l'espace du rein ne se font pas sentir.

Cependant, la microlithiase se produit généralement avec les symptômes suivants:

  • douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire, dans la localisation et la nature, elle ressemble à l'ostéochondrose, donc la maladie est souvent déclenchée, parfois des impulsions sont données à l'aine et à l'appendice;
  • inconfort dans la projection des reins, aggravé par le mouvement, les tremblements, les sauts, etc.;
  • douleur et brûlure en urinant;
  • envie fausse et fréquente d'uriner;
  • opacification de l'urine, précipité visible à l'œil nu.

Mais dans certains cas, les patients découvrent leur diagnostic d'une crise de coliques rénales. Elle est typique de la microlithiase, car les petites pierres sont plus mobiles. Son début provoque la sortie du cristal du rein et sa promotion ou obstruction de l'uretère. Le principal symptôme de cette condition est une douleur intense, une personne au sens littéral "grimpe au mur", essayant de la soulager.

De plus, des dommages à l'épithélium des uretères, de la vessie et de l'urètre provoquent l'apparition d'une impureté sanguine dans l'urine. Au plus fort de l'attaque, des nausées, des vomissements, une rétention des selles, une fausse envie d'uriner peuvent survenir. De plus, une faiblesse, une tachycardie, de la fièvre, une bouche sèche, des frissons sont notés.

Microlithes rénaux: caractéristiques de localisation et diagnostic

Dans la grande majorité des cas, des microlithes se forment dans les reins..

Habituellement, la formation de calculs dans la vessie se produit avec une cystite infectieuse lente et une stagnation prolongée de l'urine.

Dans les uretères, les pierres ne s'attardent pas non plus, car les contractions constantes des muscles lisses de leurs parois contribuent au mouvement des cristaux vers le bas.

À l'intérieur du rein lui-même, les microlithes des reins se trouvent dans le bassin, où l'urine est recueillie après plusieurs étapes de filtration dans l'appareil tubulaire. La manifestation du tableau clinique de la colique rénale est une confirmation du diagnostic de lithiase urinaire (CIM).

Avec des symptômes bénins ou leur absence, les médecins prescrivent de telles études:

  • une analyse d'urine générale, en faveur de la microlithiase, il y a un écart de pH (à un taux de 4 à 7), une augmentation de la densité (plus de 1022 g / l), une turbidité, l'apparition de sels et de globules rouges inchangés, des cylindres simples, l'infection est indiquée par une leucocyturie et une bactériurie;
  • analyse de l'urine pour la microflore, avec un résultat positif, vérifier sa sensibilité aux antibiotiques;
  • analyse d'urine selon Zimnitsky pour évaluer la fonction de concentration des reins;
  • l'échographie est la meilleure méthode pour diagnostiquer les microlithes rénaux pendant la grossesse, elle est plus sûre que les rayons X, mais l'inconvénient de l'échographie est la difficulté à détecter les calculs d'oxalate jusqu'à 6 mm, car leurs signes d'écho sont non spécifiques et similaires à l'image normale du sinus rénal;
  • urographie, une substance radio-opaque est administrée au patient, ce qui aidera à obtenir des informations plus précises sur l'emplacement du microlithe, sa taille et les caractéristiques structurelles des voies urinaires.

Récemment, pour le diagnostic des microlithes rénaux, les médecins utilisent de plus en plus la tomodensitométrie (TDM). L'avantage de cette méthode est la capacité d'évaluer non seulement la taille et les caractéristiques de l'emplacement de la pierre, mais également sa densité. Cela vous permet de déterminer le pronostic de l'évolution de la maladie et un régime approprié pour l'utilisation de comprimés et d'autres moyens de traitement médicamenteux.

Avec une douleur prolongée caractéristique d'une maladie telle que les microlithes rénaux, des diagnostics différentiels sont effectués pour exclure d'autres pathologies présentant des symptômes similaires. Il s'agit de l'appendicite, des lésions inflammatoires de l'intestin, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas. Le patient doit être vérifié pour les maladies de la colonne vertébrale..

Microlithes dans les reins: traitement et alimentation

Habituellement, le médecin prescrit un traitement pour la lithiase urinaire en fonction de la taille et de l'emplacement de la pierre. Il est clair que si le calcul est trop grand pour une sortie indépendante ou crée un obstacle à l'écoulement normal de l'urine, il doit être retiré. Habituellement, les médecins utilisent une méthode plutôt douce mais efficace - la lithotripsie, en d'autres termes, écraser les pierres avec une onde de choc.

Mais certaines formations ne se prêtent pas à une telle thérapie, par conséquent, une intervention chirurgicale est nécessaire. Le traitement des microlithes dans les reins est généralement effectué par des méthodes conservatrices, car leur taille est trop petite. Il est clair que le régime de traitement pour arrêter les coliques rénales et dissoudre lentement et éliminer les calculs en dehors de la période aiguë est différent. Habituellement, de petits cristaux et du sable dans les reins sont détectés lors d'un examen de routine..

S'ils ne préoccupent pas le patient, le traitement des microlithes dans les reins est effectué avec des remèdes à base de plantes. Ils sont assez sûrs, ne provoquent pratiquement pas de complications et n'ont aucune contre-indication. Ainsi, parmi les préparations à base de plantes, les médecins recommandent généralement des produits contenant des terpènes. Ce sont des composants naturels avec des effets bactériostatiques, antispasmodiques et sédatifs légers..

Ils améliorent la circulation sanguine dans le rein, augmentant ainsi la diurèse. De plus, ces médicaments soulagent les spasmes des muscles lisses du bassin du rein et de l'uretère. Dans le même temps, les remèdes à base de plantes normalisent la motilité des voies urinaires (elle est généralement perturbée par les effets des sels contenus dans le sable et les cristaux). Dans le même temps, les terpènes ont un effet bactériostatique sur la flore microbienne..

Ainsi, les urologues recommandent de tels médicaments:

  • Cystenal, contient un extrait de teinture de racine de garance et un mélange d'huiles essentielles. Attribuez une goutte d'eau ou un morceau de sucre une demi-heure avant un repas. La durée du traitement peut aller jusqu'à un mois. Il convient de souligner que ce remède élimine également les symptômes des coliques rénales, auquel cas la posologie est augmentée à 20 gouttes.
  • L'anatine, la composition du médicament comprend l'extrait de menthe poivrée, l'huile d'olive, aérée et terpénique, le soufre purifié. Prendre 1 capsule une fois par jour..
  • Spazmotsistenal, est un analogue du médicament Cystenal, mais contient en outre de la radobéline obtenue à partir de la racine de belladone. Ne prescrire que pour les coliques rénales à raison de 20 gouttes une fois. Lorsque les symptômes disparaissent, ils les boivent goutte à goutte (dans de l'eau ou du sucre) trois fois par jour jusqu'à ce que la microlite quitte complètement les voies urinaires.
  • Rovatinex, le médicament contient une combinaison de plusieurs huiles essentielles (pinène, camphène, terpène, fenhol, anéthol, bornéol). Dans le traitement des microlithes dans les reins, une telle combinaison contribue à leur dissolution progressive et à leur excrétion indolore. Boire des gélules trois fois par jour, avec exacerbation des coliques rénales, la posologie est doublée.
  • Kanefron, le médicament contient des extraits d'herbe de centaure, de feuilles de romarin et de racines de livèche. Après un traitement de quatre semaines, le bien-être du patient s'améliore nettement, les microlithes partent plus intensément, la couleur et les paramètres de laboratoire de l'urine se normalisent et le métabolisme phosphore-calcium est restauré. Le médicament est prescrit goutte à goutte ou 2 comprimés trois fois par jour.
  • Cyston est une préparation à base de plantes combinée à plusieurs composants. Il régule les propriétés colloïdales de l'urine, favorise l'excrétion des petites microlites et de l'acide urique, a un effet diurétique et antimicrobien. Appliquer 2 comprimés une fois par jour.
  • Nephrolith, contient une combinaison d'extrait de teinture de garance, de muguet et de divers acides pour réguler le métabolisme eau-sel. Prenez 2 comprimés trois fois par jour pendant

Baralgin est l'un des meilleurs remèdes pour arrêter une attaque de coliques rénales à la maison.

À l'hôpital, les médecins sélectionnent une combinaison de plusieurs médicaments (Atropine, Platifillin, Drotaverin, Halidor, Maksigan et autres).

Dans des études récentes sur le traitement des microlithes dans les reins, il a été constaté que les symptômes aigus sont bien éliminés par une combinaison d'anti-inflammatoires non stéroïdiens avec des hépatoprotecteurs et des vitamines E et A. Un traitement antibactérien pour la lithiase urinaire n'est prescrit qu'après examen et détermination de la sensibilité aux antimicrobiens. Avec un cours relativement doux, les uroseptiques et les médicaments du groupe sulfonamide sont recommandés. Un processus inflammatoire grave causé par la flore bactérienne nécessite l'utilisation d'antibiotiques à large spectre.

En plus du traitement médicamenteux des microlithes rénaux, il est recommandé au patient de se promener à l'air frais. Il améliore l'urodynamique et la circulation sanguine. Il est également nécessaire de suivre un régime, car seule une bonne nutrition aide à restaurer le métabolisme et, dans certains cas, à dissoudre la pierre.

Le régime doit être construit en fonction de la structure chimique de la microlite:

  • Calculs, constitués principalement ou entièrement d'acide urique (urate). Limitez la consommation d'aliments contenant des protéines de purine. Tout d'abord, c'est de la viande et des bouillons de viande. Ces plats ne peuvent pas être consommés plus d'une fois par semaine. L'alcool est strictement interdit, car il viole l'excrétion d'acide urique du corps. La base du régime devrait être les œufs, le lait et les produits laitiers, les fruits, les légumes, les noix, les graines, les céréales de mil, le sarrasin, l'orge, les pâtes de blé dur..
  • Pierres contenant des sels d'acide oxalique (oxalates). Vous devez abandonner la laitue, les épinards, les herbes, les agrumes, le lait et les produits laitiers, les tomates, les groseilles, les pommes de terre et autres fruits et légumes acides. Vous devez également limiter votre consommation de boeuf et de poulet. Les aliments riches en magnésium devraient prédominer dans l'alimentation, car ses sels ralentissent la formation de sable et de calculs dans les reins. Ce sont des grains entiers, des pommes de terre, des noix, de l'avoine. Autoriser les poires douces, la pastèque, la citrouille, les bananes, le chou frais.
  • Microlites à base de phosphates et struvites. La formation de telles pierres contribue à la sécrétion excessive de suc gastrique. Par conséquent, de l'alimentation, excluez tous les légumes et fruits, les boissons gazeuses et alcoolisées, le café, les épices et les produits laitiers. Le régime alimentaire doit être conçu de manière à changer le pH de l'urine du côté alcalin. Pour cela, les agrumes, les plats de viande et de poisson, le pain, les céréales complètes sont conseillés..
  • Calculs de cystine. Les sous-produits de viande sont catégoriquement interdits, et la viande et le poisson sont limités (pas plus de 250 mg par jour), les œufs et les légumineuses ne sont pas recommandés. L'accent devrait être mis sur les légumes frais, les fruits et les baies..

Lors de nombreux forums médicaux dédiés au traitement de la lithiase urinaire, il est souligné qu'avec un tel diagnostic, le mode de vie et la nutrition doivent être complètement modifiés. Puisque même après l'ablation chirurgicale des calculs, le retour au régime précédent et à l'inactivité physique se terminera tôt ou tard par la formation de nouvelles pierres. Microlytes dans les reins, dont le traitement est généralement effectué uniquement avec des médicaments, il est tout à fait possible d'éliminer le régime alimentaire et les préparations à base de plantes sûres.

Microlithes rénaux

Dans des conditions de fonctionnement normal du système urinaire, les sels dans l'urine sont excrétés avec lui par le corps. En raison de troubles métaboliques, les sels insolubles commencent à s'accumuler dans les reins. De petits cailloux et des grains de sable apparaissent - des microlites dans les reins. Il est nécessaire de comprendre ce que c'est, pourquoi les microlithes apparaissent et comment y faire face.

Quelle est la microlithiase de la maladie

La première étape de l'apparition de la lithiase urinaire (DCI), lorsque de petites pierres et du sable apparaissent dans le système urinaire, est appelée microlithiase rénale. Cela se produit d'un côté ou des deux côtés lorsque les deux reins sont touchés. En règle générale, les calculs atteignent une taille de plusieurs millimètres et se trouvent le plus souvent dans le système pyélocalicéal (hls) des reins.

Une telle pathologie n'est pas rare et de nombreuses personnes d'âges différents (adultes et jeunes enfants) y font face. Se produit le plus souvent en raison d'un excès de certaines substances dans le corps du patient. En conséquence, des pierres apparaissent qui ont une structure différente, par exemple:

Au début, la pathologie ne se manifeste en aucune façon. Les cristaux sont trop petits pour être gênants. Au fil du temps, les grains de sable se rejoignent, se développent et des pierres assez grosses apparaissent.

Les causes de la microlithiase rénale

Aucun spécialiste ne peut donner au patient une raison claire qui a provoqué la maladie. Il existe un certain nombre de facteurs qui contribuent à la formation de microlithes dans les reins:

  • Mauvaise hérédité. Si le métabolisme eau-sel a été perturbé chez l'un des parents, une personne peut hériter de l'incapacité à dissoudre les sels, en raison de protéines défectueuses impliquées dans la formation de calculs.
  • Erreurs dans la nourriture. Dépendance aux épices, aux acides et au sel, à la consommation d'alcool, à de grandes quantités de viande et à d'autres produits qui augmentent l'acidité.
  • Manque de liquide et consommation prolongée d'eau dure.
  • Infections et processus inflammatoires dans le corps, entraînant une stagnation de l'urine.
  • Le résidu bactérien provoque la formation de cristaux de sel autour de lui.
  • Manque de vitamines A, D.
  • Anomalies dans la structure des organes entraînant une stagnation de l'urine.
  • Pathologies endocriniennes provoquant des troubles métaboliques.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal et des systèmes urinaire et reproducteur (ulcère, adénome de la prostate, gastrite, pyélonéphrite).
  • Maladies affectant le tissu osseux et le calcium (par exemple, ostéoporose, ostéomyélite).
  • Climat. Vivre dans des régions chaudes et arides contribue à la micronéphrolithiase rénale.
  • Néoplasmes et blessures dans la région pelvienne.

Les sédiments salins dans l'urine peuvent apparaître en raison de processus inflammatoires chroniques dans le corps, qui passent souvent sans signes particuliers et passent longtemps inaperçus..

L'apparition dans les cupules des microlithes est moins dangereuse que l'urolithiase, cependant, les signes de ces maladies sont largement similaires. Au début, les symptômes de la microlithiase rénale sont presque invisibles. Les pierres de petite taille (jusqu'à 3 mm) sont de nature unique et ne causent pas d'inconfort. Il y a un changement dans la couleur de l'urine, qui devient trouble et acquiert une teinte rose en raison des impuretés du sang. Cela est dû à l'application de microtraumatismes de la membrane muqueuse par contact avec la surface rugueuse des pierres. Dans de rares cas, il existe:

  • gonflement,
  • Douleur lancinante,
  • flatulence,
  • chaleur,
  • hypertension artérielle.

Les grosses pierres, jusqu'à 4 mm, qui sortent des reins, provoquent une douleur intense. Il est ressenti dans une vaste zone, affecte le bas du dos, l'intérieur de la cuisse et donne aux organes génitaux. Des mictions et des douleurs fréquentes sont observées..

Plus il y a de calculs dans les reins, plus ils sont gros, plus la probabilité de perturbation du processus d'excrétion d'urine est élevée. Elle s'accompagne de douleurs tiraillantes et douloureuses dans la région lombaire, qui deviennent parfois aiguës, comme dans les coliques rénales..

Les sensations douloureuses sont de nature différente et dépendent directement de l'emplacement des microlithes de leur forme et de leur volume. Ces douleurs sont intermittentes, disparaissent et reviennent après un certain temps. Renforcé en inclinant, en tournant le corps, en changeant la position du corps.

Afin de ne pas prendre de microlithiase pour une autre maladie qui donne des sensations douloureuses similaires, vous devez boire un antispasmodique, par exemple, No-shpu. Si la douleur disparaît, la cause réside dans les reins, et sinon, il pourrait s'agir d'ostéochondrose ou d'une autre maladie.

L'accumulation de sels dans le rein droit provoque des douleurs dans le bas-ventre. Cela provoque des soupçons d'appendicite, un dysfonctionnement du foie ou de la vésicule biliaire. La localisation à gauche des microlithes ne se fait sentir que lorsque la taille des calculs atteint 2-3 mm. Elle se manifeste par des douleurs lombaires à gauche, leur renforcement lors des mouvements. Les microlites se forment beaucoup plus souvent dans le rein droit que dans le gauche.

Diagnostic de la microlithiase

Avant le traitement, une étude instrumentale et en laboratoire du patient est réalisée. Identifier les bactéries pathogènes, déterminer la composition en sel aidera à une analyse générale de l'urine. La nature des écarts dans les processus métaboliques montrera une analyse biochimique du sang et du général - infections et inflammations.

La présence de microlithes peut être déterminée par échographie, scintigraphie radio-isotopique et urographie d'urgence. Le diagnostic opportun de la microlithiase rénale vous permettra de commencer le traitement à temps et d'éviter les conséquences négatives.

Microlithiase infantile

Chez les enfants, cette maladie n'est pas diagnostiquée si souvent. La cause des microlithes dans les reins des enfants est une mauvaise nutrition: une consommation excessive de protéines, des aliments gras crée un environnement approprié pour le dépôt de sels. De plus, l'inactivité du bébé, une prédisposition génétique, certaines maladies peuvent entraîner des troubles métaboliques.

Des symptômes caractéristiques apparaissent:

  • léthargie, léthargie,
  • gonflement,
  • douleur dans le bas du dos,
  • vomissement,
  • température corporelle élevée,
  • changements dans la composition de l'urine,
  • urination fréquente.

Pour confirmer le diagnostic de microlithes chez un enfant, il est plus sûr d'effectuer une échographie.

Traitement de la microlithiase rénale

Après un examen approfondi du patient, le médecin traitant prescrit un traitement basé sur les caractéristiques individuelles du corps du patient. Il est important de suivre les recommandations, de boire beaucoup de liquides, de suivre un régime spécial et un résultat positif de la maladie ne vous fait pas attendre longtemps.

Ne vous auto-médicamentez pas. Les préparations de dissolution des pierres sont strictement axées sur la composition chimique des microlithes. Le type de microlithes ne peut être déterminé que sur la base de tests de laboratoire..

Traitement médicamenteux de la microlithiase

Pour éliminer la maladie, des médicaments sont prescrits pour briser les microlites et les retirer du corps avec de l'urine. Pour cela, des diurétiques à propriété diurétique sont prescrits. Si le patient se plaint de douleurs intenses, des comprimés spasmolytiques sont prescrits. Si la microlithiase rénale est compliquée par des maladies infectieuses, un traitement antibiotique et anti-inflammatoire est nécessaire.

Intervention chirurgicale

En règle générale, la microlithiase ne nécessite pas d'intervention chirurgicale en raison de la petite taille des pierres. Il suffit de suivre un régime et de suivre un traitement médicamenteux. La chirurgie n'est recommandée qu'en cas d'obstruction par microlites des canaux excréteurs.

Méthodes folkloriques

Les plantes médicinales aident à lutter contre les microlithes dans les reins. Dans les recettes de médecine traditionnelle, les plantes aux propriétés diurétiques et anti-inflammatoires (millepertuis, églantier, airelle rouge) sont largement utilisées. Pour préparer l'infusion, versez un litre d'eau bouillante avec un mélange d'herbes (toutes 1 cuillère à café chacune), insistez une heure. Boire 0,5 tasse par heure avant les repas.

Si des microlithes urolithiques sont détectés, ils sont traités avec une infusion de stigmates de maïs. Dans un verre d'eau bouillante, prenez une cuillère à soupe de stigmates. Boire avant les repas 3 à 5 fois pendant la journée. Les dépôts de phosphate sont traités avec des feuilles de bouleau et des stigmates de maïs. Deux cuillères à soupe de plantes sont versées dans 250 g d'eau, bouillies et insistées. Buvez trois verres pendant la journée.

Les bouillons à base de carotte, persil, millet et avoine moulue ont un excellent effet diurétique. Porter un verre d'eau à ébullition, ajouter 40 g de persil haché, laisser reposer une nuit. Boire la moitié avant le petit déjeuner, le reste avant le dîner.

L'infusion de millet est préparée comme suit: un demi-volume de grain est versé dans un bocal en verre de trois litres, de l'eau bouillante est ajoutée au sommet. Insisté, filtré et bu 1,5 litre par jour. Prendre quotidiennement jusqu'à l'élimination complète des microlithes du corps. Avec les microlithes, il est recommandé de boire du jus de canneberge et des thés de l'herbe..

Régime alimentaire spécial pour la microlithiase rénale

Un contrôle strict du régime alimentaire aidera à éliminer les microlithes dans les reins et à corriger le résultat. Le régime alimentaire doit être sélectionné en fonction du type de microlithes. Avec les microlithes de phosphate des reins, le calcium et les composés alcalins ne sont pas autorisés. Les agrumes et les aliments contenant de l'acide oxalique et citrique sont exclus lorsque des oxalates sont détectés. Urata a besoin d'aliments exclus aux purines.

Une condition préalable à la détection des calculs rénaux est de ne pas manger de cornichons, viandes fumées, aliments gras et frits, haricots, épinards, fromages, oseille, abats, épices. Il est très important de boire environ deux litres de liquide par jour. Il peut s'agir de décoctions médicinales, d'eau minérale, de compotes, de tisanes. Un assistant irremplaçable dans la lutte contre les microlithes rénaux - pastèque.

Plus tôt vous identifiez la néphromicrolithiase et comprenez ce qu'elle est, plus les chances de la guérir rapidement et d'empêcher le développement de pathologies et de complications plus graves sont élevées.