Principal

Hydronéphrose

Microlithiase rénale - qu'est-ce que c'est

Il arrive qu'après un examen rénal, le médecin fasse un diagnostic de microlithes dans les reins. Une telle pathologie n'est "pas à l'audition", peu de gens la connaissent. Qu'est-ce que cela vaut et vaut-il la peine de paniquer dans une telle situation?

Qu'est-ce que la microlithiase et quelles sont les causes de son apparition?

La microlithiase est constituée de petites pierres et de sable qui se forment dans les reins, ainsi que dans les uretères et la vessie. Ils se forment à la suite de ce changement dans le métabolisme normal des bases puriques, de l'acide oxalique, du calcium et du phosphore. Si le système urinaire fonctionne sans interruption, les sels des substances ci-dessus doivent être excrétés. S'il est cassé, ils précipitent, se transformant progressivement en pierres.

Il existe un certain nombre de raisons qui déterminent ce processus:

  • faible consommation d'eau;
  • les erreurs de nutrition, à savoir la tendance à consommer des quantités excessives de viande, d'alcool, de cornichons, d'aliments épicés;
  • pathologie des organes du système endocrinien (due à une grande perte de calcium);
  • trouble métabolique héréditaire;
  • un défaut dans le développement des organes urinaires, ce qui entraîne une stagnation et un prolapsus des cristaux urinaires;
  • inflammation dans le système urinaire;
  • blessures et tumeurs urinaires.

Signes de microlithes dans les reins

En raison de sa petite taille, les microlites peuvent ne pas déranger leur propriétaire. Les microlithes simples jusqu'à 3 mm, en règle générale, ne provoquent pas non plus de symptômes. Cependant, parfois une hypertension, un gonflement, des flatulences, de la fièvre, des douleurs de traction peuvent apparaître. Visuellement, vous pouvez remarquer un changement de couleur de l'urine, il devient un peu flou avec une teinte rose. Cela s'explique par le fait que les petites particules endommagent la muqueuse des organes génito-urinaires.

Des symptômes vifs apparaissent si des microlithes ayant des tailles supérieures à 3-4 mm commencent à quitter les reins. La douleur est coupante, piquante. Il couvre la région lombaire, se propage aux organes génitaux et à la surface interne de la cuisse. Le patient est perturbé par l'envie fréquente d'uriner.

Au fil du temps, lorsque le nombre de ces formations devient impressionnant, une violation du flux d'urine peut se produire. Ensuite, des symptômes similaires à ceux apparaissent lorsque les pierres s'éloignent.

Il est important de savoir que les symptômes des microlithes rénaux dépendent de leur emplacement. Si les microlithes sont situés dans le rein droit, des sensations douloureuses recouvrent l'abdomen par le bas, simulant ainsi l'appendicite. Et les sensations peuvent également être similaires à des douleurs dans la pathologie de la vésicule biliaire et du foie..

Mais si une microlithiase du rein gauche se développe, les symptômes de la maladie ne se produisent que si les particules de sel atteignent une taille de plusieurs millimètres. La douleur dans ce cas est similaire à celle d'une maladie des muscles, ainsi que des intestins..

Microlithiasis chez les enfants

Dans l'enfance, cette pathologie est assez courante. Cela est dû à des erreurs de nutrition, à un mode de vie sédentaire ainsi qu'à une prédisposition héréditaire. L'enfant devient apathique, il s'inquiète de la faiblesse, des lombalgies et des envies fréquentes d'uriner sont également caractéristiques. Chez les enfants, l'utilisation de remèdes populaires est exclue, on ne peut pas parler d'automédication. Aux premiers signes de la maladie, il est nécessaire d'amener le bébé chez le pédiatre.

Établir le diagnostic

Le minimum diagnostique comprend une analyse d'urine générale, qui permet de détecter la présence de sels, de bactéries, d'impuretés sanguines.

L'étalon-or pour détecter les microlithes dans le rein est l'échographie. Cette méthode est le plus souvent utilisée pour détecter la microlithiase..

L'urographie excrétrice, dans laquelle un produit de contraste est administré par voie intraveineuse, permet de naviguer dans la quantité, l'emplacement, la taille des microlithes.

Plus rarement, les médecins utilisent la scintigraphie aux radio-isotopes pour poser ce diagnostic..

Comment traiter?

Le traitement des microlithes dans les reins est extrêmement conservateur; la chirurgie n'est pas nécessaire. Tout d'abord, vous devez établir une nutrition adéquate en abandonnant les aliments interdits. La nature de l'alimentation dépend du type de microlithes. S'ils sont oxalates, cela vaut la peine d'exclure les produits qui contiennent des acides citrique et oxalique (oranges, citrons, mandarines, haricots). Si le sédiment urinaire a une composition de phosphate, vous devez retirer le lait et les œufs de l'alimentation. Lorsque les sédiments d'urate excluent le café et les produits de cacao. Deuxièmement, vous devez suivre le régime de consommation (au moins 2,5 litres par jour) et limiter la consommation de sel à 3 grammes par jour. En règle générale, le médecin prescrit des médicaments qui favorisent l'élimination des microlithes.

Habituellement, la présence de cristaux urinaires suggère un processus inflammatoire, c'est pourquoi des antibiotiques sont prescrits. Pour éliminer la douleur, des antispasmodiques sont utilisés, tels que no-spa, drotaverin, ketorolac. Des analgésiques sont utilisés (ibuklin).

Parmi les plantes médicinales, Kanefron et Urolesan sont largement utilisés. Ils ont un effet anti-inflammatoire et sont également capables d'éliminer le sable fin.

Méthodes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires a fait ses preuves. Plantes utilisées avec succès qui ont un effet diurétique anti-inflammatoire. Parmi eux, une décoction de rose sauvage, d'airelle rouge, de millepertuis. Pour préparer un tel produit, vous devez prendre une cuillère à café de chaque ingrédient, verser un litre d'eau bouillante, laisser infuser pendant une heure. Vous devez prendre un demi-verre une heure avant de manger. La médecine alternative recommande également le melon et la pastèque. Ils excrètent parfaitement le sel d'urine.

Si des microlithes d'urate sont trouvés, les stigmates de maïs sont utilisés comme agent thérapeutique. Une cuillère à soupe est versée avec un verre d'eau bouillante. Prendre cinq fois par jour, une heure avant un repas.

Avec les pierres de phosphate, des feuilles de bouleau sont ajoutées aux stigmates de maïs. Vous devez les prendre dans la quantité de deux cuillères à soupe de chaque ingrédient, versez un verre d'eau bouillie. Prendre la quantité de trois verres par jour.

Les petits calculs rénaux et le sable peuvent apporter du mil. Un demi-pot de trois litres doit être versé avec de l'eau bouillante, laisser infuser, filtrer et prendre un litre et demi par jour. Continuez le parcours jusqu'à l'allocation de sable avec de l'urine.

Une méthode relativement rapide qui aidera à se débarrasser du problème des microlithes en deux à trois mois est l'utilisation de la perfusion de persil. Pour le préparer, vous devez verser du persil dans une quantité de 40 grammes avec un verre d'eau bouillante, laisser infuser pendant douze heures. Buvez la moitié de ce bouillon le matin avant les repas et le second le soir.

Conclusion

Les microlithes rénaux ne constituent pas en eux-mêmes une grande menace, mais ils ne tolèrent pas non plus l'inattention. N'oubliez pas qu'ils sont les précurseurs de la lithiase urinaire..

Qu'est-ce que la microlithiase rénale et comment la traiter?

La microlithiase rénale est le stade initial de la lithiase urinaire, dans laquelle se produit la formation de petites pierres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de douleurs dans la région lombaire, des mictions fréquentes et d'autres symptômes.

Causes d'occurrence

La microlithiase rénale survient pour un certain nombre de raisons, parmi lesquelles:

  1. Hérédité. Les troubles métaboliques d'origine génétique provoquent un dépôt actif de sel.
  2. Pathologies chroniques qui affectent les organes du tube digestif et du système génito-urinaire. Ces maladies perturbent le fonctionnement des reins, de la vessie, de sorte qu'elles ne sont pas en mesure d'éliminer correctement et en temps opportun les dépôts du corps.
  3. Anomalies congénitales dans la structure des organes pelviens, en raison desquelles une stagnation fréquente de l'urine se produit.
  4. Pathologie osseuse. La violation de la structure osseuse entraîne une augmentation du niveau de calcium dans le corps.
  5. Apport hydrique régulier en petits volumes. Cela conduit à moins de production d'urine..
  6. Consommation régulière d'aliments qui augmentent l'acidité urinaire, ce qui provoque la croissance active de certains types de calculs rénaux.
  7. Vivre dans un climat chaud et sec. De telles conditions provoquent une transpiration active, avec laquelle l'urine devient plus concentrée et les microlites commencent à précipiter.
  8. Consommation abondante d'aliments riches en sel.

Symptômes principaux

Les symptômes de la microlithiase au stade initial ne se manifestent pratiquement pas. Pour cette raison, la plupart des patients demandent l'aide d'un médecin lorsque la maladie a acquis une forme négligée. La microlithiase des deux reins provoque souvent le développement d'une diathèse du sel. Et le traitement de la dernière maladie est un processus assez compliqué..

Les symptômes de la microlithiase se manifestent sous la forme de:

  1. Syndrome douloureux. Habituellement, il est localisé dans la région lombaire, mais peut irradier vers le périnée et le bas-ventre. Souvent, la douleur survient lors de la marche. Dans ce cas, il est noté au niveau sacré et lombaire.
  2. Haute pression.
  3. Miction rapide. L'urine avec une microlithiase rénale acquiert une teinte foncée. De petits caillots sanguins peuvent y apparaître..
  4. Oedème affectant diverses parties du corps.
  5. Détérioration de la santé, faiblesse pendant l'exercice.

Les options de traitement dépendent de la composition chimique des dépôts de sel:

  1. Urata. Les cristaux sont-ils obtenus à partir de sels d'acide urique.
  2. Oxalates. Apparaît avec un excès d'acide oxalique.
  3. Phosphates Formé en cas de dépassement de la norme autorisée d'acide phosphate.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la microlithiase implique les activités suivantes:

  • Analyse d'urine, dans laquelle le niveau de sels est déterminé, la présence / absence de microflore pathogène et d'autres paramètres.
  • Test sanguin. Il vous permet de savoir si des processus inflammatoires se produisent dans le corps causés par la réinfection.
  • Chimie sanguine. Elle est réalisée afin d'identifier la nature des troubles métaboliques.
  • Ultrason L'échographie est le principal outil d'étude des lésions rénales..
  • Exposition aux rayons X. Un agent de contraste est introduit dans le corps, à l'aide duquel des pierres apparaissent sur l'appareil. L'inconvénient de cette méthode est qu'une partie des microlithes restent cachés de ce type de rayonnement.

Options de traitement

Pour éviter de graves complications, lorsque les premiers symptômes de la microlithiase rénale apparaissent, vous devez consulter un médecin.

Le traitement de la microlithiase consiste à suivre un régime spécial et à prendre des médicaments. Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type de dépôts de sel. De plus, la pharmacothérapie implique l'utilisation de médicaments aux propriétés antispasmodiques et diurétiques. Ils sont prescrits afin de faciliter le processus d'élimination des microlites de manière naturelle..

Si la maladie est compliquée par une infection, le traitement est complété par des médicaments dont l'action vise à supprimer les foyers d'inflammation et la microflore pathogène.

De bons résultats dans le traitement peuvent être obtenus en utilisant des méthodes de médecine traditionnelle. Ils comprennent la prise régulière de décoctions et d'infusions aux propriétés diurétiques et anti-inflammatoires..

Thérapie diététique

Une condition préalable au traitement efficace de la microlithiase est un régime spécial. Comme la pharmacothérapie, le choix du régime dépend du type de dépôts de sel:

  • Phosphates Il est nécessaire d'exclure ou de limiter la consommation de fruits, légumes et produits laitiers. Ils peuvent être remplacés par de la viande, du poisson, des produits à base de farine.
  • Urata. Arrêtez de manger des aliments riches en calcium. Recommandé: viande bouillie, poisson, œufs, beurre et une variété de céréales.
  • Oxalates. Les produits contenant de l'acide oxalique doivent être exclus: l'oseille, le café fort, les pommes de terre, la salade verte, etc. Aliments recommandés: pain, lait, baies, fruits, pâtes, œufs et céréales.

La microlithiase rénale est une maladie qui provoque rarement une gêne chez l'homme. Cela est principalement dû au fait que le stade initial de la pathologie ne présente pas de symptômes caractéristiques. Pour un traitement plus efficace, il faut suivre les recommandations du médecin, suivre un régime, abandonner les mauvaises habitudes.

Microlithes rénaux

Dans des conditions de fonctionnement normal du système urinaire, les sels dans l'urine sont excrétés avec lui par le corps. En raison de troubles métaboliques, les sels insolubles commencent à s'accumuler dans les reins. De petits cailloux et des grains de sable apparaissent - des microlites dans les reins. Il est nécessaire de comprendre ce que c'est, pourquoi les microlithes apparaissent et comment y faire face.

Quelle est la microlithiase de la maladie

La première étape de l'apparition de la lithiase urinaire (DCI), lorsque de petites pierres et du sable apparaissent dans le système urinaire, est appelée microlithiase rénale. Cela se produit d'un côté ou des deux côtés lorsque les deux reins sont touchés. En règle générale, les calculs atteignent une taille de plusieurs millimètres et se trouvent le plus souvent dans le système pyélocalicéal (hls) des reins.

Une telle pathologie n'est pas rare et de nombreuses personnes d'âges différents (adultes et jeunes enfants) y font face. Se produit le plus souvent en raison d'un excès de certaines substances dans le corps du patient. En conséquence, des pierres apparaissent qui ont une structure différente, par exemple:

Au début, la pathologie ne se manifeste en aucune façon. Les cristaux sont trop petits pour être gênants. Au fil du temps, les grains de sable se rejoignent, se développent et des pierres assez grosses apparaissent.

Les causes de la microlithiase rénale

Aucun spécialiste ne peut donner au patient une raison claire qui a provoqué la maladie. Il existe un certain nombre de facteurs qui contribuent à la formation de microlithes dans les reins:

  • Mauvaise hérédité. Si le métabolisme eau-sel a été perturbé chez l'un des parents, une personne peut hériter de l'incapacité à dissoudre les sels, en raison de protéines défectueuses impliquées dans la formation de calculs.
  • Erreurs dans la nourriture. Dépendance aux épices, aux acides et au sel, à la consommation d'alcool, à de grandes quantités de viande et à d'autres produits qui augmentent l'acidité.
  • Manque de liquide et consommation prolongée d'eau dure.
  • Infections et processus inflammatoires dans le corps, entraînant une stagnation de l'urine.
  • Le résidu bactérien provoque la formation de cristaux de sel autour de lui.
  • Manque de vitamines A, D.
  • Anomalies dans la structure des organes entraînant une stagnation de l'urine.
  • Pathologies endocriniennes provoquant des troubles métaboliques.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal et des systèmes urinaire et reproducteur (ulcère, adénome de la prostate, gastrite, pyélonéphrite).
  • Maladies affectant le tissu osseux et le calcium (par exemple, ostéoporose, ostéomyélite).
  • Climat. Vivre dans des régions chaudes et arides contribue à la micronéphrolithiase rénale.
  • Néoplasmes et blessures dans la région pelvienne.

Les sédiments salins dans l'urine peuvent apparaître en raison de processus inflammatoires chroniques dans le corps, qui passent souvent sans signes particuliers et passent longtemps inaperçus..

L'apparition dans les cupules des microlithes est moins dangereuse que l'urolithiase, cependant, les signes de ces maladies sont largement similaires. Au début, les symptômes de la microlithiase rénale sont presque invisibles. Les pierres de petite taille (jusqu'à 3 mm) sont de nature unique et ne causent pas d'inconfort. Il y a un changement dans la couleur de l'urine, qui devient trouble et acquiert une teinte rose en raison des impuretés du sang. Cela est dû à l'application de microtraumatismes de la membrane muqueuse par contact avec la surface rugueuse des pierres. Dans de rares cas, il existe:

  • gonflement,
  • Douleur lancinante,
  • flatulence,
  • chaleur,
  • hypertension artérielle.

Les grosses pierres, jusqu'à 4 mm, qui sortent des reins, provoquent une douleur intense. Il est ressenti dans une vaste zone, affecte le bas du dos, l'intérieur de la cuisse et donne aux organes génitaux. Des mictions et des douleurs fréquentes sont observées..

Plus il y a de calculs dans les reins, plus ils sont gros, plus la probabilité de perturbation du processus d'excrétion d'urine est élevée. Elle s'accompagne de douleurs tiraillantes et douloureuses dans la région lombaire, qui deviennent parfois aiguës, comme dans les coliques rénales..

Les sensations douloureuses sont de nature différente et dépendent directement de l'emplacement des microlithes de leur forme et de leur volume. Ces douleurs sont intermittentes, disparaissent et reviennent après un certain temps. Renforcé en inclinant, en tournant le corps, en changeant la position du corps.

Afin de ne pas prendre de microlithiase pour une autre maladie qui donne des sensations douloureuses similaires, vous devez boire un antispasmodique, par exemple, No-shpu. Si la douleur disparaît, la cause réside dans les reins, et sinon, il pourrait s'agir d'ostéochondrose ou d'une autre maladie.

L'accumulation de sels dans le rein droit provoque des douleurs dans le bas-ventre. Cela provoque des soupçons d'appendicite, un dysfonctionnement du foie ou de la vésicule biliaire. La localisation à gauche des microlithes ne se fait sentir que lorsque la taille des calculs atteint 2-3 mm. Elle se manifeste par des douleurs lombaires à gauche, leur renforcement lors des mouvements. Les microlites se forment beaucoup plus souvent dans le rein droit que dans le gauche.

Diagnostic de la microlithiase

Avant le traitement, une étude instrumentale et en laboratoire du patient est réalisée. Identifier les bactéries pathogènes, déterminer la composition en sel aidera à une analyse générale de l'urine. La nature des écarts dans les processus métaboliques montrera une analyse biochimique du sang et du général - infections et inflammations.

La présence de microlithes peut être déterminée par échographie, scintigraphie radio-isotopique et urographie d'urgence. Le diagnostic opportun de la microlithiase rénale vous permettra de commencer le traitement à temps et d'éviter les conséquences négatives.

Microlithiase infantile

Chez les enfants, cette maladie n'est pas diagnostiquée si souvent. La cause des microlithes dans les reins des enfants est une mauvaise nutrition: une consommation excessive de protéines, des aliments gras crée un environnement approprié pour le dépôt de sels. De plus, l'inactivité du bébé, une prédisposition génétique, certaines maladies peuvent entraîner des troubles métaboliques.

Des symptômes caractéristiques apparaissent:

  • léthargie, léthargie,
  • gonflement,
  • douleur dans le bas du dos,
  • vomissement,
  • température corporelle élevée,
  • changements dans la composition de l'urine,
  • urination fréquente.

Pour confirmer le diagnostic de microlithes chez un enfant, il est plus sûr d'effectuer une échographie.

Traitement de la microlithiase rénale

Après un examen approfondi du patient, le médecin traitant prescrit un traitement basé sur les caractéristiques individuelles du corps du patient. Il est important de suivre les recommandations, de boire beaucoup de liquides, de suivre un régime spécial et un résultat positif de la maladie ne vous fait pas attendre longtemps.

Ne vous auto-médicamentez pas. Les préparations de dissolution des pierres sont strictement axées sur la composition chimique des microlithes. Le type de microlithes ne peut être déterminé que sur la base de tests de laboratoire..

Traitement médicamenteux de la microlithiase

Pour éliminer la maladie, des médicaments sont prescrits pour briser les microlites et les retirer du corps avec de l'urine. Pour cela, des diurétiques à propriété diurétique sont prescrits. Si le patient se plaint de douleurs intenses, des comprimés spasmolytiques sont prescrits. Si la microlithiase rénale est compliquée par des maladies infectieuses, un traitement antibiotique et anti-inflammatoire est nécessaire.

Intervention chirurgicale

En règle générale, la microlithiase ne nécessite pas d'intervention chirurgicale en raison de la petite taille des pierres. Il suffit de suivre un régime et de suivre un traitement médicamenteux. La chirurgie n'est recommandée qu'en cas d'obstruction par microlites des canaux excréteurs.

Méthodes folkloriques

Les plantes médicinales aident à lutter contre les microlithes dans les reins. Dans les recettes de médecine traditionnelle, les plantes aux propriétés diurétiques et anti-inflammatoires (millepertuis, églantier, airelle rouge) sont largement utilisées. Pour préparer l'infusion, versez un litre d'eau bouillante avec un mélange d'herbes (toutes 1 cuillère à café chacune), insistez une heure. Boire 0,5 tasse par heure avant les repas.

Si des microlithes urolithiques sont détectés, ils sont traités avec une infusion de stigmates de maïs. Dans un verre d'eau bouillante, prenez une cuillère à soupe de stigmates. Boire avant les repas 3 à 5 fois pendant la journée. Les dépôts de phosphate sont traités avec des feuilles de bouleau et des stigmates de maïs. Deux cuillères à soupe de plantes sont versées dans 250 g d'eau, bouillies et insistées. Buvez trois verres pendant la journée.

Les bouillons à base de carotte, persil, millet et avoine moulue ont un excellent effet diurétique. Porter un verre d'eau à ébullition, ajouter 40 g de persil haché, laisser reposer une nuit. Boire la moitié avant le petit déjeuner, le reste avant le dîner.

L'infusion de millet est préparée comme suit: un demi-volume de grain est versé dans un bocal en verre de trois litres, de l'eau bouillante est ajoutée au sommet. Insisté, filtré et bu 1,5 litre par jour. Prendre quotidiennement jusqu'à l'élimination complète des microlithes du corps. Avec les microlithes, il est recommandé de boire du jus de canneberge et des thés de l'herbe..

Régime alimentaire spécial pour la microlithiase rénale

Un contrôle strict du régime alimentaire aidera à éliminer les microlithes dans les reins et à corriger le résultat. Le régime alimentaire doit être sélectionné en fonction du type de microlithes. Avec les microlithes de phosphate des reins, le calcium et les composés alcalins ne sont pas autorisés. Les agrumes et les aliments contenant de l'acide oxalique et citrique sont exclus lorsque des oxalates sont détectés. Urata a besoin d'aliments exclus aux purines.

Une condition préalable à la détection des calculs rénaux est de ne pas manger de cornichons, viandes fumées, aliments gras et frits, haricots, épinards, fromages, oseille, abats, épices. Il est très important de boire environ deux litres de liquide par jour. Il peut s'agir de décoctions médicinales, d'eau minérale, de compotes, de tisanes. Un assistant irremplaçable dans la lutte contre les microlithes rénaux - pastèque.

Plus tôt vous identifiez la néphromicrolithiase et comprenez ce qu'elle est, plus les chances de la guérir rapidement et d'empêcher le développement de pathologies et de complications plus graves sont élevées.

Microlithes dans le rein: qu'est-ce que c'est

En plus des calculs rénaux, dans le système urinaire, vous pouvez souvent trouver du sable et de très petites pierres, communément appelées microlithes dans la pratique médicale.

Des microlites dans les reins qu'est-ce que c'est si ce n'est pas une pierre, mais plus de sable. Il s'agit d'un composé solide qui peut atteindre la taille d'un calcul complet.

Aucune corrélation entre ces formations et la caractéristique de l'âge du sexe du patient par la pratique médicale n'a été enregistrée. Cependant, la composition chimique de ces formations change avec l'âge. En particulier, les personnes âgées sont caractérisées par des microlithes d'acide urique dans les reins. Les causes, le diagnostic et le traitement sont déterminés par le médecin.

Ces formations, en règle générale, ne suscitent aucune inquiétude ou suspicion chez une personne, mais le fait de leur présence doit être considéré comme une cloche alarmante. Il est probable qu'avec le temps, ces petits cailloux se transformeront en grosses pierres en raison de la stratification constante des sels, qui seront beaucoup plus difficiles à manipuler.

Causes de la microlithiase

Les microlithes peuvent également se produire en tant que complication d'autres - les maladies sous-jacentes. En particulier, maladies chroniques du système digestif (gastrite, colite, ulcère gastroduodénal), lésions osseuses (ostéoporose, ostéomyélite, fractures), dysfonction parathyroïdienne, etc..

Les caractéristiques de la nutrition humaine peuvent également conduire à la formation de microlithes. En particulier, apport hydrique insuffisant, eau potable à dureté élevée, consommation fréquente de produits augmentant l'acidité de l'urine, alimentation insuffisamment équilibrée conduisant au développement d'une hypovitaminose.

Symptômes et diagnostic de microlithiase

En règle générale, la microlithiase est complètement asymptomatique et se manifeste lors des examens en cas de suspicion de maladies complètement différentes. Par exemple, des microlithes à arêtes vives peuvent endommager la membrane muqueuse des voies urinaires, après quoi les rayures deviennent enflammées et entrent dans des maladies inflammatoires du système urinaire - cystite et pyélonéphrite. Lors du diagnostic et du traitement de ces maladies, l'urologue découvre du sable et des petites pierres dans les reins.

Dans de très rares cas, avec une accumulation importante, les microlithes peuvent bloquer les voies urinaires et il y a ensuite une symptomatologie caractéristique de la maladie rénale. Dans ce cas, le patient a un dessin, une douleur au bas du dos douloureuse, parfois il y a une douleur aiguë ressemblant à une colique rénale.

Si les microlithes sont dans le rein droit, il arrive que la douleur dans cette zone soit perçue à tort par les médecins comme des attaques d'appendicite, des maladies du foie ou de la vésicule biliaire. Encore une fois, lors du diagnostic, en cas de suspicion de ces maladies, le médecin détermine la véritable cause de la douleur - microlithes rénaux.

Rein droit

Microlite du rein droit qu'est-ce que c'est? - Les patients pour qui ce diagnostic a sonné demandent une réponse. Cela signifie qu'il existe un grand risque d'urolithiase du côté droit de cet organe. Si vous avez confirmé la présence de microlithes, alors vous devez diriger tous les efforts pour les débarrasser, car leur développement rapide ne prendra pas longtemps. La douleur associée à une appendicite aiguë, des lésions du foie et de la vésicule biliaire peuvent alerter et suspecter. C'est tout l'inconfort du côté droit qui donne l'abdomen à l'aine.

Rein gauche

Ce devrait être une microlite du rein gauche, ce qui est devenu compréhensible, car tout est identique à la microlithiase droite. Le diagnostiquer est un peu plus difficile, car il ne se manifeste qu'avec une augmentation de l'éducation à plusieurs millimètres. Il s'agit généralement de douleurs lombaires, qui s'aggravent avec l'exercice..

Les deux reins

Dire des microlithes des deux reins de quoi il s'agit, nous parlons d'un métabolisme complètement altéré, qui n'est restauré qu'après un strict respect du régime alimentaire. En raison du fait qu'il ne s'agit que d'un "signe avant-coureur" de la lithiase urinaire, l'utilisation d'antibiotiques n'est pas requise.

Etudes de laboratoire et instrumentales

Le diagnostic en laboratoire de la microlithiose suspectée, en règle générale, comprend des tests sanguins généraux et biochimiques, ainsi que des analyses d'urine générales et biochimiques.

Un test sanguin général peut montrer si des processus inflammatoires se produisent dans le corps, et lors d'un test sanguin biochimique, le médecin détecte la présence de métabolisme dans le corps. Une analyse d'urine générale est effectuée pour détecter les globules rouges, les globules blancs, les cristaux de sels, les bactéries et biochimiques pour déterminer l'urine, les sels et les acides aminés présents dans l'urine.

Le diagnostic instrumental de la microlithiase comprend principalement l'échographie et l'urographie excrétrice.

L'échographie est aujourd'hui non seulement la plus abordable, mais aussi l'une des méthodes les plus précises et informatives pour examiner les reins. L'étude est suffisamment sûre pour le patient, ne nécessite aucune préparation spéciale et peut être réalisée dans presque tous les établissements médicaux du pays.

L'urographie excrétoire est un type d'examen aux rayons X qui capture avec précision les formations rénales d'origines diverses dans les reins. Un produit de contraste est injecté par voie intraveineuse et une série de rayons X est prise..

Traitement des microlithes dans les reins

Tous les efforts pour traiter cette maladie visent à dissoudre les microlithes et à les retirer du corps. Pour atteindre cet objectif, l'urologue prescrit le plus souvent des médicaments dissolvant le sel en combinaison avec des diurétiques et des antispasmodiques..

Si la microlithe est unilatérale, elle est probablement causée par des processus inflammatoires dans l'un des reins. Dans ce cas, le patient se voit prescrire des médicaments anti-inflammatoires et antimicrobiens. En parallèle, le médecin complète cette thérapie par des remèdes à base de plantes, ce qui devrait renforcer l'effet des médicaments essentiels.

Avec un diagnostic de microlithes dans les reins, le traitement sera beaucoup plus efficace si, en plus de cela, le patient révise complètement son alimentation.

Régime alimentaire pour la microlithiase rénale

Si des microlithes sont trouvés dans les reins, les causes, le diagnostic et le traitement sont établis, le médecin suggère au patient de "s'asseoir" sur un régime. En général, un tel régime est élaboré par un médecin selon les mêmes principes que le régime des calculs rénaux. Tout d'abord, la composition chimique des microlithes existants est déterminée, puis, selon le résultat, une liste de produits catégoriquement interdits, autorisés en petites quantités et souhaitables pour la nutrition des produits destinés aux patients.

Ainsi, si les microlites sont composées d'oxalates, le patient doit strictement limiter l'utilisation des produits suivants dans son alimentation: l'oseille, les épinards, la salade, tout produit contenant du cacao. Au lieu de ces produits, il est recommandé au patient de manger des céréales, de la citrouille, du chou-fleur, des produits laitiers et des œufs.

Avec les microlites au phosphate, il est strictement interdit au patient d'utiliser: fumé, épicé, mariné, frit. Vous ne pouvez pas non plus manger d'épices, de légumineuses, de ce qui contient du cacao, du fromage cottage, des œufs et de la viande de poulet. Sont souhaitables pour l'alimentation du patient: viande, poisson, beurre, fruits et baies aigres, citrouille, chou, asperges.

En cas d'urate, il est strictement interdit au patient de consommer: de la viande, du poisson, de la viande, du poisson et des bouillons de champignons, du thé et du café forts, tous les produits contenant du cacao, ainsi que de l'oseille et des légumineuses. Au lieu de ces produits, il est recommandé de manger: pommes de terre, betteraves, carottes, asperges, laitue, beurre, céréales, produits laitiers, fruits.

Lorsque les carbonates limitent l'utilisation des produits laitiers. Le régime alimentaire du patient doit comprendre: céréales, plats de farine, poisson et viande bouillis, beurre, œufs.

Vidéo sur le nettoyage minimalement invasif des reins des calculs

L'administration du portail ne recommande absolument pas l'automédication et, dès les premiers symptômes de la maladie, vous conseille de consulter un médecin. Notre portail contient les meilleurs médecins spécialistes, que vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone. Vous pouvez choisir vous-même un médecin approprié ou nous le sélectionnerons gratuitement pour vous. De plus, seulement lorsque vous enregistrez par notre intermédiaire, le prix d'une consultation sera inférieur à celui de la clinique elle-même. Ceci est notre petit cadeau pour nos visiteurs. être en bonne santé!

Microlithes des reins droit, gauche ou des deux: qu'est-ce que c'est

La microlithiase est le stade initial de la lithiase urinaire, au cours de laquelle plusieurs calculs jusqu'à 1 mm de taille se forment dans le bassin rénal. La pathologie est courante dans le Caucase, l'Oural, la Sibérie et la Volga. En Russie centrale, le nombre de patients dans la structure générale de la pathologie urologique atteint 32%. Le plus souvent, les hommes âgés de 20 à 50 ans, menant une vie sédentaire, souffrent. La lésion peut être unilatérale ou appariée..

Les microlithes des deux reins conduisent au développement de manifestations cliniques plus rapidement. En moyenne, 2 à 4 ans s'écoulent avant l'apparition des premiers symptômes. Dans les cas graves, la maladie entraîne une défaillance chronique et nécessite l'ablation de l'organe affecté.

Que sont les microlites dans les reins?

Les microlites sont de petites formations de consistance solide, non attachées à leurs propres tissus corporels. Composition chimique - composants organiques et sels minéraux. Dans 70% des cas de DCI, les calculs appartiennent au groupe des oxalates ou des phosphates. Dans ce cas, la principale substance inorganique de la microlite est le calcium. La deuxième variété la plus courante est les calculs de phosphate-ammonium-magnésium, qui se forment à l'arrière-plan des infections rénales, y compris la pyélonéphrite chronique. FAM représente 20% des entités.

Les microlithes rénaux appartenant au groupe des urates représentent 10% de tous les cas de la maladie. Synthétisé à partir de dérivés d'acide urique. 5% de l'ICD se développent avec la formation de calculs de xanthine. Ils sont la conséquence de troubles métaboliques et sont difficiles à traiter. La microlithiase est une affection prémorbide considérée comme réversible lors d'un diagnostic précoce. Plusieurs petites pierres (sable dans les reins) sont retirées à l'aide de médicaments et de régimes. En cas de dommages massifs et d'insuffisance rénale, une néphrectomie peut être nécessaire..

Causes d'occurrence

La formation de microlithes se produit sous l'influence de facteurs internes et externes. Les causes endogènes comprennent les déséquilibres entre les sels dans l'urine et les colloïdes protecteurs nécessaires pour empêcher la formation de calculs. Une matrice organique est créée à partir de laquelle la pierre est synthétisée. Le processus devient possible avec une diminution de la concentration dans l'urine des substances qui soutiennent les sels à l'état dissous. Ceux-ci incluent la créatinine, l'urée, l'acide hippurique, le magnésium, les citrates. La liste des causes exogènes de microlithiase comprend les éléments suivants:

  • Carence en vitamine B et A.
  • Travail physique dur.
  • Hypodynamie.
  • Troubles de l'alimentation.
  • Apport hydrique insuffisant.
  • Boire de l'eau minérale excessivement saturée.

De plus, les microlithe se forment avec certaines pathologies internes. Ceux-ci incluent les infections des reins et des voies urinaires, les anastomoses intestinales opératoires, la maladie de Crohn, le reflux vésico-urétéral, la sarcoïdose et les changements hépatiques. Dans ce cas, la microlithiase est de nature secondaire et nécessite une correction obligatoire du trouble pathologique principal simultanément avec des mesures pour éliminer le sable des reins.

Les symptômes de la microlithiase

Dans la plupart des cas, la maladie est cachée. Les signes cliniques se produisent lorsque les calculs se déplacent le long des voies urinaires. Le patient développe une dysurie. L'urine est excrétée en petites portions, souvent, le processus s'accompagne d'une sensation de brûlure, de douleur. Impureté possible du sang en cas de blessure par une pierre de la muqueuse. La douleur est localisée dans la région lombaire, aggravée par une frappe, irradiant vers la zone inguinale ou épigastrique. Dans certains cas, des vomissements, des nausées, des effets toxiques généraux (hyperthermie, transpiration, détérioration du bien-être, modification de l'état psycho-émotionnel) se produisent.

L'insuffisance rénale avec microlithiase est rare. Les chances de cela sont plus élevées chez l'enfant que chez l'adulte. Avec une lésion volumétrique du bassin, le patient développe une azotémie, les produits de la dégradation des protéines s'accumulent dans le sang: créatinine, urée. Des convulsions, des douleurs musculaires, une respiration à l'odeur d'ammoniac, des œdèmes apparaissent. La quantité d'urine formée est modérément réduite. L'hémodialyse est nécessaire pour nettoyer le plasma des produits métaboliques.

Diagnostic précis

Un grand nombre de cas d'urolithiase au stade de microlithiase restent non diagnostiqués en raison de l'absence de plaintes du patient. La présence de sable est détectée lors d'un examen de routine aux ultrasons ou aux rayons X. À l'échographie, Microlithe ressemble à des zones de rein hyperéchogène dans le bassin. Il n'est pas toujours possible d'établir avec précision la nature de ces zones. La principale mesure diagnostique est l'analyse d'urine. Détermine le changement de pH du côté acide ou alcalin, une augmentation de la concentration d'oxalates, de calcium, de phosphore inorganique, de magnésium. Les plus petites pierres possibles.

Les signes cliniques et échographiques de la microlithiase sont similaires aux symptômes de certaines autres maladies. Le diagnostic différentiel est réalisé avec des lésions tuberculeuses, des tumeurs, une néphrite interstitielle, une pyélonéphrite chronique, une néphropathie toxique, une appendicite aiguë. Pour établir un diagnostic précis, des méthodes telles que la néphroscintigraphie radio-isotopique, l'urographie excrétrice, la TDM et l'IRM des reins, la vessie et les voies urinaires sont utilisées. L'urologue est responsable de déterminer le type de changement. La consultation des médecins généralistes, oncologue, chirurgien, spécialiste de la tuberculose peut être nécessaire.

Vidéo: Échographie des reins (qu'est-ce que du sable et des microlithes dans les reins)

Microlithes dans les reins: traitement

La thérapie de la microlithiase est réalisée principalement avec des médicaments. La correction du régime alimentaire, un régime de boisson spécial est montré. Comme méthode auxiliaire, des recettes de médecine alternative sont utilisées. Une maladie grave avec une insuffisance rénale gauche ou droite nécessite une intervention chirurgicale.

Médicaments

En l'absence de manifestations cliniques et de taille du calcul inférieure à 0,5 mm, la thérapie vise à accélérer les processus d'excrétion du sable. On prescrit aux patients des diurétiques. L'utilisation de diurétiques de l'anse est acceptable, mais déconseillée en raison du risque élevé d'hypokaliémie. Des remèdes à base de plantes à base de busserole, de prêle et de genièvre sont utilisés. Si nécessaire, les médicaments sont prescrits dans le groupe des terpènes (Cystenal, Avisan), qui ont des effets antispasmodiques, sédatifs, bactériostatiques.

La survenue de coliques rénales est une indication de l'utilisation d'analgésiques et d'antispasmodiques. Régime standard: 2 ml d'analginum à 50% et 2 ml de papavérine par voie intramusculaire. Pour la sédation, 10 mg de diphenhydramine peuvent être ajoutés au mélange. Trinalgin est une combinaison médicamenteuse moderne pour le soulagement des symptômes, qui comprend des analgésiques et des composants relaxants des muscles lisses. La thérapie étiopathogénétique est sélectionnée en tenant compte de la composition des pierres et des raisons de leur formation.

Remèdes populaires

Les préparations de médecine alternative sont utilisées à la fois pendant les périodes d'exacerbation de la maladie et en l'absence d'une «clinique» prononcée. Utilisé en interne, sous forme d'infusions ou de décoctions. La quantité de matières premières ne doit pas être inférieure à 6 cuillères à soupe par litre d'eau si des symptômes de pathologie sont présents. Avec un cours caché, la dose est divisée par deux. Le cours du traitement est de 2-3 semaines. Les médicaments prennent ½ tasse trois fois par jour. En tant que substance de travail, ils utilisent des frais basés sur le calamus du marais, la fraise des bois, l'absinthe, la menthe poivrée, la morelle noire, le sac de berger, la bardane, le bleuet, l'épine-vinette.

Les décoctions à base de plantes sont utilisées dans les cours, dont l'intervalle doit être d'au moins 1 semaine. Les moyens sont caractérisés par des effets antispasmodiques et antiseptiques, améliorent la diurèse, contribuent à l'élimination indolore des microlithes. La présence de gros calculs peut provoquer une crise de coliques rénales, qui nécessitera l'utilisation de médicaments pour corriger l'état. Pendant le traitement, le patient doit consommer une grande quantité d'eau potable.

Vidéo: Traitement des microlithes rénaux avec des remèdes populaires

Traitement chirurgical

L'intervention du chirurgien est extrêmement rare, avec des dommages massifs au bassin rénal. Dans la plupart des cas, la microlithiase peut être guérie de façon conservatrice. Les indications de la chirurgie sont une obstruction des voies urinaires, une rétention urinaire aiguë et une insuffisance rénale. L'essence de la manipulation peut consister en l'ablation complète de l'organe affecté ou la destruction du calcul - pyélolithotomie, néphrolithotomie en coupe.

Le traitement chirurgical de la microlithiase est effectué dans un hôpital, de manière planifiée. Une exception est la rétention urinaire aiguë, dans laquelle la néphrostomie par ponction percutanée est une mesure d'urgence. La période de récupération pour les opérations de prélèvement d'organes prend 10 ou 15 jours, après quoi le patient est renvoyé pour des soins ambulatoires. La néphrectomie nécessite un séjour plus long d'une personne sous surveillance médicale.

Vidéo: sable dans les reins, symptômes, traitement

Régime

La correction du régime est effectuée en tenant compte de la nature de la pierre et de la nature des troubles métaboliques. Avec les calculs d'oxalate de calcium, la consommation d'oseille, de laitue, de pommes de terre, d'épinards, de fromage, de café et de thé est limitée. Les pierres de phosphate nécessitent l'exclusion du lait, des légumes et des fruits. Montré viande, poisson, huile végétale, plats de farine, saindoux. Les accumulations d'urate sont corrigées en restreignant les produits d'origine animale, les bouillons, le bœuf fumé et frit, les légumineuses et les aliments épicés. Tous les patients, quel que soit le type de microlithes, nécessitent l'utilisation de 2 ou 2,5 litres de liquide par jour. En tant que boisson, de l'eau est utilisée, des décoctions végétales à effet diurétique, des boissons enrichies à haute teneur en B6.

La prévention

Les mesures doivent respecter un régime alimentaire adéquat, une alimentation équilibrée pour les protéines, les glucides, les graisses, les nutriments et les sels minéraux. De plus, il est nécessaire d'éviter un effort physique élevé et un mode de vie sédentaire. Les charges cardio sont considérées comme optimales «avant la transpiration». Les patients souffrant de maladies chroniques des systèmes urinaire et digestif devraient régulièrement, au moins 1 fois par an, subir une échographie des reins pour des microlithes.

Complications possibles

L'évolution prolongée de la microlithiase entraîne une stagnation chronique de l'urine et le développement d'infections des voies urinaires, y compris la pyélonéphrite et un abcès rénal. La présence de petites pierres provoque une obstruction de l'uretère, un retard aigu et une insuffisance rénale. Par eux-mêmes, les calculs ont tendance à croître, augmentent constamment en taille. Après quelques années, ils forment des pierres à part entière qui perturbent l'organe et provoquent un tableau clinique prononcé de la CIM.

L'avis du médecin

Microlithes - stade initial de la lithiase urinaire, qui peut entraîner une défaillance d'un ou des deux reins. Une personne passera le reste de sa vie à l'hémodialyse. Éviter un tel développement de la pathologie à ses débuts est assez simple. Le traitement vous permet de retirer les calculs sans chirurgie, de restaurer le métabolisme altéré, de prévenir l'apparition de calculs à l'avenir. Cela nécessite des examens préventifs réguliers. Si du sable est détecté, il est recommandé de contacter un organisme médical pour déterminer le schéma thérapeutique.