Principal

Pyélonéphrite

Mictions fréquentes chez les femmes

La miction chez la femme est très personnelle, dont le volume et la fréquence dépendent des caractéristiques du corps.

Dans certains cas, les femmes commencent à remarquer en elles-mêmes un changement dans ce processus, la miction devient fréquente et peut être douloureuse, de faux désirs apparaissent. Malheureusement, de nombreuses femmes, honteuses d'un problème aussi délicat, vont chez le médecin lorsque la douleur devient déjà intense. Ce problème ne peut pas être résolu par lui-même, par conséquent, la cause des mictions fréquentes doit être traitée avec le médecin.

Le médecin vous dira quelles maladies présentant ces symptômes doivent sonner l'alarme.

Le concept de miction rapide

Dans quels cas devez-vous parler de mictions fréquentes? Le fait est qu'il n'y a pas de normes strictes pour la fréquence des mictions pendant la journée, il n'y a qu'un cadre conditionnel et des chiffres moyens - 2 à 6 fois par jour. La fréquence de vidange physiologique de la vessie varie en fonction d'un certain nombre de facteurs (caractéristiques physiologiques du corps, taux métabolique, alimentation, régime alimentaire, etc.), à différents jours, la fréquence des mictions est également différente.

La miction rapide est un excès du seuil de confort personnel d'une femme lorsqu'elle constate elle-même que le corps est beaucoup plus susceptible de signaler un besoin physiologique, ou plutôt, il est nécessaire de vider la vessie plus souvent que d'habitude.

En toute équité, il convient de noter que les symptômes à court terme (jour ou deux) d'un tel plan ne devraient pas susciter d'inquiétudes particulières, mais si la situation est retardée et empire, la seule bonne décision sera de consulter un médecin dès que possible.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

Il existe plusieurs explications physiologiques à la miction fréquente chez les femmes sans douleur, qui n'affectent pas de manière significative la santé du beau sexe, mais provoquent des symptômes désagréables:

  1. Apport excessif de liquide. Si une femme boit beaucoup de café, de thé, d'autres types de boissons, elle ressent souvent «l'urgence pour peu de besoin»;
  2. Des situations stressantes. La dépression, les dépressions nerveuses, les stress psychologiques, si pertinents dans notre ère moderne d'urbanisation mondiale et le rythme effréné de la vie, activent excessivement le système sympathique du corps, provoquant diverses manifestations négatives, y compris des mictions fréquentes;
  3. Alimentation déséquilibrée. Une consommation excessive d'aliments salés, épicés et frits irrite un certain nombre d'organes et de systèmes, y compris la vessie;
  4. Prendre des médicaments. Un certain nombre de médicaments ont des effets secondaires sous forme de troubles du spectre urologique, parmi lesquels on peut distinguer des mictions fréquentes;
  5. Menstruation. Cet événement physiologique régulier est inextricablement lié au retrait accéléré de liquide du corps en raison de changements hormonaux;
  6. Vieillesse après 50 ans. Au début de la ménopause, le corps féminin subit une restructuration hormonale fondamentale, dont l'un des effets secondaires peut être une miction fréquente;
  7. Grossesse. Dans les premiers stades, les désirs fréquents pour peu de besoins s'expliquent par un changement des niveaux hormonaux. À partir du 2e trimestre, le fœtus en croissance lui-même vient au premier plan, ce qui appuie sur les organes individuels (y compris la vessie), ce qui provoque des mictions fréquentes.
  8. Prendre des médicaments. L'augmentation de la miction, entraînant des visites fréquentes aux toilettes, est également provoquée par des médicaments du groupe des diurétiques, qui ont un effet diurétique thérapeutique. Ces médicaments sont prescrits pour l'œdème, l'hypertension, pour le traitement de la gestose des femmes enceintes..

Les causes physiologiques susmentionnées ne sont diagnostiquées que chez 10 à 15% des patients qui se sont plaints d'uriner fréquemment chez un urologue ou un gynécologue. Une variété de pathologies - gynécologiques, urologiques, endocriniennes et autres types de maladies - provoquent des symptômes chez le reste du beau sexe..

Maladies possibles comme signe d'une miction rapide

Les raisons d'uriner plus souvent peuvent être différentes et ne sont pas toujours liées à une maladie. Cependant, en premier lieu, la cause peut résider dans des maladies du système urinaire. Ces maladies comprennent des processus inflammatoires dans le système urinaire. Sur la base des caractéristiques anatomiques, chez les femmes et les filles, la prédisposition à de telles maladies est 3 fois plus élevée que chez les hommes.

  1. Cystite. En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que dans le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite ultérieure apporte un inconfort sévère à la fille. Un signe caractéristique de la maladie est que la vessie, même après avoir uriné, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  2. Urétrite. L'urétrite est une maladie infectieuse inflammatoire. La douleur est localisée à l'extérieur du vagin. Lors de la vidange, il y a une douleur brûlante, accompagnée de démangeaisons. Le matin, un écoulement purulent avec une odeur désagréable apparaît. Avec l'urétrite, les principaux symptômes inflammatoires n'apparaissent pas, tels que fièvre, malaise, faiblesse. Compte tenu de cela, le patient peut s'informer sur l'infection après plusieurs mois, lorsque le processus chronique est déjà en cours.
  3. Pierres de la vessie L'envie constante chez les femmes peut être un signe d'urolithiase. Le désir de vider la vessie apparaît brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé pendant le transport. Pendant la miction, une femme atteinte de lithiase urinaire remarque des interruptions de jet et, dans certains cas, ressent une gêne dans le bas de l'abdomen.
  4. Pyélonéphrite. La miction fréquente chez les femmes adultes peut parler du développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de traction désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées, une faiblesse apparaissent, dans l'urine, vous pouvez voir du sang ou du pus.
  5. Pathologie gynécologique. Un débit urinaire excessif peut être un symptôme de fibromes utérins (une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie). Avec le développement de la maladie, le cycle des menstruations peut être perturbé. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, les pulsions fréquentes sont dues au déplacement des organes pelviens.
  6. Maladie cardiovasculaire. Avec l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  7. Pathologie endocrinienne. Souvent, des déplacements constants aux toilettes indiquent un diabète. Dans le même temps, les symptômes suivants apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, cela peut aussi parler de diabète insipide, qui se caractérise par une augmentation du débit urinaire jusqu'à 5 litres par jour.

Diagnostique

Ce n'est qu'après avoir recueilli un historique et un examen externe qu'un spécialiste prescrit les études suivantes:

  1. Frottis gynécologique. Il montre des infections qui pénètrent dans le corps par des rapports sexuels non protégés et peuvent provoquer des mictions fréquentes avec une douleur caractéristique. En outre, il existe de nombreux virus urogénitaux qui provoquent une inflammation non seulement au niveau génito-urinaire, mais également au niveau du système reproducteur;
  2. Chimie sanguine. Il vous permet de déterminer avec précision les marqueurs rénaux - le niveau d'acide urique, de créatinine et d'urée. Si les indicateurs obtenus sont supérieurs à la norme admissible, le patient a probablement une urolithiase ou une pyélonéphrite;
  3. Analyse générale d'urine. Aide à déterminer si une femme a des processus inflammatoires. Les globules blancs et même les globules rouges seront détectés dans l'analyse. Pour déterminer la pathologie aidera et les protéines, qui ne devraient pas être dans l'urine. Les sels et le mucus peuvent indiquer le développement d'une lithiase urinaire - diurèse saline. La microscopie aide à déterminer le type de sels afin que le médecin puisse prescrire un régime spécial au patient;
  4. Test sanguin clinique. Aide à localiser les foyers inflammatoires. Grâce à un test sanguin standard, un médecin peut identifier les infections existantes;
  5. Examen échographique des organes pelviens. Permet de vérifier l'état des uretères, des reins, de la vessie, des ovaires et de l'utérus.

À la première manifestation de la maladie, vous devez contacter un thérapeute, qui compilera le tableau clinique global et prescrira un examen initial.

Si la patiente souffrait de maladies rénales, un néphrologue s'occupera de son traitement ultérieur, si la pathologie de la vessie a été déterminée, l'urologue traitera la femme. Lorsque la miction rapide a été déclenchée par le diabète, un endocrinologue vous aidera à vous débarrasser des symptômes désagréables..

Comment traiter la miction rapide?

Si la miction rapide n'est pas une variante normale et doit être corrigée, le traitement vise à éliminer le facteur étiologique - la maladie qui l'a causé.

Le plus souvent, une antibiothérapie est prescrite pour éliminer une infection bactérienne ou une invasion des protozoaires. Parallèlement à la prise d'antibiotiques, il est recommandé de boire des médicaments antifongiques et des probiotiques. Si une femme est sujette aux allergies, le médecin prescrit des antihistaminiques avec le traitement principal.

Si le problème est associé à des sels ou à des calculs rénaux, le néphrologue prescrit des médicaments spécifiques pour modifier l'acidité de l'urine. En règle générale, ces préparations contiennent soit des sels, soit des extraits de plantes. Selon la composition des pierres, le pH de l'urine est déplacé de sorte que les calculs se dissolvent le plus rapidement possible et sortent naturellement à travers l'urine.

Si des mictions fréquentes sont associées aux spécificités d'un régime alimentaire ou d'un régime hydrique, il n'est pas nécessaire de changer quoi que ce soit. Une exception ne peut être que l'abus d'alcool, qui doit être jeté..

Les envies d'uriner qui surviennent pendant la ménopause passent indépendamment avec une hormonothérapie appropriée.

La miction régulière liée à la grossesse n'a pas besoin d'être corrigée.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont utilisés efficacement en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes folkloriques les plus efficaces pour traiter ce problème.

  1. Bouillon de racine de rose musquée: 40 grammes de racine de rose musquée écrasée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi ils sont insistés pendant 2-3 heures et filtrés. Buvez 100 ml de médicament avant les repas 3-4 fois par jour.
  2. Bouillon d'utérus bouilli: 10 grammes d'une plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Prendre une décoction doit être de 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus de bore vous permet de normaliser le fond hormonal pendant la ménopause et d'éliminer l'envie fréquente d'uriner.
  3. Infusion de millefeuille: 7 à 8 grammes de plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insisté pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments à base de feuilles d'airelle rouge, de racine d'églantier et de millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  4. Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs broyés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et insister pendant 15 minutes. L'infusion terminée doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.
  5. Infusion de feuilles d'airelle: 5 grammes de feuilles d'airelle fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouverte d'un couvercle et laissez infuser pendant 15-20 minutes. Buvez une infusion prête et tendue tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.

Tout remède populaire ne peut être utilisé pour traiter les mictions fréquentes qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est une miction fréquente, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

La prévention

Si une femme souffre de mictions fréquentes en raison de la nature physiologique, il est recommandé de respecter les règles élémentaires suivantes:

  • pendant la miction, le corps doit être incliné vers l'avant, ce qui aidera à vider complètement la vessie;
  • limiter l'apport hydrique le soir;
  • Les médecins recommandent d'aller aux toilettes sur demande;
  • retirer les aliments qui provoquent la soif de l'alimentation (plats fumés, salés, épicés);
  • limiter l'utilisation des fluides diurétiques (bouillon d'églantier, thé vert, café).

Même une miction fréquente et indolore, qui inquiète pendant longtemps, ne doit pas être ignorée. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à découvrir les véritables causes du problème et à prescrire un traitement efficace.

Miction difficile: causes et que faire de ce symptôme

La difficulté à uriner est un signe de troubles du corps. Les hommes et les femmes peuvent y faire face. Il existe des causes courantes de ce problème, ainsi que spécifiques, spécifiques à un seul sexe. Voyons plus en détail pourquoi il est difficile d'uriner et que faire dans de tels cas.

Qu'entend-on par difficulté à uriner

Normalement, la miction doit se produire librement, sans inconfort ni douleur. En difficulté on peut comprendre différents signes:

  • ruisseau intermittent;
  • la nécessité de faire des efforts pour presser l'urine;
  • éclabousser;
  • miction en portions ou gouttes (fuite);
  • mictions fréquentes qui ne peuvent pas être supprimées.

Causes courantes de difficulté à uriner chez les hommes et les femmes

Une miction difficile est un signe de débit urinaire altéré à travers l'urètre. Cela peut être dû à son rétrécissement dû à la compression de l'extérieur ou au blocage de la lumière. Quel que soit le sexe, les raisons peuvent être:

  • Urolithiase. Nom commun d'une maladie dans laquelle des calculs se forment dans les reins, les uretères ou la vessie. Ils peuvent pénétrer dans la bouche du cou, le boucher, provoquant des difficultés à uriner.
  • Cystite, urétrite, pyélonéphrite. Inflammation de la vessie, de l'urètre et des reins, respectivement. Ils provoquent un gonflement sévère des muqueuses, entraînant un blocage et un rétrécissement de l'urètre. En plus des problèmes de miction, une faiblesse générale, de la fièvre, des douleurs au bas du dos peuvent être observées..
  • Rétrécissement de l'urètre. Ce que l'on appelle un rétrécissement pathologique de l'urètre, qui agit comme un signe d'autres maladies ou interventions chirurgicales sur l'urètre.
  • Vessie neurogène. Une maladie neurologique qui se développe dans le contexte de troubles nerveux, de lésions de la moelle épinière ou du cerveau, d'une intoxication due au tabagisme, à la consommation d'alcool ou de drogues et au diabète.
  • Cancer du rein Toute tumeur dans les organes du système urinaire peut bloquer les voies de sortie de l'urine. Il convient de noter qu'avec les néoplasmes, la douleur et l'inconfort ne sont le plus souvent pas observés. Autrement dit, il n'y a que des difficultés avec la miction.
  • Tumeurs de la vessie. Les symptômes apparaissent, en règle générale, lorsque le néoplasme atteint une taille à laquelle il commence à irriter les parois de l'organe. En plus des difficultés à uriner, des crampes et des douleurs dans le bas-ventre se produisent, l'urine est excrétée par portions, il y a des envies fréquentes.

Causes de la difficulté à uriner chez les femmes

Chez la femme, la difficulté à uriner est souvent associée à des maladies inflammatoires, notamment la cystite. De plus, la maladie se manifeste par des douleurs, des brûlures et des malaises lors de la miction.

La vessie neurogène est une cause fréquente de difficulté à uriner chez les femmes sans douleur. Ce problème est plus caractéristique du corps féminin en raison de plus

Un autre symptôme est très fréquent pendant la grossesse. La raison en est l'utérus en croissance, qui comprime la vessie. Mais en plus des difficultés à uriner, cela se manifeste par une urgence accrue.

Avec la ménopause, il peut également y avoir des problèmes de miction. Ici, la cause est des troubles hormonaux qui se produisent dans le contexte de l'extinction de la fonction de reproduction. En outre, il y a également une augmentation des envies de toilettes.

Causes de la difficulté à uriner chez les hommes

La maladie de la prostate est la cause la plus fréquente de difficulté à uriner chez les hommes. L'urine commence à couler par portions et ne forme pas un arc caractéristique.

Les problèmes de miction dans les maladies de la prostate sont associés aux particularités de sa localisation. Il est situé sous la vessie et entoure l'urètre (urètre). Avec des processus inflammatoires ou d'autres processus pathologiques, la prostate gonfle, grossit et serre ainsi l'urètre. Il se rétrécit, ce qui provoque des problèmes de passage d'urine.

Les maladies de la prostate sont la cause la plus fréquente de difficulté à uriner chez un homme le matin. Après le réveil, ce problème est plus prononcé. La miction s'accompagne d'un inconfort, qui ne s'intensifie que pendant la journée. Ce problème peut provoquer:

  • Prostatite. Il s'agit d'une inflammation de la prostate qui se développe avec diverses infections d'organes..
  • BPH. Tumeur bénigne sous forme de nodules qui se développent avec le temps.
  • Cancer de la prostate. L'une des causes les plus dangereuses de difficulté à uriner. La tumeur développée exerce une pression sur l'urètre ou le cou, ce qui provoque leur rétrécissement. Dans ce cas, la miction est non seulement difficile, mais aussi douloureuse.

Ces maladies deviennent le plus souvent les causes de difficultés à uriner chez l'homme sans douleur. Les pathologies inflammatoires telles que la cystite et l'urétrite dans la plupart des cas s'accompagnent de douleurs, de brûlures et de douleurs lors de la miction. Les tumeurs et le gonflement de la prostate ne provoquent qu'une compression de l'urètre, par conséquent, le plus souvent, ils ne se manifestent qu'en violation de l'écoulement de l'urine.

La raison de la difficulté à uriner chez les hommes la nuit peut être cachée dans les processus inflammatoires de la vessie ou des voies urinaires. Il s'agit de la cystite ou de l'urétrite, ainsi que de la lithiase urinaire. Même la nuit, le symptôme est caractéristique des maladies du rein et du système nerveux central..

Que faire en cas de problème de miction

Une miction difficile n'est pas une maladie indépendante, mais un signe d'autres problèmes dans le corps. Par conséquent, pour sélectionner le régime de traitement correct, il est nécessaire de subir un diagnostic. Avec ce problème, vous devez contacter un urologue impliqué dans l'identification et le traitement des maladies des organes génito-urinaires. Le patient se verra proposer les tests de diagnostic suivants:

  • analyse générale et culture d'urine bactérienne;
  • test sanguin;
  • culture bactérienne de la sécrétion de la prostate (avec suspicion de maladie de la prostate);
  • Études aux rayons X (urétrographie, uroflométrie, urétroscopie);
  • Échographie des reins, de la vessie et de la prostate;
  • urétrocystoscopie pour évaluer l'état des parois de la vessie.

Le traitement des difficultés à uriner chez les hommes atteints de prostatite est effectué à l'aide de médicaments antibactériens. Ils sont également utilisés pour la cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite..

Avec l'adénome de la prostate, tout est un peu plus compliqué, car les tissus envahis ne peuvent pas être réduits ou enlevés avec des médicaments. Dans ce cas, ils ont recours à une opération pour exciser les tissus pathologiques - TUR de l'adénome de la prostate.

Avec une difficulté à uriner sévère et une rétention urinaire aiguë, un cathétérisme est effectué. Il est nécessaire d'assurer l'élimination de l'urine. Autres traitements utilisés:

  • Avec rétrécissement urétral: bougienage, urétrotomie, stenting ou méthodes radicalaires sous forme de différents types d'urétroplastie.
  • En cas de lithiase urinaire: ablation chirurgicale par l'urètre ou poussée dans la vessie avec écrasement et extraction ultérieure.
  • Pour la vessie neurogène: cathétérisme intermittent combiné à une stimulation électrique des muscles de la vessie et un blocage de la honte.
  • Avec la ménopause chez la femme: des médicaments hormonaux pour corriger l'équilibre hormonal.

Que d'uriner dangereusement difficile

Dans les cas particulièrement graves, la miction devient impossible même avec une forte tension musculaire dans la paroi abdominale. Ceci est lourd de développement d'une rétention urinaire aiguë, ce qui est très dangereux pour les reins et peut même entraîner la mort.

Vous ne devez pas risquer votre santé et essayer de déterminer la maladie par vos propres symptômes, car il y a beaucoup de raisons pour lesquelles vous avez de la difficulté à uriner. Pour déterminer avec précision la nature du symptôme, un diagnostic est nécessaire. Seulement dans ce cas, le médecin peut prescrire un traitement adéquat pour les difficultés à uriner, ce qui peut éliminer le problème.

Par conséquent, nous vous recommandons de ne pas reporter la visite à l'urologue, car cela vous permettra d'identifier le problème à un stade précoce et d'augmenter les chances de guérison complète. Dans notre clinique, il est possible de subir un diagnostic et un traitement conformément à la politique d'assurance médicale obligatoire, c'est-à-dire totalement gratuit. Un traitement précoce évite les complications graves qui, avec la progression, peuvent entraîner un problème à tout moment.

Pourquoi une miction excessive fréquente chez les femmes: que faire et comment se débarrasser

La miction fréquente chez la femme est considérée comme un symptôme de troubles du système urinaire ou reproducteur. La cause de ce phénomène peut être une cystite..

Les raisons

La miction rapide se produit pour plusieurs raisons:

  • Processus inflammatoires du sphincter de la vessie. Ils surviennent avec une cystite et une infection étendue du complexe urogénital. Fréquent et douloureux avec cystite, mais certaines maladies des organes génitaux féminins provoquent également une augmentation réflexe des pulsions.
  • Grossesse. Les raisons de la miction sont dues à la grossesse. Cela est dû au fait que l'utérus se développe et provoque une compression de la vessie. Mais ces phénomènes sont temporaires. Après l'accouchement, la condition se normalise, les plaintes disparaissent.
  • Climax Le problème irréversible du corps féminin est le début de la ménopause. Il se développe à différents âges, mais une caractéristique est une diminution du tonus musculaire, y compris le sphincter, qui est responsable de l'excrétion d'urine. Une diminution du ton provoque des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur.
  • Maladies oncologiques des organes situés dans le bassin ou la cavité abdominale. Avec la croissance d'une tumeur à divers endroits, une compression de la vessie est notée. Autrement dit, le volume change. Cela se produit dans les grosses tumeurs. Une maladie courante qui provoque des phénomènes dysuriques est considérée comme des fibromes utérins, car elle est grande.
  • Sortie d'urine active. Les raisons des envies fréquentes sont associées à une augmentation de la production d'urine. Cela est observé avec l'utilisation de grands volumes de liquide, des médicaments à effet diurétique primaire ou secondaire. La miction fréquente et excessive chez les femmes la nuit peut être considérée comme un signe subjectif de diabète.

Le matin, ce phénomène est considéré comme normal, car la nuit, les processus dans le corps ralentissent et le matin, les reins commencent à produire de l'urine..

Dans ce cas, la miction se manifeste régulièrement. Parfois, la cause des pulsions fréquentes aux toilettes dans le sexe faible est une anomalie congénitale. Dans de tels cas, la miction apparaîtra au cours des premières années de la vie. Parfois, le problème est associé à des changements structurels dans la vessie. Se développer en raison de processus inflammatoires fréquents.

L'apparition de mictions fréquentes cause beaucoup d'inconvénients à une femme. Le principal est l'inconfort dans les conditions de travail, car les envies poussent une femme à s'éloigner du travail.

Les raisons de cette condition chez les femmes sont différentes, cela nécessite une visite chez le médecin. La cystite est la principale raison de l'apparition de fréquents déplacements aux toilettes. Cette maladie bactérienne est considérée comme une pathologie courante chez le sexe faible..

Symptômes

Afin de comprendre la raison de la miction douloureuse, faites attention aux symptômes, troubles qui l'accompagnent. Avec les processus et les maladies physiologiques, des signes spécifiques peuvent apparaître:

  • Cystite. Le principal symptôme qui vous permet de suspecter une cystite est la douleur pendant la miction. Des envies fréquentes et douloureuses sont un critère pour poser un tel diagnostic. De plus, l'inflammation de la vessie s'accompagne de modifications de l'urine, de l'apparition de douleurs dans le bas-ventre et le long de l'urètre, qui s'intensifient avec la miction.
  • Grossesse. L'apparition de pulsions est observée en fin de grossesse. Autrement dit, à ce stade, il y a déjà un manque de menstruations, une augmentation de l'abdomen et d'autres signes objectifs de grossesse.
  • Tumeurs Dans les tumeurs, les troubles dysuriques s'accompagnent de symptômes tels qu'une hypertrophie asymétrique de l'abdomen, l'apparition d'une décharge pathologique des organes génitaux ou des troubles du système digestif. Avec les tumeurs malignes, il y a aussi une déplétion du corps, le développement de la douleur, une augmentation des ganglions lymphatiques.

Avec des changements sclérotiques dans la paroi de la vessie, les symptômes concomitants peuvent être absents.

Une exception est l'apparition de douleurs dans le bas-ventre lors du remplissage de la vessie, qui sont causées par son étirement excessif.

La miction peut être associée à un volume anormalement petit de la vessie, ce qui ne provoque aucun symptôme..

Comment être examiné

Lorsque de tels troubles apparaissent, ils subissent une série d'examens instrumentaux de laboratoire. Parmi eux:

  • Tests de laboratoire de sang, d'urine. Ces tests sont effectués pour évaluer l'état du corps, la fonction du système urinaire. A cet effet, des tests cliniques généraux, des analyses biochimiques, des examens bactériologiques de l'urine sont effectués. De plus, une étude est nommée sur le taux de glucose dans le sang, l'urine.
  • Diagnostic échographique. L'échographie est la méthode de diagnostic non invasive la plus abordable. En cas de mictions fréquentes, une étude des organes de la cavité abdominale, du bassin et des reins est prescrite.
  • Scanner. En cas de suspicion de présence de tumeurs, une tomodensitométrie est réalisée pour déterminer le schéma de croissance de la tumeur, sa localisation, sa taille exacte.
  • Biopsie. Si le médecin soupçonne que la tumeur est maligne, un examen histologique de la tumeur est effectué. Une biopsie est effectuée pour cela. Si des cellules atypiques sont détectées dans les résultats de l'étude, c'est un signe absolu de la nature maligne de la formation.

Ce n'est que lors d'un examen complet que nous pouvons déterminer avec précision pourquoi une miction douloureuse est apparue. Si la miction est déclenchée par une grossesse, consultez un gynécologue.

Traitement

Le traitement est effectué avec un effet direct sur le facteur étiologique. Les agents chimiothérapeutiques et les méthodes de traitement suivants sont utilisés:

  • Antibiotiques. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments antibactériens, ce qui est conseillé avec la cystite bactérienne. Il est nécessaire d'aborder soigneusement le choix du médicament, car l'efficacité de l'antibiotique contre l'agent pathogène aidera à atteindre une récupération complète.
  • Cytostatique et interventions chirurgicales. Si une tumeur est diagnostiquée, plusieurs domaines de la médecine sont utilisés pour l'éliminer - la chimiothérapie et le traitement chirurgical. Pour éviter la formation de métastases dans les tumeurs malignes, ces méthodes peuvent être combinées. L'opération dépend de la nature de la croissance tumorale, de la prévalence du processus. Dans certains cas, la tumeur ne peut pas être enlevée..

Pendant la grossesse, il est impossible de se débarrasser des mictions fréquentes. Pour ce faire, il est recommandé de visiter régulièrement les toilettes, car l'abstinence affectera la santé d'une femme, un fœtus en croissance.

L'urine commence à stagner dans le bassin rénal, ce qui provoque une pyélonéphrite, une néphropathie enceinte ou une éclampsie.

Si la cause du trouble est la ménopause, il est recommandé à la femme de faire des exercices qui normalisent le tonus des muscles du plancher pelvien, de l'appareil ligamentaire. Une technique courante est la gymnastique de Kegel. Des exercices réguliers aideront à restaurer le tonus normal des organes pelviens, ce qui est également la prévention du prolapsus de l'utérus ou du prolapsus du vagin, souvent observé avec la ménopause.

La prévention

Pour se débarrasser des mictions fréquentes, les causes pathologiques de cette condition sont exclues, même pendant la grossesse et la ménopause. Pour ce faire, il est recommandé:

  • Évitez les maladies de la vessie. La cystite récurrente est un danger. Dans cette situation, au site des processus inflammatoires, une prolifération du tissu conjonctif (sclérose) se produit, ce qui réduit le volume de l'organe creux.
  • Faites des exercices du complexe de gymnastique de Kegel. Ces cours sont indiqués pour les femmes qui n'ont pas de contre-indications médicales. Le renforcement des muscles et des ligaments du bassin est une prévention pour prévenir les envies fréquentes.
  • Passez des examens préventifs réguliers. Cela fait partie intégrante de la direction préventive de la médecine, qui aide à prévenir les problèmes de miction, une liste de pathologies.

Des envies fréquentes peuvent être un signe de pathologies et de changements dans le corps féminin. L'apparition nécessite de contacter un établissement médical pour déterminer le problème, de sélectionner des fonds pour améliorer la condition.

À propos d'uriner et combien de fois par jour vous devez écrire

Miction - un acte physiologique est l'excrétion d'urine du corps. Chez une personne adulte en bonne santé, la miction est un processus contrôlé arbitrairement. Pour divers troubles du système urinaire, mictions fréquentes (diminution de la capacité fonctionnelle de la vessie), mictions rares (altération de la régulation nerveuse de la vessie), rétention urinaire, incapacité à vider la vessie (changements dans la vessie). Arrêtons-nous plus en détail sur ces questions..

La miction est ce que nous tenons pour acquis. Cependant, c'est l'une des fonctions les plus importantes du corps, le nettoyer des toxines et éliminer l'excès de liquide. Avez-vous remarqué un changement dans vos habitudes de miction??

Craignez-vous d'avoir trop d'urine? Et en général, à quelle fréquence doit-on uriner? Nous avons les réponses à ces questions..

Pourquoi la miction est nécessaire

La miction est un moyen d'éliminer du corps les produits de son activité vitale et de l'excès de liquide. L'urine est formée de sang filtré par les reins. L'urine des reins pénètre dans les uretères, de minces tubes qui sont connectés à la vessie.

La vessie accumule de l'urine jusqu'à l'envie d'uriner. Cela se produit généralement lorsque la vessie est pleine, tout en augmentant de taille et en acquérant une forme sphérique. Après vidange, sa taille diminue..

Alors, à quelle fréquence la vessie doit-elle être vidée? Quelle quantité d'urine doit s'écouler pendant la journée? Pour comprendre cela, vous devez connaître le volume de la vessie et combien de temps elle peut retenir l'urine avant l'envie d'uriner.

Normalement, la vessie d'une personne en bonne santé peut contenir jusqu'à 0,5 l d'urine pendant 2 à 5 heures sans aucun problème. Cependant, chez certaines personnes, le taux de miction peut diminuer jusqu'à 4 fois par jour, ce qui est tout à fait normal et confortable pour elles..

Vous devez faire attention à tout changement dans la quantité d'urine, la fréquence ou la nature de la miction, ainsi que tout autre symptôme, comme la douleur ou la sensation de brûlure lors de la miction. Cela peut indiquer un problème dans le système urinaire..

Normalement, une personne ne se réveille généralement pas la nuit pour faire pipi. En dernier recours, une fois. Mais les choses changent généralement avec l'âge, car les personnes âgées deviennent plus sujettes à la nycturie ou à la polyurie nocturne.

Ne retenez pas l'urine trop longtemps

Si vous n'urinez pas longtemps, vous vous créez vous-même des problèmes. La capacité de contrôler la vessie est bonne, mais n'en abusez pas! Chez les femmes, cela peut provoquer une infection des voies urinaires. Les bactéries pénètrent facilement dans la vessie.

Mais pendant la miction, ils sont lavés. Si vous avez des mictions rares et que l'urine persiste longtemps dans la vessie, le risque de développer une infection des voies urinaires augmente.

De plus, si la rétention urinaire devient régulière, un autre problème peut survenir, à savoir l'incontinence urinaire ou les fuites urinaires. Et chez certaines personnes, en raison d'une mauvaise vidange de la vessie, la fonction rénale est altérée.

6 causes possibles de miction rare

Si la fréquence des mictions est inférieure à la norme standard, cela indique qu'il y a une miction rare. Une miction rare se produit en raison d'une violation du processus de formation d'urine et de son élimination du corps.

Il convient de souligner que la miction rare, si elle n'est pas causée par des facteurs situationnels, est un symptôme grave de la pathologie. Dans tous les cas, cela doit être pris au sérieux..

1. Déshydratation

Une miction rare (miction pas plus de 3 fois par jour) est l'un des signes de déshydratation. Si vous buvez un peu de liquide, le corps produit également une petite quantité d'urine..

Mais la déshydratation peut se produire pour d'autres raisons, à la suite de quoi le corps perd une grande quantité de liquide.

Ce sont les raisons possibles:

  • Apport hydrique insuffisant, par exemple en raison d'une maladie, de vomissements, d'un mal de gorge ou d'une muqueuse buccale
  • La diarrhée
  • Fièvre
  • Transpiration excessive, surtout quand il fait chaud.

Autres symptômes à surveiller si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire:

Lorsque le corps est déshydraté, d'autres signes de déshydratation apparaissent, soit en raison d'une perte excessive de liquide due à la transpiration ou simplement parce que vous buvez peu d'eau.

Quels sont ces signes?

  • La soif
  • Urine foncée
  • Lèvres sèches
  • Vertiges
  • Fatigue
  • Mal de crâne
  • La faiblesse

Le manque d'eau dans le corps entraîne de tristes conséquences. La déshydratation laissée sans surveillance augmente le risque de calculs rénaux, perturbe la fonction rénale, provoque la constipation, endommage les muscles et les articulations.

Que faire avec la déshydratation

Ne prenez pas la déshydratation du corps à la légère. Les conséquences d'une déshydratation sévère ne sont pas seulement des mictions ou des rétentions urinaires rares. Il peut déclencher une crise cardiaque, une altération de la fonction cérébrale et même la mort..

Dans ce cas, cela permet d'augmenter l'utilisation d'eau, voire de boissons pour sportifs contenant des électrolytes. Buvez de l'eau par petites gorgées ou sucez simplement des glaçons.

Si vous avez une diarrhée ou une déshydratation de gravité modérée ou sévère, vous devez absolument consulter un médecin. En cas de déshydratation sévère, une hospitalisation pour reconstitution du liquide intraveineux est possible.

2. Obstruction (obstruction) des voies urinaires

Le blocage urinaire ralentit et réduit le débit urinaire. Une miction rare apparaît. Dans certains cas, l'écoulement d'urine peut être complètement bloqué. La rétention urinaire se produit.

Causes possibles d'obstruction:

  • L'élargissement de la prostate
  • Constriction urétrale due à des malformations ou du tissu cicatriciel
  • Pierres de la vessie
  • Cancer de la vessie
  • Tumeurs du col de l'utérus, du rectum, de l'utérus, de la prostate.

Parfois, une obstruction urinaire se produit à la suite de la pénétration d'objets étrangers dans les voies urinaires. Des crampes urinaires, une hernie inguinale ou une hernie vésicale (cystocèle) peuvent également y conduire..

Manifestations d'obstruction:

  • Douleur abdominale
  • Douleur pendant la miction
  • Douleurs dorsales ou latérales
  • Difficulté à uriner
  • Ruisseau rugueux et faible
  • Incapacité à uriner
  • Infection urinaire
  • Désirs nocturnes.

Obstruction urinaire

Le traitement est déterminé par la cause de l'obstruction. L'état d'une personne est atténué par le drainage de la vessie avec un cathéter. Un traitement médicamenteux est nécessaire pour les troubles fonctionnels du système urinaire. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée..

3. Problèmes rénaux

En cas d'insuffisance rénale, un problème se pose avec la régulation de l'équilibre des électrolytes et des fluides, ainsi que l'excrétion des déchets du corps avec l'urine.

Si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire, symptômes à surveiller:

  • Gonflement des jambes en raison de la rétention d'eau
  • Diminution de la sensibilité dans les bras et les jambes
  • Poignée de main
  • Tendance aux ecchymoses
  • Douleur latérale (entre les côtes et la cuisse)
  • Diminution de l'appétit
  • Fatigue
  • Dyspnée
  • Hypertension artérielle
  • Souffle au coeur
  • Goût métallique dans la bouche / halitose
  • Nausées Vomissements
  • Sang dans les selles
  • Saignements de nez
  • Variabilité de l'humeur
  • Hoquet continu
  • Crampes.

Que faire?

Selon la gravité du problème, une hospitalisation peut être nécessaire. Certains patients nécessitent une dialyse (purification du sang) en cas d'insuffisance rénale.

Cependant, dans la plupart des cas, le problème peut être résolu en réduisant l'apport hydrique, en modifiant la nutrition (en limitant les aliments protéinés, en mangeant du sel et du potassium, en augmentant la quantité de glucides dans l'alimentation). Afin d'éviter l'infection des voies urinaires, des antibiotiques sont prescrits et des diurétiques sont utilisés pour éliminer l'excès de liquide..

Une miction rare nécessite une attention particulière pendant la grossesse, car une altération de la fonction rénale augmente le risque d'intoxication du fœtus avec des produits de décomposition..

4. Perte importante de sang et modifications de la miction

Même si les reins sont en ordre, avec un apport sanguin insuffisant, la production d'urine et leur fonction urinaire sont perturbées. Cela se produit lorsque la production de globules rouges est altérée ou lorsqu'il y a une perte de sang importante..

Vous pouvez avoir des saignements externes ou internes. Voici ses signes:

  • Gonflement / douleur dans l'abdomen
  • Blanchiment de la peau. Il peut également devenir cyanotique, devenir noir ou jaune.
  • Douleur thoracique
  • Du sang dans les selles
  • Sang dans l'urine
  • Sang dans les vomissures
  • Saignement vaginal sévère

Que faire?

Pour une intervention chirurgicale ou un traumatisme avec saignement sévère, une attention médicale urgente et une transfusion sanguine sont nécessaires.

5. Le choc comme cause de changements dans la miction

Selon la cause de l'état de choc (crise cardiaque, réaction allergique, infection, atteinte du système nerveux, perte de sang), le choc peut être cardiogénique, anaphylactique, septique, neurogène ou hypovolémique.

Symptômes à considérer si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire:

  • Transpiration abondante
  • Bouts et lèvres bleutés
  • Peau collante / froide / pâle
  • Anxiété
  • Douleur thoracique
  • Respiration superficielle
  • Confusion
  • Étourdissements / évanouissements
  • Pouls faible et fréquent

Que faire?

En raison du manque d'oxygène et de nutriments, des dommages aux organes internes sont possibles. Il est très important de fournir rapidement les soins médicaux nécessaires pour éviter toute détérioration. 1 personne sur 5 en état de choc décède. Le traitement dépend de la cause et du type de choc..

6. Effets secondaires du traitement médicamenteux et de la miction

Certains médicaments peuvent provoquer une diminution de l'urine:

  • Médicaments anticholinergiques utilisés dans le traitement des maladies de la vessie et du tractus gastro-intestinal
  • Diurétiques, qui peuvent initialement augmenter le débit d'urine, puis le réduire.
  • Antibiotiques.

Que faire?

Un besoin urgent de consulter un médecin pour un traitement alternatif pour éliminer ces effets. Il ne faut pas s'attendre à des complications plus graves..

7 causes possibles de mictions fréquentes

Pensez-vous que vous urinez fréquemment sans raison apparente? Mais la miction fréquente est rarement déraisonnable, elle peut être causée par:

1. Infection des voies urinaires

Cela est particulièrement vrai pour les femmes. Plus de la moitié des femmes sont confrontées à ce problème tôt ou tard. Le plus souvent, la vessie, l'urètre ou les reins sont infectés. Les patients diabétiques, les femmes et les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière sont plus susceptibles de développer une infection des voies urinaires.

Si vous avez des mictions fréquentes, faites attention à ces caractéristiques de la miction:

  • Ressentir du stress après avoir uriné
  • Brûlure ou douleur pendant la miction
  • Sorties nocturnes répétées aux toilettes
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Flocon rose ou rouge
  • Ruisseau faible (chez les hommes)
  • Mal au dos
  • Douleurs abdominales basses
  • Fièvre

Traitement

Habituellement, le traitement implique l'utilisation combinée d'antibiotiques et d'analgésiques. À la maison, vous pouvez utiliser du vinaigre de cidre de pomme.

2. Maladie rénale et mictions fréquentes

Un signe alarmant de maladie rénale est une miction fréquente, surtout la nuit. Les dommages aux filtres rénaux nécessitent une vidange plus fréquente de la vessie.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • La faiblesse
  • Les troubles du sommeil
  • La peau qui gratte
  • Urine mousseuse ou contenant du sang
  • Sacs sous les yeux
  • Gonflement de l'articulation de la cheville
  • Crampes
  • Petit appétit

Que faire?

Tout d'abord, changez votre style de vie: suivez un régime, arrêtez de fumer, réduisez votre consommation d'alcool et de sel (pas plus de 6 grammes par jour), soyez physiquement actif, contrôlez votre poids.

Des médicaments sont également nécessaires pour abaisser l'hypertension artérielle et l'hypercholestérolémie. Avec la progression de l'insuffisance rénale, la dialyse est nécessaire pour purifier le sang. Dans certains cas, la transplantation rénale est la meilleure solution..

3. Hypertrophie de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate

Avec l'âge, généralement après 50 ans, une hypertrophie de la prostate commence, ce qui peut provoquer des mictions fréquentes, surtout la nuit. C'est ce qu'on appelle l'hypertrophie prostatique. Ses symptômes sont très similaires à ceux du cancer de la prostate. Un examen approfondi est nécessaire.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • Difficulté à commencer la miction
  • Débit d'urine dans un flux mince et faible
  • Débit urinaire intermittent
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Traces de sang dans l'urine

Que faire?

Changements de style de vie impliquant une utilisation réduite de boissons caféinées et alcoolisées, de l'exercice pour renforcer la vessie et suivre un régime spécial.

Les médicaments impliquent l'utilisation de relaxants musculaires et de bloqueurs d'hormones. Il est généralement utilisé dans les premiers stades de la maladie. Le traitement chirurgical vise à éliminer le tissu hypertrophié de la glande qui interfère avec la miction, l'expansion de l'urètre, etc. Tout est déterminé par le témoignage.

4. L'incontinence urinaire comme raison des mictions fréquentes

Un contrôle de la vessie affaibli peut provoquer des mictions fréquentes. Il peut également y avoir des fuites d'urine, et si votre situation est très mauvaise, même une incontinence urinaire.

Chez les femmes, ce problème survient 2 fois plus souvent que chez les hommes. Les personnes âgées y sont sujettes. La raison en est une faiblesse musculaire ou une hyperactivité..

Signes à surveiller si vous avez des mictions fréquentes:

  • La faiblesse musculaire entraîne une fuite d'urine stressante pendant l'effort. Cela peut se produire lorsqu'une personne rit, soulève des poids ou éternue..
  • Les muscles hyperactifs sont à l'origine de pulsions fréquentes, même s'il y a très peu d'urine dans la vessie. C'est ce qu'on appelle l'incotinence urgente (incontinence).

Traitement urgent d'incotinence

Le traitement comprend: effectuer des exercices de Kegel pour renforcer les muscles, réduire l'utilisation de boissons contenant de la caféine, réduire le poids, réduire l'apport hydrique. Il est également possible un traitement médical, l'utilisation d'appareils spéciaux (coussinets urologiques, bandoulière). Dans certains cas, un traitement chirurgical est indiqué..

5. Cystite interstitielle et mictions fréquentes

Si vous avez une miction douloureuse accompagnée de douleur, il s'agit très probablement d'un signe de cystite interstitielle ou du syndrome de la vessie irritable. Cette maladie chronique de la vessie présente des symptômes similaires à une infection des voies urinaires..

Mais la cystite interstitielle n'est pas une maladie infectieuse. Le plus souvent, cela se produit chez les femmes.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • Douleurs vésicales
  • Inconfort
  • Miction irrésistible, miction fréquente. Certains n'ont aucune douleur en urinant.
  • Pendant la menstruation, les symptômes deviennent plus prononcés
  • Pendant les rapports sexuels, la douleur peut s'intensifier.

Comment traiter la cystite interstitielle

La relaxation de la vessie avec des antidépresseurs tricycliques et du polysulfate de pentosane de sodium est utilisée pour traiter l'inflammation de la muqueuse épithéliale de la vessie. Les antihistaminiques soulagent l'inflammation et la douleur.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également utilisés. Des exercices d'entraînement de la vessie sont recommandés, ce qui contribue à réduire la fréquence des mictions.

6. Le diabète comme cause de mictions fréquentes

En cas de diabète, la miction fréquente résulte d'une soif constante, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de liquide consommée..

Si vous avez des mictions fréquentes, voici les symptômes à surveiller:

  • Démangeaisons ou muguet génitaux, infection fongique
  • La soif
  • Fatigue et somnolence
  • Perte de poids
  • Guérison lente des plaies
  • Vision trouble

Que faire?

Surveillance de la glycémie, des changements de style de vie, de l'activité physique, de la formation de la vessie, du traitement médicamenteux, mentionné ci-dessus.

7. Nocturie (polyurie nocturne)

La nocturie est plus un symptôme qu'une maladie indépendante. Il provoque des troubles du sommeil, survient plus souvent chez les personnes âgées. Elle peut également être causée par la grossesse et le diabète, une insuffisance cardiaque et hépatique. Si les mictions fréquentes ne surviennent que la nuit, la cause est probablement l'apnée, pas les problèmes de vessie.

Avec la nycturie, la miction est jusqu'à 5-6 fois. Avec l'âge, les gens ont tendance à la nycturie, car une quantité insuffisante d'hormone antidiurétique est produite, ce qui aide à préserver l'eau dans le corps.

Avec sa carence, il se forme plus d'urine. Le problème s'aggrave avec l'âge lorsque la capacité de la vessie à retenir l'urine diminue.

Permettez parfois de vous envoyer les plus intéressants en VIBER: JE PERMET

Ainsi, une miction normale ne doit être accompagnée d'aucune caractéristique pathologique. Si vous remarquez des changements dans la composition de l'urine ou si la miction a changé de caractère, consultez immédiatement un médecin. Tout écart par rapport à la norme peut indiquer des problèmes dans le système génito-urinaire.

Miction rare

Une miction rare peut résulter de maladies du système génito-urinaire. Pendant la miction, la douleur et la douleur sont ressenties. L'urine sort lentement, goutte à goutte. Parfois, le patient manque d'urine. Cette condition nécessite un traitement immédiat..

Taux de miction

Le fonctionnement normal des reins est l'excrétion des produits métaboliques sous forme liquide, à savoir avec l'urine. Une miction rare chez les hommes et les femmes est une violation de la fonction excrétrice des reins, ce qui peut entraîner de graves conséquences. Vous devez savoir que le nombre d'urinations chez une personne en bonne santé varie de 4 à 6 par jour. De plus, ces chiffres - compte tenu de la vidange complète et opportune de la vessie.

La quantité quotidienne d'urine excrétée chez une personne en bonne santé est de 1,5 litre. Cette quantité d'urine est libérée chez un adulte pendant la journée. En raison des caractéristiques structurelles du système génito-urinaire, les femmes peuvent uriner un peu plus souvent que les hommes. Pour le sexe plus juste, il est considéré normal de visiter les «toilettes» jusqu'à 8 à 9 fois par jour. Pour les personnes âgées, ces normes sont inchangées. Mais chez les enfants, le nombre de mictions et la quantité d'urine allouée dépendent de l'âge.

La quantité d'urine excrétée peut augmenter, avec un apport supplémentaire de liquide dans le corps avec des légumes de saison, des fruits, des baies, etc. La quantité d'urine peut diminuer avec une transpiration intense ou à la suite d'un trouble des selles, qui s'accompagne de vomissements et de diarrhée. La nuit, normalement beaucoup moins d'urine est excrétée que pendant la journée..

Causes de la miction rare

La maladie est physiologique et pathologique. Avec un trouble physiologique du système urinaire, il est associé à des causes fonctionnelles ou à court terme qui sont facilement éliminées et ne constituent pas une menace pour la vie et la santé. Quant à l'oligurie pathologique, elle est dangereuse et nécessite un diagnostic et un traitement immédiats.

Ishuria est l'incapacité de vider la vessie seule. Cette raison est l'une des plus fréquentes lors d'une hospitalisation d'urgence en stationnaire. Le syndrome de miction rare est une affection urologique complexe qui, dans les cas avancés, peut menacer la vie du patient. Une miction rare est également appelée dysurie..

Une miction rare se développe en raison d'une violation du processus de formation d'urine et de son retrait de la vessie. Cela se produit en raison de maladies inflammatoires des reins, de la dégénérescence du tissu rénal et de l'apport insuffisant de liquides. L'urine peut rarement être excrétée à la suite d'un dysfonctionnement de la moelle épinière.

Les raisons les plus courantes pour lesquelles les patients développent une miction rare:

  • insuffisance rénale aiguë;
  • la formation de calculs rénaux et, par conséquent, le blocage de l'uretère avec une pierre;
  • tumeurs rénales;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • troubles hormonaux et ménopause;
  • déshydratation sévère à la suite de vomissements et de pertes de sang;
  • troubles du système nerveux;
  • les infections sexuellement transmissibles;
  • maladies gynécologiques;
  • adénome de la prostate chez les hommes.
  • consommation excessive d'alcool.

Si une telle miction se développe pour des raisons de grossesse, alors c'est un symptôme très alarmant. Après tout, il existe un risque d'intoxication du fœtus avec des produits de décomposition.

Symptômes courants

Souvent, les premiers symptômes des troubles de la miction ne sont pas immédiatement reconnus par les patients et ne provoquent pas d'anxiété. Beaucoup associent de rares voyages aux toilettes à des changements liés à l'âge, à une insuffisance hormonale et, pendant longtemps, ignorent le problème, reportant une visite chez le médecin. Un tel comportement peut entraîner une aggravation de la pathologie en développement et la phase aiguë de la maladie. Par conséquent, il est important de naviguer dans les normes de la miction afin de diagnostiquer les troubles le plus tôt possible.

Un symptôme caractéristique de la dysurie est une envie rare d'uriner. De plus, ils ne passent pas après la vidange, ce qui est également très douloureux et difficile. La palpation du bas-ventre révèle une hypertrophie de la vessie sous la forme d'une saillie dense et serrée.

Une miction rare est parfois associée à une ischurie. Il y a une douleur aiguë dans le bas-ventre. Il se développe en raison de l'étirement excessif des parois de l'organe. Il ne peut y avoir aucun appel. Parfois, l'urine quitte la vessie en continu, goutte à goutte. Cette condition est associée à des douleurs constantes et douloureuses dans le bas-ventre, de la fièvre.

Miction rare chez l'homme

Chez les hommes, une forme aiguë et chronique de dysurie se développe. La miction rare aiguë commence soudainement. Il y a une douleur aiguë et des envies fréquentes dans le bas-ventre, mais l'urine sort très fort. La dysurie chronique, au contraire, est d'abord asymptomatique. Ce n'est que lorsque la maladie se développe à un stade plus perceptible que l'homme éprouve des problèmes de miction: il doit forcer avant que l'urine ne soit libérée goutte à goutte.

Maladies provoquant une miction rare chez l'homme:

  • prostatite aiguë et chronique;
  • hyperplasie prostatique glandulaire;
  • fibrose (sclérose) de la prostate;
  • balanoposthite;
  • adénome de la prostate;
  • rétrécissement de l'urètre.

Une production d'urine rare chez les hommes atteints de pathologies de la prostate s'accompagne souvent d'une dysfonction érectile, d'une faiblesse générale et de douleurs dans le périnée. L'ischurie serait dans l'impossibilité absolue de vider la vessie. Un cathéter est utilisé pour retirer l'urine. Avec une ischurie paradoxale, les parois de la vessie s'étirent, mais le patient ne peut pas uriner tout seul. Même avec une vessie pleine chez l'homme, l'urine continue de couler goutte à goutte.

Miction rare chez la femme

La miction rare chez les femmes se produit en raison de la lithiase urinaire, des tumeurs, de diverses pathologies du système nerveux, ainsi qu'en raison de maladies inflammatoires des organes excréteurs. Les femmes éprouvent des douleurs aiguës dans le bas-ventre, des sensations oppressives désagréables. La rétention urinaire chronique chez la femme est due à une tumeur des organes génitaux ou de l'urètre, si elle entraîne une compression.

Les troubles urinaires chez la femme peuvent être observés avec:

  • fibromes utérins;
  • adénocarcinome utérin;
  • adénomyose de 3-4 degrés;
  • prolapsus de l'utérus;
  • syndrome prémenstruel;
  • ménopause féminine (ménopause);
  • grossesse.

Il faut surtout uriner des mictions rares pendant la grossesse. Compte tenu de la situation particulière, la charge sur les reins et les autres organes est plusieurs fois augmentée, de sorte que la probabilité de divers types de troubles augmente avec l'âge gestationnel. De plus, une miction rare pendant la grossesse, même de forme physiologique, est dangereuse car les produits de décomposition, les toxines s'accumulent dans l'organisme et l'équilibre eau-sel est perturbé. Cette condition peut avoir un certain nombre de conséquences négatives pour la mère et l'enfant..

Causes de rétention urinaire chez les enfants

Les principales causes de rétention urinaire chez les enfants d'âge primaire et scolaire sont les mêmes que chez les adultes. Cependant, il convient de garder à l’esprit qu’à mesure que le corps de l’enfant grandit, le volume quotidien d’urine libéré et le nombre de mictions diminuent. Il s'agit d'un processus physiologique naturel. Si l'écart par rapport aux normes n'est pas associé à des changements liés à l'âge, les parents doivent absolument montrer le bébé au médecin et passer les tests nécessaires.

Causes de miction rare chez les nourrissons:

  • augmentation de la teneur en matières grasses du lait maternel chez la mère;
  • violation du régime d'alcool;
  • diminution physiologique du débit urinaire par jour à mesure que l'enfant grandit.

Les causes de la miction rare chez les enfants peuvent être associées à l'état du système nerveux et à une altération de l'équilibre eau-sel. Une miction rare chez les enfants causée par une maladie nécessite un diagnostic soigneux et un traitement médicamenteux à long terme et, dans certains cas, une intervention chirurgicale. L'automédication est inacceptable.

Diagnostic de la maladie

La miction rare chez les hommes et les femmes n'est pas considérée par tout le monde comme un problème jusqu'à ce que des signes évidents de pathologie apparaissent. Parmi les symptômes secondaires de la maladie, l'apparition de:

  • douleur lors de la miction ou des crampes après l'arrêt de l'écoulement de l'urine;
  • sensations de vidange incomplète de l'urée;
  • douleur persistante ou périodique dans le bas-ventre;
  • dans l'urine des sécrétions muqueuses ou sanguines.

Si la quantité d'urine excrétée est inférieure à la normale, mais que la personne ne présente pas de symptômes désagréables, il est nécessaire de l'examiner. Un tel phénomène peut être à la fois une variante de la norme et le développement d'un processus pathologique, qui peut être asymptomatique pendant une certaine période de temps. Malheureusement, cela est souvent observé avec le cancer.

Avant de vous rendre chez l'urologue soupçonné d'un débit urinaire insuffisant, vous pouvez effectuer un simple test à domicile. Pour ce faire, vous devez mesurer la quantité de liquide consommée (y compris les plats principaux liquides, les jus, les boissons chaudes, etc.) et la quantité libérée, en la collectant à chaque fois dans un récipient approprié. Si l'urine collectée sera de 20 à 30% inférieure au liquide consommé, alors nous pouvons parler de la santé complète du système urinaire. En l'absence de plus d'urine, consultez un spécialiste.

En contactant un spécialiste, le patient sera diagnostiqué. Au départ, il s'agira d'une collection de symptômes, y compris la présence de certains facteurs supplémentaires qui réduisent la miction (vomissements, diarrhée, température corporelle élevée, etc.). Le spécialiste effectuera également une étude des organes pelviens par échographie, tomodensitométrie et cytoscopie. En laboratoire, le sang et l'urine seront examinés pour identifier la flore bactérienne et la présence d'un processus inflammatoire. Si nécessaire, un traitement supplémentaire peut être effectué par un andrologue chez l'homme ou un gynécologue chez la femme.

Traitement

Tout d'abord, le cathétérisme est utilisé pour éliminer la rétention urinaire aiguë - dans les cas d'urgence, pour faciliter la libération d'urine. Les conséquences de l'utilisation fréquente d'une telle procédure est que la vidange de la vessie se produit progressivement. Pour éviter cela, les médecins préfèrent un traitement conservateur. Parmi les procédures efficaces, un bain assis est à noter. Le médecin prescrit sa durée et sa température individuellement. Les compresses vésicales sont également utiles..

Le traitement des causes neurogènes des mictions rares n'est effectué qu'après un diagnostic approprié en clinique. Une intervention chirurgicale est prescrite si les mesures décrites ci-dessus sont inefficaces. Il est recommandé aux hommes et aux femmes d'effectuer des exercices pour entraîner les muscles du périnée. Il est important de suivre un régime: consommer le moins de nourriture possible, ce qui peut irriter les voies urinaires, limiter la quantité de sel et boire plus d'eau.

La dysurie nécessite un traitement rapide. Elle conduit à des maladies infectieuses et inflammatoires du système excréteur. La rétention urinaire prolongée provoque une augmentation de la quantité de substances toxiques dans le sang et menace la mort.