Principal

Kyste

Traitement de la cystite pendant la grossesse

La grossesse chez de nombreuses femmes est associée non seulement à de bons souvenirs, mais aussi à des troubles. Fondamentalement, cela concerne toutes sortes de plaies différentes, qui s'accrochent de temps en temps au moment le plus inopportun. Prenez la cystite. Les statistiques indiquent que chaque dixième femme apprend la cystite "sur elle-même" pendant la grossesse. C’est une chose si la femme enceinte souffrait de cette maladie bien avant la grossesse, car, très probablement, elle a déjà appris à la traiter, et avant de tomber enceinte, elle a subi le prochain traitement (pour la cystite chronique), et si la maladie est apparue dans la période de «intéressante position ", la mère" endurcie "ne panique pas, mais se tourne immédiatement vers un spécialiste expérimenté et prend les mesures appropriées avec lui.

Mais qu'en est-il d'une femme qui, tout à l'heure, lorsqu'une nouvelle vie commence dans son estomac, découvre soudain ce qu'est la douleur en urinant, des envies fréquentes d'aller «petit à petit», des douleurs et des douleurs dans le bas-ventre? Naturellement, la première chose qui manque est la panique: qu'arrivera-t-il à l'enfant? Pourquoi tout cela s'est-il produit? Est-ce la même cystite terrible? Et comment le guérir, pour ne pas nuire à l'enfant?

La dernière question est peut-être la plus grave, car tout traitement pendant la grossesse comporte de nombreux dangers. Cela vaut également pour la cystite, car cette maladie est traitée avec des antibiotiques, et chaque femme connaît leur utilisation pendant la grossesse. La cystite est une inflammation des parois de la vessie causée par des micro-organismes pathogènes (Escherichia coli, streptocoques, staphylocoques, chlamydia, ureaplasma, trichomonades, mycoplasmes) ou provoquée par d'autres conditions (immunité affaiblie, surcharge de travail et refroidissement, dysbiose, dysbiose excessive, dysbiose drogues). C'est pourquoi le traitement de la cystite vise à éliminer la cause qui l'a provoquée et, naturellement, à éliminer les symptômes désagréables de cette maladie.

Le plus souvent, les femmes attrapent une cystite au début de la grossesse. En effet, pendant cette période, l'immunité est supprimée de sorte que le rejet d'un corps étranger, c'est-à-dire d'un embryon, ne se produit pas. Par conséquent, même la moindre hypothermie, le non-respect des règles d'hygiène, une vidange rare de la vessie et même un changement des conditions climatériques peuvent provoquer une cystite pendant la grossesse. Dès que vous avez les premiers symptômes, vous ne devriez pas demander conseil à des "expérimentés", ainsi qu'aux grands-mères, voisins et autres "experts", ce que l'herbe à boire, pour que tout s'arrête, puisque vous avez besoin de l'aide d'un professionnel, et même de quelques-uns avec un gynécologue et urologue à la tête.

Remarque: il existe peut-être trop de remèdes populaires contre la cystite dans l'arsenal de votre grand-mère. Ne prenez pas de risques, car vous êtes responsable non seulement de vous-même, mais surtout du petit trésor qui commence sa vie en vous. Après tout, personne ne sait comment votre «cerveau enceinte» réagira à la bécasse, à la potentille, au canard ou au sabre. Si vous voulez toujours essayer (cela a aidé tout le monde!), Consultez d'abord votre médecin.

Quant au traitement «traditionnel» de la cystite pendant la grossesse, de graves problèmes peuvent survenir ici. Ces antibiotiques qui traitent la cystite peuvent paralyser votre bébé. Et cela, hélas, est vrai. Les effets nocifs de nombreux antibiotiques sur le fœtus en développement ont été prouvés par de nombreuses études. Mais il est impossible de ne pas traiter la cystite, afin d'éviter de graves complications, qui nuiront également à l'enfant à naître. (Par exemple, la pyélonéphrite, qui peut se développer sur le fond d'une cystite non traitée, est beaucoup plus dangereuse pour une femme enceinte et encore plus difficile à traiter).

La médecine moderne prend soin de la santé d'une femme enceinte et «améliore» constamment les médicaments antibactériens, les rendant plus inoffensifs pour l'enfant à naître, mais en même temps non moins efficaces pour le traitement d'une plaie particulière. Pendant la grossesse, il est important de prendre un tel médicament qui agira précisément dans la vessie - le foyer de l'infection par la cystite. De tous les antibiotiques possibles pour la cystite, les femmes enceintes sont autorisées à prendre Monural, et dans certains cas, les médecins prescrivent toujours Amoxiclav et Kanefron. Pour le traitement de la cystite, une seule dose de Monural suffit, et c'est un gros plus, surtout si la femme est dans une "position intéressante". Monural a peu d'effets secondaires et n'affecte pas le fœtus. Cependant, ne vous auto-méditez pas et ne prenez aucun médicament conformément aux instructions de votre médecin. Quant à Amoxiclav, son administration pour le traitement de la cystite pendant la grossesse n'est pas toujours justifiée et n'est pas toujours sûre. Kanefron avec cystite est prescrit pour soulager les spasmes. Cette préparation à base de plantes a également des effets antimicrobiens et diurétiques..

Très souvent, des installations sont prescrites à une femme enceinte pour traiter la cystite. La procédure est réalisée dans un hôpital et consiste en ce que des composés antibactériens (rivanol, acide borique, nitrate d'argent, huiles de guérison) sont injectés directement dans le site d'infection - la vessie - via un cathéter. Cependant, cette procédure est dangereuse dans les premiers stades de la grossesse, et vous devez y recourir uniquement selon les prescriptions du médecin et sous sa stricte surveillance..

Le fait que nous avons appelé ces médicaments et procédures ne signifie pas du tout que nous recommandons de traiter la cystite avec eux. De plus, nous vous recommandons fortement de ne pas traiter vous-même la cystite! Ce qui est écrit dans la recette de votre petite amie enceinte ne devrait pas non plus être votre destination, car la cystite est différente, tout comme la grossesse.

Si une cystite est suspectée aux premiers stades, il est tout à fait possible de s'en débarrasser en observant le repos au lit, un régime alimentaire (sans épicé, frit, mariné et épicé) et un régime de forte consommation d'alcool. Et surtout: protégez-vous de l'hypothermie et des surcharges! Santé pour vous et grossesse facile!

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système génito-urinaire. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, le canal féminin est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes tolèrent la cystite pendant la grossesse, la maladie est dangereuse en raison de complications non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé, et nécessite donc un traitement immédiat. Cystite chez l'homme: causes, symptômes et traitement.

Les raisons

La principale raison pour laquelle une cystite se développe pendant la grossesse est la vie active des bactéries pathogènes Escherichia coli - Escherichia coli. D'autres agents pathogènes sont la chlamydia, le staphylocoque, Pseudomonas aeruginosa, ainsi que divers champignons. Les conditions qui sont créées pendant la période de gestation sont les plus séduisantes pour ces «invitées», car pendant la grossesse, le fond hormonal change considérablement et la microflore bactérienne des muqueuses change, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un acte avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après avoir vidé les intestins, dont E. coli est considéré comme un résident.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement de l'immunité - l'inhibition des défenses de l'organisme entraîne une baisse des barrières et une pénétration, une reproduction des bactéries, qui dans un état sain existent déjà sur les muqueuses des organes génitaux;
  • hypothermie - très souvent, la cystite chez les femmes enceintes se développe après une hypothermie ou un rhume, il est très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, une protection contre le froid et le vent est nécessaire pour le bas du dos, le bas de l'abdomen et la zone des organes génitaux externes;
  • utilisation à long terme de médicaments - une utilisation à long terme de médicaments dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et provoquent une irritation de la vessie, sont également capables de provoquer une cystite.En outre, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient le fond hormonal;
  • allergies - les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux deviennent le contexte de la propagation de bactéries pathogènes dans les voies urinaires et la vessie, il peut s'agir d'allergies aux cosmétiques et aux produits d'hygiène, aux produits alimentaires, ainsi qu'aux articles pour l'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie surchauffe (prendre des bains chauds, visiter des bains et des saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, cela peut déclencher le développement d'une cystite chez les femmes enceintes;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec l'exacerbation d'autres maladies, le risque d'infection secondaire se joint.

Les facteurs de risque de développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage, les processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. La cystite tardive de la grossesse peut se développer à la suite de la relaxation physiologique de la vessie, de la stagnation de l'urine, de la pression d'une hypertrophie de l'utérus.

Symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a une nature soudaine et des symptômes prononcés, elle se développe le plus souvent après une hypothermie. La maladie devient chronique en l'absence de traitement adéquat, auquel cas ses symptômes sont léthargiques, à certaines périodes ils peuvent ne pas apparaître du tout, cependant, pendant les périodes d'exacerbation, se faire sentir, en plus, se débarrasser du type chronique est beaucoup plus difficile.

Signes de cystite aiguë

Les signes de cystite sous forme aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu survenant dans la vessie et le canal urinaire.

  • mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure et douleur aiguë pendant la miction;
  • fausse envie d'aller aux toilettes, sensations de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • urine trouble; des impuretés de sang et de pus peuvent être détectées dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • intoxication.

Remarque! Une forte intoxication du corps et de la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans un stade sévère, elle nécessite une intervention médicale et un traitement adéquat.

Quel est le danger d'une cystite aiguë? La forme aiguë de la maladie menace non seulement la santé de la mère, mais aussi la sécurité de la vie du fœtus - le processus inflammatoire peut aller aux reins et provoquer le développement d'une pyélonéphrite.

Les symptômes de la cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sous une forme chronique sont moins prononcés. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs pendant la miction, des mictions fréquentes, ainsi que la production d'urine ainsi que des impuretés purulentes.

L'intensité de la douleur dépend de la fréquence des mictions. La femme enceinte ressent des douleurs de tiraillement dans le périnée le long du trajet urétral. De plus, elle peut ressentir un malaise général et le stress associés à cette condition..

Le traitement de la cystite chronique, contrairement aux aiguës, n'implique pas l'utilisation de médicaments antibactériens, la thérapie a une nature plus longue et plus complexe, elle vise non seulement à la destruction des bactéries nocives, mais aussi à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite pendant la grossesse aux premiers stades n'est pas aussi dangereuse qu'en fin de grossesse. De plus, bien souvent, une femme découvre qu'elle est en mesure, lors du diagnostic, de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur, en raison de laquelle des processus pathologiques plus graves apparaissent, si vous n'allez pas immédiatement chez le médecin et suivez le traitement nécessaire.

La pyélonéphrite (un processus inflammatoire qui se produit dans les reins) est la conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse. Les bactéries pathogènes pénètrent dans les uretères par les reins. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement touché. Dans la pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette condition menace la santé de la mère et de l'enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée, une insuffisance pondérale fœtale.

Diagnostique

Avec le développement des premiers symptômes de la cystite, une femme doit consulter un médecin, puis subir un diagnostic. Ce n'est qu'après avoir reçu les résultats que le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement au patient..

Les principales mesures diagnostiques pour identifier un processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse générale de l'urine - s'il y a une inflammation dans le corps, le nombre de globules blancs augmente et des protéines sont également détectées;
  • test sanguin général - avec cystite chez la femme enceinte, l'ESR augmente;
  • Échographie des reins et de la vessie - la méthode est nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire;
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et de déterminer l'agent causal du processus infectieux.

Remarque! Il est nécessaire de sélectionner correctement l'urine pour les études générales et bactériologiques afin que le résultat soit fiable. Pour l'analyse, le matin, la partie médiane de l'urine est recueillie dans un bocal stérile, il faut la remettre au laboratoire pendant une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au premier trimestre de la grossesse et plus tard ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la future mère et du fœtus. Il est particulièrement nécessaire d'être particulièrement prudent en ce qui concerne les médicaments antibactériens, mais non seulement les antibiotiques, mais aussi les médicaments à d'autres fins ne peuvent être prescrits que par un médecin, il est impossible de mener une thérapie indépendante dans tous les cas. Les tétracyclines et les sulfonamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes, les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au développement du fœtus.

Thérapie antibiotique

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav, ces comprimés et poudre sont autorisés pour une utilisation lors de la grossesse et n'affectent ni la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav - médicaments contre la cystite pendant une grossesse de nouvelle génération, ils soulagent rapidement les symptômes et soulagent la douleur.

Monural le plus efficace - assez 1 sachet de poudre pour éliminer les douleurs. Le traitement à l'amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être sélectionné comme médicament de premier choix, après l'antibiotique, le médecin doit prescrire à la femme enceinte des médicaments qui élimineront le volume total d'urine de la vessie, normaliseront la microflore des muqueuses et augmenteront également l'immunité globale.

Kanefron

Kanefron est un remède naturel à base de plantes très efficace, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement arrêtent les symptômes, mais éliminent également la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement aucune contre-indication, est facilement toléré par les patients en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Kanefron:

  • normalise le travail de la vessie et des reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et empêche le développement d'infections;
  • favorise la relaxation des vaisseaux des voies urinaires, ce qui assure l'élimination sans entrave de l'excès de liquide du corps d'une femme enceinte et soulage l'enflure;
  • améliore l'apport sanguin aux reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Kanefron en peu de temps aide à soulager l'état général et à réduire les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire..

Remèdes populaires

Que faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que le remède populaire contre la cystite pendant la grossesse doit être résolu par le médecin traitant.

Les canneberges sont le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie. Les canneberges contiennent des substances et des acides bénéfiques qui tuent Escherichia coli et d'autres bactéries pathogènes. L'utilisation fréquente de boissons aux canneberges contribue à l'oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries ne peuvent plus s'accrocher à la muqueuse et sont excrétées par le corps. Remarque! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits chaudes, les groseilles rouges ont également des propriétés similaires, vous pouvez ajouter des airelles à la boisson.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite pour s'en débarrasser:

  • Racine d'églantier (2 cuillères à soupe), sous forme écrasée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer 15-25 minutes. Filtrez avant de boire, buvez 3 fois par jour, ½ tasse, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de sorbier rouge et les feuilles d'airelle rouge sont prises dans un rapport de 3: 1, versez 1 tasse d'eau bouillante, insistez et filtrez pendant deux à trois heures. Prendre une telle infusion 30 minutes avant un repas, une dose de 3 fois par jour, 100 millilitres. Dans un verre, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.
  • Le cassis a un effet anti-inflammatoire. Pour préparer le médicament doit prendre 6 cuillères à soupe. l feuilles hachées de la plante et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister pendant au moins une heure. Il est permis d'ajouter du miel ou du sucre au bouillon fini. Prendre une décoction cinq à six fois par jour, dose - 1 cuillère à soupe.
  • Pour préparer le prochain médicament, vous devez verser une cuillère à soupe d'herbes d'aneth avec 1,5 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes. Boire avant les repas en 30 minutes, dosage - un tiers d'un verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre du bouillon d'avoine, il est très simple de le faire cuire - vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 tasses d'eau fraîchement bouillie, puis faire bouillir à nouveau dans un bain-marie, bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit de moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament dans ½ tasse, le régime est de trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, reconnu même par la médecine officielle. Veuillez noter que la plupart des médicaments pour le traitement de la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais, malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer le médecin traitant. Le médecin doit être au courant de tous les moyens et préparations qu'une femme enceinte prend. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergie.

La prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment empêcher le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un bébé, la maladie est plus facile et mieux à prévenir qu'à éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être commencée avant la conception du bébé. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes médicaux, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être guéries avant la grossesse. Même les caries avancées ou l'amygdalite peuvent devenir plus tard les principales causes du développement de la cystite chez les femmes enceintes, ainsi que des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas contourner le côté des mesures préventives qui se rapportent à l'hygiène personnelle de la femme enceinte. Une femme a besoin d'un lavage quotidien à l'eau tiède avec des détergents à pH neutre, il est encore préférable d'effectuer une procédure similaire le matin et le soir. Mais les femmes enceintes sont interdites de prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Les femmes enceintes doivent faire attention à leur santé et à leur immunité, vous devez manger plus de vitamines, renforcer les fonctions protectrices du corps et éviter également l'hypothermie et le rhume.

Nutrition

La prévention des maladies infectieuses et inflammatoires comprend également la sélection et le respect d'un régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Les variétés de poisson et de viande à faible teneur en matières grasses, les produits laitiers et à base de lait aigre, les légumes et les fruits frais, cuits et cuits au four sont utiles. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés du menu devront être exclus.

Boire doit être observé, il doit être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des décoctions et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de boire de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine..

À la suite d'une consommation excessive d'alcool, les femmes enceintes se rendront plus souvent aux toilettes, ce qui est exact - même s'il n'y a aucune envie d'aller aux toilettes toutes les 2-3 heures, cela garantira l'élimination sans entraves de l'excès de liquide et de bactéries du corps..

Traitement de la cystite pendant la grossesse à domicile

La cystite pendant la grossesse est l'un des problèmes les plus importants de l'obstétrique et de l'urologie. Selon les statistiques, elle survient chez 2% des femmes enceintes, ce qui est considéré comme un indicateur assez grave (40% de toutes les infections du système génito-urinaire). Mais diagnostiquer la maladie est assez difficile, car les signes cliniques de la cystite changent pendant la grossesse. Et cela peut entraîner des complications urologiques, obstétricales et néonatales..

Les femmes de cette période peuvent présenter différents types de cystites - aiguës et chroniques, et selon la cause de l'apparence - allergiques, chimiques et bactériennes.

Le plus souvent, la cystite, quelle que soit sa forme, apparaît aux premiers stades de la grossesse. C'est à ce moment qu'une sérieuse restructuration hormonale du corps se produit, ce qui rend une femme particulièrement vulnérable.

Au premier trimestre, sa santé s'aggrave et il n'est pas toujours possible de comprendre que les symptômes de la maladie sont apparus. Après environ un mois, des mictions fréquentes commencent à provoquer un inconfort notable. À ce moment, l'infection a déjà pénétré l'urètre, mais le processus inflammatoire se déroule souvent avec des symptômes minimes. Lorsque l'utérus commence à grossir, il appuie sur la vessie et les signes de cystite deviennent plus visibles. Cela se produit vers la semaine 9..

Au deuxième trimestre, la cystite survient moins fréquemment. Mais si l'infection pénètre dans le corps, la future femme la tolère plus durement qu'aux premiers stades. Aux stades ultérieurs, lorsqu'un utérus qui grossit considérablement comprime les organes pelviens et rend l'écoulement de l'urine difficile, la cystite survient même chez les femmes qui ne l'ont jamais rencontrée auparavant. La future mère a non seulement une envie régulière d'uriner, mais ressent également une douleur intense.

Les conséquences de la cystite pendant la grossesse sont différentes. Chez la plupart des femmes qui ont eu cette infection, l'accouchement est compliqué. La cystite est dangereuse en ce qu'elle a pour conséquence la prééclampsie (les signes caractéristiques sont un œdème, une hypertension artérielle, des troubles du fonctionnement du système nerveux central).

Pour un enfant et sa mère, la cystite menace l'anémie - elle survient dans 40% des cas et se prête mal à une correction médicale. La maladie peut entraîner une naissance prématurée, un écoulement de liquide amniotique, des saignements. Dans la période post-partum, une endométrite (inflammation de la muqueuse utérine) peut survenir.

La cystite a souvent une nature bactérienne et le bébé peut avoir une infection intra-utérine. Le risque de donner naissance à un bébé prématuré pesant moins de 2,5 kg est également assez élevé - 1,5 à 2 fois plus élevé que celui des mères en bonne santé.

Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes en raison des caractéristiques anatomiques de l'urètre - il est large, court et presque droit, ce qui facilite la pénétration des microbes. L'inflammation se produit d'une infection ascendante, dans laquelle les bactéries pénètrent dans les sections inférieures jusqu'à la partie supérieure (de l'urètre à la vessie, et de celle-ci aux uretères et même aux reins). Parfois, pour le développement de la maladie, les bactéries doivent pénétrer dans la vessie à partir de toute source d'inflammation chronique dans le corps.

L'inflammation des parois de la vessie se produit en raison de pathologies d'organes qui ne lui sont pas liées - avec amygdalite, amygdalite chronique, cholécystite, etc..

Les causes de cystite pendant la grossesse sont principalement associées à des modifications du fond hormonal. Avec une augmentation de la progestérone dans le corps, l'équilibre de la microflore est perturbé. Chez les femmes enceintes, en raison d'une diminution de l'immunité, une infection par les staphylocoques, les entérocoques et les bactéries intestinales E. coli est possible. Les champignons Candida sont beaucoup moins susceptibles de provoquer des maladies.

Pendant la grossesse, tous les processus chroniques sont exacerbés, notamment en raison de changements hormonaux. Et si avant la conception une femme avait déjà une cystite chronique, alors au premier trimestre son exacerbation se produit. La pathologie est également causée par l'hypothermie, qui entraîne une diminution de l'immunité locale et le transfert de l'infection à la vessie.

La maladie se présente sous une forme aiguë ou chronique. Dans la cystite aiguë, la température augmente, mais légèrement - pas plus de 38 degrés. Une faiblesse, une diminution des performances sont notées. La cystite chronique peut survenir sans aucune température.

Des symptômes locaux caractéristiques sont observés, notamment:

  • miction rapide (toutes les 30 à 60 minutes) et douloureuse, et des coupures surviennent à la fin du processus;
  • une petite quantité d'urine à chaque fois que vous allez aux toilettes - littéralement jusqu'à 20 ml;
  • urine trouble (parfois rosâtre, des traces de sang y apparaissent);
  • la douleur observée dans la région sus-pubienne augmente avec la pression ou avec le remplissage de la vessie;
  • forte envie d'uriner à tout moment de la journée, y compris la nuit, lorsqu'une femme est au repos.

La cystite aiguë ne dure généralement pas plus de 7 à 10 jours. Si les symptômes persistent à la fin de cette période, la maladie devient chronique.

Le plus souvent, la cystite est traitée à domicile. L'hospitalisation n'est nécessaire que dans les cas graves.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse prévoit un traitement médicamenteux. Il existe un certain nombre de médicaments considérés comme sûrs pour la femme et le fœtus. Ce sont principalement des médicaments de la classe des pénicillines et des céphalosporines.

Les fluoroquinolones, le triméthoprime et les tétracyclines sont contre-indiqués pendant la grossesse. Avec beaucoup de soin, des médicaments tels que les aminosides, la clindamycine, les sulfamides, la nitrofurantoïne doivent être utilisés, car ils ont des effets secondaires importants..

Le triméthoprime est considéré comme un antagoniste de l'acide folique, il peut nuire au développement du système nerveux de l'enfant. Les sulfonamides augmentent le risque de jaunisse chez le nouveau-né. Les effets secondaires des tétracyclines sont exprimés dans la dysplasie osseuse. Les aminoglycosides affectent négativement les reins et les fluoroquinolones - sur les articulations.

Au début de la grossesse, les comprimés d'ampicilline et d'amoxicilline (les deux médicaments de la classe des pénicillines) sont utilisés pour traiter la cystite.

À partir du quatrième mois, des médicaments du groupe des céphalosporines - Cefaclor, Cefuroxime, Cephalexin peuvent être prescrits. Des médicaments tels que Furagin, Furadonin, d'autres nitrofuranes sont rarement utilisés..

Certaines femmes croient que la cystite peut être rapidement guérie en combinant des antibiotiques avec un coussin chauffant. Cela ne peut en aucun cas être fait, car le risque de naissance prématurée augmente. Pendant le traitement, vous devez suivre un régime, en abandonnant les aliments gras, salés, acides et tous les aliments qui irritent la vessie..

De nombreuses femmes enceintes, craignant les effets secondaires pour le bébé, choisissent des remèdes à base de plantes. L'un des médicaments les plus populaires est la pâte pour la préparation d'une suspension de Fitolizin. Le médicament a un effet diurétique, anti-inflammatoire et antimicrobien..

Ils sont causés par des substances biologiquement actives qui font partie des matières végétales. Il s'agit de la renouée, de la prêle, des feuilles de bouleau, des graines de fenugrec, etc. Elles contiennent des flavonoïdes (empêchent le développement de la microflore gram-positive) et des saponines (avec un effet antibactérien prononcé). Mais il n'y a pas de données sur l'effet du médicament sur le corps de la femme pendant la grossesse. Vous ne pouvez donc prendre le médicament qu'après avoir consulté un médecin.

Peut-être le traitement des remèdes populaires. Fondamentalement, il s'agit d'une collection de plantes médicinales. Vous pouvez également acheter des tisanes toutes faites à la pharmacie, mais il vaut mieux les faire à la maison..

La collection à deux composants à base de feuilles de busserole (1 c. À thé) et de bourgeons de bouleau (0,5 c. À thé) aide efficacement:

  1. 1. Mélanger les composants.
  2. 2. Versez 2 tasses d'eau bouillante.
  3. 3. Porter à ébullition.
  4. 4. Insistez pendant 20 minutes.
  5. 5. Souche.
  6. 6. Buvez 1/4 tasse 6 fois par jour. Durée du cours - 2 mois.

Il existe une collection plus complexe:

  1. 1. Prenez en proportions égales les feuilles écrasées de la busserole et du plantain, les cynorrhodons, les bourgeons de bouleau, le millepertuis et la renouée, les inflorescences de camomille.
  2. 2. Mélanger.
  3. 3. Versez 3 cuillères à soupe. l matières premières 0,5 l d'eau bouillante.
  4. 3. Porter à ébullition.
  5. 5. Insistez pendant une demi-heure.
  6. 5. Souche.
  7. 7. Buvez 1/2 tasse trois fois par jour. La durée du traitement est de 4 mois.

Un rôle important est joué par la prévention de la cystite pendant la grossesse. Cela comprend le respect du régime d'alcool et le renforcement de l'immunité. Il est recommandé d'utiliser plus de boissons aux fruits de baies - canneberges, airelles, etc. Ce sont des antiseptiques naturels, renforcent la défense naturelle du corps..

Il est important de prévenir l'hypothermie, de ne pas porter de sous-vêtements en matières synthétiques et de s'assurer que la vessie est vidée régulièrement (si vous souffrez longtemps d'envie, la situation conduit à une stagnation de l'urine et à l'apparition d'une cystite).

Cystite pendant la grossesse

La plupart des femmes enceintes connaissent l'envie d'uriner douloureusement fréquemment. La cystite ne peut être ignorée, en espérant qu'elle se transmettra d'elle-même. Afin de reconnaître la maladie à temps, vous devez non seulement consulter régulièrement le médecin, mais également en savoir plus sur les symptômes, les méthodes de traitement et la prévention obligatoire.

Que faire avec la cystite

La cystite pendant la grossesse est un phénomène courant. Cela est dû à un changement de localisation de l'utérus en croissance, qui appuie involontairement sur les voies urinaires. Immunité diminuée pendant la période de gestation, la composition modifiée de la microflore du vagin contribue à l'apparition ou à l'exacerbation de la forme chronique de la cystite. Que faire lors des premières manifestations de douleur dans la vessie et des visites fréquentes aux toilettes?

Assurez-vous d'obtenir un rendez-vous avec un médecin de profil dès que possible. Seuls des tests de laboratoire et une enquête détaillée aideront à formuler le diagnostic correct de l'inflammation de la membrane vésicale. L'automédication de la cystite peut toujours avoir des conséquences imprévues, et étant dans une «position intéressante», pendant des mois, la femme est responsable non seulement de sa vie et de sa santé, mais aussi de son enfant.

À un moment où le traitement n'a pas encore été prescrit et où la douleur aiguë ne s'arrête pas, vous devez vous rappeler des mesures qui empêcheront la croissance des bactéries, car cela est lourd d'infection des reins, de détérioration de l'état général de la femme et de l'enfant. Voici quelques directives générales pour la grossesse:

  • les jambes et le ventre doivent être chauds;
  • hygiène personnelle répétée sous la douche - plusieurs fois par jour;
  • exclure les sous-vêtements synthétiques;
  • avec envie d'uriner - ne tolérez pas, même si elles sont fausses;
  • exclure du menu les plats fortement épicés, frits et salés;
  • boire plus d'eau ou de boissons aux fruits acidifiées.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Le traitement de la cystite prescrit par un médecin dépendra de la forme de la maladie détectée. En cas d'infection - des antibiotiques sont prescrits pour détruire les microbes comme source de la maladie. Ces médicaments doivent être pris très au sérieux, avec une grande responsabilité, afin de ne pas nuire au bébé à naître. Avec une forme non infectée pendant la grossesse, le médecin prescrit des analgésiques et ceux qui détendront les muscles des voies urinaires et de la vessie, réduisant ainsi la fréquence des visites aux toilettes.

Remèdes populaires pour la cystite chez les femmes

L'utilisation de remèdes populaires pour le traitement efficace de la cystite pendant la grossesse n'est autorisée qu'après consultation avec votre médecin. Il est difficile de se débarrasser complètement de la maladie avec des herbes, mais la condition peut être atténuée. Recommander des infusions et des décoctions après avoir pris des médicaments, comme fixant l'effet thérapeutique. Ils sont utilisés en combinaison avec des médicaments. Les plantes et les herbes utilisées pour la décoction de la cystite chez les femmes sont disponibles dans toutes les pharmacies. Voici quelques recettes de boissons à base de plantes qui aideront à surmonter la cystite pendant la grossesse à la maison:

  1. Graines d'aneth séchées à raison de deux grosses pincées versez 300-350 ml d'eau bouillante. Après une demi-heure, filtrer. Boire avec une cystite avant chaque repas pendant 15 à 25 minutes, 70 à 80 ml plusieurs fois par jour.
  2. Les cynorhodons ou sa racine séchée 2,5-3 grandes cuillères versent un verre d'eau bouillante. Chauffer au bain-marie jusqu'à ébullition, laisser reposer environ une heure. Boire ½ tasse avant les repas.
  3. Les feuilles de cassis (9 cuillères à soupe) versent un litre et demi d'eau bouillante. Couvrant avec un couvercle, laissez bien infuser jusqu'à ce qu'il refroidisse complètement. Boire plusieurs fois par jour, en ajoutant un peu de miel si désiré.
  4. Versez les feuilles de bouleau environ 10 grammes avec de l'eau chaude (500 ml) et faites bouillir pendant 1 à 2 minutes. Après s'être installé avec une cystite, buvez 40 à 50 ml avec de la nourriture.
  5. Les boissons aux fruits cuites à base de canneberges ou d'airelles aideront non seulement à soulager la cystite, mais aussi à reconstituer la réserve de vitamines du corps.

Médicaments contre la cystite

Ayant les résultats des tests de laboratoire, compte tenu de l'état de la femme, de la durée et du déroulement de la grossesse, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. Le choix des médicaments qui arrêtent la cystite chez la femme enceinte est très limité. Cependant, elles doivent être une action locale. Le médecin doit prendre en compte dans quel trimestre la grossesse se déroule, afin de ne pas perturber le développement du fœtus, mais en même temps, soulager la souffrance de la future mère, qui est inévitable avec l'apparition d'une cystite.

Bougies pour cystite

Les suppositoires sont des médicaments très efficaces dans le traitement de la cystite pendant la grossesse actuelle, qui, comme tous les médicaments de ce groupe, sont divisés en antiviraux, anti-inflammatoires et antibactériens. Les suppositoires les plus souvent prescrits aux femmes enceintes pour la cystite:

  • Hexicon - un antiseptique efficace au stade initial de la maladie.
  • Betadine - un médicament antibactérien antiseptique à large base.
  • Polygynax - très efficace, soulage rapidement l'inflammation, mais ne peut être utilisé qu'au premier trimestre de la grossesse.

Pilules

Le traitement avec des pilules pour l'inflammation de la vessie pendant la grossesse est pratique. Vous pouvez calculer le dosage exact, ajuster l'heure et le lieu d'admission. Prenez des comprimés dans le cours prescrit par votre médecin. L'interruption ou l'arrêt complet de la prise des comprimés à votre discrétion menace une rechute et la transition de la cystite vers une forme chronique. Couramment utilisé par les femmes enceintes pour la cystite:

  • Kanefron. Un coffre-fort antimicrobien pendant la grossesse, qui a un bon effet diurétique et soulage les spasmes des parois de la vessie. A une base végétale.
  • Cyston. Effet anti-inflammatoire, base végétale.
  • Furagin. Furadonine. Tablettes ancienne génération avec une efficacité éprouvée. Ils appartiennent aux uroseptiques qui détruisent la cellule microbienne, tout en retardant la croissance du nombre de micro-organismes nuisibles.
  • 5-NOC (Nitroxoline). Il a une absorption élevée du système digestif, pénétrant dans les reins et la vessie sans changement, ce qui augmente ses propriétés curatives.

Antibiotiques pour la cystite

Ayant une forme aiguë du développement de la maladie pendant la grossesse d'une femme, le médecin décide qu'un antibiotique pour la cystite est nécessaire pendant le traitement. Ces médicaments doivent être pris strictement dans les délais prescrits, tout écart pouvant créer une dépendance aux virus et aux micro-organismes. Cela conduit au fait que la sensibilité à l'antibiotique disparaît et le rend incompétent. Le médecin, après avoir examiné la patiente, doit déterminer quels antibiotiques sont possibles pendant la grossesse dans un cas particulier. Ces médicaments sont souvent prescrits:

  • Nolicin. Le gros avantage est que l'accumulation d'un large spectre du médicament passe dans l'urine et non dans le sang ou les tissus musculaires.
  • Monural. Exposition rapide, réduction des symptômes de la douleur dans les 2,5 à 3 heures suivantes après la première dose.
  • Palin. Disponible sous forme de comprimés, bougies, capsules. Il a un puissant effet bactéricide..
  • Amoxiclav. Un médicament antibactérien approuvé pour une utilisation non seulement pendant la grossesse, mais aussi pendant l'allaitement.

Cystite et grossesse

Pendant la grossesse, une femme responsable doit surveiller attentivement sa santé, qui est directement liée au bien-être futur de l'enfant. En ne respectant pas les recommandations du médecin pour la cystite, il est possible de provoquer la transition de la maladie au stade chronique. Pendant l'accouchement, le bébé peut être infecté par des bactéries et des micro-organismes qui causent l'infection. Pour la femme elle-même, un traitement frivole est lourd d'infection des uretères de la vessie dans les reins, ce qui peut provoquer leur refus.

Afin de ne pas exposer sa santé et l'enfant à naître, une femme devrait accorder plus d'attention aux mesures préventives qu'à traiter ultérieurement la cystite. Pour réduire le risque d'apparition de la maladie à zéro, sous réserve des mesures suivantes:

  • éviter l'hypothermie;
  • manger des aliments épicés
  • à un stade précoce de la grossesse, subir un examen préventif pour identifier les foyers d'infection du nasopharynx et de la cavité buccale;
  • porter des sous-vêtements confortables sous forme de tissus naturels;
  • n'accumulent pas une grande quantité d'urine dans la vessie;
  • pour éviter la stagnation, changez souvent la position du corps;
  • traiter régulièrement les organes génitaux externes avec de l'eau tiède et un détergent.

Vidéo: comment traiter la cystite chez les femmes enceintes

Commentaires

Yana, 21 ans Au cours du premier trimestre de la grossesse, il y avait des crampes dans le bas-ventre et une envie constante d'uriner. C'est bien que le premier jour, je suis allée chez le médecin. Après deux jours de prise des gouttes à base de plantes d'Urolesan prescrites par le médecin, je me sentais presque en bonne santé. Et l'enfant n'a pas été blessé et j'ai pu guérir la cystite. Sécurisé l'effet avec une décoction de baies d'églantier.

Nastya, 24 ans J'ai commencé à tourmenter la cystite pendant la première grossesse presque avant l'accouchement. Je n'ai pas tout de suite compris, je pensais que c'était une caractéristique de la croissance de l'utérus. Je remercie ma mère, qui a remarqué des signes et m'a conseillé d'aller à la clinique en dehors de l'horaire. Après avoir réussi les tests de laboratoire, ils ont déterminé la cause de l'infection et prescrit l'antibiotique Amoxiclav, qui a rapidement aidé.

Elena, 29 ans Enceinte pendant la cystite, le médecin a prescrit des comprimés de Kanefron, expliquant qu'ils sont totalement inoffensifs pour le développement d'un enfant en bonne santé. J'ai déjà rencontré cette maladie, je sais combien c'est douloureux et désagréable. Par conséquent, pendant la grossesse, aux premiers stades de la cystite, j'ai immédiatement commencé à boire des médicaments sous la supervision d'un médecin.

Tatyana, 28 ans Connaissant de première main ce qu'est la cystite, planifiant une grossesse, elle a essayé de se sécuriser pleinement grâce à la prévention. Avant la grossesse, j'ai bu un cours d'Uroprofit. Puis, étant en position, elle a bu beaucoup de décoctions à base de plantes avec des stigmates de maïs, des feuilles de cassis. Toute la grossesse s'est déroulée sans complications ni crises de cystite.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse - signes, médicaments

La cystite est un processus inflammatoire qui affecte les parois de la vessie. Les femmes sont plus sujettes à l'apparition de cette maladie que les hommes en raison des caractéristiques de leur corps..

Leur urètre est beaucoup plus large et plus court, ce qui facilite l'entrée des bactéries dans la vessie. Les futures mères souffrent également souvent de cette maladie, mais leur traitement est beaucoup plus difficile.

Danger de grossesse

Beaucoup de femmes enceintes éprouvent toutes les difficultés de la cystite. Un utérus élargi appuie sur l'uretère et contribue ainsi à la stagnation de l'urine. Le fond hormonal affecte la paroi de la bulle, réduisant son ton. La dysbactériose et les changements du pH du vagin contribuent à un plus grand risque d'infection. Par conséquent, ces femmes sont plus susceptibles de tomber malades.

Pendant la grossesse, la cystite chez la femme est plus dangereuse pour une autre raison. La probabilité de pyélonéphrite dans ce cas est beaucoup plus élevée, car les reins fonctionnent deux fois plus intensivement. Ils éliminent diverses substances nocives, produits métaboliques, complexes immuns qui se forment à la suite de la naissance et du développement du fœtus.

Image clinique

L'inflammation de la vessie est assez courante dans les premiers stades de la grossesse. Les gynécologues classent même cette maladie comme des signes conditionnels qui indiquent la conception d'un bébé. Elle survient en raison de l'affaiblissement naturel de l'immunité causée par la grossesse, qui est nécessaire pour éviter le rejet de l'embryon par le corps de la mère..

Avec une chute des forces de protection, les infections sont activées qui sont dans notre corps dans un état passif ou tombent de l'extérieur. Ils peuvent provoquer une inflammation des organes urogénitaux.

Si la cystite ou une autre maladie est déjà présente sous une forme chronique, le risque d'exacerbation est considérablement augmenté.

Les principaux signes de la maladie

La cystite chez la femme enceinte peut survenir sous deux de ses principales formes:

La forme aiguë de l'inflammation de la vessie a un tableau clinique plus prononcé. Il y a des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen et pendant la miction, des mictions fréquentes, parfois même la température augmente.

Avec un traitement intempestif et inapproprié de la cystite, la forme aiguë de la maladie chez les femmes enceintes, en règle générale, devient chronique. Ensuite, l'exacerbation ultérieure ne tardera pas à venir. Pour cela, un peu d'hypothermie, et encore des douleurs aiguës en urinant, des visites fréquentes aux toilettes.

Le tableau clinique de l'inflammation chronique n'est pas très différent de sa phase aiguë. La différence réside uniquement dans l'intensité des symptômes. Pendant la rémission, une femme peut avoir une envie accrue d'uriner, ainsi que ressentir un léger inconfort dans le bas-ventre après l'exercice ou les rapports sexuels.

Comment diagnostiquer une maladie?

Un examen médical pour une inflammation de la vessie peut inclure les mesures diagnostiques suivantes:

  1. Interviewer un patient pour déterminer la gravité des symptômes et les causes possibles de la maladie.
  2. Tests de laboratoire (analyse générale du sang et de l'urine, culture d'urine).
  3. Échographie des reins et des organes urogénitaux. Permet de détecter des formations pathologiques, en raison desquelles une cystite peut s'être développée.
  4. Cystographie. Une substance radio-opaque est injectée dans la vessie. Vous permet d'identifier la configuration du corps et les changements pathologiques dans sa structure.
  5. Cystoscopie. Un dispositif optique spécial, un cystoscope, est utilisé. Aide à examiner les parois internes de la vessie et à déterminer le degré de dommage.

La réussite des études nécessaires aidera à identifier la véritable cause de la maladie et le degré de dommages aux organes internes du système génito-urinaire. Cela permettra à une femme enceinte de recevoir un traitement efficace et d'éviter des complications dangereuses..

Médicaments

Les recommandations correctes sur la façon de traiter la cystite pendant la grossesse ne peuvent être données que par un médecin. Pour détruire une infection bactérienne qui s'est installée dans la vessie, il est nécessaire de suivre une antibiothérapie.

Tous les médicaments ne seront pas sans danger pour la future mère et son fœtus, car, pénétrant dans le sang, il peut pénétrer dans les tissus du futur bébé et provoquer des changements irréversibles..

L'utilisation analphabète de remèdes à base de plantes et homéopathiques ne donnera pas non plus les résultats nécessaires, de plus, elle peut également faire beaucoup de mal. Par conséquent, le choix des médicaments doit être proposé à un spécialiste possédant les qualifications appropriées..

Un bon ajout au traitement sera le jus de canneberge, qui est utile pour les reins. À condition d'être bien préparée et de conserver toutes les vitamines, cette boisson a une activité bactérienne élevée. Il sera assez efficace pour éliminer l'infection de la vessie s'il est pris en quantité suffisante et régulièrement.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse a ses difficultés. Pendant cette période, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments. Mais la cystite sans antibiotiques est très difficile à traiter.

Mais certains uroantiseptiques peuvent encore être utilisés, par exemple Malte. Et la furadonine est contre-indiquée chez les femmes enceintes aux premiers stades. Il est très soigneusement prescrit après 12 semaines, et après 20, il est déjà considéré comme relativement sûr..

En plus de No-shp, ils n'utilisent aucun autre analgésique et anti-inflammatoire, car ils peuvent nuire à l'enfant.

Les préparations à base de plantes sont largement utilisées pendant la grossesse (Kanefron, Cyston, Urolesan).

Dans les premiers stades de la grossesse, vous ne devez en aucun cas utiliser des méthodes d'instillation vésicale (administration directe de médicaments au corps). Les antibiotiques Norfloxacin, aminoglycosides ne sont pas autorisés.

Il est également impossible de subir des procédures physiothérapeutiques, car elles peuvent entraîner une menace d'interruption de grossesse. Vous ne pouvez pas prendre de bains chauds, faire planer vos jambes et effectuer d'autres procédures thermiques.

Mais dans les étapes ultérieures, vous pouvez déjà utiliser la chaleur locale sous la forme d'un coussin chauffant dans la région de la vessie, ainsi que la physiothérapie.

Après 20 semaines, le risque d'effets secondaires sur le fœtus des médicaments antibactériens est réduit. Vous pouvez déjà utiliser des amoxicillines (Flemoxin, Ospamox), certaines céphalosporines (Ceftriaxone, Ceftazidime).

Avec une inflammation chronique de la vessie à ces moments, il est déjà possible d'utiliser l'instillation de la vessie avec l'introduction de médicaments.

Traitement de la cystite avec des remèdes populaires

Comme mentionné ci-dessus, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et compter trop sur les plantes médicinales si une femme est enceinte.

Cependant, des méthodes alternatives de traitement peuvent être un excellent outil pour le traitement médicamenteux de base, complétant et améliorant son effet..

De nombreuses herbes et ingrédients à base de plantes sont contre-indiqués chez les femmes enceintes. La cystite pendant la grossesse peut être traitée avec des herbes telles que la prêle des champs, les cynorrhodons, le sorbier et bien d'autres avec un objectif anti-inflammatoire et antibactérien.

Traitement de la cystite aiguë

Il n'y a que deux produits synthétiques dont l'utilisation est approuvée dans ce cas. Ce sont Monural et Amoxiclav.

Monural

Il s'agit d'un antibiotique dont le principal effet est un affaiblissement marqué de l'adhésion des bactéries pathogènes aux parois internes des voies urinaires. Il est utilisé pour toutes les formes de cystite:

  • aigu
  • chronique
  • asymptomatique.

Dans les premiers stades, le médicament n'est prescrit que dans les cas critiques, car il n'y a pas d'études précises confirmant l'innocuité du médicament pour les femmes enceintes et leurs bébés.

De 12 à 14 semaines, le médicament est prescrit plus souvent. D'autres antibiotiques peuvent déjà être utilisés ici, par exemple les céphalosporines de 3e génération (Suprax, Zedex, etc.)

Amoxiclav

Il s'agit d'un antibiotique combiné du groupe pénicilline. Malgré le fait qu'un traitement antibiotique pendant la grossesse soit extrêmement indésirable, Amoxiclav est toujours prescrit même aux premiers stades. Dans ce cas, le tableau clinique complet et les risques possibles sont soigneusement analysés..

Les médecins disent que, malgré le fait que les substances actives d'Amoxiclav pénètrent dans le placenta, ce médicament est sûr, car leur concentration est insignifiante et ne constitue pas une menace pour le bébé ou sa mère. Mais encore, pour l'utilisation de ce médicament dans les premiers stades, de bonnes raisons sont nécessaires.

Parfois, il existe une opinion sur le faible effet thérapeutique obtenu lors de la prise d'Amoxiclav. Cependant, dans la pratique, il a longtemps été vérifié - il donne de bons résultats.

Traitement de l'exacerbation de la cystite chronique

En présence de cystite chronique dans le corps de la mère, une grande attention est accordée à la prévention d'éventuelles rechutes de la maladie. Des préparations urologiques à partir de matières végétales (Urolesan, Kanefron, etc.), des thés urologiques médicinaux à base d'herbes médicinales, un régime alimentaire amélioré aideront à faire face à cette tâche..

Régime

Une bonne nutrition joue un rôle très important dans le renforcement de l'immunité. Les produits naturels devraient y prévaloir..

Vous devez également vous interdire tous les plats épicés, marinés et épicés. C'est ainsi que les substances qu'elles contiennent, laissant avec l'urine, n'irritent pas les parois de la vessie et ne provoquent pas le développement d'une cystite.

Le thé aux canneberges (airelle rouge) ou le jus de fruits à base de baies seront très utiles pour la cystite..

Tous les aliments frits, fumés et raffinés doivent être retirés de l'alimentation. La nourriture doit être aussi utile que possible pour le corps du bébé et de la future maman.

Complications possibles

Le traitement de la cystite chez la femme enceinte doit être effectué exclusivement par un médecin. Sinon, une maladie avancée peut entraîner de graves complications et être dangereuse pour la mère et le bébé..

Le principal danger de la cystite est que la microflore pathogène peut se déplacer très facilement vers les reins et y provoquer une inflammation. Par conséquent, le patient doit recevoir un traitement adéquat en temps opportun afin de se protéger et protéger son fœtus contre le développement de pathologies graves.

Comment prévenir la maladie?

Le traitement de la cystite pendant la grossesse est très problématique, surtout au premier semestre. Par conséquent, une femme dans cette période doit surtout prendre soin d'elle-même.

Il est plus facile de prévenir une maladie que de la guérir - cela semble très utile ici. De plus, les antibiotiques et autres médicaments utilisés dans de tels cas sont contre-indiqués en début de grossesse..

Pour minimiser le risque de cystite, il faut tout d'abord respecter les normes d'hygiène personnelle les plus élémentaires:

  1. Laver quotidiennement à l'eau tiède.
  2. Le jet d'eau doit être orienté de façon à ne pas provoquer l'infection de l'anus, c'est-à-dire d'avant en arrière..
  3. Utilisez des cosmétiques spéciaux pour une hygiène intime.
  4. Donner la préférence à l'âme.
  5. Les sous-vêtements doivent être adaptés aux caractéristiques anatomiques de la femme enceinte: coupe ample, élastique faible, fabriqué à partir de matériaux naturels.
  6. Vous ne pouvez pas tolérer, mais essayez de vider l'urée immédiatement après l'envie.

Les femmes enceintes devraient éviter l'hypothermie. Bien sûr, vous voulez toujours avoir l'air attrayant, mais vous devez d'abord prendre soin de la sécurité du bébé. Par conséquent, pour le moment, il est nécessaire de mettre de côté toutes les jupes courtes et de maximiser la chaleur.

L'hypothermie est l'un des facteurs les plus dangereux provoquant l'apparition de cette maladie..

Et bien sûr, la prévention devrait inclure de longues promenades en plein air, une activité physique réalisable, une bonne nutrition.