Principal

Kyste

Sang dans l'urine et la miction

Les médecins appellent la présence de sang dans l'hématurie urinaire. Ce symptôme peut accompagner plus d'une centaine de maladies différentes. Parfois, ce symptôme est observé chez des personnes relativement en bonne santé, mais le plus souvent, la miction avec du sang avertit qu'un certain processus pathologique se déroule dans le corps.

Les caillots sanguins dans l'urine des hommes dans la grande majorité des cas signalent la présence d'un problème urologique et sont une raison de consulter un médecin spécialiste. Il est nécessaire de consulter un urologue, que l'apparence de sang dans l'urine soit unique et s'accompagne de symptômes supplémentaires. L'hématurie peut être indolore, mais généralement caractérisée par une douleur d'intensité variable.

Seul un médecin qualifié peut déterminer pourquoi le sang est apparu dans l'urine d'un homme, ce que signifie ce symptôme, quoi faire et comment être traité.

Ce symptôme est classé en macrohématurie et microhématurie..

  1. Avec la macrohématurie, il y a beaucoup de sang, sa présence est perceptible sans dispositifs supplémentaires, par exemple, un microscope, des caillots ou un changement de la couleur de l'urine en rose, marron ou rouge peut être noté.
  2. Dans le deuxième cas, l'urine contient une petite quantité de sang, les globules rouges sont détectés lors des tests de laboratoire.

Dans certains cas, la couleur rouge de l'urine n'est pas une conséquence de la présence d'une impureté sanguine. Cela peut se produire en raison de l'utilisation de produits contenant un grand nombre de colorants, par exemple des betteraves. Certains médicaments peuvent également avoir cet effet..

Causes possibles d'hématurie

Lorsque le sang apparaît lors de la miction chez l'homme, les raisons sont principalement une sorte de pathologie des organes des systèmes urinaire ou reproducteur. Cependant, ce n'est pas un axiome, un tel symptôme est le signe d'autres pathologies..

Les causes les plus courantes de sang dans l'urine des hommes sont:

  • changements pathologiques du flux sanguin dans les foyers de localisation des processus inflammatoires dans les organes du système urinaire masculin;
  • pierres dans les conduits;
  • glomérulonéphrite;
  • pyélonéphrite;
  • néoplasmes et troubles vasculaires dans la zone du système circulatoire qui alimente les reins;
  • pathologie sanguine: leucémie, hémophilie, anémie;
  • diverses blessures à l'aine et au bas du dos;
  • la présence d'un corps étranger dans l'urètre, une sténose de l'urètre ou le développement d'un processus oncologique en elle (une miction douloureuse est observée et un écoulement sanglant apparaît immédiatement).

Le sang dans l'urine avec prostatite apparaît en raison de toute pathologie concomitante. L'inflammation de la prostate elle-même ne peut pas provoquer d'hématurie. Cependant, une hypertrophie de la prostate enflammée peut avoir un effet mécanique sur les organes voisins et conduire au développement de phénomènes qui peuvent servir de facteur provoquant l'hématurie. Avec la prostatite purulente chez l'homme, les vaisseaux sanguins sont parfois endommagés, ce qui provoque l'apparition d'impuretés sanguines dans l'urine.

Autres raisons

Parfois, du sang dans l'urine d'un homme apparaît en raison d'une surcharge physique grave. Cela est dû au fait qu'il y a une formation intensive d'urine dans les reins, car tous les organes et systèmes fonctionnent plus activement.

Dans certains cas, après avoir rendu visite à un homme torride, du sang dans les urines est également observé. Cela se produit à la suite d'une forte augmentation de la pression artérielle..

Parfois, l'urine saigne après certaines procédures médicales si la membrane muqueuse du canal urinaire est endommagée. Par exemple, le sang de l'urètre chez les hommes peut aller pendant le cathétérisme, un prélèvement imprudent de matériel biologique. Trouver quelques gouttes de sang après des procédures médicales n'est pas une raison de paniquer. Le principal symptôme de la prostatite est une prostate enflammée.

Qu'est-ce que l'hématurie en combinaison avec d'autres manifestations?

L'urine avec du sang chez l'homme, accompagnée de douleurs aiguës intenses dans l'hypochondre droit, d'événements fébriles, peut indiquer la présence de calculs dans les canaux du système génito-urinaire. En raison de l'influence de certains facteurs provoquants, le calcul commence à bouger, exerçant un effet traumatisant sur les tissus du rein, de la vessie. Lorsque la pierre commence à descendre à travers l'urètre, elle provoque des sensations extrêmement douloureuses.

La maladie est extrêmement dangereuse et nécessite un traitement compétent. Lorsqu'une pierre bloque les canaux urinaires, elle perturbe l'écoulement de l'urine, ce qui conduit à l'activation d'agents infectieux.

Le sang qui coule pendant la miction chez l'homme peut indiquer la survenue de processus inflammatoires de diverses étiologies dans les reins. Les organes du système génito-urinaire sont situés à proximité les uns des autres, et les maladies de certains deviennent souvent des causes de pathologies chez d'autres. La pyélonéphrite (inflammation des reins) peut être déclenchée par des agents infectieux qui pénètrent dans l'organisme en raison d'une altération de la circulation sanguine. Cela, à son tour, peut se produire à la suite d'un blocage des canaux rénaux par une pierre ou un néoplasme. La pyélonéphrite survient avec des douleurs à l'aine et au bas du dos. Le processus d'infection s'accompagne de:

  • fièvre;
  • frissons;
  • signes d'intoxication générale, uriner est très douloureux.

L'apparition de sang pendant la miction peut indiquer une inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre - urétrite. Dans de tels cas, parmi les symptômes figurent la douleur et des brûlures lors de la vidange de la vessie.

Le sang dans l'urine des hommes sans douleur et autres manifestations pathologiques peut indiquer le développement de néoplasmes bénins ou malins dans les organes du système génito-urinaire. Très souvent, au début du développement de ce processus, aucun symptôme n'est observé. Les organes du système excréteur fonctionnent normalement, ils ne se soucient pas du bien-être. La seule preuve du développement d'une pathologie peut servir de caillots sanguins lors de la miction chez l'homme.

L'apparition de sang dans l'urine chez les hommes sans douleur se produit parfois en raison de dommages mineurs aux parois des capillaires de l'urètre dans les pathologies sanguines associées à des troubles de la coagulation. En outre, un tel symptôme peut parler des pathologies des vaisseaux qui alimentent le parenchyme rénal - thrombose, sténose, varices.

Sang dans l'urine avec cystite

La cystite chez l'homme est assez rare. Il s'agit plus d'une maladie féminine, car l'urètre masculin est beaucoup plus court que la femelle, et l'infection de la vessie chez les hommes d'un point de vue anatomique est moins probable. Cependant, parfois, la cystite chez les hommes se produit toujours. Et l'une des manifestations de cette maladie est la présence d'impuretés sanguines dans l'urine. L'inflammation de la vessie dans le corps masculin peut survenir à la suite d'autres maladies, par exemple, prostatite, orchite, urétrite.

Dans certains cas, les causes de la cystite chez les hommes sont:

  • hypothermie;
  • faible immunité;
  • non-respect des mesures d'hygiène;
  • infections génitales
  • blessures à l'aine.

En plus de l'hématurie, la cystite se caractérise par les symptômes suivants:

  • urination fréquente
  • douleur et brûlure lors de la vidange de la vessie;
  • changements dans les caractéristiques de l'urine: couleur, odeur, texture.

La cystite de toute étiologie nécessite un traitement médical professionnel.

Hématurie comme symptôme de glomérulonéphrite

La glomérulonéphrite est plus souvent observée chez les patients âgés. Parfois, cette maladie est la conséquence d'un mal de gorge transféré, auquel cas elle est provoquée par des bactéries - les streptocoques. L'inflammation des glomérules rénaux s'accompagne du développement d'un œdème, d'une hypertension artérielle. La maladie se caractérise par une augmentation de la perméabilité des parois vasculaires, ce qui entraîne une hématurie. La présence de sang dans l'urine avec glomérulonéphrite est assez importante. Un traitement immédiat par un urologue est nécessaire..

Diagnostique

Si des caillots sanguins sont détectés, la couleur et les autres caractéristiques de l'urine changent, l'homme doit consulter l'urologue. Un examen complet est nécessaire pour identifier le facteur provoquant de ce symptôme..

  1. Un test sanguin général est effectué pour isoler les agents infectieux et évaluer la composition du sang..
  2. Un test d'urine général est prescrit pour déterminer le niveau de la fonction rénale..
  3. Des tests d'urine selon Nechiporenko et un prélèvement quotidien d'urine sont également effectués..
  4. Si une origine infectieuse du processus inflammatoire est suspectée, des études bactériologiques sont effectuées pour déterminer le type et le type d'agent pathologique.
  5. Si le patient est diagnostiqué avec une lithiase urinaire, une radiographie de l'uretère est prescrite pour déterminer la localisation du calcul.
  6. Une méthode de recherche telle que l'urographie est également utilisée..
  7. Si une pathologie vasculaire est suspectée, une angiographie est réalisée..

Traitement des pathologies accompagnées d'hématurie

Aucun traitement spécifique de l'hématurie n'est effectué. Pour prescrire un traitement, il est nécessaire de déterminer la cause du symptôme alarmant.

  • Si l'hématurie s'accompagne de douleurs lors de la miction, des analgésiques sont prescrits.
  • Lors de l'identification des processus inflammatoires dans les organes du système génito-urinaire, le traitement est effectué à l'aide de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Les antibiotiques sont prescrits pour supprimer l'activité vitale des agents infectieux..

Leur nomination est de la seule responsabilité du médecin, car des agents antibactériens et antiviraux sont utilisés selon le type d'agent pathogène..

L'urrolithiase peut nécessiter un traitement chirurgical si indiqué. Les tumeurs malignes sont traitées par radiothérapie et chimiothérapie, interventions chirurgicales..

Dans tous les cas, des signes de sang dans l'urine sont la raison d'un examen complet. Après tout, toutes les maladies sont traitées avec plus de succès, plus tôt leur présence dans le corps est détectée. Vous ne devez pas vous fier à l'espoir stupide de «passer par vous-même» ni appliquer des méthodes de traitement non conventionnelles non testées. Cela ne peut que nuire et aggraver le cours de la pathologie. Avec le temps manqué, vous pouvez commencer de manière significative la maladie. Et les maladies négligées sont beaucoup plus difficiles à traiter, de plus, elles se passent rarement de complications et de développement de conséquences dangereuses. Par conséquent, si vous remarquez la présence de sang dans vos urines, consultez un médecin.

Causes du sang dans l'urine et que faire?

Dans les milieux médicaux, le sang dans l'urine dépassant la norme physiologique est appelé hématurie. Ce n'est pas une maladie indépendante. C'est le signe d'une autre maladie pathologique. Le terme vient du mot latin hématurie. Traduit de la langue grecque ancienne signifie sang et urine.

Types d'hématurie

Selon la forme de la maladie, on en distingue deux types:

  • Macrohématurie (macroscopique). Le sang est visible à l'œil nu. La couleur de l'urine peut varier du rose au rouge vif. Des caillots sanguins, des impuretés, du pus sont possibles.
  • Microhématurie (microscopique). Dans l'urine, un petit pourcentage de cellules sanguines. Sa couleur ne change pas radicalement. Le changement n'est détecté que dans les tests de laboratoire ou par des tests spéciaux..

Selon les facteurs d'occurrence, l'hématurie est divisée en:

  • Postrénal - c'est-à-dire associé aux maladies rénales et à leurs blessures.
  • Extrarénal - en raison d'autres maladies.

Rappelles toi! Si même le moindre signe d'écoulement d'urine avec du sang est détecté, vous devez immédiatement demander l'aide d'un médecin qualifié pour une analyse et un examen approfondis. Une telle pathologie peut être mortelle pour la vie humaine.!

Signes et manifestations

Douleur dans la vessie, le canal peut survenir à la fois après le processus et directement pendant la miction. Il peut être brûlant et ne pas s'estomper. Il fournit une occasion et des informations pour l'analyse et l'établissement d'un diagnostic différencié. C'est nécessaire, car les causes de la douleur peuvent être variées. Il existe une liste qui répertorie jusqu'à 200 facteurs tels que le sang dans l'urine. Le plus souvent, ce sont des infections, des calculs, des tumeurs malignes et des blessures. Nous donnons quelques exemples.

  1. La pyélonéphrite (malaise inflammatoire des reins), la néphroptose (prolapsus des reins) et les traumatismes qui se sont produits sont indiqués par des impulsions douloureuses dans le bas du dos, sur le côté ou sous l'omoplate..
  2. Avec une perte de sang importante, une décharge intense, on peut dire, de sang total avec de l'urine sera indiquée par une faiblesse générale, des nausées, des étourdissements, un teint pâle et une soif constante..
  3. Les principaux signes d'urolithiase peuvent être trouvés à travers une large allocation de formations denses (calculs), des démangeaisons, du sable et des caillots sanguins avec de l'urine.
  4. Si l'écoulement se présente sous la forme de caillots allongés de teintes roses, jaunâtres et vertes, alors ils indiquent un foie malade, moins souvent - la vésicule biliaire. La bilirubine déterminera l'hémolyse des globules rouges.
  5. Une miction difficile signale un saignement important avec le processus de sécrétion d'un gros caillot de sang. La sortie avec de l'urine de grosse pierre, qui bloque l'entrée de l'urètre, est également possible.
  6. Des caillots sanguins importants dans l'urine indiquent la probabilité d'un cancer, qui nécessitera une intervention chirurgicale.
  7. Avec une inflammation de l'urée (cystite), des démangeaisons, des crampes, moins souvent du pus sont observées. La miction s'accompagne d'une sensation de brûlure..

Symptômes en plus:

Si le sang dans l'urine n'est pas accompagné d'autres phénomènes et signes, c'est un mauvais signe. Seule une tumeur maligne peut être pire. Symptômes supplémentaires:

  • diminution de l'activité physique;
  • faiblesse générale, nausée;
  • pâleur de la peau;
  • Température;
  • démangeaisons, brûlures, douleur;
  • envie fréquente.

Considérez les principales maladies dans lesquelles le sang est excrété dans l'urine.

Maladie du rein

La manifestation de l'hématurie se produit chez les femmes et les hommes. Allocation possible de sang avec de l'urine chez le nouveau-né en raison d'une pathologie congénitale. Avec une inflammation des reins, il est nécessaire de faire à la fois un test sanguin et une analyse d'urine. Les symptômes de cette maladie apparaissent tardivement. Un changement du côté le plus défavorable d'un rein mène à la deuxième phase de la phase active. Elle travaille pour l'usure, pour deux. Et le diagnostic de la pathologie est difficile. Le traitement est durable. Lors de l'exécution, la seule façon de se débarrasser des problèmes est les opérations.

Symptômes

  • violation du fonctionnement de l'urètre;
  • l'urine est plus fréquente ou la sortie d'urine est complètement altérée;
  • miction douloureuse, démangeaisons, pus;
  • douleur intense dans le dos, le bas du dos, avec une localisation non précisée;
  • gonflement du visage;
  • diminution de l'appétit;
  • Température.

L'analyse biochimique détermine le degré de lésion rénale avec pyélonéphrite. La présence de sang dans l'urine est le premier signe. Vous devez savoir comment la couleur de l'urine change avec la pyélonéphrite. Le sang noir avec de l'urine indique une augmentation du niveau de globules rouges et la présence de contenu purulent. Dans des tests de laboratoire, le niveau de leucocytes et de cylindres est également étudié. La bilirubine indique un processus inflammatoire. L'apparition de l'acétone vous permet de déterminer le degré d'incidence. La présence de protéines, de nitrites est un signe clair d'une infection bactérienne des reins.

Les cas courants sont les coliques rénales. Il y a de la douleur du côté gauche ou droit. Cela surgit soudainement. Les coliques dans la région rénale indiquent la présence d'une lithiase urinaire. Cela, à son tour, entraîne des dommages au bassin, étirant les parois des reins. Une analyse d'urine avec pyélonéphrite est nécessaire. C'est le seul moyen d'identifier la véritable source de la maladie et de l'éliminer à temps. De nombreux patients, après avoir réussi l'analyse, essaient de déchiffrer l'étude par eux-mêmes. Calculez le nombre et le niveau des indicateurs. Seul un spécialiste hautement qualifié peut le faire correctement et prescrire le traitement nécessaire.!

Rappelles toi! La maladie rénale doit être traitée à temps. Elle nécessite une hospitalisation d'urgence, des soins intensifs et parfois une intervention chirurgicale.

Chez l'homme

L'hyperplasie prostatique est une cause fréquente d'hématurie chez les hommes. Auparavant, ces maladies étaient appelées adénomes de la prostate. Au cours de cette maladie, de petits nodules se forment qui pressent l'urètre pendant la croissance. Le changement entraîne une violation de la libération gratuite du canal urinaire. Sang dans l'urine avec des feuilles de prostatite sous une forme altérée. Il peut être laiteux, blanc, incolore ou jaune, comme un corps sain. Mais chez le patient, il est le plus souvent nuageux. L'adénome donne l'alcalinité à l'urine, chez les personnes en bonne santé, il est acide. La bilirubine indique un processus inflammatoire. Traitement urgent requis.

Souvent, aux premiers stades, il n'est pas possible de diagnostiquer cette source d'hématurie. Et cela, à son tour, entraîne des complications, des tumeurs et un cancer, qui dans 80% des cas nécessitent une intervention chirurgicale.

Les symptômes comme facteur déterminant pour l'analyse:

  • la miction survient plus fréquemment, a un caractère intermittent, tandis qu'une personne ressent une douleur intense;
  • diminution de la libido, diminution de la puissance et, par conséquent, manque de sexe;
  • douleur dans l'urètre et le périnée, crampes, démangeaisons.
  • le sang avec l'urine peut être libéré involontairement goutte à goutte;
  • douleur dans la région lombaire;
  • bouche sèche et soif;
  • constipation.

Avec de tels symptômes, il est urgent de contacter un urologue. Il vous prescrira un traitement. Si le voyage chez le médecin est reporté, pendant une semaine, il sera recommandé à un homme de le faire par d'autres. La raison en sera l'odeur de sang libéré spontanément dans l'urine. Peut-être que la femme vous conseillera de le faire en raison du manque de sexe.

Dans une étude de laboratoire dans de tels cas, les facteurs sous-jacents sont la densité du sang dans l'urine, la couleur et la réaction de l'urètre, ainsi que la quantité de protéines, les globules blancs, la bilirubine, le niveau d'acétone et la localisation des leucocytes. Tous ensemble donne une image claire de la maladie elle-même. Une semaine avant le test, vous ne pouvez pas boire d'alcool, prendre d'uroseptiques et d'antibiotiques. Doit avoir une alimentation saine.

De plus, l'hématurie peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Lors d'un effort physique intense. Dans de tels cas, les reins n'ont pas le temps de métaboliser les métabolites - glucides, lipides, protéines, acides nucléiques. La raison en est une pression accrue et prolongée sur les organes..
  • Anémie. Les maladies du sang entraînent des changements dans les fonctions de l'urètre. Dans l'urine, il y a du sang, des corps protéiques, de la bilirubine dans un pourcentage élevé.
  • Tumeur de la prostate. Hématurie observée après une chirurgie de retrait du cancer.
  • Syndrome de Heppel-Landau. Ce sont des maladies héréditaires dans lesquelles des formations se développent sur des organes tels que la colonne vertébrale, les testicules et les reins..
  • Calculs rénaux, lésions de la vessie.
  • Manque de certaines enzymes dans le corps et consommation fréquente d'aliments pour animaux.
  • Lors de l'utilisation de certains médicaments.

Important! Le traitement peut ne pas toujours être prescrit correctement. Par conséquent, une analyse répétée de l'origine de la maladie et des études supplémentaires sont tout simplement nécessaires! L'adénome peut être un faux diagnostic, et la cause principale est une tumeur dans le rein, l'urètre ou la vessie.

Chez les femmes

L'hématurie féminine survient souvent pendant les menstruations. Anémie - L'anémie en est la cause. En cas de perte de sang de plus de 80 grammes, une anémie importante est indiquée, ce qui peut être extrêmement dangereux pour la santé. Une anémie ferriprive peut également se développer. Il provoque la libération des menstruations avec des caillots importants en taille. Ils disparaissent après le traitement de la maladie. Dans ce cas, seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et prescrire une thérapie. Par conséquent, l'anémie n'est pas une raison pour commencer à avaler des comprimés avec une forte concentration de fer par vous-même.

Parfois, des caillots sanguins sortent après une semaine chez une femme qui vient d'accoucher. Pourquoi apparaître et que peut-il être? De tels signes peuvent survenir après une césarienne. La raison en est peut-être une mauvaise contraction utérine. L'anémie post-partum, qui entraîne des changements dans les fonctions du système génito-urinaire, n'est pas rare.

Un symptôme plus dangereux est le sang dans l'urine pendant la grossesse. Il donne un signal sur l'évolution des processus inflammatoires, une infection en développement. Plus rarement, l'anémie et la survenue de tumeurs en deviennent les causes. Mais la couleur de l'urine chez les femmes enceintes n'est pas un fait de la maladie. La teinte de l'urine peut changer après avoir mangé des aliments colorés - oranges, betteraves, carottes et autres. Souvent, les futures mères développent une inflammation de l'urètre, car le corps pendant cette période est sensible à diverses infections et est très sensible. Parfois, il y a une sensation de brûlure, des démangeaisons. Avec de tels facteurs, il est nécessaire de passer des tests afin de ne pas nuire au développement du fœtus. Les résultats des tests de laboratoire établiront le niveau de globules blancs, de globules rouges, de microbes et d'autres agents pathogènes d'infection. La bilirubine est un pigment biliaire qui indiquera le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire. Parfois, du sang avec de l'urine est libéré pour une raison moins grave - la pression de l'utérus en croissance sur l'uretère.

Dans ce cas, seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et prescrire une thérapie..

Par conséquent, l'anémie n'est pas une raison pour commencer à avaler des comprimés avec une forte concentration de fer par vous-même.

Chez la femme également, l'hématurie peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Maladies du système génito-urinaire.
  • Cystite, en tant que type spécial d'infection dans les reins.
  • Pyélonéphrite sous formes aiguës et chroniques.
  • Acceptation des contraceptifs oraux, dans lesquels le tonus des vaisseaux du petit bassin diminue.
  • Tumeurs bénignes et malignes.
  • Blessures. Tissus déchirés, leurs dommages entraînent l'apparition de sang avec l'urine.
  • Anémie, hémophilie et autres maladies associées à la coagulation sanguine.
  • La bilirubine comme indicateur d'insuffisance hépatique.
  • Chirurgie - Opérations.

Attention! Dans tous les cas, avec le moindre changement de couleur de l'urine, chaque femme doit demander conseil à un établissement médical.

Chez les enfants

L'analyse d'urine donne une idée générale de la santé du corps de l'enfant. Les enfants doivent être testés régulièrement. Cela réduit le risque de développer des maladies chroniques de l'urètre, prévient la pyélonéphrite et d'autres maladies. Si vous ne réalisez pas les tests de laboratoire à temps, vous devrez peut-être effectuer une chirurgie à un âge aussi précoce. Des traces de sang et du pus sur les sous-vêtements de l'enfant sont nécessaires pour alerter chaque parent. En outre, les plaintes de démangeaisons ne doivent pas être ignorées. Le sang dans l'urine d'un enfant est le premier signe de pathologie dans le corps. Ce qu'il faut chercher?

  • L'odeur d'ammoniac dans l'urine des enfants signale une cystite. Il est particulièrement fréquent chez les filles. Sous l'influence de bactéries, l'urine se décompose et sent comme les pommes pourries.
  • Avec la déshydratation, la croissance du sucre, la densité de l'urine diminue.
  • Les infections des voies urinaires sont indiquées par des protéines. La détection des leucocytes indique également une telle maladie..
  • La bilirubine indique une maladie du foie.
  • L'anémie est également l'un des principaux facteurs de l'apparition d'une hématurie..

La couleur normale de l'urine chez un nouveau-né est incolore ou paille claire. Si elle change, c'est un signal alarmant sur l'évolution de la maladie, qui nécessite un traitement qualifié. La difficulté pour les parents est que le bébé ne peut pas dire que ça fait mal. Par conséquent, les mères et les pères doivent être attentifs aux faits des changements de couleur de l'urine du nouveau-né, afin de ne pas démarrer un processus qui nécessite une intervention chirurgicale.

Symptômes d'hématurie chez les enfants:

  • douleur dans le côté, l'estomac;
  • fièvre et fièvre;
  • troubles de la douleur du processus de miction;
  • gonflement;
  • rose, rouge, couleur brunâtre de l'urine.

Dans ce cas, des antécédents familiaux doivent également être collectés. Cela permettra de déterminer une éventuelle prédisposition génétique à la néphrite, aux maladies rénales et à d'autres maladies héréditaires..

Important! Si au moins un facteur de la liste des symptômes se produit, un appel urgent à un établissement médical auprès d'un pédiatre est nécessaire. La réalisation de tests en laboratoire permettra de prescrire le bon traitement et de prévenir le développement de maladies chroniques dès le plus jeune âge!

Diagnostic et traitement de l'hématurie

Comme déjà mentionné, le sang dans l'urine n'est pas une maladie. Il s'agit d'un facteur indiquant des changements pathologiques dans le corps humain. Les maladies graves constituent au mieux une menace importante pour la santé, voire pour la vie. Par conséquent, le traitement doit commencer par l'établissement des causes et le traitement de la maladie sous-jacente. Dans le même temps, rappelez-vous que l'hématurie isolée (asymptomatique) ne nécessite pas d'intervention médicale.

Thérapie générale.

  1. Radiographie de l'uretère et des reins.
  2. Examen échographique - l'introduction d'une substance spéciale pour obtenir une radiographie.
  3. Tomodensitométrie.
  4. Cystoscopie pour évaluer le degré d'infection de l'urètre et de la vessie.
  5. Examen gynécologique pour les femmes.
  6. Analyse d'urine et analyses de sang, si nécessaire - tests de laboratoire supplémentaires.
  7. En cas de maladies infectieuses, la nomination de médicaments antibactériens, par exemple la cyfazoline, des antispasmodiques pour soulager la douleur.
  8. L'introduction de médicaments hémostatiques et de coagulation sanguine, si la cause de l'incidence est l'anémie.
  9. Mise en place d'un drainage, un cathéter pour l'élimination de l'urine du rein.
  10. Dans les cas particulièrement difficiles, la chirurgie.

Il existe de nombreuses méthodes de thérapie. Nous avons examiné les principaux de toute la liste. L'hématurie, si elle n'est pas traitée, entraînera des stades chroniques d'urolithiase, polykystique, néphroptose, hydronéphrose, pyélonéphrite, tumeurs malignes des reins et des voies urinaires.

Savoir! Le taux de développement des pathologies chroniques ces dernières années augmente rapidement pour les raisons suivantes:

  • mauvais contexte environnemental,
  • facteurs naturels,
  • mauvaise habitudes alimentaires,
  • mauvais style de vie,
  • mauvaises habitudes.

Rappelles toi! L'accès intempestif à un médecin lancera de puissants processus pathologiques. Ils entraîneront la propagation de maladies majeures, des complications concomitantes qui ne peuvent être traitées sans chirurgie. Prenez soin de vous et de votre santé!

Le sang dans l'urine peut indiquer une pathologie chronique

Le sang dans l'urine d'un adulte ou d'un enfant - dans le langage médical hématurie - est toujours le signe d'un trouble de santé grave et l'occasion de consulter un médecin. Après un examen général, seul un spécialiste qualifié sera en mesure d'établir la cause de l'hématurie et de prescrire un traitement.

Selon la quantité de sécrétions sanguines, on distingue la macrohématurie (le sang dans l'urine est immédiatement visible) et la microhématurie (sang latent dans l'urine ou sa quantité minimale, dans ce cas, seule une analyse d'urine montre la présence de sang)..

Un écoulement sanguin peut être présent de façon permanente ou peut être temporaire / unique. Dans tous les cas, un examen diagnostique et un traitement sont nécessaires..

Causes et symptômes du sang dans l'urine

L'urine chez une personne en bonne santé est incolore ou a une teinte jaune clair. Tout changement de couleur, l'apparition d'une impureté ou une odeur désagréable sont des signes d'une maladie interne différente.

S'il y a du sang dans l'urine, il y a plusieurs raisons à sa pénétration. Les causes les plus courantes de sang dans l'urine sont les suivantes:

  • blessure à un organe - un rein ou une vessie (rupture);
  • le développement d'une maladie infectieuse dans le système urinaire;
  • la présence d'une tumeur bénigne / maligne;
  • prédisposition héréditaire - anomalie congénitale des reins, maladies vasculaires, nécrose papillaire, maladies associées à la coagulation sanguine et autres pathologies;
  • prendre certains types de médicaments - antibiotiques, anti-inflammatoires et autres médicaments.
  • hypertension.

Certains facteurs de risque peuvent déclencher l'apparition d'une hématurie, à savoir:

  • changements liés à l'âge.
  • maladies infectieuses récentes.
  • troubles héréditaires.
  • activité physique excessive.
  • mauvaises habitudes.
  • conditions de travail dangereuses.

Selon la maladie spécifique, qui a été un facteur d'apparition de sécrétions sanguines dans l'urine, il peut y avoir des symptômes supplémentaires:

  • urination fréquente;
  • douleur pendant la miction;
  • douleur dans l'aine ou le bas-ventre;
  • fièvre légère souvent récurrente.

L'hématurie peut être diagnostiquée chez les femmes et les hommes, et chez les enfants, et les raisons du développement de la pathologie génito-urinaire peuvent être différentes.

Caractéristiques de la manifestation chez les hommes

Les causes les plus courantes d'hématurie chez l'homme sont les suivantes:

  • maladie de la prostate;
  • pathologies infectieuses de la vessie ou des reins;
  • processus oncologiques de la prostate;
  • cystite;
  • mouvement des calculs rénaux dans l'uretère;
  • après un effort physique accru.

Les causes de l'hématurie chez les femmes

Les principales causes courantes d'hématurie chez la femme sont les processus inflammatoires de nature infectieuse suivants dans le système urinaire:

  1. Cystite. L'une des causes les plus courantes d'hématurie chez les femmes. Il s'agit d'une inflammation de la vessie, pouvant survenir sous une forme aiguë ou chronique. En plus de l'hématurie avec cystite, une femme éprouve une douleur intense, une sensation de douleur et de brûlure pendant la miction, fréquente, dans la plupart des cas fausse, envie d'aller aux toilettes pendant un peu.
  2. Urétrite. Il se développe en raison d'une inflammation de la paroi de l'urètre. Les facteurs pour le développement de ce processus pathologique sont la structure de l'urètre, la lithiase urinaire et le traumatisme des parois urétrales à la suite d'opérations médicales.
  3. Endométriose du système urinaire. C'est une maladie de pathologie secondaire, affectant d'abord l'utérus, les appendices, moins souvent les organes génitaux externes et la voûte vaginale. Avec cette maladie, la vessie est presque toujours affectée, moins souvent les voies urinaires.
  4. Processus oncologique. Les symptômes d'un cancer de la vessie sont l'urine avec du sang et des caillots, ainsi que des douleurs intenses pendant le processus de vidange..
  5. Grossesse. Normalement, il ne devrait pas y avoir d'écoulement sanguin chez les femmes enceintes, leur apparence peut entraîner de graves conséquences. Une hypoxie fœtale peut se développer, entraînant une insuffisance placentaire et souvent une naissance prématurée. De plus, l'hématurie pendant la grossesse peut affecter le développement des bébés après la naissance. Les facteurs affectant la survenue d'une hématurie chez la femme enceinte n'ont pas été établis. Parmi les facteurs généralement acceptés, on distingue un changement du fond hormonal, une pression intra-abdominale excessive, un changement de l'approvisionnement en sang, une pression fœtale sur les organes du système excréteur et d'autres..
  6. Acceptation des contraceptifs oraux. L'utilisation de ces médicaments peut provoquer une stagnation du sang, une diminution du tonus des parois des vaisseaux sanguins et une inflammation des organes internes.

La cause profonde de la maladie chez les enfants

Les vaisseaux sanguins chez les enfants sont plus fragiles et plus minces que chez les adultes. Pour ces raisons, l'urine des enfants peut souvent devenir rouge à la suite de la consommation de certains types de produits rouge vif..

L'hématurie chez les enfants peut être causée par les raisons suivantes:

  • maladies héréditaires des voies urinaires;
  • dommages infectieux au système excréteur;
  • pathologie rénale;
  • dommages aux voies urinaires;
  • mauvaise coagulation du sang;
  • immunité affaiblie dans les infections virales et les rhumes;
  • développement de processus tumoraux.

Méthodes de diagnostic

Sans identifier les causes de la pathologie, le traitement n'est fondamentalement pas efficace, car l'hématurie elle-même est le résultat d'un processus inflammatoire ou autre.

L'urine sanglante en toute quantité nécessite un examen diagnostique de tout le corps pour déterminer la cause de leur apparition.

Tout d'abord, il est nécessaire d'examiner le patient, de recueillir une anamnèse et des plaintes. Vous devez surveiller attentivement les sensations pendant la miction et la couleur de l'urine elle-même, cela vous aidera à comprendre ce que signifie le sang dans l'urine:

  • la présence d'écoulement sanguin pendant la miction, mais sans douleur, peut indiquer la présence de formations tumorales dans le système urinaire;
  • si les reins sont douloureux, le signe est de l'urine avec du sang, et a également une teinte rouge ou brun brunâtre;
  • la cause de la couleur vive et écarlate de l'urine peut être des maladies dans la région inférieure du système urinaire;
  • difficultés à vider complètement la vessie, la présence de douleurs intenses peut être des symptômes de calculs;
  • envies et sensations fréquentes aux toilettes
  • une vidange incomplète peut parler de prostatite.

Pour diagnostiquer la maladie, un examen approfondi du patient est nécessaire:

  • tests de laboratoire de sang et d'urine;
  • Échographie des organes urinaires et reproducteurs;
  • tomodensitométrie du système génito-urinaire;
  • cystoscopie.

Recommandations de traitement

Sur la base d'un examen diagnostique et d'un diagnostic précis, le médecin traitant décidera comment traiter le sang dans l'urine.

Le cours de traitement est causé par la maladie sous-jacente et comprend des médicaments, un régime alimentaire et des méthodes préventives. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. De nombreux patients ont recours aux remèdes populaires comme méthode auxiliaire de traitement..

Dans tous les cas, le traitement vise la maladie sous-jacente qui a provoqué le développement d'une hématurie. Après le traitement, des tests de laboratoire supplémentaires d'urine et de sang doivent être effectués et des mesures préventives doivent être prises pour prévenir les rechutes ou le développement de complications..

Action préventive pour maintenir la santé

Pour prévenir le développement de maladies provoquant l'apparition de sang dans l'urine, des règles préventives simples doivent être suivies:

  • adhérer à un mode de vie sain;
  • respecter une alimentation équilibrée et, si nécessaire, un menu diététique: éliminer les aliments malsains et contrôler la consommation d'alcool.
  • éliminer les mauvaises habitudes - fumer et boire de l'alcool.
  • consulter rapidement un médecin et traiter jusqu'à la fin de la maladie, empêchant le développement d'une forme chronique.
  • surveiller l'activité physique modérée, éviter le surmenage et les surtensions.

La présence de sang dans l'urine est un symptôme alarmant qui ne peut être laissé sans l'attention requise. Cela peut être le signe d'une pathologie chronique nécessitant un long traitement et un ajustement du mode de vie, ou un symptôme d'une condition chirurgicale d'urgence..

Urine avec du sang

Le sang dans l'urine des femmes et des hommes en médecine moderne est défini par le terme hématurie.

Comment le sang apparaît-il dans l'urine?

Si une personne a du sang dans l'urine, ce phénomène se traduit par un changement de couleur de l'urine dû à l'ingestion de globules rouges.

En médecine, l'hématurie est généralement divisée en deux variétés - la macrohématurie et la microhématurie, selon la quantité de sang qui pénètre dans l'urine. Avec la macrohématurie, le sang dans l'urine des hommes et des femmes est visible à l'œil nu en raison d'un changement prononcé de la couleur de l'urine. Avec la microhématurie, la quantité de sang dans l'urine est très petite, par conséquent, sa présence ne peut être déterminée qu'après des études en laboratoire. Par conséquent, le sang latent dans l'urine n'est déterminé qu'après une analyse d'urine..

Une norme sanguine anormale dans l'urine peut indiquer le développement de maladies graves du système génito-urinaire. Les experts considèrent ce symptôme comme un signe indiquant un lien clair entre la maladie et l'état des reins..

Lors de l'établissement d'un diagnostic, le médecin demande très soigneusement au patient comment le sang de la vessie apparaît exactement, car cela indique les caractéristiques de la maladie. Parfois, un peu de sang est libéré avant le début de la miction, ou le sang peut être lavé avec la première portion d'urine. Dans ce cas, les causes de la maladie sont associées à des pathologies de l'urètre.

Si la cause de la maladie est associée à la vessie, le sang apparaît avec la libération des dernières portions d'urine. Dans les maladies rénales, l'urine est uniformément colorée de globules rouges.

Par conséquent, pour déterminer plus précisément les caractéristiques de la manifestation de l'hématurie, les médecins effectuent un test spécial, pour lequel le patient doit collecter alternativement l'urine dans trois conteneurs pendant la miction afin de comparer plus tard la couleur de l'urine et de déterminer le sang dans l'analyse d'urine.

Pourquoi le sang apparaît-il dans l'urine?

Les causes du sang dans l'urine sont associées à des maladies des reins, de la vessie et d'autres organes du système génito-urinaire d'une personne. Même si le sang apparaît en petites quantités visuellement ou dans l'analyse de l'urine, il est impératif de procéder à un examen et de déterminer ce que le sang dans l'urine signifie dans ce cas. Il ne faut pas oublier que les maladies graves se développent souvent chez les personnes d'âge mûr.

La réponse à la question de savoir pourquoi le sang apparaît dans l'urine doit être recherchée avec un urologue. Après tout, il peut y avoir plusieurs raisons à ce phénomène. Parfois, il est possible de déterminer pourquoi l'urine avec du sang permet au patient de s'interroger, car un tel symptôme peut être le résultat d'une blessure récente ou d'une maladie infectieuse. Si des conglomérats ou des néoplasmes sont trouvés chez une personne, il est alors nécessaire de déterminer pourquoi il y a du sang dans l'urine périodiquement, en tenant compte de cette pathologie.

L'urine avec du sang chez l'homme est excrétée en présence de pathologies congénitales des reins, en violation de la coagulation sanguine associée à des maladies ou à l'utilisation de certains médicaments. Si l'analyse a montré la présence de sang dans l'urine, les causes de la présence peuvent également être associées à des maladies vasculaires, à une nécrose papillaire.

Les maladies infectieuses sont une cause fréquente d'urine chez les femmes et les hommes. Ce symptôme est caractéristique de la tuberculose de la vessie ou des reins, processus purulents dans le système génito-urinaire. Du sang apparaît dans l'urine avec cystite et urétrite.

Le diagnostic doit être effectué très soigneusement, car les causes des caillots sanguins dans l'urine peuvent être associées au cancer de la vessie. En aucun cas, vous ne devez retarder le diagnostic si du sang avec des caillots apparaît dans l'urine, car c'est loin d'être toujours avec ce symptôme qu'une personne développe une cystite ou une autre maladie facilement traitable..

Avec des blessures et des bosses, une personne peut être blessée en raison de la rupture d'un rein ou de la vessie. Lorsque vous colorez l'urine d'une couleur rougeâtre ou si des caillots sortent pendant la miction, il est important d'effectuer immédiatement une échographie ou d'autres tests que votre médecin vous prescrira..

Parfois, un caillot sort ou du sang apparaît après un effort physique excessif, dans lequel la tension artérielle d'une personne augmente considérablement. En conséquence, le flux sanguin augmente dans les reins et une violation se produit dans leurs glomérules.

L'hématurie, qui se manifeste chez les femmes pendant les menstruations, indique le développement de l'endométriose de la vessie. Si l'apparition de sang dans l'urine est observée après les rapports sexuels, la femme développe probablement une cystite post-coïtale. Cette maladie est une conséquence de l'exposition à la microflore pathogène, qui pénètre dans les organes urinaires pendant les rapports sexuels..

En plus des causes décrites ci-dessus, d'autres maladies peuvent entraîner l'apparition de sang dans l'urine. Il s'agit du cancer de la prostate, de l'hyperplasie, de la glomérulonéphrite, etc. La coloration de l'urine avec du sang peut indiquer le développement d'anémie, de diabète, de lupus, de maladies sexuellement transmissibles. Le sang dans l'urine et les matières fécales peut indiquer des blessures internes.

Quelle que soit la cause de ce phénomène, le traitement du sang dans l'urine doit être effectué immédiatement.

Le sang dans l'urine des enfants apparaît le plus souvent avec l'incidence de la glomérulonéphrite. De plus, ce symptôme indique parfois des lésions de l'urètre de maladies infectieuses. Le sang dans l'urine d'un enfant apparaît également en présence de calculs rénaux. Chez les enfants, l'apparition de sang dans les urines est également associée au fait que leurs vaisseaux sanguins sont plus fragiles.

Un symptôme très grave et inquiétant est le sang dans les urines pendant la grossesse. Son apparence peut signaler des processus inflammatoires, des infections, des polypes, l'apparition de tumeurs, etc..

Cependant, si la couleur de l'urine d'une femme enceinte a changé, cela n'indique pas la présence de sang en elle. Parfois, la couleur de l'urine change après avoir consommé certains aliments, médicaments. Par conséquent, la présence de sang dans l'urine ne peut être constatée qu'après des tests de laboratoire. Très souvent, les femmes enceintes développent des maladies infectieuses du système génito-urinaire. Le plus souvent, les femmes enceintes sont préoccupées par les manifestations de la cystite et de la pyélonéphrite. Dans certains cas, l'inflammation chez une femme enceinte passe sans signes prononcés et sa présence ne peut être déterminée qu'après avoir détecté du sang dans l'urine avec des tests de laboratoire. Mais le plus souvent avec des maladies inflammatoires du système génito-urinaire, une femme ressent des douleurs périodiques dans le bas-ventre. La température corporelle peut également augmenter, il y a une sensation de brûlure pendant la miction.

S'il y a du sang dans l'urine d'une femme enceinte, des dommages aux reins, à la vessie et aux voies urinaires peuvent être suspectés. S'il y a des calculs dans le système génito-urinaire et qu'ils bougent, cela peut également provoquer des douleurs et des taches de sang dans l'urine.

Parfois, le sang dans l'urine d'une femme enceinte apparaît en raison de causes moins graves. Par exemple, une forte pression utérine peut endommager la vessie. En outre, ce symptôme est causé par des changements hormonaux dans le corps. Dans ce cas, les médecins détermineront l'hématurie idiopathique, qui ne menace pas la santé de la femme et du fœtus.

Mais dans tous les cas, avec un changement de couleur de l'urine, la future mère devrait définitivement consulter un médecin.

Comment se débarrasser du sang dans l'urine?

Afin de traiter la maladie qui a provoqué la coloration de l'urine avec du sang, il est d'abord nécessaire de déterminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie.

Tout d'abord, il est nécessaire d'effectuer des tests de laboratoire sur l'urine, le sang. Le médecin prélève des frottis pour déterminer le développement de la tumeur. Un examen interne de la vessie et du canal est également réalisé à l'aide d'un cytoscope..

Une étude informative est la tomographie et l'échographie, qui couvre la région des reins et du bassin. Si un tel besoin survient pendant la recherche, une biopsie est effectuée pour confirmer ou exclure l'oncologie.

Le sang dans l'urine est le symptôme d'une certaine maladie. Pour se débarrasser de ce phénomène désagréable, un traitement complet avec la base de la maladie doit être effectué..

Si nous parlons de la présence de calculs dans les organes du système génito-urinaire, toutes les mesures sont prises pour faciliter le processus de leur décharge. Ce sont des procédures thermiques, des antispasmodiques. Si la pierre ne peut pas sortir d'elle-même, une extraction cystoscopique ou une intervention chirurgicale est prescrite. Dans les maladies infectieuses, une antibiothérapie est prescrite.

S'il y avait une lésion rénale, dans laquelle des larmes et des hématomes se sont formés, une chirurgie d'urgence devrait être effectuée.

Dans l'hématurie chronique, l'apport de vitamines du groupe B et de préparations contenant du fer est indiqué..

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Elle est diplômée de l'Université médicale d'État de Vinnitsa. M.I. Pirogov et un stage basé sur celui-ci.

Expérience de travail: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et gestionnaire d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des lettres et des distinctions pour de nombreuses années de travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.

commentaires

L'anastasie, les symptômes que vous décrivez peuvent être associés à diverses maladies, il peut s'agir d'urolithiase et d'urétrite aiguë. Il est nécessaire de contacter un urologue et un dermatovénérologue.

bonjour, dis moi s'il te plait. Mon mari (il a 45 ans) a eu du sang du pénis pendant la miction, et il y avait de la douleur toute la journée. Mais maintenant tout a disparu et il n'y a plus de douleur. Avec quoi ça peut être lié?

Le sang dans l'urine est un symptôme alarmant

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

informations générales

Le sang dans l'urine dans une langue professionnelle est appelé hématurie. S'il y a du sang dans l'urine, sa couleur change en raison de la présence de globules rouges dans le sang.
En fonction de la quantité de sang, l'hématurie diffère en macrohématurie et microhématurie. Dans le premier cas, il y a tellement de sang qu'on peut le voir à l'œil nu. Dans le deuxième cas, la quantité de sang est rare et elle n'est détectée que lors d'un test de laboratoire ou à l'aide de tests uniques ponctuels - bandelettes.
Selon les symptômes, l'hématurie peut être douloureuse ou indolore. Et par origine glomérulaire ou postglomérulaire.
Dans tous les cas, la présence de sang dans un échantillon d'urine n'est pas normale..

La quantité ne dit rien

Toute quantité de sang dans l'urine peut indiquer une maladie très grave. Par conséquent, même si des impuretés microscopiques du sang sont détectées, un examen complet du corps est nécessaire. De plus, plus la personne est âgée, plus la présence de maladies graves est probable.

Causes du sang dans l'urine

Le sang peut pénétrer dans l'urine à partir des organes au niveau de l'urine, c'est-à-dire des reins, des uretères, de la vessie ou de l'urètre. Il existe plus d'une centaine et demi de causes différentes de ce phénomène..

Les causes les plus courantes d'hématurie:

  • Maladies infectieuses,
  • Néoplasmes,
  • Blessures,
  • Conglomérats.

Causes moins fréquentes de sang dans l'urine:
1. Malformations congénitales: kystes ou polykystose rénale.
2. Maladies dans lesquelles la coagulation sanguine s'aggrave: leucémie, hémophilie, anémie falciforme, ainsi que la prise de médicaments qui aggravent la coagulation sanguine.
3. Maladie vasculaire: thrombose veineuse rénale, présence d'un caillot sanguin dans les vaisseaux rénaux.
4. Autres maladies rénales:
  • Pyélonéphrite. Avec cette maladie, le patient peut ne pas ressentir de douleur, mais cela est rare. Habituellement, les premiers signes de pyélonéphrite sont des frissons, des douleurs dans le bas du dos,
  • Glomérulonéphrite. Avec la glomérulonéphrite, une quantité microscopique de sang est libérée, qui ne peut être détectée que dans des conditions de laboratoire. La maladie peut disparaître complètement sans aucun signe, des symptômes d'insuffisance rénale peuvent être observés.,
  • Nécrose papillaire. Cette maladie est typique des patients atteints de diabète sucré, avec une oxygénation altérée. Maladie traitable.

Les infections

Il s'agit principalement de la tuberculose des reins ou de la vessie, ainsi que des processus purulents provoqués par des micro-organismes pyogènes, la cystite, l'urétrite.

Après une blessure

Du sang dans l'urine après une blessure peut être observé en cas de rupture d'un rein. Les blessures peuvent être ternes ou pénétrantes..
La vessie peut également être blessée. Par exemple, lors d'une course prolongée avec une vessie vide, ses parois peuvent se frotter les unes contre les autres. Après un tel passage dans l'urine, il peut très bien y avoir une légère présence de sang.
Un tel patient doit être examiné immédiatement. Déjà lors de son examen et de son interrogatoire, le médecin peut soupçonner la source de la sécrétion sanguine. Dans le cas où l'ecchymose de l'abdomen ou de la région pelvienne était très forte, et aussi, s'il n'y a jamais eu d'urination après une blessure, le médecin peut soupçonner une rupture des organes urinaires.
Si le périnée a été endommagé en position assise sur un cheval, il y a un risque de blessure au bulbe urétral.
Si cela fait mal au pubis et que la douleur se propage dans tout l'abdomen, si le patient est malade, vous pouvez soupçonner une rupture de la vessie.
Si le haut de l'abdomen fait mal, il existe un risque de lésion rénale grave..

Pour les calculs rénaux ou la vessie

Caillots sanguins

Si, à part les caillots sanguins, aucun autre symptôme n'est ressenti, il n'y a pas eu de blessure et le patient a déjà quarante ans, il est probable qu'il y ait un cancer de la vessie.
Trois types de cancer peuvent se développer dans la vessie: le plus commun est la cellule de transition, qui se développe à partir des cellules de l'épithélium de transition de la muqueuse. Le carcinome épidermoïde ou l'adénocarcinome est légèrement moins fréquent. La cause la plus courante de la maladie est la présence chronique de schistosomes dans le corps - un ver parasite. Très rarement, un adénocarcinome se développe dans les organes urinaires.
Le cancer de la vessie est traité rapidement et, dans la plupart des cas, n'affecte pas les couches profondes. Si la tumeur se propage à toutes les couches ou donne des métastases, une ablation de la vessie ou une irradiation est prescrite. Parfois, avec un cancer de la vessie avec des métastases, la chimiothérapie est également efficace..

Avec le cancer de l'urètre, le sang est observé non seulement dans l'analyse de l'urine, mais il peut également être détecté dans l'intervalle entre la miction à l'extrémité externe de l'urètre.

Si les caillots sanguins sont sous forme de vers, cela est très susceptible d'indiquer un cancer du rein.

Non seulement les néoplasmes malins conduisent à l'apparition de sang dans l'analyse de l'urine. Les tumeurs bénignes peuvent également en être la cause. Cependant, ils sont très rares dans les organes urinaires. Le plus souvent, ce sont des kystes rénaux.

L'angiomyolipome est un néoplasme bénin plus communément trouvé chez les femmes pendant la grossesse. Ses volumes peuvent être très importants et, dans ce cas, ils peuvent se manifester par la présence de sang dans les urines. L'ensemble des tissus de l'angiomyolipome est pénétré par les vaisseaux sanguins et les cellules graisseuses. Les vaisseaux éclatent souvent spontanément et le sang pénètre dans l'urine. Ce type de tumeur ne peut être traité que par chirurgie. Il est retiré sans endommager les tissus sains..

Chez les femmes

Le plus souvent, la cause de l'apparition de sang dans l'urine des femmes est l'inflammation du système urinaire. Avec de tels processus, la circulation sanguine change, l'infection conduit au fait que les globules rouges pénètrent dans les tissus du corps.

Très souvent, la présence d'hématurie est due à une cystite. Pendant la miction, une femme ressent une douleur aiguë, une douleur ou des brûlures. La structure anatomique des organes pelviens chez la femme est telle que des conditions favorables sont créées pour l'infection des organes urinaires. Grâce à la courte infection urétrale, il est facile de pénétrer dans la vessie.
Si une hématurie est observée pendant les menstruations, cela indique la présence d'une endométriose de la vessie.

Dans le complexe de mesures thérapeutiques et prophylactiques contre la cystite, des remèdes naturels sont souvent utilisés à base de composants végétaux, tels que des extraits de feuilles de busserole, de prêle et de fruits de canneberge.

Par exemple, le complément alimentaire UROPROFIT®, dont les composants ont des effets antimicrobiens, anti-inflammatoires et antispasmodiques. **
Le complexe de substances biologiquement actives qui composent le complément alimentaire UROPROFIT® aide à normaliser la miction, améliore l'état fonctionnel des reins et des voies urinaires, et réduit également le risque d'exacerbations répétées de la cystite chronique. **

Chez les femmes enceintes, le sang peut souvent être détecté dans l'urine. Mais jusqu'à présent, aucun médecin ne peut vraiment expliquer quelle est la cause de ce phénomène. Une explication dit que pendant le développement du fœtus, l'utérus augmente de taille, comprime les organes urinaires voisins et provoque des blessures microscopiques. Ils sont absolument inoffensifs pour la santé de la mère et du fœtus. Cependant, si du sang se trouve dans l'urine pendant la grossesse, vous devez absolument consulter un médecin dès que possible.

Les causes de l'apparition dans le sang des urines chez les femmes peuvent être à la fois des maladies caractéristiques des deux sexes, par exemple, la lithiase urinaire, le kyste, la pyélonéphrite, l'anémie à petites cellules, le cancer du rein et des causes complètement physiologiques. Par exemple, lors de la collecte d'un test d'urine, le sang menstruel y pénètre.
Parfois, lors de la prise de contraceptifs hormonaux, une certaine quantité de sang se trouve dans l'urine. Cela est dû au fait que les hormones contenues dans les comprimés perturbent l'état des parois des vaisseaux sanguins dans les organes urinaires. Le trophée des tissus s'aggrave, des inflammations se développent, parfois impossibles à détecter visuellement.

Chez l'homme

La raison de la présence de sang dans l'urine du sexe fort peut être une maladie de la prostate, qui n'est généralement pas maligne.
Avec l'adénome de la prostate ou l'hyperplasie bénigne, il y a une faible probabilité de sang dans l'urine. Mais le plus souvent, cela se produit avec une combinaison d'adénome et de cystite sous forme aiguë.

Diagnostiquer la maladie en déterminant le niveau d'écoulement d'urine et la quantité d'urine résiduelle dans la vessie. Le traitement est effectué rapidement.
Très souvent, chez les hommes, le sang dans un échantillon d'urine est détecté après un effort physique intense. La pression artérielle augmente, le mouvement du sang dans les reins est activé et sous l'influence de certaines substances restant dans le corps sous de lourdes charges, une petite quantité de sang pénètre dans l'urine. Bon repos - et il n'y aura plus de phénomènes inquiétants.

Cancer de la prostate
Environ 20% des patients qui sont venus à la clinique avec des signes évidents de la présence de sang dans l'urine sont des patients atteints de cette maladie. Si la quantité de sang est si petite qu'elle n'est détectée que par hasard lors de l'analyse, la probabilité de cancer de la prostate est de 5%. Cette maladie est détectée par une biopsie réalisée sous guidage échographique. La technique de traitement est choisie en fonction du degré de la maladie. Parfois, l'ablation de la prostate et le rayonnement subséquent sont prescrits. Si la maladie est à un stade terminal de développement, un traitement hormonal est également ajouté.
Inflammation de la prostate - prostatite. La présence de sang dans l'urine n'est pas le symptôme le plus courant de cette maladie. Cependant, dans certains cas, ils sont liés.

L'enfant a

La moitié des enfants subissant un dépistage de l'hématurie présentent une glomérulonéphrite.

Autres raisons:

  • Prédisposition héréditaire à l'insuffisance rénale,
  • Infection,
  • Soins analphabètes des organes reproducteurs après la naissance,
  • Traumatisme urétral infligé par un enfant pendant le jeu.

Les vaisseaux sanguins du bébé sont plus fins et plus fragiles que ceux d'un adulte. Par conséquent, certaines maladies peuvent contribuer à la pénétration du sang dans l'urine. Il peut s'agir d'une diathèse hémorragique ou d'une autre maladie. Parfois, le sang peut pénétrer dans l'urine lorsqu'il est traité avec des médicaments puissants.

La cause la plus fréquente de sang dans l'urine d'un enfant est l'inflammation des reins ou de la vessie. Les filles sont plus sujettes à des maladies similaires, car leur urètre est plus court et le chemin de l'infection est moins. Avec l'inflammation, l'enfant se plaindra certainement de douleur, urine souvent, pleure en urinant.
Parfois, les parents paniquent à la vue du changement de couleur de l'urine de l'enfant. Mais parfois, le rouge ne signifie pas la présence de sang. Il peut apparaître avec certains aliments. Si l'enfant n'a rien mangé de rouge vif, vous devez absolument et immédiatement consulter un médecin.

Pendant la grossesse

Le sang peut être détecté pendant la grossesse à tout âge gestationnel. De plus, un symptôme similaire est toujours très énervant pour la femme elle-même et ses médecins. Bien que dans la grande majorité des cas, ce phénomène soit sans cause (idiopathique) et ne cause aucun problème, une femme doit être soigneusement examinée.

Les médecins pensent que la présence de sang dans les urines pendant la grossesse peut être associée à une modification du fond hormonal, ainsi qu'à une compression des organes urinaires par l'utérus.
Habituellement, immédiatement après la naissance de l'enfant, tous les symptômes inquiétants disparaissent et seulement parfois l'hématurie ne disparaît pas. Mais dans ce cas, c'est un symptôme d'une maladie de la vessie, de l'urètre ou des reins.

Chez les personnes âgées

Si une personne âgée présente une hématurie associée à des douleurs dans la région de l'ilium, cela peut indiquer une embolie des artères rénales. Il est important pour un tel patient d'identifier les maladies vasculaires et cardiaques, ainsi que de savoir s'il prend des médicaments pour de telles maladies..

L'apparition d'une hématurie après un rapport sexuel est un signe de cystite

Si le sang dans l'urine est associé à de la douleur et apparaît après la copulation, le patient est susceptible d'avoir une cystite post-coïtale. Il se développe dans le contexte d'une inflammation causée par la microflore pathogène, pénétrant dans les organes urinaires pendant la copulation. Ensuite, les micro-organismes montent jusqu'à la vessie.

La structure des organes urinaires chez la femme contribue au développement de la cystite post-coïtale. Lorsque l'urètre est situé de manière à ce que le liquide séminal et le mucus vaginal y pénètrent pendant la copulation, l'infection du système génito-urinaire et le développement d'une inflammation dans l'urètre et la vessie sont probables. La pose dans laquelle la copulation est très importante. Étant donné que le vagin, l'urètre et l'ouverture anale sont proches l'un de l'autre, la probabilité d'infection augmente.
Les signes de cystite post-coïtale peuvent se révéler à la fois dès les premières expériences sexuelles et à un âge plus avancé.

Le diagnostic est effectué par un urologue sur la base d'examens et de tests de laboratoire.
Traitement médical de la maladie, dans certains cas, si elle est inefficace, prescrire une intervention chirurgicale.
Pour prévenir le développement de la cystite post-coïtale, les exigences d'hygiène doivent être respectées, des contraceptifs barrières doivent être utilisés et les spermatozoïdes et les sécrétions vaginales ne doivent pas pénétrer dans l'urètre..

Ce n'est pas toujours vraiment du sang

Souvent, la couleur de l'urine est affectée par la nourriture. Ainsi, manger des betteraves rouges donne à l'urine une teinte rougeâtre intense. Certains colorants ajoutés aux aliments tachent également l'urine..
Un certain nombre de médicaments peuvent changer la couleur de l'urine. Par exemple, dans le traitement de la rifampicine pour la tuberculose, l'urine peut devenir orange, certains patients pensent que c'est à cause de la présence de sang.

Comment détecter l'hématurie?

Il existe trois méthodes pour détecter le sang dans l'urine:

  • Organoleptique (à l'œil),
  • Utilisation du test express,
  • Avec un microscope.

Les deux premières méthodes sont assez approximatives. Ainsi, lors de l'examen de l'urine, tout colorant rouge peut être confondu avec du sang. Un test peut donner un résultat faussement positif en présence d'hémoglobine dans l'urine.
Le mécanisme d'action des bandelettes de test sur le sang dans l'urine est basé sur une réaction avec l'hémoglobine des globules rouges. Les tests sont très sensibles. Cependant, leurs résultats doivent être recoupés avec des tests de laboratoire..
Ces tests produisent souvent de faux résultats positifs que les faux négatifs..

Comment détecter la cause de l'hématurie?

Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic pour cela:

  • Enquête auprès des patients,
  • L'inspection,
  • Analyse d'urine générale,
  • Analyse d'urine bactérienne,
  • Cytologie urinaire,
  • Urographie intraveineuse,
  • Cystoscopie,
  • Tomodensitométrie,
  • Ultrason.

Dans un grand nombre de cas, il suffit seulement d'examiner et d'interviewer le patient. Donc, au stade où la miction apparaît dans le sang, il est déjà possible de soupçonner la cause de la violation.
Si du sang est détecté dans la première partie de l'urine, l'urètre est affecté.
Si du sang apparaît dans les dernières portions d'urine et est associé à de la douleur, cela indique des calculs dans la vessie, une cystite. Avec la lithiase urinaire, le sang est libéré si les parois de la vessie sont comprimées autour de la pierre pendant la sortie d'urine.
Parfois, toutes les portions d'urine contiennent du sang. Et dans ce cas, il est plus difficile d'établir une source de sang.

Si la présence de sang dans l'urine est associée à des douleurs dans le bas du dos ou l'abdomen, il existe un risque d'inflammation infectieuse, de néoplasme ou de calculs rénaux. La cystite survient souvent avec des saignements assez abondants. Dans cette maladie, lors de la décharge d'urine, le patient souffre de brûlures ou de douleurs aiguës..
La présence de sang sous forme de caillots chez les patients d'âge moyen avec un haut degré de probabilité indique la présence d'une tumeur maligne de la vessie. Les représentants du sexe fort ont des difficultés avec l'excrétion d'urine, par exemple, un flux lent, l'inhibition de la miction et une miction longue indiquent une violation de la fonction de la prostate.

Pendant l'examen, les femmes doivent subir une consultation avec un gynécologue, et les hommes doivent subir un examen rectal. Parfois, cela permet d'identifier immédiatement une tumeur.
Afin de clarifier la présence de sang dans l'urine et ses causes, vous devez passer une analyse, y compris sur la flore bactérienne.
Si le patient a déjà eu un cancer, il lui sera prescrit une cytologie montrant la composition des cellules présentes dans l'urine..

Examen visuel du système urinaire

Cet examen est obligatoire en présence de sang dans l'urine, même avec sa très petite quantité. Habituellement, l'échographie ou l'urographie est utilisée pour examiner les voies urinaires supérieures. Pour effectuer l'urographie, un agent de contraste à base d'iode est injecté par voie intraveineuse. L'appareil enregistre le mouvement du produit de contraste à travers le système urinaire. En conséquence, le médecin reçoit plusieurs radiographies avec l'image de différentes parties du système urinaire. Il s'agit de la méthode la plus utilisée pour diagnostiquer l'état des organes excréteurs, qui aide à détecter les calculs et les néoplasmes dans les parties supérieures du système urinaire.

Au lieu de l'urographie, l'échographie est parfois utilisée avec une radiographie panoramique. La grande commodité de l'échographie est que ce type d'examen est totalement inoffensif.
Si la cause du sang dans l'urine est de petites tumeurs du parenchyme rénal, l'échographie les détectera plus tôt que l'urographie. Mais si le néoplasme est apparu dans le système de drainage des reins, l'urographie est plus efficace. Le bénéfice de l'une de ces mesures dépend des qualifications du médecin. Mais dans tous les cas, l'urographie et l'échographie sont des méthodes complémentaires. Parfois, les deux examens sont prescrits.
Si ces examens indiquent la présence d'un néoplasme, la tomodensitométrie est choisie comme méthode supplémentaire. En tant que première méthode d'examen d'un scanner pour de tels symptômes, elle n'est jamais utilisée.
Mais ni l'échographie ni l'urographie ne détecteront de néoplasme dans la vessie. La cystoscopie est utilisée pour cela. En cas d'hématurie, cet examen est obligatoire.

Que faire?

La plupart des personnes qui trouvent du sang dans leur urine souffriront d'une grave anxiété. Et à juste titre. Vous ne devez en aucun cas essayer de vous diagnostiquer et d'être traité. Prenez rendez-vous avec un urologue dès que possible.
Habituellement prescrit dans de tels cas, une échographie des organes urinaires, une analyse générale du sang et de l'urine, de la glycémie, de la créatinine sanguine.
Puisqu'il est important de poser un diagnostic, à partir de quelle partie du système urinaire le sang entre, le médecin examinera le patient en détail et l'examinera.

Après avoir déterminé la cause, un traitement approprié sera prescrit:

  • Dans les blessures, c'est une thérapie médicamenteuse et souvent une chirurgie,
  • Avec un néoplasme dans le rein, une opération est prescrite,
  • Pour les maladies ou infections auto-immunes, un traitement médicamenteux est utilisé.,
  • Avec la lithiase urinaire, un écrasement par ultrasons ou une chirurgie est utilisé,
  • Pour les affections de la vessie telles que les néoplasmes ou les polypes, un traitement chirurgical est utilisé,
  • Pour l'infection de la vessie, une antibiothérapie est prescrite.,
  • En cas d'infection de l'urètre, une antibiothérapie est prescrite,
  • Dans les maladies de la prostate, une antibiothérapie est également prescrite et, à l'avenir, ils ont généralement recours à un traitement chirurgical.

BAA À LA NOURRITURE. PAS UN MÉDICAMENT

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.