Principal

Pyélonéphrite

Néphrocalcinose rénale

La néphrocalcinose ou les calcifications dans les reins sont caractérisées par un dépôt abondant de sels de calcium dans les tissus de l'organe urinaire. La calcification peut se produire dans les deux reins ou dans un. Le processus pathologique se produit en raison d'écarts dans le processus d'échange. Dans le traitement des calcifications rénales, il est tout d'abord important de prévenir la source de la réaction pathologique. Pour ce faire, normalisez les processus métaboliques dans le corps.

Calcification rénale: comment reconnaître?

Des processus pathologiques de gravité variable se produisent régulièrement dans les reins. La néphrocalcinose est diagnostiquée si du phosphate de calcium est déposé dans le parenchyme du rein ou sur les parois des tubules de l'organe. Avec la calcification, une réaction inflammatoire dans l'organe urinaire est notée. Un échec se produit si, pour une raison quelconque, une déviation du processus métabolique du calcium se produit. Si une violation se produit sur le tissu rénal sain, des cicatrices se forment, à cause desquelles leur fonction est endommagée.

Les calcifications menacent la santé humaine et provoquent dans la plupart des cas une insuffisance rénale chronique.

Types de néphrocalcinose

La néphrocalcinose rénale se manifeste par divers symptômes. Parfois, des calcifications du rein droit ou gauche sont diagnostiquées, moins souvent le dépôt de sels de calcium est noté simultanément dans les deux organes. Le tableau présente les principales variétés de calcifications dans les reins, qui ont leurs propres caractéristiques:

ClassificationType de néphrocalcinoseune brève description de
ÉtiologiePrimaireDes calcifications apparaissent sur fond d'anomalies congénitales, un excès de vitamine D
SecondaireUn précipité se forme sur les tissus sclérosés d'un organe en raison de pathologies acquises
Avec le fluxAsymptomatiqueLes signes pathologiques sont absents ou légers
Avec des symptômes prononcésLes symptômes sont prononcés
Par la localisation du processus pathologiqueCorticalLa couche corticale de l'organe est affectée
MédullairePrécipitation des sels dans les zones des pyramides rénales
IndépendantSe produit dans un trouble métabolique
Retour à la table des matières

Pourquoi apparaître?

Des dépôts pathologiques dans le rein se produisent pour diverses raisons. Toutes les sources de néphrocalcinose sont divisées en primaire et secondaire. Les principales sources de calcitane dans le rein comprennent:

Un apport incontrôlé de vitamine D entraîne la formation de calculs rénaux.

  • Un apport important d'une substance dans le corps:
    • régimes alimentaires déséquilibrés;
    • prendre de la vitamine D sans ordonnance pour la prévention.
  • Fonction perturbée du système musculo-squelettique, due à la lixiviation des sels dans la circulation sanguine:
    • l'ostéoporose.
  • Pathologies de l'organe urinaire, dans lesquelles les tubules rénaux, responsables de la libération des ions calcium dans l'urine, ne fonctionnent pas correctement.
  • Troubles hormonaux qui affectent négativement le processus de libération de substances du corps humain.
  • Dysfonction thyroïdienne.
  • Sarcoïdose.

Il existe de telles raisons secondaires à la formation de calcifications dans les reins:

  • mort des tissus de l'organe interne;
  • flux sanguin perturbé dans les reins;
  • intoxication au mercure;
  • irradiation;
  • utilisation à long terme de certains médicaments.
Retour à la table des matières

Signes à surveiller

Chez les enfants et les adultes, les calcifications des reins se caractérisent par des symptômes particuliers. Mais il arrive parfois que le processus de filtration ne diminue pas dans la vessie et les reins, à cause de quoi les manifestations pathologiques ne sont pas observées depuis longtemps. Le tableau clinique se manifeste par le blocage des voies d'excrétion biliaire et se caractérise par les symptômes suivants:

Le symptôme de la pathologie peut être une douleur articulaire.

  • fatigue constante;
  • vertiges;
  • manque d'appétit;
  • sommeil perturbé;
  • sensation de démangeaison;
  • douleur articulaire;
  • impuretés muqueuses dans l'urine;
  • altération de la fonction du tube digestif.

Lors de la formation de calcifications de grandes tailles ou de grandes quantités, les manifestations suivantes se produisent:

  • douleur dans le lombaire;
  • soif constante;
  • jaunissement de l'épiderme;
  • des déplacements fréquents aux toilettes, dans lesquels le volume quotidien d'urine augmente;
  • gonflement des membres inférieurs et supérieurs;
  • odeur d'acétone de la cavité buccale;
  • augmentation de la pression artérielle.

Avec une insuffisance rénale dans le contexte de la néphrocalcinose, de la pyélonéphrite, de l'hydronéphrose ou de la formation de calculs dans les organes urinaires.

Kyste avec calcifications: dangereux?

Une formation kystique se forme lorsque les sels s'accumulent dans le parenchyme rénal et que les cellules saines meurent. Dans ce cas, les tubules se bouchent et le tissu conjonctif se développe, remplaçant le parenchyme de l'organe. Avec un kyste avec calcifications, une réaction inflammatoire et une lésion infectieuse se produisent, provoquant une défaillance organique du système urinaire. En moyenne, la taille du kyste ne dépasse pas 0,5 cm.Si le patient n'est pas opéré à temps et que le kyste n'est pas retiré, la néphrosclérose apparaîtra.

Effets dangereux des calcifications

La plus grande menace pour les calcifications est la dysfonction organique et le développement d'une insuffisance rénale. Si la néphrocalcinose ne progresse pas, elle ne présente pas de danger particulier. Mais avec le développement de la pathologie, les calcifications affectent finalement les tissus organiques de plus en plus sains, provoquant des troubles urinaires. Perturbé par les calcifications et l'équilibre eau-sel. La néphrocalcinose peut également provoquer des tumeurs cancéreuses ou des néoplasmes de nature bénigne..

Que faire des calcifications dans les reins?

La nécessité d'un diagnostic précoce

Il est impossible de détecter les calcifications par vous-même, pour cela, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic complet, y compris des manipulations de laboratoire et instrumentales:

  • analyse générale de l'urine et du sang;
  • biochimie des fluides sanguins;
  • roentgenogram;
  • diagnostic rénal par échographie;
  • analyse de la concentration d'hormone parathyroïdienne et de vitamine D;
  • CT et / ou IRM;
  • biopsie.
Retour à la table des matières

Méthodes de guérison efficaces

Quels médicaments aideront?

Les préparations pour le traitement de la néphrocalcinose sont utilisées dans les premiers stades de la maladie pour éliminer les manifestations désagréables. Il est possible de traiter les calcifications avec les méthodes médicamenteuses suivantes:

Le bicarbonate de sodium est utilisé au stade initial de la formation de pierre.

  • L'utilisation de citrate de sodium, potassium, bicarbonate de sodium. Les solutions sont administrées par voie intraveineuse, la procédure est effectuée pour éliminer les substances dangereuses.
  • Administration de vitamine B.
  • L'utilisation de sulfate de magnésium ou de phosphate de sodium. La procédure est nécessaire si la teneur en potassium a augmenté.
  • Prendre des médicaments hormonaux:
    • Prednisolone
    • "Calcitonine.

Dans les cas particulièrement graves, lorsque l'insuffisance rénale se développe rapidement et devient chronique, un nettoyage extrarénal du sang par hémodialyse est nécessaire. Si ces procédures ne contribuent pas à restaurer partiellement la fonction de l'organe, les médecins prescrivent une chirurgie avec une transplantation d'organe donneur.

Traitement avec des remèdes populaires

La conduite d'un traitement avec des remèdes populaires n'est autorisée qu'après accord avec le médecin traitant. Il est important de considérer que les composants naturels n'éliminent pas complètement les calcifications, ils ne peuvent qu'affecter les symptômes de manière bénéfique.

Le traitement des calcifications survenant dans les reins est effectué à l'aide de diverses décoctions et teintures à base de plantes. Les produits efficaces sont:

Remède populaire efficace de feuille de laurier contre les calcifications.

  • Feuille de laurier. Il faut 5 grammes de composant pour remplir 250 ml d'eau et placer dans un bain-marie. Après votre départ, insistez pendant 3 heures. Prenez le médicament fini par voie orale pendant 4 jours.
  • Graines de lin. Pour préparer le médicament, 1 cuillère à café est nécessaire. le composant principal, qui est rempli de 200 ml d'eau bouillante. Mettez le feu, portez à ébullition et éteignez. Le mélange filtré est bu pendant 2 jours à des intervalles de 2 heures. Pour rendre le goût plus agréable, il est recommandé d'ajouter du jus de citron.
  • Rose musquée. Pour 2 c. le composant nécessite 1 tasse d'eau bouillante. Prendre par voie orale trois fois par jour après avoir mangé.
Retour à la table des matières

Régime alimentaire et mode de vie

La calcification rénale ne peut être éliminée sans suivre un régime spécial. Les patients présentant des calcifications doivent limiter ou exclure le sel de l'alimentation. En vertu de l'interdiction, ces produits:

  • fromages de toute dureté;
  • graines de tournesol;
  • Halva;
  • lait condensé;
  • produits laitiers;
  • différents verts;
  • haricot.
Il est utile pour le patient d'introduire des betteraves dans son alimentation.

Avec la néphrocalcinose, il est recommandé de respecter le tableau n ° 7, avec lequel il sera possible d'éliminer les toxines du corps. Le riz, la coriandre, les algues et les betteraves sont autorisés. De plus, le patient ajuste le mode de vie. Vous devez bouger davantage et effectuer des exercices physiques simples. Grâce à de telles actions, l'excrétion d'urine s'améliorera. Si une personne travaille dans des entreprises nuisibles, il est recommandé d'exclure ce travail pendant la thérapie.

Mesures de prévention de la calcification rénale

À la fin, les médecins n'ont pas pu déterminer les sources exactes de calcifications, il est donc difficile de choisir des mesures préventives. Dans tous les cas, vous devriez demander de l'aide à temps pour le développement de maladies rénales qui conduisent à des troubles métaboliques. Il est recommandé d'équilibrer le régime alimentaire et d'y inclure des aliments plus sains. L'eau potable doit être de haute qualité et consommée en grande quantité..

Comment se débarrasser des calcifications rénales

Les calcifications dans les reins sont une condition dans laquelle un mélange de sels de calcium et de minéraux est déposé dans le parenchyme rénal. Si rien n'est fait, à l'étape suivante, même un petit calcinat rénal sera une pyélonéphrite calcaire.

Causes de dépôt

Pour que les calcifications commencent à se former dans les reins, des changements dans le sang doivent d'abord se produire et l'urine contient une grande quantité de sels de calcium. Les troubles métaboliques minéraux apparaissent dans le contexte des conditions suivantes:

  • anomalies métaboliques congénitales;
  • maladies des organes endocriniens (thyroïde, glandes parathyroïdes);
  • problèmes avec le système digestif, entraînant une altération de l'absorption des vitamines, des minéraux et des enzymes;
  • apport excessif excessif de calcium et de vitamine D, en raison de l'apport de fortes doses de préparations complexes de multivitamines;
  • empoisonnement par des produits chimiques ou des médicaments néphrotoxiques;
  • inflammation chronique des reins sans traitement;
  • régime constant et à long terme associé aux habitudes alimentaires et aux habitudes alimentaires;
  • toutes les maladies qui contribuent à une altération du flux sanguin avec des dommages au parenchyme de l'organe.

De nombreuses personnes peuvent avoir des calcifications dans les reins, mais cela ne signifie pas que vous souffrez d'une maladie rénale. Souvent, il suffit de modifier le régime alimentaire ou de suivre les recommandations du médecin pour le traitement de la pathologie endocrinienne afin de prévenir la formation de calculs.

Symptômes principaux

Pour les manifestations cliniques des calcifications rénales, 2 options sont caractéristiques:

  1. L'absence totale de tout symptôme et la détection du problème se produit lors d'un examen de routine pour analyse d'urine ou échographie.
  2. La présence d'une variété de signes indiquant une inflammation ou une légère difficulté à l'écoulement dans le système urinaire (augmentation de la température en soirée, sensation de traction sur le côté ou le bas du dos, faiblesse et malaise, mictions fréquentes en petites portions).

Le plus souvent, dans le contexte de ces manifestations, le médecin suggérera la présence d'une pyélonéphrite chronique. Le plus souvent, il en sera ainsi - très souvent, des calcifications dans les reins apparaissent dans le contexte d'une inflammation chronique des voies urinaires. Par conséquent, vous devez toujours traiter la néphrite en premier pour réduire le risque de dépôts..

Méthodes de diagnostic

Tout diagnostic et traitement de la maladie rénale commence par une analyse d'urine en laboratoire, où des oxalates, des urates et des phosphates peuvent être détectés. Étant donné que ce sont tous des sels de calcium, leur présence indique un risque de calcification.

L'échographie est une méthode sûre et objective pour le diagnostic des calcifications dans les reins. Le médecin voit dans le parenchyme de la droite, de la gauche ou des deux reins des inclusions hyperéchogènes simples ou multiples (le calcium reflète bien les ondes ultrasonores). Les informations importantes seront la taille des formations - ne dépassent généralement pas quelques millimètres.

Méthodes de traitement de la pathologie

Le dépôt de calcifications dans les reins est une condition désagréable qui menace la survenue d'une lithiase urinaire. Au premier stade, en l'absence de symptômes, vous ne pouvez pas traiter cette condition. Il suffit de commencer un régime et de changer de style de vie. Cependant, s'il y a des problèmes dans le système endocrinien ou des maladies digestives, le traitement avec des calcifications dans les reins doit être effectué par un endocrinologue et un thérapeute.

La principale chose dans le régime alimentaire avec des calcifications dans les reins est d'empêcher une augmentation de la concentration de calcium dans le sang. Pour ce faire, éliminez complètement tous les produits laitiers. Cependant, vous devez augmenter la consommation d'aliments riches en magnésium, ce qui contribuera à réduire la quantité de sels de calcium. Le régime alimentaire pour les calcifications dans les reins est le même que pour les calculs de phosphate. Et cela crée les mêmes problèmes dans le corps humain avec une augmentation de la concentration de ces oligo-éléments.

Un excellent effet sur les reins aura des exercices de physiothérapie. L'activité locomotrice améliore l'écoulement de l'urine et aide à éliminer les dépôts de sel. Un facteur de traitement important est le rejet des risques professionnels (hot shop, empoisonnement par des substances toxiques).

  1. Élimination de l'inflammation chronique.

Presque toujours, les calcifications s'accompagnent d'une inflammation des reins. Le traitement de tout type de néphrite doit être effectué en stricte conformité avec les recommandations d'un urologue ou d'un néphrologue.

  1. Refus de prendre des médicaments inutiles.

Il est nécessaire de reconsidérer complètement l'approche de la thérapie vitaminique préventive et l'utilisation de médicaments qui ont un effet négatif sur les organes. Vous devez informer votre médecin de tous les types de traitement médicamenteux utilisés dans un avenir proche..

Une augmentation progressive des sels de calcium urinaires augmente le risque de lithiase urinaire. Un régime spécial et le traitement de l'inflammation seront la meilleure prévention des calcifications dans les reins.

Microcalcinates dans les reins

Des calcifications dans les reins se forment en raison d'une altération du métabolisme dans le corps. La pathologie se résume à la formation d'une couche dense de sels de calcium sur les tissus morts du parenchyme organique. La néphrocalcinose est enregistrée chez les personnes de tout âge et de tout sexe. Un traitement opportun et adéquat peut empêcher le développement d'une insuffisance rénale chronique.

Raisons de l'éducation

La néphrocalcinose est généralement divisée en primaire et secondaire. La forme primaire est directement liée à la violation de l'équilibre calcium-phosphore. La carence en calcium dans l'organisme due à son lavage à l'urine est tout aussi dangereuse que son excès. Il peut provoquer une condition similaire:

  1. Violation du processus d'élimination des oligo-éléments du corps. La cause est une perturbation hormonale, une maladie rénale.
  2. Le corps reçoit une grande quantité de calcium lors de la prise de médicaments ou lors d'une préparation non professionnelle du menu diététique.
  3. Haute vitamine D.
  4. Formation de tumeurs des glandes parathyroïdes. La production d'hormone parathyroïdienne, nécessaire à l'absorption du calcium par l'organisme, est augmentée. Une activité excessive entraîne une hypercalcémie.
  5. Dommages au tissu osseux, entraînant la pénétration de sels de calcium dans la circulation sanguine. Les principales causes sont les métastases osseuses et l'ostéoporose..
  6. Perturbation de la glande thyroïde produisant l'hormone calcitonine. Sa carence conduit à la lixiviation des oligo-éléments du corps avec l'urine.
  7. Une maladie rénale dans laquelle les tubules rénaux perdent la capacité d'éliminer les ions calcium dans l'urine. Ces pathologies incluent les tubulopathies congénitales et acquises..

La forme secondaire est causée par une nécrose ischémique du tissu rénal. Son apparition est favorisée par:

  • intoxication corporelle au mercure;
  • prendre des thiazides, de la phénacétine;
  • altération de la circulation sanguine avec athérosclérose, embolie artérielle rénale;
  • irradiation.

La néphrocalcinose secondaire peut être corticale, se développant dans une nécrose aiguë ou nodulaire, considérée comme la plus complexe.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes de la maladie peuvent ne pas apparaître en l'absence d'obstruction de l'uretère. L'évolution asymptomatique de la maladie est également observée dans les cas où il n'y a aucun effet sur la capacité de filtration des reins..

Les symptômes courants de la néphrocalcinose sont la fatigue, des problèmes dans le tube digestif, la constipation, des étourdissements, des malaises, une perte d'appétit et des troubles du sommeil. De grandes formations provoquent l'apparition de douleurs intenses. La pathologie est plus prononcée avec un grand nombre de calcifications de grande taille. Les patients se plaignent de douleurs dans la région lombaire, de soif intense, de mictions fréquentes. Les patients ont enregistré un gonflement des membres, une déshydratation, une peau jaune. L'œdème diffère de ceux causés par les pathologies du système cardiovasculaire, la chaleur et le manque de teinte bleuâtre. L'accumulation de toxines dans l'urine donne l'apparence d'une halitose. Dans les cas avancés, la pathologie provoque une augmentation de la pression artérielle et une protéinurie.

L'efficacité du traitement dépend du moment de détection de la maladie. Au premier stade de développement, les microcalcifications ne peuvent pas être déterminées par rayons X ou ultrasons. Dans ce cas, une biopsie de ponction est la méthode de diagnostic la plus fiable. Pour poser un diagnostic, un spécialiste doit également étudier les résultats d'une analyse générale et biochimique du sang, de l'urine.

L'échographie est capable de détecter des calcifications dans les reins à un stade où il est toujours possible de maintenir la fonction organique avec un traitement adéquat. Dans ce cas, les spécialistes doivent mener des études supplémentaires pour exclure un rein spongieux. La radiographie est utilisée pour les formes avancées de pathologie. Chacune des méthodes est nécessairement étayée par les résultats des tests de laboratoire pour la teneur en calcium dans le sang et l'urine, la concentration de vitamine D et l'hormone parathyroïdienne..

Le danger des calcifications

Les calcifications provoquent des perturbations dans le fonctionnement des reins, ce qui affecte le fonctionnement de l'ensemble du système urinaire. Le déséquilibre eau-sel en combinaison avec une fonction excrétrice altérée du corps provoque le développement de diverses pathologies des organes internes. Des dépôts multiples de calcifications peuvent être associés au développement de néoplasmes malins. Le mouvement des calcifications entraîne un risque de pénétration dans la vessie.

Un afflux constant de calcium fait travailler les reins dans un mode amélioré. Incapable de "se reposer" après des charges accrues, l'organe interne commence à permettre l'accumulation d'oligo-éléments dans le parenchyme. Dès que la quantité de calcium dans les cellules épithéliales de l'organe devient pathologiquement élevée, le processus de leur mort commence par la formation de dépôts dans les tubules. Progressivement, de petits cylindres se forment, capables de boucher complètement les tubules, éliminant ainsi la possibilité de leur fonctionnement ultérieur. Le processus s'accompagne de la croissance du tissu conjonctif, qui remplace le parenchyme. Un kyste ne dépasse généralement pas une taille de 5 mm, mais provoque le développement d'une insuffisance rénale, d'une néphrosclérose et d'une ride du rein. Les changements créent des conditions favorables au début du développement de diverses maladies infectieuses et inflammatoires. Le plus souvent, une lithiase urinaire et une pyélonéphrite sont enregistrées. Les pathologies associées deviennent un coup supplémentaire pour la santé, une insuffisance rénale aiguë peut se développer.

Un autre type de complication de la pathologie est l'uropathie. Dans ce cas, il y a un flux d'urine inversé, qui, incapable de se déplacer dans les canaux urinaires, retourne aux reins.

Chez les enfants, le développement de complications nécessite beaucoup moins de temps, il est donc nécessaire de traiter la maladie dès les premiers stades..

Traitement de pathologie

Le principe du traitement de la maladie ne dépend pas de la présence de calcifications dans les reins chez un enfant ou un adulte. La thérapie vise à réduire la concentration de calcium dans le sang et à restaurer le métabolisme. Les méthodes de thérapie sont choisies en fonction de la gravité de la maladie. Les médecins utilisent un traitement complet comprenant un régime spécial, des changements de style de vie, une pharmacothérapie et une hémodialyse. Le passage à l'intervention chirurgicale ne se produit que dans les cas extrêmes dans le traitement des complications graves de la pathologie. La lutte contre la néphrocalcinose au scalpel est jugée inefficace.

Si des calcifications ont été trouvées à un stade précoce, il suffit au patient de suivre un régime sans sel. Progressivement, tous les signes de la maladie disparaissent sans aucune mesure supplémentaire. Le besoin d'hémodialyse se produit avec de graves lésions rénales. Dans d'autres cas, des médicaments sont utilisés. Chaque patient doit recevoir des conseils supplémentaires d'un endocrinologue et d'un gastro-entérologue avant de prescrire et de commencer à prendre des médicaments. Si nécessaire, un néphrologue (ou urologue) apportera une modification à la liste des médicaments prescrits.

Traitement médical

Le traitement implique l'apport obligatoire de vitamines B et l'injection d'une solution de bicarbonate et de citrate de sodium. La solution favorise l'élimination des substances dangereuses du corps. Lors de la détection d'une acidose (acidification) du corps, le patient se voit prescrire du citrate de potassium. Si l'effet inverse est observé avec une alcalose (un changement d'équilibre vers l'environnement alcalin), du chlorure de sodium est prescrit. L'apparition d'une crise ou la menace d'un arrêt cardiaque sur ce fond nécessite une hémodialyse immédiate.

Les processus inflammatoires et les pathologies associées ne permettent pas au corps de se débarrasser complètement des calcifications. Une augmentation stable de la pression artérielle implique la prise de médicaments spéciaux et la surveillance à la fois par plusieurs spécialistes.

Avec la pyélonéphrite et l'urolithiase, il est souvent nécessaire d'arrêter le syndrome douloureux, de supprimer le processus inflammatoire et de stimuler les reins. À cette fin, la rifampicine et le voltaren en tant qu'anti-inflammatoires, la papavérine ou le no-shpa en tant qu'antispasmodiques et le curantil, qui ont un effet bénéfique sur la circulation sanguine rénale, peuvent être inclus dans le cours de traitement..

Tableau 7 régime

Pour une récupération rapide, le patient doit rétablir l'équilibre eau-sel. Un régime avec des calcifications dans les reins implique de manger 5 fois par jour en petites portions. Le taux quotidien de consommation de liquide est réduit à 800-1000 ml. Un exemple classique d'un menu du jour est l'option:

  1. Bouillie de lait avec du beurre, une tranche de pain sans sel et une tasse de thé pour le petit déjeuner.
  2. Omelette, fromage cottage ou fruits pour le déjeuner.
  3. Soupe végétarienne, purée de pommes de terre et veau vapeur pour le déjeuner. Le thé ou le jus de fruit peut être utilisé comme boisson..
  4. Pour une collation, une salade de légumes et une casserole sont appropriées.
  5. Le dîner est limité à un petit pain avec un verre de kéfir.

Au moment du traitement, une personne devra exclure les noix, les fromages, le persil, le chou, les légumineuses, le lait concentré et frais, la crème sure, l'ail et le halva de l'alimentation. Le régime alimentaire est conçu pour restaurer les défenses de l'organisme et éliminer toutes les substances nocives, de sorte que l'exclusion de certains aliments ne peut pas être considérée comme une phrase. Le patient peut consommer un grand nombre de produits qui ne sont pas soumis à restriction, ce qui vous permet d'expérimenter avec des plats. Le régime doit être suivi jusqu'à ce que le médecin traitant confirme une guérison complète..

Le traitement de la pathologie nécessite un changement radical de mode de vie et s'étire pendant longtemps. Un examen médical régulier, un traitement rapide et de haute qualité de toutes les pathologies rénales sous la supervision d'un spécialiste permet d'éviter le développement de la maladie.

Comment traiter les calcifications rénales

Néphrocalcinose (calcifications dans les reins) - dépôts de sels de calcium dans le tissu rénal. La maladie se développe dans un contexte de perturbations métaboliques, qui affectent généralement le travail d'autres organes. Les processus pathologiques sont diffus et se développent principalement dans les zones qui ont souffert de certaines infections. Le traitement vise à arrêter la cause profonde de la pathologie - la normalisation des processus métaboliques dans le corps.

Les sels de calcium, avec des troubles métaboliques, peuvent s'accumuler dans les reins, perturbant leur fonction.

Description de la pathologie

Les reins sont l'un des organes les plus vulnérables. Ils souffrent non seulement de maladies rénales, ils sont constamment affectés par les conditions environnementales, les mauvaises habitudes, les maladies infectieuses, les rhumes. La santé de cet organe doit être surveillée très attentivement et si des pathologies sont détectées, commencez immédiatement le traitement. Les reins sont un organe vital. Ils assurent le filtrage et l'élimination des substances nocives du corps, de sorte que les problèmes de fonctionnement de ce corps sont extrêmement dangereux pour l'homme.

Si les processus métaboliques du corps échouent, des calcifications (sels de calcium) se déposent dans le parenchyme hépatique. Ils ressemblent à des plaques de tissu mort recouvertes d'un précipité de sels de calcium. En règle générale, ces dépôts se forment dans des endroits qui ont été exposés aux effets négatifs d'une autre maladie. La calcification est caractéristique non seulement des adultes, mais aussi des nouveau-nés. Dans ce cas, le sexe n'a pas d'importance.

Retour à la table des matières

Classification

La calcification rénale est principalement classée en:

primaire secondaire. L'accumulation de sels dans les reins peut être une pathologie congénitale, elle est asymptomatique, avec des dommages à différentes parties de l'organe.

La néphrocalcinose primaire est une conséquence de maladies congénitales, d'une concentration accrue de vitamine D dans le corps de l'enfant ou lorsque des aliments complémentaires sont introduits lorsque le lait est remplacé par des produits pour adultes. Les causes de la néphrocalcinose secondaire sont considérées comme une nécrose ischémique des tissus rénaux, qui se produit dans le contexte de certains médicaments, une intoxication due à une intoxication au mercure, la survenue de néoplasmes.

Il existe 2 types de calcification:

asymptomatique; avec des symptômes prononcés.

Il existe 3 types de néphrocalcinose:

corticale (dans le contexte d'une nécrose aiguë); médullaire (suite de la première); indépendante (problèmes de processus métaboliques).

Les causes de la maladie

Causes de néphrocalcinose primaire:

la substance pénètre en grande quantité (régimes alimentaires, utilisation prophylactique de la vitamine D); problèmes avec le système musculo-squelettique lorsque les sels de calcium sont éliminés dans la circulation sanguine (par exemple, ostéoporose); maladies rénales, dans lesquelles les tubules rénaux, qui sont responsables de l'excrétion des ions calcium dans l'urine, fonctionnent mal; néoplasmes malins (avec libération de parahormone); problèmes hormonaux qui affectent l'excrétion de la substance du corps; sarcoïdose; problèmes avec la glande thyroïde. L'accumulation de sels dans les reins provoque des maladies de la glande thyroïde, du système musculo-squelettique, du système circulatoire et autres.

Une maladie secondaire se développe pour les raisons suivantes:

nécrose des tissus rénaux; problèmes de circulation sanguine dans la région des reins (par exemple, athérosclérose); empoisonnement au mercure; rayonnement; utilisation de produits pharmaceutiques (par exemple, thiazides, phénacétine).

Comment le dépôt de sels de calcium?

Dans un métabolisme impliquant le calcium, 3 composants participent:

calcitonine; hormone parathyroïdienne; vitamine D. La sécrétion altérée d'hormone parathyroïdienne est la principale cause de calcification rénale.

Le calcium se trouve dans les os. Si nécessaire, il est libéré dans le sang. L'apport de vitamine D se fait en la mangeant dans les aliments. De plus, le corps est capable de synthétiser cette substance dans la peau. Cela nécessite une exposition au soleil ou aux rayons ultraviolets. La calcitonine est une hormone produite par la glande thyroïde, elle réduit la concentration d'une substance dans le sang, car elle interfère avec la réabsorption, favorise l'excrétion d'un composant dans l'urine.

L'hormone parathyroïdienne sécrète des glandes parathyroïdes. La quantité d'hormone libérée dépend directement de la concentration de calcium dans le sang: plus elle est élevée, moins l'hormone parathyroïdienne est synthétisée. C'est cette hormone qui affecte la calcification et, dans certaines conditions, provoque une néphrocalcinose. Voies de développement de la calcification:

amélioration de l'absorption inverse dans les reins; lessivage de la substance du tissu osseux; production accrue de vitamine D; absorption intensive dans les intestins.

Kyste rénal formé de calcifications

Lorsqu'un afflux accru de calcium commence en raison de l'action d'un facteur dans les reins, la charge sur l'organe augmente. Au fil du temps, il cesse de faire face, c'est pourquoi l'élimination complète ne se produit pas. La substance s'accumule dans le parenchyme hépatique. Lorsque trop de matière s'accumule dans le tissu épithélial, la mort cellulaire commence et les dépôts pénètrent dans les tubules, les obstruant. Les calcifications provoquent la prolifération du tissu conjonctif. Il y a un remplacement du parenchyme d'organe, ce qui affecte sa fonctionnalité. Un kyste se forme. Les kystes contribuent au développement de processus inflammatoires et d'infections, ce qui conduit finalement à une insuffisance rénale. La taille des kystes ne dépasse généralement pas 5 mm. Un kyste provoque une néphrosclérose ou une insuffisance de terrain au fil du temps.

Retour à la table des matières

Symptômes de calcification rénale

La "salinisation" des reins s'accompagne de grattage, de vertiges, de perte de force et d'appétit, d'un changement dans la composition de l'urine.

Si les calcifications ne provoquent pas une diminution de la capacité de filtration de l'organe et qu'une obstruction de l'uretère ne se développe pas, la maladie est asymptomatique. Toutes les autres options pour le développement de la maladie sont accompagnées de signes prononcés. Symptômes de calcification, qui s'accompagne d'un blocage des voies biliaires par des calculs:

perte de force; mauvaise santé; étourdissements; la faim disparaît; problèmes de sommeil; démangeaisons; douleurs articulaires; mucus dans l'urine; problèmes avec le fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

Si des calcifications dans les gros reins ou avec un grand nombre de calcifications développent les symptômes suivants:

douleur dans le bas du dos; constamment soif; jaunissement de la peau (en particulier chez les enfants); souvent soif dans les toilettes; augmentation du débit urinaire; gonflement des bras et des jambes; mauvaise haleine (sent comme l'acétone); hypertension artérielle.

Que dangereux?

Les calcifications dans les reins sont dangereuses car elles peuvent perturber le fonctionnement du corps. La néphrocalcinose elle-même n'est pas dangereuse pour la santé ou la vie du patient. Le problème est que la calcification cause des problèmes dans le travail non seulement des reins, mais aussi des organes urinaires. Ils peuvent migrer et se retrouver dans la vessie. L'équilibre eau-sel souffre également. Les calcifications multiples sont souvent le signe qu'un néoplasme malin est apparu dans le corps (rarement bénin). Une seule calcification accompagne rarement les processus oncologiques.

Retour à la table des matières

Diagnostique

La calcification rénale est facilement diagnostiquée par des tests d'urine en laboratoire. Par conséquent, après avoir recueilli une anamnèse, se familiariser avec les symptômes, une inspection visuelle et une palpation de la cavité abdominale, une analyse d'urine générale, ainsi qu'un test sanguin biochimique et général, sont toujours prescrits. De plus, une étude est menée sur la concentration d'hormone parathyroïdienne et de vitamine D.Pour confirmer le diagnostic, des diagnostics instrumentaux sont nécessaires.

Retour à la table des matières

Méthodes de recherche instrumentale

Pour le diagnostic de la néphrocalcinose, des méthodes instrumentales sont utilisées:

diagnostic échographique du rein; radiographie panoramique des deux lobes de l'organe; IRM; biopsie; TDM.

L'examen aux rayons X permet de visualiser les calcifications en raison de leur structure (semblable à l'os), ce qui les distingue clairement du fond du parenchyme rénal. Pour un examen plus détaillé, CT ou IRM est utilisé. L'utilisation des ultrasons n'est pas toujours efficace. Les kystes et les calculs peuvent être visualisés dans les reins droit, gauche ou les deux. Les petites formations échogènes passent souvent inaperçues. Cette méthode permet de voir d'autres pathologies d'organes. Si ces méthodes ne permettent pas de déterminer le diagnostic final, une biopsie du tissu rénal est réalisée. Le diagnostic différentiel est effectué avec un rein spongiforme médullaire, une hyperparathyroïdie, une nécrose aiguë.

Retour à la table des matières

Traitement et prévention

Il est nécessaire de traiter un adulte et un enfant exactement de la même manière. Le traitement de la maladie dépend des symptômes, du degré de dommage et du stade. La thérapie vise principalement à réduire la concentration de calcium dans le sang, qui est à l'origine des premiers signes de pathologie. Au premier stade de la néphrocalcinose, la pathologie ne peut pas être traitée. Il suffit d'adhérer à la bonne alimentation et de changer le mode de vie. Si la maladie est associée à des troubles du tractus gastro-intestinal ou du système endocrinien, consultez nécessairement un gastro-entérologue et un endocrinologue. Les dépôts nécessitent généralement un traitement médical, parfois une hémodialyse (lorsque la fonction rénale est gravement altérée).

Retour à la table des matières

Régime

La nutrition avec des calcifications rénales est basée sur une diminution de la vitamine D, qui accompagne les aliments. Par conséquent, les médecins interdisent catégoriquement de manger des produits laitiers, des graines de tournesol, du chou, des graines de sésame, du halva, des amandes, de l'ail, de l'aneth, des noix, des légumineuses, des pâtisseries à base de farine de blé et de pain brun. Parallèlement à cela, il est recommandé de manger des aliments contenant beaucoup de magnésium. Le régime est basé sur la table de traitement numéro 7.

Retour à la table des matières

Changement de style de vie

Les médecins recommandent une thérapie physique et un mode de vie actif. Cela contribue à l'écoulement de l'urine, ce qui réduira la concentration d'une substance dangereuse. Pendant le traitement, le travail dans les industries dangereuses doit être limité. Les médecins déconseillent fortement le travail en atelier, car souvent des fumées toxiques y sont libérées, ce qui peut aggraver le problème..

Retour à la table des matières

Les préparatifs

La néphrocalcinose doit souvent être traitée avec des médicaments. En cas de calcification ou de kyste, les préparations pharmaceutiques suivantes sont utilisées:

citrate de sodium et bicarbonate de sodium (pour éliminer une substance dangereuse); chlorure de sodium (pour normaliser l'environnement alcalin); citrate de potassium (pour normaliser l'environnement acide); vitamine B. Retour au sommaire

La prévention

Des mesures préventives spéciales pour la maladie de la calcification et de ses symptômes n'ont pas été déduites aujourd'hui, car il y a trop de causes. Un traitement rapide des pathologies des reins et des maladies est recommandé, ce qui peut entraîner des troubles métaboliques. Vous devez surveiller le régime alimentaire. Il doit être équilibré, tous les produits sont utiles avec modération. Il est nécessaire de surveiller la qualité de l'eau potable. Un mode de vie sain et actif est recommandé..

La néphrocalcinose (calcifications dans les reins) est le dépôt de sels dans le parenchyme rénal. Un provocateur du développement de la maladie est une perturbation métabolique, et elle se manifeste plus souvent sur les organes internes qui ont été exposés à l'infection.

Les reins du corps remplissent une fonction essentielle, ils éliminent tout ce qui est inutile et inutile avec l'urine. Si un dysfonctionnement métabolique est observé, les reins sont progressivement pollués, des dépôts de sel commencent à s'y accumuler, qui finissent par se transformer en pierres (calcifications).

Les raisons

Le dépôt de sels de calcium sur les parois du rein contribue à perturber le fonctionnement de l'organe interne.

Le processus pathologique peut être déclenché par divers facteurs, les principaux sont pris en compte - dysfonctionnement du système urinaire ou développement du processus inflammatoire.

La maladie est classée en 2 types:

Primaire - une pathologie congénitale ou une maladie provoquée par certains défauts du système urinaire; Secondaire - un processus pathologique acquis qui se développe sous l'influence négative de divers facteurs.

Les causes de la néphrocalcinose primaire sont:

les maladies associées à la glande thyroïde; troubles de la fonctionnalité du système musculo-squelettique en cas de «lessivage» des sels de calcium dans la circulation sanguine (ostéoporose); maladie rénale, au cours de laquelle le fonctionnement des tubules responsables de l'écoulement de l'urine est perturbé; apport excessif en calcium en combinaison avec des aliments, des complexes enrichis, des additifs biologiques; tumeur maligne; Déséquilibre hormonal; sarcoïdose.

Le développement d'un type secondaire de pathologie se produit en raison de l'influence des facteurs suivants:

empoisonnement au mercure; nécrose du tissu rénal; prendre certains médicaments (phénacétine, thiazides); irradiation; altération de la circulation sanguine dans les reins.

Symptômes

Les calcifications du parenchyme rénal est une maladie qui peut être asymptomatique et avec la présence de signes prononcés. Si dans le processus de néphrocalcinose il n'y a pas de diminution du travail de filtrage des organes internes et qu'il n'y a pas non plus de dysfonctionnement de l'uretère, alors la manifestation de symptômes douloureux est peu probable.

Sinon, la maladie présente les symptômes suivants:

douleur de toutes sortes dans les articulations; diminution de l'appétit; maux de tête persistants; étourdissements fréquents; trouble du sommeil; la peau qui gratte; perturbation du tube digestif.

Une grande accumulation de calcifications dans les reins provoque un blocage des voies urinaires. Avec une telle condition douloureuse, les symptômes suivants peuvent apparaître:

miction excessive et fréquente; douleur aiguë ou douloureuse dans la région lombaire; déshydratation du corps; soif constante; gonflement des jambes et des bras; augmentation de la pression artérielle; mauvaise haleine.

Que dangereux?

La formation de calcifications est dangereuse car un tel processus peut provoquer une violation de la fonctionnalité de l'organe interne.

Le dépôt de sels dans les reins perturbe le travail non seulement de l'organe interne, mais aussi de l'ensemble du système urinaire. Les calcifications peuvent se déplacer et «pénétrer» dans la vessie. Avec la pathologie, un déséquilibre eau-sel se produit. Des calcifications multiples indiquent souvent la présence d'un néoplasme malin. De petites calcifications accompagnent rarement le processus oncologique.

Diagnostic et traitement

La maladie est diagnostiquée à l'aide de certaines méthodes:

Roentgenogram; Ultrason CT ou IRM; Biopsie; Tests biochimiques d'urine et de sang.

La base du traitement de la néphrocalcinose est l'élimination des facteurs provoquants. Pour normaliser l'indicateur de calcium dans le corps, la thérapie suivante est utilisée:

apport de vitamines du sous-groupe B; injections de bicarbonate de citrate de sodium; élimination des symptômes d'acidose; l'observance d'un régime thérapeutique sans sel; dans les cas graves - hémodialyse; thérapie complexe des maladies rénales concomitantes.

Les bases de la nutrition

Un régime spécial fait partie intégrante d'un traitement approprié et efficace. La principale méthode de nutrition adéquate consiste à limiter l'apport de sels de calcium dans le corps avec les aliments. Pour cela, il est important d'abandonner la consommation:

fromages à pâte dure et fondue; tournesol et graines de sésame; Halva; lait condensé; noix (en particulier, amandes); produits laitiers (crème sure et fromage cottage); pain noir; Ail divers verts; légumineuses; chou.

Les nutritionnistes recommandent aux patients une table de traitement n ° 7, dont la principale direction est la réduction des niveaux de calcium avec les aliments, ainsi que l'élimination des toxines. Il est utile d'inclure des aliments à haute teneur en magnésium dans l'alimentation du patient, ainsi que de la coriandre, du cumin, du riz, des algues, des betteraves, de l'acide citrique, de la cannelle.

Pour éliminer les toxines, ainsi que l'excès de liquide, il est recommandé de boire des diurétiques à base de plantes, qui sont pris sans augmenter le taux quotidien de liquide.

Thérapie populaire

Le traitement avec des remèdes populaires doit être complet, ce n'est pas une panacée pour la maladie, mais il aide à soulager l'état général du patient, ainsi qu'à soulager les symptômes désagréables.

Faire bouillir dans un bain d'eau dans un verre d'eau 5 gr. feuille de laurier. Laisser cuire à la vapeur pendant 3 heures, puis boire pendant la journée en petites portions. Le cours dure 4 jours. Versez une petite quantité de riz dans de l'eau froide et propre, laissez reposer une journée pour éliminer les féculents. Ensuite, rincez et faites cuire le riz sans ajouter d'épices et de sel, mangez pour le petit déjeuner.

Avant d'utiliser un remède populaire, vous devez subir un examen médical. Si le corps a une grande accumulation de sels ou que la taille des pierres augmente, seule la pharmacothérapie sera efficace.

Comment éliminer les calculs rénaux à la maison?

Miction douloureuse, douleur aiguë au bas du dos? Tout cela indique l'apparition de calculs rénaux. Ignorer les maladies rénales et urinaires en général peut entraîner les conséquences les plus tristes..

Nous vous recommandons de lire le blog de Galina Savinva, dans lequel elle explique comment traiter la lithiase urinaire. Elle a trouvé un remède unique à base d'herbes médicinales. Avec elle, des pierres sortent et se dissolvent dans les reins après quelques jours.

Les reins sont un organe vulnérable sensible à diverses infections, blessures et rhumes..

Par conséquent, il est nécessaire de surveiller constamment leur santé et, en cas de problème, de traiter immédiatement.

Les reins éliminent tous les excès de substances du corps avec l'urine, le nettoyant des composés indésirables, donc la stabilité de leur travail est importante.

Les experts recommandent de subir périodiquement des tests de routine et une échographie des reins..

Caractéristiques des calcifications

En cas de troubles métaboliques, des sels de calcium - des calcifications se déposent dans le parenchyme rénal.

Ce sont les formations de type calcul les plus courantes, qui sont des zones de tissu rénal mort recouvert d'un précipité dense de sels de calcium.

Ils se forment dans le domaine de l'inflammation d'infiltration..

Souvent, le développement de calcifications est observé dans les maladies concomitantes.

Le plus souvent, des calcifications uniques ne sont pas associées à l'oncologie et plusieurs formations peuvent indiquer l'apparition de tumeurs malignes.

Les calculs rénaux peuvent être détectés chez les adultes et les nouveau-nés (indépendamment de l'âge et du sexe).

Causes d'occurrence

Le sel est éliminé du corps avec l'urine. Lorsque les processus métaboliques sont perturbés, des composants indésirables s'accumulent dans les reins, se transformant en pierres sans traitement approprié.

Ils peuvent se produire sous forme de calcifications - dépôts de sels de calcium qui se déposent sur les parois des reins, perturbant leurs fonctions.

Il existe un grand nombre de facteurs qui peuvent déclencher une calcification rénale. Cela se manifeste en cas de dysfonctionnement du système urinaire ou d'inflammation..

Souvent, des lésions sont détectées chez les femmes pendant la grossesse, dans le placenta. La cause de leur apparition peut être transmise par des infections intra-utérines. De plus, la présence de dépôts peut indiquer une altération de la circulation du placenta.

Autrement dit, les pierres signalent des processus indésirables ou un traitement de mauvaise qualité des maladies.

Avec une accumulation massive de calcifications, il faut subir un diagnostic de haute qualité et consulter un médecin pour prescrire des mesures thérapeutiques.

Provocateurs de maladies

La plupart des calcifications se développent avec une inflammation des reins - glomérulonéphrite. En outre, une pathologie similaire peut survenir après une tuberculose rénale non traitée ou récente..

Des dépôts de ce type se forment pendant la tabulopathie, la maladie de Bazedovy, la cystinose, la carence en vitamine D, l'insuffisance rénale, la pyélonéphrite.

La calcification rénale est caractéristique des athlètes qui consomment de grandes quantités de protéines.

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode de Galina Savina.

Dans ce cas, il n'y a aucun symptôme de lésion rénale et une pathologie peut être identifiée à la suite d'un examen médical et d'une échographie.

Variétés de dépôts

Une affection qui caractérise l'apparition de calcifications dans l'urine est appelée néphrocalcinose, qui est primaire et secondaire:

En cas d'altération du développement et de maladies congénitales des organes urinaires, lorsque les tubules sont touchés (tubulopathie), une précipitation calcique se produit dans la zone papillaire et les processus de filtration s'aggravent. Ce phénomène est appelé néphrocalcinose primaire, il se caractérise par des dépôts de calcium dans la région proximale du néphron. La néphrocalcinose secondaire se forme avec la sclérose, la nécrose ischémique du tissu rénal à la suite d'un processus tumoral ou d'une pathologie vasculaire. Parfois, il se manifeste par un empoisonnement au mercure ou un excès de médicaments (diurétiques éthacrine et amphotéricine B). Dans ce cas, le calcium s'accumule dans toutes les parties du néphron.

Caractéristiques du tableau clinique

La maladie peut être asymptomatique (si la capacité de filtration des reins ne diminue pas avec la calcification et qu'il n'y a pas d'obstruction de l'uretère).

Dans d'autres situations, les symptômes de la calcification rénale sont:

malaise général; violation du tube digestif; constipation démangeaison douleur dans les articulations; fatigue; vertiges; diminution de l'appétit et du sommeil.

Ces symptômes sont associés à une obstruction des voies urinaires avec des calculs..

Dans l'urine également, de petits urates et du mucus peuvent être détectés. Une formation plus importante peut obstruer l'uretère, provoquant une douleur intense et du sang dans l'urine.

Avec un grand nombre de calcifications et une augmentation de leur taille, les symptômes suivants apparaissent:

miction excessive et fréquente; douleur dans la région lombaire; teint plus jaune; gonflement des extrémités; mauvaise haleine de la cavité buccale (avec accumulation de toxines urinaires dans le sang); déshydratation du corps, une soif forte et inextinguible; augmentation de la pression artérielle; augmentation des protéines urinaires.

Méthodes de diagnostic

Le médecin peut déterminer le dépôt de certains dépôts dans les reins à l'aide d'un examen aux rayons X.

En raison du fait que la consistance de la pierre est similaire à celle de l'os, une formation semblable à une pierre dense est clairement visible sur les rayons X.

Une étude plus détaillée peut être réalisée par résonance magnétique ou tomodensitométrie. Les paramètres exacts et l'emplacement de la calcine sont déterminés..

Aux premiers stades, une biopsie de ponction est considérée comme une méthode de recherche efficace, car les changements pathologiques ne peuvent pas être vus avec les rayons X et les ultrasons.

L'échographie des reins est généralement nécessaire pour détecter une maladie rénale concomitante..

Le médecin prescrit également des tests sanguins et urinaires pour la concentration de ce composant. Un examen du niveau d'hormone parathyroïdienne et de vitamine D est nécessaire..

Une étude biochimique du sang et de l'urine est effectuée, où la présence de phosphore et de calcium, l'équilibre acide-base, l'activité de la phosphatase alcaline et l'élimination de l'oxyproline avec l'urine sont détectés.

Nos lecteurs recommandent!

Pour la prévention des maladies et le traitement des reins et du système urinaire, nos lecteurs conseillent

Thé monastique du père George

. Il se compose de 16 des herbes médicinales les plus utiles, qui sont extrêmement efficaces pour nettoyer les reins, pour traiter les maladies rénales, les maladies des voies urinaires, ainsi que pour nettoyer le corps dans son ensemble.

Sur les calcifications IRM dans le parenchyme rénal droit

Ce qui peut et doit être fait?

L'objectif principal du traitement est d'éliminer les facteurs qui provoquent la calcification rénale.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour normaliser le volume de calcium:

du citrate et du bicarbonate de sodium sont introduits; avec l'alcalose, le chlorure de sodium (ammonium) est prescrit (pour changer l'équilibre en un environnement alcalin), avec l'acidose, l'asparaginate de potassium (citrate) est introduit (pour changer l'équilibre en un environnement acide); Vitamines B; nutrition avec apport limité d'ions calcium.

Lorsque le processus est en cours, une greffe d'organe ou un programme

, qui est une purification extrarénale du sang. Il s'agit d'une méthode efférente de détoxication extracorporelle..

Caractéristiques de puissance

Un régime pour les calcifications dans les reins est d'une importance capitale.

Pour réduire l'apport de calcium dans l'organisme, la consommation de graines de tournesol, moutarde, sésame est limitée.

Ne doit pas non plus être mangé:

fromages à pâte dure et fondue; Halva; feta amande; lait condensé; Levure; farine et son de blé; noix et noix de muscade; aneth; persil; coquelicot; légumineuses; Lait; Ail; flocons d'avoine; Crème fraîche; Cottage cheese; pain brun et chou.

La nutrition principale correspond au tableau de traitement n ° 7 (pour réduire les composants extractifs et l'élimination accélérée des toxines).

Le sel est exclu, la coriandre, la cannelle, l'acide citrique, le cumin sont ajoutés au régime.

Les mesures suivantes sont également utilisées pour éliminer les sels:

l'utilisation de diurétiques et d'herbes (mais le volume de liquide n'augmente pas); l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, car les sels excrétés provoquent des douleurs, irritant la muqueuse.

Mesures préventives

Il n'y a pas de principes de base pour la prévention de la calcification, car il existe de nombreuses raisons pour l'apparition d'un processus pathologique.

Mais les médecins conseillent un traitement rapide et complet des maladies inflammatoires et infectieuses.

Vous devez surveiller la nutrition, consommer des produits de qualité et contrôler la composition de l'eau potable. Vous devez également mener une vie active..

Le terme de récupération dépend du stade du processus pathologique..

Fondamentalement, dans les premiers stades, le traitement devient efficace, mais avec le développement d'une insuffisance rénale et d'une progression, des complications graves avec apparition d'urémie peuvent se développer, ce qui peut entraîner la mort sans chirurgie.