Principal

Pyélonéphrite

Détection du phosphate dans l'urine des femmes enceintes: quand c'est dangereux

Le phosphate urinaire chez la femme enceinte est un signe possible de maladie endocrinienne ou cardiovasculaire. La pathologie est parfois causée par des causes inoffensives: l'utilisation de quantités excessives de lait ou de cola. Un traitement est nécessaire en cas de symptômes ou de complications graves. La prévision est favorable; la plupart des patients n'ont pas de troubles concomitants. Dans la classification internationale des maladies de la 10e révision (CIM-10), les troubles du métabolisme du phosphore sont indiqués par le code E83.3.

Phosphates et phosphaturie: signification des termes et concepts généraux

Les phosphates sont des sels d'acide phosphorique impliqués dans le métabolisme énergétique du corps. Phosphaturie - un niveau anormalement élevé de phosphates dans l'urine, qui peut être le résultat d'une augmentation de la consommation d'aliments contenant du phosphore, d'une diminution de leur excrétion ou de troubles métaboliques.

Les principales conditions qui provoquent la phosphaturie:

  • maladie rénale: hémodialyse antérieure ou actuelle;
  • cancer: leucémie, lymphome, tumeurs osseuses;
  • endocrinopathies (hypoparathyroïdie et pseudohypoparathyroïdie);
  • blessure;
  • brûlures thermiques mineures;
  • inactivité physique prolongée;
  • troubles métaboliques ou hématologiques, y compris la prédisposition génétique;
  • prendre du phosphate de potassium, des antiacides, des bisphosphonates, des laxatifs oraux.

Phosphaturie chez la femme enceinte: qu'est-ce que cela signifie

La phosphaturie sévère dans la plupart des cas est cliniquement asymptomatique. L'incidence chez les patients atteints de cette affection est plus souvent associée à la pathologie sous-jacente qu'à une augmentation des valeurs de phosphate dans le sang ou l'urine..

Valeurs de laboratoire normales:

  • chez l'adulte: 2,5-4,5 mg / dl;
  • chez les enfants: 3-6 mg / dl.

L'hémolyse ou l'hyperlipidémie d'un échantillon de sérum peut conduire à des niveaux de phosphore faussement élevés. Des valeurs supérieures à la normale indiquent une libération excessive d'anions du corps. La cause exacte de la phosphaturie ne peut être déterminée que par un professionnel de la santé qualifié.

Conditions préalables à la formation de pierres chez les femmes lors de la naissance d'un enfant

La cause la plus fréquente de phosphate dans l'urine pendant la grossesse est l'insuffisance rénale. Les causes moins fréquentes peuvent être classées selon la pathogenèse: une augmentation de l'apport en phosphate, une diminution de leur excrétion ou un trouble du métabolisme cellulaire. Souvent, plusieurs mécanismes contribuent. L'insuffisance rénale est le plus souvent un facteur de risque majeur..

Les remèdes suivants peuvent provoquer une phosphaturie:

  • administration par voie orale ou rectale d'un laxatif aux sels de phosphate (phosphosote);
  • administration parentérale de phosphate;
  • Syndrome de Burnett;
  • surdosage de vitamine D (principalement le cholécalciférol).

Causes des troubles du métabolisme du phosphate:

  • nécrose aiguë des muscles squelettiques;
  • néoplasme malin;
  • destruction des globules rouges;
  • acidose métabolique ou respiratoire sévère.

L'homéostasie des sels de phosphate pendant la grossesse dans l'urine est généralement soutenue par plusieurs mécanismes. L'absorption d'anions dans le tractus gastro-intestinal doit être compensée par l'excrétion rénale.

La phosphaturie peut survenir en raison de 2 mécanismes pathogènes:

  • consommation excessive de phosphate;
  • diffusion de phosphate de l'espace intracellulaire à l'espace extracellulaire.

Étant donné que le phosphate est principalement un anion intracellulaire, une personne tolère des doses élevées de cette substance sans conséquences. En revanche, l'hyperphosphatémie ne reflète pas toujours une véritable augmentation du phosphate total dans le corps..

Une consommation excessive de substances contenant du phosphore est une cause inhabituelle de phosphaturie, en particulier en présence d'une fonction rénale normale. Une personne avec des mécanismes homéostatiques de phosphate adéquats peut prendre une quantité presque illimitée de cette substance. Chez les personnes en bonne santé, une consommation accrue d'acide phosphorique entraîne une teneur plus élevée en phosphate sérique d'origine. Les plus faibles concentrations d'anions sont observées à 8 heures du matin, tandis que les plus élevées - à 4 heures du matin. Les antiacides réduisent l'absorption car le calcium, l'aluminium et le magnésium lient le phosphore aux complexes insolubles.

L'intoxication par le cholécalciférol entraîne l'apparition de phosphates amorphes dans l'urine pendant la grossesse. Des études montrent que l'utilisation excessive de laxatifs contenant du phosphate provoque également la phosphaturie. Elle survient souvent à la suite d'une administration parentérale à court terme de grandes quantités de phosphate, mais là encore, cela se produit le plus souvent lorsque la fonction rénale se détériore..

Symptômes possibles

La plupart des patients atteints de phosphaturie ne présentent aucun symptôme. Les signes d'hyperphosphatémie aiguë sont une conséquence des effets de l'hypocalcémie, les patients signalant parfois des crampes musculaires, la tétanie, l'ostéoporose ou un engourdissement. Les autres symptômes comprennent des douleurs osseuses, des douleurs articulaires, des coliques rénales (dues à des calculs amorphes), un prurit et une éruption cutanée.

Le plus souvent, les patients rapportent des symptômes associés à la cause principale de la phosphaturie - fatigue, essoufflement, anorexie, nausées, gastrite, vomissements et troubles du sommeil. Le diabète insulino-dépendant, l'hypertension artérielle, des antécédents de chirurgie cervicale, une chimioradiothérapie, une hyperparathyroïdie ou des quantités excessives de vitamine D peuvent provoquer les symptômes ci-dessus..

Complications pour femmes et enfants

La phosphaturie aiguë est caractérisée par une précipitation de phosphates dans les tissus et une diminution du calcium sérique. L'hyperphosphatémie, l'hypocalcémie et l'hyperkaliémie s'accompagnent de nausées, vomissements, diarrhée, perte d'appétit, léthargie, hématurie et convulsions. Parfois, une tétanie, une insuffisance vasculaire et un arrêt cardiaque soudain surviennent.

Examen diagnostique

Tout d'abord, un examen physique est effectué et une anamnèse est prélevée. En cas de diathèse asymptomatique au phosphate, des études supplémentaires sont recommandées pour clarifier le diagnostic. Une femme doit mesurer:

  • taux de calcium sérique;
  • analyse d'urine pour les bactéries;
  • électrolytes;
  • concentration érythrocytaire;
  • teneur en urée sanguine et en créatinine;
  • niveau de magnésium sérique.

Aucune procédure spécifique n'a été montrée pour évaluer la phosphaturie. Cependant, les résultats de la biopsie osseuse peuvent aider à différencier la maladie parathyroïdienne et l'ostéomalacie chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique ou terminale..

Traitement de la phosphaturie pendant la grossesse

Le traitement vise à réduire la concentration d'anions à l'aide de médicaments, de dialyse, de changements de régime alimentaire et de régime alimentaire. Avec une phosphaturie mineure, la thérapie n'est pas nécessaire.

Thérapie traditionnelle

Les médicaments (médicaments) généralement prescrits pour la phosphaturie pathologique sont le carbonate de calcium, l'acétate de calcium, l'hydroxyde d'aluminium et le carbonate de lanthane. L'hyperphosphatémie aiguë avec hypocalcémie est une condition potentiellement mortelle. Dans la fonction rénale normale, les niveaux d'acide phosphorique se normalisent en 6 à 12 heures, mais des dommages irréversibles aux reins peuvent survenir..

Les taux de phosphate sérique correspondent au rythme circadien, qui doit être pris en compte lors de l'interprétation de l'état de la femme enceinte. À 8 heures du matin, la concentration la plus élevée est observée. Chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique, la teneur en sels d'acide phosphorique varie considérablement tout au long de la journée..

Chez les patients dialysés, il est extrêmement difficile de contrôler le niveau de phosphates. Malgré les améliorations des techniques de dialyse au fil des ans, la thérapie pour le trouble n'a pas été considérablement modernisée. Une consommation excessive d'aliments contenant de l'acide phosphorique ou de la vitamine D peut expliquer l'hyperphosphatémie chez les personnes dialysées. Une autre approche pour les patients atteints d'insuffisance rénale est la dialyse quotidienne de nuit..

Les scientifiques ont rapporté avoir réussi à contrôler le phosphate en utilisant l'hémodiafiltration, qui combine la diffusion et la convection plutôt que l'hémodialyse. Leur programme consistait en des séances de nuit d'une durée de 8 heures. Chez 14 patients de leur étude, les niveaux de phosphate de pré-dialyse sont passés d'une moyenne de 1,52 ± 0,4 à 1,06 ± 0,1 mmol / L.

Régime alimentaire et de consommation

Une quantité modérée d'eau (2,5 à 3 litres) doit être bue pour éviter la formation de calculs. Il est conseillé aux femmes enceintes atteintes d'une maladie rénale chronique d'éviter les aliments qui contiennent beaucoup d'acide phosphorique:

  • produits d'acide lactique;
  • porc, boeuf, noix et autres aliments riches en protéines;
  • les aliments transformés;
  • Cola.

Les aliments frais et faits maison sont préférables aux aliments transformés, qui contiennent souvent des additifs de phosphate inorganique. L'état clinique, nécessitant le plus souvent une réduction de l'apport alimentaire, est l'insuffisance rénale. Étant donné que l'absorption intestinale d'acide phosphorique dans un régime alimentaire typique est élevée, le maintien de l'homéostasie du phosphate dépend de l'excrétion rénale du produit absorbé.

Méthodes non conventionnelles

Les femmes enceintes doivent éviter tout médicament non testé, car il peut avoir un effet potentiellement négatif sur la croissance et le développement du fœtus. De nombreux médicaments ont non seulement une efficacité non prouvée, mais peuvent également retarder le véritable traitement..

Prévision et prévention

La phosphaturie est largement asymptomatique sur le plan clinique. L'incidence associée survient le plus souvent en raison de l'affection sous-jacente que de la phosphaturie elle-même. Les complications à court terme incluent une hypocalcémie aiguë avec tétanie possible et, moins fréquemment, une précipitation de complexes calcium / phosphate dans les articulations, ainsi que dans les tissus sous-cutanés et mous. L'hyperphosphatémie aiguë causée par une consommation excessive de boissons contenant du phosphore peut entraîner une insuffisance rénale aiguë et, dans certains cas, une maladie rénale chronique.

Cependant, avec une hyperphosphatémie récurrente, le pronostic est mixte et les complications à long terme peuvent sérieusement affecter n'importe quel système corporel: vasculaire, cardiaque, cutané et osseux. Les articulations peuvent également souffrir d'acide phosphorique excessif..

L'hyperphosphatémie prolongée est un facteur de risque indépendant de maladie cardiovasculaire. Les personnes ayant des taux de phosphate persistants supérieurs à 6,5 mg / dl ont un taux de mortalité de 18 à 39% par rapport aux patients atteints d'insuffisance rénale qui manquent de phosphaturie.

Même chez les personnes sans maladie rénale chronique, la phosphaturie peut être un facteur de risque. Dans une étude coréenne portant sur 92 756 volontaires ayant une fonction rénale normale, un taux d'acide phosphorique sérique plus élevé était un prédicteur indépendant de la mortalité toutes causes confondues, en particulier chez les femmes enceintes..

Causes du phosphate amorphe dans l'urine enceinte

Lorsque la grossesse survient, le corps féminin subit de nombreux changements, à la suite desquels diverses violations de son travail peuvent se produire. En conséquence, les futures mères passent régulièrement un groupe de tests qui leur permettent de signaler les écarts dans le temps et de les éliminer en temps opportun.

Niveaux élevés de phosphate

Qu'est-ce que le phosphate dans l'urine peut témoigner pendant la grossesse chez la femme? L'analyse d'urine est l'un des tests les plus fréquemment testés par les futures mères, car c'est l'urine qui peut répondre le plus rapidement et signaler les changements dans le corps humain. Un écart courant dans les tests d'urine des femmes enceintes est un niveau excessif de phosphates dans l'urine, ce qui peut indiquer une perturbation métabolique.

Si une quantité accrue de phosphates dans l'urine est détectée, une femme peut recevoir un diagnostic de phosphaturie. En général, il ne devrait pas causer de préoccupation excessive, car il ne s'agit pas d'une violation grave aux conséquences irréparables, mais il ne peut être laissé sans attention.

En plus de la détection par analyse d'urine, la phosphaturie peut être déterminée par les signes suivants, qui se manifestent principalement:

  • troubles du sommeil femme,
  • état anxieux ou agité,
  • l'apparition d'un précipité blanc dans l'urine,
  • diminution de l'appétit et perte de force.

Comme vous pouvez le voir, de tels symptômes ne sont pas caractéristiques uniquement de ce trouble et apparaissent souvent chez les femmes enceintes même sans présence d'une maladie de la phosphaturie. Vous devez savoir qu'avec l'inaction après la détection de tels troubles, des calculs de phosphate peuvent se former et une lithiase urinaire peut se développer..

Les phosphates amorphes détectés dans l'urine pendant la grossesse ne forment pas de calculs, mais peuvent contribuer à la formation de composés formant des sédiments..

Causes du phosphate élevé

Les causes les plus courantes de cet écart sont les suivantes:

  • altération de la fonction rénale et un risque accru de formation de calculs en eux,
  • le cours des processus inflammatoires du système urogénital féminin,
  • avec une consommation excessive par la future mère de lait et de produits laitiers, ainsi que des légumes verts et verts,
  • apport hydrique insuffisant. Cette raison devient la plus fréquente pendant la période la plus chaude de l'année, lorsque la transpiration augmente considérablement.,
  • vomissements prolongés, ce qui est fréquent avec la toxicose, en raison de laquelle la teneur en acide chlorhydrique dans le corps est considérablement réduite et la présence de phosphates commence à régner, se déplaçant vers un côté plus alcalin,
  • effet relaxant sur le tissu musculaire des niveaux élevés de progestérone (ce qui est typique pour les femmes enceintes), entraînant une stagnation de l'urine et la précipitation des phosphates.

Actions pour détecter le phosphate dans l'urine

Lorsque des phosphates sont détectés dans l'urine d'une femme enceinte, les médecins effectuent généralement les actions suivantes:

  • nomination d'une analyse supplémentaire pour exclure un résultat erroné avec respect obligatoire des règles de collecte d'urine,
  • rendez-vous possible d'un test rénal supplémentaire (échographie),
  • analyse de la quantité consommée de liquide enceinte - il est recommandé de boire au moins un litre et demi d'eau par jour,
  • s'il y a des calculs rénaux, consultez un urologue pour obtenir des conseils et un traitement,
  • prescrire un régime qui minimise les aliments pouvant causer des quantités importantes de phosphate.

Régime alimentaire pour les phosphates détectés dans l'urine des femmes enceintes

Le régime prescrit implique l'exclusion ou la minimisation de l'utilisation de ces produits:

  • verts et légumes,
  • fruits et baies,
  • les produits laitiers,
  • nourriture épicée,
  • café thé.

Dans le même temps, il est recommandé d'augmenter l'utilisation des produits suivants:

  • viande poisson,
  • grains entiers,
  • beurre de foie,
  • citrouilles, asperges, airelles rouges, groseilles rouges.

Ainsi, les femmes enceintes dans lesquelles des phosphates urinaires ont été trouvés doivent suivre les recommandations du médecin - subir un deuxième examen, passer des tests supplémentaires, augmenter la quantité de liquide consommée et suivre un régime spécial.

Phosphates dans l'urine pendant la grossesse. Régime pour le phosphate dans l'urine pendant la grossesse

L'urine est un fluide qui permet de juger des changements dans le corps. Le programme de surveillance pour une femme enceinte comprend une analyse d'urine mensuelle. L'étude permet de contrôler l'adaptation du système urinaire à l'état de la future maman, montre la capacité de filtration des reins.

La détection de phosphate dans l'urine pendant la grossesse n'est pas nécessairement un signe de maladie. Des sels d'acide phosphorique en quantité accrue se forment lorsque la réaction urinaire s'écarte du côté alcalin.

D'où viennent les phosphates dans le corps humain

Changer le régime alimentaire est la principale raison de l'apparition de sels dans le corps humain. Cela comprend un changement radical dans la façon dont vous mangez, par exemple, en suivant un certain régime, en devenant végétarien. Cela s'applique aux personnes de toute catégorie d'âge. La phosphaturie peut survenir dans d'autres cas:

  • aliments riches en phosphore
  • défaillance du métabolisme des substances inorganiques;
  • enfant.

Il y a surtout des phosphates d'origine synthétique. Les fabricants les ajoutent aux aliments finis et aux détergents. On les retrouve également dans les eaux usées. En conséquence, le corps humain reçoit une portion supplémentaire de sels.

Raisons de la formation de sels après la conception

Si des phosphates amorphes sont trouvés dans l'urine d'une future mère par des recherches en laboratoire, alors ce phénomène est communément appelé phosphaturie en médecine. Lorsque l'environnement acide-base de l'urine excrété par les reins change, divers types de sels y tombent.

Dans des conditions normales, le pH du liquide urinaire est légèrement acide, mais en raison de l'influence de divers facteurs, un changement de son état est possible, par conséquent, la formation de phosphates, d'oxalates ou d'urates. Lorsque des phosphates sont détectés, on peut dire que l'équilibre acido-basique s'est déplacé vers l'alcali.

Les principales causes de l'apparition de sels pendant la grossesse:

  • inflammation des voies génito-urinaires, principalement liée au développement d'une cystite (dans ce cas, des agents pathogènes seront présents dans l'urine);
  • mauvaise, mauvaise nutrition (présence d'aliments à forte teneur en alcalis);
  • déshydratation due à une toxicose, une diarrhée.

Il ne faut pas oublier que la phosphaturie peut signaler l'apparition de calculs rénaux.

Normalisation des indicateurs

Si des phosphates amorphes sont détectés dans l'urine pendant la grossesse, le principal facteur de correction est un changement de régime (généralement le régime n ° 14 est prescrit). Les autres méthodes de thérapie sont sélectionnées en tenant compte de la gravité et de la source principale du problème. Si la phosphaturie est pathologique, un médicament est prescrit.

Selon la source principale, les produits pharmaceutiques suivants peuvent être prescrits à une femme:

  • anti-inflammatoires;
  • antibiotiques
  • complexes multivitaminiques.

Il est important de comprendre que l'auto-traitement est strictement interdit. L'automédication peut non seulement entraîner un manque de résultat, mais également provoquer le développement de complications, ce qui est strictement inacceptable pendant la grossesse.

Régime

Pour normaliser la teneur en sel dans l'urine, il est recommandé de suivre un régime fractionné. Il n'est pas nécessaire de manger 6-7 fois par jour, il suffit de diviser l'apport quotidien de produits par 4 fois. Il est souhaitable que la base du régime soit:

  • pain de son et de seigle;
  • sarrasin, millet, bouillie d'avoine;
  • pâtes de blé dur;
  • viande maigre;
  • citrouille et chou;
  • légumineuses (pois, haricots);
  • tisanes, boissons et jus de fruits naturels (sans sucre).

Parmi les sucreries, seules les guimauves, meringues et pâtisseries non comestibles sont autorisées. Pour éliminer les phosphates du corps, une femme doit boire au moins 2 litres d'eau filtrée par jour. L'interdiction comprend:

  • les produits laitiers;
  • plats avec beaucoup d'épices;
  • marinades et cornichons;
  • oeufs, beurre;
  • la plupart des légumes et légumes verts (en particulier les pommes de terre);
  • fruits riches en calories;
  • saucisse et fromage fumés;
  • nourriture en boîte.

La correction de la nutrition réduit la quantité de sels dans l'urine

Et aussi du régime, vous devez exclure tous les aliments transformés, les fast-food et les sodas.

Sous quelle forme sont les phosphates chez les femmes enceintes

Dans une étude en laboratoire de biomatériaux en présence de phosphates dans l'urine, le technicien de laboratoire voit au microscope des cristaux de sel dans la couche inférieure du liquide - sédiment. La détection de l'acide urique (urate) et oxalique (oxalates) n'est pas exclue.

Les phosphates amorphes détectés pendant la grossesse indiquent un manque de surpopulation, un type non organisé et sont considérés comme uniques dans le champ de vision. Cette variété n'est pas soumise à la formation de calculs. Cependant, sans prendre de mesures pour normaliser l'équilibre, la concentration de phosphates peut augmenter de manière significative et commencer à se former dans des conglomérats ou de futures pierres.

Conséquences possibles

En règle générale, les phosphates amorphes seuls n'entraînent pas de conséquences dangereuses pour la mère et le fœtus. Si vous comparez ces sels avec d'autres - les oxalates, ces derniers peuvent poser beaucoup plus de problèmes en raison de leur forme angulaire et de leur capacité à former rapidement des calculs rénaux. Les cristaux de composés du phosphore sont rarement regroupés en grandes formations, conduisant au développement de la lithiase urinaire.

Il est plus correct de parler de l'effet de la cause de la phosphaturie sur une femme et un bébé. S'il s'agit d'un trouble nutritionnel, ils pourront nuire en cas de pénurie aiguë de nutriments ou en cas d'ingestion de composés toxiques. La déshydratation n'est pas moins dangereuse. Par conséquent, afin d'éviter le développement d'écarts chez le bébé, il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et la boisson.

Si la phosphaturie a été déclenchée par la maladie, dans chaque cas, les conséquences peuvent être différentes. Dans le diabète sucré, un poids excessif du fœtus et une violation de son métabolisme sont possibles.

En cas de maladies infectieuses des organes urinaires, le bébé peut être infecté pendant la grossesse ou au moment de la naissance.

Même s'il existe des maladies qui conduisent à la phosphaturie, un traitement rapide peut protéger le fœtus des effets négatifs..

Les sels sont-ils dangereux?

Le degré de risque pour le corps est déterminé par un certain nombre de facteurs:

  • prescription de la survenue de phosphaturie;
  • maladie rénale chronique de la femme enceinte;
  • degré de déséquilibre hormonal;
  • autres maladies concomitantes.

Avec une exacerbation de cystite chronique ou une inflammation des reins (pyélonéphrite), les phosphates précèdent l'apparition de la lithiase urinaire (l'apparition de calculs rénaux). Ce processus peut être accéléré en raison de la présence des maladies suivantes:

  • gastrite;
  • ulcère de l'estomac;
  • tuberculose;
  • Diabète;
  • bronchectasie dans les tissus des poumons;
  • augmentation de l'activité des glandes parathyroïdes.

Dans les cas ci-dessus, la phosphaturie est secondaire. Pour cette raison, s'il y a une pathologie, les médecins recommandent que les femmes qui envisagent de devenir enceintes soient traitées à l'avance, empêchant son effet négatif sur les reins..

Symptômes et méthodes de détection du phosphate dans l'urine

La présence de sels d'urine chez une femme enceinte peut parfois être déterminée par les symptômes:

  1. Opacification de l'urine. Cela s'explique par le fait que les sels commencent à précipiter, puisque le milieu acide-base du liquide change, la densité du milieu acide diminue considérablement.
  2. Colique rénale. La cause de la douleur est le blocage ou le mouvement des formations dans les voies urinaires, perturbant l'écoulement de l'urine par les reins.

Si le médecin suggère la formation de phosphates amorphes chez une femme enceinte, une analyse clinique générale de l'urine est prescrite. La livraison du biomatériau pour l'étude est généralement effectuée avant la visite prévue chez le gynécologue. En utilisant l'analyse, le médecin saura quelle est la concentration de phosphates dans le liquide urinaire chez la femme enceinte.

Pour plus de certitude, l'analyse est soumise à nouveau. En confirmant la présence de phosphates, il est conclu que l'acide phosphorique est présent et en excès. Un examen rénal peut être nécessaire..

Pourquoi la formation de phosphate est-elle associée à la grossesse??

Tout d'abord, nous demandons à la patiente, et à quelle fréquence a-t-elle vérifié les tests avant la grossesse? Peut-être que le changement dans la composition du sel s'est produit depuis longtemps et qu'il n'y a tout simplement pas prêté attention.

Incontinence enceinte

  • les caractéristiques nutritionnelles des femmes, des nausées souvent constantes et un changement de goût conduisent à un rejet complet des produits carnés, à l'utilisation de fruits et légumes uniquement, à la transition effective vers le végétarisme;
  • réduction de la consommation de la bonne quantité de liquide pour ne pas retourner aux toilettes, ce qui ralentit le processus de filtration dans les reins;
  • déshydratation modérée ou sévère due à des vomissements avec toxicose, une gestose tardive entraîne une carence en liquide, une stagnation de l'urine;
  • des niveaux élevés de progestérone détendent les voies urinaires et aident à ralentir le débit.

Le complexe de causes provoque un déplacement de la réaction de l'urine vers le côté alcalin. Cet environnement contribue à la précipitation d'un grand nombre de sels d'acide phosphorique.

Ce qui ne devrait pas figurer dans l'analyse pendant la période de gestation

Lorsque le corps d'une femme enceinte est normal et travaille dans le bon mode, il ne doit y avoir rien d'extraordinaire dans l'analyse de l'urine:

S'inquiéter à l'avance ne vaut pas la peine, car la présence de phosphates dans l'urine dans la plupart des cas ne signale pas une pathologie ou un dysfonctionnement du fonctionnement des systèmes de l'organisme. Souvent, cet indicateur indique que vous devez consommer plus d'eau purifiée et faire attention à la nutrition.

Diagnostique

Dans la pratique médicale, il y a souvent des cas où les tests montrent la présence de phosphates dans l'urine en raison d'un apport inadéquat de biomatériau. Pour minimiser le risque de décryptage incorrect, certaines règles doivent être suivies lors de la collecte d'urine. Une femme doit procéder à une hygiène préalable des organes génitaux, ce qui élimine la pénétration d'éléments externes dans le liquide de test.

Un jour avant de prendre le biomatériau, vous devez boire au moins 2 litres d'eau filtrée. 2 jours avant de prendre l'urine, il est recommandé d'abandonner la consommation de produits laitiers, de café et de thé forts, d'épices, ainsi que de produits avec un excès de glucides. Dans le cas où l'analyse montre la présence de phosphates, une reprise est prescrite après quelques jours, car il y a une faible probabilité d'erreur dans la collecte des biomatériaux.

Si une étude répétée montre également un résultat positif, une analyse plus détaillée est assignée pour déterminer la teneur qualitative et quantitative des phosphates. Le plus souvent, ils utilisent des analyses selon Zimnitsky et Nichiporenko pour cela. Dans de rares cas, une femme peut se voir prescrire une échographie des reins.

Voici à quoi ressemblent les cristaux de phosphate d'urine au microscope

Formes de phosphaturie

La phosphaturie est divisée en 2 types:

  1. Primaire Cette variété est rare et apparaît à la suite de maladies congénitales associées au métabolisme. La phosphaturie primaire est extrêmement dangereuse en raison du risque accru de lithiase urinaire. Cette condition est incurable, car il n'est pas possible d'éliminer la prédisposition du corps. Une seule issue - suivre un régime individuel élaboré par un médecin, dans les cas graves, les médicaments sont indiqués.
  2. Secondaire Ce type de phosphaturie se manifeste à la suite de la malnutrition, d'une diminution de l'apport d'eau, due à des maladies du système génito-urinaire.

Mesures préventives

La mesure la plus importante pour prévenir les troubles métaboliques est le respect des principes d'une alimentation saine et équilibrée. Vous ne pouvez pas vous impliquer dans les régimes, c'est nocif pour la santé!

Le métabolisme se normalise avec un style de vie actif, une activité physique régulière, un durcissement.

S'il y a des maladies du système urinaire, en particulier des pathologies organiques des reins, une surveillance médicale constante est nécessaire: au moins 2 fois par an pour visiter un urologue, faire une échographie des reins, passer régulièrement des tests, prendre des uroseptiques, des préparations à base de plantes. En cas d'exacerbations, une hospitalisation est nécessaire, pendant la période de rémission - cure thermale.

Formes de sel amorphe

En plus du type primaire et secondaire de phosphaturie, les phosphates amorphes peuvent être divisés en vrais et faux.

  1. Véritable forme. Souvent causée par des situations stressantes, un surmenage fréquent, un état nerveux. Elle peut survenir avec une maladie du système nerveux central, avec épilepsie, hystérie. Cette condition est divisée en une longue et transitoire. La vraie phosphaturie est généralement le signe de troubles métaboliques, beaucoup moins souvent pour l'intoxication tuberculeuse.
  2. Fausse phosphaturie. Peut se développer en raison du syndrome de dyspepsie, des maladies des poumons, des organes urogénitaux.

Pour déterminer correctement le type de phosphaturie, vous devez consulter un médecin et subir un examen.

Méthodes de traitement

Les mesures thérapeutiques pour résoudre le problème dépendent de la cause d'origine. La formation de phosphates basée sur une violation du régime alimentaire ou un manque de liquide peut être facilement résolue. Il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et d'établir un régime de consommation. Les médecins recommandent:

  1. Pour modérer la consommation de produits qui ont un effet direct sur l'acidité de l'urine: produits laitiers, pommes, tomates, diverses épices, épices, thé, café, eau douce.
  2. Ne buvez pas d'alcool.
  3. Mangez plus de légumes frais, de fruits, de baies: chou, asperges, agrumes, citrouille, groseilles, airelles.
  4. Inclure la viande, les plats de poisson, les œufs, le foie, ainsi que le sarrasin et la farine d'avoine, les grains entiers dans l'alimentation.
  5. Buvez jusqu'à 8 verres d'eau pure par jour.

Les conseils ci-dessus sont temporaires, avec des indicateurs d'analyse normaux, un tel régime s'arrête. En plus d'ajuster le régime alimentaire, une légère charge physique sur le corps est nécessaire, ce qui empêchera la stagnation de liquide dans la vessie, améliorera l'activité des systèmes urinaire et circulatoire.

Le traitement médicamenteux est généralement prescrit en raison d'une perturbation due à la maladie. Toutes les mesures viseront à son élimination. Dans les infections bactériennes, des agents antibactériens peuvent être nécessaires. Le type de médicament et la posologie sont choisis par le médecin en fonction de l'état général de la femme enceinte, en tenant compte de l'effet du médicament sur l'enfant.

Dans le cas où une femme enceinte a révélé des anomalies du système endocrinien (diabète), une hormonothérapie est prescrite, un régime individuel. Il est également nécessaire d'être systématiquement examiné pour surveiller l'état et le niveau des phosphates dans l'urine..

Quel devrait être le régime?

Un régime alimentaire et un régime spécial pour la phosphaturie chez une femme enceinte jouent un rôle important. Pour améliorer l'excrétion urinaire, il n'est pas recommandé de rester allongé toute la journée. Vous devez marcher beaucoup et régulièrement, car c'est un excellent moyen de stimuler la vitesse du mouvement des fluides, de prévenir la perte de sels.

Les phosphates ne sont pas difficiles à éliminer si vous respectez les conseils d'un régime temporaire qui améliore l'environnement acide de l'urine et réduit son alcalinisation. Ce qui devrait être exclu de la nutrition:

  • boissons - café, thé trop fort, cacao, jus de fruits fraîchement pressés, soda sucré, jus de magasin;
  • glucides simples - pâtes, gâteaux, pâtisseries sucrées;
  • pain, petits pains de farine blanche;
  • produits laitiers - kéfir, lait, fromage cottage, fromage, yaourt;
  • assaisonnements;
  • bouillons de poisson et de viande;
  • légumes et légumes frais - tomates, oignons, aneth, céleri;
  • des fruits;
  • baies.

Bien sûr, tous ces aliments contiennent de nombreuses vitamines utiles pour la future mère et son bébé. Par conséquent, le régime alimentaire est temporaire - jusqu'à 14 jours, ce qui aide à normaliser le pH de l'urine enceinte et n'affecte pas le développement du bébé.

La liste des produits pouvant être consommés:

  • protéines animales - viande maigre, poisson;
  • grains entiers - pain avec son, graines, pain de seigle;
  • céréales, casseroles de céréales;
  • légumes et fruits - Choux de Bruxelles, asperges, potiron, baies aigres (canneberges).

Les femmes enceintes doivent se rappeler que les légumes importés sont indésirables à manger, car ils sont transformés pour une meilleure conservation par des substances spéciales avec des phosphates.

Une fois le régime expiré, vous devez subir un deuxième test d'urine. Avec la normalisation de la composition, la nutrition recommandée peut être arrêtée, mais n'oubliez pas une nutrition appropriée et nutritive à l'avenir.

Régime spécial

Une méthode de traitement de la phosphaturie est une bonne nutrition. Le régime alimentaire de maman doit être composé de produits:

  • Dinde, foie de bœuf, riche en vitamines A, D, E.
  • Plats de viande et de poisson contenant beaucoup de protéines saines.
  • Pain au son.
  • Jus fraîchement pressé d'airelles, groseilles, citron.
  • Compotes naturelles contenant des abricots secs, des raisins secs et d'autres fruits secs.
  • Salade de potiron, asperges, choux de Bruxelles.
  • Différents types de céréales, céréales, qui ajoutent du beurre.
  • Œufs de poule riches en vitamine D.

Afin d'éviter la phosphaturie, vous devez exclure l'utilisation de produits:

  • Plats épicés, fumés et salés.
  • Consommation excessive de lait, de kéfir, de cacao.
  • Ciboulette, persil, légumes verts.
  • Plats de pommes de terre.
  • Produits sucrés et farineux.
  • Eau minérale gazéifiée et boissons sucrées.

Pour éviter la formation de phosphates, il est recommandé d'utiliser des méthodes de médecine traditionnelle:

  • Chaque matin, maman devrait boire 50 g de jus de radis fraîchement pressé.
  • Une cuillère à soupe de pelure de pomme séchée est versée avec 200 ml d'eau bouillante. Le bouillon doit être bu trois fois par jour.
  • La réception d'huile de poisson en capsules renforcera le système immunitaire et compensera les carences en vitamines et minéraux.

Directives de consommation

Il convient de noter qu'une diminution de l'apport hydrique et son retard réduisent le taux de miction, provoquent la stagnation, créent les conditions nécessaires pour diverses réactions et la formation de phosphates amorphes.

Pour maintenir l'excrétion normale de liquide du corps, augmenter le débit et prévenir la stagnation, l'apport en sel doit être réduit. Les plats sont mieux préparés frais et ajoutent du sel directement lorsqu'ils sont consommés. La quantité de sel autorisée par jour pendant la grossesse est de 2 g.

Pour une vidange complète des reins et de la vessie, la future femme doit boire beaucoup de liquide - 2,5 litres par jour (8 verres). Les thés, soupes, compotes ne sont pas pris en compte, uniquement l'eau purifiée. L'utilisation d'eau minérale n'est pas interdite s'il n'y a pas d'acide phosphorique dans sa composition. L'eau gazéifiée douce est strictement interdite..

Diverses décoctions acides, boissons aux canneberges et airelles peuvent être consommées, mais avec modération. Par exemple, les canneberges contiennent du phosphore, mais elles sont riches en vitamines et minéraux:

  1. Beaucoup de vitamine C.
  2. Vitamines du groupe B, vitamine E, K. Promouvoir les manifestations antioxydantes, améliorer le fonctionnement des systèmes enzymatiques.
  3. Potassium, calcium, magnésium, manganèse, iode, fer. Ils ont un effet bénéfique sur l'activité de tous les systèmes corporels de la mère et de son bébé.

Si une femme enceinte a un ulcère ou une gastrite, les boissons acides ne doivent pas être abusées, mais il est préférable de consulter un médecin.

Oxalates

Si l'alimentation humaine est sursaturée en aliments riches en acide oxalique (verts: épinards, persil, céleri, oseille), ainsi qu'en vitamine C (radis, betteraves, pommes, groseilles, cynorhodons, acide ascorbique, agrumes), alors dans la plupart des cas, une analyse chimique de l'urine sera reflètent une teneur accrue en sels tels que les oxalates.

Cependant, un excès d'oxalates peut également être une conséquence de troubles métaboliques congénitaux dans le corps de l'acide oxalique, entraînant un processus inflammatoire dans les reins ou des calculs dans le système génito-urinaire. Les cristaux de ces sels endommagent souvent la muqueuse et provoquent une irritation des voies urinaires. Les oxalates peuvent également être trouvés dans l'urine avec pyélonéphrite, diabète, maladies intestinales, colite ulcéreuse.

Pour réduire la concentration de ce type de sel dans l'urine, il est recommandé:

  • augmenter la quantité de liquide consommée (le taux journalier devrait aller jusqu'à deux litres);
  • consommer des aliments riches en magnésium (fruits de mer, hareng, algues, millet, avoine);
  • surveiller le niveau de vitamines B dans le corps.

Méthodes de détermination du phosphate dans l'urine des femmes enceintes

La présence de sels de phosphate dans l'urine pendant la grossesse n'est pas rare. Il est possible de les identifier uniquement lors de l'étude des biomatériaux. Après avoir entendu le médecin des informations sur la présence de sels dans l'urine, les femmes enceintes commencent à s'inquiéter de la façon dont cela peut affecter leur bébé, ainsi que de l'état général de leur propre corps.

Cependant, cette conclusion dans la plupart des cas ne signale aucune pathologie pouvant nuire à la santé de la mère et de son bébé. Mais ignorer ce fait est fortement déconseillé..

D'où viennent les phosphates dans le corps humain

Changer le régime alimentaire est la principale raison de l'apparition de sels dans le corps humain. Cela comprend un changement radical dans la façon dont vous mangez, par exemple, en suivant un certain régime, en devenant végétarien. Cela s'applique aux personnes de toute catégorie d'âge. La phosphaturie peut survenir dans d'autres cas:

  • aliments riches en phosphore
  • défaillance du métabolisme des substances inorganiques;
  • enfant.

Il y a surtout des phosphates d'origine synthétique. Les fabricants les ajoutent aux aliments finis et aux détergents. On les retrouve également dans les eaux usées. En conséquence, le corps humain reçoit une portion supplémentaire de sels.

Raisons de la formation de sels après la conception

Si des phosphates amorphes sont trouvés dans l'urine d'une future mère par des recherches en laboratoire, alors ce phénomène est communément appelé phosphaturie en médecine. Lorsque l'environnement acide-base de l'urine excrété par les reins change, divers types de sels y tombent.

Dans des conditions normales, le pH du liquide urinaire est légèrement acide, mais en raison de l'influence de divers facteurs, un changement de son état est possible, par conséquent, la formation de phosphates, d'oxalates ou d'urates. Lorsque des phosphates sont détectés, on peut dire que l'équilibre acido-basique s'est déplacé vers l'alcali.

Les principales causes de l'apparition de sels pendant la grossesse:

  • inflammation des voies génito-urinaires, principalement liée au développement d'une cystite (dans ce cas, des agents pathogènes seront présents dans l'urine);
  • mauvaise, mauvaise nutrition (présence d'aliments à forte teneur en alcalis);
  • déshydratation due à une toxicose, une diarrhée.

Sous quelle forme sont les phosphates chez les femmes enceintes

Dans une étude en laboratoire de biomatériaux en présence de phosphates dans l'urine, le technicien de laboratoire voit au microscope des cristaux de sel dans la couche inférieure du liquide - sédiment. La détection de l'acide urique (urate) et oxalique (oxalates) n'est pas exclue.

Les phosphates amorphes détectés pendant la grossesse indiquent un manque de surpopulation, un type non organisé et sont considérés comme uniques dans le champ de vision. Cette variété n'est pas soumise à la formation de calculs. Cependant, sans prendre de mesures pour normaliser l'équilibre, la concentration de phosphates peut augmenter de manière significative et commencer à se former dans des conglomérats ou de futures pierres.

Les sels sont-ils dangereux?

Le degré de risque pour le corps est déterminé par un certain nombre de facteurs:

  • prescription de la survenue de phosphaturie;
  • maladie rénale chronique de la femme enceinte;
  • degré de déséquilibre hormonal;
  • autres maladies concomitantes.

Avec une exacerbation de cystite chronique ou une inflammation des reins (pyélonéphrite), les phosphates précèdent l'apparition de la lithiase urinaire (l'apparition de calculs rénaux). Ce processus peut être accéléré en raison de la présence des maladies suivantes:

  • gastrite;
  • ulcère de l'estomac;
  • tuberculose;
  • Diabète;
  • bronchectasie dans les tissus des poumons;
  • augmentation de l'activité des glandes parathyroïdes.

Dans les cas ci-dessus, la phosphaturie est secondaire. Pour cette raison, s'il y a une pathologie, les médecins recommandent que les femmes qui envisagent de devenir enceintes soient traitées à l'avance, empêchant son effet négatif sur les reins..

Symptômes et méthodes de détection du phosphate dans l'urine

La présence de sels d'urine chez une femme enceinte peut parfois être déterminée par les symptômes:

  1. Opacification de l'urine. Cela s'explique par le fait que les sels commencent à précipiter, puisque le milieu acide-base du liquide change, la densité du milieu acide diminue considérablement.
  2. Colique rénale. La cause de la douleur est le blocage ou le mouvement des formations dans les voies urinaires, perturbant l'écoulement de l'urine par les reins.

Si le médecin suggère la formation de phosphates amorphes chez une femme enceinte, une analyse clinique générale de l'urine est prescrite. La livraison du biomatériau pour l'étude est généralement effectuée avant la visite prévue chez le gynécologue. En utilisant l'analyse, le médecin saura quelle est la concentration de phosphates dans le liquide urinaire chez la femme enceinte.

Pour plus de certitude, l'analyse est soumise à nouveau. En confirmant la présence de phosphates, il est conclu que l'acide phosphorique est présent et en excès. Un examen rénal peut être nécessaire..

Ce qui ne devrait pas figurer dans l'analyse pendant la période de gestation

Lorsque le corps d'une femme enceinte est normal et travaille dans le bon mode, il ne doit y avoir rien d'extraordinaire dans l'analyse de l'urine:

S'inquiéter à l'avance ne vaut pas la peine, car la présence de phosphates dans l'urine dans la plupart des cas ne signale pas une pathologie ou un dysfonctionnement du fonctionnement des systèmes de l'organisme. Souvent, cet indicateur indique que vous devez consommer plus d'eau purifiée et faire attention à la nutrition.

Formes de phosphaturie

La phosphaturie est divisée en 2 types:

  1. Primaire Cette variété est rare et apparaît à la suite de maladies congénitales associées au métabolisme. La phosphaturie primaire est extrêmement dangereuse en raison du risque accru de lithiase urinaire. Cette condition est incurable, car il n'est pas possible d'éliminer la prédisposition du corps. Une seule issue - suivre un régime individuel élaboré par un médecin, dans les cas graves, les médicaments sont indiqués.
  2. Secondaire Ce type de phosphaturie se manifeste à la suite de la malnutrition, d'une diminution de l'apport d'eau, due à des maladies du système génito-urinaire.

Formes de sel amorphe

En plus du type primaire et secondaire de phosphaturie, les phosphates amorphes peuvent être divisés en vrais et faux.

  1. Véritable forme. Souvent causée par des situations stressantes, un surmenage fréquent, un état nerveux. Elle peut survenir avec une maladie du système nerveux central, avec épilepsie, hystérie. Cette condition est divisée en une longue et transitoire. La vraie phosphaturie est généralement le signe de troubles métaboliques, beaucoup moins souvent pour l'intoxication tuberculeuse.
  2. Fausse phosphaturie. Peut se développer en raison du syndrome de dyspepsie, des maladies des poumons, des organes urogénitaux.

Méthodes de traitement

Les mesures thérapeutiques pour résoudre le problème dépendent de la cause d'origine. La formation de phosphates basée sur une violation du régime alimentaire ou un manque de liquide peut être facilement résolue. Il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et d'établir un régime de consommation. Les médecins recommandent:

  1. Pour modérer la consommation de produits qui ont un effet direct sur l'acidité de l'urine: produits laitiers, pommes, tomates, diverses épices, épices, thé, café, eau douce.
  2. Ne buvez pas d'alcool.
  3. Mangez plus de légumes frais, de fruits, de baies: chou, asperges, agrumes, citrouille, groseilles, airelles.
  4. Inclure la viande, les plats de poisson, les œufs, le foie, ainsi que le sarrasin et la farine d'avoine, les grains entiers dans l'alimentation.
  5. Buvez jusqu'à 8 verres d'eau pure par jour.

Les conseils ci-dessus sont temporaires, avec des indicateurs d'analyse normaux, un tel régime s'arrête. En plus d'ajuster le régime alimentaire, une légère charge physique sur le corps est nécessaire, ce qui empêchera la stagnation de liquide dans la vessie, améliorera l'activité des systèmes urinaire et circulatoire.

Le traitement médicamenteux est généralement prescrit en raison d'une perturbation due à la maladie. Toutes les mesures viseront à son élimination. Dans les infections bactériennes, des agents antibactériens peuvent être nécessaires. Le type de médicament et la posologie sont choisis par le médecin en fonction de l'état général de la femme enceinte, en tenant compte de l'effet du médicament sur l'enfant.

Dans le cas où une femme enceinte a révélé des anomalies du système endocrinien (diabète), une hormonothérapie est prescrite, un régime individuel. Il est également nécessaire d'être systématiquement examiné pour surveiller l'état et le niveau des phosphates dans l'urine..

Quel devrait être le régime?

Un régime alimentaire et un régime spécial pour la phosphaturie chez une femme enceinte jouent un rôle important. Pour améliorer l'excrétion urinaire, il n'est pas recommandé de rester allongé toute la journée. Vous devez marcher beaucoup et régulièrement, car c'est un excellent moyen de stimuler la vitesse du mouvement des fluides, de prévenir la perte de sels.

Les phosphates ne sont pas difficiles à éliminer si vous respectez les conseils d'un régime temporaire qui améliore l'environnement acide de l'urine et réduit son alcalinisation. Ce qui devrait être exclu de la nutrition:

  • boissons - café, thé trop fort, cacao, jus de fruits fraîchement pressés, soda sucré, jus de magasin;
  • glucides simples - pâtes, gâteaux, pâtisseries sucrées;
  • pain, petits pains de farine blanche;
  • produits laitiers - kéfir, lait, fromage cottage, fromage, yaourt;
  • assaisonnements;
  • bouillons de poisson et de viande;
  • légumes et légumes frais - tomates, oignons, aneth, céleri;
  • des fruits;
  • baies.

Bien sûr, tous ces aliments contiennent de nombreuses vitamines utiles pour la future mère et son bébé. Par conséquent, le régime alimentaire est temporaire - jusqu'à 14 jours, ce qui aide à normaliser le pH de l'urine enceinte et n'affecte pas le développement du bébé.

La liste des produits pouvant être consommés:

  • protéines animales - viande maigre, poisson;
  • grains entiers - pain avec son, graines, pain de seigle;
  • céréales, casseroles de céréales;
  • légumes et fruits - Choux de Bruxelles, asperges, potiron, baies aigres (canneberges).

Une fois le régime expiré, vous devez subir un deuxième test d'urine. Avec la normalisation de la composition, la nutrition recommandée peut être arrêtée, mais n'oubliez pas une nutrition appropriée et nutritive à l'avenir.

Directives de consommation

Il convient de noter qu'une diminution de l'apport hydrique et son retard réduisent le taux de miction, provoquent la stagnation, créent les conditions nécessaires pour diverses réactions et la formation de phosphates amorphes.

Pour maintenir l'excrétion normale de liquide du corps, augmenter le débit et prévenir la stagnation, l'apport en sel doit être réduit. Les plats sont mieux préparés frais et ajoutent du sel directement lorsqu'ils sont consommés. La quantité de sel autorisée par jour pendant la grossesse est de 2 g.

Pour une vidange complète des reins et de la vessie, la future femme doit boire beaucoup de liquide - 2,5 litres par jour (8 verres). Les thés, soupes, compotes ne sont pas pris en compte, uniquement l'eau purifiée. L'utilisation d'eau minérale n'est pas interdite s'il n'y a pas d'acide phosphorique dans sa composition. L'eau gazéifiée douce est strictement interdite..

Diverses décoctions acides, boissons aux canneberges et airelles peuvent être consommées, mais avec modération. Par exemple, les canneberges contiennent du phosphore, mais elles sont riches en vitamines et minéraux:

  1. Beaucoup de vitamine C.
  2. Vitamines du groupe B, vitamine E, K. Promouvoir les manifestations antioxydantes, améliorer le fonctionnement des systèmes enzymatiques.
  3. Potassium, calcium, magnésium, manganèse, iode, fer. Ils ont un effet bénéfique sur l'activité de tous les systèmes corporels de la mère et de son bébé.

Si une femme enceinte a un ulcère ou une gastrite, les boissons acides ne doivent pas être abusées, mais il est préférable de consulter un médecin.

Phosphates amorphes dans l'urine pendant la grossesse

Une femme enceinte doit savoir que le phosphate dans l'urine est la conséquence d'une maladie ou d'une maladie. Par conséquent, il est très important de déterminer la cause de leur apparition et de diriger tous les efforts pour éliminer le "provocateur", sans oublier le régime thérapeutique spécial.

Pourquoi a-t-on trouvé des phosphates dans l'urine des femmes enceintes??

Si des phosphates amorphes se trouvent dans l'urine de la femme enceinte, ce phénomène est appelé phosphaturie. Lorsque l'environnement acide-base de l'urine change, les sels précipitent. À l'état normal, le pH de l'urine sera légèrement acide, cependant, en raison de l'exposition à divers facteurs, un changement dans sa réaction dans n'importe quelle direction peut se produire. La formation de phosphates ou d'urates ou d'oxalates commence. Si les phosphates précipitent, la réaction urinaire a été biaisée vers les alcalis.

La détermination du phosphate d'urine pendant la grossesse est un phénomène assez courant. Pendant la gestation de l’enfant, la plupart des sels du corps de la femme vont exactement former son squelette. Par conséquent, dans le corps de la mère, leur nombre diminue fortement.

Mais il y a d'autres raisons à l'apparition de phosphates dans l'urine. Si un processus infectieux-inflammatoire (cystite) se développe dans le système urinaire, la formation de phosphates dans l'urine peut commencer. Dans ce cas, des bactéries se trouvent également dans l'urine..

De plus, la phosphaturie est un signe de risque de calculs rénaux.

Cette condition est un syndrome, mais pas une maladie. Formulons donc les causes du phosphate dans l'urine:

  • la présence d'un processus inflammatoire qui se produit dans les organes du système génito-urinaire (à savoir, la cystite);
  • nutrition non variée déséquilibrée (une grande quantité de nourriture «alcaline» est présente dans l'alimentation);
  • à la suite d'une déshydratation sévère due à de fréquentes diarrhées ou vomissements.

Si des phosphates et des bactéries ont été trouvés dans l'urine, ils traitent la cystite avec un antibiotique.

Si l'analyse générale de l'urine est normale, à l'exception de la présence de phosphates, ils révisent le régime alimentaire de la femme enceinte ou compensent la perte de liquide par le corps (prescrit pour boire une solution de pharmacie pour la réhydratation).

Formes de phosphaturie

On distingue deux formes de phosphaturie:

  • Primaire (c'est extrêmement rare). Elle est provoquée par des pathologies congénitales du métabolisme. Cette condition présente un grave danger pour la santé d'une femme, car il existe une forte probabilité d'apparition de la lithiase urinaire. Cette condition n'est pas traitable, car il n'y a aucun moyen d'éliminer complètement la prédisposition. Cependant, il est possible d'effectuer une correction et d'améliorer considérablement la condition d'une femme. Un régime spécial est sélectionné et, dans les cas difficiles, le médecin peut prescrire certains médicaments.

Les méthodes de correction sont choisies strictement individuellement, en tenant compte de la gravité de l'état de la femme..

  • Secondaire Le développement de cette forme se produit en violation du régime alimentaire, s'il y avait une forte réduction de la norme de consommation d'alcool, ainsi qu'en présence de certaines maladies associées au travail du système génito-urinaire.

Que faire s'il y a du phosphate dans l'urine d'une femme enceinte?

L'identification de cet indicateur lors d'un essai clinique n'est pas un motif de panique. Tout d'abord, il est nécessaire de respecter strictement toutes les recommandations du médecin. Si nécessaire, une femme enceinte soumet en outre un test d'urine pour l'inoculation bactérienne et une analyse d'urine générale à nouveau, tandis que toutes les règles de collecte d'urine sont respectées.

Le médecin détermine la quantité de liquide qu'une femme doit boire pendant la journée. Si l'équilibre eau-sel est perturbé, un changement dans le niveau de sels commence dans le corps. S'il n'y a pas assez de liquide dans le corps, une forte augmentation du niveau de sels se produit. En l'absence de contre-indications, une femme enceinte doit boire au moins 1,5 litre d'eau pure sans gaz pendant la journée, ce qui aidera à ramener l'équilibre eau-sel à la normale.

Le respect d'un régime spécial peut également être prescrit, mais il sera inefficace, ainsi que la correction du régime de consommation, s'il s'agit du développement de bactéries dans le système urinaire. S'il y a des bactéries, c'est clairement une infection et non une violation banale des règles d'une alimentation saine.

Si des calculs rénaux ont été trouvés avec des phosphates dans l'urine, l'observation d'une femme enceinte est requise non seulement par un gynécologue, mais aussi par un urologue. Le médecin doit effectuer un diagnostic approfondi des organes du système urinaire, après quoi un traitement de la maladie est prescrit.

Quel est le régime alimentaire pour les phosphates dans l'urine?

Après le rétablissement de l'équilibre eau-sel correct, le régime est ajusté. Du menu d'une femme enceinte, au moins pendant un certain temps, il est nécessaire d'exclure complètement l'épicé, le salé et l'épicé. Dans le même temps, pour savoir quels produits sont «interdits» et lesquels sont autorisés, utilisez le tableau:

Il est important de noter que dans l'alimentation quotidienne d'une femme enceinte, il est nécessaire d'introduire des produits qui contribueront à l'acidification de l'urine. Ces produits comprennent:

  1. Groseilles aigres, canneberges, airelles.
  2. Citrouille.
  3. Sève de bouleau - la norme quotidienne ne peut pas dépasser 3 verres.
  4. Beurre - en quantité limitée.
  5. Compotes à base de fruits secs, par exemple de raisins secs, abricots secs, pommes séchées.
  6. Plats à base de viande et de poisson (uniquement des variétés faibles en gras).
  7. Produits céréaliers.
  8. Pain au son.

Ainsi, une recette de jus de canneberge enceinte de la vidéo sera utile:

Comment éviter une femme enceinte?

Il est conseillé aux femmes enceintes de bien manger et de suivre de simples mesures préventives qui aideront à prévenir la formation de sels de phosphate, ainsi qu'à empêcher leur réapparition..

Dans ce cas, il est utile d'utiliser une phytothérapie, mais uniquement sous la stricte surveillance d'un médecin..

Si vous consommez des quantités excessives de phosphate, cela peut entraîner une augmentation temporaire de la teneur en sel, qui dans la langue professionnelle est appelée phosphaturie. Comme le montre la pratique, la quantité quotidienne de phosphates dans le corps peut aller de 12,9 à 42 mmol. Cette valeur dépend de l'action de divers facteurs, externes et internes..

Lors de la réalisation de diverses analyses biochimiques dans l'urine des femmes enceintes, les phosphates sont très souvent détectés, ce qui est loin d'être toujours un signe de pathologie et une menace pour la vie du fœtus. Néanmoins, si l'analyse montre un résultat positif, des examens supplémentaires sont prescrits pour aider à identifier le tableau clinique global et à déterminer la cause de l'augmentation de la substance..

Comme le montre la pratique, dans plus de 75% des cas, la présence de sels de ce type dans le sang est un phénomène physiologique temporaire et se produit pour les raisons suivantes:

Voici à quoi ressemblent les cristaux de phosphate d'urine au microscope

Si des phosphates amorphes sont détectés dans l'urine pendant la grossesse, le principal facteur de correction est un changement de régime (généralement le régime n ° 14 est prescrit). Les autres méthodes de thérapie sont sélectionnées en tenant compte de la gravité et de la source principale du problème. Si la phosphaturie est pathologique, un médicament est prescrit.

Selon la source principale, les produits pharmaceutiques suivants peuvent être prescrits à une femme:

  • anti-inflammatoires;
  • antibiotiques
  • complexes multivitaminiques.

Il est important de comprendre que l'auto-traitement est strictement interdit. L'automédication peut non seulement entraîner un manque de résultat, mais également provoquer le développement de complications, ce qui est strictement inacceptable pendant la grossesse.

Pour normaliser la teneur en sel dans l'urine, il est recommandé de suivre un régime fractionné. Il n'est pas nécessaire de manger 6-7 fois par jour, il suffit de diviser l'apport quotidien de produits par 4 fois. Il est souhaitable que la base du régime soit:

  • pain de son et de seigle;
  • sarrasin, millet, bouillie d'avoine;
  • pâtes de blé dur;
  • viande maigre;
  • citrouille et chou;
  • légumineuses (pois, haricots);
  • tisanes, boissons et jus de fruits naturels (sans sucre).

Parmi les sucreries, seules les guimauves, meringues et pâtisseries non comestibles sont autorisées. Pour éliminer les phosphates du corps, une femme doit boire au moins 2 litres d'eau filtrée par jour. L'interdiction comprend:

  • les produits laitiers;
  • plats avec beaucoup d'épices;
  • marinades et cornichons;
  • oeufs, beurre;
  • la plupart des légumes et légumes verts (en particulier les pommes de terre);
  • fruits riches en calories;
  • saucisse et fromage fumés;
  • nourriture en boîte.

La correction de la nutrition réduit la quantité de sels dans l'urine

Et aussi du régime, vous devez exclure tous les aliments transformés, les fast-food et les sodas.

Selon les médecins, la présence de phosphates dans l'urine ne constitue pas une menace pour la vie et le plus souvent leur présence est la conséquence d'un régime alimentaire déséquilibré. Néanmoins, il ne vaut pas la peine d'ignorer la présence de ce composant, car il y a une faible probabilité que cette défaillance soit une conséquence du processus pathologique.

Si une femme est diagnostiquée avec la présence persistante de phosphates en grande quantité pendant la grossesse, cela peut conduire au développement de telles pathologies: urolithiase, pyélonéphrite - développement du processus inflammatoire dans le système urinaire, accompagné d'infection, de cystite - inflammation de la muqueuse de la vessie.

Porter un enfant n'est pas une maladie. Mais la plupart des experts conseillent fortement aux femmes de modifier leurs habitudes alimentaires et de changer leur mode de vie, ce qui aidera à prévenir le développement de conséquences indésirables, y compris le développement de la phosphaturie.

Vous pouvez toujours lire: Urate et oxalate dans l'urine d'un enfant

Nous recommandons la lecture: Sels de phosphate dans l'urine d'un enfant Causes et traitement des phosphates dans l'urine Causes et traitement des sels dans l'urine

La présence de sels de phosphate dans l'urine pendant la grossesse n'est pas rare. Il est possible de les identifier uniquement lors de l'étude des biomatériaux. Après avoir entendu le médecin des informations sur la présence de sels dans l'urine, les femmes enceintes commencent à s'inquiéter de la façon dont cela peut affecter leur bébé, ainsi que de l'état général de leur propre corps.

Cependant, cette conclusion dans la plupart des cas ne signale aucune pathologie pouvant nuire à la santé de la mère et de son bébé. Mais ignorer ce fait est fortement déconseillé..

D'où viennent les phosphates dans le corps humain

Changer le régime alimentaire est la principale raison de l'apparition de sels dans le corps humain. Cela comprend un changement radical dans la façon dont vous mangez, par exemple, en suivant un certain régime, en devenant végétarien. Cela s'applique aux personnes de toute catégorie d'âge. La phosphaturie peut survenir dans d'autres cas:

  • aliments riches en phosphore
  • défaillance du métabolisme des substances inorganiques;
  • enfant.

Il y a surtout des phosphates d'origine synthétique. Les fabricants les ajoutent aux aliments finis et aux détergents. On les retrouve également dans les eaux usées. En conséquence, le corps humain reçoit une portion supplémentaire de sels.

Raisons de la formation de sels après la conception

Si des phosphates amorphes sont trouvés dans l'urine d'une future mère par des recherches en laboratoire, alors ce phénomène est communément appelé phosphaturie en médecine. Lorsque l'environnement acide-base de l'urine excrété par les reins change, divers types de sels y tombent.

Dans des conditions normales, le pH du liquide urinaire est légèrement acide, mais en raison de l'influence de divers facteurs, un changement de son état est possible, par conséquent, la formation de phosphates, d'oxalates ou d'urates. Lorsque des phosphates sont détectés, on peut dire que l'équilibre acido-basique s'est déplacé vers l'alcali.

Les principales causes de l'apparition de sels pendant la grossesse:

  • inflammation des voies génito-urinaires, principalement liée au développement d'une cystite (dans ce cas, des agents pathogènes seront présents dans l'urine);
  • mauvaise, mauvaise nutrition (présence d'aliments à forte teneur en alcalis);
  • déshydratation due à une toxicose, une diarrhée.

Il ne faut pas oublier que la phosphaturie peut signaler l'apparition de calculs rénaux.

Sous quelle forme sont les phosphates chez les femmes enceintes

Dans une étude en laboratoire de biomatériaux en présence de phosphates dans l'urine, le technicien de laboratoire voit au microscope des cristaux de sel dans la couche inférieure du liquide - sédiment. La détection de l'acide urique (urate) et oxalique (oxalates) n'est pas exclue.

Les phosphates amorphes détectés pendant la grossesse indiquent un manque de surpopulation, un type non organisé et sont considérés comme uniques dans le champ de vision. Cette variété n'est pas soumise à la formation de calculs. Cependant, sans prendre de mesures pour normaliser l'équilibre, la concentration de phosphates peut augmenter de manière significative et commencer à se former dans des conglomérats ou de futures pierres.

Les sels sont-ils dangereux?

Le degré de risque pour le corps est déterminé par un certain nombre de facteurs:

  • prescription de la survenue de phosphaturie;
  • maladie rénale chronique de la femme enceinte;
  • degré de déséquilibre hormonal;
  • autres maladies concomitantes.

Avec une exacerbation de cystite chronique ou une inflammation des reins (pyélonéphrite), les phosphates précèdent l'apparition de la lithiase urinaire (l'apparition de calculs rénaux). Ce processus peut être accéléré en raison de la présence des maladies suivantes:

  • gastrite;
  • ulcère de l'estomac;
  • tuberculose;
  • Diabète;
  • bronchectasie dans les tissus des poumons;
  • augmentation de l'activité des glandes parathyroïdes.

Dans les cas ci-dessus, la phosphaturie est secondaire. Pour cette raison, s'il y a une pathologie, les médecins recommandent que les femmes qui envisagent de devenir enceintes soient traitées à l'avance, empêchant son effet négatif sur les reins..

Symptômes et méthodes de détection du phosphate dans l'urine

La présence de sels d'urine chez une femme enceinte peut parfois être déterminée par les symptômes:

  1. Opacification de l'urine. Cela s'explique par le fait que les sels commencent à précipiter, puisque le milieu acide-base du liquide change, la densité du milieu acide diminue considérablement.
  2. Colique rénale. La cause de la douleur est le blocage ou le mouvement des formations dans les voies urinaires, perturbant l'écoulement de l'urine par les reins.

Si le médecin suggère la formation de phosphates amorphes chez une femme enceinte, une analyse clinique générale de l'urine est prescrite. La livraison du biomatériau pour l'étude est généralement effectuée avant la visite prévue chez le gynécologue. En utilisant l'analyse, le médecin saura quelle est la concentration de phosphates dans le liquide urinaire chez la femme enceinte.

Pour plus de certitude, l'analyse est soumise à nouveau. En confirmant la présence de phosphates, il est conclu que l'acide phosphorique est présent et en excès. Un examen rénal peut être nécessaire..

Ce qui ne devrait pas figurer dans l'analyse pendant la période de gestation

Lorsque le corps d'une femme enceinte est normal et travaille dans le bon mode, il ne doit y avoir rien d'extraordinaire dans l'analyse de l'urine:

S'inquiéter à l'avance ne vaut pas la peine, car la présence de phosphates dans l'urine dans la plupart des cas ne signale pas une pathologie ou un dysfonctionnement du fonctionnement des systèmes de l'organisme. Souvent, cet indicateur indique que vous devez consommer plus d'eau purifiée et faire attention à la nutrition.

Formes de phosphaturie

La phosphaturie est divisée en 2 types:

  1. Primaire Cette variété est rare et apparaît à la suite de maladies congénitales associées au métabolisme. La phosphaturie primaire est extrêmement dangereuse en raison du risque accru de lithiase urinaire. Cette condition est incurable, car il n'est pas possible d'éliminer la prédisposition du corps. Une seule issue - suivre un régime individuel élaboré par un médecin, dans les cas graves, les médicaments sont indiqués.
  2. Secondaire Ce type de phosphaturie se manifeste à la suite de la malnutrition, d'une diminution de l'apport d'eau, due à des maladies du système génito-urinaire.

Formes de sel amorphe

En plus du type primaire et secondaire de phosphaturie, les phosphates amorphes peuvent être divisés en vrais et faux.

  1. Véritable forme. Souvent causée par des situations stressantes, un surmenage fréquent, un état nerveux. Elle peut survenir avec une maladie du système nerveux central, avec épilepsie, hystérie. Cette condition est divisée en une longue et transitoire. La vraie phosphaturie est généralement le signe de troubles métaboliques, beaucoup moins souvent pour l'intoxication tuberculeuse.
  2. Fausse phosphaturie. Peut se développer en raison du syndrome de dyspepsie, des maladies des poumons, des organes urogénitaux.

Pour déterminer correctement le type de phosphaturie, vous devez consulter un médecin et subir un examen.

Méthodes de traitement

Les mesures thérapeutiques pour résoudre le problème dépendent de la cause d'origine. La formation de phosphates basée sur une violation du régime alimentaire ou un manque de liquide peut être facilement résolue. Il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire et d'établir un régime de consommation. Les médecins recommandent:

  1. Pour modérer la consommation de produits qui ont un effet direct sur l'acidité de l'urine: produits laitiers, pommes, tomates, diverses épices, épices, thé, café, eau douce.
  2. Ne buvez pas d'alcool.
  3. Mangez plus de légumes frais, de fruits, de baies: chou, asperges, agrumes, citrouille, groseilles, airelles.
  4. Inclure la viande, les plats de poisson, les œufs, le foie, ainsi que le sarrasin et la farine d'avoine, les grains entiers dans l'alimentation.
  5. Buvez jusqu'à 8 verres d'eau pure par jour.

Les conseils ci-dessus sont temporaires, avec des indicateurs d'analyse normaux, un tel régime s'arrête. En plus d'ajuster le régime alimentaire, une légère charge physique sur le corps est nécessaire, ce qui empêchera la stagnation de liquide dans la vessie, améliorera l'activité des systèmes urinaire et circulatoire.

Le traitement médicamenteux est généralement prescrit en raison d'une perturbation due à la maladie. Toutes les mesures viseront à son élimination. Dans les infections bactériennes, des agents antibactériens peuvent être nécessaires. Le type de médicament et la posologie sont choisis par le médecin en fonction de l'état général de la femme enceinte, en tenant compte de l'effet du médicament sur l'enfant.

Dans le cas où une femme enceinte a révélé des anomalies du système endocrinien (diabète), une hormonothérapie est prescrite, un régime individuel. Il est également nécessaire d'être systématiquement examiné pour surveiller l'état et le niveau des phosphates dans l'urine..

Quel devrait être le régime?

Un régime alimentaire et un régime spécial pour la phosphaturie chez une femme enceinte jouent un rôle important. Pour améliorer l'excrétion urinaire, il n'est pas recommandé de rester allongé toute la journée. Vous devez marcher beaucoup et régulièrement, car c'est un excellent moyen de stimuler la vitesse du mouvement des fluides, de prévenir la perte de sels.

Les phosphates ne sont pas difficiles à éliminer si vous respectez les conseils d'un régime temporaire qui améliore l'environnement acide de l'urine et réduit son alcalinisation. Ce qui devrait être exclu de la nutrition:

  • boissons - café, thé trop fort, cacao, jus de fruits fraîchement pressés, soda sucré, jus de magasin;
  • glucides simples - pâtes, gâteaux, pâtisseries sucrées;
  • pain, petits pains de farine blanche;
  • produits laitiers - kéfir, lait, fromage cottage, fromage, yaourt;
  • assaisonnements;
  • bouillons de poisson et de viande;
  • légumes et légumes frais - tomates, oignons, aneth, céleri;
  • des fruits;
  • baies.

Bien sûr, tous ces aliments contiennent de nombreuses vitamines utiles pour la future mère et son bébé. Par conséquent, le régime alimentaire est temporaire - jusqu'à 14 jours, ce qui aide à normaliser le pH de l'urine enceinte et n'affecte pas le développement du bébé.

La liste des produits pouvant être consommés:

  • protéines animales - viande maigre, poisson;
  • grains entiers - pain avec son, graines, pain de seigle;
  • céréales, casseroles de céréales;
  • légumes et fruits - Choux de Bruxelles, asperges, potiron, baies aigres (canneberges).

Les femmes enceintes doivent se rappeler que les légumes importés sont indésirables à manger, car ils sont transformés pour une meilleure conservation par des substances spéciales avec des phosphates.

Une fois le régime expiré, vous devez subir un deuxième test d'urine. Avec la normalisation de la composition, la nutrition recommandée peut être arrêtée, mais n'oubliez pas une nutrition appropriée et nutritive à l'avenir.

Directives de consommation

Il convient de noter qu'une diminution de l'apport hydrique et son retard réduisent le taux de miction, provoquent la stagnation, créent les conditions nécessaires pour diverses réactions et la formation de phosphates amorphes.

Pour maintenir l'excrétion normale de liquide du corps, augmenter le débit et prévenir la stagnation, l'apport en sel doit être réduit. Les plats sont mieux préparés frais et ajoutent du sel directement lorsqu'ils sont consommés. La quantité de sel autorisée par jour pendant la grossesse est de 2 g.

Pour une vidange complète des reins et de la vessie, la future femme doit boire beaucoup de liquide - 2,5 litres par jour (8 verres). Les thés, soupes, compotes ne sont pas pris en compte, uniquement l'eau purifiée. L'utilisation d'eau minérale n'est pas interdite s'il n'y a pas d'acide phosphorique dans sa composition. L'eau gazéifiée douce est strictement interdite..

Diverses décoctions acides, boissons aux canneberges et airelles peuvent être consommées, mais avec modération. Par exemple, les canneberges contiennent du phosphore, mais elles sont riches en vitamines et minéraux:

  1. Beaucoup de vitamine C.
  2. Vitamines du groupe B, vitamine E, K. Promouvoir les manifestations antioxydantes, améliorer le fonctionnement des systèmes enzymatiques.
  3. Potassium, calcium, magnésium, manganèse, iode, fer. Ils ont un effet bénéfique sur l'activité de tous les systèmes corporels de la mère et de son bébé.

Si une femme enceinte a un ulcère ou une gastrite, les boissons acides ne doivent pas être abusées, mais il est préférable de consulter un médecin.

planification Test de grossesse Calendrier de conception Grossesse Nom du choix Sexe de l'enfant Calculatrice de grossesse Calculez le mois de grossesse et choisissez Choses à la maternité Hôpital de maternité Médicaments Recettes Divers Bibliothèque de maman Tous les services Contenu: Les phosphates dans l'urine pendant la grossesse ne sont pas rares. Leur présence dans le liquide biologique peut indiquer à la fois une erreur de nutrition et des pathologies graves de la future femme. Dans tous les cas, lorsque des phosphates sont détectés dans l'urine d'une femme enceinte, une surveillance étroite par les médecins.

Qu'est-ce que le phosphate

Les sédiments amorphes contenant du phosphore dans l'urine sont des composés de calcium ou de magnésium et d'acide phosphorique. Normalement, chez une personne en bonne santé, aucun sel ne se trouve dans l'urine. Chez les femmes enceintes, l'apparition de phosphates dans le liquide biologique n'est pas toujours considérée comme une pathologie..

Lors de l'analyse de l'urine d'une femme enceinte, ce n'est pas la présence de sels qui est prise en compte, mais leur contenu quantitatif et une variation de cette valeur dans les analyses ultérieures. Une condition dans laquelle les phosphates se trouvent dans l'urine est appelée phosphaturie..

Test de phosphate urinaire de grossesse

Causes possibles de phosphaturie

Souvent, des sels d'acide phosphorique apparaissent dans l'urine des femmes enceintes en raison de changements hormonaux dans le corps et d'une toxicose, à la fois tôt et tard. Les autres causes courantes de phosphaturie chez les femmes enceintes sont:

  • quantité d'eau consommée insuffisante;
  • immobilité;
  • alimentation déséquilibrée, alimentation végétarienne;
  • diarrhée sévère, à cause de laquelle le corps perd beaucoup de liquide.

Les raisons de l'apparition de sédiments salins dans l'urine, non associées à la grossesse, comprennent le diabète sucré, les maladies du tractus gastro-intestinal. Parfois, l'erreur dans l'analyse est le résultat d'une mauvaise collecte d'urine.

Si des phosphates chez la femme enceinte sont détectés régulièrement et en grandes quantités, le médecin peut suggérer que la patiente a une insuffisance rénale et prescrire des méthodes de recherche supplémentaires.

Examen complémentaire

Si un test d'urine général répété révèle à nouveau des phosphates à des concentrations élevées, les examens suivants sont prescrits pour la future femme:

  • analyse d'urine selon Nechiporenko;
  • Analyse Zimnitsky;
  • Échographie des reins.

Si nécessaire, la femme enceinte est envoyée pour une consultation avec un urologue.

Signes de phosphaturie

L'apparition de phosphates dans l'urine pendant la grossesse est asymptomatique. Une femme enceinte anormale peut être suspectée de trouble du liquide corporel. Cependant, une perte de transparence peut également indiquer l'apparition de pus ou de protéines dans l'urine, ce qui indique parfois une inflammation des organes urinaires, une toxicose tardive ou un dysfonctionnement des reins. Par conséquent, si une femme enceinte observe régulièrement de l'urine trouble, elle devrait consulter un médecin pour clarifier le diagnostic..

Si les phosphates élevés sont un signe de lithiase urinaire, une femme enceinte sera gênée par des maux de dos, des mictions fréquentes.

Normalisation des indicateurs

Si la cause des phosphates est un trouble systémique, la future mère se voit prescrire un traitement et une observation appropriés. Selon la gravité de la maladie, les caractéristiques de la grossesse et du traitement, les phosphates dans l'urine diminuent ou disparaissent.

En l'absence d'anomalies systémiques, les recommandations suivantes sont données pour la correction de l'urine d'une femme enceinte:

  1. Ajustez le régime. La nourriture est prise en petites portions, 4 à 5 fois par jour. Le régime comprend des céréales, de la viande maigre, des tisanes et des huiles végétales. Limitez le sel et les aliments végétaux.
  2. Ajustez le régime de consommation. L'eau pure non gazéifiée est consommée à raison de 1,5 à 2 litres par jour. Les boissons sucrées gazeuses excluent.
  3. Activité physique. En l'absence de contre-indications, il est recommandé aux femmes enceintes de marcher, de visiter la piscine, du yoga pour les femmes enceintes.

Les mesures prises pour réduire la concentration de phosphates amorphes sont cohérentes avec l'observation de la grossesse par le gynécologue. L'automédication dans ce cas peut non seulement ne pas améliorer la condition, mais aussi nuire à la santé de la future mère et de l'enfant.

Les phosphates dans l'urine pendant la grossesse ne sont pas une maladie, mais le signal d'un dysfonctionnement de l'organisme. Une déviation détectée et corrigée en temps opportun n'empêchera pas une femme de faire et de donner naissance à un enfant en bonne santé.

Lire la suite: augmentation du phosphate dans l'urine chez un enfant

Comment choisir un siège d'auto pour bébé: groupes de sièges et leurs caractéristiques de conception ›Vitamine D pendant la grossesse, dans les premiers stades: comment la carence et l'excès apparaissent› 25 avril 2019, 12:55 Abonnez-vous à la chaîne de baby.ru

La présence de phosphate dans l'urine pendant la grossesse est un phénomène courant. La raison peut être la restructuration banale du corps, nécessaire au développement confortable de l'enfant, ou toute toxicose détestée. La phosphaturie peut être le premier signal d'une maladie ou d'un dysfonctionnement du corps. Par conséquent, une surveillance de l'état et une assistance spécialisée sont nécessaires..

Pourquoi les phosphates apparaissent-ils dans l'urine?

Pour un travail à part entière du corps de haute qualité, nous devons chaque jour recevoir de l'extérieur un ensemble de vitamines et de minéraux. Le phosphore est un élément important du métabolisme. Il s'agit d'un composant structurel des membranes cellulaires, des os, des protéines porteuses et de certaines substances biologiquement actives. Après avoir rempli ses fonctions, le phosphore est éliminé par les reins..

L'urine contient toujours des composants minéraux dissous et des produits métaboliques. Le liquide physiologique normal a une couleur paille claire, est complètement transparent. Mais lorsque les phosphates amorphes précipitent, l'urine devient trouble.

L'urine, avec une bonne nutrition et un bon équilibre hydrique, a une réaction légèrement acide. Dans un tel environnement, les sels qui sont excrétés par les reins sont complètement dissous et n'ont pas de résidu sec. Si, pour une raison quelconque, l'acidité se déplace vers légèrement alcaline, le phosphore ne peut pas se dissoudre et précipiter sous forme de sel..

Une autre raison de l'apparition de ces substances dans l'analyse générale de l'urine peut être une concentration accrue du minéral ou une violation de la filtration, la fonction de réabsorption des reins.

Causes de la phosphaturie pendant la grossesse

Le corps subit d'énormes changements au cours de cette période. Par conséquent, les causes du phosphate dans l'urine pendant la grossesse sont nombreuses:

  • Des niveaux élevés de progestérone. Un changement du fond hormonal affecte la contractilité des muscles lisses, y compris les fibres des tubules rénaux. En conséquence, la réabsorption (absorption inverse) de l'urine primaire des minéraux qui se présentent sous la forme de divers urates, y compris les phosphates, est réduite.
  • Toxicose et / ou gestose. En raison de nombreux vomissements fréquents, le corps est déshydraté. Les cellules manquent d'eau, le liquide est absorbé par les tubules rénaux. L'urine devient plus concentrée. L'acidité et le volume du débit urinaire changent. Les phosphates précipitent sous forme de cristaux solides en raison de la forte osmolarité de la solution.
  • Apport hydrique insuffisant. La violation de l'équilibre hydrique entraîne également une déshydratation, une augmentation de la concentration d'urine.
  • Consommation de grandes quantités de glucides rapides. Au milieu d'une forte progestérone, les habitudes gustatives changent. Le corps essaie d'obtenir autant d'aliments riches en énergie que possible, c'est pourquoi il «tire» sur les produits à base de farine, les bonbons, ce qui entraîne l'apparition de phosphates dans l'urine.
  • Produits qui favorisent l'alcalinisation de l'urine. Une consommation déséquilibrée de fruits, légumes, aliments épicés, bouillons riches augmente l'acidité. L'eau à pH alcalin peut également provoquer la phosphaturie.
  • Boissons toniques. Le café, le thé et le cacao affectent indirectement les organes excréteurs. Au moment de leur exposition, la diurèse augmente, à la suite de laquelle l'acidité de l'urine change et des phosphates y apparaissent.
  • L'utilisation de produits traités avec des sels de phosphore pour prolonger la durée de conservation, améliorer le goût. Ceux-ci comprennent tous les types de saucisses, les aliments instantanés, certains produits laitiers.
  • Baisse de la concentration en calcium. En raison de la formation du squelette d'un enfant, la quantité de minéraux dans les os change considérablement, le phosphore pénètre dans la circulation sanguine. Le niveau de fraction libre augmente de manière équivalente dans l'urine.

Ce sont les causes les plus courantes de phosphate dans l'urine, ce qui ne devrait pas vous inquiéter, il suffit de normaliser votre alimentation..

Quelles maladies provoquent la phosphaturie

La vraie phosphaturie est généralement causée par d'autres maladies, et la présence de cristaux dans l'urine n'est qu'un des symptômes ou le résultat d'un dysfonctionnement organique.

Les sels dans l'analyse pendant la grossesse peuvent apparaître avec les pathologies suivantes:

  • Troubles endocriniens Le diabète sucré, le dysfonctionnement des glandes parathyroïdes, les maladies des glandes surrénales affectent directement ou indirectement le métabolisme calcium-phosphore, à la suite de quoi un excès de minéraux dans le sang est excrété du corps par les reins avec l'urine.
  • Pathologie du système urinaire. La pyélonéphrite, la cystite, la glomérulonéphrite, l'urétrite, les malformations congénitales, la lithiase urinaire modifient la réaction aux alcalins ou contribuent à la congestion des fluides et à la perte de phosphates.
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal. L'absorption des minéraux et, par conséquent, leur excrétion du corps est altérée.
  • Certaines maladies respiratoires sont la bronchectasie, la tuberculose pulmonaire. En raison des troubles métaboliques d'un certain nombre de substances, l'urine devient alcaline et des phosphates y apparaissent.

Conséquences possibles

La détection de phosphate dans l'urine d'une femme enceinte est loin d'être une phrase. Ils n'ont aucun effet sur la mère et le fœtus. Mais l'apparition de phosphates parle toujours de problèmes métaboliques. Même les causes fondamentales, telles que la déshydratation ou les troubles alimentaires, doivent être corrigées..

Les conséquences de l'apparition de phosphates dans l'urine pour l'enfant sont minimes, mais la femme pendant la période de gestation ressentira une faiblesse constante, une irritabilité, des maladies chroniques anciennes s'aggraveront. Extérieurement, cela est affecté par la peau sèche, les cheveux et les ongles cassants, la pâleur, l'enflure.

Si la cause de la phosphaturie est le développement de la maladie, les conséquences sont individuelles et dépendent de la pathologie elle-même. Dans le pire des cas, la négligence de sa santé et le manque de traitement adéquat peuvent conduire à un handicap de la mère et de l'enfant.

Diagnostique

Une femme enceinte doit être enregistrée. Les examens ont lieu tous les trimestres et en plus pour des raisons de santé. Habituellement, les phosphates dans l'urine sont détectés lors des tests de routine.

Lors de la consultation, le médecin recueille une anamnèse, des plaintes. Il est nécessaire de décrire au médecin autant que possible les changements dans son alimentation, ses habitudes, et aussi d'indiquer toutes les maladies chroniques, transférées. Il est important de se souvenir des pathologies héréditaires de vos parents. Des antécédents médicaux bien collectés, un examen objectif permettra de poser un diagnostic préalable, qui devra être confirmé ou réfuté par l'instrumentation et le laboratoire.

Après consultation, il est nécessaire de passer un certain nombre d'études:

  • analyse sanguine générale et biochimique;
  • repasser l'urine pour le test selon Nechiporenko, Zimnitsky;
  • test de tolérance au glucose (si nécessaire - hémoglobine glycosylée).

Assurez-vous de procéder à une échographie des organes abdominaux.

Lorsque l'image globale de l'état de santé prend forme, le médecin est guidé par les autres méthodes de diagnostic à prescrire.

Si aucun autre changement dans les analyses, à l'exception des phosphates dans l'urine, n'est détecté, la raison de leur apparition réside dans une mauvaise alimentation ou un apport d'eau insuffisant.

Traitement de la phosphaturie

La thérapie n'est prescrite que par un médecin après avoir effectué des méthodes de diagnostic supplémentaires et établi un diagnostic final. Mais quelle que soit la raison de l'augmentation du phosphate dans l'urine, il est recommandé de modifier votre alimentation et l'équilibre hydrique conformément aux normes établies.

Changer de régime

Il est conseillé d'observer le rapport physiologique des protéines, graisses, glucides et la teneur en calories recommandée. Multiplicité des repas - 3-5 fois par jour. Les principes de correction nutritionnelle en présence de phosphates dans l'urine visent à éliminer les produits alcalins et à introduire un aliment modérément acide dans l'alimentation.

Tableau - Produits de phosphaturie recommandés et interdits

Inclure dans l'alimentationExclure du pouvoir
BouillieOeufs de poule
Fruits aigresProduits laitiers
Viande maigre, poissonGingembre
Pâtes de blé durTartinade de margarine
Son de pain de seigleLégumes verts
Asperges, brocoli, chou, citrouilleFruit sucré
LégumineusesBoissons caféinées
Légumes, beurrePâtisserie, confiserie
Boissons aux fruitsPâtes de blé tendre
TisanesPlats épicés
Eau acide minéraleSaindoux, viandes fumées, saucisses
FiguesBouillons riches

Il est nécessaire de surveiller l'apport en sel. Il vaut la peine de limiter le taux journalier à 8 g.

Il est conseillé de respecter les recommandations du tableau, mais parfois dans le régime alimentaire de la femme enceinte, des modifications sont apportées sous la forme de rares "faiblesses".

Récupération du bilan hydrique

Il est important de se rappeler que les normes recommandées de consommation de liquide pour reconstituer l'équilibre comprennent uniquement de l'eau fraîche et propre. Les thés, jus de fruits, boissons aux fruits, autres boissons ne sont pas pris en compte.

Le jour où vous devez boire au moins 2 litres de liquide ou respecter la norme physiologique (30 ml multiplié par le poids corporel). Lors du choix de l'eau minérale plate, faites attention au résidu sec. Acidité totale (pH) - non supérieure à 6,5 (Essentuki, Narzan).

Traitement médical

Si l'apparition de phosphates dans l'urine n'est pas associée à la maladie, il suffit alors de normaliser l'équilibre hydrique et de corriger le régime alimentaire. Les causes pathologiques nécessitent un traitement médicamenteux obligatoire.

L'automédication est un danger pour la santé des mères et des enfants, donc seul un médecin peut prescrire des médicaments, ajuster individuellement les doses au patient.

Pour l'inflammation des voies urinaires sont recommandés:

  • antibiotiques - préparations de pénicilline, céphalosporines, macrolides;
  • uroantiseptiques - un groupe de nitrofuranes, nitroxolines, remèdes à base de plantes;
  • antispasmodiques - No-shpa, Drotaverin, Spazmalgon;
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - Ibuprofène et autres.

Si un diabète gestationnel est diagnostiqué, le régime change, selon les indications, les doses d'insuline sont sélectionnées.

Le traitement d'autres maladies avec des phosphates dans l'urine vise également à lutter contre les facteurs étiologiques et pathogéniques avec un risque minimal de complications pour le fœtus.

Conclusion

Phosphaturie - la perte de sels dans l'urine peut être déclenchée par diverses raisons. Souvent, ce n'est que le signe d'une alimentation déséquilibrée ou des effets de la toxicose.

Un mode de vie actif, une nourriture de haute qualité, un équilibre hydrique reconstitué, de l'amour et des soins pour votre corps, un traitement rapide vous aidera à supporter une grossesse sans excitation.