Principal

Coliques

Les causes de la fibrose rénale et la possibilité de son traitement

Les processus inflammatoires dans les tissus de la cavité abdominale conduisent au remplacement des fibres saines par du tissu conjonctif. Lorsqu'il y a une prolifération de tissu conjonctif près des reins, une fibrose est diagnostiquée, entraînant des dysfonctionnements organiques.

Comment la fibrose rénale se développe et ce qu'elle est, a été connue il n'y a pas si longtemps, et la maladie est toujours à l'étude.

La maladie a été détectée pour la première fois il y a moins de 100 ans et était appelée maladie d'Ormond, ou fibrose rétropéritonéale..

Le mécanisme de développement et le stade de la fibrose rénale

Le mécanisme de prolifération des tissus fibreux dans l'espace rétropéritonéal n'est pas entièrement compris et des questions subsistent. Il a été constaté que la fibrose rénale est initialement de nature unilatérale, mais à mesure qu'elle progresse, le deuxième organe est impliqué.

La fibrose bilatérale survient dans pas plus de 30% des cas.

Il existe une classification qui divise la maladie en deux formes:

  1. La forme primaire est la fibrose idiopathique, dont la cause ne peut être déterminée. Souvent, la cause de la forme primaire de la maladie est un dysfonctionnement du système immunitaire, qu'il n'est pas toujours possible d'identifier.
  2. Forme secondaire - se développe dans le contexte de maladies chroniques des organes internes, accompagnées de processus inflammatoires. Elle se caractérise par une prolifération importante du tissu conjonctif et l'implication d'autres organes internes - le pancréas, les uretères, les intestins.

La fibrose est une réaction normale du corps visant à limiter le foyer de l'inflammation et à empêcher sa propagation.

Une petite zone de fibrose n'interfère pas avec le fonctionnement des reins, mais si le processus n'est pas arrêté, de grandes zones de tissus sains subissent une sclérothérapie.

Le tissu conjonctif envahi comprime les reins, entraînant une modification de leur volume et de leur structure interne. Lorsque la maladie progresse, le bassin rénal augmente de taille et la lumière de l'uretère se rétrécit.

Les fibres fibreuses entourent la veine cave, les plexus nerveux, englobent parfois les organes voisins.

Stade de fibrose rénale:

  1. Premièrement: le développement du processus inflammatoire dans les organes et les tissus de l'espace rétropéritonéal.
  2. Deuxièmement: les tissus au centre de l'inflammation sont remplacés par du tissu conjonctif.
  3. Troisièmement: le tissu adipeux de l'espace périnéphrique est remplacé par des tissus fibreux.

La durée de chaque étape est individuelle et dépend de la gravité du processus inflammatoire, de la présence de maladies concomitantes et de l'influence d'autres facteurs négatifs. Certains patients ignorent depuis des années que leurs reins sont atteints de fibrose..

Les causes de la maladie

Les raisons du développement de la fibrose rénale ne sont pas toujours possibles à établir.

Mais il existe trois théories principales qui expliquent les changements qui provoquent la fibrose:

  1. Dans le contexte d'une inflammation et d'un gonflement prolongés, les tissus sont imprégnés de fibrine, deviennent rigides et immobiles. La cause la plus fréquente est une inflammation rénale prolongée..
  2. En raison d'un dysfonctionnement du système immunitaire, le corps commence à produire des anticorps contre ses propres cellules. Les cellules endommagées meurent et sont remplacées par du tissu conjonctif. La fibrose rénale s'accompagne souvent d'autres pathologies auto-immunes..
  3. Des changements structurels dans le tissu rétropéritonéal se produisent en raison d'un défaut dans les gènes responsables de la bonne formation du tissu conjonctif.

Ce sont les principales causes des changements fibrotiques..

Il existe également des facteurs contribuant au développement de la maladie:

  1. Blessures abdominales.
  2. Utilisation à long terme de médicaments anti-migraine.
  3. Empoisonnement avec des médicaments, des produits chimiques.
  4. Infections génito-urinaires.
  5. Néoplasmes bénins et malins des reins.
  6. Rayonnements ionisants et chimiothérapie.
  7. Troubles hormonaux, maladie thyroïdienne.
  8. Maladies gastro-intestinales chroniques.
  9. Tuberculose vertébrale.

Il n'est possible d'établir la cause de la fibrose rénale que chez la moitié des patients, ce qui vous permet de commencer le traitement correct visant à éliminer le facteur provoquant.

S'il n'est pas possible d'identifier la cause de la maladie, la fibrose est reconnue comme idiopathique.

Symptômes

Pendant longtemps, la fibrose rénale peut survenir sans signes caractéristiques. Les premières manifestations sont exprimées par de rares douleurs de traction dans la région lombaire, qui passent rapidement.

Les sensations douloureuses progressivement deviennent plus fortes, se propagent au bas de l'abdomen, à la région inguinale, au haut de la cuisse.

Mais la plupart des patients n'associent pas l'inconfort à la fibrose, de sorte que la maladie progresse et que des symptômes supplémentaires de la maladie se joignent.

Des douleurs aiguës et coupantes apparaissent lorsque les deux uretères sont comprimées par du tissu conjonctif envahi. Les symptômes suivants apparaissent simultanément:

  1. Miction douloureuse.
  2. Fausse miction.
  3. Diminution du volume quotidien d'urine.
  4. Obstruction urétérale.
  5. Infections des voies urinaires.
  6. Changements dans la composition biochimique de l'urine.

En raison de la violation de la sortie d'urine, les produits métaboliques toxiques ne sont pas excrétés par le corps. En conséquence, une intoxication sévère se développe, accompagnée des symptômes suivants:

  1. Manque d'appétit.
  2. Fièvre.
  3. Frissons.
  4. Faiblesse sévère.
  5. Sensation de nausée.

La fibrose rénale progressive entraîne un rétrécissement de la lumière du gros intestin et une obstruction intestinale. Cela entraîne une augmentation de la douleur et des symptômes d'intoxication plus prononcés..

Lors de la compression de la veine cave inférieure, une hypertension artérielle se développe, ce qui, à mesure que la maladie progresse, entraîne des symptômes neurologiques: maux de tête, vertiges, troubles du sommeil.

Symptômes supplémentaires de la maladie:

  1. Gonflement des membres.
  2. Souffle d'ammoniac.
  3. Apathie.
  4. Sécheresse et démangeaisons de la peau.
  5. Irrégularités menstruelles.
  6. Aménorrhée.
  7. Diminution de l'activité des spermatozoïdes.
  8. Impuissance.

Dans le contexte de la compression de l'obstruction des reins et des voies urinaires, une fibrolipomatose des sinus rénaux (lipofibrose, pédonculite) peut se développer - une lésion inflammatoire-sclérotique de la fibre et des vaisseaux du sinus rénal.

La maladie s'accompagne d'une violation de l'écoulement du rein, d'une stagnation de l'urine et d'une compression des vaisseaux rénaux. La fibrolipomatose aggrave les symptômes de la maladie sous-jacente, des infections et de l'apparition de sang dans les urines.

Complications possibles

La fibrose rénale en l'absence de traitement entraîne diverses complications. Le plus commun d'entre eux est le développement d'une insuffisance rénale chronique..

Il s'agit d'une maladie évolutive entraînant la mort des tissus rénaux et la perturbation de tous les organes et systèmes..

  1. Phlébeurysme.
  2. Ulcères trophiques.
  3. Dysfonctionnements du système cardiovasculaire.
  4. Dépression respiratoire.
  5. Œdème pulmonaire.
  6. L'empoisonnement aux toxines.

Si une obstruction complète des vaisseaux qui alimentent les reins et les organes abdominaux se développe, elle peut entraîner la mort..

Diagnostique

Si vous soupçonnez que le rein a été atteint de fibrose, vous devez contacter un néphrologue qui planifiera un examen, y compris les mesures de diagnostic suivantes:

  1. Analyse générale et biochimique de l'urine.
  2. Test sanguin général et biochimique.
  3. Échographie des reins et des organes abdominaux.
  4. Examen scintigraphique.
  5. IRM et TDM des reins et des uretères.

Plus le diagnostic de la maladie est posé tôt, plus la probabilité de prévenir la progression rapide de la fibrose et de prévenir le développement de complications est élevée..

Traitement

La fibrose rénale nécessite un traitement soigneusement sélectionné. S'il était possible d'établir la cause de la maladie, toutes les mesures thérapeutiques visent à son élimination. Si la cause n'est pas identifiée, mais qu'un médicament standard est prescrit.

L'utilisation d'une thérapie conservatrice n'est possible que dans les premiers stades de la fibrose, lorsqu'il n'y a toujours pas d'altération grave de la fonction rénale, il n'y a pas de compression des uretères et des organes internes.

Les groupes de médicaments suivants sont inclus dans le schéma thérapeutique:

  1. Prédnisone et cortisol à base d'hormones pour prévenir la progression de la maladie.
  2. Pour soulager le processus inflammatoire et réduire la douleur - anti-inflammatoires à base de diclofénac et de célécoxib.
  3. Avec le développement du processus infectieux, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.
  4. Si des maladies auto-immunes sont présentes, des médicaments à base de pénicillamine sont prescrits qui réduisent la synthèse de collagène et suppriment la fonction des lymphocytes.
  5. Les inhibiteurs de l'ECA sont prescrits lorsque la pression artérielle augmente.
  6. Pour la résorption des tissus fibreux, des injections de hyaluronidase et d'extrait d'aloès sont prescrites.
  7. De plus, des complexes de vitamines et de minéraux sont inclus dans le schéma thérapeutique.

Le traitement conservateur de la fibrose comprend des mesures supplémentaires:

  1. Boire suffisamment de liquide pour nettoyer les reins et en retirer l'excès de sel. Mais si un œdème se produit, vous devez boire de l'eau avec prudence - vous devez d'abord consulter un médecin afin qu'il vous prescrive des médicaments qui stimulent la diurèse.
  2. Les aliments diététiques sont une exception au régime des aliments salés, épicés, gras et autres malbouffe. Il est recommandé de suivre le régime n ° 5.
  3. Exclure complètement les boissons alcoolisées et arrêter de fumer afin de soutenir le fonctionnement des vaisseaux sanguins..

Lorsque des changements structurels se produisent dans les reins, le fonctionnement des uretères est perturbé ou d'autres complications apparaissent, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération est réalisée par plusieurs méthodes, en fonction de la gravité de la maladie:

  1. Urétérolyse - l'élimination du tissu sclérosé compressant les uretères est effectuée. S'il y a un rétrécissement significatif de l'uretère, une résection de la zone affectée est effectuée avec l'installation ultérieure d'un stent.
  2. Néphrostomie - est nécessaire pour rétablir l'écoulement d'urine. L'opération est réalisée sous anesthésie locale sous la supervision d'une échographie. Pendant l'opération, un drainage ou une néphrostomie est établi, à travers lequel l'urine s'écoule dans l'urinoir.
  3. Néphrectomie partielle - pendant l'opération, une partie du rein affecté est enlevée. Une condition préalable est que des tissus sains doivent être présents dans l'organe. La résection partielle réduit la charge sur le deuxième organe.
  4. Néphrectomie complète - l'ablation d'un rein est effectuée à condition que le deuxième organe soit complètement sain et fonctionne parfaitement.
  5. L'autotransplantation rénale est un type d'intervention chirurgicale rare utilisé dans les cas les plus graves. L'opération implique le transfert d'un rein malade dans la région iliaque avec la réimplantation simultanée des vaisseaux sanguins et des uretères.

Après toute intervention chirurgicale, on prescrit au patient une longue cure de corticostéroïdes pour empêcher la croissance ultérieure du tissu fibreux. La période de récupération après la chirurgie nécessite un régime alimentaire et un mode de vie sain, sinon la maladie progressera rapidement.

Les patients atteints de fibrose rénale doivent être enregistrés auprès d'un néphrologue à vie et subir des examens au moins deux fois par an. Si un traitement chirurgical a été effectué, un examen rénal est effectué tous les mois.

Une échographie régulière des reins et de l'abdomen révèle une rechute de la maladie à un stade précoce..

Prévoir

Après avoir entendu le diagnostic, les patients ont peur et commencent à penser à quel point la maladie est dangereuse et si la fibrose rénale est mortelle.

Si la maladie est diagnostiquée à un stade précoce et suit les recommandations du médecin, la fibrose peut entrer en rémission et arrêter de progresser..

Mais si la maladie n'est pas traitée et que les facteurs provoquants ne sont pas éliminés, le pronostic est extrêmement défavorable.

Lorsque la fibrose se propage, d'autres organes internes sont affectés et la perméabilité des vaisseaux est complètement altérée, le risque de décès augmente plusieurs fois.

Fibrolipomatose pancréatique

Parfois, lors d'une échographie, les patients entendent un terme comme la fibrolipomatose, mais peu de gens comprennent ce que c'est. Beaucoup considèrent à tort cela comme un diagnostic..

En fait, il ne l'est pas. De plus, la fibrolipomatose peut difficilement être qualifiée de maladie, car ce terme définit très probablement le type de pathologie qui peut indiquer une maladie particulière.

La présence la plus fréquente de fibrolipomatose dans la pancréatite chronique.

L'essence du problème est la suivante: la pancréatite chronique est une maladie à vie, comme toutes les autres chroniques, elle est présente en permanence, mais ne se manifeste qu'au moment de l'exacerbation.

Lorsque cela se produit, il est nécessaire de suivre un traitement pour soulager les symptômes. Puisque le traitement se produit de temps en temps, le développement de la maladie se produit lentement. À cet égard, le pancréas subit des changements majeurs. Cela conduit à cette déviation..

La fibrolipomatose pancréatique peut également être causée par une maladie thyroïdienne. En raison de l'incohérence du fond hormonal, provoquée par une maladie thyroïdienne, tout le corps commence à souffrir, y compris le pancréas.

Mais la fibrolipomatose affecte non seulement le pancréas. L'un des organes qui peuvent être affectés par cette maladie est la glande mammaire. Ce n'est que dans ce cas que c'est un phénomène normal qui se produit avec l'âge. Ça ne vaut pas la peine de sonner l'alarme.

Avec l'âge, une femme perd la possibilité d'avoir des enfants, ce qui signifie que ses seins sont également inutiles, car son but direct est de nourrir l'enfant. Mais si la fibrolipomatose survient à un âge précoce (reproductif), néanmoins, c'est l'occasion de consulter un médecin. Cela peut être le signe d'une maladie, y compris hormonale.

Fibrolipomatose rénale

Ce terme est également connu sous le nom de pédonculite rénale. Il s'agit d'un processus inflammatoire dans la région de la porte du rein, ainsi que dans son pédicule vasculaire. Des changements sclérotiques sont également observés..

Cette maladie est souvent déclenchée par une augmentation de la pression rénale. Cette pression est typique de maladies telles que: bacille de Koch, inflammation du bassin rénal, néphrourétérolithiase, adénome de la prostate.

Fibrose pancréatique

La survenue d'un reflux pelvien-rénal fait pénétrer l'urine et les produits résultant de l'inflammation dans le tissu interstitiel du rein et la fibre du sinus rénal.

Tout cela conduit à l'apparition de changements fibro-sclérotiques dans les ganglions lymphatiques et les vaisseaux des portes rénales..

En raison du blocage de l'écoulement de la lymphe, la stagnation rénale est encore pire.

Cette maladie provoque des maux de dos, ressemblant à distance à une sciatique..
Pour diagnostiquer cette maladie, une radiographie, un urogramme excréteur, un pyélogramme rétrograde sont prescrits. La recherche devrait montrer ce qui suit:

  • Calices rénaux avec contraste amélioré, la densité des ombres de contraste est affaiblie, correspond au sinus des reins.
  • Grands calices allongés, rétrécis, arqués.
  • Grandes tasses bombées vers l'extérieur.

Fibrolipomatose cutanée

La fibrolipoatose de la peau est une formation graisseuse du tissu adipeux conjonctif sous la peau. Sur le corps, elle est exprimée par un certain tubercule, "dépassant" de la peau du corps. Habituellement d'une consistance dense, peut être à la fois indolore et causer de la douleur au toucher.

Si vous n'effectuez aucune manipulation (frottement, friction) avec la peau aux endroits des tumeurs, alors extérieurement elle reste inchangée, mais si vous la frottez, alors une irritation, une rougeur apparaît, cela se produit généralement dans des endroits où la friction est inévitable.

Par exemple, dans la zone de la ceinture. La fibrolipomatose cutanée peut survenir chez tout le monde, indépendamment de l'âge et du sexe, mais les personnes en surpoids sont les plus à risque. Cette maladie apparaît, généralement dans des endroits tels que: région cervicale, cuir chevelu, bas du dos, poitrine, dans l'abdomen et les jambes.

La fibrolipomatose, en règle générale, se développe dans une capsule, cependant, il n'est pas toujours possible de la détecter, car ses parois deviennent parfois trop minces et cela rend l'opération quelque peu difficile. En plus des manifestations sur la peau, cette maladie peut également survenir entre les faisceaux musculaires.

Dans ce cas, le fibrolipome externe ne se manifeste pas. Vous ne pouvez le déterminer que par des sensations. Dans ce cas, le patient se plaint d'un compactage local dans les muscles. Dans ce type de fibrolipomatose, la capsule est pratiquement absente, de ce fait, elle est extrêmement difficile à retirer et le risque de re-maladie est très élevé.

En règle générale, ces tumeurs n'apportent pas au patient des sensations désagréables ou douloureuses. L'élimination ne se produit que pour des sensations esthétiques, car ces tumeurs ne semblent pas les meilleures.

Mais dans de rares cas, la fibrolipomatose peut devenir maligne, vous devez donc être extrêmement vigilant et si vous trouvez des néoplasmes sous la peau, vous devez consulter d'urgence un médecin.

Fibrolipomatose pancréatique

En général, une maladie telle que la fibrolipomatose n'est pas extrêmement dangereuse pour la santé du patient si le traitement est commencé à temps, il est donc nécessaire de surveiller attentivement votre santé, d'écouter vos sensations et ensuite vous pouvez sentir le danger si quelque chose ne va pas.

Après tout, il n'y a pas de meilleur conseiller en matière de santé que votre propre corps. Et la meilleure chose est de mener une vie saine, de bien manger et alors aucune maladie ne vous fera peur.

En raison du développement d'infections et d'inflammations, de nombreux organes internes souffrent, les processus nécessaires au quotidien ralentissent ou s'arrêtent complètement. L'une de ces conséquences est la fibrose rénale - une maladie qui a été étudiée par les chercheurs pendant des années, mais qui n'est pas encore entièrement comprise. Dans ce cas, un rein ou les deux peuvent souffrir, affectant les organes du système génito-urinaire. La fibrose provoque une gêne, le traitement est long et comprend diverses méthodes d'exposition.

Fibrose rénale: vue d'ensemble

La fibrose rénale (fibrose rétropéritonéale, une plaie connue sous le nom de maladie d'Ormond) peut entraîner des maladies inflammatoires ou infectieuses. La violation est une conséquence de la fibrose interstitielle et l'un des principaux mécanismes de développement de l'insuffisance rénale chronique (insuffisance rénale chronique).

Conditions et stades de développement

Il existe un certain nombre de raisons pour la formation d'un excès de tissu conjonctif, qui est la fibrose rénale. Chaque degré de pathologie affecte les changements fonctionnels de l'organe de différentes manières. Dans les maladies avec une petite quantité de tissu rénal affecté, les processus de fibronisation sont une réponse protectrice normale du corps, dont le but est de limiter le foyer de l'inflammation. À ce stade, la maladie ne présente pas de menaces sérieuses et ne peut que partiellement réduire les capacités fonctionnelles de l'organe..

La deuxième période est plus difficile - le rein ralentit ou s'arrête complètement, selon la force et la durée de l'influence du facteur agresseur, la rapidité du traitement avec des méthodes médicales ou chirurgicales. La dernière étape est le développement d'une insuffisance rénale chronique, puis la mort du patient.

Classification

Il existe de nombreux types de classifications, dont la première divise la maladie en deux formes:

  • Primaire - fibrose idiopathique, qui est une combinaison de pathologie et de processus auto-immunes survenus dans le contexte d'une diminution de l'immunité, des allergies ou de l'utilisation à long terme de certains médicaments.
  • Secondaire - accompagnée de la destruction de la structure interne des reins endommagés, à la suite de laquelle le tissu conjonctif se développe et affecte non seulement les reins, mais aussi d'autres organes voisins (pancréas, uretères, intestins).

En fonction de la localisation des foyers de la maladie, les fibroses droite et gauche sont distinguées. Rarement, la pathologie se propage aux deux reins. Étant donné que les causes exactes de l'apparition et du développement de la fibrolipomatose rénale n'ont pas été établies, les scientifiques ont proposé différentes versions. Certaines personnes ont tendance à croire que divers processus inflammatoires (pyélonéphrite, endométrite, pancréatite) sont à l'origine de la maladie, tandis que d'autres attribuent des dommages mécaniques aux reins..

Nature des manifestations

À chaque étape de l'évolution de la maladie, les symptômes s'intensifient et leur nombre augmente. Il y a d'abord une douleur sourde et sourde dans la région lombaire. Souvent, elle passe d'elle-même au fil du temps, ce qui permet à la pathologie de se développer, car le patient n'attache pas d'importance à l'inconfort périodique. Mais bientôt, la douleur revient, entraînant une urémie et une insuffisance rénale. Plus tard, d'autres signes apparaissent:

  • hypertension artérielle;
  • perte d'appétit;
  • démangeaison
  • gonflement;
  • fièvre;
  • la faiblesse;
  • somnolence;
  • intoxication.

Au fil du temps, lorsque des processus irréversibles commencent, les canaux urinaires, les poumons et même l'estomac seront affectés. Des défaillances peuvent être observées dans d'autres organes..

Types de complications

Sans l'utilisation de méthodes de contrôle appropriées, une complication telle qu'une insuffisance rénale chronique se développe et, peu après, un fibrome rénal. Ce sont de petites formations uniques ou multiples (polykystiques) de nature bénigne, dont les causes n'ont pas encore été établies sans ambiguïté (plus souvent chez les femmes). Dans les premières paires, les kystes sont souvent confondus avec le cancer, car sur les photos, les pathologies sont similaires.

Un autre résultat d'une maladie progressive est les varices - un rétrécissement des vaisseaux sanguins. À son tour, la conséquence de cela est la formation d'ulcères trophiques - des défauts cutanés qui ne guérissent pas pendant longtemps.

Même après que les mesures médicales nécessaires ont été prises, une rechute de la maladie peut survenir, accompagnée de dysfonctionnements du système de filtration et de retrait des produits métaboliques, ainsi que d'une rétention urinaire et d'une intoxication générale du corps dans ce contexte. Le fibrome provoque par la suite un inconfort supplémentaire.

La fibrolipomatose apparaît souvent, qui se produit dans les sinus rénaux (pédonculite), la pénétration de l'urine dans le tissu interstitiel, et de là dans le sang.

Toutes les complications ci-dessus nécessitent un traitement long et rigoureux et, en l'absence de telles, peuvent entraîner la mort du patient.

Examen diagnostique

Cette maladie rénale est très difficile à diagnostiquer à un stade précoce. Les symptômes ne sont pas prononcés, ce qui entraîne des soupçons de violations chez le patient uniquement dans les périodes ultérieures, lorsque la situation est sérieusement compliquée. La progression de la maladie peut se produire en quelques mois (à partir du début de la croissance du tissu conjonctif) ou se produire progressivement (2 à 10 ans). Il est possible de voir des problèmes au stade de leur apparition par hasard, avec d'autres examens qui ne sont pas liés aux reins..

Le diagnostic s'effectue de deux manières:

  • en étudiant les analyses d'urine et de sang (examen général, biochimie);
  • en utilisant des diagnostics instrumentaux - échographie, IRM, CT.

La fluoroscopie est une pratique fréquente, qui révèle un changement dans les uretères, le bassin rénal. Les deux méthodes montrent des problèmes qui doivent être résolus et résolus immédiatement..

Traitement complexe

Dès qu'il y a des soupçons de fibrose rénale, de fibrolipomatose sinusale ou de lipomatose, il est nécessaire de procéder immédiatement à un diagnostic approfondi de la maladie, puis de poursuivre le traitement. La rapidité et l'efficacité sont la clé du succès, car en retardant le traitement, vous ne pouvez qu'aggraver la situation et entraîner de nombreuses complications.

Après le traitement réussi de la fibrose aiguë, tant sur le plan opératoire que médicinal, il est toujours nécessaire de consulter strictement un médecin, d'effectuer une liste de certains tests afin d'éviter des rechutes ultérieures.

Opération

Lorsque la fibrose est détectée à des stades ultérieurs et graves, accompagnés de la manifestation de certaines (ou de nombreuses) complications, de changements dans la structure interne, d'une dégradation de la fonctionnalité des reins, la pharmacothérapie ne suffit plus. La chirurgie à des degrés divers est utilisée, en fonction de la négligence de la maladie:

  • élimination des tissus envahis pour libérer l'uretère;
  • la libération du rein des produits métaboliques;
  • l'introduction d'un stent pour rétablir un flux normal d'urine et de sang;
  • l'amputation de tout ou partie de l'organe atteint (dans les cas avancés et à condition qu'au moins un rein fonctionne normalement);
  • ablation de l'uretère.

Avant et après la chirurgie, la pharmacothérapie a également sa place et vise à réduire la croissance du tissu conjonctif.

Thérapie médicamenteuse

Il est beaucoup plus facile et plus agréable à traiter dès les premiers stades, car aucune intervention chirurgicale n'est nécessaire. Le traitement de la fibrose aiguë comprend les hormones stéroïdes, des médicaments dont l'action vise à soulager les symptômes de l'inflammation et de la douleur. Dans le cours chronique de la maladie, un traitement est indiqué, dont le but est la destruction des infections génito-urinaires.

La fibrose précoce implique l'utilisation de divers agents de résolution visant à arrêter la croissance du tissu conjonctif, la formation de cicatrices. Dans tous les cas, il est important de déterminer la source de la maladie (facteurs agressifs) et, si possible, de stopper leurs effets sur le corps du patient.

Des méthodes alternatives de traitement soulagent également les manifestations fibrotiques. Des compresses de décoctions, diverses infusions aident à éliminer la douleur, à ralentir le développement de la maladie. Il est tout aussi important de suivre un régime pendant toute la durée du traitement, de maintenir le régime de consommation recommandé.

Pronostic de traitement et prévention des maladies

Le processus d'apparition de cette maladie n'a pas été étudié de manière fiable, et il n'y a donc pas de liste de méthodes sans ambiguïté pour prévenir la maladie. Les médecins conseillent de traiter soigneusement et de manière responsable les infections chroniques, de surveiller le renforcement du système immunitaire et de mener une vie saine. Et si les premiers signes d'exacerbation se manifestent, en aucun cas vous ne pouvez ignorer les signaux du corps, cela vaut la peine de les écouter et de demander immédiatement l'aide de spécialistes. Il sera également utile de donner périodiquement du sang et de l'urine pour une analyse générale pour des raisons de prévention, d'être examiné par un médecin affecté au patient et de suivre également une cure de vitamines..

Le pronostic du traitement à n'importe quel stade de la fibrose peut être positif si tout est fait de manière intégrée, correcte et en temps opportun..

Par conséquent, en plus d'un diagnostic en laboratoire et instrumental de la maladie, le médecin doit étudier soigneusement et soigneusement les antécédents du patient, ce qui aidera à déterminer les foyers et les causes les plus probables de la maladie et à élaborer la stratégie de traitement appropriée.

Conclusion

Vous ne devez pas plonger dans la maladie «avec votre tête», à la recherche de problèmes, de symptômes de maladies qui ne sont pas proches. Attention au corps en temps opportun, à ses signaux, diagnostic, traitement ultérieur, élimination de l'inconfort et alimentation (restriction des protéines, aliments salés, gras, fumés, marinés), alimentation et boisson appropriées, mode de vie sain (cesser de fumer, alcool, régulier faire du sport, dormir correctement) permettra au patient de guérir la fibrose existante et de se protéger de ses diverses complications possibles, des rechutes à l'avenir.