Principal

Coliques

Diverticule vésical (protrusion): causes, traitement

Une saillie ou diverticule de la vessie est une maladie assez rare et asymptomatique. Il est diagnostiqué dans la plupart des cas lors des examens pour d'autres raisons..

Étiologie


Diverticule vésical - une formation unique sous la forme d'un «sac» à la suite d'une hernie focale de l'urothélium et de la sous-muqueuse.
Diverticulose - la présence d'un ou plusieurs diverticules situés à proximité et connectés à la lumière de la vessie par un cou ou une bouche étroit.
Étant donné que les protubérances ne contiennent que des fibres musculaires minces dispersées, elles ne nettoient pas efficacement le contenu lors de la vidange, laissant de l'urine résiduelle dans la vessie, ce qui conduit à des résultats caractéristiques aux examens endoscopiques et radiologiques.
Les formations se produisent généralement dans des conditions d'augmentation chronique de la pression intravésicale et sont situées aux points les plus faibles de la vessie. Code de la maladie pour mcb 10 N32.3.
Selon les statistiques, les anomalies affectent 90% des hommes à tout âge. Cela est dû au fait que la principale cause d'obstruction est l'hyperplasie bénigne de la prostate. Les médecins croient qu'il y a deux pics - l'un tombe sur 10 ans et l'autre sur 60-70.

Classification du diverticule vésical


Les renflements peuvent être:

  • congénitale (primaire);
  • acquis (secondaire).

La plupart des formations sont des lésions acquises uniques situées dans les parois latérales de l'organe. La gravité du trouble dépend de la taille, car la plupart des cas sont asymptomatiques.
Les diverticules selon les couches impliquées sont:

  1. Vrai: inclut toutes les couches de la structure, y compris la masse musculaire et la couverture externe du tissu conjonctif de l'organe;
  2. Faux: ne pas inclure les couches musculaires ou l'adventice. Par exemple, seules les muqueuses et les muqueuses sont affectées..

Causes de la formation du diverticule de la vessie

L'éducation congénitale est généralement diagnostiquée dans l'enfance ou pendant la grossesse par échographie prénatale. La cause est une anomalie dysembryogénétique du développement de la paroi de la vessie - faiblesse du détrusor.
Les principales causes du diverticule vésical acquis:

  • obstruction de la sortie urinaire;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • valve urétrale postérieure;
  • sclérose du cou urinaire;
  • infection intra-utérine;
  • vessie neurogène.

La survenue de cas acquis chez l'homme se produit généralement en raison d'une hypertrophie de la prostate, qui provoque une hypertrophie musculaire et une hernie focale de la membrane muqueuse près de l'orifice de l'uretère, de la vessie ou de l'orifice urétral.

Symptomatologie

Les formations sont souvent asymptomatiques, mais peuvent également être symptomatiques. Très souvent, une anomalie est diagnostiquée par accident, lorsque le patient s'adresse pour d'autres raisons.
Voici quelques symptômes exorbités qui peuvent être appelés typiques. Gardez à l'esprit que cela peut également être le signe d'autres problèmes de santé:

  • infection urinaire;
  • difficulté et problèmes de miction;
  • sensation de plénitude abdominale;
  • sang dans l'urine;
  • reflux (urine refluant vers les reins);
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • la nycturie;
  • douleur dans le côté et la région pelvienne;
  • dyspareunie;
  • incontinence;
  • rétention urinaire;
  • cystite récurrente;
  • mictions fréquentes et urgentes.

Méthodes de diagnostic

Les diverticules se trouvent le plus souvent à l'échographie, effectués pour étudier le syndrome de la prostate chez l'homme ou les infections urinaires répétées chez la femme. Si vous avez des doutes, vous devez contacter un urologue. La diverticulose (poches) de la vessie peut être suspectée si le patient présente les symptômes énumérés ci-dessus, mais dans la plupart des cas, des problèmes sont détectés lors des tests. Par exemple, une radiographie abdominale spéciale peut détecter les diverticules.
Les renflements sont souvent diagnostiqués lors de l'examen des images, par exemple avec un scanner ou une échographie. L'échographie permet également de détecter une obstruction rénale. Après la suspicion initiale, des examens plus détaillés sont prescrits:

  • échographie;
  • cystogramme (tests radiologiques du système urinaire, remplis de colorant de contraste);
  • IRM
  • cystoscopie (examen de la surface interne d'un organe à travers l'urètre).

Les diverticules de la vessie chez les enfants sont très rares et nécessitent non seulement un examen et un traitement complets, mais également une surveillance constante par un pédiatre pendant au moins 5 ans.

Traitement du diverticule vésical

Les diverticules congénitaux ou acquis ne nécessitent pas toujours un traitement, surtout s'ils ne sont pas associés à des infections des voies urinaires, des calculs ou un reflux (écoulement d'urine inversé dans les reins). Les diverticules associés aux tumeurs de la vessie, aux infections récurrentes ou à la rétention urinaire doivent être traités.
Un plan de traitement conservateur implique une thérapie, et s'il n'y a pas de résultats, la saillie doit être supprimée. La méthode populaire pour cette maladie est inutile.

Indications pour la chirurgie

La présence d'une maladie intravésicale (tumeur ou lithiase), une rupture diverticulaire spontanée ou des complications liées à la taille (diamètre 4 cm³) ou à la localisation sont des indications absolues pour une chirurgie ouverte. Un grand diverticule peut provoquer une miction insuffisante et une infection chronique des voies urinaires ou une obstruction de l'uretère et même de l'urètre postérieur chez les enfants, tandis que le diverticule paraurétral ou en spirale est généralement associé à des degrés de reflux variables.
Afin d'améliorer la miction, une résection simultanée de toutes les protubérances, même les plus petites (d'un diamètre de 1 à 3 cm), est recommandée. De même, un diverticule vésiculaire ne doit jamais être opéré sans corriger d'abord ou simultanément la cause de l'obstruction, qu'elle soit anatomique ou fonctionnelle (vessie neurogène). L'intervention comprendra le soulagement des obstructions et le retrait possible des poches.
La diverticulose vésicale est éliminée de deux manières:

  • diverticulectomie (chirurgie ouverte);
  • méthode laparoscopique (pénétration et retrait à l'aide de petites incisions et ouvertures pour la caméra).

Pour la plupart des urologues, l'ablation chirurgicale à l'aide d'une approche ouverte reste l'option la plus courante. La conduite d'opérations peut être difficile si le diverticule est infecté ou écrasé. Des échantillons de toutes les tumeurs trouvées dans la saillie sont testés pour le cancer..
Les procédures proposées ont d'excellents résultats et peuvent conduire à une résolution complète des symptômes de la miction. Après la chirurgie, le patient est sous observation. Cela est nécessaire pour contrôler l'état général et la vidange de la vessie. Pour les opérations abdominales, un cathéter est nécessaire pendant 7 à 14 jours. Pour les personnes dont la vessie fonctionne mal, un cathétérisme périodique peut être nécessaire pour vider l'organe en raison d'une obstruction à long terme..

Conséquences postopératoires

Avant la chirurgie, le chirurgien doit se familiariser avec les complications possibles. Les risques comprennent des dommages aux intestins ou au rectum, une infection. Selon les statistiques, ils sont extrêmement rares..
Complications uniques:

  • L'absence d'identification du diverticule pendant la laparoscopie peut entraîner une ablation incomplète ou partielle. La meilleure solution à ce problème est de prévenir par une évaluation préopératoire complète en utilisant la cystoscopie et le VCUG pour documenter avec précision l'emplacement, le nombre et la taille des diverticules, y compris la taille du cou diverticulaire.
  • Traumatisme urétral. Il existe un risque important de dommages à l'uretère lors de la laparoscopie, car l'emplacement le plus courant des diverticules est latéral dans l'ouverture de l'uretère. Cependant, ce risque peut être évité en accordant une attention particulière à la technique et à la connaissance de l'anatomie de l'uretère. La mise en place d'un stent urétéral est utile pour l'identification.
  • Les fuites d'urine postopératoires sont causées par une fermeture inadéquate de la cystotomie. Cela peut être évité par une mobilisation plus large des organes pour faciliter une fermeture sans stress. Le traitement réussi de cette complication nécessite généralement un drainage quotidien avec un cathéter urétral et un drainage par aspiration fermé. Les grandes fuites peuvent nécessiter un traitement antibiotique pour prévenir l'infection..

Complications possibles après ou en raison d'un manque de traitement

Dans de très rares cas, des complications tardives se produisent:

  • Fuite prolongée d'urine et de fistule urinaire.
  • Diverticule vésical répété. La plupart des protubérances acquièrent une obstruction secondaire. Le fait de ne pas traiter correctement la cause entraînera une nouvelle formation et peut nécessiter une intervention chirurgicale répétée.

En l'absence d'intervention chirurgicale, il peut y avoir des complications dues à la stase et à l'infection:

  • carcinome diverticulaire intraspécifique des cellules de transition. La chance est de 1-10%;
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • rupture de la vessie.

L'assainissement prend environ deux mois.

La prévention

Un bon moyen d'éviter la formation d'un diverticule acquis est un mode de vie sain et des visites régulières chez le médecin. Cela aidera à détecter et à éliminer en temps opportun les causes qui contribuent à bloquer la sortie gratuite de l'urine..
Après la chirurgie, on montre aux patients un régime pour réduire la charge sur la vessie. Alcool interdit, aliments épicés, épicés et salés.
Infection des voies urinaires, CIM, prostatite, etc. - sont un élan pour la formation de diverticules. Par conséquent, il vaut la peine de conclure qu'il vaut mieux ne pas permettre un problème plutôt que de courir autour des médecins avec un "bouquet".

Diverticule vésical

Qu'est-ce qu'un diverticule vésical??

Le diverticule de la vessie est une poche, une poche qui dépasse de la paroi de la vessie (urée). Il existe deux types de diverticule de la vessie: congénital et acquis. Congénital signifie qu'une personne est née avec ce sac; acquis signifie que le sac s'est formé en raison d'un problème de santé qui a affecté la vessie. Les patients diagnostiqués avec cette condition peuvent avoir plus d'une poche formée..

Les diverticules congénitaux sont généralement diagnostiqués dans l'enfance ou par échographie prénatale (échographie). Les diverticules acquis de la vessie sont souvent causés par un blocage de l'urée dû à une hypertrophie de la prostate, une sténose de l'urètre (rétrécissement de la lumière de l'urètre) ou une maladie neurologique. Ils sont souvent détectés accidentellement avec des méthodes de recherche en imagerie en raison d'autres maladies..

Signes et symptômes

Les diverticules de la vessie sont souvent asymptomatiques et accidentellement détectés dans les études d'autres conditions. Si la maladie est symptomatique, les symptômes dépendent de la cause profonde, de la taille du diverticule, de leur emplacement et de la taille du collier. Certains des symptômes comprennent une miction en deux étapes (typique des diverticules plus gros), une rétention urinaire, une infection des voies urinaires, du sang dans l'urine et un reflux vésico-urétéral.

Les diverticules volumétriques avec un cou large ont tendance à absorber le travail des muscles de la vessie, suivi d'une stagnation importante de l'urine et des infections des voies urinaires subséquentes. Les diverticules du cou étroit peuvent provoquer des infections récurrentes, ainsi que des calculs intra-articulaires et une métaplasie muqueuse.

Causes et facteurs de risque

Le diverticule congénital se forme lorsqu'une partie de la membrane muqueuse de la vessie pénètre à travers la partie faible de la paroi de la vessie (faiblesse congénitale de la paroi de la vessie), créant une sorte de «poche». Cela se produit presque toujours de lui-même et ne nécessite aucun traitement..

Les diverticules acquis sont souvent plus d'un et sont généralement secondaires à une obstruction du col de la vessie; l'obstruction, à son tour, est causée par une hyperplasie bénigne de la prostate, une sténose de l'urètre ou une sclérose du col de la vessie. Cet obstacle provoque une augmentation de la pression à l'intérieur de l'organe, ce qui peut conduire à la formation éventuelle d'un diverticule, généralement aux points les plus faibles de l'urée.

Un diverticule peut également être secondaire à des opérations antérieures sur la vessie ou à des changements neurogènes lorsque la vessie est vide.

Diagnostique

Des diverticules vésicaux peuvent être suspectés lorsqu'un patient présente des symptômes tels que des infections récurrentes des voies urinaires, un syndrome de douleur pelvienne chronique avec des signes d'inflammation, une sensation de satiété dans l'abdomen, une vidange incomplète de la vessie ou des problèmes généraux de vidange suggérant une obstruction et une stase (stase) urine. Cependant, les patients peuvent ne pas présenter de symptômes spécifiques et des diverticules peuvent être détectés par examen pour d'autres problèmes. Un excellent outil pour détecter les diverticules de la vessie est un cystogramme, qui vous permet d'obtenir une image radiographique de la vessie en utilisant la cystographie, en introduisant un colorant de contraste.

Un diverticule peut également être détecté par cystoscopie, ce qui est particulièrement important pour vérifier les tumeurs dans le diverticule en introduisant un cystoscope flexible à travers l'urètre dans la vessie. La fonction vésicale et l'obstruction du col vésical peuvent être évaluées à l'aide d'un test de pression vésicale (test urodynamique). Enfin, dans certains cas, il peut être nécessaire de vérifier l'effet de l'obstruction sur les reins en effectuant une échographie des reins..

Traitement

Les diverticules congénitaux ou acquis de la vessie ne nécessitent pas toujours de traitement, surtout s'ils ne sont pas associés à des infections des voies urinaires, des calculs vésicaux ou un reflux vésico-urétéral (flux d'urine inverse de la vessie vers l'uretère, vers le bassin rénal). Au lieu de cela, un traitement pour un diverticule de la vessie associé à des tumeurs de la vessie, des infections récurrentes et une rétention urinaire est nécessaire..

Un traitement est également nécessaire en cas de rupture spontanée du diverticule et, en général, en présence de symptômes. Pour les patients atteints de diverticule et d'obstruction des voies urinaires, le traitement comprend la résolution de l'obstruction et (éventuellement) l'élimination du diverticule. Le diverticule peut être retiré chirurgicalement, soit ouvertement soit par laparoscopie (à l'aide de petites incisions et ouvertures pour l'entrée des instruments et de la caméra).

La prévention

Aucune mesure préventive spécifique n'a été élaborée. En présence de maladies inflammatoires de la vessie, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Souvent, la maladie est détectée lors d'études complémentaires liées au diagnostic d'autres maladies. Pour la prophylaxie, le diagnostic précoce de conditions telles que l'adénome de la prostate, la sténose de l'urètre, la sclérose du col de l'urée et d'autres troubles qui empêchent l'écoulement d'urine.

Quelles sont les causes des pseudodiverticules de la vessie?

Lorsqu'un petit renflement est détecté lors d'un examen de la vessie, les spécialistes diagnostiquent les diverticules. Cette pathologie se caractérise par l'apparition d'un petit sac en saillie vers l'avant.

Dans le même temps, le patient a des problèmes de miction, il lui est difficile d'aller aux toilettes, la deurination passe avec douleur. En cas de traitement retardé de la diverticulose dans la vessie, une cystite chronique, une lithiase urinaire ou une pyélonéphrite peuvent être acquises.

Diverticule général

Les diverticules de la vessie peuvent être caractérisés par le prolapsus de sa paroi, quand à la fin une cavité se forme sous la forme d'un petit sac. La connexion se fait à l'aide du cou. La pathologie complique le processus de miction, provoque une inflammation des reins et des organes du système génito-urinaire. Un diverticule est appelé saillies arrondies en forme de sac dont la taille varie de 1 à 2 cm.

Si elles se produisent dans le contexte d'une infection, les bactéries se multiplient beaucoup plus rapidement dans les parois de l'organe, ce qui complique considérablement le traitement de la pathologie. Il existe souvent un risque de rupture de la vessie, ce qui nécessitera des procédures chirurgicales douloureuses. Lorsque les organes se rompent, une ostéomyélite, des accumulations purulentes et une péritonite se produisent, après quoi tous les tissus osseux s'enflamment.

Que sont les diverticules?

Les formations en forme de sac diffèrent par le lieu et l'heure de leur apparition, ainsi que par le nombre de leurs cavités. Ces formations sont secondaires ou primaires, la formation primaire se produisant pendant la formation fœtale du fœtus, lorsque l'organe a initialement une structure irrégulière. Des pathologies secondaires apparaissent chez les patients en raison de diverses lésions de la vessie..

La manifestation du diverticule est unique ou multiple, selon le nombre de leurs cavités. Si une pathologie multiple est détectée, le médecin établit un diagnostic - pseudodiverctulose de la vessie. De par leur structure, les diverticules sont divisés en vrais et faux pseudo-diverticules de la vessie.

Véritable diverticule

Les diverticules du vrai type sont toujours congénitales, un tel renflement se produit lors de la formation du fœtus dans l'utérus. La paroi du diverticule et la paroi de la vessie sont une surface, sous la forme d'un sac d'une structure anormale reliée aux organes par le cou. En règle générale, les vraies espèces sont localisées près de la surface arrière de l'urée.

Le vrai diverticule est rempli d'urine, ce qui est assez difficile à évacuer, car le liquide devra surmonter l'isthme reliant le sac à l'organe. Cela est dû à sa fréquente stagnation et accumulation dans le diverticule, à cause de laquelle le patient se plaint d'une vidange incomplète et d'une sensation de miction incomplète. Dans certains cas, le patient ne connaît même pas la présence d'une telle cavité dans le corps qui existe sans manifestations cliniques.

Pseudo-diverticules

Des pseudo-diverticules vésicaux ou de fausses formations sont acquis en raison de lésions de diverses étiologies du système génito-urinaire. Vrai est détecté très rarement, le plus souvent les experts trouvent des pseudo-diverticules.

De plus, la cause de la formation peut être une augmentation de la pression à l'intérieur de l'organe et un amincissement de ses parois. Avec ce défaut, les tissus sont remplacés par des muscles, qui contribuent à l'écoulement de l'urine, mais provoquent une hypertrophie. Le patient est vidé jusqu'à la fin avec difficulté. Avec le développement de la pathologie, une augmentation de la vessie se produit dans un contexte de contraction musculaire, ce qui conduit à leur destruction. Ainsi, une pseudo-formation dans la vessie se produit.

Quelles sont les causes des diverticules?

Des diverticules de la vessie peuvent se former pour diverses raisons, selon le lieu de formation de la cavité sous forme de sac. La formation primaire se produit le plus souvent avec des anomalies dans la structure des parois, ainsi que des muscles faibles dans la vessie.

D'autres raisons incluent les effets des substances chimiques et radioactives radioactives, l'infection du fœtus à l'intérieur de l'utérus de la femme enceinte, les mauvaises habitudes de la femme enceinte lors du port du fœtus, la mauvaise écologie du lieu de résidence. Si la pathologie appartient au type acquis, la cause peut être une violation de l'écoulement de liquide vers l'extérieur.

Une faible pression dans l'organe contribue au développement de la pathologie. Dans certains cas, de telles formations surviennent en raison d'une tumeur de type malin dans la prostate, avec cristallisation de calculs ou adénome de la prostate chez l'homme.

Avec l'accumulation d'urine dans l'organe, ses parois s'hypertrophient et s'amincissent, à travers lesquelles la partie interne de l'organe commence à faire saillie. Parmi les raisons figurent les blessures mécaniques dans divers accidents et les opérations chirurgicales effectuées de manière non professionnelle..

Comment reconnaître la diverticulose de la vessie?

À un stade précoce, la maladie ne se manifeste pas, en particulier dans le cas de l'étiologie congénitale. Le patient apprend sa pathologie tout à fait par accident, à la suite d'une échographie lors d'un examen de routine ou d'une suspicion d'une autre maladie. Les symptômes n'apparaissent pas lorsque le diverticule ne contient pas d'urine stagnante..

Mais si cette pathologie devient importante, le liquide s'accumule et d'autres signes apparaissent, à savoir:

  • miction douloureuse du patient;
  • développer une cystite;
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • la formation de calculs, de sable ou de pierres dans la vessie;
  • la menace de péritonite due à la rupture des parois de l'organe.

Avec le développement de la pathologie, le patient note deux étapes de l'acte d'uriner, lorsque initialement le liquide quitte la vessie, puis après une courte période de temps - l'urine du diverticule. Dans un cas compliqué de développement de la maladie, le patient note une douleur dans le bas-ventre, qui survient souvent en raison d'une tumeur.

Si un ou plusieurs symptômes sont détectés, le diagnostic est requis par la nomination d'un spécialiste spécialisé et un certain nombre de tests sont nécessaires. Après cela, le médecin peut vous dire quel doit être le traitement de cette maladie..

Complications

Lorsque des diverticules apparaissent dans un organe, la pression interne y est perturbée. Cela provoque une stagnation et une inflammation dans les organes voisins, ainsi que dans le système génito-urinaire dans son ensemble. Les bactéries se développent dans l'urine et les sédiments résiduels, et l'infection se propage dans tout le corps. En cas de formation de sable ou de pierres, des médicaments sont nécessaires, mais uniquement s'il n'y a pas d'obstruction de l'urètre.

Dans certains cas, en raison de complications dans le développement de la pathologie, des tumeurs apparaissent dans la vessie. Parfois, des complications apparaissent également pendant la période de récupération après la chirurgie, ce qui conduit à un traitement analphabète avec des médicaments antibactériens, au développement d'une cystite et à la libération de pus de la suture chirurgicale. Des complications postopératoires surviennent avec l'ablation non professionnelle d'une cavité supplémentaire à l'intérieur de l'organe, ce qui entraîne une rechute de la pathologie.

Méthodes de diagnostic

En cas de suspicion de diverticule dans la vessie, un urologue est nécessaire, mais les patients soupçonnent rarement une telle pathologie lorsqu'ils contactent un médecin présentant d'autres symptômes. Pour confirmer le diverticule, il est nécessaire de faire des analyses de biomatériaux, d'effectuer une tomographie sur ordinateur, de faire une échographie, une cystoscopie et une cystographie.

Cystoscopie

Cet examen est effectué par un cystoscope, qui est inséré dans la vessie par le canal urétral. L'introduction de dispositifs doit être sous la stricte surveillance d'un urologue et avec l'utilisation obligatoire d'une anesthésie locale.

La cystoscopie révèle l'isthme entre l'organe interne et les diverticules. En cas d'examen du diverticule à l'aide d'un cystoscope, la formation elle-même est détectée et son type est reconnu.

Échographie de la vessie

Lors du diagnostic avec un équipement à ultrasons, un spécialiste reçoit des informations complètes sur le développement de la pathologie. Les diverticules se trouvent dans leur emplacement, leur quantité, leurs tailles sont déterminées. À l'aide d'un échogramme, il est possible d'identifier la localisation par rapport à d'autres organes, de déterminer la forme et la structure de la pathologie. S'il y a des calculs ou une tumeur, ils deviendront également visibles sur les résultats de l'échographie.

Échographie de la vessie

Cystographie

Avec la cystographie, la vessie du patient est remplie d'un agent de contraste, mis en évidence par un examen aux rayons X. Il est nécessaire de vider l'organe avant le début de la procédure, en cas de présence de formations sacculaires, le produit de contraste reste dans ces cavités. L'appareil les met en évidence sous la forme d'ombres denses sur le fond d'une cavité vésicale plus claire.

Comment le diverticule est-il traité?

En l'absence de symptômes évidents et de petites quantités de pathologie, il n'est pas nécessaire d'effectuer une opération. Plus important encore, sous la supervision d'un urologue, évitez la stagnation de l'urine, en utilisant une thérapie conservatrice prescrite par un médecin. L'inconvénient de cette thérapie est sa capacité à traiter avec succès les symptômes, mais pas la cause..

Le traitement conservateur implique un rinçage régulier des organes avec des antiseptiques, ce qui est souvent recommandé pour préparer un patient avant la chirurgie. L'intervention chirurgicale est réalisée en cas de cystite sévère, s'il y a une tumeur ou des calculs dans le diverticule, ainsi que dans le cas où le sac comprime le cou de l'organe et rend la miction impossible pour le patient.

Pendant l'opération, les chirurgiens pansent et retirent le diverticule par des spécialistes, et la complexité et la durée de cette opération dépendent de la structure de la formation. Dans certains cas, il est nécessaire de recourir au plastique des voies urinaires, si la formation sacculaire est sur la paroi de l'uretère.

Caractéristiques de la période de réadaptation

Même avec une chirurgie réussie et une thérapie efficace, certaines règles doivent être suivies afin d'obtenir une guérison complète et un mode de vie familier. Il est régulièrement nécessaire de rincer la cavité interne de la vessie avec des solutions antiseptiques. Cela peut empêcher la réinfection et favoriser la cicatrisation des plaies. Les patients sont souvent recommandés un traitement UHF qui, à l'aide de champs électromagnétiques, rétablit l'état de l'organe. Il est fait à la fois local et général.

Pour éviter une rechute de la pathologie, le patient ne doit pas augmenter la pression dans la vessie, pour laquelle les chirurgiens ont mis un cathéter temporaire. Le système installé doit être soigneusement entretenu, en changeant le drainage une fois par semaine. Le réservoir est vidé après chaque acte de deurination, de sorte qu'il n'y a pas de retour d'urine à l'intérieur. Par le même cathéter, des médicaments antiseptiques sont introduits dans le corps pour la désinfection et l'irrigation.

Les médecins recommandent à une personne un certain régime qui ne permettra pas une augmentation de l'acidité de l'urine. Cela est nécessaire pour la guérison rapide de la suture. Le patient doit être exclu des aliments salés, des boissons alcoolisées et de tous les autres produits qui augmentent l'acidité de l'urine. Le respect de ces règles contribuera à une récupération rapide et à un retour rapide à la normale..

Diverticule vésical: symptômes, traitement

La structure et le fonctionnement de la vessie

La vessie sert de réservoir temporaire pour l'accumulation d'urine jusqu'à ce qu'elle soit éliminée du corps. La vessie se compose de trois couches de fibres musculaires lisses, se contractant vers l'intérieur lorsque l'urine est expulsée de sa cavité. Sa surface intérieure est bordée de muqueuse pliée. Lorsque la bulle s'étire, ces plis sont lissés.
La capacité vésicale normale est d'environ 350 ml. L'extensibilité est très individuelle et varie de 500 à 750 ml. Toutes les 2 à 4 heures, selon la quantité de liquide bu, il y a une envie d'uriner. Il est fourni par des récepteurs nerveux spéciaux dans la paroi de la vessie qui signalent le cerveau..
De la vessie, l'urine pénètre dans l'urètre. L'écoulement involontaire est empêché par les muscles circulaires (sphincter), qui compressent les parois de l'urètre. Pendant la miction, le sphincter se détend.
C'est normal. Cependant, dans certaines maladies, l'écoulement d'urine de la vessie est altéré.

Les raisons peuvent être différentes: calculs ou tumeur de la vessie, cystocèle, facteur neurogène, etc. Souvent, la diverticulose de la vessie contribue à la violation.

Qu'est-ce qu'un diverticule?

Dans la paroi de la vessie, une saillie en forme de sac (diverticule) se forme. Il peut s'agir d'une pathologie congénitale et acquise:

  • Dans le cas d'une anomalie congénitale, le diverticule (il est dit «vrai») est unique et large. Parfois, elle s'avère plus grande que la bulle elle-même. La structure de la paroi du sac est identique à la paroi à trois couches de la bulle. Il convient de noter qu'une telle anomalie congénitale est assez rare..
  • Souvent diagnostiqué avec des diverticules acquis (ou "faux"). La couche muqueuse interne fait saillie vers l'extérieur parmi les fibres musculaires - une sorte de hernie de la vessie. Il peut y avoir plusieurs diverticules..

Raisons de la formation du diverticule

Un diverticule entraîne une tension systématique prolongée des parois d'une bulle remplie. La pression interne provoque leur étirement excessif et leur divergence des fibres musculaires. C'est pourquoi il est nécessaire de vider la vessie à temps, sans amener au degré extrême d'étirement et à une augmentation constante de la pression intravésicale.
Diverses maladies, telles que la sclérose du col de la vessie ou l'adénome de la prostate, empêchent également l'écoulement en temps opportun. Ce dernier conduit à un diagnostic statistiquement plus fréquent de la maladie chez l'homme.

Symptômes diverticule

La principale manifestation d'un diverticule de la vessie est la miction biphasique.

Après la première miction, lorsque le cours d'eau s'assèche, le patient a une sensation de vidange incomplète de la vessie. Après une courte période de temps, vous devez répéter une tentative d'uriner, ce qui entraîne un certain inconfort et le développement d'un certain nombre de problèmes psychologiques.
Cela se produit parce que la première partie de l'urine quitte la vessie, et seulement alors le diverticule est vidé. Avec les restes d'urine, le pus est souvent excrété. L'urine stagnante dans le diverticule contribue à la fixation de l'infection et au développement de la cystite chronique.
Des diverticules sont détectés lors de l'examen d'un patient se plaignant de signes typiques de cystite: mictions fréquentes, douleurs et brûlures.
Une autre complication de la diverticulose est la formation de calculs (sable, cailloux) dans la cavité du diverticule.

Traitement

1. Conservateur. Dans les cas simples, la chirurgie n'est pas nécessaire. On prescrit au patient un régime pour la prévention de la lithiase urinaire, ainsi que des médicaments anti-inflammatoires.
Les herbes ont un bon effet antibactérien: busserole, verge d'or, camomille, airelle rouge, millepertuis, thym, aneth, renouée.
2. Opérationnel. Une indication pour l'ablation d'un diverticule (diverticulectomie) est la présence d'une grosse pierre, la présence d'une tumeur ou d'une infection chronique non traitée. L'opération s'effectue de deux manières: sans ouvrir la vessie et sans ouvrir. Parfois, ces méthodes se combinent.

  • Avec un accès sans bulle (sans ouverture) à 5 mm de la paroi de la bulle, le col du diverticule est bandé, une pince est appliquée et le diverticule est coupé. Après suture, un remplissage de contrôle de la vessie est effectué..
  • Avec un accès intravésical, un instrument ou un doigt de chirurgien est inséré dans le diverticule. Le diverticule est soigneusement retiré dans la cavité de la bulle et le trou est découpé en cercle. Les sutures sont appliquées du côté de la cavité vésicale.

La prophylaxie du diverticule consiste principalement à traiter en temps opportun les maladies urologiques et à participer aux événements dispensaires réguliers.

Diverticule vésical - qu'est-ce que c'est, symptômes et traitement

Les raisons

La diverticulose de type congénital de la vessie est une pathologie dont le développement est dû à une anomalie du développement embryonnaire. Beaucoup pensent que la maladie ne peut être que congénitale, mais ce n'est pas le cas..

Les raisons de la défaite du système génito-urinaire peuvent être les suivantes:

  • augmentation prolongée de la pression intravésicale;
  • surétirement sévère des parois de la vessie;
  • la divergence des fibres musculaires sous l'influence de facteurs pathologiques.

Diverses conditions pathologiques contribuent à l'apparition de la maladie, y compris, par exemple, l'adénome de la prostate, l'urétrite, la sténose urétrale et d'autres causes qui peuvent empêcher l'urine de quitter la cavité.

Classification

Les diverticules de la vessie sont principalement divisés en deux grands groupes: primaire (congénital) et secondaire (acquis). En médecine, les types de maladies acquises sont plus souvent enregistrés..

Par le nombre de cavités supplémentaires, la maladie peut être unique et multiple. La pathologie multiple est la diverticulose.

Une autre classification implique la division en cavités vraies et fausses. Si nous parlons de véritables cavités, elles sont formées par les mêmes couches que la vessie. Avec les fausses cavités, on dit que seule la couche muqueuse est impliquée dans leur formation.

Symptômes

Chez les enfants, une pathologie congénitale pendant une longue période peut ne se manifester en aucune façon. Chez l'adulte, les symptômes peuvent également être absents s'il n'y a pas de stagnation d'urine..

En cas de stagnation, le patient consultera un médecin qui se plaindra de:

  • l'apparition de douleurs avec soulagement de la vessie;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • symptômes de cystite (mictions douloureuses fréquentes, etc.).

Dans les cas graves, des pierres commencent à se former dans la bulle ou une rupture se produit. La deuxième condition est mortelle, car une péritonite est formée.

Quel médecin traite le diverticule de la vessie?

Quel médecin traite la maladie? En cas de suspicion de diverticule de la vessie, vous devrez vous adresser à un urologue. Ce spécialiste évaluera les symptômes de la maladie, prescrira des mesures diagnostiques et surveillera le processus de traitement..

Si un enfant ou un adulte a une pathologie prononcée, une consultation et une assistance ultérieure du chirurgien seront nécessaires, car le problème ne peut être résolu que rapidement.

Diagnostique

Avant de commencer tout traitement, un diverticule de la vessie doit d'abord être détecté. Pour cela, l'échographie, la cystographie et la cystoscopie sont utilisées..

Pendant la cystographie, le médecin remplit la vessie de contraste, puis prend une série de radiographies. L'image remarquera un retard de l'agent de contraste dans la cavité du diverticule, qui se caractérise par une coloration plus intense.

Avec la cystoscopie, la vessie est examinée avec un cystoscope. Dans la plupart des cas, il est possible d'identifier le col de protubérance menant de la cavité principale vers le côté. Dans de rares cas, l'insertion d'un cystoscope dans une saillie donne une image encore plus claire.

Pendant l'échographie, il est possible de déterminer quelles sont les tailles et le nombre de défauts, leur emplacement. De plus, ils recherchent des tumeurs ou des pierres..

Traitement

Le traitement de la pathologie est principalement chirurgical. Si le diverticule de la vessie ne cause aucun inconvénient, le patient est alors soumis à une surveillance régulière et attentive. Si la présence de la maladie contribue à la cystite, à l'urétrite ou à d'autres pathologies, elle doit être traitée.

L'opération peut être réalisée de deux manières: endoscopiquement ou ouvertement. L'endoscopie n'implique généralement pas l'ablation d'un diverticule. Au contraire, avec son aide, le cou entre l'organe principal et la saillie est élargi, faisant de la cavité supplémentaire une partie du principal.

Dans la plupart des cas, cependant, des opérations ouvertes radicales sont utilisées. La diverticulectomie s'est avérée être un moyen simple et efficace de traiter le problème. Un tel traitement, bien qu'il soit considéré comme radical, mais évite au patient un grand nombre de complications possibles.

Rééducation après chirurgie

Une fois le traitement terminé, vous devez faire attention à une bonne rééducation. Conseillé:

  • lavage régulier de la cavité vésicale avec des antiseptiques sous surveillance médicale;
  • cathétérisme prolongé de la vessie pour assurer un écoulement complet et correct de l'urine;
  • utilisation de techniques de physiothérapie pour accélérer la récupération.

Il est important de prendre soin d'une vessie cathétérisée. Tout d'abord, le cathéter est remplacé au moins une fois par semaine. Deuxièmement, il est recommandé de vider l'urinoir après chaque miction pour éviter le reflux d'urine. Un soin soigneux du cathéter préviendra l'infection et réduira le risque de rechute.

Bien sûr, la rééducation après une diverticulectomie est assez longue, mais l'intervention elle-même évite une fois pour toutes au patient la pathologie et les complications associées.

Nutrition

Après une chirurgie pour diverticule, le patient devra suivre un régime spécial pendant un certain temps. Le but du traitement diététique est d'empêcher une augmentation de l'acidité de l'urine, ce qui peut affecter négativement le processus de guérison..

Pour que l'acidité n'augmente pas, il est recommandé de s'abstenir de:

  • viandes fumées;
  • nourriture frit;
  • nourriture trop salée;
  • boissons alcoolisées.

Le régime dans chaque cas est prescrit individuellement au patient et peut être ajusté en fonction de ses caractéristiques personnelles..

Complications

Un diverticule dans la vessie conduit souvent au fait que la pression augmente progressivement dans l'organe. En conséquence, l'urine stagne, des réactions inflammatoires se développent, divers micro-organismes pathogènes commencent à se multiplier.

Tout d'abord, la maladie est dangereuse précisément avec une infection, ce qui complique considérablement la vie des patients, car elle est associée à de nombreuses sensations désagréables. Avec une stagnation sévère de l'urine, une rupture de la vessie est également possible, ce qui est une complication potentiellement mortelle.

La prévention

La prévention de la saillie congénitale, hélas, est impossible. Il n'y a que des règles générales, selon lesquelles il est recommandé aux patients de mener une vie saine, d'abandonner les mauvaises habitudes, de suivre un régime.

Pour prévenir les maladies de type secondaire, la priorité est le traitement rapide des maladies du système génito-urinaire de toute origine. Si la maladie est congénitale ou chronique, elle doit être prise sous contrôle et conduite dans un état de rémission, ce qui aidera également à prévenir la formation de cavités supplémentaires.

En cas d'apparition de symptômes pouvant indiquer un diverticule dans la vessie, il est conseillé aux patients de consulter immédiatement un médecin. Il s'agit d'une pathologie dangereuse qui se déroule furtivement pendant longtemps et présente des complications potentiellement mortelles..

Pseudo-diverticulose vésicale qu'est-ce que c'est

Pourquoi les renflements se produisent?

Comme déjà noté, la pathologie acquise se produit lorsque la vessie ressent pendant longtemps une pression élevée sur les parois. Le plus souvent, une telle condition s'accompagne des affections suivantes:

  • adénome de la prostate;
  • rétrécissements urétraux;
  • sclérose des parois de l'organe;
  • tumeurs dans les organes urinaires;
  • miction altérée dans les voies urinaires.

De plus, de nombreux experts sont convaincus qu'un diverticule peut se former en raison d'une blessure..

La diverticulose congénitale est associée aux phénomènes suivants:

  • rayonnement ou exposition chimique qui a provoqué des changements mutationnels dans les cellules
  • les maladies infectieuses dont une femme a souffert pendant la période de gestation;
  • mauvaises habitudes d'une femme enceinte;
  • conditions environnementales nuisibles.

Les plus dangereuses pour le fœtus sont les infections telles que la rubéole, la varicelle, le cytomégalovirus, la toxoplasmose, la chlamydia, l'herpès, etc..

Mais quelles que soient les raisons qui ont conduit à la formation de saillie, une symptomatologie similaire accompagne la pathologie.

Que sont les diverticules de la vessie

Un diverticule est une sorte de saillie de la paroi de l'organe vers l'extérieur, alors qu'il ressemble à un sac ou à une poche arrondie. La cavité du sac est reliée à la vessie par un petit canal - le cou. Une poche supplémentaire contribue au développement de la stagnation et de l'inflammation urinaires dans les organes urinaires.

En règle générale, les diverticules se forment dans les endroits les plus faibles - sur les parois latérales ou postérieures de la vessie, ainsi que près de la bouche de l'uretère. Les diverticules sont beaucoup moins communs au fond ou dans la région de l'apex de l'organe. La taille de la saillie peut être différente: de très petite à très grande, dépassant le volume de la bulle elle-même. La saillie peut être un ou plusieurs à la fois, dans ce cas, ils disent à propos de la diverticulose.

Les diverticules sont des saillies de la paroi de la vessie, et ils peuvent être très grands

Les diverticules se présentent sous de nombreuses formes - vraies et fausses, ou pseudo-diverticules:

  • Un vrai diverticule est un phénomène congénital, en fait, une malformation d'organe. Les parois de cette saillie ont une structure, comme celle de la vessie, c'est-à-dire la couche muqueuse, la sous-muqueuse, le muscle (détrusor) et externe.
  • Les fausses formations sont toujours acquises. Ils apparaissent en raison d'une obstruction infra-vésicale, c'est-à-dire d'une obstruction des voies urinaires sous la vessie au niveau de son cou ou de son urètre. Un tel obstacle entraîne une augmentation de la pression à l'intérieur de la vessie lors de la miction. En conséquence, le détrusor (le muscle qui expulse l'urine) doit surmonter la résistance importante qui se produit dans le courant urinaire. En raison de ce phénomène, la couche musculaire compensatrice hypertrophie d'abord (augmente, s'épaissit), et son atrophie commence avec le temps - les fibres divergent et la couche muqueuse interne sous pression se gonfle à travers ces «trous». Il se forme donc des cavités en forme de sac, privées de la couche musculaire - pseudo-diverticules. Le plus souvent, il existe plusieurs.

Les vrais diverticules ont des murs de structure identique à ceux de la vessie - les 4 couches

Types d'opérations

  1. Transurétrale, endoscopique - le canal est disséqué, la saillie est suturée dans la paroi de l'organe. La procédure ne prend pas plus de 20 minutes. Dans les 2 jours suivant le drainage du liquide est indiqué. L'intervention est parcimonieuse et ne nécessite pas de réhabilitation à long terme..
  2. Diverticulectomie ou chirurgie à lumière ouverte - faites une incision sus-pubienne, après quoi la paroi avant de l'organe est ouverte et le défaut est coupé. Dans ce cas, un cathétérisme à long terme est effectué dans la période postopératoire, la récupération est retardée. Appartient à la catégorie des traumatisants.

Puisque les uretères s'ouvrent pendant la chirurgie, le risque de complications augmente. Parfois, vous devez recourir à la chirurgie plastique - transplanter le conduit sur la paroi de la bulle, si elle débouchait auparavant sur le diverticule.

Pour prévenir les infections, rincez avec des médicaments antiseptiques de la vessie, ce qui contribue à réduire le risque d'infection, ainsi qu'à accélérer la cicatrisation des plaies. De plus, pendant la rééducation, l'UHF est montré par des champs électromagnétiques utilisant un capteur urétral.

Complications possibles

La diverticulose viole non seulement le processus de miction, mais provoque également des processus négatifs et des maladies urologiques. Les diverticules multiples sont particulièrement dangereux et compliquent le processus d'excrétion urinaire, provoquant une stagnation de l'urine dans plusieurs cavités.

Dans le contexte du processus pathologique, des complications sont possibles:

  • stagnation de l'urine, jusqu'à un arrêt complet de l'écoulement de l'urine;
  • calculs rénaux et vessie de diverses compositions;
  • inflammation du tissu rénal;
  • le processus de miction est perturbé;
  • cystite;
  • des calculs apparaissent dans le diverticule;
  • hydronéphrose - le liquide s'écoule mal des coupes dans le bassin rénal, une stagnation de l'urine se produit, une inflammation se développe. En l'absence de thérapie compétente, le bassin est étiré, les tissus s'atrophient progressivement, la mort rénale est possible;
  • en atteignant de grandes tailles, un fort étirement des parois de la cavité, le diverticule se rompt;
  • dans les cas avancés, avec l'apparition de plusieurs cavités, des lésions tissulaires à la bouche de l'uretère et une diverticulite chronique, le système urinaire est perturbé et une insuffisance rénale se développe.

Important! Si le patient reporte sa visite à l'urologue, une forte pression sur les tissus et organes adjacents entraîne des changements négatifs, des douleurs et des complications dangereuses. Avec une saillie anormale des parois de la bulle sur une longue période, le pronostic sera défavorable.

Le traitement chirurgical des diverticules, effectué en temps opportun, conduit généralement à la récupération du patient. Si le diagnostic est posé tardivement et que le traitement ne commence pas longtemps, la pathologie peut provoquer le développement de nombreuses complications:

  • les saillies provoquent souvent une inflammation, en particulier dans la vessie, ainsi que dans d'autres organes urinaires et dans le diverticule lui-même;
  • en raison de la stase urinaire peut se développer:
    • cystolithiase, c'est-à-dire sous forme de calculs;
    • pyélonéphrite - inflammation du parenchyme et du bassin rénal;
    • hydronéphrose - une expansion pathologique des cupules rénales et du bassin;
  • le reflux vers l'arrière (reflux d'urine) de la vessie vers les uretères au fil du temps entraîne une inflammation des reins et une insuffisance rénale chronique.

Si le traitement en temps opportun d'un défaut dans la paroi de la vessie n'a pas été effectué, le risque de développer un processus tumoral augmente.

En raison de la stagnation prolongée de l'urine, un grand nombre de bactéries pathogènes s'accumulent, entraînant une réaction inflammatoire aiguë ou chronique. Les processus infectieux de longue durée se propagent aux organes voisins et à la circulation systémique.

Un diverticule dans la vessie conduit souvent au fait que la pression augmente progressivement dans l'organe. En conséquence, l'urine stagne, des réactions inflammatoires se développent, divers micro-organismes pathogènes commencent à se multiplier.

Tout d'abord, la maladie est dangereuse précisément avec une infection, ce qui complique considérablement la vie des patients, car elle est associée à de nombreuses sensations désagréables. Avec une stagnation sévère de l'urine, une rupture de la vessie est également possible, ce qui est une complication potentiellement mortelle.

Lorsque des diverticules apparaissent dans un organe, la pression interne y est perturbée. Cela provoque une stagnation et une inflammation dans les organes voisins, ainsi que dans le système génito-urinaire dans son ensemble. Les bactéries se développent dans l'urine et les sédiments résiduels, et l'infection se propage dans tout le corps. En cas de formation de sable ou de pierres, des médicaments sont nécessaires, mais uniquement s'il n'y a pas d'obstruction de l'urètre.

Dans certains cas, en raison de complications dans le développement de la pathologie, des tumeurs apparaissent dans la vessie. Parfois, des complications apparaissent également pendant la période de récupération après la chirurgie, ce qui conduit à un traitement analphabète avec des médicaments antibactériens, au développement d'une cystite et à la libération de pus de la suture chirurgicale. Des complications postopératoires surviennent avec l'ablation non professionnelle d'une cavité supplémentaire à l'intérieur de l'organe, ce qui entraîne une rechute de la pathologie.

Si vous commencez la maladie, des complications peuvent commencer, auquel cas le patient ressentira plus d'inconfort et la durée du traitement augmentera.

La diverticulose peut conduire au développement d'autres maladies:

  • cystite - en raison d'un écoulement incomplet d'urine, une inflammation de la vessie peut survenir;
  • pyélonéphrite - peut se développer en raison d'une charge importante sur les reins, à la suite d'une violation du processus de miction;
  • dans l'urée, la formation de calculs ou dans un diverticule;
  • rupture du diverticule, ce qui entraînera la formation d'une péritonite;
  • formation de tumeurs.

Les experts notent que le diverticule de la vessie est la principale cause des troubles de l'excrétion urinaire. Naturellement, la congestion conduit au développement d'infections bactériennes sous une forme chronique, contribue à la formation de calculs dans la vessie.

Les pierres obstruent le cou de l'organe, ce qui provoque le développement d'une inflammation et la formation d'une perforation en saillie.

Un diverticule de la vessie est une formation insidieuse qui peut ne pas affecter le fonctionnement du corps, mais dans certains cas, il peut entraîner de graves dysfonctionnements dans son fonctionnement. Par conséquent, dans tous les cas, la pathologie nécessite un diagnostic et, si nécessaire, une élimination.

Les signaux ignorés concernant un trouble du système urinaire et l'ignorance d'un examen médical conduisent à une aggravation de la pathologie. En conséquence, le diverticule de la vessie peut être compliqué par d'autres maladies, par exemple:

  • Cystite, pyélonéphrite - processus inflammatoires infectieux résultant de la propagation d'une microflore nocive, généralement sous une forme chronique.
  • Urolithiase - un processus d'excrétion d'urine perturbé entraîne une accumulation progressive de dépôts de sel, qui se trouvent normalement dans la composition chimique de l'urine.
  • Perforation ou rupture du diverticule - un blocage ultérieur de la cavité avec des calculs peut provoquer une hémorragie interne.
  • Hydronéphrose - une pathologie de la structure: expansion du bassin rénal et du calice.
  • L'insuffisance rénale est l'insuffisance rénale la plus grave.

Comment la maladie est-elle traitée avec des médicaments?

Le traitement d'un diverticule de la vessie est effectué après avoir déterminé la cause de sa formation. Si la cause était une maladie concomitante, il est nécessaire de la guérir. Avec des "sacs" de petite taille, il est possible de prescrire un lavage à l'urée, un traitement avec des médicaments antiseptiques pour soulager l'inflammation et désinfecter l'urée.

Le lavage est effectué uniquement avec une solution chaude avec le lavage initial de l'urètre pour empêcher l'infection de l'urètre dans l'urée.

Le plus souvent, les solutions Protargol et Collargol sont utilisées. Ces médicaments contiennent de l'iode, connu pour son effet antimicrobien..

Cependant, ces médicaments sont contre-indiqués chez les personnes atteintes d'une maladie thyroïdienne et d'une sensibilité accrue à l'iode. Dans ce cas, le médecin décide des avantages et des inconvénients, peut prescrire un analogue du médicament, mais sans la composante iode.

Pour éliminer l'inflammation, ainsi que pour leur prévention, des antibiotiques peuvent être prescrits. De plus, des antibiotiques seront nécessaires avant l'opération et pendant la période de réhabilitation. Pour le traitement des infections et de l'inflammation, des antibiotiques à base de plantes sont prescrits - Kanefron, Cyston. Ils agissent doucement sur le corps et ont moins de contre-indications que les analogues à composition chimique..

Dans le cadre d'une thérapie complexe, des uroantiseptiques sont utilisés. Ces médicaments ont un effet sur un grand nombre de bactéries, entraînant des maladies urologiques. Ces médicaments comprennent la furadonine, Furomag.

Comment reconnaître le diverticule MP

Les symptômes indiquant la présence d'une petite formation de cavité sont généralement insignifiants et ne nécessitent pas d'intervention médicale.

Les cavités élargies sont dangereuses pour la santé des organes voisins et se manifestent par les symptômes suivants:

  • La vidange de la vessie ne se produit pas une seule fois, mais dans deux approches, car l'organe lui-même est libéré en premier, puis la cavité du diverticule.
  • Particules de sang ou de pus dans l'urine.
  • Urostase - congestion dans les voies urinaires et sa libération difficile.
  • Dans de rares cas, un retard complet du processus de miction, à la suite d'une urostase.
  • Douleur dans le bas-ventre, sensation de brûlure après vidange.

Des pathologies urologiques mal traitables peuvent être des symptômes d'un diverticule vésical.

Il est difficile de déterminer la pathologie au début du développement. Il est possible d'identifier le problème à un stade précoce uniquement avec un examen de routine. Souvent, la maladie est détectée lorsqu'un patient se plaint d'une pyélonéphrite ou d'une cystite récurrente.

Pour faire un diagnostic précis, les spécialistes effectuent un certain nombre de procédures de diagnostic.

La première méthode de diagnostic est l'échographie (échographie) de la MP. L'échographie évalue l'emplacement, la forme et la taille du diverticule, révèle la présence de calculs et de tumeurs.

En plus de l'échographie, il existe des méthodes de diagnostic telles que la cystographie et la cystoscopie. Au cours de la cystographie, des photographies aux rayons X d'un MP rempli d'un liquide de contraste spécial sont prises.

Diverticule vésical à rayons X

L'inspection de la surface interne du MP s'appelle la cystoscopie. Cette procédure révèle le cou reliant la cavité principale à la formation, détermine le type de pathologie.

Le diagnostic de la maladie comprend la nécessité d'un complexe d'études urodynamiques. Ces études aident à évaluer l'étendue complète de la miction..

Chez les hommes, le diverticule s'accompagne des symptômes suivants: inconfort avec peu de besoin, picotements, douleurs dans le bas-ventre, écoulement trouble, rougeur de la tête du pénis.

Chez la femme, une protrusion pathologique de la vessie peut s'accompagner d'une cystite. Signes externes de la maladie: écoulement semblable au muguet, petites plaies sur les lèvres et démangeaisons dans la région génitale.

Chez les enfants, la déformation congénitale de la MP est plus souvent détectée. Une formation anormale se situe sur le même principe que chez l'adulte, elle est souvent localisée près de la jonction de l'uretère avec la vessie.

La douleur d'un MP anormalement saillant chez un enfant est légère ou modérée. Le plus souvent, la douleur fait mal dans la nature. Avec la progression de la maladie, la fréquence de la douleur change: au début, elle est périodique, ensuite l'inconfort et la douleur deviennent constants. La douleur localisée dans le bas-ventre devient plus forte en urinant. Les jeunes enfants en informent par un long cri avant de vider le MP ou immédiatement après.

À un stade précoce, la maladie ne se manifeste pas, en particulier dans le cas de l'étiologie congénitale. Le patient apprend sa pathologie tout à fait par accident, à la suite d'une échographie lors d'un examen de routine ou d'une suspicion d'une autre maladie. Les symptômes n'apparaissent pas lorsque le diverticule ne contient pas d'urine stagnante..

Mais si cette pathologie devient importante, le liquide s'accumule et d'autres signes apparaissent, à savoir:

  • miction douloureuse du patient;
  • développer une cystite;
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • la formation de calculs, de sable ou de pierres dans la vessie;
  • la menace de péritonite due à la rupture des parois de l'organe.

Avec le développement de la pathologie, le patient note deux étapes de l'acte d'uriner, lorsque initialement le liquide quitte la vessie, puis après une courte période de temps - l'urine du diverticule. Dans un cas compliqué de développement de la maladie, le patient note une douleur dans le bas-ventre, qui survient souvent en raison d'une tumeur.

Sujet connexe: Comment guérir la rétention urinaire chronique?

Si un ou plusieurs symptômes sont détectés, le diagnostic est requis par la nomination d'un spécialiste spécialisé et un certain nombre de tests sont nécessaires. Après cela, le médecin peut vous dire quel doit être le traitement de cette maladie..

Traitement du diverticule de la vessie chez l'homme et la femme

Si un petit diverticule est détecté sans phénomène dysurique, le traitement n'est pas prescrit. Le patient doit être surveillé périodiquement par un urologue traitant.

Le traitement d'un diverticule de la vessie ne prévoit pas de thérapie conservatrice - la saillie est un processus irréversible. Pour éliminer la pathologie, une intervention chirurgicale est nécessaire. La détection et l'exclusion de la pathologie, qui a provoqué la formation d'un diverticule, est importante. Le traitement d'un diverticule de la vessie chez les hommes implique l'élimination des problèmes existants avec la prostate, le canal urinaire.

Pour éliminer l'infection associée, des médicaments uroantiseptiques sont prescrits. Pour prévenir le développement du processus inflammatoire, des antibiotiques sont prescrits avant et après la chirurgie.

Deux types de procédures chirurgicales sont utilisées et la méthode d'exposition est choisie en tenant compte des propriétés de l'anomalie, de la gravité et des troubles concomitants. L'indication évidente de la chirurgie est:

  • col rétréci de la vessie, violant l'acte d'uriner;
  • gonflement et calculs dans le diverticule;
  • la présence d'une obstruction supravésicale;
  • cystite non traitable.

Traitement chirurgical

Méthode ouverte

Elle consiste à éliminer l'urée et à couper le diverticule. À la fin de l'opération, le patient reste avec les tubes de drainage nécessaires au lavage et à la sortie des caillots sanguins en période postopératoire.

Le rinçage est effectué avec des médicaments antiseptiques introduits par un tube de drainage. Un cathéter est inséré dans les voies urinaires, qui va uriner, à l'exclusion de la stagnation de l'urine et de sa pression sur les parois de l'urée.

Après l'opération, des antibiotiques sont nécessaires. Le drainage est établi pour une période pouvant aller jusqu'à deux semaines. Il est à noter que ce type d'intervention chirurgicale est très grave et présente ses propres nuances:

  1. Pendant la chirurgie, une grande zone est affectée, ce qui provoque une grande perte de sang.
  2. L'opération est réalisée sous anesthésie générale, ce qui rend impossible pour les personnes souffrant de contre-indications d'anesthésie générale..
  3. Longue période de récupération, inconvénients liés à la nécessité d'utiliser des cathéters, des tubes de drainage et un traitement de suture.

Elle est réalisée en introduisant un endoscope à travers l'urètre dans l'uretère. L'endoscope est équipé d'une caméra vidéo, qui vous permet de voir le site d'opération sans accès ouvert. L'appareil est également équipé d'un dispositif pour couper le diverticule et la vaporisation des tissus - cautérisation pour arrêter le saignement.

À la fin de l'opération, un drainage d'urée est également inséré. La chirurgie pour la chirurgie endoscopique est réalisée sous anesthésie rachidienne ou péridurale et ne dure pas plus de trente minutes.

Le drainage est prévu pour une période de deux à trois jours.

Le traitement des sutures dans la période postopératoire est réalisé par l'introduction de médicaments antiseptiques dans la vessie par le drainage établi pendant la chirurgie. Dans les deux cas, des antiseptiques tels que la miramistine ou la chlororgixidine peuvent être utilisés. Ces médicaments accélèrent la guérison et préviennent l'infection des sutures..

L'installation d'un cathéter pour le détournement d'urine est une condition préalable après la chirurgie. Un cathéter réduit la pression sur la surface de la vessie et empêche également la rétention urinaire et l'étirement de la vessie. Ceci est important pour éviter les écarts dans les sutures postopératoires..

Période de réhabilitation

Chez le patient subséquent, il est nécessaire d'être observé par un urologue et de subir les examens nécessaires pour surveiller l'état des sutures et éviter les rechutes.

Après une récupération complète du corps, environ deux mois après l'opération, le patient reçoit une deuxième cystographie pour évaluer l'opération et guérir la maladie.

Pour la récupération rapide du corps, le médecin peut prescrire un cours de physiothérapie, un régime spécial est également prescrit.

À propos des caractéristiques de la nutrition pendant la période de maladie et de réadaptation, nous nous arrêterons davantage.

Méthode ouverte

Méthodes de traitement d'un diverticule avec des méthodes chirurgicales:

  1. Endoscopique ou transurétrale. La cavité pathologique est disséquée, puis soigneusement connectée à la vessie. La procédure comprend la plastie du cou d'un vrai diverticule.
  2. Diverticulectomie ou chirurgie ouverte. Tout d'abord, une incision est pratiquée dans la région sus-pubienne, puis une paroi antérieure de l'organe est ouverte, puis la formation pathologique est excisée à la jonction avec la vessie. La zone disséquée est suturée, un drainage est effectué. Pendant la période de récupération, un cathétérisme à long terme est nécessaire..
  3. La chirurgie plastique reconstructive, sinon néoanastomose à l'urétrocystone, est réalisée avec un diagnostic de diverticule de l'uretère. Il s'agit d'une technique de transplantation de l'uretère sur la paroi de l'organe kystique par couture en utilisant une technique spéciale. Cette opération empêche le retour de l'urine dans le rein..

Après la chirurgie, le patient a besoin d'une période de rééducation. Après un certain temps, il pourra reprendre sa vie habituelle.

Un mode de vie sain pour les femmes enceintes réduit le risque de pathologie chez une nouvelle génération d'enfants. Un examen médical régulier et un traitement rapide des symptômes des maladies qui conduisent à la formation d'un trouble pathologique éviteront de nombreux problèmes associés à une anomalie du diverticule.

Principes de traitement

Malheureusement, il ne sera pas possible de se débarrasser des saillies en utilisant des méthodes conservatrices. Aucun médicament ne peut éliminer les diverticules.

Les diverticules de la vessie ne sont traités que chirurgicalement. Les fausses protubérances ne sont éliminées qu'après avoir résolu le problème de l'obstruction sous-vésicale, et pour cela, une opération est également effectuée.

Si la saillie est petite et n'affecte pas le processus de miction, alors dans ce cas, le patient n'est pas opéré, mais observé, l'urologue attribue périodiquement un diagnostic de la condition.

L'opération est nécessaire dans les cas suivants:

  • si un grand diverticule se forme;
  • la saillie dans la vessie a commencé à exercer une pression sur d'autres organes;
  • lorsque la stagnation de l'urine se produit dans le diverticule;
  • des études ont révélé une tumeur.

L'intervention chirurgicale consiste à suturer l'extrusion résultante. Deux méthodes peuvent être utilisées pour cela: la chirurgie ouverte ou endoscopique.

Dans ce cas, la paroi antérieure de l'organe est ouverte et le contact de la saillie avec lui se rompt. Après l'incision est suturée et soigneusement drainée.

Pendant l'opération, le diverticule est excisé par une incision pratiquée au niveau de l'os pubien.

Il y a un certain nombre d'inconvénients de ce traitement:

  • l'intervention ouverte est assez longue et traumatisante;
  • nécessite un drainage long et complet de la plaie;
  • longue récupération postopératoire.

Dans ce cas, un endoscope est utilisé et pendant l'opération, le chirurgien coupe le canal de la zone endommagée. Avec cette approche, le spécialiste parvient à coudre soigneusement le diverticule.

En médecine moderne, la marsualisation endoscopique du diverticule est peu invasive

Un tel traitement est considéré comme une intervention chirurgicale techniquement simple et rapide. La durée de l'opération est de 10 à 20 minutes. Ensuite, le patient nécessite un drainage de l'organe opéré, mais pas plus de deux jours.

Lors de la suture du diverticule de la vessie, il existe un risque de complications dû à l'ouverture des uretères. Dans ce cas, une greffe du conduit excréteur sur l'une des parois de la vessie est nécessaire. Pour ce faire, recourir à la chirurgie plastique reconstructrice.

Au cours d'une intervention chirurgicale, le spécialiste coud la vessie avec l'uretère, en utilisant une certaine technique, dont le but est de minimiser le retour d'urine vers les reins.

Le diverticule de la vessie n'est pas traité avec des médicaments. Il est impossible d'influencer le processus de croissance de la cavité avec des médicaments, en dirigeant le gonflement des tissus dans la direction opposée.

La pharmacothérapie est utilisée pour éliminer l'inflammation infectieuse ou bactérienne qui peut accompagner le système urinaire pendant la maladie..

L'ablation du diverticule de la vessie est réalisée chirurgicalement. C'est le seul moyen de traiter cette pathologie..

La petite taille de la formation sacculaire, en règle générale, ne contribue pas à l'apparition de violations graves et ne nécessite pas d'intervention chirurgicale. Cependant, dans cette situation, la supervision d'un urologue est nécessaire afin de prévenir en temps opportun le développement de troubles plus graves du système urinaire.

Raisons de la chirurgie:

  • la croissance et une augmentation significative du tissu bombé;
  • accumulation régulière d'urine dans les cavités latérales de la vessie, ce qui provoque la fixation d'infections bactériennes;
  • tumeurs;
  • serrant les organes voisins;
  • calcul.

Le traitement de la pathologie est principalement chirurgical. Si le diverticule de la vessie ne cause aucun inconvénient, le patient est alors soumis à une surveillance régulière et attentive. Si la présence de la maladie contribue à la cystite, à l'urétrite ou à d'autres pathologies, elle doit être traitée.

L'opération peut être réalisée de deux manières: endoscopiquement ou ouvertement. L'endoscopie n'implique généralement pas l'ablation d'un diverticule. Au contraire, avec son aide, le cou entre l'organe principal et la saillie est élargi, faisant de la cavité supplémentaire une partie du principal.

Dans la plupart des cas, cependant, des opérations ouvertes radicales sont utilisées. La diverticulectomie s'est avérée être un moyen simple et efficace de traiter le problème. Un tel traitement, bien qu'il soit considéré comme radical, mais évite au patient un grand nombre de complications possibles.

Le traitement d'un diverticule de la vessie chez les enfants est effectué par voie endoscopique ou par la méthode de la chirurgie ouverte. Avant de procéder à une diverticulectomie, la localisation de la bouche de l'uretère est vérifiée. Si l'uretère tombe dans le diverticule, il sera alors nécessaire de transplanter l'uretère dans la paroi de la vessie. Dans la période postopératoire, le syndrome douloureux est arrêté avec des médicaments non stéroïdiens et anti-inflammatoires, et le régime n ° 7 est également nécessaire.

Le pronostic d'une maladie similaire chez l'enfant dépend de modifications anormales de l'organe et d'une infection concomitante. Avec une infection urinaire existante, une fistule vésicale sus-pubienne est nécessaire avant une ectomie du diverticule.

Après l'opération, il est nécessaire d'être observé par un urologue pédiatrique. Trois mois plus tard, il est nécessaire d'avoir une échographie, une cystographie - six mois après l'opération.

Les examens du diverticule de la vessie chez un enfant en termes de traitement sont pour la plupart positifs. L'ablation d'un diverticule congénital chez un enfant ne s'accompagne pas de complications graves.

La formation de petites tailles, qui ne provoque pas de phénomènes dysuriques et inflammatoires, ne nécessite pas de traitement particulier. Un tel diverticule doit être observé en dynamique: subir des examens par un urologue une fois tous les six mois.

Il est impossible de guérir la maladie à l'aide de médicaments, car le processus de protrusion du site de la paroi kystique ne peut pas être inversé. Les médicaments sont utilisés pour éliminer les pathologies concomitantes et pendant la rééducation postopératoire. Si le diverticule a atteint de grandes tailles et que vous devez vous en débarrasser, la chirurgie.

Un compagnon fréquent de la diverticulose est la cystite - inflammation de la vessie. Pour arrêter le processus infectieux et inflammatoire, des médicaments antimicrobiens sont utilisés: Monural (Fosfomycin), Nolitsin, Nitroxolin (5-NOC), Furagin, Nevigramon.

Monural - un traitement efficace et moderne pour l'inflammation de la vessie

Des antibiotiques à large spectre sont prescrits pour la prévention des complications bactériennes après une chirurgie du diverticule.

En plus des agents antibactériens, des analgésiques (Ketalgin, Baralgin) sont prescrits pendant la période de récupération, et des médicaments à base de plantes médicinales dans la période ultérieure: Cyston, Fitolizin, Fitonefrol, Kanefron, Monurel (extrait de canneberge), Brusniver. Les remèdes à base de plantes ont des effets diurétiques anti-inflammatoires et modérés..

Cyston est utilisé comme complément dans le traitement des infections des voies urinaires

Une indication pour une intervention chirurgicale est la présence de gros diverticules véritables, entraînant une inflammation chronique, une stagnation de l'urine et la formation de calculs. La diverticulite peut entraîner une dégénérescence maligne de la muqueuse saillante, la chirurgie ne doit donc pas être négligée.

Les faux diverticules ne nécessitent le plus souvent pas d'élimination immédiate, pour réduire leur gravité, une intervention chirurgicale est nécessaire pour éliminer les facteurs qui entravent l'écoulement normal de l'urine (adénome de la prostate, rétrécissement de l'urètre). Avec de grands pseudo-diverticules chroniques et la présence de complications, ils recourent toujours à la diverticulectomie de la vessie (excision des formations).

L'opération est contre-indiquée dans de telles conditions:

  • inflammation aiguë dans les organes du système urinaire - cystite, pyélonéphrite, urétrite;
  • diverticulite - inflammation du diverticule lui-même;
  • état général sévère du patient;
  • insuffisance cardiaque;
  • diabète décompensé.

La méthode de traitement chirurgical la moins invasive est la marsupialisation transurétrale endoscopique. La procédure est réalisée à l'aide d'un endoscope spécial - un appareil avec une caméra vidéo et un ensemble d'outils pour effectuer des incisions et une cautérisation simultanée des tissus. La guérison après une telle opération a lieu très rapidement, sans complications.

La procédure est réalisée sous anesthésie rachidienne, l'opération elle-même dure en moyenne 15 à 20 minutes. Le chirurgien insère un endoscope à travers l'urètre dans la cavité de la vessie, détermine l'emplacement du col du diverticule et le dissèque à une faible profondeur. Ainsi, l'isthme se dilate et l'urine peut s'écouler librement de la cavité supplémentaire.

La méthode de fonctionnement la plus non traumatique pour un diverticule de la vessie est la dissection du col de la formation

La diverticulectomie est un traitement plus radical. L'opération est une excision complète de la saillie. L'accès à l'organe peut être réalisé par laparoscopie (par ponction) ou par laparotomie (par incision).

Dans le premier cas, le patient est placé une sonde avec un cystoscope et quatre ports (trous) sont faits au-dessus du pubis et juste en dessous du nombril. À l'aide d'un cystoscope, l'emplacement exact de la saillie est déterminé, l'isthme est cousu avec des accolades et le diverticule est coupé. Pour vérifier la qualité de la couture, la bulle est remplie d'une solution stérile. Le tissu excisé est retiré par un trou de 15 mm. La récupération après une telle opération est plus rapide qu'après une laparotomie.

Les méthodes laparoscopique (gauche) et transurétrale (droite) pour la chirurgie de retrait du diverticule sont les moins traumatisantes

La diverticulectomie en accès libre est réalisée par une incision au-dessus du pubis. Une cavité vésicale est disséquée, la membrane muqueuse du diverticule est retirée par l'incision et la plaie est suturée avec du catgut. Le drainage est établi dans la cavité de la vessie. Une autre méthode de diverticulectomie consiste à ouvrir la vessie avec «inversion» subséquente du diverticule dans sa cavité.

Ensuite, le corps de saillie est coupé et le défaut de la plaie est suturé en couches. L'excision intravésicale (avec retournement à l'intérieur de la vessie) de la poche est préférable à l'ablation externe, car elle évite les dommages accidentels aux tissus et organes entourant la vessie. Ceci est particulièrement important avec les très grands diverticules..

Raisons du développement de la pathologie

Les changements pathologiques sont une conséquence de l'action de facteurs négatifs:

  • sclérose du col de la vessie;
  • anomalies dans la structure et le développement d'un organe important;
  • les fibres de la couche musculaire sont stratifiées sur le fond du processus inflammatoire;
  • à l'intérieur de la bulle, la pression monte;
  • une sténose urétrale se développe;
  • l'apparition d'une tumeur bénigne dans les tissus de la prostate;
  • l'affaiblissement du tissu musculaire provoque un étirement des parois de la vessie.

La diverticulose se développe souvent chez les hommes. La pathologie de la prostate est une cause fréquente de lésions des tissus vésicaux. Les femmes souffrent de l'apparition du diverticule plusieurs fois moins.

Types de saillie des parois de la vessie

Il existe deux types de pathologie: les vrai et faux diverticules.

Véritable diverticule

Une personne déjà à la naissance a des renflements internes. Mais puisque cette formation dans la vessie est posée simultanément avec d'autres parois, un anévrisme congénital fait partie de la paroi.

Qu'est-ce qu'un vrai diverticule? Il s'agit d'une cavité, semblable à une poche, qui se connecte à l'organe à l'aide d'un cou mince.

Le renflement est le plus souvent situé à l'arrière de la vessie.

Faux diverticule

Contrairement à la congénitale, la protrusion acquise se produit dans le contexte d'une augmentation de la pression intravésicale ou d'un amincissement des parois de l'organe. Presque toute la vessie est constituée de plusieurs couches de tissu musculaire, avec leur contraction et l'urine est excrétée.

Si l'écoulement d'urine est difficile, l'hypertrophie des couches musculaires, ce qui entraîne une perturbation de la miction. Pendant un certain temps, le corps travaille en utilisant la fonction compensatoire. C'est comme si elle gonflait, augmentait de taille. Cependant, avec une utilisation prolongée de cette réserve, l'amincissement et le relâchement des couches musculaires se produisent..

Une condition similaire de la vessie est favorable à la formation d'un pseudo-diverticule.

La fausse saillie est plus subtile, peut prendre de nombreuses formes différentes. Peut être unique ou multiple

Étiologie (causes) et pathogenèse (mécanisme de développement)

Les diverticules congénitaux, primaires et vrais se forment au cours de la période prénatale au stade de la formation de la vessie. Violer le processus de formation normale des organes peut:

  • mauvaises habitudes d'une femme enceinte (tabagisme, alcool, etc.);
  • stress psycho-émotionnel, surmenage d'une femme;
  • exposition à son corps de radiation ou à tout mutagène chimique;
  • maladies infectieuses;
  • environnement défavorable.

Sous l'influence de ces facteurs, l'embryogenèse est perturbée - la paroi de la vessie s'affaiblit, ses protubérances se forment.

Les faux diverticules (secondaires, acquis) sont le résultat de la stagnation de l'urine et de maladies urologiques:

  • BPH;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • sclérose du col de la vessie;
  • néoplasmes bénins ou malins des voies urinaires.

Toutes ces conditions pathologiques perturbent l'écoulement de l'urine de la vessie, provoquent sa stagnation, ce qui entraîne une augmentation de la pression intravésicale et un étirement excessif de la paroi de l'organe, son affaiblissement à certains endroits - des diverticules s'y forment ensuite..