Principal

Tumeur

Traitement de la cystite pendant la grossesse à domicile

La cystite pendant la grossesse est l'un des problèmes les plus importants de l'obstétrique et de l'urologie. Selon les statistiques, elle survient chez 2% des femmes enceintes, ce qui est considéré comme un indicateur assez grave (40% de toutes les infections du système génito-urinaire). Mais diagnostiquer la maladie est assez difficile, car les signes cliniques de la cystite changent pendant la grossesse. Et cela peut entraîner des complications urologiques, obstétricales et néonatales..

Les femmes de cette période peuvent présenter différents types de cystites - aiguës et chroniques, et selon la cause de l'apparence - allergiques, chimiques et bactériennes.

Le plus souvent, la cystite, quelle que soit sa forme, apparaît aux premiers stades de la grossesse. C'est à ce moment qu'une sérieuse restructuration hormonale du corps se produit, ce qui rend une femme particulièrement vulnérable.

Au premier trimestre, sa santé s'aggrave et il n'est pas toujours possible de comprendre que les symptômes de la maladie sont apparus. Après environ un mois, des mictions fréquentes commencent à provoquer un inconfort notable. À ce moment, l'infection a déjà pénétré l'urètre, mais le processus inflammatoire se déroule souvent avec des symptômes minimes. Lorsque l'utérus commence à grossir, il appuie sur la vessie et les signes de cystite deviennent plus visibles. Cela se produit vers la semaine 9..

Au deuxième trimestre, la cystite survient moins fréquemment. Mais si l'infection pénètre dans le corps, la future femme la tolère plus durement qu'aux premiers stades. Aux stades ultérieurs, lorsqu'un utérus qui grossit considérablement comprime les organes pelviens et rend l'écoulement de l'urine difficile, la cystite survient même chez les femmes qui ne l'ont jamais rencontrée auparavant. La future mère a non seulement une envie régulière d'uriner, mais ressent également une douleur intense.

Les conséquences de la cystite pendant la grossesse sont différentes. Chez la plupart des femmes qui ont eu cette infection, l'accouchement est compliqué. La cystite est dangereuse en ce qu'elle a pour conséquence la prééclampsie (les signes caractéristiques sont un œdème, une hypertension artérielle, des troubles du fonctionnement du système nerveux central).

Pour un enfant et sa mère, la cystite menace l'anémie - elle survient dans 40% des cas et se prête mal à une correction médicale. La maladie peut entraîner une naissance prématurée, un écoulement de liquide amniotique, des saignements. Dans la période post-partum, une endométrite (inflammation de la muqueuse utérine) peut survenir.

La cystite a souvent une nature bactérienne et le bébé peut avoir une infection intra-utérine. Le risque de donner naissance à un bébé prématuré pesant moins de 2,5 kg est également assez élevé - 1,5 à 2 fois plus élevé que celui des mères en bonne santé.

Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes en raison des caractéristiques anatomiques de l'urètre - il est large, court et presque droit, ce qui facilite la pénétration des microbes. L'inflammation se produit d'une infection ascendante, dans laquelle les bactéries pénètrent dans les sections inférieures jusqu'à la partie supérieure (de l'urètre à la vessie, et de celle-ci aux uretères et même aux reins). Parfois, pour le développement de la maladie, les bactéries doivent pénétrer dans la vessie à partir de toute source d'inflammation chronique dans le corps.

L'inflammation des parois de la vessie se produit en raison de pathologies d'organes qui ne lui sont pas liées - avec amygdalite, amygdalite chronique, cholécystite, etc..

Les causes de cystite pendant la grossesse sont principalement associées à des modifications du fond hormonal. Avec une augmentation de la progestérone dans le corps, l'équilibre de la microflore est perturbé. Chez les femmes enceintes, en raison d'une diminution de l'immunité, une infection par les staphylocoques, les entérocoques et les bactéries intestinales E. coli est possible. Les champignons Candida sont beaucoup moins susceptibles de provoquer des maladies.

Pendant la grossesse, tous les processus chroniques sont exacerbés, notamment en raison de changements hormonaux. Et si avant la conception une femme avait déjà une cystite chronique, alors au premier trimestre son exacerbation se produit. La pathologie est également causée par l'hypothermie, qui entraîne une diminution de l'immunité locale et le transfert de l'infection à la vessie.

La maladie se présente sous une forme aiguë ou chronique. Dans la cystite aiguë, la température augmente, mais légèrement - pas plus de 38 degrés. Une faiblesse, une diminution des performances sont notées. La cystite chronique peut survenir sans aucune température.

Des symptômes locaux caractéristiques sont observés, notamment:

  • miction rapide (toutes les 30 à 60 minutes) et douloureuse, et des coupures surviennent à la fin du processus;
  • une petite quantité d'urine à chaque fois que vous allez aux toilettes - littéralement jusqu'à 20 ml;
  • urine trouble (parfois rosâtre, des traces de sang y apparaissent);
  • la douleur observée dans la région sus-pubienne augmente avec la pression ou avec le remplissage de la vessie;
  • forte envie d'uriner à tout moment de la journée, y compris la nuit, lorsqu'une femme est au repos.

La cystite aiguë ne dure généralement pas plus de 7 à 10 jours. Si les symptômes persistent à la fin de cette période, la maladie devient chronique.

Le plus souvent, la cystite est traitée à domicile. L'hospitalisation n'est nécessaire que dans les cas graves.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse prévoit un traitement médicamenteux. Il existe un certain nombre de médicaments considérés comme sûrs pour la femme et le fœtus. Ce sont principalement des médicaments de la classe des pénicillines et des céphalosporines.

Les fluoroquinolones, le triméthoprime et les tétracyclines sont contre-indiqués pendant la grossesse. Avec beaucoup de soin, des médicaments tels que les aminosides, la clindamycine, les sulfamides, la nitrofurantoïne doivent être utilisés, car ils ont des effets secondaires importants..

Le triméthoprime est considéré comme un antagoniste de l'acide folique, il peut nuire au développement du système nerveux de l'enfant. Les sulfonamides augmentent le risque de jaunisse chez le nouveau-né. Les effets secondaires des tétracyclines sont exprimés dans la dysplasie osseuse. Les aminoglycosides affectent négativement les reins et les fluoroquinolones - sur les articulations.

Au début de la grossesse, les comprimés d'ampicilline et d'amoxicilline (les deux médicaments de la classe des pénicillines) sont utilisés pour traiter la cystite.

À partir du quatrième mois, des médicaments du groupe des céphalosporines - Cefaclor, Cefuroxime, Cephalexin peuvent être prescrits. Des médicaments tels que Furagin, Furadonin, d'autres nitrofuranes sont rarement utilisés..

Certaines femmes croient que la cystite peut être rapidement guérie en combinant des antibiotiques avec un coussin chauffant. Cela ne peut en aucun cas être fait, car le risque de naissance prématurée augmente. Pendant le traitement, vous devez suivre un régime, en abandonnant les aliments gras, salés, acides et tous les aliments qui irritent la vessie..

De nombreuses femmes enceintes, craignant les effets secondaires pour le bébé, choisissent des remèdes à base de plantes. L'un des médicaments les plus populaires est la pâte pour la préparation d'une suspension de Fitolizin. Le médicament a un effet diurétique, anti-inflammatoire et antimicrobien..

Ils sont causés par des substances biologiquement actives qui font partie des matières végétales. Il s'agit de la renouée, de la prêle, des feuilles de bouleau, des graines de fenugrec, etc. Elles contiennent des flavonoïdes (empêchent le développement de la microflore gram-positive) et des saponines (avec un effet antibactérien prononcé). Mais il n'y a pas de données sur l'effet du médicament sur le corps de la femme pendant la grossesse. Vous ne pouvez donc prendre le médicament qu'après avoir consulté un médecin.

Peut-être le traitement des remèdes populaires. Fondamentalement, il s'agit d'une collection de plantes médicinales. Vous pouvez également acheter des tisanes toutes faites à la pharmacie, mais il vaut mieux les faire à la maison..

La collection à deux composants à base de feuilles de busserole (1 c. À thé) et de bourgeons de bouleau (0,5 c. À thé) aide efficacement:

  1. 1. Mélanger les composants.
  2. 2. Versez 2 tasses d'eau bouillante.
  3. 3. Porter à ébullition.
  4. 4. Insistez pendant 20 minutes.
  5. 5. Souche.
  6. 6. Buvez 1/4 tasse 6 fois par jour. Durée du cours - 2 mois.

Il existe une collection plus complexe:

  1. 1. Prenez en proportions égales les feuilles écrasées de la busserole et du plantain, les cynorrhodons, les bourgeons de bouleau, le millepertuis et la renouée, les inflorescences de camomille.
  2. 2. Mélanger.
  3. 3. Versez 3 cuillères à soupe. l matières premières 0,5 l d'eau bouillante.
  4. 3. Porter à ébullition.
  5. 5. Insistez pendant une demi-heure.
  6. 5. Souche.
  7. 7. Buvez 1/2 tasse trois fois par jour. La durée du traitement est de 4 mois.

Un rôle important est joué par la prévention de la cystite pendant la grossesse. Cela comprend le respect du régime d'alcool et le renforcement de l'immunité. Il est recommandé d'utiliser plus de boissons aux fruits de baies - canneberges, airelles, etc. Ce sont des antiseptiques naturels, renforcent la défense naturelle du corps..

Il est important de prévenir l'hypothermie, de ne pas porter de sous-vêtements en matières synthétiques et de s'assurer que la vessie est vidée régulièrement (si vous souffrez longtemps d'envie, la situation conduit à une stagnation de l'urine et à l'apparition d'une cystite).

Cystite et grossesse

Parmi les maladies inflammatoires du système génito-urinaire, la cystite occupe une place particulière. Très souvent, la maladie affecte les femmes enceintes dont l'immunité est soumise à un stress important en raison de la situation. Le traitement de la cystite pendant la grossesse est la clé de la santé des femmes et des enfants à naître.

Le danger de cystite pendant la grossesse

La pyélonéphrite est la complication la plus dangereuse et la plus courante de la cystite avancée. Cette condition nécessite une hospitalisation et un traitement obligatoires dans un hôpital. La question de savoir si la cystite peut être dangereuse pour un enfant est particulièrement préoccupante pour les femmes enceintes.

Conséquences pour l'enfant

Malgré le fait que le fœtus est protégé de manière fiable contre les infections externes par la vessie amniotique, avec la forme avancée de cystite, les conséquences suivantes pour l'enfant surviennent:

  1. Naissance prématurée ou fausse couche.
  2. Fuite d'eau.
  3. Infections intra-utérines.

Implications pour une femme

Il est important de comprendre qu'en l'absence de traitement, la cystite devient chronique, ce qui est difficile à éliminer. Parmi les conséquences possibles figurent:

  • inflammation des reins;
  • lésions de la vessie;
  • paracystite;
  • inflammation des muqueuses;
  • incontinence urinaire;
  • empyème vésical;
  • cystite ulcéreuse.

La cystite chronique ou aiguë aux premiers stades de la grossesse, si elle n'est pas traitée, provoque des pathologies graves chez la femme et plus tard - provoque une naissance prématurée.

Symptômes de la maladie

Parmi les symptômes les plus courants et les plus visibles de la cystite pendant la grossesse, on peut distinguer les suivants:

  1. Changement de couleur de l'urine en trouble ou rosâtre.
  2. La présence de mucus ou de gouttes de sang dans l'urine.
  3. Douleur pendant la miction. Une douleur particulièrement intense survient chez les femmes à la fin de la miction.
  4. Désir constant de vider la vessie. Parfois, ces envies se révèlent fausses ou s'accompagnent de la libération de seulement quelques gouttes d'urine.
  5. Douleur dans la région de la vessie, qui augmentera si vous appuyez sur cet endroit.

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sont parfois confondus avec des changements physiologiques associés à la pression utérine sur la vessie. Il est important de surveiller vos sentiments et de consulter un gynécologue en temps opportun, qui peut poser le bon diagnostic..

Traitement

Le traitement de la cystite chez la femme enceinte consiste en un complexe de médicaments, chacun étant sélectionné exclusivement par le médecin traitant. Dans ce cas, le médecin prend en compte dans quelle mesure le bénéfice de la thérapie dépassera les risques possibles pour le fœtus. Tout au long du traitement, une femme doit être observée par un gynécologue et passer régulièrement des tests. Ce n'est que dans ce cas que la cystite peut être complètement guérie.

Traitement précoce de la cystite

Il est important de comprendre que plus le traitement est commencé tôt, meilleur sera le résultat final. Chez les femmes enceintes, le traitement de la cystite comprend les éléments suivants:

  • prendre des médicaments;
  • respect du régime d'alcool;
  • but d'un régime spécial;
  • l'utilisation de recettes et de techniques folkloriques.

La première semaine

La cystite aux stades précoces, en particulier la première semaine, est souvent confondue avec les manifestations de la grossesse, à propos desquelles de nombreuses femmes ignorent la manifestation de la maladie jusqu'à ce qu'elle devienne chronique ou que des complications surviennent. Le fait est qu'avec le début de la grossesse, un utérus élargi commence à exercer une pression sur la vessie, provoquant une sensation de surpopulation et un désir d'uriner. Cependant, avec l'inflammation, la douleur et la brûlure s'ajoutent à ce symptôme..

Si une cystite a été remarquée au cours de la première semaine de grossesse, les spécialistes tentent de choisir une thérapie «légère». Les principales méthodes comprennent:

  1. Prescription de médicaments. Fondamentalement, la préférence est donnée aux uroseptiques sur une base naturelle..
  2. Conformité à la consommation d'alcool.
  3. Hygiène personnelle.

Si la grossesse, dont le premier trimestre est compliqué par une inflammation de la vessie, peut être interrompue, la femme est placée à l'hôpital.

Au premier trimestre

Comme dans tout autre cas, le traitement de la maladie commence par un diagnostic qui vous permet d'identifier l'agent causal de l'inflammation. Après cela, le médecin choisit un schéma thérapeutique. Il est important de comprendre qu'au début, il est nécessaire d'être extrêmement prudent dans le choix des médicaments, car il existe un risque élevé de fausse couche. En général, l'ensemble des mesures n'est pratiquement pas différent de ceux qui sont nommés la première semaine. La cystite au premier trimestre ne doit pas être ignorée.

N'oubliez pas: l'automédication de la cystite pendant la grossesse est inacceptable, en particulier avec l'utilisation de médicaments en pharmacie. Ces mesures menacent directement la vie de l'enfant à naître..

Thérapie tardive des maladies

Au troisième trimestre, ainsi qu'au cours des premières semaines, il est important de sélectionner les médicaments avec prudence. Certains d'entre eux peuvent contenir des substances pouvant provoquer des contractions utérines. Le schéma thérapeutique aux stades ultérieurs est le suivant:

  • prendre des médicaments antibactériens;
  • respect du régime d'alcool;
  • l'utilisation d'uroseptiques à base de plantes;
  • prescrire des analgésiques et des antispasmodiques si nécessaire.

Dans certains cas, une femme se voit proposer d'aller à l'hôpital afin de réduire au minimum le risque de complications.

Que traiter

Pour se débarrasser de la maladie sans échec, il faut appliquer:

Important: la sélection des médicaments pendant la grossesse est effectuée exclusivement par le médecin sur la base de l'enquête. Si un spécialiste propose une hospitalisation féminine, vous ne devez en aucun cas refuser cette opportunité.

Traitement médical

Le traitement médicamenteux pendant la grossesse consiste à combiner plusieurs groupes de médicaments à la fois. Cette mesure permet non seulement de détruire la microflore pathogène, mais également de réduire au minimum le risque de rechute. Avant de commencer le traitement, assurez-vous de consulter un médecin qui vous dira ce que vous pouvez prendre et pourquoi vous devez vous abstenir..

Antibiotiques

Pour supprimer la microflore pathogène dans la cystite et une récupération plus rapide, les antibiotiques sont nécessaires pendant la grossesse. De plus, ils sont indispensables si une femme a une exacerbation de cystite. Habituellement, pendant la période d'accouchement, la préférence est donnée aux moyens avec un minimum d'effets secondaires. Ceux-ci peuvent inclure:

Les antibiotiques peuvent être sous forme de suspensions, de poudres et de comprimés de cystite pendant la grossesse peuvent également être prescrits.

N'oubliez pas: la posologie du médicament et la durée du traitement sont déterminées par un spécialiste. Il est important de suivre les recommandations du médecin et de suivre le cours prescrit, même si vous avez réussi la sensation de cystite, comme si les antibiotiques ne sont pas pris correctement, les micro-organismes développent une résistance aux médicaments.

Phytopréparations

La forme de médicament la plus préférée pendant la grossesse. Ces fonds ont des effets secondaires minimes et peuvent être utilisés tout au long de la grossesse. Ils se combinent bien avec les antibiotiques et peuvent améliorer leur efficacité. Parmi les remèdes à base de plantes, on peut identifier:

Les remèdes à base de plantes ont les propriétés suivantes:

  1. Diurétique.
  2. Anti-inflammatoire.
  3. Bactéricide.
  4. Immunostimulante.

En raison de la composition naturelle, pour obtenir un effet thérapeutique complet, une administration à long terme du médicament est nécessaire. Dans la forme aiguë, les remèdes à base de plantes boivent au moins 2-3 semaines. Dans ce cas, la posologie est déterminée par un médecin qui sait traiter la cystite chez une femme enceinte.

Bougies

Les suppositoires chez les femmes enceintes peuvent être prescrits pendant la grossesse, à la fois au début et au cours du dernier trimestre. Ces médicaments sont plus sûrs que les antibiotiques sous forme de comprimés, car ils n'affectent pas le fonctionnement du tube digestif. De plus, ils sont plus rapidement absorbés dans le sang et commencent à agir. Tout au long de la grossesse, les médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • Polygynax est un bon médicament pendant la grossesse. Il est utilisé à tout moment de la grossesse. Élimine la douleur et l'inflammation dans la vessie, favorise une guérison plus rapide.
  • Hexicon - a des propriétés antiseptiques. Très souvent prescrit en début de grossesse.
  • Betadine - bougies pour la cystite avec un large spectre d'action. Efficace contre l'inflammation.

ethnoscience

Fondamentalement, la médecine traditionnelle pour les femmes enceintes suggère d'utiliser des décoctions d'herbes médicinales comme agents thérapeutiques. Les recettes courantes comprennent:

  1. Bouillon d'églantier. Pour ce faire, vous avez besoin de 3 cuillères à soupe de cynorrhodons pour verser un verre d'eau bouillante et cuire dans un bain de vapeur pendant environ 10-15 minutes. Après cela, le bouillon est laissé infuser pendant 20 minutes, filtré et pris ½ tasse 3-4 fois par jour.
  2. Thé à base de feuilles de cassis. Vous pouvez boire avec une cystite à tout moment. Pour boire un verre, vous avez besoin de 9 cuillères à soupe de feuilles de cassis et 1,5 litre d'eau bouillante. Le thé est insisté pendant 30 à 40 minutes, après quoi ils boivent tout au long de la journée.
  3. Jus de cranberry. Un verre de baies de canneberges fraîches nécessitera 1,5 litre d'eau bouillante. Les baies sont pré-hachées, puis versées avec de l'eau et insistées pendant 30 minutes. Pour le goût dans une boisson aux fruits, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel. Boire toute la journée.
  4. Bains de camomille. Auparavant, à base de camomille, une décoction ou infusion est préparée, à laquelle 1,5 litre d'eau chaude est ajouté. En général, la même quantité d'eau est nécessaire pour 1,5 litre de décoction. Le liquide est versé dans le bain et assis pendant 15 à 20 minutes. La température de l'eau ne doit pas être trop chaude, car cela peut provoquer une contraction de l'utérus. Bains non recommandés au premier trimestre de la grossesse.

Important: l'utilisation de médecines alternatives pendant la grossesse n'est autorisée qu'après consultation préalable de votre médecin.

Cystite aiguë pendant la grossesse

La forme aiguë de la maladie survient généralement soudainement et se caractérise par de graves symptômes. Provoquer un problème peut inclure des facteurs tels que:

  • diminution de l'immunité et des perturbations hormonales qui surviennent lors du port d'un enfant;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • serrant les veines et les vaisseaux sanguins dans la vessie. Chez les femmes enceintes, cette raison est la plus courante, car un utérus élargi comprime les voies urinaires
  • une bulle, interférant avec le flux sanguin complet;
  • surmenage caractéristique des femmes enceintes;
  • hypothermie;
  • le stress mécanique est une autre cause fréquente de grossesse associée à une pression sur la vessie.

Les symptômes suivants chez les femmes enceintes peuvent déterminer que vous avez rencontré cette forme de la maladie:

  1. Désir constant d'aller aux toilettes.
  2. Douleur dans la partie inférieure, qui s'intensifie lorsqu'elle est pressée.
  3. Traces de sang dans l'urine.
  4. Augmenter la température corporelle à 38 degrés.
  5. La présence de décharge aqueuse avec une odeur désagréable.

Forme chronique de cystite pendant la grossesse

La principale raison du développement de la cystite chronique chez les femmes enceintes est la cystite aiguë, qui n'a pas été complètement guérie. Dans ce cas, une femme s'inquiète de ces signes de cystite pendant la grossesse:

  • urination fréquente;
  • douleur pendant la miction;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • fausse envie.

La cystite chronique se manifeste pendant la morte-saison, lorsque l'immunité de la femme est réduite. Cependant, pendant la grossesse, les rechutes se produisent beaucoup plus souvent.

Le principal danger de cystite chronique est un risque accru d'inflammation passant aux reins. Dans ce cas, la pyélonéphrite se développe, ce qui en l'absence d'aide entraîne une invalidité et même la mort. De plus, de graves complications peuvent survenir lors de l'accouchement, notamment une infection de l'enfant lors du passage par le canal génital..

Le processus inflammatoire affectant le système génito-urinaire pendant la grossesse constitue une menace directe non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé à naître. Le traitement de la maladie au cours de cette période est effectué sous la supervision d'un spécialiste. Il est important de savoir exactement comment traiter la cystite pendant la grossesse!

Comment traiter la cystite pendant la grossesse - signes, médicaments

La cystite est un processus inflammatoire qui affecte les parois de la vessie. Les femmes sont plus sujettes à l'apparition de cette maladie que les hommes en raison des caractéristiques de leur corps..

Leur urètre est beaucoup plus large et plus court, ce qui facilite l'entrée des bactéries dans la vessie. Les futures mères souffrent également souvent de cette maladie, mais leur traitement est beaucoup plus difficile.

Danger de grossesse

Beaucoup de femmes enceintes éprouvent toutes les difficultés de la cystite. Un utérus élargi appuie sur l'uretère et contribue ainsi à la stagnation de l'urine. Le fond hormonal affecte la paroi de la bulle, réduisant son ton. La dysbactériose et les changements du pH du vagin contribuent à un plus grand risque d'infection. Par conséquent, ces femmes sont plus susceptibles de tomber malades.

Pendant la grossesse, la cystite chez la femme est plus dangereuse pour une autre raison. La probabilité de pyélonéphrite dans ce cas est beaucoup plus élevée, car les reins fonctionnent deux fois plus intensivement. Ils éliminent diverses substances nocives, produits métaboliques, complexes immuns qui se forment à la suite de la naissance et du développement du fœtus.

Image clinique

L'inflammation de la vessie est assez courante dans les premiers stades de la grossesse. Les gynécologues classent même cette maladie comme des signes conditionnels qui indiquent la conception d'un bébé. Elle survient en raison de l'affaiblissement naturel de l'immunité causée par la grossesse, qui est nécessaire pour éviter le rejet de l'embryon par le corps de la mère..

Avec une chute des forces de protection, les infections sont activées qui sont dans notre corps dans un état passif ou tombent de l'extérieur. Ils peuvent provoquer une inflammation des organes urogénitaux.

Si la cystite ou une autre maladie est déjà présente sous une forme chronique, le risque d'exacerbation est considérablement augmenté.

Les principaux signes de la maladie

La cystite chez la femme enceinte peut survenir sous deux de ses principales formes:

La forme aiguë de l'inflammation de la vessie a un tableau clinique plus prononcé. Il y a des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen et pendant la miction, des mictions fréquentes, parfois même la température augmente.

Avec un traitement intempestif et inapproprié de la cystite, la forme aiguë de la maladie chez les femmes enceintes, en règle générale, devient chronique. Ensuite, l'exacerbation ultérieure ne tardera pas à venir. Pour cela, un peu d'hypothermie, et encore des douleurs aiguës en urinant, des visites fréquentes aux toilettes.

Le tableau clinique de l'inflammation chronique n'est pas très différent de sa phase aiguë. La différence réside uniquement dans l'intensité des symptômes. Pendant la rémission, une femme peut avoir une envie accrue d'uriner, ainsi que ressentir un léger inconfort dans le bas-ventre après l'exercice ou les rapports sexuels.

Comment diagnostiquer une maladie?

Un examen médical pour une inflammation de la vessie peut inclure les mesures diagnostiques suivantes:

  1. Interviewer un patient pour déterminer la gravité des symptômes et les causes possibles de la maladie.
  2. Tests de laboratoire (analyse générale du sang et de l'urine, culture d'urine).
  3. Échographie des reins et des organes urogénitaux. Permet de détecter des formations pathologiques, en raison desquelles une cystite peut s'être développée.
  4. Cystographie. Une substance radio-opaque est injectée dans la vessie. Vous permet d'identifier la configuration du corps et les changements pathologiques dans sa structure.
  5. Cystoscopie. Un dispositif optique spécial, un cystoscope, est utilisé. Aide à examiner les parois internes de la vessie et à déterminer le degré de dommage.

La réussite des études nécessaires aidera à identifier la véritable cause de la maladie et le degré de dommages aux organes internes du système génito-urinaire. Cela permettra à une femme enceinte de recevoir un traitement efficace et d'éviter des complications dangereuses..

Médicaments

Les recommandations correctes sur la façon de traiter la cystite pendant la grossesse ne peuvent être données que par un médecin. Pour détruire une infection bactérienne qui s'est installée dans la vessie, il est nécessaire de suivre une antibiothérapie.

Tous les médicaments ne seront pas sans danger pour la future mère et son fœtus, car, pénétrant dans le sang, il peut pénétrer dans les tissus du futur bébé et provoquer des changements irréversibles..

L'utilisation analphabète de remèdes à base de plantes et homéopathiques ne donnera pas non plus les résultats nécessaires, de plus, elle peut également faire beaucoup de mal. Par conséquent, le choix des médicaments doit être proposé à un spécialiste possédant les qualifications appropriées..

Un bon ajout au traitement sera le jus de canneberge, qui est utile pour les reins. À condition d'être bien préparée et de conserver toutes les vitamines, cette boisson a une activité bactérienne élevée. Il sera assez efficace pour éliminer l'infection de la vessie s'il est pris en quantité suffisante et régulièrement.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse a ses difficultés. Pendant cette période, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments. Mais la cystite sans antibiotiques est très difficile à traiter.

Mais certains uroantiseptiques peuvent encore être utilisés, par exemple Malte. Et la furadonine est contre-indiquée chez les femmes enceintes aux premiers stades. Il est très soigneusement prescrit après 12 semaines, et après 20, il est déjà considéré comme relativement sûr..

En plus de No-shp, ils n'utilisent aucun autre analgésique et anti-inflammatoire, car ils peuvent nuire à l'enfant.

Les préparations à base de plantes sont largement utilisées pendant la grossesse (Kanefron, Cyston, Urolesan).

Dans les premiers stades de la grossesse, vous ne devez en aucun cas utiliser des méthodes d'instillation vésicale (administration directe de médicaments au corps). Les antibiotiques Norfloxacin, aminoglycosides ne sont pas autorisés.

Il est également impossible de subir des procédures physiothérapeutiques, car elles peuvent entraîner une menace d'interruption de grossesse. Vous ne pouvez pas prendre de bains chauds, faire planer vos jambes et effectuer d'autres procédures thermiques.

Mais dans les étapes ultérieures, vous pouvez déjà utiliser la chaleur locale sous la forme d'un coussin chauffant dans la région de la vessie, ainsi que la physiothérapie.

Après 20 semaines, le risque d'effets secondaires sur le fœtus des médicaments antibactériens est réduit. Vous pouvez déjà utiliser des amoxicillines (Flemoxin, Ospamox), certaines céphalosporines (Ceftriaxone, Ceftazidime).

Avec une inflammation chronique de la vessie à ces moments, il est déjà possible d'utiliser l'instillation de la vessie avec l'introduction de médicaments.

Traitement de la cystite avec des remèdes populaires

Comme mentionné ci-dessus, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et compter trop sur les plantes médicinales si une femme est enceinte.

Cependant, des méthodes alternatives de traitement peuvent être un excellent outil pour le traitement médicamenteux de base, complétant et améliorant son effet..

De nombreuses herbes et ingrédients à base de plantes sont contre-indiqués chez les femmes enceintes. La cystite pendant la grossesse peut être traitée avec des herbes telles que la prêle des champs, les cynorrhodons, le sorbier et bien d'autres avec un objectif anti-inflammatoire et antibactérien.

Traitement de la cystite aiguë

Il n'y a que deux produits synthétiques dont l'utilisation est approuvée dans ce cas. Ce sont Monural et Amoxiclav.

Monural

Il s'agit d'un antibiotique dont le principal effet est un affaiblissement marqué de l'adhésion des bactéries pathogènes aux parois internes des voies urinaires. Il est utilisé pour toutes les formes de cystite:

  • aigu
  • chronique
  • asymptomatique.

Dans les premiers stades, le médicament n'est prescrit que dans les cas critiques, car il n'y a pas d'études précises confirmant l'innocuité du médicament pour les femmes enceintes et leurs bébés.

De 12 à 14 semaines, le médicament est prescrit plus souvent. D'autres antibiotiques peuvent déjà être utilisés ici, par exemple les céphalosporines de 3e génération (Suprax, Zedex, etc.)

Amoxiclav

Il s'agit d'un antibiotique combiné du groupe pénicilline. Malgré le fait qu'un traitement antibiotique pendant la grossesse soit extrêmement indésirable, Amoxiclav est toujours prescrit même aux premiers stades. Dans ce cas, le tableau clinique complet et les risques possibles sont soigneusement analysés..

Les médecins disent que, malgré le fait que les substances actives d'Amoxiclav pénètrent dans le placenta, ce médicament est sûr, car leur concentration est insignifiante et ne constitue pas une menace pour le bébé ou sa mère. Mais encore, pour l'utilisation de ce médicament dans les premiers stades, de bonnes raisons sont nécessaires.

Parfois, il existe une opinion sur le faible effet thérapeutique obtenu lors de la prise d'Amoxiclav. Cependant, dans la pratique, il a longtemps été vérifié - il donne de bons résultats.

Traitement de l'exacerbation de la cystite chronique

En présence de cystite chronique dans le corps de la mère, une grande attention est accordée à la prévention d'éventuelles rechutes de la maladie. Des préparations urologiques à partir de matières végétales (Urolesan, Kanefron, etc.), des thés urologiques médicinaux à base d'herbes médicinales, un régime alimentaire amélioré aideront à faire face à cette tâche..

Régime

Une bonne nutrition joue un rôle très important dans le renforcement de l'immunité. Les produits naturels devraient y prévaloir..

Vous devez également vous interdire tous les plats épicés, marinés et épicés. C'est ainsi que les substances qu'elles contiennent, laissant avec l'urine, n'irritent pas les parois de la vessie et ne provoquent pas le développement d'une cystite.

Le thé aux canneberges (airelle rouge) ou le jus de fruits à base de baies seront très utiles pour la cystite..

Tous les aliments frits, fumés et raffinés doivent être retirés de l'alimentation. La nourriture doit être aussi utile que possible pour le corps du bébé et de la future maman.

Complications possibles

Le traitement de la cystite chez la femme enceinte doit être effectué exclusivement par un médecin. Sinon, une maladie avancée peut entraîner de graves complications et être dangereuse pour la mère et le bébé..

Le principal danger de la cystite est que la microflore pathogène peut se déplacer très facilement vers les reins et y provoquer une inflammation. Par conséquent, le patient doit recevoir un traitement adéquat en temps opportun afin de se protéger et protéger son fœtus contre le développement de pathologies graves.

Comment prévenir la maladie?

Le traitement de la cystite pendant la grossesse est très problématique, surtout au premier semestre. Par conséquent, une femme dans cette période doit surtout prendre soin d'elle-même.

Il est plus facile de prévenir une maladie que de la guérir - cela semble très utile ici. De plus, les antibiotiques et autres médicaments utilisés dans de tels cas sont contre-indiqués en début de grossesse..

Pour minimiser le risque de cystite, il faut tout d'abord respecter les normes d'hygiène personnelle les plus élémentaires:

  1. Laver quotidiennement à l'eau tiède.
  2. Le jet d'eau doit être orienté de façon à ne pas provoquer l'infection de l'anus, c'est-à-dire d'avant en arrière..
  3. Utilisez des cosmétiques spéciaux pour une hygiène intime.
  4. Donner la préférence à l'âme.
  5. Les sous-vêtements doivent être adaptés aux caractéristiques anatomiques de la femme enceinte: coupe ample, élastique faible, fabriqué à partir de matériaux naturels.
  6. Vous ne pouvez pas tolérer, mais essayez de vider l'urée immédiatement après l'envie.

Les femmes enceintes devraient éviter l'hypothermie. Bien sûr, vous voulez toujours avoir l'air attrayant, mais vous devez d'abord prendre soin de la sécurité du bébé. Par conséquent, pour le moment, il est nécessaire de mettre de côté toutes les jupes courtes et de maximiser la chaleur.

L'hypothermie est l'un des facteurs les plus dangereux provoquant l'apparition de cette maladie..

Et bien sûr, la prévention devrait inclure de longues promenades en plein air, une activité physique réalisable, une bonne nutrition.

Cystite pendant la grossesse: symptômes, traitement et prévention

La cystite est un processus inflammatoire de la vessie et l'une des maladies les plus graves du système génito-urinaire. La maladie est principalement caractéristique de la moitié féminine de la population en raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre, le canal féminin est large et court, ce qui permet à l'infection de pénétrer facilement à l'intérieur. Environ 50% des femmes tolèrent la cystite pendant la grossesse, la maladie est dangereuse en raison de complications non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé, et nécessite donc un traitement immédiat. Cystite chez l'homme: causes, symptômes et traitement.

Les raisons

La principale raison pour laquelle une cystite se développe pendant la grossesse est la vie active des bactéries pathogènes Escherichia coli - Escherichia coli. D'autres agents pathogènes sont la chlamydia, le staphylocoque, Pseudomonas aeruginosa, ainsi que divers champignons. Les conditions qui sont créées pendant la période de gestation sont les plus séduisantes pour ces «invitées», car pendant la grossesse, le fond hormonal change considérablement et la microflore bactérienne des muqueuses change, y compris dans les zones intimes. Les microbes pénètrent dans l'urètre après un acte avec un partenaire ou à la suite du non-respect des règles d'hygiène après avoir vidé les intestins, dont E. coli est considéré comme un résident.

Facteurs contribuant à la maladie:

  • affaiblissement de l'immunité - l'inhibition des défenses de l'organisme entraîne une baisse des barrières et une pénétration, une reproduction des bactéries, qui dans un état sain existent déjà sur les muqueuses des organes génitaux;
  • hypothermie - très souvent, la cystite chez les femmes enceintes se développe après une hypothermie ou un rhume, il est très important que les jambes de la femme soient toujours chaudes, une protection contre le froid et le vent est nécessaire pour le bas du dos, le bas de l'abdomen et la zone des organes génitaux externes;
  • utilisation à long terme de médicaments - une utilisation à long terme de médicaments dont les métabolites sont excrétés dans l'urine et provoquent une irritation de la vessie, sont également capables de provoquer une cystite.En outre, ces médicaments réduisent le système immunitaire du corps et modifient le fond hormonal;
  • allergies - les réactions allergiques à divers facteurs environnementaux deviennent le contexte de la propagation de bactéries pathogènes dans les voies urinaires et la vessie, il peut s'agir d'allergies aux cosmétiques et aux produits d'hygiène, aux produits alimentaires, ainsi qu'aux articles pour l'hygiène intime;
  • surchauffe - lorsque la vessie surchauffe (prendre des bains chauds, visiter des bains et des saunas), la composition de la microflore des muqueuses peut changer, cela peut déclencher le développement d'une cystite chez les femmes enceintes;
  • exacerbation des maladies chroniques de la vessie - avec l'exacerbation d'autres maladies, le risque d'infection secondaire se joint.

Les facteurs de risque de développement de la cystite sont complétés par des conditions stressantes, le port de sous-vêtements synthétiques serrés, le surmenage, les processus infectieux dans d'autres organes, en particulier les organes du système génito-urinaire. La cystite tardive de la grossesse peut se développer à la suite de la relaxation physiologique de la vessie, de la stagnation de l'urine, de la pression d'une hypertrophie de l'utérus.

Symptômes

La cystite pendant la grossesse se manifeste sous forme aiguë ou chronique. La cystite aiguë a une nature soudaine et des symptômes prononcés, elle se développe le plus souvent après une hypothermie. La maladie devient chronique en l'absence de traitement adéquat, auquel cas ses symptômes sont léthargiques, à certaines périodes ils peuvent ne pas apparaître du tout, cependant, pendant les périodes d'exacerbation, se faire sentir, en plus, se débarrasser du type chronique est beaucoup plus difficile.

Signes de cystite aiguë

Les signes de cystite sous forme aiguë sont causés par un processus inflammatoire aigu survenant dans la vessie et le canal urinaire.

  • mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure et douleur aiguë pendant la miction;
  • fausse envie d'aller aux toilettes, sensations de vidange incomplète de la vessie;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • urine trouble; des impuretés de sang et de pus peuvent être détectées dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • intoxication.

Remarque! Une forte intoxication du corps et de la fièvre sont des preuves directes que la maladie est entrée dans un stade sévère, elle nécessite une intervention médicale et un traitement adéquat.

Quel est le danger d'une cystite aiguë? La forme aiguë de la maladie menace non seulement la santé de la mère, mais aussi la sécurité de la vie du fœtus - le processus inflammatoire peut aller aux reins et provoquer le développement d'une pyélonéphrite.

Les symptômes de la cystite chronique

Les symptômes de la cystite pendant la grossesse sous une forme chronique sont moins prononcés. Les principales manifestations de la maladie sont des douleurs pendant la miction, des mictions fréquentes, ainsi que la production d'urine ainsi que des impuretés purulentes.

L'intensité de la douleur dépend de la fréquence des mictions. La femme enceinte ressent des douleurs de tiraillement dans le périnée le long du trajet urétral. De plus, elle peut ressentir un malaise général et le stress associés à cette condition..

Le traitement de la cystite chronique, contrairement aux aiguës, n'implique pas l'utilisation de médicaments antibactériens, la thérapie a une nature plus longue et plus complexe, elle vise non seulement à la destruction des bactéries nocives, mais aussi à normaliser la microflore et à renforcer l'immunité générale.

Les conséquences de la pathologie

La cystite pendant la grossesse aux premiers stades n'est pas aussi dangereuse qu'en fin de grossesse. De plus, bien souvent, une femme découvre qu'elle est en mesure, lors du diagnostic, de déterminer la présence d'une maladie inflammatoire de la vessie. Mais même la cystite au début de la grossesse devient souvent un facteur, en raison de laquelle des processus pathologiques plus graves apparaissent, si vous n'allez pas immédiatement chez le médecin et suivez le traitement nécessaire.

La pyélonéphrite (un processus inflammatoire qui se produit dans les reins) est la conséquence la plus dangereuse de la cystite pendant la grossesse. Les bactéries pathogènes pénètrent dans les uretères par les reins. Chez la femme enceinte, le rein droit est principalement touché. Dans la pyélonéphrite aiguë, une femme enceinte doit être hospitalisée, sinon cette condition menace la santé de la mère et de l'enfant. Les conséquences peuvent être une fausse couche, une naissance prématurée, une insuffisance pondérale fœtale.

Diagnostique

Avec le développement des premiers symptômes de la cystite, une femme doit consulter un médecin, puis subir un diagnostic. Ce n'est qu'après avoir reçu les résultats que le médecin établira un diagnostic précis et prescrira un traitement au patient..

Les principales mesures diagnostiques pour identifier un processus inflammatoire de la vessie:

  • analyse générale de l'urine - s'il y a une inflammation dans le corps, le nombre de globules blancs augmente et des protéines sont également détectées;
  • test sanguin général - avec cystite chez la femme enceinte, l'ESR augmente;
  • Échographie des reins et de la vessie - la méthode est nécessaire pour déterminer l'état du système urinaire;
  • analyse bactériologique de l'urine - vous permet d'identifier et de déterminer l'agent causal du processus infectieux.

Remarque! Il est nécessaire de sélectionner correctement l'urine pour les études générales et bactériologiques afin que le résultat soit fiable. Pour l'analyse, le matin, la partie médiane de l'urine est recueillie dans un bocal stérile, il faut la remettre au laboratoire pendant une heure et demie à deux heures.

Traitement

La cystite au premier trimestre de la grossesse et plus tard ne peut être traitée qu'avec des médicaments qui ne sont absolument pas nocifs pour la vie et la santé de la future mère et du fœtus. Il est particulièrement nécessaire d'être particulièrement prudent en ce qui concerne les médicaments antibactériens, mais non seulement les antibiotiques, mais aussi les médicaments à d'autres fins ne peuvent être prescrits que par un médecin, il est impossible de mener une thérapie indépendante dans tous les cas. Les tétracyclines et les sulfonamides sont extrêmement contre-indiqués pour les femmes enceintes, les antibiotiques de ces groupes peuvent nuire au développement du fœtus.

Thérapie antibiotique

Les principaux médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite sont Monural et Amoxiclav, ces comprimés et poudre sont autorisés pour une utilisation lors de la grossesse et n'affectent ni la mère ni le fœtus en développement. Monural et Amoxiclav - médicaments contre la cystite pendant une grossesse de nouvelle génération, ils soulagent rapidement les symptômes et soulagent la douleur.

Monural le plus efficace - assez 1 sachet de poudre pour éliminer les douleurs. Le traitement à l'amoxiclav dure de 5 à 14 jours. Tout médicament peut être sélectionné comme médicament de premier choix, après l'antibiotique, le médecin doit prescrire à la femme enceinte des médicaments qui élimineront le volume total d'urine de la vessie, normaliseront la microflore des muqueuses et augmenteront également l'immunité globale.

Kanefron

Kanefron est un remède naturel à base de plantes très efficace, il est souvent prescrit aux femmes enceintes pour le traitement de la cystite, les substances actives du médicament non seulement arrêtent les symptômes, mais éliminent également la cause de la maladie. Le médicament n'a pratiquement aucune contre-indication, est facilement toléré par les patients en position et ne nuit pas au fœtus.

L'action du médicament Kanefron:

  • normalise le travail de la vessie et des reins;
  • améliore l'effet des médicaments antibactériens et empêche le développement d'infections;
  • favorise la relaxation des vaisseaux des voies urinaires, ce qui assure l'élimination sans entrave de l'excès de liquide du corps d'une femme enceinte et soulage l'enflure;
  • améliore l'apport sanguin aux reins;
  • a un effet antispasmodique.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse avec Kanefron en peu de temps aide à soulager l'état général et à réduire les symptômes de la cystite et d'autres maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire. Le médicament a également un effet préventif et empêche le développement de la lithiase urinaire..

Remèdes populaires

Que faire une femme enceinte pour se débarrasser de la cystite? La réponse à la question réside dans les recettes de la médecine traditionnelle, mais il faut comprendre que le remède populaire contre la cystite pendant la grossesse doit être résolu par le médecin traitant.

Les canneberges sont le principal remède populaire qui aide à éliminer le processus inflammatoire dans la vessie. Les canneberges contiennent des substances et des acides bénéfiques qui tuent Escherichia coli et d'autres bactéries pathogènes. L'utilisation fréquente de boissons aux canneberges contribue à l'oxydation de l'environnement dans l'estomac, les bactéries ne peuvent plus s'accrocher à la muqueuse et sont excrétées par le corps. Remarque! Il est conseillé d'utiliser des boissons aux fruits chaudes, les groseilles rouges ont également des propriétés similaires, vous pouvez ajouter des airelles à la boisson.

Que peuvent les femmes enceintes atteintes de cystite pour s'en débarrasser:

  • Racine d'églantier (2 cuillères à soupe), sous forme écrasée, versez un verre d'eau bouillie, faites bouillir au bain-marie et laissez reposer 15-25 minutes. Filtrez avant de boire, buvez 3 fois par jour, ½ tasse, après trente minutes, vous pouvez manger.
  • Les baies de sorbier rouge et les feuilles d'airelle rouge sont prises dans un rapport de 3: 1, versez 1 tasse d'eau bouillante, insistez et filtrez pendant deux à trois heures. Prendre une telle infusion 30 minutes avant un repas, une dose de 3 fois par jour, 100 millilitres. Dans un verre, vous pouvez ajouter une cuillerée de miel.
  • Le cassis a un effet anti-inflammatoire. Pour préparer le médicament doit prendre 6 cuillères à soupe. l feuilles hachées de la plante et versez 1 litre d'eau bouillante, vous devez insister pendant au moins une heure. Il est permis d'ajouter du miel ou du sucre au bouillon fini. Prendre une décoction cinq à six fois par jour, dose - 1 cuillère à soupe.
  • Pour préparer le prochain médicament, vous devez verser une cuillère à soupe d'herbes d'aneth avec 1,5 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 30 minutes. Boire avant les repas en 30 minutes, dosage - un tiers d'un verre.
  • Il est utile pour les femmes enceintes de prendre du bouillon d'avoine, il est très simple de le faire cuire - vous devez prendre un verre d'avoine et verser 2 tasses d'eau fraîchement bouillie, puis faire bouillir à nouveau dans un bain-marie, bouillir jusqu'à ce que le volume soit réduit de moitié. Vous pouvez ajouter du miel au bouillon préparé, prendre le médicament dans ½ tasse, le régime est de trois fois par jour.

Les remèdes populaires sont utilisés depuis l'Antiquité, c'est un moyen efficace et sûr, reconnu même par la médecine officielle. Veuillez noter que la plupart des médicaments pour le traitement de la cystite, à l'exception des antibiotiques, sont d'origine végétale. Mais, malgré cela, vous ne pouvez même pas utiliser de décoctions à base de plantes sans en informer le médecin traitant. Le médecin doit être au courant de tous les moyens et préparations qu'une femme enceinte prend. De plus, avant de prendre tout médicament, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'allergie.

La prévention

Vous savez maintenant comment traiter la cystite pendant la grossesse, mais comment empêcher le développement du processus inflammatoire de la vessie? Pour une femme qui attend un bébé, la maladie est plus facile et mieux à prévenir qu'à éliminer.

La prévention de la cystite pendant la grossesse doit être commencée avant la conception du bébé. Lors de la planification d'un enfant, la future mère doit subir un examen médical complet et éliminer tous les problèmes médicaux, le cas échéant. Les infections chroniques doivent être guéries avant la grossesse. Même les caries avancées ou l'amygdalite peuvent devenir plus tard les principales causes du développement de la cystite chez les femmes enceintes, ainsi que des infections d'autres organes internes.

Vous ne pouvez pas contourner le côté des mesures préventives qui se rapportent à l'hygiène personnelle de la femme enceinte. Une femme a besoin d'un lavage quotidien à l'eau tiède avec des détergents à pH neutre, il est encore préférable d'effectuer une procédure similaire le matin et le soir. Mais les femmes enceintes sont interdites de prendre des bains chauds, cela évitera la surchauffe et la pénétration de détergents et de bactéries dans les organes génitaux.

Les femmes enceintes doivent faire attention à leur santé et à leur immunité, vous devez manger plus de vitamines, renforcer les fonctions protectrices du corps et éviter également l'hypothermie et le rhume.

Nutrition

La prévention des maladies infectieuses et inflammatoires comprend également la sélection et le respect d'un régime alimentaire. La nutrition doit être rationnelle et inclure des aliments sains. Les variétés de poisson et de viande à faible teneur en matières grasses, les produits laitiers et à base de lait aigre, les légumes et les fruits frais, cuits et cuits au four sont utiles. Mais les plats frits, salés, fumés et épicés du menu devront être exclus.

Boire doit être observé, il doit être abondant. Vous pouvez boire de l'eau, des décoctions et des thés, des boissons aux fruits. Il est interdit de boire de l'alcool, des boissons gazeuses, des jus d'agrumes, du café et des boissons contenant de la caféine..

À la suite d'une consommation excessive d'alcool, les femmes enceintes se rendront plus souvent aux toilettes, ce qui est exact - même s'il n'y a aucune envie d'aller aux toilettes toutes les 2-3 heures, cela garantira l'élimination sans entraves de l'excès de liquide et de bactéries du corps..

Le diagnostic de cystite chez une femme enceinte: quelle pilule prendre?

La grossesse est une condition particulière du corps féminin. Le système immunitaire d'une femme s'affaiblit dans les premiers stades, ce qui permet aux représentants de la flore pathogène de devenir plus actifs. Pendant cette période, l'infection pénètre facilement dans la vessie, provoquant une cystite. Comment faire un diagnostic et vous aider?

Pourquoi les femmes enceintes souffrent de cystite

Dans le petit bassin chez la femme se trouvent la vessie, l'utérus et le rectum, qui ont une structure fixe et une certaine raideur. La pression de l'utérus sur celui-ci n'entraîne pas de conséquences importantes. La vessie est plus molle, sa fonction est de changer son volume, qui peut atteindre 500 ml. Lorsqu'il est rempli, les parois sont tendues, les récepteurs sont excités et il y a une envie d'uriner.

Avec une augmentation de l'utérus due à la grossesse, il y a peu d'espace pour la vessie. Le remplissage ne se produit pas au plein volume, mais autant que possible. Par conséquent, la future mère devrait aller aux toilettes plus souvent.

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Dans ce cas, une irritation de toute la paroi se produit. Les récepteurs situés dans la couche musculaire sont excités au moindre remplissage, de faux désirs surgissent. La vidange complète avec cystite est difficile en raison de l'impulsion douloureuse. L'urine résiduelle s'accumule. Il commence à recueillir du pus et du mucus, à déposer du sable.

La cystite chez la femme survient lorsque plusieurs raisons sont combinées:

  • caractéristiques anatomiques du corps féminin;
  • infection
  • stagnation d'urine;
  • immunité diminuée.

L'anatomie du système urinaire féminin se caractérise par le fait que l'urètre est large et court. Le diamètre est d'environ 4 mm, la longueur est de 3-4 cm, ce qui favorise la pénétration active de l'infection de manière ascendante. La proximité anatomique de l'anus et du vagin, où se trouve une microflore, est également importante. Souvent avec cystite, il y a ensemencement avec Escherichia coli ou dysbiose avec développement de micro-organismes pathogènes, de champignons.

Pendant la grossesse, il y a une légère diminution de l'immunité afin d'assurer la portance du fœtus en réduisant le risque de rejet. Un utérus élargi comprime l'urètre et la vessie, ce qui provoque une stagnation de l'urine. Tous ces facteurs contribuent à la fréquence des cystites chez les femmes enceintes..

Signes de la maladie. La pathologie est-elle dangereuse pour un enfant?

Avec un cours normal de gestation, une femme ne présente aucun symptôme pathologique. Les signes de grossesse (augmentation de l'abdomen, perfusion mammaire, pigmentation) sont bien connus. Tout écart doit alerter la future mère.

Avec l'apparition d'une cystite chez une femme enceinte, les plaintes suivantes surviennent:

  • urination fréquente
  • crampes lors de la vidange;
  • douleurs de tirage dans la région sus-pubienne;
  • l'apparition de mucus et de sédiments dans l'urine, une diminution de sa transparence.

Si des symptômes d'inflammation de la vessie apparaissent, consultez un médecin. Toute maladie qui survient pendant la grossesse peut nuire au bébé..

Les conséquences de la cystite pour le fœtus peuvent s'exprimer par l'effet toxique des produits de la réaction inflammatoire sur le bébé. L'inflammation peut provoquer une hypertonie utérine, une fausse couche, une infection intra-utérine du fœtus.

Quelle est la difficulté de traiter les femmes enceintes?

Le traitement des femmes enceintes doit toujours être effectué par un spécialiste, également en cas de cystite. Le problème est que l'enfant avec la mère a un système circulatoire, la nourriture par le cordon ombilical. Toutes les substances présentes dans le corps de la mère pénètrent dans le fœtus. Pendant la lactation, les médicaments pénètrent également dans le lait maternel, et afin de ne pas nourrir le bébé, les femmes refusent temporairement d'allaiter.


En pharmacologie, il existe une barrière placentaire. Il s'agit d'une fonction particulière de la place de l'enfant, consistant en l'admission sélective au foetus de diverses substances. La plupart viennent sous leur forme originale et seuls quelques-uns sont capables de se transformer et de devenir inoffensifs..

Divers produits chimiques qui pénètrent dans le sang de la mère sont très dangereux pour l'enfant, car pendant la période prénatale, des organes et des tissus sont déposés. Il s'agit d'une division constante des cellules et de leur différenciation. Le moindre effet négatif pendant la grossesse peut provoquer un effet terratogène, entraînant la mort ou des malformations.

Le processus de mise en signet a lieu aux premiers stades. Par conséquent, les maladies de la mère ou la prise de médicaments au cours des premiers trimestres peuvent affecter le fœtus, entraîner de graves violations de la ponte. Aux stades ultérieurs - peut entraîner une infection de l'enfant ou un retard de développement.

Cela n'arrive pas à tout le monde, mais un tel risque existe. Par conséquent, il est possible de traiter une femme enceinte uniquement avec les médicaments sans danger pour un petit organisme en croissance.

La maladie maternelle affecte également le fœtus. Il existe un besoin pour le traitement de la maladie. Par conséquent, dans les instructions spéciales des instructions, il est noté que l'utilisation pendant la grossesse est possible dans le cas où l'absence de traitement aura un effet encore pire sur l'enfant que le médicament lui-même.

Les gynécologues connaissent la gamme de médicaments qui peuvent être prescrits aux femmes enceintes sans crainte d'effets terratogènes sur l'enfant, même au tout début. Ces médicaments ne traversent pas le placenta ou ne sont pas dangereux et n'affectent pas la ponte des organes. Le fait que le médicament soit toxique, il y a toujours une indication directe dans les instructions. Mais il y a des fonds dans la description dont il n'est pas interdit de prendre pendant la gestation. Il est indiqué qu'il n'y avait pas d'études sur les femmes enceintes, le fabricant ne peut rien dire sur les effets sur le corps de l'enfant. S'il existe des preuves que le médicament lui-même n'est pas toxique et ne traverse pas la barrière placentaire, les gynécologues l'utilisent pour traiter les femmes enceintes.

Groupes de pilules recommandés

Le traitement de la cystite est basé sur la pathogenèse de la maladie. L'inflammation de la vessie est causée par un agent infectieux, les bactéries doivent être détruites. La prochaine approche consiste à laver la muqueuse des organes urinaires pour nettoyer les produits toxiques de l'inflammation. Ils complètent le traitement par l'élimination des symptômes de la maladie, qui compliquent la vie et contribuent à la neurotisation: douleur, spasme, irritation de la muqueuse. Différents domaines du traitement de la cystite comprennent la prise des médicaments présentés par les groupes suivants:

  1. Antibiotiques.
  2. Diurétiques.
  3. Anti-inflammatoire.

Le but de l'utilisation d'antibiotiques est de détruire l'agent pathogène qui a provoqué la réaction inflammatoire. Les bactéries doivent être complètement éliminées, sinon une transition vers une forme chronique est possible. Les agents infectieux peuvent passer dans la couche sous-muqueuse, devenir une source d'inflammation constante. Par conséquent, le traitement avec des agents antibactériens permet une élimination complète et en temps opportun de la maladie et la prévention de la chronicité.

La thérapie diurétique vise à améliorer la formation d'urine afin d'éliminer les produits de dégradation des tissus des parois des voies urinaires. Une augmentation de la quantité d'urine entraîne une diminution de la concentration des métabolites protéiques et d'autres substances qui irritent la muqueuse enflammée. La thérapie symptomatique améliore l'effet des antibiotiques et soulage l'état du patient. Cela diminue la fréquence des pulsions. Un spasme constant de la couche musculaire conduit à un désir continu de se vider, complique la pénétration des médicaments sur le site de l'infection et provoque une stagnation de l'urine. Par conséquent, le régime de traitement de la cystite prévoit la nomination d'antispasmodiques et de médicaments anti-inflammatoires.

Représentants individuels: description, instructions, risque pour le fœtus

Il convient de mentionner plusieurs médicaments produits sous forme d'administration orale, qui sont autorisés pour le traitement des femmes enceintes. Mais ils doivent être prescrits par un médecin. Toutes les femmes sont différentes, il existe une pathologie concomitante, une intolérance à certaines substances. Par conséquent, seul le médecin prend une décision sur l'utilisation des médicaments autorisés par les femmes enceintes, après un entretien approfondi, dans chaque cas individuellement.

Parmi les antibiotiques, l'amoxicilline est approuvée. Il est produit sous les noms commerciaux: Flemoxin, Ecobol, Ospamox. Les doses pour le traitement de la cystite sont de 250 à 500 mg deux fois par jour. Le cours de la prise du médicament est de 7 jours. Il est obligatoire de déterminer l'absence de réactions allergiques aux pénicillines. Les instructions ont la permission de le boire avec de la cystite pour les femmes enceintes pour des raisons de santé.

Pour normaliser l'activité des voies urinaires, qui sont perturbées lors de l'inflammation, la préparation à base de plantes Kanefron est utilisée. Il contient des extraits de centaurée, de livèche, de romarin et d'excipients. Le médicament a un effet antibactérien supplémentaire. Il est utilisé en comprimés de 2 pièces trois fois par jour, sans mastication. Ce médicament n'a pas révélé d'effet négatif sur le fœtus, cependant, il n'y a pas non plus d'indication directe d'utilisation chez la femme enceinte. Le médicament est peu coûteux, a un effet rapide.

Quand vous ne pouvez pas recourir aux pilules

Pendant la grossesse, des méthodes supplémentaires d'exposition, possibles dans le traitement de la cystite, sont contre-indiquées. Vous ne pouvez pas utiliser la physiothérapie, assis sur du sable chaud, des bains avec des antiseptiques. Tout cela peut blesser le bébé..

Les comprimés de cystite enceinte peuvent être remplacés par d'autres méthodes. Pour une aide alternative, il y a des instillations. Ce sont des procédures pour administrer une substance médicamenteuse directement à la vessie par cathétérisme. Ils sont produits exclusivement par un médecin.


Au cours de cette méthode de traitement, des solutions de furaciline, de manganèse, d'autres antiseptiques ou d'antibiotiques sont utilisées. Le médecin fait un cathétérisme, commence à rincer les voies urinaires avec ce médicament. Le médicament n'est pas absorbé et n'atteint pas le fœtus. Mais le foyer de l'inflammation est abondamment lavé avec un antiseptique. Quelques procédures suffisent pour le cours.

Les comprimés pour la cystite aiguë pendant la grossesse peuvent également être remplacés par d'autres formes posologiques. Il convient de noter les bougies "Viburkol", qui sont utilisées pour soulager l'inflammation, la douleur et les spasmes. Les gouttes "Urolesan" peuvent être utilisées dans de telles conditions, dans les instructions, il n'y a pas d'interdiction directe pour les femmes enceintes.

Les mêmes instructions sont présentes dans les instructions de la pâte "Fitolizin". Ce médicament contient des extraits et des excipients à base de plantes. Il n'est pas interdit de recevoir, mais ce n'est pas directement recommandé. L'outil aide à agir sur les bactéries et à éliminer le sable.

Les femmes enceintes peuvent prendre des pilules pour la cystite après avoir consulté leur médecin.

Selon les critiques, la cystite est mieux traitée au début de la maladie. Par conséquent, vous ne pouvez pas retarder le diagnostic et l'accès à un médecin.

Prévention de la grossesse

Les médecins sont sûrs que le meilleur traitement est la prévention des maladies. Ceci est particulièrement important pendant la grossesse, lorsque les options de traitement sont limitées. Par conséquent, pour la prévention de la cystite, il convient de suivre des instructions simples:

  • surveiller l'hygiène des organes génito-urinaires;
  • garder la région pelvienne au chaud;
  • vider la vessie souvent, ne pas tolérer;
  • avec des antécédents de pathologie, boire périodiquement des préparations à base de plantes.

Les thés végétaux doivent contenir de la camomille et du calendula. Il est conseillé de boire beaucoup de liquide s'il n'y a pas de gonflement pendant la grossesse. Une bonne circulation sanguine doit être maintenue dans les organes pelviens: faites des exercices conçus pour les femmes enceintes ou faites du yoga. En préparation à la maternité, il vaut la peine de subir un examen et le traitement nécessaire avant de devenir enceinte. En cas de signes de cystite, vous devez immédiatement consulter un médecin.