Principal

Coliques

Régime alimentaire pour la cystite

Régime alimentaire pour la cystite

Règles générales

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, qui s'accompagne souvent d'une inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre (urétrite). La maladie se caractérise par des mictions douloureuses et fréquentes, des douleurs dans le bas-ventre. Dans ce cas, l'urine est trouble et parfois mélangée à du sang. Dans les cas graves, la température peut augmenter et des douleurs abdominales renversées apparaissent. Un traitement anti-inflammatoire est prescrit (antibiotiques, uroseptiques) et une condition préalable au traitement est le respect d'une bonne nutrition.

Quel est le régime prescrit pour la cystite? Les principaux points de la nutrition sont l'élimination de l'effet irritant des substances sur la membrane muqueuse des voies urinaires, la préservation de la muqueuse et l'augmentation de l'excrétion d'urine - les aliments utilisés doivent avoir un effet diurétique. Afin d'améliorer la diurèse, il est également recommandé de boire 2 litres de liquide par jour. Les légumes riches en huiles essentielles, bouillons forts, épices et aliments riches en acide oxalique et ses sels sont exclus de l'alimentation.

Régime alimentaire pour la cystite aiguë

Dans la cystite aiguë, le repos au lit est prescrit et des rendez-vous médicaux sont effectués.

Le régime comprend:

  • légumes et fruits à effet diurétique (pastèques, courgettes, concombres, citrouille), décoctions d'herbes diurétiques (oreilles d'ours, renouée, stigmates de maïs, collecte de diurétiques);
  • les boissons aux fruits et les jus d'airelles et de canneberges, qui ont des effets antiseptiques et anti-inflammatoires. Les Protocyanidines de canneberge ont un effet antimicrobien;
  • les premiers jours avec une intoxication sévère (température, frissons, malaise général), il est conseillé d'abandonner les aliments protéinés (viande, produits laitiers) et de passer à la nourriture végétarienne - légumes et fruits en purée, pommes au four, jus de fruits et légumes;
  • eau de chlorure de calcium;
  • thé vert faible sans sucre;
  • types de viande et de poisson faibles en gras (la quantité de protéines dans la norme physiologique);
  • lait, produits laitiers, fromage cottage, fromage non salé;
  • son et céréales de grains entiers;
  • huile d'olive.

Produits à exclure:

  • contenant des substances essentielles (persil, céleri, radis, ail, oignons, basilic, radis,
    assaisonnements et sauces épicées (raifort, moutarde, mayonnaise, ketchup);
  • bouillons concentrés riches en substances extractives - poisson, champignons et viande;
  • fruits et légumes aigres (tomates et jus de tomate, citron), à l'exception des canneberges;
  • salé, mariné, mariné;
  • confiserie sucrée et sucre;
  • restriction en sel;
  • contenant des colorants artificiels;
  • riche en acide oxalique (oseille, épinards);
  • boissons alcoolisées, sucré gazéifié, thé et café forts.

Le régime alimentaire est corrigé si des sels (oxalates ou phosphates) sont trouvés dans des tests d'urine répétés et des changements de pH urinaire. Pour l'acidification de l'urine (pH 4,6-5,8), le régime n ° 6 est recommandé et pour l'alcalinisation, le régime n ° 14 est recommandé..

La perte de sels d'acide urique (urate) est associée à une diminution du pH urinaire. Le principal mécanisme de leur développement est l'apport excessif de purine provenant du poisson, de la viande et de la volaille. Le traitement le plus efficace dans ce cas est de prescrire un régime similaire à un régime pour la goutte. L'exclusion de l'alimentation du foie, des reins, des bouillons de viande, la restriction de la viande, du poisson, de la volaille et des graisses normalise le pH de l'urine.

Lorsque des oxalates apparaissent dans l'urine, il est recommandé de réduire la consommation de graisses et d'aliments riches en acide oxalique: oseille, épinards, carottes, pommes de terre, betteraves, haricots, persil, rhubarbe, tomates, fraises, oranges, raisins rouges, pamplemousse, légumes verts à feuilles, jus de canneberge, cacao, haricots verts mûres, figues, groseilles, jus de framboise, thé. Les aliments riches en magnésium doivent être inclus dans l'alimentation - pain complet, céréales. Les sels de magnésium lient les oxalates dans les intestins et réduisent leur absorption.

La précipitation de sels de phosphate de calcium peu solubles se produit lorsque l'équilibre est déplacé vers le côté alcalin. L'alcalinisation est causée par le lait et tous les produits laitiers, les baies et les fruits sucrés, les légumineuses, les pommes de terre et de nombreux légumes (sauf les pois verts, les citrouilles, les champignons), ainsi que les jus de fruits et de légumes. Ils doivent être exclus et privilégier la viande, le poisson, les œufs, les céréales, les baies aigres (groseille, airelle rouge), le miel. Bouillons de viande et de poisson autorisés, à partir de boissons - thé, café, bouillon de rose sauvage.

Régime alimentaire pour la cystite chronique

Si la cystite aiguë est traitée correctement et en temps opportun, une récupération complète se produit. Pour une raison quelconque, une forme chronique de la maladie se produit, qui a tendance à s'exacerber périodiquement. Dans ce cas, vous devez constamment surveiller votre alimentation.

  • avec la cystite chronique, vous devrez toujours refuser (ou limiter de manière significative) les plats épicés, les assaisonnements et les épices. Limiter de manière significative la viande et les produits de poisson fumés et les aliments frits dans l'alimentation, au moins pendant les périodes d'exacerbation;
  • limiter les légumes irritants: oignons, ail, radis, oseille, raifort, persil, radis. Au moins, utilisez-les comme vous le sentez. Peut-être que cette liste s'allongera en raison d'autres légumes et fruits qui provoqueront une irritation et une exacerbation de la maladie;
  • exclure les produits contenant des colorants et des conservateurs, les succédanés du sucre, les plats cuisinés surgelés contenant des conservateurs;
  • privilégier les aliments naturels, principalement bouillis, mijotés ou cuits au four;
  • consommer régulièrement des jus de fruits, des compotes et des boissons aux fruits;
  • observer le régime de consommation (1,5-2 litres de liquide);
  • organiser périodiquement des cours de prévention pour la prise de décoctions d'herbes diurétiques;
  • prévenir la constipation en mangeant beaucoup de légumes avec des fibres grossières, des céréales, du son et du pain de grains entiers;
  • limiter la consommation d'alcool.

Il est important de prévenir l'hypothermie, de renforcer l'immunité et de ne pas violer le régime alimentaire.

Nutrition pour la cystite chez les femmes

En règle générale, la cystite est plus souvent observée chez les femmes et cela s'explique par les caractéristiques anatomiques de la structure des organes urinaires. Chez la femme, l'urètre est plus court et plus large que chez l'homme, ce qui crée des conditions plus propices à l'infection de la vessie. À cela s'ajoute le non respect rigoureux de l'hygiène personnelle ou, à l'inverse, un enthousiasme excessif pour les soins intimes et l'hypothermie fréquente. Il convient également de noter la présence de facteurs non infectieux - carence hormonale en ménopause. La nutrition ne diffère pas de ce qui précède, et ses principes de base sont maintenus et doivent être respectés.

Dans les maladies des reins - pyélonéphrite (inflammation du bassin et du calice du rein) et néphrite interstitielle - une approche plus rigoureuse du traitement et de la nutrition médicale est nécessaire. Avec ces maladies, le tableau de traitement n ° 7 et ses variétés sont prescrits. Avec ces maladies, la pression augmente souvent et un œdème apparaît, la nutrition médicale devrait donc épargner les reins, contribuer à une diminution de l'œdème et de la pression. Le tableau n ° 7 est caractérisé par une restriction des protéines (de 20 g à 80 g par jour) en fonction de l'état du patient, du stade de la maladie et de la fonction rénale. Les caractéristiques de cette table de traitement sont une limitation importante du sel (de 1,5 g à 6 g), de l'apport hydrique (de 0,7 à 1,1 l). L'utilisation d'eau minérale sodique (saline) n'est pas autorisée. Sinon, les principes généraux de l'alimentation sont similaires..

Produits autorisés

Les soupes sont cuites dans du bouillon de légumes. La soupe au chou, les soupes de légumes et de céréales sont autorisées. Assaisonnez-les de crème sure ou de beurre, mais tous les assaisonnements et herbes sont exclus.

À partir de viande maigre (généralement du poulet, du bœuf), préparez des plats principaux. Il doit être bouilli, cuit avec une petite quantité d'eau ou cuit. Le chou farci (mais sans sauce tomate), les courgettes farcies, les plats de viande bouillie avec des légumes et des pâtes sont autorisés. Le poisson faible en gras est bouilli ou cuit dans du lait ou une sauce à la crème sure.
Sur le plat d'accompagnement, vous pouvez utiliser toutes les céréales et toutes les pâtes. La bouillie est bouillie sur l'eau, vous pouvez manger des céréales (casseroles) avec du fromage cottage, du pilaf aux fruits. Parmi les produits laitiers, le lait, le yogourt, le yogourt et le caillé non acide sont autorisés. Autorisé 1 œuf par jour sous forme bouillie. De nombreux légumes sont autorisés que vous pouvez faire bouillir, ragoût, faire des galettes de légumes au four. Vous ne pouvez pas ajouter d'épices aux légumes mijotés (vous pouvez ajouter de la crème sure ou de la crème).

Les fruits doux mûrs et les baies sont autorisés, la purée de pommes de terre et la gelée, la gelée et les fruits cuits sans sucre. Le miel est autorisé et les boissons comprennent du bouillon d'églantier, des jus de fruits sucrés, du café faible et du thé vert, des décoctions de canneberges, des airelles rouges, des boissons aux fruits de ces baies.

Ce qui peut et ne peut pas être mangé avec la cystite et la pyélonéphrite

Régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite: ce que vous ne pouvez pas manger

Ce qui peut et ne peut pas être mangé avec la cystite et la pyélonéphrite

Le régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite est d'une grande importance. Fait intéressant, le régime alimentaire pour la cystite est excellent pour ceux qui souffrent de pyélonéphrite. Par conséquent, la décision rationnelle consiste à utiliser un seul régime alimentaire pendant le traitement et la prévention des deux maladies. Lors de la compilation d'une liste de produits autorisés qui contribuent à une récupération rapide, il est nécessaire de prendre en compte non seulement l'effet diurétique, mais également la capacité des substances contenues dans les aliments à avoir un effet cicatrisant, si nécessaire pour l'inflammation de la vessie.

Produits non autorisés

En dressant une liste des aliments autorisés, il sera utile de connaître les aliments, qu'il est strictement interdit de manger pendant que la maladie est en forme aiguë ou qu'une rechute s'est produite.

Si la maladie est passée, vous ne devriez toujours pas vous appuyer immédiatement sur les produits interdits. Cela devrait être fait progressivement, au début, ne manger que de petites portions. Au fil du temps, ils peuvent être augmentés selon vos préférences..

Donc, avec la cystite et la pyélonéphrite, vous ne pouvez pas utiliser:

  • légumes et fruits marinés, car ils augmentent l'acidité de l'urine, ce qui, à son tour, irrite la muqueuse déjà enflammée de la vessie;
  • les viandes fumées sont interdites pour la même raison;
  • salage: saindoux, poisson salé et autres aliments à forte teneur en sel;
  • épices trop vives: poivre, moutarde;
  • oignons, ail, raifort et radis fraîchement cueillis;
  • gâteaux, chocolat;
  • Vous pouvez également boire du soda;
  • fromage et café riches en matières grasses.

Dans la liste ci-dessus, presque tous les produits contiennent beaucoup de sel, de sucre ou de poivre. Toutes ces épices font travailler nos reins et les muqueuses des organes avec une activité élevée, empêchant les effets caustiques sur les tissus corporels. Dans les conditions de la maladie, cette tâche n'est souvent pas complètement terminée, ce qui entraîne une irritation des organes internes, y compris la vessie. Voici ce qui est particulièrement important à considérer avec la cystite..

Ne pensez pas que l'interdiction est tombée d'autant plus savoureuse. Il existe de nombreux aliments autorisés qui excitent les papilles gustatives ainsi que les aliments illégaux..

Que puis-je manger avec la cystite et la pyélonéphrite

La liste des produits qui ne compliquent pas la condition avec des troubles du système génito-urinaire, ravit autant que fait scandale la liste des aliments interdits.

Ainsi, avec une inflammation de la vessie et une pyélonéphrite, vous pouvez manger de tels plats:

  • Betteraves cuites. Vous pouvez en manger tous les jours, sans avoir peur qu'une exacerbation de la maladie ne survienne.
  • Tout filet de viande et de poisson, si bouilli.
  • Soupes faibles en gras.
  • Toute bouillie.
  • Baies: canneberges et airelles.
  • Fruits frais: pommes, bananes, poires, etc. Il n'est pas souhaitable de manger des agrumes..
  • Lait et produits laitiers.

Le régime comprend également un régime pour la dent sucrée. En quantité raisonnable, vous pouvez sans crainte manger du miel, des guimauves, des brioches, de la marmelade, du caramel et de la confiture maison. Vous pouvez adhérer à ce régime après une guérison complète des maladies, afin de prévenir à nouveau leur apparition. Les courges, à savoir la pastèque et le melon, sont d'excellents diurétiques. De plus, ils ont bon goût, ils vont donc plaire aux amateurs de bonbons et d'esprit. Un petit conseil: le melon donne le maximum d'effet si vous l'utilisez séparément des autres produits.

De plus, il existe des produits qui doivent être traités avec prudence. Il s'agit notamment des œufs et de l'huile végétale. Il est recommandé de ne pas les utiliser plus de deux fois par semaine..

Quant aux boissons, il n'y a pas de restrictions particulières. Cependant, pour que la maladie passe plus rapidement, vous pouvez tourner votre attention vers des thés spéciaux à base d'herbes médicinales. Ils accéléreront le processus de guérison et feront fuir la maladie une fois pour toutes.

Les tisanes font partie intégrante de l'alimentation

La cystite et la pyélonéphrite ont la même nature infectieuse. Cependant, il a été remarqué il y a longtemps que cela ne nous empêchait pas d'utiliser la méthode pour abaisser l'acidité de l'environnement dans la vessie en buvant beaucoup d'eau pour une récupération rapide. De plus, il donne un effet nettoyant en lavant les bactéries du corps avec de l'urine..

Vous pouvez augmenter l'effet positif de cette méthode de traitement si, au lieu de l'eau ordinaire, buvez une décoction d'herbes médicinales, telles que:

  • fleurs de camomille;
  • feuilles de plantain;
  • busserole;
  • orthilium unilatéral (forêt de pins utérus);
  • orthosiphon;
  • feuilles de bouleau, etc..

Toutes ces plantes ont un grand potentiel naturel dans la lutte contre les maladies du système génito-urinaire, même si elles sont causées par une infection. Il existe des recettes d'infusions et de décoctions basées sur une seule plante, ainsi que consistant en une combinaison d'herbes.

Les thés fabriqués à partir de ces ingrédients contiennent un énorme pouvoir naturel, qui est ensuite libéré dans le corps, aidant à détruire la maladie mortelle.

À bien des égards, les effets thérapeutiques des tisanes y contribuent:

  1. Baisse de l'activité inflammatoire.
  2. Effet analgésique.
  3. L'effet sur le système immunitaire, augmentant le degré de défense naturelle du corps.
  4. Un effet relaxant qui soulage les tensions nerveuses et les crampes musculaires.

Parmi les thés, le thé vert est également à noter. Après tout, il n'est pas seulement loué par les adeptes d'un mode de vie sain.

En l'incluant dans votre alimentation quotidienne, vous pouvez obtenir un excellent remède pour de nombreuses maladies, y compris la cystite avec pyélonéphrite.

Si vous traitez le problème avec sagesse, il est facile de comprendre qu'il n'y a pas si peu de plats autorisés et qu'ils ont tous d'excellentes caractéristiques gustatives..

Si vous le souhaitez, vous pouvez expérimenter avec les produits et créer un menu du jour à part entière, y compris le petit déjeuner, le thé de l'après-midi, le déjeuner et le dîner, et les repas qui répondent aux exigences alimentaires peuvent être amenés au niveau du restaurant.

Une approche intelligente d'un problème conduit toujours à sa solution absolue. De même, dans ce cas.

Nutrition pour la cystite et la pyélonéphrite chez les femmes

Règles générales

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, qui s'accompagne souvent d'une inflammation de la membrane muqueuse de l'urètre (urétrite). La maladie se caractérise par des mictions douloureuses et fréquentes, des douleurs dans le bas-ventre. Dans ce cas, l'urine est trouble et parfois mélangée à du sang. Dans les cas graves, la température peut augmenter et des douleurs abdominales renversées apparaissent. Un traitement anti-inflammatoire est prescrit (antibiotiques, uroseptiques) et une condition préalable au traitement est le respect d'une bonne nutrition.

Quel est le régime prescrit pour la cystite? Les principaux points de la nutrition sont l'élimination de l'effet irritant des substances sur la membrane muqueuse des voies urinaires, la préservation de la muqueuse et l'augmentation de l'excrétion d'urine - les aliments utilisés doivent avoir un effet diurétique. Afin d'améliorer la diurèse, il est également recommandé de boire 2 litres de liquide par jour. Les légumes riches en huiles essentielles, bouillons forts, épices et aliments riches en acide oxalique et ses sels sont exclus de l'alimentation.

Dans la cystite aiguë, le repos au lit est prescrit et des rendez-vous médicaux sont effectués.

Le régime comprend:

  • légumes et fruits à effet diurétique (pastèques, courgettes, concombres, citrouille), décoctions d'herbes diurétiques (oreilles d'ours, renouée, stigmates de maïs, collecte de diurétiques);
  • les boissons aux fruits et les jus d'airelles et de canneberges, qui ont des effets antiseptiques et anti-inflammatoires. Les Protocyanidines de canneberge ont un effet antimicrobien;
  • les premiers jours avec une intoxication sévère (température, frissons, malaise général), il est conseillé d'abandonner les aliments protéinés (viande, produits laitiers) et de passer à la nourriture végétarienne - purée de légumes et fruits, pommes au four, jus de fruits et légumes;
  • eau de chlorure de calcium;
  • thé vert faible sans sucre;
  • types de viande et de poisson faibles en gras (la quantité de protéines dans la norme physiologique);
  • lait, produits laitiers, fromage cottage, fromage non salé;
  • son et céréales de grains entiers;
  • huile d'olive.

Produits à exclure:

  • contenant des substances essentielles (persil, céleri, radis, ail, oignons, basilic, radis,
    assaisonnements et sauces épicées (raifort, moutarde, mayonnaise, ketchup);
  • bouillons concentrés riches en substances extractives - poisson, champignons et viande;
  • fruits et légumes aigres (tomates et jus de tomate, citron), à l'exception des canneberges;
  • salé, mariné, mariné;
  • confiserie sucrée et sucre;
  • restriction en sel;
  • contenant des colorants artificiels;
  • riche en acide oxalique (oseille, épinards);
  • boissons alcoolisées, sucré gazéifié, thé et café forts.

Le régime alimentaire est corrigé si des sels (oxalates ou phosphates) sont trouvés dans des tests d'urine répétés et des changements de pH urinaire. Pour l'acidification de l'urine (pH 4,6-5,8), le régime n ° 6 est recommandé et pour l'alcalinisation, le régime n ° 14 est recommandé..

La perte de sels d'acide urique (urate) est associée à une diminution du pH urinaire. Le principal mécanisme de leur développement est l'apport excessif de purine provenant du poisson, de la viande et de la volaille. Le traitement le plus efficace dans ce cas est de prescrire un régime similaire à un régime pour la goutte. L'exclusion de l'alimentation du foie, des reins, des bouillons de viande, la restriction de la viande, du poisson, de la volaille et des graisses normalise le pH de l'urine.

Lorsque des oxalates apparaissent dans l'urine, il est recommandé de réduire la consommation de graisses et d'aliments riches en acide oxalique: oseille, épinards, carottes, pommes de terre, betteraves, haricots, persil, rhubarbe, tomates, fraises, oranges, raisins rouges, pamplemousse, légumes verts à feuilles, jus de canneberge, cacao, haricots verts mûres, figues, groseilles, jus de framboise, thé.

La précipitation de sels de phosphate de calcium peu solubles se produit lorsque l'équilibre est déplacé vers le côté alcalin. L'alcalinisation est causée par le lait et tous les produits laitiers, les baies et les fruits sucrés, les légumineuses, les pommes de terre et de nombreux légumes (sauf les pois verts, les citrouilles, les champignons), ainsi que les jus de fruits et de légumes. Ils doivent être exclus et privilégier la viande, le poisson, les œufs, les céréales, les baies aigres (groseille, airelle rouge), le miel. Bouillons de viande et de poisson autorisés, à partir de boissons - thé, café, bouillon de rose sauvage.

Si la cystite aiguë est traitée correctement et en temps opportun, une récupération complète se produit. Pour une raison quelconque, une forme chronique de la maladie se produit, qui a tendance à s'exacerber périodiquement. Dans ce cas, vous devez constamment surveiller votre alimentation.

  • avec la cystite chronique, vous devrez toujours refuser (ou limiter de manière significative) les plats épicés, les assaisonnements et les épices. Limiter de manière significative la viande et les produits de poisson fumés et les aliments frits dans l'alimentation, au moins pendant les périodes d'exacerbation;
  • limiter les légumes irritants: oignons, ail, radis, oseille, raifort, persil, radis. Au moins, utilisez-les comme vous le sentez. Peut-être que cette liste s'allongera en raison d'autres légumes et fruits qui provoqueront une irritation et une exacerbation de la maladie;
  • exclure les produits contenant des colorants et des conservateurs, les succédanés du sucre, les plats cuisinés surgelés contenant des conservateurs;
  • privilégier les aliments naturels, principalement bouillis, mijotés ou cuits au four;
  • consommer régulièrement des jus de fruits, des compotes et des boissons aux fruits;
  • observer le régime de consommation (1,5-2 litres de liquide);
  • organiser périodiquement des cours de prévention pour la prise de décoctions d'herbes diurétiques;
  • prévenir la constipation en mangeant beaucoup de légumes avec des fibres grossières, des céréales, du son et du pain de grains entiers;
  • limiter la consommation d'alcool.

Il est important de prévenir l'hypothermie, de renforcer l'immunité et de ne pas violer le régime alimentaire.

En règle générale, la cystite est plus souvent observée chez les femmes et cela s'explique par les caractéristiques anatomiques de la structure des organes urinaires. Chez la femme, l'urètre est plus court et plus large que chez l'homme, ce qui crée des conditions plus propices à l'infection de la vessie. À cela s'ajoute le non respect rigoureux de l'hygiène personnelle ou, à l'inverse, un enthousiasme excessif pour les soins intimes et l'hypothermie fréquente.

Dans les maladies des reins - pyélonéphrite (inflammation du bassin et du calice du rein) et néphrite interstitielle - une approche plus rigoureuse du traitement et de la nutrition médicale est nécessaire. Avec ces maladies, le tableau de traitement n ° 7 et ses variétés sont prescrits. Avec ces maladies, la pression augmente souvent et un gonflement apparaît, la nutrition médicale devrait donc épargner les reins, contribuer à une diminution de l'œdème et de la pression.

Le tableau n ° 7 est caractérisé par une restriction des protéines (de 20 g à 80 g par jour) en fonction de l'état du patient, du stade de la maladie et de la fonction rénale. Les caractéristiques de cette table de traitement sont une limitation importante du sel (de 1,5 g à 6 g), de l'apport hydrique (de 0,7 à 1,1 l). L'utilisation d'eau minérale sodique (saline) n'est pas autorisée. Sinon, les principes généraux de l'alimentation sont similaires..

Caractéristiques de la nutrition avec développement simultané de la cystite et de la pyélonéphrite. Nutrition pour la cystite et la pyélonéphrite

Le régime alimentaire n'est qu'un ajout au traitement médical des deux maladies. Le but de la nutrition thérapeutique est d'augmenter le débit d'urine du système excréteur, ce qui contribuera à la lixiviation de l'infection des reins et de la vessie.

Dans les maladies inflammatoires du système urinaire, les surfaces muqueuses des voies urinaires en souffrent. Les produits qui constituent la base de la nutrition avec la pyélonéphrite et la cystite ne doivent pas avoir d'effet irritant.

Un rôle important dans la lutte contre les micro-organismes pathogènes est joué par l'état du système immunitaire. Avec une immunité affaiblie, la récupération est lente, des complications graves de la maladie peuvent survenir. Par conséquent, la nutrition d'un patient atteint de cystite ou de pyélonéphrite doit être complète, contenir un grand nombre de vitamines et de minéraux pour maintenir les défenses de l'organisme.

Un rôle important dans la lutte contre les micro-organismes pathogènes est joué par l'état du système immunitaire.

Le régime alimentaire de la cystite aiguë chez les femmes implique principalement l'exclusion de boissons telles que le thé fort et le café. Mais les liquides, de préférence de l'eau pure ou des boissons aux fruits, vous devez boire environ deux litres. Au début, il y aura une pénurie de boissons et de plats auxquels les gens sont habitués. Mais avec le temps, il les oubliera.

Surtout si le régime est long. En fait, l'utilisation de certains aliments est une habitude. Les refuser peut être difficile, mais possible. Ici, vous devez connecter la volonté.

Dans le cas où une personne est préoccupée par la douleur, le processus d'échec de certains produits en faveur du processus de récupération sera beaucoup plus facile.

De plus, ne mangez pas d'aliments en conserve ni d'aliments contenant des colorants. Il vaut la peine de prêter attention à l'achat d'un aliment particulier, à savoir, vous devriez regarder leur composition.

Pour éliminer le processus inflammatoire, l'utilisation de miel en petite quantité aidera, une cuillère à café suffira.

Avec la pyélonéphrite et la cystite, tous ne peuvent pas être mangés, mais une interdiction temporaire de certains aliments familiers ne devrait pas appauvrir le régime alimentaire. Pour chaque position perdue, vous pouvez trouver un remplaçant équivalent dans la liste des produits autorisés.

Les nutritionnistes ne recommandent pas à l'unanimité à leurs patients d'utiliser:

  1. 1 Viandes grasses, saindoux, saindoux, abats, bouillons de viande et de poisson. Les produits fumés, les saucisses sont strictement interdits. Ces protéines sont digérées pendant longtemps; une grande quantité de composés d'ammoniac est libérée lors de leur décomposition..
  2. 2 Légumineuses et champignons - la même raison..
  3. 3Lorsque la cystite et la pyélonéphrite ne sont pas autorisées à manger des produits contenant du vinaigre: conservation, marinades, mayonnaise.
  4. 4Réduction de l'apport en sel, n'oubliez pas de mettre de côté tous les cornichons.
  5. 5 Avec la salière, la poivrière est retirée de la table. Les épices épicées irritent les muqueuses non seulement dans la bouche, mais dans tout le tractus gastro-intestinal et urinaire. Cela n'aide pas à soulager l'inflammation..
  6. 6 Les fromages à pâte dure, la pâte feuilletée et les pâtisseries sablées peuvent être classés par erreur comme autorisés. Mais pour la durée de la maladie et ils devront être abandonnés en raison de la forte teneur en matières grasses et en protéines.
  7. 7 Le thé, le café et le cacao forts sont également interdits..
  8. Les boissons gazeuses et l'alcool ne sont pas recommandées, même pour les personnes en bonne santé et malades atteintes de pyélonéphrite ou de cystite - et plus encore. La bière est l'ennemi n ° 1, malgré son effet diurétique. En négligeant cette interdiction, le patient risque d'aggraver le processus de filtrage dans les reins. La bière a un effet irritant sur la muqueuse des voies urinaires. De plus, les boissons alcoolisées sont mal combinées avec une antibiothérapie..

Dans la pyélonéphrite aiguë, vous pouvez permettre au luxe de manger des aliments sains pendant trois semaines, en oubliant les délices et l'alcool. En cas d'inflammation chronique, il est conseillé d'aimer tellement ce régime que vous ne voudriez même pas vous souvenir des marinades, des viandes fumées et des cornichons.

Des questions

  1. 1 Diagnostic le plus probable.
  2. 2 Quels examens et traitements doivent être prescrits au patient?

Résolution de problèmes et tactiques de gestion des patients

Ce patient présente des symptômes de pyélonéphrite aiguë. La pyélonéphrite aiguë est plus fréquente chez les femmes, associée à une infection ascendante des voies urinaires inférieures.

La probabilité d'infection ascendante du bassin et du parenchyme rénal augmente avec le diabète, la grossesse, l'immunodéficience, les anomalies structurelles des reins, du bassin, de l'uretère et la présence d'IST.

Lors du traitement de la pyélonéphrite ou de la cystite, les éléments suivants doivent être exclus de l'alimentation:

  • persil, oignon, épices pointues (moutarde, vinaigre, poivre, raifort),
  • pain de seigle,
  • Ail,
  • haricot,
  • produits salés, marinés, frits, fumés,
  • nourriture en boîte,
  • choufleur,
  • gâteaux, chocolat, gâteaux,
  • céleri,
  • boissons alcoolisées,
  • un radis,
  • épinard,
  • bouillons de champignons et de viande riches,
  • boissons gazeuses, café et cacao.

Les agrumes, tels que les mandarines, les oranges, les pamplemousses, peuvent provoquer des allergies, il est donc préférable de les refuser. La caféine, présente dans le chocolat et le café, provoque des crampes douloureuses dans les muscles de la vessie. Un excès de bonbons affecte négativement les réactions urinaires et peut contribuer à l'inflammation de la vessie.

Une récupération rapide de la pyélonéphrite ou de la cystite fournira un régime alimentaire riche en calories et bien digeste, riche en vitamines qui sont facilement digérées.

Pendant la période d'exacerbation des symptômes, seuls les aliments végétariens sont autorisés, car ils disparaissent, les céréales et les produits laitiers sont introduits dans l'alimentation. Si le traitement réussit, la viande maigre bouillie est autorisée. Si vous comptez des calories, assurez-vous que leur apport quotidien ne dépasse pas 3200.

Les légumes et les fruits sont mieux mangés crus, à partir d'un traitement thermique, on les laisse cuire à la vapeur, au four ou à ébullition.

Principes de base

La nutrition pour la cystite et la pyélonéphrite doit respecter ces principes:

  1. Le menu ne comprend pas d'aliments lourds pour la digestion: huileux et en conserve.
  2. Dans l'alimentation, la présence de produits diurétiques est nécessaire..
  3. Nécessite une restriction des protéines et du sel dans l'alimentation.
  4. Il est nécessaire d'exclure les aliments épicés, qui ont un effet irritant supplémentaire sur les muqueuses des voies urinaires.
  5. Il est conseillé de limiter l'apport de sucre dans le corps.
  6. Prévention régulière de la constipation.

Chez l'adulte

Avec la cystite et la pyélonéphrite chez les hommes et les femmes, il est nécessaire de respecter les principes de nutrition suivants:

  1. Éliminer les aliments semi-finis, les aliments contenant des OGM, les conservateurs et les colorants de l'alimentation.
  2. Alcool fortement interdit.
  3. Assurez-vous de manger des légumes, des fruits, de la viande maigre.
  4. Il est nécessaire de limiter ou d'éliminer complètement les aliments salés.
  5. Il est nécessaire de surveiller l'apport calorique.

Chez les enfants

Les enfants ayant des processus inflammatoires dans les reins et la vessie ont leurs propres caractéristiques nutritionnelles:

  1. Vous ne pouvez pas forcer un enfant à manger de force.
  2. La nourriture doit avoir un aspect attrayant et appétissant..
  3. Il est recommandé à tous les enfants de plus d'un an d'inclure des céréales dans le menu..
  4. Buvez beaucoup d'eau: boissons aux fruits, compote, kissel, lait cuit fermenté, yaourt non sucré.
  5. Un corps en croissance a besoin de manger de la viande de régime.
  6. Les plats de fruits et légumes sont une source indispensable de vitamines pour l'enfant..

Le régime alimentaire pour la cystite et la pyélonéphrite chez les femmes implique que les produits laitiers doivent être administrés avec prudence à petites doses.

Mais vous devez savoir qu'avec leur présence dans l'alimentation, le processus de guérison sera plus rapide et meilleur. Après avoir entré les produits laitiers dans le menu patient, vous pouvez ajouter du poisson et de la viande.

Il faut veiller à ce que les variétés ne soient pas grasses. Mieux s'il s'agit de veau ou de boeuf, cuit à la vapeur ou bouilli. Pas moyen de manger du porc frit.

Il vaut mieux le refuser complètement ou pendant un certain temps.

Avec la cystite et la pyélonéphrite, il ne suffit pas de se débarrasser du processus infectieux, vous devez également renforcer l'immunité du patient. Seulement dans ce cas, les risques de développer des complications, des rechutes ou des effets secondaires du traitement seront minimes.

Une boisson à base d'argousier du jardin et de feuilles de fraise fait un excellent travail. Pour le préparer, vous devez mélanger les composants dans des proportions égales, prendre une cuillère à café de la collection et la verser avec un verre d'eau bouillante.

L'outil est infusé pendant une demi-heure, filtré et bu en une seule fois.

Non moins efficace est un outil à base de fruits de sorbier rouge, cassis, argousier et cynorrhodon. Broyer les composants, mélanger dans des proportions égales et utiliser pour faire du thé peu concentré.

Pour renforcer l'effet thérapeutique du produit, des feuilles de fraises peuvent être ajoutées à la collection. Si vous voulez obtenir l'effet stimulant maximum sur le système immunitaire, il vaut mieux préparer non pas du thé, mais une infusion vieillie pendant au moins 8 heures dans un thermos.

La base de la nutrition pour la pyélonéphrite et la cystite devrait être les céréales et le pain. Ils sont une source de glucides complexes, qui sont lentement digérés dans le corps et remplissent efficacement le besoin d'énergie, de sorte que la sensation de satiété persiste longtemps. Particulièrement utiles sont le mil, l'avoine, le sarrasin et le pain complet.

La base de la nutrition pour la pyélonéphrite et la cystite devrait être les céréales.

Dans les maladies inflammatoires des voies urinaires, il est utile d'utiliser des légumes cuits. Ils normalisent l'acidité de l'urine, n'irritent pas les muqueuses et aident à soulager l'enflure.

De plus, les plats de légumes sont une source de vitamines et de minéraux et sont facilement digérés par l'organisme. Les fibres aident également à normaliser les selles..

Les pommes de terre, les courgettes, les carottes et les betteraves sont bonnes pour le ragoût.

Les légumes et les fruits frais sont nécessaires dans l'alimentation quotidienne du patient. Les pastèques, les melons, les concombres et les citrouilles ont un effet diurétique. Les plats de fruits sont bien adaptés pour une collation ou une collation l'après-midi, et sont également indispensables pour les personnes qui ont du mal à renoncer aux bonbons. Il est utile de manger des variétés douces de pommes et de poires, de raisins.

La cystite et la pyélonéphrite sont des maladies courantes du système urinaire.

Ils sont caractérisés par des dommages bactériens, mais la cystite se produit également pour d'autres raisons..

Le régime alimentaire pour la pyélonéphrite et la cystite vise à épargner chimiquement le système urinaire.

Si la thérapie est effectuée dans un hôpital, alors avec la maladie, les tables de régime n ° 7, 7a, 7b sont prescrites. Les régimes sont basés sur la fourniture d'un régime doux pour les reins..

  • Le tableau n ° 7 est prescrit pour la forme chronique ou pour la récupération, mais uniquement dans les cas où la pathologie n'a pas conduit à une insuffisance rénale.
  • Le tableau n ° 7 a a de grandes limites, il est prescrit pour les formes sévères de pathologie, qui s'accompagnent du développement d'une insuffisance rénale (aiguë et chronique).
  • Le tableau n ° 7 b est prescrit pour la cystite aiguë chronique avec exacerbation.

Tableau numéro 7

Produits autorisés

Les soupes sont cuites dans du bouillon de légumes. La soupe au chou, les soupes de légumes et de céréales sont autorisées. Assaisonnez-les de crème sure ou de beurre, mais tous les assaisonnements et herbes sont exclus.

À partir de viande maigre (généralement du poulet, du bœuf), préparez des plats principaux. Il doit être bouilli, cuit avec une petite quantité d'eau ou cuit. Le chou farci (mais sans sauce tomate), les courgettes farcies, les plats de viande bouillie avec des légumes et des pâtes sont autorisés. Le poisson faible en gras est bouilli ou cuit dans du lait ou une sauce à la crème sure.

Sur le plat d'accompagnement, vous pouvez utiliser toutes les céréales et toutes les pâtes. La bouillie est bouillie sur l'eau, vous pouvez manger des céréales (casseroles) avec du fromage cottage, du pilaf aux fruits. Parmi les produits laitiers, le lait, le yogourt, le yogourt et le caillé non acide sont autorisés. Autorisé 1 œuf par jour sous forme bouillie. De nombreux légumes sont autorisés que vous pouvez faire bouillir, ragoût, faire des galettes de légumes au four. Vous ne pouvez pas ajouter d'épices aux légumes mijotés (vous pouvez ajouter de la crème sure ou de la crème).

Les fruits doux mûrs et les baies sont autorisés, la purée de pommes de terre et la gelée, la gelée et les fruits cuits sans sucre. Le miel est autorisé et les boissons comprennent du bouillon d'églantier, des jus de fruits sucrés, du café faible et du thé vert, des décoctions de canneberges, des airelles rouges, des boissons aux fruits de ces baies.

Comment manger avec une cystite? Bases de régime et recettes saines

Lors du traitement de la cystite, il est important pour une personne malade non seulement de prendre à temps les médicaments prescrits, mais également d'observer un régime.

La nécessité d'une diététique s'explique par le fait que certains produits améliorent le processus inflammatoire, affectent négativement l'état de la vessie et retiennent également le liquide dans le corps, tandis que d'autres, au contraire, stimulent la miction, améliorent la fonction rénale et favorisent une guérison plus rapide de la muqueuse enflammée.

C'est pourquoi le médecin traitant doit non seulement donner une prescription de médicaments à son patient, mais également choisir un régime spécial pour lui atteint de cystite, constituant un menu approximatif. Le régime alimentaire quotidien dépendra de la forme de l'évolution et de la gravité de la maladie, ainsi que de la présence de maladies concomitantes chez le patient.

Si une personne est diagnostiquée non seulement avec une cystite, mais aussi avec une pyélonéphrite chronique, le médecin peut recommander une table de régime numéro 7. Le régime alimentaire du patient dans ce cas consistera en produits qui réduiront la charge sur les reins, abaisseront la tension artérielle et élimineront un gonflement accru.

Les principes de base du régime n ° 7 sont les suivants:

  • le patient a besoin de manger en petites portions, mais souvent assez (4-5 fois par jour);
  • par jour, il est permis de ne pas boire plus d'un litre d'eau et de ne pas consommer plus de 5-7 grammes de sel;
  • dans le menu du jour, vous pouvez entrer de la viande et du poisson maigre, des pâtisseries sans sel et soda, du beurre;
  • il faudra abandonner complètement les conserves, marinades, cornichons, viandes grasses, margarine, bonbons gras, sodas et légumineuses;
  • tous les plats sont recommandés pour être bouillis ou cuits à la vapeur, pour améliorer le goût des aliments pendant la cuisson, vous pouvez utiliser des herbes épicées - persil, cumin, aneth, etc.;
  • 400-450 grammes de glucides, 80 grammes de protéines et 90 grammes de matières grasses peuvent être consommés par patient et par jour.

Si la pyélonéphrite est sévère et s'accompagne également d'insuffisance rénale, le patient se verra attribuer un tableau alimentaire n ° 7A. Un tel régime maximisera le déchargement des reins, soulagera l'enflure et augmentera la quantité d'urine excrétée..

Les principes de la table de traitement n ° 7A sont les suivants:

  • la nourriture doit être prise en petites portions au moins 6 fois par jour;
  • en cas de malaise, le patient doit adhérer au repos au lit;
  • par jour, vous ne pouvez pas consommer plus de 1,2 gramme de sel (alors que la nourriture n'est pas salée);
  • la quantité de liquide bu par jour devrait être de 300 millilitres de plus que la quantité d'urine libérée la veille;
  • le régime alimentaire quotidien d'une personne doit être composé de protéines (20 grammes), de graisses (80 grammes), de glucides (350 grammes);
  • il est recommandé au patient de consommer des légumes frais, des fruits, du lait, des céréales, des produits à base de lait aigre, des soupes de légumes, des jus de fruits, des préparations à base de plantes, du thé faible;
  • exclure du régime alimentaire les œufs de poule, les produits de boulangerie, la viande, le poisson, les légumineuses, les produits salés et marinés, le chocolat, les produits contenant de la caféine;
  • les aliments peuvent être cuits au four, bouillis ou cuits à la vapeur;
  • un régime aussi strict ne peut pas être prescrit pendant une période trop longue, il est généralement recommandé de le suivre dans les 7 jours.

Dans la pyélonéphrite aiguë et l'exacerbation des maladies rénales chroniques, l'option de régime optimal est le tableau n ° 7B, qui donne une charge modérée sur les organes du système urinaire.

La personne à qui le médecin a désigné le tableau n ° 7B doit respecter les règles suivantes:

  • il est nécessaire de manger fractionnellement: en petites portions 4 à 6 fois par jour;
  • la quantité de liquide est calculée selon le même schéma que pour le régime n ° 7A (le volume de liquide pénétrant dans le corps doit être supérieur de 300 millilitres au volume d'urine excrété la veille);
  • par jour, il est permis de consommer jusqu'à 2 grammes de sel (les aliments ne salent pas spécifiquement), 500 grammes de glucides, 90 grammes de matières grasses, 40 grammes de protéines;
  • par jour, une personne peut manger 1 œuf de poule, 100 grammes de fromage cottage faible en gras, 200 grammes de produits laitiers fermentés;
  • également dans l'alimentation peut inclure de la viande maigre, des légumes, des baies, des fruits, des céréales, des céréales, du pain de son;
  • Vous ne pouvez pas manger de chocolat, de café, d'épices et d'assaisonnements, de plats gras, salés, fumés, etc..

Dans les crises aiguës de cystite, le régime alimentaire du patient doit inclure des produits tels que:

  • des céréales;
  • viande maigre;
  • oiseau;
  • bouillons de viande végétale et faible en gras;
  • baies;
  • fruits (sauf agrumes, pommes aigres, raisins);
  • légumes bouillis ou cuits au four;
  • l'aneth et le persil;
  • boissons aux fruits rouges et compotes;
  • tisanes, décoctions d'herbes médicinales;
  • jus de fruits frais.

Le régime alimentaire pour la cystite aiguë exclut l'utilisation de:

  • café et thé fort;
  • bonbons;
  • plats gras, frits, fumés;
  • cornichons et cornichons;
  • assaisonnements épicés;
  • pommes de terre et pain.

Dans la cystite aiguë, il est strictement interdit au patient de boire des boissons alcoolisées de n'importe quelle force.

Un régime strict devra être réservé aux personnes atteintes de cystite chronique.

Le régime alimentaire de la cystite chronique est basé sur les recommandations suivantes:

  • ne mangez pas d'aliments en conserve, de restauration rapide, frits, salés, épicés, fumés;
  • éliminer complètement la consommation d'alcool (y compris la bière et autres boissons à faible teneur en alcool);
  • limiter au minimum l'utilisation de bonbons, pommes de terre, pain, pâtisseries et autres produits contenant des glucides simples;
  • inclure autant d'aliments végétaux que possible dans l'alimentation: manger des fruits, des légumes, des herbes, des baies;
  • manger des pâtes de blé dur et diverses céréales.

Pour les enfants

Un enfant souffrant de cystite doit respecter les mêmes règles alimentaires que les adultes. Le principal problème rencontré par les parents qui essaient de nourrir leur bébé est le rejet d'aliments sains et sains..

Afin de diversifier l'alimentation de l'enfant et de ne pas provoquer de détérioration de sa santé, on peut lui donner:

  • des fruits;
  • baies;
  • jus pressés à la maison;
  • boissons aux fruits et compotes de bleuets, airelles, cynorhodons;
  • tisanes.

Les parents doivent s'assurer que les baies et les fruits ne provoquent pas de réactions allergiques chez leur enfant..

Pour hommes

Les hommes atteints de cystite souffrent le plus souvent d'origine bactérienne, qui se développe dans le contexte de la prostatite, d'une maladie rénale, etc. Pour se débarrasser de ces maux, le représentant du sexe fort doit consulter un médecin qui sélectionnera le traitement et aidera à déterminer la nutrition.

Le régime pour les hommes sera plus efficace en conformité avec le régime

Le plus souvent, les hommes se voient prescrire des régimes standard utilisés dans le traitement de la cystite aiguë ou chronique. Si une personne a enflammé non seulement la vessie, mais aussi l'urètre, une thérapie diététique lui est également proposée..

Il n'y a pas de différences fondamentales entre les régimes alimentaires pour la cystite et l'urétrite, de sorte que les patients souffrant d'une inflammation de l'urètre peuvent manger selon les mêmes principes que les personnes essayant de guérir la cystite..

Pour femme

En raison des caractéristiques anatomiques, le corps féminin est beaucoup plus susceptible de développer une cystite que le mâle.

Les femmes qui ont des douleurs pendant la miction, des douleurs dans le bas-ventre et d'autres symptômes d'inflammation de la vessie, il est nécessaire de suivre le régime alimentaire standard pour la cystite chez les femmes, prescrit à toutes les personnes atteintes de formes chroniques ou aiguës de la maladie.

Nutrition pour la cystite

Beaucoup de gens qui n'ont pas encore suivi un régime strict croient qu'il est impossible de manger savoureux et varié dans le traitement de la cystite. En fait, c'est une grosse erreur: un régime peut comprendre de nombreux plats simples et sains qui plairont aux hommes et aux femmes.

Un menu quotidien approximatif pour la cystite peut se composer des plats suivants:

  • petit déjeuner: sarrasin ou bouillie de riz au beurre, sandwich au beurre et fromage, thé au sucre;
  • déjeuner: salade de fruits frais assaisonnée de yaourt non sucré, jus de baies;
  • déjeuner: soupe de poulet aux légumes, ragoût de légumes de saison au bœuf, tranche de pain, boisson aux fruits, compote ou jus;
  • collation l'après-midi: riz et poulet pilaf avec l'ajout de canneberges et de fruits secs, de jus de rose musquée ou de thé faible;
  • dîner: bouillie de riz ou de millet, escalopes de viande cuites à la vapeur, salade de légumes cuits à la vapeur, thé au citron;
  • pauzhin: casserole de fromage cottage aux raisins secs, un verre de lait cuit fermenté ou de kéfir.

Une personne au régime peut cuisiner pour elle-même un pilaf délicieux, satisfaisant et très sain. Ce plat simple, composé des ingrédients disponibles, plaira même aux gourmets capricieux.

Pour préparer le pilaf, vous aurez besoin de:

  • filet de poulet (300 grammes);
  • riz (un verre et demi);
  • pruneaux (environ 6 morceaux);
  • canneberges (2-3 cuillères à soupe);
  • l'eau.

Il est nécessaire de faire bouillir la viande et les céréales séparément. La poitrine finie doit être coupée en cubes.

Le pruneau doit être trempé dans de l'eau bouillante et coupé en petits morceaux. Tous les composants doivent être placés dans un chaudron ou autre récipient à ragoût, verser un peu d'eau et ajouter des canneberges. Ragoût le pilaf pendant 10 minutes sous un couvercle fermé à feu doux. Vous pouvez servir le plat fini avec des herbes fraîches - aneth ou persil.

Le pilaf au poulet et aux pruneaux n'a pas besoin d'être salé, grâce aux canneberges, le plat ne sera pas frais, mais aura un goût agréable et riche.

Régime pour exacerbation de la pyélonéphrite chez l'adulte

Au stade aigu de la cystite et de la pyélonéphrite, le régime alimentaire doit être aussi parcimonieux que possible, mais suffisamment équilibré et fortifié pour soutenir le système immunitaire dans la lutte contre le processus inflammatoire.

La pyélonéphrite aiguë est toujours accompagnée de douleur. Pour réduire les symptômes désagréables, il est d'abord nécessaire d'exclure les aliments de l'alimentation qui peuvent irriter les reins et la vessie. Celles-ci comprennent tout ce qui est très épicé, salé, fumé. Pour réduire la charge sur les reins, il faut exclure le sel et limiter les aliments protéinés.

Il est également recommandé de mener une vie calme, d'observer le repos au lit. Vous ne devez pas aller travailler avec la pyélonéphrite ou effectuer un travail physique dur, le corps a besoin de force pour récupérer.

Le régime de la pyélonéphrite aiguë nécessite l'exclusion des produits suivants du régime:

  • toute huile frite;
  • produits fumés;
  • nourriture avec des épices, divers assaisonnements, poivre;
  • aliments en conserve, cornichons;
  • mayonnaise, sauces de magasin;
  • produits semi-finis;
  • plats préparés de qualité douteuse, restauration rapide;
  • viande grasse;
  • café, thé fort, boissons alcoolisées, soda;
  • bouillons riches en viande grasse et champignons.

Les aliments suivants doivent être inclus dans l'alimentation:

  • céréales, pâtes de blé dur;
  • légumes, fruits, baies, en particulier avec un effet diurétique, comme la citrouille et la pastèque;
  • blanc d'oeuf, pas plus de 1 pc par jour;
  • noix en petite quantité;
  • les produits laitiers;
  • la poitrine de poulet, le veau faible en gras et le poisson sont ajoutés au régime quelques jours après le début du traitement, lorsque le patient commence déjà à récupérer, dans les premiers jours, la viande est complètement exclue du régime;
  • soupes végétariennes.

Il est nécessaire de manger 5 à 6 fois par jour en petites portions afin que la nourriture soit mieux absorbée par l'organisme. Les méthodes de traitement acceptables sont l'ébullition, la cuisson à la vapeur, le ragoût, la cuisson au four et les grillades sans huile. Les graisses ne sont pas complètement exclues; les salades doivent être assaisonnées avec de l'huile d'olive.

Un régime pour la pyélonéphrite nécessite un régime de boisson. Si un œdème est présent, le médecin donne des recommandations. En l'absence d'œdème, il est recommandé de boire autant que possible, au moins 2 litres d'eau propre par jour. Le liquide est utilisé entre les repas, souvent à petites doses.

Régime alimentaire pour la cystite chronique et la pyélonéphrite chez les femmes

Pendant la période de rémission d'une maladie chronique du système génito-urinaire, il est également nécessaire de suivre un régime alimentaire, mais ce n'est pas aussi strict que pendant la période d'exacerbation. En général, la nutrition doit être équilibrée et bénéfique pour que le corps ait suffisamment de toutes les substances nécessaires. Cela aidera à renforcer le système immunitaire et à éviter les rechutes..

Dans la pyélonéphrite chronique, les produits suivants sont exclus:

  • toute nourriture de qualité et de fraîcheur douteuses;
  • très pointu et salé;
  • les conserves alimentaires, les cornichons doivent être consommés aussi rarement que possible ou complètement exclus;
  • aliments très gras;
  • produits semi-finis;
  • l'alcool doit être consommé aussi rarement que possible;
  • Il est recommandé de refuser le café, de le remplacer par des boissons utiles pour la pyélonéphrite.

La base du régime alimentaire de la cystite chronique est la prévention des exacerbations. Exclure les produits qui affectent l'environnement de l'urine ou directement sur le système urinaire.

1. L'alcool. Les boissons alcoolisées affectent le système urinaire. Tout d'abord, la bière est exclue, car l'effet négatif est prononcé.

Ne buvez pas d'alcool fort, conduisez à une rétention d'eau dans le corps, à une diminution de la quantité d'urine. Il provoque une inflammation.

2. Salé. De plus, le sel peut provoquer une accumulation de liquide et est excrété dans l'urine..

Les plus petites particules de sel ont un effet traumatique sur la muqueuse, qui devient un facteur d'aggravation de l'exacerbation.

3. Sour. Les légumes et les fruits aigres peuvent modifier le pH de l'urine. L'exposition à l'acide nuit aux muqueuses et peut entraîner des ulcérations et une érosion..

L'amincissement de la muqueuse de la vessie sous l'influence d'un milieu acide provoque l'activation de bactéries fixées dans la paroi de l'urée.

4. Produits marinés. Le plus souvent obtenu en utilisant du sel, du vinaigre et des substances épicées. Ces composants sont contre-indiqués en grande quantité dans la cystite chronique..

5. Limitez la quantité de glucides. Prenez du pain frais, de la pâtisserie, des pommes de terre.

Certains glucides sont excrétés dans l'urine et créent un terrain fertile pour les bactéries dans la cavité vésicale.

La présence de nutriments pour eux entraînera la multiplication et la manifestation de propriétés pathogènes.

Régime pour la pyélonéphrite chez les femmes enceintes

La pyélonéphrite est un problème courant chez les femmes enceintes. Cela est dû au fait que pendant la gestation, la charge sur les reins augmente considérablement, car le liquide amniotique s'accumule dans le corps de la femme enceinte, qui est constamment mis à jour. Dans ce cas, l'immunité de la femme s'affaiblit pour que le corps ne rejette pas le fœtus. La combinaison de ces changements augmente considérablement le risque de cystite et de pyélonéphrite..

Si une femme avant la grossesse souffrait de pathologies rénales, elle doit suivre un régime dès les premiers jours de gestation. En outre, un régime est nécessaire si une pyélonéphrite s'est déjà développée et que le patient est sous traitement.

En raison du risque d'œdème sévère pendant la grossesse, il est recommandé d'exclure le sel de l'alimentation, sinon la liste des aliments autorisés est identique à celle de la pyélonéphrite aiguë. Autrement dit, une femme enceinte devrait manger des céréales, des produits laitiers, beaucoup de légumes et de fruits. La viande faible en gras est introduite avec l'autorisation du médecin.

Menu pour la pyélonéphrite

QUE DISENT LES MÉDECINS?

«Je traite des maladies du système génito-urinaire depuis de nombreuses années. Selon les statistiques du ministère de la Santé, dans 60% des cas, la cystite devient chronique.

La principale erreur se resserre! Le plus tôt vous commencez le traitement de la cystite, mieux c'est. Il existe un outil recommandé pour l'auto-traitement et la prévention de la cystite à domicile, car de nombreux patients ne demandent pas d'aide en raison du manque de temps ou de la honte. Voici Ureferon. C'est le plus polyvalent. Il n'a pas de composants synthétiques, son effet est doux, mais palpable après le premier jour d'administration.

Un régime strict pour l'inflammation du système urinaire peut être délicieux. Exemple de menu pour la pyélonéphrite:

  • Petit déjeuner. Gruau, jus de canneberge.
  • Snack: pastèque ou pomme;
  • Déjeuner: soupe sur bouillon de légumes, pain, ragoût de légumes avec pommes de terre;
  • Snack: une poignée de noix, de fruits;
  • Dîner: omelette aux tomates.

De nombreux patients sont intéressés par ce que vous pouvez boire autre que de l'eau, car il est recommandé d'exclure le thé noir et le café du régime, ainsi que de conserver la limonade, les jus emballés.

Le jus de canneberge ou d'airelle rouge, le bouillon de rose sauvage sera un substitut savoureux et utile aux boissons nocives. Les boissons aux fruits ont un effet diurétique, ce qui est très utile pour la cystite pyélonéphrite. De plus, ces boissons contiennent une grande quantité de vitamines et aident à renforcer l'immunité..

Régime alimentaire pour la cystite aiguë

Numéro de tableau 7 b

La forme aiguë de cystite ne nécessite des restrictions que dans les aliments. C'est la différence entre le tableau de traitement pour la pyélonéphrite et la cystite..

Une diminution de la quantité de liquide n'est pas seulement non prescrite, mais contre-indiquée. Au contraire, utilisez autant d'eau que possible pour éliminer l'agent pathogène de la cavité vésicale.

Dans la cystite aiguë, ils refusent:

  • Plats épicés.
  • Viandes fumées.
  • Confiserie sucrée.
  • Salé.
  • Graisseux.
  • Boissons alcoolisées.
  • Agrumes.
  • Thé fort.

La nutrition pour la cystite exclut les fruits acides. Ils sont capables de déplacer l'indicateur d'acide de l'urine dans un environnement acide, ce qui entraînera un effet négatif sur une vessie enflammée. Cela est particulièrement vrai pour les formes inflammatoires hémorragiques et ulcéreuses..

Une augmentation du volume de liquide obtenu est fournie avec de l'eau, mais il est préférable d'utiliser des décoctions d'herbes, de fruits secs ou de légumes frais.

Le corps sera saturé de vitamines et de minéraux qui sont excrétés avec l'urine..

De plus, les vitamines sont des immunostimulants, ce qui entraînera l'activation des défenses de l'organisme, une récupération rapide.