Principal

Coliques

Une grossesse est-elle possible après la laparoscopie?

La grossesse après laparoscopie est réalisée par un obstétricien-gynécologue.

Qu'est-ce que la laparoscopie?

Toutes les femmes ne tombent pas enceintes peu de temps après avoir cessé de se protéger. Lorsque la conception ne se produit pas pendant une longue période, il est recommandé de subir les études les plus simples - passer des tests pour les infections sexuelles, subir une échographie des organes pelviens. Si les méthodes conservatrices ne peuvent pas déterminer le problème, la laparoscopie des trompes de Fallope peut aider. Il aide à identifier ce qui empêche exactement la fécondation de l'œuf et à éliminer immédiatement ce facteur..

La laparoscopie est une méthode chirurgicale moderne. Le chirurgien n'effectue pas d'incision de la paroi abdominale, comme en chirurgie abdominale, mais fait plusieurs trous à travers lesquels du dioxyde de carbone est introduit dans la cavité abdominale pour créer un espace opératoire. L'instrument principal est un laparoscope. Il permet la visualisation des organes internes et est utilisé en combinaison avec d'autres instruments laparoscopiques..

Une fois l'opération terminée, des sutures sont placées sur les sites d'incision.

La laparoscopie est souvent utilisée non seulement comme diagnostic de routine, mais aussi comme opération d'urgence. Les indications sont:

  • saignement intrapéritonéal d'étiologie inconnue;
  • rupture ovarienne;
  • grossesse extra-utérine et rupture de la trompe de Fallope;
  • torsion des jambes, tumeurs ovariennes.

Une grossesse extra-utérine nécessite une hospitalisation immédiate, car elle peut entraîner de graves complications, telles que la péritonite.

La laparoscopie augmente considérablement les chances d'une femme de tomber enceinte - à condition qu'un problème qui interfère avec la conception soit trouvé et résolu.

Les indications

La grossesse après laparoscopie survient lorsque la cause de l'infertilité est éliminée.

Indications pour la laparoscopie diagnostique:

  • Obstruction du tuyau. À la suite d'infections génitales, de maladies inflammatoires transmises, des adhérences peuvent se former à l'intérieur des trompes de Fallope. Ils interfèrent avec le mouvement de l'ovule de l'ovaire dans l'utérus.
  • Ovaire polykystique. Avec cette maladie, la formation du follicule dominant ne se produit pas, d'où l'œuf sort au milieu du cycle. Le manque d'ovulation provoque également l'infertilité. Des irrégularités menstruelles sont également observées. L'ovaire polykystique se produit en raison d'une production accrue d'insuline, d'une production excessive d'androgènes, d'une dérégulation des glandes surrénales.
  • Fibromes utérins. Il s'agit d'une tumeur bénigne du muscle lisse et du tissu conjonctif. L'éducation peut avoir une taille de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Les ganglions myomateux interfèrent avec l'implantation d'un ovule fécondé dans la cavité utérine. Le myome est une tumeur hormono-dépendante et affecte l'activité des ovaires. L'un des symptômes indirects des fibromes est le manque d'ovulation.
  • Endométriose Il s'agit de la prolifération pathologique de la couche interne de l'utérus. La présence de foyers d'endométriose est une cause fréquente d'infertilité. Le blastocyste ne peut pas envahir le myomètre endommagé.

Il n'y a aucune contre-indication absolue à la laparoscopie. Cependant, les facteurs de risque se distinguent:

  • obésité - dans ce cas, l'espace opératoire entre la paroi abdominale et les organes internes est limité;
  • l'âge - en raison de la présence de maladies concomitantes, en particulier des maladies du système cardiovasculaire, ainsi que de la sensibilité à l'hypothermie chez les personnes âgées;
  • opérations antérieures sur les organes de la cavité abdominale et du bassin - comportent un risque d'adhérences.

Comment est l'opération

L'opération nécessite un peu de préparation préalable. Vous devrez passer des tests sanguins et urinaires généraux, un test sanguin pour le VIH, les hépatites B et C et la syphilis (réaction de Wasserman), un frottis général sur la flore, un ECG, etc. Quelques jours avant la laparoscopie, vous devez commencer un régime, exclure les aliments gras et les aliments gazeux.. La veille de l'opération, vous devez refuser le dîner.

Une préparation prémédicale est requise. Le médecin peut prescrire des antihistaminiques et des sédatifs, ou des médicaments qui inhibent la transmission des influx nerveux. Ils aident à détendre le système nerveux. Le taux de récupération ultérieur d'un organisme dépend d'une prémédication qualitative.

La laparoscopie est réalisée sous anesthésie générale..

Une ponction de la paroi abdominale est réalisée à l'aide d'un trocart, au total 3-4 ponctions seront effectuées. À travers un trocart, du dioxyde de carbone est fourni dans la cavité abdominale, à travers l'autre un laparoscope et des instruments pour effectuer des procédures chirurgicales sont introduits. Les néoplasmes enlevés, les tissus excisés sont également retirés à travers les trous du trocart.

La dernière étape est l'élimination du sang et des fluides corporels, les sutures internes sont appliquées à l'aide de fils auto-absorbables, les sutures cosmétiques sont appliquées sur la peau.

Période de récupération

La période postopératoire continue jusqu'à ce que le corps soit complètement restauré. Sa durée dépend du type d'anesthésie utilisé, de la durée de l'intervention chirurgicale, de l'état général de santé de la femme, de la présence de maladies chroniques qui entravent une rééducation rapide.

Le patient doit suivre ces recommandations:

  • dès que le médecin le permet, vous devez établir une activité motrice - asseyez-vous, levez-vous, déplacez-vous dans la salle;
  • le premier jour après l'anesthésie devrait s'abstenir de manger, alors vous pouvez progressivement consommer des aliments diététiques, cuits à la vapeur;
  • il est très important de vider les intestins et la vessie en temps opportun;.

Pendant trois à quatre semaines, vous devez vous abstenir de faire de l'activité physique. La vie sexuelle ne peut être renouvelée qu'avec l'autorisation d'un médecin.

Pendant la période de récupération, les symptômes suivants doivent alerter:

  • rougeur de la peau au niveau des coutures;
  • augmentation de la température corporelle;
  • l'apparition de pus ou d'anémie due à des plaies chirurgicales;
  • douleur abdominale aiguë.

Quand ils apparaissent, cela vaut la peine de contacter un chirurgien pour un examen.

À quelle vitesse pouvez-vous tomber enceinte

La grossesse après laparoscopie peut être facile et sans complications.

Le moment de commencer une planification active de la grossesse dépend du problème résolu par la laparoscopie..

  • Si l'excision des adhérences des trompes de Fallope a été réalisée, au moins deux mois doivent s'écouler. Il est nécessaire d'attendre ce temps pour que le corps puisse récupérer et que l'œdème se forme après l'intervention est descendu des trompes de Fallope.
  • Si l'opération a été prescrite en raison de polykystose, la conception peut être planifiée en un mois. Il ne doit pas être retardé, car le problème de la formation de plusieurs kystes peut revenir dans les six mois.
  • Après cautérisation des foyers d'endométriose, vous devez attendre trois mois. Si l'hormonothérapie est prescrite à la femme après la chirurgie, la planification active ne commencera qu'une fois terminée..
  • Lors de la suppression des nœuds du myome, vous devrez attendre environ six mois. La muqueuse intérieure de l'utérus doit guérir correctement. Pendant ce temps, le médecin peut prescrire des contraceptifs oraux. Une surveillance échographique périodique est également nécessaire: vous devez vous assurer que de nouveaux ganglions myomateux ne se développent pas dans l'utérus.

Si une laparoscopie a été réalisée de toute urgence en raison d'une grossesse extra-utérine, elle devrait prendre de 6 à 8 mois, quelle que soit la façon dont l'ovule fœtal a été retiré et si la trompe de Fallope a été préservée. Une longue pause est nécessaire pour la restauration complète du fond hormonal, car l'ablation d'une grossesse extra-utérine est un facteur de stress important pour le corps.

La probabilité de grossesse après une laparoscopie réussie est augmentée chez plus des deux tiers des femmes. En l'absence du résultat souhaité, les médecins peuvent recommander la FIV - fécondation in vitro. Avec l'aide de la FIV, même les femmes qui ont perdu les deux trompes de Fallope peuvent porter un enfant.

Comment est la grossesse après la laparoscopie

Le début de la grossesse utérine après la laparoscopie se déroulera de la même manière que chez les femmes n'ayant pas eu recours à une intervention chirurgicale. La femme enceinte doit s'inscrire, passer régulièrement des tests et subir des examens avec son médecin. Au cours des premier, deuxième et troisième trimestres, une échographie du fœtus sera effectuée, qui déterminera si l'enfant présente des anomalies congénitales, comment se passe son développement.

De nombreux facteurs influencent le cours de la grossesse. Il s'agit de l'âge et du poids de la femme, des maladies chroniques existantes, de l'histoire obstétricale et gynécologique. Il est nécessaire de surveiller la nutrition et la pression artérielle, comme prescrit par le médecin, pour prendre des complexes vitaminiques. Si des plaintes surviennent - douleurs abdominales, taches - vous devez en informer immédiatement votre gynécologue.

Complications possibles

Les complications de la laparoscopie des trompes de Fallope se produisent rarement

Les conséquences négatives après la laparoscopie se produisent rarement. Ils peuvent être déclenchés par les facteurs suivants:

  • complications de l'anesthésie;
  • non-respect des recommandations médicales pendant la période de récupération;
  • faible qualification du chirurgien;
  • équipement médical défectueux.

Les principaux effets secondaires qui peuvent vous déranger après la laparoscopie comprennent:

  • sensation de plénitude dans la cavité abdominale;
  • syndrome douloureux;
  • maux de tête intenses.

Ces phénomènes désagréables sont la réaction de l'organisme aux médicaments d'anesthésie et à une grande quantité de dioxyde de carbone dans la cavité abdominale.

La complication la plus dangereuse est une lésion accidentelle des organes internes, par exemple, une perforation de l'utérus - une perforation de sa paroi. Une réaction allergique à certains médicaments utilisés est également possible..

Pour que la laparoscopie réussisse, vous devez vous y préparer avec soin, vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications et sélectionner un chirurgien hautement qualifié. En cas de grossesse, un médecin doit observer le déroulement de la grossesse. Vous devez le contacter à une date rapprochée..

Laparoscopie: indications, contre-indications, comment se préparer à la chirurgie, avantages et inconvénients

La chirurgie laparoscopique est une manipulation peu invasive utilisée dans le traitement des maladies gynécologiques et des organes internes de la cavité abdominale. Il est effectué pour le diagnostic et le traitement. L'opération de la laparoscopie est plus facile à tolérer que la chirurgie, c'est pourquoi les médecins et les patients lui font confiance. En savoir plus sur le site expert du Centre de chirurgie laparoscopique https://laparoskopiya.ru/laparoskopiya

L'essence de la chirurgie laparoscopique

La laparoscopie est une méthode progressive en chirurgie moderne. L'intervention de la procédure dans le corps est minime. Pendant la chirurgie abdominale, des scalpels sont utilisés et des incisions abdominales sont faites. La laparoscopie est limitée à quelques petites incisions sur la paroi abdominale à l'aide d'un laparoscope et de trocarts.

À travers un trou dans l'estomac, un tube est inséré avec un appareil équipé d'un illuminateur qui transmet un signal provenant d'une caméra vidéo montée. L'image est transmise avec précision à l'écran de l'ordinateur, où le chirurgien observe les changements qui se produisent pendant la manipulation. La cavité abdominale est remplie de dioxyde de carbone afin qu'il soit plus facile d'examiner les organes internes pendant la laparoscopie.

Les modèles modernes d'appareils sont équipés de caméras à matrices numériques, qui permettent de transmettre les moindres détails de l'image, ce qui élimine le risque d'erreur de fonctionnement. Cela facilite grandement le diagnostic et le traitement des patients. Dispositifs auxiliaires - manipulateurs qui remplacent les instruments chirurgicaux conventionnels.

La laparoscopie se fait sous anesthésie générale, car ils éliminent les néoplasmes, les kystes. Les trous sont rapidement suturés en quelques points. Si l'état de santé du patient est satisfaisant, il est libéré après manipulation pendant plusieurs heures.

À quoi sert la laparoscopie?

La laparoscopie en gynécologie est prescrite à des fins de diagnostic ou pour le traitement des organes pelviens. Plus rarement, la méthode est utilisée pour traiter et examiner d'autres organes situés dans la région épigastrique. Convient pour le diagnostic et l'ablation de tumeurs dans le domaine de l'oncologie.

Dans quels cas un examen laparoscopique et une thérapie peuvent être prescrits:

  1. Infertilité féminine d'étiologie inconnue.
  2. Traitement hormonal substitutif inefficace.
  3. Grossesse extra-utérine présumée.
  4. Si une chirurgie ovarienne est nécessaire.
  5. Examen pour déterminer la cause de la douleur dans le bas-ventre.
  6. Endométriose du col et adhérences.
  7. Fibromes ou fibromes utérins suspectés.
  8. Bandage, plastique tubaire.
  9. Lorsqu'il est nécessaire de faire une intervention d'urgence - avec une rupture des trompes de Fallope, une hémorragie interne percée.
  10. Dysménorrhée sévère.
  11. Torsion des jambes du kyste ovarien.
  12. Infections purulentes des organes pelviens.
  13. Rupture ovarienne.

La laparoscopie est bien adaptée pour la collecte de biomatériaux à partir des organes pelviens, si vous souhaitez connaître le contenu des tissus cellulaires. L'opération est utilisée avec succès pour traiter l'ovaire polykystique, l'ablation d'une tumeur maligne ou bénigne. À l'aide de la laparoscopie, les adhérences, l'utérus, les ovaires sont excisés, les anomalies anatomiques des organes reproducteurs internes sont traitées.

La laparoscopie est utilisée pour traiter d'autres maladies:

  • ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale);
  • péritonite (rupture du contenu purulent de l'appendice enflammé);
  • développement de l'oncologie;
  • maladies inflammatoires aiguës du tractus gastro-intestinal, du foie et des voies biliaires;
  • abdomen blessé, larmes, lésions tissulaires;
  • appendicite chronique ou aiguë;
  • hernie ombilicale;
  • ulcères, adhérences, occlusion intestinale.

L'intervention est effectuée en cas d'urgence lorsque la cause de la maladie n'est pas identifiée et que l'état est critique. En cours de manipulation, la source de la pathologie est immédiatement détectée et un traitement rapide est effectué avec excision des tissus, élimination des saignements.

Contre-indications à la laparoscopie

L'ablation laparoscopique a des limites absolues et relatives à la conduite. Dans le premier cas, la laparoscopie est totalement interdite, et dans le second, vous pouvez compromettre.

Vous ne pouvez pas effectuer de laparoscopie:

  • dans un coma;
  • après un décès clinique;
  • en présence de septicémie;
  • avec des troubles hémorragiques sévères;
  • avec de graves dommages aux systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

La laparoscopie est réalisée avec prudence avec des facteurs:

  1. Âge sénile. La santé de ces patients est instable; des maladies chroniques graves, y compris des troubles du cœur et des vaisseaux sanguins, sont presque toujours présentes. Pendant la procédure, une anesthésie générale est effectuée et un corps affaibli peut difficilement le tolérer. Des conséquences graves sous forme de crise cardiaque, d'arythmie ou de maladie coronarienne sont possibles..
  2. Obésité morbide (à partir de la 3-4e étape). De telles manipulations sont généralement prescrites à ces patients, avant lesquelles vous devez perdre du poids. Un excès de graisse corporelle rend difficile l'accès aux organes internes. Le laparoscope et d'autres instruments sont difficiles à administrer et les perforations de la peau et du tissu adipeux provoquent des saignements.
  3. La présence d'adhérences. Désigne les patients qui ont récemment subi une chirurgie standard.
  4. Toute maladie du système respiratoire ou cardiovasculaire, même non grave, peut à tout moment s'aggraver après la chirurgie..

Si une intervention d'urgence est nécessaire, sans laquelle il existe un risque de décès, toutes les contre-indications disponibles au moment de la chirurgie ne sont pas prises en compte.

Comment se préparer à la chirurgie laparoscopique

Avant la conduite prévue, vous devez réussir le package d'examens nécessaire, y compris:

  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • Analyse d'urine;
  • fluorographie;
  • ECG;
  • coagulogramme;
  • Dépistage du VIH, syphilis, hépatite virale.

Faites une radiographie et une échographie de l'organe affecté. Tous les tests sont soumis 2 semaines avant la date de la chirurgie.

Une semaine avant la laparoscopie, les produits provoquant une formation excessive de gaz sont supprimés de l'alimentation. Ceux-ci comprennent: les légumineuses, le chou, les céréales, l'eau gazeuse, les produits laitiers. Les enzymes digestives sont parfois prescrites à la discrétion du médecin. Les anticoagulants et désagrégants (warfarine, carillons, aspirine) sont annulés en quelques jours. L'anesthésiste et le chirurgien doivent connaître tous les médicaments pris..

12 heures avant la chirurgie, arrêtez de manger des aliments et des liquides. En cas de soif intense, il est permis de se rincer la bouche avec de l'eau. Le soir et le matin, un lavement nettoyant est effectué. Si le patient n'est pas en mesure de le faire, il prend des médicaments spéciaux. Avant la manipulation, retirez les poils de l'abdomen et prenez une douche avec un savon désinfectant. N'allez pas vous faire opérer des lentilles et des bijoux.

Comment s'effectue la laparoscopie?

L'opération est réalisée par des spécialistes des profils gynécologiques, urologiques et chirurgicaux. Le travail lui-même se déroule en plusieurs étapes:

  1. Dans la période préopératoire, l'anesthésiste prévoit d'effectuer une anesthésie en fonction des caractéristiques d'un patient particulier. Il est important de procéder à une prémédication, qui apaise efficacement le système nerveux du patient. Une anxiété excessive avant la manipulation crée une charge supplémentaire sur le cœur, augmente la pression, ce qui est inacceptable.
  2. De plus, le patient endormi sous anesthésie est connecté à l'appareil qui contrôle le travail du muscle cardiaque. En plus de l'anesthésie, des médicaments à effet myotrope sont utilisés. Ces remèdes sont nécessaires à la relaxation musculaire..
  3. La sonde endotrachéale est connectée au ventilateur.
  4. Pour un examen détaillé des organes internes, du gaz inerte est pompé dans la cavité abdominale en grande quantité. Pour ce faire, faites une petite piqûre près du nombril, puis du dioxyde de carbone est injecté avec un insufflateur.
  5. Après avoir élargi l'abdomen à la taille requise et stabilisé la pression intra-abdominale, l'aiguille est retirée et un trocart est placé à sa place. Le tube de l'appareil est nécessaire pour installer un laparoscope.
  6. Ensuite, des trocarts sont introduits afin que d'autres dispositifs chirurgicaux puissent être utilisés..
  7. S'il est nécessaire de retirer et de broyer l'organe interne (utérus ou trompes), un morcellateur est utilisé.
  8. Des clips en titane sont nécessaires pour presser les gros vaisseaux, y compris l'aorte. Les coupes sont suturées avec des aiguilles chirurgicales en utilisant un matériau absorbable..
  9. À la fin de la laparoscopie, les instruments sont retirés, un traitement antiseptique est effectué, les tubes sont retirés et les piqûres cutanées sont suturées..

Pour prévenir la péritonite, un drainage est installé afin que les restes de pus ou de sang sortent.

Comment la laparoscopie est-elle réalisée chez la femme?

Les femmes se font prescrire une chirurgie en fonction de la date du cycle menstruel. Cette règle ne peut être négligée, sinon des complications peuvent survenir. L'efficacité du traitement dépend de la phase du cycle. Vous ne pouvez pas pratiquer de chirurgie pendant les règles, sinon vous pouvez introduire l'infection dans l'utérus et provoquer des saignements graves.

Selon la plupart des gynécologues, la laparoscopie est préférable de faire immédiatement après l'ovulation. Sa date approximative est le milieu du cycle menstruel. Avec un cycle standard de 28 jours, l'ovulation se produit le 14e jour. Ceci est un symbole, des différences individuelles sont possibles. Si une femme a révélé une infertilité d'étiologie inconnue, une laparoscopie dans la période suivant l'ovulation aidera à établir les causes.

Avantages et inconvénients de la laparoscopie

Lors de l'utilisation de cette méthode de traitement, la restauration du corps a lieu en peu de temps. La période d'hospitalisation ne dépasse généralement pas 3 jours à compter de la date de la manipulation. Le nombre d'incisions est minime, de sorte qu'elles guérissent rapidement sans causer de douleur intense ou de malaise.

Après la laparoscopie, des saignements et d'autres complications causés par des dommages mécaniques se développent rarement. Les cicatrices ou les cicatrices n'apparaissent pas, donc la rééducation après la laparoscopie est beaucoup plus rapide qu'après la chirurgie abdominale.

Parmi les inconvénients, notons:

  • espace de travail limité pour le chirurgien, par conséquent, des difficultés peuvent survenir pendant l'opération;
  • l'utilisation d'objets tranchants pendant la recherche ou le traitement, qui nécessitent de l'expérience et des compétences, sinon une manipulation imprudente est lourde de dommages aux organes vitaux;
  • l'introduction d'outils se fait sans l'aide des mains, il est donc difficile d'évaluer les efforts consentis à l'orgue;
  • dans de rares cas, une distorsion de l'image se produit sur l'écran du moniteur, de sorte que la perception de l'image peut varier.

Mais ne vous inquiétez pas des inconvénients possibles de la manipulation laparoscopique. Les outils sont améliorés et des spécialistes expérimentés travaillent souvent avec des techniques opératoires peu invasives, ils ont donc développé des compétences dans le domaine de la chirurgie.

De nombreux patients deviennent nerveux lorsqu'un diagnostic opératoire est prescrit. Mais les craintes sont vaines - de cette manière, le diagnostic est établi avec plus de précision si les données restantes sont insuffisantes. Un avantage significatif - si une pathologie est détectée pendant l'étude, le chirurgien peut immédiatement retirer le néoplasme ou l'organe affecté.

Complications possibles après la chirurgie

Malgré la faible probabilité de complications graves, n'oubliez pas qu'il s'agit d'un type d'intervention chirurgicale, ce qui signifie que certains risques pour la santé peuvent être.

Pendant la laparoscopie, les conséquences suivantes sont possibles:

  1. Lorsqu'un gaz inerte est introduit dans la cavité abdominale, il est possible de gonfler la couche graisseuse sous-cutanée. Cette condition est une conséquence de l'emphysème sous-cutané. Il ne nécessite pas de traitement séparé et disparaît généralement après quelques jours..
  2. À la suite d'actions erronées du chirurgien, un organe ou un vaisseau peut être accidentellement endommagé. Ceci est lourd de saignements graves, des mesures urgentes sont donc prises pour éliminer le problème.
  3. Une hémorragie par l'ouverture du trocart est possible si le patient a tendance à saigner.
  4. Une extraction imprécise de l'organe infecté entraîne souvent une suppuration de la plaie, aggravée par une diminution des défenses de l'organisme. Si de tels symptômes sont détectés, un traitement antibiotique est requis d'urgence..
  5. L'anesthésie générale affecte négativement le travail du cœur, inhibe l'activité du système respiratoire, par conséquent, en préparation à la laparoscopie, un examen approfondi de tout le corps est nécessaire.

Selon les statistiques, le pourcentage de complications après laparoscopie ne dépasse pas 5% par rapport à la chirurgie abdominale.

Comment est la période postopératoire

Dès que la manipulation est terminée, le patient se réveille en salle d'opération. Les médecins doivent évaluer l'état général du patient, vérifier l'activité réflexe. Il est ensuite transféré à la chambre générale. Ils sont autorisés à se tenir debout une fois et au plus tôt 5 à 6 heures après le réveil. Le premier jour, l'utilisation de nourriture est interdite, vous ne pouvez boire que de l'eau plate.

En une semaine, le matériel de suture est traité avec un antiseptique. Les fils sont retirés après 7 à 10 jours. Si le patient est tourmenté par des douleurs à l'estomac ou au dos, le médecin prescrit un traitement symptomatique - une prise à court terme d'AINS. Avec la normalisation de l'état général, le patient est renvoyé chez lui. En règle générale, le séjour à l'hôpital ne dure pas plus de 5 jours si aucune détérioration ne s'est produite..

Dans un mois après la sortie, un régime spécial est prescrit qui exclut l'utilisation de viande très grasse, d'aliments frits, de produits laitiers et d'œufs. Dans le même temps, il est interdit de faire de l'exercice intensivement dans le gymnase et de s'épuiser avec un travail physique.

La laparoscopie est pratiquée à des fins diagnostiques et thérapeutiques. La méthode mini-invasive est plus acceptable pour beaucoup, car elle provoque moins de complications par rapport à la chirurgie abdominale. Les derniers développements techniques minimisent les risques pour la vie du patient, de sorte que la procédure se fait de plus en plus souvent. Pour vous familiariser plus en détail avec la méthode de traitement, il est recommandé d'étudier d'autres articles thématiques sur le site.

La période de rééducation après laparoscopie du kyste ovarien: complications possibles et conséquences pour la fécondation

La chirurgie laparoscopique est beaucoup plus facile que la chirurgie abdominale, mais il faut encore du temps pour récupérer..

Chaque femme peut l'avoir, en moyenne, la période de récupération prend 3-4 jours et la rééducation complète ne dure pas plus d'un mois.

En plus de la cicatrisation des sutures sur la peau, il est nécessaire de guérir et les organes internes, perturbés pendant l'opération. Pour que tout se passe au mieux, vous devez suivre attentivement toutes les recommandations de votre médecin.

En Israël, on vous proposera une opération en douceur tout en préservant la fonction reproductrice à un coût abordable.

* Pour obtenir une consultation complète, soyez prêt à fournir des documents médicaux.

Caractéristiques


Séjour hospitalier réduit, temps de récupération court.

La méthode d'élimination des kystes laparoscopiques est une intervention abdominale, mais l'accès se fait par des incisions de longueur minimale..

Les principaux avantages de l'opération avant les techniques traditionnelles sont la faible invasion de la méthode, un effet cosmétique plus prononcé, une diminution du temps passé à l'hôpital et une accélération de la période de récupération. Les complications sous forme d'adhérences, de hernies, de parésie intestinale sont enregistrées avec une fréquence beaucoup plus faible qu'en accès libre.

La laparoscopie ovarienne nécessite un équipement spécial et du personnel qualifié. Elle est réalisée pour des raisons urgentes et planifiées. Les tactiques dépendent de l'âge de la patiente, de l'emplacement de la formation kystique, du désir de devenir enceinte à l'avenir.

Les avantages de la laparoscopie

L'ablation d'un kyste ovarien par laparoscopie se réfère à des interventions douces. Toutes les manipulations sont effectuées à travers 3 perforations de la paroi abdominale. Dans le même temps, les muscles abdominaux ne sont pas disséqués, la fine membrane séreuse interne de la cavité abdominale (péritoine) est peu endommagée, vous n'avez pas à déplacer manuellement les organes internes loin de la zone d'opération.

Tout cela détermine les principaux avantages de la méthode laparoscopique par rapport à l'opération classique:

  1. risque moindre de maladie commissurale ultérieure;
  2. une faible probabilité d'apparition d'une hernie postopératoire, qui peut survenir en raison de l'incohérence des muscles disséqués de la paroi abdominale antérieure;
  3. petit volume de plaies chirurgicales, leur guérison rapide;
  4. effet épargnant sur les organes voisins pendant la chirurgie, ce qui réduit le risque d'hypotension intestinale postopératoire;
  5. moins de restrictions dans la période postopératoire, sortie plus précoce de l'hôpital;
  6. l'absence de cicatrices postopératoires déformantes, des traces de crevaisons peuvent être cachées sous-vêtements.

Le traitement laparoscopique permet à une femme de retrouver rapidement une vie normale, sans être gênée par son apparence et sans s'inquiéter de l'évolution possible des conséquences à long terme après la chirurgie.

Contre-indications

Voici les contre-indications absolues de la chirurgie du kyste ovarien:


Les contre-indications incluent une obésité élevée.

  • maladies du système respiratoire, système cardiovasculaire au stade de la décompensation;
  • la période d'exacerbation d'une maladie infectieuse et inflammatoire de toute localisation;
  • insuffisance hépatique ou rénale aiguë;
  • choc de toute étiologie;
  • péritonite diffuse;
  • maladie adhésive des organes pelviens;
  • dernier trimestre de la grossesse;
  • divers types de coagulopathies non contrôlées.

Les contre-indications relatives sont l'obésité de haut grade, les interventions invasives antérieures sur les ovaires et la grande taille de la formation pathologique. Dans de tels cas, la décision est prise individuellement, après une évaluation approfondie de tous les risques.

La laparoscopie pour ovaire polykystique n'est pratiquement pas utilisée.

Qu'est-ce qu'un kyste ovarien?

Un kyste est un néoplasme creux semblable à une tumeur contenant du liquide. Il se caractérise par un caractère bénin, passe rarement dans une tumeur maligne.

30% des femmes avec un cycle établi ont des kystes ovariens, 50% ont un cycle irrégulier et 6% ont la ménopause. À l'adolescence, les kystes fonctionnels qui surviennent pendant la puberté sont considérés comme la norme.

Les kystes fonctionnels sont les plus courants à l'âge fertile. Ils se produisent en fonction de la durée du cycle et sont généralement sûrs. Il en existe deux types:

  • Le folliculaire survient lorsque le système hormonal fonctionne mal (plus souvent avec le stress, le manque de sommeil et la faim), il se retrouve dans les 14 premiers jours du cycle. Sa taille est de 4-6 cm de diamètre. En présence d'un tel kyste, le cycle peut passer sans ovulation. Le plus souvent, le follicule, dont la maturation est altérée, se résout.
  • Un kyste lutéal se forme si la formation et la résorption du corps jaune sont perturbées. Ces kystes se trouvent dans la deuxième phase du cycle, leurs tailles sont de 6 à 8 cm de diamètre.

Lorsque des kystes ovariens fonctionnels sont détectés, des tactiques d'attente sont utilisées, car elles disparaissent le plus souvent après 2-3 cycles menstruels eux-mêmes. Aucun traitement requis.

En plus des kystes fonctionnels, il existe un certain nombre de tumeurs kystiques ovariennes:

  • parovariaire;
  • endométrioïde;
  • mucineux;
  • dermoïde et autres.

Les kystes mucineux et endométrioïdes sont significativement sujets à la dégénérescence maligne.

De multiples formations kystiques dans le tissu ovarien sont appelées ovaires polykystiques..

Les causes des kystes sont des dysfonctionnements dans l'organisation fine du système hormonal. L'expérience clinique indique que les facteurs de risque comprennent: le stress, la grossesse, le tabagisme, les sauts de poids soudains, l'apport incontrôlé de médicaments hormonaux.

Presque toujours, les kystes sont détectés par hasard lors de l'examen par un gynécologue ou une échographie, les patients ne se plaignent généralement pas.

Préparation à la chirurgie

Avant la laparoscopie prévue des ovaires, chaque femme doit subir les types d'examens suivants:


Avant l'opération, les indicateurs d'une analyse clinique du sang, de l'urine doivent être surveillés.

  • indicateurs d'une analyse clinique du sang, de l'urine, de la biochimie sanguine, des coagulogrammes;
  • tests de syphilis, hépatite virale;
  • frottis vaginaux, cervicaux pour la cytologie et la flore;
  • détermination du type de groupe sanguin et du facteur Rh.

Les méthodes de diagnostic instrumentales sont nécessaires: fluorographie, électrocardiogramme, échographie des organes pelviens.

Ensuite, la femme est examinée par un gynécologue afin de justifier une opération chirurgicale, déterminer la portée de l'intervention à venir, un thérapeute pour évaluer les contre-indications et le risque global.

Immédiatement avant la laparoscopie, le patient reçoit la visite d'un anesthésiste. Il est strictement interdit de consommer des aliments et des liquides la veille. De plus, il est nécessaire d'appliquer un lavement nettoyant ou d'autres moyens.

Quand consulter un médecin en cas de complications

La présence de douleur dans les trois premières semaines après la chirurgie est un phénomène naturel. Même après une récupération complète, les douleurs de traction dérangent toujours. En particulier, la manifestation est exacerbée chez les femmes sensibles aux intempéries. De plus, la douleur est ressentie avec la fatigue physique et la fatigue..

Si la douleur est vive un mois après la chirurgie, il est conseillé de demander l'avis d'un gynécologue. Il est possible que des adhérences aient commencé à se former sur le site de l'opération, ce qui nécessite une thérapie. Après la laparoscopie, la température corporelle monte à 37 degrés. Après une chirurgie abdominale, il atteint 38 degrés.

Il faut se méfier si:

  • après la sortie de l'hôpital, la température ne diminue pas;
  • les blessures ne guérissent pas bien;
  • les bords des plaies deviennent rouges;
  • le pus s'accumule à l'intérieur de la plaie;
  • il y a des douleurs, une respiration sifflante dans les poumons, une douleur dans les yeux;
  • la douleur dans la zone de couture devient intense;
  • saignement utérin observé.

Appeler immédiatement une ambulance et transporter le patient à l'hôpital avec les symptômes suivants:

  • transpiration abondante;
  • palpitations
  • langue sèche;
  • fièvre;
  • vomissement
  • migraine.

Ces symptômes peuvent indiquer le développement d'une inflammation et constituer un danger pour la vie du patient. Il est conseillé de surveiller attentivement les pertes vaginales. Une décharge brunâtre abondante est un signe de normal. En règle générale, ils dérangent le patient pendant 3-4 jours.

Un écoulement blanc de consistance de caillé indique le développement du muguet, qui est provoqué par une antibiothérapie. L'anxiété devrait provoquer une décharge de couleur jaune ou verte avec un sacrum. Ils signalent le développement du processus inflammatoire.

Progression de l'opération

La laparoscopie kystique est réalisée sous anesthésie générale avec administration intraveineuse de médicaments. L'intervention est effectuée avec la femme allongée sur le dos, tête baissée. Un cathéter est inséré dans la vessie. L'opération dure environ 60-120 minutes.


Trois incisions de 3 à 6 cm sont pratiquées, dont une dans l'anneau ombilical, les deux autres dans la région iliaque droite et gauche.

La technique classique implique trois sections de 3 à 6 cm, dont l'une dans l'anneau ombilical, les deux autres dans la région iliaque droite et gauche, dans la région ovarienne. Des dispositifs spéciaux - des endoscopes avec un éclairage et un appareil vidéo - sont insérés dans la cavité abdominale. Avant cela, le chirurgien pompe du dioxyde de carbone pour une meilleure vue..


La formation est progressivement décortiquée et retirée de la cavité abdominale.

La progression de l'opération est surveillée sur un écran vidéo. Les vaisseaux sanguins sont cautérisés à l'aide d'un coagulateur. Le tissu ovarien sous la capsule du kyste est soigneusement disséqué et élargit l'espace entre eux. Ensuite, la formation est progressivement décortiquée et retirée de la cavité abdominale. Le tissu ovarien intact est complètement préservé. Avec la laparoscopie d'un kyste paraovarien, l'organe n'est pratiquement pas affecté. Ensuite, le spécialiste examine soigneusement le lit et coagule les vaisseaux, en tenant compte de l'anatomie de cette zone. Le matériel biologique résultant dans un conteneur est envoyé pour examen histologique.

La dernière étape est la suture des incisions, le drainage de la plaie si nécessaire, le pansement. Le patient est sorti de l'anesthésie et transféré au service..

Procédure de chirurgie ovarienne

L'ablation des ovaires implique la laparotomie (chirurgie abdominale) et la laparoscopie. Les deux interventions sont réalisées sous anesthésie générale. La section est supposée dans les deux cas. Cependant, avec la laparoscopie, il est plus petit.

L'avantage de la chirurgie ouverte est que le chirurgien peut voir tous les organes et les ressentir avec tact. Cela permet de clarifier le diagnostic et de faire des ajustements au fonctionnement. L'ablation des ovaires chez la femme par laparoscopie est plus facile à réaliser et s'effectue avec une intervention minimale dans le corps de la patiente, ce qui réduit le risque de conséquences à un faible taux.

Le risque d'infection est réduit, la régénération tissulaire est accélérée. Parfois, pendant l'opération, le chirurgien est obligé de passer en vue ouverte pour arrêter le saignement. La laparotomie ovarienne est une chirurgie abdominale. Au moyen d'un antiseptique, le médecin traite le pubis et le site de l'incision proposée..

La coupe peut prendre une orientation horizontale ou verticale. Les ovaires, les appendices et les vaisseaux sanguins sont retirés de la cavité. Les ligaments qui les fixent sont serrés au moyen de bornes. Des coupes sont faites au-dessus d'eux, après quoi les bornes sont remplacées par des lignatures (fils spéciaux). Les ligaments retournent au péritoine.

Les tissus sont cousus en couches. Un bandage est appliqué sur le dessus. Les organes éloignés sont soumis à un examen en laboratoire. La méthode de la laparoscopie a été améliorée au fil des décennies. Les risques de chirurgie sont considérablement réduits. Lors du retrait des ovaires, dans la plupart des cas, ils ont recours à ce type particulier.

Une opération ouverte est effectuée dans les cas difficiles. Le patient est dans une position qui ressemble à un examen par un gynécologue. Les jambes sont placées dans des étriers et écartées. Les procédures chirurgicales sont surveillées par une sonde à ultrasons intravaginale. Suivi par une infirmière.

Un médecin fait au moins trois piqûres dans lesquelles des trocarts sont insérés. À l'aide de ces instruments, une laparoscopie est réalisée. Les instruments représentent des tubes creux. Un endoscope avec une caméra de surveillance vidéo est installé dans la plus grande ponction. La caméra visualise les organes internes sur le moniteur.

Le chirurgien, à travers le manipulateur, fixe l'utérus et détermine également la position de l'uretère. Cela garantit la sécurité de l'opération. Le médecin coupe les ligaments sur lesquels l'ovaire est attaché. La prochaine étape implique l'intersection et le scellement des vaisseaux sanguins. L'utérus supérieur, adapté à l'ovaire, est retiré. Toutes les structures sont croisées en ciseaux.

S'il y a de gros kystes sur les ovaires, leur contenu est évacué. Cela réduit la taille de l'ovaire et évite l'expansion de la ponction. L'organe se déplace dans le récipient et est retiré de la cavité. L'incision est suturée. Le contenu du récipient est soumis à une analyse en laboratoire..

Complications possibles

Les complications résultant de l'opération se présentent comme suit:


La formation d'adhérences, d'hématomes dans différentes zones de l'abdomen.

  • saignement interne (plus souvent avec laparoscopie d'un kyste ovarien endométrioïde);
  • défaillance des coutures;
  • le développement d'une infection;
  • thromboembolie;
  • la formation de hernies postopératoires;
  • la formation d'adhérences;
  • hématomes dans différentes zones de l'abdomen.

Parmi les conséquences spécifiques inhérentes uniquement à la laparoscopie des kystes ovariens, sont plus souvent enregistrées:

  • l'emphysème tissulaire (l'accumulation de gaz dans la graisse sous-cutanée utilisée lors de l'intervention), disparaît de lui-même dans la plupart des cas;
  • violation de l'intégrité des organes creux (intestins, vessie, uretère, vaisseaux rétropéritonéaux).

Il y a également toujours la possibilité de récidive d'un kyste d'un ou des deux ovaires, dont la pathogenèse n'a pas été suffisamment étudiée..

Les raisons

Les raisons du développement des kystes sont des irrégularités systématiques du cycle menstruel, le début de la première menstruation très tôt - à 11 ans ou plus tôt. Peut-être que les kystes ont déjà été retirés ou que le traitement a été mal effectué après l'ablation du kyste ovarien.

La présence de problèmes avec les organes endocriniens, ainsi que la prévention ou le traitement de l'infertilité, provoquent également la formation de kystes. Les autres causes incluent la malnutrition, les mauvaises habitudes, les relations sexuelles avec promiscuité.

Quand puis-je planifier une grossesse après la laparoscopie??

La laparoscopie ovarienne est une opération douce qui vous permet de reprendre l'activité sexuelle un mois après. Il est conseillé de planifier une future grossesse après 9 à 12 mois. En effet, les ovaires doivent restaurer leur fonction après les effets négatifs de l'anesthésie.


Il est conseillé de planifier une future grossesse après 9 à 12 mois.

Une femme peut parvenir à une grossesse en toute sécurité en respectant un certain nombre de conditions:

  • mode de vie correct (bonne nutrition, abandon des mauvaises habitudes);
  • suivi régulier par un gynécologue;
  • laboratoire, échographie si nécessaire;
  • l'utilisation de préparations enzymatiques dans les suppositoires rectaux pendant 2 semaines après la laparoscopie afin de réduire les adhérences.

Symptômes

Les symptômes d'un kyste dépendent de son origine. Certains ne se manifestent pas longtemps et la douleur survient seulement après que le néoplasme ait grossi.

Habituellement, une femme sent que l'ovaire fait mal, certains contractions de l'ovaire sont possibles. La maladie s'accompagne souvent d'irrégularités menstruelles.

Avec l'apoplexie ou la torsion des jambes, une douleur aiguë est ressentie dans le bas de l'abdomen, s'étendant à toute la zone pelvienne. Dans ce cas, la chaleur arrive souvent sur le visage du patient.

Certains néoplasmes peuvent provoquer des saignements au milieu du cycle ou faire en sorte que la durée disponible des menstruations se prolonge pendant plusieurs jours. Pour les premiers symptômes de ce type, vous devez immédiatement demander de l'aide.

Le sang avec de telles sécrétions devient brun, des caillots sanguins ou des stries blanches sont possibles. Si au milieu du cycle une décharge brune floue est observée dans les 3-4 jours, il est conseillé de demander de l'aide dès que possible.

Caractéristiques de la nutrition après la chirurgie


Il est permis d'utiliser du bouillon à base de viandes maigres.

Un régime spécifique après laparoscopie d'un kyste n'est pas nécessaire. Les recommandations générales en nutrition visent principalement à améliorer la fonction intestinale. La première fois après l'anesthésie, le patient n'est pas autorisé à prendre autre chose que de l'eau. À l'avenir, il est permis d'utiliser des produits facilement digestibles: bouillon à base de viandes maigres, produits à base de lait aigre (kéfir, lait cuit fermenté), purée de pommes de terre sans ajout de beurre et de lait, pommes cuites au four. Lorsque les selles sont normalisées (après 5-8 jours), des légumes, des fruits, diverses céréales, du fromage cottage, du lait, du poisson rouge sont progressivement ajoutés au régime alimentaire..

Les aliments sont de préférence cuits à la vapeur, à ébullition ou au four. Il est conseillé d'éviter les aliments frits, épicés et salés.

Une femme devrait manger suffisamment d'aliments qui augmentent l'hémoglobine sanguine. Ceci est fourni par les grenades, le sarrasin, la viande rouge (boeuf, veau).

Période postopératoire

Après la laparoscopie, il est recommandé de sortir tôt du lit. En quelques heures, avec une pression artérielle stable, il est conseillé à une femme de s'asseoir, de se lever et de se déplacer avec précaution dans le service. Un régime d'épargne est prescrit, y compris des produits laitiers, des légumes et de la viande cuits, des soupes, du poisson, sans produits ayant des propriétés gazogènes.

Le traitement de suture est effectué quotidiennement, la température corporelle est surveillée. L'extrait est réalisé 3 à 5 jours après l'opération, mais parfois le soir du premier jour. Les sutures sont retirées en ambulatoire pendant 7 à 10 jours. Le rétablissement complet de l'invalidité a généralement lieu au plus tard le 14e jour, mais la fiche d'invalidité, si la femme est en bon état, peut être fermée plus tôt..

Points après laparoscopie

Récupération postopératoire à domicile

La rééducation après laparoscopie d'un kyste ovarien prend peu de temps. Vous pouvez commencer à travailler après 7 à 30 jours en fonction de l’état de santé antérieur du patient, de la méthode d’anesthésie et de l’échelle de la chirurgie. Les périodes de menstruation sont fondamentalement inchangées. Dans un petit pourcentage de cas, cela se produit plus tôt. Les retards de menstruation sont extrêmement rares et sont le plus souvent causés par le stress. Il est conseillé d'arrêter la vie sexuelle pendant un mois après la chirurgie.

Après des manipulations de base, le chirurgien retire la majeure partie du gaz injecté, mais une partie de celui-ci reste et peut déranger le patient. Ce phénomène se manifeste sous forme de douleur dans la poitrine, la ceinture scapulaire supérieure. Ces plaintes disparaissent d'elles-mêmes, pour améliorer la condition, il est recommandé de s'allonger sur le ventre avec un oreiller sous le bassin.

L'apparition de sécrétions muqueuses transparentes après laparoscopie du kyste ne nécessite également aucune mesure.


Les coutures doivent être traitées avec une solution de vert brillant, de fucarcine.

Au début de la période de réadaptation, des analgésiques modérés peuvent être nécessaires. Les coutures doivent être traitées avec une solution de vert brillant, fucarcine. La sensation de compactage le long des bords de la plaie ne devrait pas effrayer le patient, avec le temps, elle disparaîtra. De plus, la présence de petites ecchymoses sur la paroi avant de l'abdomen est considérée comme absolument normale. Un bandage est appliqué pendant les 2-3 premiers jours, puis il n'est pas nécessaire de le porter. Pour éviter les complications infectieuses, l'inconfort, il n'est pas recommandé de porter des vêtements serrés et serrés.

La chirurgie ovarienne n'implique pas de limitations importantes après celle-ci. Sortir du lit est autorisé à la fin du premier jour, vous pouvez déjà vous laver le lendemain. Vous pouvez utiliser des tampons pendant les jours critiques, mais vous ne devez pas vous doucher. Dans tout le reste, une femme peut mener un style de vie familier. Les sports légers, la natation, mais sans charges excessives sont les bienvenus.

Vous devez contacter un spécialiste si les symptômes suivants apparaissent:

  • fièvre après laparoscopie du kyste;
  • repérage de l'appareil génital;
  • douleur abdominale aiguë;
  • saignement d'une plaie postopératoire;
  • aggravation de l'état général (faiblesse, nausée, vertiges).

Sous réserve de toutes les règles, la couture guérit dans les 10 à 14 jours, puis elle est soigneusement retirée. Les cicatrices restent petites, finissent par prendre la couleur de la peau et deviennent invisibles.

Ainsi, la laparoscopie ovarienne est la technique chirurgicale la plus rationnelle pour enlever les kystes, ce qui vous permet de restaurer rapidement la structure normale de l'organe sans une période de rééducation difficile.

Méthodes de traitement des kystes ovariens

Lorsque des formations kystiques se trouvent dans l'ovaire et qu'il n'y a pas d'urgence nécessitant une réponse immédiate, il est raisonnable de ne pas se précipiter vers le traitement. Cela vaut la peine d'observer: après 2 mois (pas plus tôt!) Au début du cycle, vous devez faire une deuxième échographie - le plus souvent, les kystes se résolvent d'eux-mêmes s'ils sont fonctionnels.

Si le kyste ne diminue ni n'augmente, une intervention est requise:

  • Thérapie conservatrice. Il est utilisé pour traiter les kystes fonctionnels: des contraceptifs hormonaux combinés sont prescrits pour arrêter la croissance du kyste et la réduire. Seul un médecin prescrit des médicaments.
  • Une opération pour retirer un kyste ovarien est effectuée si cela est indiqué. Ponction kystique, laparotomie et laparoscopie - méthodes pour l'ablation chirurgicale du kyste ovarien.

La ponction du kyste est réalisée par une ponction du vagin sous contrôle des ultrasons. Rarement utilisé.

La laparotomie est une chirurgie abdominale classique avec une incision dans la paroi abdominale antérieure. L'opération est traumatisante, après avoir nécessité une récupération longue et douloureuse. Plus laparotomie - elle est pratique pour le chirurgien et ne nécessite pas d'équipement sophistiqué.

La laparoscopie est une méthode douce dans laquelle toutes les manipulations sont effectuées à travers plusieurs petits trous sous le contrôle d'une caméra vidéo. Les sutures et les cicatrices sont presque invisibles. Les avantages de cette méthode: faible invasivité et grande précision du chirurgien. Une rééducation rapide après laparoscopie permet au patient de reprendre facilement sa vie quotidienne. Les risques de conséquences sont beaucoup plus faibles..

Sur Internet, il existe de nombreuses descriptions de traitements à domicile pour les kystes ovariens. Il faut comprendre que l'efficacité des méthodes traditionnelles n'a pas été prouvée et que le temps nécessaire pour rechercher une aide professionnelle peut être perdu. L'utilisation de méthodes alternatives de traitement en présence d'indications pour une intervention chirurgicale met la vie en danger.

Médicaments et alimentation

Pendant la période de réadaptation, des contraceptifs oraux sont prescrits aux femmes pour réduire la charge des ovaires, cela agira comme une prévention de l'endométriose. Après cela, une thérapie hormonale est prescrite pour restaurer le travail des organes reproducteurs et prévenir les rechutes (une cure de 6 mois est prescrite).

Le régime alimentaire pendant la période de réadaptation doit correspondre au tableau de régime n ° 15.

Autorisé à utiliser:

  • une petite quantité de pain de blé et de seigle;
  • les premiers plats ne contenant pas de bouillon gras;
  • viande et poisson cuits à la vapeur;
  • légumes bouillis et mijotés;
  • tout produit céréalier (céréales, pâtes);
  • oeufs bouillis.

Interdit:

  • frit;
  • huileux;
  • épices épicées;
  • huiles;
  • boissons gazeuses;
  • de l'alcool.

À utiliser avec prudence (autorisé après la première semaine de rééducation):

  • produits laitiers;
  • légumes et fruits frais;
  • confiserie.

Les conséquences de l'élimination des kystes

Après élimination de la masse kystique, les effets suivants peuvent survenir:

  • symptôme de douleur pouvant durer jusqu'à 10 jours;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • ballonnements;
  • constipation
  • flatulence;
  • processus adhésif;
  • infection
  • le développement de l'endométriose;
  • troubles hormonaux;
  • rechute.

La plupart des conséquences ne sont pas dangereuses et passent au cours de la période de récupération, mais en cas de complications graves, une consultation et un traitement par un médecin sont nécessaires.

L'essence de la pathologie

Les néoplasmes kystiques sont classés en deux grands groupes - les kystes fonctionnels et les kystes organiques.

Fonctionnel:

  • folliculaire;
  • kyste du corps jaune et lutéale.

Biologique:

  • endométrioïde;
  • dermoïde;
  • parovariaire;
  • mucineux;
  • séreux.

Malgré le fait que tous les kystes sont bénins, certaines variétés peuvent se transformer en oncologie, il est donc très important de diagnostiquer la pathologie très soigneusement et de la traiter correctement.

Les formations kystiques sont le plus souvent à chambre unique, mais il existe également plusieurs chambres, par exemple, des kystes mucineux.

En règle générale, la cystose ovarienne est diagnostiquée chez les femmes avant la ménopause, mais la formation de néoplasmes après la ménopause n'est pas exclue, bien que ce phénomène soit très rare.

Les kystes congénitaux (dermoïdes) peuvent être diagnostiqués à tout âge, y compris la petite enfance.

Les raisons de la formation de kystes ne sont pas exactement connues, mais les médecins sont sûrs que dans la plupart des cas, la formation de néoplasmes pathologiques conduit à une violation du fond hormonal.

Les kystes peuvent être traités de façon conservatrice ou chirurgicale.

Prix ​​de la question: combien coûte cette opération?


Les femmes qui ont trouvé un kyste ne doivent pas désespérer et s'inquiéter de ne pas avoir assez d'argent pour le traitement. Cette opération peut être effectuée de façon absolument gratuite. Pour ce faire, une femme doit simplement contacter une consultation de femmes au lieu de résidence. Le médecin vous prescrira des instructions pour les tests nécessaires. Et après avoir reçu les résultats de l'étude, il les enverra à un établissement public, où la chirurgie sera effectuée.

Ainsi, l'opération est réalisée gratuitement pour les femmes qui ont:

  1. Police d'assurance valide;
  2. Résultats du sondage;
  3. Direction vers l'hôpital gynécologique depuis la clinique prénatale.

Pour éliminer les kystes géants et endométrioïdes avec des foyers communs d'endométriose, le médecin peut demander un quota. Une telle opération sera également réalisée de manière totalement gratuite..

Cependant, si le patient veut se rendre dans une clinique privée pour effectuer une telle opération, les prix différeront considérablement de la région. Ainsi, par exemple, dans les cliniques de la capitale, le coût de l'opération est d'environ 40 à 50 tr. Dans les villes qui sont de grands centres régionaux, cette opération peut être effectuée pour 25-30 TR Dans les villes moins peuplées, cette intervention sera encore moins chère (environ 15-20 tr).

Application de la méthode dans le domaine gynécologique

La laparoscopie en gynécologie est devenue particulièrement importante. Il est utilisé à la fois pour le diagnostic de nombreuses pathologies et pour le traitement chirurgical. Selon diverses sources, dans de nombreux services de gynécologie, environ 90% de toutes les opérations sont effectuées par accès laparoscopique..

Indications et contre-indications

La laparoscopie diagnostique peut être facultative ou d'urgence..

Les diagnostics prévus comprennent:

  1. Formations ressemblant à des tumeurs d'origine peu claire dans la région ovarienne (pour plus de détails sur la laparoscopie ovarienne, voir notre article précédent).
  2. La nécessité d'un diagnostic différentiel de la formation tumorale des organes génitaux internes avec celle de l'intestin.
  3. La nécessité d'une biopsie pour le syndrome des ovaires polykystiques ou d'autres tumeurs.
  4. Suspicion de grossesse extra-utérine non perturbée.
  5. Diagnostic de la perméabilité des trompes de Fallope, effectué afin d'établir la cause de l'infertilité (en cas d'impossibilité de sa mise en œuvre par des méthodes plus douces).
  6. Clarification de la présence et de la nature des anomalies du développement des organes génitaux internes.
  7. La nécessité de déterminer le stade du processus malin pour résoudre la question de la possibilité et de la portée du traitement chirurgical.
  8. Diagnostic différentiel de la douleur pelvienne chronique avec endométriose et autres douleurs d'étiologie inconnue.
  9. Contrôle dynamique de l'efficacité du traitement des processus inflammatoires dans les organes pelviens.
  10. La nécessité de contrôler le maintien de l'intégrité de la paroi utérine pendant les opérations hystérorésectoscopiques.

Une question importante: quel type d'anesthésie est meilleur?

Souvent, les patients s'inquiètent de la prochaine anesthésie. Dans cette opération, l'anesthésie générale et les méthodes régionales d'anesthésie (vertébrale, péridurale) sont utilisées avec succès. Il est préférable que les femmes émotives et anxieuses subissent une anesthésie générale afin de ne pas s'inquiéter pendant la chirurgie.

Cependant, l'anesthésie rachidienne se compare favorablement au fait qu'il n'y a pas de processus pour surmonter l'anesthésie, car le patient est toujours conscient. Malheureusement, cette méthode a également de nombreuses contre-indications: maladies de la colonne vertébrale, violation du système de coagulation sanguine, grande quantité de pertes sanguines (plus de 1000 ml).

Récemment, le nombre de patients tatoués dans la région lombaire a augmenté, juste au site de l'injection présumée du médicament avec anesthésie rachidienne. Dans cette catégorie de femmes, il n'est pas souhaitable d'effectuer cette méthode de gestion anesthésique, car elles sont plus susceptibles de développer de graves complications inflammatoires de la moelle épinière.

Grossesse et kyste: comment compatibles?

Parfois, la grossesse survient dans le contexte du kyste d'une femme. Mais des situations sont également possibles lorsqu'un néoplasme ovarien apparaît précisément pendant la période de portage d'un enfant. Comment être dans cette situation?

Il n'y a absolument aucun besoin de s'inquiéter lors de la détection de kystes jaunes de petite taille sur l'un des ovaires. Le fait est que jusqu'à la 16e semaine de gestation, lorsque le placenta n'est pas encore complètement formé, la production de l'hormone progestérone (très importante dans le développement d'une grossesse normale) se produit précisément dans l'ovaire. Ainsi, le kyste du corps jaune n'est rien de plus qu'une manifestation de la fonction hormonale de l'ovaire pendant cette période. Il n'est donc pas nécessaire de retirer ce kyste, d'autant plus qu'il peut même provoquer un avortement spontané.

De plus, il est évident que toute opération est un risque sérieux pour le développement du bébé.

C'est pourquoi pendant la grossesse doit être retiré:

  • Gros kystes qui peuvent éclater;
  • Si vous soupçonnez une nature maligne de la formation;
  • Si le kyste se rompt, tordez la jambe du kyste.

La période la plus idéale pour la chirurgie est de 18 à 20 semaines. Pourquoi?

D'une part, le premier trimestre le plus dangereux est déjà derrière, et d'autre part, la taille de l'utérus n'est pas si grande qu'elle permet de retirer le kyste par accès laparoscopique.

À une date ultérieure, une chirurgie ouverte est effectuée.

Parfois, les femmes sont préoccupées par la question: est-il possible de tomber enceinte après l'ablation du kyste?

Si seul un kyste devait être retiré et que le tissu ovarien (au moins un) était préservé, la femme a toutes les chances de la grossesse souhaitée. De plus, c'est parfois un kyste (en particulier hormonal actif) qui provoque l'infertilité d'une femme. Dans de tels cas, après la chirurgie, la probabilité de tomber enceinte augmente même..

Comment préparer?

Comment se préparer en détail à la chirurgie dira au médecin traitant.

Les préparatifs pour la chirurgie programmée commencent dans quelques mois.

La première étape consiste à déterminer la clinique où la chirurgie sera effectuée, connaître les prix et choisir un médecin qualifié.

Ensuite, vous devez (si nécessaire) penser à votre poids. La chirurgie laparoscopique pour l'obésité n'est pas effectuée.

Lorsque l'opération est planifiée, les règles suivantes doivent être respectées:

  • respectez un régime;
  • une semaine avant l'opération, commencez à prendre du charbon activé, le médecin vous prescrira la posologie;
  • pendant 4 jours, essayez de ne manger que des aliments liquides;
  • à la veille de la procédure, retirez les poils dans la zone pubienne;
  • le soir avant l'opération, faire un lavement nettoyant;
  • après le dîner, à la veille de l'opération, ne buvez que de l'eau et ne mangez rien d'autre;
  • le médecin prescrira également des antipsychotiques.

Diagnostic des kystes ovariens

Vous pouvez détecter cette formation des manières suivantes:

  • À l'examen (les gros kystes sont facilement déterminés en utilisant une palpation conventionnelle dans la zone des appendices).
  • Échographie - le diagnostic est la méthode de diagnostic la plus simple et la plus courante. Au cours d'une échographie, vous pouvez déterminer la taille, l'emplacement, le contenu du kyste, l'épaisseur de la capsule, les caractéristiques du flux sanguin.
  • L'IRM et la TDM, bien que des méthodes plus coûteuses, permettent cependant l'étude la plus détaillée des formations kystiques.
  • La laparoscopie diagnostique est utilisée dans les cas rares et complexes de doute. Si un kyste est détecté, il est généralement retiré..

Comment comprendre qu'une opération est nécessaire?

Lors de l'identification de la pathologie de l'ovaire gauche ou droit, il est nécessaire de déterminer le type de formation et de savoir s'il existe des indications pour une intervention chirurgicale. Pour ce faire, une femme doit subir un examen complet, qui comprend:

  • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux CA-125, CA 19-9, HE4. Une augmentation du niveau de ces indicateurs est en faveur d'une tumeur maligne et nécessite un diagnostic différentiel soigneux. En gynécologie moderne, la définition de l'indice ROMA est utilisée pour clarifier le type d'enseignement;
  • Procédure d'échographie. À l'échographie, les kystes bénins sont généralement hypoéchogènes, à chambre unique, sans inclusions (à l'exception du dermoïde). Avec le cancer, l'apparition d'un grand nombre de chambres, ainsi que des inclusions pathologiques;
  • Dopplerométrie. L'identification du flux sanguin atypique indique une tumeur maligne probable;
  • Imagerie par résonance magnétique. L'IRM permet de voir les structures invisibles aux ultrasons et de clarifier le type d'enseignement.

Si ces méthodes ne vous permettent pas de poser un diagnostic, une laparoscopie diagnostique est réalisée. Pendant l'opération, le médecin peut détecter des symptômes supplémentaires indiquant un cancer de l'ovaire (carcinomatose péritonéale, modifications des ganglions lymphatiques). La chirurgie endoscopique permet également de distinguer le kyste ovarien de la salpingoophorite, de la grossesse extra-utérine et d'autres pathologies.


Voici à quoi ressemble un kyste ovarien avec laparoscopie diagnostique.

Il est également utile de lire: Est-il possible de tomber enceinte avec des kystes ovariens

Recettes recommandées

  • Protégez-vous contre les blessures et la surcharge pendant la période de guérison..
  • Il est nécessaire d'exclure l'activité physique et sportive, l'haltérophilie, les mouvements brusques.
  • Ne portez pas de vêtements qui resserrent les coutures avec des bandes élastiques pendant la marche et pas seulement.
  • La vie sexuelle devrait être limitée à 1 mois.
  • Reporter le traitement avec des remèdes populaires ainsi que des onguents absorbables pour la cicatrice postopératoire.
  • Ne pas peigner les coutures.
  • Les saunas, les bains, le bronzage sur la plage et dans le solarium et similaires doivent être exclus.
  • Une douche est recommandée comme traitement d'eau de qualité..
  • Suivez un régime.

Symptômes de complications nécessitant des soins médicaux immédiats

La récupération après l'ablation du kyste ovarien dure en moyenne un mois. La période de récupération est bien meilleure par rapport aux opérations abdominales ouvertes. Tout au long de la période de rééducation postopératoire, surveillez attentivement votre corps. Parmi les symptômes nécessitant des soins médicaux d'urgence, nous distinguons les suivants:

  • douleur intense après laparoscopie du kyste ovarien, ne disparaissant pas une semaine après l'opération.
  • rougeur marquée de la peau autour des coutures;
  • saignement utérin;
  • écoulement sombre avec une odeur désagréable;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 38–38,5 C;
  • faiblesse croissante;
  • gêne gastrique: nausées, vomissements, diarrhée.

L'apparition d'au moins l'un des symptômes énumérés peut indiquer de graves complications postopératoires dans le corps, alors consultez immédiatement un médecin.

Que peut-on préparer pendant la période de récupération, quels plats? Les nutritionnistes offrent un menu varié et riche de produits utiles à partir de produits familiers..

Soufflé aux légumes

Frotter les betteraves ou les carottes sur une râpe fréquente et laisser mijoter dans un petit volume d'eau. Quand il devient mou, attachez la protéine fouettée avec du sel et mettez au four pendant 18-20 minutes. C'est un plat sûr et sain dans les premiers jours postopératoires..

Soufflé au poulet

Les pommes de terre précuites (2 pommes de terre moyennes) et le poulet doivent être hachés dans un mélangeur. Au mélange, vous devez ajouter une tranche de pain blanc ramolli dans du lait, un jaune et des blancs fouettés dans la mousse avec du sel. Ensuite, vous devez graisser le plat de cuisson avec de l'huile végétale et disposer le mélange fini. Le soufflé est cuit au four pendant environ 20-22 minutes à 182 degrés.

Soufflé de poisson

Pour préparer un délicieux soufflé, vous devez prendre des espèces de poissons marins - merlu, sandre. Faire bouillir le poisson (200 gr) avec les carottes (1 pc) et broyer dans un mélangeur. Dans le mélange résultant, ajoutez du jaune d'œuf cru et 2-3 cuillères à soupe / l de crème sure faible en gras. La protéine d'oeuf doit être fouettée dans une mousse avec du sel et ajoutée au mélange. La masse est disposée dans un moule et cuite au four pendant environ 22-25 minutes. Température 180 degrés.

Curd Souffle

Pour préparer ce plat, vous avez besoin d'une masse de noix et d'abricot finement haché. Les noix pelées peuvent être roulées dans un hachoir à viande ou émiettées dans un moulin à noix. La masse est mélangée avec de l'abricot et du caillé finement hachés. Le mélange est rempli dans un moule et cuit au four. Forme pré-lubrifiée avec de l'huile végétale.

Pour 100 g de fromage cottage, prenez 30 g d'abricots et de noix, un demi-œuf, une cuillerée de semoule et un peu de crème sure. Sucre au goût.

Soufflé de viande

Faire bouillir la viande maigre et battre dans un mélangeur deux fois jusqu'à la purée. La purée est mélangée à de la semoule refroidie et ajoutez du jaune d'œuf cru. La protéine est fouettée avec du sel et ajoutée à la purée. La masse finie est disposée sur des moules et cuite à la vapeur.

Soupe au lait soufflé

Diluez le lait avec de l'eau et faites bouillir quelques pommes de terre, carottes et oignons. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter un peu de grains de riz. Quand tout est prêt, refroidissez et battez dans un mixeur. Vous pouvez manger avec des herbes hachées - aneth, persil.

Purée de soupe diététique

Pour préparer une soupe saine et saine, vous devez faire bouillir et essuyer les carottes (1 pièce) et les pommes de terre (2 pièces). Battre le riz bouilli dans un mélangeur et ajouter à la purée de légumes. Le mélange est dilué avec du lait bouillant (tasse) et servi avec un petit morceau de beurre. La soupe peut être mangée avec des croûtons de pain blanc.

Betteraves farcies

Pour ce plat, vous aurez besoin d'une caisse, d'une pomme, d'une petite poignée de raisins secs, de crème sure et de cannelle. Faire bouillir les betteraves, retirer la partie centrale avec une cuillère et remplir de masse de riz. Pour préparer la masse de riz, faites bouillir le riz, mélangez-le avec une pomme finement hachée et des raisins secs, ajoutez un petit morceau de beurre et saupoudrez de sucre et de cannelle. Lorsque vous mettez la masse de riz dans les betteraves, versez une cuillerée de crème sure sur le dessus. Mettre les betteraves farcies au four et cuire.

Boulettes de poisson

Ce plat est fait de sandre. Mélanger le poisson haché avec le pain imbibé et le lait / crème, en fouettant bien avec vos mains. À l'aide d'une cuillère à soupe, déposez les boulettes sur la casserole, en les saupoudrant d'huile végétale. Versez ensuite de l'eau froide et faites bouillir pendant environ cinq ou six minutes. Le plat est prêt.

Boulettes de viande à la vapeur

À partir de viande maigre (150 g), faites cuire la purée de viande, bien lavée et fouettée dans un mixeur. Mélanger la purée de pommes de terre avec de la bouillie de riz visqueuse (une demi-tasse). Battre à nouveau le mélange dans un mélangeur et ajouter 1/6 de l'oeuf cru et une cuillerée de beurre. Former les boulettes de viande et les mettre sur une poêle humectée d'huile végétale, puis verser de l'eau. Faire bouillir les boulettes de viande dans l'eau pendant environ 5-6 minutes et servir..

Omelette à la vapeur

Pour cuire l'omelette à la vapeur, vous devez mélanger 2 œufs avec un quart de tasse de lait et verser dans un moule humidifié avec de l'huile végétale. Cuire l'omelette au bain-marie ou à la vapeur.

Bouillie en purée

Comment faire cuire de la bouillie en purée? Pour ce faire, broyez les grains dans un moulin à café et faites-en de la farine. Farinez un filet fin dans du lait ou de l'eau bouillante, en remuant rapidement. En une minute, la bouillie est prête. Du sel / sucre est ajouté comme souhaité..

Chou-fleur en chapelure

Ce plat peut être préparé sans frire dans une poêle, si vous versez les têtes de chou préparées avec du beurre chaud. Versez de la chapelure sur le chou, ils seront saturés d'huile - le goût sera le même qu'après la friture dans une poêle.

Guimauve aux pommes

Ce dessert est composé d'une grosse pomme, de miel et de blancs d'œufs (2 pièces). De la gélatine (5 g) est ajoutée pour durcir. La pomme est pelée, divisée en 4 parties et les boîtes à graines contenant les graines sont retirées. Ensuite, les tranches sont cuites au four jusqu'à ce qu'elles ramollissent, et à ce moment, battez le miel avec les jaunes avec un mélangeur et dissolvez la gélatine. Ensuite, les ingrédients sont mélangés et versés dans des moules. Les guimauves sont envoyées au réfrigérateur pour être congelées.

Tailles de l'éducation

La taille des kystes peut varier de mm à 20 cm.

Avec de petites tailles d'un néoplasme kystique, il ne vaut généralement pas la peine de parler d'intervention chirurgicale, et la pathologie est traitée avec des méthodes conservatrices.

Mais lorsque la taille du kyste dépasse 8 cm, et qu'il n'y a pas de tendance à le diminuer, il est conseillé de désigner une opération.

Un kyste de plus de 2 cm doit être régulièrement observé et traité de haute qualité, car avec de telles tailles, le risque de complications augmente.

Témoignages de patients

Svetlana, 28 ans.

Pendant longtemps, je n'ai pas pu tomber enceinte. Lors de l'examen, j'ai trouvé un gros kyste ovarien droit (environ 8 cm). On m'a dit que je devais le supprimer. Au début, j'avais très peur, mais le médecin m'a expliqué que les risques sont minimes et que l'opération peut être réalisée par laparoscopie. J'ai accepté et je ne l'ai pas regretté. Le tout premier jour après l'opération, ils m'ont sorti du lit, j'ai commencé à marcher lentement, la douleur n'était pas intense. Et le deuxième jour après l'opération, je me sentais bien et j'ai même demandé à rentrer chez moi. Après six mois, j'ai finalement réussi à tomber enceinte.

Inna, 45 ans.

J'ai trouvé un kyste endométrioïde de l'ovaire gauche. Mais ce qui m'a fait le plus peur, c'est que le niveau de CA-125 a été augmenté (là, la norme était jusqu'à 35, et j'en avais 48). Bien sûr, j'avais très peur que la tumeur soit maligne. Mais le médecin a dit que cela pourrait être avec l'endométriose. Mais malgré tout, j'ai été averti qu'ils dirigeraient le kyste pour analyse pendant l'opération et, dans l'affirmative, retireraient l'utérus et les appendices. Comment j'avais peur... Mais tout a fonctionné, le kyste était endométrioïde.

Elena, 21 ans.

J'ai été très surprise lorsque j'ai trouvé un kyste dermoïde des deux ovaires. Le médecin a dit que c'était une maladie congénitale, et dans de tels kystes, il y a des rudiments de dents, de graisse, de cheveux... c'était un choc pour moi, je ne pouvais même pas penser qu'une telle chose était possible. Le médecin a recommandé de retirer ces kystes, car ils peuvent alors devenir malins. J'ai été enlevé par laparoscopie, ce dont je suis très heureux. Tout s'est bien passé.

Vidéo: kyste ovarien lorsqu'une chirurgie abdominale est prescrite?

Indications pour le traitement chirurgical

Les kystes ovariens chez les femmes sont enlevés dans de telles situations:

  • Absence d'effet de la thérapie conservatrice des formations fonctionnelles et endométrioïdes;
  • Identification des kystes organiques non sujets à la régression - dermoïde, paraovarien, séreux;
  • Suspicion de dégénérescence maligne de la tumeur;
  • Le développement de complications potentiellement mortelles: suppuration d'un kyste, rupture de sa capsule avec hémorragie ou torsion d'une jambe mince;
  • Détection des kystes ménopausiques.

L'opération de pathologie ovarienne est réalisée comme prévu. Le médecin prescrit un examen complet, au cours duquel il est possible de clarifier le type d'éducation et d'identifier les maladies concomitantes. Après la préparation, le jour de la chirurgie est déterminé. Mais si le kyste éclate ou se tord, le patient est opéré de toute urgence.


Représentation schématique de la torsion d'un kyste ovarien, qui nécessite une intervention chirurgicale d'urgence.