Principal

Kyste

Douleur dans le bas-ventre à droite chez l'homme: causes et traitement

Les douleurs dans le bas-ventre à droite chez l'homme sont-elles dangereuses? Nous examinerons plus en détail cette question. Cela peut souvent être associé au processus inflammatoire dans les organes du tractus urogénital. De plus, les troubles digestifs peuvent également être une cause. Les hommes sont beaucoup plus petits que les femmes font attention à leur alimentation, ce qui permet ces erreurs ou d'autres erreurs dans la nutrition. Bien sûr, cela affecte l'état du système digestif.

Un mode de vie sédentaire affecte non moins négativement le travail des organes digestifs, ainsi que l'utilisation de fortes doses d'alcool, le tabagisme et le stress chronique. De plus, le non-respect de l'hygiène personnelle ainsi que l'hypothermie, ainsi que les contacts sexuels non protégés, peuvent entraîner des troubles du fonctionnement normal de la vessie et des reins. Sur la raison pour laquelle il peut y avoir des douleurs dans le bas-ventre à droite chez les hommes, nous discuterons plus loin.

L'apparition de la douleur

La nature des douleurs décrites de localisation est différente. Avec la pathologie intestinale, un tel syndrome peut le plus souvent être tirant, il est causé dans ce cas par des spasmes des parois. Dans le contexte de lésions infectieuses de la vessie et du système reproducteur, les sensations désagréables, en règle générale, sont plus aiguës et piquantes, en plus, elles s'accompagnent de douleurs ou de sensations de brûlure sévères. Afin de déterminer avec précision ce qui a causé l'inconfort, le patient doit subir un examen. Dans la plupart des situations, une douleur douloureuse dans le bas-ventre à droite chez l'homme nécessite la consultation d'un spécialiste étroit, tel qu'un urologue, un andrologue ou un gastro-entérologue. En cas de symptomatologie lubrifiée, le patient se verra proposer un examen par un proctologue ou un chirurgien oncologue.

La douleur aiguë dans le bas de l'abdomen à droite chez l'homme peut être causée par une appendicite.

Appendicite

Presque tous les adultes connaissent l'emplacement des organes internes du corps. La situation est plus compliquée avec la localisation du tube digestif. L'intestin mesure 4-5 mètres de long et est compactement situé dans l'estomac humain. Le point de référence topographique de la projection de l'appendice est le suivant - c'est là que deux lignes se croisent:

horizontal, à partir du nombril et autour de l'abdomen;

vertical, du mamelon du sein droit vers le bas.

Tout le monde ne sait pas de quel côté de l'appendicite se trouve une personne. La zone qui est située à droite de la ligne verticale et légèrement inférieure à l'horizontale au pied droit et à l'aine - cet endroit est appelé la région iliaque droite. Il s'agit de la projection d'annexe la plus probable..

De plus, ce n'est pas le seul, le processus change souvent. Avant la chirurgie, le médecin détermine la localisation de l'organe par échographie.

Le symptôme le plus connu de l'appendicite est une douleur aiguë dans l'abdomen. Comment se développe une attaque?

Cela commence par une douleur soudaine dans le plexus solaire ou au-dessus du nombril. Pendant cette période, la douleur peut également ne pas avoir une certaine localisation. Diffère en différentes intensité et caractère. De plus, l'accent de la douleur est déplacé vers la bouffée droite. Elle devient constante, d'intensité modérée, s'intensifie avec les mouvements.

Accompagné de vomissements, généralement célibataires - il s'agit d'une réaction à la douleur.

Fièvre. La température n'est pas trop élevée - 37-38 degrés.

Dyspepsie. Il y a un trouble dans l'acte de défécation - constipation ou diarrhée. Il y a des mictions fréquentes. Urine Intense Dark.

Prostatite

Dans près de la moitié des situations, l'apparition de douleurs sur le côté droit du bas-ventre chez l'homme est associée à la présence d'une inflammation aiguë ou chronique de la prostate. La glande prostatique est un tube recouvert de tissu alvéolaire et constitué de fibres glandulaires. La prostate est située entre le diaphragme du bassin et la vessie. Ce corps est responsable de la formation de sécrétions - le composant chimique du liquide d'éjaculation.

L'inflammation des tissus de cet organe masculin est appelée prostatite. La prostatite, à son tour, peut être aiguë ou chronique. Une forme aiguë d'inflammation de la prostate est extrêmement rare. Souvent, la pathologie est caractérisée par une évolution asymptomatique chronique avec des stades périodiques d'exacerbation, qui se produisent deux fois par an sous l'influence de facteurs négatifs.

Quoi d'autre peut être causé par des douleurs dans le bas-ventre à droite chez les hommes?

Inflammation de la prostate

Les signes d'une telle maladie dans une évolution chronique comprennent généralement:

  • La présence d'une douleur de traction modérée au-dessus du pubis. Les sensations désagréables peuvent avoir une localisation à droite.
  • L'apparition de gencives ainsi que des brûlures et des malaises lors de la miction. Beaucoup moins souvent, ces symptômes peuvent être observés lors des selles..
  • La présence d'une envie constante d'aller aux toilettes.
  • La présence de troubles de la sphère sexuelle, qui se manifestent par une faiblesse de puissance, une éjaculation précoce, des difficultés à atteindre un orgasme, etc..

Les symptômes du développement de la prostatite

Souvent, la douleur dans le bas-ventre peut être accompagnée d'une douleur aiguë à l'aine, au scrotum ou au pénis. Dans les lésions infectieuses, une douleur sourde dans l'abdomen inférieur droit chez l'homme peut se dégager de l'anus et, en outre, du bas du dos ou de la région sacrococcygienne.

Il convient de noter que si vous ignorez les symptômes de la prostatite et retardez le traitement, le développement de complications graves, par exemple, les adénomes, une formation bénigne qui se produit à la suite de croissances pathologiques de l'organe, n'est pas exclu. Environ trente pour cent des hommes sans traitement pour cette maladie souffrent par la suite d'infertilité et d'impuissance..

La douleur périodique dans le bas-ventre à droite chez l'homme est assez désagréable.

Le développement de la lithiase urinaire chez l'homme

L'urrolithiase est une pathologie dans laquelle des calculs se forment dans les reins et, en outre, dans la vessie. Les pierres sont des formations denses sous forme de pierres, qui sont principalement constituées de sel organique. Dans le cas où un homme a été diagnostiqué avec une lithiase urinaire droite, alors il ressentira une douleur aiguë de coupure dans le côté droit du bas-ventre.

Des douleurs de surpiqûres dans le bas de l'abdomen à droite chez l'homme peuvent apparaître..

La présence de pierres dans les uretères

Un autre signe d'urolithiase chez l'homme est:

  • La présence de douleur pendant l'intimité, principalement lorsque l'homme est au sommet.
  • L'apparition de nausées, qui survient à tout moment de la journée et est indépendante de l'apport alimentaire.
  • La présence de mictions fréquentes et douloureuses.
  • Attaques de coliques rénales.
  • Sensation d'une douleur de traction de haute intensité observée dans la région lombaire et les muscles fessiers.

Tous les facteurs peuvent provoquer une exacerbation de la lithiase urinaire, mais souvent ces symptômes sont causés par la malnutrition avec une teneur importante en sel et, en outre, par les graisses animales. L'activité physique, la prise de certains médicaments et l'abus d'alcool sont également des provocateurs de la lithiase urinaire..

Il existe d'autres causes de douleurs abdominales basses à droite chez les hommes.

Douleur due à une hernie inguinale

Des hernies inguinales sont observées chez environ 11% des hommes. Dans la plupart des situations, cette pathologie se produit et se manifeste dans l'enfance ou l'adolescence. Mais avec la nature asymptomatique de l'évolution de la maladie et une petite protubérance, une telle hernie ne peut être détectée qu'à un âge plus avancé. La conduite d'un traitement conservateur à ce stade sera inappropriée, c'est pourquoi l'utilisation de divers pansements fixateurs avec des bandages chez l'homme adulte ne donne pas de résultat thérapeutique.

La douleur dans le bas de l'abdomen à droite chez l'homme peut être causée par une hernie inguinale.

Développement d'une hernie inguinale

Les hernies surviennent généralement en raison de la faiblesse de l'appareil musculaire dans la région abdominale. Ou, au contraire, ils peuvent apparaître à la suite d'une tension constante des muscles abdominaux. Par exemple, cela peut se produire pendant les sports, ce qui est associé au port fréquent de différents poids. Les hernies inguinales sont souvent situées dans le canal, qui est une région anatomique, d'une longueur ne dépassant pas six centimètres. Dans cette zone, un homme adulte a un cordon spermatique. Chez les garçons, au cours du développement fœtal, les testicules descendent dans la région..

Dans le cas où la saillie est importante, elle peut être détectée visuellement. Avec une petite taille, une hernie peut être suspectée sur la base des symptômes suivants:

  • La présence de douleurs tiraillantes dans le côté droit de l'abdomen qui se produisent pendant l'exercice.
  • Aggravation de la douleur due à la toux ou aux éternuements.
  • Gonflement des tissus scrotaux.

Il est important de noter que si les symptômes ci-dessus s'accompagnent d'une forte augmentation de la température corporelle, et en outre, il y a une douleur lors de la pression sur une saillie, une rougeur de la peau dans la zone de localisation de la formation ou une douleur aiguë pendant la miction, le patient a besoin d'une ambulance. Un tableau clinique similaire est typique de l'atteinte à une hernie, qui est une condition dangereuse contre laquelle un rétrécissement de la lumière herniaire se produit. Dans le cas où une assistance chirurgicale n'est pas fournie au patient en temps opportun, le contenu herniaire peut s'échapper dans le péritoine, entraînant une intoxication sanguine.

Manifestation de pseudotuberculose

La pseudotuberculose est une maladie infectieuse à évolution aiguë causée par Yersinia, une bactérie gram-négative appartenant à la famille des organismes anaérobies qui ont la forme d'un bâton. Le nom scientifique de cette maladie sonne comme «yersiniose». Extérieurement, cette maladie ressemble à la scarlatine et s'accompagne souvent de la présence d'une fièvre systémique et d'une éruption cutanée à petite pointe, qui est rouge. La pseudotuberculose chez l'homme affecte souvent les cellules de l'intestin grêle et, en outre, le foie. Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • La présence d'une éruption cutanée sous forme de petits points rouges qui apparaît sur les jambes, les fesses, l'abdomen ou l'intérieur de la cuisse.
  • La température peut monter à 39-40 degrés.
  • La présence de fièvre et de frissons.
  • Sensation de douleur dans le bas-ventre. Si le foie est affecté, l'inconfort sera déterminé du côté droit.
  • La présence d'une intoxication sévère, qui se manifeste sous forme de nausées, de vomissements ou de maux de tête.

Il est impératif que la pseudotuberculose soit traitée en milieu hospitalier. Contrairement à une véritable infection tuberculeuse, le patient n'a pas besoin d'aller à la clinique ou d'être suivi par un spécialiste de la tuberculose. La thérapie est sélectionnée et réalisée dans le service des infections d'un hôpital privé.

Douleur coupante dangereuse dans le bas-ventre à droite chez l'homme.

Douleur du cancer colorectal

Une douleur dans le bas-ventre peut survenir en présence de certains troubles intestinaux. Le plus souvent, il se forme en raison de polypes ou de tout processus inflammatoire qui se produit dans le caecum. Les néoplasmes bénins de l'intestin peuvent provoquer de petites douleurs dans le bas-ventre du côté droit s'ils diffèrent par la localisation du côté droit. Dans le cas où le syndrome se produit régulièrement, il est extrêmement important de consulter un médecin, car dans certaines situations, c'est la présence de légères douleurs pulsatoires périodiques dans le bas de l'abdomen à droite chez l'homme qui est le premier signe de la formation de processus oncologiques.

Aux stades précoces, la maladie peut ne se manifester d'aucune façon, mais lorsque la tumeur grossit et que le processus de métastase des organes commence, le cancer de l'intestin devient plus prononcé. Ces manifestations comprennent:

  • La présence de saignements de l'anus.
  • Douleur lors des selles.
  • Constipation chronique.
  • Observation de mucus et de veines inhabituelles dans les fèces.
  • Couleur de tabouret personnalisée. En règle générale, les matières fécales deviennent sombres, devenant noires.
  • Fluctuations de la température corporelle entre 37,2 et 37,5 degrés.
  • Augmentation régulière de la température basale.
  • Perte de poids et diminution de l'appétit.

Le cancer de l'intestin est l'un des néoplasmes les plus graves. Une telle maladie peut être caractérisée par une évolution rapide et un pronostic défavorable pour la vie future, il est donc extrêmement important de demander de l'aide pour les moindres changements pathologiques.

Les fortes douleurs dans le bas-ventre à droite chez l'homme ne doivent pas être ignorées.

Présence d'obstruction intestinale

L'obstruction intestinale est une pathologie dans laquelle il existe une violation de la motilité intestinale, tandis que les aliments digérés ne peuvent pas avancer vers le rectum. Cette condition est notée par une constipation prolongée, avec une intoxication sévère, qui contribue à la détérioration du bien-être. La nourriture dans les intestins commence à pourrir, libérant des toxines dans le sang. Cela affecte l'état du patient. Par exemple, un patient peut devenir léthargique, ressentir une faiblesse accrue et des maux de tête.

Parallèlement à cela, d'autres symptômes peuvent survenir:

  • Sensation de douleur intense et éclatante par le bas sur le côté droit de l'abdomen.
  • Une sensation de lourdeur et de pression dans l'abdomen sur les organes internes.
  • La présence de décharges douloureuses de gaz.
  • Coliques intestinales.
  • Manque de selles régulières pendant trois jours ou plus.

Il est important de savoir de quel côté de l'appendicite se trouve une personne et de pouvoir distinguer une pathologie d'une autre.

Quand les hommes ont besoin de soins d'urgence?

Il est impératif de savoir dans quelles situations la douleur qui s'est produite ne peut être tolérée, car elle peut être le symptôme d'une condition nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Les conditions suivantes sont des indications pour appeler un médecin:

  • La survenue d'une crise de douleur aiguë qui ne peut pas passer en moins d'une heure.
  • Constipation, qui dure plus de trois jours et s'accompagne d'une augmentation de la température accompagnée de maux de tête et d'une détérioration générale du bien-être.
  • Une forte détérioration du bien-être en général, qui s'accompagne d'étourdissements ou d'évanouissements.
  • L'apparition de saignements anaux.
  • L'apparition du tabouret noir.

Il est important de noter que dans la plupart des situations, de telles conditions nécessitent une attention médicale urgente. Avant l'arrivée de l'équipe médicale, il est interdit de boire ou de manger de la nourriture, et en plus, de prendre des médicaments (surtout en ce qui concerne les analgésiques). Soulager la douleur grâce aux médicaments peut brouiller le tableau clinique global de la maladie, ce qui entraînera un diagnostic incorrect. Il est préférable d'attendre des médecins en position couchée, en prenant une posture confortable.

Conclusion

Ainsi, la localisation de la douleur dans le bas de l'abdomen chez les hommes du côté droit n'est pas un symptôme aussi inoffensif, comme beaucoup le pensent. Dans des situations particulièrement difficiles, cela peut indiquer la présence d'une tumeur cancéreuse dans l'intestin, il n'est donc pas recommandé d'hésiter avec un spécialiste. Pour découvrir les causes de la douleur, vous devrez peut-être subir des procédures spéciales, par exemple, une coloscopie.

Douleur dans le bas-ventre chez l'homme: causes, traitement


Comme le disaient les anciens: "La douleur est un chien de garde de la santé." Si quelque chose fait mal, même si ce n'est pas sévèrement ni fortement, cela signifie que le corps essaie de dire au propriétaire qu'il a besoin d'aide. La tâche d'une personne est de découvrir et d'éliminer la cause de ce syndrome, appelé "entéralgie". Cela devrait être fait avec l'aide d'un médecin - une personne qui a consacré près d'une décennie à étudier le fonctionnement de chacun de nos organes et ce qui se passe lorsque l'un d'entre eux se détériore. Ici, nous examinerons les causes de la douleur dans le bas-ventre chez l'homme afin de vous orienter vers le spécialiste à consulter pour l'une ou l'autre localisation de l'entéralgie. Nous parlerons également de la dépendance du diagnostic à la nature du syndrome douloureux (traction, coupure et autres types), ainsi que des symptômes qui l'accompagnent.

Qu'est-ce que dans les régions gastriques inférieures chez les hommes

En bas à droiteAu dessus du pubisEn bas à gauche
  • appendice;
  • caecum;
  • la dernière section de l'intestin grêle qui se jette dans le caecum;
  • tiers inférieur de l'uretère droit
  • boucles de l'intestin grêle;
  • vessie;
  • terminaisons uretères incluses en elle;
  • prostate;
  • vésicules séminales au-dessus de la prostate
  • rectum;
  • boucles de l'intestin grêle;
  • colon sigmoïde;
  • uretère gauche

Mais les douleurs sur les côtés du bas-ventre des hommes ne surviennent pas seulement avec une maladie de l'un des organes situés à droite ou à gauche. Il sera également dérangeant dans les cas où une tumeur ou une inflammation est apparue dans l'une des structures communiquant avec les régions gastriques inférieures sous la forme de branches de troncs nerveux.

Qu'est-ce qui peut faire mal

Les causes de la douleur dans le bas-ventre peuvent être trouvées dans une tumeur ou une maladie inflammatoire de l'un des organes suivants:

  1. l'estomac;
  2. intestins: épais et mince;
  3. appendice;
  4. un rein
  5. Vessie;
  6. uretères;
  7. la prostate;
  8. testicules;
  9. colonne vertébrale lombo-sacrée;
  10. les vésicules séminales.

Nous analyserons l'étiologie (causes) du syndrome douloureux, en fonction de sa localisation et de sa nature.

Et dans la région gastrique inférieure, et dans le bas du dos

Les entéralgies du bas de l'abdomen et du bas du dos indiquent le plus souvent des pathologies du système urinaire, de la prostate ou de la colonne vertébrale.

Colique rénale

C'est le nom du syndrome qui se développe en violation du passage de l'urine à travers l'uretère. Apparaît si à un certain intervalle de l'endroit où l'uretère quitte le rein à la zone où il se jette dans la vessie. Le plus souvent, ce «tube» transportant l'urine est bloqué par des pierres (surtout quand une personne aime par elle-même, sans examen ni recommandation pour «nettoyer» les reins). Mais l'uretère peut également devenir infranchissable dans certaines régions en raison de son inflammation ou de sa tumeur. De plus, ce dernier peut croître à la fois dans l'organe lui-même et dans les tissus entourant l'uretère.

  • se produit dans les crises;
  • ne permet pas de trouver une position dans laquelle cela ferait moins mal, forçant à tourner au lit;
  • donne aux organes génitaux externes, l'aine, la zone au-dessus du pubis et sur ses côtés;
  • souvent accompagnée de nausées et d'une violation de l'état général;
  • peut s'accompagner de fièvre et d'écoulement d'urine avec du sang.

Maladie du rein

La défaite du rein gauche ou de l'uretère gauche peut être suspectée par:

  • douleur plus dans la région lombaire;
  • diminuer ou augmenter la quantité d'urine;
  • sang, mucus ou pus dans l'urine;
  • fièvre;
  • odeur désagréable provenant de l'urine.

Maladies de la colonne vertébrale

Qu'il s'agisse d'ostéochondrose, de spondylose ou de spondylarthrite ankylosante, il peut s'accompagner de douleurs dans le bas de l'abdomen (mais - principalement d'une part) et dans le bas du dos. De plus, ce syndrome présente les caractéristiques suivantes:

  • douleur dans une zone, ne bouge pas, n'occupe pas une grande zone au fil du temps;
  • donne généralement à la jambe, s'étalant le long de sa surface arrière;
  • pas accompagné de nausées, vomissements, changements dans les selles;
  • la pression sur la colonne vertébrale provoque une gêne;
  • fait plus mal le soir;
  • le matin, il est difficile de tourner le corps sur le côté ou de se pencher, puis il passe pendant la journée;
  • dans une jambe, "chair de poule", engourdissement, coup de froid peut être ressenti.

Syndrome de la douleur en bas à gauche

Lorsque la douleur gauche est dans le bas-ventre des hommes, cela peut indiquer le développement de diverses pathologies, que nous considérerons.

Gastrite ou gastroduodénite

Un estomac enflammé, généralement situé à gauche sous les côtes, peut s'étirer pour atteindre le bas-ventre, où il provoque une entéralgie. Il est difficile de deviner par vous-même que cette section du tractus gastro-intestinal est affectée (sans l'aide d'un gastro-entérologue), mais de tels signes peuvent devenir indicatifs:

  • la nausée;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur sous pression dans la zone "sous le creux de l'estomac".

Hypertrophie aiguë de la rate

Bien que cet organe hémopoïétique, dans lequel les globules rouges naissent et «meurent», soit situé sous la côte gauche, en cas d'augmentation de son volume, des douleurs surviennent du côté gauche du bas-ventre.

Les causes de l'élargissement de la rate sont soit une inflammation soit une diminution de la lumière des vaisseaux veineux, à travers laquelle le sang s'écoule de cet organe.

Les symptômes de cette condition sont:

  • entéralgie, localisée en dessous et à gauche;
  • nausées Vomissements;
  • fièvre.

Infarctus de la rate

Lorsque la lumière d'une artère ou de sa branche (thrombus, plaque athérosclérotique, graisse) qui alimente la rate se chevauche, une partie de l'organe meurt - une crise cardiaque se produit. Survenir:

  • douleur aiguë qui descend de l'hypochondre gauche vers le bas-ventre gauche;
  • l'intensité de la douleur augmente avec la respiration profonde, la toux, le mouvement;
  • chaleur.

Abcès de la rate

Le processus purulent se développant dans le corps peut être compliqué par l'absorption de bactéries dans la circulation systémique. Ensuite, ils sont répartis dans tout le corps et peuvent se former dans l'un ou l'autre organe. Un abcès (ou plusieurs ulcères) peut également se former dans la rate.

  • entéralgie dans l'hypochondre gauche, qui donne à la moitié gauche de la poitrine et au bas-ventre gauche;
  • fièvre;
  • faiblesse croissante;
  • nausées Vomissements.

Inversion de la rate

Il s'agit d'une condition où se produit une torsion de l'artère splénique. La cause peut être soit une affection congénitale des ligaments mésentériques, soit une lésion de l'hypochondre gauche.

Les signes d'inversion de la rate comprennent:

  • ballonnements;
  • constipation
  • la douleur descend de l'hypochondre gauche vers le bas-ventre, à gauche;
  • vomissement
  • détérioration.

Leucémie myéloïde chronique et lymphoïde

Ces formes de cancer du sang apparaissent également. Il s'agit d'une douleur dans l'abdomen inférieur gauche, qui n'apparaît initialement qu'après avoir mangé ou lorsque vous cliquez sur cette zone. À mesure que la tumeur progresse, l'intensité des entéralgies augmente..

la maladie de Crohn

Une inflammation intestinale spécifique se manifeste:

  • douleur dans diverses parties de l'abdomen, y compris en bas à gauche;
  • vomissement
  • diminution de l'appétit;
  • la diarrhée;
  • fatigue;
  • douleur articulaire.

Des symptômes similaires sont caractéristiques des périodes de haute saison. Ils sont remplacés par des périodes de rémission, lorsque la douleur, la diarrhée et les vomissements ne sont pas observés. Plus sur les symptômes de Crohn.

Polypose

Si les sections descendantes du gros intestin ou les sections de l'intestin grêle se trouvant sur la gauche deviennent souvent enflammées, des polypes se développent au fil du temps - une sorte de croissance de la muqueuse semblable à un champignon qui rétrécit la lumière de la trompe intestinale et peut devenir maligne. Plus d'informations sur les symptômes des polypes dans les intestins.

Colite ulcéreuse non spécifique

Il s'agit d'une maladie dans laquelle, pour une raison inconnue, toute la membrane du côlon est affectée (des ulcères y apparaissent). Il commence par le rectum, dont la projection tombe sur le bas de l'abdomen gauche. Affecte davantage les départements les plus sus-jacents.

  • fièvre;
  • picotements ou pincements dans l'abdomen inférieur gauche - au stade initial;
  • ballonnements, particulièrement prononcés dans le bas-ventre;
  • faiblesse générale;
  • diarrhée ou constipation.

La localisation atypique de l'appendice enflammé

La maladie commence soudainement, parfois avec une douleur autour du nombril, qui se déplace plus tard vers le côté gauche. L'entéralgie est modérée au début, puis elle se développe de plus en plus, devient des crampes, mais elle peut aussi être pulsatoire.

De plus, des nausées apparaissent, il peut y avoir 1-2 fois des vomissements, parfois de la diarrhée, qui sont associés à une irritation du péritoine, à une enveloppe enveloppante et enflammée et à l'estomac avec des intestins. La température corporelle augmente.

Diverticulite

Il s'agit d'une maladie dans laquelle la paroi intestinale devient une source de protubérances, semblable aux petites hernies. Cette pathologie se développe le plus souvent à un âge avancé. Peut ne présenter aucun symptôme, apparaissant sur une radiographie avec contraste, réalisée à une autre occasion. En outre, les diverticules, enflammés, peuvent provoquer l'apparition d'entérgies de toute localisation, y compris le bas-ventre gauche d'un homme. De plus, la constipation, des frissons apparaissent; la température augmente.

Douleur dans l'hypogastre à droite

La douleur dans l'abdomen inférieur droit est caractéristique de:

  1. Inflammation du rein droit ou de l'uretère. Les symptômes sont identiques à ceux décrits pour les lésions du côté gauche..
  2. Appendicite, avec un emplacement typique du processus enflammé (le symptôme est similaire à ceux avec un emplacement atypique).
  3. La maladie de Crohn. Ses symptômes peuvent ressembler à une appendicite..
  4. Colite ulcéreuse en progression.
  5. Diverticulite.
  6. Maladies de la colonne vertébrale.

Douleur sus-pubienne

Ce symptôme est caractéristique des pathologies suivantes.

Prostatite aiguë et exacerbation de la prostatite chronique

La douleur est généralement des piqûres, s'étendant au périnée, à l'aine et aux testicules; peut donner au sacrum et à l'anus. Avec la prochaine exacerbation de cette maladie, le syndrome acquiert un caractère tirant, l'alcool peut provoquer son apparition, un surmenage, un refroidissement excessif.

En plus de l'entéralgie, d'autres symptômes apparaissent:

  • douleur dans l'abdomen pendant la miction;
  • violation de l'érection;
  • rétention urinaire;
  • randonnées fréquentes de petite taille;
  • dysérection.

Cystite

C'est ce qu'on appelle une inflammation de la vessie. Elle se caractérise par les symptômes suivants:

  1. douleur pendant la miction, qui ne complète pas complètement le processus de vidange de la vessie;
  2. urination fréquente
  3. sang dans l'urine;
  4. douleur douloureuse sur le pubis;
  5. l'urine devient trouble;
  6. la température peut augmenter;
  7. dans les cas graves, des nausées et des vomissements se développent.

Cancer de la vessie

Au stade initial, cette pathologie ne se manifeste pas. Avec la progression de la pathologie, il devient de plus en plus difficile d'uriner et du sang apparaît dans l'urine. Les autres symptômes ressemblent à une cystite: miction douloureuse et rapide, douleur dans le bas du dos et l'abdomen. Mais la température ici n'augmente pratiquement pas, et No-shpa, Baralgin ou Drotaverin, qui soulagent la condition de la cystite, ne résolvent pas les problèmes d'urination qui surviennent en raison de la détérioration de l'écoulement de l'urine. En savoir plus sur les symptômes du cancer de la vessie.

BPH

Au début, la miction devient plus fréquente et l'envie d'aller aux toilettes commence à réveiller l'homme la nuit. Augmentant de taille, la glande de la prostate aggrave l'écoulement de l'urine de la vessie vers l'urètre, qui s'accompagne de douleurs douloureuses et de douleurs pendant la miction, de rétention urinaire et de lombalgie.

La stagnation de l'urine dans la vessie entraîne des infections fréquentes - cystite. Si l'infection se propage plus haut, une pyélonéphrite peut même se développer. Plus sur les symptômes de l'adénome de la prostate.

Cancer de la prostate

Lorsque la tumeur atteint une taille assez importante ou se développe à l'endroit où l'urètre sort de la vessie, les premiers symptômes apparaissent. Il:

  • douleur périnéale;
  • une envie fréquente d'aller «petit à petit»;
  • du sang non seulement dans l'urine, mais aussi dans le sperme;
  • "Flux faible".

Plus tard, avec des métastases ou des caries tumorales, il y a:

  1. la faiblesse;
  2. perte de poids;
  3. malaise;
  4. lourdeur dans la poitrine;
  5. douleur dans les os: hanches, bassin, colonne vertébrale;
  6. perte de poids.

Vésiculite

C'est ce qu'on appelle l'inflammation des vésicules séminales - un organe jumelé situé près de la prostate. La maladie se manifeste:

  • la douleur qui donne au sacrum. Elle augmente avec les selles ou une vessie pleine;
  • douleur de l'érection et de l'éjaculation;
  • sang dans le sperme;
  • difficulté à uriner
  • malaise;
  • éventuellement en excrétant du pus avec de l'urine ou du sperme.

Diagnostic par la nature du syndrome douloureux

Douleur contondante
  • Prostatite chronique, adénome de la prostate;
  • Varicocèle;
  • Inflammation pancréatique ou kyste
Douleur aiguë
  • Colique rénale avec urolithiase, tumeur ou rétrécissement de l'uretère;
  • Vésiculite;
  • Inversion de la rate;
  • En cas de violation d'une hernie inguinale
Crampes de douleur
  • Colite ulcéreuse non spécifique;
  • Diverticulose;
  • Prostatite
Douleur aiguë
  • Colique rénale;
  • Appendicite;
  • Prostatite;
  • Infarctus de la rate;
  • En cas de violation d'une hernie inguinale;
  • Inflammation testiculaire
C'est une douleur sourde
  • Prostatite aiguë
  • Pyélonéphrite aiguë;
  • En l'absence de désir d'uriner avec cystite;
  • Cancer de la vessie;
  • Ulcère d'estomac ou gastrite;
  • Cancer de la prostate
Douleur tiraillante dans le bas-ventre
  • Prostatite chronique;
  • BPH;
  • Diverticulite;
  • Syndrome du côlon irritable;
  • Maladie du rein
Douleur coupante
  • Cystite aiguë - avec miction;
  • Prostatite;
  • Cancer de la prostate et adénome - en essayant d'uriner;
  • Pathologie intestinale
Douleur sévère
  • La maladie de Crohn;
  • Appendicite;
  • Colique rénale

Diagnostic des symptômes concomitants

Symptômes des principales pathologies que nous avons examinées ci-dessus. Ici, nous ne donnons que les noms des maladies qui peuvent être regroupées en fonction d'un symptôme articulaire douloureux.

Un syndrome douloureux lié à l'événement

La douleur dans le bas-ventre des hommes après la miction indique une cystite.

Si ce syndrome survient après une hypothermie, cela est en faveur d'une exacerbation de la prostatite chronique ou d'une cystite.

La douleur après les rapports sexuels indique une inflammation des vésicules séminales ou de la prostate.

L'apparition de douleurs dans le bas-ventre après avoir mangé est un signe de syndrome du côlon irritable. Il s'agit d'une maladie dont souffrent non pas la structure mais la fonction du tractus gastro-intestinal. Cela se manifeste par l'apparition de douleurs et d'une forte envie de déféquer lors d'un stress émotionnel, d'un besoin improductif de déféquer ou d'un sentiment de vidange incomplète - après cela, de changements périodiques dans la nature des selles - constipation ou diarrhée.

Augmentation de la température

Si un homme a de la douleur et de la fièvre, cela peut indiquer le développement de:

  • vésiculite;
  • prostatite aiguë;
  • pyélonéphrite;
  • urolithiase lors de coliques rénales;
  • diverticulite;
  • La maladie de Crohn;
  • cystite sévère;
  • appendicite;
  • crise cardiaque ou abcès de la rate.

Douleur de pression

La douleur dans le bas de l'abdomen chez un homme qui survient lorsque vous appuyez sur l'estomac peut parler de:

  • un abcès situé entre les boucles de l'intestin se trouvant dans le bas-ventre;
  • appendicite;
  • infarctus de la rate;
  • diverticulite.

Comment est le diagnostic

Deux hommes travaillent pour le diagnostic d'un syndrome douloureux localisé dans le bas-ventre: un gastro-entérologue et un urologue. Ils détermineront la cause de cette condition en:

  1. enquête, lorsque le médecin devra connaître le début de la douleur et ce à quoi elle est associée, la nature, l'intensité et la localisation de cette sensation. Il est également important de connaître la position du corps ou la situation lorsque la douleur s'intensifie ou s'affaiblit;
  2. palpation (palpation) des organes à travers la paroi avant de l'abdomen, détermination de divers symptômes, si nécessaire - étude de la prostate à travers le rectum;
  3. recherches supplémentaires:
    • Échographie de la prostate (à travers la peau de l'abdomen ou du rectum),
    • Échographie de l'abdomen,
    • Radiographie de l'abdomen, panoramique et avec contraste,
    • Échographie des reins et du pancréas.

Si une tumeur de la prostate ou de la vessie est détectée au cours de l'étude, une biopsie doit être effectuée. Si nous parlons d'une tumeur de l'intestin, du pancréas ou du rein, la biopsie ne sera pas effectuée avant l'opération - la zone retirée sera envoyée à l'étude immédiatement. Une tomographie préliminaire sera effectuée - résonance magnétique ou calculée.

Pour les maladies des voies urinaires, des tests d'urine sont nécessaires: généraux, selon Nechiporenko, ainsi que la culture bactériologique d'urine.

Avec la prostatite, une étude bactériologique du suc prostatique est réalisée.

Traitement

Le traitement de la douleur dans le bas-ventre dépend de l'état diagnostiqué. Donc, si nous parlons d'appendicite aiguë, une chirurgie urgente est nécessaire. Également traité et infarctus de la rate, et un abcès situé entre les boucles de l'intestin et l'adénome de la prostate.

Le traitement de la prostatite, de la maladie de Crohn et du syndrome du côlon irritable est effectué à l'aide de divers médicaments.

Le traitement d'une tumeur cancéreuse de n'importe quel endroit a une tactique différente et dépend du stade auquel le carcinome est détecté. En thérapie sont utilisés: intervention chirurgicale, chimiothérapie et radiothérapie.

Douleur dans le bas-ventre: un guide pour des raisons possibles

La douleur dans le bas-ventre est un signe de nombreuses maladies et affections possibles. Certains d'entre eux sont relativement sûrs, tandis que d'autres peuvent entraîner la mort. Il s'agit d'un problème complexe et interdisciplinaire, qui est résolu par les efforts conjoints des médecins de plusieurs spécialités..

Selon les statistiques médicales, ces plaintes représentent environ 40% des visites chez un gastro-entérologue et 15% des visites chez un urologue. Ce sont de très gros chiffres. De quelles pathologies peut-on parler??

La douleur dans le bas-ventre chez les hommes peut indiquer de nombreuses maladies et ne poser un diagnostic que sur cette base ne fonctionnera pas

Dossier de classification

Il y a trois raisons pour le classement:

  • Localisation. Anatomiquement, le bas-ventre est représenté par trois parties: gauche, centrale et droite.
  • La nature du syndrome douloureux. La douleur peut être douloureuse, tiraillante ou aiguë.
  • Symptômes concomitants. Ils ne se distinguent pas dans une catégorie distincte, la question est examinée dans le cadre des deux critères de classification précédents.

Par localisation

Douleur à gauche

Représenté par un certain nombre de maladies néphrologiques (à ne pas confondre avec neurologiques), les profils urologiques et gastro-entérologiques.

  • Sigmoïdite. Il s'agit d'une inflammation du côlon sigmoïde. Chez les hommes, la condition décrite est un peu moins courante, car la structure anatomique décrite est un peu plus courte que chez le sexe plus juste. C'est un cas particulier d'une pathologie plus courante - la colite. Selon les statistiques, environ 60% de tous les cas d'inflammation intestinale sont à l'origine de la sigmoïdite. Cela est dû à l'augmentation de la charge sur ce site: c'est ici que se produit la formation de selles. "Oeil" pour distinguer la sigmoïdite du cancer du côlon sigmoïde n'est pas possible. Le point en question est la coloscopie. Les symptômes typiques incluent: douleur, sensation de selles incomplètes après avoir visité les toilettes, ténesme (fausse envie de déféquer), selles douloureuses, saignements (décoloration des selles). Il y a une alternance de constipation et de diarrhée. Symptômes dyspeptiques possibles sous forme de ballonnements et augmentation de la production de gaz intestinaux.
  • Colite d'origine différente. Ils représentent une lésion inflammatoire d'autres parties du gros intestin, notamment sus-jacente. Plus souvent dans le tableau clinique, la constipation spastique, qui peut durer des semaines, prévaut. La colite localisée dans le côlon inférieur est caractérisée par une diarrhée intense: il s'agit d'une condition dangereuse qui peut provoquer une déshydratation.
  • Pyélonéphrite. Une maladie rénale caractérisée par une inflammation du bassin rénal. Pour une telle condition, une douleur intense au bas du dos, irradiant vers la région iléale gauche, est pathognomonique. Dans ce cas, nous parlons de la défaite du rein gauche. De plus, il y a une polyurie (augmentation du débit urinaire quotidien à 3 litres ou plus), une envie fréquente de visiter les toilettes. Aux stades ultérieurs, la polyurie est remplacée par l'oligurie - le processus inverse. L'isolement de l'urètre de mucus ou de pus blanchâtre est possible. Pour un diagnostic différentiel des infections sexuellement transmissibles, un frottis de l'urètre est montré et sa culture sur des milieux de culture.
  • Néphrite. Une maladie caractérisée par des dommages au parenchyme rénal et des troubles de la filtration glomérulaire. Il s'agit de la maladie la plus dangereuse, capable de se terminer par une insuffisance rénale aiguë sévère si le traitement n'est pas commencé à temps. La carte de visite en jade est une douleur dans le bas du dos de la lésion avec irradiation vers la région iliaque gauche, une oligurie est notée (moins de 500 ml d'urine par jour). Quelques jours après le départ, le bien-être imaginaire est possible.
  • Pancréatite Maladie gastro-entérologique. Il s'agit d'une inflammation du pancréas. Les signes pathognomoniques d'une affection aussi difficile sont: douleur dans l'abdomen gauche, irradiant vers l'épigastrique, région iliaque gauche, nausées, vomissements, au cours du processus aigu, la température corporelle monte à des marques fébriles (38-39 degrés). Il s'agit d'une pathologie potentiellement mortelle qui, dans 15% des cas, se termine par une nécrose pancréatique. Le traitement est strictement opérationnel. En cours chronique - conservateur.
  • Gastrite. Il provoque des douleurs dans le bas-ventre relativement rarement. Elle est déterminée par des dommages à la muqueuse gastrique. Il peut s'agir d'une implication secondaire dans le processus du duodénum (gastroduodénite). Les symptômes comprennent: douleur, brûlures d'estomac, nausées, vomissements possibles, modification de la fréquence des selles, de leur consistance. Lorsque l'intestin grêle est affecté, un changement dans la nature de la digestion est observé (indigestion).

Douleur à droite

  • Peut être associée à une appendicite. Il s'agit d'une inflammation du processus aveugle de l'intestin (agit comme une sorte de rudiment). Elle survient assez souvent, avec un traitement intempestif, le risque de péritonite est élevé. Il est traité rapidement, avec un cours modéré, une thérapie conservatrice est possible. Pathognomonique: douleurs aiguës, piquantes dans la région iliaque droite, vomissements, nausées, pâleur de la peau, augmentation de la température corporelle (en particulier dans la région rectale).
  • Maladies du système urinaire. Ce sont déjà décrits la néphrite, la pyélonéphrite et d'autres pathologies.
  • La maladie de Crohn. Lésion auto-immune systémique des muqueuses du tube digestif. Maladie extrêmement dangereuse et grave. Il manifeste une douleur dans les régions iliaques droite ou gauche. Une dyspepsie sévère, la formation de symptômes de formation accrue de gaz dans les intestins et une diarrhée intense sont typiques. Dans le même temps, la température corporelle reste normale. Il s'agit d'une maladie génétiquement déterminée.
  • Diverticulite. La formation de protubérances spéciales dans la paroi intestinale. Ces structures ressemblant à une hernie sont appelées diverticules.
  • Tumeurs intestinales. Ils sont relativement rares. À un jeune âge, presque jamais. La principale catégorie de patients est celle des personnes de plus de 40 ans. Il est presque impossible de distinguer une tumeur des structures intestinales de la colite aux premiers stades. Une analyse des selles pour le sang occulte, une coloscopie. Un symptôme alarmant est une excrétion de ruban adhésif ou de crayon. La forme des selles change en raison du passage des masses à travers le côlon occlus, dont la lumière s'est rétrécie.
  • Hépatite. Inflammation du foie. Peut avoir une genèse toxique, médicinale et infectieuse. Chez les enfants, il peut s'agir d'une maladie primaire appelée jaunisse. Pour une maladie, une douleur dans l'hypochondre droit irradiant vers le bas de l'abdomen droit, des nausées, des vomissements, un changement de la couleur des selles en jaunâtre, de l'argile ou du blanc, une diarrhée fréquente est typique.
  • Cholécystite. Une autre maladie du tractus gastro-intestinal. Pathognomoniques sont des douleurs fortes, poignardes, coupantes dans l'hypochondre droit, irradiant vers la région iliaque. La caractéristique de la cholécystite est une diarrhée douloureuse. La douleur peut être ceinturée.
  • La douleur à droite et à gauche peut être causée par des flatulences banales. Dans ce cas, la nature de l'inconfort est douloureuse, tiraillante ou aiguë. La condition s'affaiblit après l'épuisement des gaz. L'inconfort a souvent un caractère diffus sans être clairement localisé.

Douleur au centre

  • En plus des maladies déjà mentionnées, la cystite est la plus courante. Cette maladie est considérée en vain comme féminine. Les hommes souffrent vraiment d'une inflammation de la vessie parfois moins, cependant, la pathologie est "universelle". Pollakiurie observée (fausse envie fréquente d'uriner), douleur dans la région sus-pubienne.
  • Prostatite. Elle se caractérise par une lésion dégénérative de la prostate. Les symptômes incluent: dysfonction érectile, pollakiurie, problèmes de miction, infertilité secondaire et douleur dans la région sus-pubienne, irradiant vers l'anus, le pénis, le bas du dos.
  • Proctite. Inflammation du rectum. Peut produire des symptômes similaires à ceux de la colite..
  • Les hémorroïdes. C'est la cause immédiate de la proctite. Surtout en ce qui concerne la forme interne de la maladie, lorsque des hémorroïdes se produisent dans les sections médianes du rectum. La douleur irradie vers le bas de l'abdomen, le bas du dos, les fesses, les organes génitaux.
  • Obstruction intestinale aiguë. C'est rare. Les douleurs sont vives, fortes, lancinantes. Accompagné d'un retard dans les selles et le gaz. L'estomac est ferme, tendu, les muscles sont spasmodiques.

Par la nature de la douleur

Douleurs douloureuses

Rencontrez les maladies suivantes:

  • Prostatite.
  • Hyperplasie de la prostate (prolifération du tissu prostatique, indiscernable par les symptômes de la prostatite).
  • Vésiculite. Inflammation des vésicules séminales. «Va» en combinaison avec la prostatite et crée avec elle un tableau clinique typique.
  • Cystite.
  • Pyélonéphrite.
  • Néphrite.
  • Sigmoïdite.
  • Colite.

Douleurs tiraillantes

Plus caractéristique pour:

  • Cystite.
  • Problèmes des voies urinaires.
  • Colite.
  • Orchite et problèmes testiculaires. Y compris cryptorchidie, torsion testiculaire, épididymite (inflammation des appendices).
  • Hernies des disques intervertébraux (provoquent des symptômes de douleur irradiante dans le bas-ventre, d'incontinence d'urine, d'excréments, de gaz, de problèmes d'activité motrice).

Douleur aiguë

  • Appendicite.
  • Pancréatite.
  • Cholécystite.
  • Flatulence (moins courante).

La douleur dans le bas-ventre se retrouve dans de nombreuses maladies. Il est impossible de le découvrir par vous-même. L'examen et le diagnostic sont la prérogative du médecin. Cela ne vaut pas la peine de perdre du temps sur des suppositions vides, il est recommandé de contacter un spécialiste.

Douleur dans le bas-ventre chez l'homme

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme est l'une des manifestations cliniques les plus fréquentes qui dérangent les représentants de la forte moitié de l'humanité. Ignorer le symptôme peut entraîner des complications irréparables. Le syndrome douloureux indique le plus souvent la présence d'un processus pathologique dans le corps humain. Habituellement, la condition est associée à des maladies du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire, mais les cliniciens identifient également un certain nombre d'autres provocateurs..

La douleur devient souvent le premier symptôme contre lequel un grand nombre d'autres manifestations externes se développent. Les plus courants sont les nausées et vomissements, la constipation et la diarrhée, les éructations et les brûlures d'estomac, les mictions fréquentes et les malaises généraux.

Le diagnostic correct n'est fait que par le clinicien qui effectue un examen physique approfondi et d'autres mesures du diagnostic initial, prescrit des examens de laboratoire et instrumentaux et, si nécessaire, envoie le patient pour consultation avec d'autres spécialistes.

La douleur dans le bas-ventre chez les hommes est éliminée en utilisant des méthodes de thérapie conservatrices, mais les tactiques pour traiter la maladie sous-jacente sont choisies individuellement.

Étiologie

Les cliniciens connaissent de nombreux provocateurs de douleur dans le bas-ventre: toutes les causes sont divisées en plusieurs catégories.

Le premier est représenté par des maladies qui affectent négativement le tube digestif:

Les causes pathologiques avec le système génito-urinaire occupent la deuxième place dans la prévalence. Dans de telles situations, les facteurs suivants provoquent l'apparition de douleurs:

  • inflammation de la prostate;
  • priapisme - une douleur aiguë dans le bas-ventre est causée par une érection prolongée;
  • l'adénome et le cancer de la prostate;
  • pyélonéphrite et cystite;
  • le processus inflammatoire dans les testicules, qui dans le domaine médical est connu sous le nom d'orchite;
  • colique rénale qui se produit sur le fond de la lithiase urinaire;
  • lésion inflammatoire du pénis;
  • vésiculite et épididymite;
  • l'urétrite;
  • cavernite et colliculite;
  • lésions inflammatoires ou oncologiques de la vessie;
  • balanite et jeûne;
  • varicocèle ou hydropisie du testicule;
  • torsion testiculaire.

Les facteurs prédisposants moins courants qui provoquent des douleurs abdominales basses chez les hommes comprennent:

  • altération du fonctionnement des organes du système endocrinien (glandes surrénales, hypophyse et thyroïde);
  • cystite;
  • radiculite;
  • MST
  • maladie du rein
  • crise cardiaque ou inversion de la rate;
  • hernie discale.

La coupure de la douleur, en plus de ces provocateurs pathologiques, peut être due à l'influence prolongée de telles sources physiologiques:

  • manque d'activité physique;
  • dépendance aux mauvaises habitudes, par exemple, boire de l'alcool en grande quantité;
  • hypothermie du corps;
  • manque de régime;
  • la présence d'obésité;
  • contact sexuel interrompu;
  • Déséquilibre hormonal;
  • défaillance du système immunitaire.

Symptomatologie

Quelle que soit la cause de la douleur dans le bas-ventre chez un homme, l'inconfort agit toujours comme la première, mais pas la seule manifestation clinique.

Le tableau symptomatique peut comprendre un grand nombre de signes caractéristiques de la maladie sous-jacente, c'est pourquoi les plaintes de chaque patient seront strictement individuelles.

Il existe un groupe de symptômes qui se développent le plus fréquemment..

Manifestations cliniques supplémentaires:

  • ballonnements;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • envie fréquente d'émettre de l'urine - certaines peuvent être fausses;
  • nausées se terminant par des vomissements - loin de toujours vomir, les envies soulagent;
  • augmentation de la température;
  • fluctuations du tonus sanguin;
  • violation du mouvement de l'intestin - constipation et diarrhée, leur alternance;
  • la présence d'impuretés pathologiques dans les selles, l'urine et les vomissements;
  • éjaculation précoce;
  • dysérection;
  • diminution de l'activité physique et des performances mentales;
  • aversion pour la nourriture;
  • irritabilité et faiblesse;
  • tendance à la dépression;
  • démangeaisons et brûlures dans l'anus;
  • irradiation de la douleur - le plus souvent, la douleur se propage aux membres inférieurs, au scrotum et à la région inguinale, à toute la paroi avant de la cavité abdominale et au bas du dos;
  • transpiration abondante;
  • maux de tête et vertiges;
  • perte de poids sans cause;
  • crampes en urinant;
  • une diminution de la durée des rapports sexuels;
  • frissons et éructations;
  • écoulement de l'urètre;
  • brûlures d'estomac et hoquet;
  • pâleur de la peau;
  • infertilité.

Le symptôme principal peut être à la fois permanent et périodique. Une augmentation de la douleur est le plus souvent observée la nuit, pendant ou après avoir mangé de la nourriture, pendant les rapports sexuels et la visite des toilettes.

Tous les signes externes pouvant être accompagnés de douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, il est conseillé de se rapporter à l'homme de toute catégorie d'âge.

Diagnostique

Lorsque le bas-ventre fait mal chez l'homme et qu'un ou plusieurs symptômes supplémentaires sont présents, vous devriez consulter un urologue ou un gastro-entérologue pour une première consultation. Dans la plupart des situations, les sources de douleur sont des conditions pathologiques des systèmes digestif et génito-urinaire.

D'autres maladies peuvent devenir provocatrices.Par conséquent, les médecins d'autres domaines de la médecine devraient participer au processus d'établissement de la cause de la douleur:

  • endocrinologue;
  • néphrologue;
  • neurologue;
  • traumatologue;
  • vertébrologue;
  • oncologiste;
  • pédiatre;
  • thérapeute.

Pour faire le bon diagnostic, vous avez besoin d'une approche intégrée. Tout d'abord, le clinicien doit effectuer indépendamment un certain nombre de manipulations:

  • étudier les antécédents médicaux et les antécédents de vie du patient pour identifier le facteur de prédisposition pathologique ou physiologique le plus probable;
  • examen urologique avec examen numérique obligatoire de la prostate;
  • palpation et percussion de l'abdomen - une description des sensations sous pression aidera à établir non seulement l'endroit où la douleur de traction est localisée, mais aussi la zone d'irradiation;
  • mesure de la température, de la fréquence cardiaque, de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle;
  • une enquête détaillée du patient - pour dresser un tableau symptomatique complet, qui permettra au médecin de comprendre la nature et la gravité de la douleur.

Les examens de laboratoire et instrumentaux les plus instructifs:

  • analyse clinique générale du sang et de l'urine;
  • biochimie du sang;
  • échantillonnage du frottis urétral;
  • examen microscopique des selles;
  • gastroscopie;
  • ponction - pour obtenir la sécrétion de la prostate;
  • échographie des organes de la région pelvienne et du péritoine;
  • radiographie;
  • coloscopie;
  • manométrie anorectale et colique;
  • sigmoïdoscopie;
  • biopsie;
  • CT
  • IRM.

Ce n'est qu'après avoir étudié les résultats des procédures de diagnostic et établi la raison pour laquelle il y avait une forte douleur dans le bas de l'abdomen chez les hommes, qu'un traitement individuel sera prescrit.

Traitement

La tactique de neutralisation du syndrome douloureux est conservatrice. Le traitement de l'inconfort consiste à prendre des médicaments:

  • substances antibactériennes - en cas de tout processus inflammatoire;
  • analgésiques et antispasmodiques;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • immunomodulateurs;
  • prébiotiques et probiotiques;
  • complexes minéraux et vitamines.

Les douleurs intenses dans le bas de l'abdomen chez l'homme sont éliminées à l'aide de procédures physiothérapeutiques:

  • ultrason;
  • électrophorèse des médicaments;
  • échauffement;
  • acupuncture;
  • magnétothérapie;
  • thérapie diadynamique;
  • darsonvalisation;
  • inductothermie;
  • UHF.

Le traitement conservateur peut comprendre:

  • thérapie diététique - un menu économe n'est établi que par le médecin traitant;
  • massothérapie;
  • remèdes populaires - sont utilisés uniquement après avoir consulté un clinicien;
  • Thérapie par l'exercice.

Toutes les méthodes aideront à soulager la douleur, mais n'affectent pas le traitement de la maladie sous-jacente. Pour éliminer la maladie qui a provoqué l'apparition de la douleur, des méthodes conservatrices et une intervention chirurgicale peuvent être nécessaires..

S'il y a des douleurs de couture dans le bas-ventre chez les hommes, les indications de la chirurgie sont:

Prévention et pronostic

Pour que la douleur du bas-ventre n'apparaisse pas chez l'homme, il ne faut que respecter les règles générales de prévention simples:

  • rejet complet des mauvaises habitudes;
  • éviter le surmenage physique et émotionnel;
  • une alimentation saine et équilibrée;
  • renforcement continu de l'immunité;
  • perte de poids (si nécessaire);
  • prévention de l'hypothermie;
  • Occupation uniquement avec sexe protégé;
  • respect de l'hygiène personnelle;
  • détection et traitement en temps opportun de toute pathologie pouvant entraîner la manifestation de la douleur;
  • visiter un établissement médical plusieurs fois par an pour un examen complet.

Une douleur sourde dans le bas de l'abdomen chez l'homme ne menace pas la vie. Si l'inconfort et l'absence totale de traitement sont ignorés, la maladie sous-jacente progressera, ce qui est lourd de conséquences pouvant entraîner la mort et l'incapacité d'avoir des enfants.