Principal

Traitement

Signes d'une rupture du kyste ovarien

L'une des pathologies les plus courantes du système reproducteur féminin est un kyste ovarien. De nombreuses femmes traitent ce néoplasme de manière très frivole, le considérant comme bénin et donc pas dangereux pour leur vie. Une telle tumeur peut en effet exister de manière assez asymptomatique pendant assez longtemps, et elle est le plus souvent retrouvée lors du prochain examen gynécologique, et non à cause de plaintes de patients. Mais sans examen de routine dans certains cas, une femme ne découvre la présence d'une telle pathologie que lorsqu'un kyste ovarien se rompt.

Dans cet article, vous découvrirez brièvement les variétés de kystes, leurs symptômes et leur traitement, ainsi que les conséquences que peut entraîner une tumeur éclatée..

En bref sur le kyste

Un kyste est une petite tumeur sur l'ovaire, qui est une capsule remplie de sécrétion liquide. La cause la plus fréquente de cette tumeur est un déséquilibre hormonal..

Il existe plusieurs variétés de kystes:

  • fonctionnel. Formé dans le corps jaune. Une sous-espèce de cette tumeur est un néoplasme kystique lutéal sur le corps jaune. Le plus souvent, la cause de cette pathologie est l'accumulation de liquide. Ce type se forme après l'ovulation, généralement après 2 cycles il passe sans laisser de trace et sans assistance, sans gêne pour la femme. Une autre sous-espèce de ce kyste est folliculaire. Cela peut être mortel;
  • endométrioïde. Ce sont les conséquences de l'endométriose des gonades, à cause desquelles des ecchymoses se produisent sur la glande sexuelle. Une petite cavité se forme dans les tissus des ovaires, où s'accumule un secret sanglant. Pour ce type de néoplasme, seule la chirurgie est possible;
  • mucineux. C'est le type le plus dangereux, sujet à la dégénérescence maligne. Une telle tumeur se compose de nombreuses chambres remplies de mucus, et l'ajout de liquide et la capacité des parois à s'étirer lui permettent de croître à des tailles incroyables;
  • dermoïde. Un tel néoplasme est considéré comme congénital, sa cause est une violation du développement intra-utérin. Il s'agit d'une capsule remplie d'une sécrétion gélatineuse, à l'intérieur de laquelle il peut y avoir des tissus adipeux et osseux, du cartilage, des dents, des ongles et des cheveux..

Le kyste folliculaire est le plus susceptible de se rompre, car il est situé à la surface de l'ovaire et a des parois relativement minces. Le kyste de l'ovaire droit est le plus souvent diagnostiqué, bien qu'il puisse se développer dans les deux.

Pour le moment, les médecins ne sont pas parvenus à un consensus sur les causes des formations kystiques, mais ils nomment les facteurs suivants qui peuvent déclencher le développement de la pathologie:

  • traitement intempestif des affections gynécologiques;
  • Déséquilibre hormonal;
  • un grand nombre de partenaires sexuels sans utilisation de contraceptifs;
  • chirurgie gynécologique;
  • situations stressantes constantes.

Le type de traitement est choisi par un spécialiste en fonction du type de néoplasme, de sa taille et de la gravité de la pathologie.

Un kyste ovarien peut-il éclater

Pour faciliter la compréhension de la situation, nous donnons une comparaison simple.

Un kyste est un ballon qui, s'il est gonflé pendant longtemps ou exerce une pression sur lui, peut éclater à tout moment. Un néoplasme, comme une balle, peut éclater à tout moment, heureusement, certains types de kystes peuvent également se «dégonfler» en boules.

Pourquoi éclate

Il existe différentes raisons pour lesquelles un kyste peut éclater, nous en énumérons les principales:

  • lorsque le néoplasme augmente considérablement de taille et que son diamètre dépasse 4 cm, un amincissement trop important de ses parois se produit, ce qui peut provoquer une rupture même dans un état calme, par exemple pendant le sommeil;
  • avec des mouvements brusques;
  • pendant un examen vaginal ou un rapport sexuel trop agressif;
  • avec des blessures de l'abdomen;
  • en raison d'une activité physique trop active.

Plus de la moitié des cas dans lesquels la rupture du néoplasme s'est produite a été causée par les processus inflammatoires qui se sont développés à l'intérieur d'eux. En raison de l'inflammation, les parois de la capsule s'amincissent et éclatent avec toute activité.

Vous devriez également faire plus attention à votre santé pour les femmes atteintes de kystes ovariens qui ont des problèmes de coagulation sanguine. Dans de tels cas, il est recommandé d'éliminer les néoplasmes immédiatement après leur découverte, car chez ces patients, la probabilité de rupture est de 40 à 60% plus élevée par rapport aux autres femmes.

Symptômes et signes d'une lacune

Il se trouve que même un spécialiste expérimenté a du mal à comprendre qu'un kyste de son patient éclate, car avec une rupture du néoplasme, les symptômes sont très similaires à l'appendicite. Il est beaucoup plus facile d'établir un diagnostic précis et de fournir une aide en temps opportun si une femme passe toujours des examens préventifs, découvre à temps la présence de toute formation dans ses organes reproducteurs et peut avertir le médecin qu'il ne s'agit pas d'un appendice, mais des symptômes d'un kyste ovarien éclatant.

Nous énumérons les principaux signes d'une lacune dans l'éducation:

  • la température corporelle augmente. Si l'aide n'est pas fournie à temps, des processus inflammatoires se produisent dans la cavité abdominale qui provoquent de la fièvre;
  • douleur aiguë dans le bas-ventre de nature coupante, elle survient au moment où un kyste éclate dans l'un des ovaires;
  • l'intoxication du corps commence lorsque le contenu de la capsule pénètre dans la cavité abdominale. Lorsque le corps est empoisonné par le contenu du kyste, les nausées peuvent commencer à vomir;
  • s'il y a un saignement sévère après la rupture, la femme présente des symptômes d'anémie, tels qu'une pression artérielle basse, une tachycardie, des étourdissements, une peau pâle et une faiblesse générale;
  • des saignements vaginaux peuvent survenir;
  • lorsqu'une tumeur folliculaire éclate, le patient présente un large éventail de symptômes, notamment des coupures, des étourdissements et des vomissements. Bien que ce type de kyste soit capable de se guérir, mais en présence de facteurs provoquants, le risque de rupture est élevé. Ces facteurs comprennent le travail physique, les rapports sexuels intenses et la gestation. Si une telle tumeur éclate, le saignement sera rare;
  • quand un néoplasme éclate dans le corps jaune, une femme ressent une douleur aiguë, la faisant doubler. Le patient peut être plongé dans une sueur froide, tandis qu'une grave faiblesse et une somnolence se feront sentir. Avec une proximité proche d'un tel kyste de vaisseaux sanguins, l'apoplexie peut commencer, un processus dans lequel il y a une grave perte de sang dans la cavité abdominale, il y a un syndrome douloureux persistant qui se transforme en choc douloureux;
  • un kyste endométrioïde peut éclater à tout moment sans symptômes préliminaires. Pendant la rupture, une douleur intense, des ballonnements et des nausées sont ressentis. Parfois, le patient s'évanouit. Après la rupture d'une tumeur de cette espèce, des adhérences et une obstruction intestinale paralytique peuvent survenir. Ces kystes doivent être retirés immédiatement après la détection.

Tous les symptômes ci-dessus sont difficiles à ne pas remarquer, ce qui signifie que si l'un d'eux se produit, vous devez contacter d'urgence l'établissement médical le plus proche.

Diagnostique

Pour déterminer le diagnostic exact d'un patient présentant les symptômes ci-dessus, un certain nombre d'études diagnostiques sont effectuées:

  • interrogatoire, examen gynécologique, mesure de la pression artérielle;
  • Examen échographique des organes pelviens à travers l'abdomen et la méthode transvaginale;
  • ponction de la cavité abdominale, qui est réalisée à travers la paroi postérieure du vagin avec une aiguille spéciale. Ce type d'examen aidera à déterminer la présence de liquide dans la cavité abdominale;
  • un test sanguin aidera à déterminer la présence d'une inflammation et le degré de perte de sang;
  • test sanguin pour les hormones;
  • dans les cas les plus sévères, une laparoscopie diagnostique est effectuée, cette méthode avec une précision de 100% indique la cause des symptômes pathologiques;
  • test sanguin rapide pour l'hémoglobine et la coagulabilité.

Gravité

La technique de traitement choisie par le médecin dépendra directement de la gravité de la condition qui a provoqué la rupture du kyste chez une femme. Il existe plusieurs degrés de gravité de cette pathologie:

  • facile. Une femme ne perd pas plus de 0,15 litre de sang;
  • moyenne. 0,15-0,5 L de sang pénètre dans la cavité abdominale;
  • lourd. Le volume de sang perdu dépasse un demi-litre.

En fonction des symptômes, les néoplasmes sont également classés selon les formes:

  • douloureux. Le liquide s'accumule sous la paroi de la tumeur, de sorte que des caillots se forment qui empêchent l'écoulement de la sécrétion. Le caillot appuie sur l'ovaire lui-même, provoquant une vive douleur. Avec cette forme, le sang ne pénètre pas dans la cavité abdominale, ou il se produit en très petites quantités;
  • anémique. La douleur dans ce cas ne sera pas très prononcée, mais le sang est librement libéré dans la cavité abdominale;
  • mixte. Comprend les fonctionnalités des formulaires ci-dessus.

Traitement

Que faire exactement avec un kyste éclatant ne peut être traité que par un médecin, donc pour tout symptôme inconfortable, vous devez le contacter immédiatement.

À l'heure actuelle, il existe 2 méthodes de traitement de cette pathologie: conservatrice et chirurgicale.

Un traitement médicamenteux est effectué si l'éclatement du kyste est de type fonctionnel et que la perte de sang est insignifiante et qu'elle ne s'accumule pas à l'intérieur, mais est excrétée par les voies génitales. Le traitement non chirurgical comprend une thérapie hormonale pour restaurer les niveaux hormonaux, en prenant des vitamines et des médicaments pour soulager l'inflammation. De plus, des compresses froides sont prescrites au bas de l'abdomen et l'ensemble du processus de traitement se déroule en milieu hospitalier afin que le médecin puisse surveiller la dynamique du processus de guérison et, si nécessaire, l'ajuster..

Si une tumeur d'un autre type éclate, seule la chirurgie peut être un traitement:

  • laparotomie. Il s'agit d'une opération en bande, au cours de laquelle l'ovaire affecté et la capsule peuvent être retirés. De plus, la cavité abdominale est nettoyée du contenu du kyste qui s'y est déversé;
  • laparoscopie. Les restes de la capsule sont nettoyés avec des outils spéciaux et des instruments optiques qui sont insérés dans la cavité abdominale à travers 3 petits trous dans la paroi avant de l'abdomen.

Conséquences et complications

Si le traitement opportun de la pathologie n'est pas commencé, cela peut entraîner de graves problèmes de santé..

Nous listons les complications possibles de la rupture d'un kyste:

  • péritonite. De la capsule qui éclate, le liquide pénètre dans le péritoine, ce qui provoque son inflammation. Si le problème n'est pas résolu à temps, la péritonite perturbe d'abord les fonctions vitales, puis conduit à la mort;
  • empoisonnement du sang;
  • ablation complète de l'organe atteint. Si la glande sexuelle est très gravement endommagée et ne peut pas être restaurée, il est difficile de retirer complètement l'ovaire.

Si vous ne consultez pas un médecin en temps opportun, les conséquences de la rupture d'un kyste ovarien seront les suivantes:

  • l'anémie ferriprive, qui est traitée avec des préparations de fer;
  • problèmes avec le travail des organes abdominaux, en cas de péritonite. Pour éliminer la complication, une nouvelle opération peut être effectuée;
  • adhérences dans la cavité pelvienne, et elles peuvent, à leur tour, provoquer l'infertilité et des douleurs intenses pendant l'activité physique. Des procédures physiothérapeutiques et des médicaments contre les processus inflammatoires sont prescrits pour prévenir les adhérences..

Pour éviter les conséquences d'une rupture tumorale, les examens gynécologiques doivent être effectués en temps opportun..

La prévention

Il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter plus tard. Pour la prévention des ruptures de néoplasmes kystiques, les mesures préventives suivantes doivent être prises:

  • vous devez vous rendre chez le gynécologue au moins 1 fois par an. Comme lors d'un examen gynécologique, il n'est pas toujours possible de reconnaître de petits kystes, il est également recommandé de faire une échographie des organes reproducteurs une fois par an;
  • traiter à temps et pleinement toutes les maladies inflammatoires du système génito-urinaire;
  • retirer les kystes immédiatement. Le temps d'autorésorption n'est donné qu'aux petits kystes fonctionnels, dans d'autres cas, et si le traitement médicamenteux ne fonctionne pas, une opération chirurgicale est prescrite;
  • vous devez toujours écouter les conseils d'un médecin, et dans le cas d'un kyste, cela peut être non seulement un médicament, mais une limitation de l'activité physique et sexuelle.

La fourniture en temps opportun de soins médicaux adéquats pour la rupture d'une tumeur dans l'ovaire permettra à une femme de retourner rapidement à sa vie antérieure et d'éviter le développement de complications de cette pathologie.

Si le kyste ovarien éclate ce qui se passe

Causes des kystes ovariens

L'écart se manifeste par les symptômes classiques d'un abdomen aigu. Il s'agit d'un syndrome complexe lié à des conditions potentiellement mortelles, et dans 80 à 90% des cas nécessitant une intervention chirurgicale (laparoscopie diagnostique ou laparotomie).

  1. Douleur intense dans le bas-ventre. Elle naît brusquement, sans période prodromique, sur fond de bien-être complet. La différence différentielle par rapport à l'appendicite est qu'une femme peut nommer l'heure exacte à laquelle le symptôme se produit. La douleur aux premiers stades est souvent localisée dans la cavité pelvienne (projection de l'utérus). Au fur et à mesure qu'elle progresse, elle monte, capturant le bas-ventre (projection des ovaires - les régions iliaques droite et gauche). Dans ce cas, lors d'un examen physique (palpation), tous les symptômes péritonéaux classiques (Shchetkin-Blumberg, Sitkovsky, Razdolsky, Voskresensky) seront révélés.
  2. Saignement. L'intensité de la perte de sang dépendra de l'emplacement anatomique du follicule qui éclate et du nombre de vaisseaux qui l'alimentent. Avec un système vasculaire prononcé au site de rupture, le sang s'écoulera de manière intensive dans la cavité abdominale et la cavité du bassin du sol, et provoquera une irritation des racines nerveuses du péritoine.
  3. Nausée et vomissements.
  4. Diarrhée ou, à l'inverse, selles retardées.
  5. Avec l'implication de la vessie - douleur, augmentation de la miction. Des modifications des données de laboratoire sont possibles, ce qui peut entraîner des difficultés de diagnostic..
  6. Symptômes d'intoxication - faiblesse, perte de conscience, transpiration accrue.
  7. Augmentation de la température jusqu'à 38-39 ° С. Plus souvent, vous pouvez voir les courbes de température sous la forme d'un pic (montée à 39 et forte baisse à la normale).
  8. Tachycardie et baisse de la pression artérielle en réponse à l'intoxication croissante, centralisation de la circulation sanguine due aux saignements et à la fièvre.

Un symptôme possible peut être une décharge sanguine de l'utérus. Ce symptôme n'est pas typique et nécessite un diagnostic différentiel avec des conditions telles que la grossesse extra-utérine, l'endométriose, le carcinome épidermoïde..

Une échographie d'urgence des organes pelviens est nécessaire afin d'exclure l'apoplexie ovarienne, et une consultation répétée avec le gynécologue pour déterminer d'autres tactiques de traitement.

Avec un diagnostic rapide, les conséquences peuvent être minimisées. Parmi les complications graves de l'écart lui-même figurent:

  1. Péritonite Processus déversé purulent sévère dans la cavité abdominale associé à des dommages au péritoine. Elle peut être séreuse, purulente, fibrineuse, hémorragique, selon l'exsudat (avec rupture de l'ovaire, elle est souvent hémorragique). Il est délimité (dans les étapes initiales) et non délimité (dans les étapes ultérieures). Dans le cas où la péritonite est limitée à la cavité pelvienne, c'est-à-dire à une région anatomique, elle a le caractère d'un processus local, mais au fur et à mesure qu'elle progresse, elle passe d'abord au commun (2-5 zones anatomiques), puis au total (toute la cavité abdominale). Manifesté par tous les symptômes cliniques de l'abdomen aigu..
  2. Non-viabilité et ablation ultérieure de l'ovaire. Lorsque le kyste est situé directement dans la cavité ovarienne, il est nécessaire de le retirer complètement.
  3. Obstruction intestinale adhésive précoce et tardive. Cette variante de complications est associée à l'apparition de constrictions sur les boucles intestinales (la raison peut être un lavage insuffisant pendant la chirurgie et de la fibrine résiduelle sur les parois de l'intestin). Pour prévenir, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites tous les six mois pour les deux prochaines années. Divisé par le moment de l'événement (tôt ou tard 2 semaines après la chirurgie). Le tableau clinique est représenté par les symptômes d'un abdomen aigu, les vomissements et la rétention des selles sont plus prononcés.
  4. Adhésions dans la région des trompes de Fallope, qui s'étendent de l'ovaire affecté (la cause peut être un assainissement insuffisant de la cavité). Peut entraîner une altération de la fonction et des problèmes de conception en raison d'une altération de la perméabilité des trompes de Fallope.
  5. Formes sévères d'anémie associées au besoin de transfusion sanguine. La transfusion sanguine n'est indiquée qu'en cas de saignement sévère après suture chirurgicale d'un kyste ovarien éclaté. Données de laboratoire pour la transfusion sanguine - hémoglobine inférieure à 80, globules rouges inférieurs à 3 * 109 mmol / l, faibles valeurs de coagulation.
  6. Dysfonctionnements graves dans le cycle menstruel, entraînant des difficultés de conception ou d'infertilité. Cette option de développement est possible en présence d'un dysfonctionnement hormonal. Dans d'autres modes de réalisation, comme l'ovaire est un organe apparié, les troubles graves sont rares.
  7. État septique. Il se développe lorsqu'une infection bactérienne est attachée. Dans ce cas, l'infection sanguine totale se produit avec une transition vers une défaillance de plusieurs organes. Très rare en cas de rupture ovarienne.

Les conséquences surviennent chez 5 à 10% de toutes les femmes. Les issues létales sont extrêmement rares (1: 10000).

Dans la pratique médicale, l'écart du néoplasme décrit est appelé apoplexie. Afin d'éviter le développement de conséquences compliquées, il est important d'écouter à temps les signaux de votre corps et d'appeler une urgence.

La rupture d'un kyste s'accompagne des symptômes suivants:

  • accès de nausée;
  • réflexes nauséeux;
  • Palpitations cardiaques;
  • fièvre;
  • douleur aiguë dans le bas-ventre;
  • fièvre;
  • Pression artérielle faible;
  • saignement.

Le traitement d'un néoplasme éclaté dépend de son type et du tableau clinique de la maladie. L'une des deux directions peut être sélectionnée:

Les méthodes de traitement conservatrices comprennent l'utilisation de préparations pharmacologiques de type hormonal, de complexes multivitamines ainsi que de médicaments anti-inflammatoires.

Dans certains cas, les gynécologues ne traitent un kyste éclaté que par chirurgie. Aujourd'hui, la laparoscopie et la laparotomie sont considérées comme des méthodes chirurgicales populaires..

L'intervention chirurgicale est contre-indiquée en présence des affections et conditions pathologiques suivantes:

  • maladie rénale;
  • altération du fonctionnement du système cardiovasculaire;
  • anémie sévère;
  • progression des processus infectieux.

Les conséquences de la rupture des kystes peuvent être presque inoffensives ou, à l'inverse, très graves. Si le kyste éclate, le liquide qu'il contient fuira. Le résultat sera une intoxication du corps. Dans certains cas, une rupture du néoplasme peut entraîner l'apparition de troubles gynécologiques, l'infertilité ou le prélèvement d'organes.

Comme déjà mentionné, les kystes ne peuvent pas se trahir pendant longtemps. Ils semblaient se cacher dans l'ovaire, car aucun symptôme n'est absent. C'est en raison de l'absence de diagnostic et de traitement en temps opportun dans la plupart des cas médicaux que le kyste se rompt.

Une rupture du tissu ovarien avec hémorragie interne est appelée apoplexie. Le plus souvent, cette condition aiguë survient lorsqu'un kyste éclate. Dans ce cas, non seulement le sang mais aussi le contenu du kyste pénètrent dans la cavité abdominale.

Si l'écart est petit, il peut d'abord se manifester par un léger malaise. Progressivement, une femme empire de plus en plus. Même avec l'attitude la plus frivole envers votre santé, vous devez vous rendre chez le gynécologue. Souvent, ces patients sont emmenés par ambulance à l'hôpital pour une chirurgie d'urgence directement de la clinique prénatale.

L'afflux de ces patients dans les services gynécologiques et chirurgicaux des grands hôpitaux se produit pendant les vacances: Nouvel An, 8 mars. Les femmes se promènent dans les restaurants, dansent du fond du cœur, oubliant la prudence à respecter en cas de kyste dans l'ovaire. Et beaucoup ne connaissent même pas ce problème..

Si le kyste ovarien était petit et que son autopsie a été détectée immédiatement, il y a une chance de faire une laparoscopie moins traumatique. Mais avec des saignements étendus, vous devez faire une chirurgie abdominale avec une grande incision.

Pendant la grossesse

La rupture d'un kyste ovarien pendant la grossesse est particulièrement dangereuse. Par conséquent, si une conception est prévue, les kystes ovariens détectés par échographie de 5 cm ou plus doivent être retirés. Les petites vésicules se dissolvent parfois pendant la gestation. Mais dans certains cas, malheureusement, commencent à croître. Toute intervention chirurgicale pour une femme enceinte est indésirable. Il vaut mieux se comporter très prudemment, supporter l'accouchement. Et puis le kyste est retiré simultanément avec une césarienne.

Si le kyste éclate pendant la grossesse ou s'il existe une menace sérieuse de sa rupture, le néoplasme est éliminé pendant la grossesse. Il est conseillé si la période est supérieure à 14 semaines. L'opération est réalisée par laparoscopie. Il vaut mieux retirer un gros kyste sans attendre qu'il éclate - alors l'intervention ne sera pas si dangereuse pour le fœtus.

La situation avec un kyste pendant la grossesse est extrêmement difficile. Pour déterminer correctement ce qui est plus raisonnable dans ce cas - pour attendre le terme de césarienne ou pour retirer le kyste à l'avance, vous avez besoin d'un chirurgien gynécologue très expérimenté et réfléchi..

La probabilité de rupture d'un kyste dans l'ovaire droit est 200 à 400% plus élevée que dans la gauche. La pression dans l'artère droite est plus élevée à droite, car elle s'écarte immédiatement de l'aorte et l'apport sanguin dans cette glande féminine est plus intense. Par conséquent, de nombreuses pathologies surviennent plus souvent et se développent plus rapidement dans l'ovaire droit.

Tout type de vésicule ovarienne peut éclater. Les ruptures des kystes endométrioïdes, folliculaires et du corps jaune ont leurs propres caractéristiques.

Endométrioïde

L'essentiel sur le kyste ovarien

Lorsqu'un kyste ovarien se rompt, les symptômes apparaissent comme suit:

  1. Soudain, des douleurs surviennent dans le bas-ventre, comme un «coup de poignard», et augmentent rapidement. En règle générale, ils sont localisés d'un côté, mais la douleur est possible dans tout l'abdomen, à partir du plexus solaire. Des douleurs lombaires, une gêne dans le bassin, des douleurs dans le péritoine pendant le mouvement peuvent précéder le syndrome douloureux sévère.
  2. La peau pâlit (à la cyanose) et une faiblesse grave se produit.
  3. La pression artérielle chute fortement. Par la suite, il peut périodiquement augmenter et retomber à des indicateurs menaçants..
  4. Une tachycardie régulière se développe.
  5. Augmentation de la température corporelle qui ne peut pas être abaissée avec des médicaments antipyrétiques.
  6. Écoulement et saignement du vagin (utérus).
  7. Avoir des problèmes de selles et de flatulences.
  8. Une telle douleur abdominale est possible que des évanouissements fréquents ou des évanouissements soient possibles..

Un ambulancier expérimenté peut déterminer quel type de kyste a éclaté en fonction de l'état du patient. Par exemple:

  • une rupture rare du kyste du corps jaune provoque un «pli en deux» de la femme, et dans le cas où les dommages se sont produits dans la zone vasculaire, l'apoplexie ovarienne se produit, provoquant un état de choc;
  • avec une rupture de la forme folliculaire envahie, les symptômes ne sont pas catastrophiques - les écoulements sanglants ne sont pas abondants, une douleur aiguë dans le bas-ventre ne provoque pas d'évanouissement, mais ne provoque que des étourdissements sévères;
  • que l'éclatement du kyste endométrioïde est indiqué par un affaiblissement de la motilité intestinale, des ballonnements, des nausées et des vomissements; perte de conscience fréquente due à une douleur intense; la température corporelle reste dans les limites normales.
  1. Néoplasmes folliculaires qui se produisent dans les ovaires avec un excès de liquide dans le corps jaune de l'ovaire. Fondamentalement, ils surviennent lors de l'ovulation et éclatent lors de la libération de l'ovule. Mais les conséquences de la rupture du kyste folliculaire n'altèrent pas la fonction ovarienne. Il s'agit d'un processus physiologique normal. Avec la normalisation de l'hormone progestérone, les kystes folliculaires ne se forment pas. En règle générale, ce processus s'arrête dans les 3-5 mois et ne nécessite pas de chirurgie.
  2. Avec les formations kystiques endométrioïdes, des saignements mineurs avec endométrite des trompes de Fallope et de l'utérus forment des cavités dans les ovaires. Ces cavités sont progressivement remplies de liquide sanglant. Ainsi, le kyste est taché de brun. Les médecins appellent un tel chocolat au kyste brun.
  3. Les formations de tumeurs kystiques dans leur structure ressemblent à de nombreuses chambres qui, à mesure qu'elles se développent, sont remplies d'un certain liquide muqueux. Ils peuvent atteindre de grandes tailles et muter en tumeurs malignes, par conséquent, ils doivent être retirés par chirurgie.
  • dysfonction hormonale;
  • changement fréquent de partenaires;
  • utilisation indépendante non contrôlée de contraceptifs;
  • conditions stressantes;
  • développement sexuel précoce (début du cycle menstruel dans 10-11 ans);
  • l'utilisation de médicaments pour prévenir ou traiter le cancer du sein;
  • Irrégularités menstruelles.

Ceci est une liste incomplète des causes des kystes ovariens. La maladie peut être associée à d'autres problèmes gynécologiques d'une femme.

  • douleur dans le bas-ventre et sensation de lourdeur;
  • formations sanguines périodiques ou permanentes qui ne sont pas associées au cycle menstruel;
  • menstruations irrégulières;
  • nausée et vomissements;
  • étourdissements et maux de tête;
  • douleurs spasmodiques dans le bas-ventre, qui s'accompagnent de pertes sanguines;
  • la pression sur les uretères provoque des mictions fréquentes.

Les signes de troubles somatiques dans le fonctionnement de l'ovaire peuvent être douloureux lors des rapports sexuels. Si de tels symptômes apparaissent, vous devriez consulter un gynécologue pour exclure le développement ultérieur de la pathologie et déterminer le diagnostic.

  • une augmentation de la température corporelle à 40 degrés, à cette température, aucun médicament n'aide;
  • douleur abdominale aiguë, localisée dans le bas-ventre;
  • vomissements et vertiges;
  • couleur de peau pâle;
  • perte de conscience possible.

Dans cette condition, un pouls faible et une pression artérielle basse sont observés. Le cours d'un tel état somatique est très dangereux pour la vie d'une femme. Le contenu du kyste à la rupture tombe dans la cavité péritonéale. Cela contribue au développement de la péritonite. Si de tels changements sont observés chez une femme, cela indique que le kyste ovarien a éclaté, et des mesures d'urgence doivent être appliquées et la femme doit être transportée immédiatement dans un établissement médical.

Endométrioïde

Les effets de telles petites perforations dans les kystes endométrioïdes peuvent apparaître avec des douleurs pelviennes douloureuses qui accompagnent l'inflammation. Progressivement, un trou dans le kyste envahit.

Sous charge, une grande rupture du kyste endométrioïde est possible, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale. Lorsqu'un kyste rempli de contenu sanglant «chocolat» éclate, toute cette masse se déverse dans la cavité abdominale. Cela entraîne une péritonite chimique, c'est-à-dire une inflammation non infectieuse du péritoine. Signes de cette affection aiguë et mortellement dangereuse sans intervention chirurgicale urgente:

  • étourdissements, diminution de la pression;
  • douleur sévère, peut-être poignardée;
  • une forte détérioration du bien-être;
  • Palpitations cardiaques;
  • certains ont des vomissements;
  • sueur froide.

Lors d'une laparotomie d'urgence, le kyste ovarien endométrioïde est retiré, la cavité est lavée. Dans le même temps, la présence de foyers de l'endomètre sur d'autres organes est vérifiée, si nécessaire, ils sont éliminés..

Les kystes endométrioïdes peuvent se résoudre pendant la grossesse, en raison d'un changement dans le rapport des hormones. Mais ils peuvent également provoquer une interruption, car ils augmentent la contraction des parois de l'utérus. Si une grossesse est prévue, il est préférable de se débarrasser à l'avance du kyste endométrioïde.

Corps jaune

Kyste lutéal - une formation fonctionnelle. Il peut disparaître sans laisser de trace ou éclater. La rupture du kyste du corps jaune dans 9 cas sur 10 survient après l'ovulation, dans la seconde moitié du cycle, lorsque la vésicule atteint sa taille maximale.

En plus des signes d'un abdomen aigu qui accompagnent toute rupture d'un kyste dans la cavité abdominale, c'est-à-dire la douleur, la faiblesse, la dureté de la paroi abdominale, l'apoplexie peut également s'accompagner de l'apparition d'une tache bleuâtre dans la zone autour du nombril.

De petites ouvertures pendant la chirurgie sont suturées. Si le kyste du corps jaune était très gros et les dommages pendant l'apoplexie importants, alors pour une femme qui ne va plus accoucher, il est parfois plus conseillé de retirer complètement l'ovaire. Pour les patients qui veulent et peuvent encore avoir des enfants, les médecins doivent tout faire pour préserver la glande sexuelle.

Folliculaire

Avec une rupture du kyste folliculaire, une décharge sanglante du vagin est possible, en plus des symptômes typiques de l'apoplexie. Cela se produit lorsque le sang de l'abdomen sort par les trompes de Fallope et l'utérus. Le plus souvent, le kyste folliculaire ovarien éclate au milieu du cycle.

Si un petit flacon éclate et qu'il n'y a pas d'accumulation de sang dans l'abdomen, les dommages sont traités de manière conservatrice avec des antibiotiques. Avec un grand espace, une laparoscopie ou une laparotomie est effectuée, selon l'étendue de l'apoplexie. Dans les cas avancés, une ovariectomie est nécessaire - retirer complètement l'ovaire.

Le médecin est en mesure de déterminer si le kyste peut éclater ou non, après avoir étudié la dynamique de croissance de l'élément. Si aucune aide n'est fournie à la femme et que la cavité se développe rapidement, la condition entraîne une rupture de l'ovaire. Cela est dû à des blessures mécaniques..

Facteurs prédisposants menant à la croissance rapide des kystes:

  • déséquilibre hormonal;
  • menstruations irrégulières;
  • surpoids;
  • Diabète;
  • pathologie du système génito-urinaire;
  • avortements
  • obstruction des trompes de Fallope;
  • curetage.

Seuls les kystes à parois minces sont déchirés. Une femme elle-même peut provoquer une rupture dans un élément: soulever des poids ou effectuer des exercices physiques excessivement actifs.

Causes de rupture de la formation kystique:

  • bosses, blessures;
  • activité sexuelle;
  • intervention chirurgicale;
  • déséquilibre hormonal;
  • torsion des jambes du kyste;
  • trouble de saignement.

Les manifestations cliniques de rupture d'un kyste sur les appendices chez une femme sont prononcées. Le premier et principal symptôme est une douleur aiguë, qui ne peut pas être arrêtée avec des analgésiques. Il s'intensifie pendant l'effort physique. Pour réduire l'inconfort, la femme essaie de prendre une position caractéristique: les jambes sont pliées aux genoux, tirées vers l'estomac. Pendant la palpation, la douleur dans la zone de localisation de l'écart s'intensifie.

L'écart se déroule en plusieurs étapes:

  1. 1. La pression diminue, des étourdissements, une faiblesse générale, des selles molles se produisent.
  2. 2. Il y a des ballonnements sans localisation claire.
  3. 3. Il y a une douleur qui irradie vers la cuisse et l'anus.
  4. 4. Un symptôme d'irritation péritonéale apparaît..
  5. 5. À la palpation, le médecin diagnostique un son de percussion sourd.

Tous les symptômes indiquent la nécessité d'une attention médicale immédiate..

L'écart se produit toujours avec des signes caractéristiques d'intoxication:

  1. 1. La température augmente, le thermomètre affiche 40 degrés et plus, ne s'égare pas avec les médicaments. Crampes possibles.
  2. 2. Le patient développe une faiblesse, l'état général s'aggrave, des nausées et des vomissements apparaissent.
  3. 3. Une femme a soif en raison du dessèchement de la muqueuse buccale

La pression artérielle diminue, des signes caractéristiques apparaissent:

  • tachycardie ou augmentation du rythme cardiaque;
  • réduction du pouls;
  • pâleur de la peau ou son bleuissement;
  • étourdissements, désorientation dans l'espace.

Dans un cas grave, la pression diminue considérablement, le patient développe des hallucinations, une perte de conscience

Après la rupture d'un kyste à contenu purulent ou séreux, le liquide pénètre dans la cavité abdominale, ce qui provoque des ballonnements. L'estomac du patient est tendu et douloureux. Il est difficile de diagnostiquer ce symptôme chez les patients obèses, mais le médecin détermine la tension du péritoine pendant la palpation.

Les autres signes de troubles gastro-intestinaux sont légers:

  • douleur dans la région épigastrique;
  • fermentation gazeuse;
  • selles molles;
  • symptômes de l'intestin irritable.

Les troubles digestifs sont considérés conjointement avec d'autres manifestations

Méthodes de traitement d'un kyste éclaté

Dans la clinique de tout kyste ovarien, la rupture est considérée comme la complication la plus grave - une condition où les parois de la vessie kystique sont déchirées et son contenu se déverse dans la cavité péritonéale.

Les parois de la formation kystique peuvent éclater:

  • exercices physiques associés à un changement brusque de position corporelle;
  • musculation;
  • rapports sexuels;
  • blessures abdominales meurtries;
  • Déséquilibre hormonal;
  • changements pathologiques dans les vaisseaux sanguins, par exemple, sclérose des parois ou varices;
  • prendre des médicaments qui réduisent le risque de caillots sanguins;
  • après des chocs ou des chutes.

Le traitement de la rupture d'un kyste ovarien est effectué dans un établissement médical. Dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale est utilisée. Cette méthode réduit le risque d'effets indésirables. La laparoscopie la plus appropriée. Cette méthode permet l'intervention par de petites incisions sur la peau..

Si le kyste était petit, l'utilisation d'un traitement conservateur est possible. Lors du diagnostic de modifications de l'ovaire qui ne se prêtent pas au traitement, une ablation complète des organes est effectuée..

La période de récupération comprend la prise de certains médicaments et hormones.

Si les premiers signes d'une lésion inflammatoire de la cavité abdominale sont détectés et qu'il y a le moindre soupçon de rupture du kyste, vous devez immédiatement consulter un médecin - exclure le diagnostic ou obtenir une aide qualifiée. Seul un traitement rapide garantira la préservation de la vie et laissera de bonnes chances de procréer davantage.

Avec une forte poussée, une affection aiguë se développe, nécessitant une hospitalisation urgente. Il est accompagné de:

  • douleur intense, mais parfois ce symptôme n'est pas exprimé ou absent si les nerfs ne sont pas affectés;
  • tension de la paroi de la presse lorsque le kyste éclate dans l'abdomen;
  • fièvre parfois élevée;
  • sueur collante froide;
  • réduction de pression;
  • pâleur.

Folliculaire

La rupture d'un kyste dans la glande mammaire se produit le plus souvent en raison d'un traumatisme ou d'un massage actif. Si le néoplasme a été infecté, puis après la rupture, une inflammation étendue avec dommages aux ganglions lymphatiques est possible.

Même un kyste mammaire simple avec une violation de l'intégrité guérit rarement sans conséquences, s'il n'est pas traité. Parfois, les murs se collent et se résolvent progressivement. Mais dans la plupart des cas, la vessie de la glande mammaire repousse.

Un examen visuel par un gynécologue ne suffit pas pour déterminer le diagnostic. Pour clarifier le diagnostic, des tests sanguins biochimiques seront nécessaires, où lorsque le kyste se rompra, le nombre de leucocytes et la réaction de sédimentation des érythrocytes seront augmentés. Les médecins déterminent le diagnostic d'un kyste éclatant après avoir recueilli une anamnèse et les tests suivants:

  • échographie à l'aide d'une sonde transvaginale;
  • examen gynécologique;
  • études des sécrétions pour la présence de flore infectieuse;
  • analyses biochimiques;
  • ponction de la paroi postérieure du vagin;
  • analyses du fond hormonal d'une femme;
  • étude informatique des ovaires;
  • examen laparoscopique des tissus.

L'examen gynécologique déterminera la localisation de la douleur. Avec une ponction, les médecins déterminent la composition du liquide qui peut s'accumuler dans le péritoine. Les analyses biochimiques montreront le niveau des processus inflammatoires. Une étude informatique permettra de détecter d'éventuelles formations kystiques sur l'ovaire. Cette condition peut être causée par d'autres processus tumoraux du système reproducteur féminin. Si un déséquilibre hormonal est détecté, une consultation d'endocrinologue est nécessaire.

Le traitement d'urgence des kystes dépend du degré de condition du patient. La première aide médicale consiste à arrêter le saignement et à soulager le symptôme de douleur. À ces fins, un coussin chauffant rempli de glace ou d'eau froide est placé sur le bas de l'abdomen. Cela se fait avec un kyste folliculaire éclatant.

Dans d'autres cas, une intervention chirurgicale sous forme de résection (ou suture) de l'ovaire est indiquée. Les méthodes chirurgicales modernes pour une telle intervention sont simples et n'entraînent pas de complications postopératoires (laparoscopie et laparotomie). De telles méthodes sont utilisées dans de rares cas avec une intoxication complète de l'ovaire et l'incapacité de couper les formations kystiques..

En outre, l'ablation ovarienne est effectuée pour l'étiologie maligne afin de prévenir les métastases à d'autres organes du système génito-urinaire. Pendant la grossesse, de telles opérations sont contre-indiquées. Une telle chirurgie peut entraîner une interruption prématurée de la grossesse. Par conséquent, après un diagnostic précis, la femme enceinte est laissée dans l'unité d'hospitalisation et maintenue avec des médicaments. En cas de perte de sang importante, du sang et des médicaments hématopoïétiques donnés sont.

Si vous ne prenez pas de mesures médicales pour la rupture de l'ovaire, les changements suivants se produisent dans le corps de la femme:

  • intoxication du corps due à l'entrée de liquide dans la cavité péritonéale;
  • le développement de formations kystiques sous forme oncologique;
  • infection des autres organes génitaux d'une femme.

Si vous ne fournissez pas de soins médicaux efficaces, une issue fatale est possible. Avec la chirurgie, l'infertilité est la pire chose à laquelle une femme puisse s'attendre dans la période postopératoire. La période postopératoire est rapide et très indolore pour une femme.

La rupture d'un kyste peut et doit être traitée. La médecine moderne aidera rapidement une femme non seulement à restaurer sa santé, mais aussi à rester comme souhaitée et harmonieuse dans sa vie intime.

En cas de rupture des kystes, la patiente est hospitalisée en unité de soins intensifs, puis servie en salle d'opération. Dans l'unité de soins intensifs:

  • stabilise les indications hémodynamiques (pression artérielle, fréquence cardiaque);
  • avec une perte de sang importante, la masse de globules rouges, le plasma, la masse de plaquettes sont transfusés;
  • stabiliser l'oxygénation du sang (saturation non inférieure à 90%);
  • effectuer une thérapie symptomatique (antibiothérapie);
  • des médicaments sont introduits pour arrêter les saignements (héparine, acide gamma-aminocaproïque, Vikasol).

Types d'opérations possibles:

  • ovariectomie unilatérale (ablation de l'ovaire d'un côté);
  • résection ovarienne (ablation d'une partie de l'ovaire tout en conservant sa fonction);
  • tubo-ovariectomie unilatérale (ablation des ovaires et des trompes de Fallope d'un côté);
  • tubo-ovariectomie unilatérale avec résection du deuxième ovaire (se produit lorsqu'il y a des changements kystiques dans deux ovaires et en cas de suspicion de ruptures multiples).

À la fin de l'opération, un drainage est inséré pendant 2 à 4 jours pour rincer et drainer la cavité abdominale, ce qui empêche l'accumulation de liquide et la laparotomie répétée.

Dans la plupart des cas (90% ou plus), la fonction ovarienne est entièrement restaurée après 2-3 mois.

Les kystes se présentent sous plusieurs formes:

  • Fonctionnelle (folliculaire, lutéale). Ils surviennent dans les structures naturelles de l'ovaire, c'est-à-dire dans les follicules et dans le corps jaune. Lutéale (sur le corps jaune). Apparaissent à la suite d'accumulations excessives de liquide dans le corps jaune. Le plus souvent formé après l'ovulation. Tous les kystes fonctionnels existent pendant environ 2-3 mois, puis disparaissent;
  • Endométrioïde (endométriomes). Apparaissent à la suite de l'endométriose ovarienne. Des ecchymoses mineures dues à l'endométriose forment une cavité dans l'ovaire, elle se remplit progressivement de sang, s'épaissit avec le temps et devient sombre et ressemble à du chocolat en apparence. Par conséquent, ces kystes sont souvent appelés "chocolat";
  • Cystique. Ce type fait référence aux tumeurs, mais ressemble à des kystes. De plus, les cystadénomes séreux et les tératomes musineux et matures sont également des tumeurs kystiques..

Un tel phénomène - comme un kyste éclatant, est appelé apoplexie en médecine. Souvent, un kyste folliculaire ne provoque aucune sensation désagréable chez la femme et il ne peut être détecté qu'à l'examen par un gynécologue. Lorsque l'apoplexie se produit, les symptômes apparaissent comme suit:

  • Il y a de fortes douleurs dans le bas-ventre;
  • La température corporelle monte à 39 degrés;
  • Palpitations;
  • Il y a une faiblesse dans tout le corps;
  • Souvent, la pression artérielle chute fortement;
  • Des saignements graves se produisent.

Ces signes indiquent que vous devez consulter d'urgence un médecin. Si le kyste folliculaire éclate, une intervention chirurgicale n'est pas nécessaire. Ils ne provoquent pas de saignement sévère ni de douleur intense..

Si le kyste du corps jaune éclate (le plus souvent, cela se produit dans la seconde moitié du cycle menstruel), tous les symptômes s'aggravent et le problème ne peut être résolu sans méthodes chirurgicales.

Le traitement des kystes dépend de plusieurs symptômes. S'il y a des signes de saignement interne, on prescrit au patient un rhume, qui doit être appliqué au bas de l'abdomen et la laisser complètement à l'aise. Habituellement, c'est le traitement en cas d'éclatement du kyste folliculaire..

Dans la plupart des cas, lorsqu'un kyste se rompt (les symptômes sont prononcés), une opération telle qu'une résection (suture de l'ovaire) est effectuée. La méthode opératoire est la laparoscopie ou laparotomie. Une ablation complète de l'ovaire n'est prescrite que dans les cas les plus sévères, avec son infection complète.

Pendant la grossesse, une résection n'est jamais prescrite, car une naissance prématurée ou une fausse couche peut être provoquée. Le plus souvent, l'âge gestationnel est pris en compte. Si une perte de sang sévère est observée, recourir à une transfusion de sang donné.

S'il y a des signes indiquant une pause, vous devez absolument consulter un médecin. Si aucune action n'est entreprise, les événements suivants peuvent se produire:

  • L'intoxication se forme dans le corps. Cela est dû au fait que tout le liquide qui était auparavant dans le kyste, après rupture, pénètre dans la cavité abdominale. Par la suite, ce phénomène entraînera non seulement une infection des organes et des tissus, mais également une intoxication générale. Ceci est très dangereux pour la vie et la santé d’une femme et des soins médicaux urgents sont nécessaires..
  • La probabilité qu'un kyste devienne une tumeur maligne augmente. Dans la pratique, de tels cas ont été rarement notés, généralement les médecins résolvent rapidement les problèmes de rupture du kyste.
  • Il est souvent nécessaire de retirer l'ovaire, puis le résultat est la stérilité. Cela affecte l'ensemble du système reproducteur. La patiente ne peut qu'espérer que le deuxième ovaire fonctionnera pleinement.
  • La rupture d'un kyste conduit au développement d'autres maladies gynécologiques, car tous les organes du système reproducteur sont interconnectés et l'infection se propage très rapidement.

Rupture du kyste ovarien: symptômes et signes d'apoplexie

La rupture d'un kyste ovarien est une complication soudaine en gynécologie, à la suite de laquelle une rupture de la capsule du kyste se produit et son contenu est versé dans la cavité abdominale. Cette condition pathologique s'accompagne du développement d'un abdomen "obstétrique" aigu et peut entraîner des conséquences fatales. Elle survient principalement chez les femmes en âge de procréer. La part de cette maladie dans la structure des pathologies gynécologiques aiguës est d'environ 17-18%. Le nombre d'exacerbations de cette complication survient chez 40 à 50% des femmes.

L'hôpital Yusupov est un centre multidisciplinaire construit sur les normes européennes de qualité des soins médicaux. Chaque jour, les médecins de la clinique traitent les problèmes et traitent diverses complications qui accompagnent les formations kystiques de l’utérus, notamment l’apoplexie du kyste ovarien. L'hôpital est équipé d'équipements modernes, à l'aide desquels ils effectuent des opérations moins traumatisantes nécessitant des compétences professionnelles plus élevées. Après la première étape du traitement (chirurgicale ou conservatrice), le patient se voit prescrire individuellement un ensemble de mesures de rééducation qui réduisent la période de récupération. À l'hôpital, la clinique fournit une assistance thérapeutique et psychologique..

Rupture du kyste ovarien: causes

Curieusement, mais une rupture de kyste ovarien peut se produire en présence d'un kyste ovarien de toute origine. Le plus souvent, cela se produit lorsque l'ovulation est altérée, lorsque la formation des kystes ovariens dits fonctionnels (kyste du corps jaune et kyste folliculaire) se produit. La rupture d'un kyste dans l'ovaire gauche se produit 2 à 4 fois moins souvent que dans la droite. Cela peut s'expliquer par un apport sanguin plus intense à l'ovaire droit et une pression artérielle plus élevée dans l'artère qui l'alimente..

Les facteurs prédisposants de cette maladie comprennent:

  • Troubles endocriniens d'échange;
  • Troubles fonctionnels du système nerveux supérieur, situations stressantes;
  • Avortements multiples;
  • Processus adhésifs dans le bassin;
  • Stagnation dans les organes pelviens;
  • Polykystique;
  • Malformations congénitales du système reproducteur;
  • Hyperstimulation de la fonction ovarienne avec des médicaments.

Parmi les causes exogènes de rupture des kystes ovariens, il y a:

  • Blessures abdominales;
  • Activité physique excessive;
  • Rapports sexuels;
  • Chirurgie des organes pelviens;
  • Lavement;
  • Examen vaginal.

Le développement de l'apoplexie des kystes ovariens est précédé par la formation d'un hématome, qui provoque des douleurs aiguës à la suite d'une augmentation de la pression intraovarienne. Ceci est suivi d'une rupture de la paroi du kyste ovarien. Même un petit espace (d'un diamètre pouvant atteindre 1 cm de diamètre) peut être accompagné de saignements abondants. Une augmentation des gonadotrophines pendant l'ovulation et avant la menstruation contribue au développement de cette complication. On pense que la source de saignement la plus courante est la rupture du kyste du corps jaune de l'ovaire.

Rupture du kyste ovarien: classification

Selon la dernière révision, une rupture de kyste ovarien a un code selon la CIM-10: N83.0 - kyste ovarien folliculaire hémorragique et N83.1 - kyste hémorragique du corps jaune. La classification de l'apoplexie kystique ovarienne est diverse. Elle est basée sur le tableau clinique de la complication et l'ampleur de la perte de sang. En fonction de la manifestation de certains symptômes, ils distinguent:

  • Forme pseudo-appendiculaire, caractérisée par une douleur intense;
  • Forme anémique - lorsque le kyste ovarien se rompt, le principal symptôme est un saignement interne;
  • Forme mixte.

Selon la gravité, en fonction de la quantité de sang perdu, l'apoplexie des kystes ovariens est divisée en:

  • Doux (perte de sang de 100 à 150 ml);
  • Le degré moyen (perte de sang de 150 à 500 ml);
  • Degré sévère (perte de sang supérieure à 500 ml).

De plus, le trouble de la coagulation contribue à une augmentation des saignements lors de la prise de médicaments (anticoagulants, agents antiplaquettaires).

Rupture du kyste ovarien: symptômes

Les signes de rupture du kyste ovarien sont si prononcés qu'il n'y a aucun doute sur l'urgence de la complication développée. Les symptômes de rupture des kystes ovariens chez les femmes, en règle générale, se manifestent de manière aiguë avec un syndrome douloureux sévère. La douleur est principalement localisée dans le bas-ventre du côté de l'ovaire affecté. Souvent, les jours précédant l'éclatement du kyste ovarien, une femme présente certains symptômes: une sensation de picotement ou une douleur sourde dans l'une des zones inguinales en raison d'une légère hémorragie à l'intérieur de l'ovaire.

Les principaux symptômes de la rupture d'un kyste ovarien sont les symptômes suivants:

  • Saignement abondant des voies génitales;
  • Une douleur aiguë et poignard dans le bas de l'abdomen, s'étendant à la région lombaire;
  • Nausées Vomissements;
  • La faiblesse;
  • Vertiges.

Lors du diagnostic, l'importance principale est attachée à la gravité de l'état du patient, qui est directement proportionnelle au volume de la perte de sang.

Avec une rupture du kyste du corps jaune d'une grossesse ovarienne, l'avortement est possible aux premiers stades. Dans le cas de son apoplexie, le corps jaune est suturé sans résection.

Rupture du kyste ovarien: traitement conservateur

Un traitement conservateur pour la rupture d'un kyste ovarien est indiqué pour tous les patients présentant une hémodynamique stable, à condition qu'il n'y ait pas de symptômes péritonéaux et une petite quantité de liquide dans le bassin. Le traitement non chirurgical comprend le repos, le froid sur le bas-ventre, les médicaments hémostatiques, les antispasmodiques.

Si la rupture du kyste ovarien est modérée ou légère, à condition que la femme souhaite maintenir la fonction reproductrice, une laparoscopie diagnostique est indiquée. Le problème est l'impossibilité d'un lavage en profondeur de la cavité abdominale des caillots sanguins. À l'avenir, cela peut conduire au développement d'un processus d'adhésion adhésive, à l'infertilité et à la rechute de l'apoplexie kystique ovarienne.

Rupture du kyste ovarien: traitement chirurgical

Si le kyste ovarien se rompt avec des symptômes prononcés et des conséquences graves, un traitement chirurgical avec accès laparoscopique ou par laparotomie est indiqué. Les indications d'une intervention chirurgicale urgente avec cette complication sont les suivantes:

  • Plaintes de douleur dans le bas-ventre;
  • La présence d'une image échographique d'épanchement dans le bassin.

Pendant l'opération, les ovaires, les trompes de Fallope et l'ensemble de l'utérus sont examinés. L'apoplexie des kystes ovariens est souvent associée à une grossesse extra-utérine ou à une appendicite aiguë.

Grâce au travail des meilleurs spécialistes de l'hôpital de Yusupov, des complications aiguës telles que la rupture du kyste ovarien et la torsion des jambes du kyste ovarien ont été minimisées. Après une hospitalisation à l'hôpital, une femme est consultée non seulement par des gynécologues, mais aussi par d'autres spécialistes apparentés: chirurgien, cardiologue, endocrinologue, cardiologue, etc. Le travail à l'hôpital est basé sur une approche intégrée et individuelle de chaque patient. Pour prendre rendez-vous, appelez le numéro de téléphone sur le site.




SymptômeLa description
DéchargeDécharge des muqueuses contenant des stries de sang. Le patient doit faire attention non seulement à la consistance du mucus, mais également à l'odeur. Avec une rupture de la formation kystique, une odeur désagréable est absente, le patient ne s'inquiète pas des démangeaisons, des brûlures et d'autres signes. Si une inflammation purulente se développe, du mucus de couleur jaune-brun est sécrété chez la femme
Intoxication
Abaisser la pression artérielle
Signes de troubles du système digestif