Principal

Pyélonéphrite

Signes d'une rupture du kyste ovarien

Un kyste est appelé une formation sous la forme d'une bulle remplie de liquide. Selon la variété, il nécessite une approche différente du traitement. Et bien que ce problème donne rarement beaucoup de soucis à une femme, ignorer le problème est lourd de complications. Par conséquent, il vaut la peine d'envisager les conséquences possibles de l'éclatement du kyste ovarien. Et ce qui doit être fait.

Types de kystes et causes de leur rupture

Dans le corps d'une femme, des néoplasmes peuvent apparaître, dont la structure et le degré d'agressivité diffèrent. Sur la base d'un certain nombre de signes, 3 catégories de kystes sont distinguées:

  1. Le type fonctionnel apparaît dans le corps jaune. Elle est provoquée par un excès de liquide après l'ovulation. Habituellement, il se résout de lui-même après quelques mois. Cependant, si les médecins diagnostiquent une variété folliculaire de ce type, ils recommandent de procéder à son traitement immédiat..
  2. Les kystes endométriosiques sont le résultat d'ecchymoses sur les ovaires qui provoquent l'endométriose. Par conséquent, la formation est remplie de contenu sanglant. Puisqu'il est considéré comme potentiellement dangereux, ils essaient de le retirer dès que possible..
  3. Le type kystique est classé comme une tumeur. Elle nécessite également des soins médicaux rapides..

Le plus souvent, les formations à parois minces sont sujettes à la rupture. La violation peut être déclenchée par certaines actions d'une femme. Surtout si, après avoir identifié la maladie, elle continue de soulever des poids ou d'effectuer d'autres travaux associés à l'activité physique. Une autre cause de pathologie peut être des blessures, en particulier dans la région de l'aine. Cela comprend une activité sexuelle élevée..

La rupture d'un kyste peut également être causée par les caractéristiques purement physiologiques du corps. Ainsi, la chirurgie, le déséquilibre hormonal peut conduire à un problème similaire. Parmi les causes de la pathologie figurent le développement d'une inflammation dans la région génitale, des problèmes de coagulation sanguine. Ou une jambe torsadée d'un néoplasme.

Important. Quelle que soit la raison, cette violation nécessite une rectification immédiate.

Symptômes de pathologie

Si la présence de kystes a déjà été détectée, la fille ou la femme doit surveiller attentivement sa santé. Car cela révélera les signes précédant l'écart dans l'éducation. Habituellement, ce processus s'accompagne de douleurs légèrement sourdes dans le bas de l'abdomen, d'un léger inconfort.

Si les premiers signes étaient ignorés, il pourrait se briser. Et les symptômes de ce trouble ne peuvent être ignorés. La gravité des symptômes d'un kyste ovarien éclatant peut dépendre du type de liquide avec lequel il a été rempli. Le jour du cycle menstruel, qui a eu le début de la maladie, est également important. Parmi les principaux signes de violation, on distingue les suivants:

  • douleur intense et vive à la rupture, couvrant progressivement tout l'abdomen;
  • une forte augmentation de la température corporelle, contre laquelle les médicaments sont impuissants;
  • nausées, vomissements, diarrhée et autres signes d'empoisonnement;
  • ballonnements;
  • l'apparition de pertes vaginales, comprenant souvent des caillots sanguins;
  • une sensation de faiblesse avec un blanchiment progressif de la peau du visage et du corps;
  • réduction de pression;
  • perte de conscience possible.

Comme un retard peut entraîner une péritonite et une intoxication sanguine, si un ou plusieurs symptômes apparaissent, une ambulance doit être appelée immédiatement. Un traitement réussi de la pathologie n'est possible que dans un hôpital.

Schéma d'action pour la rupture d'un kyste sur l'ovaire

Avant l'arrivée des médecins urgentistes, vous pouvez effectuer certaines actions. Étant donné que la violation s'accompagne souvent d'une perte de sang, vous devez essayer de l'arrêter dès que possible. Souvent, le secret de la bonne exécution de cette fonction est d'assurer le froid dans la zone d'écart. En tant que tel, un coussin chauffant rempli de glace convient.

Lorsqu'un patient avec un kyste rompu est admis à l'hôpital, les médecins essaient d'abord de confirmer ou de nier le diagnostic. À cet effet, une échographie et une laparoscorie sont effectuées. Sur la base des résultats de ces procédures diagnostiques, une décision chirurgicale est prise. Il suppose la présence de plusieurs étapes:

  • l'introduction de matériel médical dans l'incision du péritoine;
  • étude de l'éducation existante;
  • avec peu de dégâts, il suffira de retirer le follicule lui-même;
  • en cas de complication, une excision partielle ou complète des parties génitales est réalisée.

Si la pathologie s'est accompagnée d'une importante perte de sang, des procédures sont prescrites pour stabiliser le niveau de globules rouges et reconstituer le volume vasculaire. Certaines méthodes thérapeutiques visent à prévenir un état de choc, ainsi qu'à réduire le risque de sa manifestation ultérieure..

Dans la période postopératoire, un certain nombre de mesures sont prises pour améliorer la condition physique d'une femme. La prise de médicaments hormonaux et anti-inflammatoires peut minimiser les dommages causés par le liquide kystique. De plus, une physiothérapie peut être prescrite. À la fin de son séjour à l'hôpital, il est rappelé à la femme la nécessité de consulter régulièrement un gynécologue afin d'identifier et de traiter à temps les formations bénignes des organes génitaux.

Le risque de rupture des kystes pendant la grossesse

La période de gestation peut également s'accompagner de la formation de kystes. Au cours du premier trimestre après la fécondation, une femme peut former des kystes fonctionnels. Puisqu'ils résolvent le plus souvent d'eux-mêmes, ils ne deviendront pas une source de grande préoccupation..

Cependant, si le kyste existant a commencé à se développer activement, il est logique de demander l'aide d'un spécialiste. Bien que ce phénomène soit assez rare, l'ignorer peut entraîner des problèmes. Après tout, si un kyste ovarien éclate pendant la grossesse, cela peut entraîner une perte fœtale.

Lorsque le traitement chirurgical n'est pas possible

Bien que la chirurgie soit le principal moyen de faire face aux conséquences de la rupture d'un kyste dans les ovaires, cette méthode n'est pas toujours acceptable. Une réflexion sur les alternatives est nécessaire dans les situations suivantes:

  • dans l'identification des pathologies dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • en présence de maladies chroniques du foie ou des reins;
  • au début de la pathologie dans le contexte d'une maladie infectieuse aiguë;
  • dans une forme d'anémie aiguë ou chronique.

Dans ces cas, le traitement médicamenteux traditionnel prend le dessus. Quelque temps après le traitement, l'étude est répétée. Une opération peut être prescrite si le traitement précédemment prescrit n'a pas donné de résultats tangibles..

Les conséquences de la rupture d'un kyste

Si le kyste de l'ovaire éclate et que des mesures pour éliminer la violation n'ont pas été prises à temps, une série de réactions destructrices pour le corps peut commencer. Tout d'abord, l'intoxication est un danger pour la vie. Une fois à l'intérieur du corps, le liquide kystique affecte tous les organes et tissus avec lesquels il est en contact. Souvent, un compagnon de cette violation devient une grave perte de sang..

Si la thérapie n'a pas pu être lancée en temps opportun, le chirurgien devra prendre une décision pour retirer les ovaires. Même avec une intervention partielle, cela peut signifier l'infertilité. Des conséquences non moins graves peuvent être d'autres maladies gynécologiques qui se développent dans le contexte de l'éducation de base. À cet égard, le traitement nécessitera beaucoup de temps et d'efforts..

Dans certains cas, les médecins diagnostiquent la transition d'une formation bénigne à une formation maligne. Mais avec une thérapie opportune, cela se produit assez rarement. Par conséquent, la rupture d'un kyste sur les ovaires n'est pas une maladie dont le traitement peut être reporté à plus tard.

La prévention des maladies

Étant donné que les kystes sont considérés comme une maladie féminine assez courante, leur détection rapide protégera contre les difficultés inattendues associées à la rupture des formations. Et si une femme a déjà la présence de cette maladie, elle devrait prendre certaines précautions pour éviter un écart:

  • subir régulièrement un examen gynécologique pour suivre la dynamique du développement de l'éducation;
  • comme la pathologie se développe plus rapidement avec des relations sexuelles fréquentes et non protégées, elles doivent être minimisées;
  • si le médecin prescrit des médicaments, ils doivent être bu, car cela contribuera à réduire la menace d'une percée de la paroi du kyste;
  • essayez de réduire le nombre de situations stressantes;
  • changer votre style de vie pour éviter autant que possible la surcharge de travail;
  • éviter les travaux physiques pénibles.

Certaines variétés de kystes nécessitent une intervention chirurgicale obligatoire. Et si le médecin permet cette possibilité, cela vaut la peine de se débarrasser du néoplasme jusqu'à ce qu'il affecte les organes génitaux. Cela évitera une chirurgie extensive, ce qui accélérera le processus de récupération. Et soulager le stress causé par les symptômes de rupture d'un kyste dans les ovaires.

Résumer

Bien que le kyste soit appelé formation bénigne, son apparence ne constitue pas toujours une menace pour la santé. Un grand danger est un écart qui peut nécessiter des soins médicaux rapides, provoquant la perte de la capacité d'avoir des enfants. Et dans un état négligé, fatal.

Les signes que le kyste ovarien a éclaté ne peuvent être ignorés. Mais au lieu d'essayer de résoudre le problème vous-même, vous devriez appeler une ambulance dès que possible. En milieu hospitalier, les médecins décideront de la complexité et de l'ampleur de l'opération, en fonction des résultats du diagnostic. Mais un tel développement de la situation peut être évité si la présence d'un kyste dans le corps est détectée à temps. Et puis suivez les instructions du médecin et les mesures préventives.

Rupture du kyste ovarien

Articles d'experts médicaux

La complication la plus grave des néoplasmes de la région génitale est la rupture du kyste ovarien - c'est une condition pathologique dans laquelle tout le contenu de la formation kystique remplit la région péritonéale.

Le processus est dangereux en raison de la possibilité de développer une péritonite, qui menace la vie du patient. Ce fait, à son tour, nécessite un appel immédiat à un spécialiste avec le moindre soupçon d'une rupture de la formation kystique.

Code ICD-10

Causes de rupture du kyste ovarien

Malheureusement, pas une seule femme n'est à l'abri de l'apparition de l'éducation kystique. La formation et la résorption indépendante du type fonctionnel de la tumeur sont souvent asymptomatiques. Mais tous les kystes ne sont pas sujets à la régression.

Les processus de croissance active du néoplasme avec une augmentation de la teneur en liquide sont dangereux avec la possibilité d'étirement excessif et de perte d'intégrité de la capsule.

Les causes suivantes de rupture d'un kyste ovarien sont distinguées:

  • maladies ovariennes inflammatoires entraînant un amincissement de la paroi folliculaire;
  • Déséquilibre hormonal;
  • troubles de la coagulation;
  • effort physique excessif (haltérophilie, etc.);
  • fréquence et activité sexuelle.

Les symptômes de la rupture d'un kyste ovarien

Les symptômes d'un «abdomen aigu» indiquent une torsion des jambes de la tumeur ou une rupture de l'éducation. Une douleur aiguë dans l'abdomen, une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 ° C, des vomissements, une tension musculaire du péritoine peuvent servir de raison à une intervention chirurgicale d'urgence.

Symptômes typiques de rupture d'un kyste ovarien, indiquant une violation de l'intégrité de la formation:

  • température non abaissée par les médicaments antipyrétiques;
  • piercing, syndrome de la douleur croissante, comme un poignard, principalement le bas de l'abdomen;
  • sensation de faiblesse, état général instable;
  • pertes vaginales de nature inhabituelle;
  • saignement utérin;
  • intoxication sévère avec nausées ou vomissements;
  • blanchiment de la peau;
  • état d'évanouissement / évanouissement;
  • changements dans les selles, problèmes de selles et de gaz;
  • réduction de pression.

En règle générale, la rupture d'un kyste ovarien n'entraîne pas un dysfonctionnement des organes vitaux du péritoine. Chez les patients souffrant de douleurs intenses, une tachycardie modérée de nature constante est observée, ce qui n'est pas préoccupant. Les analyses de sang peuvent montrer une diminution de l'hémoglobine.

Les symptômes d'anxiété de rupture du kyste ovarien, à propos des saignements internes comprennent:

  • tachycardie croissante;
  • saute dans la pression artérielle;
  • troubles orthostatiques.

Douleur à la rupture d'un kyste ovarien

Une histoire de rupture d'un kyste ovarien indique que la nature et l'intensité du syndrome douloureux sont significativement différentes et dépendent de:

  • type de formation kystique;
  • le jour du cycle menstruel au cours duquel l'écart s'est produit;
  • activité physique du patient.

Par exemple, la rupture d'un kyste ovarien de type dermoïde s'accompagne d'une douleur aiguë atroce. Le début de l'ovulation (au milieu du cycle mensuel) se produit avec une douleur modérée associée à la libération de l'œuf par l'éclatement du follicule, qui est un type de kyste folliculaire.

La rupture de tout type de tumeur est décrite par des sensations de douleur soudaines, localisées principalement d'un côté du bas-ventre. Très souvent, des douleurs lorsqu'une rupture d'un kyste ovarien recouvre le haut de l'abdomen, de sorte que les femmes se plaignent de la douleur dans toute la zone abdominale.

Pour provoquer des douleurs et la rupture de la paroi tumorale sont susceptibles d'exercices physiques, de rapports sexuels, de blessures (lors d'un choc, d'une chute, à la suite d'une intervention chirurgicale, etc.). Souvent, la douleur augmente pendant le mouvement, ce qui est un signe d'irritation du péritoine. Le syndrome douloureux est souvent suivi d'une perte de conscience, ce qui facilite le diagnostic..

Avant rupture, douleur lombaire ou inconfort de la zone pelvienne d'un caractère tirant, une sensation de lourdeur peut être observée.

Rupture du kyste du corps jaune

La rupture du kyste du corps jaune est un phénomène assez rare, car la masse kystique a une capsule épaisse. La perte d'intégrité de la membrane s'accompagne d'une douleur aiguë et perçante dans le bas de l'abdomen, ce qui fait que le patient se "plie en deux". De plus, la température peut rester normale, avec des signes évidents d'intoxication, une faiblesse sévère, la présence de sueurs froides, des évanouissements.

Si la rupture du kyste du corps jaune s'est produite dans la zone vasculaire de l'ovaire, une hémorragie dans le péritoine et les organes pelviens est possible. Un tel remplissage soudain de l'ovaire avec du sang lorsque le sang pénètre dans la région du péritoine et du bassin est appelé apoplexie ovarienne. L'état de santé d'une femme va de la faiblesse légère, de la somnolence à la stupeur et au choc, selon la quantité de sang perdue.

L'apoplexie dans le contexte d'une croissance rapide de la formation de kystes peut être déclenchée par un changement rapide de la position du corps (sauts, culbutes, etc.), un choc, des mouvements brusques, des rapports sexuels actifs.

La présence de saignements intra-abdominaux est déterminée par des facteurs: pâleur de la peau et des muqueuses, augmentation de la fréquence cardiaque et diminution de la pression.

Dans ce cas, le choix de la méthode de traitement (conservateur / opératoire) est affecté par: la profusion et le degré de saignement, la capacité du sang à coaguler, le bien-être général d'une femme.

Rupture d'un kyste ovarien folliculaire

Le type folliculaire du kyste est un néoplasme capable d'auto-disparition avec stabilisation du fond hormonal par la prise de contraceptifs hormonaux.

La douleur poignard indique une rupture du kyste folliculaire ovarien, qui se produit avec des symptômes graves d'intoxication et une température corporelle normale.

Le risque de violer l'intégrité de la capsule d'une formation kystique en croissance active est particulièrement important pendant l'effort physique, les rapports sexuels, pendant la gestation.

Les symptômes de rupture d'un néoplasme kystique comprennent:

  • faible, évanouissement, vertiges;
  • abaisser la pression artérielle;
  • vomissement;
  • clinique de «l'abdomen aigu» - une douleur semblable à une dague dans le bas de l'abdomen, conduisant au développement d'un choc;
  • cyanose (bleuissement) ou pâleur de la peau.

Une rupture d'un kyste ovarien de type folliculaire peut survenir dans le contexte d'une hémorragie intra-abdominale, caractérisée par un état faible inhibé, des battements cardiaques fréquents à basse pression, un choc.

La violation de l'intégrité de la capsule kystique est une condition critique pour le patient, conduisant souvent à une péritonite purulente, une perte de sang sévère, une anémie, le développement d'adhérences et l'incapacité de connaître la joie de la maternité.

Rupture d'un kyste ovarien fonctionnel

Rappelons que chaque femme en bonne santé forme chaque mois un kyste naturel dans l'un des ovaires, appelé follicule dominant ou follicule d'Earl. Pendant l'ovulation, le follicule éclate, libérant un ovule, prêt à être fécondé dans la trompe de Fallope. Le follicule dominant est formé dans le corps jaune, qui sert à maintenir l'équilibre hormonal lors du transport d'un enfant.

Dans certains cas, pour des raisons inconnues de la médecine, le follicule Count n'éclate pas, mais continue d'augmenter en volume en raison de l'accumulation de liquide à l'intérieur. Il y a donc un kyste folliculaire (rétention), moins souvent le kyste du corps jaune, qui sont classés comme tumeurs fonctionnelles (type physiologique).

La rupture d'un kyste ovarien fonctionnel se produit soudainement avec une douleur aiguë du bas-ventre accompagnée de faiblesse, de vertiges, de pâleur de la peau, parfois avec des taches du vagin qui ne sont pas associées à des menstruations.

Le plus grand danger est un saignement dans la zone péritonéale, par conséquent, aux premiers signes de rupture du kyste, des soins médicaux d'urgence.

Rupture d'un kyste endométrioïde

Les kystes endométrioïdes sont retirés chirurgicalement en raison de la forte probabilité de rupture de la capsule kystique, de la possibilité de transformation en formation maligne.

Une tumeur de ce type est principalement située à côté de gros vaisseaux qui alimentent l'ovaire. La formation d'endométrioïdes sur l'ovaire n'est pas unique, souvent des foyers d'endométriose sont détectés à la surface du péritoine, de la vessie et d'autres organes.

La rupture spontanée d'un kyste endométrioïde avec un écoulement de contenu dans le péritoine est dangereuse par le développement de la parésie intestinale, un processus d'adhésion.

La perforation tumorale se caractérise par un fort syndrome de douleur paroxystique du bas-ventre, accompagné de nausées, de vomissements. Perte de conscience possible. Un affaiblissement de la motilité intestinale, des ballonnements sont également notés. La température corporelle du patient peut être normale.

Rupture de kyste pendant la grossesse

Selon les statistiques, les néoplasmes kystiques qui se développent avec la grossesse sont assez courants. Les plus prudents sont les gros kystes jusqu'à 8 cm de diamètre, nécessitant une intervention chirurgicale. Le plus souvent, les tumeurs sont retirées par laparoscopie à la quatorzième à seizième semaine de gestation, si la formation continue de croître rapidement, ce qui confirme l'étude échographique. Des kystes très gros peuvent nécessiter une laparotomie..

Des conditions pathologiques telles que: la torsion et la rupture du kyste pendant la grossesse entraînent un saignement, une douleur aiguë, peuvent provoquer un travail prématuré ou une fausse couche. Pour cette raison, les médecins recommandent une intervention chirurgicale pour la croissance d'une masse kystique..

Les femmes enceintes avec deux types de kystes sont à risque:

  1. cystadénome (rempli de liquide ou de mucus), atteignant 12 cm de diamètre et caractérisé par un syndrome douloureux constant de la douleur;
  2. endométrioïde ou «chocolat» - consiste en une substance brune et sanglante ressemblant au chocolat. À la suite de l'endométriose, une telle tumeur se forme avec un déséquilibre hormonal. En cas de rupture, la cavité abdominale est remplie de sang.

Les types de tumeurs décrits sont soumis à une élimination obligatoire, quelle que soit la durée de la grossesse.

Les conséquences de la rupture d'un kyste ovarien

La perte d'intégrité de la paroi de la formation kystique entraîne toujours un certain nombre de facteurs défavorables à la santé du patient:

  • anémie (en raison d'une importante perte de sang, une anémie se développe);
  • décès, avec appel intempestif au personnel médical;
  • adhérences à la suite d'une intervention chirurgicale, ce qui entraîne l'infertilité et augmente le risque de grossesse en dehors de la cavité utérine;
  • péritonite purulente, qui nécessite souvent un rinçage de la cavité abdominale et une réintervention.

Dans les cas particulièrement graves, les conséquences de la rupture du kyste ovarien entraînent l'ablation complète de l'ovaire affecté, ce qui devient un problème de conception.

Qui contacter?

Traitement de la rupture d'un kyste ovarien

Afin de diagnostiquer une rupture de la formation ovarienne kystique, les méthodes de recherche suivantes sont utilisées:

  • Ultrason
  • méthode de ponction - une ponction de la paroi péritonéale à travers le vagin à l'aide d'une aiguille spéciale;
  • laparoscopie - étude de l'état de l'ovaire grâce à une caméra spéciale (l'image est affichée sur le moniteur) insérée par une incision dans le péritoine.

S'il y a le moindre soupçon de rupture du kyste, même en l'absence de saignement (il est souvent retardé), la femme doit être immédiatement transportée à l'hôpital. L'hôpital établit un diagnostic précis, classe le degré de perte de sang, sur la base duquel un programme de traitement et de réadaptation individuel est sélectionné.

Le traitement de la rupture d'un kyste ovarien léger est effectué par des méthodes conservatrices à l'aide de préparations pharmacologiques. En présence de complications, une intervention chirurgicale (laparoscopie) peut être nécessaire, au cours de laquelle le follicule est excisé, ainsi que l'ovaire partiellement ou complètement.

Afin de sortir le patient de l'état de choc hypovolémique, une perfusion de solution est utilisée et une laparotomie d'urgence est utilisée pour restaurer l'homéostasie.

En parallèle, une thérapie anti-inflammatoire, une physiothérapie (pour prévenir les adhérences) sont prescrites, des médicaments hormonaux sont sélectionnés individuellement. En cas de forte perte de sang, on peut citer le traitement hémostatique, la transfusion sanguine.

Chirurgie pour rupture d'un kyste ovarien

Une perte de sang abondante lors de la rupture d'un kyste ovarien est la raison de la chirurgie. La méthode la plus courante est considérée - la laparoscopie. Lors d'une manipulation chirurgicale, il est possible d'arrêter le saignement. Le follicule endommagé et une partie de l'ovaire sont excisés. Parfois, vous devez retirer tout l'ovaire. Si le saignement n'est pas une menace, alors une amélioration est obtenue par le repos au lit et les compresses froides sur l'estomac.

La laparoscopie est une opération de rupture d'un kyste ovarien, dans laquelle trois trous sont pratiqués sur la paroi du péritoine (près du nombril) pour insérer une caméra rétro-éclairée et des instruments chirurgicaux. Dans ce cas, une anesthésie générale est utilisée. La cavité abdominale est remplie de gaz spécial pour «gonfler» l'estomac et déplacer les intestins pour une entrée sans entrave dans l'ovaire.

La procédure est considérée comme moins traumatisante et plus efficace. Cependant, en raison d'une visibilité réduite, de blessures aux organes voisins, de lésions vasculaires de la zone de ponction, de saignements postopératoires sont possibles.

Prévention de la rupture des kystes ovariens

Toute condition pathologique est plus facile à prévenir qu'à traiter. Par conséquent, les femmes atteintes de néoplasmes doivent observer un certain nombre de règles:

  • consulter le gynécologue au moins une fois tous les six mois;
  • pendant le temps pour différencier et guérir les processus inflammatoires de la sphère génito-urinaire;
  • suivre strictement les prescriptions médicales, les interdictions et les recommandations concernant le stress physique ou les contacts sexuels.

La prévention de la rupture d'un kyste ovarien comprend également l'ablation rapide du néoplasme kystique et la planification de la conception.

Pronostic de rupture du kyste ovarien

Avec un traitement rapide, le pronostic de rupture d'un kyste ovarien est favorable à vie. Après résection partielle de l'ovaire ou son ablation complète, la fonction reproductrice de la femme est préservée, car l'ovule mûrit dans un ovaire sain.

La rupture du kyste ovarien est mieux prévenue en observant les recommandations du médecin traitant, le sommeil et la nutrition, sans abuser de l'activité physique.

Rupture du kyste ovarien: causes, symptômes, traitement, complications

Les kystes ovariens sont des cavités dont le contenu liquide est formé soit de la membrane de l'ovaire, soit de particules de tissu qui tombent accidentellement sur sa surface avec le sang menstruel. L'une des complications dangereuses est la rupture de la capsule kystique. La douleur abdominale aiguë, quelle qu'en soit la raison, est toujours l'occasion d'appeler immédiatement un médecin. Les femmes doivent savoir quel est le danger de rupture d'un kyste. La tentative d'auto-traitement avec un coussin chauffant ou un analgésique entraîne parfois des conséquences irréparables.

Qu'est-ce qu'une rupture de kyste?

L'une des complications qui surviennent en raison de la croissance du kyste et de l'étirement de la paroi de la capsule est la rupture du kyste ovarien. Dans ce cas, le contenu du kyste éclatant se déverse et pénètre dans la cavité abdominale, ce qui entraîne de graves conséquences.

Les plus vulnérables sont les kystes fonctionnels (folliculaires et lutéaux), car ils ont les parois les plus fines. Leur développement est directement lié aux processus du cycle menstruel. Un kyste folliculaire est formé en étirant la membrane d'un follicule dominant, alors qu'en raison de déséquilibres hormonaux, l'ovulation est impossible. Un kyste lutéal est formé dans la deuxième phase du cycle avec étirement de la muqueuse du corps jaune. Pour cette raison, la rupture d'un kyste est le plus souvent observée chez les femmes en âge de procréer. Cette pathologie se manifeste presque de la même manière que l'apoplexie ovarienne.

Remarque: "Apoplexie" signifie "écart". La différence entre ces deux pathologies est que, dans un cas, seule la paroi du kyste se rompt, et dans l'autre, la coquille, le corps et les vaisseaux sanguins de l'ovaire lui-même. L'apoplexie ovarienne se produit, par exemple, pendant l'ovulation, lorsque la paroi du follicule dominant se rompt plus que d'habitude, et avec elle la membrane de l'organe lui-même est endommagée. Dans ce cas, des saignements se produisent, au cours desquels une hémorragie interne se produit et un hématome se forme (forme douloureuse), ou du sang est versé dans la cavité abdominale (forme hémorragique).

Vidéo: kystes fonctionnels, causes

Les conséquences de la rupture d'un kyste

À la suite de la rupture du kyste, des saignements graves peuvent survenir (le volume de la perte de sang peut varier de 50 ml à 2 l). Une péritonite est une complication dangereuse. La conséquence la plus courante du processus inflammatoire qui se produit dans la cavité pelvienne est la formation d'adhérences qui chevauchent les trompes de Fallope. Par conséquent, après la rupture d'un kyste ovarien, l'infertilité survient chez 70% des femmes. Le risque d'une grossesse extra-utérine augmente.

Les ruptures de kystes se produisent plus souvent sur l'ovaire droit, qui est alimenté en sang par une artère plus grande s'étendant de l'aorte (la pression artérielle y est plus élevée que dans l'artère rénale qui alimente l'ovaire gauche).

Causes de rupture des kystes

Les causes de rupture des kystes sont: une modification de la structure des membranes, une augmentation de la pression à l'intérieur des cavités, une altération de la circulation sanguine, une coagulation sanguine et l'état des vaisseaux sanguins dans les kystes. Les facteurs contribuant à l'apparition d'une telle pathologie sont divisés en interne et externe.

Les facteurs externes qui peuvent provoquer la rupture d'un kyste comprennent:

  • augmentation de la pression intra-abdominale lors de la levée de poids, ainsi que lors d'exercices sportifs associés à des changements soudains de position corporelle;
  • troubles circulatoires dans les ovaires après des blessures abdominales;
  • dommages mécaniques aux kystes pendant les rapports sexuels, rapports interrompus.

Les causes internes de rupture d'un kyste ovarien peuvent être des changements dans la structure des vaisseaux sanguins et des tissus à la suite de processus inflammatoires dans l'ovaire ou d'autres organes du système génito-urinaire. La survenue d'une pathologie est également facilitée par la torsion des jambes du kyste, un déséquilibre hormonal, conduisant à la croissance du néoplasme et à l'amincissement de ses parois.

Les causes de destruction du kyste sont:

  • troubles endocriniens résultant d'un dysfonctionnement de l'hypophyse et de l'hypothalamus, où des hormones sont produites qui régulent la production d'hormones sexuelles féminines dans les ovaires;
  • déséquilibre hormonal qui survient après une interruption artificielle de la grossesse;
  • troubles du cycle associés à de lourds saignements mensuels ou utérins entre eux, allongement de la 1ère phase du cycle menstruel (avec production insuffisante de progestérone ou production excessive d'oestrogène dans les ovaires);
  • phlébeurysme;
  • troubles circulatoires des organes pelviens dus à leur prolapsus, à la flexion de l'utérus, à la formation d'adhérences ou de cicatrices;
  • l'utilisation de contraceptifs hormonaux qui contribuent à la suppression de l'ovulation.

L'utilisation d'anticoagulants (par exemple, l'aspirine) ou de médicaments, dont l'effet secondaire est une violation de la coagulation sanguine (certains antibiotiques, antidiabétiques et autres médicaments), contribue à une augmentation des saignements lors de la rupture des vaisseaux du kyste ovarien..

Symptômes de rupture d'un kyste

En cas de rupture d'un kyste, la femme ressent une vive douleur dans la zone de l'ovaire affecté, qui se produit en raison du spasme réflexe de l'artère endommagée, de l'irritation des terminaisons nerveuses situées dans le péritoine avec du sang. La douleur irradie vers l'intérieur de la cuisse, l'anus et le bas du dos. Progressivement, la douleur devient moins intense, mais se propage dans tout l'estomac.

Parfois, à la veille d'une attaque, une femme ressent une douleur sourde dans la région de l'aine d'un côté, qui est associée à un débordement du kyste avec du sang et à la survenue d'un œdème dans l'ovaire.

La rupture d'un kyste ovarien entraîne l'éjection de sang de celui-ci.Par conséquent, une femme développe un écoulement sanglant, qui cesse progressivement à mesure que la douleur diminue. Dans le même temps, les saignements internes se poursuivent, ce qui est beaucoup plus dangereux.

Lors d'une crise de douleur aiguë, la pression artérielle augmente, mais elle diminue ensuite en raison de l'augmentation de la perte de sang. La femme pâlit, se couvre de sueur froide, a des vertiges, des nausées. Des vomissements se produisent. Perte de conscience possible et survenue d'un choc hémorragique (arrêt de l'apport sanguin au cerveau et aux poumons).

Avec une rupture d'un kyste de l'ovaire droit, un ambulancier ne peut pas toujours distinguer cette pathologie de l'appendicite, dans laquelle il y a aussi une douleur dans le côté, qui irradie vers les zones voisines. Des manifestations similaires peuvent également se produire pendant la grossesse extra-utérine. De plus, avec les deux pathologies, la menstruation est retardée. Si, à partir du moment du retard, une femme a déterminé par des tests qu'elle est enceinte, cela peut accélérer considérablement le processus de diagnostic et de traitement d'une condition mortelle.

Si l'attaque s'est produite après une blessure abdominale, des rapports sexuels, la levée d'un objet lourd, au milieu du cycle menstruel, le kyste s'est probablement rompu. L'échographie est généralement utilisée pour établir un diagnostic précis..

La gravité de la maladie

Lorsqu'un kyste se rompt, une condition de gravité variable peut se produire.

Degré léger. Perte de sang en cas de rupture d'un kyste ne dépassant pas 150 ml.

Degré moyen. 150 à 500 ml de sang pénètrent dans la cavité abdominale.

Degré sévère. Plus de 500 ml de sang s'écoulent dans la cavité pelvienne.

Selon les symptômes qui prévalent, il existe plusieurs formes de rupture d'un kyste:

  1. Douleur, dans laquelle il y a une accumulation de sang sous la coque d'un kyste éclatant, et la longueur de la zone endommagée est inférieure à 1 cm.Le sang coagule rapidement, un caillot se forme qui empêche son écoulement ultérieur. La pression du caillot sur le tissu ovarien provoque une irritation des récepteurs de la douleur. La perte de sang dans le péritoine en cas de dommages à la paroi du kyste est minime.
  2. Anémique. Le sang est principalement versé dans la cavité abdominale. Les symptômes de la perte de sang prévalent.
  3. Mixte. Les deux formes sont combinées.

Diagnostic de la rupture d'un kyste

Un gynécologue expérimenté peut diagnostiquer approximativement la rupture d'un kyste ovarien par la nature des symptômes et l'apparition d'une douleur intense chez une femme en touchant l'abdomen à l'emplacement de l'utérus et des ovaires. Pour confirmer la présence de saignements, un test sanguin est effectué pour l'hémoglobine et la coagulabilité, ainsi que pour les globules blancs et autres composants sanguins..

Une échographie des organes pelviens est effectuée de manière abdominale (externe), à ​​travers le péritoine, et une échographie transvaginale est également utilisée à l'aide d'un capteur vaginal. Cette dernière méthode vous permet d'étudier l'état de l'ovaire lui-même et la structure du liquide restant.

Parfois, une ponction de la cavité abdominale est pratiquée à travers la paroi arrière du vagin, ce qui vous permet de clarifier la présence de sang à l'intérieur. Si nécessaire, la méthode de laparoscopie diagnostique est utilisée. À l'aide d'un appareil spécial, vous pouvez examiner la cavité abdominale et tous les organes du petit bassin, assurez-vous que la cause des symptômes n'est pas l'appendicite, la perforation du côlon ou la grossesse extra-utérine.

Vidéo: L'utilisation de la laparoscopie diagnostique en gynécologie

Traitement de la rupture d'un kyste

Avec la rupture d'un kyste ovarien, un traitement conservateur et chirurgical est possible.

Un traitement conservateur est possible lorsque les analyses de sang indiquent que la diminution du taux d'hémoglobine est insignifiante, l'échographie a montré l'absence de liquide dans la cavité pelvienne et l'état de la femme est satisfaisant et stable. On prescrit au patient le repos au lit, en appliquant un chauffe-glace sur le bas-ventre, ainsi que des analgésiques (analgésiques) et des médicaments qui détendent les muscles (sans spa, spasmalgon). Des médicaments hémostatiques sont également prescrits (Vikasol, Ascorutin).

Un traitement chirurgical est prescrit dans les cas où une attaque de douleur se produit à plusieurs reprises, du sang est détecté dans la cavité abdominale et le bien-être de la femme se détériore. Autrement dit, une condition grave ou modérée se produit. Les opérations sont effectuées par différentes méthodes:

  1. Laparoscopie. Une opération de réparation d'une rupture de kyste est réalisée par de petites piqûres dans le péritoine..
  2. Laparotomie Il est utilisé pour les saignements sévères ou la présence d'adhérences dans la cavité abdominale. L'intervention est réalisée par une incision dans la paroi abdominale. Dans la zone d'incision, les petits vaisseaux sont scellés avec une électrode, puis une suture est appliquée.

Important: Pour que l'aide soit apportée en temps opportun, les conséquences de la rupture du kyste étaient les moins graves, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance en cas de symptômes, sans perdre de temps à l'automédication.

S'il est impossible d'effectuer des opérations douces, les kystes sont décortiqués. Parfois, vous devez retirer une partie de l'ovaire avec un kyste éclatant ou même l'ovaire entier.

Rupture du kyste ovarien: symptômes, traitement, conséquences

Récemment, un nombre croissant de femmes doivent faire face au diagnostic de kyste ovarien. Que faire dans ce cas? Comment traiter une telle maladie? Et est-il possible de faire ce diagnostic effrayant par vous-même? Il vaut la peine de comprendre ces problèmes plus en détail..

Kyste de l'ovaire

Le kyste ovarien chez les femmes est une soi-disant croissance qui a des parois et un contenu clairs. La forme des bordures et du contenu diffère selon le type de tumeur. La médecine connaît plusieurs types de kystes. Tous diffèrent les uns des autres et sont divisés en deux catégories:

  • éducation fonctionnelle;
  • tumeurs non fonctionnelles.

Kystes fonctionnels

Cette sous-espèce de formations comprend des tumeurs qui ne nécessitent pas d'intervention médicale. Cependant, ils doivent être respectés. Il existe généralement deux sous-espèces d'entités fonctionnelles.

Une tumeur similaire apparaît en raison de la croissance active du follicule, qui ne s'est pas ouvert à l'époque et n'a pas libéré l'ovule. Dans ce cas, il atteint une grande taille, les médecins l'appellent un kyste. L'ablation du kyste ovarien dans ce cas n'est pas nécessaire, car elle disparaît elle-même avec l'avènement d'un nouveau cycle.

Ce type de formation peut être observé dans la deuxième phase du cycle féminin. À partir du follicule rompu après la libération de l'œuf, le soi-disant corps jaune est formé. Il est nécessaire de maintenir la grossesse si elle se produit. Il est nécessaire de surveiller le comportement d'une telle tumeur, car une rupture du kyste du corps jaune de l'ovaire peut se produire. Mais, heureusement, c'est un phénomène assez rare, généralement la formation se résout d'elle-même en plusieurs cycles.

Kystes non fonctionnels

Ce type d'enseignement nécessite toujours une certaine correction médicale, car il peut entraîner des conséquences désastreuses. Les types de kystes suivants sont distingués.

Le contenu de cette formation peut être n'importe quel tissu humain: dents, cheveux, ongles et autres. Il se forme pendant la période où la fille était dans le ventre de la mère. Avec l'âge, l'éducation grandit et grandit..

Ce kyste est hormono-dépendant. Il se développe à la suite de l'endométriose - une maladie hormonale féminine. Le contenu du kyste est principalement du sang de couleur foncée. C'est pourquoi de telles formations sont également appelées kystes au chocolat..

À première vue, ce type de formation peut sembler malin. C'est pourquoi les médecins prescrivent des tests supplémentaires pour le patient avec une telle détection. Un tel kyste, comme un kyste dermoïde, se forme lors de la formation des organes et des os de l'embryon.

Ce type de tumeur est le plus dangereux de tous. Il a des cellules cancéreuses qui peuvent être mortelles. Dans ce cas, l'ablation inconditionnelle du kyste ovarien est indiquée..

Causes de rupture du kyste ovarien

Les dommages aux parois du néoplasme sur l'ovaire sont appelés rupture. Des dommages peuvent survenir en raison d'une surtension sévère pendant l'exercice.

En outre, la cause des dommages au kyste peut être des rapports sexuels trop actifs.

Des blessures aux organes génitaux ou au bas-ventre peuvent également endommager les parois du kyste.

La rupture du kyste ovarien se produit lorsque la formation est déjà assez importante. Étant donné que dans la plupart des cas, les kystes ne se font ressentir par aucun symptôme, la femme ne se précipite pas pour consulter un médecin. Le kyste à ce moment devient de plus en plus, éventuellement déchiré.

Rupture du kyste ovarien: symptômes

Il est assez difficile de ne pas remarquer la rupture de la tumeur, car au moment des lésions tissulaires, une femme ressent généralement une douleur intense. Il vaut la peine de dire que chaque kyste avec une rupture de ses parois peut donner des symptômes différents..

Par exemple, une rupture d'un kyste folliculaire s'accompagne de douleurs douloureuses, qui se concentrent principalement sur un côté de l'abdomen et peuvent passer dans le rectum. En plus de ces symptômes, une femme peut se plaindre de maux de tête et d'une légère fièvre..

Si les parois du corps jaune sont endommagées, une image plus lumineuse est observée. La rupture des symptômes d'un kyste ovarien a les symptômes suivants: douleurs croissantes dans le bas-ventre, passant au repos. Nausées ou vomissements qui n'apportent pas de soulagement. La douleur est particulièrement prononcée pendant les rapports sexuels.

Avec la rupture des formations non fonctionnelles, leur contenu est déversé dans la cavité abdominale, ce qui en soi est très dangereux et provoque une douleur insupportable pour une femme. En outre, la température corporelle peut atteindre 38 degrés et plus. Le patient peut ressentir des étourdissements jusqu'à une perte de conscience.

En cas de saignement interne sévère, une diminution de la pression artérielle est observée. Au centre de l'abdomen, autour du nombril et dans la partie inférieure du péritoine, une nuance bleuâtre de la ligne est visible. Cela peut être vu le sang accumulé à travers la peau.

Diagnostique

La rupture des symptômes des kystes ovariens peut être assez lubrifiée. Très souvent, ils peuvent être confondus avec des coliques intestinales, une appendicite et même avec une crise aiguë de glaucome.

Tout d'abord, le médecin doit examiner le patient sur une chaise gynécologique et noter la taille des organes génitaux. De plus, un examen peut être programmé à l'aide d'une sonde à ultrasons, sur l'écran dont le médecin déterminera la taille du kyste ovarien, sa localisation et examinera l'intégrité de ses parois. Si des dommages à la structure de la formation sont détectés, une rupture est suspectée. En outre, un spécialiste peut détecter le liquide dans l'espace derrière l'utérus. Dans ce cas, une ponction peut être prescrite pour clarifier le diagnostic. Elle est réalisée sur une chaise ordinaire sans recours à l'anesthésie. Une aiguille pointue est insérée à travers la paroi arrière du vagin jusqu'au patient, et le contenu de la cavité abdominale est prélevé..

Dans le cas où les soupçons sont confirmés, le patient reçoit une correction médicale immédiate.

Rupture du kyste ovarien: traitement

Il convient de noter que le traitement dépend directement de la gravité des symptômes et du type de formation endommagée. Après un examen et un diagnostic approfondis, le médecin décide de la méthode de correction. Il peut être de deux types:

  • traitement avec des méthodes conservatrices;
  • chirurgie.

Méthodes conservatrices

Ce type de correction est utilisé lors de la rupture d'un kyste ovarien, les symptômes sont peu prononcés. Cela se produit généralement avec des dommages aux formations fonctionnelles, en particulier le kyste folliculaire.

Le patient se voit prescrire un alitement et une compresse froide sur le bas de l'abdomen. Il est également possible d'utiliser une thérapie anti-inflammatoire. Dans ce cas, la prise d'analgésiques n'est pas recommandée, car la douleur peut s'intensifier, la pathologie nécessitera une intervention chirurgicale et le patient ne le ressentira pas..

Il est également possible d'assigner à une femme un cours de prise de contraceptifs oraux pour corriger le niveau d'hormones sexuelles.

Le traitement conservateur de la rupture d'un kyste doit être effectué strictement à l'intérieur des murs de l'hôpital. Là, les médecins surveilleront l'état de la femme à chaque minute et procéderont aux examens appropriés. Avec une dynamique positive, le patient peut être libéré en quelques jours.

Méthodes chirurgicales

Si une femme reçoit un diagnostic de «kyste ovarien non fonctionnel», la chirurgie dans ce cas est inévitable. Que dire de l'explosion de cette éducation. En cas de dommages aux parois et d'écoulement du contenu du kyste, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

Il existe deux types de chirurgie:

Le choix de la méthode de traitement dépend des capacités de l'établissement médical, de l'équipement disponible et de la gravité de la pathologie.

En cas d'éclatement du kyste ovarien, l'opération de laparotomie est réalisée en urgence. Sous anesthésie générale, le patient est injecté dans un sommeil profond et le bas-ventre est coupé avec un scalpel. La dissection est souvent réalisée en ligne horizontale, bien que dans certains cas elle puisse être verticale.

Après cela, le médecin examine les zones endommagées et effectue une résection ovarienne, éliminant la formation pathologique. Ensuite, la cavité abdominale est nettoyée du contenu de la tumeur rompue et la paroi abdominale est cousue en couches.

Après le traitement, la femme doit rester à l'hôpital pendant deux à trois semaines. Après la sortie, il est recommandé de suivre les règles nécessaires pendant plusieurs mois et de ne pas surcharger.

Si un établissement médical a la possibilité et l'équipement nécessaire pour la laparoscopie, cette méthode de correction présente un avantage. Avec lui, tout le kyste ovarien endommagé est retiré. L'opération est réalisée sous anesthésie générale..

Le médecin fait plusieurs petites incisions dans le péritoine de la femme par lesquelles pénètrent les manipulateurs. De plus, un appareil photo avec une lampe de poche est introduit dans l'estomac du patient, qui transmet tout ce qui se passe sur grand écran. Avec cette méthode, le médecin voit toutes ses actions et excise doucement la zone endommagée de l'ovaire.

Après une telle opération, une femme peut être renvoyée en une semaine. Vous pouvez reprendre votre style de vie habituel en un mois..

Réhabilitation

Après le traitement chirurgical, le patient présente une correction conservatrice supplémentaire. Des agents antibactériens, anti-inflammatoires et analgésiques sont prescrits. Si nécessaire, des hormones peuvent être prises.

Le médecin peut également recommander de prendre des vitamines et des immunomodulateurs..

Lorsqu'un carcinome est retiré, une femme reçoit une radiothérapie et des produits chimiques pour arrêter la propagation des cellules cancéreuses..

Effets

Si vous ignorez la rupture d'un kyste ovarien, les conséquences peuvent être irréparables. Une femme peut subir un choc douloureux sévère ou même mourir d'une perte de sang. De plus, dans des conditions très avancées, il peut être nécessaire de retirer complètement l'ovaire. Cela réduit les chances d'une grossesse ultérieure.

De plus, la rupture du kyste devient le déclencheur de la formation d'un processus d'adhésion dans la cavité abdominale. Ce phénomène peut également entraîner une infertilité et des douleurs intenses dans le bas-ventre..

Si la tumeur endommagée est détectée à temps et que le traitement nécessaire est effectué, la femme a toutes les chances de vivre pleinement, de planifier et de donner naissance à des enfants. C'est pourquoi il est si important de consulter un médecin à temps..

Afin d'éviter la rupture du kyste, il est nécessaire d'identifier sa présence dans le temps. Consultez un médecin au moins deux fois par an, passez les examens nécessaires et passez les tests prescrits. Seulement dans ce cas, vous pouvez maintenir votre santé et prévenir la rupture du kyste ovarien.

Rupture du kyste ovarien: causes et risques

La rupture d'un kyste ovarien ICD 10 ou, comme on l'appelle en médecine, un état d'apoplexie est un processus pathologique qui conduit au rejet du tissu de la capsule et à une fuite de liquide de sa capsule vers les organes de la cavité abdominale ou du système urogénital du corps. Les conséquences des symptômes de rupture d'un kyste ovarien peuvent être fatales et douloureuses. La rupture peut être accompagnée d'épanchements sanguins, d'inflammations et d'autres processus pathologiques qui se développent pendant la croissance et la formation d'un corps anormal.

Il vaut la peine de dire que deux groupes de patients sont les plus à risque de développer des tumeurs bénignes qui affectent les tissus organiques. La première concerne les femmes qui sont entrées en âge de procréer. Le deuxième groupe comprend des filles dont le système reproducteur se prépare à commencer leur travail.

Pourquoi une rupture de kyste se produit-elle??

Un kyste ovarien peut-il éclater? Nous répondrons tout de suite - oui. De quoi un kyste ovarien peut-il éclater? Le type, la nature de l'attachement, les caractéristiques de la formation et l'effet pathogène de la tumeur sur le corps n'affectent en rien la probabilité de sa rupture ou de dommages mécaniques pendant la croissance. Les corps étrangers fonctionnels sont les plus susceptibles de se rompre car ils sont formés de follicules non explosés ou du corps jaune.

Comment éclate un kyste ovarien? Quelles tailles un kyste ovarien peut-il éclater? Que faire en cas d'éclatement d'un kyste ovarien? Ces corps sont attachés aux tissus des organes affectés à l'aide de flagelles spéciaux et de tissus élastiques et peuvent facilement se rompre au cours des réactions inflammatoires ou des effets pathogènes des infections et des bactéries..

Le pourcentage maximal de tous les cas de dommages aux kystes dans les ovaires est diagnostiqué pendant les menstruations ou l'ovulation, car lorsqu'un follicule est sécrété et déplacé à travers les trompes de Fallope, son corps peut toucher ou exercer une pression sur une tumeur en croissance, qui est par conséquent déformée, remplie de sang et exfolie de son site d'attache.

Plus de 90% des femmes ne soupçonnent même pas qu'une tumeur bénigne de l'ovaire ait été et ait disparu de manière indépendante dans leur corps. Les causes de rupture du kyste ovarien montrent que ces formations anormales qui ne disparaissent pas elles-mêmes et continuent leur développement peuvent avoir un effet pathogène sur les organes voisins, provoquer des infections et une déformation du système reproducteur.

Risque de rupture de kyste

La rupture d'un kyste ovarien est considérée comme la pathologie la plus dangereuse parmi toutes identifiées à ce jour, car elle a un effet négatif non seulement sur les ovaires et les trompes de Fallope. Les organes adjacents, qui ne sont pas inclus dans le système reproducteur ou génito-urinaire, souffrent également des conséquences de la rupture. En plus de la péritonite aiguë et de l'infection, la rupture peut provoquer des adhérences et des processus anormaux dans les trompes de Fallope, ce qui empêche les follicules de se déplacer vers l'utérus et de procéder à la fécondation.

Est-il possible de mourir de la rupture d'un kyste ovarien? L'écoulement de liquide de la capsule de la tumeur dans la cavité abdominale et l'accès intempestif à un médecin peuvent vraiment provoquer la mort. Les statistiques indiquent également que seulement 25% des femmes qui ont reçu un diagnostic de rupture d'un kyste ovarien ont pu tomber enceinte et retrouver la fertilité. Un kyste éclatant est vraiment très dangereux.

Les principales causes de rupture des kystes

Un kyste ovarien peut-il éclater pendant la menstruation? L'un des facteurs qui affecte la probabilité de déchirure est le cycle d'ovulation d'une femme. Au cours de la rupture et de l'apparition du corps jaune des follicules pendant la période d'ovulation, le flux sanguin vers les organes du système reproducteur augmente, à cause duquel la capsule peut se remplir de sang, grossir et s'enflammer. Les tissus de la capsule tumorale fonctionnelle sont extrêmement minces et élastiques. Ils peuvent tout simplement ne pas résister à la pression et commencer à se décoller de leur point d'attache..

Les statistiques montrent que la rupture des tissus survient le plus souvent si une tumeur affecte l'ovaire droit plutôt que la gauche. Le phénomène de rupture d'un kyste ovarien sans traitement peut s'expliquer par le fait que l'apport sanguin dans les organes reproducteurs droit et gauche est différent. Celui de droite reçoit du sang de l'aorte principale et celui de gauche est alimenté par l'artère rénale, c'est pourquoi la pression artérielle y est beaucoup moins élevée. En raison de l'augmentation de la pression à droite pendant la période d'ovulation ou le cycle menstruel, ce qui se produit est appelé un kyste éclatant sur l'ovaire.

Facteurs mécaniques secondaires, tels que:

  • mauvaise installation de la spirale contraceptive;
  • auto-interruption de grossesse;
  • césarienne;
  • utilisation de contraceptifs hormonaux.

Les dommages mécaniques aux tissus entraînent une inflammation dans la zone touchée, ce qui entraîne une augmentation de la circulation sanguine à cet endroit et une pression accrue sur une formation étrangère.

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR!

Quels autres facteurs affectent la rupture des kystes ovariens?

En plus des principaux facteurs enregistrés qui exercent une pression sur les ovaires et entraînent une rupture du corps tumoral, il existe encore un certain nombre de processus négatifs:

  1. Fond hormonal. Le rythme et le dysfonctionnement hormonal peuvent affecter directement l'écart dans le processus de contrôle de la production d'hormones par l'hypothalamus et l'hypophyse. Réduite ou vice versa, la production accrue d'hormones sexuelles féminines ou masculines conduit au fait que les organes deviennent enflammés, arrêtent la sécrétion de follicules et provoquent la rupture de la capsule.
  2. Psychosomatique. La psychosomatique des kystes ovariens affecte également directement le bon fonctionnement du système reproducteur. Si une femme use d'un stress négatif chronique, est dans une dépression constante ou dans une situation psychologique négative, cela entraîne une augmentation de la pression artérielle et une production accrue d'hormones sexuelles mâles, qui à leur tour entraînent des dysfonctionnements et une rupture des organes reproducteurs.
  3. Maladies de fond. Les processus inflammatoires et les infections qui affectent le système génito-urinaire et les organes du système reproducteur entraînent une augmentation du flux sanguin et une augmentation de la pression artérielle. En raison de l'augmentation du flux sanguin, la capsule augmente en taille et sous l'influence d'une pression accrue sur elle, la pression peut éclater.
  4. Hypertension. Dans ce cas, la mécanique de rupture du kyste de la capsule est la même que dans le cas de maladies physiques et psychologiques de fond. La médecine connaît de nombreux cas où le kyste ovarien d'une femme a éclaté en raison d'une hypertension artérielle pathologique. Beaucoup avaient besoin d'une opération pour rompre un kyste ovarien.

Les déformations et les caractéristiques génétiques qui accompagnent l'utérus, les trompes de Fallope ou les appendices affectent également l'état des tissus et la rupture. Avec les déformations utérines, les menstruations sont généralement caractérisées par une stagnation du sang et des processus inflammatoires. Moins souvent, la menstruation est entravée par des adhérences ou d'autres barrières dans le processus de déplacement des follicules à travers les tuyaux. Toutes les déformations et la stagnation du sang entraînent une augmentation de la pression sur la capsule, ce qui peut éclater et entraîner des lésions tissulaires.

Les saignements et l'augmentation de la pression dans la capsule peuvent également être déclenchés par des maladies et des infections du sang d'une femme mal coagulée ou affectée par des médicaments agressifs..

Comment est la rupture d'un kyste ovarien?

Un grand pourcentage de toutes les tumeurs bénignes (environ 60%) est caractérisé par le fait qu'il conduit au développement progressif et à l'inflammation des infections secondaires, des maladies, des pathologies et des manifestations anormales.

Lorsqu'une femme se casse, elle ressent une douleur aiguë dans le bas-ventre ou dans l'organe affecté. La douleur aiguë qui imprègne tout le corps est associée à une pression accrue sur la veine, qui alimente l'ovaire en sang. Au cours de l'exfoliation de la tumeur, le sang coule dans la zone du système génito-urinaire et la cavité abdominale. Pour cette raison, la circulation sanguine dans la zone affectée augmente et la pression augmente..

La douleur est généralement localisée dans la zone de l'organe affecté et de la tumeur déchirée. Cependant, si le liquide de la capsule affecte une grande partie de la cavité abdominale ou du système génito-urinaire, la douleur peut couvrir l'estomac, les intestins, les organes pelviens et la bile..

La déformation du corps d'une formation anormale peut se produire progressivement, à la suite de laquelle, jusqu'à la rupture de la tumeur, une femme peut ressentir:

  • des douleurs sourdes dans le bas-ventre;
  • accès de nausée;
  • des vomissements.

Ces symptômes indiquent que la maladie a acquis une échelle anormalement grande, a commencé à affecter les organes voisins et est devenue très dangereuse.

Traitement de la rupture d'un kyste

Si un kyste ovarien éclate, les conséquences et le traitement seront bien sûr déterminés par le médecin. Mais, il est important de dire qu'avec la rupture d'un kyste ovarien, le traitement n'est pas toujours nécessaire.

Ainsi, une tumeur fonctionnelle disparaît le plus souvent d'elle-même et disparaît pendant les menstruations. Rupture de kyste ovarien, symptômes, conséquences, traitement suggèrent que parmi le nombre total de tumeurs, seulement 11% d'entre elles sont sujettes à une ablation chirurgicale urgente en raison de processus inflammatoires ou du développement de maladies secondaires et d'infections du système génito-urinaire.

Comment éviter la rupture d'un kyste ovarien? L'écart peut souvent être évité si vous traitez soigneusement les symptômes et enregistrez leurs changements. Environ 20 à 27% des affections sont retirées ou traitées de manière agressive en raison de problèmes gynécologiques, d'un dysfonctionnement ovarien, d'un manque de fertilité, d'une déformation des trompes de Fallope ou du corps utérin.

La récupération après rupture d'un kyste sur l'ovaire se déroule sur plusieurs semaines.