Principal

Hydronéphrose

Le kyste du corps jaune de l'ovaire a-t-il besoin d'un traitement?

Les kystes, parfois formés dans l'ovaire, peuvent être de nature différente, apparaître pour un certain nombre de raisons et nécessiter une approche différente de leur traitement. Le kyste du corps jaune fait référence aux formations fonctionnelles des tissus de cet organe et, contrairement à d'autres types de kystes, sous la condition d'une évolution simple, il peut disparaître spontanément sans aucune thérapie.

Qu'est-ce qu'un kyste du corps jaune de l'ovaire?

Le kyste lutéal fait référence aux néoplasmes de nature fonctionnelle, c'est-à-dire à ceux qui sont associés à l'accomplissement par le corps, en particulier, des organes de la région génitale féminine, de certaines fonctions. Des processus cycliques se produisent constamment dans le corps de la femme pendant la période fertile (reproductrice): un follicule appelé bulle de graaf se lève chaque mois dans l'ovaire, qui éclate et libère l'ovule prêt à être fécondé dans le «voyage» traditionnel. À la place du follicule éclatant, il reste une glande temporaire, appelée corpus luteum en raison de la couleur que lui donne le pigment lipochromique. Le corps jaune sécrète des hormones (androgènes, progestérone, estradiol), qui préparent la muqueuse utérine (endomètre) à recevoir un ovule fécondé. En cas de grossesse, le fer continue de fonctionner pendant les premiers mois.

Représentation schématique du kyste du corps jaune de l'ovaire

Un kyste lutéal se produit lorsque, pour une raison quelconque, le corps jaune n'a pas subi de régression. Dans un tel cas, en raison de troubles circulatoires, il accumule un liquide séreux ou sanglant. Les nouvelles formations peuvent être assez grandes - le plus souvent, leur taille varie de 6 à 8 cm, de plus, il y a des cas où elles ont atteint 20 cm de diamètre. La fréquence de développement de cette pathologie ne dépasse généralement pas 3-5%.

Les gynécologues différencient une pathologie qui se développe pendant la grossesse et une qui se forme sur la base d'un follicule atresize, c'est-à-dire celui dont le développement s'est déroulé selon un scénario frustré, lorsque l'œuf n'en est pas sorti, mais a commencé à se dégrader, en diminuant de taille.

Selon la localisation, la pathologie peut être droite ou gauche et, en fonction de sa structure, il peut s'agir d'une formation à cavité unique ou à plusieurs cavités, composée de plusieurs chambres qui communiquent entre elles. Dans la plupart des cas, les kystes sont à une seule cavité, unilatéraux et représentent une capsule remplie de contenu jaune rougeâtre.

Il ressemble à un kyste unilatéral du corps jaune

Le kyste du corps jaune est un néoplasme non dangereux et, dans la plupart des cas, se résout avec succès sans traitement en 2 à 3 cycles menstruels. De plus, ils ne dégénèrent jamais en tumeurs malignes..

Kyste lutéal et grossesse

En présence d'un kyste lutéal non compliqué de petite taille, dont une femme peut même ne pas être consciente, il est susceptible de devenir enceinte, car le deuxième ovaire continue de fonctionner correctement. Si le néoplasme a atteint une grande taille, ou si son évolution est devenue compliquée, il est d'abord nécessaire de réaliser sa résorption, puis de planifier l'enfant.

Il convient de noter qu'un kyste lutéal qui s'est développé pendant la grossesse ne menace ni la femme ni le fœtus. Dans la plupart des cas, le développement inverse se produit spontanément vers la 20e semaine de grossesse, lorsque la place de l'enfant formé (placenta) passe complètement la synthèse hormonale.

Quelle est la cause de la pathologie?

Les gynécologues ne s'entendent pas sur les causes du développement de la maladie. La plupart d'entre eux sont enclins à croire qu'un tel dysfonctionnement du scénario peut être provoqué par un déséquilibre hormonal, et le développement direct du néoplasme peut être provoqué par un trouble de la circulation sanguine et lymphatique dans l'ovaire.

Certains experts expliquent la relation entre l'augmentation actuelle du nombre de ces pathologies et une diminution de la fréquence de procréation par le fait que plus l'ovulation se produit dans le corps féminin, plus le risque de développer des kystes ovariens est élevé.

Les facteurs qui augmentent le risque de développer un néoplasme sont les suivants:

  • prendre des médicaments hormonaux qui stimulent l'ovulation, tels que le clomifène;
  • abus de contraceptifs oraux;
  • passion pour les mono-régimes;
  • Troubles endocriniens;
  • Avortement;
  • grossesse extra-utérine;
  • les maladies inflammatoires des ovaires (ovarite) et des appendices en général (annexite);
  • augmentation de l'activité physique, du stress;
  • insuffisance pondérale ou surcharge pondérale.

Comment une tumeur peut-elle se manifester?

Avec des kystes lutéaux pas trop gros, ils ne donnent généralement aucun symptôme. Ces néoplasmes peuvent survenir et disparaître imperceptiblement - dans de nombreux cas, les femmes ne soupçonnent tout simplement pas que des processus similaires se produisent dans l'ovaire.

À mesure que la taille du néoplasme augmente, le patient a une sensation de plénitude et d'inconfort dans le bas de l'abdomen, une sensation de douleur pendant la défécation et lorsqu'une pression est appliquée sur la paroi abdominale depuis le côté de la lésion. De plus, un kyste du corps jaune produisant de la progestérone peut provoquer un dysfonctionnement du cycle menstruel et augmenter la profusion de menstruations. En l'absence de processus inflammatoire dans l'ovaire, les ganglions lymphatiques ne sont pas hypertrophiés.

Perforation du kyste ovarien

Dans le cours compliqué du kyste - tordez ses jambes, altérez la circulation de l'ovaire, accompagné d'une rupture de la cavité kystique avec une hémorragie subséquente dans la cavité abdominale, les symptômes d'un «abdomen aigu» peuvent se développer:

  • douleur aiguë dans le bas-ventre et parfois dans toute la cavité abdominale;
  • nausées Vomissements;
  • fièvre;
  • tension de la paroi abdominale;
  • selles et rétention de gaz;
  • absence de signes de péristaltisme intestinal;
  • état d'évanouissement.

Les douleurs abdominales peuvent indiquer une évolution compliquée du kyste

Diagnostic de pathologie

Lors du diagnostic d'un kyste lutéal, il est important de différencier ce néoplasme avec un kyste endométrioïde et des tumeurs malignes. Pour le diagnostic, les méthodes suivantes sont généralement utilisées:

Examen de la cavité abdominale à l'aide d'un appareil à ultrasons

  • examen vaginal-abdominal, qui permet de déterminer la taille approximative et l'emplacement du kyste - un kyste lutéal est généralement situé sur le côté ou légèrement derrière l'utérus, a une forme ovale lisse et est mobile lorsqu'il est palpé;
  • Échographie - vous permet de déterminer la nature et la densité du contenu de la tumeur, sa structure et sa taille exacte (les signes échogènes d'un kyste lutéal sont la visualisation d'inclusions pariétales de petite taille (0,5-1 cm), la présence de caillots sanguins, une conductivité acoustique élevée);
  • dopplerographie couleur - vous permet de confirmer ou de nier la présence d'un réseau circulatoire dans le néoplasme et, ainsi, de vous différencier d'une tumeur maligne;
  • test de grossesse - pour déterminer la présence ou l'absence de grossesse;
  • laparoscopie - un examen détaillé spécifiant de la cavité abdominale à l'aide d'une sonde à fibres réalisée pour la présence de dérive kystique, grossesse extra-utérine, kyste, tumeurs malignes;
  • marqueur tumoral CA-125 - pour processus malin soupçonné.

Il ressemble à un kyste jaune sur un échogramme

Dans quels cas faut-il traiter une tumeur

Il est recommandé aux patientes présentant de petits kystes asymptomatiques de consulter un gynécologue pendant plusieurs cycles menstruels, car il existe une forte probabilité de régression spontanée de l'éducation. Si le kyste ne s'est pas résolu de lui-même, le traitement est indiqué.

Traitement médicamenteux et physiothérapie

Pour le traitement des kystes lutéaux non compliqués, l'hormonothérapie est utilisée, par exemple, Duphaston, qui est un analogue de la progestérone naturelle. De plus, des médicaments anti-inflammatoires, par exemple, l'ibuprofène, Voltaren, etc., et une thérapie vitaminique peuvent également être prescrits au patient..

Pour une résorption réussie du kyste, dans certains cas, ils utilisent des méthodes physiothérapeutiques - électrophorèse, aimant, irrigation avec des médicaments anti-inflammatoires et des herbes.

La physiothérapie utilisant des procédures thermiques est strictement interdite. Le patient est contre-indiqué:

  • enveloppements de boue et d'ozocérite;
  • saunas, hammams;
  • bains chauds;
  • l'hirudothérapie (traitement des sangsues).

Pendant le traitement, une femme doit limiter les contacts sexuels, s'abstenir d'efforts physiques et de mouvements brusques, afin de ne pas provoquer de torsion des jambes du kyste ou de perforation (rupture) du néoplasme.

Chirurgie

Si le traitement conservateur échoue, le médecin recommande l'ablation chirurgicale du kyste. En l'absence de complications, la cystectomie est réalisée par une méthode laparoscopique douce. Pendant l'opération, le kyste est éclos dans les tissus sains de l'ovaire.

Cystectomie laparoscopique

Avec une évolution compliquée du kyste - processus nécrotiques dans les tissus de l'ovaire, perforation du néoplasme, saignement, etc. une chirurgie d'urgence est indiquée (laparotomie), accompagnée d'une ablation de l'ovaire affecté (ovariectomie).

La médecine traditionnelle

Pine utérus, Rhodiola, Winterhub

Pour le traitement le plus efficace des kystes du corps jaune, des plantes telles que l'utérus, la rhodiola (pinceau rouge) et le hivernage sont utilisées. Ces herbes comprennent des phytoestrogènes, des flavonoïdes, des coumarines, des acides organiques, etc., qui contribuent à la résorption de la formation.

Il existe un régime de traitement pour ces herbes, peint en fonction des périodes du cycle menstruel. Pour chaque cycle, il est nécessaire de préparer quotidiennement l'infusion de l'ingrédient souhaité, pour lequel une cuillère à café de l'herbe est cuite à la vapeur avec un verre d'eau bouillante, envelopper et laisser infuser pendant 20-30 minutes, puis filtrer et consommer. Les matières premières pour la préparation des infusions peuvent être achetées dans n'importe quelle pharmacie.

Le traitement doit être commencé immédiatement après la fin de la période. Pendant la première semaine, prenez 1/3 tasse de perfusion de l'utérus utérin trois fois par jour une demi-heure avant les repas, ou une heure après, pendant la deuxième semaine - perfusion de Rhodiola, et la troisième semaine - perfusion de la chasse d'hiver selon un schéma similaire. Après la menstruation, le traitement peut être répété. Pour plus d'effet, vous pouvez ajouter de la vitamine E aux infusions (1 ampoule chacune).

Jus de bardane

Un tel traitement est préférable de faire en été, car le jus peut être conservé au réfrigérateur pendant pas plus de 2 à 4 jours. Pour préparer le jus, les feuilles de bardane propres (lavées et séchées) fraîchement cueillies doivent être broyées dans un hachoir à viande et pressées à travers plusieurs couches de gaze. Vous devez prendre le médicament selon ce schéma:

  • les 2 premiers jours après la menstruation - deux fois par jour pour une cuillère à café une demi-heure avant les repas ou une heure après;
  • 3e et 4e - trois fois par jour pour une cuillère à café;
  • du 5ème jour au début de la prochaine menstruation - trois fois par jour pour une cuillère à soupe.

Après la fin des menstruations, le cours peut être répété.

Plantes utilisées pour traiter les kystes lutéaux (galerie)

Lors du traitement des remèdes populaires, il est nécessaire de surveiller l'état du kyste à l'aide d'ultrasons.

Prédiction et prévention de la maladie

Le kyste du corps jaune dans la plupart des cas a un pronostic favorable, cédant facilement au traitement ou se résolvant spontanément. Néanmoins, si une thérapie est néanmoins nécessaire, il ne faut pas négliger les conseils d'un médecin et de l'automédication..

Les patientes qui sont recommandées pour l'ablation chirurgicale du kyste ne devraient pas être retardées avec l'opération, car plus tôt l'intervention est effectuée, plus le risque de lésion des tissus ovariens sains est faible et le développement de complications nécessitant une chirurgie d'urgence déjà large qui se termine par l'ablation d'un organe.

Certaines maladies concomitantes de la région génitale féminine - infectieuses, inflammatoires, peuvent compliquer l'évolution de la maladie et nécessiter un traitement supplémentaire.

Un kyste guéri ou résolu ne laisse aucune conséquence pour le corps d'une femme et n'affecte ni la vie sexuelle ni la possibilité de tomber enceinte.

En tant que mesures préventives pour les kystes lutéaux, vous pouvez spécifier les éléments suivants:

  • diagnostic et traitement en temps opportun des maladies infectieuses et inflammatoires de la région génitale féminine;
  • correction du déséquilibre hormonal;
  • examen régulier par un gynécologue.

Elena Malysheva parle d'un kyste ovarien (vidéo)

Le kyste du corps jaune est une pathologie non dangereuse qui présente un risque élevé de régression indépendante. Cependant, le patient ne doit pas ignorer la présence d'un tel kyste, car, dans certains cas, l'évolution de la maladie peut être sérieusement compliquée si des mesures thérapeutiques ne sont pas prises en temps opportun.

Pourquoi un kyste ovarien apparaît-il et pourquoi est-il dangereux?

Nous vous disons quand aller chez le gynécologue et si une intervention chirurgicale est toujours nécessaire..

Un kyste ovarien est une sorte de bulle remplie de contenu liquide ou semi-liquide qui se produit dans la structure de l'ovaire et augmente son volume plusieurs fois. Il s'agit d'une maladie assez courante qui survient le plus souvent chez les femmes en âge de procréer, mais qui peut survenir chez les femmes plus âgées..

Comme l'explique la gynécologue de la Clinique "Seule" Victoria Yarovikova, ces formations peuvent être organiques ou fonctionnelles, mais cette dernière espèce est plus courante. Un kyste fonctionnel apparaît en raison d'anomalies de l'ovaire, il est généralement asymptomatique et peut disparaître après 1 à 3 cycles menstruels sans traitement ni chirurgie.

Les raisons

La cause la plus fréquente de la maladie est le dysfonctionnement des ovaires. Parfois, il apparaît en raison de problèmes hormonaux, du système endocrinien, des processus inflammatoires dans les appendices, de l'avortement, des infections génitales et de l'endométriose (l'apparition de la membrane utérine dans des endroits atypiques).

Symptômes

Le principal signe d'un kyste est une douleur dans le bas-ventre. Elle survient soit au milieu du cycle menstruel, soit pendant les menstruations, soit pendant ou après les rapports sexuels. Parfois, cela peut être ressenti pendant les sports. La douleur peut être tiraillante, douloureuse et monotone. La maladie affecte parfois les menstruations: elles peuvent disparaître, devenir plus douloureuses, abondantes ou, au contraire, très rares.

Si la tumeur se développe, elle peut commencer à exercer une pression sur la paroi de la vessie ou du rectum. Dans ce cas, la fille développe des troubles dysuriques (douleur, sensation de brûlure lors de la miction, envies fréquentes), diarrhée et constipation.

Avec des complications telles que la rupture d'un kyste ou une torsion des jambes, la fille ressent une douleur aiguë et intense qui ne peut être tolérée. À cause de la douleur, elle peut ressentir des vertiges et même des évanouissements, note le gynécologue. Les symptômes inquiétants sont également la fièvre, les frissons, les nausées, les vomissements, les palpitations cardiaques. Dans de tels cas, la fille doit appeler d'urgence une ambulance: un retard peut lui coûter la vie.

Cependant, comme le souligne Yarovikova, au stade initial, la maladie peut ne se manifester d'aucune façon. L'apprentissage de l'existence de l'éducation n'est possible que par hasard. Par exemple, lorsqu'une échographie est effectuée par un gynécologue pour toute autre raison.

Traitement

Un kyste fonctionnel, s'il n'y a pas de complications, est traité de manière conservatrice - à l'aide de médicaments. Habituellement, un gynécologue prescrit des préparations à base de dydrogestérone, qui ralentissent la croissance de l'éducation. Un autre médecin peut prescrire des contraceptifs oraux monophasiques ou biphasiques et une cure de vitamines des groupes B, A, E, C, K.

L'opération est prescrite lorsque les médicaments n'aident pas et que la tumeur grossit. La méthode la plus courante est la laparoscopie. Au cours de cette opération, grâce à une incision de 0,5 à 1,5 cm à l'aide d'instruments chirurgicaux, la formation est éliminée sans affecter les tissus sains.

Les kystes dermoïdes, mucineux et endométrioïdes ne sont traités que par chirurgie. Une intervention chirurgicale est également nécessaire lors de la planification d'une grossesse, car pendant la période de portage d'un enfant, le risque de rupture de la tumeur et de torsion des jambes augmente.

- Après la laparoscopie, les femmes se rétablissent rapidement, il n'y a généralement pas de conséquences importantes pour sa santé, il n'est donc pas nécessaire d'avoir peur de cette opération. Ce n'est techniquement pas compliqué, il s'exécute sur un thread. Dès le premier jour après la laparoscopie, la femme est déjà active, elle passe jusqu'à une semaine à l'hôpital », a expliqué Viktoria Yarovikova.

Avec le développement d'un processus malin dans les ovaires, la laparoscopie n'est pas effectuée. Dans de tels cas, une chirurgie abdominale est utilisée (implique une incision de tissu de taille normale) avec un examen histologique d'urgence (examen du tissu tumoral au microscope).

Remèdes populaires

Victoria Yarovikova a souligné qu'elle traite négativement le traitement des kystes avec des remèdes populaires en tant que gynécologue. Cela peut être dangereux, explique-t-elle. Une femme, essayant de faire face à la maladie à l'aide d'herbes, manque le temps où il est encore possible de résoudre le problème à ce stade à l'aide de médicaments sûrs. Si vous n'intervenez pas à temps, la tumeur peut augmenter de taille et l'endométrioïde et les mucineux - se transforment en cancer.

Les conséquences des kystes ovariens

Les conséquences dépendent de la nature de la formation et de la méthode de traitement. Si la tumeur a été traitée de façon conservatrice, il n'y a aucune conséquence. Le gynécologue souligne que la maladie peut réapparaître, mais c'est un signe d'autres problèmes de santé. Les problèmes hormonaux et l'endométriose peuvent provoquer des kystes récurrents..

Les conséquences de l'ablation de la tumeur, si les ovaires étaient intacts ou si le chirurgien a retiré une petite partie de l'organe, sont généralement limitées à deux semaines de récupération. Dans le premier mois après la chirurgie, il est préférable d'exclure les relations sexuelles vaginales, les sports et les efforts physiques intenses. Après un mois, vous devez reprendre progressivement l'entraînement, en commençant par de petites charges. Les exercices sont mieux effectués sous la supervision d'un entraîneur..

Si pendant l'opération, il était nécessaire de retirer l'ovaire, cela peut affecter la santé de la femme, car ce corps produit des œstrogènes et de la progestérone. Les patientes qui ont perdu un ovaire en âge de procréer se voient prescrire une longue cure de contraceptifs oraux. Si une femme a retiré les deux ovaires, avant la période de ménopause naturelle (50-55 ans), elle recevra un traitement hormonal substitutif, qui imite le cycle menstruel naturel. En même temps, tous les six mois, elle doit se rendre au rendez-vous du gynécologue et passer les tests nécessaires..

Si le kyste éclate

La rupture d'un kyste est une complication dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale urgente. Ses conséquences, notamment, peuvent être fatales. La gravité de la situation dépend de la quantité de sang perdue en raison de la rupture. Par conséquent, aux premiers symptômes (douleur aiguë dans le bas-ventre, nausées, vomissements, fièvre, perte de conscience), appeler une ambulance.

Un effort physique excessif, des relations sexuelles dures, des chutes de pression (vol dans des avions, plongée), des selles irrégulières (constipation) peuvent provoquer un écart..

Que faire si le kyste ovarien a diminué ou disparu

De petites formations fonctionnelles peuvent diminuer ou disparaître sans médication ni chirurgie. Cela est dû à des changements dans le fond hormonal au cours des différentes phases du cycle menstruel. C’est normal et vous n’avez pas besoin d’en avoir peur. Par exemple, un kyste folliculaire jusqu'à 4 cm peut disparaître en 1 à 3 cycles, et un kyste du corps jaune jusqu'à 5 cm disparaît souvent en un cycle.

Sexe avec un kyste ovarien

Si une femme a un kyste, les relations sexuelles vaginales doivent être exclues jusqu'à ce que la formation disparaisse ou soit supprimée, car cela peut provoquer un écart. Le sexe anal n'est pas non plus recommandé pour la même raison (le rectum est à côté des ovaires). Les jouets sexuels destinés à être insérés dans le vagin doivent également être reportés jusqu'à la récupération.

En bref sur l'essentiel:

1. Kyste ovarien - une maladie courante qui est la plus courante chez les femmes en âge de procréer.

2. Les principaux symptômes de la maladie sont des douleurs abdominales basses, des irrégularités menstruelles.

3. Le kyste est traité à la fois avec l'aide de médicaments et rapidement. Certains types de formations peuvent se résoudre d'eux-mêmes en 1 à 3 cycles menstruels..

4. Les conséquences de la maladie peuvent être différentes, cela dépend de la nature de la tumeur, de la présence de complications et de la méthode de traitement. Après un traitement conservateur ou la laparoscopie (chirurgie moins traumatisante et préservant les organes), ils sont quasiment absents. La récupération complète après la chirurgie prend environ deux semaines, mais une femme est active dès le premier jour.

Si vous avez des questions auxquelles vous ne trouvez pas de réponse, posez-les nous et nous essaierons d'y répondre.

Causes et méthodes de traitement du kyste du corps jaune de l'ovaire

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est une formation de tumeur bénigne sous la forme d'une capsule à paroi dense, formée à partir des éléments d'un corps jaune non résolu dans l'ovaire et remplie d'un liquide séreux jaunâtre hétérogène avec des inclusions de caillots sanguins.

Le corps jaune est une structure glandulaire temporaire qui apparaît normalement tous les mois, se formant à partir des cellules d'un follicule mature éclaté pendant l'ovulation. Sa couleur jaune est due à la lutéine pigmentaire, d'où le deuxième nom - kyste ovarien lutéal. Le fer produit de la progestérone, le stéroïde essentiel à la conception.

S'il n'y avait pas de conception, la structure se résorbe naturellement à la fin du cycle mensuel. Mais si, en raison de troubles fonctionnels, le corps jaune ne régresse pas (diminue), une capsule kystique se forme à partir de ses cellules, se remplissant progressivement de contenu liquide.

Caractéristiques du kyste lutéal:

  1. Il est considéré comme une formation fonctionnelle (non pathologique), c'est-à-dire se développant en violation des processus qui se produisent mensuellement dans la glande génitale et n'affectent pas sa structure.
  2. Jamais malin (ne dégénère pas en tumeur maligne).
  3. Il est détecté chez 2 à 5 femmes sur 100 en âge de procréer et chez les filles de 12 à 15 ans au stade de la formation de la fonction menstruelle.
  4. Il est capable de se dissoudre seul en 1 à 4 cycles mensuels. Un petit kyste du corps jaune peut disparaître en un mois, pour une régression complète d'un grand (6 - 8 cm), 3-4 cycles sont nécessaires.
  5. Il pousse en moyenne jusqu'à 60 - 80 mm.

Classification

  • par structure: formations à chambre unique et à chambres multiples (rarement);
  • à l'endroit de la localisation: côté droit, formé à gauche.

Les kystes lutéaux se forment à la fois dans l'ovaire gauche et à droite. Dans 98% des cas, la structure de la cavité se produit d'une part. Mais, si deux follicules matures apparaissent dans les deux gonades, ce qui est très rare, une capsule kystique lutéale peut apparaître des deux côtés.

Le kyste du corps jaune de l'ovaire gauche en développement et en symptomatologie ne diffère pas de la formation de droite. Mais le ganglion kystique de l'ovaire droit est détecté plus souvent en raison d'un apport sanguin plus actif à la gonade par la grande artère de droite.

Causes d'occurrence

Pourquoi un kyste lutéal est-il formé et par conséquent?

Les causes de la formation du kyste du corps jaune ne sont pas entièrement comprises. La principale cause de provocation est le déséquilibre des hormones dû à diverses maladies endocriniennes et hormonales.

Parmi les causes ou facteurs provocateurs probables, les médecins distinguent:

  • violation de la circulation sanguine dans les gonades;
  • dysfonctionnement de l'hypothalamus, de l'hypophyse;
  • pathologie thyroïdienne;
  • infections, inflammation des organes reproducteurs;
  • prédisposition héréditaire;
  • prendre des médicaments qui stimulent l'ovulation (Klostilbegit), des pilules contraceptives d'urgence (Postinor, Escapel);
  • avortements, fausses couches, grossesse extra-utérine;
  • ménarche précoce (premier cycle menstruel) chez les filles;
  • obésité;
  • malnutrition, régimes alimentaires déséquilibrés;
  • stress prolongé fréquent ou latent;
  • stress physique sévère et prolongé.

Les symptômes du kyste ovarien lutéal

Si la formation dépasse 50 mm, certains signes apparaissent. Les symptômes de base d'un kyste ovarien du corps jaune:

  1. Douleur tiraillante, lourdeur, picotements dans la région de l'aine du côté où la pathologie s'est produite, ou douleur dans tout le bas-ventre.

Si le contenu de la formation kystique étire les tissus de la glande génitale (ovaire) et y appuie, alors la patiente croit qu'elle a un kyste du corps jaune. La douleur peut augmenter avec la flexion, tout stress physique, l'intimité.

  1. Saignements mensuels retardés jusqu'à deux semaines avec engorgement concomitant des glandes mammaires ou menstruations prolongées avec faible écoulement de sang.
  2. Augmentation de la température rectale (jusqu'à 37,2 - 37,4 C) dans la deuxième phase du cycle.
  3. Mictions fréquentes dues à la compression de la vessie par un gros néoplasme.

Un signe diagnostique est le fait que les symptômes d'un kyste lutéal se manifestent dans la seconde moitié du cycle, c'est-à-dire après l'ovulation (de 14 à 15 à 28 à 30 jours).

Complications et leurs symptômes

Quel est le danger d'un kyste s'il ne dégénère pas en tumeur et peut-il régresser progressivement? Les structures de petite taille (3-5 cm) ne sont pas dangereuses. Une menace peut se produire dans les conditions suivantes:

  1. Si le kyste formé du corps jaune commence à se développer activement, car dans ce cas, sa rupture est possible. Ensuite, le contenu de la capsule s'écoule dans la cavité abdominale et une hémorragie dans la cavité tumorale peut se produire avec la formation d'un hématome.

Cette condition est souvent exacerbée par la rupture du tissu de la glande génitale elle-même - l'apoplexie ovarienne. Les vaisseaux sanguins au site de l'endommagement sont mal contractés, l'hémorragie dans la cavité pelvienne et le péritoine s'intensifie. Les saignements intra-abdominaux dus à la rupture surviennent plus souvent au stade de maturation du corps jaune, correspondant au 20e - 26e jour du cycle mensuel.

La capsule kystique peut éclater avec des mouvements actifs, ce qui arrive souvent aux jeunes filles en raison de leur mobilité, chez les adultes - pendant les rapports sexuels, ce qui s'explique par l'augmentation de l'apport sanguin aux organes reproducteurs.

  1. Si les jambes du kyste sont tordues. Cela entraîne une compression des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins, interrompant l'approvisionnement en sang, entraînant une nécrose tissulaire (nécrose), suivie d'une suppuration.

Symptômes lors de la torsion des jambes du kyste du corps jaune:

  1. Douleur aiguë sous forme de coliques, qui ne disparaît à aucune position du corps et ne s'arrête pas avec les analgésiques traditionnels. Il peut faire mal dans le bas de l'abdomen ou l'aine (du côté affecté) avec une irradiation (recul) dans la jambe. L'intensité de la douleur dépend du degré de torsion des jambes.
  2. Abaisser la pression artérielle.
  3. Épuisement général, étourdissements sévères.
  4. Un état de panique, une peur intense.
  5. Attaques possibles de nausées, vomissements, élévation de température à 37,5 - 38 degrés.
  6. Rétention des selles due à la parésie (paralysie musculaire) de l'intestin.

Signes de rupture du kyste (et de l'ovaire):

  • douleur «poignard» soudaine dans l'aine ou le bas-ventre;
  • tension (durcissement) des muscles du péritoine (réflexe protecteur);
  • position forcée du patient avec les genoux tirés vers l'estomac;
  • sueurs froides, épuisement, évanouissement;
  • baisse de la pression artérielle, pouls faible et fréquent;
  • la température n'augmente pas.

L'intensité des symptômes lors de la rupture d'une capsule kystique ou d'un ovaire est directement liée au volume de la perte de sang due à une hémorragie interne..

L'augmentation de la perte de sang s'accompagne de:

  • léthargie, somnolence;
  • pâleur nette de la peau, des muqueuses;
  • abaissement de la température en dessous des valeurs normales (jusqu'à 36,3 - 36,4);
  • irritation du péritoine, douleur aiguë aiguë en palpant, douleur en appuyant sur la zone au-dessus de la clavicule du côté de la lésion (symptôme de phrénicus);
  • une baisse significative de la pression, le développement d'un choc hémorragique causé par des saignements internes étendus;
  • perte de conscience.

Les deux types de complications nécessitent une assistance opérationnelle immédiate. Sans arrêter les saignements et des mesures qui éliminent l'hémorragie, la torsion kystique, une véritable menace pour la vie.

Diagnostique

Les symptômes des kystes ovariens ne sont souvent pas spécifiques, c'est-à-dire caractéristiques de la formation kystique lutéale, par conséquent, le diagnostic nécessite des outils de recherche et des tests de laboratoire. Les mesures diagnostiques comprennent:

  1. Examen gynécologique avec palpation (palpation) des gonades. Lorsque la formation de kystes lutéaux est détectée, la taille, la densité, le degré de mobilité, la structure sont déterminés.
  2. Étude de l'histoire du patient, analyse des plaintes et évaluation de la fonction menstruelle. À cette fin, le médecin doit savoir:
  • à quel âge a commencé le premier saignement mensuel;
  • la durée du cycle menstruel et des anomalies telles que la douleur, l'abondance ou la rareté des saignements;
  • y a-t-il des retards et pour combien de temps.
  1. Échographie - étude de l'utérus et des ovaires à l'aide d'ondes ultrasonores, qui détermine la taille, la densité, la structure de la formation, l'épaisseur de la paroi de la cavité, la présence de jambes.
  2. Une étude utilisant un laparoscope (laparoscopie), qui est considérée comme la méthode de diagnostic la plus informative qui permet au médecin d'étudier l'éducation en détail.

La technique est exsangue, car l'opération implique une petite quantité de tissu et est indolore, car elle est réalisée sous anesthésie générale. Un dispositif optique avec une caméra endovideo est inséré dans une minuscule incision sur la paroi abdominale, et l'image s'affiche à l'écran.

Diagnostic différentiel

Le médecin doit distinguer le kyste du corps jaune de la grossesse et des autres pathologies présentant des signes similaires (par exemple, d'un kyste ovarien folliculaire).

Le diagnostic d'un kyste lutéal de l'ovaire gauche basé sur des plaintes et des symptômes généraux est moins difficile, car la douleur à gauche chez un médecin expérimenté est plus susceptible de provoquer un soupçon de la survenue possible d'une telle formation.

Les symptômes qu'une tumeur bénigne lutéale de l'ovaire droit peut donner sont souvent confondus avec des signes d'un processus inflammatoire en annexe, surtout si une femme essaie de se diagnostiquer avec l'apparition d'une douleur.

Pour confirmer le diagnostic et exclure d'autres maladies, des mesures de diagnostic différentiel sont effectuées, notamment:

  1. Dopplerographie couleur, dans laquelle vous pouvez déterminer plus précisément le type de formation ovarienne. S'il est gris et opaque, alors c'est un kyste sur le corps jaune, contrairement à la couleur violet rougeâtre, indiquant le développement de la structure endométrioïde.
  2. Un test sanguin pour un marqueur tumoral spécifique CA-125 afin d'exclure la possibilité d'une nature maligne de la tumeur. Un taux élevé peut indiquer le développement du processus de cancer..
  3. Test hormonal HCG (gonadotrophine chorionique), qui est effectué pour confirmer ou exclure une grossesse. Si la conception a eu lieu, le taux d'hCG sera élevé. Un test sanguin pour le statut hormonal (dépistage) pour déterminer si l'équilibre entre les hormones est perturbé. Laparoscopie, s'il est difficile de distinguer le kyste du corps jaune des autres types de structures kystiques, tumeurs, cystomes, grossesse extra-utérine.

Traitement du kyste du corps jaune de l'ovaire droit et gauche

Comment traiter un kyste du corps jaune? Les premières mesures consistent à surveiller le «comportement» du kyste et sa croissance pendant 3 à 4 mois, car très souvent ces structures sont sujettes à un développement inverse - c'est-à-dire qu'elles se résolvent sans traitement.

À ce stade, une visite régulière chez le gynécologue est nécessaire, qui observera la formation en dynamique et pourra prescrire pour accélérer son développement inverse:

  • électrophorèse;
  • thérapie au laser et magnétothérapie;
  • phonophorèse;
  • bains de radon.

Important! Toute physiothérapie avec chauffage, hirudothérapie, enveloppements de toute nature est interdite. Exclut les saunas, les hammams, l'exposition directe au soleil et les bains de soleil.

Pour prévenir la torsion des jambes et la rupture du kyste du corps jaune, une femme est fortement recommandée pour réduire toutes les activités physiques, y compris la danse sportive, réduire la fréquence des contacts intimes dans les cycles de 3 à 4 mois.

Thérapie médicamenteuse

Médicaments traditionnels prescrits:

  • les médicaments contenant de la progestérone (Duphaston), inhibant la croissance de l'éducation;
  • médicaments à base de plantes Livitsin, Civilin;
  • pilules contraceptives hormonales (Jes, Diane 35, Yarina) qui normalisent la composition hormonale dans le corps;
  • les médicaments qui soulagent la douleur et l'inflammation (Diclofenac, Ketorol).

En savoir plus sur le traitement des kystes ovariens sans chirurgie dans notre travail séparé.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical est prescrit comme méthode planifiée si le kyste du corps jaune ne se résout pas ou ne se développe pas, et comme urgence en cas de rupture, torsion de la jambe, hémorragie dans le péritoine.

Deux types d'opérations sont utilisées en cas de pathologie compliquée:

  1. Laparoscopie d'un kyste ovarien. De cette façon, la tumeur est enlevée avec la préservation de la glande génitale. Parfois, il est nécessaire d'acciser la zone affectée du tissu. Cela aide à réduire le développement probable d'un processus d'adhésion et, en même temps, les facteurs qui provoquent les ovaires polykystiques et l'infertilité sont éliminés..
  2. Laparotomie Elle est réalisée en urgence à la rupture, torsion de la jambe, hémorragie, altération pathologique des tissus de la glande sexuelle. L'ovaire lui-même est également retiré (ce qui n'empêche pas une femme de tomber enceinte, car la deuxième glande fonctionne).

En savoir plus sur les méthodes d'élimination des kystes ovariens dans le matériel correspondant.

Grossesse et kyste du corps jaune

Si un kyste lutéal du corps jaune est détecté pendant la gestation, cela ne menace ni le nourrisson ni la mère, car il affecte rarement la grossesse. Cependant, une surveillance continue de sa croissance par ultrasons est nécessaire. Si la taille de la formation dépasse 50 mm ou d'autres problèmes surviennent, la laparoscopie est envisagée. En pratique, le kyste du corps jaune se résorbe de façon indépendante après 18 à 20 semaines de gestation.

Kyste du corps jaune de l'ovaire

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est une formation de rétention fonctionnelle du tissu ovarien qui se forme à l'emplacement d'un corps jaune non régressé. Le kyste du corps jaune de l'ovaire est presque asymptomatique; dans de rares cas, accompagnée d'une légère douleur dans le bas-ventre, d'irrégularités menstruelles, d'évolution compliquée. Le diagnostic comprend l'examen par un gynécologue, l'échographie, la dopplerographie, la laparoscopie. Le kyste du corps jaune de l'ovaire peut régresser de lui-même pendant 3 cycles menstruels; pour les complications, une cystectomie, une résection ou une ablation de l'ovaire est indiquée.

informations générales

Le corps jaune est un fer formé cycliquement dans l'ovaire qui se produit à la place d'une vésicule graaf ovulée (follicule) et produit l'hormone progestérone. Le nom de la glande a été donné par le pigment lipochromique présent dans ses cellules et leur donnant une couleur jaunâtre. Le corps jaune se développe dans l'ovaire pendant la deuxième phase (lutéale) du cycle menstruel. À son apogée, le corps jaune atteint une taille de 1,5 à 2 cm et s'élève au-dessus de la surface ovarienne avec un seul pôle. En l'absence de fécondation, le corps jaune à la fin de la phase lutéale subit un développement involutif et arrête la production de progestérone. Lorsque la grossesse survient, le corps jaune ne disparaît pas, continue de croître et de fonctionner pendant 2-3 mois et est appelé corps jaune de la grossesse.

Caractéristiques du kyste du corps jaune

Un kyste ovarien lutéal est formé à partir d'un corps jaune non régressé, dans lequel, en raison de troubles circulatoires, une accumulation de liquide séreux ou hémorragique se produit. La taille du kyste du corps jaune de l'ovaire ne dépasse généralement pas 6 à 8 cm.Le kyste du corps jaune de l'ovaire survient chez 2 à 5% des femmes en âge de procréer après l'établissement d'un cycle menstruel en deux phases.

La gynécologie clinique différencie les kystes du corps jaune qui se sont développés en dehors de la grossesse (à partir d'un follicule atresize), ainsi que les kystes du corps jaune qui se produisent pendant la grossesse. Le kyste du corps jaune de l'ovaire est souvent unilatéral, unisexué; a une capsule tapissée de cellules lutéales granulaires de l'intérieur, remplie de contenu jaune rougeâtre. La disparition indépendante du kyste du corps jaune de l'ovaire se produit pendant 2-3 cycles menstruels ou au deuxième trimestre de la grossesse.

Causes du kyste ovarien

Les causes de la formation du kyste du corps jaune de l'ovaire ne sont pas entièrement comprises. On pense que la formation du kyste du corps jaune est causée par un déséquilibre hormonal et une circulation sanguine altérée et un écoulement lymphatique dans les tissus de l'ovaire. Le risque de formation de kystes lutéaux augmente avec l'utilisation de médicaments pour stimuler l'ovulation dans l'infertilité ou en préparation pour la FIV (par exemple le citrate de clomifène) et la contraception d'urgence.

La possibilité de formation d'un kyste ovarien du corps jaune sous l'influence d'un stress physique et mental sévère, de conditions de production néfastes, de malnutrition (mono-alimentation), d'ovariite et de salpingo-ovarite fréquentes, et d'avortement n'est pas exclue. Tous ces facteurs peuvent entraîner un déséquilibre endocrinien et, par conséquent, la formation du kyste du corps jaune de l'ovaire.

Symptômes du kyste du corps jaune de l'ovaire

Les symptômes d'un kyste du corps jaune de l'ovaire sont légers. Souvent, les kystes lutéaux se développent dans les 2 à 3 mois, après quoi ils subissent une involution spontanément et soudainement.

Le kyste du corps jaune de l'ovaire, identifié pendant la grossesse, ne constitue pas une menace pour la femme et le fœtus. Au contraire, l'absence de grossesse du corps jaune aux premiers stades peut provoquer un avortement spontané dû à une carence hormonale. Le développement inverse du kyste du corps jaune pendant la grossesse se produit également le plus souvent spontanément après 18 à 20 semaines. gestation: à ce moment, le placenta formé assume pleinement les fonctions productrices d'hormones du corps jaune.

Parfois, un kyste du corps jaune de l'ovaire peut provoquer une légère douleur, une sensation de lourdeur, de plénitude, une gêne dans l'abdomen du côté du développement. Un kyste de lutéine produisant de la progestérone peut provoquer un retard des menstruations ou, inversement, des menstruations prolongées en raison d'un rejet endométrial inégal. Kystes ovariens lutéaux jamais malins.

Le plus souvent, les symptômes se développent avec une évolution compliquée du kyste du corps jaune de l'ovaire - torsion des jambes, hémorragie dans sa cavité ou apoplexie de l'ovaire. Dans tous ces cas, le tableau clinique de l'abdomen aigu est observé - crampes, douleurs aiguës diffuses, vomissements, tension et douleur aiguë dans l'abdomen, symptômes péritonéaux positifs, rétention de gaz et de selles, disparition des bruits péristaltiques, intoxication, etc..

Diagnostic du kyste du corps jaune de l'ovaire

Le diagnostic d'un kyste du corps jaune de l'ovaire est effectué en tenant compte de l'anamnèse, des plaintes, des données d'un examen gynécologique, de l'échographie, de la laparoscopie. L'examen vaginal révèle une éducation latérale avec une mobilité et une sensibilité limitées pendant la palpation du côté de l'utérus ou derrière celui-ci..

Échoscopiquement, le kyste du corps jaune est défini comme une formation homogène anéchoïque de forme ronde de 4 à 8 cm de diamètre, avec des contours même clairs, parfois avec une fine suspension à l'intérieur. Pour une reconnaissance précise du kyste lutéal, une échographie dynamique est réalisée dans la première phase (folliculaire) du cycle menstruel. La dopplerographie couleur (CD) vise à éliminer la vascularisation des structures internes du kyste et à différencier la formation de rétention des vraies tumeurs ovariennes.

Comme pour les autres tumeurs et kystes ovariens détectés, l'étude du marqueur tumoral CA-125 est présentée. Pour exclure ou confirmer une grossesse, une gonadotrophine chorionique est déterminée, un test de grossesse. Dans les cas où le kyste du corps jaune est difficile à différencier des autres néoplasmes (kystes ovariens, kystes ovariens de técalutéine avec chorionépithéliome et dérive kystique, etc.) et grossesse extra-utérine, une laparoscopie diagnostique est requise.

Traitement du kyste du corps jaune de l'ovaire

On montre aux patientes présentant un petit kyste du corps jaune de l'ovaire cliniquement non manifeste un gynécologue, un contrôle dynamique des ultrasons et une CDK pendant 2-3 cycles menstruels. Pendant cette période, le kyste peut subir une régression et disparaître complètement.

Les kystes symptomatiques et récurrents du corps jaune de l'ovaire peuvent également se dissoudre sous l'influence d'une thérapie anti-inflammatoire conservatrice, de la sélection et de la prescription de contraceptifs hormonaux, de la balnéothérapie (bains thérapeutiques et de l'irrigation vaginale), de la thérapie péloïde, de la thérapie au laser, de la phorèse CMT, de l'électrophorèse, de la magnétophorèse. Pour la période de traitement des kystes du corps jaune de l'ovaire, l'activité physique et l'activité sexuelle sont limitées afin d'éviter la torsion ou la rupture de la formation tumorale. Si le kyste lutéal ne se résout pas dans les 4-6 semaines, la question de son ablation chirurgicale est résolue.

L'intervention prévue pour un kyste du corps jaune est le plus souvent limitée à la décorticage laparoscopique du kyste dans les tissus ovariens inchangés et à la suture de sa paroi ou à la résection de l'ovaire. En cas de complications (modifications nécrotiques du tissu ovarien, saignement, etc.), une laparotomie d'urgence avec ovariectomie est indiquée.

Prévention et pronostic du kyste du corps jaune de l'ovaire

La prévention de la formation de kystes ovariens fonctionnels est facilitée par le traitement opportun et approprié de l'inflammation des organes du système reproducteur, ainsi que la correction de l'équilibre hormonal perturbé. L'observation d'un gynécologue-endocrinologue et d'un contrôle échographique lors de la détection d'un kyste du corps jaune de l'ovaire vous permet de prendre à temps les mesures nécessaires et d'éviter les complications. Le kyste du corps jaune de l'ovaire n'est pas une menace pour une grossesse en développement. Avec une régression spontanée ou une ablation planifiée du kyste du corps jaune de l'ovaire, le pronostic est favorable.

Kyste du corps jaune de l'ovaire: symptômes et traitement

Le kyste du corps jaune de l'ovaire est un néoplasme bénin rempli de liquide et situé dans l'ovaire. Le plus souvent, un kyste se forme sur un côté de l'ovaire et a la forme d'une capsule à parois épaisses remplies de contenu rouge jaunâtre. Il existe également des cellules qui produisent de la progestérone. Cette pathologie dégénère très rarement en processus malin. Par conséquent, sans raison particulière, les médecins essaient de ne pas les toucher..

Qu'est-ce que le corps jaune?

Il s'agit d'une structure qui est une glande temporaire. Il apparaît dans le corps de la femme lors de l'ovulation au site de rupture du follicule. Le corps jaune est formé d'un côté et prépare l'utérus à la grossesse à venir. Sa fonction est de produire l'hormone progestérone jusqu'à la formation finale du placenta. Si la grossesse ne s'est pas produite, le corps jaune se dissout et est excrété pendant les menstruations.

La taille normale du corps jaune est d'environ 1,7 cm.Si elle augmente de plus de 3 cm, vous pouvez soupçonner un kyste. Et même en considérant que la femme n'est pas enceinte, les chances de formation de cette pathologie doublent.

La raison de la formation d'un kyste du corps jaune

Les médecins ne peuvent pas nommer la cause exacte de l'apparition du kyste du corps jaune. On pense que ces facteurs peuvent contribuer à son éducation:

  • stimulation de l'ovulation (par exemple, dans le traitement de l'infertilité);
  • préparation à l'insémination artificielle;
  • l'utilisation de la contraception d'urgence (ce sont des hormones sexuelles et elles perturbent considérablement l'équilibre des hormones);
  • avortement (dommages à la muqueuse utérine);
  • effort physique intense;
  • déséquilibre nutritionnel;
  • conditions de stress sévères et chroniques;
  • infections et inflammation des organes féminins;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • problèmes avec la glande thyroïde et d'autres glandes endocrines.

Les kystes apparaissent chez les femmes en âge de procréer et chez les femmes enceintes. En raison des caractéristiques anatomiques de l'emplacement, la maturation des œufs se produit plus souvent dans l'ovaire droit. Par conséquent, la formation de kystes du corps jaune est souvent possible sur le côté droit.

Symptômes du kyste du corps jaune de l'ovaire

Habituellement, un kyste du corps jaune de l'ovaire ne dérange pas une femme. Par conséquent, un petit kyste est souvent trouvé lors de la prochaine visite chez un gynécologue ou une échographie.

Le premier et principal symptôme sera un dysfonctionnement du cycle menstruel. Il peut s'agir de menstruations plus abondantes ou même de saignements qui ne sont pas liés au cycle (par exemple, au milieu du cycle).

Parfois, un kyste peut provoquer des mictions fréquentes ou une légère douleur dans le bas-ventre..

Le kyste peut se dissoudre sans conséquences et sans interférence extérieure. Il s'agit d'un processus absolument normal qui ne nécessite aucune intervention médicale. Cela prend généralement environ trois mois..

Comment détecter un kyste

Il est impossible de poser un diagnostic sur la base du tableau clinique, car il n'y a pas suffisamment d'informations pour cela. Les principales méthodes sont l'examen gynécologique et l'échographie.

À l'examen, vous pouvez sentir le kyste sur l'ovaire. Mais c'est si elle aura une taille suffisante (de 1-2 cm). Sinon, le médecin ne pourra rien détecter à l'examen gynécologique.

Une autre chose avec l'échographie. Il s'agit de la méthode de diagnostic la plus informative. Avec lui, vous pouvez détecter des kystes de moins de 1 cm.

Dois-je retirer un kyste

Le kyste du corps jaune de l'ovaire pendant la grossesse disparaît au début du II trimestre. Autrement dit, lorsque la grossesse survient, dans la plupart des cas, elle passe d'elle-même.

Mais au stade de la planification de la grossesse, il est conseillé de se débarrasser du kyste. Étant donné qu'en raison d'un dysfonctionnement du cycle, il peut interférer avec le processus normal de conception.

Dans certains cas, un traitement conservateur peut être prescrit. Il est montré:

  • si le kyste mesure plus de 4 cm;
  • les kystes apparaissent à plusieurs reprises;
  • si le kyste n'est pas résolu dans les 3 mois.
  • Le traitement est effectué avec des médicaments hormonaux pour normaliser la production d'hormones sexuelles féminines. Un traitement à la boue, une électrophorèse, des bains thérapeutiques et d'autres procédures physiothérapeutiques peuvent également être prescrits. Ils peuvent améliorer le corps et l'aider à éliminer le kyste..

Pendant le traitement, vous ne devez pas recourir aux procédures de réchauffement, aux massages, à l'hirudothérapie (l'utilisation de sangsues). Les contre-indications absolues sont les saunas. Ils contribueront à la croissance du kyste. Si un kyste est détecté, il faut s'abstenir de rapports sexuels et d'efforts physiques excessifs..

Une indication pour l'ablation chirurgicale sera un kyste de taille importante (plus de 6 cm) et un tableau clinique prononcé sous la forme de menstruations abondantes.

Complications possibles du kyste du corps jaune de l'ovaire

Parfois, un kyste est compliqué par de telles pathologies concomitantes:

  • la jambe du kyste peut se tordre complètement ou partiellement, ce qui entraînera l'apparition d'une nécrose,
  • une rupture du kyste peut survenir, ce qui provoquera le développement de saignements internes.

La nécrose est un processus extrêmement dangereux, accompagné d'une mort irréversible des tissus, d'une inflammation des tissus environnants, d'une forte détérioration de la condition d'une femme et d'une augmentation de la température corporelle. Souvent, la nécrose des kystes est compliquée par une péritonite (inflammation de la cavité abdominale), qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

La rupture d'un kyste du corps jaune de l'ovaire s'accompagne de crampes aiguës, de nausées, de vertiges et d'une faiblesse sévère. En cas de saignement sévère, une sueur froide apparaît. Cela indique un choc hémorragique..

Dans le contexte du choc hémorragique, la pression artérielle chute fortement. Cette condition indique une hospitalisation immédiate et une intervention chirurgicale urgente. La rupture des kystes est assez rare en raison de ses parois épaisses.

Le traitement principal de la nécrose ou de la rupture d'un kyste sera la chirurgie. Aujourd'hui, de plus en plus de chirurgiens effectuent l'ablation des kystes par laparoscopie, au cours de laquelle le tissu ovarien affecté est excisé. Ce type d'opération implique l'ablation d'un kyste à travers de petites incisions (jusqu'à 1,5 cm). La récupération de ces opérations est plus rapide et les cicatrices sont presque invisibles..

Mesures préventives

Pour la détection rapide de cette pathologie, les femmes ne doivent pas retarder la visite chez le gynécologue et demander de l'aide lorsque les premiers symptômes apparaissent. Les femmes qui ont déjà eu un kyste devraient faire particulièrement attention à leur santé, car la probabilité de sa réapparition est assez élevée. Malgré "l'innocuité" de ces kystes, des complications peuvent survenir à tout moment.

En tant que mesures préventives pour prévenir l'apparition de kystes du corps jaune, nous pouvons recommander:

  • traitement rapide des maladies infectieuses et inflammatoires du système reproducteur,
  • détection et traitement rapides des troubles hormonaux,
  • Exercice modéré,
  • réduction du stress sur le système nerveux,
  • alimentation équilibrée, respect du sommeil.

Cependant, aucune mesure préventive ne peut garantir qu'un kyste du corps jaune ne se forme pas. Écoutez votre corps et réagissez à tout changement suspect..

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas du matériel scientifique ou des conseils médicaux et ne peut pas se substituer à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement, contactez un médecin qualifié!