Principal

Tumeur

Cystite pendant la grossesse

La plupart des femmes enceintes connaissent l'envie d'uriner douloureusement fréquemment. La cystite ne peut être ignorée, en espérant qu'elle se transmettra d'elle-même. Afin de reconnaître la maladie à temps, vous devez non seulement consulter régulièrement le médecin, mais également en savoir plus sur les symptômes, les méthodes de traitement et la prévention obligatoire.

Que faire avec la cystite

La cystite pendant la grossesse est un phénomène courant. Cela est dû à un changement de localisation de l'utérus en croissance, qui appuie involontairement sur les voies urinaires. Immunité diminuée pendant la période de gestation, la composition modifiée de la microflore du vagin contribue à l'apparition ou à l'exacerbation de la forme chronique de la cystite. Que faire lors des premières manifestations de douleur dans la vessie et des visites fréquentes aux toilettes?

Assurez-vous d'obtenir un rendez-vous avec un médecin de profil dès que possible. Seuls des tests de laboratoire et une enquête détaillée aideront à formuler le diagnostic correct de l'inflammation de la membrane vésicale. L'automédication de la cystite peut toujours avoir des conséquences imprévues, et étant dans une «position intéressante», pendant des mois, la femme est responsable non seulement de sa vie et de sa santé, mais aussi de son enfant.

À un moment où le traitement n'a pas encore été prescrit et où la douleur aiguë ne s'arrête pas, vous devez vous rappeler des mesures qui empêcheront la croissance des bactéries, car cela est lourd d'infection des reins, de détérioration de l'état général de la femme et de l'enfant. Voici quelques directives générales pour la grossesse:

  • les jambes et le ventre doivent être chauds;
  • hygiène personnelle répétée sous la douche - plusieurs fois par jour;
  • exclure les sous-vêtements synthétiques;
  • avec envie d'uriner - ne tolérez pas, même si elles sont fausses;
  • exclure du menu les plats fortement épicés, frits et salés;
  • boire plus d'eau ou de boissons aux fruits acidifiées.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Le traitement de la cystite prescrit par un médecin dépendra de la forme de la maladie détectée. En cas d'infection - des antibiotiques sont prescrits pour détruire les microbes comme source de la maladie. Ces médicaments doivent être pris très au sérieux, avec une grande responsabilité, afin de ne pas nuire au bébé à naître. Avec une forme non infectée pendant la grossesse, le médecin prescrit des analgésiques et ceux qui détendront les muscles des voies urinaires et de la vessie, réduisant ainsi la fréquence des visites aux toilettes.

Remèdes populaires pour la cystite chez les femmes

L'utilisation de remèdes populaires pour le traitement efficace de la cystite pendant la grossesse n'est autorisée qu'après consultation avec votre médecin. Il est difficile de se débarrasser complètement de la maladie avec des herbes, mais la condition peut être atténuée. Recommander des infusions et des décoctions après avoir pris des médicaments, comme fixant l'effet thérapeutique. Ils sont utilisés en combinaison avec des médicaments. Les plantes et les herbes utilisées pour la décoction de la cystite chez les femmes sont disponibles dans toutes les pharmacies. Voici quelques recettes de boissons à base de plantes qui aideront à surmonter la cystite pendant la grossesse à la maison:

  1. Graines d'aneth séchées à raison de deux grosses pincées versez 300-350 ml d'eau bouillante. Après une demi-heure, filtrer. Boire avec une cystite avant chaque repas pendant 15 à 25 minutes, 70 à 80 ml plusieurs fois par jour.
  2. Les cynorhodons ou sa racine séchée 2,5-3 grandes cuillères versent un verre d'eau bouillante. Chauffer au bain-marie jusqu'à ébullition, laisser reposer environ une heure. Boire ½ tasse avant les repas.
  3. Les feuilles de cassis (9 cuillères à soupe) versent un litre et demi d'eau bouillante. Couvrant avec un couvercle, laissez bien infuser jusqu'à ce qu'il refroidisse complètement. Boire plusieurs fois par jour, en ajoutant un peu de miel si désiré.
  4. Versez les feuilles de bouleau environ 10 grammes avec de l'eau chaude (500 ml) et faites bouillir pendant 1 à 2 minutes. Après s'être installé avec une cystite, buvez 40 à 50 ml avec de la nourriture.
  5. Les boissons aux fruits cuites à base de canneberges ou d'airelles aideront non seulement à soulager la cystite, mais aussi à reconstituer la réserve de vitamines du corps.

Médicaments contre la cystite

Ayant les résultats des tests de laboratoire, compte tenu de l'état de la femme, de la durée et du déroulement de la grossesse, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. Le choix des médicaments qui arrêtent la cystite chez la femme enceinte est très limité. Cependant, elles doivent être une action locale. Le médecin doit prendre en compte dans quel trimestre la grossesse se déroule, afin de ne pas perturber le développement du fœtus, mais en même temps, soulager la souffrance de la future mère, qui est inévitable avec l'apparition d'une cystite.

Bougies pour cystite

Les suppositoires sont des médicaments très efficaces dans le traitement de la cystite pendant la grossesse actuelle, qui, comme tous les médicaments de ce groupe, sont divisés en antiviraux, anti-inflammatoires et antibactériens. Les suppositoires les plus souvent prescrits aux femmes enceintes pour la cystite:

  • Hexicon - un antiseptique efficace au stade initial de la maladie.
  • Betadine - un médicament antibactérien antiseptique à large base.
  • Polygynax - très efficace, soulage rapidement l'inflammation, mais ne peut être utilisé qu'au premier trimestre de la grossesse.

Pilules

Le traitement avec des pilules pour l'inflammation de la vessie pendant la grossesse est pratique. Vous pouvez calculer le dosage exact, ajuster l'heure et le lieu d'admission. Prenez des comprimés dans le cours prescrit par votre médecin. L'interruption ou l'arrêt complet de la prise des comprimés à votre discrétion menace une rechute et la transition de la cystite vers une forme chronique. Couramment utilisé par les femmes enceintes pour la cystite:

  • Kanefron. Un coffre-fort antimicrobien pendant la grossesse, qui a un bon effet diurétique et soulage les spasmes des parois de la vessie. A une base végétale.
  • Cyston. Effet anti-inflammatoire, base végétale.
  • Furagin. Furadonine. Tablettes ancienne génération avec une efficacité éprouvée. Ils appartiennent aux uroseptiques qui détruisent la cellule microbienne, tout en retardant la croissance du nombre de micro-organismes nuisibles.
  • 5-NOC (Nitroxoline). Il a une absorption élevée du système digestif, pénétrant dans les reins et la vessie sans changement, ce qui augmente ses propriétés curatives.

Antibiotiques pour la cystite

Ayant une forme aiguë du développement de la maladie pendant la grossesse d'une femme, le médecin décide qu'un antibiotique pour la cystite est nécessaire pendant le traitement. Ces médicaments doivent être pris strictement dans les délais prescrits, tout écart pouvant créer une dépendance aux virus et aux micro-organismes. Cela conduit au fait que la sensibilité à l'antibiotique disparaît et le rend incompétent. Le médecin, après avoir examiné la patiente, doit déterminer quels antibiotiques sont possibles pendant la grossesse dans un cas particulier. Ces médicaments sont souvent prescrits:

  • Nolicin. Le gros avantage est que l'accumulation d'un large spectre du médicament passe dans l'urine et non dans le sang ou les tissus musculaires.
  • Monural. Exposition rapide, réduction des symptômes de la douleur dans les 2,5 à 3 heures suivantes après la première dose.
  • Palin. Disponible sous forme de comprimés, bougies, capsules. Il a un puissant effet bactéricide..
  • Amoxiclav. Un médicament antibactérien approuvé pour une utilisation non seulement pendant la grossesse, mais aussi pendant l'allaitement.

Cystite et grossesse

Pendant la grossesse, une femme responsable doit surveiller attentivement sa santé, qui est directement liée au bien-être futur de l'enfant. En ne respectant pas les recommandations du médecin pour la cystite, il est possible de provoquer la transition de la maladie au stade chronique. Pendant l'accouchement, le bébé peut être infecté par des bactéries et des micro-organismes qui causent l'infection. Pour la femme elle-même, un traitement frivole est lourd d'infection des uretères de la vessie dans les reins, ce qui peut provoquer leur refus.

Afin de ne pas exposer sa santé et l'enfant à naître, une femme devrait accorder plus d'attention aux mesures préventives qu'à traiter ultérieurement la cystite. Pour réduire le risque d'apparition de la maladie à zéro, sous réserve des mesures suivantes:

  • éviter l'hypothermie;
  • manger des aliments épicés
  • à un stade précoce de la grossesse, subir un examen préventif pour identifier les foyers d'infection du nasopharynx et de la cavité buccale;
  • porter des sous-vêtements confortables sous forme de tissus naturels;
  • n'accumulent pas une grande quantité d'urine dans la vessie;
  • pour éviter la stagnation, changez souvent la position du corps;
  • traiter régulièrement les organes génitaux externes avec de l'eau tiède et un détergent.

Vidéo: comment traiter la cystite chez les femmes enceintes

Commentaires

Yana, 21 ans Au cours du premier trimestre de la grossesse, il y avait des crampes dans le bas-ventre et une envie constante d'uriner. C'est bien que le premier jour, je suis allée chez le médecin. Après deux jours de prise des gouttes à base de plantes d'Urolesan prescrites par le médecin, je me sentais presque en bonne santé. Et l'enfant n'a pas été blessé et j'ai pu guérir la cystite. Sécurisé l'effet avec une décoction de baies d'églantier.

Nastya, 24 ans J'ai commencé à tourmenter la cystite pendant la première grossesse presque avant l'accouchement. Je n'ai pas tout de suite compris, je pensais que c'était une caractéristique de la croissance de l'utérus. Je remercie ma mère, qui a remarqué des signes et m'a conseillé d'aller à la clinique en dehors de l'horaire. Après avoir réussi les tests de laboratoire, ils ont déterminé la cause de l'infection et prescrit l'antibiotique Amoxiclav, qui a rapidement aidé.

Elena, 29 ans Enceinte pendant la cystite, le médecin a prescrit des comprimés de Kanefron, expliquant qu'ils sont totalement inoffensifs pour le développement d'un enfant en bonne santé. J'ai déjà rencontré cette maladie, je sais combien c'est douloureux et désagréable. Par conséquent, pendant la grossesse, aux premiers stades de la cystite, j'ai immédiatement commencé à boire des médicaments sous la supervision d'un médecin.

Tatyana, 28 ans Connaissant de première main ce qu'est la cystite, planifiant une grossesse, elle a essayé de se sécuriser pleinement grâce à la prévention. Avant la grossesse, j'ai bu un cours d'Uroprofit. Puis, étant en position, elle a bu beaucoup de décoctions à base de plantes avec des stigmates de maïs, des feuilles de cassis. Toute la grossesse s'est déroulée sans complications ni crises de cystite.

Cystite pendant la grossesse

La cystite est une maladie qui éclipse souvent l'une des périodes les plus agréables de la vie d'une femme - la grossesse. Selon les statistiques, une femme enceinte sur dix a souffert de cette maladie. La médecine explique la prévalence de cette pathologie chez les femmes enceintes par les caractéristiques structurelles du corps féminin et les changements hormonaux et physiologiques qui s'y produisent pendant la grossesse. Alors, quelle est la cystite et comment une femme enceinte peut faire face à cette maladie sans nuire à elle-même et à l'enfant?

Qu'est-ce que la cystite pendant la grossesse??

La cystite est une inflammation de la paroi vésicale. Il s'agit de la maladie urologique d'origine infectieuse et non infectieuse la plus courante..

La cystite infectieuse peut provoquer une microflore opportuniste: staphylocoques, streptocoques, Escherichia coli, etc., ainsi que des agents pathogènes tels que la chlamydia, les mycoplasmes, l'uréeplasma, les trichomonades vaginales, etc..

La cystite non infectieuse entraîne: hypothermie, fatigue excessive, immunité affaiblie, dysbiose intestinale et dysbiose vaginale, irritation de la muqueuse de la vessie par des produits chimiques libérés à travers sa paroi (par exemple, pendant des médicaments non contrôlés), dommages aux muqueuses lors d'interventions médicales, etc..

Cystite en début de grossesse

La cystite aux premiers stades de la grossesse peut même être appelée une certaine régularité. Il y a des cas fréquents lorsqu'une femme découvre une grossesse par accident, en contactant un médecin en raison d'une cystite exacerbée. Par conséquent, les experts attribuent cette maladie aux signes conditionnels de la grossesse aux premiers stades. Pourquoi cela arrive-t-il?

Chez les femmes enceintes, la cystite survient souvent en raison de changements dans les niveaux hormonaux et de l'immunosuppression (une inhibition naturelle de l'immunité d'une femme enceinte, nécessaire pour prévenir le rejet immunologique de l'embryon). Une protection immunitaire affaiblie permet aux infections de se multiplier activement, ce qui à son tour provoque une inflammation de la vessie.

De plus, dès les premiers jours de la grossesse, les anciennes plaies et affections commencent à devenir plus actives. Par conséquent, si vous avez des antécédents de cystite chronique, il y a une probabilité assez élevée de sa récurrence aux premiers stades de la grossesse.

Signes de cystite pendant la grossesse

Il existe deux formes de cystite: aiguë et chronique. Les symptômes de la cystite aiguë comprennent:

  • mictions douloureuses fréquentes;
  • des douleurs dans le bas de l'abdomen (de tirer des douleurs dans le bas de l'abdomen et une légère douleur à la fin de la miction agissent en des douleurs aiguës débilitantes et une incapacité à retenir l'urine);
  • excrétion de sang dans l'urine;
  • fièvre.

Avec l'exacerbation de la cystite chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés et dépendent des causes de la maladie..

Méthodes de traitement de la cystite chez la femme enceinte

Attendre la naissance d'un bébé est le moment idéal pour une femme. Mais c'est précisément cette période qui nécessite une attention particulière à votre santé, un suivi attentif par un médecin. La capacité à «attraper» les maladies du système génito-urinaire, par exemple l'inflammation de la muqueuse interne de la vessie, augmente considérablement. Comment traiter la cystite pendant la grossesse, chaque femme doit savoir.

Symptômes de cystite pendant la grossesse

La grossesse change complètement une femme: psychologie, réactions neurologiques, équilibre hormonal et processus physiologiques. Une augmentation de la masse utérine, un changement d'appétit, la quantité de nourriture et de liquide consommée entraînent une augmentation de la miction. Une femme enceinte éprouve une soif accrue, ce qui la force à boire plus souvent, surtout si la température de l'air est élevée.

La cystite se caractérise non seulement par des mictions fréquentes, mais également par les symptômes suivants:

  • la miction s'accompagne de sensations douloureuses et de brûlures le long de l'urètre;
  • après vidange, il y a un sentiment de purification incomplète;
  • une sensation de vessie pleine;
  • faux désirs;
  • douleur dans le tiers inférieur de l'abdomen;
  • un changement dans la nature de l'urine excrétée;
  • détérioration générale.

L'apparition de douleur lors de la miction est due à l'irritation de la muqueuse par l'urine. La composition chimique du fluide est modifiée, les surfaces internes sont trop sensibles à ces produits - c'est-à-dire la douleur, les brûlures. Ce sont les premiers signes d'inflammation de la vessie ou de l'urètre..

La sensation de libération incomplète de toute l'urine indique également un processus pathologique provoqué par des micro-organismes. Les femmes sont plus susceptibles de rencontrer ce problème, car l'urètre est assez large et relativement court, il est donc plus facile pour les bactéries pathogènes de pénétrer plus haut, jusqu'à la vessie. Pendant la grossesse, des conditions supplémentaires sont créées pour la colonisation, la reproduction des microbes:

  • immunité locale diminuée;
  • changements hormonaux.

Fausse envie, douleur dans le bas-ventre, sensation de surpopulation en l'absence d'urine excrétée est également associée au processus inflammatoire, reproduction active des bactéries.

La nature de l'urine elle-même change sous l'influence de tous les facteurs ci-dessus, des impuretés pathologiques y apparaissent: sang, mucus, pus. L'examen microscopique peut détecter des micro-organismes. Chez une personne en bonne santé, l'urine est stérile. Les impuretés du sang indiquent une intensité élevée de l'inflammation, la propageant aux couches plus profondes de la muqueuse.

La diminution de l'acidité aide l'urine à devenir un milieu nutritif supplémentaire pour les micro-organismes, dont la propagation dans les reins entraîne des maladies telles que la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite.

Un changement de l'état général avec une augmentation de la température corporelle, des frissons, une diminution du statut immunitaire au cours de la cystite chronique peut être rencontré rarement. De telles manifestations sont caractéristiques d'une inflammation primaire aiguë..

Caractéristiques du cours à différents moments

L'incidence des maladies inflammatoires du système génito-urinaire chez les femmes est très élevée. Par conséquent, pendant la grossesse, il est important de différencier le processus aigu, c'est-à-dire la pathologie qui est apparue pour la première fois, de l'exacerbation de l'inflammation chronique. Une histoire médicale approfondie par le médecin traitant aidera à cela..

La cystite en début de grossesse se caractérise par une gravité légère à modérée. À ce stade, les symptômes de toxicose peuvent prévaloir. Un changement de statut immunitaire provoqué par des changements hormonaux dans le corps entraîne souvent une sensibilité accrue au rhume au début de la période..

À court terme, au premier trimestre, il y a un gros risque de sauter la cystite aiguë, elle peut rapidement se transformer en chronique.

Le deuxième trimestre est l'adaptation de tous les organes et systèmes à la grossesse, l'établissement de processus immunitaires et l'amélioration de l'état général des femmes. Dans cette période, des exacerbations de maladies inflammatoires chroniques sont possibles en raison de la compression physique de la vessie, de la stagnation de l'urine dans sa cavité, en raison de la croissance de l'utérus. La charge sur les reins est augmentée, ce qui réduit encore l'activité de filtration des glomérules.

Quant au troisième, dernier trimestre de portage du fœtus, c'est la période la plus responsable et la plus difficile. Le corps commence à se préparer à l'accouchement, les maladies infectieuses du système génito-urinaire peuvent avoir des conséquences négatives pour le bébé à naître, car elles passeront par le canal de naissance. La puerpère peut en souffrir: la reproduction d'agents pathogènes bactériens complique le déroulement de la période post-partum.

Quelle menace représente la maladie?

La maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter plus tard - cette affirmation est tout à fait vraie pour la cystite, surtout si elle concerne une femme enceinte ou une conception planifiée. Il a déjà été mentionné ci-dessus que la cystite chronique ou aiguë peut entraîner une maladie rénale. Il s'agit d'une complication grave qui peut entraîner une insuffisance rénale, une glomérulonéphrite, une pyélonéphrite. La cystite chronique se produit souvent dans le contexte de la dysbiose intestinale, des organes génitaux.

Cela fournit la base pour le développement de maladies gynécologiques, la formation d'adhérences, une tendance aux saignements et aux fausses couches. Il convient de rappeler que le taux de fertilité est réduit, c'est-à-dire la possibilité de tomber enceinte.

Diagnostique

Habituellement, cela ne cause pas de difficultés. La cystite pendant la grossesse présente les symptômes caractéristiques décrits ci-dessus. Dans ce cas, une femme enregistrée auprès d'un gynécologue soumet régulièrement des tests d'urine pour un test de laboratoire. Des écarts pathologiques y sont immédiatement détectés et le médecin peut rapidement prescrire un traitement. C'est pourquoi la fille doit être observée à la clinique prénatale.

Pour obtenir une image holistique, clarifier la localisation du processus, différencier la cystite cervicale de la cystite abdominale, les tests suivants sont suffisants:

  • antécédents médicaux de la maladie;
  • examen du patient;
  • résultats d'une étude clinique de l'urine;
  • culture bactériologique d'urine;
  • préparation microscopique.

La détection de cellules de microorganismes dans un frottis, une culture, la présence d'impuretés pathologiques et des signes d'inflammation dans l'urine, les indications du patient de symptômes subjectifs appropriés, les symptômes objectifs de la cystite aident le médecin à poser un diagnostic correct, à décider du traitement avec certains médicaments.

Caractéristiques du traitement des formes aiguës et chroniques

Quant au traitement de la maladie, l'utilisation de l'arsenal principal de médicaments antibactériens pour le traitement de la cystite ordinaire chez la femme enceinte est presque impossible. Cette restriction existe parce que les moyens ont un effet négatif sur le fœtus..

Antibiotiques pendant la grossesse

La liste des antibiotiques est limitée à ceux qui présentent un risque minimal de causer des conséquences négatives pour l'enfant: ce sont le Monurel et l'Amoxiclav. Le premier est un moyen efficace et moderne obtenu par synthèse. Il est sans danger pour le fœtus en développement, une dose unique donne un bon effet clinique, est presque entièrement excrétée dans l'urine. L'efficacité du médicament, l'efficacité du traitement est confirmée par de nombreuses critiques positives. Forme de libération «Monurel» - les poudres, elles, contrairement aux comprimés, se dissolvent mieux.

"Amoxiclav" fait référence aux antibiotiques bétalactames, dont la formule est en outre renforcée avec de l'acide clavulonique. Il a un large éventail d'actions, des risques minimaux pour le développement fœtal. Mais son utilisation est justifiée dans les derniers stades de la grossesse conformément à toutes les exigences du mode d'emploi, de la posologie. Au cours des premières semaines ou même des premiers mois, il n'est pas souhaitable d'utiliser ce médicament.

Physiothérapie

Le but de l'électrothérapie et d'autres physiothérapies pendant la grossesse est très limité. Les impulsions électromagnétiques ont un effet excitant sur le fœtus, en particulier pendant une courte période, peuvent entraîner une augmentation du tonus utérin. Par conséquent, des précautions particulières doivent être prises lors de la recommandation de physiothérapie à une femme enceinte.

Qu'est-ce que l'instillation

La procédure implique l'administration de médicaments par cathéter directement dans la cavité de la vessie. Pour les femmes enceintes, cela est très important:

  • le médicament agit au foyer de l'infection;
  • son action se limite à la cavité de l'inflammation;
  • aucun effet négatif général sur le corps et le fœtus.

L'instillation de solutions antiseptiques est réalisée dans un hôpital gynécologique ou urologique. Souvent, deux à trois procédures suffisent pour obtenir le plein effet..

Il y a une restriction à sa nomination: au début, cela peut provoquer une fausse couche. Pour éviter de telles conséquences, il est préférable de ne pas instiller la vessie avec cystite au premier trimestre de la grossesse.

Remèdes populaires

La cystite peut être traitée à domicile pendant la grossesse, tandis que le traitement principal est effectué sous la supervision d'un spécialiste. En plus de cela, des remèdes populaires, des recettes servent. Par exemple, les frais combinés d'herbes de sauge, de camomille, de prêle, "oreilles d'ours". La recette est assez simple: verser deux cuillères à soupe d'herbe avec un verre d'eau bouillante, insister sur un bain-marie pendant environ une heure, filtrer et prendre un demi-verre trois fois par jour, 30 minutes avant les repas.

Les décoctions faites maison de canneberges, l'infusion de baies d'églantier ont un effet diurétique, désinfectant et anti-inflammatoire. La proportion est la suivante: une partie des baies dans trois parties d'eau bouillante, insister dans un thermos pendant pas plus d'une heure et prendre 100 ml entre les repas.

Une décoction de mil ordinaire aide à réduire l'effet irritant de l'urine sur la muqueuse enflammée de la vessie, reconstitue la carence en sels, normalise l'équilibre acido-basique de l'environnement interne.

Autres thérapies

Le traitement combiné et moderne de la cystite ne peut être imaginé aujourd'hui sans introduire les mêmes médicaments que Kanefron, Fitolizin dans la liste des médicaments nécessaires. Ils sont fabriqués à base de plantes médicinales, créent un effet anti-inflammatoire, assainissent les voies urinaires, soulagent les crampes douloureuses et présentent un effet diurétique modéré. Les contre-indications se limitent à la sensibilité individuelle aux composants des médicaments ou à une réaction allergique à ceux-ci..

Indiqué pour la prévention des complications gynécologiques, suppositoires médicinaux à usage local lors du traitement de la cystite. Cela vous permet de soulager les crampes douloureuses, les brûlures, la douleur pendant la miction.

Recommandations de traitement supplémentaires

Pendant le traitement de la cystite, il est nécessaire de s'habiller chaudement et confortablement. Les sous-vêtements doivent être sélectionnés uniquement à partir de matériaux naturels pour le transfert de chaleur et la respirabilité.

Assurez-vous de suivre un régime riche en protéines, tout en étant doux. Cela signifie la présence de produits à base de viande dans l'alimentation, mais leur cuisson doit se faire sans friture. La préférence est donnée aux plats cuits au four, bouillis et à la vapeur.

Exclure les menus gras, aigres, frits et marinés des aliments. Cela réduira l'effet irritant de l'urine, supprimera l'inconfort pendant la miction.

Il est nécessaire de boire suffisamment de liquide: eau, jus non acides, décoctions d'herbes et tisanes. Élimine le thé, le café, l'alcool et le soda forts.

Pour une femme enceinte, il est important de vider complètement la vessie à temps, en évitant la congestion. Foyers d'infection chronique: les dents carieuses, l'amygdalite, les maladies de la peau doivent être traitées immédiatement, car elles peuvent devenir une source de réinfection.

Comment prévenir le développement de la cystite chez les femmes enceintes

La prévention de la maladie consiste à traiter rapidement les maladies infectieuses, y compris les maladies chroniques, et à planifier une future grossesse. Afin d'éviter le développement et la chronicité de la cystite chez une femme enceinte, il est important de s'inscrire auprès de l'obstétricien au tout début de l'attente du bébé.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse - signes, médicaments

La cystite est un processus inflammatoire qui affecte les parois de la vessie. Les femmes sont plus sujettes à l'apparition de cette maladie que les hommes en raison des caractéristiques de leur corps..

Leur urètre est beaucoup plus large et plus court, ce qui facilite l'entrée des bactéries dans la vessie. Les futures mères souffrent également souvent de cette maladie, mais leur traitement est beaucoup plus difficile.

Danger de grossesse

Beaucoup de femmes enceintes éprouvent toutes les difficultés de la cystite. Un utérus élargi appuie sur l'uretère et contribue ainsi à la stagnation de l'urine. Le fond hormonal affecte la paroi de la bulle, réduisant son ton. La dysbactériose et les changements du pH du vagin contribuent à un plus grand risque d'infection. Par conséquent, ces femmes sont plus susceptibles de tomber malades.

Pendant la grossesse, la cystite chez la femme est plus dangereuse pour une autre raison. La probabilité de pyélonéphrite dans ce cas est beaucoup plus élevée, car les reins fonctionnent deux fois plus intensivement. Ils éliminent diverses substances nocives, produits métaboliques, complexes immuns qui se forment à la suite de la naissance et du développement du fœtus.

Image clinique

L'inflammation de la vessie est assez courante dans les premiers stades de la grossesse. Les gynécologues classent même cette maladie comme des signes conditionnels qui indiquent la conception d'un bébé. Elle survient en raison de l'affaiblissement naturel de l'immunité causée par la grossesse, qui est nécessaire pour éviter le rejet de l'embryon par le corps de la mère..

Avec une chute des forces de protection, les infections sont activées qui sont dans notre corps dans un état passif ou tombent de l'extérieur. Ils peuvent provoquer une inflammation des organes urogénitaux.

Si la cystite ou une autre maladie est déjà présente sous une forme chronique, le risque d'exacerbation est considérablement augmenté.

Les principaux signes de la maladie

La cystite chez la femme enceinte peut survenir sous deux de ses principales formes:

La forme aiguë de l'inflammation de la vessie a un tableau clinique plus prononcé. Il y a des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen et pendant la miction, des mictions fréquentes, parfois même la température augmente.

Avec un traitement intempestif et inapproprié de la cystite, la forme aiguë de la maladie chez les femmes enceintes, en règle générale, devient chronique. Ensuite, l'exacerbation ultérieure ne tardera pas à venir. Pour cela, un peu d'hypothermie, et encore des douleurs aiguës en urinant, des visites fréquentes aux toilettes.

Le tableau clinique de l'inflammation chronique n'est pas très différent de sa phase aiguë. La différence réside uniquement dans l'intensité des symptômes. Pendant la rémission, une femme peut avoir une envie accrue d'uriner, ainsi que ressentir un léger inconfort dans le bas-ventre après l'exercice ou les rapports sexuels.

Comment diagnostiquer une maladie?

Un examen médical pour une inflammation de la vessie peut inclure les mesures diagnostiques suivantes:

  1. Interviewer un patient pour déterminer la gravité des symptômes et les causes possibles de la maladie.
  2. Tests de laboratoire (analyse générale du sang et de l'urine, culture d'urine).
  3. Échographie des reins et des organes urogénitaux. Permet de détecter des formations pathologiques, en raison desquelles une cystite peut s'être développée.
  4. Cystographie. Une substance radio-opaque est injectée dans la vessie. Vous permet d'identifier la configuration du corps et les changements pathologiques dans sa structure.
  5. Cystoscopie. Un dispositif optique spécial, un cystoscope, est utilisé. Aide à examiner les parois internes de la vessie et à déterminer le degré de dommage.

La réussite des études nécessaires aidera à identifier la véritable cause de la maladie et le degré de dommages aux organes internes du système génito-urinaire. Cela permettra à une femme enceinte de recevoir un traitement efficace et d'éviter des complications dangereuses..

Médicaments

Les recommandations correctes sur la façon de traiter la cystite pendant la grossesse ne peuvent être données que par un médecin. Pour détruire une infection bactérienne qui s'est installée dans la vessie, il est nécessaire de suivre une antibiothérapie.

Tous les médicaments ne seront pas sans danger pour la future mère et son fœtus, car, pénétrant dans le sang, il peut pénétrer dans les tissus du futur bébé et provoquer des changements irréversibles..

L'utilisation analphabète de remèdes à base de plantes et homéopathiques ne donnera pas non plus les résultats nécessaires, de plus, elle peut également faire beaucoup de mal. Par conséquent, le choix des médicaments doit être proposé à un spécialiste possédant les qualifications appropriées..

Un bon ajout au traitement sera le jus de canneberge, qui est utile pour les reins. À condition d'être bien préparée et de conserver toutes les vitamines, cette boisson a une activité bactérienne élevée. Il sera assez efficace pour éliminer l'infection de la vessie s'il est pris en quantité suffisante et régulièrement.

Le traitement de la cystite pendant la grossesse a ses difficultés. Pendant cette période, il n'est pas souhaitable d'utiliser des médicaments. Mais la cystite sans antibiotiques est très difficile à traiter.

Mais certains uroantiseptiques peuvent encore être utilisés, par exemple Malte. Et la furadonine est contre-indiquée chez les femmes enceintes aux premiers stades. Il est très soigneusement prescrit après 12 semaines, et après 20, il est déjà considéré comme relativement sûr..

En plus de No-shp, ils n'utilisent aucun autre analgésique et anti-inflammatoire, car ils peuvent nuire à l'enfant.

Les préparations à base de plantes sont largement utilisées pendant la grossesse (Kanefron, Cyston, Urolesan).

Dans les premiers stades de la grossesse, vous ne devez en aucun cas utiliser des méthodes d'instillation vésicale (administration directe de médicaments au corps). Les antibiotiques Norfloxacin, aminoglycosides ne sont pas autorisés.

Il est également impossible de subir des procédures physiothérapeutiques, car elles peuvent entraîner une menace d'interruption de grossesse. Vous ne pouvez pas prendre de bains chauds, faire planer vos jambes et effectuer d'autres procédures thermiques.

Mais dans les étapes ultérieures, vous pouvez déjà utiliser la chaleur locale sous la forme d'un coussin chauffant dans la région de la vessie, ainsi que la physiothérapie.

Après 20 semaines, le risque d'effets secondaires sur le fœtus des médicaments antibactériens est réduit. Vous pouvez déjà utiliser des amoxicillines (Flemoxin, Ospamox), certaines céphalosporines (Ceftriaxone, Ceftazidime).

Avec une inflammation chronique de la vessie à ces moments, il est déjà possible d'utiliser l'instillation de la vessie avec l'introduction de médicaments.

Traitement de la cystite avec des remèdes populaires

Comme mentionné ci-dessus, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et compter trop sur les plantes médicinales si une femme est enceinte.

Cependant, des méthodes alternatives de traitement peuvent être un excellent outil pour le traitement médicamenteux de base, complétant et améliorant son effet..

De nombreuses herbes et ingrédients à base de plantes sont contre-indiqués chez les femmes enceintes. La cystite pendant la grossesse peut être traitée avec des herbes telles que la prêle des champs, les cynorrhodons, le sorbier et bien d'autres avec un objectif anti-inflammatoire et antibactérien.

Traitement de la cystite aiguë

Il n'y a que deux produits synthétiques dont l'utilisation est approuvée dans ce cas. Ce sont Monural et Amoxiclav.

Monural

Il s'agit d'un antibiotique dont le principal effet est un affaiblissement marqué de l'adhésion des bactéries pathogènes aux parois internes des voies urinaires. Il est utilisé pour toutes les formes de cystite:

  • aigu
  • chronique
  • asymptomatique.

Dans les premiers stades, le médicament n'est prescrit que dans les cas critiques, car il n'y a pas d'études précises confirmant l'innocuité du médicament pour les femmes enceintes et leurs bébés.

De 12 à 14 semaines, le médicament est prescrit plus souvent. D'autres antibiotiques peuvent déjà être utilisés ici, par exemple les céphalosporines de 3e génération (Suprax, Zedex, etc.)

Amoxiclav

Il s'agit d'un antibiotique combiné du groupe pénicilline. Malgré le fait qu'un traitement antibiotique pendant la grossesse soit extrêmement indésirable, Amoxiclav est toujours prescrit même aux premiers stades. Dans ce cas, le tableau clinique complet et les risques possibles sont soigneusement analysés..

Les médecins disent que, malgré le fait que les substances actives d'Amoxiclav pénètrent dans le placenta, ce médicament est sûr, car leur concentration est insignifiante et ne constitue pas une menace pour le bébé ou sa mère. Mais encore, pour l'utilisation de ce médicament dans les premiers stades, de bonnes raisons sont nécessaires.

Parfois, il existe une opinion sur le faible effet thérapeutique obtenu lors de la prise d'Amoxiclav. Cependant, dans la pratique, il a longtemps été vérifié - il donne de bons résultats.

Traitement de l'exacerbation de la cystite chronique

En présence de cystite chronique dans le corps de la mère, une grande attention est accordée à la prévention d'éventuelles rechutes de la maladie. Des préparations urologiques à partir de matières végétales (Urolesan, Kanefron, etc.), des thés urologiques médicinaux à base d'herbes médicinales, un régime alimentaire amélioré aideront à faire face à cette tâche..

Régime

Une bonne nutrition joue un rôle très important dans le renforcement de l'immunité. Les produits naturels devraient y prévaloir..

Vous devez également vous interdire tous les plats épicés, marinés et épicés. C'est ainsi que les substances qu'elles contiennent, laissant avec l'urine, n'irritent pas les parois de la vessie et ne provoquent pas le développement d'une cystite.

Le thé aux canneberges (airelle rouge) ou le jus de fruits à base de baies seront très utiles pour la cystite..

Tous les aliments frits, fumés et raffinés doivent être retirés de l'alimentation. La nourriture doit être aussi utile que possible pour le corps du bébé et de la future maman.

Complications possibles

Le traitement de la cystite chez la femme enceinte doit être effectué exclusivement par un médecin. Sinon, une maladie avancée peut entraîner de graves complications et être dangereuse pour la mère et le bébé..

Le principal danger de la cystite est que la microflore pathogène peut se déplacer très facilement vers les reins et y provoquer une inflammation. Par conséquent, le patient doit recevoir un traitement adéquat en temps opportun afin de se protéger et protéger son fœtus contre le développement de pathologies graves.

Comment prévenir la maladie?

Le traitement de la cystite pendant la grossesse est très problématique, surtout au premier semestre. Par conséquent, une femme dans cette période doit surtout prendre soin d'elle-même.

Il est plus facile de prévenir une maladie que de la guérir - cela semble très utile ici. De plus, les antibiotiques et autres médicaments utilisés dans de tels cas sont contre-indiqués en début de grossesse..

Pour minimiser le risque de cystite, il faut tout d'abord respecter les normes d'hygiène personnelle les plus élémentaires:

  1. Laver quotidiennement à l'eau tiède.
  2. Le jet d'eau doit être orienté de façon à ne pas provoquer l'infection de l'anus, c'est-à-dire d'avant en arrière..
  3. Utilisez des cosmétiques spéciaux pour une hygiène intime.
  4. Donner la préférence à l'âme.
  5. Les sous-vêtements doivent être adaptés aux caractéristiques anatomiques de la femme enceinte: coupe ample, élastique faible, fabriqué à partir de matériaux naturels.
  6. Vous ne pouvez pas tolérer, mais essayez de vider l'urée immédiatement après l'envie.

Les femmes enceintes devraient éviter l'hypothermie. Bien sûr, vous voulez toujours avoir l'air attrayant, mais vous devez d'abord prendre soin de la sécurité du bébé. Par conséquent, pour le moment, il est nécessaire de mettre de côté toutes les jupes courtes et de maximiser la chaleur.

L'hypothermie est l'un des facteurs les plus dangereux provoquant l'apparition de cette maladie..

Et bien sûr, la prévention devrait inclure de longues promenades en plein air, une activité physique réalisable, une bonne nutrition.

Médicaments pour le traitement de la cystite chez les femmes enceintes

La grossesse est une période importante dans la vie d’une femme où elle a une double responsabilité: elle-même et le bébé à naître. Portant un enfant, elle doit être doublement attentive à sa santé, car la santé du bébé dépend de lui.

Conseil de l'urologue: «Tout d'abord, je voudrais dire que vous ne pouvez pas utiliser de dispositifs médicaux solides sans ordonnance d'un médecin. Très bon pour la prévention des maladies. Lire la suite "

La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie, dont l'apparition chez la femme enceinte est particulièrement indésirable. Les possibilités de traitement médicamenteux sont limitées, car les comprimés de cystite pour les femmes enceintes ne devraient pas avoir d'effet néfaste sur l'avenir de l'enfant. Par conséquent, le choix d'une stratégie thérapeutique et la sélection de médicaments sans la participation d'un spécialiste observant une femme enceinte est impossible.

Causes de pathologie

L'inflammation de la vessie est une pathologie organique courante. Une cause fréquente de cystite est E. coli, moins fréquemment - staphylocoques, chlamydia, Pseudomonas aeruginosa et microflore fongique.

La maladie se rencontre beaucoup plus souvent chez les femmes que chez les représentants de la forte moitié de l'humanité. La raison en est que l'urètre féminin, l'urètre par lequel l'urine sort, est beaucoup plus court que le mâle: les longueurs sont respectivement de 4 et 24 cm. Par conséquent, les agents pathogènes qui provoquent le processus inflammatoire, il est beaucoup plus facile de pénétrer de l'extérieur dans la vessie d'une femme.

Pendant la grossesse, cette raison est ajoutée:

  1. Équilibre hormonal.
  2. Diminution de la défense immunitaire.
  3. Pression sur l'organe du fœtus en développement.
  4. Manque d'exercice - un mode de vie sédentaire que de nombreuses femmes mènent aux derniers stades de la gestation.

Les maladies inflammatoires chroniques et les foyers d'infection dans le corps augmentent la probabilité d'une maladie. L'utilisation de procédures hygiéniques pour le périnée avec de l'eau insuffisamment propre ou des lingettes absorbantes est une autre façon de permettre aux agents pathologiques d'entrer.

Lors du lavage après la défécation, un jet d'eau est envoyé d'avant en arrière, les mouvements des mains sont effectués dans la même direction, ce qui permet d'éviter que les plus petites particules de masses fécales ne pénètrent dans les organes génito-urinaires. Les rapports sexuels non protégés sont dangereux - l'utilisation d'un préservatif pendant la grossesse est obligatoire. Une femme qui attend un bébé doit faire attention à éviter les situations dans lesquelles la probabilité d'infection augmente.

La source d'infection n'entre pas toujours dans la vessie de l'extérieur ou du foyer d'une inflammation chronique. Des changements dans le fond hormonal et une diminution de l'immunité provoquent une augmentation de l'activité des microbes conditionnellement pathogènes qui sont constamment présents dans le corps.

Les principaux facteurs de l'apparition de la cystite

À l'état normal, le corps est capable de supprimer le développement de la microflore conditionnellement pathogène, en régulant le niveau de son activité vitale afin qu'il ne cause pas de problèmes. Mais lorsque la nature dirige les forces pour créer et développer une nouvelle vie, le niveau de protection immunitaire de la femme enceinte diminue et E. coli relativement inoffensif commence à se multiplier, conduisant à l'apparition de cystite chez les femmes enceintes.

  • réaction allergique aux aliments, cosmétiques, détergents, médicaments. Pendant la grossesse, des allergies se produisent même chez les femmes chez qui cela n'a pas été observé auparavant;
  • une nette différence de température ambiante - sous-refroidissement et surchauffe. Cela affecte l'état de la microflore bénéfique des organes internes, créant la condition pour la propagation de la microflore pathogène;
  • infection des organes entrant dans le système génito-urinaire (reins, ovaires);
  • sous-vêtements serrés en matières synthétiques;
  • stagnation de l'urine dans la vessie, résultant de la relaxation de ses muscles. Cela se produit sous l'influence de l'hormone progestérone, que le corps commence à produire intensivement afin de détendre les muscles de l'utérus pour éviter les fausses couches. Dans le même temps, les muscles lisses des autres organes, y compris la vessie, se détendent..

Cela dépend beaucoup de l'état psycho-émotionnel. Les émotions négatives, le stress, le surmenage réduisent le statut immunitaire d'une femme qui est déjà déprimée pendant cette période, ce qui contribue à l'apparition de la maladie.

Symptomatologie

La cystite chez les femmes enceintes n'est pas si rare: selon les statistiques, une femme sur dix en fait l'expérience dans cet état. Les symptômes de la maladie sont connus, mais pendant la grossesse, ils prennent un caractère plus prononcé, ce qui s'explique par la pression supplémentaire de l'utérus élargi sur la vessie, qui l'irrite.

Urologue: si vous voulez vous débarrasser de la cystite pour qu'elle ne revienne pas, il vous suffit de la dissoudre En savoir plus »

Ceux-ci inclus:

  1. Plénitude de la vessie.
  2. Envie fréquente de sa libération.
  3. Petite quantité d'urine libérée.
  4. Sensations douloureuses (douleur, douleur dans l'urètre) pendant la miction.
  5. Douleur douloureuse constante dans le bas de l'abdomen, irradiant parfois vers le bas du dos.

Au fur et à mesure que la situation évolue négativement, de la fièvre, l'apparition d'une odeur âcre et un écoulement purulent-sanglant dans l'urine sont ajoutés. Tous ces signes sont caractéristiques de la forme aiguë, dont les symptômes se manifestent fortement: la période latente (latente) dure de un à deux jours à plusieurs heures, la maladie peut atteindre un pic en moins d'une journée.

Mais la cystite chez une femme enceinte peut être une rechute d'une inflammation chronique de la vessie qui s'est produite sous l'influence de la grossesse. Dans la forme chronique, les symptômes sont vagues et se développent plus longtemps.

Certains considèrent la cystite comme un signe presque obligatoire et un compagnon de grossesse, mais ce point de vue est fondamentalement faux. Ne confondez pas les symptômes d'une maladie avec un phénomène aussi habituel pour les femmes «dans une position intéressante» que la miction fréquente, qui a des causes purement physiologiques, non pathologiques, mais.

L'utérus qui grandit au fur et à mesure que le fœtus s'y développe, presse la vessie de la future mère, la forçant à courir plus souvent aux toilettes. Mais en même temps, elle ne ressent aucune sensation désagréable, car il n'y a pas d'inflammation en tant que telle, et il est faux de l'appeler cystite. L'apparition de symptômes douloureux confirme le développement du processus inflammatoire des voies urinaires.

Caractéristiques de la pharmacothérapie

Le traitement médicamenteux des maux chez les femmes enceintes est un problème, car tous les médicaments ne peuvent pas être pris en raison de leur effet négatif possible sur l'enfant. Par conséquent, les médecins ne se lassent pas de rappeler aux femmes enceintes la prudence en cas d'infection possible par le rhume et d'autres types de maladies. Mais si cela ne pouvait être évité, l'utilisation de pilules pour leur traitement ne peut être prescrite que par un médecin.

QUE DISENT LES MÉDECINS?

Docteur en sciences médicales, docteur honoris causa de la Fédération de Russie et membre honoraire de l'Académie russe des sciences, Anton Vasiliev:

«Je traite des maladies du système génito-urinaire depuis de nombreuses années. Selon les statistiques du ministère de la Santé, dans 60% des cas, la cystite devient chronique.

La principale erreur se resserre! Le plus tôt vous commencez le traitement de la cystite, mieux c'est. Il existe un outil recommandé pour l'auto-traitement et la prévention de la cystite à domicile, car de nombreux patients ne demandent pas d'aide en raison du manque de temps ou de la honte. Voici Ureferon. C'est le plus polyvalent. Il n'a pas de composants synthétiques, son effet est doux, mais palpable après le premier jour d'administration. Il soulage l'inflammation, renforce les parois de la vessie, sa muqueuse, restaure l'immunité générale. Il convient aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Pour les hommes, il y aura également un bon bonus - une puissance accrue. "

Avec le traitement complexe de la cystite au 1er trimestre de la grossesse, des médicaments doux sont généralement prescrits, notamment des herbes médicinales - Kanefron et Urolesan.

Kanefron

Les comprimés Kanefron se composent de:

  • herbes de centaurée;
  • racine livèche officinalis;
  • Feuilles de romarin.

Comme substances auxiliaires, l'amidon de maïs, le dioxyde de silicium et le lactose monohydraté ont été utilisés. Le médicament réduit le degré du processus inflammatoire, a un effet antispasmodique (soulageant les crampes) et diurétique (améliorant l'écoulement de l'urine).

L'application soulage la douleur pendant la miction dans l'uretère et la vessie. Les comprimés sont pris trois fois par jour pendant deux à quatre semaines, selon l'objectif..

Parmi les contre-indications figurent l'intolérance individuelle aux composants et l'ulcère gastro-duodénal de l'estomac et du duodénum.

Urolesan

Urolesan - un autre remède prescrit pour la cystite aux premiers stades de la gestation - est disponible sous forme de comprimés et de gouttes et comprend également des composants d'origine végétale:

  • huiles de ricin, de sapin et de menthe poivrée;
  • extrait de cônes de houblon;
  • graines de carottes sauvages;
  • herbe d'origan.

Il a des effets diurétiques anti-inflammatoires, antispasmodiques et légers. Le soulagement de la maladie survient une demi-heure après l'administration, l'effet du médicament dure 5 heures. Contre-indiqué dans les pathologies du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal) de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

Monural

Pour les femmes au 2e trimestre de grossesse, sur recommandation d'un médecin et sous sa surveillance, il est permis d'utiliser Monural, qui est une substance pulvérulente au goût agréable, soluble dans l'eau avant utilisation. La suspension se boit la nuit, après avoir vidé la vessie.

Monural est relativement sans danger pour la mère et le bébé, car le produit a traversé plusieurs étapes de contrôle et n'a montré aucun effet négatif. L'avantage de Monural pendant la grossesse est qu'il peut être rapidement traité pour une maladie: avec une forme simple de cystite, il suffit de prendre une poudre pour obtenir un effet thérapeutique.

Nolicin

À propos d'un autre médicament contre la cystite - l'antibiotique Nolitsin - les opinions des médecins sont contradictoires, mais la plupart conviennent qu'il est trop risqué à utiliser pendant la grossesse, car il peut pénétrer dans le placenta. En cas de besoin urgent, l'utilisation dans la seconde moitié de la grossesse est autorisée sous stricte surveillance médicale et avec passage systématique de l'échographie (échographie) du fœtus.

Furodonine

L'utilisation de Furodonin pour les femmes enceintes n'est autorisée que selon les résultats de la culture bactérienne, prouvant son efficacité. Il, comme la Nolitsine, est utilisé avec prudence, car il est également capable de pénétrer la barrière placentaire, provoquant des malformations des parties du corps et des organes internes. Nommé uniquement dans les cas extrêmes.

Nitroxoline

La nitroxoline est strictement contre-indiquée au premier trimestre de la grossesse, mais les médecins la considèrent comme relativement inoffensive pour le deuxième trimestre, lorsqu'elle peut être utilisée sous la supervision d'un spécialiste.

Aux stades ultérieurs de la gestation, l'enfant est déjà formé, les drogues ne peuvent pas lui nuire, de sorte que les interdictions de leur utilisation sont levées. Cependant, tout médicament doit être évité au cours des deux dernières semaines avant la naissance..

Le danger de cystite pendant la grossesse

De nombreuses femmes trouvent l'inflammation de la vessie une maladie désagréable, mais non dangereuse, facilement traitable qui ne cause pas de complications graves. Lorsqu'une femme n'est pas enceinte, faire face à une maladie n'est pas difficile - elle a une longue liste de médicaments à sa disposition. Mais pendant la grossesse, même une telle «bagatelle» peut entraîner de graves conséquences..

Une cystite non traitée chez une femme enceinte peut se développer, se propager dans un ordre croissant et faire pénétrer l'infection dans les reins, qui prend la forme d'une pyélonéphrite. Cela est dû à la baisse de l'immunité déjà mentionnée, lorsque la capacité du corps à résister à la maladie est réduite.

Mais la cystite n'est pas seulement dangereuse pour la femme enceinte. Une complication de l'inflammation de la vessie chez une femme enceinte peut être:

  1. Fuite de liquide amniotique.
  2. Décollement placentaire et saignement causé par cette.
  3. Infection intra-utérine pouvant entraîner la mort du fœtus.
  4. Fausse couche.
  5. Prématurité du fœtus.
  6. Défauts de développement de l'enfant.

Avec une infection génito-urinaire exceptionnelle, la possibilité d'infection du bébé lors de l'accouchement lors du passage dans le canal génital ne peut être exclue. Le danger d'une maladie infectieuse pour un nouveau-né dont l'immunité est en cours de formation et est absent à 90% au moment de la naissance, n'a besoin d'aucune explication.

Conclusion

Une femme doit être prudente pendant la période où elle accouche, en essayant de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène et en évitant les situations pouvant conduire à une infection.

Avec les premiers symptômes de la cystite, vous ne devez en aucun cas vous automédication: vous devez immédiatement consulter un médecin procédant à une grossesse. Suivre les recommandations médicales éteindra rapidement le processus inflammatoire, l'empêchant de se développer et conduisant à des conséquences négatives.