Principal

Tumeur

Miction rapide chez les femmes

Un adulte va en moyenne aux toilettes 5 à 10 fois par jour, et il est libre de contrôler le processus de miction. Si cette norme augmente, il y a une raison de consulter un médecin pour un examen du système génito-urinaire. La miction fréquente chez les femmes, en règle générale, n'est pas un signe de pathologie. Avec l'hypothermie, la consommation excessive d'alcool, la prise de certains groupes de médicaments ou dans des situations stressantes, les envies peuvent survenir beaucoup plus souvent que d'habitude.

Causes de mictions fréquentes sans douleur

Les causes profondes du fait qu'une femme souhaite très souvent aller aux toilettes un peu peuvent être différentes, souvent elles ne sont pas associées à des maladies. Il existe 4 principaux facteurs expliquant les envies fréquentes. La première place est occupée par la pathologie du système urinaire. De plus, une envie constante peut être un signe secondaire du développement d'une maladie. Ils peuvent également être stimulés par des médicaments ou la mise en œuvre de tout processus physiologique dans le corps féminin. Considérez les causes les plus courantes de miction copieuse et indolore chez les filles:

  • Cystite. En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que dans le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite ultérieure apporte un inconfort sévère à la fille. Un signe caractéristique de la maladie est que la vessie, même après avoir uriné, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  • Pyélonéphrite. La miction fréquente chez les femmes adultes peut parler du développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de traction désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées, une faiblesse apparaissent, dans l'urine, vous pouvez voir du sang ou du pus.
  • Pierres de la vessie L'envie constante chez les femmes peut être un signe d'urolithiase. Le désir de vider la vessie apparaît brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé pendant le transport. Pendant la miction, une femme atteinte de lithiase urinaire remarque des interruptions de jet et, dans certains cas, ressent une gêne dans le bas de l'abdomen.
  • Corset musculaire faible de la vessie. Le principal symptôme est une miction fréquente avec une petite quantité d'urine excrétée. Les femmes ressentent un vif désir urgent de courir aux toilettes. Cette pathologie est de nature congénitale, donc la seule façon de résoudre le problème est d'exercer les muscles abdominaux.
  • Hyperactivité vésicale. L'amplification des signaux nerveux fournis est interprétée par le cerveau comme l'envie d'uriner. La thérapie de la maladie vise à supprimer l'excitabilité pathologique du système nerveux.
  • Pendant la grossesse. Dans les premiers stades, l'augmentation de l'envie d'uriner est causée par un changement du fond hormonal d'une femme et une augmentation de la taille de son utérus. Au deuxième trimestre, la volonté de vider constamment la vessie n'est pas physiologiquement justifiée, mais peut indiquer le développement de pathologies. À la fin du terme, la pression de la tête du bébé et l'utérus élargi sur la vessie augmentent, de sorte que le désir de vidange se produit plus souvent que d'habitude.
  • Pathologie gynécologique. Un débit urinaire excessif peut être un symptôme de fibromes utérins (une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie). Avec le développement de la maladie, le cycle des menstruations peut être perturbé. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, les pulsions fréquentes sont dues au déplacement des organes pelviens.
  • Pathologie endocrinienne. Souvent, des déplacements constants aux toilettes indiquent un diabète. Dans le même temps, les symptômes suivants apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, cela peut aussi parler de diabète insipide, qui se caractérise par une augmentation du débit urinaire jusqu'à 5 litres par jour.
  • Maladie cardiovasculaire. Avec l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  • Facteurs physiologiques. Les causes courantes de l'augmentation de la production d'urine chez les femmes sont le régime alimentaire, l'anxiété, le stress et la famine.
  • Acceptation des médicaments. Une miction excessive est parfois déclenchée par l'utilisation de diurétiques prescrits pour le traitement de la gestose, de l'hypertension ou de l'œdème.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Le processus de miction est assez intime, dont la fréquence et le volume sont strictement individuels. Mais pas toujours, tout se passe à un rythme physiologique, très souvent les femmes remarquent des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées d'inconfort et même de douleur.

Dans la plupart des cas, lorsque de tels problèmes surviennent, les femmes hésitent beaucoup à consulter un médecin pour cette plainte, et lorsque les symptômes correspondants deviennent déjà intolérables.

Mais la tactique d'attendre que tout disparaîtra d'elle-même est incorrecte, car ce problème, que beaucoup de gens ont honte de parler à voix haute, a une certaine raison pour laquelle le médecin devrait traiter. Les causes des mictions fréquentes chez les femmes, douloureuses et indolores, seront discutées dans cet article..

Le concept de miction rapide

Dans quels cas devez-vous parler de mictions fréquentes? Le fait est qu'il n'y a pas de normes strictes pour la fréquence des mictions pendant la journée, il n'y a qu'un cadre conditionnel et des chiffres moyens - 2 à 6 fois par jour. La fréquence de vidange physiologique de la vessie varie en fonction d'un certain nombre de facteurs (caractéristiques physiologiques du corps, taux métabolique, alimentation, régime alimentaire, etc.), à différents jours, la fréquence des mictions est également différente.

La miction rapide est un excès du seuil de confort personnel d'une femme lorsqu'elle constate elle-même que le corps est beaucoup plus susceptible de signaler un besoin physiologique, ou plutôt, il est nécessaire de vider la vessie plus souvent que d'habitude.

En toute équité, il convient de noter que les symptômes à court terme (jour ou deux) d'un tel plan ne devraient pas susciter d'inquiétudes particulières, mais si la situation est retardée et empire, la seule bonne décision sera de consulter un médecin dès que possible.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Avec un symptôme aussi désagréable que la miction fréquente chez les femmes, les causes peuvent être très différentes, parfois sans lien avec la santé et la maladie (physiologique). Les principales causes de ce phénomène sont divisées en quatre grands groupes, en premier lieu les processus pathologiques des organes et des structures du système urinaire.

Pathologie du système urinaire

Une cause fréquente de mictions fréquentes est une infection inflammatoire des voies urinaires. La femelle a une prédisposition naturelle et anatomique à ces maladies, et elles souffrent de ces problèmes 3 fois plus souvent que les hommes.

Des mictions douloureuses fréquentes chez les femmes sont un signe clair de cystite. La douleur pendant la miction est brûlante et coupante, après avoir visité les toilettes, la femme est tourmentée par la sensation de vidange incomplète de l'urine de la vessie, ce qui oblige littéralement à s'asseoir sur les toilettes. Au début de l'envie d'uriner, une incontinence urinaire est notée (pour plus d'informations sur la cystite, voir cystite chez la femme - symptômes, traitement). La nature de l'urine ne change pas initialement, mais à mesure que la maladie progresse, l'urine devient trouble. Le schéma de traitement est similaire à la thérapie par pyélonéphrite, la physiothérapie (UHF, inductothermie et iontophorèse), les remèdes à base de plantes (voir cyston pour la cystite, 15 médicaments pour la cystite), ainsi que les canneberges pour la cystite, sont également utilisés..

Une miction fréquente, douloureuse au début de la vidange vésicale, est caractéristique de l'urétrite. La douleur brûle dans la nature et s'accompagne de démangeaisons. La condition générale des femmes souffre rarement, ce qui entraîne un retard dans le processus et une visite tardive chez le médecin. Le traitement de l'urétrite comprend des antibiotiques et des probiotiques pour restaurer la biocénose vaginale (voir la liste des préparations probiotiques).

Une miction accrue peut indiquer la présence d'une pyélonéphrite chronique. La maladie se manifeste par des douleurs douloureuses sourdes localisées dans la région lombaire, qui s'intensifient par temps froid. Avec une exacerbation du processus pathologique, on note:

- une forte augmentation de la température corporelle, jusqu'à des frissons
- ainsi que la faiblesse
- la nausée
- des impuretés de sang et de pus apparaissent dans l'urine
- la progression de la maladie entraîne le développement d'une hypertension artérielle

Le traitement de la pyélonéphrite est à long terme et comprend une thérapie antibactérienne, des antispasmodiques, des analgésiques et des remèdes à base de plantes.

Une miction rapide peut indiquer une urolithiase existante avec localisation des calculs dans la vessie. L'envie d'uriner apparaît de façon inattendue, brutale et est provoquée par un effort physique intense, se produit lors de la course ou des tremblements pendant le transport. Lorsque la vessie ne s'est pas encore complètement vidée pendant la miction, une interruption du flux urinaire peut également se produire. Il y a des douleurs dans le bas-ventre et dans la zone au-dessus du pubis, au repos et pendant la miction. Le traitement de la pathologie, selon la gravité de la maladie et la nature des calculs, peut être médicamenteux, physiothérapeutique ou chirurgical, mais comprend toujours un régime amaigrissant.

  • Faiblesse musculaire de la vessie

Elle se manifeste par des mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine séparée. L'envie d'uriner est toujours vive et nécessite une utilisation immédiate des toilettes. Étant donné que cette pathologie est de nature congénitale, la thérapie vise à renforcer le tissu musculaire de la vessie avec des exercices et des médicaments spéciaux.

  • Avec une vessie hyperactive

Dans le même temps, l'augmentation des signaux nerveux provoque une envie fréquente de vider la vessie. La maladie est d'origine centrale, par conséquent, le traitement vise à interrompre l'excitabilité pathologique du système nerveux qui régule le processus de miction (sédatifs, relaxants musculaires, etc.).

Mictions fréquentes en tant que signe secondaire de diverses pathologies du corps
  • Maladies gynécologiques

Une miction accrue peut être un signe de fibromes utérins avancés - une tumeur bénigne qui comprime la vessie avec sa taille. Puisque la maladie se développe progressivement, les troubles dysuritiques sont longtemps précédés de saignements utérins, d'un trouble du cycle et de douleurs dans le bas-ventre. Traitement hormonal et chirurgical (voir fibromes utérins - symptômes et traitement).

Avec l'omission de l'utérus, associée à une faiblesse de l'appareil ligamentaire, il y a un déplacement des organes et des tissus du petit bassin, y compris la vessie. Des mictions fréquentes accompagnées d'incontinence indiquent un prolapsus important de l'utérus. Une femme est depuis longtemps préoccupée par des manifestations douloureuses dans le bas de l'abdomen, des menstruations abondantes et des écoulements sanglants du vagin. Traitement conservateur (hormones, thérapie par l'exercice) ou chirurgical.

Des mictions fréquentes la nuit sont souvent l'un des premiers signes de diabète chez la femme. De plus, une femme est tourmentée par une soif constante, des démangeaisons cutanées, une faiblesse et une fatigue. Le traitement comprend un régime alimentaire, des hypoglycémiants (si le traitement diététique est inefficace), l'insulinothérapie (avec une forme insulino-dépendante de la maladie).

Avec le diabète insipide associé à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophyse, des mictions fréquentes se produisent, le volume quotidien d'urine excrété augmente à 5 litres. Les femmes sont tourmentées par une soif constante, le poids est perdu, la peau sèche et les muqueuses se produisent. Traitement hormonal à vie.

  • Maladies cardiaques et vasculaires

Des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être un signe d'insuffisance cardiovasculaire. En cas d'insuffisance d'activité cardiaque au cours de la vie quotidienne active, un œdème latent se produit, qui disparaît la nuit et se traduit par des mictions fréquentes. Traitement - étiologique, visant à compenser l'insuffisance cardiaque révélée.

Raisons physiologiques

En présence de certaines raisons physiologiques, une femme est gênée par des mictions fréquentes pendant la journée, les plus courantes étant:

  • caractéristiques du régime alimentaire associées à un apport hydrique abondant (café, soda, alcool) et aux produits diurétiques (pastèque, canneberges, melon, airelles, concombres, etc.)
  • stress et excitation, dans lesquels la privation d'oxygène des cellules conduit à des mictions fréquentes
  • le premier et le troisième trimestre de la grossesse, lorsque l'augmentation de la miction est associée à la croissance utérine et à la compression de la vessie
  • hypothermie du corps, dans laquelle il y a une augmentation compensatoire de la miction;

Lorsque la cause sous-jacente est des facteurs physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes chez les femmes, aucun traitement n'est nécessaire. L'autogestion d'une situation provoquante conduit à une miction normale.

Médicament

L'augmentation de la miction, entraînant des visites fréquentes aux toilettes, est également provoquée par des médicaments du groupe des diurétiques, qui ont un effet diurétique thérapeutique. Ces médicaments sont prescrits pour l'œdème, l'hypertension, pour le traitement de la gestose des femmes enceintes..

Causes de la miction rapide et douloureuse

Si un duo de symptômes est détecté - mictions fréquentes chez les femmes et douleur lors de la miction, il existe une forte probabilité d'un processus inflammatoire des organes urinaires ou des organes génitaux dans le contexte de l'infection. Certaines infections sexuellement transmissibles ont également une miction douloureuse et rapide (plus dans nos articles):

  • chlamydia chez la femme - symptômes, traitement
  • gonorrhée chez la femme - symptômes, traitement
  • trichomonase chez les femmes - symptômes, traitement

Une miction abondante et indolore fréquente chez les femmes indique le plus souvent l'évolution négligée d'une certaine maladie des groupes ci-dessus. Le fait est que le système génito-urinaire féminin, en fait, est un tout unique, et l'infection qui se produit dans les organes urinaires, passe facilement aux organes génitaux.

Très souvent, par exemple, une urétrite et une vaginite sont diagnostiquées. La structure des organes génito-urinaires féminins explique la facilité de propagation de l'infection, dont une variante particulièrement dangereuse est une infection ascendante - du vagin à l'utérus et aux appendices, de l'urètre à la vessie et aux reins. Des pathologies telles que la cystite, l'urolithiase, la vaginite et la vulvovaginite de diverses étiologies se manifestent par une miction douloureuse.

Une miction douloureuse et rapide peut être due à une irritation des tissus vaginaux:

  • si l'écouvillon est mal utilisé
  • après les rapports sexuels

Dans ce cas, la symptomatologie passe - l'inconfort et les envies fréquentes d'uriner passent en une journée. Mais cette journée est une période dangereuse, car la muqueuse endommagée est une excellente porte d'entrée pour divers agents infectieux..

La miction rapide, qui inquiète une femme pendant deux jours ou plus, ne doit pas être laissée sans diagnostic et traitement. Toute pathologie du système génito-urinaire est une menace pour la mise en œuvre normale de la fonction de reproduction. Par conséquent, la santé des femmes doit être non seulement la principale préoccupation de la nation, mais aussi la priorité de chaque femme, et les symptômes sont des symptômes afin de les présenter au médecin.

Surveillez votre corps et écoutez ses signaux!

«Causes de mictions fréquentes sans douleur, en particulier chez les femmes»

10 commentaires

Avec une miction fréquente (pollakiurie), une bonne moitié de la gent féminine dans le monde est familière. Le processus peut être accompagné d'un syndrome douloureux et sans lui. Mais voici le paradoxe - pour l'aide, principalement les patients qui ont cette condition désagréable sont accompagnés de douleur, demandez l'aide du médecin, tandis que les autres adoptent une attitude attentiste. Une telle approche du problème est totalement inacceptable, car à l'avenir elle peut se refléter dans le développement de conséquences complètement indésirables.

Considérez les causes de la miction fréquente sans douleur chez les femmes - lorsque la pollakiurie est une manifestation physiologique et lorsqu'une conséquence de processus pathologiques.

La miction rapide est la fréquence?

Combien de fois est considéré comme normal?

Étant donné que chaque personne est individuelle, il est difficile de dire combien de déplacements aux toilettes pour peu de besoins, pour une personne en particulier, est considéré comme la norme. Il n'y a que des indicateurs moyens qui varient de 6 à 10 mictions par jour.

À des jours différents, leur fréquence peut être différente, car le processus lui-même dépend de nombreux facteurs - les caractéristiques physiologiques individuelles du corps, les préférences personnelles en nourriture, la quantité de liquide bu et d'autres facteurs..

Au début, les femmes n'accordent pas beaucoup d'importance à de tels changements, car elles ne ressentent pas beaucoup d'inconfort, mais lorsque le «besoin physiologique» les fait sortir du lit plusieurs fois par nuit, la recherche de la cause commence. Il convient de noter que si le "désagrément" d'un tel plan est à court terme, il se manifeste en 1, 2 jours - de tels symptômes ne devraient pas être particulièrement inquiétants. Mais avec l'aggravation et la prolongation du processus pathologique, vous devriez vous demander pourquoi la miction vous dérange si souvent?

Causes possibles de mictions fréquentes sans douleur

La manifestation de mictions fréquentes et indolores chez les femmes est due à des processus qui se produisent dans le corps - physiologiques, ne suscitant pas de préoccupation, et pathologiques, nécessitant un examen et un traitement urgents.

Les problèmes physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes comprennent:

1) Une grande quantité d'aliments provocants dans l'alimentation (acides, épicés ou salés) et l'utilisation de boissons alcoolisées, qui en elles-mêmes, ont une propriété diurétique. Le volume d'urine jetable peut dépasser 200 ml. Dans ce cas, la douleur n'apparaît pas et la couleur de l'urine ne change pas, un léger inconfort dans l'urètre sous forme de chatouillement peut être ressenti.

2) États stressants, excitation et tension - le nombre d'urinations par jour augmente considérablement, mais une décharge unique ne dépasse pas la quantité habituelle. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète de la bulle et le désir de repartir.

3) L'effet de l'hypothermie. L'effet sur le corps du froid est la raison la plus courante pour aller aux toilettes pendant plusieurs heures d'affilée, en raison du spasme du détrusor, les couches musculaires qui recouvrent les parois de la vessie..

4) La prise de certains médicaments prescrits contre l'œdème et l'hypertension provoque également la manifestation d'une pollakiurie indolore, qui est considérée comme une manifestation normale dans cette situation. De nombreuses herbes médicinales peuvent également provoquer un état désagréable. Surtout quand chez les femmes, le désir de perdre du poids rapidement l'emporte sur le bon sens, et le désir d'obtenir «tout à la fois» pousse les herbes diurétiques à un traitement arbitraire.

La miction peut être normalisée de manière complètement indépendante si l'effet des facteurs provoquant sur le corps est éliminé. Mais il y a des situations où les violations sont causées par le développement de pathologies internes. Dans le même temps, les envies fréquentes d '«uriner» épuisent les femmes non seulement le jour, mais aussi la nuit, même si elles ne sont pas accompagnées de douleurs.

Les femmes se réveillent non reposées, nerveuses et encore plus fatiguées. Peut-être le développement d'états dépressifs, la dépression, ils ont réduit la mémoire et les performances. Seule une identification précoce de la cause profonde de ces troubles donnera l'espoir d'un traitement rapide et efficace..

Lorsque la cause de la miction est une maladie

  • Pathologie

Quelles pathologies peuvent provoquer des mictions nocturnes fréquentes sans douleur chez les femmes?

1) Maladies du système vasculaire et cardiaque. Les causes les plus courantes incluent les processus aigus et chroniques dans les fonctions cardiaques et vasculaires. Leur insuffisance fonctionnelle provoque le développement de processus pathologiques dans les reins en raison d'un manque d'approvisionnement en sang, qui se manifeste par des perturbations dans les processus de miction, la formation d'un gonflement des membres et du bas-ventre, un essoufflement, des douleurs cardiaques et une arythmie cardiaque.

2) Troubles endocriniens se manifestant par le diabète et le diabète insipide. Dans le premier cas, les symptômes sont ajoutés par la xérostomie (bouche sèche), la peau sèche, les démangeaisons et la mauvaise cicatrisation des plaies et des fissures. Avec le diabète insipide, il n'y a pas de tels symptômes, mais dans les deux cas, la femme est tourmentée par une soif constante. Pour le noyer, vous pouvez boire une énorme quantité de liquide, qui se manifeste par la pallakiurie pendant la journée et la nuit - la nycturie (diurèse nocturne).

3) prolapsus de la vessie. La diurèse nocturne est courante chez les femmes qui accouchent souvent. C'est une conséquence de l'étirement constant de l'appareil ligamentaire, qui maintient la vessie en position anatomique, ainsi que de sa tension excessive causée par l'accouchement. Le prolapsus de la vessie entraîne un raccourcissement de son cou et la formation d'une cavité sacculaire, dans laquelle les restes d'urine s'accumulent, ce qui provoque chez les femmes une envie fréquente d'uriner sans symptômes douloureux.

4) L'affaiblissement du tissu musculaire de la vessie entraîne un affaiblissement de ses parois. La pathologie peut se développer même pendant la puberté et même plus tôt, en raison de blessures ou du développement de processus tumoraux. Les changements dans la miction se manifestent par la libération d'une petite quantité d'urine et une forte fausse envie "un peu".

Pourquoi la pollakiurie inquiète les femmes de plus de 50 ans?

Il est généralement admis que les femmes qui vont fréquemment aux toilettes après 50 ans sont le résultat de changements liés à l'âge, bien que la cause première réside dans de nombreux facteurs. Prenons-le dans l'ordre.

  1. L'âge physiologique de la vessie est une détérioration de la régénération tissulaire (fonctions de restauration), une diminution de son élasticité et de l'activité musculaire, des changements fonctionnels résultant de l'amincissement des tissus muqueux, de l'atrophie, des processus dégénératifs des fibres nerveuses et des racines, une altération de la circulation sanguine.
  2. Tous ces processus, dans le contexte du vieillissement général du corps féminin, conduisent à une augmentation de l'activité de l'organe de la vessie - cela se manifeste par une deurination fréquente, de fausses envies (impératives) et même une incontinence urinaire.
  3. Les fonctions normales du système urinaire peuvent être perturbées par de nombreux processus pathologiques, qui se manifestent le plus souvent précisément dans la vieillesse. Des signes de mictions fréquentes apparaissent chez les "femmes mûres" avec des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, chez les patients souffrant de démence et ayant dans leur arsenal des maladies (Alzheimer, Parkinson) qui affectent les fonctions cérébrales qui contrôlent la miction.
  4. Aucune exception n'est courante chez les femmes âgées - le diabète. Une augmentation incontrôlée du glucose dans le sang provoque la formation d'une grande quantité d'urine (polyurie et diurèse) et oblige souvent à «aller aux toilettes».

Chez les femmes, après 50 ans et plus, les troubles de la miction sont souvent causés par:

  • Changements dans la position anatomique des parois vaginales, de l'utérus ou de la vessie à la suite d'un prolapsus (prolapsus, prolapsus).
  • Carence en œstrogènes à long terme pendant la ménopause, provoquant des troubles de la contractilité musculaire de la vessie.
  • "Riches bagages" accumulées au cours des dernières années de maladies affectant les fonctions du système nerveux central et des vaisseaux sanguins - pathologies des troubles cérébrovasculaires ou des processus d'athérosclérose dans les grandes branches vasculaires.
  • Divers médicaments que les femmes doivent prendre avec l'âge au besoin. Certains groupes de médicaments (diurétiques, sédatifs, somnifères, stupéfiants et bien d'autres) affectent la fonction contractile de la vessie, obligeant les femmes à uriner fréquemment sans douleur, ou se manifestant comme une complication sous la forme de pulsions fréquentes.

Parmi les autres pathologies provoquant des troubles du fonctionnement des organes urinaires chez la personne âgée, il convient de noter l'influence d'une lésion infectieuse, quel que soit le lieu de l'infection dans le système urinaire. Dans tous les cas, la miction sera interrompue. L'immunité affaiblie au fil des ans n'est pas en mesure de résister adéquatement à une infection malveillante, donc, elle s'installe facilement dans le corps féminin, provoquant des pathologies urologiques.

Beaucoup d'entre eux peuvent se dérouler en secret, sans douleur et inconfort particulier, mais avec l'aggravation du processus, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître sous la forme de douleurs, de brûlures, de tiraillements et de douleurs aiguës dans les zones pubiennes et lombaires, de dysfonctionnements dans les cycles menstruels et d'hémorragies.

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes enceintes

Causes physiologiques et anatomiques

Pour une femme, la grossesse est une condition particulière, qui s'accompagne de contraintes supplémentaires sur le corps. Après tout, il est désormais responsable du soutien vital non seulement de la femme elle-même, mais aussi de son fœtus. Pendant la période de gestation, de nombreuses femmes enceintes peuvent ressentir des symptômes particuliers, non caractéristiques, qui provoquent de l'anxiété. L'un d'eux est la miction rapide.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Certains sont liés au facteur physiologique associé aux processus métaboliques, d'autres sont dus à des changements anatomiques dans la configuration des organes et leur position relative.

Des changements dans la fréquence des mictions sont observés chez les femmes enceintes au cours de la première période (trimestre) et du dernier.

Physiologie. Quant au facteur physiologique, la raison principale réside dans l'augmentation des processus métaboliques généraux. En effet, pour le développement du fœtus, le corps a besoin de plus de coûts, à la fois en énergie et en substances, pour assurer la vie du futur homme.

À ce moment, il y a une charge accrue sur les reins femelles. Malgré le fait que le fœtus soit encore complètement minuscule, son activité biologique est à un niveau élevé. Cela nécessite une purification rapide de l'environnement dans lequel il se trouve, des déchets qu'il émet, et le renouvellement du liquide amniotique (liquide amniotique).

De plus, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans le corps féminin, ce qui affecte le travail des reins, qui sont obligés d'augmenter le taux de filtration. En conséquence, une augmentation de la quantité d'urine pour maintenir le niveau de concentration des substances nocives (toxines) émises et pour éviter d'endommager les parois du système urétral.

Le facteur physiologique comprend également des changements dans la synthèse hormonale. Avec le début de la grossesse, le corps des femmes synthétise une hormone très importante (chorionique), dont le niveau dans le corps des femmes enceintes est un indicateur très important du développement réussi du fœtus. Mais cela affecte considérablement l'augmentation de la fréquence urinaire..

Anatomie. Le facteur anatomique comprend - une augmentation de la taille de l'utérus et la nature de son emplacement. Dans la première période de grossesse, l'utérus augmente légèrement, car la taille du fœtus n'est pas encore grande. Dans ce cas, sa pression tombe sur le col de la vessie (son dos), ce qui met en action les mécanismes réflexes - cela se reflète dans les mictions fréquentes ou le ténesme (faux désirs).

Avec une augmentation du fœtus - au cours du deuxième trimestre, le corps utérin se déplace dans la cavité péritonéale, réduisant la pression sur le tissu vésical. Au cours de la dernière période (troisième trimestre), un enfant qui a grandi considérablement dans l'utérus serre déjà le haut de la vessie, provoquant à nouveau des mictions fréquentes. Si ses mouvements se joignent également à cela, l'envie d'uriner peut être soudaine.

Quelles situations nécessitent une attention médicale urgente?

Quel médecin contacter?

Une miction fréquente de jour ou de nuit sans douleur est le signe d'un changement dans le rythme de vie habituel. Et l'ajout d'autres symptômes pathologiques, c'est une bonne raison pour un examen et un traitement d'urgence. Les indications pour visiter un urologue sont très claires:

  • sensation de brûlure et douleur pendant la miction;
  • douleur dans la région pubienne;
  • perte de force ou incapacité à vider complètement la bulle;
  • détection des pertes hémorragiques du vagin;
  • une nette indifférence à la nourriture.

La combinaison de l'un de ces symptômes avec des visites répétées aux toilettes peut indiquer le développement d'un processus pathologique grave. Un retard de traitement peut entraîner de graves conséquences pour la santé des femmes et affecter négativement les fonctions reproductives, ce qui rend impossible pour une femme de devenir mère.

Options de traitement et recommandations

Le traitement est construit en fonction de la cause racine identifiée.

  1. Les processus inflammatoires nécessitent une sélection individuelle d'antibiothérapie, en tenant compte du pathogène détecté.
  2. Avec les troubles endocriniens, des médicaments réducteurs d'hormones et de sucre sont prescrits.
  3. Des médicaments activant le flux sanguin qui améliorent l'activité musculaire adaptative et contractile de la vessie peuvent être nécessaires..
  4. Correction du régime.
  5. Exercices assignés qui favorisent le renforcement musculaire des organes pelviens et entraînent l'urine de la vésicule biliaire en définissant le calendrier des processus urinaires, ce qui aide à contrôler la miction.
  6. Traitement physiothérapeutique sous forme de procédures UHF, d'électrophorèse et de boue thérapeutique.

Si la miction n'est pas douloureuse, les patients reçoivent un certain nombre de recommandations d'un médecin:

  • pour que la miction soit complète, avec l'acte d'uriner, il est nécessaire d'incliner légèrement le corps vers l'avant;
  • limiter le régime d'alcool dans l'après-midi;
  • enlever l'urine au premier besoin physiologique;
  • éliminer les repas qui provoquent un fort besoin d'étancher la soif;
  • limiter l'apport de produits diurétiques et de liquides.

Pourquoi une miction excessive fréquente chez les femmes: que faire et comment se débarrasser

La miction fréquente chez la femme est considérée comme un symptôme de troubles du système urinaire ou reproducteur. La cause de ce phénomène peut être une cystite..

Les raisons

La miction rapide se produit pour plusieurs raisons:

  • Processus inflammatoires du sphincter de la vessie. Ils surviennent avec une cystite et une infection étendue du complexe urogénital. Fréquent et douloureux avec cystite, mais certaines maladies des organes génitaux féminins provoquent également une augmentation réflexe des pulsions.
  • Grossesse. Les raisons de la miction sont dues à la grossesse. Cela est dû au fait que l'utérus se développe et provoque une compression de la vessie. Mais ces phénomènes sont temporaires. Après l'accouchement, la condition se normalise, les plaintes disparaissent.
  • Climax Le problème irréversible du corps féminin est le début de la ménopause. Il se développe à différents âges, mais une caractéristique est une diminution du tonus musculaire, y compris le sphincter, qui est responsable de l'excrétion d'urine. Une diminution du ton provoque des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur.
  • Maladies oncologiques des organes situés dans le bassin ou la cavité abdominale. Avec la croissance d'une tumeur à divers endroits, une compression de la vessie est notée. Autrement dit, le volume change. Cela se produit dans les grosses tumeurs. Une maladie courante qui provoque des phénomènes dysuriques est considérée comme des fibromes utérins, car elle est grande.
  • Sortie d'urine active. Les raisons des envies fréquentes sont associées à une augmentation de la production d'urine. Cela est observé avec l'utilisation de grands volumes de liquide, des médicaments à effet diurétique primaire ou secondaire. La miction fréquente et excessive chez les femmes la nuit peut être considérée comme un signe subjectif de diabète.

Le matin, ce phénomène est considéré comme normal, car la nuit, les processus dans le corps ralentissent et le matin, les reins commencent à produire de l'urine..

Dans ce cas, la miction se manifeste régulièrement. Parfois, la cause des pulsions fréquentes aux toilettes dans le sexe faible est une anomalie congénitale. Dans de tels cas, la miction apparaîtra au cours des premières années de la vie. Parfois, le problème est associé à des changements structurels dans la vessie. Se développer en raison de processus inflammatoires fréquents.

L'apparition de mictions fréquentes cause beaucoup d'inconvénients à une femme. Le principal est l'inconfort dans les conditions de travail, car les envies poussent une femme à s'éloigner du travail.

Les raisons de cette condition chez les femmes sont différentes, cela nécessite une visite chez le médecin. La cystite est la principale raison de l'apparition de fréquents déplacements aux toilettes. Cette maladie bactérienne est considérée comme une pathologie courante chez le sexe faible..

Symptômes

Afin de comprendre la raison de la miction douloureuse, faites attention aux symptômes, troubles qui l'accompagnent. Avec les processus et les maladies physiologiques, des signes spécifiques peuvent apparaître:

  • Cystite. Le principal symptôme qui vous permet de suspecter une cystite est la douleur pendant la miction. Des envies fréquentes et douloureuses sont un critère pour poser un tel diagnostic. De plus, l'inflammation de la vessie s'accompagne de modifications de l'urine, de l'apparition de douleurs dans le bas-ventre et le long de l'urètre, qui s'intensifient avec la miction.
  • Grossesse. L'apparition de pulsions est observée en fin de grossesse. Autrement dit, à ce stade, il y a déjà un manque de menstruations, une augmentation de l'abdomen et d'autres signes objectifs de grossesse.
  • Tumeurs Dans les tumeurs, les troubles dysuriques s'accompagnent de symptômes tels qu'une hypertrophie asymétrique de l'abdomen, l'apparition d'une décharge pathologique des organes génitaux ou des troubles du système digestif. Avec les tumeurs malignes, il y a aussi une déplétion du corps, le développement de la douleur, une augmentation des ganglions lymphatiques.

Avec des changements sclérotiques dans la paroi de la vessie, les symptômes concomitants peuvent être absents.

Une exception est l'apparition de douleurs dans le bas-ventre lors du remplissage de la vessie, qui sont causées par son étirement excessif.

La miction peut être associée à un volume anormalement petit de la vessie, ce qui ne provoque aucun symptôme..

Comment être examiné

Lorsque de tels troubles apparaissent, ils subissent une série d'examens instrumentaux de laboratoire. Parmi eux:

  • Tests de laboratoire de sang, d'urine. Ces tests sont effectués pour évaluer l'état du corps, la fonction du système urinaire. A cet effet, des tests cliniques généraux, des analyses biochimiques, des examens bactériologiques de l'urine sont effectués. De plus, une étude est nommée sur le taux de glucose dans le sang, l'urine.
  • Diagnostic échographique. L'échographie est la méthode de diagnostic non invasive la plus abordable. En cas de mictions fréquentes, une étude des organes de la cavité abdominale, du bassin et des reins est prescrite.
  • Scanner. En cas de suspicion de présence de tumeurs, une tomodensitométrie est réalisée pour déterminer le schéma de croissance de la tumeur, sa localisation, sa taille exacte.
  • Biopsie. Si le médecin soupçonne que la tumeur est maligne, un examen histologique de la tumeur est effectué. Une biopsie est effectuée pour cela. Si des cellules atypiques sont détectées dans les résultats de l'étude, c'est un signe absolu de la nature maligne de la formation.

Ce n'est que lors d'un examen complet que nous pouvons déterminer avec précision pourquoi une miction douloureuse est apparue. Si la miction est déclenchée par une grossesse, consultez un gynécologue.

Traitement

Le traitement est effectué avec un effet direct sur le facteur étiologique. Les agents chimiothérapeutiques et les méthodes de traitement suivants sont utilisés:

  • Antibiotiques. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments antibactériens, ce qui est conseillé avec la cystite bactérienne. Il est nécessaire d'aborder soigneusement le choix du médicament, car l'efficacité de l'antibiotique contre l'agent pathogène aidera à atteindre une récupération complète.
  • Cytostatique et interventions chirurgicales. Si une tumeur est diagnostiquée, plusieurs domaines de la médecine sont utilisés pour l'éliminer - la chimiothérapie et le traitement chirurgical. Pour éviter la formation de métastases dans les tumeurs malignes, ces méthodes peuvent être combinées. L'opération dépend de la nature de la croissance tumorale, de la prévalence du processus. Dans certains cas, la tumeur ne peut pas être enlevée..

Pendant la grossesse, il est impossible de se débarrasser des mictions fréquentes. Pour ce faire, il est recommandé de visiter régulièrement les toilettes, car l'abstinence affectera la santé d'une femme, un fœtus en croissance.

L'urine commence à stagner dans le bassin rénal, ce qui provoque une pyélonéphrite, une néphropathie enceinte ou une éclampsie.

Si la cause du trouble est la ménopause, il est recommandé à la femme de faire des exercices qui normalisent le tonus des muscles du plancher pelvien, de l'appareil ligamentaire. Une technique courante est la gymnastique de Kegel. Des exercices réguliers aideront à restaurer le tonus normal des organes pelviens, ce qui est également la prévention du prolapsus de l'utérus ou du prolapsus du vagin, souvent observé avec la ménopause.

La prévention

Pour se débarrasser des mictions fréquentes, les causes pathologiques de cette condition sont exclues, même pendant la grossesse et la ménopause. Pour ce faire, il est recommandé:

  • Évitez les maladies de la vessie. La cystite récurrente est un danger. Dans cette situation, au site des processus inflammatoires, une prolifération du tissu conjonctif (sclérose) se produit, ce qui réduit le volume de l'organe creux.
  • Faites des exercices du complexe de gymnastique de Kegel. Ces cours sont indiqués pour les femmes qui n'ont pas de contre-indications médicales. Le renforcement des muscles et des ligaments du bassin est une prévention pour prévenir les envies fréquentes.
  • Passez des examens préventifs réguliers. Cela fait partie intégrante de la direction préventive de la médecine, qui aide à prévenir les problèmes de miction, une liste de pathologies.

Des envies fréquentes peuvent être un signe de pathologies et de changements dans le corps féminin. L'apparition nécessite de contacter un établissement médical pour déterminer le problème, de sélectionner des fonds pour améliorer la condition.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Le processus d'urination est individuel, il n'y a donc pas de normes strictes pour la fréquence de vidange de la vessie, avec laquelle on pourrait confirmer le fait d'uriner fréquemment chez les femmes.

Conseil de l'urologue: «Tout d'abord, je voudrais dire que vous ne pouvez pas utiliser de dispositifs médicaux solides sans ordonnance d'un médecin. Très bon pour la prévention des maladies. Lire la suite "

En moyenne, une femme visite la salle de bain de 3 à 6 fois par jour, mais peut-être plus souvent, tout dépend de la quantité de liquide bu et de sa composition, et même de la température de l'air. Mais il arrive que la patiente remarque elle-même des anomalies. Ses mictions sont trop fréquentes, parfois accompagnées de brûlures et de douleurs. Réfléchissez à ce qui peut provoquer une telle violation et quand vous rendre à l'hôpital.

Facteurs clés

Dans la plupart des cas, la miction fréquente chez les femmes est un processus physiologique associé à une grande quantité d'ivresse, l'utilisation de produits à effet diurétique. Il s'agit notamment du café, des thés pour la perte de poids, ainsi que des produits contenant de l'alcool..

Une autre raison de la miction fréquente chez les femmes est la grossesse. Si le beau sexe attend un bébé, alors cette condition est la norme. Des mictions fréquentes pendant la grossesse sont associées à la pression de l'utérus en croissance sur la vessie. Parfois, les femmes veulent visiter les toilettes dans des situations stressantes et quand elles ont peur.

Si le patient est âgé de plus de 45 ans, des mictions fréquentes peuvent être associées à l'approche de la ménopause et des changements hormonaux. Cette condition est également physiologique et ne nécessite pas de traitement spécial..

Il existe des causes plus graves de mictions fréquentes qui devront être traitées. Pour les trouver, une femme doit consulter un médecin et subir un examen. Vous ne pouvez pas faire de diagnostic vous-même. Considérez en détail les maladies qui peuvent s'accompagner d'une miction fréquente.

Inflammation de la vessie

La cystite est la cause la plus fréquente de miction chez les femmes. Une caractéristique distinctive de la pathologie est un certain nombre de symptômes qui l'accompagnent:

  • crampes et brûlures pendant la miction;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • décoloration de l'urine, l'apparition de sang;
  • fièvre.

Cette condition nécessite une visite obligatoire chez un médecin, car la cystite doit être traitée avec des antibiotiques. En outre, on montre au patient le repos au lit, la consommation excessive d'alcool, la visite de procédures physiothérapeutiques.

Des mictions fréquentes peuvent être un signe de formation de calculs dans la vessie. Pour la pathologie, l'interruption du flux urinaire, l'apparition de douleur lors d'un effort physique actif et de la miction sont caractéristiques.

Dommages aux reins

Souvent, la miction chez les femmes peut indiquer le développement d'une maladie grave - la pyélonéphrite chronique. Dans l'inflammation rénale aiguë, ce symptôme n'est généralement pas observé..

La pyélonéphrite au stade chronique s'accompagne de douleurs douloureuses, une exacerbation se produit hors saison, lorsque la rue est froide et humide. Pendant l'exacerbation, la température est élevée, jusqu'à 39,5 degrés, la douleur est très sévère.

Troubles endocriniens

Urologue: si vous voulez vous débarrasser de la cystite pour qu'elle ne revienne pas, il vous suffit de la dissoudre En savoir plus »

Le diabète peut être la cause de boire beaucoup de liquides et d'uriner fréquemment chez les femmes la nuit. En règle générale, les problèmes endocriniens s'accompagnent d'une faiblesse dans tout le corps. Avec le diabète, une candidose sur les organes génitaux et des démangeaisons peuvent apparaître, une peau sèche est observée.

Si une femme a constamment soif et se rend souvent aux toilettes, elle doit consulter un thérapeute et un endocrinologue. Le diabète est une maladie courante qui rajeunit chaque année, vous devez donc être contrôlé régulièrement.

Pathologie utérine

La cause des mictions fréquentes chez les femmes peut être une tumeur de l'utérus, en particulier le myome. Ce néoplasme bénin peut atteindre de très grandes tailles. Dans ce cas, la tumeur agit comme une grossesse, agrandit l'utérus et provoque une compression de la vessie..

La pathologie s'accompagne d'infertilité, d'irrégularités menstruelles, de saignements utérins et de douleurs douloureuses. Le myome est traité avec des méthodes conservatrices et chirurgicales, selon le stade de la maladie..

Des mictions fréquentes peuvent être dues à un prolapsus des organes pelviens. Si l'utérus tombe, il tire avec lui tous les autres organes et la vessie en souffre. Cette condition est accompagnée de douleurs, de saignements et est traitée avec des méthodes conservatrices et chirurgicales..

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes

Une telle condition pathologique ne peut être guérie que si vous découvrez la cause de son apparition. Comme vous le savez, un symptôme désagréable peut être physiologique, si le patient ne se soucie pas.

QUE DISENT LES MÉDECINS?

Docteur en sciences médicales, docteur honoris causa de la Fédération de Russie et membre honoraire de l'Académie russe des sciences, Anton Vasiliev:

«Je traite des maladies du système génito-urinaire depuis de nombreuses années. Selon les statistiques du ministère de la Santé, dans 60% des cas, la cystite devient chronique.

La principale erreur se resserre! Le plus tôt vous commencez le traitement de la cystite, mieux c'est. Il existe un outil recommandé pour l'auto-traitement et la prévention de la cystite à domicile, car de nombreux patients ne demandent pas d'aide en raison du manque de temps ou de la honte. Voici Ureferon. C'est le plus polyvalent. Il n'a pas de composants synthétiques, son effet est doux, mais palpable après le premier jour d'administration. Il soulage l'inflammation, renforce les parois de la vessie, sa muqueuse, restaure l'immunité générale. Il convient aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Pour les hommes, il y aura également un bon bonus - une puissance accrue. "

Il est nécessaire de contacter un gynécologue et un urologue dans les cas suivants:

  • si la miction fréquente chez une femme s'accompagne de douleurs, de brûlures;
  • avec une couleur trouble de l'urine;
  • avec tout changement dans le cycle menstruel;
  • si la température corporelle est élevée;
  • pour les saignements qui ne sont pas associés à la menstruation.

Le traitement des mictions fréquentes chez les femmes dépendra de la cause de son apparition. L'échec hormonal doit être traité avec des médicaments hormonaux et l'inflammation avec des médicaments anti-inflammatoires et des antibiotiques. Le médecin prescrit tous les médicaments individuellement.

Pour se débarrasser de l'envie fréquente d'uriner chez les femmes, il est nécessaire d'éviter la consommation de diurétiques, ainsi que des aliments et des boissons avec cet effet. Il est conseillé d'éliminer les aliments fortement salés et sucrés de l'alimentation et de boire de l'eau propre sans gaz ni additifs.

Il est nécessaire d'éviter le stress et l'hypothermie, de maintenir un mode de vie sain et d'avoir une alimentation équilibrée. Chez les femmes enceintes, les mictions fréquentes ne peuvent pas être éliminées, tout se passera après l'accouchement, lorsque l'utérus est vide, et de l'espace libre apparaîtra dans la cavité abdominale.

Remèdes populaires pour les mictions fréquentes

Il est nécessaire de traiter les mictions fréquentes chez une femme sous la supervision d'un médecin, et les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation d'un spécialiste et après examen. Vous devez comprendre que, dans chaque cas, nécessite l'utilisation de diverses méthodes folkloriques. Une mauvaise thérapie risque d'aggraver.

Avec la cystite, il est recommandé de boire des diurétiques, en particulier du jus de fruit avec des canneberges, afin que l'infection quitte rapidement la vessie. Cette méthode n'aidera pas à réduire le nombre de déplacements aux toilettes, mais elle contribuera à une guérison rapide..

S'il y a des pierres dans la vessie, une décoction de graines de carotte est recommandée. Prenez une cuillère à soupe de graines dans un verre d'eau bouillante, faites cuire à la vapeur et insistez la nuit. Ensuite, vous devez filtrer le bouillon et boire 5 fois par jour pour 150 grammes.

Il est recommandé de traiter la pyélonéphrite et la cystite chronique avec de la tisane, par exemple Renovish. Cette collection est brassée et a insisté pendant une heure, filtrée et consommée 4-5 fois par jour pour 100-150 grammes.

Pour renforcer le corps, il est recommandé de manger des légumes et des fruits frais, des légumes verts, surtout en saison. Il est également utile de consommer plus de produits laitiers, et la quantité de viande dans le régime alimentaire est préférable de réduire.

Conclusion

La miction fréquente chez les femmes est un problème grave et très désagréable qui nécessite une attention particulière. N'espérez pas que tout s'en va tout seul. Il est préférable de consulter un médecin et de guérir en temps opportun, car il est beaucoup plus facile de se débarrasser d'une inflammation aiguë que de souffrir toute une vie d'une forme chronique de la maladie..

Quelles sont les causes des mictions fréquentes chez les femmes?

La fréquence des mictions est une chose purement individuelle qui dépend en grande partie du mode de vie, de la structure anatomique et de la présence de maladies chroniques. La fréquence et la quantité d'urine peuvent varier non seulement tout au long de la vie, mais même sur plusieurs jours, et de manière très significative. Cela peut être dû à la fois à un état pathologique et à une variante de la norme physiologique..

Quelles maladies peuvent être suspectées si des mictions fréquentes s'accompagnent de douleur et de douleur? Vaut-il l'alarme si des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur? Comment est le diagnostic? Vous trouverez ci-dessous pour ces questions et d'autres..

Qu'est-ce qu'une miction fréquente??

La formation d'urine se produit dans les reins, qui sont comme un filtre. Le système nerveux régule le processus de formation d'urine. En 24 heures, 180 litres d'urine primaire se forment dans les reins, qui se composent d'eau, de sels, de sucre, d'acide urique et d'autres substances. Mais le volume quotidien d'urine chez un adulte n'est que d'un litre et demi. Cela peut s'expliquer par le fait que l'urine primaire subit une filtration secondaire, dans laquelle l'eau et les substances ci-dessus sont absorbées dans le sang..

Comme nous l'avons déjà dit, la quantité de miction pour chaque personne est individuelle, ce qui dépend directement de l'âge, du sexe, de l'état physiologique, du climat où elle vit, ainsi que des habitudes alimentaires. Mais la norme est considérée comme 3-9 mictions par jour, et la miction nocturne ne devrait pas être plus d'une fois.

Si le nombre d'urinations par jour est supérieur à 10, ce symptôme est appelé polyurie. La miction fréquente la nuit (plus d'une fois) en médecine est indiquée par la nycturie.

La polyurie ou la nycturie sont l'occasion de faire attention à votre santé et de prendre rendez-vous avec un urologue.

Il est également important de noter que chez un adulte en bonne santé, normalement, 200 à 300 ml d'urine doivent être alloués à la fois.

Avec une miction fréquente, une seule quantité d'urine diminue dans la plupart des cas, mais peut également être normale ou même augmenter.

Exercices d'incontinence

La physiothérapie de l'incontinence urinaire est incluse dans le schéma thérapeutique de base au stade de la période post-réactive de la maladie lors de la rééducation des patients ou en présence de rémission persistante d'une maladie chronique. L'exercice est interdit en cas de processus inflammatoire, ainsi que dans toute condition aiguë.

Les mesures de base visent principalement à prévenir l'abaissement de l'utérus, ainsi qu'à entraîner les muscles du bassin et d'autres systèmes de soutien liés au système génito-urinaire. Procédures possibles:

  • Compression et relaxation du sphincter vaginal. 5-8 approches avec un intervalle de 20 secondes (périodes de repos);
  • Extension et compression des jambes sur les côtés. Il est effectué couché. 10-15 fois en 2 sets.
  • Le "pont" classique. L'exercice connu depuis l'époque soviétique doit être effectué 5 à 7 fois, avec un répit en 10 à 15 secondes;
  • Extension du "chat". Elle est réalisée à partir d'une position, à genoux, 10-12 fois dans plusieurs approches;
  • Squats À partir de 5 fois ou plus (selon l'état du corps et la forme physique de la femme);

Autres procédures prescrites par un physiothérapeute.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Les mictions fréquentes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et diverses maladies. Il faut également dire qu'avec des mictions fréquentes chez la femme, causées par des facteurs physiologiques, il n'y aura pas de crampes, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, de douleurs lombaires, de fièvre, d'impuretés pathologiques dans l'urine, etc..

Considérez pourquoi il y a des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur et autres symptômes désagréables.

Après l'accouchement

Les médecins considèrent comme normal le besoin fréquent et indolore d'aller aux toilettes après l'accouchement. De cette façon, après la grossesse, l'excès de liquide est éliminé du corps. Mais certaines femmes ont souvent des anomalies dans leurs organes internes.

Après l'accouchement, un médecin doit être consulté si des signes tels que:

    douleur ou brûlure lors de la vidange de l'urée;

  • le nombre d'envie d'aller aux toilettes augmente de 12 à 15 fois et une petite quantité de liquide est libérée;
  • la température corporelle a augmenté;
  • l'urine a acquis une couleur inhabituelle et une odeur âcre.
  • Pendant l'accouchement, une infection peut pénétrer dans le système génito-urinaire. Ces signes dans ce cas indiqueront un processus inflammatoire qui nécessite un traitement immédiat.

    Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

    • Thérapie diurétique. Lors de la prise de diurétiques, le nombre d'urinations augmente et le volume unique d'urine augmente également.
    • Grossesse. Nous parlerons plus en détail de ce facteur plus tard..
    • Caractéristiques nutrition. Manger de grandes quantités de nourriture épicée, de cornichons, de graisses animales et végétales irrite les récepteurs de la vessie et favorise une miction accrue.
    • Abus de boissons contenant de la caféine comme le thé vert, le café et l'alcool, en particulier la bière.
    • Hypothermie des membres inférieurs. Beaucoup ont probablement remarqué que lorsqu'ils avaient froid, l'envie d'aller aux toilettes «petit à petit» devient plus fréquente. Cela peut être considéré comme une réaction normale de la vessie après une hypothermie..
    • Agitation psycho-émotionnelle. Pendant le stress, les cellules du corps souffrent de la privation d'oxygène, dont l'une des manifestations est la miction fréquente.
    • Mensuel Avant la période menstruelle, le liquide est retenu dans le corps féminin, donc avec l'avènement des jours critiques, il commence à être excrété dans l'urine, à la suite de quoi la miction devient plus fréquente.
    • Climax Pendant la période où la fonction de reproduction de la femme s'estompe, des changements dans le fond hormonal et le métabolisme se produisent dans le corps, ce qui contribue à augmenter la miction.

    Mesures préventives

    Pour éviter le développement d'une pathologie telle que la pollakiurie et d'autres maladies possibles, il vous suffit de suivre certaines recommandations:

    • l'hygiène de base des organes génitaux externes en premier lieu;
    • un examen rapide, c'est-à-dire régulier, détectera le problème dans son germe;
    • la consommation excessive de boissons alcoolisées conduit à la déshydratation, par conséquent, elles doivent être abandonnées;
    • respect du régime d'alcool;
    • avec un diabète sucré diagnostiqué, vous devrez ajuster votre alimentation;
    • éviter l'hypothermie, toujours habillé par le temps.

    Et la prise de diurétiques et d'autres médicaments pour se débarrasser du problème atroce n'est possible que sur prescription de votre médecin. En suivant ces règles simples, vous vous sentirez toujours bien et aurez fière allure. Santé pour vous et vos proches!

    Causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes

    Maladie du système urinaire

    Les maladies du système urinaire sont la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Considérez ces maladies.

    Cystite. Cette maladie se caractérise par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes, car l'urètre féminin est plus court et plus faible que l'homme, ce qui facilite la pénétration d'agents pathogènes dans la vessie depuis l'environnement extérieur.
    Avec la cystite, elle fait mal dans le bas de l'abdomen et la miction devient plus fréquente et s'accompagne de douleurs et de brûlures. De plus, après être allée aux toilettes, une femme éprouve une sensation de vidange incomplète de la vessie et l'envie d'uriner. De plus, l'incontinence urinaire et l'apparition d'impuretés pathologiques peuvent être présentes, à partir desquelles elle devient trouble.

    Urétrite. L'urétrite est une inflammation du canal urinaire causée par divers agents pathogènes..

    La miction avec urétrite devient plus fréquente, accompagnée de démangeaisons, de douleurs et de brûlures dans l'urètre.

    Pyélonéphrite. Cette maladie est une inflammation du système pyelocaliceal du rein, causée par des agents pathogènes. Un besoin accru d'uriner est caractéristique de l'évolution chronique de la pyélonéphrite. En outre, les femmes ont des douleurs lombaires, de la fièvre, des frissons et l'urine devient trouble en raison d'un mélange de pus et de sang.

    Urolithiase. Une miction rapide avec du sang est souvent un signe d'urolithiase, car les calculs peuvent endommager la muqueuse des voies urinaires, ce qui provoque des douleurs et des saignements. En outre, les symptômes de cette maladie peuvent être une interruption du flux urinaire, des douleurs dans le bas de l'abdomen et le long du canal urinaire, qui donnent à la surface interne de la cuisse et des organes génitaux.

    Atony de la vessie. Avec cette maladie, les parois de la vessie ont un ton affaibli. L'atonie de la vessie se manifeste par des mictions fréquentes, dans lesquelles une petite quantité d'urine est excrétée.

    Vessie hyperactive. Cette condition est une complication d'autres maladies du système urinaire, dans lesquelles l'activité des récepteurs nerveux des parois de la vessie augmente, qui se manifeste par des envies fréquentes d'uriner.

    Maladies génitales féminines

    Fibromes utérins. Aux stades initiaux de la maladie, il n'y a qu'une violation du cycle menstruel, des douleurs dans le bas-ventre, des métrorragies. Une fois que la tumeur a atteint une taille importante, elle commence à serrer la vessie, ce qui s'exprime par des envies fréquentes d'uriner.

    Prolapsus utérin. Cette condition entraîne le déplacement de tous les organes situés dans le bassin, en particulier la vessie. Par conséquent, les patients souffrent de règles abondantes, de douleurs dans le bas-ventre, de saignements utérins, ainsi que de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire.

    Maladie du système endocrinien

    La miction fréquente et abondante chez les femmes peut être causée par une pathologie du système endocrinien, par exemple, le diabète et le diabète insipide.

    Diabète. Avec cette maladie, le corps manque d'insuline, ce qui entraîne une augmentation des niveaux de sucre dans le sang et l'urine. Le glucose est capable de transporter des molécules d'eau sur lui-même, donc lorsqu'il est activement excrété du corps par l'urine, il prend de l'eau par lui-même, provoquant des mictions fréquentes.

    Diabète insipide. Cette maladie se caractérise par une soif intense et une augmentation de la diurèse quotidienne due à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophyse.

    Maladies cardiovasculaires

    L'apparition de mictions fréquentes dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins s'explique par le fait que pendant la journée, le liquide s'accumule dans les tissus du corps, qui est activement excrété la nuit, provoquant la nycturie la nuit.

    Examen du patient

    Si des mictions fréquentes apparaissent, consultez un gynécologue ou un médecin local qui vous dirigera vers des tests de laboratoire et instrumentaux. Un spécialiste examinera la présence d'œdème, ressentira le bas-ventre et le dos, en apprendra davantage sur le régime de consommation d'alcool.

    Les principaux tests nécessaires à un examen complet:

    1. Test sanguin général, qui détermine la présence d'un processus inflammatoire.
    2. Analyse d'urine pour la détection des impuretés protéiques, du mucus, du nombre de leucocytes, de la décoloration, de la densité et de la transparence de l'urine.
    3. Un test sanguin biochimique est effectué pour identifier les problèmes avec les reins et la glande thyroïde. Dans ce cas, il y a une augmentation du taux d'urée, de créatinine, d'acide urique, de glucose.
    4. Un frottis vaginal pour évaluer la microflore de la muqueuse, identifier les bactéries pathogènes, les champignons.
    5. L'échographie des organes pelviens est réalisée afin de prendre en compte l'augmentation, la déformation, le déplacement des sites tissulaires individuels, l'apparition de néoplasmes dans les organes du système urinaire.

    Après les résultats des tests, la femme se rend chez un spécialiste qui déterminera le nom de la pathologie et prescrira une méthode de traitement. En cas de problèmes rénaux, un néphrologue est impliqué dans le traitement, en cas d'infections sexuellement transmissibles - un gynécologue, la pathologie de la vessie nécessite l'intervention d'un urologue, les problèmes thyroïdiens - d'un endocrinologue. Si un prolapsus utérin ou un néoplasme est détecté, une consultation avec un chirurgien est nécessaire.

    Mictions douloureuses et fréquentes chez les femmes: causes

    La miction fréquente chez les femmes souffrant de douleur, qui s'accompagne d'autres symptômes désagréables (crampes et brûlures dans l'urètre, douleurs lombaires, apparition de sang et de pus dans les urines, fièvre, faiblesse générale, transpiration accrue, etc.) peut indiquer une inflammation des organes système génito-urinaire.

    Le plus souvent, les symptômes ci-dessus sont observés avec des maladies telles que:

    La miction fréquente chez les femmes atteintes de maladies sexuellement transmissibles est due au fait que les organes des systèmes génital et urinaire sont étroitement liés. Par conséquent, le processus infectieux qui s'est développé dans la vessie ou l'urètre peut se propager aux organes génitaux et vice versa. Par exemple, de nombreuses femmes ont une combinaison d'inflammation de l'urètre et de la muqueuse vaginale.

    L'infection peut pénétrer dans les organes génitaux de manière ascendante, c'est-à-dire de l'urètre dans le vagin et plus loin dans l'utérus et les appendices. Et aussi du vagin au canal urinaire, à la vessie et même aux reins.

    La raison des mictions fréquentes et douloureuses chez les femmes peut être due à une irritation de la muqueuse vaginale, par exemple, si les règles d'utilisation des tampons hygiéniques ne sont pas suivies.

    De plus, il y a des mictions fréquentes après les rapports sexuels, ce qui est également associé à une irritation des tissus vaginaux. Cette condition est en train de disparaître, donc la douleur et la sensation de brûlure chez les femmes disparaissent le lendemain. Mais il convient de noter qu'à ce moment, les mécanismes de protection de la muqueuse irritée sont affaiblis, il existe donc un risque de pénétration de microbes pathogènes dans le corps.

    Si des mictions fréquentes et douloureuses après un rapport sexuel inquiètent une femme pendant plusieurs jours, vous devez consulter un urologue pour une infection des voies urinaires..

    Maladies endocriniennes

    Diabète

    Le diabète sucré se développe avec une violation du métabolisme des glucides dans le corps. La miction rapide, surtout la nuit, est souvent l'un des premiers symptômes alarmants qui devrait attirer l'attention. De plus, les patients diabétiques sont tourmentés par une sensation constante de soif, en relation avec laquelle le volume de liquide consommé augmente, et donc le volume d'urine excrété (la diurèse quotidienne augmente à 2-3 litres). Les démangeaisons de la peau, en particulier des organes génitaux, sont également à noter, les femmes ont souvent une vulvite, une diminution des capacités de régénération tissulaire (même les plus petites plaies cicatrisent depuis longtemps). En l'absence de traitement, les patients ressentent une sensation de fatigue constante, les performances diminuent, l'humeur se détériore.

    Le diagnostic et le traitement du diabète sont effectués par des endocrinologues et des thérapeutes. Les patients se voient attribuer un régime spécial n ° 9, développé pour les patients diabétiques, le traitement de l'obésité est nécessaire, une activité physique régulière. Si quelques mois après le début d'un tel traitement, la glycémie n'a pas pu être normalisée, le médecin vous prescrira des médicaments hypoglycémiants.

    Diabète insipide

    Il s'agit d'une maladie assez rare associée à une altération de la fonction du système hypothalamo-hypophyse, entraînant une diminution du taux d'hormone vasopressine dans le sang. La miction rapide avec la libération d'une grande quantité d'urine (plus de 5 litres par jour), accompagnée d'une soif atroce constante, est le principal symptôme de cette maladie. En raison de la déshydratation chez les patients, une diminution du poids corporel se produit, la peau et les muqueuses sont sèches, ils sont souvent inquiets des nausées et des vomissements, de la faiblesse générale.

    Le traitement du diabète insipide est effectué à l'aide d'une hormonothérapie substitutive; les médicaments sont généralement nécessaires pour les patients tout au long de leur vie.

    Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes: causes

    La miction fréquente chez les femmes la nuit peut également être due à des conditions physiologiques et à diverses maladies.

    L'apparition de la nycturie la nuit peut être causée par les menstruations, la grossesse et la ménopause..

    Si nous parlons de maladies, les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes sont le plus souvent un symptôme d'urétrite, de cystite, de diabète et de diabète insipide, d'insuffisance rénale chronique et de maladies du système cardiovasculaire..

    Traitement médical

    La miction fréquente chez les femmes sans douleur avec des problèmes gynécologiques est arrêtée avec:

    • Fluconazole. Selon l'évolution de la maladie, le médicament est pris de 7 à 28 jours à 50 mg par jour.
    • Bougies Ginalgin. Le suppositoire est administré 1 fois par jour profondément dans le vagin pendant une semaine..
    • Doxycycline. Le médicament est pris à 100 mg par jour pendant 7 jours. Dans les cas difficiles, le premier jour, ils boivent 1 capsule avec un intervalle de 12 heures, du deuxième jour jusqu'à la fin du traitement, prendre 1 capsule. La dose quotidienne du médicament ne doit pas dépasser 600 mg.
    • Azithromycine. Selon l'évolution de la maladie, 2 types de traitement sont utilisés. Dans la première, prenez 1 gélule par jour pendant 3 jours. Dans le second, ils boivent 2 comprimés une fois, font une pause d'un jour et prennent encore 1 g du médicament.

  • Bougies Hexicon. Les suppositoires sont administrés pendant la nuit profondément dans le vagin pendant plus de 7 à 10 jours. Utilisez des bougies recommandées après 30 minutes. après les procédures d'hygiène.
  • Réduire le nombre de voyages aux toilettes pour des maladies des voies urinaires aidera à:

    • Céfuroxime. Sous forme de comprimés, le médicament est pris par jour 2 fois 125 mg. Avec une administration intraveineuse ou intramusculaire, la posologie est de 750 mg avec un traitement de 7 jours.
    • Amoxiclav. L'antibiotique est pris deux fois par jour à 625 mg. Dans les cas graves de la maladie, le nombre de doses est porté à 3. La durée du traitement dans ce cas est de 5 jours. Avec une augmentation du traitement à une semaine, le médicament est pris 3 fois par jour pour 375 mg.
    • Chloramphénicol. La dose quotidienne du médicament est de 2 g (0,5 g 4 fois par jour). Prenez des comprimés pas plus d'une semaine.
    • Furadonine. 2 gélules prises 3 fois par jour pendant une semaine.
    • Métronidazole. Le médicament peut être pris en comprimés une fois à la dose de 2 g ou pendant 7 jours à boire 2 fois par jour pour 500 mg. Augmenter l'efficacité du traitement aidera les bougies, qui tout au long du traitement sont administrées la nuit profondément dans le vagin.

    Dans le traitement des mictions fréquentes, il est recommandé de combiner une thérapie antibactérienne, symptomatique et anti-inflammatoire avec un traitement physiothérapeutique.

    Selon la maladie, il est prescrit:

    • électrophorèse;
    • inductothermie;
    • magnétothérapie;
    • ultrason;
    • magnétophorèse;
    • Thérapie EHF.

    Les mictions répétées ne doivent être traitées que lorsque le problème est pathologique. Sans traitement efficace, réduire le nombre de trajets aux toilettes à une valeur normale ne fonctionnera pas.

    Mictions fréquentes et indolores chez les femmes pendant la grossesse: causes

    Pendant la grossesse, une femme peut ressentir de nombreux inconvénients, tels que nausées, somnolence, faiblesse générale, maux de dos, ainsi que des mictions fréquentes indolores, ce qui est la norme.

    Pendant la grossesse, des changements dans le fond hormonal, le métabolisme et une augmentation du volume de sang circulant se produisent dans le corps de la femme, ce qui crée une charge supplémentaire pour le système urinaire. Par exemple, le liquide amniotique est mis à jour toutes les 2-3 heures, ce qui ne peut qu'affecter la diurèse d'une femme enceinte.

    Mais le facteur le plus important qui provoque une miction très fréquente chez les femmes pendant la grossesse est une augmentation de la taille de l'utérus, qui appuie sur la vessie, la faisant se vider. Il y a aussi une tendance - plus la période est longue, plus la miction est fréquente. De plus, pour les femmes enceintes, des mictions nocturnes fréquentes sont également caractéristiques..

    De plus, pendant la grossesse, de tels troubles peuvent survenir sous forme d'excrétion spontanée de petites portions d'urine lors de toux, rires. Mais même cela est considéré comme la norme pendant la période d'attente pour le bébé.

    Mictions fréquentes pendant la grossesse, dans lesquelles le bas du dos et / ou le bas-ventre font mal, des écoulements sanglants ou purulents de l'urètre apparaissent, la température corporelle augmente, elle brûle dans l'urètre, ils nécessitent des soins médicaux immédiats d'un urologue. Les symptômes énumérés sont caractéristiques des maladies du système génito-urinaire et peuvent nuire au cours de la grossesse et à l'état du fœtus.

    Quelles situations nécessitent une attention médicale urgente?

    Quel médecin contacter?

    Une miction fréquente de jour ou de nuit sans douleur est le signe d'un changement dans le rythme de vie habituel. Et l'ajout d'autres symptômes pathologiques, c'est une bonne raison pour un examen et un traitement d'urgence. Les indications pour visiter un urologue sont très claires:

    • sensation de brûlure et douleur pendant la miction;
    • douleur dans la région pubienne;
    • perte de force ou incapacité à vider complètement la bulle;
    • détection des pertes hémorragiques du vagin;
    • une nette indifférence à la nourriture.

    La combinaison de l'un de ces symptômes avec des visites répétées aux toilettes peut indiquer le développement d'un processus pathologique grave. Un retard de traitement peut entraîner de graves conséquences pour la santé des femmes et affecter négativement les fonctions reproductives, ce qui rend impossible pour une femme de devenir mère.

    Miction rapide avec ménopause

    Les œstrogènes dans le corps sont responsables non seulement de la possibilité de fécondation de l'ovule, mais également du tonus musculaire du vagin et de l'urètre. Ces hormones contribuent à l'apport sanguin actif aux organes du système génito-urinaire, y compris l'urètre. Pour cette raison, le ton normal de la membrane musculaire du canal urinaire est maintenu..

    Par conséquent, lorsque le fond hormonal change considérablement lors de la ménopause chez la femme, un affaiblissement du tonus musculaire est observé dans l'urètre, qui se manifeste par une augmentation de la miction. De plus, pendant la ménopause, de nombreuses femmes souffrent d'incontinence urinaire..

    Un rôle important dans l'apparition de mictions fréquentes chez les femmes qui n'ont pas de cycle menstruel est joué par le fait que les œstrogènes affectent la sécrétion des immunoglobulines, la sensibilité des récepteurs de la vessie et de l'urètre.

    Avec la ménopause, les femmes peuvent se plaindre de mictions fréquentes la nuit et le jour, d'incontinence urinaire et d'une sensation de satiété de la vessie. De plus, après l'extinction de la fonction reproductrice chez la femme, le risque de développer des processus infectieux dans les voies urinaires augmente considérablement. Par conséquent, les femmes atteintes de ce problème ne souffriront pas d'être examinées par un urologue.

    La prévention

    Si une femme souffre de mictions fréquentes en raison de la nature physiologique, il est recommandé de respecter les règles élémentaires suivantes:

    • pendant la miction, le corps doit être incliné vers l'avant, ce qui aidera à vider complètement la vessie;
    • limiter l'apport hydrique le soir;
    • Les médecins recommandent d'aller aux toilettes sur demande;
    • retirer les aliments qui provoquent la soif de l'alimentation (plats fumés, salés, épicés);
    • limiter l'utilisation des fluides diurétiques (bouillon d'églantier, thé vert, café).

    Même une miction fréquente et indolore, qui inquiète pendant longtemps, ne doit pas être ignorée. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à découvrir les véritables causes du problème et à prescrire un traitement efficace.
    Goutte: symptômes et traitement complet de l'adénome de la prostate - qu'est-ce que c'est? Symptômes et traitement Urétrite chez la femme Cystite chez l'homme Urolithiase Prostatite chez l'homme: premiers signes et traitement

    Mictions fréquentes chez la femme: traitement

    Le choix des tactiques thérapeutiques avec des mictions fréquentes dépend de la cause de son apparition. Tenez compte des principes de base du traitement.

    • Thérapie antibiotique. Les antimicrobiens sont utilisés dans les processus inflammatoires du système urinaire et reproducteur, qui sont causés par des microbes pathogènes. Par exemple, avec la cystite, Furamag, Norfloxacin, Gentamicin et d'autres peuvent être les médicaments de choix, et avec pyelonephritis, Ceftriaxone, Amoxiclav, Metrogil et d'autres.
    • Uroantiseptiques. La furadonine, la furazolidone, l'uronefron, le kanéfron, l'urolesan et d'autres médicaments utilisés à la fois pour la cystite et l'urétrite, et la pyélonéphrite appartiennent à ce groupe de médicaments..
    • Pré- et probiotiques. Étant donné que dans de nombreuses maladies accompagnées d'une miction fréquente, la microflore normale change dans les voies urinaires et génitales, la nomination de pré- et probiotiques est une composante essentielle du traitement. Dans ce cas, Lactovit, Linex, Yogurt, Biogaya, Bifiform et d'autres comprimés sont très efficaces..
    • Thérapie antispasmodique. Ce type de thérapie est indiqué pour la lithiase urinaire, car les calculs irritent les voies urinaires et provoquent leur spasme, qui se manifeste par des douleurs et des mictions fréquentes. On peut prescrire aux patients No-shpa, Spazmolgon, Riabal, Drotaverin et autres.
    • Insulinothérapie. Ce type de thérapie est utilisé pour le diabète.
    • Traitement chirurgical. En cas d'urolithiase, de tumeurs de l'utérus ou de la vessie, d'atonie de la vessie et d'autres maladies, la chirurgie peut être le seul traitement efficace.

    Si des mictions fréquentes sont associées à une cystite, il est important de commencer le traitement dès que possible. Les médecins recommandent à la cystite de boire au moins deux litres d'eau par jour pour «laver» l'infection de la vessie. Les antibiotiques et les remèdes à base de plantes sont également souvent prescrits. Les remèdes à base de plantes sont capables d'améliorer l'effet des antibiotiques. Par exemple, dans une étude réalisée sur la base du département d'urologie et d'andrologie de l'Université d'État de Moscou, l'ajout d'Urolesan au régime thérapeutique a accéléré la récupération de la cystite et augmenté l'efficacité du traitement à 83%. Cet effet est dû au fait que Urolesan aide à normaliser le pH de l'urine et a des effets antiseptiques, anti-inflammatoires et diurétiques, ce qui augmente l'efficacité de l'antibiothérapie.

    Les causes de la maladie la nuit

    La miction rapide la nuit est principalement associée à des processus inflammatoires des reins ou de la vessie, ainsi qu'à une néphrose, qui est apparue en raison d'un métabolisme inadéquat des protéines.

    Les lésions infectieuses peuvent également provoquer des symptômes désagréables la nuit:

    1. Maladies sexuellement transmissibles.
    2. Tuberculose rénale.
    3. Paludisme.

    Le développement d'un problème d'insuffisance cardiaque de nature chronique se développe en raison de la stagnation du sang et du dysfonctionnement du système urinaire. Lorsqu'une personne ment, il y a une augmentation de l'apport de sang aux reins, ce qui contribue à une plus grande excrétion d'urine.

    En raison du fait que les organes ne peuvent pas faire face à leur fonction, en raison d'une miction plus fréquente, la charge sur les reins est réduite.

    Si la cause du problème réside dans l'insuffisance cardiaque, des symptômes supplémentaires apparaîtront, tels que gonflement des mains et des pieds, essoufflement, respiration sifflante dans les poumons, toux cardiaque et transpiration accrue..

    Formation d'urine en général

    Le système du bassin rénal, qui est un filtre pour le corps, est impliqué dans la production d'urine. La régulation du processus se fait sous le contrôle du système nerveux central. 180 litres sont produits par jour d'urine primaire. Il contient non seulement de l'eau, mais aussi des sels, des sucres, un acide spécial et des pathologies - protéines et autres substances. Mais dans l'environnement extérieur, une personne ne sécrète qu'environ un litre et demi d'urine, qui est déjà secondaire.

    Ce que c'est? Il s'agit de l'urine obtenue après réabsorption primaire. Dans ce processus, de nombreuses substances sont absorbées dans le sang..

    Qu'est-ce qui détermine la quantité d'urine excrétée? Il est directement lié à l'âge, à la nutrition, au sexe, au climat et à l'état général du corps.

    Thérapie contre la pollakiurie

    Des mictions fréquentes sont traitées. Lorsque la pollakiurie est causée par la présence de calculs dans les organes urinaires, il est nécessaire de comprendre d'abord l'étiologie et ensuite de commencer le traitement nécessaire à leur retrait. Avec un changement du fond hormonal, à cause duquel la représentante ne va pas aux toilettes comme elle le souhaiterait, la thérapie est associée à la normalisation de la concentration d'hormones dans le corps féminin.

    Avec le syndrome climatique, le traitement vise à réduire les symptômes. Dans ces situations, les décoctions de plantes médicinales, comme un pinceau rouge et une forêt de pins, ont un effet bénéfique. Ces herbes stabilisent le fonctionnement des glandes du système reproducteur dans la belle moitié de l'humanité et normalisent les hormones. La décoction d'une brosse rouge et d'un utérus de pin élimine les signes désagréables d'un syndrome climatique.

    Traitement de l'utérus. À partir de cela, vous devez faire une décoction ou une teinture. Pour cuisiner une décoction, prenez une cuillère à soupe d'une plante sèche et versez un verre d'eau bouillante. Laisser reposer pendant environ dix minutes, puis laisser infuser pendant quatre heures et être sûr de passer à travers une gaze propre. Buvez une cuillère à soupe cinq fois par jour.

    Pour préparer la teinture, prenez cinquante grammes d'une plante sèche et versez 0,5 litre de vodka à quarante degrés. Insister dans le verre, dans une pièce sombre pendant vingt jours. Prenez vingt gouttes trois fois par jour. La durée du traitement est de quatre-vingt-dix jours..

    Traitement au pinceau rouge. À partir de cette herbe, vous devez faire une décoction et une teinture. Pour préparer une décoction, prenez une cuillère à soupe de racine écrasée et versez 0,3 litre d'eau bouillante, conservez au bain-marie pendant environ cinq minutes, puis refroidissez et filtrez. Vous devez boire 0,1 litre trois fois par jour vingt minutes avant de manger.

    Pour préparer la teinture, versez cinquante grammes de racine avec 0,5 litre de vodka. Insistez dans un endroit sombre et sec pendant trente jours. Mangez trente gouttes trois fois par jour, une demi-heure avant de manger.

    Il existe de nombreuses thérapies en médecine traditionnelle et traditionnelle pour ce problème délicat. Mais ne vous auto-méditez pas, ce qui peut entraîner des conséquences plus graves..

    Avant de prendre toute mesure de traitement, passez un examen complet avec votre médecin et consultez-le au sujet du plan d'action.

    Méthodes de traitement et de soins à domicile

    Les médecins prescrivent des antibiotiques pour traiter les infections des voies urinaires. Ces médicaments peuvent lutter efficacement contre le besoin constant d'uriner, suivi d'un léger débit urinaire.

    En 2019, des scientifiques américains ont mené une étude qui a montré que la première ligne de traitement de l'hyperactivité de la vessie implique généralement d'apporter des changements positifs dans le mode de vie et d'appliquer des techniques de contrôle de la vessie..

    Les changements de style de vie positifs peuvent inclure les éléments suivants:

    • refus de consommer de grands volumes d'eau;
    • refus de consommer des boissons contenant de la caféine, car elles peuvent provoquer des mictions fréquentes;
    • arrêter de fumer;
    • le traitement des maladies chroniques qui peuvent augmenter la production d'urine;
    • exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien.


    Les médecins prescrivent des antibiotiques pour traiter les infections urinaires

    Ces mesures aident non seulement au traitement de la vessie hyperactive, mais affaiblissent également les symptômes d'une hypertrophie de la prostate. Les médecins prescrivent également des médicaments sur ordonnance aux patients ayant une hypertrophie de la prostate et, dans certains cas, proposent une intervention chirurgicale.

    Pour le traitement des fibromes utérins, diverses stratégies thérapeutiques sont utilisées dans la pratique médicale - de la prise de contraceptifs oraux pour soulager la douleur et les saignements à la myomectomie (ablation chirurgicale des fibromes) et à l'hystérectomie (ablation chirurgicale de l'utérus).

    Si une personne visite souvent les toilettes à cause d'un cancer, le traitement peut inclure la chimiothérapie, la radiothérapie (radiothérapie) et l'ablation chirurgicale des tumeurs malignes.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Vous pouvez faire face à l'envie fréquente d'aller aux toilettes sans drogue.

    Le remède populaire le plus efficace dans la lutte contre la miction multiple est la chaleur.

    • Pendant les saisies, une décoction de branches de pin hachées et de feuilles de foin communes est ajoutée au bain chaud (les plantes sont prises dans des proportions égales). Pendant 30 minutes immergé dans l'eau, après quoi la chaleur est enveloppée.

  • Une compresse de prêle des champs contribuera à réduire le nombre d'attaques. La plante médicinale (1 cuillère à soupe L.) est versée avec de l'eau bouillante (500 ml) et bouillie pendant 10 minutes. Le mélange fini est filtré. Une serviette trempée dans du bouillon est appliquée sur l'estomac pendant 50 à 60 minutes.
  • Avec une miction douloureuse, de l'eau chaude est versée dans une bouteille en verre, qui est placée entre les jambes et recouverte d'une couverture. Retirez le coussin chauffant après refroidissement complet. Répétez la procédure 3-4 fois.
  • L'oignon pelé est moulu sur une râpe et étalé sur un chiffon doux. La compresse est placée pendant 2-3 heures sur le bas-ventre.
  • Pour guérir les maladies des décoctions des voies urinaires à partir de plantes médicinales aidera à:

    • Thé au bouleau. Pour sa préparation, 1 c. les reins versent 250 ml d'eau bouillante. Dans les 2 heures, le bouillon est insisté. Prenez du thé de bouleau avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour. La durée du traitement avec une plante médicinale est de 10 jours.
    • Thé à la menthe. Les matières premières broyées (2 cuillères à soupe L.) Insistent 20 minutes. dans 1 litre d'eau bouillante. Le bouillon refroidi est filtré et bu 4 à 5 fois par jour, 250 ml pour 1 dose.
    • Bouillon vert. Un mélange de carottes hachées et de persil frais (2 c. À soupe) est versé avec de l'eau chaude (1 l) et bouilli pendant 10 minutes. Prendre un bouillon filtré 2-3 fois par jour pour 50 ml.
    • Thé à base de stigmates de maïs. Dans 1 cuillère à soupe. eau bouillante pendant 20 minutes insister 1 cuillère à soupe. l fibres. Le thé refroidi est pris deux fois par jour pour ½ tasse. Pour améliorer le goût, ajoutez 1-2 cuillères à café au bouillon. mon chéri.
    • Infusion d'un sac de berger. Herbe sèche (3 c. L.) Versez 500 ml d'eau bouillante. Insister sur le mélange dans un thermos pendant au moins 3 heures, prendre 4 fois par jour 120 ml de médicament. Il est interdit de boire une infusion de la poche d'un berger aux personnes ayant une coagulation sanguine accrue.

    Un outil efficace dans la lutte contre les fréquentes mictions est l'aloès. Cette plante médicinale a un fort effet analgésique. Plusieurs feuilles de la plante sont écrasées. La bouillie est répartie sur l'estomac juste en dessous du nombril. Le corps est enveloppé de polyéthylène et une compresse est placée sur le dessus. Retirez le bandage après 20-30 minutes.

    Même une envie non douloureuse, mais fréquente d'uriner, cause de l'inconfort et des désagréments. Des mesures préventives aideront à éviter les complications et à accélérer le processus de guérison..

    Il est important que les femmes respectent l'hygiène intime, évitent l'hypothermie, boivent au moins 1 litre de liquide par jour, pratiquent régulièrement la gymnastique pelvienne, mangent correctement et suivent la routine quotidienne.

    Auteur: Ivanova Anna

    Conception de l'article: Mila Fridan

    Grossesse

    Pendant la grossesse chez les femmes, des mictions fréquentes sont souvent observées.

    Au début de la grossesse, cela est dû au fait que le corps sécrète des hormones qui contribuent à augmenter le flux sanguin vers la région pelvienne. Ces hormones comprennent la progestérone humaine et la gonadotrophine chorionique humaine..

    À la fin de la grossesse, les femmes peuvent avoir fréquemment besoin d'uriner, car le fœtus adulte commence à exercer une pression sur la vessie.

    Normes urinaires

    Pour savoir quand une femme doit consulter un médecin, il convient de déterminer combien de pulsions sont prises à la norme par jour.

    Les experts vous conseillent d'aller à la clinique si l'envie d'aller aux toilettes pendant la journée dépasse le nombre d'aller aux toilettes la semaine précédente. Une femme remarquera immédiatement un changement dans le processus d'excrétion d'urine, surtout s'il se produit avec des sensations douloureuses. Le taux moyen de miction par jour est noté:

    • pas plus de 10 fois pendant la journée;
    • pas plus de 3 fois la nuit.

    Divers facteurs peuvent affecter la fréquence des mictions:

    • âge avancé;
    • la présence de maladies chroniques de la sphère génito-urinaire;
    • quantité de liquide consommée;
    • état émotionnel;
    • prendre des médicaments spécifiques.

    Si une augmentation de la production d'urine n'a été observée chez une femme que pendant 1-2 jours et n'a pas été accompagnée de symptômes tels que douleur et brûlure, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Mais à des fins préventives, il est recommandé de se soumettre à un examen avec un médecin.

    Si une violation du processus normal d'urination est observée en permanence, même sans symptômes supplémentaires, il est nécessaire de subir un examen complet. Vous devez immédiatement inscrire deux médecins: un gynécologue et un urologue. Habituellement, les causes de l'envie fréquente d'aller aux toilettes sont des maladies qui relèvent de la compétence de ces médecins..

    Facteurs physiologiques

    La miction fréquente chez les femmes est la norme pendant la grossesse, la ménopause et le syndrome prémenstruel. Lorsqu'elle porte un enfant, la nycturie est causée par des changements hormonaux au cours du premier trimestre et par une compression de l'urée par l'utérus au cours des derniers mois. Dans la période prémenstruelle, une polyurie nocturne apparaît également en raison de changements hormonaux. Mais après les menstruations, le fond se stabilise et l'utilisation nocturne des toilettes s'arrête.

    Entre autres raisons, on peut distinguer:

    • La raison de l'augmentation de la miction la nuit avec la ménopause est due à une diminution de la production d'hormones sexuelles et à une perte d'élasticité des tissus, y compris les muscles de la vessie. La perturbation du fonctionnement d'un organe le rend incapable de contenir du liquide.
    • Chez les femmes plus âgées, des mictions multiples sont notées dans 80% des cas. Cela est dû à la perte du tonus musculaire de l'urée et à son étirement.
    • Chez les femmes âgées, l'urètre est facilement endommagé, ce qui contribue au développement de maladies infectieuses et inflammatoires des organes génito-urinaires. En plus des fréquents déplacements aux toilettes, ces maladies s'accompagnent de douleur, de douleur, d'incontinence urinaire temporaire.
    • La pollakiurie nocturne peut être causée par la consommation de produits diurétiques au coucher: flocons d'avoine, sarrasin; cornichons; baies (cerises, framboises, canneberges); légumes (concombres, carottes, asperges, betteraves, courgettes); épices (persil, ail, céleri); melons (pastèque, citrouille); fruits (ananas, abricot). Parmi les boissons, le diurétique naturel est l'eau minérale, le lactosérum, le bouillon d'églantier, les jus de pomme ou de raisin. De plus, la nycturie est fournie aux femmes qui, après le dîner, boivent de l'alcool, du café et du thé, ce qui irrite la vessie..
    • La miction nocturne peut être causée par l'habitude de s'asseoir droit. Cette pose entraîne des troubles circulatoires, une rétention d'eau dans le corps.
    • Pourquoi la nycturie apparaît-elle après la prise de certains médicaments? De nombreux médicaments ont un effet diurétique. Par exemple, les médicaments antihypertenseurs ont un effet diurétique. Il est préférable de prendre ces médicaments le matin ou au déjeuner..
    • De plus, l'augmentation de la production d'urine la nuit chez les femmes sans douleur provoque du stress. Surmenage émotionnel rend la vessie plus sensible, provoquant des déplacements fréquents aux toilettes.

    Combien de fois va aux toilettes ok?

    Le système urinaire humain se compose de plusieurs organes:

    1. Une paire de reins situés dans la région lombaire 2. Une paire d'urètres 3. La vessie 4. Le canal urinaire

    Les reins sont l'un des organes les plus importants du corps humain, il remplit de nombreuses fonctions: purification du sang, excrétion urinaire, contrôle du stress, affecte la production d'hormones nécessaires à la procréation. 24 heures sur 24, le sang est filtré à travers les reins, le purifiant des déchets des cellules du corps, le sang purifié est renvoyé dans la circulation sanguine principale et l'urée est éliminée. L'insuffisance rénale peut être à la fois la cause et la conséquence de diverses maladies.

    Un corps humain sain par jour élimine en moyenne un an et demi, deux litres d'urine représentent environ 75% de tous les liquides consommés, les 25% restants sortent avec des excréments et de la sueur. En fonction des caractéristiques individuelles et de la quantité d'alcool, l'évacuation peut se produire de quatre à dix fois, ce qui est normal. Un peu plus souvent, une petite personne marche en été, car plus d'eau se boit dans la chaleur. Avec une légère hypothermie des jambes, une augmentation du nombre de pulsions est également notée. Mais il existe des symptômes qui confirment de manière concluante la présence de la maladie..

    Hyperactivité vésicale

    Avec une vessie hyperactive, les gens peuvent ressentir le besoin d'uriner, même si leur vessie contient une petite quantité d'urine.

    La suractivité de la vessie provoque une trop forte compression de ses muscles. Cela conduit à une miction rapide.

    L'hyperactivité de la vessie peut se développer sous l'influence d'un certain nombre de troubles neurologiques, mais dans certains cas, les médecins ne peuvent même pas déterminer la cause de ce problème..

    Comment diagnostiquer un problème

    Un certain nombre de mesures diagnostiques sont effectuées pour détecter la nycturie. Pour révéler ce qui provoque exactement des mictions nocturnes fréquentes, une biochimie sanguine est effectuée. L'analyse permet d'identifier les violations dans le travail de tous les organes.

    Pour exclure le diabète, vous devez donner du sang pour le sucre. Glucose normal jusqu'à 6,5 mmol / l.

    Le test de Zimnitsky est l'étude la plus informative, qui vous permet de détecter la plupart des causes de la nycturie. L'analyse est effectuée pour identifier la fonction de concentration et de sécrétion d'eau des reins et de l'élevage.

    Pour un échantillon pendant la journée, 8 à 12 portions d'urine sont collectées toutes les 2 à 3 heures. L'étude détermine la gravité spécifique et le volume d'urine. Chez une personne en bonne santé, la quantité quotidienne d'urine excrétée doit dépasser la nuit. Normalement, la proportion d'une portion peut atteindre 1035.

    Lorsque la densité de l'urine est la même que celle du sang, cela indique une violation de la capacité de concentration des reins. Si les indicateurs sont plus bas, on peut parler d'hyposténurie accompagnant l'insuffisance rénale et de pyélonéphrite. Une densité supérieure à 1025 est caractéristique d'une inflammation sévère des reins, d'une déshydratation, d'une augmentation de la viscosité du sang.

    L'échographie et la radiographie sont effectuées pour diagnostiquer la lithiase urinaire et les fibromes utérins..

    Étiologie

    La vidange de la vessie est un processus complexe qui nécessite l'interaction coordonnée de plusieurs systèmes corporels. La fréquence des mictions peut varier en raison de causes physiologiques et d'un certain nombre de maladies.

    1.1. Raisons physiologiques

    1. 1Modification du mode de vie habituel, de l'alimentation (augmentation du volume de liquide bu, en particulier du café, du thé, de l'alcool, des boissons énergisantes).
    2. 2 Une habitude lorsqu'une personne impose des visites régulières aux toilettes.
    3. 3 Grossesse. Déjà à partir de 12 à 16 semaines de grossesse, l'utérus en croissance commence à serrer la vessie. Les complications sont d'une grande importance: gestose, diabète des femmes enceintes et autres conditions.
    4. 4 Ménopause. Les troubles de la diurèse dans ce cas sont le résultat d'un déséquilibre hormonal dans le corps.

    1.2. Maladies du système nerveux

    1. 1 Troubles anxieux, irritabilité, tension nerveuse.
    2. 2 Polydipsie psychogène (un trouble mental qui provoque une soif accrue).
    3. 3 Accident vasculaire cérébral et autres maladies du cerveau, dommages aux nerfs périphériques. La violation de la régulation nerveuse de la vessie s'accompagne d'une augmentation de la miction, de l'incontinence urinaire.

    1.3. Pathologies endocriniennes et obésité

    Signes troublants

    En cas de douleur intense et continue, consultez immédiatement un médecin. Cela indique le développement de maladies graves nécessitant un traitement immédiat. La liste des symptômes d'anxiété comprend également:

    • augmentation de la température corporelle;
    • développement de signes d'intoxication (frissons, courbatures, perte de force);
    • pertes vaginales inhabituelles.

    Les femmes enceintes devraient consulter leur médecin en cas de gêne abdominale. Parfois, cela indique un risque de fausse couche ou de naissance prématurée..

    Méthodes de diagnostic

    Il est conseillé aux femmes présentant de telles plaintes de consulter un urologue; la pathologie ne doit pas être traitée seule. Le médecin avant l'examen recueille un historique détaillé. Parfois, une consultation neurologique est également requise en cas de suspicion de maladies neurologiques, ainsi que la consultation d'un gynécologue et endocrinologue.

    Informations pouvant aider à poser un diagnostic initial:

    1. 1 Il est nécessaire de décrire les plaintes en détail, de rappeler l'heure de leur apparition et de leur dynamique, la fréquence d'aller aux toilettes pendant la journée, la nuit, le changement de diurèse par jour (subjectivement, augmenter ou diminuer).
    2. 2Spécifiez quels médicaments sont pris au moment du traitement, lesquels - avant les plaintes.
    3. 3Évaluer la quantité de liquide consommée par jour, la présence de dépendances à la caféine, à l'alcool, aux boissons énergisantes.
    4. 4 Indiquez si des changements dans la couleur, l'odeur ou la transparence de l'urine se sont produits..
    5. 5 Rappelez si d'autres symptômes sont apparus (par exemple, fièvre inexpliquée, maux de dos, etc.).

    Tests de laboratoire de base:

    1. 1 test d'urine général.
    2. 2 Semis d'urine.
    3. 3 Examen des infections génitales majeures en présence d'anomalies en OAM, forte probabilité d'IST.

    Le patient peut en outre se voir confier des études instrumentales:

    1. 1 Échographie des organes pelviens et du système urinaire.
    2. 2 Radiographie abdominale, urographie CT.
    3. 3 Études urodynamiques (uroflowmetry, etc.).
    4. 4 Cystoscopie - examen de la surface interne de la vessie à l'aide d'un endoscope inséré dans le canal urétral.

    Identifier la cause de la vidange fréquente aidera une consultation avec un médecin (néphrologue, gynécologue, urologue, endocrinologue).

    Les médecins effectuent un certain nombre de tests spécifiques:

    • Échographie des reins et des organes du système excréteur;
    • tests sanguins et urinaires;
    • tomographie, palpation de la zone touchée;
    • examen gynécologique d'une femme, prise d'un frottis sur la pureté du vagin.