Principal

Pyélonéphrite

Pourquoi les femmes urinent-elles souvent la nuit: diagnostic et traitement

Des mictions fréquentes chez les femmes la nuit peuvent indiquer la présence d'une pathologie des organes excréteurs, mais parfois cela est reconnu comme la norme. La prise de médicaments, qui entraîne une augmentation de la diurèse et stimule les reins, provoque de tels symptômes. Une miction fréquente pendant cette période n'est considérée que comme une conséquence. Cependant, afin de ne pas perdre de vue la maladie, un diagnostic différentiel soigneux est nécessaire.

Ce qui est considéré comme normal?

La quantité d'urine émise doit être de 2 à 2,5 litres par jour. La diurèse survient de jour comme de nuit. Si tout va bien avec la quantité d'urine et que la miction se produit sans douleur ni inconfort, il n'y a rien à craindre.

Les normes de fréquence urinaire pendant la journée doivent dépasser plusieurs fois la miction la nuit. Des écarts peuvent indiquer la présence d'une maladie rénale.

Quand consulter un médecin?

Un spécialiste doit être consulté sans faute si la diurèse s'accompagne de taches de l'urètre, de douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos. Une sonnette d'alarme est également considérée comme la présence de douleur et de brûlure.

Des mictions nocturnes fréquentes sont une source de préoccupation, si elles sont accompagnées d'impuretés purulentes et de la présence de suspensions dans l'urine. La couleur de l'urine a une valeur diagnostique: si elle acquiert des nuances inhabituelles, c'est l'occasion de consulter un médecin.

Causes de la miction fréquente chez les femmes la nuit

Les raisons pour lesquelles la diurèse nocturne devient plus importante que la quantité d'urine excrétée par jour peuvent être inoffensives, telles que l'utilisation de légumes aqueux, les perfusions intraveineuses de solution saline, etc. Mais les pathologies du système génito-urinaire et d'autres maladies peuvent également provoquer ce processus..

Cystite

Les infections et les virus peuvent entraîner une inflammation de la vessie. La cystite s'accompagne d'une diurèse fréquente le jour et la nuit. Le processus peut être accompagné d'une inflammation des voies urinaires. Dans ce cas, douleur, douleur, brûlure. L'urine devient trouble et contient du sang. De plus, la température augmente, l'état général du corps s'aggrave. La miction s'accompagne de douleurs intenses. Si un écoulement purulent est présent, cela indique la présence d'E. Coli.

Urolithiase

L'envie fréquente de diurèse la nuit indique la présence de calculs dans les reins. La miction s'accompagne de douleurs au bas du dos. Une gêne dans le bas de l'abdomen peut être présente. Pendant la journée, il y a un gonflement des membres supérieurs et inférieurs.

Urétrite

Le processus inflammatoire peut couvrir l'urètre. La cause est une infection virale ou bactérienne. Dans ce cas, il y a une décharge mousseuse avec l'odeur du poisson pourri. Uriner la nuit souvent avec un inconfort important.

Maladie du rein

Les maladies du système excréteur sont souvent accompagnées d'un tel symptôme, en particulier en ce qui concerne les problèmes rénaux. Il y a une allocation prématurée d'urine. L'insuffisance rénale est caractérisée par une diurèse rare mais fréquente.

Autres maladies

La miction nocturne peut indiquer le développement du diabète. La maladie entraîne souvent une altération de la fonction rénale. Les pathologies du système cardiovasculaire provoquent une libération inégale d'urine et une défaillance dans ce processus.

Raisons physiologiques

Boire beaucoup de liquides avant le coucher entraîne une augmentation de la miction, ce qui n'est pas une pathologie. Il en va de même pour la période de la ménopause, lorsque les tissus des organes internes subissent des modifications et perdent de leur élasticité en raison d'une production réduite d'oestrogène.

L'accélération de l'excrétion urinaire par les reins peut consommer des fruits 1 à 2 heures avant le coucher. Provoquer un tel processus peut faire baisser la température de la pièce. Tous ces facteurs ne présentent pas de risque pour la santé..

La miction nocturne peut être causée par le syndrome prémenstruel. Dans ce cas, ce problème ne dérange pas pendant la journée, au contraire, il y a une rétention d'eau dans le corps.

Grossesse

Pendant la période de gestation, une forte réorganisation hormonale se produit, qui au cours du premier trimestre stimule une excrétion urinaire intense. Pendant la grossesse, cette condition est provoquée par une augmentation de l'utérus, qui comprime les organes internes.

Diagnostique

Les problèmes de miction nécessitent un diagnostic obligatoire, qui comprend:

  1. Collecte d'urine et de tests sanguins. Cette méthode vous permet de déterminer le nombre de globules blancs, une augmentation qui indique la présence d'un processus inflammatoire. La détection des protéines dans la diurèse matinale permet d'identifier les pathologies rénales.
  2. Ultrason Le diagnostic échographique vous permet de déterminer les écarts dans le travail des organes du système excréteur, la présence de calculs et de sable.
  3. PCR Une réaction en chaîne par polymérase est effectuée lorsque d'autres symptômes désagréables sont présents: écoulement abondant, brûlure et démangeaisons. Cette méthode identifie les agents pathogènes..

Les maladies du système génito-urinaire sont également diagnostiquées en utilisant l'imagerie par résonance magnétique ou calculée.

Quel médecin contacter?

Avec des mictions fréquentes la nuit, il est recommandé de consulter un urologue. Les femmes doivent également consulter un gynécologue pour aider à identifier la présence d'infections sexuellement transmissibles..

Traitement

Le traitement de la miction rapide est effectué en utilisant une variété de méthodes, y compris les médicaments, la physiothérapie, le régime alimentaire et des recettes alternatives. Si le symptôme est causé par des calculs rénaux, une intervention chirurgicale est alors indiquée..

Les préparatifs

Groupes de médicaments utilisés pour uriner rapidement:

  1. Antispasmodiques. On utilise la papavérine, le No-shpa, la drotavérine, etc. Ce groupe de médicaments aide à se débarrasser de la douleur, qui accompagne souvent le processus de pathologies des organes excréteurs..
  2. Médicaments antibactériens. Détruisez la microflore pathogène, ce qui provoque une inflammation et une miction rapide. Selon la bactérie, la tétracycline, l'érythromycine, l'amoxiclav, etc..
  3. Anti-inflammatoires. Débarrassez-vous des désirs fréquents, éliminez la douleur. Le médicament le plus populaire dans ce groupe est le Kanefron. Il soulage l'inflammation et agit grâce à des composants végétaux actifs..

La miction rapide, qui se produit dans le contexte de la dystonie végétative-vasculaire, est traitée avec des sédatifs.

ethnoscience

La médecine traditionnelle n'est utilisée que comme traitement d'appoint. Pour éliminer le processus inflammatoire, une décoction de camomille et de sauge est utilisée. Prenez 1 cuillère à café. chaque ingrédient et versez un verre d'eau bouillante. Insister pendant une demi-heure, puis filtrer et prendre pendant la journée.

Avec une miction fréquente causée par une microflore pathogène, une perfusion aqueuse de propolis peut être utilisée. Il est recommandé d'utiliser l'outil quotidiennement à jeun pendant au moins 10 jours. Cet outil fait face à une large gamme de microbes..

Les bains de moutarde sont un adjuvant efficace. 3 cuillères à soupe. l la poudre doit être dissoute dans 2 litres d'eau tiède. Versez ensuite dans le bain. La température de l'eau doit être d'au moins + 39 ° C. La procédure ne dure pas plus de 10-15 minutes.

La prévention

La prévention des mictions fréquentes est la suivante:

  1. Exclusion des infections sexuellement transmissibles. Ceci est possible en utilisant des méthodes de contraception à barrière.
  2. Refuser de boire beaucoup de liquides et de fruits au coucher.
  3. Réduire la quantité de sel dans l'alimentation.
  4. Respect des règles d'hygiène. Pour les femmes, un lavage approprié est important, effectué de l'avant vers l'arrière. Cela aidera à prévenir l'ingestion d'E. Coli dans l'urètre..

Des mictions fréquentes peuvent être évitées si vous essayez d'être moins nerveux et d'éviter le stress..

Mictions fréquentes chez les femmes la nuit ou ce qui aurait pu l'affecter

Les fonctions naturelles d'une personne aident le corps à non seulement exister en toute sécurité, mais aussi à éliminer les substances nocives du corps. L'urine n'est pas seulement un liquide traité qui a pénétré à l'intérieur, mais aussi un moyen d'éliminer toutes les toxines et oligo-éléments des aliments. De plus, il existe une technique de traitement avec son aide, mais s'il y a un problème avec la vessie, alors il n'est plus question d'utilité. Cela ne se manifestera pas nécessairement par de la douleur ou de la fièvre. Oui, et les maladies qui provoquent des mictions fréquentes chez les femmes la nuit et le jour sont nombreuses. Mais comment comprendre que la miction est devenue plus fréquente? Comment traiter, et surtout, quoi traiter dans cet état de choses?

Comment comprendre qu'un problème est survenu

Le mécanisme d'excrétion d'urine du corps est à la fois complexe et simple. Les caractéristiques physiologiques d'une personne permettent de vider l'urine aux moments où cela est nécessaire pour une personne, et s'il est déjà plein. Déclenche et transmet par réflexe au cerveau le désir. Chez les nourrissons, ce réflexe existe également, mais il faut s'habituer au pot pour un développement normal. En aucun cas, vous ne pouvez tolérer, car cela conduit à l'apparition de maladies. Mais je veux dire tous les jours, et pas une ou deux fois en plusieurs années. Après tout, il existe différents cas.

Une personne peut non seulement restreindre la miction aussi longtemps que possible, mais aussi parfois la provoquer. Afin de parler de l'augmentation des pulsions et des normes de ce processus, vous devez comprendre que chacune a ses propres caractéristiques, mais les fluctuations devraient être comprises entre 2 et 6 fois par jour. La miction fréquente chez les femmes sans douleur la nuit est la cause d'une maladie grave. Personne ne doit être vidé la nuit, mais à condition que la personne ne travaille pas pendant cette période et ne soit pas éveillée.

L'envie fréquente de déféquer est appelée pollakiurie. Pour son apparence, il doit y avoir une sorte d'élan, qui peut être appelé normal:

  • l'utilisation de formes posologiques qui favorisent l'excrétion de liquide du corps. Les tisanes provoquent également ce phénomène;
  • gel pendant le sommeil ou pendant les saisons froides;
  • si la femme est enceinte;
  • Il y avait une situation stressante, j'ai dû utiliser des sédatifs. Le plus souvent, les teintures à base de plantes (valériane ou agripaume) détendent non seulement les nerfs tendus, mais aussi d'autres systèmes et organes;
  • boire de l'alcool, du café. Ces substances contribuent à l'élimination des fluides;
  • régime conçu pour la perte de poids.

S'il y a au moins un de ces points, une miction fréquente la nuit est tout à fait naturelle et normale. Dès que vous reprenez un mode de vie normal, sans régime ni médicament, l'urine partira, comme prévu, sans pulsions nocturnes. Aucun traitement requis, aucun danger pour la vie.

Mouvement de l'intestin

Si une femme mène un mode de vie normal, ne suit pas de régime et n'utilise pas d'herbes, de médicaments, mais il y a un problème comme la miction fréquente la nuit chez les femmes - les raisons les plus décevantes. Il est clair que si l'envie et le processus de vidange de l'urine s'accompagnent de douleur, une visite chez le médecin sera en tout cas. Bien que de nombreuses femmes soient capables de supporter longtemps et de demander de l'aide alors qu'il n'est pas du tout possible de supporter.

Les choses sont toujours pires quand il y a un désir la nuit, mais sans douleur. Dans ce cas, personne ne soupçonnera même un problème de santé. Vous pouvez toujours justifier ce fait, par exemple, avec une tasse supplémentaire de thé ou de lait parfumé. En fait, il s'agit d'un écart par rapport à la norme et nécessite un traitement urgent. Étant donné que cela peut être l'une des maladies graves et dangereuses:

ProblèmeCauseMaladies
L'insuffisance rénale chroniqueUne telle maladie n'apparaît pas à partir de zéro. Plusieurs maladies et anomalies dans le corps peuvent provoquer l'apparition d'un à la fois. Dans les premiers stades n'a aucun signe. Il se développe asymptomatiquement. Gonflement, miction fréquente chez les femmes nuit et jour sont possiblesLe défaut est congénital ou acquis en raison d'une congélation fréquente; polykystique ou amylose; pierres et sable; pyélonéphrite et glomérulonéphrite
Problèmes en gynécologieÉtant donné que tous les organes sont situés les uns à côté des autres dans le bassin, il est tout à fait naturel que le processus inflammatoire capture les organes voisins, qui sont situés à côté de l'utérus et des ovaires.Fibromes, endométriose, kystes, prolapsus ou prolapsus de l'utérus et appendices
Système endocrinienAvec l'apparition des deux types de violations, un symptôme tel que la pollakiurie apparaît. Dans ce cas, l'urine devient pratiquement incoloreDiabète sucré et diabète insipide (diminution de la production de l'hormone vasopressine)

Processus pathologique dans le système urinaire

Les causes de la miction fréquente chez les femmes la nuit peuvent survenir en raison d'une infection de l'urètre et de celle-ci dans les organes pelviens. Malheureusement, le sexe féminin a des caractéristiques anatomiques, à cause desquelles le processus prend toujours une forme chronique et se produit également le plus souvent sans symptômes. Selon l'OMS, les femmes sont non seulement sensibles à ces types de maladies, mais elles tombent également beaucoup plus souvent malades que la moitié masculine de l'humanité.

Il existe une hyperréactivité de la vessie. Cette pathologie est causée par des problèmes avec le système nerveux. Le traitement vise uniquement à restaurer les terminaisons nerveuses, car le système urinaire et les autres organes sont sains. Après une cure, tout se stabilise.

  1. Paroi musculaire et sa faiblesse

Des mictions nocturnes fréquentes peuvent être causées par une faiblesse musculaire de la vessie. Dans le même temps, l'envie est régulière, caractérisée comme très fréquente (3-4 fois par nuit). Dans ce cas, la sortie est faible, et parfois quelques gouttes à la fois. Le plus souvent, une pathologie congénitale. La thérapie pour le traitement ne doit avoir lieu que pour renforcer le tissu musculaire. Ici, il y aura non seulement des médicaments, mais aussi un certain nombre de procédures, d'exercices.

  1. Formation de pierres et de sable

Cette pathologie est provoquée par la malnutrition. La douleur se manifeste non seulement pendant les selles, mais aussi pendant l'effort physique (course, saut ou tremblement). L'urrolithiase provoque des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes et les hommes. La douleur et l'écoulement d'urine ne dépendront que du stade de la maladie. La présence d'inconfort, de brûlures, de démangeaisons dans l'urètre et le bas-ventre. Le traitement dépend également du stade de développement de la maladie. Il peut être nécessaire de subir une intervention chirurgicale, ainsi qu'un régime alimentaire constant.

La miction nocturne peut être causée par un tel processus inflammatoire appelé pyélonéphrite. Il est plus facile de le déterminer que les autres, car en plus de la douleur, il existe des écarts tels que:

  • hypertension artérielle et nausées;
  • malaise général et faiblesse;
  • une fièvre de plus de 39 degrés et la présence de frissons sont possibles.

Dans ce cas, des caillots ou des gouttes de sang, du pus sont visibles dans l'urine. Assez fort lancinante dans le bas de l'abdomen et lombaire.

S'il y a des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes, les causes peuvent être l'urétrite et la cystite. Dans les deux cas, l'urine sort soit avec douleur, soit avec brûlures et démangeaisons. Parfois, même l'incontinence est caractéristique. Plus vous attendez et ne contactez pas de spécialistes, plus vite les maladies se propagent et passent au stade de maladie chronique. Vous pouvez reconnaître par l'urine boueuse, et la douleur s'intensifie à l'incapacité de s'asseoir ou de se coucher à plat. Il est nécessaire de fournir les premiers soins par vous-même et en cas de douleur intense, appeler une ambulance.

Infection urétrale

Des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être causées par des infections. Souvent sexuellement transmissible. Lorsqu'une femme pénètre dans le corps, des maladies telles que la trichomonase, la gonorrhée et la chlamydia se font immédiatement sentir. Si vous ne commencez pas un traitement en temps opportun, les visites fréquentes aux toilettes ne peuvent pas être évitées, sans parler du fait que l'infection peut être transmise à plusieurs personnes supplémentaires pendant cette période..

De plus, ces maladies, traversant l'urètre, augmentent de toute façon plus haut et affectent le système reproducteur, ce qui menace l'infertilité à vie, et pas seulement pendant la durée du traitement ou de l'infection.

Lors du diagnostic, on ne trouve pas toujours un seul problème qui provoque des selles fréquentes. Très souvent, les infections et les champignons se combinent ou s'écoulent les uns des autres. Ainsi, par exemple, dans un frottis, vous pouvez trouver une vaginite et une lithiase urinaire. Le pire de tous, quand l'infection a atteint l'utérus et les ovaires. Parce que dans ce cas, le traitement ne garantit pas une récupération complète. Après de telles maladies, des problèmes gynécologiques sont observés (kystes, fibromes, etc.), qui ne sont traités que par intervention chirurgicale..

Important! Avant de commencer un traitement médical ou à l'aide de remèdes populaires, il est impératif d'exclure d'abord les causes mineures. S'il n'y en a pas et que les femmes ont des mictions nocturnes, les raisons sont dans le développement de pathologies, d'infections d'autres maladies. Il est nécessaire d'effectuer des diagnostics et de ne rechercher qu'une solution.

Quand sonner l'alarme et comment se déroule le diagnostic

Être nerveux et s'inquiéter de sa santé est toujours nécessaire. Mais ne courez pas aux experts avec ou sans. Pour comprendre que quelque chose ne va pas avec votre vessie, tout d'abord, analysez ce que vous avez mangé et bu pendant la journée. Si vous avez bu beaucoup de liquide ou mangé salé et fumé, il est probable que l'urine vous soulèvera la nuit pour visiter les toilettes. Il en va de même pour l'alimentation et le thé avec l'ajout de rose sauvage et de camomille..

Mais si, avec l'urine, des symptômes tels que:

  • brûlure et démangeaisons;
  • l'urine a changé de couleur et est devenue trouble (pensez au fait que certains légumes et aliments peuvent également affecter cela);
  • il y a une sensation de plénitude de liquide dans les jambes ou l'urine;
  • une faiblesse, de la fièvre et de l'apathie sont apparues;
  • douleur dans la région lombaire et juste au-dessus du pubis,

un appel à un urologue ou à un gynécologue devrait alors avoir lieu immédiatement. Après être entré à l'hôpital, un examen sera effectué et certains tests et examens seront prescrits. Cela dépendra beaucoup des symptômes. Le tout premier sera un frottis, une analyse générale de l'urine et du sang (du doigt). De plus, une analyse selon Nichiporenko ou Zimnitsky peut être nécessaire. Si une infection fongique est suspectée, des bactéries seront ensemencées pour comprendre quel traitement antimicrobien doit être utilisé..

Après l'admission au département, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires pour un tableau clinique plus clair: la composition biochimique du sang et du glucose; Examen échographique de la cavité abdominale et de tous les organes (rein, urinaire, etc.). Il est possible qu'ils testent les niveaux d'hormones ou l'urographie..

Pourquoi les femmes urinent-elles souvent la nuit, comment y remédier?

La miction nocturne rapide chez la femme est appelée nycturie, dans cet état, la production d'urine devient plus active précisément dans la période indiquée, atteignant dans son volume 2/3 de la quantité quotidienne de liquide. Cependant, même si une miction fréquente la nuit est observée, cela ne signifie pas des processus pathologiques, car de nombreux facteurs doivent être pris en compte lors du diagnostic. Ceux-ci incluent l'hérédité, le groupe d'âge du patient, la quantité de liquide utilisée, la température ambiante, la santé générale.

La nocturie apporte un inconfort et prouve que la fonctionnalité de certains organes est altérée dans le corps. Considérez quand le blâme pour la miction fréquente la nuit chez les femmes est tout à fait justifié des changements physiologiques, et dans quels cas des soins médicaux sont nécessaires pour résoudre le problème.

Causes physiologiques d'une excrétion accrue

Toutes les 24 heures, les reins humains produisent environ deux à deux litres et demi d'urine. Dans des conditions de santé normales, la diurèse pendant la période nocturne représente un tiers de la quantité totale de liquide excrétée. Mais avec l'apparition de certains facteurs, la fonctionnalité du système urinaire peut être perturbée, c'est pourquoi le volume de la diurèse nocturne change souvent. En conséquence, il est capable de constituer 2/3 de la quantité totale d'urine en 24 heures. Les raisons qui provoquent de tels changements sont à la fois naturelles et pathologiques..

Les médecins éprouvent de fréquentes mictions nocturnes chez les femmes dans les cas suivants:

  • Pendant la période de naissance d'un enfant. Au cours du dernier trimestre, la pression de l'utérus sur les organes adjacents, y compris la vessie, est considérablement augmentée. Le résultat est une diminution de son volume et, par conséquent, de la quantité d'urine qui y rentre.
  • Avant le début des menstruations. Mictions nocturnes fréquentes en raison de changements dans les niveaux hormonaux. L'équilibre est rétabli après la fin des menstruations.
  • Le début de la ménopause. Chez les femmes plus âgées, non seulement une augmentation de l'envie est observée, nous pouvons parler d'incontinence. Les causes de ces phénomènes ne sont pas seulement les changements hormonaux, mais également la détérioration de l'élasticité de tous les tissus de la vessie, y compris les muscles, ce qui altère sa fonctionnalité. L'organe n'est pas en mesure de conserver les volumes de liquides précédents, d'où l'apparition de la nycturie chez les femmes âgées.
  • Prendre certains produits pharmaceutiques. Certains médicaments ont un effet diurétique, notamment en ce qui concerne le traitement de l'hypertension artérielle. Il vaut mieux éviter d'utiliser ces fonds le soir, en les déplaçant le matin ou le jour.

De plus, les causes de mictions fréquentes chez les femmes sont les boissons chaudes consommées la nuit. Les ennuis peuvent provoquer la soirée à manger de la pastèque, d'autres fruits, des compotes, des boissons aux fruits ont un effet diurétique. Il existe un certain nombre de produits qui agissent également comme diurétiques. Il peut s'agir de plats salés, de fruits et légumes de melons, non seulement de pastèques, mais aussi de melons, concombres, citrouilles et courgettes. Les abricots, les cerises et les canneberges, les ananas, le céleri et les asperges, les carottes, la betterave, le persil peuvent également provoquer une augmentation de la miction. Les envies urinaires deviennent plus fréquentes lorsque le sarrasin et la farine d'avoine, le lactosérum, l'eau minérale et le thé vert, le bouillon d'églantier sont inclus dans le menu.

Important. Dans les situations où la miction fréquente la nuit n'est pas précédée des raisons ci-dessus, il n'est possible de confirmer les maladies chez les femmes qu'après consultation et examen médicaux.

Causes pathologiques de la formation de la nycturie

Quand l'anxiété doit-elle se manifester en réponse à un changement de débit urinaire? L'un des principaux signes indiquant la présence de pathologies du système génito-urinaire est la présence de douleur lors de la sortie d'urine. En règle générale, les causes physiologiques contribuent à la formation de la maladie en question, qui survient chez les femmes sans douleur.

Lisez aussi sur le sujet

Voici quelques facteurs pathologiques qui peuvent provoquer une miction rapide la nuit:

  • La présence d'infection dans l'urètre, la vessie et les uretères, c'est pourquoi l'irritation des couches muqueuses commence, ce qui provoque l'apparition d'une envie de libérer du liquide.
  • La présence d'une insuffisance rénale dans la chronique.
  • Présence de diabète insipide ou de diabète.
  • Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins.

Considérez les maladies qui peuvent s'accompagner d'une miction fréquente:

  • Cystite. La maladie est caractérisée par une inflammation de la couche muqueuse de la vessie, à la suite de laquelle la production d'urine devient plus fréquente, et surtout la nuit. La maladie s'accompagne non seulement de mictions fréquentes, mais aussi de douleurs, d'une sensation de lourdeur dans la vessie, d'une gêne dans le bas-ventre. Fondamentalement, le développement de la cystite se produit dans un contexte d'hypothermie et d'un système immunitaire faible..
  • Pyélonéphrite. Il s'agit d'un processus inflammatoire qui se produit dans le bassin rénal dans le contexte d'une hypothermie régulière. La pyélonéphrite peut être une complication de la cystite en cas d'infection de manière ascendante, lorsque l'infection monte et descend dans le corps. Dans une forme aiguë de pathologie, des mictions fréquentes s'accompagnent de douleurs aiguës dans la région lombaire, de la fièvre. Lorsque la chronique se forme, des sensations de traction inconfortables apparaissent, des mictions nocturnes à intervalles rapprochés. Dans l'urine, du pus ou du sang peuvent être observés.
  • Urétrite. Un tel diagnostic est posé dans le cas de processus inflammatoires dans le canal urétral, accompagnés de brûlures, de démangeaisons, de douleurs et de sécrétions muqueuses..
  • Pathologie urolithique. Mictions fréquentes chez les femmes la nuit
    indique la présence de calculs dans la vessie, car ils irritent les parois de l'organe et exercent une pression sur lui, ce qui provoque un problème. Les signes caractéristiques de la pathologie comprennent une interruption soudaine du flux lorsque l'urine n'est pas complètement retirée de l'organe. De plus, une douleur intense peut apparaître à tout moment..
  • Fibromes utérins. La miction nocturne provoque une augmentation des néoplasmes bénins. Et bien que la pathologie ne puisse pas se révéler pendant longtemps, à mesure que la tumeur se développe, la pression sur les organes voisins, y compris la vessie, augmente.
  • Prolapsus utérin. Un tel diagnostic est posé lorsque le bas de l'organe et son cou sont déplacés en dessous d'un certain niveau en raison de la faiblesse des ligaments et des tissus musculaires qui soutiennent l'utérus. Dans le même temps, un déplacement de la vessie se produit également. Une augmentation de la miction chez les femmes se produit généralement lorsque l'utérus est abaissé.

Les maladies discutées ci-dessus affectent le système génito-urinaire, cependant, il existe d'autres processus pathologiques, contre lesquels se développera la nycturie nocturne.

Autres processus pathologiques

  • Souvent, une augmentation de la miction la nuit est associée à des pathologies qui affectent le système endocrinien. Les processus métaboliques altérés se produisent souvent accompagnés d'une maladie du sucre. La principale caractéristique de la maladie est une augmentation de la glycémie. L'un des signes de pathologie est la polyurie nocturne - la soi-disant excrétion accrue d'urine du corps.
  • Avec une vessie hyperactive, la nycturie peut également se développer. L'envie de retirer les fluides du corps est très forte, il est presque impossible de les contrôler. Le désir d'aller aux toilettes apparaît plus souvent et l'incontinence urinaire apparaît. L'hyperactivité d'un organe se produit dans le contexte d'une contraction anormale de ses muscles. Normalement, le signal au cerveau se produit quand environ 500 ml d'urine s'accumulent. Cependant, avec le développement du syndrome, des dysfonctionnements sont observés dans la vessie: des envies surviennent même dans le cas d'une petite quantité d'urine accumulée - jusqu'à 100 ou 200 ml. Il n'y a toujours pas de réponse exacte aux raisons pour lesquelles l'hyperactivité des organes se développe. Parfois, la nature du syndrome est neurogène, mais dans certains cas, il n'est pas possible de déterminer le facteur qui l'affecte..
  • Les facteurs qui provoquent des mictions fréquentes comprennent les maladies transmises par contact sexuel. La nycturie nocturne dans ce cas s'explique par la connexion étroite des organes des systèmes urinaire et reproducteur. En conséquence, une infection se développant dans le canal urétral ou la vessie peut atteindre la région génitale - et vice versa.
  • Une miction excessive fréquente avec une sensation de douleur peut être causée par une irritation de la membrane muqueuse de la couche vaginale, qui est facilitée non seulement par la pathologie, mais également par l'utilisation inappropriée de tampons hygiéniques. La nocturie la nuit peut provoquer un contact sexuel, ce qui contribue également à l'irritation des tissus vaginaux. Cependant, cette condition s'applique à ceux qui passent, de sorte que les phénomènes désagréables se transmettent le lendemain.

Lisez aussi sur le sujet

Diagnostic d'une condition et possibilités d'élimination

Les causes et le traitement du processus urinaire rapide sont étroitement liés. De plus, la présence de nycturie devrait être confirmée par un certain nombre d'études. En plus de l'analyse générale de l'urine, le patient devra donner du sang pour une analyse biochimique et des tests de sucre, et effectuer un test rénal selon Zimnitsky. Une échographie ou une radiographie des reins peut également être nécessaire en cas de suspicion de développement d'une lithiase urinaire..

La manière la plus informative est l'analyse selon Zimnitsky. Son essence réside dans la collecte d'urine pendant la journée avec un intervalle de trois heures. Une fois la dernière portion collectée, les volumes de diurèse de nuit et de jour sont calculés. Avec la prédominance du premier, la question se pose de l'opportunité d'un examen plus approfondi pour déterminer les causes de l'état pathologique..

Si nous parlons de mictions fréquentes la nuit, il est nécessaire d'exclure les effets des causes naturelles, après quoi nous pouvons commencer à identifier les conditions pathologiques chez les femmes.

Avec des mictions fréquentes, il n'y a pas de thérapie universelle, car les facteurs provoquants sont différents. Cependant, il existe des principes thérapeutiques généralement acceptés, parmi lesquels:

  • L'utilisation d'antimicrobiens. Ils sont utilisés en cas d'inflammation affectant le système génito-urinaire et provoqués par l'exposition à des micro-organismes pathogènes. Par exemple, en cas de cystite, un médecin peut prescrire du Furamag, de la gentamicine, de la norfloxacine et d'autres médicaments. Avec la pyélonéphrite, Amoxiclav ou Ceftriaxone peuvent être utilisés..
  • L'utilisation d'urro-antiseptiques. Ils peuvent être utilisés à la fois avec la pyélonéphrite et, dans le cas de la cystite, l'urétrite. Le groupe comprend Furazolidone, Urolesan, Kanefron et Furadonin.
  • La nomination de probiotiques et de prébiotiques est justifiée par une modification de la microflore du système génital et urinaire sous l'influence de maladies, accompagnée d'une excrétion urinaire fréquente. Une excellente efficacité est démontrée par Lactovit, Bifiform, Yogurt et d'autres médicaments de ces groupes..
  • L'utilisation d'antispasmodiques est indiquée pour la lithiase urinaire, étant donné l'effet irritant des calculs sur les voies urinaires et la provocation des spasmes, qui se manifestent par des douleurs et des envies fréquentes. Attribuer No-Shpu, Drotaverinum ou Spazmolgon.
  • En cas de maladie du sucre, une insulinothérapie est effectuée..

Dans certains cas, une thérapie conservatrice ne peut pas donner le bon résultat, donc un traitement chirurgical est effectué. Le plus souvent, il est prescrit pour les processus tumoraux dans l'utérus ou la vessie, la lithiase urinaire et d'autres pathologies. Les remèdes populaires comme traitement supplémentaire peuvent également apporter un certain soulagement.

Nocturie: symptômes et traitement chez la femme

Étiologie

  • La pathologie est plus fréquente chez les femmes qui accouchent et montre une augmentation linéaire avec l'âge, atteignant jusqu'à la moitié de toutes les femmes après 80 ans.
  • La nycturie périodique survient chez 50% des hommes et des femmes âgés de 50 à 59 ans.
  • Entre 18 et 49 ans, plus de femmes que d'hommes souffrent de mictions fréquentes la nuit.
  • Le sex-ratio après 60 ans varie avec la prévalence du problème chez les hommes: la miction deux fois par nuit ou plus souvent chez les hommes de 70 à 79 ans est de près de 50%.

Raisons et évolution

La nocturie a une origine multifactorielle, qui se développe en raison du mécanisme physiopathologique de la polyurie nocturne ou de la faible capacité fonctionnelle de la vessie ou en raison de leur combinaison.
La miction fréquente la nuit n'est pas une maladie en soi; cependant, dans de nombreux cas, il s'agit d'un symptôme ou d'une conséquence d'une maladie ou d'un état sous-jacent. Dans certains cas, il peut n'y avoir aucune raison évidente..

Les causes courantes de la nycturie chez les femmes sont:

  • Hormones - notre corps produit une hormone la nuit, ce qui ralentit les reins pendant le sommeil, donc beaucoup moins d'urine est libérée dans l'obscurité. Avec l'âge (après 40 ans), lorsque les femmes commencent à entrer en préménopause, les perturbations hormonales commencent et la production de cette hormone peut considérablement diminuer. En conséquence, le corps passe mal en mode nuit.
  • Une autre raison pour les femmes âgées est qu'avec l'âge, la vessie perd sa capacité à retenir l'urine. De plus, les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de problèmes médicaux pouvant affecter le système génito-urinaire d'une manière ou d'une autre..
  • Modèles de comportement (vous avez appris à votre corps à se réveiller la nuit pour aller aux toilettes, même si vous n'y êtes pas obligé).
  • Troubles du sommeil tels que l'insomnie ou l'apnée. Étant donné que l'apnée accompagne un sommeil léger (pas profond), cela conduit à une prise de conscience de la plénitude de la vessie.
  • Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent provoquer ce symptôme comme effet secondaire. Les plus courants sont les diurétiques utilisés pour traiter l'hypertension artérielle ou l'œdème périphérique (gonflement des pieds et des chevilles). Un exemple serait le furosémide.

Autres médicaments pouvant provoquer une miction rapide:

  1. Glycosides cardiaques.
  2. Lithium.
  3. Propoxyphène.
  4. Excès de vitamine D.
  5. Déméclocycline.
  6. Méthoxyflurane.
  7. Phénytoïne.

Les principaux problèmes de santé menant à une miction nocturne rapide:

  • Diabète.
  • L'insuffisance rénale chronique.
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Hypercalcémie (taux élevé de calcium dans le sang).
  • Hypertension artérielle.
  • Maladie cardiaque, maladie vasculaire ou insuffisance cardiaque congestive.
  • Obstruction de la vessie (calculs), inflammation ou autres problèmes qui affectent sa capacité (par exemple, chirurgie ou fibrose après irradiation).
  • Hyperactivité vésicale.
  • Inflammation ou infection de la vessie et des voies urinaires (cystite interstitielle, infection des voies urinaires).
  • Maladies des voies urinaires inférieures: gonflement de la vessie, de l'uretère ou de l'urètre
  • Prolapsus vaginal chez les femmes âgées.
  • Ménopause (après 40 ans).
  • Accouchement.
  • Syndrome des jambes sans repos.
  • Gonflement des jambes au niveau des chevilles.
  • Réduction de la vessie. Chez les personnes âgées, elle diminue en raison du vieillissement, ce qui conduit également à cette pathologie..
  • Polyurie la nuit (le corps produit trop d'urine la nuit).

Souvent, certains de ces problèmes peuvent survenir simultanément.

Raisons du type


Un type
Étiologie
Les raisons
Polyurie
Le corps produit trop d'urine dans les 24 heures.
  • Apport hydrique élevé.
  • Diabète (type 1 et 2).
  • Pas le diabète, le diabète gestationnel (survient pendant la grossesse).
Polyurie nocturne
Le corps ne sécrète trop d'urine que la nuit..
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Gonflement des jambes.
  • Troubles du sommeil, tels que l'apnée obstructive du sommeil (la respiration s'arrête ou s'arrête plusieurs fois pendant le sommeil).
  • Certains médicaments, y compris les diurétiques (comprimés d'eau), les glycosides cardiaques, la déméclocycline, le lithium, le méthoxyflurane, la phénytoïne, le propoxyphène et l'excès de vitamine D.
  • Trop de liquide au coucher, surtout du café, des boissons contenant de la caféine ou de l'alcool.
Problèmes de vessie
La vessie ne tient pas bien ou ne peut pas retenir l'urine
  • Obstruction de la vessie.
  • Hyperactivité vésicale.
  • Infection de la vessie ou infection récurrente des voies urinaires.
  • Inflammation de la vessie (œdème).
  • Cystite interstitielle (douleur vésicale).
  • Cancer de la vessie.
Nocturie mixte
Il y a plus d'un de ces problèmes..


Symptômes principaux

Diagnostique

Le diagnostic est souvent difficile, car très souvent ce problème n'est qu'un symptôme de la maladie sous-jacente. Par conséquent, dans la plupart des cas, il est nécessaire d'effectuer un large éventail d'analyses:

  1. Culture d'urine et analyse d'urine: recherche d'infection, de sang indésirable et d'autres éléments.
  2. Test sanguin: vérifie les reins et la glande thyroïde, le taux de cholestérol et la présence d'anémie, de diabète ou d'autres problèmes.
  3. Scan de la vessie: montre combien d'urine reste à l'intérieur après qu'il soit vide.
  4. Cystoscopie: examine une tumeur ou d'autres causes de symptômes - pendant l'examen, le médecin insère un tube étroit avec une minuscule lentille dans la vessie.
  5. Examen urologique: vérifie dans quelle mesure les voies urinaires inférieures stockent et excrètent l'urine.

Traitement

Le traitement de la nycturie dépend de la cause, il n'y a donc pas de réponse universelle. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent après le traitement de la maladie ou du trouble sous-jacent qui la provoque. Dans les cas où le médecin a exclu une raison médicale, plusieurs changements de style de vie peuvent être apportés pour minimiser le fait d'aller aux toilettes la nuit.

Changements de style de vie:

  • Limitez votre consommation de liquide au coucher..
  • Buvez beaucoup de liquides tout au long de la journée (en particulier de l'eau), mais limitez son apport 2 à 4 heures avant le coucher. Assurez-vous de limiter votre consommation d'alcool et de caféine (soda, thé et café).
  • Si vous devez prendre un diurétique, faites-le au moins 6 heures avant de vous coucher..
  • Allongez-vous avec vos jambes ou utilisez des bas de compression. Cela permet de redistribuer le liquide et de le ramener dans le sang, réduisant ainsi le besoin d'uriner. Les bas de compression élastiques aident également à prévenir l'accumulation de liquide..
  • Si la pièce est froide (par exemple en raison de la climatisation), gardez-vous au chaud en mettant des chaussettes et / ou en utilisant une couverture supplémentaire. Les températures froides ont tendance à stimuler la miction.
  • Profitez de votre sommeil pendant la journée. Lorsque vous dormez mal la nuit, parfois le sommeil diurne peut vous aider à vous sentir mieux..

Médicament

Il existe différents médicaments pour soulager et même traiter la nycturie. Ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec certains des changements d'habitudes énumérés ci-dessus, qui se sont révélés plus efficaces..

Les médicaments anticholinergiques sont des médicaments d'ordonnance qui sont efficaces dans le traitement de l'énurésie avec l'hyperactivité du détrusor, démontrant un succès dans 5 à 40% des cas:

  1. Darifénacine - Ce médicament soulage les crampes et traite une vessie hyperactive.
  2. Oxybutynine - ce médicament détend les muscles de la vessie.
  3. Toltérodine - ce médicament est antimuscarinique et agit de la même manière que l'oxybutynine.
  4. Chlorure de trospia - ce médicament traite une vessie instable en bloquant les récepteurs cholinergiques situés sur les cellules musculaires de sa paroi. Une fois les récepteurs bloqués, les muscles se relâchent, il n'y a pas d'hyperactivité.
  5. La solifénacine est un médicament anticholinergique récemment introduit qui est un médicament antimuscarinique plus sélectif avec moins d'effets secondaires anticholinergiques..

Les principaux effets secondaires des anticholinergiques sont la bouche sèche, les étourdissements et la vision trouble..

Si ce traitement médicamenteux de première intention est jugé inefficace, un ou plusieurs des médicaments suivants peuvent être prescrits:

  1. Desmopressine - imitant l'ADH ou la vasopressine, le rein produit moins d'urine.
  2. Imipramine - ce médicament est efficace à 40%, mais a une ligne fine entre la dose efficace et toxique.
  3. Furosémide - Ce diurétique de l'anse aide à réguler la production d'urine pendant la journée pour la réduire pendant le sommeil. Le furosémide bloque le flux d'ions dans les reins, vous permettant de contrôler la production d'urine.
  4. Bumétanide - ce diurétique de l'anse aide à réguler la production d'urine avant le coucher, donc il n'y a pas d'éveil la nuit. Le médicament doit être pris avec prudence et il est fortement recommandé de consulter un médecin avant de prendre ce médicament..

La nocturie peut être un problème débilitant pour de nombreuses femmes, car elle provoque des troubles chroniques du sommeil. Mais avec une gestion et un traitement appropriés, il peut être vaincu avec succès..

Mictions fréquentes la nuit sans et avec douleur: que faire et comment traiter

Articles d'experts médicaux

La miction fréquente la nuit sans augmenter le volume d'urine est appelée nycturie, mais si la nuit, plus de liquide est libéré que pendant la journée - nycturie. Les deux tiers de tous les déplacements quotidiens aux toilettes devraient avoir lieu pendant la journée. On pense que pour une personne en bonne santé, une miction d'une nuit suffit. Une exception est le fait de prendre des diurétiques, une grande quantité de liquide bu ou des fruits et légumes mangés contenant beaucoup de liquide, la grossesse. Une augmentation déraisonnable des visites nocturnes aux toilettes signale une maladie et nécessite l'intervention de spécialistes.

Causes des mictions fréquentes la nuit

En plus des causes physiologiques déjà mentionnées des mictions fréquentes la nuit, des symptômes similaires sont causés par diverses maladies. Ainsi, la nycturie est provoquée:

  • adénome de la prostate;
  • inflammation des organes urinaires;
  • infections génitales;
  • énurésie nocturne;
  • vessie hyperactive;
  • diabète ou diabète insipide;
  • néoplasmes dans l'urètre;
  • calculs rénaux;
  • arthrite réactive;
  • un certain nombre de maladies gynécologiques;
  • la ménopause chez les femmes;
  • incontinence liée à l'âge.
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance cardiaque.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque comprennent l'hypothermie, provoquant une cystite, le stress, la névrose, les premier et troisième trimestres de la grossesse, la prise de diurétiques, une augmentation de la concentration de calcium dans l'urine.

Pathogénèse

La vessie contient 0,5-0,7 l de liquide, dans un état sain, elle peut contenir 0,3 l en soi pendant 2-5 heures. La pathogenèse de la maladie est basée sur l'irritation des récepteurs du col et de l'urètre de la vessie, qui sont abondamment équipés de terminaisons nerveuses. Ils agissent comme des capteurs particuliers qui se déclenchent si la vessie s'étire lorsqu'elle se remplit. L'effet sur les capteurs en raison de l'une des raisons énumérées donne un faux signal au cerveau, qui est perçu comme un «ordre» de contracter les muscles. A ce moment, envie d'uriner.

Épidémiologie

Les statistiques montrent qu'il y a beaucoup de personnes souffrant de fréquentes sorties nocturnes aux toilettes dans le monde. À l'âge de 60 ans, la moitié de la population connaît un problème similaire, et à l'âge de 80 ans - tous 90%. L'énurésie, qui oblige également à sortir du lit la nuit, est souvent déjà en retard, plus souvent les enfants sont touchés (plus de 90% de tous les porteurs). Chez les hommes après 50 ans, un sur quatre a un diagnostic d'adénome de la prostate. Ayant affecté à ce groupe de femmes enceintes, des personnes atteintes de diverses pathologies du système urinaire, toute l'échelle de l'épidémiologie devient apparente.

Symptômes

Les symptômes de mictions fréquentes la nuit, qui devraient alerter et obliger à se tourner vers un urologue sont:

  • l'incapacité à faire face à une forte envie et à retarder la vidange de la vessie;
  • petite quantité d'urine excrétée;
  • douleur, douleur en urinant;
  • douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen;
  • décoloration, et parfois une odeur désagréable d'urine;
  • sang ou fragments purulents dans l'urine;
  • augmentation de la température corporelle;
  • détérioration de l'état général;
  • sensation constante de soif, malgré la grande quantité de liquide consommée;
  • muqueuses sèches, perte de poids;
  • gonflement, pâleur de la peau;
  • surpressions (montées en cas d'insuffisance rénale, chutes en cas d'insuffisance cardiaque);
  • essoufflement et incapacité à tolérer l'activité physique.

Eh bien, les premiers signes sont une envie fréquente déraisonnable d'uriner la nuit, qui se produit plus d'une nuit.

Mictions fréquentes chez les femmes la nuit

Cela peut s'expliquer par la raison banale de l'excès de consommation de pastèques, de raisins, de boissons gazeuses dans la chaleur ou de thé dans le froid. En outre, l'utilisation de diurétiques, par exemple, pour réduire la pression, oblige le corps à éliminer le fluide du corps dans un volume accru. Mais si les envies nocturnes fréquentes ne peuvent pas être expliquées par ces facteurs, alors vous devez comprendre les symptômes et trouver la cause de ce qui se passe. Avec un équilibre eau-boue normal, le volume d'urine est de 1,5 à 1,8 litre. Pour retirer leur fluide corporel, une dizaine d'urinations suffisent, de plus, la nuit, pas plus de 2-3 doivent être administrées aux femmes âgées, et 1 fois suffit aux jeunes femmes. Bien sûr, chaque cas est individuel, et les caractéristiques anatomiques (chute de la vessie, rétrécissement de l'urètre, troubles de la structure musculo-squelettique du bassin) peuvent apporter leurs propres corrections. Si tout est normal avec cela, alors les raisons doivent être recherchées parmi ce qui précède. Une inflammation ovarienne, des fibromes et un prolapsus utérin peuvent leur être ajoutés. Dans les deux derniers cas, des pulsions fréquentes surviennent en raison de la pression sur la vessie. L'âge de la femme, le début de la ménopause est associé à une baisse progressive de la fonction ovarienne, ce qui signifie une diminution de la production d'hormones sexuelles, ce qui entraîne à son tour une diminution de l'élasticité des tissus. Cela conduit à un affaiblissement des sphincters, les muscles qui contrôlent le flux d'urine quittant la vessie..

Mictions fréquentes la nuit pendant la grossesse

Une autre raison des mictions fréquentes la nuit chez les femmes est la grossesse. Cela est particulièrement évident au cours du premier et du troisième trimestre de la grossesse. Avec la croissance intensive du fœtus, le fond hormonal change, le métabolisme augmente. Avec le début de la grossesse, une hormone spéciale commence à être produite dans le corps de la femme - la gonadotrophine chorionique, qui améliore la miction. De plus, à travers le placenta, les produits vitaux du fœtus pénètrent dans le corps de la femme enceinte, qui sont excrétés par son système urinaire. Un autre aspect de l'urgence accrue est l'effet mécanique sur les organes pelviens en relation avec la croissance du fœtus et une augmentation de l'abdomen. Au deuxième trimestre de la grossesse, bien que le fœtus ait augmenté par rapport au premier, son emplacement est déplacé vers la cavité abdominale, de sorte que la pression sur la vessie s'affaiblit.

Mictions fréquentes chez les hommes la nuit

La miction fréquente chez les hommes la nuit peut être considérée comme un fait lorsque cela se produit plus d'une fois toutes les 2 heures. Parfois, tous les soirs, il faut se lever 10 à 15 fois par nuit, ce qui interfère avec la vie normale. Outre les raisons inhérentes aux deux articles, il existe des raisons purement masculines. Il s'agit notamment de la prostatite et de l'adénome. La prostatite est une inflammation de la prostate située autour de l'urètre et irritant les récepteurs de la vessie. Avec un adénome, un canal est écrasé, créant une barrière à l'écoulement de l'urine.

Mictions nocturnes fréquentes chez les personnes âgées

En règle générale, elle est associée à des changements liés à l'âge: l'élasticité de la vessie diminue, sa membrane s'épaissit, les muscles du sphincter s'affaiblissent, les reins fonctionnent moins bien et l'urine est excrétée à petites doses. De plus, de nombreux autres problèmes de santé s'accumulent avec l'âge. Ainsi, les maladies cardiovasculaires, y compris l'hypertension, nécessitent un apport quotidien de médicaments - des diurétiques qui réduisent la pression artérielle en éliminant le liquide du corps. Les maladies infectieuses des organes urinaires de longue date peuvent se faire sentir, et comme l'immunité des personnes âgées est affaiblie, cela se traduit par divers problèmes urologiques.

Mictions fréquentes la nuit chez les enfants

Des mictions fréquentes d'enfants la nuit n'indiquent pas toujours une maladie. La structure de l'enfant et de ses organes est différente de celle de l'adulte. Ainsi, par exemple, les reins du nouveau-né ne sont pas encore complètement formés, ce processus se poursuit pendant plusieurs années. Dans les premiers mois de la vie, l'enfant urine au moins 25 fois par jour, par an ce chiffre est environ 16 fois, diminuant progressivement avec chaque année qui passe. Après 6 ans - en moyenne 5-6 fois. À cet âge, un enfant en bonne santé peut dormir trop toute la nuit sans se lever pour aller aux toilettes, et après une boisson ou des fruits lourds, il peut se lever plusieurs fois par nuit. L'envie fréquente d'uriner la nuit sans raison apparente devrait causer de l'anxiété aux parents s'ils s'accompagnent de douleur et de douleur pendant la miction, de douleurs douloureuses dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, de l'apparition d'une odeur et d'une couleur spécifiques de l'urine, et parfois de sédiments ou de flocons, d'une soif intense avec suffisamment volumes de liquide bu. Le débit urinaire spontané chez un enfant après 5 ans (énurésie) est également l'occasion de consulter un spécialiste. Des mictions fréquentes sans douleur la nuit, même sans les symptômes ci-dessus, peuvent indiquer des malformations du système génito-urinaire, des problèmes cardiaques, une névrose et même une maladie mentale.

Qui contacter?

Diagnostic des mictions fréquentes la nuit

Le diagnostic des mictions fréquentes la nuit est basé sur les plaintes des patients, les analyses d'urine et de sang et une variété d'options de recherche instrumentale. Le spécialiste découvre les symptômes qui l'accompagnent, la quantité de liquide consommée, les médicaments pris.

Analyse d'urine examiné le nombre de leucocytes et de globules rouges, la présence de protéines. Une augmentation des globules blancs, des protéines dans l'urine indique un processus inflammatoire du système urinaire - cystite, pyélonéphrite, urétrite. Une augmentation du nombre de globules rouges indique la présence de sable ou de calculs rénaux. Les protéines peuvent également signaler une glomérulonéphrite - des dommages aux glomérules des reins. La culture d'urine est effectuée pour identifier les bactéries. S'ils sont détectés, ils effectuent un test de sensibilité aux antibiotiques, qui sera nécessaire dans le traitement de l'infection.

Aussi tenue collecte quotidienne d'urine. Chaque portion est versée dans un récipient, après quoi son volume est mesuré et examiné pour le glucose, le sel et les protéines. Des niveaux élevés de glucose indiquent un diabète. Avec le diabète insipide, une faible proportion d'urine dans les reins est notée. Les patients enregistrent également le rythme de la miction et son volume unique pendant plusieurs jours, une diminution qui permettra au médecin de suspecter des néoplasmes dans la vessie ou les calculs rénaux. Des changements dans l'analyse biochimique du sang peuvent indiquer une insuffisance rénale ou une cirrhose du foie, et dans l'analyse générale - la présence d'une inflammation.

Diagnostic instrumental comprend une échographie de la vessie et des reins. L'étude est réalisée avec une vessie pleine et vide. Dans ce cas, des défauts dans le système urinaire et le développement des reins, ainsi qu'une inflammation, peuvent être détectés. Examen topique et radiographique. Sa mise en œuvre nécessite une préparation préalable - nettoyage des intestins et introduction d'un produit de contraste dans la veine 5 minutes avant la procédure. Sur les photos, grâce à lui, la voie dans les reins et l'uretère sera capturée.

La cystourethrographie mixte utilise également un agent de contraste, mais inséré à travers un cathéter. Cette méthode détermine les anomalies de la vessie et de l'urètre, le degré d'affaiblissement du sphincter.

Renoangiographie et scintigraphie dynamique et statique - ils utilisent un médicament de diagnostic radio intraveineux, son effet négatif sur le corps est beaucoup moins que les rayons X, et la méthode est plus informative.

Cystoscopie - un dispositif optique est inséré à travers l'urètre dans la vessie et examiné.