Principal

Kyste

Mictions fréquentes chez les hommes sans douleur: causes et traitement

Des mictions fréquentes sans douleur peuvent être le signe d'une maladie dangereuse. Si les envies ne sont pas accompagnées de douleurs et de brûlures, les hommes ne pensent pas à une visite chez le médecin. C'est une grosse erreur, car toute déviation du fonctionnement normal des organes et des systèmes entraîne divers types de maladies. Cystite chez l'homme: causes, symptômes et traitement.

Raisons de l'envie fréquente

Si une personne prend des diurétiques pour traiter des maladies, l'utilisation fréquente des toilettes est considérée comme normale. Mais si l'envie d'uriner se produit sans l'utilisation de diurétiques, cet état du corps indique des violations des troubles (ou dysfonctionnements, problèmes) dans le fonctionnement du système urinaire.

Une visite imprévue aux toilettes peut être causée par une hypothermie ou une surcharge nerveuse. Une miction rapide s'accompagne d'une diminution de l'immunité et de libations abondantes d'alcool. Un changement dans le mode de vidange de la vessie s'accompagne inévitablement de la vieillesse. Les raisons énumérées ne sont pas liées aux maladies du système excréteur.

Quels symptômes devraient alerter? La miction fréquente chez les hommes sans douleur peut avoir les causes suivantes:

  • adénome de la prostate;
  • vessie hyperactive;
  • processus inflammatoires des reins;
  • Diabète;
  • cystite;
  • cancer de la prostate.

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne de la glande, recouvrant l'urètre. Une tumeur envahie comprime le canal urinaire, le déformant. Pour cette raison, la miction est difficile: un homme est obligé de faire un effort pour se vider. Au stade avancé du développement de la maladie, l'urine résiduelle commence à s'accumuler, et cela répond déjà à la douleur en urinant.

Une vessie hyperactive se caractérise par des envies fréquentes et urgentes de se vider. Si un homme ne se rend pas chez un urologue et commence une maladie, cette condition prend rapidement une forme compliquée - l'incontinence. Une vessie hyperactive provoque l'énurésie nocturne.

L'inflammation du tissu rénal (glomérulonéphrite, pyélonéphrite) s'accompagne également de pulsions fréquentes de vidange. Cependant, les processus inflammatoires dans les reins se produisent avec des douleurs au bas du dos, une hyperthermie et une sensation de brûlure pendant la miction. L'urine acquiert une teinte foncée, s'accompagne d'une odeur désagréable et est excrétée en petits volumes..

Le diabète sucré se manifeste par une soif accrue. Le corps a besoin de beaucoup de liquides pour se débarrasser de l'hypoglycémie. Le patient peut ne pas remarquer l'apparition de la maladie pendant une longue période, considérant une miction fréquente normale après une grande quantité de liquide bu..

La cystite est un processus inflammatoire dans la vessie qui apparaît avec l'hypothermie et l'infection. Un signe de cystite est l'apparition d'impuretés purulentes dans l'urine, des douleurs dans le bas-ventre d'un caractère douloureux. Avec l'urétrite, des douleurs dans le pénis, un gonflement et une odeur désagréable apparaissent.

Diagnostic de la maladie

Les manifestations suivantes sont considérées comme des signes d'un trouble du système urinaire:

  • aller aux toilettes plus de sept fois pendant la journée;
  • nycturie - miction nocturne, souvent involontaire;
  • difficulté à uriner - un ruisseau mince et lent;
  • désir soudain de vider immédiatement la vessie;
  • la miction ne soulage pas;
  • crampes sur la miction, douleur dans les lombaires;
  • vidange fréquente en petits volumes.

Ces signes indiquent des violations du système urinaire et nécessitent une visite immédiate à l'urologue.

Quels tests doivent être effectués pour déterminer le diagnostic exact? Le complexe des manipulations diagnostiques comprend:

  • examen numérique de la prostate (effectué par un urologue);
  • Tomodensitométrie;
  • Échographie des reins / vessie;
  • analyse générale de l'urine;
  • Analyse de Nechiporenko;
  • Frottis sur les MST;
  • TRACT DE LA PROSTATE;
  • réservoir de culture d'urine;
  • uroflowmetry.

Le médecin prescrit un test sanguin de laboratoire:

  • détermination de l'antigène prostatique spécifique;
  • analyse biochimique;
  • analyse générale.

Mictions fréquentes chez les femmes

La miction chez la femme est très personnelle, dont le volume et la fréquence dépendent des caractéristiques du corps.

Dans certains cas, les femmes commencent à remarquer en elles-mêmes un changement dans ce processus, la miction devient fréquente et peut être douloureuse, de faux désirs apparaissent. Malheureusement, de nombreuses femmes, honteuses d'un problème aussi délicat, vont chez le médecin lorsque la douleur devient déjà intense. Ce problème ne peut pas être résolu par lui-même, par conséquent, la cause des mictions fréquentes doit être traitée avec le médecin.

Le médecin vous dira quelles maladies présentant ces symptômes doivent sonner l'alarme.

Le concept de miction rapide

Dans quels cas devez-vous parler de mictions fréquentes? Le fait est qu'il n'y a pas de normes strictes pour la fréquence des mictions pendant la journée, il n'y a qu'un cadre conditionnel et des chiffres moyens - 2 à 6 fois par jour. La fréquence de vidange physiologique de la vessie varie en fonction d'un certain nombre de facteurs (caractéristiques physiologiques du corps, taux métabolique, alimentation, régime alimentaire, etc.), à différents jours, la fréquence des mictions est également différente.

La miction rapide est un excès du seuil de confort personnel d'une femme lorsqu'elle constate elle-même que le corps est beaucoup plus susceptible de signaler un besoin physiologique, ou plutôt, il est nécessaire de vider la vessie plus souvent que d'habitude.

En toute équité, il convient de noter que les symptômes à court terme (jour ou deux) d'un tel plan ne devraient pas susciter d'inquiétudes particulières, mais si la situation est retardée et empire, la seule bonne décision sera de consulter un médecin dès que possible.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

Il existe plusieurs explications physiologiques à la miction fréquente chez les femmes sans douleur, qui n'affectent pas de manière significative la santé du beau sexe, mais provoquent des symptômes désagréables:

  1. Apport excessif de liquide. Si une femme boit beaucoup de café, de thé, d'autres types de boissons, elle ressent souvent «l'urgence pour peu de besoin»;
  2. Des situations stressantes. La dépression, les dépressions nerveuses, les stress psychologiques, si pertinents dans notre ère moderne d'urbanisation mondiale et le rythme effréné de la vie, activent excessivement le système sympathique du corps, provoquant diverses manifestations négatives, y compris des mictions fréquentes;
  3. Alimentation déséquilibrée. Une consommation excessive d'aliments salés, épicés et frits irrite un certain nombre d'organes et de systèmes, y compris la vessie;
  4. Prendre des médicaments. Un certain nombre de médicaments ont des effets secondaires sous forme de troubles du spectre urologique, parmi lesquels on peut distinguer des mictions fréquentes;
  5. Menstruation. Cet événement physiologique régulier est inextricablement lié au retrait accéléré de liquide du corps en raison de changements hormonaux;
  6. Vieillesse après 50 ans. Au début de la ménopause, le corps féminin subit une restructuration hormonale fondamentale, dont l'un des effets secondaires peut être une miction fréquente;
  7. Grossesse. Dans les premiers stades, les désirs fréquents pour peu de besoins s'expliquent par un changement des niveaux hormonaux. À partir du 2e trimestre, le fœtus en croissance lui-même vient au premier plan, ce qui appuie sur les organes individuels (y compris la vessie), ce qui provoque des mictions fréquentes.
  8. Prendre des médicaments. L'augmentation de la miction, entraînant des visites fréquentes aux toilettes, est également provoquée par des médicaments du groupe des diurétiques, qui ont un effet diurétique thérapeutique. Ces médicaments sont prescrits pour l'œdème, l'hypertension, pour le traitement de la gestose des femmes enceintes..

Les causes physiologiques susmentionnées ne sont diagnostiquées que chez 10 à 15% des patients qui se sont plaints d'uriner fréquemment chez un urologue ou un gynécologue. Une variété de pathologies - gynécologiques, urologiques, endocriniennes et autres types de maladies - provoquent des symptômes chez le reste du beau sexe..

Maladies possibles comme signe d'une miction rapide

Les raisons d'uriner plus souvent peuvent être différentes et ne sont pas toujours liées à une maladie. Cependant, en premier lieu, la cause peut résider dans des maladies du système urinaire. Ces maladies comprennent des processus inflammatoires dans le système urinaire. Sur la base des caractéristiques anatomiques, chez les femmes et les filles, la prédisposition à de telles maladies est 3 fois plus élevée que chez les hommes.

  1. Cystite. En raison des caractéristiques anatomiques chez les femmes, la maladie survient trois fois plus souvent que dans le sexe fort. Le stade initial ne provoque pas de douleur, mais une cystite ultérieure apporte un inconfort sévère à la fille. Un signe caractéristique de la maladie est que la vessie, même après avoir uriné, peut sembler vide. Avec la progression de la maladie, l'urine devient trouble.
  2. Urétrite. L'urétrite est une maladie infectieuse inflammatoire. La douleur est localisée à l'extérieur du vagin. Lors de la vidange, il y a une douleur brûlante, accompagnée de démangeaisons. Le matin, un écoulement purulent avec une odeur désagréable apparaît. Avec l'urétrite, les principaux symptômes inflammatoires n'apparaissent pas, tels que fièvre, malaise, faiblesse. Compte tenu de cela, le patient peut s'informer sur l'infection après plusieurs mois, lorsque le processus chronique est déjà en cours.
  3. Pierres de la vessie L'envie constante chez les femmes peut être un signe d'urolithiase. Le désir de vider la vessie apparaît brusquement et de manière inattendue, en règle générale, après avoir fait du sport ou tremblé pendant le transport. Pendant la miction, une femme atteinte de lithiase urinaire remarque des interruptions de jet et, dans certains cas, ressent une gêne dans le bas de l'abdomen.
  4. Pyélonéphrite. La miction fréquente chez les femmes adultes peut parler du développement d'une maladie rénale - pyélonéphrite chronique. Parfois, la maladie s'accompagne d'une sensation de traction désagréable dans la région lombaire. Si la pathologie s'aggrave, la température corporelle commence à augmenter, des nausées, une faiblesse apparaissent, dans l'urine, vous pouvez voir du sang ou du pus.
  5. Pathologie gynécologique. Un débit urinaire excessif peut être un symptôme de fibromes utérins (une tumeur bénigne qui appuie sur la vessie). Avec le développement de la maladie, le cycle des menstruations peut être perturbé. Si une femme a un trouble congénital - l'utérus est omis, les pulsions fréquentes sont dues au déplacement des organes pelviens.
  6. Maladie cardiovasculaire. Avec l'insuffisance cardiaque, en plus d'augmenter la fréquence des mictions, un œdème cutané se produit.
  7. Pathologie endocrinienne. Souvent, des déplacements constants aux toilettes indiquent un diabète. Dans le même temps, les symptômes suivants apparaissent: fatigue, démangeaisons de la peau, soif. Si une femme a constamment soif, cela peut aussi parler de diabète insipide, qui se caractérise par une augmentation du débit urinaire jusqu'à 5 litres par jour.

Diagnostique

Ce n'est qu'après avoir recueilli un historique et un examen externe qu'un spécialiste prescrit les études suivantes:

  1. Frottis gynécologique. Il montre des infections qui pénètrent dans le corps par des rapports sexuels non protégés et peuvent provoquer des mictions fréquentes avec une douleur caractéristique. En outre, il existe de nombreux virus urogénitaux qui provoquent une inflammation non seulement au niveau génito-urinaire, mais également au niveau du système reproducteur;
  2. Chimie sanguine. Il vous permet de déterminer avec précision les marqueurs rénaux - le niveau d'acide urique, de créatinine et d'urée. Si les indicateurs obtenus sont supérieurs à la norme admissible, le patient a probablement une urolithiase ou une pyélonéphrite;
  3. Analyse générale d'urine. Aide à déterminer si une femme a des processus inflammatoires. Les globules blancs et même les globules rouges seront détectés dans l'analyse. Pour déterminer la pathologie aidera et les protéines, qui ne devraient pas être dans l'urine. Les sels et le mucus peuvent indiquer le développement d'une lithiase urinaire - diurèse saline. La microscopie aide à déterminer le type de sels afin que le médecin puisse prescrire un régime spécial au patient;
  4. Test sanguin clinique. Aide à localiser les foyers inflammatoires. Grâce à un test sanguin standard, un médecin peut identifier les infections existantes;
  5. Examen échographique des organes pelviens. Permet de vérifier l'état des uretères, des reins, de la vessie, des ovaires et de l'utérus.

À la première manifestation de la maladie, vous devez contacter un thérapeute, qui compilera le tableau clinique global et prescrira un examen initial.

Si la patiente souffrait de maladies rénales, un néphrologue s'occupera de son traitement ultérieur, si la pathologie de la vessie a été déterminée, l'urologue traitera la femme. Lorsque la miction rapide a été déclenchée par le diabète, un endocrinologue vous aidera à vous débarrasser des symptômes désagréables..

Comment traiter la miction rapide?

Si la miction rapide n'est pas une variante normale et doit être corrigée, le traitement vise à éliminer le facteur étiologique - la maladie qui l'a causé.

Le plus souvent, une antibiothérapie est prescrite pour éliminer une infection bactérienne ou une invasion des protozoaires. Parallèlement à la prise d'antibiotiques, il est recommandé de boire des médicaments antifongiques et des probiotiques. Si une femme est sujette aux allergies, le médecin prescrit des antihistaminiques avec le traitement principal.

Si le problème est associé à des sels ou à des calculs rénaux, le néphrologue prescrit des médicaments spécifiques pour modifier l'acidité de l'urine. En règle générale, ces préparations contiennent soit des sels, soit des extraits de plantes. Selon la composition des pierres, le pH de l'urine est déplacé de sorte que les calculs se dissolvent le plus rapidement possible et sortent naturellement à travers l'urine.

Si des mictions fréquentes sont associées aux spécificités d'un régime alimentaire ou d'un régime hydrique, il n'est pas nécessaire de changer quoi que ce soit. Une exception ne peut être que l'abus d'alcool, qui doit être jeté..

Les envies d'uriner qui surviennent pendant la ménopause passent indépendamment avec une hormonothérapie appropriée.

La miction régulière liée à la grossesse n'a pas besoin d'être corrigée.

Remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont utilisés efficacement en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes folkloriques les plus efficaces pour traiter ce problème.

  1. Bouillon de racine de rose musquée: 40 grammes de racine de rose musquée écrasée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi ils sont insistés pendant 2-3 heures et filtrés. Buvez 100 ml de médicament avant les repas 3-4 fois par jour.
  2. Bouillon d'utérus bouilli: 10 grammes d'une plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Prendre une décoction doit être de 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus de bore vous permet de normaliser le fond hormonal pendant la ménopause et d'éliminer l'envie fréquente d'uriner.
  3. Infusion de millefeuille: 7 à 8 grammes de plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insisté pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments à base de feuilles d'airelle rouge, de racine d'églantier et de millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  4. Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs broyés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et insister pendant 15 minutes. L'infusion terminée doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.
  5. Infusion de feuilles d'airelle: 5 grammes de feuilles d'airelle fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouverte d'un couvercle et laissez infuser pendant 15-20 minutes. Buvez une infusion prête et tendue tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.

Tout remède populaire ne peut être utilisé pour traiter les mictions fréquentes qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est une miction fréquente, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

La prévention

Si une femme souffre de mictions fréquentes en raison de la nature physiologique, il est recommandé de respecter les règles élémentaires suivantes:

  • pendant la miction, le corps doit être incliné vers l'avant, ce qui aidera à vider complètement la vessie;
  • limiter l'apport hydrique le soir;
  • Les médecins recommandent d'aller aux toilettes sur demande;
  • retirer les aliments qui provoquent la soif de l'alimentation (plats fumés, salés, épicés);
  • limiter l'utilisation des fluides diurétiques (bouillon d'églantier, thé vert, café).

Même une miction fréquente et indolore, qui inquiète pendant longtemps, ne doit pas être ignorée. Ne négligez pas votre santé, car seule une visite opportune chez le médecin vous aidera à découvrir les véritables causes du problème et à prescrire un traitement efficace.

«Causes de mictions fréquentes sans douleur, en particulier chez les femmes»

10 commentaires

Avec une miction fréquente (pollakiurie), une bonne moitié de la gent féminine dans le monde est familière. Le processus peut être accompagné d'un syndrome douloureux et sans lui. Mais voici le paradoxe - pour l'aide, principalement les patients qui ont cette condition désagréable sont accompagnés de douleur, demandez l'aide du médecin, tandis que les autres adoptent une attitude attentiste. Une telle approche du problème est totalement inacceptable, car à l'avenir elle peut se refléter dans le développement de conséquences complètement indésirables.

Considérez les causes de la miction fréquente sans douleur chez les femmes - lorsque la pollakiurie est une manifestation physiologique et lorsqu'une conséquence de processus pathologiques.

La miction rapide est la fréquence?

Combien de fois est considéré comme normal?

Étant donné que chaque personne est individuelle, il est difficile de dire combien de déplacements aux toilettes pour peu de besoins, pour une personne en particulier, est considéré comme la norme. Il n'y a que des indicateurs moyens qui varient de 6 à 10 mictions par jour.

À des jours différents, leur fréquence peut être différente, car le processus lui-même dépend de nombreux facteurs - les caractéristiques physiologiques individuelles du corps, les préférences personnelles en nourriture, la quantité de liquide bu et d'autres facteurs..

Au début, les femmes n'accordent pas beaucoup d'importance à de tels changements, car elles ne ressentent pas beaucoup d'inconfort, mais lorsque le «besoin physiologique» les fait sortir du lit plusieurs fois par nuit, la recherche de la cause commence. Il convient de noter que si le "désagrément" d'un tel plan est à court terme, il se manifeste en 1, 2 jours - de tels symptômes ne devraient pas être particulièrement inquiétants. Mais avec l'aggravation et la prolongation du processus pathologique, vous devriez vous demander pourquoi la miction vous dérange si souvent?

Causes possibles de mictions fréquentes sans douleur

La manifestation de mictions fréquentes et indolores chez les femmes est due à des processus qui se produisent dans le corps - physiologiques, ne suscitant pas de préoccupation, et pathologiques, nécessitant un examen et un traitement urgents.

Les problèmes physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes comprennent:

1) Une grande quantité d'aliments provocants dans l'alimentation (acides, épicés ou salés) et l'utilisation de boissons alcoolisées, qui en elles-mêmes, ont une propriété diurétique. Le volume d'urine jetable peut dépasser 200 ml. Dans ce cas, la douleur n'apparaît pas et la couleur de l'urine ne change pas, un léger inconfort dans l'urètre sous forme de chatouillement peut être ressenti.

2) États stressants, excitation et tension - le nombre d'urinations par jour augmente considérablement, mais une décharge unique ne dépasse pas la quantité habituelle. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète de la bulle et le désir de repartir.

3) L'effet de l'hypothermie. L'effet sur le corps du froid est la raison la plus courante pour aller aux toilettes pendant plusieurs heures d'affilée, en raison du spasme du détrusor, les couches musculaires qui recouvrent les parois de la vessie..

4) La prise de certains médicaments prescrits contre l'œdème et l'hypertension provoque également la manifestation d'une pollakiurie indolore, qui est considérée comme une manifestation normale dans cette situation. De nombreuses herbes médicinales peuvent également provoquer un état désagréable. Surtout quand chez les femmes, le désir de perdre du poids rapidement l'emporte sur le bon sens, et le désir d'obtenir «tout à la fois» pousse les herbes diurétiques à un traitement arbitraire.

La miction peut être normalisée de manière complètement indépendante si l'effet des facteurs provoquant sur le corps est éliminé. Mais il y a des situations où les violations sont causées par le développement de pathologies internes. Dans le même temps, les envies fréquentes d '«uriner» épuisent les femmes non seulement le jour, mais aussi la nuit, même si elles ne sont pas accompagnées de douleurs.

Les femmes se réveillent non reposées, nerveuses et encore plus fatiguées. Peut-être le développement d'états dépressifs, la dépression, ils ont réduit la mémoire et les performances. Seule une identification précoce de la cause profonde de ces troubles donnera l'espoir d'un traitement rapide et efficace..

Lorsque la cause de la miction est une maladie

  • Pathologie

Quelles pathologies peuvent provoquer des mictions nocturnes fréquentes sans douleur chez les femmes?

1) Maladies du système vasculaire et cardiaque. Les causes les plus courantes incluent les processus aigus et chroniques dans les fonctions cardiaques et vasculaires. Leur insuffisance fonctionnelle provoque le développement de processus pathologiques dans les reins en raison d'un manque d'approvisionnement en sang, qui se manifeste par des perturbations dans les processus de miction, la formation d'un gonflement des membres et du bas-ventre, un essoufflement, des douleurs cardiaques et une arythmie cardiaque.

2) Troubles endocriniens se manifestant par le diabète et le diabète insipide. Dans le premier cas, les symptômes sont ajoutés par la xérostomie (bouche sèche), la peau sèche, les démangeaisons et la mauvaise cicatrisation des plaies et des fissures. Avec le diabète insipide, il n'y a pas de tels symptômes, mais dans les deux cas, la femme est tourmentée par une soif constante. Pour le noyer, vous pouvez boire une énorme quantité de liquide, qui se manifeste par la pallakiurie pendant la journée et la nuit - la nycturie (diurèse nocturne).

3) prolapsus de la vessie. La diurèse nocturne est courante chez les femmes qui accouchent souvent. C'est une conséquence de l'étirement constant de l'appareil ligamentaire, qui maintient la vessie en position anatomique, ainsi que de sa tension excessive causée par l'accouchement. Le prolapsus de la vessie entraîne un raccourcissement de son cou et la formation d'une cavité sacculaire, dans laquelle les restes d'urine s'accumulent, ce qui provoque chez les femmes une envie fréquente d'uriner sans symptômes douloureux.

4) L'affaiblissement du tissu musculaire de la vessie entraîne un affaiblissement de ses parois. La pathologie peut se développer même pendant la puberté et même plus tôt, en raison de blessures ou du développement de processus tumoraux. Les changements dans la miction se manifestent par la libération d'une petite quantité d'urine et une forte fausse envie "un peu".

Pourquoi la pollakiurie inquiète les femmes de plus de 50 ans?

Il est généralement admis que les femmes qui vont fréquemment aux toilettes après 50 ans sont le résultat de changements liés à l'âge, bien que la cause première réside dans de nombreux facteurs. Prenons-le dans l'ordre.

  1. L'âge physiologique de la vessie est une détérioration de la régénération tissulaire (fonctions de restauration), une diminution de son élasticité et de l'activité musculaire, des changements fonctionnels résultant de l'amincissement des tissus muqueux, de l'atrophie, des processus dégénératifs des fibres nerveuses et des racines, une altération de la circulation sanguine.
  2. Tous ces processus, dans le contexte du vieillissement général du corps féminin, conduisent à une augmentation de l'activité de l'organe de la vessie - cela se manifeste par une deurination fréquente, de fausses envies (impératives) et même une incontinence urinaire.
  3. Les fonctions normales du système urinaire peuvent être perturbées par de nombreux processus pathologiques, qui se manifestent le plus souvent précisément dans la vieillesse. Des signes de mictions fréquentes apparaissent chez les "femmes mûres" avec des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, chez les patients souffrant de démence et ayant dans leur arsenal des maladies (Alzheimer, Parkinson) qui affectent les fonctions cérébrales qui contrôlent la miction.
  4. Aucune exception n'est courante chez les femmes âgées - le diabète. Une augmentation incontrôlée du glucose dans le sang provoque la formation d'une grande quantité d'urine (polyurie et diurèse) et oblige souvent à «aller aux toilettes».

Chez les femmes, après 50 ans et plus, les troubles de la miction sont souvent causés par:

  • Changements dans la position anatomique des parois vaginales, de l'utérus ou de la vessie à la suite d'un prolapsus (prolapsus, prolapsus).
  • Carence en œstrogènes à long terme pendant la ménopause, provoquant des troubles de la contractilité musculaire de la vessie.
  • "Riches bagages" accumulées au cours des dernières années de maladies affectant les fonctions du système nerveux central et des vaisseaux sanguins - pathologies des troubles cérébrovasculaires ou des processus d'athérosclérose dans les grandes branches vasculaires.
  • Divers médicaments que les femmes doivent prendre avec l'âge au besoin. Certains groupes de médicaments (diurétiques, sédatifs, somnifères, stupéfiants et bien d'autres) affectent la fonction contractile de la vessie, obligeant les femmes à uriner fréquemment sans douleur, ou se manifestant comme une complication sous la forme de pulsions fréquentes.

Parmi les autres pathologies provoquant des troubles du fonctionnement des organes urinaires chez la personne âgée, il convient de noter l'influence d'une lésion infectieuse, quel que soit le lieu de l'infection dans le système urinaire. Dans tous les cas, la miction sera interrompue. L'immunité affaiblie au fil des ans n'est pas en mesure de résister adéquatement à une infection malveillante, donc, elle s'installe facilement dans le corps féminin, provoquant des pathologies urologiques.

Beaucoup d'entre eux peuvent se dérouler en secret, sans douleur et inconfort particulier, mais avec l'aggravation du processus, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître sous la forme de douleurs, de brûlures, de tiraillements et de douleurs aiguës dans les zones pubiennes et lombaires, de dysfonctionnements dans les cycles menstruels et d'hémorragies.

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes enceintes

Causes physiologiques et anatomiques

Pour une femme, la grossesse est une condition particulière, qui s'accompagne de contraintes supplémentaires sur le corps. Après tout, il est désormais responsable du soutien vital non seulement de la femme elle-même, mais aussi de son fœtus. Pendant la période de gestation, de nombreuses femmes enceintes peuvent ressentir des symptômes particuliers, non caractéristiques, qui provoquent de l'anxiété. L'un d'eux est la miction rapide.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Certains sont liés au facteur physiologique associé aux processus métaboliques, d'autres sont dus à des changements anatomiques dans la configuration des organes et leur position relative.

Des changements dans la fréquence des mictions sont observés chez les femmes enceintes au cours de la première période (trimestre) et du dernier.

Physiologie. Quant au facteur physiologique, la raison principale réside dans l'augmentation des processus métaboliques généraux. En effet, pour le développement du fœtus, le corps a besoin de plus de coûts, à la fois en énergie et en substances, pour assurer la vie du futur homme.

À ce moment, il y a une charge accrue sur les reins femelles. Malgré le fait que le fœtus soit encore complètement minuscule, son activité biologique est à un niveau élevé. Cela nécessite une purification rapide de l'environnement dans lequel il se trouve, des déchets qu'il émet, et le renouvellement du liquide amniotique (liquide amniotique).

De plus, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans le corps féminin, ce qui affecte le travail des reins, qui sont obligés d'augmenter le taux de filtration. En conséquence, une augmentation de la quantité d'urine pour maintenir le niveau de concentration des substances nocives (toxines) émises et pour éviter d'endommager les parois du système urétral.

Le facteur physiologique comprend également des changements dans la synthèse hormonale. Avec le début de la grossesse, le corps des femmes synthétise une hormone très importante (chorionique), dont le niveau dans le corps des femmes enceintes est un indicateur très important du développement réussi du fœtus. Mais cela affecte considérablement l'augmentation de la fréquence urinaire..

Anatomie. Le facteur anatomique comprend - une augmentation de la taille de l'utérus et la nature de son emplacement. Dans la première période de grossesse, l'utérus augmente légèrement, car la taille du fœtus n'est pas encore grande. Dans ce cas, sa pression tombe sur le col de la vessie (son dos), ce qui met en action les mécanismes réflexes - cela se reflète dans les mictions fréquentes ou le ténesme (faux désirs).

Avec une augmentation du fœtus - au cours du deuxième trimestre, le corps utérin se déplace dans la cavité péritonéale, réduisant la pression sur le tissu vésical. Au cours de la dernière période (troisième trimestre), un enfant qui a grandi considérablement dans l'utérus serre déjà le haut de la vessie, provoquant à nouveau des mictions fréquentes. Si ses mouvements se joignent également à cela, l'envie d'uriner peut être soudaine.

Quelles situations nécessitent une attention médicale urgente?

Quel médecin contacter?

Une miction fréquente de jour ou de nuit sans douleur est le signe d'un changement dans le rythme de vie habituel. Et l'ajout d'autres symptômes pathologiques, c'est une bonne raison pour un examen et un traitement d'urgence. Les indications pour visiter un urologue sont très claires:

  • sensation de brûlure et douleur pendant la miction;
  • douleur dans la région pubienne;
  • perte de force ou incapacité à vider complètement la bulle;
  • détection des pertes hémorragiques du vagin;
  • une nette indifférence à la nourriture.

La combinaison de l'un de ces symptômes avec des visites répétées aux toilettes peut indiquer le développement d'un processus pathologique grave. Un retard de traitement peut entraîner de graves conséquences pour la santé des femmes et affecter négativement les fonctions reproductives, ce qui rend impossible pour une femme de devenir mère.

Options de traitement et recommandations

Le traitement est construit en fonction de la cause racine identifiée.

  1. Les processus inflammatoires nécessitent une sélection individuelle d'antibiothérapie, en tenant compte du pathogène détecté.
  2. Avec les troubles endocriniens, des médicaments réducteurs d'hormones et de sucre sont prescrits.
  3. Des médicaments activant le flux sanguin qui améliorent l'activité musculaire adaptative et contractile de la vessie peuvent être nécessaires..
  4. Correction du régime.
  5. Exercices assignés qui favorisent le renforcement musculaire des organes pelviens et entraînent l'urine de la vésicule biliaire en définissant le calendrier des processus urinaires, ce qui aide à contrôler la miction.
  6. Traitement physiothérapeutique sous forme de procédures UHF, d'électrophorèse et de boue thérapeutique.

Si la miction n'est pas douloureuse, les patients reçoivent un certain nombre de recommandations d'un médecin:

  • pour que la miction soit complète, avec l'acte d'uriner, il est nécessaire d'incliner légèrement le corps vers l'avant;
  • limiter le régime d'alcool dans l'après-midi;
  • enlever l'urine au premier besoin physiologique;
  • éliminer les repas qui provoquent un fort besoin d'étancher la soif;
  • limiter l'apport de produits diurétiques et de liquides.

Courez-vous souvent aux toilettes? Votre corps veut vous dire quelque chose.!

Le plus souvent, les gens courent souvent aux toilettes en raison de l'utilisation de grandes quantités de liquides, en particulier ceux contenant de la caféine. Mais si votre état n'est pas lié à la façon dont vous buvez, vous devrez peut-être travailler en médecine!

Symptômes

Un symptôme évident d'une miction fréquente est précisément cela - la nécessité d'uriner plus souvent que d'habitude. Cela peut se produire plus souvent pendant la journée, peut-être la nuit (cette condition est appelée nycturie). Les symptômes peuvent inclure:

  1. Aller aux toilettes plus de huit fois par jour.
  2. Quelques réveils au milieu de la nuit pour uriner.
  3. Mictions fréquentes, même si la vessie est vide.

Des mictions fréquentes peuvent être un symptôme indépendant et peuvent être accompagnées de fièvre, de douleur ou d'une soif accrue..

Quelles sont les raisons possibles?

Des mictions fréquentes ne sont que le symptôme d'une affection plus complexe. Nous parlerons des causes possibles les plus courantes..

Infection urinaire

UTI est un terme générique qui combine la cystite, l'urétrite et la pyélonéphrite. Si une infection s'est installée dans les voies urinaires, elle peut entraîner un besoin urgent et fréquent d'uriner - même après avoir vidé votre vessie. En plus des envies fréquentes, il existe d'autres symptômes:

  • Douleurs vésicales
  • Sensation de brûlure pendant la miction
  • Odeur ou couleur inhabituelle de l'urine
  • La nausée
  • Douleur sur les côtés et le bas du dos
  • Fièvre, frissons et fatigue

Les infections des voies urinaires sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes, cela est dû à la structure anatomique. Si vous avez des symptômes, veuillez ne pas vous auto-soigner - consultez un médecin.

Vessie hyperactive

Cette condition est très courante - selon les statistiques, près d'un sur six souffre d'hyperactivité de la vessie (OAB). GABP nous fait généralement courir aux toilettes, même si la vessie n'est pas pleine. Dans certains cas, cette condition provoque des fuites d'urine ou de l'incontinence.

Nous ne savons pas trop sur les causes de la vessie hyperactive - les gens sont gênés de parler de leurs problèmes dans une zone plutôt intime.

Les scientifiques pensent que l'hyperactivité de la vessie est parfois associée à des troubles neurologiques, mais souvent la cause est inconnue..

Médicament

Les diurétiques (qui sont pris pour abaisser la pression artérielle) et les antihistaminiques, conçus pour nous débarrasser de l'excès de liquide dans les tissus, peuvent provoquer une augmentation de la miction.

La cystite interstitielle

Cette inflammation chronique non infectieuse de la vessie peut entraîner une diminution de sa taille, des douleurs et des mictions fréquentes. Tous les symptômes n'apparaissent pas toujours - parfois les malades ne ressentent qu'une douleur sans envie, et parfois - seulement un désir urgent et fréquent d'uriner.

Grossesse

La pression de l'enfant sur la vessie peut augmenter «peu à peu» la fréquence d'aller aux toilettes. Mais les hormones peuvent jouer un rôle.

Diabète

Des mictions fréquentes peuvent être l'un des signes du diabète - les premier et deuxième types. Le corps essaie de se débarrasser de l'excès de glucose en augmentant la production d'urine et la soif..

Maladies neurologiques

L'AVC, la démence ou la maladie de Parkinson peuvent endommager les nerfs qui contrôlent la vessie. À son tour, cela peut entraîner d'autres problèmes, y compris un désir constant d'uriner.

Cancer de la vessie

C'est une cause assez rare, mais néanmoins possible, de mictions fréquentes. Le cancer de la vessie peut survenir avec des envies fréquentes, des douleurs en urinant et du sang dans les urines.

Maladies de la prostate

Ces maladies comprennent l'hyperplasie bénigne de la prostate (adénome de la prostate), le cancer et la prostatite (inflammation de la glande prostatique). Ces conditions peuvent empêcher l'urine de traverser l'urètre. Et, par conséquent, entraîner une vidange incomplète de la vessie et des envies fréquentes.

Radiothérapie

Un effet secondaire de l'irradiation pelvienne est une augmentation de la fréquence des mictions. Le rayonnement peut irriter la vessie et les voies urinaires, provoquant des crampes de la vessie et un besoin urgent de courir aux toilettes.

Ce que le médecin vérifiera?

Il existe de nombreuses conditions qui provoquent une augmentation de la fréquence des mictions - et nous les avons énumérées loin de toutes. Le médecin devra évaluer vos autres symptômes, connaître les médicaments que vous prenez et découvrir les habitudes alimentaires ou de consommation d'alcool. Voici quelques études possibles:

  • test sanguin
  • analyse d'urine (pour rechercher des bactéries ou des globules blancs pouvant indiquer une infection)
  • cystométrie
  • cystoscopie
  • Échographie

Et cela est en cours de traitement?

Habituellement, la meilleure façon de se débarrasser des mictions fréquentes est de se débarrasser de la maladie sous-jacente. Cela peut signifier le contrôle du diabète, le traitement des infections des voies urinaires avec des antibiotiques ou une thérapie contre le cancer..

Si le problème est une vessie hyperactive, le traitement peut inclure un changement de régime alimentaire, des exercices de Kegel pour renforcer le plancher pelvien, la surveillance de l'apport hydrique et même un «entraînement» de la vessie..

Elle consiste à observer un programme d'urination strict avec une augmentation progressive du temps entre les vidanges de la vessie. Dans le processus d'apprentissage, les périodes entre aller aux toilettes s'allongent progressivement. Et le volume de liquide que la vessie peut contenir augmente.

Le médecin peut également prescrire des médicaments qui calment les muscles et les nerfs..

Malheureusement, la cystite interstitielle n'est pas encore traitée..

Mais il existe des procédures qui peuvent soulager les symptômes..

Ceux-ci incluent l'étirement de la vessie sous anesthésie générale, la prescription de médicaments, l'entraînement de la vessie et des recommandations diététiques et de style de vie. Il se peut que l'exclusion de certains aliments et d'une boisson puisse aider à faire face à des symptômes désagréables..

Les meilleures pilules pour les mictions fréquentes chez les hommes

La miction fréquente est un symptôme qui épuise un homme, apparaissant dans le contexte de pathologies des systèmes génito-urinaire, nerveux ou hormonal. La plupart des causes peuvent être éliminées par des méthodes conservatrices. Les pilules pour les mictions fréquentes chez les hommes sont prescrites par un médecin, en fonction du diagnostic.

Indications pour la pharmacothérapie

Des mictions fréquentes peuvent être déclenchées par une violation de la régulation nerveuse de la vessie, un déséquilibre hormonal, une inflammation infectieuse et même du stress. En présence d'infection, la séparation de l'urine s'accompagne de douleur et de brûlure, dans d'autres cas, le processus se produit généralement sans douleur.

Tableau 1. Les principales formes de miction rapide

Les principales formes de la maladiePanneauxCauses communes
UrgentMictions fréquentes, la vessie se remplit rapidement.Spasme musculaire de la vessie.
StressantL'urine est excrétée à la suite d'un effort physique, de la marche, de la toux.Affaiblissement du col de la vessie, sphincter de l'urètre.
ÉnurésieL'urine est libérée involontairement.Dysfonctionnement autonome.

Les troubles ci-dessus peuvent être contrôlés avec des comprimés s'il n'y a pas de dommages mécaniques à la vessie ou à l'urètre.

Médicaments antibactériens

Si des études ont montré la présence d'une inflammation infectieuse, des antibiotiques sont alors prescrits. De nombreux médecins n'attendent pas les résultats d'un test de sensibilité (ou ne le prescrivent pas du tout) et prescrivent un large éventail de médicaments antibactériens aux patients. Il s'agit notamment des céphalosporines et des fluoroquinolones..

Les tavanic (430 roubles pour 5 comprimés) et Avelox (620 roubles pour 5 comprimés) possèdent le spectre d'action le plus large. Ils sont prescrits pour les mictions fréquentes causées par la cystite, la pyélonéphrite, la prostatite, l'urétrite.

Médicaments qui affectent la contractilité de la vessie

Une miction fréquente sans douleur est généralement le symptôme d'une vessie hyperactive (vessie hyperactive). Un muscle expulsant l'urine (détrusor) rétrécit déraisonnablement en raison d'une violation de la régulation nerveuse, et cela se produit principalement la nuit (nycturie). Cette miction fréquente sans augmenter le volume quotidien d'urine est appelée pollakiurie.

M-anticholinergiques (médicaments anticholinergiques)

Il s'agit du groupe de médicaments le plus efficace pour le traitement des mictions fréquentes d'origine neurogène. Les substances contribuent à la relaxation des parois de la vessie en bloquant certains récepteurs. En conséquence, son volume augmente, la miction se normalise. Après 3-4 mois de prise des pilules, la fonction de remplissage de la vessie s'améliore, les envies urgentes ne se font plus sentir. Après l'annulation des anticholinergiques, le réflexe persiste dans la plupart des cas, mais parfois une dose d'entretien constante à petites doses est nécessaire.

Liste des médicaments:

  1. Spazmeks (Trospium) - 420 roubles. pour 30 comprimés.
  2. "Vesikar" (solifénacine) - 688 roubles. pour 30 comprimés.
  3. "Driptan" (oxybutynine) - 790 roubles. pour 30 comprimés.
  4. "Urotol" (toltérodine) - 629 roubles. pour 56 comprimés.

Urotol - un médicament qui réduit le tonus des muscles lisses des voies urinaires

Contre-indications: glaucome, colite, pathologies hépatiques et rénales sévères.

Alpha-1-bloqueurs

Les alpha-1-bloquants aident également à détendre la vessie, à réduire la résistance et l'hyperactivité du détrusor. Ces médicaments sont prescrits pour l'hyperplasie de la prostate pour soulager la pression sur l'urètre et réduire l'irritation des récepteurs du col de la vessie.

Préparations pour le traitement de la vessie hyperactive (OAB)

  • "Retard de tamsulosine" (action prolongée) - 476 roubles. pour 30 comprimés;
  • "Doxazosine" - 170 roubles. pour 30 comprimés;
  • "Terazosin" - 350 roubles. pour 20 comprimés;
  • Urorek (silodozine) - 860 roubles. pour 30 comprimés.

Selon les résultats d'études publiées dans la revue «Experimental and Clinical Urology» (n ° 2 de 2013), la plupart des patients préfèrent la tamsulosine pour une efficacité élevée et une bonne tolérabilité.

Antidépresseurs tricycliques

Avec des mictions fréquentes sur le sol nerveux, ainsi qu'avec des envies urgentes (urgentes) d'OAB, l'imipramine est prescrite (Mélipramine, 350 roubles pour 50 comprimés). Ce médicament détend les parois de la vessie et aide en même temps à comprimer son cou. Il est conseillé de le prendre la nuit, car un effet secondaire fréquent est la somnolence, ainsi que les étourdissements, la bouche sèche.

En cas de miction stressante, Duloxetine Canon (1577 roubles pour 28 comprimés) est prescrit principalement. Contre-indications: glaucome, hypertension artérielle, maladie du foie.

Agonistes alpha-adrénergiques

Les médicaments de ce groupe ont un effet stimulant sur les récepteurs des parois, du col de la vessie et de l'urètre. À la suite du cours, leur tonalité augmente et la fonction de fermeture s'améliore. Pour normaliser la miction, de l'éphédrine (930 roubles pour 24 comprimés) ou de la phénylpropanolamine est prescrite.

Analogues de la vasopressine

La vasopressine est une hormone antidiurétique qui contrôle la quantité de liquide dans le corps. Il est synthétisé par les glandes du cerveau. Sous l'influence de la vasopressine, le volume sanguin augmente et la quantité d'urine excrétée diminue (la miction devient plus rare). Une carence hormonale est caractéristique du diabète insipide, du stress, du stress physique.

Pour combler la carence, une desmopressine analogue synthétique est prescrite. Dans les pharmacies, le médicament le plus courant est Nativa (1743 roubles pour 30 comprimés), Minirin (1480 roubles pour 30 comprimés).

Thérapie de vitamine

Des mictions fréquentes sont indirectement associées à un manque dans le corps de certaines substances nécessaires au cours normal des réactions biochimiques. La thérapie complexe peut être complétée par les vitamines suivantes:

  1. Vitamine C. Soutient le système immunitaire, aide à supprimer les infections.
  2. Vitamine E. Nécessaire pour maintenir la structure normale des membranes cellulaires, des membranes rénales.
  3. Vitamines du groupe B. Contribuent au maintien de la fonctionnalité des tissus musculaires et nerveux. B3 stimule l'activité cardiaque et le métabolisme énergétique des reins; B2 est également nécessaire à leur fonctionnement normal.

Il est recommandé aux hommes atteints de prostatite d'enrichir leur alimentation en zinc, lycopène, arginine..

Il convient de noter qu'une surdose de vitamines peut être encore plus dangereuse que leur carence, en particulier avec les pathologies rénales..

Caractéristiques du traitement des mictions fréquentes chez les hommes plus âgés

Chez les hommes plus âgés, une augmentation de la miction est associée à une hyperplasie prostatique, un affaiblissement des muscles du plancher pelvien et un vieillissement naturel (usure) du détrusor. Les principales raisons sont le manque d'hormones sexuelles, les pathologies du système cardiovasculaire, le sommeil agité et les maladies chroniques acquises.

Pour normaliser la miction chez les hommes plus âgés, des analogues de la vasodépressine, des antidépresseurs, des médicaments pour soulager l'enflure et maintenir la fonction de pompage du cœur sont prescrits.

Comment être traité sans pilule

La réduction des mictions fréquentes sans comprimés n'est possible que si elle est causée par des facteurs temporaires: hypothermie, excès de liquide, stress. La normalisation de jour de l'équilibre eau-électrolyte du corps et facilite le travail des reins, il est nécessaire de réduire la quantité de sel, de poivre, d'aliments épicés. Il vaut mieux renoncer à l'alcool du tout.

Si les mictions fréquentes sont causées par la faiblesse des muscles du plancher pelvien, les exercices quotidiens de Kegel aideront, ainsi que les squats lents profonds sans poids.

Examens des médicaments

Roman, 42 ans: «Wezikar a été prescrit pour le traitement de la vessie hyperactive. La première semaine, il n'y a eu aucun effet - alors qu'il courait aux toilettes toutes les demi-heures, il a continué. Mais la deuxième semaine, c'est devenu beaucoup plus facile. Je peux déjà rentrer chez moi pendant 2-3 heures sans problème ».

Dmitry, 46 ans: «A cause de l'adénome, les problèmes ont commencé avec la miction: des envies fréquentes, peu d'urine, c'était dur. Nommé "Tamsulosin." Après un certain temps, la miction était relativement normale, mais une douleur intense à l'aine, une éjaculation rétrograde a commencé et l'appétit a disparu. J'ai arrêté de le boire, les douleurs n'ont disparu qu'au jour 5 et elles ne se sont arrêtées avec aucun analgésique. ».

Conclusion

La miction fréquente est assez bien corrigée avec des médicaments, mais il est important de déterminer correctement la cause du problème, sinon elle peut être aggravée. Les médecins rejettent souvent les hommes âgés qui traitent ce symptôme, citant des changements naturels liés à l'âge. Dans de tels cas, vous devez insister sur un diagnostic adéquat ou changer de spécialiste.

À propos d'uriner et combien de fois par jour vous devez écrire

Miction - un acte physiologique est l'excrétion d'urine du corps. Chez une personne adulte en bonne santé, la miction est un processus contrôlé arbitrairement. Pour divers troubles du système urinaire, mictions fréquentes (diminution de la capacité fonctionnelle de la vessie), mictions rares (altération de la régulation nerveuse de la vessie), rétention urinaire, incapacité à vider la vessie (changements dans la vessie). Arrêtons-nous plus en détail sur ces questions..

La miction est ce que nous tenons pour acquis. Cependant, c'est l'une des fonctions les plus importantes du corps, le nettoyer des toxines et éliminer l'excès de liquide. Avez-vous remarqué un changement dans vos habitudes de miction??

Craignez-vous d'avoir trop d'urine? Et en général, à quelle fréquence doit-on uriner? Nous avons les réponses à ces questions..

Pourquoi la miction est nécessaire

La miction est un moyen d'éliminer du corps les produits de son activité vitale et de l'excès de liquide. L'urine est formée de sang filtré par les reins. L'urine des reins pénètre dans les uretères, de minces tubes qui sont connectés à la vessie.

La vessie accumule de l'urine jusqu'à l'envie d'uriner. Cela se produit généralement lorsque la vessie est pleine, tout en augmentant de taille et en acquérant une forme sphérique. Après vidange, sa taille diminue..

Alors, à quelle fréquence la vessie doit-elle être vidée? Quelle quantité d'urine doit s'écouler pendant la journée? Pour comprendre cela, vous devez connaître le volume de la vessie et combien de temps elle peut retenir l'urine avant l'envie d'uriner.

Normalement, la vessie d'une personne en bonne santé peut contenir jusqu'à 0,5 l d'urine pendant 2 à 5 heures sans aucun problème. Cependant, chez certaines personnes, le taux de miction peut diminuer jusqu'à 4 fois par jour, ce qui est tout à fait normal et confortable pour elles..

Vous devez faire attention à tout changement dans la quantité d'urine, la fréquence ou la nature de la miction, ainsi que tout autre symptôme, comme la douleur ou la sensation de brûlure lors de la miction. Cela peut indiquer un problème dans le système urinaire..

Normalement, une personne ne se réveille généralement pas la nuit pour faire pipi. En dernier recours, une fois. Mais les choses changent généralement avec l'âge, car les personnes âgées deviennent plus sujettes à la nycturie ou à la polyurie nocturne.

Ne retenez pas l'urine trop longtemps

Si vous n'urinez pas longtemps, vous vous créez vous-même des problèmes. La capacité de contrôler la vessie est bonne, mais n'en abusez pas! Chez les femmes, cela peut provoquer une infection des voies urinaires. Les bactéries pénètrent facilement dans la vessie.

Mais pendant la miction, ils sont lavés. Si vous avez des mictions rares et que l'urine persiste longtemps dans la vessie, le risque de développer une infection des voies urinaires augmente.

De plus, si la rétention urinaire devient régulière, un autre problème peut survenir, à savoir l'incontinence urinaire ou les fuites urinaires. Et chez certaines personnes, en raison d'une mauvaise vidange de la vessie, la fonction rénale est altérée.

6 causes possibles de miction rare

Si la fréquence des mictions est inférieure à la norme standard, cela indique qu'il y a une miction rare. Une miction rare se produit en raison d'une violation du processus de formation d'urine et de son élimination du corps.

Il convient de souligner que la miction rare, si elle n'est pas causée par des facteurs situationnels, est un symptôme grave de la pathologie. Dans tous les cas, cela doit être pris au sérieux..

1. Déshydratation

Une miction rare (miction pas plus de 3 fois par jour) est l'un des signes de déshydratation. Si vous buvez un peu de liquide, le corps produit également une petite quantité d'urine..

Mais la déshydratation peut se produire pour d'autres raisons, à la suite de quoi le corps perd une grande quantité de liquide.

Ce sont les raisons possibles:

  • Apport hydrique insuffisant, par exemple en raison d'une maladie, de vomissements, d'un mal de gorge ou d'une muqueuse buccale
  • La diarrhée
  • Fièvre
  • Transpiration excessive, surtout quand il fait chaud.

Autres symptômes à surveiller si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire:

Lorsque le corps est déshydraté, d'autres signes de déshydratation apparaissent, soit en raison d'une perte excessive de liquide due à la transpiration ou simplement parce que vous buvez peu d'eau.

Quels sont ces signes?

  • La soif
  • Urine foncée
  • Lèvres sèches
  • Vertiges
  • Fatigue
  • Mal de crâne
  • La faiblesse

Le manque d'eau dans le corps entraîne de tristes conséquences. La déshydratation laissée sans surveillance augmente le risque de calculs rénaux, perturbe la fonction rénale, provoque la constipation, endommage les muscles et les articulations.

Que faire avec la déshydratation

Ne prenez pas la déshydratation du corps à la légère. Les conséquences d'une déshydratation sévère ne sont pas seulement des mictions ou des rétentions urinaires rares. Il peut déclencher une crise cardiaque, une altération de la fonction cérébrale et même la mort..

Dans ce cas, cela permet d'augmenter l'utilisation d'eau, voire de boissons pour sportifs contenant des électrolytes. Buvez de l'eau par petites gorgées ou sucez simplement des glaçons.

Si vous avez une diarrhée ou une déshydratation de gravité modérée ou sévère, vous devez absolument consulter un médecin. En cas de déshydratation sévère, une hospitalisation pour reconstitution du liquide intraveineux est possible.

2. Obstruction (obstruction) des voies urinaires

Le blocage urinaire ralentit et réduit le débit urinaire. Une miction rare apparaît. Dans certains cas, l'écoulement d'urine peut être complètement bloqué. La rétention urinaire se produit.

Causes possibles d'obstruction:

  • L'élargissement de la prostate
  • Constriction urétrale due à des malformations ou du tissu cicatriciel
  • Pierres de la vessie
  • Cancer de la vessie
  • Tumeurs du col de l'utérus, du rectum, de l'utérus, de la prostate.

Parfois, une obstruction urinaire se produit à la suite de la pénétration d'objets étrangers dans les voies urinaires. Des crampes urinaires, une hernie inguinale ou une hernie vésicale (cystocèle) peuvent également y conduire..

Manifestations d'obstruction:

  • Douleur abdominale
  • Douleur pendant la miction
  • Douleurs dorsales ou latérales
  • Difficulté à uriner
  • Ruisseau rugueux et faible
  • Incapacité à uriner
  • Infection urinaire
  • Désirs nocturnes.

Obstruction urinaire

Le traitement est déterminé par la cause de l'obstruction. L'état d'une personne est atténué par le drainage de la vessie avec un cathéter. Un traitement médicamenteux est nécessaire pour les troubles fonctionnels du système urinaire. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée..

3. Problèmes rénaux

En cas d'insuffisance rénale, un problème se pose avec la régulation de l'équilibre des électrolytes et des fluides, ainsi que l'excrétion des déchets du corps avec l'urine.

Si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire, symptômes à surveiller:

  • Gonflement des jambes en raison de la rétention d'eau
  • Diminution de la sensibilité dans les bras et les jambes
  • Poignée de main
  • Tendance aux ecchymoses
  • Douleur latérale (entre les côtes et la cuisse)
  • Diminution de l'appétit
  • Fatigue
  • Dyspnée
  • Hypertension artérielle
  • Souffle au coeur
  • Goût métallique dans la bouche / halitose
  • Nausées Vomissements
  • Sang dans les selles
  • Saignements de nez
  • Variabilité de l'humeur
  • Hoquet continu
  • Crampes.

Que faire?

Selon la gravité du problème, une hospitalisation peut être nécessaire. Certains patients nécessitent une dialyse (purification du sang) en cas d'insuffisance rénale.

Cependant, dans la plupart des cas, le problème peut être résolu en réduisant l'apport hydrique, en modifiant la nutrition (en limitant les aliments protéinés, en mangeant du sel et du potassium, en augmentant la quantité de glucides dans l'alimentation). Afin d'éviter l'infection des voies urinaires, des antibiotiques sont prescrits et des diurétiques sont utilisés pour éliminer l'excès de liquide..

Une miction rare nécessite une attention particulière pendant la grossesse, car une altération de la fonction rénale augmente le risque d'intoxication du fœtus avec des produits de décomposition..

4. Perte importante de sang et modifications de la miction

Même si les reins sont en ordre, avec un apport sanguin insuffisant, la production d'urine et leur fonction urinaire sont perturbées. Cela se produit lorsque la production de globules rouges est altérée ou lorsqu'il y a une perte de sang importante..

Vous pouvez avoir des saignements externes ou internes. Voici ses signes:

  • Gonflement / douleur dans l'abdomen
  • Blanchiment de la peau. Il peut également devenir cyanotique, devenir noir ou jaune.
  • Douleur thoracique
  • Du sang dans les selles
  • Sang dans l'urine
  • Sang dans les vomissures
  • Saignement vaginal sévère

Que faire?

Pour une intervention chirurgicale ou un traumatisme avec saignement sévère, une attention médicale urgente et une transfusion sanguine sont nécessaires.

5. Le choc comme cause de changements dans la miction

Selon la cause de l'état de choc (crise cardiaque, réaction allergique, infection, atteinte du système nerveux, perte de sang), le choc peut être cardiogénique, anaphylactique, septique, neurogène ou hypovolémique.

Symptômes à considérer si vous avez une miction rare ou une rétention urinaire:

  • Transpiration abondante
  • Bouts et lèvres bleutés
  • Peau collante / froide / pâle
  • Anxiété
  • Douleur thoracique
  • Respiration superficielle
  • Confusion
  • Étourdissements / évanouissements
  • Pouls faible et fréquent

Que faire?

En raison du manque d'oxygène et de nutriments, des dommages aux organes internes sont possibles. Il est très important de fournir rapidement les soins médicaux nécessaires pour éviter toute détérioration. 1 personne sur 5 en état de choc décède. Le traitement dépend de la cause et du type de choc..

6. Effets secondaires du traitement médicamenteux et de la miction

Certains médicaments peuvent provoquer une diminution de l'urine:

  • Médicaments anticholinergiques utilisés dans le traitement des maladies de la vessie et du tractus gastro-intestinal
  • Diurétiques, qui peuvent initialement augmenter le débit d'urine, puis le réduire.
  • Antibiotiques.

Que faire?

Un besoin urgent de consulter un médecin pour un traitement alternatif pour éliminer ces effets. Il ne faut pas s'attendre à des complications plus graves..

7 causes possibles de mictions fréquentes

Pensez-vous que vous urinez fréquemment sans raison apparente? Mais la miction fréquente est rarement déraisonnable, elle peut être causée par:

1. Infection des voies urinaires

Cela est particulièrement vrai pour les femmes. Plus de la moitié des femmes sont confrontées à ce problème tôt ou tard. Le plus souvent, la vessie, l'urètre ou les reins sont infectés. Les patients diabétiques, les femmes et les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière sont plus susceptibles de développer une infection des voies urinaires.

Si vous avez des mictions fréquentes, faites attention à ces caractéristiques de la miction:

  • Ressentir du stress après avoir uriné
  • Brûlure ou douleur pendant la miction
  • Sorties nocturnes répétées aux toilettes
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Flocon rose ou rouge
  • Ruisseau faible (chez les hommes)
  • Mal au dos
  • Douleurs abdominales basses
  • Fièvre

Traitement

Habituellement, le traitement implique l'utilisation combinée d'antibiotiques et d'analgésiques. À la maison, vous pouvez utiliser du vinaigre de cidre de pomme.

2. Maladie rénale et mictions fréquentes

Un signe alarmant de maladie rénale est une miction fréquente, surtout la nuit. Les dommages aux filtres rénaux nécessitent une vidange plus fréquente de la vessie.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • La faiblesse
  • Les troubles du sommeil
  • La peau qui gratte
  • Urine mousseuse ou contenant du sang
  • Sacs sous les yeux
  • Gonflement de l'articulation de la cheville
  • Crampes
  • Petit appétit

Que faire?

Tout d'abord, changez votre style de vie: suivez un régime, arrêtez de fumer, réduisez votre consommation d'alcool et de sel (pas plus de 6 grammes par jour), soyez physiquement actif, contrôlez votre poids.

Des médicaments sont également nécessaires pour abaisser l'hypertension artérielle et l'hypercholestérolémie. Avec la progression de l'insuffisance rénale, la dialyse est nécessaire pour purifier le sang. Dans certains cas, la transplantation rénale est la meilleure solution..

3. Hypertrophie de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate

Avec l'âge, généralement après 50 ans, une hypertrophie de la prostate commence, ce qui peut provoquer des mictions fréquentes, surtout la nuit. C'est ce qu'on appelle l'hypertrophie prostatique. Ses symptômes sont très similaires à ceux du cancer de la prostate. Un examen approfondi est nécessaire.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • Difficulté à commencer la miction
  • Débit d'urine dans un flux mince et faible
  • Débit urinaire intermittent
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Traces de sang dans l'urine

Que faire?

Changements de style de vie impliquant une utilisation réduite de boissons caféinées et alcoolisées, de l'exercice pour renforcer la vessie et suivre un régime spécial.

Les médicaments impliquent l'utilisation de relaxants musculaires et de bloqueurs d'hormones. Il est généralement utilisé dans les premiers stades de la maladie. Le traitement chirurgical vise à éliminer le tissu hypertrophié de la glande qui interfère avec la miction, l'expansion de l'urètre, etc. Tout est déterminé par le témoignage.

4. L'incontinence urinaire comme raison des mictions fréquentes

Un contrôle de la vessie affaibli peut provoquer des mictions fréquentes. Il peut également y avoir des fuites d'urine, et si votre situation est très mauvaise, même une incontinence urinaire.

Chez les femmes, ce problème survient 2 fois plus souvent que chez les hommes. Les personnes âgées y sont sujettes. La raison en est une faiblesse musculaire ou une hyperactivité..

Signes à surveiller si vous avez des mictions fréquentes:

  • La faiblesse musculaire entraîne une fuite d'urine stressante pendant l'effort. Cela peut se produire lorsqu'une personne rit, soulève des poids ou éternue..
  • Les muscles hyperactifs sont à l'origine de pulsions fréquentes, même s'il y a très peu d'urine dans la vessie. C'est ce qu'on appelle l'incotinence urgente (incontinence).

Traitement urgent d'incotinence

Le traitement comprend: effectuer des exercices de Kegel pour renforcer les muscles, réduire l'utilisation de boissons contenant de la caféine, réduire le poids, réduire l'apport hydrique. Il est également possible un traitement médical, l'utilisation d'appareils spéciaux (coussinets urologiques, bandoulière). Dans certains cas, un traitement chirurgical est indiqué..

5. Cystite interstitielle et mictions fréquentes

Si vous avez une miction douloureuse accompagnée de douleur, il s'agit très probablement d'un signe de cystite interstitielle ou du syndrome de la vessie irritable. Cette maladie chronique de la vessie présente des symptômes similaires à une infection des voies urinaires..

Mais la cystite interstitielle n'est pas une maladie infectieuse. Le plus souvent, cela se produit chez les femmes.

Si vous avez des mictions fréquentes, ne manquez pas les symptômes suivants:

  • Douleurs vésicales
  • Inconfort
  • Miction irrésistible, miction fréquente. Certains n'ont aucune douleur en urinant.
  • Pendant la menstruation, les symptômes deviennent plus prononcés
  • Pendant les rapports sexuels, la douleur peut s'intensifier.

Comment traiter la cystite interstitielle

La relaxation de la vessie avec des antidépresseurs tricycliques et du polysulfate de pentosane de sodium est utilisée pour traiter l'inflammation de la muqueuse épithéliale de la vessie. Les antihistaminiques soulagent l'inflammation et la douleur.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également utilisés. Des exercices d'entraînement de la vessie sont recommandés, ce qui contribue à réduire la fréquence des mictions.

6. Le diabète comme cause de mictions fréquentes

En cas de diabète, la miction fréquente résulte d'une soif constante, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de liquide consommée..

Si vous avez des mictions fréquentes, voici les symptômes à surveiller:

  • Démangeaisons ou muguet génitaux, infection fongique
  • La soif
  • Fatigue et somnolence
  • Perte de poids
  • Guérison lente des plaies
  • Vision trouble

Que faire?

Surveillance de la glycémie, des changements de style de vie, de l'activité physique, de la formation de la vessie, du traitement médicamenteux, mentionné ci-dessus.

7. Nocturie (polyurie nocturne)

La nocturie est plus un symptôme qu'une maladie indépendante. Il provoque des troubles du sommeil, survient plus souvent chez les personnes âgées. Elle peut également être causée par la grossesse et le diabète, une insuffisance cardiaque et hépatique. Si les mictions fréquentes ne surviennent que la nuit, la cause est probablement l'apnée, pas les problèmes de vessie.

Avec la nycturie, la miction est jusqu'à 5-6 fois. Avec l'âge, les gens ont tendance à la nycturie, car une quantité insuffisante d'hormone antidiurétique est produite, ce qui aide à préserver l'eau dans le corps.

Avec sa carence, il se forme plus d'urine. Le problème s'aggrave avec l'âge lorsque la capacité de la vessie à retenir l'urine diminue.

Permettez parfois de vous envoyer les plus intéressants en VIBER: JE PERMET

Ainsi, une miction normale ne doit être accompagnée d'aucune caractéristique pathologique. Si vous remarquez des changements dans la composition de l'urine ou si la miction a changé de caractère, consultez immédiatement un médecin. Tout écart par rapport à la norme peut indiquer des problèmes dans le système génito-urinaire.