Principal

Pyélonéphrite

Cystite après un rapport sexuel chez les femmes présentant des symptômes et un traitement. Cystite post-coïtale.

L'inflammation de la vessie en médecine est appelée cystite. Chez les femmes, la maladie est plus fréquente, surtout après un contact sexuel. Les principaux symptômes de la maladie sont des mictions fréquentes et des douleurs intenses, tout cela laisse une marque dans tous les domaines de la vie d'une femme. La cystite après un rapport sexuel diffère d'une inflammation normale des voies urinaires. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître quelque temps après les rapports sexuels, par conséquent, une femme ne peut pas mener une vie sexuelle complète, ressentant une gêne et une douleur intense.

Cystite et sexe

S'il y a un contact sexuel long ou trop intense, après cela, vous pouvez ressentir des mictions fréquentes et des douleurs pendant, ces symptômes n'indiquent pas toujours une infection. Souvent, ils surviennent du fait que la vessie, et en particulier le cou et l'urètre dus à l'impact mécanique, deviennent "irrités"..

Si ces symptômes ne disparaissent pas dans les 24 heures, vous devez effectuer un test d'urine, sa portion moyenne, et consulter un médecin spécialisé en cystite (urogynécologue, gynécologue, urologue) de toute urgence.

Cystite à tout âge

Une crise aiguë de cystite après contact sexuel peut survenir à tout âge. Il y a des décennies, lorsque les femmes conservaient leur virginité jusqu'au mariage, la cystite qui survient après un contact sexuel était appelée «maladie de lune de miel».

À l'heure actuelle, quel que soit votre âge, si le contact a eu lieu après une longue pause, la rencontre était trop active ou le sexe a eu lieu avec un nouveau partenaire, vous n'êtes pas à l'abri de l'apparition d'une cystite aiguë.

Causes de la cystite après un rapport sexuel

La principale cause d'inflammation de la vessie après un rapport sexuel est une infection bactérienne - l'entrée de micro-organismes pathogènes dans la vessie.

Une inflammation des voies urinaires après un rapport sexuel peut survenir pour plusieurs raisons, principalement des anomalies du développement physiologique. L'ouverture externe de l'urètre chez certaines femmes est située près de l'entrée du vagin et les bactéries pénètrent facilement dans la vessie.

Une autre cause de cystite peut être l'hygiène personnelle des femmes et des hommes. La saleté et les bactéries des mains ou des organes génitaux peuvent pénétrer dans le système urinaire et provoquer une inflammation.

De plus, la cause de la maladie peut être une combinaison de relations sexuelles anales et vaginales lors d'un rapport sexuel. Parmi les bactéries qui causent la cystite, il y a Escherichia coli qui, lorsqu'elle pénètre dans le système urinaire, entraîne des conséquences extrêmement désagréables. Jusqu'à 90% des cystites sont causées par la bactérie Escherichia coli (Escherihia coli), et les mouvements pendant les rapports sexuels aident à déplacer cette bactérie dans l'urètre et la vessie.

Une cystite après un rapport sexuel peut également se développer en raison de maladies sexuellement transmissibles, de troubles de la microflore dans le vagin et, par conséquent, de phénomènes inflammatoires dans les organes pelviens.

Tout dommage à la membrane muqueuse de l'urètre lors d'une activité sexuelle entraîne une reproduction excessive de la microflore pathogène et le développement de processus inflammatoires. Cela est particulièrement vrai si la femme n'a pas eu de relations sexuelles depuis longtemps, les rapports sexuels ont été prolongés et / ou le vagin de la femme est mal humidifié (sec, en raison du manque d'une quantité suffisante de mucus «naturel»).

Certaines femmes croient également que certaines positions sexuelles provoquent une irritation et des conditions kystiques. Le sexe dans le dos, par exemple, est particulièrement nocif pour les femmes sujettes à la cystite.

Pathogénèse

Les agents pathogènes pénètrent dans la vessie par l'urètre, et cette voie d'infection est également appelée urètre ou ascendant..

La cystite après un rapport sexuel survient principalement lorsque des bactéries pénètrent dans le corps, mais une sorte de «poussée» est nécessaire pour démarrer le processus inflammatoire, en d'autres termes, la maladie se développe s'il existe des facteurs prédisposants, tels qu'une diminution de l'immunité, une altération de la vidange de la vessie.

Physiologie de la cystite

La cystite après un rapport sexuel survient généralement chez les femmes prédisposées à cette maladie, le plus souvent en raison de la mobilité "accrue" de l'urètre et / ou de sa position basse par rapport au vestibule du vagin. À proximité, l'ouverture urétrale "s'ouvre" et les bactéries du vagin pénètrent rapidement dans la vessie, ce qui entraîne une inflammation.

Les premiers signes de cystite après un rapport sexuel

La cystite après un rapport sexuel présente plusieurs différences avec la cystite aiguë. Tout d'abord, les symptômes de la maladie surviennent dans les premières heures ou 1-2 jours après l'intimité.

Les premiers symptômes sont une envie fréquente d'uriner, qui s'accompagne de douleurs, de brûlures, de coupures, d'une sensation de vidange incomplète de la vessie, l'urine change de couleur et d'odeur, devient trouble. La température corporelle peut atteindre des nombres subfébriles, des douleurs ou des malaises dans le bas-ventre, dans la région lombaire. Certains symptômes peuvent être moins prononcés ou pas du tout..

Complications et conséquences de la cystite post-coïtale

La cystite après un rapport sexuel est dangereuse pour ses complications, comme toute autre inflammation..

Si vous ignorez les premiers signes, la maladie peut évoluer vers une forme plus sévère, plus difficile à traiter. L'infection de la vessie peut se propager plus haut et provoquer une maladie rénale inflammatoire - pyélonéphrite. De plus, si la cystite survient à chaque fois après un rapport sexuel, la femme finira par perdre son désir d'avoir des rapports sexuels par crainte de développer à nouveau une cystite, ce qui à son tour conduit à l'incertitude, au stress, au désaccord entre les partenaires, etc..

Récemment, l'automédication est répandue et les femmes qui connaissent déjà leur problème peuvent suivre une cure d'antibiotiques immédiatement après les rapports sexuels, mais la consommation régulière de ces médicaments peut entraîner d'autres problèmes plus graves (en particulier, une consommation incontrôlée entraîne une résistance aux médicaments, etc. e. les antibiotiques deviennent impuissants dans la lutte contre les micro-organismes pathogènes).

De plus, un traitement antibiotique est contre-indiqué pendant la grossesse et la cystite dans cette situation peut entraîner une fausse couche, une naissance prématurée et l'arrêt du développement fœtal. Tous les experts conviennent que la cystite nécessite un traitement professionnel et complet, sinon non seulement des problèmes physiques sont possibles, mais aussi psychologiques de la part de la femme et de la famille dans son ensemble.

En réponse à l'inflammation, un mélange de sang peut apparaître dans l'urine - cystite hémorragique, et des épisodes fréquents d'inflammation conduisent à un processus chronique impliquant les couches plus profondes de la paroi de la vessie dans le processus inflammatoire, la destruction partielle ou complète de la couche GAG ​​(couche de glycosaminoglycane) - une couche protectrice ou barrière qui inhibe l'adhésion des bactéries à la muqueuse de la vessie.

Quel médecin traite la cystite

Pour le diagnostic et le traitement rapide de la cystite à Saint-Pétersbourg et ses conséquences, vous devez consulter un médecin, un urogynécologue qui connaît à la fois les connaissances urologiques et gynécologiques, et vous n'avez pas à "faire le tour" d'un spécialiste à l'autre.

Quel diagnostic doit être effectué avec une cystite

Pour confirmer le diagnostic de «cystite post-coïtale», une analyse d'urine générale, une culture d'urine pour la flore et une sensibilité aux antibiotiques, un test de frottis vaginal pour la microflore, un diagnostic pour les MST, un examen échographique des reins et de la vessie, une cystoscopie avec une biopsie possible de la muqueuse altérée sont prescrits.

Tests pour le diagnostic de la cystite

Si l'urogynécologue diagnostique une «cystite post-coïtale» (ou cystite après un rapport sexuel), pour confirmer qu'elle nécessite non seulement des antécédents médicaux et un examen du patient, mais également un examen supplémentaire.

Tout d'abord, des analyses sont effectuées:

  • test sanguin général (la base du diagnostic de la plupart des maladies),
  • analyse générale de l'urine (étude des propriétés chimiques et physiques de l'urine, qui peuvent indiquer des processus pathologiques dans le corps),
  • culture d'urine - examen bactériologique (révèle une infection des voies urinaires et sa sensibilité aux antibiotiques),
  • frottis vaginal (permet d'identifier les bactéries pathogènes et d'identifier le processus inflammatoire).

Diagnostic instrumental de la cystite

Le diagnostic instrumental, comme son nom l'indique, est réalisé à l'aide d'outils. La cystite après un rapport sexuel peut être confirmée des manières suivantes:

  • Échographie des reins
  • Échographie de la vessie
  • Échographie pelvienne
  • Cystoscopie vésicale chez la femme

Examen échographique pour détecter des signes d'inflammation dans la vessie et les reins, l'utérus et ses appendices.

La cystoscopie est une étude des voies urinaires utilisant un système optique spécial pour le volume et la profondeur des dommages à la muqueuse de la vessie. (plus de détails...)

Diagnostic différentiel de la cystite

Le diagnostic différentiel consiste à exclure les maladies pour lesquelles de tels symptômes sont caractéristiques.

Par exemple, s'il y a des signes de cystite (miction douloureuse et fréquente, changements dans la composition de l'urine, etc.) et une température élevée, cette condition peut être causée par une inflammation du bassin rénal, pas de la vessie, et la présence de sang ou de pus dans l'urine peut être causée par la présence de calculs dans les voies urinaires.

Si la cystite après un rapport sexuel est préoccupante depuis longtemps et qu'elle est difficile à traiter, vous devriez subir un examen complet, peut-être que les raisons résident en présence d'autres maladies - par exemple, une infection virale active, des maladies sexuellement transmissibles, etc..

Les signes de cystite, non confirmés par la présence de bactéries dans l'urine, peuvent être associés à une maladie féminine assez courante - la cystalgie. La maladie survient exclusivement parmi la population féminine, caractérisée par des mictions fréquentes et douloureuses, des douleurs dans le bas-ventre. La cystalgie n'a pas été entièrement étudiée, mais, selon certains rapports, elle est associée à des troubles hormonaux, des troubles circulatoires dus à des processus pathologiques dans les organes pelviens.

Lors du diagnostic, l'urogynécologue se fie aux plaintes du patient et aux résultats de l'examen.

Quel médecin dois-je contacter pour une cystite après un rapport sexuel??

En cas de suspicion de cystite, vous devez contacter un urologue, un gynécologue, et il est préférable de trouver un spécialiste - un urogynécologue.

Traitement de la cystite après un rapport sexuel

Le traitement est à la fois symptomatique et étiotrope (c'est-à-dire qu'il élimine la cause de la maladie).

Ainsi, par exemple, la présence de phénomènes inflammatoires dans le vagin est éliminée à l'aide de médicaments antifongiques et antibactériens locaux. Si une maladie sexuellement transmissible est détectée, le spécialiste nécessite un traitement des deux partenaires. Avec les caractéristiques anatomiques du système urinaire, un urogynécologue peut recommander un traitement chirurgical - transfert de l'urètre, c'est-à-dire transposition de l'urètre (au-dessus du vagin), si nécessaire, le chirurgien excise les restes de l'hymen, qui "étirent" l'urètre.

Après la chirurgie, la récupération prend 7 à 15 jours, dans 85% des cas, l'opération vous permet d'oublier à jamais ce qu'est la cystite après un rapport sexuel.

Médicaments

Le traitement principal de la cystite post-coïtale vise principalement à bloquer la propagation de l'infection. La thérapie antibactérienne aide à cela..

Le traitement principal de la cystite est complété par des médicaments qui aident à réduire les manifestations désagréables de la maladie et à normaliser le fonctionnement du système urinaire - analgésiques, plantes médicinales, immunostimulants, complexes vitaminiques.

Dans le traitement des processus inflammatoires dans la vessie, utilisez très souvent l'introduction de médicaments anti-inflammatoires par l'urètre dans la vessie (instillation).

La cystite après un rapport sexuel avec un traitement correctement prescrit et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin disparaissent en une semaine, mais les immunostimulants, les remèdes à base de plantes médicinales et les vitamines doivent être pris plus longtemps (2-3 semaines).

Avec cette maladie, il est extrêmement important de suivre un traitement complet, sinon la cystite se transformera en une forme chronique et le traitement de la pathologie chronique sera beaucoup plus difficile.

Traitement alternatif

La médecine traditionnelle est utilisée pour éliminer les processus inflammatoires dans la vessie, et cela n'est possible qu'après consultation préalable d'un spécialiste. L'une des méthodes les plus courantes en médecine populaire consiste à utiliser un coussin chauffant ou une bouteille chaude. Oui, en effet le soulagement vient, mais! seulement pendant un certain temps, comme la cause n'a pas été éliminée et les bactéries présentes dans la vessie n'ont pas disparu.

Il convient de rappeler que la cystite après un rapport sexuel nécessite une approche intégrée et doit inclure l'utilisation d'antibiotiques, d'antispasmodiques, d'uroseptiques et d'autres médicaments.

Il est important de suivre un régime à la maison, un régime et de boire beaucoup de liquides. Si froid, l'utilisation de boissons froides, de caféine, d'aliments épicés exacerbe les symptômes de la maladie.

Traitement chirurgical de la cystite

La cystite après un rapport sexuel est traitée principalement avec des agents thérapeutiques; un traitement chirurgical peut être nécessaire pour modifier les anomalies physiologiques du développement, par exemple, lorsque l'urètre est situé près du vagin, ce qui entraîne des lésions canalaires et une infection rapide dans la vessie. Pendant la chirurgie, le chirurgien déplace l'ouverture de l'urètre à l'endroit souhaité. Après un traitement chirurgical, il n'y a presque pas de complications et le problème de la cystite après un rapport sexuel pour une femme dans 85% des cas demeure dans le passé.

La prévention

  • À titre préventif, les deux partenaires doivent toujours respecter l'hygiène..
  • Les partenaires doivent éviter les positions sexuelles où la pression ou la friction de l'urètre se produit, ainsi qu'un rythme intense..
  • Il est nécessaire d'utiliser des lubrifiants spéciaux (lubrifiants) en cas de carence naturelle de mucus vaginal.
  • Effectuer un traitement rapide des maladies gynécologiques.
  • Ne pas utiliser de spermicides ou de diaphragmes vaginaux pour la contraception.
  • Il est recommandé de vider la vessie immédiatement après un contact sexuel, cela vous permet "d'évacuer" la plupart des bactéries qui sont tombées dans la vessie.
  • Buvez au moins 300 ml de liquide immédiatement après le contact..

Prévoir

Avec une pathologie telle que la cystite après un rapport sexuel, le pronostic est dans la plupart des cas favorable, surtout si le traitement est sous la surveillance d'un spécialiste.

Un traitement non contrôlé, en particulier la prise d'antibiotiques sans prescription médicale, peut provoquer des réactions indésirables du corps et former une résistance aux médicaments, dans ce cas, les prévisions sont moins favorables.

La cystite après un rapport sexuel est une maladie désagréable qui provoque non seulement des symptômes désagréables, mais peut également affecter la vie sexuelle d'une femme (peut-être la peur des rapports sexuels, le refus des relations sexuelles par peur de la douleur, etc.).

Il convient de rappeler que l'automédication peut entraîner des conséquences indésirables, la base d'un traitement réussi est une approche intégrée du diagnostic et du respect de toutes les recommandations du médecin.

Cystite chez la femme, symptômes et traitement

Prestations de service

L'inflammation de la vessie est appelée cystite. Cette maladie est assez courante et cause beaucoup d'inconfort aux patients. Après cela, un grand nombre de complications peuvent survenir, jusqu'à la pyélo- et la glomérulonéphrite, si l'infection monte aux reins par les uretères.

Cela ne peut pas être autorisé. Vous devriez consulter un médecin dès les premiers signes d'une maladie. Vous pouvez subir un diagnostic et un traitement à Moscou dans notre clinique «Life-Medic». Notre clinique est la meilleure de la capitale. Nous vous aiderons à maintenir votre santé.!

Les premiers signes de cystite

Le processus inflammatoire dans la vessie peut survenir à tout âge et se déroule différemment. Chez les filles, les psychosomatiques peuvent être une cause courante. Les femmes sexuellement actives sont infectées par une mauvaise hygiène. Chez les personnes âgées, la cystite peut être associée à une incontinence urinaire, une faiblesse du sphincter musculaire, une régurgitation urinaire (flux inverse).

Dans la plupart des cas, la maladie commence par une gêne désagréable - brûlure, démangeaisons, douleur dans le bas-ventre, s'étendant jusqu'au bas du dos. Le problème est assez grave. Un traitement commencé inopinément aggrave le pronostic. Par conséquent, vous devez savoir exactement quel médecin contacter.

Dans notre clinique, les gynécologues, les urologues prennent. Le médecin traitant vous expliquera pourquoi la cystite est un diagnostic fréquent chez la femme, en quoi le tractus génito-urinaire féminin diffère de l'homme, quel est le processus pathologique dangereux et que faire pour que tout soit normal. Par conséquent, dès les premiers symptômes, appelez immédiatement et inscrivez-vous à une consultation!

Cystite chez la femme: causes

Pour guérir la maladie, vous devez savoir ce qui cause l'inflammation. La principale cause de cystite est une bactérie qui pénètre dans le système urinaire et provoque un processus inflammatoire. Dans 90% des cas, les femmes sont malades:

Le canal urinaire féminin est plus large et plus court que le mâle, et pour cette raison, les bactéries pénètrent librement dans la vessie.

L'emplacement de l'urètre à proximité de l'anus, à partir duquel Escherichia coli peut pénétrer.

Les statistiques ont montré qu'environ un quart des femmes souffraient de cystite et environ 10% avaient une forme chronique de la maladie. La population masculine a un chiffre beaucoup plus petit. Et pourtant, la question de savoir d'où vient la maladie n'est pas moins pertinente.

Autres causes

Il existe de nombreuses raisons pour le développement de la cystite. En voici quelques uns:

Infection. Dans la plupart des cas, c'est un agent infectieux des canaux urinaires qui provoque le développement d'une cystite, car la flore pathogène pénètre dans l'uretère par l'anus. Un tel coup peut se produire en raison d'un long séjour dans le froid et d'une faible immunité et se produit dans 90% des cas de la maladie. Dans d'autres cas, l'infection pénètre par d'autres voies, par exemple par les reins. Dans de très rares cas, l'infection se fait par la circulation sanguine ou par la lymphe.

Effet secondaire des médicaments. Certains médicaments ont des effets secondaires qui entraînent une inflammation de l'uretère. Ces médicaments, par exemple, sont des cytostatiques prescrits pour le traitement du cancer..

Réaction allergique. Parfois, une allergie se manifeste par un œdème du tractus urogénital féminin. La principale méthode de traitement dans ce cas est l'identification de l'allergène et l'exclusion du contact avec lui.

Facteurs associés

Vous devez savoir comment la maladie se manifeste et commence afin de commencer le traitement en temps opportun. Il existe également des facteurs qui augmentent le risque de cystite:

Pression. Le port de sous-vêtements étroits en tissu synthétique, dans lesquels les bactéries se multiplient plus activement, augmente la probabilité de développer la maladie.

Relations sexuelles avec de nombreux partenaires. Les contacts non protégés et le changement constant de partenaire sont une cause fréquente de cystite.

Maladie intestinale et selles. Pour cette raison, les bactéries pathogènes de la flore intestinale sont activées.

Maladie du rein. Ces maladies augmentent le risque d'infection..

Déséquilibre hormonal. Le système endocrinien peut jouer un rôle important dans les problèmes de miction. Par exemple, la cystite survient souvent chez les diabétiques..

Immunité faible. Avec un système immunitaire faible, les infections se propagent rapidement dans tout le corps..

En plus de toutes les raisons ci-dessus, il y en a une de plus que la plupart des femmes ne connaissent même pas. Il s'agit de contacts sexuels avec des partenaires réguliers et différents.

Cystite chez la femme après l'intimité (post-coïtale)

La maladie survient ou s'aggrave après un rapport sexuel. Ses causes sont une mauvaise hygiène, la présence de MST (maladies sexuellement transmissibles) chez le partenaire, ainsi que d'autres facteurs.

Attention. 60% des infections des voies urinaires surviennent après un contact sexuel. Chaque contact sexuel augmente le risque d'infection de 100%.

Les rapports sexuels non protégés (sans préservatif) conduisent souvent au développement du processus inflammatoire. Si une femme a une immunité réduite, l'infection se produit. Une bactérie, un virus ou des protozoaires avec une circulation sanguine, une lymphe ou avec une hygiène insuffisante du vagin pénètrent dans l'urètre et de là - le long du chemin ascendant - dans la vessie.

Qu'est-ce que la cystite psychosomatique post-coïtale

La cause de l'inflammation post-coïtale de la vessie génito-urinaire peut être supprimée de la sexualité, des émotions et des sentiments négatifs. Il s'agit d'une maladie non infectieuse dans laquelle se manifestent des symptômes similaires à la cystite ordinaire.

L'exacerbation se produit souvent après l'intimité. Par conséquent, dans le traitement de la cystite post-coïtale, il est nécessaire d'exclure le facteur psychogène. Les psychologues sont convaincus que la maladie provoque de l'anxiété et de la culpabilité, le traitement doit donc être complet.

Il est nécessaire d'éliminer l'excès de tension nerveuse, de travailler avec les psychotraumatismes de l'enfant, d'aider le patient à comprendre ses émotions et de développer sa propre estime de soi. Les psychologues de notre clinique «Life-Medic» s'en sortent très bien..

La transmission de la cystite d'une autre personne est-elle possible

La question de savoir si une infection se transmet de l'homme à la femme intéresse beaucoup de femmes si leur partenaire est malade. Étant donné que la cystite dans la plupart des cas est de nature infectieuse et que les bactéries sont activement excrétées dans l'urine, lors des rapports sexuels, elles sont transmises, suivies du développement d'une inflammation.

Si l'immunité d'une femme est réduite ou, par exemple, pendant la grossesse, lorsque, en raison de l'activité hormonale, le corps réagit trop fortement à tout, les agents infectieux - virus, bactéries - se multiplient rapidement et peuvent pénétrer dans la vessie avec du sang ou les voies génito-urinaires.

Attention. Les relations sexuelles non protégées avec un homme qui a une vie sexuelle active sont particulièrement dangereuses. En changeant de partenaire comme les gants, il favorise la propagation active des infections.

Vous pouvez être infecté non seulement lors de la proximité, mais si vous utilisez des articles d'hygiène courants, par exemple - des serviettes. La réponse à la question de savoir s'il est possible d'être infecté par une femme atteinte de cystite est donc positive.

Classification: types d'inflammation de la vessie

La cystite est classée en primaire et secondaire, ainsi qu'en infectieuse (bactérienne, virale) et non infectieuse. La forme de cystite, chronique ou aiguë, dépend de l'évolution de la maladie. Dans la cystite aiguë, des symptômes prononcés sont observés et la forme chronique se poursuit avec un tableau clinique flou.

Cela arrive aussi:

hémorragique - avec du sang dans l'urine;

interstitielle - chronique non bactérienne avec symptômes progressifs et gravité au fil du temps;

psychosomatique - provoqué par des processus psychogènes et nécessitant un traitement approprié.

Tous les types d'inflammation de la vessie présentent des symptômes similaires, il est donc important d'identifier le facteur à l'origine du processus afin d'éliminer son effet négatif.

Cystite chez la femme: symptômes

Intéressé par la façon dont l'inflammation de la vessie se manifeste? Le symptôme le plus courant de la cystite est une régularité perturbée de la miction et de l'inconfort. Ces symptômes sont des signes d'une infection de l'organisme dans laquelle des toxines sont libérées dans l'urine..

La douleur avec cystite est également l'un des symptômes communs. En règle générale, la douleur est ressentie dans le bas de l'abdomen et dans le périnée avec un retour dans le dos. La force du syndrome douloureux est individuelle. Environ 7% de la maladie ne provoque pas de douleur et certains ne ressentent qu'une gêne.

Attention. Dans certains cas de cystite, la présence de sang dans l'urine peut être observée. Cela indique une cystite aiguë ou complexe. Consultez immédiatement un médecin.

D'autres symptômes incluent des pertes vaginales, caractéristiques de la cystite infectieuse et de l'incontinence urinaire. L'intoxication se manifeste également souvent - transpiration accrue, mauvaise santé, fièvre faible et élevée, frissons.

Dès que des démangeaisons et d'autres premiers signes apparaissent, vous devez immédiatement contacter la clinique. Cela fera le bon diagnostic. Nos médecins savent détecter la cystite et vous recommanderont le traitement le plus approprié..

Cystite sanguine chez la femme

Une forme grave de cystite est hémorragique, dans laquelle il y a du sang dans l'urine (à la fois coagulée et écarlate fraîche). Chez la femme, diverses raisons conduisent à son développement:

Le processus pathologique ne diffère de la cystite ordinaire qu'en présence de sang dans les selles à différentes concentrations. L'urine peut varier de légèrement rose à brun foncé. Dans le même temps, une gêne (douleur, brûlure, douleur dans le bas-ventre) et des envies fréquentes (30 à 40 fois par jour) sont également observées. Avec la nature infectieuse de la forme hémorragique, des frissons, une faiblesse et d'autres symptômes d'intoxication sont également observés..

Que faire si du sang est détecté dans l'urine? Vous avez besoin de voir un médecin. N'aies pas peur. Un traitement correctement diagnostiqué et commencé en temps opportun vous permet d'éliminer le sang de l'urine le deuxième jour du traitement.

Diagnostique

Sur la base des symptômes ci-dessus, le diagnostic de cystite n'est pas difficile. La prescription d'antibiotiques aide à soulager la condition d'une personne presque instantanément. Pour clarifier la cause de la maladie, des tests sont prescrits: une analyse générale et une culture bactérienne de l'urine, une étude de la microflore vaginale.

Utilisez encore très souvent des ultrasons. De plus, l'échographie est effectuée non seulement la vessie, mais également l'ensemble du système excréteur. La biopsie, le scanner, l'IRM sont indiqués..

Traitement de la cystite dans la clinique "Life Medic"

En présence de douleur, tout d'abord, des médicaments sont prescrits pour éliminer les spasmes et les analgésiques. La principale chose dans le traitement de la cystite est l'utilisation de médicaments antibactériens. S'il y a d'autres écarts pendant le diagnostic, des médicaments appropriés sont alors prescrits. Avec un traitement approprié, la maladie disparaît dans les 10 jours.

Que boire avec une cystite chez les femmes

Si vous ne savez pas quoi faire, consultez immédiatement un médecin. Il peut y avoir plusieurs causes de sang dans l'urine. Y compris, et avec une prévision assez difficile. Par conséquent, vous devez faire un diagnostic précis, découvrir d'où il saigne avant de décider quoi utiliser.

Attention. Nous vous rappelons que l'automédication peut être dangereuse. Que prendre, dans chaque cas, le médecin traitant doit prescrire.

Si la maladie est basée sur la psychosomatique, les exercices de Kegel, le massage, la physiothérapie, la psychocorrection des blessures et les émotions négatives aideront. Les premiers soins sont une thérapie orientée vers le corps.

Compte tenu de la nature infectieuse de la maladie, en plus des comprimés prescrits, le lavage de la vessie peut être recommandé à des fins de rééducation. Dans ce cas, des antiseptiques chimiques et naturels, des infusions à base de plantes, des décoctions sont utilisés.

Pour soulager l'inconfort et la douleur, les médecins recommandent des analgésiques et des anti-inflammatoires. De l'infection - antibiotiques (chloramphénicol, azithromycine) et herbes (collection urologique). Uro-vaccin est prescrit pour la correction de l'immunité.

Si la maladie est aiguë, le repos au lit, la boisson et le régime alimentaire sont prescrits. La nourriture doit être légère et fractionnée. Le médecin vous dira que vous ne pouvez pas manger. Tous les aliments salés, épicés, en conserve et alcool sont supprimés de l'alimentation. Des décoctions d'herbes sont prescrites pour l'effet diurétique, la physiothérapie, un coussin chauffant, etc..

Complications de la cystite chez la femme

Avec la cystite, il y a des complications:

La présence de sang dans l'urine, des saignements sont parfois observés.

Le développement de la cystite interstitielle est lorsque le processus inflammatoire va au-delà de la membrane muqueuse jusqu'à la couche musculaire.

Pyélonéphrite aiguë, lorsque l'infection capture la structure des reins et que leur inflammation se produit.

Prévention de la cystite

Avant les rapports sexuels et après, il est nécessaire de laver les organes génitaux. Videz constamment la vessie. Pour traiter complètement toutes les maladies du système génito-urinaire. Ne pas trop refroidir.

En observant correctement toutes les recommandations ci-dessus et en écoutant votre médecin, vous pouvez oublier la cystite après 7 à 10 jours. Pour notre part, nous sommes prêts à faire tout ce qui est nécessaire pour cela..

Dans notre clinique, vous pouvez passer tous les tests et examens nécessaires sur place. Le médecin vous prescrira un traitement moderne, adapté à votre état et tenant compte des souhaits. Nous nous soucions de votre santé et de votre bien-être et serons heureux de vous aider.!

Comme il est facile de nous trouver:

De la station de métro Nakhimovsky Prospekt (5 minutes à pied)

De la sortie de métro Nakhimovsky Prospekt sur Azovskaya Street, puis après 250-300 mètres tourner à gauche sur Sivashskaya Street, puis après 40-50 mètres tourner à droite dans la cour.

De la clinique pour enfants et de la maternité de Zyuzino (10 minutes à pied)

De la clinique pour enfants et de la maternité de Zyuzino, vous devez aller dans la rue Azovskaya, puis tourner dans la rue Bolotnikovskaya et avant d'atteindre l'hôpital clinique narcologique N17, tourner à gauche dans la cour.

Depuis le métro Nagornaya (15 minutes)

Vous pouvez vous rendre du métro Nagornaya à notre centre médical en 15 minutes en conduisant 1 station de métro.

De la station de métro Varshavskaya (19 minutes à pied)

Il est pratique de se rendre de la station de métro Varshavskaya en trolleybus 52 et 8 de l'arrêt Bolotnikovskaya ulitsa 1 à l'arrêt du marché Moskvoretsky, puis à 550 mètres à pied

Du métro Kakhovskaya (19 minutes à pied)

De la station de métro Kakhovskaya, vous devez vous rendre sur le boulevard Chongarsky, suivre la rue Azovskaya, tourner à droite dans la rue Bolotnikovskaya, puis après 40-50 mètres (après la maison numéro 20, tourner à gauche vers la cour)

De la station de métro Chertanovskaya Chertanovo (20 minutes)

Depuis le quartier de Chertanovo, notre centre médical est accessible depuis le métro Chertanovskaya en 20 minutes ou à pied en 35-40 minutes.

Du métro Profsoyuznaya (25 minutes)

Sortez de la station de métro Profsoyuznaya jusqu'à la rue Profsoyuznaya. Depuis Nakhimovsky Prospekt, depuis l'arrêt Metro Profsoyuznaya, prendre 7 arrêts jusqu'à l'arrêt Metro Nakhimovsky Prospekt. Plus loin dans la rue Azov à 7 minutes à pied.

De la station de métro Kaluzhskaya (30 minutes)

Le métro Kaluzhskaya peut être atteint par 72 chariots en 30 minutes. Sortez du métro jusqu'à la rue Profsoyuznaya, depuis l'arrêt Metro Kaluzhskaya, continuez jusqu'à l'arrêt Chongarsky Boulevard, puis marchez 7 minutes sur Simferopolsky Boulevard

De la préfecture du quartier SUD-OUEST (SWAD) (30 minutes à pied)

De l'avenue Sébastopol, tourner dans la rue Bolotnikovskaya, sans atteindre l'hôpital clinique narcologique N17 à 100 mètres, tourner à gauche dans la cour.

Du métro Novye Cheryomushki (40 minutes)

Sortez du métro Novye Cheryomushki dans la rue. Gribaldi, puis à l'arrêt Profsoyuznaya Street Metro Novye Cheryomushki sur le trolleybus N60, continuer jusqu'à l'arrêt Chongarsky Boulevard, puis 7 minutes à pied le long du boulevard Simferopol

Douleur après les rapports sexuels: pourquoi la cystite fait mal à de nombreuses femmes et comment la vaincre

Du jus de canneberge aux exercices de Kegel

Texte: Natalia Zakuraeva

Au moins une fois dans la vie, une cystite est survenue chez 60% des femmes de plus de l'adolescence, et une femme sur dix de plus de dix-huit ans en souffre chaque année. Après le premier épisode, dans 25 à 50% des cas, la cystite revient dans l'année et chez 3 à 5% des femmes, les infections réapparaissent plus longtemps. Heureusement, le plus souvent, les infections aiguës des voies urinaires inférieures se produisent sans complications et répondent bien au traitement, sans menacer la vie. Néanmoins, la condition est extrêmement désagréable. Nous comprenons pourquoi tout le monde ne souffre pas de cystite, pourquoi il revient et que faire pour s'en débarrasser.

Brûlure et douleur

Il n'est pas difficile de suspecter une cystite sans l'aide d'un médecin: il est peu probable que ses symptômes soient confondus avec quoi que ce soit. Un désir insupportable de faire pipi, une recherche urgente des toilettes les plus proches, une secousse dans la cabine - et la vessie, qui a indiqué qu'il avait un besoin urgent de se vider, ne donne que quelques gouttes d'urine. La douleur est telle que si des milliers de clous et d'épingles s'efforcent. Des brûlures avec une miction réussie, la poursuite de faux désirs, une sensation de pression dans le bas-ventre, une gêne dans la région pelvienne complètent le tableau. Parfois, des changements visibles dans l'urine s'ajoutent: elle devient rougeâtre ou trouble, acquiert une odeur piquante atypique. La situation est fréquente: des épisodes similaires en Russie arrivent à 26 millions par an, soit plus de 70 000 par jour - et ce ne sont que des cas où les femmes sont allées chez le médecin, en réalité, le chiffre peut être plus élevé.

Il convient de déterminer les termes: dans la littérature médicale en anglais, ils parlent généralement des infections des voies urinaires, et non de la cystite ou de l'urétrite séparément. Cela est justifié, car les symptômes de l'inflammation de l'urètre (urètre) et de la vessie sont presque les mêmes, et il est très difficile de saisir le moment où l'urétrite devient cystite. Le plus souvent, l'inflammation ne se propage pas au-dessus de la vessie, nous pouvons donc parler d'infections des voies urinaires inférieures - contrairement aux maladies de la partie supérieure, dans lesquelles l'inflammation s'étend aux uretères et aux reins.

Microbes et biofilm

L'agent causal de la cystite aiguë dans 70 à 90% des cas est E. coli,
5 à 15% - Staphylococcus aureus. Infection à entérocoques, une protée inhabituelle (comme le nom du micro-organisme Proteus mirabilis est traduit du latin), Klebsiella est moins souvent détectée. En théorie, après un traitement avec des antibiotiques correctement sélectionnés, l'infection devrait reculer et la condition devrait redevenir normale. Mais en pratique, tout est beaucoup plus compliqué: de nombreux facteurs affectent la survenue d'une cystite et la rapidité avec laquelle il sera possible de s'en débarrasser..

Commençons par les bactéries: E. coli, alias Escherichia coli, chez les personnes en bonne santé vit dans les intestins inférieurs. En raison de mutations continues, certaines souches de ces bactéries ont acquis des villosités ou des flagelles qui leur permettent d'entrer dans de nouveaux habitats - en fait, ce sont des protéines qui peuvent se fixer aux cellules qui tapissent l'urètre et la vessie. De plus, le micro-organisme a appris à former un biofilm - toute une communauté de bactéries résistantes aux effets des antibiotiques et des cellules du système immunitaire.

La cystite peut survenir sans infection bactérienne - dans ce cas, les antibiotiques ne servent à rien. Il y a, par exemple, la soi-disant cystite interstitielle, dont les causes ne sont pas encore complètement claires. Elle se manifeste par une inflammation prolongée de la vessie et des douleurs pelviennes, elle affecte principalement les femmes, mais aucune infection n'est détectée. La cystite peut également survenir sous l'influence de produits chimiques - par exemple, en tant que partie de mousse ou de bombes de bain, de sprays ou de gels hygiéniques, de comprimés spermicides ou de gelées. Ces substances déclenchent une réaction allergique dans l'urètre; inflammation de l'urètre, puis la vessie se développe.

Le sexe est toujours un facteur de risque: 60% de toutes les infections des voies urinaires surviennent après un rapport sexuel. Avec le sexe, plus de trois fois par semaine, le risque d'infection des voies urinaires est trois fois plus élevé que s'il n'y avait pas de sexe

Parfois, la cystite survient lors de la prise de certains médicaments, par exemple pour traiter le lupus érythémateux disséminé ou la glomérulonéphrite. La cystite à corps étranger est une inflammation qui se développe, par exemple, en raison d'un cathéter établi. Avec une bonne santé générale, la cystite est désagréable, mais pas dangereuse, mais pendant la grossesse, chez les femmes atteintes de diabète sucré ou de maladie rénale, en présence d'anomalies anatomiques ou de suppression de la fonction immunitaire, la maladie n'est plus considérée comme inoffensive: l'inflammation peut "augmenter" et endommager les tissus rénaux.

Pourtant, le cas le plus courant est la cystite bactérienne ordinaire. Elle survient plus souvent chez la femme que chez l'homme, en raison des caractéristiques de l'anatomie: un urètre court et large favorise une pénétration aisée des pathogènes dans la vessie. Mais il y a d'autres facteurs à cause desquels certaines femmes n'ont pas du tout de cystite, tandis que d'autres sont constamment malades.

Lune de miel et hormones

Contrairement à la croyance populaire, s'asseoir dans le froid ne provoque pas de cystite, et le principal facteur prédisposant est l'activité sexuelle. Une inflammation aiguë de la vessie se produit souvent pour la première fois après le début de l'activité sexuelle - pour cela, même le terme «kyste de lune de miel» a été inventé. Les déclencheurs sont une irritation mécanique de l'urètre, une modification du tonus des muscles du plancher pelvien, une stagnation du sang dans le tiers inférieur de l'urètre, ce qui augmente le risque de blessure. Parfois, les facteurs se combinent, se renforçant mutuellement..

Le sexe est toujours un facteur de risque: 60% de toutes les infections des voies urinaires sont post-coïtales, c'est-à-dire qu'elles surviennent après un rapport sexuel. Avec le sexe, plus de trois fois par semaine, le risque d'infection des voies urinaires est trois fois plus élevé que s'il n'y avait pas de sexe. L'utilisation de spermicides pour la contraception n'est pas non plus la meilleure option: leurs composants actifs réduisent la quantité de lactobacilles bénéfiques et modifient le pH du vagin, permettant aux bactéries de pénétrer dans l'urètre.

L'équilibre hormonal joue un rôle important: il est prouvé que chez 10 à 15% des femmes, la cystite survient une semaine avant la menstruation. En raison des changements dans les niveaux d'oestrogène, un certain type de globules blancs (mastocytes) dans la vessie libère des substances qui contribuent à l'inflammation. Les œstrogènes affectent également la formation d'une couche protectrice de mucopolysaccharides à la surface de l'épithélium, ce qui empêche la fixation des bactéries; peu d'oestrogènes - peu de substances pour combattre l'infection.

Ce qu'il ne faut absolument pas faire, c'est d'entrer «des méthodes alternatives de traitement de la cystite» dans le champ de recherche. Bien que certaines de ces méthodes aient aidé les femmes il y a cent ans ou plus, elles ne font toujours pas l'objet d'une enquête et sont parfois dangereuses.

Un autre facteur de risque est une violation de l'écosystème vaginal; par exemple, la prise d'antibiotiques peut provoquer la croissance fongique et le muguet, et après avoir utilisé des médicaments antifongiques, un nouvel équilibre déplacé peut provoquer des cystites répétées. Parfois, sa cause est un champignon candida qui provoque le muguet. De plus, le stress augmente la vulnérabilité à l'inflammation de la vessie; le stress émotionnel active la production d'une des hormones de l'hypothalamus (corticolibérine) et la libération de substances biologiquement actives responsables de l'inflammation. Il a été prouvé que le stress augmente la prédisposition à l'inflammation de la vessie..

Un autre point important concerne les anomalies anatomiques congénitales. Si la sortie de l'urètre est située bas, c'est-à-dire près du vagin, pendant les rapports sexuels, l'urètre peut se creuser et devenir la porte d'entrée des bactéries. Une situation similaire se produit avec une mobilité accrue de l'urètre, lorsqu'il se déplace vers le vagin à certaines positions du corps. Enfin, l'hérédité affecte également la résistance à la cystite. Les voies urinaires sont tapissées intérieurement d'une couche de cellules qui produisent des substances protectrices (protéoglycanes et glycosaminoglycanes) qui interfèrent avec la pénétration des cellules. S'il y a un défaut génétique dans la synthèse de ces substances, les bactéries pénètrent plus rapidement dans les tissus et provoquent une inflammation.

Antibiotiques et exercices de Kegel

La cause la plus courante de cystite est une infection bactérienne, et pour la guérir, vous devez détruire les agents pathogènes. Idéalement, vous devez faire passer l'urine pour la culture sur un milieu nutritif et déterminer la sensibilité du pathogène aux antibiotiques - cela aidera à comprendre quelles bactéries sont devenues la cause et quel antibiotique est nécessaire. Certes, avec l'image classique de la cystite, le traitement est souvent prescrit sans analyse. La Société russe d'urologie estime que le bon choix est une dose unique de trois grammes de trométhamol fosfomycine (ce médicament est vendu dans un emballage unidose). En principe, cette option peut être choisie si une cystite est trouvée là où il est impossible de se rendre rapidement chez le médecin - mais après le retour, il est préférable de consulter un spécialiste.

L'American Urological Association a émis des recommandations pour aider votre médecin à trouver le bon antibiotique, la bonne dose et la bonne durée du traitement. Sur certains points, ces recommandations diffèrent légèrement des recommandations européennes, mais en général elles sont similaires. Si l'inflammation réapparaît, une antibiothérapie à long terme peut être recommandée, jusqu'à six mois ou même jusqu'à un an - bien sûr, seul un spécialiste qui prendra en compte une variété de facteurs peut traiter un tel traitement. Et si la cystite survient après un rapport sexuel, alors la tactique optimale peut être l'utilisation prophylactique d'antibiotiques pendant deux heures après le rapport sexuel - c'est une méthode plus économe en ce qui concerne la microflore intestinale et vaginale que l'utilisation prophylactique à long terme d'antibiotiques.

Parfois, une situation inexplicable se présente: il y a des symptômes de cystite, l'urine selon l'analyse est stérile, mais une cure d'antibiotiques aide beaucoup. La réponse possible est qu'il existe des bactéries, mais elles ne sont pas suffisantes pour former une colonie visible.

En plus des antibiotiques, le médecin peut recommander de normaliser le tonus des muscles du plancher pelvien (les exercices de Kegel conviennent à cela) et déterminer le niveau d'oestrogène: s'il est faible, le médecin peut prescrire un traitement de remplacement. Étant donné que les spermicides sont également appelés déclencheurs de cystite, un changement dans la méthode de contraception peut être nécessaire pour prévenir les inflammations répétées. De plus, à la réception, le gynécologue peut déterminer l'emplacement de l'urètre et donner des recommandations sur les positions à éviter pendant les rapports sexuels afin de ne pas la blesser. Avec une anomalie grave, si d'autres options ne permettent pas de se débarrasser de la cystite, une opération est effectuée - le mouvement chirurgical de l'urètre à sa place typique.

Canneberges et nouvelles méthodes

Il n'y a aucune preuve claire de l'efficacité du jus de canneberge pour la prévention de la réinfection. Il a été signalé que les composants de la canneberge interfèrent avec la fixation d'E. Coli aux cellules tapissant la vessie; cependant, la dose de jus dans cette étude était assez importante et a même causé des nausées chez de nombreux participants. Une autre méthode avec des preuves insuffisantes est le conseil d'uriner immédiatement après le rapport sexuel pour éliminer mécaniquement les bactéries de l'urètre. Bien que vous ne puissiez pas dire exactement à quel point cela est efficace, cette méthode est certainement sûre et simple, vous n'avez donc pas besoin de l'ignorer avec une tendance à la cystite.

Le D-mannose peut être attribué à de nouveaux moyens de prophylaxie contre la cystite - pour cette substance, la capacité de prévenir les rechutes a été démontrée si elle est prise en six mois. Le D-mannose se trouve dans les agrumes et agit comme des flavonoïdes de canneberge - perturbe l'attachement des bactéries aux cellules des voies urinaires. Il n'y a pas de grandes études cliniques sur ce sujet, et le D-mannose est utilisé en médecine vétérinaire pour aider les chats, les chevaux et les chiens, et les gens sont proposés sous forme de compléments alimentaires. Peut-être qu'après une étude plus approfondie, il sera enregistré comme médicament.

Drapeaux rouges et méthodes folkloriques

Il convient de connaître les signes avant-coureurs, dans lesquels vous ne devez pas retarder la visite d'un spécialiste (urologue ou néphrologue). Il s'agit de taches d'urine en rouge, de douleurs dans le dos ou sur les côtés de l'abdomen, d'une forte fièvre, de nausées ou de vomissements. Ces symptômes peuvent indiquer des problèmes plus graves, tels que la pyélonéphrite..

Ce qu'il ne faut absolument pas faire, c'est d'entrer «des méthodes alternatives de traitement de la cystite» dans le champ de recherche. Bien que certaines de ces méthodes aient aidé les femmes il y a cent ans ou plus, elles ne font toujours pas l'objet d'une enquête et sont parfois dangereuses. Par exemple, des conseils pour s'asseoir sur un seau avec des briques chauffées au rouge ou pour faire des bains de vapeur avec l'ajout d'alcool peuvent entraîner de graves brûlures des muqueuses délicates des organes génitaux. La réception d'herbes «cicatrisantes» peut également être dangereuse: les plantes contiennent vraiment des ingrédients actifs, mais leur dose ne peut pas être contrôlée, donc les effets secondaires peuvent être imprévisibles.

Les causes de la cystite

Les causes de la cystite chez la femme comme chez l'homme ont été étudiées en détail. Il est détecté aux premiers stades et est traité en toute sécurité. Comprendre pourquoi la cystite se produit et pourquoi, elle peut être évitée.

Les causes de la cystite chez les femmes

Avant de procéder à l'identification de la cause de la cystite, nous comprendrons comment elle se manifeste.

Les symptômes de la cystite chez les femmes:

  • miction douloureuse;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • le sentiment que la vessie est toujours pleine après la miction;
  • incontinence urinaire;
  • décoloration de l'urine en une teinte trouble et rougeâtre.

Les causes de la cystite chez les femmes:

  1. Hypothermie pelvienne.
  2. Lésion des muqueuses de la vessie.
  3. Sédentaire, particulièrement sédentaire.
  4. Régimes malsains riches en aliments gras et épicés.
  5. Maladies gynécologiques et vénériennes.
  6. Rapports sexuels non protégés.
  7. Hygiène non durable.

Les symptômes de la cystite chez l'homme sont les mêmes, la seule différence est l'augmentation de la sensation de brûlure pendant la miction, ainsi que la présence de mucus dans l'urine. Les causes de la cystite chez les hommes ont un certain nombre de différences avec les femmes:

  1. Elle se développe souvent dans le contexte de maladies concomitantes (prostatite, épididymite).
  2. Complications de maladies telles que le purpura, la schistosomiase.
  3. Plus communément causée par la chlamydia, les trichomonades et les gonocoques.

Les causes de la cystite aiguë chez les femmes sont principalement dans la flore pathogène conditionnelle, pénétrant par le vagin ou les intestins. Il s'agit d'Escherichia coli, Proteus, champignons du genre Candida. Mais parfois, la cystite se produit en raison d'agents pathogènes: gonocoque, herpès, Trichomonas, ainsi que chlamydia.

Les manifestations de cystite aiguë peuvent disparaître d'elles-mêmes en trois jours. Cela est dû au fait que les fonctions protectrices du corps entrent en jeu, et que l'état général reste satisfaisant, il n'y a pas d'augmentation de température ou de faiblesse. Mais en même temps, il y a:

  • uriner trop souvent;
  • douleur aiguë dans le périnée;
  • la présence de sang dans l'urine ou un changement de sa couleur;
  • la nausée.

Parfois, une violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins peut expliquer les causes de la cystite avec du sang, ce qui fait peur et cause beaucoup d'inconvénients. Comme vous pouvez le voir, les causes de la cystite chez la femme peuvent être évitées en observant des règles simples.

Quelles sont les causes de la cystite chez les femmes et les filles

La cystite peut survenir même avec une bonne hygiène et en suivant toutes les règles. La cystite survient chez les femmes en raison des trois agents pathogènes suivants: bactéries, champignons, virus.

En plus de tout cela, il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent exacerber la cystite ou déclencher le processus de reproduction du pathogène:

  • maladie du rein
  • dépendance à la nourriture épicée;
  • la présence de pierres dans la vessie;
  • constipation fréquente;
  • rhume ou toute maladie infectieuse;
  • la vie sexuelle (en cas de non-respect des règles d'hygiène de base, changement de partenaire promiscuité).

La cystite est relativement facile à traiter; le traitement de la cystite chez la femme implique:

  1. Boisson chaude abondante.
  2. Une bonne nutrition, éliminant une grande quantité de sel et d'aliments épicés.
  3. Arrêter l'alcool.
  4. Prendre des antibiotiques et des médicaments prescrits par un médecin qui aideront à éliminer les causes de la cystite, ainsi que les symptômes de la maladie.

Pourquoi la cystite se produit-elle?

Souvent, les femmes se plaignent dans les forums que des coupures dans le bas-ventre apparaissent le lendemain des rapports sexuels. Dans ce cas, le partenaire, en règle générale, est absolument en bonne santé, et on ne sait pas pourquoi la cystite se produit après les rapports sexuels. La raison de ce phénomène est leurs propres micro-organismes opportunistes qui pénètrent dans l'urètre pendant les rapports sexuels.

Le plus souvent, cela est dû à des caractéristiques anatomiques, car l'entrée du vagin est à proximité de l'ouverture de l'urètre. C'est le principal de ces facteurs qui composent les causes de la cystite. Dans ce cas, l'utilisation d'un antibiotique soulagera les symptômes, mais pour son usage, il est préférable de consulter un médecin.

Un moyen facile de prévenir la maladie consiste à uriner pendant 20 minutes après le rapport sexuel, c'est-à-dire à rincer naturellement l'urètre et à éliminer la plupart des micro-organismes. Une autre raison peut être un long séjour dans le froid, mais ce n'est qu'un des facteurs prédisposants..

Le sous-refroidissement n'est pas l'une des principales causes de cystite. Il pousse uniquement les micro-organismes déjà présents dans l'urètre à se multiplier, ce qui provoque une cystite chez les filles. Par conséquent, des chaussures chaudes et imperméables seront une bonne mesure préventive pour prévenir l'hypothermie par temps froid..

Parfois, la cystite est associée à un choix irrationnel de produits d'hygiène. Lors de l'utilisation du savon, la réaction du milieu au seuil du vagin peut passer de l'acide à l'alcalin, à partir duquel les microbes commencent à se multiplier, et une cystite se produit.

La prise d'un antibiotique conduit souvent au fait que le muguet survient après une cystite, ce qui cause des inconvénients aux femmes. N'ayez pas peur de cela, le médecin vous dira comment vous en débarrasser rapidement. Malheureusement, la cystite chez la femme apparaît assez souvent, mais il faut la combattre pour que cette maladie ne complique pas le processus de conception et de portage d'un enfant.

Liste de lecture vidéo sur la cystite (sélection de vidéos dans le coin supérieur droit)

Cystite chez la femme: premiers signes, symptômes et traitement

La cystite est une maladie courante du système urinaire. Elle est largement associée aux caractéristiques de la structure anatomique, c'est pourquoi la cystite chez la femme est beaucoup plus fréquente que chez l'homme. Quelles sont les causes et les premiers signes de cystite chez la femme? Quels sont les principaux symptômes de la cystite féminine? Quels types de cystite émettent? Quel médecin traite la cystite et comment la maladie est traitée à la maison?

Conseil de l'urologue: «Tout d'abord, je voudrais dire que vous ne pouvez pas utiliser de dispositifs médicaux solides sans ordonnance d'un médecin. Très bon pour la prévention des maladies. Lire la suite "

L'inflammation de la vessie a une nature infectieuse et provoque un certain nombre de symptômes désagréables, parmi lesquels des douleurs au niveau du pubis, des envies fréquentes mais improductives d'uriner et du sang dans l'urine..

La vessie chez la femme a besoin d'une vidange plus fréquente que chez l'homme. L'organe est vulnérable aux attaques de virus et de bactéries. Les manifestations cliniques de chaque personne peuvent différer, cela dépend d'un certain nombre de facteurs: la localisation du processus, l'agent pathogène, la nature de la maladie, la gravité. Qu'est-ce qui conduit à l'apparition de la cystite, comment elle se manifeste, ce qui la menace et comment la traiter correctement?

Les causes de la cystite chez les femmes

La cause la plus fréquente de l'apparition de la maladie est les micro-organismes, qui sont les habitants naturels de notre corps, par exemple, cela s'applique à E. coli. La microflore conditionnellement pathogène est sous le contrôle de l'immunité, qui contrôle la croissance et le nombre de micro-organismes.

Si, sous l'influence de certains facteurs, le système immunitaire fonctionne mal, la flore conditionnellement pathogène peut devenir incontrôlable et conduire à une réaction inflammatoire.

Les femmes sont vulnérables à la cystite pour de telles raisons:

  • la proximité du vagin et de l'anus;
  • urètre large et court.

Les agents pathogènes peuvent pénétrer dans la cavité vésicale de plusieurs manières:

  • Ascendant. L'infection a pénétré par l'urètre;
  • vers le bas. Des micro-organismes ont envahi les reins;
  • lymphogène. Les agents pathogènes se sont propagés des organes pelviens;
  • hématogène. Cette méthode est assez rare. Cela signifie que l'infection est venue avec une circulation sanguine d'un organe.

Bien que la cystite apparaisse le plus souvent dans le contexte d'autres maladies, dans certains cas, la maladie peut se développer comme un processus isolé. Les raisons peuvent être de tels facteurs:

  • violation des règles d'hygiène intime;
  • constipation chronique;
  • avitaminose;
  • la maternité et le travail des enfants;
  • chirurgie des voies urinaires;
  • rhume, hypothermie, assis sur une surface froide;
  • les erreurs de nutrition, en particulier l'abus de sel alimentaire;
  • promiscuité de la vie sexuelle, changement fréquent de partenaire;
  • maladie du rein
  • Déséquilibre hormonal;
  • les maladies qui affaiblissent le système immunitaire;
  • blessure
  • porter des sous-vêtements synthétiques.

Le plus souvent, la cystite est une complication de ces maladies:

  • vaginose bactérienne;
  • vaginite à Candida;
  • maladies sexuellement transmissibles: gonorrhée, chlamydia, ureaplasmose, mycoplasmose.

Parfois, même la prise de médicaments, en particulier de cytostatiques, provoque une inflammation de la muqueuse de la vessie. Parfois, même une réaction allergique peut déclencher une inflammation..

Les premiers signes de cystite chez la femme

Au tout début de la maladie, le premier signe de cystite chez la femme est un changement de couleur de l'urine. Il acquiert une odeur spécifique et devient trouble. La miction pour uriner est également plus fréquente. Le processus de miction lui-même s'accompagne de sensations désagréables: inconfort ou brûlure. La température peut augmenter, mais ce n'est pas un signe obligatoire..

D'une manière ou d'une autre, dès les premiers signes de cystite, une femme doit s'inquiéter et traiter la maladie.

Types de cystite chez les femmes

Urologue: si vous voulez vous débarrasser de la cystite pour qu'elle ne revienne pas, il vous suffit de la dissoudre En savoir plus »

Selon la nature de l'évolution de l'inflammation, la maladie peut être de deux types:

La cystite diffère par des changements morphologiques:

  • catarrhale;
  • ulcéreuse;
  • cystique;
  • hémorragique;
  • ulcéreux et autres.

Selon le facteur étiologique, la maladie est bactérienne, virale, fongique et non bactérienne. Les bactéries suivantes peuvent provoquer l'apparition d'une cystite:

  • E. coli;
  • blennorragie;
  • ureaplasma;
  • mycobacterium;
  • staphylocoque ou streptocoque;
  • mycoplasme.

La cystite non bactérienne, à son tour, est divisée en:

  • allergique;
  • médicament;
  • chimique;
  • rayon;
  • toxique.

Les symptômes de la cystite chez les femmes

Le plus souvent, la cystite chez la femme commence brusquement et soudainement avec l'apparition de tels signes:

  • urination fréquente;
  • douleur, douleur, brûlure;
  • incontinence urinaire involontaire;
  • envie de vider la vessie la nuit;
  • pendant la miction, une femme met beaucoup d'efforts et pousse;
  • la douleur survient dans la région pubienne et le périnée. Parfois, ils deviennent un personnage de coupe insupportable;
  • hyperthermie;
  • détérioration de l'état de santé général, faiblesse;
  • l'urine acquiert une couleur trouble d'un caractère purulent;
  • hématurie.

Complications de la cystite chez la femme

  • hématurie. Dans certains cas, des saignements peuvent se développer;
  • la cystite interstitielle. La vessie rétrécit, diminue de taille et son activité fonctionnelle est gravement altérée;
  • pyélonéphrite. La propagation du processus infectieux le long des voies ascendantes peut menacer l'apparition de réactions inflammatoires des structures rénales.

Cystite sanguine chez la femme

Normalement, l'urine a une couleur jaune clair. L'hématurie peut provoquer une diminution du tonus du tissu musculaire de la vessie, une altération de la circulation sanguine ou l'incapacité de vider la vessie pendant une longue période de temps.

QUE DISENT LES MÉDECINS?

Docteur en sciences médicales, docteur honoris causa de la Fédération de Russie et membre honoraire de l'Académie russe des sciences, Anton Vasiliev:

«Je traite des maladies du système génito-urinaire depuis de nombreuses années. Selon les statistiques du ministère de la Santé, dans 60% des cas, la cystite devient chronique.

La principale erreur se resserre! Le plus tôt vous commencez le traitement de la cystite, mieux c'est. Il existe un outil recommandé pour l'auto-traitement et la prévention de la cystite à domicile, car de nombreux patients ne demandent pas d'aide en raison du manque de temps ou de la honte. Voici Ureferon. C'est le plus polyvalent. Il n'a pas de composants synthétiques, son effet est doux, mais palpable après le premier jour d'administration. Il soulage l'inflammation, renforce les parois de la vessie, sa muqueuse, restaure l'immunité générale. Il convient aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Pour les hommes, il y aura également un bon bonus - une puissance accrue. "

La présence d'hématurie peut indiquer le développement de formes de cystite qui menacent la vie du patient:

  • hémorragique. Les parois des vaisseaux sont affectées, elles deviennent cassantes. Se produit le plus souvent avec l'introduction d'adénovirus ou de champignon, ainsi que sous la forme d'une complication du mal des radiations;
  • gangreneux. En fait, les tissus de la vessie meurent. La cystite gangreneuse est dangereuse par le développement d'une intoxication sanguine. La raison de cette condition peut être certains médicaments ou la présence d'un corps étranger;
  • ulcéreuse. Elle est associée à une exposition aux radiations dans le processus tumoral. Il y a souvent des saignements abondants qui peuvent être mortels..

La cystite avec du sang s'accompagne de l'apparition de tels symptômes:

  • fausse envie d'uriner;
  • la douleur devient tellement insupportable qu'une femme prend des analgésiques;
  • des crampes dans le bas de l'abdomen privent le sommeil et le repos;
  • une forte augmentation de la température;
  • miction spontanée.

Il existe plusieurs types d'hématurie:

  • microhématurie. Les sécrétions sanguines sont insignifiantes. Les patients peuvent même ne pas le remarquer, et du sang est détecté dans une étude en laboratoire. Le plus souvent, la microhématurie indique soit le début du processus inflammatoire, soit une exacerbation de la cystite chronique. Parfois, un symptôme indique la présence de blessures dans la sphère génito-urinaire;
  • macrohématurie. Les saignements deviennent abondants, ce qui est impossible à ne pas remarquer. L'urine devient écarlate.

Quoi qu'il en soit, l'apparition de sang dans l'urine est un symptôme indiquant la présence d'une violation grave, il est donc extrêmement important de consulter un spécialiste. L'hématurie est dangereuse par la survenue de telles complications:

  • transmission d'autres types d'infection;
  • violation de l'équilibre de la microflore;
  • le développement de maladies du système urinaire, en particulier l'urétrite;
  • les caillots sanguins peuvent obstruer les voies urinaires, rendant la sécrétion d'urine impossible;
  • étirement et dommages aux parois de la vessie;
  • incontinence urinaire;
  • synchronisation du processus.

Quel médecin dois-je contacter pour la cystite chez les femmes?

Un urologue est impliqué dans le diagnostic, le diagnostic et le traitement de la cystite. Pour effectuer une analyse différentielle, ce spécialiste aura besoin d'une analyse générale de l'urine, du sang, de l'urine selon Nechiporenko, de la culture d'urine bactérienne, de l'échographie et de la cystoscopie.

En plus de l'urologue, une femme doit consulter un gynécologue. Très souvent, la cystite survient simultanément avec les infections sexuellement transmissibles. Ce sont ces agents pathogènes qui peuvent provoquer une inflammation de la vessie. Par conséquent, un examen par un gynécologue est obligatoire, ainsi qu'un frottis gynécologique sur la flore.

Diagnostic de la cystite chez la femme

Le diagnostic est basé sur les données d'études cliniques et de laboratoire, ainsi que sur la réalisation d'échoscopie et d'endoscopie. L'examen de palpation de la région sus-pubienne est extrêmement douloureux.

Dans l'analyse générale de l'urine, une teneur accrue en globules rouges et globules blancs a été trouvée, des protéines, du mucus et des bactéries étaient présents. La culture bactériologique de l'urine est caractérisée par une croissance abondante des agents pathogènes.

Assurez-vous d'effectuer une échographie de la vessie. La cystoscopie vous permet d'identifier la forme morphologique des dommages aux organes, ainsi que d'identifier les calculs. Corps étrangers et néoplasmes.

Traitement de la cystite chez les femmes

La cystite nécessite une approche intégrée de son traitement. Lors de la prise de pilules, les symptômes désagréables peuvent disparaître en quelques jours, mais l'infection peut se cacher et au bon moment «montrer vos dents».

La prise de pilules pour la cystite doit être associée à un régime alimentaire. L'essence du régime est de créer des conditions épargnantes pour le patient. Ne pas irriter la muqueuse enflammée de la vessie avec des aliments vifs, salés et marinés et surtout de l'alcool.

Mais boire le liquide doit être autant que possible. Ainsi, vous contribuez à l'élimination de la microflore pathogène et de la dilution de l'urine, ce qui irrite moins l'organe enflammé..

Les principes de base du traitement de la cystite chez la femme sont les suivants:

  • la lutte contre le processus infectieux;
  • soulagement de la réaction inflammatoire;
  • soulagement de la douleur;
  • renforcer l'immunité;
  • régime alimentaire et consommation excessive d'alcool.

Médicaments contre la cystite chez les femmes

Vous pouvez oublier la cystite en utilisant les groupes de médicaments suivants:

  • antibactérien;
  • antispasmodique;
  • probiotiques;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien;
  • remèdes à base de plantes.

Antibiotiques

Le médecin s'occupe de la sélection d'un antibiotique après avoir reçu des données de culture bactériologique d'urine et identifié la sensibilité aux médicaments. Il est important de terminer le traitement antibiotique, sinon la maladie peut réapparaître après un certain temps.

Considérez la liste des agents antibactériens modernes largement utilisés dans le traitement de la cystite:

  • Norfloxacine. Les comprimés appartiennent aux fluoroquinolines. L'outil a des propriétés bactéricides prononcées, détruisant la cellule microbienne. Dans le processus aigu, la norfloxacine est prise deux fois par jour pendant cinq jours;
  • Monural. Le composant actif du médicament est la fosfomycine. L'outil a un large spectre d'action antimicrobienne. Les granules monuraux sont élevés dans l'eau et bu;
  • Amoxiclav. Il appartient au groupe des antibiotiques bêta-lactamines, dont une caractéristique est l'absence d'effet négatif sur les cellules normales. Les inconvénients incluent des risques élevés de réaction allergique;
  • Furazolidone. L'antibiotique appartient à la série des nitrofuranes. Ils sont très efficaces contre la plupart des agents pathogènes de la cystite. Ils peuvent provoquer des symptômes indésirables des organes internes: somnolence, vertiges, nausées, vomissements.

Phytopréparations

Les effets curatifs des herbes sont difficiles à surestimer. Si les femmes précédentes ramassaient, séchaient et insistaient sur les herbes, alors à notre époque il n'y a pas de besoin urgent, car les préparations à base de plantes sont vendues en pharmacie.

La phytothérapie n'est pas une monothérapie, mais est utilisée en combinaison avec des agents antimicrobiens. Ils améliorent l'effet thérapeutique des antibiotiques et réduisent également le risque de réactions indésirables.

Envisagez des médicaments naturels pour la cystite:

  • Kanefron. Les composants actifs du remède à base de plantes sont la centaurée, la livèche, le romarin. Kanefron a des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et diurétiques. Habituellement, le médicament est prescrit en un mois, deux comprimés trois fois par jour;
  • Cyston. Il se compose d'oligo-éléments et d'un grand nombre d'herbes médicinales. Le médicament est capable de dissoudre les calculs rénaux. Kanefron a un effet diurétique, antibactérien et anti-inflammatoire. Le cours du traitement est d'une semaine à un mois. Après la disparition des symptômes cliniques, Kanefron continue de boire pendant une semaine;
  • Monurel. Il s'agit d'un complément alimentaire qui comprend de l'extrait de canneberge et de l'acide ascorbique. Prenez Monurel une fois par jour au coucher pendant trois mois.

Traitement à domicile

Parfois, une visite chez le médecin dans un avenir proche n'est pas possible. Ce sont des cas exceptionnels, dans tous les autres cas, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est important de consulter un spécialiste.

À la maison, vous pouvez guérir la cystite sous une forme bénigne, à condition que la maladie ne soit pas accompagnée de douleur et d'hématurie. Mais même dans ce cas, il est important de se soumettre à un examen et de consulter un urologue.

Il est extrêmement important pour les femmes d'observer le repos au lit. Le corps féminin ne doit pas surcharger, il doit avoir la force de lutter contre la maladie.

Traitement alternatif

Des recettes non conventionnelles peuvent guérir la cystite sans nuire à votre santé. Ils sont utilisés en complément d'un traitement médicamenteux de base et sont utilisés avec le consentement du médecin. Parmi les recettes populaires pour la cystite chez les femmes, les suivantes sont les plus courantes:

  • bains sédentaires. Comme base, vous pouvez prendre des fleurs de camomille de pharmacie. La plante a des propriétés anti-inflammatoires, ce qui aidera à soulager les symptômes de la maladie. La plante est versée avec de l'eau bouillante et laissée infuser. Une fois le bouillon filtré, il est ajouté au bassin avec de l'eau. Après la procédure, vous devez vous envelopper et vous allonger;
  • canneberge. Le jus de canneberge aidera à éliminer les premiers symptômes de la cystite, mais elle est sujette aux manifestations initiales de la maladie de nature bénigne;
  • décoctions d'herbes. La collection peut être achetée dans une pharmacie ou préparée indépendamment des ingrédients suivants: échinacée, menthe poivrée, millepertuis, stigmates de maïs, bourgeons de pin, baie d'ours, graines de lin, camomille, prêle des champs, eucalyptus. Cette collection a des effets antimicrobiens et anti-inflammatoires..

Prévention de la cystite chez la femme

Les simples recommandations ci-dessous aideront à prévenir l'apparition de la maladie:

  • idéalement, il devrait y avoir un partenaire sexuel. Pour les relations occasionnelles, utilisez des préservatifs;
  • une bonne hygiène. Il est préférable d'utiliser un savon avec un équilibre acide-base neutre;
  • vider la vessie en temps opportun, ne pas supporter;
  • essayez de ne pas vous détendre, habillez-vous en fonction de la météo, ne vous asseyez pas dans le froid;
  • buvez beaucoup d'eau naturelle;
  • Ne portez pas de vêtements trop serrés. Les tongs sont des sous-vêtements pour des occasions spéciales, mais pas pour un usage quotidien;
  • surveillez votre alimentation, évitez la constipation. Mangez des aliments contenant des fibres, des bactéries lactiques. Les abricots secs, les pruneaux, le chou frais ont un effet laxatif..

Conclusion

La cystite chez la femme est une maladie infectieuse et inflammatoire grave qui provoque une grande gêne. La maladie affecte la qualité de vie et fait mal. La cystite menace de provoquer de graves complications, représentant parfois même un danger pour la vie du patient. La maladie non traitée entraîne la propagation du processus infectieux et la transition de la pathologie vers une forme chronique.

Le diagnostic est la première étape du processus de traitement de la cystite chez la femme. L'autodiagnostic peut conduire à un mauvais chemin, à cause duquel vous perdrez un temps précieux. Un urologue est impliqué dans le traitement de la cystite. Il comprend la pharmacothérapie, les traitements alternatifs et les aliments diététiques. Suivez toutes les recommandations médicales, n'oubliez pas la prévention et soyez en bonne santé!