Principal

Coliques

Mictions fréquentes chez les femmes la nuit ou ce qui aurait pu l'affecter

Les fonctions naturelles d'une personne aident le corps à non seulement exister en toute sécurité, mais aussi à éliminer les substances nocives du corps. L'urine n'est pas seulement un liquide traité qui a pénétré à l'intérieur, mais aussi un moyen d'éliminer toutes les toxines et oligo-éléments des aliments. De plus, il existe une technique de traitement avec son aide, mais s'il y a un problème avec la vessie, alors il n'est plus question d'utilité. Cela ne se manifestera pas nécessairement par de la douleur ou de la fièvre. Oui, et les maladies qui provoquent des mictions fréquentes chez les femmes la nuit et le jour sont nombreuses. Mais comment comprendre que la miction est devenue plus fréquente? Comment traiter, et surtout, quoi traiter dans cet état de choses?

Comment comprendre qu'un problème est survenu

Le mécanisme d'excrétion d'urine du corps est à la fois complexe et simple. Les caractéristiques physiologiques d'une personne permettent de vider l'urine aux moments où cela est nécessaire pour une personne, et s'il est déjà plein. Déclenche et transmet par réflexe au cerveau le désir. Chez les nourrissons, ce réflexe existe également, mais il faut s'habituer au pot pour un développement normal. En aucun cas, vous ne pouvez tolérer, car cela conduit à l'apparition de maladies. Mais je veux dire tous les jours, et pas une ou deux fois en plusieurs années. Après tout, il existe différents cas.

Une personne peut non seulement restreindre la miction aussi longtemps que possible, mais aussi parfois la provoquer. Afin de parler de l'augmentation des pulsions et des normes de ce processus, vous devez comprendre que chacune a ses propres caractéristiques, mais les fluctuations devraient être comprises entre 2 et 6 fois par jour. La miction fréquente chez les femmes sans douleur la nuit est la cause d'une maladie grave. Personne ne doit être vidé la nuit, mais à condition que la personne ne travaille pas pendant cette période et ne soit pas éveillée.

L'envie fréquente de déféquer est appelée pollakiurie. Pour son apparence, il doit y avoir une sorte d'élan, qui peut être appelé normal:

  • l'utilisation de formes posologiques qui favorisent l'excrétion de liquide du corps. Les tisanes provoquent également ce phénomène;
  • gel pendant le sommeil ou pendant les saisons froides;
  • si la femme est enceinte;
  • Il y avait une situation stressante, j'ai dû utiliser des sédatifs. Le plus souvent, les teintures à base de plantes (valériane ou agripaume) détendent non seulement les nerfs tendus, mais aussi d'autres systèmes et organes;
  • boire de l'alcool, du café. Ces substances contribuent à l'élimination des fluides;
  • régime conçu pour la perte de poids.

S'il y a au moins un de ces points, une miction fréquente la nuit est tout à fait naturelle et normale. Dès que vous reprenez un mode de vie normal, sans régime ni médicament, l'urine partira, comme prévu, sans pulsions nocturnes. Aucun traitement requis, aucun danger pour la vie.

Mouvement de l'intestin

Si une femme mène un mode de vie normal, ne suit pas de régime et n'utilise pas d'herbes, de médicaments, mais il y a un problème comme la miction fréquente la nuit chez les femmes - les raisons les plus décevantes. Il est clair que si l'envie et le processus de vidange de l'urine s'accompagnent de douleur, une visite chez le médecin sera en tout cas. Bien que de nombreuses femmes soient capables de supporter longtemps et de demander de l'aide alors qu'il n'est pas du tout possible de supporter.

Les choses sont toujours pires quand il y a un désir la nuit, mais sans douleur. Dans ce cas, personne ne soupçonnera même un problème de santé. Vous pouvez toujours justifier ce fait, par exemple, avec une tasse supplémentaire de thé ou de lait parfumé. En fait, il s'agit d'un écart par rapport à la norme et nécessite un traitement urgent. Étant donné que cela peut être l'une des maladies graves et dangereuses:

ProblèmeCauseMaladies
L'insuffisance rénale chroniqueUne telle maladie n'apparaît pas à partir de zéro. Plusieurs maladies et anomalies dans le corps peuvent provoquer l'apparition d'un à la fois. Dans les premiers stades n'a aucun signe. Il se développe asymptomatiquement. Gonflement, miction fréquente chez les femmes nuit et jour sont possiblesLe défaut est congénital ou acquis en raison d'une congélation fréquente; polykystique ou amylose; pierres et sable; pyélonéphrite et glomérulonéphrite
Problèmes en gynécologieÉtant donné que tous les organes sont situés les uns à côté des autres dans le bassin, il est tout à fait naturel que le processus inflammatoire capture les organes voisins, qui sont situés à côté de l'utérus et des ovaires.Fibromes, endométriose, kystes, prolapsus ou prolapsus de l'utérus et appendices
Système endocrinienAvec l'apparition des deux types de violations, un symptôme tel que la pollakiurie apparaît. Dans ce cas, l'urine devient pratiquement incoloreDiabète sucré et diabète insipide (diminution de la production de l'hormone vasopressine)

Processus pathologique dans le système urinaire

Les causes de la miction fréquente chez les femmes la nuit peuvent survenir en raison d'une infection de l'urètre et de celle-ci dans les organes pelviens. Malheureusement, le sexe féminin a des caractéristiques anatomiques, à cause desquelles le processus prend toujours une forme chronique et se produit également le plus souvent sans symptômes. Selon l'OMS, les femmes sont non seulement sensibles à ces types de maladies, mais elles tombent également beaucoup plus souvent malades que la moitié masculine de l'humanité.

Il existe une hyperréactivité de la vessie. Cette pathologie est causée par des problèmes avec le système nerveux. Le traitement vise uniquement à restaurer les terminaisons nerveuses, car le système urinaire et les autres organes sont sains. Après une cure, tout se stabilise.

  1. Paroi musculaire et sa faiblesse

Des mictions nocturnes fréquentes peuvent être causées par une faiblesse musculaire de la vessie. Dans le même temps, l'envie est régulière, caractérisée comme très fréquente (3-4 fois par nuit). Dans ce cas, la sortie est faible, et parfois quelques gouttes à la fois. Le plus souvent, une pathologie congénitale. La thérapie pour le traitement ne doit avoir lieu que pour renforcer le tissu musculaire. Ici, il y aura non seulement des médicaments, mais aussi un certain nombre de procédures, d'exercices.

  1. Formation de pierres et de sable

Cette pathologie est provoquée par la malnutrition. La douleur se manifeste non seulement pendant les selles, mais aussi pendant l'effort physique (course, saut ou tremblement). L'urrolithiase provoque des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes et les hommes. La douleur et l'écoulement d'urine ne dépendront que du stade de la maladie. La présence d'inconfort, de brûlures, de démangeaisons dans l'urètre et le bas-ventre. Le traitement dépend également du stade de développement de la maladie. Il peut être nécessaire de subir une intervention chirurgicale, ainsi qu'un régime alimentaire constant.

La miction nocturne peut être causée par un tel processus inflammatoire appelé pyélonéphrite. Il est plus facile de le déterminer que les autres, car en plus de la douleur, il existe des écarts tels que:

  • hypertension artérielle et nausées;
  • malaise général et faiblesse;
  • une fièvre de plus de 39 degrés et la présence de frissons sont possibles.

Dans ce cas, des caillots ou des gouttes de sang, du pus sont visibles dans l'urine. Assez fort lancinante dans le bas de l'abdomen et lombaire.

S'il y a des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes, les causes peuvent être l'urétrite et la cystite. Dans les deux cas, l'urine sort soit avec douleur, soit avec brûlures et démangeaisons. Parfois, même l'incontinence est caractéristique. Plus vous attendez et ne contactez pas de spécialistes, plus vite les maladies se propagent et passent au stade de maladie chronique. Vous pouvez reconnaître par l'urine boueuse, et la douleur s'intensifie à l'incapacité de s'asseoir ou de se coucher à plat. Il est nécessaire de fournir les premiers soins par vous-même et en cas de douleur intense, appeler une ambulance.

Infection urétrale

Des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être causées par des infections. Souvent sexuellement transmissible. Lorsqu'une femme pénètre dans le corps, des maladies telles que la trichomonase, la gonorrhée et la chlamydia se font immédiatement sentir. Si vous ne commencez pas un traitement en temps opportun, les visites fréquentes aux toilettes ne peuvent pas être évitées, sans parler du fait que l'infection peut être transmise à plusieurs personnes supplémentaires pendant cette période..

De plus, ces maladies, traversant l'urètre, augmentent de toute façon plus haut et affectent le système reproducteur, ce qui menace l'infertilité à vie, et pas seulement pendant la durée du traitement ou de l'infection.

Lors du diagnostic, on ne trouve pas toujours un seul problème qui provoque des selles fréquentes. Très souvent, les infections et les champignons se combinent ou s'écoulent les uns des autres. Ainsi, par exemple, dans un frottis, vous pouvez trouver une vaginite et une lithiase urinaire. Le pire de tous, quand l'infection a atteint l'utérus et les ovaires. Parce que dans ce cas, le traitement ne garantit pas une récupération complète. Après de telles maladies, des problèmes gynécologiques sont observés (kystes, fibromes, etc.), qui ne sont traités que par intervention chirurgicale..

Important! Avant de commencer un traitement médical ou à l'aide de remèdes populaires, il est impératif d'exclure d'abord les causes mineures. S'il n'y en a pas et que les femmes ont des mictions nocturnes, les raisons sont dans le développement de pathologies, d'infections d'autres maladies. Il est nécessaire d'effectuer des diagnostics et de ne rechercher qu'une solution.

Quand sonner l'alarme et comment se déroule le diagnostic

Être nerveux et s'inquiéter de sa santé est toujours nécessaire. Mais ne courez pas aux experts avec ou sans. Pour comprendre que quelque chose ne va pas avec votre vessie, tout d'abord, analysez ce que vous avez mangé et bu pendant la journée. Si vous avez bu beaucoup de liquide ou mangé salé et fumé, il est probable que l'urine vous soulèvera la nuit pour visiter les toilettes. Il en va de même pour l'alimentation et le thé avec l'ajout de rose sauvage et de camomille..

Mais si, avec l'urine, des symptômes tels que:

  • brûlure et démangeaisons;
  • l'urine a changé de couleur et est devenue trouble (pensez au fait que certains légumes et aliments peuvent également affecter cela);
  • il y a une sensation de plénitude de liquide dans les jambes ou l'urine;
  • une faiblesse, de la fièvre et de l'apathie sont apparues;
  • douleur dans la région lombaire et juste au-dessus du pubis,

un appel à un urologue ou à un gynécologue devrait alors avoir lieu immédiatement. Après être entré à l'hôpital, un examen sera effectué et certains tests et examens seront prescrits. Cela dépendra beaucoup des symptômes. Le tout premier sera un frottis, une analyse générale de l'urine et du sang (du doigt). De plus, une analyse selon Nichiporenko ou Zimnitsky peut être nécessaire. Si une infection fongique est suspectée, des bactéries seront ensemencées pour comprendre quel traitement antimicrobien doit être utilisé..

Après l'admission au département, il est nécessaire de passer des tests supplémentaires pour un tableau clinique plus clair: la composition biochimique du sang et du glucose; Examen échographique de la cavité abdominale et de tous les organes (rein, urinaire, etc.). Il est possible qu'ils testent les niveaux d'hormones ou l'urographie..

«Causes de mictions fréquentes sans douleur, en particulier chez les femmes»

10 commentaires

Avec une miction fréquente (pollakiurie), une bonne moitié de la gent féminine dans le monde est familière. Le processus peut être accompagné d'un syndrome douloureux et sans lui. Mais voici le paradoxe - pour l'aide, principalement les patients qui ont cette condition désagréable sont accompagnés de douleur, demandez l'aide du médecin, tandis que les autres adoptent une attitude attentiste. Une telle approche du problème est totalement inacceptable, car à l'avenir elle peut se refléter dans le développement de conséquences complètement indésirables.

Considérez les causes de la miction fréquente sans douleur chez les femmes - lorsque la pollakiurie est une manifestation physiologique et lorsqu'une conséquence de processus pathologiques.

La miction rapide est la fréquence?

Combien de fois est considéré comme normal?

Étant donné que chaque personne est individuelle, il est difficile de dire combien de déplacements aux toilettes pour peu de besoins, pour une personne en particulier, est considéré comme la norme. Il n'y a que des indicateurs moyens qui varient de 6 à 10 mictions par jour.

À des jours différents, leur fréquence peut être différente, car le processus lui-même dépend de nombreux facteurs - les caractéristiques physiologiques individuelles du corps, les préférences personnelles en nourriture, la quantité de liquide bu et d'autres facteurs..

Au début, les femmes n'accordent pas beaucoup d'importance à de tels changements, car elles ne ressentent pas beaucoup d'inconfort, mais lorsque le «besoin physiologique» les fait sortir du lit plusieurs fois par nuit, la recherche de la cause commence. Il convient de noter que si le "désagrément" d'un tel plan est à court terme, il se manifeste en 1, 2 jours - de tels symptômes ne devraient pas être particulièrement inquiétants. Mais avec l'aggravation et la prolongation du processus pathologique, vous devriez vous demander pourquoi la miction vous dérange si souvent?

Causes possibles de mictions fréquentes sans douleur

La manifestation de mictions fréquentes et indolores chez les femmes est due à des processus qui se produisent dans le corps - physiologiques, ne suscitant pas de préoccupation, et pathologiques, nécessitant un examen et un traitement urgents.

Les problèmes physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes comprennent:

1) Une grande quantité d'aliments provocants dans l'alimentation (acides, épicés ou salés) et l'utilisation de boissons alcoolisées, qui en elles-mêmes, ont une propriété diurétique. Le volume d'urine jetable peut dépasser 200 ml. Dans ce cas, la douleur n'apparaît pas et la couleur de l'urine ne change pas, un léger inconfort dans l'urètre sous forme de chatouillement peut être ressenti.

2) États stressants, excitation et tension - le nombre d'urinations par jour augmente considérablement, mais une décharge unique ne dépasse pas la quantité habituelle. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète de la bulle et le désir de repartir.

3) L'effet de l'hypothermie. L'effet sur le corps du froid est la raison la plus courante pour aller aux toilettes pendant plusieurs heures d'affilée, en raison du spasme du détrusor, les couches musculaires qui recouvrent les parois de la vessie..

4) La prise de certains médicaments prescrits contre l'œdème et l'hypertension provoque également la manifestation d'une pollakiurie indolore, qui est considérée comme une manifestation normale dans cette situation. De nombreuses herbes médicinales peuvent également provoquer un état désagréable. Surtout quand chez les femmes, le désir de perdre du poids rapidement l'emporte sur le bon sens, et le désir d'obtenir «tout à la fois» pousse les herbes diurétiques à un traitement arbitraire.

La miction peut être normalisée de manière complètement indépendante si l'effet des facteurs provoquant sur le corps est éliminé. Mais il y a des situations où les violations sont causées par le développement de pathologies internes. Dans le même temps, les envies fréquentes d '«uriner» épuisent les femmes non seulement le jour, mais aussi la nuit, même si elles ne sont pas accompagnées de douleurs.

Les femmes se réveillent non reposées, nerveuses et encore plus fatiguées. Peut-être le développement d'états dépressifs, la dépression, ils ont réduit la mémoire et les performances. Seule une identification précoce de la cause profonde de ces troubles donnera l'espoir d'un traitement rapide et efficace..

Lorsque la cause de la miction est une maladie

  • Pathologie

Quelles pathologies peuvent provoquer des mictions nocturnes fréquentes sans douleur chez les femmes?

1) Maladies du système vasculaire et cardiaque. Les causes les plus courantes incluent les processus aigus et chroniques dans les fonctions cardiaques et vasculaires. Leur insuffisance fonctionnelle provoque le développement de processus pathologiques dans les reins en raison d'un manque d'approvisionnement en sang, qui se manifeste par des perturbations dans les processus de miction, la formation d'un gonflement des membres et du bas-ventre, un essoufflement, des douleurs cardiaques et une arythmie cardiaque.

2) Troubles endocriniens se manifestant par le diabète et le diabète insipide. Dans le premier cas, les symptômes sont ajoutés par la xérostomie (bouche sèche), la peau sèche, les démangeaisons et la mauvaise cicatrisation des plaies et des fissures. Avec le diabète insipide, il n'y a pas de tels symptômes, mais dans les deux cas, la femme est tourmentée par une soif constante. Pour le noyer, vous pouvez boire une énorme quantité de liquide, qui se manifeste par la pallakiurie pendant la journée et la nuit - la nycturie (diurèse nocturne).

3) prolapsus de la vessie. La diurèse nocturne est courante chez les femmes qui accouchent souvent. C'est une conséquence de l'étirement constant de l'appareil ligamentaire, qui maintient la vessie en position anatomique, ainsi que de sa tension excessive causée par l'accouchement. Le prolapsus de la vessie entraîne un raccourcissement de son cou et la formation d'une cavité sacculaire, dans laquelle les restes d'urine s'accumulent, ce qui provoque chez les femmes une envie fréquente d'uriner sans symptômes douloureux.

4) L'affaiblissement du tissu musculaire de la vessie entraîne un affaiblissement de ses parois. La pathologie peut se développer même pendant la puberté et même plus tôt, en raison de blessures ou du développement de processus tumoraux. Les changements dans la miction se manifestent par la libération d'une petite quantité d'urine et une forte fausse envie "un peu".

Pourquoi la pollakiurie inquiète les femmes de plus de 50 ans?

Il est généralement admis que les femmes qui vont fréquemment aux toilettes après 50 ans sont le résultat de changements liés à l'âge, bien que la cause première réside dans de nombreux facteurs. Prenons-le dans l'ordre.

  1. L'âge physiologique de la vessie est une détérioration de la régénération tissulaire (fonctions de restauration), une diminution de son élasticité et de l'activité musculaire, des changements fonctionnels résultant de l'amincissement des tissus muqueux, de l'atrophie, des processus dégénératifs des fibres nerveuses et des racines, une altération de la circulation sanguine.
  2. Tous ces processus, dans le contexte du vieillissement général du corps féminin, conduisent à une augmentation de l'activité de l'organe de la vessie - cela se manifeste par une deurination fréquente, de fausses envies (impératives) et même une incontinence urinaire.
  3. Les fonctions normales du système urinaire peuvent être perturbées par de nombreux processus pathologiques, qui se manifestent le plus souvent précisément dans la vieillesse. Des signes de mictions fréquentes apparaissent chez les "femmes mûres" avec des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, chez les patients souffrant de démence et ayant dans leur arsenal des maladies (Alzheimer, Parkinson) qui affectent les fonctions cérébrales qui contrôlent la miction.
  4. Aucune exception n'est courante chez les femmes âgées - le diabète. Une augmentation incontrôlée du glucose dans le sang provoque la formation d'une grande quantité d'urine (polyurie et diurèse) et oblige souvent à «aller aux toilettes».

Chez les femmes, après 50 ans et plus, les troubles de la miction sont souvent causés par:

  • Changements dans la position anatomique des parois vaginales, de l'utérus ou de la vessie à la suite d'un prolapsus (prolapsus, prolapsus).
  • Carence en œstrogènes à long terme pendant la ménopause, provoquant des troubles de la contractilité musculaire de la vessie.
  • "Riches bagages" accumulées au cours des dernières années de maladies affectant les fonctions du système nerveux central et des vaisseaux sanguins - pathologies des troubles cérébrovasculaires ou des processus d'athérosclérose dans les grandes branches vasculaires.
  • Divers médicaments que les femmes doivent prendre avec l'âge au besoin. Certains groupes de médicaments (diurétiques, sédatifs, somnifères, stupéfiants et bien d'autres) affectent la fonction contractile de la vessie, obligeant les femmes à uriner fréquemment sans douleur, ou se manifestant comme une complication sous la forme de pulsions fréquentes.

Parmi les autres pathologies provoquant des troubles du fonctionnement des organes urinaires chez la personne âgée, il convient de noter l'influence d'une lésion infectieuse, quel que soit le lieu de l'infection dans le système urinaire. Dans tous les cas, la miction sera interrompue. L'immunité affaiblie au fil des ans n'est pas en mesure de résister adéquatement à une infection malveillante, donc, elle s'installe facilement dans le corps féminin, provoquant des pathologies urologiques.

Beaucoup d'entre eux peuvent se dérouler en secret, sans douleur et inconfort particulier, mais avec l'aggravation du processus, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître sous la forme de douleurs, de brûlures, de tiraillements et de douleurs aiguës dans les zones pubiennes et lombaires, de dysfonctionnements dans les cycles menstruels et d'hémorragies.

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes enceintes

Causes physiologiques et anatomiques

Pour une femme, la grossesse est une condition particulière, qui s'accompagne de contraintes supplémentaires sur le corps. Après tout, il est désormais responsable du soutien vital non seulement de la femme elle-même, mais aussi de son fœtus. Pendant la période de gestation, de nombreuses femmes enceintes peuvent ressentir des symptômes particuliers, non caractéristiques, qui provoquent de l'anxiété. L'un d'eux est la miction rapide.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Certains sont liés au facteur physiologique associé aux processus métaboliques, d'autres sont dus à des changements anatomiques dans la configuration des organes et leur position relative.

Des changements dans la fréquence des mictions sont observés chez les femmes enceintes au cours de la première période (trimestre) et du dernier.

Physiologie. Quant au facteur physiologique, la raison principale réside dans l'augmentation des processus métaboliques généraux. En effet, pour le développement du fœtus, le corps a besoin de plus de coûts, à la fois en énergie et en substances, pour assurer la vie du futur homme.

À ce moment, il y a une charge accrue sur les reins femelles. Malgré le fait que le fœtus soit encore complètement minuscule, son activité biologique est à un niveau élevé. Cela nécessite une purification rapide de l'environnement dans lequel il se trouve, des déchets qu'il émet, et le renouvellement du liquide amniotique (liquide amniotique).

De plus, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans le corps féminin, ce qui affecte le travail des reins, qui sont obligés d'augmenter le taux de filtration. En conséquence, une augmentation de la quantité d'urine pour maintenir le niveau de concentration des substances nocives (toxines) émises et pour éviter d'endommager les parois du système urétral.

Le facteur physiologique comprend également des changements dans la synthèse hormonale. Avec le début de la grossesse, le corps des femmes synthétise une hormone très importante (chorionique), dont le niveau dans le corps des femmes enceintes est un indicateur très important du développement réussi du fœtus. Mais cela affecte considérablement l'augmentation de la fréquence urinaire..

Anatomie. Le facteur anatomique comprend - une augmentation de la taille de l'utérus et la nature de son emplacement. Dans la première période de grossesse, l'utérus augmente légèrement, car la taille du fœtus n'est pas encore grande. Dans ce cas, sa pression tombe sur le col de la vessie (son dos), ce qui met en action les mécanismes réflexes - cela se reflète dans les mictions fréquentes ou le ténesme (faux désirs).

Avec une augmentation du fœtus - au cours du deuxième trimestre, le corps utérin se déplace dans la cavité péritonéale, réduisant la pression sur le tissu vésical. Au cours de la dernière période (troisième trimestre), un enfant qui a grandi considérablement dans l'utérus serre déjà le haut de la vessie, provoquant à nouveau des mictions fréquentes. Si ses mouvements se joignent également à cela, l'envie d'uriner peut être soudaine.

Quelles situations nécessitent une attention médicale urgente?

Quel médecin contacter?

Une miction fréquente de jour ou de nuit sans douleur est le signe d'un changement dans le rythme de vie habituel. Et l'ajout d'autres symptômes pathologiques, c'est une bonne raison pour un examen et un traitement d'urgence. Les indications pour visiter un urologue sont très claires:

  • sensation de brûlure et douleur pendant la miction;
  • douleur dans la région pubienne;
  • perte de force ou incapacité à vider complètement la bulle;
  • détection des pertes hémorragiques du vagin;
  • une nette indifférence à la nourriture.

La combinaison de l'un de ces symptômes avec des visites répétées aux toilettes peut indiquer le développement d'un processus pathologique grave. Un retard de traitement peut entraîner de graves conséquences pour la santé des femmes et affecter négativement les fonctions reproductives, ce qui rend impossible pour une femme de devenir mère.

Options de traitement et recommandations

Le traitement est construit en fonction de la cause racine identifiée.

  1. Les processus inflammatoires nécessitent une sélection individuelle d'antibiothérapie, en tenant compte du pathogène détecté.
  2. Avec les troubles endocriniens, des médicaments réducteurs d'hormones et de sucre sont prescrits.
  3. Des médicaments activant le flux sanguin qui améliorent l'activité musculaire adaptative et contractile de la vessie peuvent être nécessaires..
  4. Correction du régime.
  5. Exercices assignés qui favorisent le renforcement musculaire des organes pelviens et entraînent l'urine de la vésicule biliaire en définissant le calendrier des processus urinaires, ce qui aide à contrôler la miction.
  6. Traitement physiothérapeutique sous forme de procédures UHF, d'électrophorèse et de boue thérapeutique.

Si la miction n'est pas douloureuse, les patients reçoivent un certain nombre de recommandations d'un médecin:

  • pour que la miction soit complète, avec l'acte d'uriner, il est nécessaire d'incliner légèrement le corps vers l'avant;
  • limiter le régime d'alcool dans l'après-midi;
  • enlever l'urine au premier besoin physiologique;
  • éliminer les repas qui provoquent un fort besoin d'étancher la soif;
  • limiter l'apport de produits diurétiques et de liquides.

Nocturie: symptômes et traitement chez la femme

Étiologie

  • La pathologie est plus fréquente chez les femmes qui accouchent et montre une augmentation linéaire avec l'âge, atteignant jusqu'à la moitié de toutes les femmes après 80 ans.
  • La nycturie périodique survient chez 50% des hommes et des femmes âgés de 50 à 59 ans.
  • Entre 18 et 49 ans, plus de femmes que d'hommes souffrent de mictions fréquentes la nuit.
  • Le sex-ratio après 60 ans varie avec la prévalence du problème chez les hommes: la miction deux fois par nuit ou plus souvent chez les hommes de 70 à 79 ans est de près de 50%.

Raisons et évolution

La nocturie a une origine multifactorielle, qui se développe en raison du mécanisme physiopathologique de la polyurie nocturne ou de la faible capacité fonctionnelle de la vessie ou en raison de leur combinaison.
La miction fréquente la nuit n'est pas une maladie en soi; cependant, dans de nombreux cas, il s'agit d'un symptôme ou d'une conséquence d'une maladie ou d'un état sous-jacent. Dans certains cas, il peut n'y avoir aucune raison évidente..

Les causes courantes de la nycturie chez les femmes sont:

  • Hormones - notre corps produit une hormone la nuit, ce qui ralentit les reins pendant le sommeil, donc beaucoup moins d'urine est libérée dans l'obscurité. Avec l'âge (après 40 ans), lorsque les femmes commencent à entrer en préménopause, les perturbations hormonales commencent et la production de cette hormone peut considérablement diminuer. En conséquence, le corps passe mal en mode nuit.
  • Une autre raison pour les femmes âgées est qu'avec l'âge, la vessie perd sa capacité à retenir l'urine. De plus, les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de problèmes médicaux pouvant affecter le système génito-urinaire d'une manière ou d'une autre..
  • Modèles de comportement (vous avez appris à votre corps à se réveiller la nuit pour aller aux toilettes, même si vous n'y êtes pas obligé).
  • Troubles du sommeil tels que l'insomnie ou l'apnée. Étant donné que l'apnée accompagne un sommeil léger (pas profond), cela conduit à une prise de conscience de la plénitude de la vessie.
  • Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent provoquer ce symptôme comme effet secondaire. Les plus courants sont les diurétiques utilisés pour traiter l'hypertension artérielle ou l'œdème périphérique (gonflement des pieds et des chevilles). Un exemple serait le furosémide.

Autres médicaments pouvant provoquer une miction rapide:

  1. Glycosides cardiaques.
  2. Lithium.
  3. Propoxyphène.
  4. Excès de vitamine D.
  5. Déméclocycline.
  6. Méthoxyflurane.
  7. Phénytoïne.

Les principaux problèmes de santé menant à une miction nocturne rapide:

  • Diabète.
  • L'insuffisance rénale chronique.
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Hypercalcémie (taux élevé de calcium dans le sang).
  • Hypertension artérielle.
  • Maladie cardiaque, maladie vasculaire ou insuffisance cardiaque congestive.
  • Obstruction de la vessie (calculs), inflammation ou autres problèmes qui affectent sa capacité (par exemple, chirurgie ou fibrose après irradiation).
  • Hyperactivité vésicale.
  • Inflammation ou infection de la vessie et des voies urinaires (cystite interstitielle, infection des voies urinaires).
  • Maladies des voies urinaires inférieures: gonflement de la vessie, de l'uretère ou de l'urètre
  • Prolapsus vaginal chez les femmes âgées.
  • Ménopause (après 40 ans).
  • Accouchement.
  • Syndrome des jambes sans repos.
  • Gonflement des jambes au niveau des chevilles.
  • Réduction de la vessie. Chez les personnes âgées, elle diminue en raison du vieillissement, ce qui conduit également à cette pathologie..
  • Polyurie la nuit (le corps produit trop d'urine la nuit).

Souvent, certains de ces problèmes peuvent survenir simultanément.

Raisons du type


Un type
Étiologie
Les raisons
Polyurie
Le corps produit trop d'urine dans les 24 heures.
  • Apport hydrique élevé.
  • Diabète (type 1 et 2).
  • Pas le diabète, le diabète gestationnel (survient pendant la grossesse).
Polyurie nocturne
Le corps ne sécrète trop d'urine que la nuit..
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Gonflement des jambes.
  • Troubles du sommeil, tels que l'apnée obstructive du sommeil (la respiration s'arrête ou s'arrête plusieurs fois pendant le sommeil).
  • Certains médicaments, y compris les diurétiques (comprimés d'eau), les glycosides cardiaques, la déméclocycline, le lithium, le méthoxyflurane, la phénytoïne, le propoxyphène et l'excès de vitamine D.
  • Trop de liquide au coucher, surtout du café, des boissons contenant de la caféine ou de l'alcool.
Problèmes de vessie
La vessie ne tient pas bien ou ne peut pas retenir l'urine
  • Obstruction de la vessie.
  • Hyperactivité vésicale.
  • Infection de la vessie ou infection récurrente des voies urinaires.
  • Inflammation de la vessie (œdème).
  • Cystite interstitielle (douleur vésicale).
  • Cancer de la vessie.
Nocturie mixte
Il y a plus d'un de ces problèmes..


Symptômes principaux

Diagnostique

Le diagnostic est souvent difficile, car très souvent ce problème n'est qu'un symptôme de la maladie sous-jacente. Par conséquent, dans la plupart des cas, il est nécessaire d'effectuer un large éventail d'analyses:

  1. Culture d'urine et analyse d'urine: recherche d'infection, de sang indésirable et d'autres éléments.
  2. Test sanguin: vérifie les reins et la glande thyroïde, le taux de cholestérol et la présence d'anémie, de diabète ou d'autres problèmes.
  3. Scan de la vessie: montre combien d'urine reste à l'intérieur après qu'il soit vide.
  4. Cystoscopie: examine une tumeur ou d'autres causes de symptômes - pendant l'examen, le médecin insère un tube étroit avec une minuscule lentille dans la vessie.
  5. Examen urologique: vérifie dans quelle mesure les voies urinaires inférieures stockent et excrètent l'urine.

Traitement

Le traitement de la nycturie dépend de la cause, il n'y a donc pas de réponse universelle. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent après le traitement de la maladie ou du trouble sous-jacent qui la provoque. Dans les cas où le médecin a exclu une raison médicale, plusieurs changements de style de vie peuvent être apportés pour minimiser le fait d'aller aux toilettes la nuit.

Changements de style de vie:

  • Limitez votre consommation de liquide au coucher..
  • Buvez beaucoup de liquides tout au long de la journée (en particulier de l'eau), mais limitez son apport 2 à 4 heures avant le coucher. Assurez-vous de limiter votre consommation d'alcool et de caféine (soda, thé et café).
  • Si vous devez prendre un diurétique, faites-le au moins 6 heures avant de vous coucher..
  • Allongez-vous avec vos jambes ou utilisez des bas de compression. Cela permet de redistribuer le liquide et de le ramener dans le sang, réduisant ainsi le besoin d'uriner. Les bas de compression élastiques aident également à prévenir l'accumulation de liquide..
  • Si la pièce est froide (par exemple en raison de la climatisation), gardez-vous au chaud en mettant des chaussettes et / ou en utilisant une couverture supplémentaire. Les températures froides ont tendance à stimuler la miction.
  • Profitez de votre sommeil pendant la journée. Lorsque vous dormez mal la nuit, parfois le sommeil diurne peut vous aider à vous sentir mieux..

Médicament

Il existe différents médicaments pour soulager et même traiter la nycturie. Ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec certains des changements d'habitudes énumérés ci-dessus, qui se sont révélés plus efficaces..

Les médicaments anticholinergiques sont des médicaments d'ordonnance qui sont efficaces dans le traitement de l'énurésie avec l'hyperactivité du détrusor, démontrant un succès dans 5 à 40% des cas:

  1. Darifénacine - Ce médicament soulage les crampes et traite une vessie hyperactive.
  2. Oxybutynine - ce médicament détend les muscles de la vessie.
  3. Toltérodine - ce médicament est antimuscarinique et agit de la même manière que l'oxybutynine.
  4. Chlorure de trospia - ce médicament traite une vessie instable en bloquant les récepteurs cholinergiques situés sur les cellules musculaires de sa paroi. Une fois les récepteurs bloqués, les muscles se relâchent, il n'y a pas d'hyperactivité.
  5. La solifénacine est un médicament anticholinergique récemment introduit qui est un médicament antimuscarinique plus sélectif avec moins d'effets secondaires anticholinergiques..

Les principaux effets secondaires des anticholinergiques sont la bouche sèche, les étourdissements et la vision trouble..

Si ce traitement médicamenteux de première intention est jugé inefficace, un ou plusieurs des médicaments suivants peuvent être prescrits:

  1. Desmopressine - imitant l'ADH ou la vasopressine, le rein produit moins d'urine.
  2. Imipramine - ce médicament est efficace à 40%, mais a une ligne fine entre la dose efficace et toxique.
  3. Furosémide - Ce diurétique de l'anse aide à réguler la production d'urine pendant la journée pour la réduire pendant le sommeil. Le furosémide bloque le flux d'ions dans les reins, vous permettant de contrôler la production d'urine.
  4. Bumétanide - ce diurétique de l'anse aide à réguler la production d'urine avant le coucher, donc il n'y a pas d'éveil la nuit. Le médicament doit être pris avec prudence et il est fortement recommandé de consulter un médecin avant de prendre ce médicament..

La nocturie peut être un problème débilitant pour de nombreuses femmes, car elle provoque des troubles chroniques du sommeil. Mais avec une gestion et un traitement appropriés, il peut être vaincu avec succès..

Quelles sont les causes des mictions fréquentes chez les femmes?

La miction fréquente chez la femme est l'occasion de consulter un spécialiste, car cela, à première vue, un symptôme inoffensif peut masquer des maladies assez graves.

La miction est le processus de libération de l'urine de la vessie à travers l'urètre dans l'environnement externe. Le nombre d'urinations de chaque personne est individuel et en moyenne 3-9 fois par jour.

Compte tenu de cela, nous voulons vous parler des causes des mictions fréquentes chez les femmes, ainsi que des mesures à prendre et des moyens de se débarrasser de ce problème..

Qu'est-ce qu'une miction fréquente??

La formation d'urine se produit dans les reins, qui sont comme un filtre. Le système nerveux régule le processus de formation d'urine. En 24 heures, 180 litres d'urine primaire se forment dans les reins, qui se composent d'eau, de sels, de sucre, d'acide urique et d'autres substances. Mais le volume quotidien d'urine chez un adulte n'est que d'un litre et demi. Cela peut s'expliquer par le fait que l'urine primaire subit une filtration secondaire, dans laquelle l'eau et les substances ci-dessus sont absorbées dans le sang..

Comme nous l'avons déjà dit, la quantité de miction pour chaque personne est individuelle, ce qui dépend directement de l'âge, du sexe, de l'état physiologique, du climat où elle vit, ainsi que des habitudes alimentaires. Mais la norme est considérée comme 3-9 mictions par jour, et la miction nocturne ne devrait pas être plus d'une fois.

Si le nombre d'urinations par jour est supérieur à 10, ce symptôme est appelé polyurie. La miction fréquente la nuit (plus d'une fois) en médecine est indiquée par la nycturie.

Il est également important de noter que chez un adulte en bonne santé, normalement, 200 à 300 ml d'urine doivent être alloués à la fois.

Avec une miction fréquente, une seule quantité d'urine diminue dans la plupart des cas, mais peut également être normale ou même augmenter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Les mictions fréquentes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et diverses maladies. Il faut également dire qu'avec des mictions fréquentes chez la femme, causées par des facteurs physiologiques, il n'y aura pas de crampes, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, de douleurs lombaires, de fièvre, d'impuretés pathologiques dans l'urine, etc..

Considérez pourquoi il y a des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur et autres symptômes désagréables.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

  • Thérapie diurétique. Lors de la prise de diurétiques, le nombre d'urinations augmente et le volume unique d'urine augmente également.
  • Grossesse. Nous parlerons plus en détail de ce facteur plus tard..
  • Caractéristiques nutrition. Manger de grandes quantités de nourriture épicée, de cornichons, de graisses animales et végétales irrite les récepteurs de la vessie et favorise une miction accrue.
  • Abus de boissons contenant de la caféine comme le thé vert, le café et l'alcool, en particulier la bière.
  • Hypothermie des membres inférieurs. Beaucoup ont probablement remarqué que lorsqu'ils avaient froid, l'envie d'aller aux toilettes «petit à petit» devient plus fréquente. Cela peut être considéré comme une réaction normale de la vessie après une hypothermie..
  • Agitation psycho-émotionnelle. Pendant le stress, les cellules du corps souffrent de la privation d'oxygène, dont l'une des manifestations est la miction fréquente.
  • Mensuel Avant la période menstruelle, le liquide est retenu dans le corps féminin, donc avec l'avènement des jours critiques, il commence à être excrété dans l'urine, à la suite de quoi la miction devient plus fréquente.
  • Climax Pendant la période où la fonction de reproduction de la femme s'estompe, des changements dans le fond hormonal et le métabolisme se produisent dans le corps, ce qui contribue à augmenter la miction.

Causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes

Maladie du système urinaire

Les maladies du système urinaire sont la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Considérez ces maladies.

Cystite. Cette maladie se caractérise par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes, car l'urètre féminin est plus court et plus faible que l'homme, ce qui facilite la pénétration d'agents pathogènes dans la vessie depuis l'environnement extérieur.

Avec la cystite, elle fait mal dans le bas de l'abdomen et la miction devient plus fréquente et s'accompagne de douleurs et de brûlures. De plus, après être allée aux toilettes, une femme éprouve une sensation de vidange incomplète de la vessie et l'envie d'uriner. De plus, l'incontinence urinaire et l'apparition d'impuretés pathologiques peuvent être présentes, à partir desquelles elle devient trouble.

Urétrite. L'urétrite est une inflammation du canal urinaire causée par divers agents pathogènes..

La miction avec urétrite devient plus fréquente, accompagnée de démangeaisons, de douleurs et de brûlures dans l'urètre.

Pyélonéphrite. Cette maladie est une inflammation du système pyelocaliceal du rein, causée par des agents pathogènes. Un besoin accru d'uriner est caractéristique de l'évolution chronique de la pyélonéphrite. En outre, les femmes ont des douleurs lombaires, de la fièvre, des frissons et l'urine devient trouble en raison d'un mélange de pus et de sang.

Urolithiase. Une miction rapide avec du sang est souvent un signe d'urolithiase, car les calculs peuvent endommager la muqueuse des voies urinaires, ce qui provoque des douleurs et des saignements. En outre, les symptômes de cette maladie peuvent être une interruption du flux urinaire, des douleurs dans le bas de l'abdomen et le long du canal urinaire, qui donnent à la surface interne de la cuisse et des organes génitaux.

Atony de la vessie. Avec cette maladie, les parois de la vessie ont un ton affaibli. L'atonie de la vessie se manifeste par des mictions fréquentes, dans lesquelles une petite quantité d'urine est excrétée.

Vessie hyperactive. Cette condition est une complication d'autres maladies du système urinaire, dans lesquelles l'activité des récepteurs nerveux des parois de la vessie augmente, qui se manifeste par des envies fréquentes d'uriner.

Maladies génitales féminines

Fibromes utérins. Aux stades initiaux de la maladie, il n'y a qu'une violation du cycle menstruel, des douleurs dans le bas-ventre, des métrorragies. Une fois que la tumeur a atteint une taille importante, elle commence à serrer la vessie, ce qui s'exprime par des envies fréquentes d'uriner.

Prolapsus utérin. Cette condition entraîne le déplacement de tous les organes situés dans le bassin, en particulier la vessie. Par conséquent, les patients souffrent de règles abondantes, de douleurs dans le bas-ventre, de saignements utérins, ainsi que de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire.

Maladie du système endocrinien

La miction fréquente et abondante chez les femmes peut être causée par une pathologie du système endocrinien, par exemple, le diabète et le diabète insipide.

Diabète. Avec cette maladie, le corps manque d'insuline, ce qui entraîne une augmentation des niveaux de sucre dans le sang et l'urine. Le glucose est capable de transporter des molécules d'eau sur lui-même, donc lorsqu'il est activement excrété du corps par l'urine, il prend de l'eau par lui-même, provoquant des mictions fréquentes.

Diabète insipide. Cette maladie se caractérise par une soif intense et une augmentation de la diurèse quotidienne due à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophyse.

Maladies cardiovasculaires

L'apparition de mictions fréquentes dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins s'explique par le fait que pendant la journée, le liquide s'accumule dans les tissus du corps, qui est activement excrété la nuit, provoquant la nycturie la nuit.

Mictions douloureuses et fréquentes chez les femmes: causes

La miction fréquente chez les femmes souffrant de douleur, qui s'accompagne d'autres symptômes désagréables (crampes et brûlures dans l'urètre, douleurs lombaires, apparition de sang et de pus dans les urines, fièvre, faiblesse générale, transpiration accrue, etc.) peut indiquer une inflammation des organes système génito-urinaire.

Le plus souvent, les symptômes ci-dessus sont observés avec des maladies telles que:

La miction fréquente chez les femmes atteintes de maladies sexuellement transmissibles est due au fait que les organes des systèmes génital et urinaire sont étroitement liés. Par conséquent, le processus infectieux qui s'est développé dans la vessie ou l'urètre peut se propager aux organes génitaux et vice versa. Par exemple, de nombreuses femmes ont une combinaison d'inflammation de l'urètre et de la muqueuse vaginale.

L'infection peut pénétrer dans les organes génitaux de manière ascendante, c'est-à-dire de l'urètre dans le vagin et plus loin dans l'utérus et les appendices. Et aussi du vagin au canal urinaire, à la vessie et même aux reins.

La raison des mictions fréquentes et douloureuses chez les femmes peut être due à une irritation de la muqueuse vaginale, par exemple, si les règles d'utilisation des tampons hygiéniques ne sont pas suivies.

De plus, il y a des mictions fréquentes après les rapports sexuels, ce qui est également associé à une irritation des tissus vaginaux. Cette condition est en train de disparaître, donc la douleur et la sensation de brûlure chez les femmes disparaissent le lendemain. Mais il convient de noter qu'à ce moment, les mécanismes de protection de la muqueuse irritée sont affaiblis, il existe donc un risque de pénétration de microbes pathogènes dans le corps.

Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes: causes

La miction fréquente chez les femmes la nuit peut également être due à des conditions physiologiques et à diverses maladies.

L'apparition de la nycturie la nuit peut être causée par les menstruations, la grossesse et la ménopause..

Si nous parlons de maladies, les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes sont le plus souvent un symptôme d'urétrite, de cystite, de diabète et de diabète insipide, d'insuffisance rénale chronique et de maladies du système cardiovasculaire..

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes pendant la grossesse: causes

Pendant la grossesse, une femme peut ressentir de nombreux inconvénients, tels que nausées, somnolence, faiblesse générale, maux de dos, ainsi que des mictions fréquentes indolores, ce qui est la norme.

Pendant la grossesse, des changements dans le fond hormonal, le métabolisme et une augmentation du volume de sang circulant se produisent dans le corps de la femme, ce qui crée une charge supplémentaire pour le système urinaire. Par exemple, le liquide amniotique est mis à jour toutes les 2-3 heures, ce qui ne peut qu'affecter la diurèse d'une femme enceinte.

Mais le facteur le plus important qui provoque une miction très fréquente chez les femmes pendant la grossesse est une augmentation de la taille de l'utérus, qui appuie sur la vessie, la faisant se vider. Il y a aussi une tendance - plus la période est longue, plus la miction est fréquente. De plus, pour les femmes enceintes, des mictions nocturnes fréquentes sont également caractéristiques..

De plus, pendant la grossesse, de tels troubles peuvent survenir sous forme d'excrétion spontanée de petites portions d'urine lors de toux, rires. Mais même cela est considéré comme la norme pendant la période d'attente pour le bébé.

Miction rapide avec ménopause

Les œstrogènes dans le corps sont responsables non seulement de la possibilité de fécondation de l'ovule, mais également du tonus musculaire du vagin et de l'urètre. Ces hormones contribuent à l'apport sanguin actif aux organes du système génito-urinaire, y compris l'urètre. Pour cette raison, le ton normal de la membrane musculaire du canal urinaire est maintenu..

Par conséquent, lorsque le fond hormonal change considérablement lors de la ménopause chez la femme, un affaiblissement du tonus musculaire est observé dans l'urètre, qui se manifeste par une augmentation de la miction. De plus, pendant la ménopause, de nombreuses femmes souffrent d'incontinence urinaire..

Un rôle important dans l'apparition de mictions fréquentes chez les femmes qui n'ont pas de cycle menstruel est joué par le fait que les œstrogènes affectent la sécrétion des immunoglobulines, la sensibilité des récepteurs de la vessie et de l'urètre.

Avec la ménopause, les femmes peuvent se plaindre de mictions fréquentes la nuit et le jour, d'incontinence urinaire et d'une sensation de satiété de la vessie. De plus, après l'extinction de la fonction reproductrice chez la femme, le risque de développer des processus infectieux dans les voies urinaires augmente considérablement. Par conséquent, les femmes atteintes de ce problème ne souffriront pas d'être examinées par un urologue.

Mictions fréquentes chez la femme: traitement

Le choix des tactiques thérapeutiques avec des mictions fréquentes dépend de la cause de son apparition. Tenez compte des principes de base du traitement.

  • Thérapie antibiotique. Les antimicrobiens sont utilisés dans les processus inflammatoires du système urinaire et reproducteur, qui sont causés par des microbes pathogènes. Par exemple, avec la cystite, Furamag, Norfloxacin, Gentamicin et d'autres peuvent être les médicaments de choix, et avec pyelonephritis, Ceftriaxone, Amoxiclav, Metrogil et d'autres.
  • Uroantiseptiques. La furadonine, la furazolidone, l'uronefron, le kanéfron, l'urolesan et d'autres médicaments utilisés à la fois pour la cystite et l'urétrite, et la pyélonéphrite appartiennent à ce groupe de médicaments..
  • Pré- et probiotiques. Étant donné que dans de nombreuses maladies accompagnées d'une miction fréquente, la microflore normale change dans les voies urinaires et génitales, la nomination de pré- et probiotiques est une composante essentielle du traitement. Dans ce cas, Lactovit, Linex, Yogurt, Biogaya, Bifiform et d'autres comprimés sont très efficaces..
  • Thérapie antispasmodique. Ce type de thérapie est indiqué pour la lithiase urinaire, car les calculs irritent les voies urinaires et provoquent leur spasme, qui se manifeste par des douleurs et des mictions fréquentes. On peut prescrire aux patients No-shpa, Spazmolgon, Riabal, Drotaverin et autres.
  • Insulinothérapie. Ce type de thérapie est utilisé pour le diabète.
  • Traitement chirurgical. En cas d'urolithiase, de tumeurs de l'utérus ou de la vessie, d'atonie de la vessie et d'autres maladies, la chirurgie peut être le seul traitement efficace.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont utilisés efficacement en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes folkloriques les plus efficaces pour traiter ce problème.

  • Bouillon d'utérus bouilli: 10 grammes d'une plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Prendre une décoction doit être de 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus de bore vous permet de normaliser le fond hormonal pendant la ménopause et d'éliminer l'envie fréquente d'uriner.
  • Bouillon de racine de rose musquée: 40 grammes de racine de rose musquée écrasée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi ils sont insistés pendant 2-3 heures et filtrés. Buvez 100 ml de médicament avant les repas 3-4 fois par jour.
  • Infusion de feuilles d'airelle: 5 grammes de feuilles d'airelle fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouverte d'un couvercle et laissez infuser pendant 15-20 minutes. Buvez une infusion prête et tendue tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.
  • Infusion de millefeuille: 7 à 8 grammes de plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insisté pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments à base de feuilles d'airelle rouge, de racine d'églantier et de millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  • Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs broyés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et insister pendant 15 minutes. L'infusion terminée doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.

Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est une miction fréquente, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

Dans ce sujet, nous avons examiné en détail ce qui survient et comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes traditionnels et folkloriques. Nous serons heureux si notre article vous profite. Nous apprécions vos commentaires sur ce sujet..