Principal

Traitement

Mictions fréquentes chez les hommes. Causes et traitement de la pollakiurie

Le nombre quotidien d'urinations pour chacun dépend de la masse des causes et varie périodiquement. Pour les hommes, ce paramètre est un indicateur important de la santé du système génito-urinaire. Vous devez faire attention non seulement au nombre de voyages aux toilettes, mais aussi à la pression du ruisseau. Des mictions fréquentes chez l'homme nécessitent des soins médicaux si elles s'accompagnent d'inconfort et sont observées depuis longtemps..

Normes de miction et types de troubles

La quantité et la fréquence de la production d'urine dépendent du mode de vie, du métabolisme, de la qualité des aliments consommés, du volume d'eau. Pour un homme, 6 mictions le jour et 2 maximum la nuit sont considérées comme la norme moyenne. Si le nombre de déplacements quotidiens "dans une petite mesure" dépasse régulièrement 10, alors il est nécessaire de vérifier l'état du système génito-urinaire.

Il existe plusieurs types de miction pathologique:

  • La pollakiurie est une envie fréquente d'uriner, mais sans dépasser le volume total d'urine excrété (chez l'adulte, le volume normal est de 700 ml à 3 l);
  • Nocturie - pollakiurie nocturne;
  • Dysurie - miction douloureuse;
  • Polyurie - une augmentation du volume d'urine produite par rapport à la norme (pas toujours avec des sensations désagréables).

Des mictions fréquentes peuvent être physiologiques ou pathologiques. Dans le premier cas, la raison en est l'apport de diurétiques ou de décoctions, l'utilisation d'une grande quantité de liquide (en particulier la bière), les pastèques. En même temps, le jet sort sans douleur et avec une bonne pression. La pollakiurie pathologique est causée par diverses maladies des voies urinaires et s'accompagne de tensions musculaires ou d'inconfort.

Des mictions fréquentes se produisent souvent dans un contexte d'hypothermie. La miction peut être à la fois douloureuse (si l'hypothermie a provoqué l'activation d'une infection du sommeil dans la prostate ou la vessie) et indolore. Dans ce dernier cas, je veux constamment aller aux toilettes en raison de l'accumulation naturelle de liquide dans la vessie en raison du manque total de transpiration.

Une autre raison de la pollakiurie physiologique est une caractéristique de la régulation nerveuse du processus urinaire. Sous stress, la vessie se contracte à cause des spasmes musculaires, son volume diminue. Les jambes gelées, un fort choc émotionnel provoquent également une activation des terminaisons nerveuses et une augmentation de la miction.

Causes des mictions fréquentes chez les hommes: pathologies et symptômes associés

La principale raison de la miction fréquente chez les jeunes hommes est une infection des voies urinaires qui provoque une cystite, une urétrite, une prostatite, une pyélonéphrite. La douleur et les brûlures, les plus prononcées le matin, indiquent une irritation des muqueuses de l'urètre avec des produits d'activité pathogène.

Les pierres (calculs) qui se forment dans la vessie, la prostate, les reins provoquent non seulement une inflammation, mais commencent parfois à s'effriter ou à migrer, provoquant une douleur intense lors du passage à travers les uretères et l'urètre.

La dysurie causée par des processus inflammatoires peut s'accompagner de l'apparition de sang dans l'urine (hématurie). Cela est dû à une ulcération des parois de la vessie, à une fusion purulente ou à un affaiblissement des parois des vaisseaux sanguins. Un œdème, des douleurs lombaires, une faiblesse sont caractéristiques de la pyélonéphrite..

La couleur de l'urine en fonction du volume de sang qu'il contient

Des mictions fréquentes peuvent être à l'origine de troubles hormonaux et systémiques, en particulier le diabète insipide. Avec cette maladie, la fonction des glandes du cerveau est perturbée - l'hypothalamus et l'hypophyse. En conséquence, un manque d'hormone antidiurétique se produit dans le corps, qui est responsable de l'absorption inverse du liquide excrété par les reins afin de filtrer les substances utiles (fonction de réabsorption). Une personne a constamment soif, ce qui provoque une polyurie (6 à 15 litres d'urine sont excrétés par jour). Symptômes supplémentaires:

  1. Faiblesse générale.
  2. La déshydratation.
  3. Tachycardie (palpitations).
  4. Urine diluée et incolore.

La miction rapide se produit avec le diabète sucré (cystopathie diabétique). Le nombre quotidien de déplacements aux toilettes chez certaines personnes s'élève à 50. Typiquement, une miction excessive, avec une odeur d'acétone. Symptômes supplémentaires: augmentation de l'appétit et de la soif, bouche sèche, faiblesse, démangeaisons.

La fonction de réabsorption des reins souffre également d'anémie falciforme et de néphrite interstitielle (inflammation des reins). Ces maladies s'accompagnent d'un débit urinaire abondant..

Des mictions nocturnes fréquentes (jusqu'à l'incontinence urinaire) peuvent être un signe de thyréotoxicose (excès d'hormones thyroïdiennes).

Une miction rapide et indolore avec une petite quantité d'urine est provoquée par des troubles neurogènes, des dommages au cerveau ou à la moelle épinière. Dans ce dernier cas, un signe d'avertissement est une faiblesse dans les jambes..

Mictions fréquentes chez les hommes plus âgés

Chez les hommes après 50 ans, ainsi que dans la vieillesse, les difficultés fréquentes à uriner sont généralement le résultat d'une hyperplasie prostatique (prolifération tissulaire hormono-dépendante). Le cancer ne peut être exclu. Dans ce dernier cas, des mictions fréquentes peuvent s'accompagner des symptômes suivants:

  • Sang dans le sperme et l'urine;
  • Elargissement des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • Douleur dans l'aine et les os;
  • Perte de poids.

La cause de la miction fréquente peut être une vessie hyperactive - une contraction arbitraire du muscle qui expulse l'urine (détrusor). La pathologie survient en raison de dommages aux voies de conduction de la moelle épinière, de changements liés à l'âge dans les fibres du détrusor (principalement dus à la privation d'oxygène des tissus causée par l'hyperplasie), au déplacement de la vessie ou de l'urètre. Des désirs aigus (impératifs, urgents) sont caractéristiques - un sentiment que l'urine ne peut pas être retenue. Les attaques se produisent environ toutes les 2 heures, jour et nuit. Pas de douleur.

Une vessie hyperactive est un syndrome clinique qui détermine la miction impérative (une envie rapide d'uriner, nécessitant une mise en œuvre immédiate), qui peut s'accompagner d'une incontinence urinaire (un homme n'a pas le temps d'aller aux toilettes), des mictions fréquentes et des mictions nocturnes

Une miction faible fréquente peut également être causée par un cancer de la vessie (avec la croissance de la tumeur à l'intérieur de l'organe). Il y a une sensation de lourdeur dans le bas-ventre, puis des douleurs se joignent.

Chez les hommes après 50 ans, des mictions fréquentes peuvent être déclenchées par l'omission ou l'affaiblissement du plancher pelvien, l'insuffisance cardiaque. Dans ce dernier cas, la miction devient plus fréquente la nuit, car en position horizontale du corps, la fonction cardiaque et la circulation sanguine sont facilitées.

Les conséquences du traitement d'autres maladies

La miction rapide jusqu'à l'incontinence complète est une complication caractéristique des opérations d'élimination de l'adénome ou du cancer de la prostate. Cela est dû à des dommages aux nerfs, au sphincter de la vessie.

Diagnostique

Pour le diagnostic, vous devez d'abord contacter un urologue. Le médecin mène une conversation avec le patient, puis prescrit des tests d'urine (général, biochimie, ensemencement bactérien) et de sang (biochimie, hormones, PSA, taux de glucose). Si nécessaire, une échographie, une IRM ou une tomodensitométrie des organes pelviens et des reins est effectuée. Lorsque des signes d'infection urogénitale prélevent un écouvillon de l'urètre, du suc prostatique pour analyse par PCR.

De plus, le patient peut être référé à un endocrinologue (si le problème est lié aux hormones), à un oncologue ou à un neuropathologiste (si les centres urétraux du cerveau et de la moelle épinière sont endommagés). Les violations de la structure du détrusor avec une vessie hyperactive sont détectées par examen microscopique des particules de ses tissus (biopsie), cystométrie, tests à l'eau froide et à la lidocaïne.

Traitement des mictions fréquentes chez les hommes

Les méthodes de traitement dépendent du diagnostic (les meilleures pilules pour les mictions fréquentes chez les hommes). Les principales maladies et médicaments sont indiqués dans le tableau ci-dessous..

Tableau 1. Les principales causes et méthodes de traitement des mictions fréquentes pathologiques

CauseMéthodes de traitement
Prostatite aiguë, urétrite, néphrite, cystiteAntibiotiques (fluoroquinolones, céphalosporines).
Hyperplasie prostatiqueAlpha-bloquants, inhibiteurs de la 5-alpha-réductase. Selon le sens de la croissance, même à un stade précoce, des méthodes chirurgicales peuvent être appliquées (TUR de la prostate, prostatectomie).
Prostatite chroniqueAntibiotiques, suppositoires immunomodulateurs et anti-inflammatoires.
Polyurie avec diabète insipide"Carbamazépine", "Minirin", "Nativa" ("Antikva Rapid").
Cancer de la prostate et de la vessieHormonothérapie, chimiothérapie, radiothérapie, ablation chirurgicale.
Cystopathie diabétiqueThérapie du diabète, M-anticholinergiques, acide lipoïque.

Préparations pour le traitement de la vessie hyperactive (OAB)

Dans les cas graves, la chirurgie plastique de la vessie, sa dénervation et l'administration de toxine botulique sont utilisées..

Traitement après radiothérapie ou ablation de la prostate

Après une chirurgie de la prostate, le traitement peut durer de 6 mois à un an. La thérapie comprend l'utilisation d'alpha-bloquants, la stimulation électrique, des exercices pour les muscles du plancher pelvien.

Après une radiothérapie avec des mictions fréquentes, ils ont du mal avec les méthodes suivantes:

  • Médicaments: alpha-bloquants.
  • Méthodes mini-invasives: injections de collagène dans l'urètre (thérapie par injection périurétrale). Il y a un effet, mais il dure environ un an, jusqu'à ce que la charge se résorbe.
  • Méthodes chirurgicales: amener sous l'urètre une boucle de matériau artificiel ou les propres tissus du patient attachés aux muscles (opération de fronde). L'efficacité est de 90%.

Dans les cas graves d'incontinence urinaire, un sphincter artificiel (artificiel) de la vessie est établi.

Traitement de la miction rapide chez les hommes après 50 ans

Dans le traitement de la miction rapide chez les hommes matures, un élément obligatoire de la thérapie consiste à renforcer le plancher pelvien. Les exercices de Kegel sont généralement proposés comme méthode classique, mais ces dernières années, cette technique a été critiquée. L'essentiel est: Kegel renforce les muscles pelviens, mais le sacrum se replie, ce qui ne contribue pas au contrôle de la miction à long terme.

L'emplacement correct de la vessie n'est possible que s'il y a une déviation lombaire, c'est-à-dire des fesses fortes (à savoir, les muscles fessiers tirent la région sacrée vers l'arrière). Pour renforcer les muscles pelviens, il est recommandé de combiner exercices de Kegel et squats profonds. Ce sont ces derniers qui sont les plus utiles pour contrôler la miction. La surutilisation des exercices de Kegel avec des fesses faibles entraînera une défaillance du plancher pelvien. Des détails sur cette théorie peuvent être trouvés dans le programme Alignet and well de Katy Bowmen..

Les méthodes traditionnelles à la maison

Les méthodes alternatives comme «boire des herbes» ou «se prélasser dans la salle de bain» ne sont pertinentes que pour les mictions fréquentes et indolores causées par l'hypothermie ou le stress. Sinon, le temps sera perdu, la maladie deviendra chronique et l'échauffement ne fera que stimuler la multiplication de l'infection..

La prévention

Les principales méthodes de prévention des mictions fréquentes:

  1. Ne pas abuser des produits irritants pour la vessie (trop salés, épicés, "Cola", énergie). Les protéines animales sont nécessaires, mais avec modération, sinon l'urine changera de composition, ce qui deviendra un sol favorable à la formation de calculs (ceci est particulièrement vrai pour les sportifs qui aiment «sécher»).
  2. Ne pas trop refroidir. En cas de séjour prolongé dans une chambre froide, il est nécessaire de réchauffer les jambes.
  3. Évitez les processus stagnants dans le petit bassin, effectuez régulièrement des squats, maintenez le tonus des muscles pelviens et fessiers.
  1. Subir en temps opportun des examens urologiques.
  2. Uriner après un rapport sexuel non protégé afin de laver la microflore étrangère de l'urètre, ainsi que de se protéger avec un partenaire non vérifié.
  3. Ne tolérez pas l'envie naturelle d'uriner et essayez de vider la vessie en temps opportun (l'étirement des parois nuit aux terminaisons nerveuses) et calmement, sans forcer.

Si les problèmes de miction ont déjà commencé, vous ne devez pas réduire la quantité de liquide que vous buvez pendant le traitement, car l'urine deviendra plus concentrée et irritera davantage les muqueuses. Il convient également de garder à l'esprit que chez les fumeurs, les symptômes sont augmentés de 2 fois.

Conclusion

Une miction pathologique fréquente apparaît rarement sans symptômes supplémentaires. Cela peut être une gêne dans l'urètre, la tête, le bas-ventre, le bas du dos. Vous ne devez pas noyer ces manifestations avec des antibiotiques, "Kanefron" ou "Fitolizinom". Sans une compréhension précise de l'infection que le corps a connue, le traitement entraînera la transition de la pathologie vers une forme chronique ou des complications.

Mictions fréquentes chez les hommes: causes, symptômes et traitement

La miction rapide est l'un des symptômes les plus courants des maladies du système génito-urinaire. Elle se caractérise par des envies fréquentes, et parfois incessantes, qui réduisent considérablement la qualité de vie du patient. Dans certains cas, ce symptôme pendant longtemps est le seul signe de pathologie, il nécessite donc une attention particulière. La détection rapide de la cause de son apparition vous permet de prescrire le traitement nécessaire à temps et d'éviter de graves complications.

Les raisons

La miction fréquente chez les hommes se produit le plus souvent pour deux raisons - les maladies de la prostate et du système génito-urinaire.

Pathologie de la prostate

La prostate est étroitement adjacente à la partie inférieure de la vessie et à la section initiale de l'urètre. C'est l'emplacement qui provoque l'apparition de troubles urinaires dans les maladies de la prostate.

Le processus pathologique peut se propager directement aux organes voisins ou avoir un effet négatif en raison de leur compression.

La prostatite est une inflammation de l'organe au cours de laquelle, en raison d'un œdème, elle augmente de taille. Cela provoque l'urètre, qui est couvert par la glande, à se rétrécir dans la lumière, ce qui empêche la vessie d'être complètement vide. Dans le même temps, le patient éprouve des problèmes de miction - les feuilles d'urine en petites portions, goutte à goutte, il n'y a pas de sensation de vessie vide. Avec un œdème sévère, une obstruction urétrale complète peut se produire, ce qui entraînera un retard aigu dans l'urine, dans lequel la miction de manière naturelle devient impossible. Dans ce cas, vous devez contacter immédiatement un spécialiste.

De plus, la prostatite se caractérise par la présence d'autres symptômes - douleur dans la région inguinale, altération de la fonction sexuelle, fatigue.

L'hyperplasie bénigne de la prostate est une prolifération de tissus organiques, souvent causée par des changements hormonaux dans le corps. L'adénome de la prostate est le plus souvent diagnostiqué chez l'homme après 40 ans, ce qui indique une relation entre le début de la maladie et l'âge du patient. C'est dans ce cas que des mictions fréquentes sans douleur peuvent survenir.

La maladie peut être asymptomatique pendant une longue période jusqu'à ce que l'organe élargi commence à comprimer l'urètre. Contrairement à la prostatite, dans laquelle les problèmes d'urination surviennent soudainement et de manière prononcée, l'adénome se caractérise par une lente augmentation des symptômes.

Les maladies de la prostate nécessitent une détection et un traitement rapides. Avec des volumes tumoraux prononcés, il existe un risque de rétention urinaire aiguë, dans laquelle les parois de la vessie peuvent éclater, ce qui entraînera de graves complications.

Les signes cliniques du cancer de la prostate sont très similaires à l'hyperplasie bénigne et peuvent ne présenter aucun symptôme pendant une longue période. Cependant, cette maladie est extrêmement dangereuse pour la vie d'un homme. Le pronostic dans ce cas dépend clairement du stade du processus oncologique. Plus la pathologie est découverte tôt, plus les chances du patient de récupérer complètement sont grandes.

Maladies du rein et de la vessie

Les processus infectieux du système génito-urinaire s'accompagnent également de pulsions fréquentes.

Si le foyer pathologique est localisé dans le bassin rénal, la maladie est appelée pyélonéphrite, dans la vessie - cystite, dans l'urètre - urétrite.

Malgré la localisation différente de l'infection, ces maladies présentent des similitudes dans l'évolution clinique et les signes.

De plus, le processus inflammatoire s'accompagne de:

  • syndrome de douleur sévère;
  • fièvre;
  • un mélange de sang et de pus dans l'urine;
  • détérioration de l'état général;
  • sensation de brulure.

La glomérulonéphrite est une inflammation des glomérules rénaux qui sont responsables de la filtration du plasma sanguin et de l'élimination des produits de décomposition du corps. La violation de leur travail entraîne une intoxication générale due à l'accumulation de substances nocives. De plus, l'appareil glomérulaire affecté perd sa capacité à stocker les substances nécessaires dans le sang - électrolytes, globules rouges, complexes immuns circulants.

L'urine peut avoir la couleur de morceaux de viande. Cela est dû à la libération de composants sanguins - globules rouges - dans l'urine.

En plus des mictions fréquentes, le patient s'inquiète des symptômes suivants:

  • gonflement du visage et des membres inférieurs;
  • douleur dans la région lombaire;
  • fièvre;
  • impuretés de sang dans l'urine;
  • sédiments dans l'urine;
  • hypertension artérielle;
  • élargissement des frontières hépatiques;
  • maux de tête;
  • faiblesse et léthargie dues à l'anémie.

L'urolithiase est caractérisée par un changement pathologique des processus métaboliques, entraînant le dépôt de calculs. Ils perturbent l'écoulement de l'urine et entraînent une augmentation de la miction. La maladie s'accompagne également de fortes douleurs lors du passage des pierres le long des voies étroites - les uretères et l'urètre. Dans ce cas, les parois du système urinaire sont endommagées, ce qui entraîne l'apparition de sang dans l'urine. Si les mécanismes de protection échouent, une inflammation et même des complications infectieuses peuvent survenir sur le site des dommages.

Dans certains cas, la pierre peut provoquer un blocage complet de la lumière des uretères ou de l'urètre et entraîner des complications - hydronéphose et rétention urinaire aiguë, qui nécessitent une intervention médicale d'urgence. Une ponction vésicale est utilisée, ce qui est une mesure temporaire pour soulager une affection aiguë..

Pour éliminer la cause de la maladie, il est nécessaire d'enlever la pierre qui a provoqué le blocage. Pour cela, une lithotripsie est réalisée..

Autres maladies

Ce symptôme peut accompagner des maladies d'autres organes et systèmes qui ne sont pas directement liées au fonctionnement du système urinaire..

Dans le diabète sucré du premier type, les mictions fréquentes se produisent principalement la nuit, ce qui est associé à des fluctuations des taux de glucose dans le sang, peut être accompagné de soif. Cette condition est supprimée en ajustant les niveaux de sucre et d'insuline..

En cas de diabète sucré du deuxième type, la polyurie peut être évitée en suivant un régime alimentaire, une routine quotidienne et en utilisant des médicaments hypoglycémiants.

Les maladies du système endocrinien, y compris l'hypophyse, peuvent provoquer l'apparition de cette symptomatologie. Le processus de miction est contrôlé par une hormone antidiurétique, dont la synthèse se produit dans le cerveau. Avec les maladies tumorales de l'hypophyse, la sécrétion hormonale peut être altérée, ce qui affectera le fonctionnement du système urinaire.

Symptômes

Pour les mictions fréquentes dues à des phénomènes naturels, la présence d'autres signes de la maladie n'est pas caractéristique.

Il s'agit d'une réaction naturelle du corps, qui n'est pas une condition pathologique..

Si des désirs fréquents surviennent dans les conditions de la maladie, ils s'accompagnent des symptômes suivants:

  • la douleur et l'inconfort pendant la miction sont dus à l'inflammation et au gonflement;
  • les faux désirs sont un signe de blocage complet de l'urètre avec une pierre ou une compression de sa glande prostatique élargie;
  • la décharge indique une infection;
  • les coliques rénales surviennent lorsque les calculs passent dans les voies urinaires;
  • la fièvre, la faiblesse et le malaise sont des symptômes courants de l'inflammation;
  • le sang, le mucus, le pus dans l'urine indiquent la fixation de la flore bactérienne ou des dommages aux parois des organes du système urinaire;
  • la dysfonction érectile se produit avec des dommages à la prostate.

Méthodes de diagnostic

À la première étape, le médecin traitant recueille un historique détaillé de la vie et de la maladie du patient afin d’établir les facteurs de risque. Effectue ensuite un examen externe pour identifier d'autres signes d'une maladie.

Pour détecter la nature de la survenue de la pathologie, l'urologue peut prescrire les méthodes d'examen en laboratoire et instrumentales suivantes:

  • l'analyse sanguine générale et biochimique vous permet d'identifier les marqueurs de l'inflammation - augmentation des globules blancs, augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes, dysprotéinémie, fibrinogène;
  • dans l'analyse générale de l'urine, le niveau de leucocytes, d'érythrocytes et la présence de flore pathogène sont d'une importance capitale;
  • le niveau d'hormone antidiurétique et adrénocorticotrope peut détecter la pathologie de l'hypophyse;
  • l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie du cerveau sont effectuées pour détecter les processus tumoraux qui peuvent provoquer une telle clinique;
  • les niveaux de potassium, de calcium, de sodium et de chlore permettent d'évaluer la fonction de filtration des reins, dont les violations se produisent lorsque l'appareil glomérulaire est affecté;
  • la culture bactériologique permet non seulement d'identifier l'agent causal de la maladie, mais aussi de choisir le bon traitement, car sa sensibilité aux antibiotiques est déterminée;
  • La PCR est effectuée pour détecter l'ADN du pathogène et ses anticorps;
  • l'examen échographique des reins et des organes pelviens montre des changements anatomiques qui se produisent avec les maladies;
  • un examen rectal digital de la prostate peut détecter des tumeurs malignes et bénignes et une prostatite.

Traitement

La pharmacothérapie est choisie en fonction de la nature de la maladie..

Les antibiotiques sont utilisés pour les maladies infectieuses - pyélonéphrite, cystite, urétrite, prostatite. Dans ce cas, la préférence est donnée aux fluoroquinolones de deuxième génération, dont la substance active en grande concentration pénètre directement dans les voies urinaires et est active contre la plupart des bactéries.

Si la miction rapide est causée par la croissance tumorale de la prostate, un autre traitement est alors prescrit. Avec de petits adénomes, l'utilisation de médicaments qui ralentissent la croissance des tissus est indiquée. Les grandes formations pathologiques nécessitent une intervention chirurgicale. Les tumeurs malignes sont retirées chirurgicalement, après quoi une radiothérapie et une chimiothérapie sont nécessaires.

En cas de troubles endocriniens, un traitement hormonal substitutif est prescrit pour corriger le niveau d'hormones responsables de la miction. Les tumeurs hypophysaires sont retirées chirurgicalement en l'absence de contre-indications à la chirurgie.

La médecine traditionnelle peut être efficace en combinaison avec des méthodes médicales. Cependant, il convient de rappeler que cette méthode a ses contre-indications.Par conséquent, avant de l'utiliser, vous devez consulter votre médecin pour vous assurer qu'elle est sûre..

Dans les processus infectieux et inflammatoires, boire fréquemment des bouillons chauds et des boissons aux fruits provenant de:

  • canneberges;
  • airelles rouges;
  • cynorrhodons;
  • marguerites;
  • hypericum.

Ces boissons ont un bon effet général de renforcement et anti-inflammatoire. De plus, le grand volume d'eau potable traversant les voies urinaires infectées contribue à l'élimination rapide de la flore pathogène et des toxines accumulées..

La correction du métabolisme eau-sel peut être obtenue en ajustant le liquide entrant dans le corps. Avec un excès d'électrolytes dans le sang, il est recommandé d'augmenter le volume d'eau et de limiter la consommation de sel. En cas de carence - inclure des plats salés et de l'eau minérale dans l'alimentation.

La prévention

Les principales mesures devraient viser à prévenir la survenue d'une maladie entraînant une miction rapide.

Il s'agit notamment des activités suivantes:

  • Traitement en temps opportun de toutes les maladies infectieuses et inflammatoires. Avec un traitement retardé, il existe un risque élevé de complications pouvant entraîner des envies fréquentes. Par exemple, une cicatrice ou une commissure peut se produire au niveau de la zone enflammée, ce qui peut réduire considérablement l'urètre et entraîner un retard dans l'écoulement de l'urine.
  • Le respect d'une bonne nutrition et d'un mode de vie sain augmente la réponse immunitaire de l'organisme à diverses maladies. Y compris ceux qui affectent les systèmes urinaire et reproducteur.
  • Éviter les mauvaises habitudes réduit le risque de nombreuses maladies.
  • Le sexe protégé évite les infections sexuellement transmissibles.
  • Hygiène personnelle.
  • Un régime équilibré de jour et de repos a un effet réparateur sur tout l'organisme.

La miction rapide chez l'homme peut être la conséquence de divers processus pathologiques de nombreux organes et systèmes. Pour éviter les complications, il est nécessaire dès les premiers signes alarmants de consulter votre médecin.

Mictions fréquentes chez les hommes

Des mictions fréquentes sont un symptôme très courant de problèmes urologiques chez l'homme. Elle peut être causée par un certain nombre de conditions pathologiques et nécessite non seulement un traitement qualifié par un urologue ou un andrologue, mais également un diagnostic complet - dans certains cas, il est assez difficile de détecter un problème réel qui provoque une pathologie. Quelles sont les principales causes de mictions fréquentes? Quelle est la gravité de la symptomatologie du problème? Comment se débarrasser d'elle? Vous en lirez à ce sujet et bien plus dans notre article..

Causes des mictions fréquentes

Comme le montre la pratique clinique moderne, des mictions fréquentes peuvent être causées par des causes physiologiques et pathologiques. Du point de vue de la physiologie, les facteurs provoquants sont généralement:

  • Stress. Ils sont soumis à de nombreux membres du sexe fort, en particulier dans les grandes villes avec un horaire chargé et de nombreux problèmes sociaux;
  • Mauvaise nutrition. Un homme au travail et à la maison mange souvent de façon déséquilibrée, dans son alimentation il y a beaucoup de friture, de nourriture salée et épicée;
  • Apport excessif de liquides. Cette caractéristique est caractéristique dans les cas de toutes les saisons sauf l'été, lorsque le thé, le café, l'eau plate, en quantités déraisonnables, provoquent un gonflement et des envies fréquentes pour peu de besoins;
  • Vieillissement. Après 40 ans, le corps d'un homme commence physiologiquement à vieillir rapidement, les processus métaboliques s'y ralentissant progressivement, ce qui conduit à la formation de nombreux problèmes;
  • Prendre un certain nombre de médicaments. Les représentants du sexe fort ne font parfois pas attention aux instructions pour les médicaments, et après tout, beaucoup d'entre eux ont des effets secondaires, parmi lesquels des dysfonctionnements du système génito-urinaire.

Les facteurs pathologiques provoquant la formation d'un symptôme sont principalement associés aux maladies des reins et de la vessie, aux pathologies de la prostate et aux dysfonctionnements du système endocrinien..

Maladies du rein et de la vessie

Un groupe de maladies bien connu et commun qui provoque non seulement des troubles urinaires, mais aussi des problèmes de puissance, ainsi que la pathologie des organes et des systèmes voisins. Le plus connu:

  • Maladie rénale inflammatoire. Cela comprend un groupe de pathologies aiguës ou chroniques graves qui menacent souvent non seulement la santé mais aussi la vie du patient. Les maladies typiques sont la pyélonéphrite (dommages au système tubulaire), la glomérulonéphrite (dommages aux glomérules), la pyonéphrose (complication de la pyélonéphrite), la néphrosclérose (prolifération du tissu conjonctif et remplacement des structures organiques normales), l'amyloïdose (dépôt de polysaccharides dans les reins);
  • Urolithiase. Il a le nom médical d'urolithiase, caractérisé par la formation et le dépôt de calculs (calculs) dans le système urinaire;
  • Cystite. Inflammation dans la vessie. Elle survient moins souvent chez l'homme que chez le beau sexe, mais se produit souvent sous une forme aiguë plutôt que chronique.

Pathologie de la prostate

La prostate a un impact significatif sur le fonctionnement de nombreux systèmes dans le corps, car elle produit une variété d'hormones, et c'est également une «valve» mécanique pour la vessie urinaire d'un homme, qui ferme la voie à un organe lors d'une érection. Maladies typiques associées à la pathologie de la prostate:

  • Prostatite. Inflammation de la prostate, le plus souvent de nature bactérienne;
  • BPH. La formation d'une tumeur bénigne (hyperplasie) dans la glande, souvent diagnostiquée chez les hommes d'âge moyen et âgés;
  • Les complications de la prostatite sont la vésiculite (inflammation des vésicules séminales), ainsi que le cancer, le sarcome de l'organe et la formation de calculs en elle.

Maladies endocriniennes

La principale pathologie endocrinologique causée chez l'homme par tout un ensemble symptomatique de problèmes, y compris des mictions fréquentes, est le diabète sucré (DM). Il représente un grand groupe de maladies associées à une absorption insuffisante ou incorrecte du glucose dans le corps en raison d'un manque d'insuline. Cet inconvénient peut être absolu (l'absence de sa production par le pancréas) ou relatif (résistance à l'insuline des tissus), mais en tout cas provoque une violation du métabolisme des glucides, des sels d'eau, des minéraux, des graisses et des protéines.

Les principales manifestations cliniques du diabète sont des mictions fréquentes, la faim, la soif et des fluctuations soudaines du poids corporel dans les symptômes primaires, sans absence de complications.

Signes et symptômes de mictions fréquentes

La miction fréquente chez l'homme est principalement associée à trois principaux groupes de maladies, elle s'accompagne donc de symptômes caractéristiques possibles de pathologies:

  • Sensations désagréables pendant l'acte d'uriner. Ils peuvent s'exprimer par un syndrome douloureux «coupant» aigu, qui irradie vers les systèmes adjacents;
  • La sensation de vidange incomplète de la vessie, quelle que soit la fréquence des mictions;
  • Gêne générale dans le bas-ventre, entre les actes d'excrétion d'urine sous la forme d'un syndrome douloureux léger de localisation peu claire;
  • Sang dans l'urine. Accompagne généralement un processus inflammatoire aigu actif dans le système urinaire ou les reins;
  • Dysérection. Elle s'accompagne d'une diminution de la libido, d'un affaiblissement du désir sexuel, ainsi que de l'incapacité fonctionnelle des spermatozoïdes à fertiliser;
  • Manifestations de néphrocomplexe symptomatique pathologique. Ils surviennent dans le contexte de problèmes rénaux et de leur insuffisance. Ceux-ci incluent une intoxication générale, des nausées avec vomissements, des crampes, des démangeaisons de la peau, une arythmie;
  • Syndrome du diabète. Elle est caractéristique de la nature endocrinologique des mictions fréquentes. Exprimé en polydipsie, polyurie, polyphagie, fluctuations du poids corporel. Dans les formes chroniques de diabète, une sécheresse constante des muqueuses du corps, une déficience visuelle, une faiblesse musculaire, des processus inflammatoires généralisés sur la peau et une cétonurie sont diagnostiqués;
  • Autres manifestations non spécifiques liées à d'autres maladies, pathologies, syndromes provoquant des mictions fréquentes.

Traitement des mictions fréquentes chez les hommes

La procédure de traitement des mictions fréquentes a priori peut ne pas être spécifique et dépend directement de l'identification correcte de la maladie sous-jacente qui provoque le symptôme. Sur la base d'études en laboratoire et instrumentales associées au diagnostic différentiel, le médecin établit un schéma thérapeutique individuel, avec la prescription de médicaments spécifiques et la durée de leur prise, et envisage également l'inclusion d'autres méthodes que conservatrices - nous parlons de physiothérapie, de thérapie par l'exercice et chirurgie.

Groupes typiques de médicaments utilisés dans les schémas thérapeutiques conservateurs pour les mictions fréquentes chez les hommes:

  • Bloqueurs alpha. Utilisé pour rétablir une interaction normale entre la prostate et la vessie en activant les récepteurs;
  • Bloqueurs d'hormones. Inhiber la production excessive d'hormones de la prostate, qui irritent fortement l'organe;
  • Antibiotiques. Ils sont prescrits après l'identification d'un pathogène bactériologique spécifique qui provoque le développement d'une inflammation;
  • Anti-inflammatoires. Ils sont utilisés pour soulager en général le processus inflammatoire. Dans des situations normales, il est rationnel d'utiliser des AINS, pour les complications, les affections aiguës et en cas de formes avancées de pathologies - corticostéroïdes;
  • Inhibiteurs de réductase. Nécessaire pour normaliser le processus de miction;
  • Agents antifongiques. Ils sont utilisés en cas de nature fongique confirmée du processus inflammatoire;
  • Immunomodulateurs. Ils sont inclus dans presque tous les schémas thérapeutiques, en particulier souvent utilisés pour le type de lésion virale;
  • Médicaments de désintoxication. Ils sont nécessaires pour éliminer les produits de décomposition des agents pathogènes et des cellules du corps en cas de formes graves d'intoxication. Introduit par voie parentérale (chlorure de sodium, glucose, hémodes);
  • Antispasmodiques. Les préparations à base de papavérine, de drotavérine et d'autres composants soulagent les spasmes dans les tissus et les vaisseaux;
  • Analgésiques. Conçu pour soulager la douleur modérée ou intense. En cas de complications graves et de conditions limites, des analgésiques narcotiques (promedol, fentatil) sont utilisés, dans d'autres situations - ibuprofène, dimexide;
  • Antihistaminiques. Réduisez la probabilité d'une réaction auto-immune et allergique du corps;
  • Autres médicaments prescrits par un médecin, indications vitales - des complexes vitamino-minéraux et probiotiques / prébiotiques aux angioprotecteurs et anticoagulants.

Procédures physiothérapeutiques typiques utilisées en cas de mictions fréquentes parmi les symptômes:

  • Massage. Les procédures de massage sont effectuées dans le cas de pathologies de la prostate pour améliorer l'écoulement de la sécrétion de l'organe et soulager l'état du patient;
  • Bloc sympathique périneural. Il est nécessaire pour un "arrêt" temporaire des nerfs qui provoquent des conditions spasmodiques, à la suite de quoi l'approvisionnement en sang des vaisseaux sanguins et des tissus mous s'améliore;
  • UHF L'impact sur les foyers de lésions avec un rayonnement de haute portée, qui induisent des processus de récupération;
  • Électrophorèse Administration transdermique de solutions médicamenteuses aux tissus mous.
  • Ultrason. Traitement acoustique des zones par des ondes sonores ultracourtes pour accélérer la récupération du corps;
  • Autres activités - de la biogalvanisation, la quartzisation et l'irradiation infrarouge au drainage sous vide, aux exercices de physiothérapie et aux procédures balnéologiques.

L'intervention chirurgicale est prescrite par une consultation de médecins si nécessaire et dans les cas où il n'y a aucun effet d'une thérapie conservatrice. Actions possibles - ponction, cathétérisme, nécrectomie, pyélostomie, décapsulation, fasciotomie dans les organes et systèmes à problèmes, ainsi que d'autres mesures.

Entre autres choses, au cours du traitement et pendant la période de réadaptation, les hommes doivent suivre un régime à l'exception des aliments frits, salés et épicés du régime, ainsi que refuser de prendre de l'alcool, du tabac, d'autres mauvaises habitudes.

Traitement avec des remèdes populaires à la maison

Les méthodes traditionnelles dans le traitement des mictions fréquentes sont considérées par la médecine moderne comme un ajout possible à la thérapie principale, qui ne peut être introduite qu'après coordination préalable de toutes les recettes avec un urologue, un andrologue et d'autres spécialistes concernés. Il est impossible de remplacer complètement les prescriptions du médecin par elles!

  • Thé médicinal à base de millepertuis et de centaure. Prendre dans des proportions égales 1 cuillère à café de millepertuis séché et haché avec de la centaurée, les mélanger et infuser comme du thé classique, filtrer et boire chaud 3-4 fois par jour pendant 1 mois;
  • De merveilleux légumes. Prenez 1 petit bouquet de persil frais, juste cueilli et des sommets de carottes ordinaires. Hacher finement les verts et mélanger. Verser 1 cuillère à soupe du mélange avec de l'eau bouillante et laisser infuser jusqu'à refroidissement, puis filtrer et consommer pendant la journée pour 4 doses. La procédure peut être répétée quotidiennement pendant 2 semaines;
  • Infusion d'herbes médicinales. Prenez dans des proportions égales 1 cuillère à café de stigmates de camomille, de busserole et de maïs de pharmacie. Mélangez-les et versez 1 litre d'eau bouillante, en laissant infuser 15 minutes. Filtrez et consommez un demi-verre 3 fois par jour pendant 3 semaines.

Prévention des mictions fréquentes

Un ensemble de mesures préventives générales non spécifiques pour lutter contre le développement de pathologies possibles conduisant à la formation d'un symptôme de mictions fréquentes comprend:

  • Correction du schéma d'alimentation. Les aliments frits, salés et épicés sont exclus de l'alimentation quotidienne et l'apport hydrique est limité. Nourriture - fractionnée et en petites portions, 5-6 fois par jour;
  • Normalisation des rythmes circadiens. Allocation d'un temps suffisant pour dormir (au moins 8 heures), pauses régulières au travail, détente le soir (promenades aériennes, aromathérapie, massage);
  • Faire du sport. Jogging le matin, procédures de gymnastique légères pendant le quart de travail pendant la période de repos, entraînement cardio à part entière l'après-midi;
  • Immunité accrue. Durcissement, apport de complexes vitamino-minéraux, modulateurs immunitaires;

Autres procédures. Minimiser les situations stressantes, s'habiller pour la météo en automne-hiver, des visites régulières chez le médecin en vue d'un examen physique, le traitement en temps opportun de toute maladie aiguë et chronique.

Exercices d'incontinence

Les exercices suivants vous permettent d'entraîner les muscles du plancher pelvien, ce qui réduit les manifestations négatives de la prostatite, peut améliorer l'érection et contrôler le processus de miction, normaliser son intensité et sa fréquence. Les activités sont réalisées dans le cadre de la période de thérapie par l'exercice général de la rémission de la maladie sous-jacente après accord avec le médecin traitant.

Les principales procédures et approches visent à travailler avec le muscle pubien-coccygien (segment LK du bassin).

Exercices pendant la miction:

  • Au sommet du processus de miction, essayez de ralentir la procédure ou de l'arrêter complètement, en effectuant des mouvements de rétraction avec le muscle LK au lieu de l'expulser;
  • À la fin de l'acte, détendez les muscles de l'abdomen, des jambes et des fesses et ne retenez pas votre souffle;
  • Répétez les entraînements jusqu'à ce que vous ayez un contrôle complet du processus quotidiennement..
  • Serrez lentement votre muscle pubien-coccygien et comptez jusqu'à cinq;
  • Détendez-vous également lentement, de même pendant 5 secondes;
  • Répétez les deux actions ci-dessus pour 10 approches trois fois par jour;
  • Quelques semaines plus tard, après avoir reçu les premiers résultats positifs, augmenter le temps de tension du muscle pubien-coccygien à 10,15,30 secondes;
  • Pendant une érection, essayez de resserrer fortement et fortement le segment LC sans utiliser les muscles du bassin, des fesses, etc. - le pénis devrait légèrement «rebondir»;
  • Pendant les rapports sexuels, contractez le muscle pubien-coccygien - cela augmentera le temps d'érection et sera en mesure de contrôler l'éjaculation.

Vidéo utile

Mictions fréquentes chez les hommes. Conseils du médecin

Question Réponse

Quelles sont les causes de mictions fréquentes chez les hommes sans douleur?

Dans ce cas, le symptôme peut provoquer des causes physiologiques et pathologiques. Dans le premier cas, les facteurs provoquants sont très probablement le stress ou une mauvaise nutrition. Dans le second, il existe une forte probabilité de pathologies du système endocrinien ou cardiovasculaire. Si les mictions fréquentes ne disparaissent pas dans les quelques semaines suivant la correction du régime (à l'exception des plats salés, frits et épicés) en l'absence de situations stressantes, il est préférable de contacter un urologue ou andrologue pour un diagnostic complet.

J'ai des mictions fréquentes la nuit. Quelles peuvent être les raisons et quel traitement vous recommandez?

La nocturie la nuit est généralement causée par des causes pathologiques - une variété de néphrite, d'athérosclérose des artères rénales, de cystite, etc. Le traitement dans cette situation est strictement individuel, développé par un urologue, néphrologue ou andrologue sur la base d'un diagnostic spécifique. Voir un docteur!

Mais d'abord, assurez-vous de ne pas boire beaucoup de liquides avant le coucher..

Il y avait une miction très fréquente. Que faire?

Une miction très fréquente et abondante peut être un signe de diabète et d'autres troubles endocrinologiques. En outre, une telle manifestation frappante du symptôme est caractéristique des pathologies aiguës du système génito-urinaire, des reins avec présence de complications (cependant, d'autres symptômes négatifs sous la forme d'un syndrome douloureux, éventuellement une intoxication devraient également apparaître). Ne vous engagez pas dans l'automédication - nous vous recommandons de contacter un thérapeute ou un spécialiste spécialisé (urologue).

Miction fréquente avec du sang dans l'urine. Qu'Est-ce que c'est?

La miction avec du sang indique la présence d'un processus inflammatoire actif dans la vessie, le système excréteur correspondant ou les reins. Si, aux stades initiaux du développement de telles pathologies, les inclusions sanglantes ne sont pas visibles à l'œil nu, des formes avancées de maladies peuvent provoquer de tels symptômes. Il est urgent de contacter un urologue ou un néphrologue - avec un degré élevé de probabilité, un traitement hospitalier sera nécessaire.

Existe-t-il des moyens de traiter l'incontinence urinaire chez les hommes avec des remèdes populaires?

Un traitement à part entière avec des remèdes populaires n'est pas efficace - de telles procédures ne peuvent pas remplacer une thérapie conservatrice et autre. La médecine moderne considère les méthodes folkloriques comme un ajout possible au traitement principal, et l'utilisation de toute procédure doit être convenue avec le médecin.

Dans ce cas, des décoctions de camomille, de chélidoine, de busserole, de renouée, de prêle, de framboises, de canneberges et d'autres ingrédients sont généralement utilisées..

Comment se débarrasser rapidement des mictions fréquentes chez les hommes?

Afin de vous débarrasser rapidement des mictions fréquentes, vous devez d'abord identifier la cause du symptôme. S'il est associé à des facteurs physiologiques, il est nécessaire de les exclure de la vie quotidienne, d'ajuster le régime alimentaire, etc. Avec la nature pathologique des mictions fréquentes, vous devez subir une thérapie complexe sous surveillance médicale.