Principal

Traitement

Les causes de la douleur pendant la miction chez les femmes et le traitement de la pathologie

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la douleur pendant la miction. Dans le même temps, la plupart des patients ignorent les symptômes désagréables ou essaient de s'auto-soigner.

En fait, l'inconfort lors de la vidange de la vessie indique une maladie. Puisque ce n'est pas un signe indépendant, mais un symptôme d'un diagnostic sérieux.

Douleur pendant la miction chez les femmes

La belle moitié de l'humanité peut souffrir de terribles sensations lorsqu'elle va aux toilettes pendant une longue période. Une visite chez le médecin se produit même avec une maladie courante, car la douleur pendant la miction est considérée comme le signe d'une certaine maladie.

Il existe de nombreuses maladies qui peuvent être accompagnées de ce symptôme. Bien sûr, dans la plupart des cas, les facteurs infectieux jouent un rôle important..

Les spécialistes distinguent 4 sous-groupes:

  • Ascendant. L'ingestion de bactéries se produit de bas en haut et survient le plus souvent en raison de problèmes d'hygiène.
  • Infection par le système circulatoire, puis les microbes se trouvent dans d'autres organes.
  • Descendant. Le patient tombe malade de haut en bas, c'est-à-dire que l'inflammation se concentre sur les reins.
  • À travers le système lymphatique. Dans cette situation, l'infection se produit par le système reproducteur à travers les vaisseaux lymphatiques.

Les raisons

Les causes de douleur suivantes pendant la miction sont distinguées:

  • maladies du système urinaire de type infectieux;
  • immunité faible;
  • hypothermie fréquente;
  • stress long, dépression;
  • problèmes de régime et de régime.

Facteurs qui causent de la douleur pendant la miction

L'inconfort du système urinaire se produit chez les femmes quand vient le temps favorable pour le développement et la reproduction de divers micro-organismes pathologiques.

Ce tableau clinique peut contribuer aux problèmes d'immunité, d'hypothermie, de stress, de surmenage, de problèmes de nutrition. Vous pouvez lister sans fin, car il y a beaucoup de facteurs qui ont un effet néfaste sur le système urinaire.

Cystite

La cause la plus importante de la douleur lorsque la vessie est vide est considérée comme son inflammation..

Les caractéristiques de la structure anatomique provoquent la survenue d'une maladie de la sphère génito-urinaire chez la femme. L'urètre étant remarquable par sa courte longueur, c'est à travers lui que les infections pénètrent dans l'organisme.

En plus du fait que se rendre aux toilettes devient un véritable test, le patient ressentira une douleur constante dans le bas-ventre et des envies inutilement fréquentes d'utiliser les toilettes. Dans ce cas, plus l'urine sort, plus la douleur est ressentie.

Les médecins interdisent aux personnes souffrant de cette maladie de visiter les bains publics. De plus, après avoir vidé la vessie, vous devez immédiatement prendre soin de l'hygiène intime. Il est préférable d'utiliser des moyens doux spéciaux.

Pyélonéphrite

Le développement de la maladie est provoqué par des coliques rénales qui surviennent régulièrement..

En outre, la maladie peut s'aggraver en raison d'une infection de l'uretère. Les symptômes de la pyélonéphrite sont non spécifiques, le patient a des douleurs dans la partie occipitale ou temporale de la tête, une envie de vomir, des crampes douloureuses sur le côté.

Le processus de traitement comprend l'utilisation d'antibiotiques et de médicaments visant à renforcer l'immunité.

Fonction rénale altérée

Les problèmes de miction peuvent survenir non seulement dans le contexte de causes infectieuses. Il y a d'autres facteurs qui déclenchent la douleur en allant aux toilettes..

Par exemple:

  • Colique rénale. La condition n'est pas considérée comme une maladie indépendante, mais plutôt comme une conséquence de la présence de tumeurs dans les reins, de la pyélonéphrite ou d'effets mécaniques sur cet organe. Avec la pathologie décrite, les patients se caractérisent par la présence d'un syndrome de douleur aiguë dans la région lombaire, des sensations désagréables lorsque la vessie est vide. Dès que le patient ressent les symptômes de coliques rénales, vous devez adhérer au repos au lit, faire une compresse chauffante sur la région lombaire et aller régulièrement aux toilettes. Pourvu que les saisies se reproduisent ou durent longtemps, vous devez appeler le service d'ambulance.
  • La sortie de pierres ou de sable fin par le canal urinaire. Un état pathologique survient avec une lithiase urinaire dans l'histoire du patient. En plus du fait que le patient a une douleur intense le long du chemin du calcul, il est malade, des spasmes lombaires graves peuvent survenir.

Urétrite

La maladie est caractérisée par la présence d'un processus inflammatoire étendu, localisé sur la membrane muqueuse de l'urètre.

La maladie survient après une hypothermie, sur fond de problèmes avec le système immunitaire, en présence de maladies sexuellement transmissibles, de lésions de l'urètre ou de cystite. Elle peut parfois apparaître après le premier rapport sexuel.

Le signe principal de l'urétrite est considéré comme une douleur coupante sévère lorsque la vessie est vide. Dans ce cas, le processus est intermittent et s'accompagne de brûlures sévères et de démangeaisons constantes. Si vous examinez les organes génitaux externes, ce sont des zones visualisées de tissu enflammé.

Pendant le traitement, les spécialistes exhortent les patients à limiter la charge physique. De plus, les contacts sexuels et la consommation d'alcool ne sont pas recommandés..

Vaginite

Ce problème est de nature inflammatoire, ce qui provoque des douleurs lors de la miction.

Pour quelle raison la maladie peut-elle survenir:

  • la présence chez les patients de maladies infectieuses qui peuvent être transmises après un rapport sexuel;
  • avec une hygiène de mauvaise qualité et irrégulière des zones intimes;
  • après une blessure génitale;
  • en raison de maladies endocriniennes;
  • en relation avec des problèmes d'immunité;
  • après échec hormonal.

Les patients ont noté la présence de sécrétions avec une odeur âcre prononcée, des brûlures et des démangeaisons sont ressenties dans la région génitale. Il est possible que pendant les rapports sexuels, une douleur due à une inflammation sévère soit notée. Les patients vont souvent aux toilettes, mais l'urine est minime.

Réactions allergiques

Les patients peuvent ressentir une réponse à divers médicaments antibactériens, poudres ou produits d'hygiène intime. Une réaction aux irritants de type chimique est le plus souvent à l'origine d'une inflammation du vagin..

Les fabricants modernes ont un grand nombre de produits qui aident à combattre les bactéries. Mais avec leur utilisation régulière, une allergie sévère à certains composants est possible.

La peau féminine dans la zone intime est capable de répondre aux tampons avec des parfums, du papier toilette, un détergent à lessive, des contraceptifs de type vaginal.

Infections génitales

Les maladies transmises par contact sexuel provoquent une inflammation non seulement des organes génitaux externes et internes, mais aussi de l'urètre. Les problèmes sexuellement transmissibles se caractérisent par des brûlures et des rougeurs dans le vagin et le périnée. À condition que la localisation de la maladie se soit étendue à l'urètre, une douleur lors de la miction est notée.

Chlamydia

La chlamydia est considérée comme la cause de la maladie, ces micro-organismes n'appartiennent pas à des virus ou à des bactéries. L'évolution de la maladie se produit presque toujours sans symptômes prononcés ou avec de petites manifestations.

Les signes caractéristiques sont des douleurs dans le bas-ventre, une légère augmentation de la température corporelle totale, des écoulements avec du pus et du mucus, des sensations de brûlure en urinant.

Blennorragie

L'insidiosité de la maladie réside dans le fait qu'elle est capable d'affecter négativement d'autres systèmes et organes. Les symptômes sont exprimés, ils peuvent être notés dès la première manifestation. Les patients présentent des pertes désagréables de linge, une gêne dans la région génitale et des douleurs lors de l'urination et de la vidange.

Trichomonase

La principale manifestation de la maladie est un écoulement vaginal avec une forte odeur.

De plus, la manifestation de rougeurs sur les organes génitaux, de démangeaisons et de brûlures.

Des symptômes peuvent être notés à partir de l'emplacement de l'infection..

Si le vagin est endommagé, il ne peut pas y avoir de douleur en urinant.

Uréaplasmose

L'inflammation dans cette maladie se produit en raison des bactéries d'uréeplasma. Il est à noter que lors de l'accouchement, l'infection de l'enfant par sa mère est possible.

Souvent, les symptômes de la maladie sont absents, s'il n'y a pas de facteurs, sous la forme d'une grossesse ou de problèmes avec le système immunitaire, alors l'uréeplasmose se manifeste comme suit:

  • douleur en allant aux toilettes;
  • inconfort pendant les rapports sexuels;
  • sensation de traction dans le bas-ventre;
  • écoulement de la cavité vaginale sans couleur ni odeur.

À condition que la localisation du processus inflammatoire devienne plus grande, la décharge acquiert une teinte jaunâtre et une odeur prononcée.

Hygiène personnelle

Parfois, les femmes négligent les règles habituelles pour s'occuper de la zone intime. Si vous surveillez régulièrement les organes génitaux et visitez la douche plusieurs fois par jour, vous pouvez oublier de nombreuses maladies.

La zone intime nécessite une attention particulière pendant le cycle menstruel. Les joints ou tampons doivent être changés plusieurs fois par jour, après avoir lavé l'entrejambe avec un produit d'hygiène doux.

Caractéristiques du symptôme de douleur

Selon la nature et le type de sensations désagréables qui surviennent, le diagnostic dépend. L'inconfort pendant la miction indique le développement de maladies complexes. Si vous ne prenez pas en compte les nuances du symptôme, il existe un risque de diagnostic erroné.

Douleurs sanguines

Si du sang est détecté dans l'urine, il est urgent de consulter un médecin, car il s'agit d'une hématurie. Les raisons de l'apparition d'un tel symptôme sont nombreuses, parfois c'est une pathologie complexe, mais souvent, la cystite avancée est la cause.

Quels autres facteurs provoquent la manifestation de l'hématurie:

  • problèmes avec les organes des systèmes urinaire et reproducteur;
  • polykystose rénale;
  • un dysfonctionnement du système circulatoire du système urinaire;
  • glomérulonéphrite;
  • néoplasme malin dans les reins;
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • pyélonéphrite.

À la fin de la miction

Quelle douleur peut signaler à la fin de la vidange de la vessie:

  • néoplasmes dans le système génito-urinaire;
  • problèmes de respect des règles d'hygiène intime;
  • maladies infectieuses;
  • rhumes;
  • inflammation pelvienne multiple.

La douleur peut provoquer:

  • infections génitales;
  • les problèmes avec l'utérus sont congénitaux ou acquis;
  • anomalies gynécologiques.

Au début de la miction

Le syndrome douloureux peut accompagner d'autres signes d'un processus pathologique grave:

  • démangeaisons, enflure et taches rouges sur les lèvres externes;
  • écoulement de la cavité vaginale, une forte odeur de là;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • voyages fréquents aux toilettes.

Il est à noter qu'avant de vider la vessie, il peut y avoir une douleur impressionnante dans le bas de l'abdomen. Le complexe de ces symptômes doit être un appel à une visite chez un spécialiste.

Sensation de brûlure dans le vagin

En présence de ce symptôme, nous parlons d'une rechute du processus inflammatoire, il peut s'agir d'une endométrite ou d'une annexite.

Ce phénomène se produit en raison de problèmes avec la microflore vaginale, en raison d'un dysfonctionnement du fond hormonal. De plus, ce symptôme est détecté après une hypothermie, avec une immunité affaiblie, pendant la dépression et pendant la prise d'antibiotiques.

Il est à noter que le muguet banal peut également devenir la principale raison. Si présente, une infection à levures se produit.

Le développement de la vulvite entraîne souvent la manifestation de fortes coupures dans le vagin. Par cette maladie, on entend un processus inflammatoire, dont la survenue est provoquée par des micro-organismes pathogènes ou des infections génitales.

Douleur pendant la miction et la grossesse

Pour les femmes dans une position intéressante, ce symptôme est particulièrement dangereux, car s'il y a une infection dans le système génito-urinaire, il y a un risque de nuire à la santé du fœtus. De plus, il est impossible de réaliser une antibiothérapie, et c'est précisément de cela que dépend le succès du traitement.

Il est interdit aux femmes enceintes de presque tous les médicaments de la liste des médicaments capables de surmonter les bactéries pathogènes.

Lorsque la principale cause de la maladie est les reins, l'observation et le traitement doivent être effectués dans un hôpital. Peu importe si le patient présente des symptômes tels que l'hypertension artérielle, un gonflement sévère et une augmentation de la température corporelle.

Pendant la période de grossesse, une charge accrue sur les reins se produit, la miction est fréquente et abondante, de jour comme de nuit. Même un organe complètement sain ne fait pas toujours face à cette charge, s'il y a des pathologies, il est presque impossible d'éviter les problèmes.

Vous pouvez détecter un dysfonctionnement des reins lors des tests de laboratoire. Les résultats montreront un syndrome urinaire isolé. Les globules blancs, les globules rouges et les protéines apparaissent dans l'urine..

Le processus pathologique dans les reins, que la patiente avait avant la grossesse, contribue au développement de l'insuffisance rénale. Dans le même temps, il y a un risque élevé pour la vie de la mère et du fœtus.

Douleur après l'accouchement

Après le travail, une douleur peut survenir si une femme a subi une césarienne. En outre, il existe un risque d'inconfort si un cathéter a été utilisé pendant l'accouchement naturel. Lorsqu'il est installé correctement, il peut y avoir une légère sensation de brûlure, mais souvent le personnel médical blesse le canal urinaire.

Causes de la douleur non infectieuse:

  • problèmes pathologiques du système génito-urinaire, diagnostiqués plus tôt ou survenant après l'accouchement;
  • rechutes de maladies chroniques du système urinaire;
  • blessures à la naissance;
  • dommages mécaniques (utilisation d'un cathéter ou d'autres instruments);
  • surcharge émotionnelle ou physique.

Traitement

Les tactiques médicales doivent être choisies par un spécialiste, en tenant compte de toutes les caractéristiques individuelles du patient. Habituellement, sur la base du diagnostic, vous pouvez faire un excellent schéma et le cours se terminera par un résultat positif. Selon la maladie, un gynécologue, un spécialiste des maladies infectieuses ou un urologue traitera ce problème..

Méthode de médication

Vous ne pouvez pas faire de physiothérapie dans le traitement des maladies qui provoquent des douleurs lors de la vidange de la vessie. Pour un bon effet, vous avez besoin de plusieurs types de médicaments qui ont un effet important sur le corps.

Éléments de thérapie thérapeutique:

  • Agents antibactériens. La réception est effectuée pendant 10 jours, généralement les patients se voient prescrire de l'azithromycine ou de l'ampicilline.
  • Antiviral. L'exclusion de ces médicaments est strictement interdite, dans la recette ce sera Anaferon ou Viferon.
  • Formes posologiques antifongiques. Le Diflucan ou la Nystatine, testés dans le temps, feront parfaitement face à la maladie.
  • AINS. Dans certains cas, la douleur est très intense, il n'est pas recommandé de la supporter. Le diclofénac ou le nimesil deviendra un agent auxiliaire.
  • Apaisant. Étant donné que les problèmes peuvent être associés à un état psychologique instable, les médecins recommandent aux patients de suivre un traitement par Grandaxin..
  • Antispasmodiques. Encore une fois, seuls les médicaments éprouvés sont le Baralgin ou la Papavérine..
  • Phytothérapie. Préparations à base de plantes ou thés, qui devraient inclure la renouée, la prêle et les feuilles d'airelle.
  • Médicaments à base de plantes. Bonne aide en cas de douleur intense Kanefron ou Fitolizin.
  • Immunomodulateurs. Les médicaments abordables et abordables sont le polyoxidonium ou l'échinacée.

Traitement avec des remèdes populaires

Dans certains cas, une tendance positive peut être notée après un traitement utilisant des herbes ou des décoctions. Il est permis d'inclure des prescriptions de médecine alternative dans le traitement après consultation d'un spécialiste.

Les meilleurs conseils pour traiter la douleur en urinant:

  • Feuilles d'airelle. Pour préparer un bouillon de guérison, vous avez besoin d'une cuillère à soupe de matières premières, d'un demi-litre d'eau chaude et propre. Après avoir rempli la collection, vous devez insister pendant 30 minutes. Après cela, la solution médicamenteuse est portée à ébullition et bouillie pendant environ 15 minutes. Après un certain temps, le volume de la décoction devrait diminuer de 2 fois. Le produit fini est refroidi et pris sur une grande cuillère trois fois par jour. Il est à noter que les meilleurs résultats du traitement avec cette décoction apparaissent avec la cystite.
  • Oreilles d'ours Pour fabriquer un médicament, vous avez besoin d'une cuillère de plante séchée, qui sera versée dans un verre d'eau bouillante. Les plats contenant du liquide sont installés dans un bain-marie et cuits à la vapeur pendant une demi-heure. Le bouillon filtré et refroidi est ajouté avec de l'eau froide et propre, de sorte qu'au final le volume d'origine est obtenu. Buvez 150 grammes plusieurs fois par jour.
  • Graines d'aneth. Un verre d'eau bouillante est versé dans un thermos et une cuillère à café de graines sèches est versée. Déjà après 15 minutes, il est permis de boire une infusion cicatrisante. Ce volume est suffisant pour une journée, pour 3 doses. En quelques jours, la douleur pendant la miction s'affaiblira considérablement.
  • Graines de concombre Il est préférable de broyer le produit dans un mortier à l'état de poudre. Quelques cuillères à dessert de matières premières sont versées dans un verre d'eau bouillie tiède. Le liquide bout pendant environ un quart d'heure à feu doux. Une demi-heure avant le repas, le bouillon filtré est pris plusieurs fois par jour.
  • Salade. Les feuilles de la plante sont finement hachées et prennent quelques cuillères de la masse finie. Après avoir versé un verre d'eau bouillie dans la matière première, il est insisté pendant quelques heures, après quoi il est filtré. Trois fois par jour, vous devez boire une cuillère à soupe d'infusion.

La prévention

Il est plus facile de prévenir la maladie afin que vous ne souffriez pas de la manifestation de ses symptômes. Il existe plusieurs mesures pour améliorer le fonctionnement du système génito-urinaire.

Que faire pour prévenir la douleur pendant la miction:

  • Chaque jour, une quantité suffisante de liquide doit pénétrer dans le corps humain. Selon les médecins, la norme est d'environ 8 verres d'eau pure.
  • Dès que vous ressentez l'envie d'aller aux toilettes, vous devez vider immédiatement la vessie. Après être allé aux toilettes, il est conseillé de procéder immédiatement à l'hygiène des organes génitaux externes. Si possible, laver à l'eau tiède.
  • Les sous-vêtements doivent être en tissu naturel, les matières synthétiques empêchent la peau de respirer. En principe, les tissus artificiels et les sous-vêtements trop serrés nuisent à la santé des femmes..
  • Une fois les rapports sexuels terminés, il vaut la peine de visiter les toilettes et d'hygiène de la zone intime.
  • Si la thérapie thérapeutique ne donne pas le résultat souhaité, il vaut mieux ne pas prendre de bain, mais effectuer des procédures d'eau à l'aide d'une douche.
  • À la fin du lavage, les parties génitales doivent être essuyées ou séchées. Pour cela, prenez des serviettes en coton ou des serviettes en papier doux..
  • Un effet bénéfique sur le travail de l'uretère est fourni par son lavage. Les thés non sucrés, la compote chaude et l'eau plate sont bons à cet effet..
  • Parfois, le processus de vidange de la vessie est trop lent et douloureux, il vaut donc la peine d'aider le corps. Vous pouvez effectuer le processus dans une baignoire avec de l'eau.

La douleur en urinant ne peut pas être tolérée, avec la manifestation des premiers signes, vous devez consulter un médecin spécialisé. Sinon, il existe un risque de développer une pathologie grave sous une forme chronique.

Quelles sont les causes des mictions fréquentes chez les femmes?

La miction fréquente chez la femme est l'occasion de consulter un spécialiste, car cela, à première vue, un symptôme inoffensif peut masquer des maladies assez graves.

La miction est le processus de libération de l'urine de la vessie à travers l'urètre dans l'environnement externe. Le nombre d'urinations de chaque personne est individuel et en moyenne 3-9 fois par jour.

Compte tenu de cela, nous voulons vous parler des causes des mictions fréquentes chez les femmes, ainsi que des mesures à prendre et des moyens de se débarrasser de ce problème..

Qu'est-ce qu'une miction fréquente??

La formation d'urine se produit dans les reins, qui sont comme un filtre. Le système nerveux régule le processus de formation d'urine. En 24 heures, 180 litres d'urine primaire se forment dans les reins, qui se composent d'eau, de sels, de sucre, d'acide urique et d'autres substances. Mais le volume quotidien d'urine chez un adulte n'est que d'un litre et demi. Cela peut s'expliquer par le fait que l'urine primaire subit une filtration secondaire, dans laquelle l'eau et les substances ci-dessus sont absorbées dans le sang..

Comme nous l'avons déjà dit, la quantité de miction pour chaque personne est individuelle, ce qui dépend directement de l'âge, du sexe, de l'état physiologique, du climat où elle vit, ainsi que des habitudes alimentaires. Mais la norme est considérée comme 3-9 mictions par jour, et la miction nocturne ne devrait pas être plus d'une fois.

Si le nombre d'urinations par jour est supérieur à 10, ce symptôme est appelé polyurie. La miction fréquente la nuit (plus d'une fois) en médecine est indiquée par la nycturie.

Il est également important de noter que chez un adulte en bonne santé, normalement, 200 à 300 ml d'urine doivent être alloués à la fois.

Avec une miction fréquente, une seule quantité d'urine diminue dans la plupart des cas, mais peut également être normale ou même augmenter.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Les mictions fréquentes peuvent être à la fois des facteurs physiologiques et diverses maladies. Il faut également dire qu'avec des mictions fréquentes chez la femme, causées par des facteurs physiologiques, il n'y aura pas de crampes, de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, de douleurs lombaires, de fièvre, d'impuretés pathologiques dans l'urine, etc..

Considérez pourquoi il y a des mictions fréquentes chez les femmes sans douleur et autres symptômes désagréables.

Mictions fréquentes chez les femmes sans douleur: causes

  • Thérapie diurétique. Lors de la prise de diurétiques, le nombre d'urinations augmente et le volume unique d'urine augmente également.
  • Grossesse. Nous parlerons plus en détail de ce facteur plus tard..
  • Caractéristiques nutrition. Manger de grandes quantités de nourriture épicée, de cornichons, de graisses animales et végétales irrite les récepteurs de la vessie et favorise une miction accrue.
  • Abus de boissons contenant de la caféine comme le thé vert, le café et l'alcool, en particulier la bière.
  • Hypothermie des membres inférieurs. Beaucoup ont probablement remarqué que lorsqu'ils avaient froid, l'envie d'aller aux toilettes «petit à petit» devient plus fréquente. Cela peut être considéré comme une réaction normale de la vessie après une hypothermie..
  • Agitation psycho-émotionnelle. Pendant le stress, les cellules du corps souffrent de la privation d'oxygène, dont l'une des manifestations est la miction fréquente.
  • Mensuel Avant la période menstruelle, le liquide est retenu dans le corps féminin, donc avec l'avènement des jours critiques, il commence à être excrété dans l'urine, à la suite de quoi la miction devient plus fréquente.
  • Climax Pendant la période où la fonction de reproduction de la femme s'estompe, des changements dans le fond hormonal et le métabolisme se produisent dans le corps, ce qui contribue à augmenter la miction.

Causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes

Maladie du système urinaire

Les maladies du système urinaire sont la cause la plus fréquente de mictions fréquentes. Considérez ces maladies.

Cystite. Cette maladie se caractérise par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Les femmes souffrent de cystite plus souvent que les hommes, car l'urètre féminin est plus court et plus faible que l'homme, ce qui facilite la pénétration d'agents pathogènes dans la vessie depuis l'environnement extérieur.

Avec la cystite, elle fait mal dans le bas de l'abdomen et la miction devient plus fréquente et s'accompagne de douleurs et de brûlures. De plus, après être allée aux toilettes, une femme éprouve une sensation de vidange incomplète de la vessie et l'envie d'uriner. De plus, l'incontinence urinaire et l'apparition d'impuretés pathologiques peuvent être présentes, à partir desquelles elle devient trouble.

Urétrite. L'urétrite est une inflammation du canal urinaire causée par divers agents pathogènes..

La miction avec urétrite devient plus fréquente, accompagnée de démangeaisons, de douleurs et de brûlures dans l'urètre.

Pyélonéphrite. Cette maladie est une inflammation du système pyelocaliceal du rein, causée par des agents pathogènes. Un besoin accru d'uriner est caractéristique de l'évolution chronique de la pyélonéphrite. En outre, les femmes ont des douleurs lombaires, de la fièvre, des frissons et l'urine devient trouble en raison d'un mélange de pus et de sang.

Urolithiase. Une miction rapide avec du sang est souvent un signe d'urolithiase, car les calculs peuvent endommager la muqueuse des voies urinaires, ce qui provoque des douleurs et des saignements. En outre, les symptômes de cette maladie peuvent être une interruption du flux urinaire, des douleurs dans le bas de l'abdomen et le long du canal urinaire, qui donnent à la surface interne de la cuisse et des organes génitaux.

Atony de la vessie. Avec cette maladie, les parois de la vessie ont un ton affaibli. L'atonie de la vessie se manifeste par des mictions fréquentes, dans lesquelles une petite quantité d'urine est excrétée.

Vessie hyperactive. Cette condition est une complication d'autres maladies du système urinaire, dans lesquelles l'activité des récepteurs nerveux des parois de la vessie augmente, qui se manifeste par des envies fréquentes d'uriner.

Maladies génitales féminines

Fibromes utérins. Aux stades initiaux de la maladie, il n'y a qu'une violation du cycle menstruel, des douleurs dans le bas-ventre, des métrorragies. Une fois que la tumeur a atteint une taille importante, elle commence à serrer la vessie, ce qui s'exprime par des envies fréquentes d'uriner.

Prolapsus utérin. Cette condition entraîne le déplacement de tous les organes situés dans le bassin, en particulier la vessie. Par conséquent, les patients souffrent de règles abondantes, de douleurs dans le bas-ventre, de saignements utérins, ainsi que de mictions fréquentes et d'incontinence urinaire.

Maladie du système endocrinien

La miction fréquente et abondante chez les femmes peut être causée par une pathologie du système endocrinien, par exemple, le diabète et le diabète insipide.

Diabète. Avec cette maladie, le corps manque d'insuline, ce qui entraîne une augmentation des niveaux de sucre dans le sang et l'urine. Le glucose est capable de transporter des molécules d'eau sur lui-même, donc lorsqu'il est activement excrété du corps par l'urine, il prend de l'eau par lui-même, provoquant des mictions fréquentes.

Diabète insipide. Cette maladie se caractérise par une soif intense et une augmentation de la diurèse quotidienne due à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophyse.

Maladies cardiovasculaires

L'apparition de mictions fréquentes dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins s'explique par le fait que pendant la journée, le liquide s'accumule dans les tissus du corps, qui est activement excrété la nuit, provoquant la nycturie la nuit.

Mictions douloureuses et fréquentes chez les femmes: causes

La miction fréquente chez les femmes souffrant de douleur, qui s'accompagne d'autres symptômes désagréables (crampes et brûlures dans l'urètre, douleurs lombaires, apparition de sang et de pus dans les urines, fièvre, faiblesse générale, transpiration accrue, etc.) peut indiquer une inflammation des organes système génito-urinaire.

Le plus souvent, les symptômes ci-dessus sont observés avec des maladies telles que:

La miction fréquente chez les femmes atteintes de maladies sexuellement transmissibles est due au fait que les organes des systèmes génital et urinaire sont étroitement liés. Par conséquent, le processus infectieux qui s'est développé dans la vessie ou l'urètre peut se propager aux organes génitaux et vice versa. Par exemple, de nombreuses femmes ont une combinaison d'inflammation de l'urètre et de la muqueuse vaginale.

L'infection peut pénétrer dans les organes génitaux de manière ascendante, c'est-à-dire de l'urètre dans le vagin et plus loin dans l'utérus et les appendices. Et aussi du vagin au canal urinaire, à la vessie et même aux reins.

La raison des mictions fréquentes et douloureuses chez les femmes peut être due à une irritation de la muqueuse vaginale, par exemple, si les règles d'utilisation des tampons hygiéniques ne sont pas suivies.

De plus, il y a des mictions fréquentes après les rapports sexuels, ce qui est également associé à une irritation des tissus vaginaux. Cette condition est en train de disparaître, donc la douleur et la sensation de brûlure chez les femmes disparaissent le lendemain. Mais il convient de noter qu'à ce moment, les mécanismes de protection de la muqueuse irritée sont affaiblis, il existe donc un risque de pénétration de microbes pathogènes dans le corps.

Mictions nocturnes fréquentes chez les femmes: causes

La miction fréquente chez les femmes la nuit peut également être due à des conditions physiologiques et à diverses maladies.

L'apparition de la nycturie la nuit peut être causée par les menstruations, la grossesse et la ménopause..

Si nous parlons de maladies, les mictions nocturnes fréquentes chez les femmes sont le plus souvent un symptôme d'urétrite, de cystite, de diabète et de diabète insipide, d'insuffisance rénale chronique et de maladies du système cardiovasculaire..

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes pendant la grossesse: causes

Pendant la grossesse, une femme peut ressentir de nombreux inconvénients, tels que nausées, somnolence, faiblesse générale, maux de dos, ainsi que des mictions fréquentes indolores, ce qui est la norme.

Pendant la grossesse, des changements dans le fond hormonal, le métabolisme et une augmentation du volume de sang circulant se produisent dans le corps de la femme, ce qui crée une charge supplémentaire pour le système urinaire. Par exemple, le liquide amniotique est mis à jour toutes les 2-3 heures, ce qui ne peut qu'affecter la diurèse d'une femme enceinte.

Mais le facteur le plus important qui provoque une miction très fréquente chez les femmes pendant la grossesse est une augmentation de la taille de l'utérus, qui appuie sur la vessie, la faisant se vider. Il y a aussi une tendance - plus la période est longue, plus la miction est fréquente. De plus, pour les femmes enceintes, des mictions nocturnes fréquentes sont également caractéristiques..

De plus, pendant la grossesse, de tels troubles peuvent survenir sous forme d'excrétion spontanée de petites portions d'urine lors de toux, rires. Mais même cela est considéré comme la norme pendant la période d'attente pour le bébé.

Miction rapide avec ménopause

Les œstrogènes dans le corps sont responsables non seulement de la possibilité de fécondation de l'ovule, mais également du tonus musculaire du vagin et de l'urètre. Ces hormones contribuent à l'apport sanguin actif aux organes du système génito-urinaire, y compris l'urètre. Pour cette raison, le ton normal de la membrane musculaire du canal urinaire est maintenu..

Par conséquent, lorsque le fond hormonal change considérablement lors de la ménopause chez la femme, un affaiblissement du tonus musculaire est observé dans l'urètre, qui se manifeste par une augmentation de la miction. De plus, pendant la ménopause, de nombreuses femmes souffrent d'incontinence urinaire..

Un rôle important dans l'apparition de mictions fréquentes chez les femmes qui n'ont pas de cycle menstruel est joué par le fait que les œstrogènes affectent la sécrétion des immunoglobulines, la sensibilité des récepteurs de la vessie et de l'urètre.

Avec la ménopause, les femmes peuvent se plaindre de mictions fréquentes la nuit et le jour, d'incontinence urinaire et d'une sensation de satiété de la vessie. De plus, après l'extinction de la fonction reproductrice chez la femme, le risque de développer des processus infectieux dans les voies urinaires augmente considérablement. Par conséquent, les femmes atteintes de ce problème ne souffriront pas d'être examinées par un urologue.

Mictions fréquentes chez la femme: traitement

Le choix des tactiques thérapeutiques avec des mictions fréquentes dépend de la cause de son apparition. Tenez compte des principes de base du traitement.

  • Thérapie antibiotique. Les antimicrobiens sont utilisés dans les processus inflammatoires du système urinaire et reproducteur, qui sont causés par des microbes pathogènes. Par exemple, avec la cystite, Furamag, Norfloxacin, Gentamicin et d'autres peuvent être les médicaments de choix, et avec pyelonephritis, Ceftriaxone, Amoxiclav, Metrogil et d'autres.
  • Uroantiseptiques. La furadonine, la furazolidone, l'uronefron, le kanéfron, l'urolesan et d'autres médicaments utilisés à la fois pour la cystite et l'urétrite, et la pyélonéphrite appartiennent à ce groupe de médicaments..
  • Pré- et probiotiques. Étant donné que dans de nombreuses maladies accompagnées d'une miction fréquente, la microflore normale change dans les voies urinaires et génitales, la nomination de pré- et probiotiques est une composante essentielle du traitement. Dans ce cas, Lactovit, Linex, Yogurt, Biogaya, Bifiform et d'autres comprimés sont très efficaces..
  • Thérapie antispasmodique. Ce type de thérapie est indiqué pour la lithiase urinaire, car les calculs irritent les voies urinaires et provoquent leur spasme, qui se manifeste par des douleurs et des mictions fréquentes. On peut prescrire aux patients No-shpa, Spazmolgon, Riabal, Drotaverin et autres.
  • Insulinothérapie. Ce type de thérapie est utilisé pour le diabète.
  • Traitement chirurgical. En cas d'urolithiase, de tumeurs de l'utérus ou de la vessie, d'atonie de la vessie et d'autres maladies, la chirurgie peut être le seul traitement efficace.

Traitement des mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires pour les mictions fréquentes chez les femmes sont utilisés efficacement en complément du traitement principal.

Considérez les méthodes folkloriques les plus efficaces pour traiter ce problème.

  • Bouillon d'utérus bouilli: 10 grammes d'une plante séchée sont versés avec un verre d'eau bouillante et bouillis dans un bain-marie pendant 10 minutes, après quoi ils sont infusés pendant 2-3 heures et filtrés à travers un tamis. Prendre une décoction doit être de 15 ml 3-4 fois par jour pendant 12 semaines. Une décoction de l'utérus de bore vous permet de normaliser le fond hormonal pendant la ménopause et d'éliminer l'envie fréquente d'uriner.
  • Bouillon de racine de rose musquée: 40 grammes de racine de rose musquée écrasée sont versés avec deux verres d'eau bouillante et bouillis pendant 15 minutes à feu doux, après quoi ils sont insistés pendant 2-3 heures et filtrés. Buvez 100 ml de médicament avant les repas 3-4 fois par jour.
  • Infusion de feuilles d'airelle: 5 grammes de feuilles d'airelle fraîches ou séchées sont versées avec un verre d'eau bouillante, recouverte d'un couvercle et laissez infuser pendant 15-20 minutes. Buvez une infusion prête et tendue tout au long de la journée pendant plusieurs gorgées pendant un mois.
  • Infusion de millefeuille: 7 à 8 grammes de plante séchée sont versés avec de l'eau bouillante et insisté pendant 30 à 40 minutes, puis filtrés et bu 50 ml 3 à 4 fois par jour avant les repas. Important! Les médicaments à base de feuilles d'airelle rouge, de racine d'églantier et de millefeuille éliminent efficacement l'inflammation de la vessie et de l'urètre.
  • Infusion de stigmates de maïs: 10 grammes de stigmates de maïs broyés doivent être versés avec un verre d'eau bouillante, couvrir et insister pendant 15 minutes. L'infusion terminée doit être filtrée à travers un tamis. Je prends le médicament 100 ml deux fois par jour pour la lithiase urinaire.

Soyez attentif à votre santé et écoutez ses signaux, dont l'un est une miction fréquente, car toute pathologie du système urinaire peut affecter la fonction reproductrice d'une femme.

Dans ce sujet, nous avons examiné en détail ce qui survient et comment traiter les mictions fréquentes chez les femmes avec des remèdes traditionnels et folkloriques. Nous serons heureux si notre article vous profite. Nous apprécions vos commentaires sur ce sujet..

Mictions fréquentes chez les femmes et les hommes: que faire?

Pourquoi voulez-vous souvent des petites toilettes? Diabète, prostatite, grossesse ou infection

Christopher Kelly Cardiologue, MD, Université Columbia

Mark Eisenberg Cardiologue, MD, Université Columbia

Des mictions fréquentes, également appelées polyurie, peuvent être à la fois un inconvénient gênant et le symptôme d'une maladie grave. La plupart des gens urinent six à huit fois par jour. Si vous vous levez plusieurs fois par nuit (appelé «nycturie»), cela peut être dû à une consommation accrue d'eau, de caféine ou d'alcool. En même temps, cela peut indiquer un diabète ou des problèmes rénaux. Comprenons.

Par règle non écrite, discuter des habitudes d'hygiène d'une personne est tout aussi impoli que de poser des questions sur le poids ou les opinions politiques. "Quelque chose que tu es là depuis longtemps, tout va bien? Déjà la quatrième fois le matin?" C'est très désagréable. Crois moi.

Mais si vous passez par le bureau du patron pour la cinquième fois le matin, la situation devient sensible. Agitez à nouveau votre main? Ou, en regardant le sol, aller au but? Vous savez que vous écrivez beaucoup, ils savent que vous écrivez beaucoup, mais la question principale reste suspendue: pourquoi écrivez-vous beaucoup?

Que faire? Réserver un siège côté couloir lors de l'achat de billets d'avion? Changer les toilettes pour arrêter les commérages sur votre petite vessie? Ou peut-être que ce flux peut ralentir et donner une pause à la vessie?

Vous écrivez juste beaucoup. Pourquoi?

Fouettez la caféine ou l'eau en litres. Bien sûr, la consommation de grandes quantités d'eau (ou de tout autre liquide) entraîne des mictions fréquentes. De plus, boire huit verres d'eau par jour est complètement facultatif; personne ne peut comprendre d'où vient ce chiffre, mais il sera plus raisonnable d'étancher la soif si nécessaire et de maintenir une couleur jaune pâle ou transparente de l'urine.

L'alcool et la caféine ont des propriétés diurétiques, ce qui explique ces longues files d'attente dans les toilettes de bar. Essayez de les abaisser, surtout avant le coucher..

L'utérus ne respecte pas l'espace privé de la vessie. Pendant la grossesse, le corps contient en lui-même du liquide supplémentaire pour soutenir le bébé dans l'estomac. Lors de la modification des niveaux d'hormones et des besoins en liquides, des voyages «d'affaires» supplémentaires peuvent être nécessaires. De plus, le fœtus en croissance appuie sur la vessie et l'empêche de se remplir. En conséquence, vous devez le vider plus souvent, car les reins produisent un volume de liquide inchangé.

Prenez de nouveaux médicaments. Les diurétiques (diurétiques) stimulent littéralement la production d'urine, car ce processus abaisse la pression artérielle. (Dans un sens, vous vidangez l'excès de liquide du sang.) De plus, certains médicaments pour contrôler la pression artérielle, les antidépresseurs et les sédatifs peuvent affecter les hormones responsables de la vessie, compensant ainsi votre horaire de visite aux toilettes. Assurez-vous de consulter un médecin avant d'arrêter tout médicament ou de passer à un nouveau médicament.

Vessie débordante - et rien ne se passe

Pire que la miction constante ne peut être qu'un manque de capacité à soulager. Si vous êtes poursuivi par une sensation de vessie pleine, mais que vous ne pouvez pas en serrer une goutte, vous pouvez souffrir de rétention urinaire.

Chez les hommes, la cause la plus fréquente de rétention urinaire est une hypertrophie de la prostate. D'autres causes probables incluent les médicaments, les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaques et les lésions de la moelle épinière. Les principaux méchants parmi les médicaments sont les antihistaminiques, les décongestionnants, les antidépresseurs tricycliques et les anesthésiques généraux (si le problème survient dans les prochaines heures après la chirurgie).

La rétention urinaire nécessite une attention médicale urgente car une infection peut facilement apparaître dans l'urine stagnante. De plus, la distension de la vessie peut entraîner des douleurs d'une telle force qu'il est difficile d'imaginer. Imaginez que vous vouliez aller aux toilettes follement, comme la dernière fois, mais vous ne pouvez rien y faire.

Le traitement à court terme implique l'insertion d'un cathéter dans l'urètre pour vider la vessie. Après cela, un traitement à long terme commence, consistant à prendre des médicaments qui soutiennent l'élargissement de l'urètre.

Causes de mictions fréquentes nécessitant un traitement

Vous avez des étourdissements et / ou une soif constante. Se débarrasser de l'excès de liquide est normal. Aller aux toilettes comme un cheval qui court n'est pas normal pendant la déshydratation. Si cela vous arrive et que vous ne prenez pas de diurétiques, cela peut être un signe de diabète..

Avec cette maladie, tant de sucre s'accumule dans le sang que les reins doivent produire de l'urine supplémentaire et éliminer l'excès. En conséquence, le corps a constamment soif et essaie de compenser le liquide perdu. Consultez votre médecin et faites analyser votre urine et votre sang. Si vous vous sentez très étourdi et que vous vous sentez faible, quel que soit le liquide que vous buvez, appelez une ambulance.

L'urine sort goutte à goutte, bien que vous poussiez fort. Hommes: Rappelez-vous comment vous avez mis votre nom sur la neige? Avec une telle précision qu'ils pourraient même mettre des points sur "ё"? Avez-vous changé de code Morse? La prostate est à blâmer. Cet organe est situé autour de l'urètre (le tube qui vide la vessie) à l'entrée du pénis..

En vieillissant, votre prostate grossit et commence à bloquer l'écoulement de l'urine. Il devient de plus en plus difficile de pousser l'urine au-delà de la prostate, c'est pourquoi la vessie est constamment dans un état de débordement. Un tas de médicaments et de procédures peuvent réduire la prostate et régler le flux.

Brûlure ou douleur en urinant. Vous avez probablement une infection des voies urinaires (IVU). La plupart des femmes souffrent de cette infection au moins une fois dans leur vie. Les infections urinaires ne sont pas si courantes chez les hommes, mais avec l'âge, elles commencent à surmonter le sexe fort..

Il est également probable que vous souffriez d'une maladie sexuellement transmissible (MST). De simples tests d'urine aident généralement à établir un diagnostic. Le traitement consiste généralement en des antibiotiques. Si les symptômes apparaissent souvent et que la prise d'antibiotiques ne sauve pas la situation, vous pouvez avoir une maladie rare appelée cystite interstitielle (ou syndrome de la vessie irritable).

Des fuites d'urine se produisent, surtout pendant la toux ou le rire. Malheureusement, non seulement la peau s'affaisse avec l'âge. Les muscles du petit bassin se détendent également un peu et, par conséquent, la vessie commence à retenir le contenu. Pression soudaine sur l'estomac - lors de la levée de poids ou de rires hystériques - comprime la vessie et expulse de l'urine.

Cette maladie, connue sous le nom d'incontinence urinaire induite par le stress (en raison de la pression physique sur la vessie), est généralement traitée avec des médicaments et des exercices de Kegel. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les exercices de Kegel: il s'agit d'une tension systématique des muscles avec laquelle vous arrêtez généralement d'uriner. Essayez de pratiquer pendant les réunions.

Une envie soudaine et intense d'uriner se produit, mais tout le reste va bien. Asseyez-vous à votre bureau, pensez au vôtre, quand soudain la vessie commence à crier activement à l'attention. Vous allez aux toilettes, mais dès que vous arrivez à la position de départ, la vessie se calme. Vous pouvez avoir une vessie hyperactive qui essaie souvent et soudainement de se vider sans avertissement.

Les muscles qui courent le long de la paroi de la vessie se contractent fortement, même lorsqu'elle n'est pas pleine, et ils ne se soucient pas du tout que vous puissiez être loin des toilettes. Imaginez qu'une bombe vous était attachée, avec seulement cinq secondes pour cocher.

Les médicaments aident généralement à calmer les muscles de votre vessie. Ne soyez pas timide, allez chez le médecin.

Quand appeler une ambulance

Douleur dans le bassin, accompagnée de fièvre, de frissons et / ou de vertiges. Une infection grave de la vessie peut se propager aux reins et pénétrer dans la circulation sanguine, mettant ainsi votre vie en danger. Parce que les reins sont situés près de la colonne vertébrale, l'infection provoque souvent des douleurs d'un côté ou des deux côtés du bas du dos. Appelez immédiatement une ambulance, vous avez besoin de liquides intraveineux et d'antibiotiques.

Vous n'avez absolument aucun contrôle sur votre miction et / ou vos selles. Un accident vasculaire cérébral ou des problèmes de moelle épinière, tels que des saignements, un gonflement, un traumatisme, peuvent endommager les nerfs menant à la vessie et aux intestins. C'est une urgence. Allongez-vous et appelez une ambulance.

Supposons que vous êtes un fan d'uriner souvent, pour l'une des raisons présentées ci-dessus. Vous regardez un nouveau film de James Bond dans une salle de cinéma bondée, et votre place est en plein milieu de la rangée. Vous étiez impatient dans les toilettes, mais Daniel Craig est sur le point d'enlever sa chemise, et vous n'êtes pas du tout impatient de demander à tous les voisins de la série de vous arracher de l'écran. Vous décidez de tolérer et d'essayer de vous distraire avec du pop-corn. Mais attendez, votre mère ne vous a-t-elle pas averti dans votre enfance que vous ne devriez pas le garder en vous, sinon la vessie éclaterait?

Une vessie adulte en bonne santé peut contenir un demi-litre d'urine. En règle générale, la vessie commence à se rappeler lorsqu'elle est à moitié pleine (à ce moment, il est clair que dans un proche avenir, il y aura un voyage aux toilettes). Si vous commencez à supporter le remplissage maximal de la vessie, alors cet organe. ne va pas éclater. Il ignorera simplement vos protestations et se videra directement dans votre pantalon. Au cas où, préparez des excuses convaincantes pour vos voisins.

Pour les questions médicales, assurez-vous de consulter d'abord votre médecin.

Causes de mictions fréquentes sans douleur chez les femmes

Si une femme va souvent aux toilettes pour une petite - ce n'est pas seulement désagréable et gênant, mais dans certains cas, cela parle de dysfonctionnements graves du corps. Lorsque la miction fréquente est naturelle, lorsqu'elle est dangereuse et que faire à ce sujet?

La miction fréquente est combien

Combien de fois par jour une personne va aux toilettes est une affaire individuelle. Dépend de l'âge, de l'état de santé, de ce qu'il mange et boit, même du temps.

Le tarif journalier moyen est de 3 à 10 fois, la nuit - pas plus d'une fois.

Polyurie - uriner plus de 10 fois par jour, nycturie - plusieurs fois par nuit - c'est l'occasion de consulter un médecin.

Habituellement, ce n'est pas le nombre de voyages dans la salle des dames qui inquiète, mais le fait qu'ils sont devenus plus fréquents. Si une femme veut constamment utiliser les toilettes pendant un petit moment, vous devez trouver la raison.

Les raisons

Pour les déplacements fréquents aux toilettes, des causes physiologiques et pathologiques sont possibles.

Causes physiologiques des mictions fréquentes

Les raisons sont les suivantes:

  1. Grossesse. Pendant la grossesse, le fond hormonal change, le volume sanguin augmente et la circulation des fluides devient plus intense. À partir du deuxième trimestre, l'utérus augmente considérablement de volume et appuie sur la vessie. Tout cela conduit à des envies fréquentes et plus la durée est longue, plus.
  2. Menstruation. Au cours de la période prémenstruelle, le liquide s'accumule dans le corps et, avec le début des menstruations, il est excrété.
  3. Climax Le tonus des muscles du canal urinaire et de la vessie dépend du niveau d'oestrogène. Avec l'extinction de la fonction reproductrice, la quantité d'hormones diminue. Il provoque une incontinence urinaire et des mictions fréquentes sans douleur chez les femmes pendant la journée et pendant le sommeil.
  4. Prendre des diurétiques. Avec une telle thérapie, non seulement la quantité d'urine augmente, mais aussi le volume d'urine excrété.
  5. Régime. Les aliments gras, épicés et salés provoquent une irritation des récepteurs de la vessie, et vous voulez aller aux toilettes plus souvent. Le café, le thé vert, la bière ont le même effet diurétique..
  6. Stress. Les facteurs psycho-émotionnels affectent tout le corps. Un stress sévère entraîne une privation d'oxygène des cellules, qui se manifeste, entre autres, par l'envie d'aller aux toilettes.

Presque toutes ces causes de mictions fréquentes sans douleur chez les femmes sont temporaires, mais nécessitent une attention et un contrôle minutieux, car elles peuvent provoquer des infections des voies urinaires.

Causes pathologiques des mictions fréquentes

L'envie fréquente aux toilettes n'est pas toujours inoffensive, dans de nombreux cas, elle est une manifestation de maladies inflammatoires graves, de maladies infectieuses, de néoplasmes, etc. Parfois, elles s'accompagnent de douleur, d'autres manifestations désagréables, et parfois non, et la miction est le seul symptôme que vous ne devez pas regarder pour commencer le traitement à temps.

Les causes pathologiques des mictions fréquentes chez les femmes sont divisées en trois groupes:

1. Maladies du système urinaire:

  • la cystite est une inflammation de la muqueuse de la vessie. Avec la cystite, l'urine est trouble, le bas-ventre fait mal, la miction s'accompagne de douleurs, de brûlures, d'une sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • urétrite - inflammation de l'urètre. Les symptômes sont similaires à la cystite, du mucus apparaît dans l'urine;
  • pyélonéphrite - inflammation du bassin rénal. Symptômes: lombalgie, urine avec du sang et du pus, forte fièvre;
  • maladie de la lithiase urinaire. Symptômes: douleur dans le bas-ventre, s'étendant jusqu'à la cuisse, miction avec du sang, interruption du flux urinaire;
  • atonie (tonalité affaiblie) de la vessie. Avec cette pathologie, il y a une envie d'uriner chez les femmes sans urine ou avec une très petite quantité de liquide excrété, l'incontinence;
  • hyperactivité de la vessie. Les récepteurs nerveux maintiennent les murs dans un ton constant, provoquant une envie d'aller aux toilettes.

2. Maladies gynécologiques:

  • l'omission de l'utérus entraîne une déformation et un déplacement de tous les organes du petit bassin et une pression sur la vessie;
  • les fibromes utérins, atteignant une taille importante, exercent une pression sur les organes du système urinaire. Symptômes: douleurs abdominales basses, saignements utérins, incontinence urinaire.
  • diabète insipide. Une maladie rare qui survient en raison d'anomalies de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Symptômes: libération d'une grande quantité d'urine (6 à 15 litres par jour) et soif constante;
  • Diabète. La carence en insuline provoque la soif, et elle - mictions fréquentes.

Diagnostic et traitement

Quoi qu'il en soit, les femmes urinent fréquemment la nuit sans douleur ou pendant la journée et s'accompagnent de brûlures, de démangeaisons et d'autres symptômes désagréables, elles nécessitent un examen.

Commencez avec un thérapeute, il vous prescrira les tests nécessaires:

  • un test sanguin général et biochimique montrera la présence d'un processus inflammatoire, des problèmes avec la glande thyroïde, les reins, etc.
  • l'analyse générale de l'urine révélera des impuretés de mucus, de protéines, de sel, etc.;
  • frottis de microflore vaginale sur des champignons et des bactéries pathogènes;
  • L'échographie des organes pelviens montrera une augmentation, une déformation, un déplacement des organes, la présence de néoplasmes.

Après l'examen et l'examen initiaux, le thérapeute vous dirigera vers un spécialiste - un urologue, endocrinologue, gynécologue ou néphrologue. Dans certains cas, vous aurez besoin de l'aide d'un chirurgien.

Tout traitement des mictions fréquentes, sans douleur ou avec douleur, vise à éliminer non pas le symptôme, mais la cause - la maladie sous-jacente.

Les infections sont traitées avec des antibiotiques, des pro et des prébiotiques pour restaurer la microflore, des antispasmodiques sont utilisés pour soulager la douleur, etc..

Ne vous auto-médicamentez pas. Quelle que soit la pathologie, la thérapie est complexe. Et prescrire et contrôler ses experts.