Principal

Kyste

La miction chez un homme a augmenté: qu'est-ce que cela signifie?

En train de filtrer le sang dans les reins, l'urine se forme. Il s'accumule dans le bassin rénal, descend dans la vessie, où il s'accumule.

Lors de la collecte d'une certaine quantité d'urine, les parois de la vessie s'étirent et une envie apparaît qui peut être contrôlée. Une personne en bonne santé est soudainement consciente de cette impulsion, réalisant que vous devez aller aux toilettes. Lorsque l'occasion se présente de se vider, de tomber dans un endroit désigné, un acte arbitraire commence. Le liquide est retiré du corps par un acte contrôlé dans l'environnement externe: la miction se produit. Il ne devrait pas y avoir de désir normal d'aller petit, tout comme l'incontinence urinaire.

Quelle devrait être la miction normale chez les hommes

Une caractéristique distinctive de l'anatomie des hommes: le canal urinaire traverse la glande endocrine (prostate ou prostate), qui est responsable du secret, qui fait partie intégrante du sperme. L'acte d'uriner dépend de son état - sa fréquence, sa simplicité, son indolence.

Le complexe de muscles responsables de l'excrétion urinaire est appelé détrusor de la vessie. Avec la pathologie de la moelle épinière, elle ne peut pas être contrôlée par la conscience et la volonté de la personne, entraînant la survenue d'une miction involontaire - incontinence.

Aide à maintenir l'urine un muscle circulaire spécial - le sphincter. Son travail est également contrôlé par la moelle épinière. Normalement, elle est constamment dans un état comprimé, empêchant la libre circulation de l'urine. Avec une diminution de son ton, une incontinence partielle se produit.

Il n'y a aucun indicateur de fréquence urinaire normale. Cela dépend des habitudes d'une personne, de la quantité de liquide consommée, de la transpiration abondante.

L'indicateur de santé dans ce domaine est l'absence des signes d'alarme suivants:

  • augmentation de la miction par rapport au schéma habituel;
  • l'apparition d'une sensation de difficulté, de douleur, de douleur dans le processus d'excrétion d'urine;
  • un changement dans l'apparence du fluide de sortie - turbidité, sédiments, impuretés de mucus, sang, sable.


Il devrait également signaler l'apparition de pulsions nocturnes, si cela n'a pas été observé auparavant..

Conditions pathologiques dans lesquelles la production d'urine devient plus fréquente

Les causes de la miction fréquente chez les hommes sans symptômes de douleur doivent être diagnostiquées sans échec..

Une augmentation de la fréquence de vidange de la vessie se produit avec des dommages à cet organe, une altération de la fonction prostatique ou des troubles du système nerveux (moelle épinière). Les maladies du système urinaire sont le facteur local qui provoque des déplacements fréquents aux toilettes "petit à petit".

Parmi ces conditions préalables, la plus courante est la cystite, accompagnée d'un processus inflammatoire. Les hommes sont moins susceptibles d'être affectés en raison de la structure de la sphère urogénitale, qui empêche l'infection de pénétrer dans la vessie. Les causes de la cystite sont:

  • hypothermie;
  • diminution générale de l'immunité;
  • adénome de la prostate au stade d'une forte augmentation;
  • prostatite.

Une augmentation de la prostate chez les personnes âgées en raison d'une diminution du niveau d'hormones (adénome de la prostate) favorise la compression de l'urètre, empêche la vessie de se vider complètement. Ce phénomène entraîne la poursuite de l'impulsion de ses parois tendues par l'urine et le maintien de l'envie. Dans ce cas, la fréquence des mictions s'accompagne d'une sensation désagréable de lourdeur, de vidange incomplète, de douleur sourde. L'échographie est utilisée pour diagnostiquer les adénomes. Le même tableau clinique donne une inflammation de la prostate - prostatite.

Lorsque la miction fréquente indolore est naturelle

Les raisons qui provoquent des mictions fréquentes chez les hommes sans douleur ne sont pas toujours un signe de pathologie. Il n'y a aucune raison de s'inquiéter si l'augmentation de la fréquence des mictions est faible, cela se produit sans les symptômes négatifs qui l'accompagnent - douleur, douleur, brûlure, divers écoulements, difficulté. Il n'y a pas de danger lorsque le phénomène est de courte durée et passe sans laisser de trace.

La fréquence des pulsions augmente avec la forte consommation de liquide. Des expériences chroniques, des stress fréquents peuvent également se manifester sous la forme d'une névrose de la vessie. Cette condition ne nécessite pas de traitement médicamenteux, ne comporte aucun changement anatomique, est traitée par un psychothérapeute ou un psychiatre si elle fait partie d'une maladie mentale et sexopathologique.

Symptômes associés

La sensation de vidange incomplète est une sensation désagréable associée au désir de ré-uriner après l'acte qui vient d'être accompli. De plus, même la tension des muscles abdominaux n'ajoute pas de débit urinaire. Le patient est obligé de rester dans les toilettes pendant une longue période, laissant tomber l'urine goutte à goutte. Cela entraîne une augmentation du stress et de la neurotisation, un mauvais sommeil, une altération de la fonction sexuelle.

Les crampes sont des douleurs de nature brûlante d'intensité variable qui surviennent dans la vessie pendant ou immédiatement après la miction.

La douleur sur le pubis pendant la palpation détectera une hypertrophie de la prostate ou une vessie constamment remplie.

Un symptôme courant est un changement dans l'analyse d'urine. L'urine résiduelle est un milieu pour le développement de bactéries et conduit à une cystite. Étant un lieu de croissance de micro-organismes, avec une augmentation de l'adénome ou de la prostatite, il donne des exacerbations fréquentes, le cours s'aggrave lorsque des pierres ou du sable sortent.

Complications

Une complication de l'adénome est la fin de l'excrétion urinaire - un retard aigu. Dans le même temps, l'homme éprouve une forte envie d'uriner, des douleurs dans le pubis, des ballonnements réflexes. Lors de l'examen, la vessie est pleine. Une hospitalisation est requise. Dans un hôpital urologique, un cathétérisme de la vessie est effectué, l'urine est prélevée et une opération planifiée pour retirer l'adénome est prescrite.

Si la cause du retard est une prostatite avec une augmentation importante de la taille de la glande, il est nécessaire de procéder à un examen pour trouver les causes de l'inflammation chronique de la prostate:

  • mycoplasmes;
  • Trichomonas;
  • troubles hormonaux.

Une autre complication est la malignité de l'adénome (dégénérescence en cancer).

Le médecin, observant le patient, lui assigne une surveillance périodique de l'antigène prostatique spécifique pour reconnaître en temps opportun une telle transformation. Cet antigène indique la présence ou l'absence de conversion du cancer..

Diagnostic différentiel

Pour le diagnostic correct, un test d'urine (analyse clinique selon Nechiporenko) et un examen échographique de la prostate sont effectués. Si les raisons restent incompréhensibles, une cystoscopie est effectuée - examen avec fibre optique pour les tumeurs et les polypes. Ils doivent être traités uniquement par des spécialistes, le plus tôt possible, avec des analyses répétées des antigènes.

Les signes d'inflammation dans le test urinaire indiquent une cystite, une hypertrophie de la prostate - un adénome, une augmentation du titre d'un antigène spécifique de la prostate - un cancer. La rétention urinaire aiguë avec une forte augmentation de l'adénome doit être distinguée de l'arrêt de la miction par les reins en cas d'insuffisance rénale aiguë. Il faut distinguer les mictions fréquentes du diabète.

Méthodes de traitement des mictions fréquentes chez les hommes

Le traitement des mictions fréquentes chez l'homme ne doit être effectué que conformément au diagnostic. Les méthodes de traitement les plus couramment utilisées sont:

  1. La psychothérapie a un effet curatif en cas de névrose de la vessie.
  2. Avec la cystite, des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sont prescrits, conduisant à une amélioration le dixième jour..
  3. L'adénome de la prostate est d'abord traité en thérapeutique, avec l'inefficacité de cette méthode ou dans des conditions de transformation maligne - chirurgicalement.
  4. Traitement médical. La prise de pilules contre l'adénome, permet de réduire sa taille tout en réduisant l'enflure de la muqueuse des voies urinaires, ce qui conduit à une amélioration du débit urinaire et une diminution de la fréquence des pulsions.

Le remède contre les mictions fréquentes chez les hommes donne un effet en fonction du stade du symptôme. Le traitement à domicile n'est conseillé qu'en cas de cystite: ce sera l'utilisation de remèdes populaires anti-inflammatoires, de tisanes. Avec l'adénome, les médicaments diurétiques sont interdits sans ordonnance médicale..

La miction fréquente chez les hommes sans douleur ne nécessite pas de traitement.

Prévention et pronostic

La prévention de l'adénome n'existe pas. C'est l'étape du vieillissement naturel du corps. L'intensité de l'élargissement de la glande est individuelle. Une surveillance constante par un médecin avec surveillance de la taille de la prostate et du titre d'antigène spécifique de la prostate vous permet de surveiller la malignité.

Certains éléments d'un mode de vie sain aideront à réduire les manifestations de la maladie:

  1. Une alimentation riche en vitamines, en acides gras polyinsaturés et en graisses animales minimales doit être suivie..
  2. L'absence de mauvaises habitudes, la lutte contre l'inactivité physique, un mode de vie sédentaire, vont renforcer le corps dans son ensemble.
  3. Parmi les méthodes efficaces de prévention, il convient de mentionner les exercices physiques visant à améliorer la microcirculation dans les zones pelvienne et prostatique - squats.

En présence d'adénomes à rétention urinaire diagnostiqués par échographie, un traitement périodique aux antibiotiques urotropes sera raisonnable afin de prévenir la cystite chronique.

Le pronostic peut être différent: évolution constante, forte augmentation, conduisant à une rétention urinaire aiguë, dégénérescence en cancer.

Comme en témoigne l'envie constante d'uriner chez les hommes

Une miction rapide et douloureuse chez l'homme peut indiquer un dysfonctionnement général du corps ou des infections du système génito-urinaire. Seul un médecin expérimenté et des techniques de diagnostic modernes aideront à déterminer la cause et à choisir la méthode de thérapie appropriée. Le reste de l'article discutera de ce à quoi un homme peut être confronté et du traitement qui l'attend..

Les symptômes de la miction rapide chez les hommes

Les problèmes urinaires chez l'homme s'accompagnent généralement de symptômes supplémentaires. Les ignorer et reporter une visite chez le médecin peut entraîner de graves problèmes, jusqu'à la perte de la fonction sexuelle. Les hommes et les femmes souffrent de dysfonctionnement génito-urinaire deux fois plus souvent que les femmes.

Un déplacement fréquent aux toilettes n'est pas toujours considéré comme pathologique. La quantité d'urine excrétée dépend du volume de liquide bu, de la nature de l'alimentation, de la consommation de boissons alcoolisées, des troubles peuvent survenir en cas de stress, d'hypothermie.

Vous devez vous méfier si vous présentez les symptômes suivants:

  • le nombre de visites aux toilettes plus de 6 fois;
  • sorties nocturnes aux toilettes;
  • sensation de vidange incomplète;
  • écoulement avare (quelques gouttes en un seul voyage aux toilettes);
  • incapacité à vider complètement la vessie;
  • envies soudaines et soudaines;
  • douleur pendant la miction, brûlure;
  • autres problèmes pendant l'acte (jet intermittent, lent).

Dès que la miction a attiré l'attention et a commencé à causer de l'inconfort, vous devez contacter un thérapeute ou un urologue. Le médecin prescrira des procédures de diagnostic, après quoi le traitement commencera. La recherche se concentrera sur le système génito-urinaire.

Lors de l'étude des plaintes des patients et du diagnostic, le médecin s'appuie sur les classifications suivantes:

  1. L'envie d'uriner se manifeste au cours de l'activité physique. La condition est associée à la formation ou au mouvement de calculs dans les reins et l'uretère. Les pierres provoquent une irritation des parois de l'uretère, gênent la sécrétion de liquide.
  2. Les désirs se produisent la nuit plus de 3 fois. La cause est des maladies inflammatoires des organes génitaux masculins, de la prostate.
  3. Des mictions fréquentes ne sont observées que pendant la journée. La condition est névrotique..

La miction fréquente chez les hommes sans douleur devrait alerter si plus de 1,5 litre d'urine est libéré par jour, ou six fois aux toilettes.

Causes des mictions fréquentes

Les causes de la miction fréquente chez les hommes peuvent être associées à des maladies chroniques, à une infection du corps et à des facteurs indolores. En l'absence d'autres symptômes, le diagnostic peut être difficile et prendre du temps..

BPH

Adénome de la prostate - cela, qui entraîne une augmentation de l'organe à la suite de la prolifération tissulaire. Le phénomène n'est pas malin. La perturbation de la vessie devient pertinente si l'adénome a augmenté des glandes périurétrales.

Les symptômes surviennent aux premiers stades de la maladie, le groupe à risque comprend un homme après 40 ans.

Pour poser un diagnostic, un examen rectal numérique et une échographie sont effectués. La première méthode permet de déterminer la présence d'une pathologie, la seconde - de déterminer la forme et la taille de la glande.

Des mictions fréquentes sont observées la nuit, une incontinence urinaire se développe. Au fur et à mesure que l'adénome se développe, un homme doit faire des efforts lorsqu'il va aux toilettes, une rétention urinaire peut se développer.

Prostatite

Un homme se plaint des problèmes suivants:

  • urination fréquente;
  • envies soudaines;
  • une petite quantité de liquide;
  • sensation de vidange incomplète;
  • inconfort dans le périnée;
  • douleur lors des selles;
  • violation ou perte complète de la fonction sexuelle.

La maladie peut se développer au fil des ans, se présentant sous une forme chronique. Il y a une inflammation du col de la vessie, de l'urètre postérieur et prostatique. Cela provoque une irritation des récepteurs nerveux et l'apparition de symptômes douloureux..
Le médecin effectue un examen rectal numérique, une échographie, le secret de la prostate est pris pour analyse.

Infections génitales

Les infections sexuellement transmissibles affectent souvent les jeunes qui ont des relations sexuelles avec promiscuité.

L'infection pénètre dans les vésicules séminales et la prostate et commence à s'y multiplier activement. Les micro-organismes provoquent une inflammation de l'urètre. Les produits de leur activité vitale irritent les récepteurs de l'urètre, il y a une envie d'aller aux toilettes.

Agents pathogènes courants qui provoquent une miction rapide:

Maladies du rein et de la vessie

L'inflammation des reins et des voies urinaires entraîne également des problèmes de miction. Les principales maladies provoquant:

  • pyélonéphrite;
  • cystite;
  • glomérulonéphrite;
  • maladie de la lithiase urinaire.

Toutes les maladies ci-dessus ont des symptômes typiques prononcés:

  • envie constante d'aller aux toilettes;
  • douleur et sensation de brûlure pendant la miction;
  • douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen;
  • impuretés de protéines ou de sang dans l'urine.

Les symptômes se manifestent fortement, un tel inconfort vous oblige à consulter immédiatement un médecin. Pendant le stade aigu de la maladie, la température augmente, les frissons, le gonflement du corps, la faiblesse, l'augmentation de la pression artérielle. L'urologue s'occupe des problèmes rénaux et vésicaux.

Pendant la lithiase urinaire, les symptômes sont les plus prononcés au moment du mouvement de la pierre. En plus des problèmes de miction, des coliques rénales se produisent. Le processus inflammatoire s'accompagne d'une décharge de l'urètre.

Le même nombre de pulsions nocturnes et diurnes se produit avec l'hyperactivité de la vessie. Au cours des expériences nerveuses, une excitation des muscles de l'organe urinaire se produit, ce qui conduit à une contraction musculaire et induit l'envie.

Autres maladies courantes

Les maladies suivantes affectent le travail du système génito-urinaire:

  • Diabète;
  • lésion de la moelle épinière;
  • perturbation du système endocrinien;
  • cystite radique;
  • arthrite réactive;
  • maladies nerveuses;
  • maladie cardiovasculaire et œdème;
  • changements dans la composition de l'urine dus à la malnutrition.

La miction rapide peut être l'un des premiers symptômes des pathologies ci-dessus. Un accès rapide à un médecin et un diagnostic complet du corps aideront à protéger le corps aux premiers stades.

Méthodes courantes pour traiter les mictions fréquentes

En plus d'éliminer le principal facteur provoquant, le traitement doit être dirigé séparément pour améliorer le fonctionnement du système génito-urinaire. Les méthodes conservatrices de traitement des mictions fréquentes chez les hommes sont les suivantes:

  • gymnastique pour renforcer les muscles des organes pelviens;
  • méthodes physiothérapeutiques;
  • prendre des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens.

Si les méthodes ci-dessus sont inefficaces, une intervention chirurgicale peut être recommandée..

Méthodes chirurgicales modernes:

  • manipulations dans la zone sus-pubienne;
  • chirurgie sans incisions - laparoscopie;
  • utilisation de tissus propres ou de matériaux synthétiques pour la modélisation des opérations de correction - élingage;
  • injections de sclérothérapie.

Les recommandations suivantes aideront à améliorer la qualité de vie pendant le traitement:

  • Effectuer des exercices de Kegel
  • ne buvez pas beaucoup de liquides avant le coucher ou les jours de stress importants;
  • n'utilisez pas de médicaments à effet diurétique;
  • n'utilisez pas de produits diurétiques (pastèque, raisin, café);
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • exclure du régime salé, gras, amer;
  • préciser à l'avance où les toilettes se trouvent dans un lieu public inconnu.

Diagnostic Méthodes de traitement

Après le diagnostic, le médecin établira un plan de traitement. Certaines maladies aiguës nécessitent un séjour à l'hôpital:

  1. L'adénome de la prostate est corrigé par résection transurétrale. L'opération est réalisée par une méthode mini-invasive, elle n'est utilisée qu'aux stades initiaux de la maladie. Dans les cas avancés, une opération ouverte est affectée. Des médicaments sont pris pour éliminer les symptômes douloureux, détendre les muscles de la vessie et réduire le volume des tissus pathologiques.
  2. La prostatite est traitée de manière globale. Antibiotiques, méthodes physiothérapeutiques, médicaments immunomodulateurs, changements de style de vie, massage de la prostate sont prescrits.
  3. La cystite passe souvent au stade chronique, il faut donc commencer le traitement dès l'apparition des premiers symptômes. La thérapie consiste à prendre des médicaments antibactériens, des diurétiques et des analgésiques. Une boisson abondante contribue à l'élimination de l'infection; les canneberges et les boissons aux canneberges ont un effet thérapeutique.
  4. Les calculs rénaux sont éliminés en fonction de leur taille et de leur emplacement. Ils sont broyés, une litholyse (dissolution) est effectuée, sur la base du diagnostic, le médecin peut choisir une autre méthode. Le patient prend des sédatifs pour détendre les muscles, ce qui peut provoquer une douleur intense lors d'un spasme.
  5. Le thérapeute ou l'endocrinologue est impliqué dans le traitement du diabète. Le mode de vie, le régime alimentaire et les niveaux de glucose changent considérablement en raison de l'utilisation d'agents hypoklémiques.

La miction rapide survenue sur une base nerveuse est traitée avec des sédatifs. Le traitement des maladies endocriniennes s'accompagne d'une hormonothérapie.

Les raisons de la miction fréquente chez les hommes sont nombreuses. Seule une visite opportune chez un médecin et un diagnostic complet permettront au patient de se débarrasser rapidement du problème et de maintenir durablement sa santé masculine.

Quelles peuvent être les mictions fréquentes chez les hommes et comment s'en débarrasser

Une miction fréquente chez l'homme, non causée par une consommation excessive d'alcool, peut être un signe de pathologie du système génito-urinaire, endocrinien ou nerveux. Chez les hommes après 50 ans, ce problème est le plus souvent associé à la prostate. Le symptôme survient rarement de manière isolée, par conséquent, la direction du diagnostic est déterminée par les signes qui l'accompagnent.

Qu'est-ce que la pollakiurie

La miction fréquente sans augmenter le volume d'urine produite est appelée pollakiurie. Un adulte en bonne santé émet de 700 ml à 3 l par jour, en fonction de l'alimentation, du métabolisme et du mode de vie. L'après-midi, un homme urine environ 6 fois. La nuit, les envies surviennent uniquement avec beaucoup de boisson avant le coucher. Normalement, la vessie s'étire, le système nerveux ne provoque l'éveil que lorsqu'il est plein.

Des mictions fréquentes peuvent être de nature différente:

  • Nocturie - mictions fréquentes uniquement la nuit;
  • Dysurie - les envies fréquentes s'accompagnent de douleur;
  • Polyurie - envies fréquentes associées à une formation d'urine pathologiquement intense, non pas en raison de la physiologie normale (pas en raison de la grande quantité de liquide bu ou des effets des médicaments diurétiques).

Normalement, avec une pollakiurie physiologique, les pulsions se terminent par une miction complète, la pression du flux est normale, il n'y a pas de douleur. L'affaiblissement de la pression n'est la norme que dans les cas où vous devez supporter longtemps. La raison en est que suite à un étirement prolongé des parois de la vessie, les terminaisons nerveuses «se fatiguent» et ne fonctionnent pas immédiatement lorsque la miction devient enfin possible. Ensuite, vous devez forcer vos muscles pour expulser l'urine.

Une autre option pour la pollakiurie physiologique est le stress dû au froid. Beaucoup ont remarqué cette particularité: si vos jambes sont au froid, alors l'envie d'uriner devient plus fréquente. Le froid provoque une compression des muscles lisses dans tout le corps (un bon exemple est le pénis dans l'eau froide). La même chose se produit avec les parois de la vessie, ce qui entraîne respectivement une diminution de son volume et de la capacité de stockage. De même, des pulsions fréquentes surviennent lors d'un stress sévère, auquel les muscles répondent également par des spasmes. Chez certains hommes, le sphincter de la vessie fonctionne également pendant l'orgasme..

Causes des mictions fréquentes chez les hommes

Les mictions pathologiques fréquentes surviennent le plus souvent en raison d'une inflammation infectieuse des organes génito-urinaires: cystite, urétrite, prostatite. Toutes ces maladies sont unies non seulement par des mictions fréquentes, mais aussi par des mictions douloureuses. Les coupures peuvent être localisées (uniquement dans la zone de la prostate, de la vessie ou de l'urètre) ou diffuses (sur toute la longueur de l'urètre du pénis au bas de l'abdomen).

En raison d'une irritation infectieuse des parois de la vessie, les récepteurs répondent de manière inadéquate aux signaux du système nerveux. En conséquence, après vidange, l'envie ne disparaît pas, elles sont constantes, débilitantes, accompagnées de pincements, de brûlures dans l'urètre. L'urine devient trouble, des filaments blancs et transparents y sont visibles, parfois du sang.

Des mictions fréquentes et douloureuses peuvent survenir après qu'un homme a gelé ses jambes. Cela signifie que le stress dû au froid a déclenché le réveil d'une infection du sommeil. La même chose se produit après avoir pris de l'alcool, car c'est également un puissant facteur provocateur pour les infections chroniques des voies urinaires..

Des mictions fréquentes peuvent être le symptôme d'une vessie hyperactive (OAB) avec une incontinence urinaire urgente - des envies soudaines surviennent souvent et si soudainement qu'il n'y a pas de temps pour réagir. Une telle hyperactivité du muscle poussant (détrusor) est due à des troubles neurologiques dans la régulation de la miction, des changements pathologiques du muscle dans le contexte d'une hyperplasie ou d'une inflammation.

Une vessie hyperactive est un syndrome clinique qui détermine la miction impérative, qui peut être accompagnée d'incontinence urinaire (un homme n'a pas le temps d'aller aux toilettes), d'uriner rapidement et d'uriner la nuit

Si le problème est provoqué par une prostatite (généralement chez les hommes après 50 à 60 ans), le flux urinaire devient mince et intermittent. Pour vider la vessie, vous devez forcer les muscles pelviens. La raison en est le rétrécissement de la partie prostatique de l'urètre en raison de sa compression par œdème. Avec un adénome ou un cancer, au lieu d'un œdème, la lumière de l'urètre comprime la tumeur. Il ne peut pas y avoir de douleur en même temps, mais la miction devient plus fréquente en raison de dommages à l'appareil récepteur de la vessie dus à l'étirement des parois avec de l'urine résiduelle.

Il existe une cystite post-coïtale - une miction fréquente et douloureuse pendant un certain temps après le rapport sexuel. Habituellement, les femmes en souffrent, mais parfois la pathologie affecte les hommes. La raison peut être une infection chronique, mais souvent pendant l'examen, ils ne trouvent rien.

Des mictions fréquentes peuvent être de nature neurologique. Dans ce cas, le problème n'est pas provoqué par une inflammation infectieuse, mais par des dommages ou une réaction inadéquate des terminaisons nerveuses de la vessie. Cela se produit également dans le contexte du diabète et est appelé cystopathie diabétique ou vessie neurogène. La pathologie se développe lentement, à commencer par une diminution du nombre d'urinations, l'accumulation d'urine résiduelle. Ensuite, les agents pathogènes commencent à se développer dans un environnement favorable, provoquant une inflammation.

Une miction partiellement physiologique peut être appelée une miction fréquente et douloureuse après pénétration dans l'urètre de divers instruments diagnostiques et chirurgicaux. Des dommages mécaniques se produisent qui, selon l'échelle, guérissent jusqu'à 10 jours.

Des dommages aux tissus de la vessie et de l'urètre se produisent également dans le contexte de la lithiase urinaire, lorsque la pierre se coince dans le cou. Dans de tels cas, la miction en petites portions avec un mélange de sang est caractéristique.

Une envie fréquente et même une incontinence urinaire surviennent souvent chez les hommes plus âgés en raison de l'affaiblissement des muscles pelviens, associés à une prostatite chronique et à une hyperplasie.

Symptômes supplémentaires

La pollakiurie physiologique et neurogène ne s'accompagne pas de douleur. L'inconfort est toujours un signe de dommage à la paroi épithéliale de l'urètre. Brûlure sévère dans l'urètre, inconfort dans la tête avec cystite et urétrite. Pendant la phase aiguë, la température peut augmenter.

La prostatite isolée se caractérise par une gêne dans le bas-ventre et le périnée. La douleur peut être donnée aux jambes, aux testicules, au sacrum. Il survient pendant l'éjaculation et y reste quelque temps. Si la violation de la miction est causée par une inflammation des reins, la douleur sera localisée dans la région lombaire. Une faiblesse générale et un gonflement sont également caractéristiques..

Pour le diabète et le diabète insipide, une miction excessive est caractéristique dans un contexte de soif constante et d'utilisation de grandes quantités de liquide, démangeaisons de la peau, faiblesse générale. L'urine est presque incolore.

Diagnostique

Activités réalisées dans le cadre du diagnostic des mictions fréquentes:

  1. Prise d'histoire, analyse d'un carnet de miction pré-rempli.
  2. Analyse d'urine générale et selon Nechiporenko, uroflowmetry.
  3. Test sanguin général, pour le sucre, pour les hormones.
  4. Frottis de l'urètre, l'étude du suc prostatique par PCR.
  5. Échographie génito-urinaire.
  6. Enquête et urographie excrétoire (radiographie des reins après administration d'un produit de contraste).
  7. Cystographie (radiographie de la vessie après contraste).
  8. Uréthrographie (radiographie de l'urètre avec contraste).
  9. CT, IRM.

Sur la base des résultats du diagnostic, le patient peut être référé à un néphrologue, un neurologue et, dans certains cas, à un psychothérapeute.

Traitement de la miction rapide chez les hommes

Les méthodes de traitement de la pollakiurie dépendent de la maladie qui en résulte. Avec la lithiase urinaire, l'écrasement ou l'enlèvement des pierres est effectué. Les inflammations infectieuses sont traitées avec des antibiotiques sélectionnés en fonction des résultats d'une analyse de sensibilité..

Dans la cystite chronique, les méthodes de thérapie auxiliaire sont efficaces:

  • Électrophorèse Les ions délivrent les substances actives des médicaments aux muqueuses de la vessie et augmentent leur efficacité.
  • L'inductothermie est le chauffage du corps par les ondes électromagnétiques. La procédure améliore le flux sanguin et lymphatique, soulage le gonflement des muqueuses.
  • Magnétothérapie.
  • Thérapie EHF - exposition aux tissus avec des impulsions électromagnétiques à haute fréquence. La procédure a un effet anti-inflammatoire..
  • Thérapie par ultrasons.
Préparations pour le traitement de la vessie hyperactive (OAB)

Pour normaliser la miction avec hyperplasie, des inhibiteurs de la 5-alpha-réductase, des alpha-bloquants sont prescrits. Si nécessaire, des méthodes chirurgicales sont utilisées: résection transurétrale ou prostatectomie ouverte.

Pour le traitement de la prostatite, en plus des antibiotiques, des suppositoires anti-inflammatoires et immunomodulateurs sont prescrits: Vitaprost, Prostatilen, Prostopin, Longidaza, ichthyol.

Suppositoires "Vitaprost" - un médicament d'origine animale, utilisé pour les maladies de la prostate et de la vessie. Prix ​​à partir de 930 rub.

Dans le diabète sucré, il est d'abord nécessaire de stabiliser le taux de glucose dans le sang. Pour normaliser la miction, des M-anticholinergiques, de l'acide lipoïque sont prescrits. Avec le diabète insipide, prenez "Minirin", "Carbamazepine".

À la maison

À la maison, la vessie peut être «rassurée» avec des décoctions d'herbes: étamines orthosiphon, camomille, sauge, feuille d'airelle rouge. Schéma de cuisson standard: versez une cuillère à soupe de matières premières avec un verre d'eau bouillante, laissez refroidir. Un bon effet anti-inflammatoire est exercé par les produits apicoles: propolis, miel à la gelée royale, teinture de sous-peste des abeilles.

L'élimination de l'inflammation des voies urogénitales est facilitée par l'administration systématique de la solution de pâte de Fitolizin. Il améliore l'action des agents anti-inflammatoires et hypoglycémiques non stéroïdiens, stimule la miction et élimine les microbes de la vessie.

La phytolysine est une préparation à base de plantes combinées avec un effet diurétique, anti-inflammatoire et antispasmodique. Prix ​​à partir de 421 rub.

Le réchauffement n'est autorisé qu'avec l'autorisation d'un médecin. Dans certains cas, de telles procédures provoquent la multiplication d'agents pathogènes..

Les personnes âgées dans la thérapie complexe de la miction rapide sont recommandées pour effectuer des exercices de Kegel et des squats pour renforcer le plancher pelvien.

Prévention des mictions fréquentes chez les hommes

Mesures de prévention de la pollakiurie:

  1. Traitement en temps opportun des infections des voies urinaires.
  2. Examen périodique de l'état de la prostate. Cet article est particulièrement important pour les hommes après 45 ans..
  3. Évitez l'hypothermie et les blessures pelviennes.
  4. Contrôle de la glycémie pour le diabète.
  5. Vidange opportune de la vessie. Un long étirement des parois entraîne leur atrophie et endommage les récepteurs nerveux.

Pour les hommes après 45 ans, les médecins vous recommandent fortement d'effectuer régulièrement des exercices pour renforcer les muscles pelviens, sans attendre leur affaiblissement naturel.

Exercices musculaires du plancher pelvien

Conclusion

Si la miction est devenue fréquente sans raison, alors, quels que soient les symptômes supplémentaires, vous devez contacter un urologue. Dans les deux jours, vous devez d'abord remplir un journal qui indique le nombre de pulsions et la quantité d'urine excrétée. Ces informations sont une référence précieuse pour un spécialiste. Vous ne pouvez pas boire d'antibiotiques vous-même ou vous échauffer.

Ce qui menace la miction fréquente d'un homme âgé?

Des proches ont commencé à remarquer que le chef de famille âgé de 65 ans allait souvent aux toilettes «pour faire face à de petits besoins». Et ces visites, principalement le soir, n'étaient pas associées à une grande quantité de liquide bu la veille..

Il y avait une hypothèse - mais pas les symptômes d'une maladie masculine bien connue caractéristique de cet âge? Pourquoi est-il dangereux et quel traitement est nécessaire pour prévenir les complications?

Signes de mictions fréquentes

Selon les médecins, il est possible de dire qu'un homme âgé a des mictions trop fréquentes si le nombre de ces épisodes se produit au moins une douzaine de fois par jour. La même conclusion se suggère si cela se produit 3-4 fois par intervalles de deux heures pendant la journée. Un diagnostic plus professionnel est la responsabilité d'un urologue. Les preuves que le patient a des problèmes de miction peuvent inclure les éléments suivants:

  • sommeil anxieux agité, interrompu à plusieurs reprises (jusqu'à 2-3 fois) par le désir d'aller aux toilettes;
  • faible débit urinaire, mais tentatives fréquentes d'uriner;
  • faible débit d'urine, flux intermittent, la nécessité de forcer pour terminer le processus de miction;
  • le volume de liquide nocturne (urine), dépasse considérablement la journée;
  • sensation de vidange incomplète après être allé aux toilettes.

Les symptômes énumérés ci-dessus sont plus que suffisants pour consulter un urologue. Mais avant de visiter un établissement médical, il est recommandé d'observer attentivement par vous-même: quelle couleur et quelle quantité d'urine est excrétée; son odeur; quelles sensations viennent lors de la miction, autres caractéristiques de la miction rapide.

Ces informations sont nécessaires au médecin pour définir la direction souhaitée du traitement. Enfin, le cours prescrit se fera sur la base d'un examen des organes génito-urinaires en milieu clinique (prélèvements, tests, radiographies, tests d'organes, diagnostics complets, tomodensitométrie).

Causes et conditions de mictions fréquentes

Une maladie qui provoque un désir fréquent d'uriner chez les patients âgés de 60 ans ou plus survient pour des raisons:

  • orientation physiologique, lorsque la miction rapide est le résultat de la prise de médicaments diurétiques bu en grande quantité de bière, de boissons énergisantes, etc. Dans ce cas, normaliser le système urinaire ne sera pas difficile - commencez simplement à observer les normes existantes pour la consommation de boissons gazeuses, arrêtez de boire de l'alcool et arrêtez de prendre le médicament;
  • de nature pathologique, ce qui signifie que le corps est soumis à des processus inflammatoires qui ont un effet négatif sur l'état des organes génito-urinaires;
  • propriétés psycho-émotionnelles, se manifestant sous la forme de stress, de dépression, d'autres manifestations négatives du système nerveux.

Les troubles avec des mictions fréquentes sont associés à une pénétration infectieuse de micro-organismes pathogènes dans l'urètre (urètre). Irritant de leur présence la membrane muqueuse de l'organe atteint, ils provoquent une envie fréquente d'uriner. Un désir accru de «faire face à un petit besoin» chez les patients d'hommes de 60 ans et plus est observé avec le diabète sucré, l'urolithiase, l'inflammation et l'adénome de la prostate. Par exemple:

  • avec le diabète ordinaire, tout écart par rapport à la norme de la fonction pancréatique responsable de la production d'insuline entraîne une distorsion de l'équilibre eau-sel, qui affecte également les mictions fréquentes;
  • dans la variante du diabète avec une carence en insuline, le manque de filtration adéquate de l'urine par les reins provoque également une envie d'aller aux toilettes "pour peu de besoin";
  • avec l'apparition dans les reins de formations urolithiques (pierres), il existe un danger qu'elles bloquent l'uretère. En conséquence, le liquide urinaire s'accumulera et le désir d'uriner chez un patient âgé se produira plus souvent que d'habitude. La manifestation d'une insuffisance rénale, une modification de l'acidité de l'urine, une carence en fer et une anémie, indiquant une activité anormale des organes génito-urinaires, accompagnent également des mictions fréquentes;
  • chez les patients âgés souffrant d'inflammation ou d'adénome de la prostate, la miction est plus fréquente que d'habitude. La raison en est l'irritation par des micro-organismes pathogènes infectieux, la muqueuse urétrale. Dans un autre cas, des envies fréquentes surviennent lorsque l'urètre est comprimé par une tumeur de la prostate et, par conséquent, l'arrêt du détournement d'urine de la vessie.

Méthodes de traitement

Le traitement est prescrit par un urologue, en s'appuyant sur le diagnostic posé en fonction des résultats du diagnostic. Une approche unifiée pour se débarrasser des mictions fréquentes dans la pratique médicale n'est pas connue, mais l'automédication sans l'avis d'un spécialiste n'est pas autorisée.

La liste des thérapies pour les patients âgés diagnostiqués par une miction rapide comprend:

  • des antibiotiques pour les processus inflammatoires détectés;
  • les médicaments qui suppriment le développement de l'adénome;
  • des fonds pour abaisser la glycémie dans le diabète avec un régime individuel;
  • un cours de chimie ou de radiothérapie visant à éliminer les manifestations oncologiques;
  • les médicaments qui protègent l'urètre contre l'oncologie maligne de la prostate;
  • injections de collagène pour un débit urétral normal associé à une élasticité accrue, la force musculaire pour obtenir l'ouverture externe nécessaire;
  • intervention chirurgicale pour éliminer les tumeurs malignes (tumeurs, adénomes);
  • remplacement de fragments de l'urètre (vessie, uretère) sensibles à l'oncologie dans les zones saines de l'intestin;
  • des exercices complexes d'exercices thérapeutiques qui contribuent à renforcer le "hamac" musculaire du plancher pelvien.

Recettes folkloriques

Selon les recommandations des urologues, après exacerbations, les patients âgés avec des mictions fréquentes, en plus des médicaments, peuvent recommander des traitements alternatifs. Ce sont des infusions et des décoctions de cynorrhodons (fruits), de millepertuis, de centaurées et de stigmates d'épis de maïs, de feuilles de plantain et d'airelle rouge. Les boissons ont de bons résultats, où la guimauve médicinale, un mélange à base de plantes de persil avec la prêle des champs et la bruyère, les coques de tilleul et les graines d'aneth, la cerise et les brindilles de cerise sont utilisées comme matières premières.

L'utilité des recettes

  • infusion de cynorrhodons, mélange à base de plantes de bruyère, de prêle pour obtenir une infusion, il est utile d'utiliser cette boisson, qui affecte l'acidité de l'urine. Des propriétés similaires sont notées dans les feuilles de plantain. Son bouillon crée un environnement dans le corps d'une personne souffrant d'urines fréquentes, dans lequel meurent des agents pathogènes du système urinaire, ces plantes saturent le corps du patient avec des substances utiles (vitamines, acides) et renforcent le système immunitaire. Le millepertuis, les stigmates de maïs, la centaurée, en tant que matière première pour le bouillon, normalisent la miction après avoir subi des exacerbations;
  • L'amélioration de l'état antispasmodique des parois de la vessie se produit après avoir consommé une décoction de graines d'aneth. Il résiste avec succès à l'hyperactivité des organes, offre une résistance aux processus inflammatoires. L'effet bactéricide élevé de la pelure d'oignon est connu. Une décoction de cerise ou de brindilles de cerise, de bouillon d'airelle (à partir de baies, de feuilles) rétablit l'activité de la vessie;
  • en plus de ce qui précède, une recette populaire testée pour réchauffer les organes génito-urinaires avec des mictions fréquentes est une décoction fraîche d'absinthe. L'utilisation de la guimauve médicinale en combinaison avec du miel garantit la capacité fonctionnelle normale du système urinaire: les crampes musculaires dans la vessie disparaissent, les processus inflammatoires sont éliminés et la réaction acide du liquide urinaire s'améliore.

Gardez un ton sain

La violation des organes génito-urinaires chez les hommes âgés de 60 ans et plus peut être évitée si, après une période d'exacerbation associée à une augmentation de la miction, des règles et des conseils simples sont suivis:

  • adhérer aux routines quotidiennes d'habitudes saines qui contribuent à un mode de vie sain: exercices de bien-être, alimentation équilibrée, loisirs de plein air actifs, adhérer à un régime de sommeil nocturne prolongé, maintenir un état psycho-émotionnel positif: optimisme, humeur joyeuse, bonne volonté, endurance;
  • suivre les recommandations et les exigences d'un urologue, surveiller régulièrement l'état de l'urètre, enregistrer (fixer) leurs indicateurs: couleur, odeur, volume, quantité;
  • anticiper l'inconfort lié au manque de toilettes pour les déplacements prévus, les rendez-vous d'affaires, les réunions, afin de clarifier à l'avance où un tel endroit est à proximité;
  • la veille d'une nuit de sommeil, ne buvez pas beaucoup de liquide;
  • tout d'abord, avant de prendre le nouveau médicament prescrit, découvrez quelles propriétés diurétiques il peut posséder;
  • mangez avec précaution et avec prudence des aliments connus pour leurs effets diurétiques: melons, pastèques, thé vert, etc.;
  • dans les épisodes d'incontinence urinaire imprévisibles, utiliser des joints spéciaux pour les hommes ou les couches.

finalement

Les médecins disent que les hommes de 60 ans ou plus, avec une activité vitale réduite et une activité physique limitée, sont prédisposés à des mictions fréquentes. Mais nombreux sont ceux qui aiment faire du jardinage ou du jardinage, visiter régulièrement un hammam ou un sauna, avec l'envie de participer à une course du matin. Ces gens ont une bonne santé et une longue durée de vie! Extraire correctement l'essence de ce qui a été dit - voici le guide de l'action!

Causes et traitement des mictions fréquentes chez les hommes adultes

Envoyer un homme chez le médecin est tout un problème, surtout si des mictions fréquentes ne provoquent pas de symptômes douloureux. Cependant, la miction fréquente chez les hommes est un signe possible d'une pathologie grave qui doit être traitée à un stade précoce. Décider des symptômes des maladies, poser un diagnostic et prescrire une thérapie est l'affaire d'un professionnel. Et quand devez-vous contacter un spécialiste, cela vaut la peine de le découvrir plus en détail.

Le taux d'aller un peu aux toilettes pour les hommes

Qu'est-ce que la miction normale? Il s'agit d'un processus qui ne provoque pas de symptômes de douleur ni d'autres facteurs irritants. L'urine normale est une teinte jaune clair ou légèrement plus foncée (le matin), le ruisseau est lisse, pas intermittent. Une personne en bonne santé sécrète jusqu'à 75% du liquide reçu par jour - cela représente environ 1500 ml. Le reste est excrété par les intestins, les pores de la peau.

Le nombre normal de voyages aux toilettes pendant la journée est d'au moins 4 et pas plus de 7 fois, la nuit - 1-2 fois. Si un homme a bu beaucoup de liquide par jour, la quantité d'urine augmente et vous pouvez vous attendre à ce que le corps l'élimine plus souvent ou que la vessie commence à s'étirer (ce qui est très nocif). La capacité du réservoir est d'environ 300 ml, mais le volume varie en fonction de l'état psycho-émotionnel du patient. Les personnes particulièrement impressionnables ont une stimulation neurogène élevée des récepteurs, par conséquent, dans les situations stressantes, elles peuvent souvent aller aux toilettes.

Causes des mictions fréquentes

Une augmentation de la miction est un fait d'aller aux toilettes 7 à 20 fois par jour. Aujourd'hui, il existe plusieurs facteurs provoquants, qui provoquent des mictions fréquentes chez l'homme sans douleur ou avec des phénomènes d'accompagnement négatifs. Ceux-ci inclus:

  1. Augmenter le nombre d'actes de séparation lors de l'exécution d'actions actives;
  2. Changements inflammatoires dans la prostate ou les organes du système urinaire;
  3. Les conditions névrotiques entraînent une augmentation du débit urinaire quotidien, presque aucune envie nocturne.

Important! L'automédication sans diagnostic est dangereuse pour la santé du patient. Toutes les pathologies ne s'accompagnent pas de symptômes négatifs. Par conséquent, si la miction fréquente chez les hommes dure plus de 24 heures, consulter un spécialiste est une mesure obligatoire pour prévenir le développement de maladies.

Raisons physiologiques

Ce qui détermine et quand des mictions fréquentes se produisent chez les hommes sans douleur, les raisons peuvent être représentées comme suit:

  1. L'utilisation de grandes quantités de liquide ou de produits ayant des propriétés diurétiques;
  2. Prendre des médicaments, dont un effet secondaire se manifeste par l'augmentation des déplacements aux toilettes;
  3. Dépendance aux boissons alcoolisées: bière, énergie, provoquant une fonction rénale intense;
  4. Hypothermie, stress;
  5. Développement anormal du système génito-urinaire (petit volume de la vessie).

Tous les facteurs sont temporaires, avec leur élimination, les mictions fréquentes reviennent à des causes normales et physiologiques ne doivent pas être traitées.

Causes pathologiques

Les causes de la miction fréquente chez les hommes sans douleur peuvent être causées par le début du développement de maladies des organes internes. Cependant, si au stade initial, la miction ne cause pas de problèmes, en l'absence de traitement, la miction devient difficile et s'accompagne toujours de crampes, de brûlures, de démangeaisons et / ou de douleurs des organes génitaux.

  1. Cystite. L'inflammation de la vessie peut être aiguë et chronique. Le stade aigu s'accompagne de douleurs dans le bas-ventre, qui augmentent avec l'évacuation de l'urine. Le stade chronique se poursuit avec des symptômes moins graves, une turbidité dans l'urine et un léger syndrome d'intoxication.
  2. Urétrite. L'urétrite aiguë ou chronique est une inflammation de la muqueuse des voies urinaires. La maladie s'accompagne de douleurs intenses pendant le processus d'évacuation, de brûlures. Les caractéristiques du changement d'urine, des caillots sanguins, du mucus, du pus apparaissent. L'état général du patient se distingue par des signes d'intoxication: vomissements, nausées, maux de tête. Selon la microflore pathogène, les excrétions diffèrent, ainsi que les médicaments pour le traitement de la cause de la maladie.
  3. BPH. Au premier stade, une formation bénigne ne s'accompagne pas de symptômes négatifs et, par conséquent, la miction fréquente chez les hommes sans douleur est ignorée. La croissance de la tumeur conduit à serrer le canal, les sorties nocturnes aux toilettes se caractérisent par un affaiblissement du ruisseau. Ensuite, une miction intermittente est ajoutée, la sensation n'est pas avant la fin de la vessie vide. Le reste du liquide provoque le développement d'une microflore pathogène, à la suite de laquelle il y a une sensation de brûlure, des douleurs, l'urine est excrétée en gouttes, les envies nocturnes deviennent plus fréquentes. Le troisième stade de la maladie nécessite un urinoir.
  4. Prostatite. La prostatite chronique a un tableau clinique implicite et un homme se plaint de léthargie, de fatigue plutôt que de douleur pendant l'acte d'excrétion. La forme aiguë de la pathologie s'accompagne d'une augmentation du nombre de pulsions, d'une petite portion du débit urinaire et le patient est contraint de forcer les muscles du périnée et des abdominaux pour presser l'urine. Le processus est complété par une sensation de brûlure désagréable, des démangeaisons.
  5. Le cancer de la prostate provoque des douleurs, des mictions fréquentes chez les hommes. La pathologie est insidieuse par l'impossibilité des symptômes - il est facile de la confondre avec d'autres maladies du système génito-urinaire. Les premiers symptômes sont absents, donc le traitement de la maladie commence trop tard.
  6. Les pathologies du système endocrinien sont le diabète ou le diabète insipide. La violation du métabolisme des glucides entraîne une soif constante, mais les portions d'urine sont importantes et il est difficile de diagnostiquer la maladie. Le diabète sucré s'accompagne de démangeaisons, d'une peau sèche, d'une fatigue rapide et de changements graves par rapport à la normale dans les analyses de sang.
  7. Les violations de l'ordre neurologique sont des causes psycho-émotionnelles des mictions fréquentes chez l'homme. Les pathologies sont diverses, y compris les conditions de nature psychopathique, les maladies mentales, les troubles et les dommages aux tissus nerveux du cerveau, de la moelle épinière.
  8. Infections génitales. La chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase sont les principaux agents pathogènes dans lesquels la fréquence des actes augmente, l'incontinence peut se produire, le mucus, le pus et le sang des voies urinaires commencent à se démarquer. En l'absence de traitement pour la douleur, les brûlures, les démangeaisons deviennent insupportables, l'urine laisse peu de chose et le patient remarque des éruptions cutanées, des signes d'intoxication.
  9. Urolithiase. La sortie des pierres, du sable s'accompagne d'une augmentation du nombre d'actes de départ et de douleurs dans tout le système urinaire, dans le bas du dos, l'aine.
  10. Pathologie rénale. Il s'agit d'une large liste de maladies qui diffèrent par leurs signes caractéristiques, mais ne provoquent pas toujours de douleur lors de l'envoi d'urine.

Quelle que soit la pathologie, le traitement ne commence qu'après le diagnostic. L'absence de méthodes thérapeutiques conduit à l'infertilité, à l'impuissance et, dans le cas de tumeurs cancéreuses, à la mort d'un homme. Par conséquent, vous devez faire attention à la fréquence des envies et à aller aux toilettes, à la quantité d'urine et aux symptômes associés.

Traitements médicaux

La thérapie est précédée d'un recueil de tests, études instrumentales prescrites par un spécialiste. La clarification et l'élimination de la cause est la principale garantie d'un traitement réussi. L'éducation bénigne et de nature maligne nécessite une surveillance du développement et, avec un résultat positif, une intervention chirurgicale.

Les médicaments qui donnent un effet positif sont le plus souvent des médicaments du groupe des M-anticholinergiques, des antidépresseurs, des antispasmodiques et des anti-inflammatoires. L'utilisation de médicaments est indiquée pour:

  • violation de la stabilité de la vessie;
  • le tableau clinique de l'énurésie chronique;
  • destruction du détrusor de la vessie;
  • diagnostiqué avec le diabète.

Dans les troubles diabétiques, l'administration continue d'insuline est nécessaire pour abaisser la glycémie. Le médicament est sélectionné par le médecin pour exclure les incompatibilités possibles et les effets secondaires dangereux.

Le mécanisme d'action des médicaments est le suivant: relaxation de la vessie avec contrôle des déchets fluides. Les médicaments les plus populaires: Duloxetine, Imiramine. Avec une fréquence accrue des actes, les comprimés doivent être pris strictement selon les instructions, afin non seulement de détendre les muscles lisses, mais également d'augmenter la capacité de la vessie. Les médicaments présentés: Driptan, Spazmeks.

Pour se débarrasser des symptômes négatifs causés par les changements atrophiques, des comprimés hormonaux tels que la desmopressine sont pris. Et les médicaments visant à normaliser le niveau d'acidité de l'urine, à faire face aux calculs, à les éliminer du corps de manière naturelle: Tolterodin, Detrol.

Conseil! Avec des envies nocturnes, une incontinence urinaire, la desmopressine aide. Il s'agit d'un spray qui ne traite que les symptômes en réduisant la quantité d'urine produite. Le médicament est utilisé comme adjuvant, avec lui, la cause de la maladie doit être traitée..

Liste des médicaments pris strictement selon les instructions et les instructions du médecin:

  1. Oxybutine. Aide à se débarrasser du désir constant d'écrire la nuit, avec des troubles du détrusor de la vessie. Contre-indiqué dans l'atonie du tractus gastro-intestinal.
  2. Spazmeks. Faire face à l'énurésie, d'autres causes d'augmentation de la fréquence des actes. A une grande liste d'effets secondaires..
  3. Duloxetine Un antispasmodique et antidépresseur qui réduit la fréquence des pulsions et aide les patients souffrant de problèmes du système nerveux central et périphérique. Contre-indiqué jusqu'à l'âge de 18 ans.
  4. Imperamine. Un antidépresseur qui soulage les symptômes de la douleur et l'incontinence. Il peut être pris même par les enfants, mais strictement selon les instructions du médecin.

Comme mesures supplémentaires, des antibiotiques bien sûr sont prescrits, des hormones (maladies rénales), des sédatifs et des anti-inflammatoires. Quoi et comment traiter sera déterminé par l'urologue, le patient doit terminer le traitement jusqu'au bout, pour éliminer définitivement la cause de la pathologie et ne pas provoquer de rechute de la maladie. En plus de cela, les rechutes reviennent presque toujours avec une charge et des dommages aux organes internes..