Principal

Pyélonéphrite

Sels d'urine

Les sels d'urate dans l'urine d'un enfant peuvent indiquer aux parents certains problèmes de santé du bébé. Le sel ne doit pas être présent dans l'urine.

Cependant, étant donné que le corps fragile du bébé n'est toujours pas en mesure de produire les enzymes nécessaires pour éliminer les sels, un précipité peut se produire même dans le contexte de la malnutrition.

L'urate est un sel d'acide urique, c'est un précipité de dépôts de sel de sodium et de potassium.

Ce n'est qu'après des tests de laboratoire que le médecin pourra indiquer aux parents la nécessité de suivre un certain régime ou de s'orienter pour suivre un traitement.

L'urate dans l'urine d'un enfant peut signaler, en effet, des problèmes de santé graves, auxquels il est important de faire attention à temps, pour effectuer le traitement.

Les raisons

Une nutrition inadéquate est la principale raison de l'échec métabolique et de l'urate dans l'urine du bébé..

Souvent, les coupables de ce dysfonctionnement sont les parents eux-mêmes, qui cherchent à farcir les enfants avec de la viande et du poisson, de grandes quantités de baies pour une bonne raison.

Cependant, un excès de ces produits, ainsi que l'utilisation de champignons, de tomates, de légumineuses et de fromage, provoque souvent la présence d'urates dans l'urine de l'enfant en une quantité dépassant les normes établies.

Si, précisément en raison d'une alimentation malsaine, un précipité de sel de sodium et de potassium s'est formé, puis après quelques jours, accompagné d'une stricte adhérence à un régime, tous les symptômes disparaissent et les urates sortent indépendamment avec de l'urine.

Malheureusement, pas toujours une grande quantité d'urate dans l'urine d'un enfant est accompagnée de telles raisons innocentes.

Dans la plupart des cas, l'uraturie signale que les organes rénaux ne peuvent pas fonctionner au bon niveau. Avec l'urate, le médecin peut diagnostiquer un prolapsus rénal.

De plus, l'apparition de caillots sanguins dans les artères rénales ralentit l'approvisionnement en sang de l'organe rénal, respectivement, créant la base des dépôts de sel d'urate.

Un séjour prolongé de l'enfant dans la rue sous un soleil brûlant peut provoquer une augmentation du nombre d'urates dans l'urine. Surtout chez les enfants vivant dans des climats chauds.

Cela se produit en raison de la transpiration accrue, de la perte d'humidité par le corps, qui n'est pas compensée par l'utilisation supplémentaire d'eau.

Le processus de déshydratation est caractéristique lorsqu'un enfant souffre de vomissements sévères, de diarrhée.

Si les parents, dans ce cas, ne prennent pas de mesures pour saturer le corps en eau, alors avec la détérioration de leur santé, des conditions préalables sont créées pour la croissance rapide de l'urate dans l'urine.

Les bactéries qui pénètrent dans les organes du système urinaire et provoquent un processus infectieux agissent activement comme provocateurs..

Les coupables de la pathologie associée à une augmentation de l'urate peuvent également être des parents qui ne prennent pas de mesures de sécurité concernant les médicaments.

Si vous bourrez un enfant sans contrôle antibiotique, sans antipyrétique ou si vous ne restreignez pas le libre accès du bébé à l'armoire à pharmacie, ce qui lui permet de prendre lui-même des médicaments, une surdose se produit, entraînant de grandes quantités de sels d'urate.

Malheureusement, l'urate dans l'urine d'un bébé peut être un indicateur d'une maladie dangereuse, qui est la leucémie.

La stagnation, ainsi que les maladies rénales concomitantes, y compris la glomérulonéphrite, l'insuffisance rénale, peuvent provoquer l'apparition d'urates amorphes..

Symptômes

Les parents ne seront pas en mesure de détecter indépendamment l'apparence et l'augmentation subséquente du nombre d'urates dans l'urine chez l'enfant, car au stade initial des changements pathologiques, aucun signe externe n'est observé.

Avec une augmentation de la pathologie et une inaction thérapeutique complète, le comportement de l'enfant peut changer. Le bébé peut devenir trop lent ou, au contraire, devenir hyperactif.

Une teinte de liquide urinaire peut indiquer l'urate. Les pédiatres recommandent aux parents d'observer de temps en temps ses signes extérieurs, ce qui peut en dire beaucoup.

Si l'urine est devenue jaune vif ou avec une teinte rose, vous devez suspecter un processus pathologique et consulter un médecin.

De plus, des douleurs localisées dans la région lombaire peuvent indiquer des problèmes. Si la douleur est accompagnée d'une intensité élevée, les médecins suggèrent que dans les reins de l'enfant, les sels d'urate se transforment en pierres.

Parfois, des gouttelettes de sang peuvent apparaître dans l'urine et dans le récipient dans lequel le liquide urinaire est collecté, des sédiments peuvent être observés au fond.

Chez les petits patients, lorsqu'un grand nombre d'urates se produit, la température corporelle augmente souvent, une somnolence accrue, des nausées et des vomissements abondants.

Très souvent, les parents remarquent des taches rouges sur la peau des enfants qui se produisent pour une raison incompréhensible. Les enfants se plaignent souvent de maux de tête sévères.

De plus, il est difficile pour les parents de les endormir, car la qualité du sommeil est gravement altérée, en même temps, les enfants deviennent irritables et pleurent.

Subit des changements pathologiques et le processus urinaire.

L'enfant se plaint souvent aux parents que l'excrétion d'urine s'accompagne de douleurs intenses..

Après avoir entendu au moins certains symptômes indiquant la formation possible de dépôts de sel ou de calculs rénaux, il est important de consulter immédiatement un médecin, de faire un diagnostic, d'établir un diagnostic et de poursuivre le traitement..

Diagnostique

En cas de suspicion de problèmes aux reins du bébé, les médecins l’envoient pour un examen diagnostique qui nécessite une analyse d’urine obligatoire.

Le médecin fait toujours attention aux niveaux de leucocytes, de globules rouges et de sel, car ce sont ces indicateurs qui peuvent indiquer des problèmes rénaux.

Le taux de globules blancs dans l'urine

De nombreux pédiatres recommandent fortement de ne pas attendre les problèmes lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, mais simplement de passer périodiquement des tests d'urine pour identifier à l'avance une défaillance du corps du bébé..

En plus de passer des tests de laboratoire, l'enfant est envoyé pour un examen instrumental, dont les résultats complètent avec succès les données des tests de laboratoire, respectivement, permettent un diagnostic différentiel qualitatif.

Le diagnostic instrumental est effectué par ultrasons, rayons X, tomodensitométrie et IRM.

Il convient de noter que de tels types d'examens sont effectués lorsque le fait de la présence d'urates dans l'urine d'un enfant est établi et confirmé par plusieurs analyses.

Dans ce cas, le diagnostic instrumental vous permet de déterminer le nombre d'urates, le lieu de leur localisation, d'établir combien la performance fonctionnelle des reins a subi des changements.

Dans les situations les plus difficiles, le médecin peut prescrire à l'enfant de subir simultanément deux types de diagnostics instrumentaux.

Le plus souvent, avec l'échographie, une radiographie utilisant un produit de contraste est recommandée.

Dans ce cas, le médecin pourra non seulement obtenir des informations fiables sur la santé des reins, mais également établir des changements dans leur structure, en cas d'échec possible de certains composants importants.

Traitement

En raison du fait que la principale raison est la malnutrition, les médecins orientent les parents sur le maintien d'un régime alimentaire strict.

Dans le même temps, les parents doivent être informés des aliments autorisés et interdits.

Si, lors de la prise de contact avec un établissement médical dans l'urine d'un enfant, non seulement des sels d'urate sont détectés, mais qu'il existe déjà des calculs, un traitement conservateur est prescrit, qui implique la prise de médicaments anti-inflammatoires, ainsi que de diurétiques.

L'enfant reçoit une fortification supplémentaire, axée sur la prise de la bonne quantité de vitamines B.

Les médecins prescrivent des médicaments qui activent l'écoulement de l'urine, ce qui favorise l'élimination des dépôts de sel d'urate.

Il est dangereux de prendre de tels médicaments avec de grosses pierres, car ils peuvent bloquer les voies urinaires et provoquer de graves complications..

Le traitement n'est effectué que sous la stricte surveillance d'un médecin; l'assistance parentale indépendante à un enfant accompagné de médicaments n'est pas autorisée.

Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez recourir à un traitement folklorique, impliquant la prise de décoctions et d'infusions.

Le traitement conservateur ne se limite pas seulement aux soins médicaux, il concentre également les parents sur un changement du régime moteur de l'enfant..

Un mode de vie sédentaire qui provoque des phénomènes stagnants n'est pas autorisé, il est donc important d'habituer le bébé à effectuer un complexe d'exercices de physiothérapie.

Il est important d'observer le régime alimentaire approprié, à l'exclusion des boissons nocives, en apprenant à un enfant à ne boire que de l'eau purifiée.

Ainsi, l'urate dans l'urine du bébé ne doit pas provoquer de panique chez les parents, mais pour intensifier leur désir de visiter la clinique, subir le diagnostic du bébé dans le but de mettre en œuvre ultérieurement toutes les mesures thérapeutiques.

Dans ce cas, vous pouvez non seulement éliminer l'urine de l'urine, mais également prévenir les complications dangereuses.