Principal

Kyste

Symptômes de l'urétrite chez les femmes, traitement et complications de la maladie


Une maladie comme l'urétrite est entendue par la plupart des gens, mais beaucoup croient injustement que la maladie ne touche que les hommes. En fait, la prévalence de la maladie est également élevée chez les deux sexes, mais l'urétrite diagnostique est détectée plus souvent chez les hommes que chez les femmes.

Le fait est qu'avec une maladie comme l'urétrite chez la femme, les symptômes peuvent être mal exprimés ou complètement absents. Cette particularité de l'évolution de la majorité de l'urétrite féminine est une circonstance pronostique défavorable, car la prolongation de la maladie ne conduit à rien d'autre qu'à la chronicité du processus..

Comme déjà indiqué ci-dessus, l'urétrite est une maladie à forte prévalence et est presque toujours associée à une sorte de maladie du système génito-urinaire de nature infectieuse et inflammatoire. Toute maladie, même la plus grave, est plus facile à guérir au stade initial du développement. Cette règle s'applique également à l'urétrite. Au moindre soupçon de cette maladie, une femme doit immédiatement consulter un médecin.

Le concept de l'urétrite

L'urétrite est basée sur une inflammation des parois de l'urètre (urètre) causée par un facteur causal. L'urètre féminin a une courte longueur d'environ 1-2 cm et est assez large. La structure anatomique de l'urètre chez la femme détermine la facilité de pénétration des agents pathogènes dans la vessie, ainsi que l'absence de débit urinaire altéré, même avec un gonflement important de la muqueuse urétrale.

L'urétrite, bien sûr, n'est pas une maladie mortelle, mais elle donne une sensation très désagréable, privant une vie confortable, et est également dangereuse pour les complications de santé de ses femmes..

Chez les femmes, deux maladies surviennent très souvent en parallèle - l'urétrite et la cystite, et la cystite est la complication la plus simple de l'urétrite (voir cystite chez la femme - symptômes, traitement). C'est pourquoi le traitement de l'urétrite doit être rapide et complet - si vous commencez ce processus inflammatoire, une infection ascendante peut se développer, dont les complications sont dangereuses et difficiles à traiter.

Les causes de l'urétrite chez les femmes

Le rôle principal dans la survenue de ce processus inflammatoire de l'urètre est joué par diverses infections, moins importantes dans le développement de l'urétrite est l'irritation de l'urètre par des facteurs non infectieux. Par conséquent, l'urétrite est classée comme non infectieuse et infectieuse. Cette dernière, à son tour, est divisée en urétrite infectieuse spécifique et non spécifique.

L'urétrite non spécifique est comprise comme une inflammation purulente classique. Les symptômes sont similaires quel que soit le micro-organisme responsable du processus inflammatoire. Le plus souvent, les agents responsables d'une telle urétrite sont les streptocoques, les staphylocoques et Escherichia coli.

L'urétrite infectieuse spécifique se produit en raison d'infections transmises à une femme par contact sexuel. Dans ce cas, les symptômes de l'urétrite varient en fonction de l'agent infectieux..

L'urétrite infectieuse spécifique peut être causée par les gonocoques (gonorrhée), les trichomonas (trichomonas), les champignons candida (candida), la chlamydia (chlamydia), les mycoplasmes (mycoplasma).

L'urétrite virale infectieuse est également isolée, dont les principaux agents responsables sont les virus de l'herpès et les verrues génitales.

L'urétrite non infectieuse peut être causée par plusieurs raisons:

  • urolithiase, dans laquelle de petites pierres sortent par l'urètre et endommagent la couche muqueuse avec des arêtes vives;
  • tumeurs malignes de l'urètre, qui s'accompagnent de réactions inflammatoires;
  • blessures de l'urètre après cystoscopie, cathétérisme, dues à une irritation délibérée de l'urètre avec divers objets;
  • les maladies allergiques;
  • maladies gynécologiques;
  • congestion veineuse dans les vaisseaux du bassin;
  • première intimité sexuelle.

Il existe 2 voies d'infection par l'urétrite d'origine infectieuse: sexuelle ou hématogène. La transmission sexuelle se produit lors d'une proximité non protégée avec une personne malade, hématogène - lorsqu'un pathogène avec du sang ou de la lymphe provient d'un foyer d'inflammation chronique locale (dents carieuses, sinusite chronique, amygdalite, tuberculose, etc.).

Les facteurs contribuant au développement de l'urétrite sont:

  • Capacités de protection réduites en raison de maladies graves, de malnutrition, de régimes alimentaires, de carences en vitamines;
  • Culture d'hygiène faible, non-respect des règles d'hygiène individuelle;
  • La présence de processus inflammatoires chroniques;
  • Maladies du système génito-urinaire;
  • Lésions génitales;
  • Hypothermie;
  • Alcoolisme;
  • Stress, surcharge psycho-émotionnelle;
  • La période de grossesse, lorsque le système immunitaire est affaibli et que le corps subit de graves changements hormonaux.

Symptômes courants de l'urétrite

L'urétrite chez les femmes est très rare avec des symptômes vifs. Comme pour de nombreuses maladies, l'urétrite se caractérise par une période d'incubation de quelques minutes à un à deux mois, lorsqu'aucune manifestation de la maladie n'est observée. Cependant, après cette période de latence, l'urétrite peut se développer sans développer de manifestations spécifiques - environ la moitié des cas d'urétrite féminine sont asymptomatiques. Ce type d'urétrite chronique chez la femme ne donne pas de symptômes, mais il est contagieux et facilement transmis par les rapports sexuels, et est également dangereux avec des complications qui surviennent dans le contexte d'une santé apparemment complète.

Lisez aussi sur le sujet:


L'urétrite spécifique et non spécifique se distingue par le tableau clinique..

Attribuer les signes communs caractéristiques de l'urétrite aiguë, à la fois spécifiques et non spécifiques:

  • démangeaisons et divers types d'inconfort pendant la miction (traction, sensation de constriction);
  • douleur périodique de nature douloureuse, douleur dans la région pubienne;
  • écoulement de nature différente de l'urètre, jusqu'à purulent;
  • impuretés sanguines dans l'urine;
  • sensation d'urètre «collé» le matin.

Les symptômes énumérés ne sont pas nécessairement présents en même temps, plutôt que certains d'entre eux prévaudront sur d'autres. Une autre caractéristique distinctive de l'évolution de l'urétrite est l'absence de symptômes généraux, tels qu'une hyperthermie (fièvre), une faiblesse, etc..

L'évolution chronique de l'urétrite est caractérisée par l'absence de tout signe et ce n'est qu'avec une exacerbation du processus que certaines manifestations de la pathologie apparaissent.

Spécificité des symptômes en fonction de l'agent causal de l'urétrite

Une urétrite infectieuse spécifique causée par l'un ou l'autre pathogène infectieux présente un certain nombre de symptômes, dont la manifestation permet de soupçonner la présence d'un agent étiologique spécifique dans le corps.

BlennorragieL'urétrite de la gonorrhée au stade aigu du cours provoque une douleur avec douleur pendant la miction - un symptôme se produit quelques semaines après l'infection. Une caractéristique distinctive de ce type d'urétrite est: la douleur et l'inconfort dans l'urètre avec une longue rétention urinaire. Il est extrêmement important de consulter un médecin précisément au stade des symptômes apparents, car avec la transition de l'infection vers une évolution chronique, ces symptômes sont absents.
TrichomonasS'il y a une urétrite à Trichomonas chez la femme, les symptômes se développent après plusieurs semaines à partir du moment de l'infection, tandis qu'environ un tiers des cas de la maladie surviennent sans manifestations spécifiques. La maladie se caractérise par: des démangeaisons et une sensation de brûlure dans l'urètre, ainsi que dans la région des organes génitaux externes. L'urétrite à Chronitis trichomonas entraîne la disparition des symptômes.
CandidoseLe développement d'une urétrite candidose chez la femme ne provoque pas de symptômes dans les 10 à 20 jours suivant l'infection. Ensuite, la femme commence à s'inquiéter de la douleur, des brûlures et de l'inconfort lorsqu'elle urine. De plus, il y a un écoulement de l'urètre d'une teinte rose blanchâtre, une consistance visqueuse et même dense. Tous les symptômes sont légers..
MycoplasmeL'urétrite mycoplasmique commence subaiguë, sans symptômes prononcés. La femme est préoccupée par des démangeaisons et un inconfort mineurs, accompagnés d'un processus de miction. Aujourd'hui, l'attitude des médecins a quelque peu changé vis-à-vis de l'infection à mycoplasmes, car la défaite du système génito-urinaire avec ces agents infectieux est extrêmement rare, et leur présence peut être une option normale, si des mycoplasmes sont détectés, le traitement n'est pas toujours indiqué.
ChlamydiaL'urétrite à Chlamydia est asymptomatique dans les 2-3 premières semaines après l'infection. Les symptômes chez les femmes sont une démangeaison très légère et une légère douleur lors de la miction, un écoulement de nature différente, y compris purulente, de l'urètre.
Tuberculose urogénitaleEn plus de ces infections avec des symptômes similaires, la tuberculose se produit également, qui peut affecter n'importe quel organe du corps humain - les organes génitaux, les reins, la vessie et l'urètre, y compris. La tuberculose extrapulmonaire se caractérise par la présence d'une température subfébrile prolongée, une faiblesse et une transpiration accrue. L'urétrite tuberculeuse apparaît généralement dans le contexte de la tuberculose rénale, lorsque la vessie et l'urètre sont touchés, parfois cela est combiné avec la tuberculose des organes génitaux féminins. Ces dernières années, l'incidence de la population de tuberculose a augmenté et ses formes extrapulmonaires aussi (c'est-à-dire lorsque la radiographie pulmonaire du patient est normale).

Sur la base de ce qui précède, il devient clair que même une urétrite infectieuse spécifique ne diffère pas par des symptômes violents, et le diagnostic différentiel entre les infections décrites n'est effectué que par des médecins..

Diagnostic de l'urétrite

Lors de l'examen par un médecin, une hyperémie de l'ouverture externe de l'urètre et des tissus adjacents, une douleur à la palpation et une décharge de l'urètre peuvent être détectées. Obligatoire attribué:

  • Examen général de l'urine et du sang.
  • Ainsi qu'un test d'urine prolongé selon Nichiporenko.
  • Un examen bactériologique de l'urine vous permet de déterminer avec précision l'agent étiologique responsable de l'urétrite; en parallèle, un test est réalisé pour la sensibilité de l'agent infectieux détecté aux antibiotiques.
  • L'étude du matériel biologique (grattage de l'urètre) par PCR est la technique de diagnostic la plus précise, car la biopsie est prélevée directement de la zone affectée.
  • Analyse d'urine pour Mycobacterium tuberculosis (le résultat est attendu dans 10-12 semaines)

Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales, l'urétroscopie peut être effectuée - examen endoscopique de la membrane muqueuse de l'urètre avec la possibilité d'effectuer des manipulations supplémentaires - prélèvement de biopsie, retrait des rétrécissements et des cicatrices. Avec l'urétrocystoscopie (un type d'urétroscopie), l'urètre et la vessie sont examinés. Le diagnostic échographique des organes pelviens vous permet d'évaluer pleinement l'état du système génito-urinaire.

Complications de l'urétrite

Les complications de l'urétrite se développent le plus souvent avec une longue et latente évolution de la maladie ou en l'absence de traitement. La complication principale de l'urétrite est le plus souvent une cystite. Souvent diagnostiqué une vaginite et une vulvovaginite. Des processus inflammatoires plus graves de la région génitale féminine, tels que colpite, annexite (voir inflammation des appendices - symptômes, traitement), endométrite, se produisent avec la propagation de l'infection par le tractus génital ascendant. Le résultat le plus défavorable de l'urétrite est l'infertilité féminine (voir l'utérus au bore pour l'infertilité).

Traitement de l'urétrite aiguë

Le traitement de l'urétrite non compliquée ne nécessite pas d'hospitalisation et a lieu à domicile. Une femme doit suivre clairement la prescription du médecin et se rendre périodiquement à la clinique pour suivre l'avancement du traitement.

La méthode principale et la plus efficace de traitement de l'urétrite chez les femmes et les hommes est l'antibiothérapie (à l'exception de la maladie à étiologie virale et fongique). Le choix de l'antibiotique est très important pour l'efficacité et l'utilité du traitement - l'agent pathogène de l'urétrite identifié doit être très sensible au médicament choisi.

Urétrite non spécifiqueDans l'urétrite non spécifique, des antibiotiques à large spectre sont indiqués: céphalosporines (céfazoline, céfotaxime, ceftriaxone); sulfonamides (sulfazole, urosulfan); macrolides (azithromycine, clarithromycine); fluoroquinolones (clinafloxacine).
GonococcalPour l'urétrite de la gonorrhée, des antibiotiques sont indiqués: érythromycine, spectinomycine, olététrine, ceftriaxone, céfuroxime, rifampicine, céfacor, etc. ceux qui sont préjudiciables à la chlamydia. Mais dans chaque cas, le médicament est sélectionné individuellement (voir gonorrhée chez la femme - symptômes, traitement).
TrichomonasLorsque l'origine de l'urétrite trichomonas est prescrite: le médicament antimicrobien métronidazole (Trichopolum), ainsi que des médicaments de choix - benzidamine, imrazole, ornidazole, chlorhexidine, suppositoires iodovidone.
CandidoseL'urétrite à candidose nécessite l'utilisation de médicaments antifongiques: lévorine, nystatine, natamycine, amfoglucamine, clotrimazole (voir médicaments antifongiques en comprimés).
MycoplasmeL'urétrite à mycoplasmes est traitée avec des antibiotiques tétracyclines (doxycycline, tétracycline).
ChlamydialAvec l'urétrite à chlamydia, les antibiotiques du groupe des tétracyclines (tétracycline, doxycycline), l'érythromycine, la clarithromycine, l'azithromycine, la clinafloxacine ont fait leurs preuves (voir chlamydia - schémas thérapeutiques, médicaments).
ViralAvec l'origine virale de l'urétrite, le traitement avec des médicaments antiviraux est indiqué - ganciclovir, acyclovir, ribavirine, famciclovir, penciclovir, etc..

Avec l'urétrite, des médicaments antibactériens qui ont un large spectre d'action sont initialement prescrits. Ceci est fait pour ne pas perdre de temps et ne pas démarrer l'infection, car la recherche bactériologique et la définition de la sensibilité des bactéries prennent un certain temps.

Les antibiotiques peuvent être prescrits sous la forme de:

  • comprimés pour administration orale dans 81,3% des cas d'urétrite aiguë
  • injection - intraveineuse 0,2% et intramusculaire 18,5%
  • suppositoires et installations intravaginaux - l'injection d'un antibiotique dans l'urètre par un cathéter
  • monothérapie - c'est-à-dire l'utilisation d'un antibiotique dans 41% des cas
  • une combinaison de 2 médicaments dans 41%
  • 3 antibiotiques dans 13%
  • 4 médicaments dans 5% des cas

Les médicaments les plus couramment utilisés pour l'urétrite aiguë chez la femme, qui sont prescrits en fonction de l'agent causal de la maladie, sont présentés dans le tableau.

Gonococcal +
pathogènes atypiques
(urétrite mixte)

Urétrite, étiologie non préciséeUrétrite non néococcique,
causée par des agents atypiques
Azithromycine24%Azithromycine35%Azithromycine29%
Doxycycline18%Fluconazole24%Doxycycline25%
Métronidazole18%Ofloxacine12%Fluconazole24%
CeftriaxoneDix%Doxycyline12%Secnidazole15%
Fluconazoleneuf%Métronidozole6%OrnidazoleQuatorze%
Josamycine4%Josamycinecinq%Ceftriaxone8%
Secnidazole4%Clarithromycine3%Josamycine6%
Ciprofloxacine3%Secnidazole3%
Nimorazol3%
Clarithromycine3%
Tinidazole3%
Urétrite de Trichomonas + agents atypiquesGonococcal
Métronidazole36%Ceftriaxone61%
Doxycycline21%Azithromycine15%
Azithromycineneuf%MétronidazoleDix%
Josamycine6%Ciprofloxacine4%
Ornidazole6%Doxycycline3%
  • Thérapie diététique

Il est recommandé aux femmes souffrant d'urétrite de limiter l'utilisation d'aliments gras, aigres, épicés et salés. Il est nécessaire de normaliser le régime de consommation et de boire au moins un litre et demi de liquide gratuit (en plus du liquide dans la vaisselle) par jour.

Pendant le traitement devrait:

  • éviter l'hypothermie;
  • s'abstenir de toute intimité sexuelle (même avec un préservatif) jusqu'à guérison complète;
  • respecter strictement les règles d'hygiène individuelle.

Traitement de l'urétrite chronique

L'urétrite chronique nécessite un traitement long et complet, qui comprend:

  • antibiothérapie tenant compte de la sensibilité du pathogène;
  • lavage antiseptique de l'urètre;
  • thérapie par vitamines et minéraux.

Dans l'urétrite chronique d'étiologie gonococcique, un médicament antibactérien est installé dans l'urètre. S'il y a des granulations, la solution de collargol et d'argent est installée dans l'urètre, ainsi que le bougienage et la cautérisation de l'urètre avec une solution de nitrate d'argent à 10% - 20% (avec un rétrécissement sévère).

Dans l'urétrite chronique à trichomonas, des installations de solution à 1% de trichomonacide sont effectuées dans l'urètre.

Dans l'urétrite chronique à chlamydia, en plus des antibiotiques, des immunomodulateurs, des préparations d'interféron, des probiotiques (voir la liste des analogues de Linex), une thérapie enzymatique, une thérapie vitaminique, des hépatoprotecteurs (voir la liste des pilules hépatiques), des antioxydants (voir les schémas thérapeutiques de la chlamydia).

Méthodes alternatives de traitement de l'urétrite

Le traitement de l'urétrite avec des remèdes populaires donne de bons résultats, en plus du traitement antibactérien principal:

  • l'infusion de feuilles de persil (1 cuillère à soupe de feuilles hachées dans 500 ml d'eau froide, insister pendant la nuit) est appliquée par voie orale pendant 3 cuillères à soupe. toutes les deux heures;
  • l'infusion d'herbes zelenchuk jaunes (1 cuillère à café d'herbes pour 200 ml d'eau bouillante, laisser reposer 12 heures) est appliquée par voie orale dans 1 tasse deux fois par jour;
  • infusion de feuilles de cassis (3 cuillères à café d'herbes par demi litre d'eau bouillante) est utilisée comme thé.
  • l'infusion de bleuet bleu (fleurs sans paniers pour 200 ml d'eau bouillante) est utilisée pour 2 cuillères à soupe. deux fois par jour avant les repas.

Une femme sur deux dans sa vie fait face à l'urétrite, et c'est une raison pour une vigilance accrue à l'égard de sa propre santé.

Comment guérir l'urétrite féminine??

Contrairement à la croyance populaire, l'urétrite n'est pas seulement une maladie masculine. Il est également répandu chez les deux sexes, mais chez les hommes, il est diagnostiqué plus souvent, avec la prostatite. Cela est dû au fait que chez les femmes, les symptômes sont légers ou complètement absents. Malheureusement, cela aggrave la maladie, car de forts symptômes sont déjà observés à un stade assez avancé, le plus souvent chronique. L'urétrite est presque toujours associée à toute maladie du système génito-urinaire de nature inflammatoire et infectieuse. Bien sûr, il est préférable de consulter un médecin au moindre soupçon et inconfort..

Avec l'urétrite, les parois de l'urètre (urètre) deviennent enflammées. Il chez les femmes ne mesure que 1 ou 2 centimètres de long, mais assez large. Vous pouvez voir une photo sommaire sur Internet pour mieux représenter son apparence. La structure anatomique détermine la facilité de pénétration des agents pathogènes dans la vessie et l'absence de violations de l'écoulement de l'urine avec un œdème important de la muqueuse urétrale. La maladie survient à proximité immédiate du passage rectal, ce qui peut provoquer la propagation d'infections et de maladies intestinales..

Bien sûr, l'urétrite n'est pas une maladie mortelle, mais elle procure des sensations très désagréables qui interfèrent avec une vie confortable. Il est également dangereux pour les complications de santé. Chez les femmes, 2 maladies surviennent souvent en parallèle - la cystite et l'urétrite. La cystite est la complication la plus simple de l'urétrite. Par conséquent, son traitement doit être complet et opportun - si vous commencez le processus inflammatoire, une infection peut se développer, dont les complications sont difficiles à traiter et extrêmement dangereuses.

Les médicaments contre l'urétrite chez les femmes devraient avoir des effets analgésiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques. Il n'est pas recommandé de choisir un agent thérapeutique par vous-même, car un traitement inapproprié entraînera des dommages irréparables sous forme de développement d'une résistance des agents pathogènes au médicament. De plus, vous ne pouvez pas deviner par vous-même le pathogène de l'inflammation qui a provoqué l'urétrite. Les médecins, connaissant les caractéristiques de l'évolution clinique de la maladie, s'appuient sur le résultat de l'analyse d'urine. Ce n'est qu'après eux que vous pouvez choisir des pilules efficaces pour l'urétrite chez les femmes.

Les propriétés anti-inflammatoires ont:

Le médecin peut prescrire un médicament sous forme de suppositoires vaginaux, de comprimés, d'une solution pour installer des applications et des onguents. Le choix du médicament dépend du type de maladie et de la gravité des manifestations cliniques.

Comment choisir un antibiotique?

Le groupe de ces produits comprend les substances naturelles (déchets de plantes, bactéries et animaux) et leurs analogues synthétiques qui tuent ou perturbent la résistance des particules infectieuses. Des tests de sensibilité et de flore sont obtenus après environ une semaine. À ce moment, le médecin doit prescrire un médicament qui facilitera l'état du patient. Un antibiotique à large spectre est généralement prescrit qui affecte plusieurs types d'infections à la fois..

Des médicaments similaires comprennent:

  • Tétracycline et analogues;
  • céphalosporines;
  • macrolides.

Les noms de la classe de médicaments sont associés à leur structure chimique. L'acide aminocéphalosporine sert de base à la synthèse des céphalosporines. Ils ont un effet puissant, car ils suppriment les enzymes qui développent une résistance à la pénicilline. Les céphalosporines sont divisées en quatre générations selon l'ampleur de leur défaite. Parmi les médicaments de ce groupe, il existe des médicaments étroitement ciblés qui tuent les staphylocoques:

Antibiotiques agissant sur une variété de flore, y compris la protée, les streptocoques et les gonocoques - céphalosporines de troisième et quatrième génération:

  • Ceftriaxone;
  • Céfixime;
  • Ceftazidime;
  • Céfotaxime;
  • Cefoperazone;
  • Cefepime;
  • Ceftibutène;
  • Cefpir.

Le groupe tétracycline contient des antibiotiques qui peuvent inhiber la production de protéines dans une cellule microbienne. Cette action des médicaments est appelée bactériostatique. Ils arrêtent les processus métaboliques dans le microbe, ce qui affaiblit ensuite les propriétés pathogènes et s'éteint progressivement. Les pathogènes urétraux des streptocoques, les staphylocoques sont sensibles à cela, mais ils n'affectent pas les entérocoques et les protéases. Les outils les plus connus sont:

  • Doxycycline;
  • Chlorhydrate de tétracycline.

Dans les crèmes et les gels sont produits:

Les médecins ont à leur disposition des préparations combinées d'agents antifongiques et d'antibiotiques. La combinaison de céphalosporines et de tétracyclines réduit leur efficacité. Ayant un effet bactériostatique, les macrolides inhibent la reproduction des micro-organismes. Ils détruisent des pathogènes spécifiques:

Le groupe des azalides (macrolides) comprend:

  • Josamycine;
  • Azithromycine;
  • L'érythromycine;
  • Clarithromycine.

Presque tous ces fonds sont contre-indiqués pour une utilisation pendant la grossesse et l'alimentation, car ils ont un effet toxique sur la formation de l'enfant et du fœtus. Il n'est pas facile pour un spécialiste de choisir un médicament. Vous devez également considérer que les antibiotiques ne se combinent pas bien avec l'alcool, ce qui réduit considérablement leur activité.

Autres anti-inflammatoires

Les antibiotiques antérieurs ont commencé à utiliser des sulfamides. Ces médicaments sont synthétisés à base de streptocide blanc (acide sulfonique) et agissent sur la chlamydia, les bactéries et autres micro-organismes. Avec l'urétrite, des médicaments sont prescrits qui sont excrétés dans l'urine et sont moins toxiques pour les reins. Ces fonds comprennent:

Bactrim crée une concentration dans l'urine suffisante pour un effet thérapeutique. En pratique, les préparations combinées sont plus souvent utilisées, telles que:

  • Le cotrimoxazole (Biseptol, Bactrim), qui contient du sulfaméthoxazole + triméthoprime;
  • Sulfatone, qui se compose de triméthoprime + sulfonométhoxine;

La combinaison de médicaments offre un effet plus large et plus efficace..

Un groupe de nitrofuranes bloque les enzymes des micro-organismes responsables de la respiration. Ils sont utilisés comme traitement topique (douches vaginales, lavages, bains et tampons vaginaux). Il est pratique d'appliquer:

  • Furaciline (nitrofural);
  • Furazolidone;
  • Furazidine (Furagin).

Les solutions ne perdent pas d'activité avec un écoulement purulent de l'urètre. La furagine et la furadonine sont souvent utilisées pour les infections des voies urinaires. Ils sont excrétés avec l'urine et, de ce fait, créent une grande concentration du médicament dans l'urètre. Ils ont également des effets secondaires négatifs - ils provoquent des vomissements et des nausées. De plus, les médecins conseillent parfois d'injecter de l'argousier ou de l'huile de rose musquée dans l'urètre affecté..

Les fluoroquinolones bloquent la synthèse d'ADN dans une cellule microbienne. Les bactéries à Gram négatif ont l'effet maximum. Ils sont utilisés avec un résultat positif pour l'urétrite, qui sont résistants à d'autres médicaments. Les nouveaux agents ont augmenté l'activité:

  • Ciprofloxacine;
  • Péfloxacine;
  • Ofloxacine;
  • Fléroxacine;
  • Norfloxacine;
  • Lomefloxacin.

Le groupe des fluoroquinolones comprend également des médicaments tels que:

  • Nevigramon;
  • Gramurin;
  • Negram;
  • acide oxolinique.

Traitement de l'urétrite spécifique

Si le patient a des agents pathogènes spécifiques (gonocoques, champignons, chlamydia, mycoplasmes, trichomonades) et obtenus par contact sexuel, des moyens spéciaux sont utilisés, tels que:

Avec l'urétrite d'étiologie gonorrhéique, certains types d'antibiotiques sont efficaces. Pour se débarrasser de Trichomonas sont prescrits:

La chlamydia est traitée avec une combinaison de corticostéroïdes et d'un médicament antibactérien tel que la prednisolone et la dexaméthasone. Seul un tel traitement peut empêcher la rechute de l'infection. Avec l'urétrite herpétique, le patient est traité avec des médicaments antiviraux:

  • Famciclovir;
  • Acyclovir;
  • Valacyclovir.

En choisissant un traitement pour l'urétrite, il faut observer l'évolution clinique, l'inflammation de l'urètre et du vagin. Il est important de prendre des médicaments et des injections pour les symptômes graves. Vous devez également appliquer des formes locales de thérapie, telles que: douches vaginales avec une solution désinfectante spéciale, suppositoires vaginaux et bains.

Bougies pour urétrite pour femmes:

  • des médicaments antibactériens tels que la nystatine et l'hexicon;
  • agents qui activent l'immunité locale: Viferon et Genferon;
  • probiotiques qui restaurent la flore bactérienne: Gynoflor et Acyclate.

Les antiseptiques diffèrent des drogues synthétiques en ce qu'ils se propagent dans tout le corps avec le flux sanguin pour «souffler» les cellules pathogènes et agir exclusivement sur la surface du vagin et de l'urètre. Les urologues recommandent les médicaments suivants pour le traitement de l'urétrite chez les femmes, qui se présentent sous forme de solutions:

Remèdes populaires

Le traitement de l'urétrite féminine à l'aide de recettes folkloriques améliore l'effet des médicaments anti-inflammatoires et est recommandé par les médecins lors de la récupération et après l'élimination des symptômes aigus de la maladie, pour consolider l'effet thérapeutique. Cependant, en tant qu'outil indépendant, il est inefficace.

La méthode la plus reconnue est la décoction de plantes qui sont ajoutées à l'eau bouillie pour doucher, baigner et mouiller les tampons. Les matières premières sont brassées dans un thermos pour la nuit et consommées le jour après filtration. Les herbes utilisées pour l'urétrite ont des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens. Certaines baies et plantes sont des diurétiques naturels. Ils "nettoient" l'urètre d'une femme et effectuent des micro-organismes avec de l'urine. Considérez les outils bien connus:

  1. Le persil a un effet sélectif sur les voies urinaires. En plus du diurétique, il a un effet antimicrobien sur les pathogènes pathogènes. Le jus frais de feuilles et de rhizomes convient au traitement. Il est recommandé de faire cuire le bouillon dans du lait, pas sur de l'eau, ou de laisser mijoter au four. Cela éliminera l'effet irritant sur l'estomac..
  2. Canneberges - un merveilleux guérisseur naturel, contient des ingrédients actifs en grande quantité, qui contribuent à la lutte contre les micro-organismes étrangers. Par la composition des vitamines, les canneberges sont indispensables pour restaurer l'immunité. Il est parfaitement conservé au frais et ne perd pas ses propriétés lorsqu'il est congelé. Il a un effet diurétique. Avec l'urétrite, les canneberges sont consommées sous forme de baies, de jus, de boissons aux fruits et avec du miel.
  3. Le tilleul est l'un des antiseptiques naturels les plus puissants. Il neutralise les toxines et les produits bactériens. Selon l'effet thérapeutique, certains médecins le considèrent comme égal au millepertuis. Il est doublement utile pour le corps d'une femme, car l'œstrogène végétal est contenu dans l'extrait de fleur de tilleul. Brassée comme du thé. Il est recommandé de boire 5 verres par jour. Vous pouvez ajouter du miel au goût..

Tous les exemples ci-dessus de remèdes naturels nécessitent un apport pendant au moins une semaine, et de préférence dix jours. Vous pouvez aussi utiliser:

  • soie de maïs;
  • pousses de thuya;
  • feuilles de cassis, airelles et menthe.

Canneberges - un merveilleux guérisseur naturel, contient des ingrédients actifs en grande quantité, qui contribuent à la lutte contre les micro-organismes étrangers. Par la composition des vitamines, les canneberges sont indispensables pour restaurer l'immunité. Il est parfaitement conservé au frais et ne perd pas ses propriétés lorsqu'il est congelé. Il a un effet diurétique. Avec l'urétrite, les canneberges sont consommées sous forme de baies, de jus, de boissons aux fruits et avec du miel.

  • Le tilleul est l'un des antiseptiques naturels les plus puissants. Il neutralise les toxines et les produits bactériens. Selon l'effet thérapeutique, certains médecins le considèrent comme égal au millepertuis. Il est doublement utile pour le corps d'une femme, car l'œstrogène végétal est contenu dans l'extrait de fleur de tilleul. Brassée comme du thé. Il est recommandé de boire 5 verres par jour. Vous pouvez ajouter du miel au goût..
  • Tous les exemples ci-dessus de remèdes naturels nécessitent un apport pendant au moins une semaine, et de préférence dix jours. Vous pouvez aussi utiliser:

    • soie de maïs;
    • pousses de thuya;
    • feuilles de cassis, airelles et menthe.

    Le traitement de l'urétrite féminine rend la grossesse très difficile. Les agents antibactériens ont de nombreuses contre-indications. Il est particulièrement nécessaire de contrôler soigneusement les voies urinaires au premier trimestre. Les obstétriciens utilisent des traitements locaux et des anti-inflammatoires à base de plantes. La liste des outils, des modes d'utilisation et des prix est assez large. Des médicaments spécifiques doivent être prescrits par un médecin. Les médicaments énumérés dans l'article sont éprouvés et recommandés par les médecins, ils ont d'excellentes critiques..

    Une femme à tout âge doit surveiller sa santé. L'exposition à l'infection par la flore pathogène pendant la ménopause nécessite un soutien immunitaire et une prévention avec des remèdes populaires faits maison. Ce n'est que dans cette condition que vous obtiendrez une guérison complète. Le médecin vous indiquera les options de protection les plus adaptées. Sur les forums, vous pouvez trouver des recettes utiles et voir des critiques sur divers médicaments.

    Urétrite chez la femme - principales causes, manifestations et traitement

    L'urétrite est une maladie assez populaire, qui se manifeste par un processus inflammatoire dans l'urètre. Une telle maladie ne présente aucun danger pour la santé du patient, mais elle provoque un inconfort important et des sensations douloureuses qui entravent le fonctionnement normal.

    Souvent, les patients eux-mêmes, après avoir posé un diagnostic, effectuent un traitement indépendant, ce qui peut aggraver la situation. Cependant, contrairement à la cystite, la douleur peut être observée tout au long de la miction et dure un certain temps après son achèvement. Souvent, ces maladies surviennent ensemble.

    Urétrite chez les femmes

    L'urétrite est souvent considérée comme une maladie masculine, mais ce n'est pas vrai. La maladie est également souvent trouvée chez les femmes, mais elle est diagnostiquée plus souvent plus tôt chez les hommes..

    Pendant l'urétrite chez la femme, les symptômes sont inexprimés ou complètement absents. Cette caractéristique du cours d'un plus grand nombre de ces maladies est considérée comme un facteur pronostique négatif, car la prolongation de la maladie conduit à une forme chronique du processus pathologique.

    L'urétrite est associée à toute maladie du système génito-urinaire de nature virale et inflammatoire. Toute maladie, même la plus complexe, est plus facile à guérir au stade initial de la formation. S'il y a le moins de suspicion d'une telle pathologie, une femme doit immédiatement consulter un spécialiste.

    Types et causes de la maladie

    Le rôle principal dans la formation d'une telle inflammation de l'urètre est joué par divers types de lésions infectieuses, ainsi que par l'irritation de l'urètre par des facteurs non infectieux. En conséquence, la maladie peut être classée sous des formes non infectieuses et infectieuses. Ce dernier est divisé en spécifique et non spécifique:

    1. L'urétrite non spécifique est un processus inflammatoire purulent ordinaire. Les symptômes seront similaires quel que soit le virus qui a provoqué une inflammation. Souvent, les agents responsables de ce type de maladie sont les streptocoques, les staphylocoques et E. coli.
    2. L'urétrite spécifique apparaît à la suite d'une lésion infectieuse transmise à une femme par contact sexuel. Dans une telle situation, les symptômes dépendront de l'agent viral. La maladie est causée par le gonocoque, les trichomonas, la chlamydia, les mycoplasmes.

    Une urétrite infectieuse virale est également mise en évidence, dont le principal facteur déclenchant sera le virus de l'herpès et les verrues génitales.

    Une urétrite non infectieuse peut survenir pour les raisons suivantes:

    • une maladie urolithique, au cours de laquelle de petites pierres sortent par l'urètre et endommagent la couche muqueuse;
    • néoplasmes dans l'urètre de nature maligne, accompagnés d'une inflammation;
    • blessures de l'urètre après cystoscopie, cathétérisme, à la suite d'une irritation délibérée de l'urètre avec divers objets;
    • les maladies allergiques;
    • pathologies gynécologiques;
    • stagnation veineuse dans le bassin;
    • premier contact sexuel.

    Il existe 2 méthodes d'infection par urétrite infectieuse: sexuelle ou hématogène. Par contact sexuel, la transmission se produit lors d'un acte non protégé avec un partenaire infecté. Lorsqu'il est hématogène, un agent viral pénètre avec le flux sanguin ou le flux lymphatique du foyer inflammatoire.

    Conformément aux classifications pratiques de la maladie, elles sont réparties selon le profil du spécialiste en:

    • blennorragie - éliminer les vénéréologues dans une institution spéciale;
    • non chronique - les thérapeutes de la clinique sont engagés.

    Étant donné que les femmes ne supposent pas l'origine de la maladie sans diagnostic approprié, il est nécessaire de consulter d'abord un thérapeute, puis un spécialiste. Souvent, les femmes vont chez le gynécologue. Cela ne change pas le diagnostic et l'établissement des facteurs provoquant la maladie.

    Quels facteurs contribuent à la maladie?

    En plus de l'influence de tout agent viral, les circonstances suivantes affectent la formation du processus inflammatoire à l'intérieur de l'urètre:

    • hypothermie;
    • blessures génitales, violation de l'innervation pendant la chirurgie;
    • détérioration du système immunitaire après des chocs psycho-émotionnels, des maladies graves;
    • alimentation déséquilibrée, régimes restrictifs;
    • l'abus d'alcool;
    • manque de vitamines;
    • la présence de maladies d'origine infectieuse sous une forme chronique;
    • maladies du système urinaire;
    • grossesse et ménopause;
    • non-respect des règles d'hygiène.

    En éliminant ces facteurs, il est possible de réduire considérablement la probabilité d'urétrite.

    Comment l'infection se produit-elle??

    L'agent causal pénètre dans l'urètre de 3 façons:

    1. Contact. En descendant avec l'urine du foyer infectieux dans le rein, la vessie.
    2. Sexuellement. Lors de rapports sexuels non protégés avec un partenaire infecté.
    3. Hématogène. Il se propage à travers la circulation sanguine et avec le mouvement de la lymphe des foyers inflammatoires.

    Compte tenu de la nature de l'apparition d'une lésion infectieuse, la maladie survient:

    • primaire - apparaît lors de l'entrée directe d'un agent viral dans l'urètre;
    • secondaire - la microflore pathogène pénètre dans la méthode hématogène à partir des organes pelviens, du tractus gastro-intestinal.

    Les symptômes de l'urétrite

    Habituellement, l'urétrite chez les filles ne présente pas de symptômes graves. Cela est dû à la structure du système génito-urinaire. Étant donné que l'urètre chez les hommes est plus long et plus étroit, la probabilité d'inflammation à cet endroit augmente considérablement.

    Les symptômes les plus courants de la maladie chez les femmes comprennent:

    • douleur et sensation de brûlure;
    • rougeur;
    • contenu purulent de l'urètre;
    • démangeaisons menstruelles.

    S'il s'agit d'une forme chronique de la maladie, elle peut ressembler à une gêne mineure dans la cavité abdominale inférieure..

    Diagnostic de pathologie

    Lors d'un examen par un spécialiste, il y a parfois un changement dans la taille de la sortie de l'urètre et des tissus adjacents, des douleurs lors de la palpation et des écoulements de l'urètre. Assurez-vous de nommer:

    • analyse générale de l'urine et du sang;
    • analyse d'urine selon Nechiporenko;
    • diagnostic bactériologique de l'urine;
    • diagnostic de grattage de l'urètre par PCR;
    • analyse d'urine pour mycobacterium tuberculosis.

    Les méthodes de recherche instrumentales comprennent l'urétroscopie. Pendant l'urétrocystoscopie, un examen de l'urètre et de la vessie est effectué.

    Traitement d'une forme aiguë de la maladie

    Le traitement d'une telle maladie dans des conditions domestiques est déterminé par des facteurs qui ont provoqué la maladie, la localisation et l'évolution de l'inflammation. Le traitement de cette forme d'urétrite est assez long et comprend:

    • aliments diététiques;
    • l'élimination des dépendances;
    • procédures physiothérapeutiques;
    • l'usage de drogues;
    • thérapie populaire.

    Traitement médical

    Dans le processus de traitement des processus inflammatoires dans l'urètre des femmes, les médicaments suivants sont utilisés:

    • les antibiotiques prescrits après que la sensibilité aux agents pathogènes des médicaments a été établie;
    • antiseptiques conçus pour la préparation de bains sédentaires;
    • des solutions uroseptiques utilisées pour l'instillation dans l'urètre;
    • les agents immunostimulants et immunomodulateurs;
    • complexes multivitaminiques.

    Thérapie diététique

    Avec les premiers symptômes, il faut revoir le régime alimentaire, c'est probablement directement un facteur provoquant de la maladie. Les produits alimentaires qui irritent la muqueuse enflammée de l'urètre doivent être exclus..

    Aux produits nocifs, citons:

    • viande rouge;
    • graisses animales;
    • bonbons;
    • farine.

    Vous devez saturer le régime avec des fruits et légumes frais, des haricots, des céréales, des graisses végétales. Une alimentation équilibrée et une alimentation pendant le processus inflammatoire sont importantes pour la prévention et l'élimination de la maladie..

    Recommandations générales

    Au cours de la thérapie et pendant 3-4 mois après le régime doit être suivi, ce qui exclut les épices, les cornichons, les assaisonnements, les bonbons et l'alcool. De plus, vous devez respecter le régime de consommation: tous les jours, s'il n'y a pas de restrictions, vous devez boire 1,5 litre de liquide. Ce volume doit être distribué tout au long de la journée. Cela permettra d'établir la régularité de la miction, à la suite de laquelle la microflore pathogène et les produits de décomposition sont éliminés de l'urètre et de la vessie..

    Un rôle particulier est joué par le respect des règles d'hygiène intime, afin de se laver, des médicaments spécifiques sont utilisés, des décoctions de plantes médicinales qui ont un effet anti-inflammatoire. Je ne recommande pas de porter des sous-vêtements synthétiques et serrés.

    Traitement de l'urétrite chronique

    La forme chronique de la maladie est éliminée beaucoup plus compliquée que la forme aiguë, il est donc nécessaire de commencer son traitement avec l'utilisation d'immunostimulants et l'introduction de solutions médicamenteuses dans l'urètre. De telles méthodes permettent d'améliorer l'effet de médicaments similaires qui sont utilisés à des fins thérapeutiques de l'urétrite aiguë et catalysent la récupération.

    Thérapie antibiotique

    Le moyen principal et le plus efficace de traiter l'urétrite aiguë est d'utiliser des antibiotiques. Une exception sera les maladies fongiques et infectieuses..

    Lorsque le diagnostic bactériologique avec établissement de la sensibilité des micro-organismes n'a pas été effectué ou que les données ne sont pas disponibles, il est alors optimal de sélectionner les moyens d'un large spectre d'exposition. Cependant, après réception des données, le traitement sera ajusté en fonction des informations reçues..

    Une bonne sélection de médicaments est la clé d'une récupération rapide. Le régime sera désigné par un spécialiste, à partir de l'évolution des maladies et du bien-être du patient. Toute thérapie dure jusqu'à 2-3 semaines avec exacerbation.

    Lavage urétral antiseptique

    Chez la femme, le traitement de l'urètre est effectué au moyen d'une pointe en verre immergée à l'intérieur du tube, qui est située en face du vagin, à une profondeur de 1 cm. Il est nécessaire de souligner que l'urètre chez la femme est caractérisé par une courbure, car la pointe est d'abord insérée puis redressée, créant un arc.

    Thérapie aux vitamines et aux minéraux

    Les moyens de traitement de l'urétrite peuvent être complétés par des médicaments réparateurs:

    • complexe multivitaminé;
    • immunomodulateurs;
    • bioadditifs.

    Complexes naturels de vitamines et minéraux activement utilisés: décoctions et teintures d'herbes et de fruits. Les infusions sont prescrites pour l'alcool de ginseng ou d'éleuthérocoque afin d'améliorer le fonctionnement du système immunitaire. S'il y a un processus inflammatoire dans la vessie, des antispasmodiques et des anesthésiques sont utilisés. Pour éliminer les poches, des antihistaminiques sont prescrits.

    Façons folkloriques

    Les remèdes populaires incluent tout médicament adapté à une femme. L'urétrite chez les femmes peut être éliminée en utilisant les moyens suivants:

    1. Baies et feuilles de cassis. Ils sont considérés comme extrêmement efficaces en présence d'urétrite en raison de leurs propriétés diurétiques et anti-inflammatoires. Pour faire une décoction de cette plante, il faut prendre 2 cuillères à soupe. l feuilles de cassis séchées ou fraîches, coupées. Versez ensuite 0,5 litre d'eau bouillante, insistez pendant une demi-heure. Après avoir été filtré et consommé, 0,5 tasse trois fois par jour avant les repas. De la même manière, préparez une décoction aux baies.
    2. Décoction à base de plantes. Il est préparé comme suit: prenez 1 cuillère à soupe. l chaque ingrédient - millepertuis, camomille, immortelle, fruits de fenouil ou d'aneth. Toutes les plantes sont mélangées, puis 1 cuillère à soupe. l versé avec de l'eau bouillante. Il est infusé pendant 15 minutes, le mélange fini est décanté et pris 100 g 3 fois par jour 30 minutes avant les repas.

    Complications de la maladie

    Les effets indésirables se forment principalement en l'absence de traitement ou en présence d'une évolution latente et prolongée de la maladie. La complication initiale sera la cystite. Chez les femmes, la vaginite et la vulvovaginite sont souvent trouvées.

    Lorsque l'inflammation se propage dans les voies génitales, une colite, une annexite, une endométrite apparaissent. La conséquence la plus grave sera l'infertilité. L'absence de traitement ou l'auto-traitement inadéquat entraîne un rétrécissement de l'urètre, une pyélonéphrite et une inflammation à l'intérieur de la vessie.

    Comment une femme peut prévenir l'urétrite?

    Aux fins prophylactiques de cette pathologie, le patient doit prévenir les voies d'infection probables. Pour ça:

    • il est nécessaire de limiter les relations sexuelles, d'abandonner les relations sexuelles non protégées et les contacts occasionnels;
    • observer les règles d'hygiène, se laver constamment avec des désinfectants doux;
    • n'utilisez pas de solutions alcoolisées ou de savons à des fins hygiéniques, ce qui entraîne une grave irritation de l'urètre;
    • retirer du régime les produits irritants pour le système urinaire;
    • habillez-vous chaudement, prévenez l'hypothermie, ne portez pas de vêtements serrés;
    • surveiller l'état de la cavité buccale, traiter à temps diverses infections virales aiguës.

    En observant des prescriptions simples, il est possible de se protéger de l'apparition d'une telle pathologie.

    Bien que l'urétrite chez la femme ne soit pas considérée comme une maladie mortelle, elle provoque des effets dangereux sur la santé. La douleur et les démangeaisons continues favorisent l'irritabilité, peuvent provoquer de l'insomnie, nuire aux performances. Il est beaucoup plus facile de prévenir la maladie que de la traiter à un stade avancé. Avec l'apparition des premiers symptômes, une femme doit immédiatement consulter un spécialiste.

    Symptômes d'urétrite chez les femmes

    Peut-être de toutes les femmes malades, les femmes souffrant d'urétrite souffrent le plus. Les principaux symptômes de l'urétrite chez les femmes sont des douleurs le long de l'urètre, qui peuvent avoir un caractère brûlant ou douloureux. Initialement, la douleur n'est notée que lors de la miction et finit par se manifester au repos. La principale cause d'urétrite chez les femmes est l'infection.

    L'urétrite est un processus d'inflammation de l'urètre, un mince canal à travers lequel l'urine est éliminée de la vessie. Les symptômes de l'urétrite chez les femmes sont la survenue de douleurs et de douleurs pendant la miction. Si vous ne faites pas attention aux symptômes de l'urétrite chez les femmes, c'est-à-dire que vous commencez la maladie, la maladie peut devenir chronique.

    Chez les femmes, les symptômes de l'urétrite sont extrêmement difficiles, voire impossibles, à distinguer des symptômes de la cystite, et l'urétrite sous sa forme pure (sans processus inflammatoire concomitant dans les organes génitaux) est extrêmement rare.

    Les principaux symptômes et signes d'urétrite chez les femmes comprennent:

    • Écoulement de l'urètre (la nature de l'écoulement dépend de l'agent causal de l'urétrite, le plus souvent il y a un écoulement verdâtre ou blanc-jaune ou sanglant avec une odeur désagréable)
    • Douleurs abdominales basses. En règle générale, la douleur avec urétrite chez les femmes est localisée dans le bas-ventre. Douleur dans l'urétrite chez les femmes de faible intensité constante
    • Brûlure (démangeaisons) dans la zone de l'urètre, rougeur de la sortie de l'urètre.

    Le plus souvent, les symptômes de l'urétrite chez les femmes apparaissent plusieurs heures ou jours après les rapports sexuels.
    Compte tenu des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre chez les femmes déjà décrites ci-dessus, l'urétrite est souvent associée à une cystite.

    Les symptômes de l'urétrite chez les femmes apparaissent quelques heures ou jours après le contact sexuel.En raison des caractéristiques anatomiques de la structure de l'urètre féminin, l'urétrite est généralement associée à la cystite de la maladie..

    Les symptômes de l'urétrite chez les femmes sont souvent confondus avec des manifestations de cystite. La dernière maladie est l'inflammation de la vessie. La principale manifestation de la cystite est l'envie fréquente de vider la vessie. Avec le développement de la cystite, une douleur est notée dans le bas-ventre et une douleur dans l'urètre à la fin de la miction. Avec le développement des symptômes de l'urétrite chez les femmes, une image légèrement différente est observée - la douleur survient au tout début du processus ou accompagne uniformément tout le processus de vidange de la vessie. De plus, avec un stade avancé de la maladie, la douleur dans l'urètre ne disparaît pas.

    L'urétrite chez les femmes est beaucoup plus compliquée que chez les hommes. Ça prive une femme d'une vie pleine.

    Pendant ce temps, la cystite et l'urétrite peuvent se développer en parallèle. Avec cet ensemble de circonstances, les symptômes de l'urétrite chez les femmes peuvent être similaires aux symptômes de la cystite, ou dominer la dernière maladie.

    Auparavant, on pensait que seuls les hommes étaient sensibles à l'urétrite. En réalité, ce n'est pas du tout le cas - chaque femme peut avoir une urétrite.

    L'urétrite est de deux types: non infectieuse et infectieuse. Les agents responsables de ces derniers peuvent être des micro-organismes:

    - spécifiques - celles qui provoquent exclusivement des maladies sexuellement transmissibles (trichomonas, gonocoques, mycoplasmes, chlamydia, ureaplasma, moins fréquemment - gardnerella). De plus, les infections sont souvent combinées entre elles ou avec des maladies concomitantes qui provoquent d'autres champignons, bactéries et virus.

    - non spécifique (groupe de microflore conditionnellement pathogène - staphylocoque, proteus, streptocoque, E. coli et autres).

    Qu'est-ce que l'urétrite

    L'urétrite est une inflammation de l'urètre. Sa principale manifestation est une brûlure, une douleur ou une douleur pendant la miction, mais à un certain stade de la maladie, l'urètre commence à faire constamment mal, jour et nuit, jour après jour..

    Ne confondez pas l'urétrite et la cystite - inflammation de la vessie. La manifestation de la cystite est une miction fréquente ou une fausse envie fréquente d'uriner. La cystite se caractérise par des douleurs dans le bas-ventre ou des douleurs aiguës dans l'urètre à la fin de la miction. Avec l'urétrite, la douleur est la plus intense au début de la miction ou la même pendant toute sa durée. De plus, comme déjà mentionné, l'urètre peut être constamment malade, généralement sans aucun lien avec la miction.

    La cystite et l'urétrite se produisent souvent en même temps. De plus, leurs manifestations peuvent être également prononcées et les symptômes de l'une des maladies peuvent fortement prévaloir. Chez la femme, les symptômes de l'urétrite sont moins prononcés que chez l'homme et peuvent généralement passer inaperçus.

    Qui a une urétrite

    Toute femme peut avoir une urétrite. De plus, une femme rare de son âge peut dire qu'elle n'a jamais eu de symptômes similaires dans sa vie. Bien sûr, plus il y a de facteurs prédisposants, plus il y a de chances de développer une urétrite, mais il y a tellement de ces facteurs prédisposants, et ils surviennent si souvent que chaque femme a littéralement une chance de tomber malade.

    Néanmoins, nous énumérons ici certains de ces facteurs, afin qu'il soit clair de quoi je parle.

    • Sous-refroidissement - une fois fort ou périodique pas trop fort, les deux peuvent entraîner une urétrite.
    • Vie sexuelle. Le début de l'activité sexuelle dans certaines conditions devient le début du tourment associé à l'urétrite. Les rapports sexuels violents peuvent provoquer des symptômes d'urétrite chez toute femme à tout moment. Les femmes souffrant d'urétrite depuis longtemps notent généralement une exacerbation de l'urétrite après chaque rapport sexuel..
    • Erreurs dans l'alimentation. Épicé, acide, salé, épicé, frit, mariné, amer, alcoolique - toutes ces substances pénètrent dans l'urine et, excrétées, irritent l'urètre.
    • Maladies gynécologiques. C'est peut-être le plus grave de tous les facteurs prédisposants. Presque toutes les maladies dans ce domaine entraînent une violation de la microflore du vagin et une diminution de l'immunité locale. Et toute maladie de cette manière peut entraîner le développement d'une urétrite..
    • Urolithiase. Si des cristaux se forment constamment dans les reins, ils, excrétés dans l'urine, peuvent endommager les parois de l'urètre et provoquer des symptômes d'urétrite. Habituellement, tôt ou tard, l'inflammation se joint et une forte urétrite se développe.
    • Procédures et interventions médicales. Un frottis de l'urètre d'une femme peut provoquer une urétrite. Cathétérisme vésical, cystoscopie - tout cela est familier aux femmes souffrant d'urétrite, et tout cela conduit à une exacerbation de la maladie, bien qu'il soit effectué pour son traitement.
    • Immunité diminuée. En fait, tout ce qui précède est en quelque sorte lié à l'immunité de la paroi de l'urètre, il reste donc peu à mentionner ici. La grossesse, l'accouchement, l'allaitement et le cycle menstruel sont associés à des changements dans le fond hormonal chez la femme, qui ne peuvent qu'affecter le système immunitaire du bassin et peuvent conduire à l'apparition d'urétrite sans autres raisons visibles. Nous parlerons un peu plus tard des problèmes d'immunité dans l'urétrite..
    • Facteurs toxiques et de rayonnement. C'est déjà exotique et c'est très rare. Mais je vais vous raconter un cas qui m'a été raconté par mon patient. Dans une clinique respectée et très chère de Moscou (je ne donne pas son nom ici, mais si vous me demandez, je n'hésiterai pas à l'appeler), cette dame s'est vu proposer un cours de procédures de physiothérapie liées à l'introduction de l'électrode directement dans la vessie. Il est intéressant de noter que la dame a été traitée exclusivement avec une maladie gynécologique, et pourquoi je devais toucher la vessie, je ne peux pas imaginer. Après la première procédure, la dame a développé une cystite et une urétrite radioactives si aiguës que tous les autres problèmes ont été immédiatement envoyés au plan le plus éloigné. Elle a eu la prudence de refuser d'autres procédures, et dans cet état elle est venue me voir. Heureusement, le traitement de toutes les maladies professionnelles ne.

    Comment se développe l'urétrite?

    J'ai réussi à diviser le cours de l'urétrite féminine en trois étapes. Il est caractéristique que chacune de ces étapes puisse durer très longtemps et il n'est absolument pas nécessaire de passer à la suivante. Ou peut-être, au contraire, être très court.

    Étape 1. Tout commence par des exacerbations périodiques de l'urétrite. Ils se produisent rarement et peuvent être exprimés de différentes manières, des manifestations mineures aux manifestations très fortes. L'essentiel est que les exacerbations passent rapidement et rien ne dérange la femme entre les exacerbations. Le plus souvent, les exacerbations ne sont pas assez fréquentes pour forcer une femme à consulter un médecin, mais même si elle visite un urologue ou un gynécologue régulier, tout cela se terminera par la prescription d'antibiotiques légers et sera reporté jusqu'à la prochaine exacerbation. En règle générale, tout antibiotique à ce stade soulage rapidement l'exacerbation.

    2 étages. Les exacerbations se produisent de plus en plus souvent, les antibiotiques aident de pire en pire. Seuls les médicaments les plus puissants et les plus chers contribuent déjà à soulager l'exacerbation. Dans l'intervalle entre les exacerbations, il n'y a pas (ou presque) de symptômes, mais une vie calme a déjà été remplacée par une attente alarmante. Une femme commence à aller chez le médecin. Tout commence par une visite chez l'urologue et le gynécologue de la clinique du district, puis - chez des amis ou dans des centres médicaux commerciaux. Diverses maladies sont détectées et traitées, un grand nombre de médicaments différents sont pris et rien ne change. L'autolimitation commence dans de nombreuses choses - nourriture, vêtements, sexualité. La vie prend des étapes distinctes - de l'exacerbation à l'exacerbation.

    L'étape 3 est la plus difficile. La rémission de la maladie ne se produit pas réellement, la femme se sent mal ou très mal. L'urètre est constamment "douloureux" ou "ressenti", il fait mal en urinant, pendant les exacerbations il fait mal. À ce stade, les antibiotiques apportent un soulagement normatif et à court terme, ou ne donnent aucun effet, ou même provoquent une exacerbation. Une femme commence à avoir peur de la nourriture froide et délicieuse, de la vie sexuelle. Mes patientes m'ont dit que pendant ces périodes elles avaient perdu un bon travail, elles avaient été abandonnées par leurs maris, elles avaient tenté de se suicider. Honnêtement, je me sens toujours un peu mal à l'aise quand j'écoute ces histoires, et une seule chose me console en même temps - maintenant je peux guérir ces femmes, je peux les ramener à une vie normale.

    Causes et développement de la maladie

    Parlons maintenant des plus intéressants - et pourquoi tout se passe de cette façon.

    Donc, j'ose affirmer que tous les cas d'urétrite chez les femmes sont associés à une maladie gynécologique - une violation de la microflore vaginale ou une dysbiose vaginale. La dysbactériose est qu'au lieu de la microflore normale dans le vagin, une sorte de bactérie apparaît en grande quantité, qui normalement ne devrait pas être là du tout, ou devrait, mais en très petite quantité. L'infection sexuelle peut également devenir cette bactérie - chlamydia, ureaplasma, trichomonas, etc., mais le plus souvent c'est soit une flore mixte (mixte), soit un pathogène conditionnellement pathogène.

    J'entends constamment la question - d'où vient-elle (la flore)? Je réponds. Le terme "conditionnellement pathogène" signifie que la bactérie devient pathogène, c'est-à-dire qu'elle provoque une inflammation, uniquement dans certaines conditions. En fait, cela ne se produit que lorsqu'il y a beaucoup de bactéries, c'est-à-dire lorsqu'il y a des conditions pour leur reproduction. Et en petite quantité, tous ces agents pathogènes sont dans notre corps à divers endroits - sur la peau, dans les intestins, dans les poumons, etc..

    De nombreux facteurs peuvent entraîner une violation de la microflore vaginale - tout de même l'hypothermie, les maladies gynécologiques, le traitement antibiotique, le stress, une mauvaise nutrition, etc. Dans ma vie, je n'ai vu que quelques femmes qui n'avaient pas de microflore vaginale perturbée et qui n'ont jamais rencontré de microflore normale dans le vagin chez des femmes souffrant d'urétrite ou de cystite..

    Donc, nous avons un agent pathogène dans le vagin. Il pénètre constamment dans l'urètre et provoque une inflammation chronique. Bien que l'immunité de la paroi urétrale résiste à la situation, aucun symptôme de la maladie n'apparaît.

    Pendant les rapports sexuels, un reflux plus intense de la microflore dans l'urètre se produit.En outre, les rapports sexuels sont eux-mêmes un fardeau considérable pour l'urètre. Par conséquent, les exacerbations de l'urétrite sont presque toujours associées à l'activité sexuelle. Mais pas seulement avec elle.

    Le rôle de l'immunité dans le développement de l'urétrite

    Dès que la situation décrite se développe, tout commence à rester sur l'équilibre de l'immunité pathogène. Le système immunitaire soutient le nombre d'agents pathogènes à un certain niveau, les empêchant de se développer davantage. Cela peut durer des années et des décennies, et cela arrive très souvent. De plus, une soudaine augmentation soudaine du système immunitaire peut en résulter, et la femme sentira alors que la maladie est passée d'elle-même. C'est extrêmement rare..

    Mais en général, c'est comme une bombe à retardement, quand personne ne sait quand elle explosera. Tôt ou tard, une défaillance du système immunitaire se produit, le nombre d'agents pathogènes augmente considérablement et la maladie entre dans une nouvelle étape.
    De plus, une femme commence à prendre périodiquement des antibiotiques, et les antibiotiques ont la propriété de réduire l'immunité. Bien que la flore y soit sensible, ces processus semblent s'annuler - lors de la prise d'un antibiotique, l'immunité diminue, mais le nombre de bactéries dans le vagin diminue également. Mais lorsque la microflore perd sa sensibilité aux antibiotiques, leur administration n'apporte pas de soulagement, voire provoque une exacerbation.

    Urétrite chez les femmes et infections génitales

    Les infections bactériennes sexuellement transmissibles, à savoir le gonocoque, la chlamydia, les mycoplasmes, l'uréeplasma et les trichomonas, peuvent provoquer une urétrite, située sur la paroi de l'urètre. Ils peuvent également provoquer une violation de la microflore vaginale, dans le contexte de laquelle diverses microflores opportunistes se développent facilement, ce qui provoque à son tour une urétrite. Il s'avère que les infections génitales peuvent provoquer une inflammation de l'urètre de deux manières.

    Le traitement de l'urétrite dans le contexte d'une infection sexuelle n'est pas différent du traitement de l'urétrite ordinaire. La seule différence est la sélection des médicaments pour l'antibiothérapie.

    Urétrite et urolithiase

    Avec l'urolithiase, des cristaux, des soi-disant sels ou du sable, se forment constamment dans l'urine. Se démarquant par l'urine, ils blessent et irritent la paroi de l'urètre, provoquant l'apparition de symptômes d'urétrite.
    Si à ce moment tous les processus ci-dessus se produisent dans le vagin, une inflammation infectieuse se développera sur la paroi de l'urètre. Sinon, les symptômes de l'urétrite dérangeront périodiquement la femme, mais généralement pas trop. Mais, comme le montre la pratique, une inflammation bactérienne se développe tôt ou tard, et l'évolution de la maladie est sensiblement exacerbée.

    Le traitement de l'urétrite avec une lithiase urinaire, entre autres, a pour tâche de minimiser la formation de sels. Cela est largement dû au renforcement du régime de consommation d'alcool et à la diurèse forcée..

    Complications de l'urétrite

    Nous n'avons pas à parler des complications de l'urétrite depuis longtemps, il y en a très peu. La complication la plus grave est la transition de l'inflammation de l'urètre au stade où elle fait constamment mal et aucun traitement ne peut changer cela..

    Avec l'urétrite, le processus inflammatoire peut aller à la vessie, puis une cystite se développera. Cela arrive très souvent, ces deux maladies s'accompagnent constamment. De plus, le processus inflammatoire peut se propager aux reins avec le développement d'une pyélonéphrite.

    L'urétrite chronique à long terme peut entraîner une déformation de l'urètre et le développement de son rétrécissement - rétrécissement. Cela se manifeste dans le fait que l'urine pendant la miction n'est pas excrétée par un flux gai et gai, mais avec difficulté, comme si elle surmontait un obstacle. De la même manière, la sclérose du col de la vessie se manifeste, qui se développe parfois avec une cystite. Mais tout cela se produit relativement rarement..

    D'autres complications de l'urétrite sont si exotiques qu'elles ne seront pas discutées ici..

    Traitement de l'urétrite chez les femmes

    Dans le traitement de l'urétrite, les antibiotiques et les anti-inflammatoires actifs contre le pathogène, les médicaments immunostimulants, dont la multivitamine, sont traditionnellement prescrits. Des procédures physiothérapeutiques sont recommandées - en particulier pour l'urétrite compliquée de cystite. Il est important de respecter ces règles nutritionnelles: boire beaucoup de liquides, refuser l'alcool, les aliments épicés et épicés. Dans l'urétrite aiguë de la gonorrhée, un schéma thérapeutique pour la gonorrhée est applicable; le traitement local dans ce cas implique l'introduction de solutions antiseptiques dans l'urètre.

    Si le traitement du patient était opportun, le résultat du traitement est favorable. La prévention de l'urétrite est l'hygiène personnelle, une culture de la sexualité, la détection et le traitement en temps opportun des maladies qui peuvent provoquer le développement d'une inflammation de l'urètre.

    Comment doit-on traiter

    Dans le traitement de l'urétrite chronique chez la femme, trois tâches principales sont résolues.

    1. Restaurer les propriétés de la paroi de l'urètre. Il est nécessaire de le faire dans tous les cas, mais cette tâche acquiert une importance particulière dans les cas graves de la maladie, lorsque l'inflammation n'est plus directement liée à l'infection.

    2. Restaurez la microflore normale du vagin. Tant qu'il y a une infection constante de la paroi de l'urètre avec des micro-organismes du vagin, l'urétrite reviendra encore et encore. Cela ne peut être interrompu que d'une seule manière - pour peupler le vagin avec les micro-organismes qui devraient y vivre. Ce n'est pas facile à faire, cette partie du traitement ne peut pas être standard et est sélectionnée uniquement individuellement.

    3. La restauration du système immunitaire. Avec une violation de la microflore du vagin, une inflammation prolongée de l'urètre et très souvent avec des tentatives de traitement, l'immunité du corps dans son ensemble et l'immunité de la paroi de la vessie en particulier souffrent. Si vous ne le restaurez pas, le traitement n'aura pas d'effet durable. Il est très important de se rappeler constamment que l'immunité générale et locale est restaurée de différentes manières, de manières complètement différentes. Se limiter à prescrire un immunomodulateur faible revient à ne rien faire.

    Prévention de l'urétrite

    La prévention de l'urétrite consiste à minimiser tous les facteurs qui peuvent entraîner une perturbation de la microflore dans le vagin et une diminution de l'immunité. Nous listons les principaux.

    • Hypothermie sévère.
    • Changements hormonaux: grossesse, accouchement, avortement, irrégularités menstruelles, retrait des contraceptifs oraux, ménopause, etc..
    • Stress sévère.
    • Vie sexuelle irrégulière.
    • Négligence de l'hygiène.
    • Infections génitales.
    • Traitement antibiotique.
    • Problèmes de selles, constipation et diarrhée. Surtout si ces problèmes sont chroniques.
    • Régime irrégulier et inapproprié, manque de nutriments essentiels et de vitamines.
    • Problèmes de sommeil, manque de sommeil régulier.

    Il convient également de rappeler les règles d'hygiène sexuelle, car le non-respect de ces règles contribue également à l'apparition de l'urétrite.

    • Vous ne pouvez pas passer des relations sexuelles anales au vagin, des caresses anales aux caresses dans le vagin.
    • Essayez d'utiliser les toilettes avant et après chaque rapport sexuel..
    • Essayez d'avoir une vie sexuelle régulière sans épisodes d'abstinence prolongée et, au contraire, une activité excessive.
    • N'oubliez jamais la contraception et la prévention des MST. Il est préférable de combiner un préservatif avec des antiseptiques ou des spermicides. N'oubliez pas que les MST se transmettent lors des relations sexuelles orales et anales!
    • Même s'il n'y a aucune raison, vous devriez consulter un gynécologue et subir un test de dépistage des MST tous les six mois..

    Les facteurs prédisposants se retrouvent si souvent dans la vie de toute personne moderne qu'il est totalement impossible de les exclure. Par conséquent, tout ce qui reste à faire est d'être régulièrement observé par un médecin, et si de moindres écarts sont détectés, effectuez un traitement préventif. Je peux dire avec confiance que la prévention est beaucoup plus facile et plus agréable que le traitement.