Principal

Pyélonéphrite

Lombalgies: que faire, raisons, traitement, pourquoi les lombalgies

Des douleurs lombaires occasionnelles ou persistantes signalent souvent le développement progressif d'une pathologie inflammatoire ou dégénérative-dystrophique. Plus il est diagnostiqué tôt, meilleur est le pronostic pour une guérison complète. La douleur dans la colonne lombo-sacrée provoque une ostéochondrose, une hernie, une protrusion, une infection, une pathologie des organes internes.

Causes de la lombalgie

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» En savoir plus.

Si le patient se plaint de lombalgies, le médecin soupçonne tout d'abord le développement d'une pathologie du système musculo-squelettique. Et seulement après son exclusion, un diagnostic approfondi est effectué pour évaluer l'état des organes internes. Le fait est que les vertèbres lombaires et les disques intervertébraux sont innervés par les troncs nerveux communs avec eux. Par conséquent, la douleur qui se produit, par exemple, dans le tractus gastro-intestinal, est ressentie dans le bas du dos.

Charge accrue

Ce sont des causes relativement naturelles de douleurs lombaires. Lors d'un travail physique intense ou d'un entraînement sportif intense, les muscles sont soumis à un stress accru. Ils accumulent de l'acide lactique, qui irrite les fibres musculaires squelettiques. Par conséquent, en plus de la douleur, une sensation de brûlure assez forte est ressentie. Toutes les sensations inconfortables disparaissent après un court repos à la suite de l'élimination de l'acide lactique du tissu musculaire.

Si des maux de dos apparaissent après chaque charge et que leur gravité ne diminue pas dans les 1-2 heures, vous devez alors consulter un médecin. L'activité physique excessive, le levage de charges lourdes provoquent souvent des microtraumatismes des disques et des vertèbres, le développement de pathologies dégénératives-dystrophiques.

Ostéochondrose et hernie intervertébrale

L'ostéochondrose lombaire de 1, 2, 3 degrés de gravité est la principale cause de douleur dans le bas du dos. Au stade initial, un léger inconfort se produit, indiquant une légère destruction des disques intervertébraux. Si une personne à ce stade se tourne vers un neurologue, il est possible d'arrêter complètement la pathologie et même de restaurer partiellement le tissu endommagé. Une douleur aiguë et sévère, aggravée par l'inclinaison ou la rotation du corps, indique un dommage grave aux structures vertébrales.

Avec l'ostéochondrose 2 ou 3 du stade radiographique, des hernies ou des protubérances se forment souvent. Ils provoquent non seulement des douleurs perçantes, mais aussi des complications graves - syndrome radiculaire, myélopathie discogène.

Maladies gynécologiques

L'inconfort dans le bas du dos affecte les femmes atteintes d'annexite, un processus inflammatoire avec implication simultanée des ovaires et des trompes de Fallope (appendices utérins). En plus de la douleur, des pertes vaginales apparaissent, des difficultés de grossesse surviennent, la fonction menstruelle est perturbée.

Des symptômes similaires accompagnent le cours du processus inflammatoire dans les trompes de Fallope, la formation de kystes dans les ovaires, la formation de polypes dans la cavité utérine.

Maladie du rein

Étant donné que les reins sont situés à proximité immédiate du bas du dos, une diminution de leur activité fonctionnelle peut se manifester cliniquement par des douleurs irradiantes dans le bas du dos. La défaite de ces organes appariés en forme de haricot est indiquée par des troubles de la miction, la détection de pus ou d'impuretés sanguines dans l'urine et une détérioration de la santé générale. La douleur du bas du dos est souvent observée avec une cystite, y compris hémorragique, glomérulonéphrite, pyélonéphrite, insuffisance rénale chronique et aiguë.

Grossesse

C'est l'une des causes naturelles des lombalgies. Pendant la grossesse, à la naissance du bébé, la taille de l'utérus et le poids du fœtus augmentent, ce qui entraîne une compression des terminaisons nerveuses situées en dessous. Aux derniers stades de la grossesse, une hormone spéciale, la relaxine, commence à être produite dans le corps d'une femme. Sous son influence, les ligaments et les tendons se détendent pour faciliter le passage de l'enfant dans le canal génital. Cela peut augmenter considérablement la gravité de la douleur..

Endométriose

Une pathologie gynécologique courante dans laquelle les cellules de la couche interne des parois de l'utérus se développent à l'extérieur de celui-ci. Le tissu endométrioïde est sensible aux hormones produites dans le corps, l'endométriose se manifeste donc cliniquement par des saignements mensuels. Cela conduit au développement d'un processus inflammatoire, dont l'un des symptômes est une douleur irradiant vers la colonne lombo-sacrée.

Mensuel

Des douleurs de traction modérément prononcées dans le bas-ventre se produisent chez 50% des femmes avant ou pendant les saignements mensuels. Ils sont assez physiologiques, disparaissent immédiatement après la menstruation. Des sensations inconfortables peuvent se propager au bas du dos et à la région sacrée. Leur origine pathologique est mise en évidence par des symptômes concomitants. Ce sont les troubles dyspeptiques, la diarrhée ou la constipation, les maux de tête fréquents, les étourdissements. Dans de tels cas, les femmes peuvent être diagnostiquées avec une algoménorrhée ou un dysfonctionnement menstruel.

Tour de poitrine

La colonne vertébrale des femmes à gros seins connaît un stress accru. Et avec leur distribution incorrecte, la probabilité de développement d'un processus destructeur-dégénératif est élevée. Les femmes aux gros seins sont également souvent affaissées, ce qui aggrave encore l'état de la colonne vertébrale.

Chaussure

Les lombalgies en fin de journée sont courantes chez les femmes qui portent des chaussures serrées à talons hauts. Compression des grands et petits vaisseaux, troubles circulatoires des jambes et du bassin. Le résultat est une violation du trophisme des disques intervertébraux lombaires, leur destruction. La situation est exacerbée par l'augmentation des charges sur la colonne vertébrale, ainsi que leur mauvaise distribution.

Climax

Pendant la ménopause naturelle, le corps diminue la production d'oestrogène, ce qui régule les processus de récupération dans le système musculo-squelettique. Les tissus osseux perdent leur capacité à absorber pleinement les oligo-éléments nécessaires à leur régénération. Ils deviennent fragiles, ce qui prédispose aux fractures spontanées. Les maux de dos avec ménopause peuvent être le premier symptôme de résorption osseuse, le développement de l'ostéoporose.

Surpoids

Le surpoids est l'un des facteurs provoquant l'ostéochondrose lombo-sacrée. L'excès de poids entraîne une augmentation des charges sur les disques intervertébraux, leur microtraumatisme et une destruction supplémentaire. Les personnes en surpoids mangent souvent mal. Les aliments riches en calories prévalent dans leur alimentation, manquant de fruits et légumes frais à haute teneur en oligo-éléments et vitamines. La combinaison de charges accrues et d'une carence en nutriments détermine le développement de l'ostéochondrose lombaire.

Maladies oncologiques

Les changements dans l'appareil génétique des cellules ont bouleversé la régulation de leur croissance et de leur division. Cela conduit à une prolifération pathologique des tissus, à la formation de tumeurs bénignes ou malignes. La lombalgie peut survenir non seulement en raison de la compression par le néoplasme des terminaisons nerveuses sensibles, de la colonne vertébrale, des tissus mous et des vaisseaux sanguins. La tumeur "absorbe" beaucoup de calcium, donc une carence en cet oligo-élément apparaît dans les structures osseuses, ce qui provoque leur amincissement..

Hypothermie

Les muscles squelettiques de la région lombo-sacrée sont souvent enflammés sous l'influence des basses températures. La myosite se développe - une pathologie qui se manifeste cliniquement par une douleur locale dans le muscle affecté. Sa gravité augmente considérablement avec les mouvements et la palpation. En réponse à l'inflammation, le tonus musculaire augmente, provoquant une raideur de la colonne lombaire.

Classification de la douleur

Le diagnostic initial peut être posé au patient sur la base d'une description détaillée des symptômes qui surviennent. Chaque pathologie est caractérisée par un syndrome douloureux spécifique, notamment son intensité, sa fréquence, les conditions précédant l'apparition de.

Douleur sévère

Une telle douleur se manifeste cliniquement dans une ostéochondrose lombaire de 2-3 degrés. À ce stade, les disques intervertébraux ont subi une destruction importante, ont perdu leurs propriétés d'amortissement. Ils n'amollissent pas la charge pendant le mouvement, par conséquent, en raison de l'instabilité des structures vertébrales, les tissus mous sont comprimés. Une douleur intense survient même au repos. Ils s'intensifient lors des virages et des inclinaisons, rires bruyants, toux, éternuements, accompagnés d'une sensation de "chair de poule rampante", faiblesse musculaire.

Douleur aiguë

Une douleur aiguë survient lorsqu'un ostéophyte ou un disque déplacé des racines vertébrales viole. Ainsi, une attaque de lumbago se manifeste, caractéristique des pathologies rhumatismales, de l'ostéochondrose lombo-sacrée, de la radiculopathie. La douleur est si vive, perçante et brûlante qu'une personne ne peut pas faire un pas pour se coucher. Il est souvent incapable de se redresser de peur de provoquer des sensations douloureuses..

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Douleur douloureuse

Des douleurs lombaires, douloureuses et pressantes au bas du dos sont un symptôme de pathologies des organes internes, y compris les systèmes génito-urinaire et reproducteur. Ces sensations inconfortables peuvent indiquer le développement d'une ostéochondrose, d'une spondylarthrose, d'une spondylarthrite. Ils ne sont pas localisés, mais se propagent aux hanches, aux fesses et même aux chevilles. Le plus souvent, des douleurs douloureuses indiquent un processus destructeur dans la colonne vertébrale et un processus inflammatoire dans les organes internes.

La douleur chronique

Une douleur constante dans la région lombaire indique une pathologie chronique. Ils sont aigus, forts lors des rechutes, irradiant vers les parties adjacentes du corps. Au stade de la rémission, un léger inconfort survient après une hypothermie, un effort physique, une exacerbation d'autres pathologistes, des infections virales respiratoires aiguës. La douleur augmente avec la flexion, la rotation du corps, la montée des escaliers, la longue marche.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes du patient, de son examen externe, des antécédents médicaux, des résultats des études instrumentales et biochimiques. La radiographie est la plus informative pour détecter les pathologies du système musculo-squelettique. Sur les images obtenues, les corps vertébraux déformés et la diminution de la distance entre eux, les excroissances osseuses formées (ostéophytes) sont bien visualisées..

En cas de suspicion de saillie herniaire, une saillie, des maladies des organes internes, une IRM, une TDM et une échographie sont effectuées. Ces études peuvent détecter la localisation de la pathologie, évaluer le degré du processus inflammatoire.

Assurez-vous d'effectuer des tests cliniques généraux de sang et d'urine. Si une maladie systémique est suspectée (goutte, polyarthrite rhumatoïde), des études biochimiques et sérologiques sont indiquées..

Quel spécialiste peut vous aider

Souvent, la douleur dans le bas du dos est précédée d'un traumatisme - subluxation des vertèbres, contusions graves, lésions de la moelle épinière. Dans de tels cas, il est conseillé de contacter immédiatement un traumatologue.

La nomination au thérapeute ne sera pas une erreur. Ce médecin généraliste a les compétences appropriées pour diagnostiquer les maladies de la colonne vertébrale et des organes internes. Après avoir étudié ces études, il orientera le patient vers un médecin de spécialisation étroite - un rhumatologue, un neurologue, un orthopédiste pour une thérapie ultérieure.

Premiers secours

En cas de douleur aiguë sévère, vous devez vous allonger sur une surface dure, en prenant une position corporelle dans laquelle les sensations inconfortables disparaissent. Vous pouvez plier légèrement les genoux en plaçant un oreiller ou une couverture pliée sous eux. Éliminer rapidement la douleur permettra l'utilisation de tout anti-inflammatoire non stéroïdien, par exemple, Ketorol, Nise, Ibuprofen, Diclofenac.

Méthodes de traitement

Le soulagement de la douleur dans la région lombaire permettra l'utilisation de médicaments à effet analgésique. Mais il réapparaîtra bientôt si un traitement compétent de la pathologie principale n'est pas effectué. De nombreuses maladies des organes internes répondent bien au traitement, y compris le cancer. Mais il est impossible de restaurer complètement les disques intervertébraux détruits et les vertèbres déformées lors de l'ostéochondrose. Le traitement vise à obtenir une rémission stable, au stade où il n'y a pas de lombalgie.

Traitement médical

Les médicaments de premier choix deviennent toujours des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en comprimés et en capsules - Ketorol, Nise, Ibuprofen, Celecoxib, Ketoprofen.

En oncologie, des analgésiques narcotiques sont utilisés, par exemple, le tramadol. Si la douleur est causée par des spasmes des muscles squelettiques, des relaxants musculaires sont prescrits aux patients. C'est Midokalm, Sirdalud, Baklosan. Pour supprimer le tonus accru des muscles lisses permet l'utilisation de No-shpa, Drotaverina. Les analgésiques Spazmalgon, Baralgin, Maxigan sont également utilisés dans le traitement des pathologies des organes internes..

Onguents et gels

Des moyens à usage externe sont utilisés pour éliminer l'inconfort dans le bas du dos de gravité faible et modérée. Les pommades sont également incluses dans les régimes thérapeutiques pour réduire les doses de médicaments systémiques (injections, comprimés), réduire la charge pharmacologique sur le corps.

Remèdes externes pour les douleurs lombairesNoms des médicamentsEffet thérapeutique
AINSFastum, Voltaren, Arthrosilen, Nise, KetorolAnti-inflammatoire, analgésique, décongestionnant
Onguents chauffants, gelsCapsicam, Finalgon, Viprosal, Nayatoks, EfkamonAnalgésique, localement irritant, distrayant
Chondroprotecteurs pour l'ostéochondroseTeraflex, Chondroxide, Chondroïtine-AkosStimulant la régénération discale, analgésique, anti-inflammatoire

Injections

Lors du choix des analgésiques, le médecin prend en compte le type de pathologie, le stade de son évolution, l'intensité de l'inconfort. Pour éliminer la douleur aiguë, des blocages médicamenteux avec des glucocorticostéroïdes (Triamcinolone, Diprospan, Methylprednisolone) et des anesthésiques (Lidocaine, Trimecain) sont souvent utilisés. Les médicaments hormonaux sont assez toxiques pour les organes internes, ils ne sont donc pas utilisés plus d'une fois tous les 1 à 3 mois.

L'injection intramusculaire d'AINS (Ortofen, Movalis, Xefokam, Meloxicam, Diclofenac) aide à arrêter la douleur intense. Si le cours de la pathologie est compliqué par des spasmes musculaires, alors Midokalm, qui comprend l'anesthésique Lidocaine, est utilisé.

Exercice et exercice

Lors du diagnostic de pathologies déjà apparues ou dans le but de les prévenir, les médecins recommandent aux patients des exercices de physiothérapie quotidiens.

Une formation régulière contribue à:

  • amélioration de la circulation sanguine dans le bas du dos;
  • renforcer la structure musculaire du dos;
  • réduire la gravité de la douleur.

Le complexe d'exercices est effectué par le médecin traitant, en tenant compte du type de pathologie, du nombre de complications développées, de la préparation physique du patient.

Massage

Pour améliorer l'apport sanguin aux tissus contenant des nutriments, normaliser le tonus des muscles squelettiques et lisses, renforcer les muscles, il est recommandé aux patients de masser:

Les procédures de guérison sont effectuées non seulement à des fins thérapeutiques, mais également pour la prévention des exacerbations de maladies chroniques.

Échauffement et cryothérapie

L'action thermique sur le bas du dos permet de se débarrasser des douleurs, mais seulement après l'arrêt du processus inflammatoire aigu. Coussins chauffants usagés, onguents à effet irritant local, bain.

La cryothérapie est un traitement au froid qui active les systèmes d'adaptation. Il s'agit d'une procédure physiothérapeutique dont l'action est basée sur la réponse du corps à l'hypothermie de la couche externe de la peau.

La prévention des maladies

Prévenir l'apparition de douleurs lombaires peut être une exception au mode de vie habituel des facteurs qui les provoquent. Vous devez abandonner les chaussures à talons hauts, limiter les aliments trop riches en calories dans l'alimentation. Une excellente prévention de toutes les pathologies est l'exercice quotidien, la natation, le yoga.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Causes des maux de dos dans la région lombaire et leur traitement

Si votre dos vous fait mal dans la région lombaire, cela peut être dû à diverses raisons. La douleur peut être localisée à la fois dans la colonne vertébrale et provenir des organes internes, des tissus mous. Parfois, la douleur accompagne les pathologies systémiques et fait partie de leurs symptômes. Pour trouver les conditions préalables aux sensations désagréables, vous devez subir un diagnostic complet - cela vous aidera à commencer le traitement en temps opportun.

Ostéocondrite de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la douleur est localisée dans la région de la colonne vertébrale, plus précisément - dans sa région lombo-sacrée. Par conséquent, lorsque le dos fait mal dans la région lombaire, toutes les causes possibles sont divisées en primaire et secondaire. Les principales causes incluent toutes les maladies vertébrales (fonctionnelles, dégénératives, inflammatoires et autres), et toutes les autres maladies sont classées comme secondaires.

La prémisse la plus courante par laquelle la douleur apparaît est. Il apparaît avec un rétrécissement des disques intervertébraux, une perte d'humidité par le cartilage et l'approche des disques ensemble. La douleur se développe en raison de l'effet des disques sur les racines nerveuses et d'autres symptômes (organes altérés, engourdissement, "chair de poule, etc.) - dans le contexte d'une détérioration de l'apport sanguin dans la zone.

L'ostéochondrose sans traitement est compliquée par:

  • ;
  • Hernie;
  • Destruction du disque;
  • Séquestration (perte) du disque.

La douleur avec cette pathologie s'intensifie à mesure qu'elle progresse, trahit la jambe, accompagnée d'attaques aiguës et aiguës dans la région lombaire. L'ostéochondrose avec l'âge est observée chez 60 à 80% des personnes.

Syndrome vertébral avec d'autres pathologies

Les causes de la douleur dans la colonne vertébrale peuvent être causées non seulement par l'ostéochondrose. En médecine, il y a le concept de «syndrome vertébral», qui est causé par diverses pathologies avec un changement dans la configuration de la colonne vertébrale, sa mobilité et ses fonctions, avec une posture et une démarche altérées.

La courbure est un autre prérequis courant pour les maux de dos. La longe peut souffrir avec:

La cyphose est congénitale - si l'enfant a une vertèbre en forme de coin, une demi-vertèbre, mais cela est rare. Le plus souvent, des maux de dos avec cyphose apparaissent sur fond de spondylarthrite (inflammation du cartilage et des vertèbres par type), de spondylarthrite (articulations sur les processus vertébraux). En outre, la cyphose et la lordose excessive peuvent apparaître après des blessures, des opérations infructueuses, dans le contexte d'un organisme vieillissant. La courbure latérale (scoliose) dans la région lombaire est rare, elle concerne principalement la région thoracolombaire.

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre la douleur dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce dont seule la chirurgie était capable auparavant."

La douleur vertébrogène peut accompagner la défaite de toute la colonne dans la spondylarthrite ankylosante. Dans ce cas, une déformation arquée est susceptible de se former, ce qui entraîne des douleurs du coccyx au cou. Dans les cas graves, la hauteur du corps diminue, les vertèbres sont fixes. Les dommages au bas du dos dans n'importe quelle maladie peuvent être accompagnés de lumbalgie - un lumbago pointu avec un mouvement imprudent, qui se produit en raison d'une violation soudaine des racines. Le syndrome de la queue de cheval peut devenir une complication grave lorsque le gros plexus est pincé.

Les causes de la douleur chez les femmes

Les maux de dos chez les femmes peuvent avoir des causes spécifiques. La douleur, en plus des conditions préalables décrites ci-dessus, peut provenir de telles conditions:

  • Menstruation. Pendant la menstruation, la douleur peut ne pas être le signal d'une sorte de problème. Chez certaines femmes, c'est une caractéristique individuelle du corps et est appelée algoménorrhée primaire, alors qu'elle n'a pas de causes organiques. Si le syndrome apparaît soudainement, cela peut indiquer des perturbations hormonales, des maladies inflammatoires. Habituellement, les sensations sont plus fortes dans l'abdomen, mais elles donnent souvent à la colonne vertébrale aussi.
  • Ovulation. La douleur au milieu du cycle devient le plus souvent le signe d'un ovule quittant l'ovaire. L'ovulation chez de nombreuses femmes est associée à une gêne dans le bas du dos et l'abdomen, à l'aine.
  • Grossesse. La douleur dans le dos des femmes enceintes est associée à une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale, de tels symptômes sont caractéristiques pour les deuxième et troisième trimestres. Dans la première période, après la conception, un symptôme similaire peut également survenir et ses causes peuvent être à la fois naturelles (attachement embryonnaire, restructuration hormonale) ou pathologiques (grossesse extra-utérine). Pour réduire la douleur, une femme doit porter un bandage, dormir sur des oreillers confortables, mettre des oreillers sous son ventre.

Souvent, des douleurs lombaires surviennent après un avortement, avec endométrite, cervicite, érosion, colpite, avec annexite - un diagnostic rapide est important.

Autres causes et maladies

La douleur dans le bas du dos est un symptôme courant de la maladie rénale. Le plus souvent, des sensations de tiraillement et de douleur, associées à une température légèrement élevée, sont un signe de pyélonéphrite ou d'inflammation du parenchyme rénal. La maladie est associée à une infection ou à une hypothermie. Pas moins souvent, la cause du problème est la lithiase urinaire, lorsque des calculs apparaissent dans le bassin rénal. Douleur moins courante due à:

  • Omission du rein;
  • Tumeurs
  • Kystes
  • Éducation bénigne;
  • Glomérulonéphrite.

Le syndrome douloureux avec de telles maladies trahit souvent sous les côtes, au nombril, au bas-ventre. Il existe d'autres causes possibles de sensations au bas du dos:

  • Violations de la composition du tissu osseux. Avec l'ostéomalacie, l'ostéoporose, les vertèbres et les os deviennent plus minces, la douleur apparaît en se déplaçant, et plus tard - au repos.
  • Tumeurs des ganglions lymphatiques, métastases dans cette zone. De nombreuses tumeurs d'une localisation différente sans traitement donnent des métastases à la région vertébrale, aux reins, aux vaisseaux.
  • Les infections Les abcès épiduraux, la tuberculose, l'ostéomyélite vertébrale peuvent provoquer une douleur intense.
  • Blessures. La fracture de compression de la vertèbre, la fracture des os pelviens donnent également un fort syndrome douloureux à la zone de la ceinture.
  • Myosite. Avec une inflammation musculaire qui peut survenir dans n'importe quelle zone du corps, des symptômes douloureux sont localisés dans le bas du dos. Plus souvent, ils provoquent une hypothermie sévère ou une surcharge physique..

D'autres causes possibles de sensations peuvent être le syndrome de Reiter, les troubles mentaux, l'appendicite, la cholécystite, la pancréatite, chez l'homme - épididymite, prostatite aiguë.

Maux de dos chez les enfants

Dans l'enfance, le plus souvent, la colonne vertébrale fait mal dans la région lombaire en raison de l'apparition de troubles de la posture. Les enfants ne sont pas assis à l'école, à la maison, passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, la télévision, portent un sac sur une épaule. Tous ces facteurs provoquent le développement d'une cyphose, d'une cyphoscoliose, d'une lordose excessive. Ils augmentent le risque de développer des pieds plats, des déformations du pied.

L'effort excessif des muscles dans l'éducation physique devient des conditions courantes de douleur. Les étirements musculaires, les ligaments, les ecchymoses, un coup dans le dos, des mouvements anormaux brusques et une fracture du coccyx peuvent également provoquer des signes douloureux. Les enfants obèses dormant sur des matelas mous, menant une vie hypodynamique, souffrant souvent de stress souffrent souvent de douleur..

Moins fréquemment dans l'enfance, la douleur est provoquée par:

  • Cholécystite, stagnation de la bile, pli de la vésicule biliaire;
  • Inflammation pancréatique, pancréatite réactive;
  • Pyélonéphrite, l'apparition de pierres ou de sable dans le rein.

Cela fait mal chez les enfants dans le bas du dos atteints de grippe, de SRAS grave, chez les adolescentes - pendant les premières menstruations ou devant elles. Chez les adolescents, les douleurs matinales à la colonne vertébrale peuvent signaler le développement d'une hernie ou même d'une tumeur; il est important de ne pas ignorer les symptômes.!

Types de maux de dos et de symptômes

Lorsque votre dos vous fait mal, choisir le bon traitement vous aidera à interpréter correctement la douleur. En termes de gravité, il peut s'agir:

  • Chronique, apparaissant régulièrement, mais de force modérée;
  • Aigu - net, tir, surgissant soudainement ou après exposition à un certain nombre de facteurs.

En outre, les maux de dos peuvent être mécaniques (causés par des changements dégénératifs) ou inflammatoires (apparaissent avec une inflammation de la colonne vertébrale, des tissus mous, des organes). La douleur est locale (locale), réfléchie (émanant d'autres organes, donne au bas du dos), radiculaire (due à la compression des racines), diffuse (présente dans plusieurs zones de la colonne vertébrale).

Des sensations douloureuses et convulsives, associées à des contractions, sont caractéristiques de la myalgie ou du spasme musculaire. Les symptômes ternes et souvent apparents nécessitent un examen des organes du système génito-urinaire, surtout s'ils augmentent en intensité. Une douleur aiguë après un travail physique peut refléter une complication de l'ostéochondrose avec hernie ou protrusion. Poignardes, des douleurs intolérables apparaissent lorsque la queue de cheval est serrée et nécessitent un placement urgent à l'hôpital.

Diagnostic des pathologies du dos

Le choix d'un spécialiste pour le traitement initial dépend de manifestations supplémentaires et du type de douleur. Si la douleur en position couchée ne disparaît pas, ne change pas en raison d'un changement de position corporelle, combiné à un malaise général, nous parlons de la pathologie des organes internes. Vous devez contacter un urologue, gastro-entérologue, s'il est impossible d'identifier les sensations - à un thérapeute. Le médecin prescrira un certain nombre d'examens:

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La façon la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

  • Analyse sanguine générale;
  • Biochimie
  • Échographie ou IRM des organes péritonéaux;
  • Échographie de l'espace rétropéritonéal, vessie.

Les pathologies féminines sont traitées et examinées sous la supervision d'un gynécologue après avoir été examinées sur un fauteuil, avec frottis et échographie pelvienne. Pour clarifier la nature de la douleur et sa cause, vous devez consulter un orthopédiste, vertébrologue - radiographie, IRM, analyse du facteur rhumatoïde sont prescrits. Si vous soupçonnez l'ostéoporose, vous devrez peut-être des tests pour le calcium, le phosphore, un certain nombre d'hormones. En cas de blessure à la région lombaire, vous devez contacter la salle d'urgence ou le service de traumatologie.

Traitement médical

Le traitement dépendra entièrement de la cause exacte de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aideront à anesthésier temporairement, mais pas à guérir la maladie. Ces fonds soulagent l'inflammation, éliminent la douleur. Les cas graves (lumbago, lumbago) nécessitent l'introduction de médicaments dans le muscle, la veine. Amelotex, Meloxicam, Dexalgin d'occasion,.

Dans les cas moins graves, des onguents avec des AINS (Diklak,) peuvent être utilisés, ils lubrifient la zone de la ceinture et d'autres zones douloureuses, la douleur disparaît rapidement. Avec l'ostéochondrose, il est généralement prescrit de boire des comprimés avec des AINS dans des cycles allant jusqu'à 7 à 10 jours, afin d'anesthésier de manière permanente et d'éliminer la réaction inflammatoire.

Pour les maux de dos dans la région lombaire, le traitement peut inclure de tels moyens (si la maladie est causée par des problèmes de colonne vertébrale):

  • Vitamines du groupe B (Combilipen, Milgamma);
  • Relaxants musculaires (Baklosan, Midokalm);
  • Chondroprotecteurs (Arthra, Don);
  • Glucocorticostéroïdes en injections (Diprospan, Hydrocortisone).

Les maladies rénales sont traitées avec des préparations à base de plantes, des antibiotiques, des médicaments qui dissolvent les pierres et lavent le sable. Lorsque la douleur est causée par des tumeurs, le traitement est effectué sous la supervision d'un oncologue..

Autres traitements

La physiothérapie n'est généralement recommandée que pour les maladies chroniques de la colonne vertébrale. Les douleurs au bas du dos dues à une inflammation des organes internes pendant la physiothérapie peuvent s'intensifier, l'infection provoquera des conséquences plus graves. Des techniques physiothérapeutiques sont recommandées:

  • Électrophorèse avec analgésiques, magnésie, anesthésiques, corticostéroïdes;
  • Stimulation électrique musculaire - détend, élimine les crampes, optimise la circulation sanguine dans la région lombaire;
  • Amplipulse - soulage la douleur, améliore le tissu trophique;
  • Balnéothérapie, traitement à la paraffine et à la boue - réchauffe, réduit la douleur, augmente le taux d'élimination des produits inflammatoires.

En outre, le patient peut se voir prescrire un extrait de la colonne vertébrale, une thérapie manuelle, un traitement avec un ostéopathe. Il est obligatoire d'effectuer une thérapie par l'exercice - sans gymnastique, il est impossible de restaurer la santé du bas du dos. L'orthopédiste vous expliquera également comment traiter les maladies de la colonne vertébrale - vous pouvez porter des bandages, des corsets pour former une posture et réduire la douleur.

Remèdes populaires

Vous pouvez réduire les maux de dos avec des remèdes populaires. Il existe un certain nombre de recettes utiles dans les maladies de la colonne vertébrale:

  • Râper un morceau de racine de gingembre. Mélanger à parts égales avec du miel. Appliquer le mélange sur un chiffon, placer sur la zone à problème. Couvrir avec un chiffon sur le dessus, envelopper avec un bandage ou un foulard, laisser reposer pendant une heure.
  • Mélanger également le millepertuis et la consoude. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau, insistez une heure. Buvez 100 ml trois fois / jour pendant au moins un mois. Avec des sensations de douleur et de douleur dans la région lombaire, cette méthode aidera à restaurer la mobilité, à améliorer le cartilage.
  • Mélanger 3 cuillères à soupe d'huile d'amande et 10 gouttes d'huile d'eucalyptus. Appliquez de l'huile pour frotter la zone à problème au besoin en cas de douleur.

Prévention de la douleur

Afin de ne pas connaître la douleur dans la colonne vertébrale et la ceinture, vous devez suivre un certain nombre de mesures préventives. Il est important de manger avec l'inclusion de fromage cottage, de produits laitiers, de noix - sources de calcium dans le menu. L'hypodynamie et l'obésité sont inacceptables - elles doivent être combattues à l'aide de sports réalisables, de charges cardio. Toutes les pathologies infectieuses doivent être traitées à temps, boire plus d'eau - pour éviter la douleur chronique face à des problèmes rénaux.

Le régime orthopédique est très important pour la santé de la colonne vertébrale. Vous ne pouvez pas soulever des poids sans répartir la charge - vous devez vous lever avec un objet lourd entre vos mains. Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez régulièrement faire des séances d'entraînement pendant 3-5 minutes - cela aidera à éviter la stagnation et les processus dégénératifs. Si vous dormez sur un matelas orthopédique, évitez la courbure de la colonne vertébrale dès le plus jeune âge, cela aidera à éviter les problèmes à l'avenir.

Douleurs douloureuses dans le bas du dos - maladies possibles et leur traitement

La douleur douloureuse dans le bas du dos est un symptôme de nombreuses maladies graves qui peuvent menacer la santé globale. C'est pourquoi pour un diagnostic précis, il est nécessaire de prendre en compte la présence de symptômes supplémentaires. Il est important de ne pas négliger les douleurs douloureuses qui surviennent périodiquement. Plus le traitement est effectué rapidement après le diagnostic, plus la probabilité d'un pronostic positif est grande.

Types de douleur lombaire

On distingue les types de douleurs lombaires suivants:

  • Local. La cause profonde dans ce cas est des problèmes dans la partie inférieure de la colonne vertébrale..
  • Irradiant. Dans ce cas, source de douleur - maladies des organes internes, la douleur est transmise au bas du dos par les articulations nerveuses.
  • Réfléchi. La douleur se manifeste dans un endroit opposé au foyer de la maladie..

La douleur réfléchie se produit le plus souvent avec une fonction intestinale instable et la présence d'une tumeur dans le tractus gastro-intestinal.

De plus, la douleur dans le bas du dos est classée par intensité. Les douleurs peuvent être sévères, modérément fortes ou faibles. De plus, ils peuvent être périodiques ou permanents. Les douleurs sont localisées dans un endroit spécifique ou ressemblent à des gaines..

Lorsque vous contactez un médecin, la nature de la douleur (tiraillements, douleurs, etc.) doit être correctement décrite. Cela vous permettra de faire un diagnostic préliminaire plus précis et de prescrire les examens nécessaires..

Causes des douleurs douloureuses dans le bas du dos

Une légère douleur douloureuse dans le bas du dos, aggravée par un mouvement sur fond de charges accrues, s'explique par des pathologies de la colonne vertébrale. De plus, la raideur survient le matin, il y a une augmentation de la sensibilité dans la zone pelvienne, les jambes, le sacrum.

Avec les infections de la colonne vertébrale, des douleurs lombaires douloureuses sont constamment présentes. Il est d'abord noté dans une zone distincte, puis se propage à d'autres parties de la colonne vertébrale. Avec le développement du processus pathologique, le syndrome douloureux s'intensifie, une faiblesse, des troubles de la miction, une photophobie sont observés.

Les maladies des voies urinaires provoquent généralement des douleurs lombaires unilatérales. Dans le même temps, des problèmes de miction sont observés et l'urine devient trouble. Dans les cas graves, la température augmente.

Les pathologies du tractus gastro-intestinal s'accompagnent de douleurs au bas du dos, associées à la prise de nourriture. De plus, il y a une gêne dans l'hypochondre. Divers troubles dyspeptiques sont parfois observés..

Le risque de douleur douloureuse dans la région lombaire augmente avec l'obésité et le développement de diverses maladies mentales. De plus, les blessures précédemment provoquées ainsi que les maladies chroniques peuvent provoquer des douleurs..

Chez l'homme

Chez les hommes, le retrait de la douleur se produit avec le développement de la prostatite. Cette maladie s'accompagne souvent d'une faiblesse générale et d'une altération de la fonction sexuelle. L'épididymite, caractérisée par une inflammation des testicules, peut également provoquer une gêne..

En raison du fait que l'activité de nombreux hommes est associée à une augmentation de l'activité physique, des douleurs lombaires peuvent être causées par des pathologies de la colonne vertébrale:

  • ostéochondrose, caractérisée par des dommages aux structures cartilagineuses et un pincement des racines nerveuses;
  • hernie intervertébrale, dans laquelle un déplacement des disques est observé.

Chez les femmes

Chez les femmes, des douleurs douloureuses peuvent être causées par des maladies gynécologiques. La cause la plus fréquente est l'inflammation des appendices. Le danger de la pathologie est que sans traitement approprié, cela peut conduire à l'infertilité.

Il y a des maux de dos pendant la grossesse dans les derniers stades. En effet, le fœtus atteint une taille considérable et a un poids important, ce qui augmente la charge. La douleur survient souvent avec la menace d'une naissance prématurée, vous ne pouvez donc pas les laisser sans surveillance.

Provoque très souvent des troubles hormonaux des maux de dos caractéristiques de l'âge de 35 à 50 ans.

Le risque de leur apparition augmente avec:

  • mode de vie sédentaire;
  • immunité affaiblie;
  • addictions aux mauvaises habitudes;
  • médicaments non contrôlés;
  • alimentation déséquilibrée;
  • surmenage chronique;
  • situations stressantes fréquentes.

Maladies causant des douleurs au bas du dos

La douleur dans le bas du dos peut être le symptôme d'un certain nombre de maladies graves. En particulier, les pathologies rénales deviennent très souvent la cause. De plus, il y a toujours des problèmes de miction, il y a une détérioration générale.

Les pathologies les plus courantes:

  • Urolithiase.
  • Insuffisance rénale.
  • Pyélonéphrite.
  • Inflammation de la vessie (cystite).

De plus, d'autres maladies sont également dangereuses:

  • L'obésité est la dernière étape. Cela s'explique par l'augmentation des charges sur la colonne vertébrale en raison du gain de poids.
  • Cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire). Habituellement, l'inconfort est ressenti dans l'hypochondre droit, à l'avant et à l'arrière.
  • Pancréatite La douleur se produit dans la taille et donne aux lombaires. De plus, des vomissements se produisent, une diarrhée est possible.
  • Tumeurs d'organes et de tissus situés dans la région lombaire. Dans ce contexte, une détérioration générale est toujours observée, il existe également d'autres symptômes qui dépendent de la forme et du stade de la maladie.
  • Myosite, caractérisée par une inflammation des muscles. Provoque une hypothermie pathologique, une activité physique accrue ou une infection virale.
  • Thrombophlébite, caractérisée par une inflammation des veines des membres inférieurs.

La pathologie vertébrale la plus courante qui provoque l'apparition de douleurs est la spondylarthrite. Avec le développement de la maladie, la mobilité des articulations s'aggrave dans le contexte du processus inflammatoire.

L'inconfort dans le bas du dos peut être le symptôme d'un corps vieillissant. Dans ce cas, la spondylose se développe, ce qui est considéré comme un processus naturel. Une autre maladie courante du système squelettique est l'ostéoporose, qui se caractérise par la lixiviation du calcium du tissu osseux..

Que faire si le bas du dos fait mal

Tout d'abord, en cas de maux de dos, il est nécessaire de se rendre dans un établissement médical pour un diagnostic. Ce n'est qu'une fois le diagnostic établi que des mesures peuvent être prises en consultation avec le médecin.

Si la douleur dans le bas du dos s'est produite de façon inattendue, alors pour améliorer le bien-être, réchauffez le bas du dos avec une chaleur légère. Pour ce faire, attachez un châle ou une ceinture en laine dans le bas du dos. Si aucun soulagement n'est observé, vous devez prendre des analgésiques et consulter un médecin dès que possible. Il ne faut pas oublier que vous ne pouvez pas utiliser de compresses chaudes avant de poser un diagnostic..

Vous pouvez essayer d'améliorer votre condition en prenant une pose qui vous permet de détendre vos muscles du dos. Pour ce faire, allongez-vous sur le dos sur une surface plane et dure, soulevez vos jambes et pliez les genoux, puis placez un oreiller ou une couverture sous eux. Vous pouvez choisir dans chaque cas une pose différente. L'essentiel est de trouver une position corporelle dans laquelle la douleur sera moins intense.

Si l'inconfort de la nature douloureuse est associé à la faiblesse du corset musculaire, ce qui provoque une surcharge excessive même avec des charges mineures, vous pouvez le supprimer avec les exercices suivants:

  • En position couchée, on doit à tour de rôle relever les jambes à une hauteur de 10 à 15 cm. Chaque jambe doit être maintenue en poids pendant plusieurs minutes.
  • Allongé sur le dos, vous devez plier les jambes aux genoux, résister à un angle de 90-100 degrés et vous lever à la hauteur maximale. Les jambes pliées doivent être inclinées dans différentes directions en alternance, en essayant de toucher le sol avec elles.
  • En position debout, effectuez des inclinaisons lisses et lentes dans différentes directions. Il est conseillé de garder le dos aussi régulier que possible..
  • En position à quatre pattes pour effectuer des swings simultanément avec le pied droit et la main gauche et vice versa.
  • Exercice "bridge". Tout d'abord, vous devez l'exécuter, en vous appuyant sur le mur ou avec l'aide d'une autre personne.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la douleur implique une série d'études instrumentales.

Lors du traitement de plaintes d'inconfort dans le bas du dos, les mesures suivantes doivent être prises:

  • Échographie de la cavité abdominale afin d'identifier les pathologies du système digestif;
  • Radiographie de la colonne vertébrale, permettant de détecter des changements pathologiques dans sa structure;
  • tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique. Grâce à ces études, il est possible de poser un diagnostic précis..

De plus, pour évaluer l'état de l'organisme dans son ensemble, le patient se voit prescrire un test sanguin général et une analyse d'urine; si nécessaire - un test sanguin biochimique.

Traitement de la douleur de traction dans les lombaires

Le cours de la thérapie est sélectionné en fonction du diagnostic, de l'état du patient et du degré de négligence de la maladie. Pour soulager la douleur, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont indiqués. Les pommades contenant un complexe d'analgésiques et de composants anti-inflammatoires sont très efficaces. Dans les cas graves, un traitement systémique est prescrit avec l'administration d'analgésiques et d'AINS à l'intérieur ou par leur injection. Une fois injectée, la substance active du médicament pénètre rapidement dans la circulation sanguine et commence à agir. Un blocage de la douleur peut être effectué..

Le complexe pour le traitement de la douleur lombaire comprend des complexes vitamino-minéraux qui normalisent le métabolisme. Si une infection est confirmée, des antibiotiques sont prescrits..

La physiothérapie est également utilisée pour soulager les douleurs. Grâce à lui, il est possible d'améliorer la circulation sanguine et d'accélérer la réparation tissulaire. En règle générale, les procédures sont attribuées par cours.

Si des problèmes avec le système musculo-squelettique sont détectés, des exercices thérapeutiques doivent être effectués. À l'aide d'exercices spéciaux, vous pouvez rapidement améliorer l'état du patient..

Le massage est utile s'il n'y a pas de contre-indications. Les procédures de massage sont indiquées pour le développement de l'ostéochondrose, la survenue d'une hernie de la colonne vertébrale et d'autres blessures dégénératives..

Grâce à eux, il est possible:

  • améliorer l'apport sanguin aux tissus malades;
  • étirer les muscles, augmenter leur élasticité;
  • soulager l'inconfort;
  • éliminer les toxines accumulées dans les tissus;
  • stimuler et détendre les terminaisons nerveuses;
  • obtenir des émotions positives qui contribuent à améliorer la condition dans son ensemble.

Le traitement avec des remèdes populaires est auxiliaire, mais dans certains cas, il est assez efficace. Grâce à des méthodes éprouvées, vous pouvez soulager l'inflammation et soulager les douleurs au bas du dos.

La méthode la plus connue est l'utilisation d'ortie fraîche. Il est nécessaire de cueillir les tiges de la plante, de les attacher en un paquet et de les coudre dans le bas du dos. La méthode est douloureuse, car elle provoque une forte sensation de brûlure. Mais dans ce contexte, la douleur douloureuse recule pendant longtemps.

Les composés suivants peuvent être utilisés pour les compresses:

  • Une solution de 3 cuillères à soupe de sel de mer, versée avec un demi-litre d'eau bouillante. Un morceau de gaze y est mouillé et appliqué sur la région lombaire. La compresse est vieillie pendant quelques heures. Pour augmenter son efficacité, il faut envelopper le bas du dos avec une écharpe en laine chaude.
  • Un mélange de crème sure, de raifort râpé chaud et de radis haché. Une telle compresse est disposée sur le bas du dos, recouverte de polyéthylène et d'une serviette sur le dessus. La procédure est autorisée à faire la nuit.
  • Feuille de bardane. Il est d'abord cuit à la vapeur dans de l'eau chaude, puis appliqué sur le point sensible pendant une heure. Après cela, il est recommandé de rester au chaud pendant un certain temps sans bouger.
  • Mélange de moutarde d'une consistance épaisse. Il est appliqué sur le dos pendant 5 minutes maximum. Il est permis pour la procédure d'utiliser des pansements de moutarde achetés à des fins médicales.

Pour le broyage, vous pouvez utiliser du miel mélangé à du poivron rouge. La poudre de marronnier d'Inde, trempée dans de l'huile de tournesol, est également efficace. Pour un usage interne en cas de douleur lombaire, un mélange de citron avec une tête d'ail convient. La suspension résultante doit d'abord être remplie d'une petite quantité d'eau, insister pendant une journée, puis filtrer. Boire un médicament de guérison est recommandé pour une cuillère à soupe 3 fois par jour. Un tel agent a un effet anti-inflammatoire..

Après le traitement, le médecin donne généralement toutes les recommandations nécessaires pour une récupération ultérieure à domicile. Ils concernent une alimentation équilibrée, grâce à laquelle il sera possible de saturer le corps avec toutes les substances nécessaires et de renforcer le système immunitaire. De plus, pour une récupération rapide, il est recommandé de faire de l'exercice. La natation est très utile dans ce cas..

La prévention

Si la douleur dans la région lombaire survient périodiquement et n'est pas associée à des pathologies graves, afin de prévenir leur apparition, vous devez surveiller la posture. Il est important d'éviter les surtensions en position assise. Il est conseillé de soulever les genoux au-dessus des articulations de la hanche, pour cela, il est recommandé d'utiliser des supports spéciaux. De plus, sur une chaise de travail inconfortable, un petit oreiller doit être placé entre le dossier du siège et le bas du dos. Il faut régulièrement se lever pour bouger..

Pour éviter l'apparition d'inconfort dans la nature des douleurs lombaires, il est conseillé de dormir sur un matelas orthopédique, qui se caractérise par la rigidité nécessaire, mais conserve son élasticité. Cela garantit une bonne nuit de sommeil..

Si vous devez soulever des poids, vous devez le faire en raison de la charge sur les articulations des genoux et les mains, et non sur le dos. C'est-à-dire qu'au début les genoux se plient, puis la charge monte et seulement alors le corps se redresse. De plus, ne transportez pas un sac lourd dans une main. Cela entraîne une charge inégale sur la colonne vertébrale et sur les muscles du dos, ce qui est souvent un facteur provoquant des douleurs dans la région lombaire..

Pour la prévention des douleurs lombaires, il est nécessaire de refuser de pratiquer des sports dangereux. Ceux-ci incluent l'haltérophilie, la musculation et la musculation. Pendant l'entraînement, il est recommandé d'éviter les virages serrés et les virages..

Le régime doit être enrichi d'une quantité suffisante de calcium, de phosphore et de fluor. Ces éléments garantissent que le système musculo-squelettique dans son ensemble est maintenu en bon état. Une teneur élevée en aliments gras ou riches en calories dans l'alimentation peut conduire à l'obésité, qui peut devenir un facteur provoquant des douleurs au bas du dos.

Pour réduire le risque d'inconfort, vous devez mener une vie active et maintenir, même dans les situations de vie les plus difficiles, la maîtrise de soi et une attitude positive. De plus, il est important de faire attention à l'état de votre propre corps. Au moindre soupçon de développement de la maladie, vous devez consulter un médecin. Cela élimine la possibilité de développer des maladies chroniques..

Lombalgie

Les gens se plaignent souvent de douleurs lombaires, ce qui est naturel: cette zone représente la majeure partie du fardeau. Par rapport à d'autres départements, les lombaires sont plus susceptibles d'être affectés par la maladie..

Dans l'article, nous comprendrons ce qu'est le mal de dos dans la région lombaire, ce qui le provoque et comment s'en débarrasser..

En savoir plus sur la lombalgie

La lombalgie est connue sous le nom de lumbago ou «lumbago». Parfois, il est si fort qu'une personne doit prendre une position contre nature, ses mouvements sont limités. Tout mouvement provoque un grand inconfort chez le patient.

La douleur peut durer quelques minutes ou plusieurs jours. Ensuite, ils s'arrêtent soudainement, mais après un certain temps, ils sont répétés avec une vigueur renouvelée. Une personne doit s'habituer à de telles vagues de douleur qui ne disparaîtront pas complètement si elle n'est pas traitée.

Pourquoi le bas du dos fait mal?

La raison peut être les facteurs suivants:

  • un long séjour derrière le volant ou travailler devant un ordinateur en position assise;
  • activité physique, stress émotionnel ou nerveux au travail;
  • entraînement renforcé au gymnase (lors de l'exécution d'exercices en position debout ou assise);
  • période de grossesse et naissance difficile;
  • problèmes de surpoids.

Il arrive que la douleur disparaisse d'elle-même. Cela montre clairement ce qui suit: si le bas du dos dérange régulièrement - le développement d'une maladie grave n'est pas exclu. Et avec un traitement prématuré, cela peut entraîner de graves conséquences, qui devront être éliminées par une intervention chirurgicale..

Lombalgie comme symptôme de maladie

Il existe deux types de douleurs lombaires: primaire et secondaire.

Le syndrome douloureux primaire survient directement avec le développement de maladies de la colonne vertébrale. Ça peut être:

  • ostéochondrose des lombaires;
  • formation de protrusion du disque intervertébral;
  • hernie intervertébrale;
  • spondylose ou spondylarthrose;
  • les maladies de la colonne vertébrale telles que la cyphose, la scoliose, la cyphoscoliose;
  • arthrite;
  • discite, ostéomyélite et tuberculose de la colonne vertébrale.

Le syndrome de la douleur secondaire se produit en raison de maladies dans d'autres régions du corps. Elle est causée par les raisons suivantes:

  • fractures
  • gonflement à l'intérieur du canal rachidien;
  • spasmes musculaires persistants;
  • maladies des organes internes;
  • urolithiase;
  • grossesse compliquée;
  • problèmes ovariens.

Si vous voulez savoir plus en détail ce qu'il faut faire si votre dos vous fait mal dans le bas du dos, et également envisager d'autres méthodes de traitement, vous pouvez lire un article à ce sujet sur notre portail..

Vidéo - Comment soulager la douleur aiguë dans le bas du dos

Classification de la douleur

La lombalgie peut être:

Douleur sévère

Une douleur intense survient avec l'ostéochondrose. La douleur hante constamment une personne: quand elle marche, s'assoit, soulève des poids, même tousse ou éternue. Parfois, elle donne aux membres inférieurs. Cela s'accompagne d'engourdissements et d'une sensation de "chair de poule".

Avec la radiculite lombo-sacrée, une personne ressent une douleur intense dans le bas du dos et d'autres parties du corps: dans les fesses, les hanches, le bassin et le bas des jambes. Les sensations de douleur deviennent plus fortes pendant la marche, la toux et le changement de position du corps.

Lors des premiers signes de ce type, vous devez contacter un neurologue. Il est recommandé de dormir sur un matelas dur pour maintenir le bas du dos dans la bonne position anatomique..

Douleur aiguë

La douleur aiguë chez une personne se manifeste dans les cas suivants:

  • Crampe;
  • long séjour dans une position inconfortable;
  • travailler avec des poids;
  • blessures
  • mouvements brusques;
  • hypothermie du corps;
  • Brouillon.

Pour éliminer une telle douleur, vous devez utiliser des gels et des onguents qui ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Ils aideront à établir la circulation sanguine et à éliminer l'œdème. Si deux à trois jours après la première manifestation de douleur dans le bas du dos ne disparaissent pas, il est temps de consulter un médecin.

Dans les premiers jours, lorsque les maux de dos sont particulièrement graves, il est préférable d'adhérer au repos au lit..

Douleur douloureuse

Des douleurs douloureuses dans le bas du dos peuvent survenir en raison d'une myosite ou d'une inflammation des muscles du bas du dos. Une personne est contrainte dans ses mouvements, car elle ressent de la douleur même lors des mouvements les plus simples.

Pour vous débarrasser de la douleur, vous devez d'abord prendre une douche chaude, puis mettre des vêtements chauds. L'activité physique est exclue. Pour soulager la condition, il est recommandé de frotter les onguents avec un effet chauffant. Si la douleur ne disparaît pas après trois jours, il est préférable de consulter un médecin.

La douleur chronique

Souvent, la cause d'une telle douleur est la déformation de la spondylose. Une personne atteinte d'une telle maladie s'inquiète beaucoup du bas du dos, une perte de sensation et une faiblesse dans les jambes peuvent se développer.

Des douleurs chroniques peuvent également survenir en raison d'une spondylarthrite ankylosante, de problèmes métaboliques ou de tumeurs cancéreuses. Faire face à ces maladies à la maison ne fonctionnera pas. Il est également difficile d'identifier la cause aux premiers stades. Par conséquent, si vous ressentez une douleur qui ne disparaît pas pendant plus de trois jours et même s'intensifie, vous devriez consulter un médecin.

Douleur déplacée

Ce type se distingue par sa «complexité». Une personne ressent des douleurs au bas du dos et croit que leur cause est des problèmes de colonne vertébrale. Mais en fait, les douleurs déplacées se produisent généralement en raison de maladies des organes situés dans la région pelvienne, de tumeurs et de maladies du tractus gastro-intestinal et des reins.

Dans quels cas vous devez consulter un médecin?

Si vous présentez l'un des symptômes de la liste ci-dessous, vous devez immédiatement réserver une consultation avec un thérapeute.

  • une douleur intense dans la région lombaire ne disparaît pas après trois jours ou plus;
  • la cause de la douleur à la colonne vertébrale que vous connaissez (par exemple, un accident ou une chute sur le dos quelques jours auparavant);
  • vous avez des douleurs dans le bas du dos, les hanches, les jambes et les pieds;
  • la douleur provoque une perte de sensation dans les fesses, les hanches, les jambes, les pieds et l'aine.

Comment se remettre d'une douleur au bas du dos?

En règle générale, le patient reçoit un traitement complet, où une attention est accordée à la région lombaire, à la colonne vertébrale et aux organes voisins.

Le traitement est divisé en deux types: conservateur et chirurgical.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les types d'opérations de la colonne lombaire, vous pouvez vous familiariser avec cet article de notre site.

Le traitement conservateur est un type de traitement dans lequel la guérison du patient est obtenue à la fois par l'utilisation de médicaments (traitement médicamenteux) et par l'utilisation de méthodes alternatives (traitement non médicamenteux).

Le traitement conservateur peut être de plusieurs types:

  • prendre des médicaments spéciaux;
  • physiothérapeutique;
  • physiothérapie;
  • massage.

Traitement médical

Onguents et gels

La pommade est un médicament sous une forme douce, qui est destiné à une application externe sur les zones touchées du corps. La pommade se compose de deux composants: la base et les substances actives médicinales.

Les pommades comme médicaments sont efficaces si vous devez améliorer votre santé à domicile le plus rapidement possible. Ils aident une personne à soulager la douleur, l'inflammation et les crampes musculaires. Certains ont un effet chauffant pour le bas du dos, ce qui est utile s'il fait froid.

Quels médicaments fonctionnent et lesquels ne fonctionnent pas?

En tant que préparations au réchauffement, d'excellents indicateurs sont possédés par les plâtres chinois.

La classification suivante des onguents:

  1. Onguents anti-inflammatoires à effet analgésique. Ils ont un effet rafraîchissant car ils contiennent du menthol et de la lavande. Il s'agit notamment de l'ibuprofène, du Nurofen et du Diclofenac..
  2. Onguents combinés. Ils sont utilisés pour les blessures et les entorses. En plus des effets anti-inflammatoires et analgésiques, ils ont un effet cicatrisant, qui est obtenu grâce à l'héparine et au déméthylsulfoxyde dans la pommade. Par exemple, Dolobene.
  3. Médicaments à effet de vasodilatation. Ils augmentent le flux sanguin vers la zone touchée. Par exemple, la pommade à la papavérine;
  4. Chondroprotecteurs. Utilisé dans la pathologie du cartilage. Grâce au sulfate de chondroïtine, ces médicaments réparent les articulations. Ce sont Chondroxide et Drastop..

Injections

L'injection implique l'introduction d'un médicament dans un muscle ou une veine pour accélérer la «délivrance» de médicaments dans une zone enflammée. Il est important que l'aiguille soit pointue - ni la peau ni les muscles ne sont blessés.

Les caractéristiques distinctives de l'injection sont:

  • Taux de guérison.
  • L'efficacité du traitement. La substance active ne subit aucun processus dégénératif dans le tractus gastro-intestinal.
  • La nécessité d'une approche professionnelle de l'injection. Il vaut mieux ne pas se faire des injections vous-même - vous devez consulter un médecin tous les jours ou appeler un fournisseur de soins de santé à domicile.
  • Un rendez-vous spécialisé est requis. Seul un médecin peut vous prescrire le bon médicament. Et de nombreux médicaments sans ordonnance sont totalement impossibles à acquérir..

Exercice et exercice

La physiothérapie est une méthode de traitement des maladies et de réduction des maux de dos. Les objectifs de la thérapie par l'exercice sont de restaurer le système musculo-squelettique, d'améliorer l'état du patient et de corriger la posture.

Pour les maux de dos, il est recommandé d'effectuer les exercices suivants:

  1. Position de départ - couchée. Il est nécessaire de relever alternativement la jambe gauche et la jambe droite. La hauteur de levage maximale est de dix à quinze centimètres. La jambe levée doit être maintenue en poids pendant 10 à 15 secondes. L'exercice est effectué 10 à 15 fois sur chaque jambe.
  2. En position couchée, vous devez plier les genoux. L'angle de flexion est de 90 à 100 degrés. À la fin de l'exercice, les jambes pliées doivent être inclinées vers la droite et la gauche jusqu'à l'arrêt. Faites de l'exercice 15 fois.
  3. Vous devez vous pencher lentement et en douceur dans différentes directions. Lorsque vous effectuez l'exercice, le dos doit être aussi droit que possible. Assez 20 pistes dans chaque direction.
  4. Position de départ - debout à quatre pattes. Il est nécessaire de faire des balançoires avec des bras et des jambes opposés (par exemple, la main droite et la jambe gauche sont impliquées) en même temps. Il est effectué 10-15 fois
  5. "Pont". Après vous être levé à quatre pattes avec votre estomac sorti, vous devez plier le dos et verrouiller dans cette position aussi longtemps que vous avez suffisamment de force. Faites l'exercice au moins 5 fois.

Massage

Le massage est une technique de traitement visant à influencer les points actifs d'une personne à l'aide de mains ou d'appareils spéciaux. Cette méthode a fait ses preuves dans la lutte contre la douleur dans la région lombaire. Cependant, le massage ne doit être effectué que par un spécialiste, car un profane peut nuire à la santé de la colonne vertébrale.

  • améliore la circulation sanguine dans la partie affectée du corps;
  • rend les muscles et les ligaments plus flexibles et élastiques;
  • soulage la forme aiguë de la douleur;
  • élimine les toxines du corps;
  • crée des sensations agréables grâce au massage des zones sensibles du corps;
  • effet bénéfique sur l'humeur.

Le massage est mieux combiné avec un bain ou un sauna. Il est particulièrement utile pour cuire à la vapeur avec des balais de bouleau ou de chêne: ils augmentent le tonus du corps.

Échauffement et cryothérapie

Cette méthode de traitement fait référence à la médecine traditionnelle. Le réchauffement aide à soulager les douleurs qui ne sont pas associées à l'inflammation. Par exemple, il s'agit d'une entorse, d'une hernie, d'une courbure de la colonne vertébrale ou d'une ostéochondrose. La cryothérapie, au contraire, est efficace dans les formes aiguës d'inflammation..

Rappelles toi! En présence d'infection dans le corps, le réchauffement perd ses effets positifs. L'augmentation du flux sanguin génère une douleur infatigable dans le corps humain, et la zone d'inflammation peut augmenter.

La prévention des maladies

Pour éviter la réapparition de la douleur dans la région lombaire, nous vous recommandons de suivre trois règles principales:

  • Exercice régulier.

Les exercices doivent avoir un caractère général de renforcement. Ils affectent uniformément tous les groupes musculaires, y compris dans le dos et l'abdomen. Il est recommandé de les pratiquer quotidiennement pendant au moins vingt à trente minutes. Exercices du matin appropriés, jogging, natation dans la piscine ou promenade rapide.

  • Maintenir un équilibre eau-sel.

Il est recommandé à une personne de boire jusqu'à trois litres de liquide par jour. L'eau minérale pure convient à cela. Les boissons gazeuses, le café et le thé ont un effet néfaste sur les reins et ne saturent pas le corps..

Il faut boire plus d'eau le matin. Après 20h00, il est préférable de réduire la quantité d'eau consommée, car cela est lourd de survenue d'œdème et de douleurs rénales.

  • Mangez bien et consultez un médecin.

Passez en revue votre alimentation quotidienne. Vous devez réduire la quantité d'aliments gras, frits et fumés, voire l'éliminer complètement - il est préférable d'ajouter des plats et des produits sains. Le plus utile est celui qui est cuit à la vapeur ou cuit. Dans votre alimentation quotidienne, il devrait y avoir autant d'aliments que possible, saturés des vitamines, oligo-éléments et minéraux nécessaires.

Il est recommandé de subir des examens médicaux annuels, qui comprennent un examen complet du corps. Les femmes devraient consulter régulièrement un gynécologue, les hommes devraient consulter un urologue. La santé des enfants doit être surveillée au niveau des établissements d'enseignement - un examen médical établi aidera à identifier la maladie à temps et à commencer le traitement dès que possible.

La principale condition pour maintenir une colonne vertébrale saine est un bon style de vie.!

En plus de ces trois règles, plusieurs autres sont également recommandées à suivre:

  • Gardez une trace de votre posture.
  • Évitez les postures inconfortables. Les genoux doivent être au-dessus du niveau du bassin. Vous devez vous asseoir sur une chaise basse ou mettre un support sous vos pieds. Il est préférable de placer un petit oreiller entre le bas du dos et le dossier de la chaise (chaise).
  • Quand le travail de bureau mérite d'être déplacé régulièrement. Une fois par heure, faites des pauses pour une petite charge de cinq minutes.
  • Vous devez dormir sur un matelas orthopédique dur.
  • Soulevez correctement les poids. Cela se fait en pliant les articulations du genou. Vous devez vous asseoir sur le sujet, plier les genoux, tout en gardant le dos droit.
  • Lors du transport de fret, il convient de répartir la charge entre les deux mains..

Conclusion

La lombalgie est un symptôme dangereux caractérisé par son incohérence et sa variabilité..

Prenez soin de votre santé, ne retardez pas les visites chez le médecin et menez une vie active - vous n'aurez alors pas de problèmes de colonne vertébrale.

Autres maladies - cliniques à Moscou

Choisissez parmi les meilleures cliniques par avis et au meilleur prix et prenez rendez-vous

Clinique de médecine orientale "Sagan Dali"

  • Consultation à partir de 1500
  • Diagnostics à partir de 0
  • Réflexothérapie à partir de 1000