Principal

Tumeur

Douleur dans le bas-ventre: un guide pour des raisons possibles

La douleur dans le bas-ventre est un signe de nombreuses maladies et affections possibles. Certains d'entre eux sont relativement sûrs, tandis que d'autres peuvent entraîner la mort. Il s'agit d'un problème complexe et interdisciplinaire, qui est résolu par les efforts conjoints des médecins de plusieurs spécialités..

Selon les statistiques médicales, ces plaintes représentent environ 40% des visites chez un gastro-entérologue et 15% des visites chez un urologue. Ce sont de très gros chiffres. De quelles pathologies peut-on parler??

La douleur dans le bas-ventre chez les hommes peut indiquer de nombreuses maladies et ne poser un diagnostic que sur cette base ne fonctionnera pas

Dossier de classification

Il y a trois raisons pour le classement:

  • Localisation. Anatomiquement, le bas-ventre est représenté par trois parties: gauche, centrale et droite.
  • La nature du syndrome douloureux. La douleur peut être douloureuse, tiraillante ou aiguë.
  • Symptômes concomitants. Ils ne se distinguent pas dans une catégorie distincte, la question est examinée dans le cadre des deux critères de classification précédents.

Par localisation

Douleur à gauche

Représenté par un certain nombre de maladies néphrologiques (à ne pas confondre avec neurologiques), les profils urologiques et gastro-entérologiques.

  • Sigmoïdite. Il s'agit d'une inflammation du côlon sigmoïde. Chez les hommes, la condition décrite est un peu moins courante, car la structure anatomique décrite est un peu plus courte que chez le sexe plus juste. C'est un cas particulier d'une pathologie plus courante - la colite. Selon les statistiques, environ 60% de tous les cas d'inflammation intestinale sont à l'origine de la sigmoïdite. Cela est dû à l'augmentation de la charge sur ce site: c'est ici que se produit la formation de selles. "Oeil" pour distinguer la sigmoïdite du cancer du côlon sigmoïde n'est pas possible. Le point en question est la coloscopie. Les symptômes typiques incluent: douleur, sensation de selles incomplètes après avoir visité les toilettes, ténesme (fausse envie de déféquer), selles douloureuses, saignements (décoloration des selles). Il y a une alternance de constipation et de diarrhée. Symptômes dyspeptiques possibles sous forme de ballonnements et augmentation de la production de gaz intestinaux.
  • Colite d'origine différente. Ils représentent une lésion inflammatoire d'autres parties du gros intestin, notamment sus-jacente. Plus souvent dans le tableau clinique, la constipation spastique, qui peut durer des semaines, prévaut. La colite localisée dans le côlon inférieur est caractérisée par une diarrhée intense: il s'agit d'une condition dangereuse qui peut provoquer une déshydratation.
  • Pyélonéphrite. Une maladie rénale caractérisée par une inflammation du bassin rénal. Pour une telle condition, une douleur intense au bas du dos, irradiant vers la région iléale gauche, est pathognomonique. Dans ce cas, nous parlons de la défaite du rein gauche. De plus, il y a une polyurie (augmentation du débit urinaire quotidien à 3 litres ou plus), une envie fréquente de visiter les toilettes. Aux stades ultérieurs, la polyurie est remplacée par l'oligurie - le processus inverse. L'isolement de l'urètre de mucus ou de pus blanchâtre est possible. Pour un diagnostic différentiel des infections sexuellement transmissibles, un frottis de l'urètre est montré et sa culture sur des milieux de culture.
  • Néphrite. Une maladie caractérisée par des dommages au parenchyme rénal et des troubles de la filtration glomérulaire. Il s'agit de la maladie la plus dangereuse, capable de se terminer par une insuffisance rénale aiguë sévère si le traitement n'est pas commencé à temps. La carte de visite en jade est une douleur dans le bas du dos de la lésion avec irradiation vers la région iliaque gauche, une oligurie est notée (moins de 500 ml d'urine par jour). Quelques jours après le départ, le bien-être imaginaire est possible.
  • Pancréatite Maladie gastro-entérologique. Il s'agit d'une inflammation du pancréas. Les signes pathognomoniques d'une affection aussi difficile sont: douleur dans l'abdomen gauche, irradiant vers l'épigastrique, région iliaque gauche, nausées, vomissements, au cours du processus aigu, la température corporelle monte à des marques fébriles (38-39 degrés). Il s'agit d'une pathologie potentiellement mortelle qui, dans 15% des cas, se termine par une nécrose pancréatique. Le traitement est strictement opérationnel. En cours chronique - conservateur.
  • Gastrite. Il provoque des douleurs dans le bas-ventre relativement rarement. Elle est déterminée par des dommages à la muqueuse gastrique. Il peut s'agir d'une implication secondaire dans le processus du duodénum (gastroduodénite). Les symptômes comprennent: douleur, brûlures d'estomac, nausées, vomissements possibles, modification de la fréquence des selles, de leur consistance. Lorsque l'intestin grêle est affecté, un changement dans la nature de la digestion est observé (indigestion).

Douleur à droite

  • Peut être associée à une appendicite. Il s'agit d'une inflammation du processus aveugle de l'intestin (agit comme une sorte de rudiment). Elle survient assez souvent, avec un traitement intempestif, le risque de péritonite est élevé. Il est traité rapidement, avec un cours modéré, une thérapie conservatrice est possible. Pathognomonique: douleurs aiguës, piquantes dans la région iliaque droite, vomissements, nausées, pâleur de la peau, augmentation de la température corporelle (en particulier dans la région rectale).
  • Maladies du système urinaire. Ce sont déjà décrits la néphrite, la pyélonéphrite et d'autres pathologies.
  • La maladie de Crohn. Lésion auto-immune systémique des muqueuses du tube digestif. Maladie extrêmement dangereuse et grave. Il manifeste une douleur dans les régions iliaques droite ou gauche. Une dyspepsie sévère, la formation de symptômes de formation accrue de gaz dans les intestins et une diarrhée intense sont typiques. Dans le même temps, la température corporelle reste normale. Il s'agit d'une maladie génétiquement déterminée.
  • Diverticulite. La formation de protubérances spéciales dans la paroi intestinale. Ces structures ressemblant à une hernie sont appelées diverticules.
  • Tumeurs intestinales. Ils sont relativement rares. À un jeune âge, presque jamais. La principale catégorie de patients est celle des personnes de plus de 40 ans. Il est presque impossible de distinguer une tumeur des structures intestinales de la colite aux premiers stades. Une analyse des selles pour le sang occulte, une coloscopie. Un symptôme alarmant est une excrétion de ruban adhésif ou de crayon. La forme des selles change en raison du passage des masses à travers le côlon occlus, dont la lumière s'est rétrécie.
  • Hépatite. Inflammation du foie. Peut avoir une genèse toxique, médicinale et infectieuse. Chez les enfants, il peut s'agir d'une maladie primaire appelée jaunisse. Pour une maladie, une douleur dans l'hypochondre droit irradiant vers le bas de l'abdomen droit, des nausées, des vomissements, un changement de la couleur des selles en jaunâtre, de l'argile ou du blanc, une diarrhée fréquente est typique.
  • Cholécystite. Une autre maladie du tractus gastro-intestinal. Pathognomoniques sont des douleurs fortes, poignardes, coupantes dans l'hypochondre droit, irradiant vers la région iliaque. La caractéristique de la cholécystite est une diarrhée douloureuse. La douleur peut être ceinturée.
  • La douleur à droite et à gauche peut être causée par des flatulences banales. Dans ce cas, la nature de l'inconfort est douloureuse, tiraillante ou aiguë. La condition s'affaiblit après l'épuisement des gaz. L'inconfort a souvent un caractère diffus sans être clairement localisé.

Douleur au centre

  • En plus des maladies déjà mentionnées, la cystite est la plus courante. Cette maladie est considérée en vain comme féminine. Les hommes souffrent vraiment d'une inflammation de la vessie parfois moins, cependant, la pathologie est "universelle". Pollakiurie observée (fausse envie fréquente d'uriner), douleur dans la région sus-pubienne.
  • Prostatite. Elle se caractérise par une lésion dégénérative de la prostate. Les symptômes incluent: dysfonction érectile, pollakiurie, problèmes de miction, infertilité secondaire et douleur dans la région sus-pubienne, irradiant vers l'anus, le pénis, le bas du dos.
  • Proctite. Inflammation du rectum. Peut produire des symptômes similaires à ceux de la colite..
  • Les hémorroïdes. C'est la cause immédiate de la proctite. Surtout en ce qui concerne la forme interne de la maladie, lorsque des hémorroïdes se produisent dans les sections médianes du rectum. La douleur irradie vers le bas de l'abdomen, le bas du dos, les fesses, les organes génitaux.
  • Obstruction intestinale aiguë. C'est rare. Les douleurs sont vives, fortes, lancinantes. Accompagné d'un retard dans les selles et le gaz. L'estomac est ferme, tendu, les muscles sont spasmodiques.

Par la nature de la douleur

Douleurs douloureuses

Rencontrez les maladies suivantes:

  • Prostatite.
  • Hyperplasie de la prostate (prolifération du tissu prostatique, indiscernable par les symptômes de la prostatite).
  • Vésiculite. Inflammation des vésicules séminales. «Va» en combinaison avec la prostatite et crée avec elle un tableau clinique typique.
  • Cystite.
  • Pyélonéphrite.
  • Néphrite.
  • Sigmoïdite.
  • Colite.

Douleurs tiraillantes

Plus caractéristique pour:

  • Cystite.
  • Problèmes des voies urinaires.
  • Colite.
  • Orchite et problèmes testiculaires. Y compris cryptorchidie, torsion testiculaire, épididymite (inflammation des appendices).
  • Hernies des disques intervertébraux (provoquent des symptômes de douleur irradiante dans le bas-ventre, d'incontinence d'urine, d'excréments, de gaz, de problèmes d'activité motrice).

Douleur aiguë

  • Appendicite.
  • Pancréatite.
  • Cholécystite.
  • Flatulence (moins courante).

La douleur dans le bas-ventre se retrouve dans de nombreuses maladies. Il est impossible de le découvrir par vous-même. L'examen et le diagnostic sont la prérogative du médecin. Cela ne vaut pas la peine de perdre du temps sur des suppositions vides, il est recommandé de contacter un spécialiste.

Douleur dans le bas-ventre chez les hommes

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme est un symptôme très multifactoriel. Le fait est que des organes de systèmes complètement différents sont projetés dans cette zone, appelée hypogastrium dans l'anatomie: digestion, miction et organes génitaux. L'échec de l'un d'entre eux entraîne une douleur dans le domaine qui nous intéresse..

Le problème relevant de la compétence de divers spécialistes, un homme se voit proposer des consultations avec un gastro-entérologue, un urologue andrologue. Pour identifier la cause d'une telle douleur, les médecins doivent interroger attentivement le patient et identifier les symptômes supplémentaires. Il indique une lésion d'un organe spécifique.

Ne faites pas sans examen en laboratoire et matériel. Les hommes impatients devraient porter le diagnostic au résultat final. Ce n'est qu'après cela que l'on peut espérer que le traitement de la douleur choisi sera fiable et optimal..

Structures anatomiques du bas-ventre et leur signification fonctionnelle

Voyons brièvement quels organes se trouvent dans le bas-ventre et ce qu'ils "font". Cela permettra d'identifier la spécificité de signes supplémentaires de dommages. Au centre au-dessus du pubis se trouve la vessie, la partie inférieure des uretères la rejoignant, des boucles de l'intestin grêle.

La bulle sert de stockage d'urine. Il peut s'étirer jusqu'à 500 ml. Des uretères y sont attachées des deux côtés, apportant l'urine produite par les reins. Dans la partie inférieure étroite se trouve un muscle - détrusor. L'état de retard des spasmes ou de l'incontinence pendant l'atonie dépend de son travail.

Le canal urétral, contrairement à la femelle, est plus long et plus étroit. Le processus de miction fait référence à des mécanismes réflexes complexes. Les boucles de l'intestin grêle font partie du système digestif. Ils sont recouverts à l'intérieur de fines protubérances villeuses, ce qui augmente considérablement la zone de contact avec le contenu.

À droite et à gauche de la zone sus-pubienne se trouvent les régions iliaques. Ici, les douleurs abdominales peuvent être causées par:

  • avec localisation à droite - maladies du caecum, de l'appendice, de l'uretère, de l'intestin grêle;
  • avec le côté gauche - pathologie du petit, sigmoïde et rectum, uretère.

Le gros intestin absorbe le liquide restant et forme des matières fécales, est responsable de l'excrétion par les mouvements péristaltiques et de l'acte de défécation. Le sigmoïde et le rectum sont extrêmes dans ce processus..

L'annexe est l'appendice du caecum. Il fut un temps où il était considéré comme une éducation absolument inutile. Mais maintenant, il a été prouvé que l'annexe est engagée dans:

  • la production d'immunoglobulines et d'anticorps;
  • contrôle les propriétés antigéniques de la composition des aliments et transmet les signaux aux centres du cerveau;
  • participe activement à la formation de la réaction de rejet dans le contexte d'une transplantation incompatible;
  • aide les bactéries bénéfiques et combat les micro-organismes pourris;
  • à l'âge de 16 ans produit des lymphocytes comme le fer;
  • participe à la digestion, à la digestion des fibres, à la décomposition de l'amidon (pour cela on l'appelle "le deuxième salivaire et le pancréas");
  • produit un secret qui améliore la motilité intestinale, empêche donc la constipation.

La douleur dans le bas-ventre est un symptôme explicable de dommages à la colonne vertébrale lombo-sacrée. La violation de la structure des vertèbres, la compression et l'irritation des racines nerveuses entraînent une irradiation dans la partie inférieure du bas du dos et de l'abdomen, des cuisses.

Dans de tels cas, la nature des sensations devient "tir", des zones d'engourdissement de la peau apparaissent. Les structures ci-dessus peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre chez les hommes et les femmes.

Quels organes mâles spécifiques sont les coupables de la douleur?

La cause de la douleur dans le bas-ventre chez l'homme peut être une maladie des organes génitaux (prostate et vésicules séminales). Ils sont situés dans la cavité pelvienne et non dans l'abdomen. Mais une douleur intense sous le nombril est donnée.

La prostate ou la glande prostatique se trouve en dessous de la vessie et en avant du rectum, entoure l'urètre. Il produit du liquide séminal. Lors d'une érection, il bloque le passage de l'urine et jette des sécrétions dans l'urètre. Les activités sont étroitement liées à la fonction du système endocrinien (y compris les testicules, les glandes surrénales).

Les vésicules séminales sont situées au milieu de la prostate. C'est un organe apparié qui produit des sécrétions pour soutenir la viabilité des spermatozoïdes. Les patients plus âgés ont de la difficulté à uriner, une inflammation causée par la stagnation. La violation de la sécrétion dans les vésicules séminales d'un jeune homme en bonne santé rend l'enfant sans enfant.

Pour savoir pourquoi le bas-ventre fait mal chez l'homme, il est nécessaire d'examiner tous les organes génitaux internes et externes: testicules, vésicules séminales, prostate, glandes urétrales, canaux déférents, scrotum et pénis. La douleur dans le bas-ventre a ses propres caractéristiques. Nous considérerons leur valeur diagnostique pour les maladies les plus courantes..

Maladies du système urinaire

Les organes urinaires souffrent d'inflammation, de stagnation de l'urine (altération de l'écoulement, changements dans la composition du sel, tumeurs).

Cystite

Inflammation de la vessie, une maladie causée par des agents pathogènes qui pénètrent dans la circulation sanguine, de l'urètre, et l'urine des reins. Les facteurs de risque pour les hommes sont:

  • hypothermie générale;
  • troubles hormonaux;
  • blessure à la muqueuse de la vessie;
  • baisse des défenses (immunité);
  • congestion veineuse dans la région pelvienne avec décompensation de l'activité cardiaque, ascite, obésité.

De plus, les symptômes suivants apparaissent chez les hommes:

  • douleur intense pendant la miction;
  • sensation constante de vidange incomplète;
  • urination fréquente;
  • fièvre modérée;
  • la nausée;
  • vomit rarement.

Dans ce cas, l'urine devient trouble en raison de l'abondance de mucus et de pus, des impuretés sanguines sont possibles.

Urolithiase

Pathologie chronique sévère associée à une violation de la composition saline de l'urine. Lorsque la concentration de certains sels est dépassée, l'équilibre acide-base change, les cristaux se collent, puis forment de grands conglomérats - des pierres. Ils peuvent être situés dans toutes les parties du système urinaire.

Les facteurs de risque comprennent: la malnutrition, l'utilisation prédominante de viande, les aliments épicés et gras, la mauvaise qualité de l'eau potable, les infections génitales et excrétoires chroniques, la faible activité physique, les malformations congénitales des reins, des uretères et une prédisposition héréditaire à une altération du métabolisme du sel.

Se manifeste cliniquement par des attaques soudaines avec de fortes douleurs dans le bas du dos, des «tirs» dans le côté droit ou gauche, dans la région iliaque. Les hommes sentent que leurs testicules sont douloureux car la douleur irradie vers l'aine. Par origine, la douleur est provoquée par un spasme réflexe sur le mouvement de la pierre. Au repos ne diminue pas.

Cancer de la vessie

Il est plus fréquent chez les hommes. Le néoplasme fait germer la muqueuse, puis la paroi de la vessie. Il est détecté chez les individus:

  • long travail avec les risques professionnels (dans la production de plastiques, caoutchouc, chez les mineurs);
  • avec des maladies qui violent l'écoulement de l'urine (prostatite, calculs le long de l'urine);
  • avec une prédisposition génétique.

Le stade initial est asymptomatique.

Signes supplémentaires: sang frais libéré de l'urètre après la miction, gouttes d'avis sur les toilettes, miction rapide douloureuse, douleur au bas du dos possible. Lorsqu'il est pressé dans la région sus-pubienne, le syndrome douloureux s'intensifie.

Maladies génitales masculines

Parmi la pathologie des organes génitaux masculins, l'inflammation et le néoplasme les plus courants.

Prostatite

Il procède de manière aiguë et chronique, affecte la prostate. Les raisons sont divisées en:

  • infectieux - les bactéries, les virus, les champignons pénètrent dans le tissu prostatique;
  • non infectieux - survient en raison d'une diminution de l'écoulement de sécrétion pendant le travail sédentaire, d'une immunité réduite, d'une hypothermie.
  • insuffisance hormonale pendant la ménopause;
  • altération de la circulation sanguine et congestion du bassin;
  • blessures.
  • rétention urinaire, atroces pulsions fréquentes;
  • sensation de brûlure dans l'urètre lors de la miction;
  • une légère augmentation de la température avec refroidissement;
  • maux de tête, douleurs articulaires, douleurs musculaires;
  • fatigue sans cause;
  • constipation ou selles douloureuses;
  • diminution de l'érection, rapports sexuels défectueux;
  • douleur dans le gland du pénis après une vie intime.

Dans l'étude du sperme, une violation de la composition, des changements qualitatifs.

Adénome de la prostate

Tumeur bénigne. Il est formé par la croissance des cellules glandulaires. Le volume de la prostate augmente et comprime l'urètre. Elle se manifeste plus souvent chez les personnes âgées et séniles. La principale raison est considérée comme un déséquilibre hormonal (diminution de la testostérone, augmentation des niveaux d'oestrogène).

Au début de la maladie, un homme développe des mictions fréquentes la nuit. Ensuite, une stagnation d'urine et des signes de retard se forment (lourdeur constante dans le bas-ventre, envie d'uriner). Habituellement, une infection rejoint la stase et une clinique de prostatite, cystite, pyélonéphrite est ajoutée.

Tumeur maligne de la prostate

Souvent détecté chez les hommes atteints de prostatite à long terme, d'adénome, de maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire. Les facteurs de risque peuvent inclure: déséquilibre hormonal, prédisposition héréditaire, croissance progressive de l'adénome, vieillesse.

Les premiers symptômes du cancer sont:

  • envies fréquentes d'uriner avec une faible puissance de jet, interruption;
  • détection des globules rouges dans l'urine et le sperme;
  • douleur dans le périnée.

Les symptômes tardifs accompagnent souvent les métastases cancéreuses vers les organes voisins et distants: douleur dans la colonne vertébrale, le fémur, le bassin, une faiblesse sévère, une perte de poids, des douleurs de couture dans la poitrine.

Vésiculite

L'inflammation est localisée dans les vésicules séminales. En plus de la douleur, elle s'accompagne d'une violation des fonctions sexuelles. La douleur principale est dans la région inguinale des deux côtés, se maintient constamment, donne au sacrum. Il se transforme en une douleur tirante et s'intensifie avec une vessie pleine, un acte de défécation, dans le contexte d'une érection.

Signes supplémentaires: fièvre, maux de tête avec malaise général, trouble de la miction (retard, augmentation de la fréquence, douleur). Dans l'analyse des spermatozoïdes, des écoulements purulents, le sang est détecté.

Torsion du cordon spermatique

Provoque un changement aigu de la position testiculaire. Formé en raison de la contraction involontaire du muscle soutenant le testicule. Affecte principalement les garçons dans l'enfance, car ils n'ont toujours pas de fixation testiculaire suffisante et le cordon spermatique est relativement long.

Elle se manifeste cliniquement par une douleur aiguë dans le bas-ventre, dans le scrotum, dans l'aine. La douleur s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, de vomissements et de rétention urinaire. À l'examen, une rougeur et un gonflement du scrotum sont révélés. La palpation dans les muscles du bas de l'abdomen est tendue, la douleur est pressée.

Orchite

Inflammation du testicule avec des appendices. Il se développe en cas d'infection par le sang, de blessures, de flux sanguin altéré. Les hommes souffrent de fortes douleurs dans le testicule, irradiant vers le périnée, l'aine et le bas du dos. Le testicule du côté affecté est agrandi, œdémateux, compacté, le scrotum environnant est rougi.

Douleur digestive

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut provoquer non seulement les boucles des petits et gros intestins situés ici, mais aussi les organes voisins en se propageant.

la maladie de Crohn

La cause est inconnue, mais la nature granulomateuse de l'inflammation a été étudiée. La pathologie se développe dans n'importe quelle partie de l'intestin, dans l'estomac. Elle affecte la paroi à travers, provoque des ulcères, des fissures, des cicatrices, des passages fistuleux entre les organes, des abcès suppuratifs. A un cours récurrent.

  • hérédité accablée;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • maladies infectieuses;
  • baisse de l'immunité.

Caractéristique du syndrome douloureux: un caractère d'éclatement constant dans le bas-ventre avec des dommages aux boucles intestinales inférieures, intensifié après avoir mangé, troubles. De plus, il y a: selles molles dix fois ou plus par jour, flatulences, perte d'appétit et de poids, nausées et vomissements, fièvre modérée, faiblesse.

Syndrome du côlon irritable

Il est considéré comme un trouble fonctionnel. La raison est associée à une réaction spéciale du corps au stress. Les prédispositions sont: le non-respect du régime alimentaire, de longues pauses fréquentes, un manque de fibres dans les aliments, une faible activité physique, des changements hormonaux, une dysbiose.

Le principal symptôme est une douleur spastique sévère le long des intestins, des selles dérangées se manifestent par une diarrhée ou une constipation prolongée. L'abdomen est constamment gonflé. Les patients sont préoccupés par la sensation d'un intestin plein..

Appendicite

Maladie paroxystique associée à une inflammation de l'appendice. Elle peut être causée par:

  • constipation prolongée;
  • maladies chroniques des organes abdominaux avec des adhérences cicatricielles et la formation d'appendices de l'appendice;
  • certaines maladies infectieuses (fièvre typhoïde, tuberculose);
  • traumatisme à l'abdomen;
  • structure anormale du processus;
  • blocage de la production d'aliments bruts (graines, noix).

La douleur survient d'abord dans l'estomac, accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements. Après 2-3 heures, la douleur passe dans la région iliaque droite et s'intensifie. Une irradiation est observée dans le dos, l'anus, vers le haut. Le patient souffre de diarrhée ou de constipation. Les muscles abdominaux sont localement tendus..

Colite ulcéreuse non spécifique

Une maladie floue du gros intestin s'accompagne de lésions de la muqueuse. Les facteurs prédisposants sont: l'hérédité, l'intoxication à la nicotine, l'exposition à des agents antibactériens, une faible immunité. Les douleurs sont à l'étroit, pire après avoir mangé.

Le patient a:

  • selles molles fréquentes avec un mélange de pus, de mucus et de sang;
  • saignement intestinal;
  • la température augmente;
  • perte d'appétit et de poids;
  • faiblesse croissante.

Diverticulose

La pathologie est caractérisée par la formation de protubérances sacculaires à partir de la paroi intestinale. Facteurs de risque: manque d'eau et de fibres dans l'alimentation, faible activité physique, surcharge pondérale, tendance à la constipation, anomalies du développement, altération de la circulation intestinale, perte de tonus de la paroi à un âge avancé. La douleur spastique dans le bas-ventre à gauche se produit avec une inflammation des diverticules. Le tableau clinique de l'obstruction intestinale se développe.

Hernie inguinale

Formé dans un tendon faible de la paroi musculaire. Ici, les boucles intestinales font saillie dans la porte herniaire. La maladie est provoquée par l'haltérophilie, l'obésité, la constipation, l'ascite..

Tout d'abord, le patient éprouve une sensation de picotement sur le site de la porte de la hernie. Il apprend ensuite à corriger indépendamment le "sac" tombé. La complication la plus grave est une atteinte: la section intestinale tombe, mais l'anneau herniaire se contracte et ne permet pas de retourner à l'endroit. Il y a une douleur aiguë dans l'aine au site de la hernie, des vomissements, de la constipation.

Cancer du colon

L'éducation affecte le plus souvent le sigmoïde et le rectum. Les raisons peuvent être considérées comme l'une des maladies et des troubles alimentaires ci-dessus. L'important est que le cancer n'apparaisse pas à un stade précoce. Avec une croissance tumorale observée:

  • douleur sourde constante dans la région iliaque gauche et sur le côté;
  • constipation
  • flatulence;
  • fièvre;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • blanchiment du patient.

Comment le traitement est-il prescrit??

Toutes les méthodes de traitement nécessitent un diagnostic initial. L'examen utilise des moyens de laboratoire et techniques possibles. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques jusqu'à ce que la cause de la douleur soit clarifiée. Vous devriez essayer d'utiliser des médicaments antispasmodiques.

Peut-être qu'aucun médicament n'est nécessaire du tout. Par exemple, lors de la détection d'une hernie, il est recommandé de mettre un pansement spécial le matin au lit pour soutenir la paroi abdominale. Chaque maladie nécessitera son propre régime alimentaire, le rejet des aliments gras et épicés. En l'absence de données sur la tumeur, le médecin prescrit des procédures physiothérapeutiques, recommande de l'eau minérale.

Si un homme se fait opérer, vous devriez consulter des spécialistes expérimentés et prendre une décision. La diversité des douleurs dans le bas-ventre chez l'homme ne permet pas de poser rapidement un diagnostic. Un choix de traitement raisonnable est nécessaire. Les cas de retard et d'échec menacent la vie.

Douleur aiguë et coupante dans le bas-ventre chez les hommes: causes et traitement

On connaît plus de cinquante des maladies et conditions pathologiques les plus diverses chez les hommes, qui peuvent se manifester par des douleurs aiguës dans le bas-ventre. Certains d’entre eux sont causés par des problèmes purement urologiques et andrologiques, mais dans la plupart des cas, les médecins doivent faire face à des maladies qui surviennent quel que soit le sexe du patient. Une forte douleur dans le bas de l'abdomen chez les hommes est l'une des raisons fréquentes pour appeler une ambulance et une hospitalisation dans un hôpital chirurgical.

En revanche, il n'est pas rare que les médecins prescrivent un patient se plaignant de douleurs intenses dans le bas-ventre, presque le lendemain de son arrivée à l'hôpital. Une question logique se pose: dans quelle mesure l'action des médecins est-elle valable? Pour donner une réponse définitive, vous devez savoir pourquoi les hommes peuvent ressentir une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen.

Appendicite aiguë

Selon les statistiques, la maladie apparemment simple, comme l'appendicite aiguë, devient le coupable le plus fréquent des douleurs aiguës et coupantes dans le bas-ventre chez les hommes. Il est connu que la douleur dans cette pathologie est localisée principalement dans la région iliaque droite, c'est-à-dire dans la partie de l'abdomen située légèrement plus bas et à droite du nombril.

Cependant, l'anatomie de l'appendice, dont l'inflammation est appelée appendicite, peut varier considérablement chez différents patients, quel que soit le sexe. Une douzaine d'emplacements différents de l'appendice sont connus, dont le subhépatique, le splénique et le côté gauche. Avec une disposition pelvienne de l'appendice, la douleur sera localisée précisément dans le bas-ventre d'un homme.

Options pour l'emplacement de l'annexe

Les sensations douloureuses avec appendicite peuvent avoir une nature différente - de terne et douloureuse à aiguë et coupante. Lorsque vous appuyez sur la paroi abdominale avant, la douleur s'intensifie, mais elle est particulièrement prononcée avec une libération brutale de la main après une palpation profonde de l'abdomen. Chez les hommes, une douleur aiguë dans le bas-ventre irradie souvent (se propage, se détache) vers le périnée et le scrotum.

Que faire avec l'appendicite?

Si une appendicite est suspectée, une ambulance doit être appelée immédiatement. Il est très important de ne prendre aucun analgésique et antipyrétique jusqu'à l'arrivée des médecins - cela rendra le diagnostic difficile, ce qui entraînera une perte d'heures précieuses pour le patient..

En l'absence de traitement, des complications graves se développent rapidement, telles que:

  • Perforation de l'appendice ou apparition d'un trou dans sa paroi à travers lequel le contenu intestinal pénètre dans la cavité abdominale et provoque la complication suivante.
  • Péritonite ou inflammation du péritoine. Complication extrêmement grave menaçant la vie d'un homme.
  • État septique.
  • Pilephlebitis, ou inflammation et thrombose de la veine porte - le principal vaisseau sanguin qui recueille le sang des organes abdominaux.

Afin d'éviter le développement de ces complications, en cas de douleur aiguë dans le bas de l'abdomen chez l'homme, accompagnée d'une élévation de la température corporelle, en aucun cas un coussin chauffant chaud ne doit être appliqué le long de l'abdomen.

Si l'appendicite a vraiment lieu, la chaleur ne fera qu'exacerber le processus inflammatoire.

Hernie inguinale étranglée

La douleur aiguë dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut accompagner une condition aussi dangereuse que le pincement d'une hernie inguinale. L'essence de cette pathologie est que la boucle de l'intestin grêle ou la paroi de la vessie s'étend au-delà des frontières de la cavité abdominale à travers le soi-disant canal inguinal - une structure extrêmement importante dans le corps masculin, dans laquelle, entre autres choses, le cordon spermatique passe.

Il est intéressant de noter que la hernie inguinale dans la grande majorité des cas survient chez les représentants du sexe fort, en raison de la grande taille de l'ouverture interne du canal inguinal.

La hernie inguinale retenue extérieurement ressemble à une saillie dans le pénis et le scrotum, extrêmement douloureuse au toucher. Souvent, la peau de cette saillie est tendue et rougie, ce qui reflète le processus inflammatoire qui se produit chez la souris herniaire. Une augmentation naturelle de la température corporelle et l'apparition de nausées, qui sont notées chez plus de la moitié des patients atteints de cette maladie.

Premiers soins en cas de violation d'une hernie inguinale chez un homme

Il est strictement interdit de corriger une hernie inguinale contenue! Une heure après la violation des structures situées dans le sac herniaire, des changements irréversibles se produisent et commencent à se désintégrer. Si vous repoussez avec force ce matériau pratiquement mort dans la cavité abdominale, cela ne conduira qu'à une péritonite.

La seule façon de guérir une hernie inguinale retenue est d'effectuer une opération d'urgence pour retirer la saillie herniaire et la chirurgie plastique de l'ouverture interne du canal inguinal. De telles interventions chirurgicales sont depuis longtemps devenues une routine quotidienne, et non seulement les médecins expérimentés, mais même les spécialistes novices y parviennent très bien. Il convient de garder à l'esprit que la période de récupération après une telle opération prendra un peu plus de temps qu'après la chirurgie plastique d'une hernie non isolée, mais chez plus de 93% des hommes, tout se termine par une récupération complète.

Obstruction intestinale aiguë

Dans certains cas, en particulier chez les hommes d'âge moyen et plus âgés, l'obstruction intestinale devient la cause d'une douleur aiguë soudaine dans le bas-ventre. Cette maladie, comme l'appendicite susmentionnée et la hernie étranglée, appartient à la catégorie de la pathologie chirurgicale aiguë et nécessite donc une hospitalisation d'urgence.

Dans des conditions physiologiques, rien n'empêche le mouvement du morceau de nourriture et des excréments dans l'intestin. Ce mouvement est dû à des mouvements péristaltiques normaux - alternance de contractions du muscle intestinal, qui poussent le contenu de la lumière vers l'anus.

En cas d'obstruction intestinale dans la cavité intestinale, il existe un obstacle au mouvement normal du morceau de nourriture. En conséquence, le contenu s'accumule au-dessus de la place de cet obstacle, ce qui perturbe naturellement considérablement le tractus gastro-intestinal. Dans les cas avancés, une obstruction intestinale se manifeste:

  • Douleur aiguë intolérable dans le bas-ventre.
  • Manque de motilité intestinale.
  • Absence de chaise.
  • Vomissement de matières fécales.
  • La détérioration rapide de la santé due au développement de la déshydratation et de l'intoxication fécale.

Traitement de l'obstruction intestinale chez l'homme

La tâche principale que le médecin doit résoudre lors de l'organisation du traitement d'un homme souffrant d'obstruction intestinale aiguë est de déterminer sa cause. Elle peut être causée par une violation soudaine de l'innervation de l'intestin, une obstruction mécanique dans la lumière (par exemple, une tumeur ou un corps étranger), une torsion et une inversion des intestins avec une maladie adhésive, et de nombreuses autres raisons.

Ce problème ne peut pas être résolu à la maison - cela nécessite au moins une échographie de l'abdomen et une radiographie.

Les cas d'obstruction intestinale dynamique résultant d'une altération de la motilité intestinale nécessitent généralement un traitement conservateur. Par la suite, le patient devra subir un examen approfondi pour comprendre ce qui a causé cette condition..

En cas d'obstruction obstructive (causée par une obstruction de la lumière intestinale) et d'étranglement (due à des troubles circulatoires dans l'intestin), une intervention chirurgicale urgente est indiquée..

Empoisonnement et infections intestinales

Si un homme note l'apparition soudaine de douleurs aiguës et aiguës dans le bas-ventre après une nourriture manifestement de mauvaise qualité ou de l'eau brute, alors vous devriez penser à une infection intestinale aiguë ou à une intoxication alimentaire. Ces conditions, en plus du syndrome douloureux, se manifestent par des symptômes typiques tels que:

  • Nausée et vomissements.
  • Selles aqueuses fréquentes.
  • Fièvre.
  • Perte d'appétit.

Dans des cas normaux, l'intoxication alimentaire disparaît d'elle-même 2 à 3 jours après le début des premiers symptômes. Tout d'abord, les selles se normalisent et les vomissements passent, puis l'appétit est rétabli, la température diminue et, au dernier tour, la douleur aiguë dans le bas-ventre diminue.

Cependant, avec le développement d'une infection intestinale, tout est beaucoup plus grave, car dans ce cas, les agents pathogènes se déposent dans l'intestin. Ils ne quitteront pas le corps d'eux-mêmes - cela nécessite des médicaments complexes.

En ce qui concerne l'infection intestinale, un homme doit également être attentif aux symptômes inhabituels suivants:

  • Maux de tête persistants.
  • Insomnie, cauchemars.
  • Démangeaison de la peau.
  • Ajouter du sang et du pus aux selles.
  • Des ganglions lymphatiques enflés.
  • Gorge irritée.

Mesures d'empoisonnement et d'infections intestinales

La direction la plus importante du traitement des maladies d'origine alimentaire est la reconstitution d'une carence en liquide dans le corps. Avec des selles molles et des vomissements, le patient perd non seulement de l'eau précieuse, mais aussi des sels minéraux, en particulier du potassium. Si vous ne remplissez pas leur déficit, une déshydratation et un choc hypovolémique se développeront rapidement, ce qui nécessitera une hospitalisation urgente dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital des maladies infectieuses.

Pour reconstituer l'équilibre des fluides dans le corps:

  • Augmentez le volume de liquide que vous buvez de 15 à 20% par rapport à votre norme.
  • Buvez une solution de Regidron selon les instructions d'utilisation.
  • Buvez du thé fort infusé au moins une fois par jour.

Si des vomissements sévères gênent la consommation d'alcool, vous devez consulter un médecin, car dans ce cas, la carence en liquide devra être compensée par des compte-gouttes contenant des solutions cristalloïdes..

Un autre domaine de traitement est un régime strict. Le premier jour d'une infection intestinale aiguë, il vaut mieux ne rien manger, mais seulement boire. Dès le deuxième jour, vous pouvez ajouter du bouillon de poulet, des biscuits et du gruau au lait à votre alimentation.

Les produits laitiers, le pain et les pâtisseries, les légumes verts, les légumineuses, ainsi que les aliments épicés, gras et autres aliments irritants sont strictement interdits. Afin de faciliter le tube digestif, vous pouvez boire des préparations enzymatiques (par exemple, Mezim) à chaque repas pendant le traitement.

En cas de fortes douleurs abdominales, vous pouvez prendre des antispasmodiques (par exemple, No-Shpu) selon les instructions.

Si, dans le contexte du traitement, l'état de santé ne s'améliore pas, une ambulance doit être appelée et le problème de l'hospitalisation dans un hôpital pour maladies infectieuses doit être résolu.

Syndrome du côlon irritable

Selon les statistiques, environ 20 à 25% de la population mondiale souffre de douleurs aiguës périodiques dans le bas-ventre, qui n'ont aucune raison apparente. Cette condition est appelée syndrome du côlon irritable, et bien qu'elle survienne principalement chez les jeunes filles, les hommes y sont également sujets..

Les caractéristiques suivantes sont caractéristiques de la maladie:

  • Douleurs spastiques et coupantes survenant périodiquement dans le bas-ventre et dans d'autres services.
  • La relation de la douleur avec la tension nerveuse et le stress.
  • Violations des selles sous forme de constipation et de diarrhée.
  • L'absence de changements structurels dans le côlon pendant la coloscopie.
  • Impressivité, labilité émotionnelle, problèmes psychologiques chez un patient.

L'apparition d'une douleur aiguë est due à un spasme intestinal soudain dans le contexte d'une activation excessive du système nerveux autonome. Le SCI se caractérise par une apparition soudaine de la douleur et une disparition tout aussi rapide.

Un gastro-entérologue participe au traitement du syndrome du côlon irritable. Chez l'homme, la maladie se manifeste de la même manière que chez la femme, mais plusieurs autres situations deviennent les provocateurs de l'attaque (par exemple, difficultés professionnelles et problèmes d'apprentissage).

La thérapie comprend des antidépresseurs et des médicaments anti-anxiété, une psychothérapie, ainsi qu'un traitement symptomatique avec des antispasmodiques en cas d'apparition prochaine de douleurs aiguës et coupantes.

Problèmes urologiques

Parmi les maladies purement masculines, qui s'accompagnent de douleurs aiguës du bas-ventre, la prostatite aiguë doit être mentionnée en premier. Il s'agit d'une inflammation de la prostate, qui se développe généralement comme une complication:

  • Urétrite transmissible sexuellement.
  • Urolithiase.
  • Infection descendante des reins et de la vessie.
  • Adénomes de la prostate.
  • Hypothermie prolongée du périnée.
  • Blessures génitales et rectales externes.

La prostatite aiguë se manifeste par une douleur intense dans le bas-ventre et dans le périnée, des déplacements fréquents aux toilettes, surtout la nuit, des mictions douloureuses, de la fièvre, des frissons et des sueurs. L'urine chez les hommes atteints de prostatite est trouble en raison d'un mélange important de pus.

À son tour, une complication de la prostatite est une vésiculite aiguë ou une inflammation des vésicules séminales. Elle apparaît à peu près de la même manière que la prostatite, mais elle se caractérise par des érections incontrôlées fréquentes, une éjaculation involontaire et un mélange de sang dans le sperme (hémospermie).

Les deux maladies nécessitent un traitement antibiotique intensif. Il est impossible de sélectionner ces médicaments par vous-même, car les agents responsables des infections génitales ont depuis longtemps développé une résistance aux médicaments antibactériens les plus populaires. Un plan de traitement doit être élaboré par un urologue ou andrologue expérimenté.

Blessures rectales pendant l'intimité

Une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen peut résulter de dommages au rectum résultant de relations sexuelles anales agressives. Cela est vrai à la fois pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes et pour ceux qui utilisent des stimulants anaux et des appareils de massage de la prostate..

La cause de fortes douleurs dans le bas-ventre pendant et après les rapports sexuels peut être:

  • Taille disproportionnée du pénis du partenaire ou du partenaire strapon.
  • Grandes dimensions et formes non standard du simulateur de Falloprothèse et de la prostate.
  • Manque de graisse.
  • Vitesse rapide.

En règle générale, l'inconfort disparaît immédiatement après l'activité sexuelle. Mais si la douleur dans le bas de l'abdomen devient plus forte, du sang est libéré de l'anus et la santé générale se détériore rapidement, alors vous devriez appeler une ambulance dès que possible, car ce peuvent être les premiers signes d'une rupture rectale.

Quelles que soient les raisons de l'apparition d'une douleur abdominale aiguë chez l'homme, la médecine moderne peut complètement faire face à ce problème. Prenez soin de vous et de votre santé.

Le bas-ventre fait mal chez les hommes: tiraillements, douleurs douloureuses

Si le bas-ventre fait mal chez les hommes, cela peut signifier une inflammation des voies urinaires. Souvent, le sexe fort se plaint rarement de ce qui les dérange jusqu'à ce que la douleur devienne insupportable.

Par exemple, aiguë dans le côté gauche, le bas-ventre signifie une maladie intestinale, une augmentation des ganglions lymphatiques inguinaux - des affections urologiques. Aujourd'hui, nous vous dirons quelles déviations et anomalies communes accompagnent cette condition, les symptômes, les mesures de traitement et de prévention.

Déterminer la pathologie de la sphère urogénitale, des os, du cartilage des membres inférieurs et de la colonne vertébrale, pour exclure des maladies telles que l'ostéoporose, l'ostéochondrose et les rhumatismes.

Facteurs affectant le processus négatif

Pourquoi le bas-ventre fait mal, nous allons maintenant aider à le comprendre. Il existe diverses causes à un symptôme tel que la douleur..

Les coliques rénales s'accompagnent de spasmes intenses - insupportables, forts, cédant à l'aine et au bas-ventre. Considérons tout dans l'ordre.

  • Prostate, tubules et vésicules séminifères, testicules, reins, pyélonéphrite, cystite, cancer de la vessie, urétrite.
  • Zone génitale.
  • GIT (tractus gastro-intestinal).
  • Maladies neurologiques.
  • Tumeurs du système reproducteur.

Comme vous pouvez le voir, il peut y avoir de nombreuses raisons et seul le médecin établira un diagnostic spécifique. Maintenant, nous allons analyser séparément la douleur caractéristique dans le bas-ventre.

Sphère génito-urinaire

Pyélonéphrite (pyelos nephros). Une maladie urologique accompagnée d'un processus inflammatoire dans le bassin et les tubules des reins. L'infection pénètre dans le système circulatoire.

Symptômes: température élevée - 38 ° C, migraine, fatigue, faiblesse et douleurs de tout le corps (fièvre), douleur dans le bas-ventre, cédant à l'aine et aggravée par la marche, apparition de vomissements, manque d'appétit, décoloration de l'urine, la miction est difficile.

  1. Médicaments - amoxicilline, pénicilline, céphalexine, céfaclor, amikacine, gentamicine, lévofloxacine;
  2. La thérapie est effectuée en milieu hospitalier sous la supervision de médecins;
  3. Il est souvent nécessaire de faire face, de ne pas trop refroidir le corps, de garder les pieds au chaud.
    Calculs rénaux (lithiase urinaire). Ils se forment lorsque des troubles métaboliques.
  1. Manque de vitamines dans l'alimentation, mode de vie et nutrition inappropriés.
  2. Substances nocives qui affectent le corps, mauvaise écologie.
  3. Localisation génétique.
  4. Structure anormale du système urinaire.
  5. Maladies infectieuses chroniques.

Avec le passage de la pierre, la douleur dans l'aine, s'étendant au bas de l'abdomen et à l'endroit où le calcul se déplace, devient douloureusement brûlante, ce qui peut provoquer des nausées et des vomissements, souvent la température augmente.

Le patient doit être mis au lit de toute urgence, sous anesthésie («Revalgin», «Tsistenal», «No-shpa», «Baralgin»).

Traitement: laparoscopie, laparoscopie, lithotripsie par ondes de choc.

Cystite (κύστις). Maladie inflammatoire urologique de la muqueuse de la vessie. Raisons: hypothermie, perturbations endocriniennes et hormonales internes, blessures pendant la cystoscopie, mauvaise immunité, congestion dans le bassin.

Symptômes: mictions fréquentes, douleurs dans l'aine et le bas-ventre, température allant jusqu'à 37,5 - 38 ° C, sensation de brûlure lors de la selle, vomissements, sensation de vidange incomplète.

Thérapie: alimentation, physiothérapie, physiothérapie, médicaments - «Nolitsin», «Monural», «Nitroxolin», «Rulid», «Palin», «Furagin», «Furadonin».

La sphère sexuelle du corps masculin

Maladies pouvant provoquer des douleurs dans le bas-ventre:

Inflammation de la prostate (prostatite, adénome). Une maladie courante de la région génitale des hommes qui ont franchi la 40e ligne.

Symptômes: douleur dans le scrotum et le bas-ventre, brûlures et crampes lors de la vidange des urines, fièvre, pulsions fréquentes et aller aux toilettes, difficulté à vider complètement la vessie, éjaculation rapide ou absence d'éjaculation, problèmes de puissance et d'intimité.

Traitement: physiothérapie, exercices, médicaments - «Afala», «Vibramycin», «Vitaprost», «Prostamol», «Tavanik», «Focusin», «Tsifran», «Unidox Solutab».

Cancer de la prostate Formation maligne de l'épithélium du tissu prostatique. Causes: perturbations hormonales et troubles endocriniens (diabète sucré), ménopause masculine, vieillesse, hérédité.

Symptômes: selles fréquentes, douleur dans l'aine et le bas-ventre, changements de couleur des urines, hématurie, en présence de métastases (stade 4), la douleur se propage aux organes voisins, malaise, perte de poids importante.

Traitement: intervention chirurgicale, chimiothérapie et hormonothérapie, cryothérapie, radiochirurgie.

Vésiculite, orchite et torsion du testicule. Ces maladies chez l'homme ont souvent des symptômes communs et s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, du scrotum, d'une augmentation de leur taille, fièvre, faiblesse, migraine, impuretés sanguines dans le sperme.

Traitement: thérapie anti-inflammatoire, alitement dans les premiers jours, antibiotiques à large spectre - Augmentin, Amoxicillin, Ampicillin, Levofloxacin.

Tractus gastro-intestinal (GIT)

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut être une manifestation de ces processus pathologiques et de ces affections:

Constipation chronique, invagination intestinale. Symptômes: douleur dans le péritoine, obstruction des matières fécales et des gaz, ballonnements, coliques, sensation de lourdeur et intestin vide. Traitement: l'utilisation de lavements, suppositoires, laxatifs - "Dufalac", "Bisacodyl", "Guttasil", "Huile de ricin", "Sirop de nerprun".

Entérite granulomateuse. Cette maladie inflammatoire se manifeste par la défaite de toutes les parties du tractus gastro-intestinal. Raisons: hérédité, échec de l'immunité, infections bactériennes.

Symptômes: ballonnements, douleurs dans le bas-ventre, perte de poids soudaine, vomissements, manque d'appétit, diarrhée. Traitement: sulfasalazine, mésalazine, prednisolone, ciprofloxacine, métronidozole, vitamine B.

IBS (syndrome du côlon irritable). La principale cause de la maladie est le stress, les troubles neurologiques.

Symptômes: douleur dans le bas-ventre passant dans la région inguinale, crampes, flatulences, alternance de selles - constipation ou diarrhée (diarrhée). Traitement: alimentation, médicaments (Smecta, Dufalac).

Hernie inguinale, cancer du côlon. Ceci est une petite liste qui peut répondre à la question de savoir pourquoi cela fait mal dans le bas-ventre.?

Séquence d'actions dont vous avez besoin

  1. Avec une douleur aiguë aiguë et soudaine, il est nécessaire de se coucher sur un patient uniforme.
  2. Pour donner une injection - No-spa, Papaverine, Spazmalgon.
  3. Appeler une ambulance, surtout s'il y a un spasme dans le côté droit de l'abdomen, cela peut signifier une inflammation de l'appendice et empêcher sa rupture.
  4. Avant l'arrivée des médecins, mettez un réchauffement à la place de la douleur.
  5. Ne donnez ni nourriture ni eau. Si les lèvres sont très sèches, humidifiez avec du liquide.

Médicaments pour prévenir la douleur - antispasmodiques:

Le traitement n'est prescrit que par un médecin, toutes les doses de médicaments ne doivent pas dépasser afin d'éviter les effets secondaires. Pour savoir quelle est la cause des douleurs abdominales basses, un examen complet et un diagnostic sont nécessaires.

Par conséquent, ne retardez pas le voyage chez un urologue, un chirurgien ou un néphrologue. Abonnez-vous à notre site. être en bonne santé!

Que signifie la douleur abdominale basse chez l'homme?

L'entéralgie apparaît chez les hommes avec la même fréquence que chez les femmes. Elle peut mettre en garde contre le processus pathologique. La douleur dans le bas-ventre chez l'homme est un signe d'une éventuelle perturbation du fonctionnement du tube digestif, du système nerveux urogénital ou périphérique. Les sensations désagréables indiquent un processus inflammatoire ou l'apparition d'un néoplasme. L'entéralgie ne peut pas être ignorée. L'absence de traitement rapide entraîne des conséquences potentiellement mortelles. Il est important de connaître les causes de la douleur et de les éliminer dès que possible. Selon l'emplacement et la nature de l'inconfort, le médecin émet une hypothèse sur la violation existante. Le diagnostic est ensuite confirmé par des tests cliniques et de laboratoire..

Douleur dans la région gastrique inférieure et le bas du dos

Parfois, des sensations désagréables sont localisées non seulement dans le bas de l'abdomen, mais aussi dans le bas du dos. Un tableau clinique similaire met en garde contre d'éventuelles maladies de la colonne vertébrale, de la prostate ou du système urinaire. Dans les cas particulièrement graves, plusieurs pathologies sont diagnostiquées simultanément. Souvent, des problèmes urologiques surviennent en raison de la compression de la prostate en raison de blessures, de maladies de la colonne vertébrale ou de ses segments individuels. Il est important de comprendre pourquoi la douleur dans la région gastrique inférieure s'accompagne d'une gêne au bas du dos. Cela vous aidera à ne pas manquer l'apparition d'une maladie grave..

Les médecins distinguent les causes suivantes d'entéralgie du bas-ventre, accompagnées de douleurs lombaires:

  1. Colique rénale. Une attaque se produit en cas de blocage de l'uretère par des calculs ou une croissance tumorale. Le passage de l'urine est altéré. Une personne ressent une douleur intense par le bas, s'étendant jusqu'aux organes génitaux. Le tableau clinique est complété par des nausées, de la fièvre, une faiblesse.
  2. Diverses pathologies des reins. L'inconfort dans le bas du dos et le bas de l'abdomen est complété par un changement de la quantité quotidienne d'urine. Le liquide corporel commence à sentir désagréable. Sang et pus ou mucus trouvés dans l'urine.
  3. Maladies de la colonne vertébrale. Avec l'ostéochondrose, la spondylose ou la spondylarthrite ankylosante, les organes internes souffrent souvent, de sorte que des sensations désagréables se produisent dans le bas-ventre. La douleur donne dans la jambe et n'est localisée que d'un côté, mais au fil du temps, sa zone augmente. La faiblesse, la nausée et la fièvre sont absentes.

La colique rénale est une condition extrêmement dangereuse. Ignorer les symptômes mène souvent à la mort. L'absence prolongée de traitement entraîne une insuffisance rénale. Si la douleur apparaît en raison de pathologies des crêtes, le patient ne consulte pas toujours un médecin à temps. Les sensations désagréables sont temporaires, se produisent périodiquement et s'intensifient le soir, donc les gens les prennent souvent pour un surmenage banal.

La présence d'inconfort dans la région sus-pubienne

Si le bas-ventre fait mal chez les hommes, cela indique des problèmes urologiques possibles. La localisation des sensations désagréables dans la région sus-pubienne donne aux médecins des raisons de supposer la présence de pathologies de la prostate, de la vessie, des vésicules séminales. Le tableau clinique est complété par une mauvaise miction, une dysfonction érectile, des douleurs osseuses, des nausées, une stagnation de l'urine, etc. Le plus souvent, les médecins distinguent les causes suivantes de ces symptômes:

  1. Cystite. Il s'agit d'une inflammation de la vessie. Les hommes souffrent de cystite aussi souvent que les femmes. La maladie affecte de manière significative la qualité de la vie humaine et affecte négativement le bien-être général..
  2. Vésiculite. Il s'agit d'une inflammation des vésicules séminales. Avec la vésiculite, le sperme est excrété avec le sang et le pus. Le patient ressent de la douleur en vidant le rectum.
  3. Prostatite sous forme aiguë ou chronique. La pathologie est caractérisée par des accès de douleur aiguë, une dysfonction érectile et des difficultés à uriner. Les sensations désagréables s'intensifient après le stress, la consommation d'alcool, l'haltérophilie.
  4. Cancer de la prostate. Un néoplasme à un stade précoce ne dérange pas une personne. Lorsque la tumeur atteint une grande taille, elle bloque l'accès de l'urine à l'urètre. La douleur et la faiblesse surviennent. Une forte perte de poids et des douleurs dans la poitrine et les os sont notées..
  5. Cancer de la vessie Il s'agit d'une pathologie oncologique insidieuse que les gens confondent souvent avec la cystite banale. Les symptômes des deux maladies sont similaires. Cependant, avec le cancer, les analgésiques habituels n'aident pas..
  6. BPH. La glande prostatique augmente, la sortie d'urine s'aggrave. La stagnation provoque le développement de maladies infectieuses. La cystite survient souvent.

Si un homme a des douleurs abdominales basses, vous devez consulter un médecin. De nombreuses maladies n'apparaissent qu'aux stades ultérieurs. La procrastination menace de graves complications.Par conséquent, lorsque les premiers symptômes alarmants apparaissent, vous devez demander l'aide d'un établissement médical professionnel. L'automédication est mortelle. Seul un médecin peut distinguer la cystite et l'adénome du cancer. La pathologie oncologique nécessite une thérapie spéciale, donc plus tôt le patient se tourne vers le médecin, plus les chances d'un pronostic positif sont grandes.

Que signifie la douleur à gauche et à droite

Les sensations désagréables sont souvent localisées d'un côté particulier. À droite et à gauche se trouvent des organes appariés et séparés. Leurs dommages entraînent l'apparition de douleurs. Parfois, la douleur avec pathologie d'une part donne sur le côté opposé. Lors de l'examen d'un patient et du diagnostic, cette fonctionnalité est nécessairement prise en compte.

Il existe de telles causes d'inconfort dans l'abdomen inférieur droit chez l'homme:

  • appendicite;
  • inflammation du rein droit;
  • colite ulcéreuse de nature non spécifique;
  • pathologie de la crête;
  • inflammation de l'uretère droit;
  • diverticulite;
  • la maladie de Crohn.

Les causes d'inconfort à gauche sont plus diverses. Les violations suivantes entraînent une gêne:

  • gastrite;
  • infarctus de la rate;
  • inversion de la rate;
  • polypose;
  • localisation de l'appendicite enflammée à gauche;
  • gastroduodénite;
  • processus purulent dans la rate;
  • expansion des parois de la rate;
  • leucémie;
  • diverticulite;
  • la maladie de Crohn.

Si la cause de la douleur est la pathologie de la rate, l'organe est dans la plupart des cas soumis à une ablation chirurgicale.

La maladie de Crohn est une maladie auto-immune. Il est impossible de s'en débarrasser complètement. Avec un accès rapide à un spécialiste, la pathologie peut être introduite en rémission stable.

Le cancer du sang est plus compliqué. Le bas-ventre gauche dans ce cas fait mal en raison d'un manque d'éléments importants et d'une surcharge du corps dans son ensemble.

Compte tenu de ce qui précède, on peut conclure que même des douleurs mineures et à court terme sont l'occasion de prendre rendez-vous avec le médecin.

Détermination des causes par la nature des symptômes

Chaque maladie est caractérisée par un tableau clinique individuel. Cependant, dans certains cas, les différences de symptômes sont insignifiantes, ce qui complique le diagnostic. Les médecins font toujours attention à la nature de la douleur chez le patient. Les caractéristiques de l'enterralgie indiquent des maladies spécifiques du tractus gastro-intestinal, des systèmes nerveux génito-urinaire et périphérique. Il existe une classification des douleurs abdominales basses chez les hommes. Il comprend:

  1. Douleur contondante. Le symptôme est caractéristique de la prostatite chronique, de l'adénome de la prostate. Parfois, ce type d'inconfort indique une pancréatite ou un kyste pancréatique.
  2. Douleur aiguë dans le bas-ventre. Le tableau clinique est caractéristique d'une inflammation de l'appendice, d'une forme aiguë de prostatite, d'une colique rénale, d'une vésiculite, d'une inversion de la rate, d'une atteinte de la hernie inguinale.
  3. C'est une douleur sourde. Il s'agit d'un avertissement concernant une éventuelle pathologie oncologique de la prostate ou de la vessie. De plus, ce type d'inconfort est caractéristique de la pyélonéphrite et des ulcères d'estomac..
  4. Douleur aiguë. Le plus souvent, ce symptôme est un signe de lithiase urinaire, de rétrécissement urétéral. Parfois, la survenue d'une gêne aiguë est associée au cancer du système génito-urinaire.
  5. Douleur coupante. De telles sensations désagréables surviennent avec la cystite et diverses maladies intestinales. Parfois, des douleurs coupantes apparaissent lors de la miction avec un cancer de la prostate ou un adénome.

Il existe de nombreuses causes d'inconfort dans le bas-ventre dans le sexe fort. Certaines pathologies sont relativement sûres et peuvent durer longtemps sous une forme chronique. De graves violations existent également. La vie du patient dépend de la rapidité des premiers secours. Surtout, l'estomac fait mal avec la lithiase urinaire et la maladie de Crohn. Seul le médecin établit un diagnostic précis basé sur un examen complet du patient.