Principal

Tumeur

Le bas-ventre fait mal chez les hommes: tiraillements, douleurs douloureuses

Si le bas-ventre fait mal chez les hommes, cela peut signifier une inflammation des voies urinaires. Souvent, le sexe fort se plaint rarement de ce qui les dérange jusqu'à ce que la douleur devienne insupportable.

Par exemple, aiguë dans le côté gauche, le bas-ventre signifie une maladie intestinale, une augmentation des ganglions lymphatiques inguinaux - des affections urologiques. Aujourd'hui, nous vous dirons quelles déviations et anomalies communes accompagnent cette condition, les symptômes, les mesures de traitement et de prévention.

Déterminer la pathologie de la sphère urogénitale, des os, du cartilage des membres inférieurs et de la colonne vertébrale, pour exclure des maladies telles que l'ostéoporose, l'ostéochondrose et les rhumatismes.

Facteurs affectant le processus négatif

Pourquoi le bas-ventre fait mal, nous allons maintenant aider à le comprendre. Il existe diverses causes à un symptôme tel que la douleur..

Les coliques rénales s'accompagnent de spasmes intenses - insupportables, forts, cédant à l'aine et au bas-ventre. Considérons tout dans l'ordre.

  • Prostate, tubules et vésicules séminifères, testicules, reins, pyélonéphrite, cystite, cancer de la vessie, urétrite.
  • Zone génitale.
  • GIT (tractus gastro-intestinal).
  • Maladies neurologiques.
  • Tumeurs du système reproducteur.

Comme vous pouvez le voir, il peut y avoir de nombreuses raisons et seul le médecin établira un diagnostic spécifique. Maintenant, nous allons analyser séparément la douleur caractéristique dans le bas-ventre.

Sphère génito-urinaire

Pyélonéphrite (pyelos nephros). Une maladie urologique accompagnée d'un processus inflammatoire dans le bassin et les tubules des reins. L'infection pénètre dans le système circulatoire.

Symptômes: température élevée - 38 ° C, migraine, fatigue, faiblesse et douleurs de tout le corps (fièvre), douleur dans le bas-ventre, cédant à l'aine et aggravée par la marche, apparition de vomissements, manque d'appétit, décoloration de l'urine, la miction est difficile.

  1. Médicaments - amoxicilline, pénicilline, céphalexine, céfaclor, amikacine, gentamicine, lévofloxacine;
  2. La thérapie est effectuée en milieu hospitalier sous la supervision de médecins;
  3. Il est souvent nécessaire de faire face, de ne pas trop refroidir le corps, de garder les pieds au chaud.
    Calculs rénaux (lithiase urinaire). Ils se forment lorsque des troubles métaboliques.
  1. Manque de vitamines dans l'alimentation, mode de vie et nutrition inappropriés.
  2. Substances nocives qui affectent le corps, mauvaise écologie.
  3. Localisation génétique.
  4. Structure anormale du système urinaire.
  5. Maladies infectieuses chroniques.

Avec le passage de la pierre, la douleur dans l'aine, s'étendant au bas de l'abdomen et à l'endroit où le calcul se déplace, devient douloureusement brûlante, ce qui peut provoquer des nausées et des vomissements, souvent la température augmente.

Le patient doit être mis au lit de toute urgence, sous anesthésie («Revalgin», «Tsistenal», «No-shpa», «Baralgin»).

Traitement: laparoscopie, laparoscopie, lithotripsie par ondes de choc.

Cystite (κύστις). Maladie inflammatoire urologique de la muqueuse de la vessie. Raisons: hypothermie, perturbations endocriniennes et hormonales internes, blessures pendant la cystoscopie, mauvaise immunité, congestion dans le bassin.

Symptômes: mictions fréquentes, douleurs dans l'aine et le bas-ventre, température allant jusqu'à 37,5 - 38 ° C, sensation de brûlure lors de la selle, vomissements, sensation de vidange incomplète.

Thérapie: alimentation, physiothérapie, physiothérapie, médicaments - «Nolitsin», «Monural», «Nitroxolin», «Rulid», «Palin», «Furagin», «Furadonin».

La sphère sexuelle du corps masculin

Maladies pouvant provoquer des douleurs dans le bas-ventre:

Inflammation de la prostate (prostatite, adénome). Une maladie courante de la région génitale des hommes qui ont franchi la 40e ligne.

Symptômes: douleur dans le scrotum et le bas-ventre, brûlures et crampes lors de la vidange des urines, fièvre, pulsions fréquentes et aller aux toilettes, difficulté à vider complètement la vessie, éjaculation rapide ou absence d'éjaculation, problèmes de puissance et d'intimité.

Traitement: physiothérapie, exercices, médicaments - «Afala», «Vibramycin», «Vitaprost», «Prostamol», «Tavanik», «Focusin», «Tsifran», «Unidox Solutab».

Cancer de la prostate Formation maligne de l'épithélium du tissu prostatique. Causes: perturbations hormonales et troubles endocriniens (diabète sucré), ménopause masculine, vieillesse, hérédité.

Symptômes: selles fréquentes, douleur dans l'aine et le bas-ventre, changements de couleur des urines, hématurie, en présence de métastases (stade 4), la douleur se propage aux organes voisins, malaise, perte de poids importante.

Traitement: intervention chirurgicale, chimiothérapie et hormonothérapie, cryothérapie, radiochirurgie.

Vésiculite, orchite et torsion du testicule. Ces maladies chez l'homme ont souvent des symptômes communs et s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, du scrotum, d'une augmentation de leur taille, fièvre, faiblesse, migraine, impuretés sanguines dans le sperme.

Traitement: thérapie anti-inflammatoire, alitement dans les premiers jours, antibiotiques à large spectre - Augmentin, Amoxicillin, Ampicillin, Levofloxacin.

Tractus gastro-intestinal (GIT)

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut être une manifestation de ces processus pathologiques et de ces affections:

Constipation chronique, invagination intestinale. Symptômes: douleur dans le péritoine, obstruction des matières fécales et des gaz, ballonnements, coliques, sensation de lourdeur et intestin vide. Traitement: l'utilisation de lavements, suppositoires, laxatifs - "Dufalac", "Bisacodyl", "Guttasil", "Huile de ricin", "Sirop de nerprun".

Entérite granulomateuse. Cette maladie inflammatoire se manifeste par la défaite de toutes les parties du tractus gastro-intestinal. Raisons: hérédité, échec de l'immunité, infections bactériennes.

Symptômes: ballonnements, douleurs dans le bas-ventre, perte de poids soudaine, vomissements, manque d'appétit, diarrhée. Traitement: sulfasalazine, mésalazine, prednisolone, ciprofloxacine, métronidozole, vitamine B.

IBS (syndrome du côlon irritable). La principale cause de la maladie est le stress, les troubles neurologiques.

Symptômes: douleur dans le bas-ventre passant dans la région inguinale, crampes, flatulences, alternance de selles - constipation ou diarrhée (diarrhée). Traitement: alimentation, médicaments (Smecta, Dufalac).

Hernie inguinale, cancer du côlon. Ceci est une petite liste qui peut répondre à la question de savoir pourquoi cela fait mal dans le bas-ventre.?

Séquence d'actions dont vous avez besoin

  1. Avec une douleur aiguë aiguë et soudaine, il est nécessaire de se coucher sur un patient uniforme.
  2. Pour donner une injection - No-spa, Papaverine, Spazmalgon.
  3. Appeler une ambulance, surtout s'il y a un spasme dans le côté droit de l'abdomen, cela peut signifier une inflammation de l'appendice et empêcher sa rupture.
  4. Avant l'arrivée des médecins, mettez un réchauffement à la place de la douleur.
  5. Ne donnez ni nourriture ni eau. Si les lèvres sont très sèches, humidifiez avec du liquide.

Médicaments pour prévenir la douleur - antispasmodiques:

Le traitement n'est prescrit que par un médecin, toutes les doses de médicaments ne doivent pas dépasser afin d'éviter les effets secondaires. Pour savoir quelle est la cause des douleurs abdominales basses, un examen complet et un diagnostic sont nécessaires.

Par conséquent, ne retardez pas le voyage chez un urologue, un chirurgien ou un néphrologue. Abonnez-vous à notre site. être en bonne santé!

Douleurs abdominales basses

Le contenu de l'article

Un exemple typique de déplacement de la douleur est l'appendicite aiguë, dans laquelle le début de la maladie est marqué par le développement de la douleur dans la région épigastrique et ne se déplace que vers le site de projection de l'appendice. La présence d'hyperthermie accompagnant la douleur indique la nature inflammatoire de la maladie.

Pathologie chirurgicale

Les maladies chirurgicales caractérisées par des douleurs dans le bas-ventre sont:

  • appendicite aiguë;
  • hernies;
  • obstruction intestinale.

De plus, si une atteinte de la hernie et une obstruction intestinale peuvent se produire à une température corporelle normale, alors pour une appendicite aiguë, il est plus typique d'augmenter sa température à 38 degrés. Le diagnostic différentiel entre ces maladies n'est pas difficile, car une saillie de la paroi abdominale antérieure au site de la présence d'une ouverture herniaire est caractéristique d'une hernie. La nature de la douleur est assez intense. À la palpation, il y a une forte douleur autour de la saillie et l'incapacité à corriger ce défaut.

Pour l'obstruction intestinale, le développement de ses symptômes pathognomoniques est caractéristique, consistant en la présence de crampes, des vomissements avec un contenu stagnant, des ballonnements.

Afin de clarifier le diagnostic et de déterminer le niveau d'obstruction, un examen radiographique est déjà effectué au service chirurgical pour déterminer la présence d'une pneumatose.

Pathologie du tractus gastro-intestinal

En plus de la pathologie chirurgicale, le bas-ventre fait mal et la température augmente également avec l'entérocolite, qui survient avec des lésions inflammatoires principalement du gros intestin, telles que le côlon sigmoïde, l'iléon et le côlon. Contrairement à la pathologie chirurgicale, la douleur dans de tels cas est moins prononcée. Les erreurs de nutrition sont souvent le facteur provoquant. De plus, la pathologie du système digestif s'accompagne généralement de constipation, de diarrhée, de troubles dyspeptiques.

L'histoire de ces patients a d'autres maladies gastro-intestinales: ulcère gastrique ou duodénal, gastrite chronique, cholécystite.

Un examen complet consiste en une échographie des organes internes, la fibrogastroduodénoscopie, un test sanguin biochimique qui vous permet de déterminer le niveau des enzymes hépatiques et pancréatiques. Les analyses du suc gastrique et du contenu duodénal aideront également à déterminer la prévalence du processus inflammatoire parmi les organes digestifs. Dans le cas où il n'y a pas de certitude complète que la pathologie n'appartient pas au domaine de la chirurgie, un tel patient est soumis à une hospitalisation au service chirurgical pour clarifier le diagnostic et déterminer d'autres tactiques.

Maladie du rein

La pathologie urologique la plus courante, lorsque le bas-ventre fait mal et que la température augmente, sont les maladies suivantes:

  • cystite aiguë;
  • maladie rénale;
  • pyélonéphrite;
  • conditions causées par la rétention urinaire.

La rétention urinaire est la condition la plus courante chez l'homme en relation avec la pathologie de la prostate (tumeur, adénome). Pour clarifier le diagnostic, en plus de recueillir une anamnèse et des plaintes (miction intermittente), la présence de ballonnements dans la région sus-pubienne peut aider. L'insertion d'un cathéter facilitera la situation..

Douleur dans le bas-ventre, fièvre jusqu'à 38 degrés, frissons, peuvent être des signes de développement d'une pyélonéphrite, une maladie rénale bactérienne et inflammatoire.

Selon lequel des organes appariés est impliqué dans le processus, la douleur est exprimée d'un côté ou de l'autre. La pathognomonie est un symptôme de Pasternatsky (douleur accrue lors du tapotement de la région lombaire du côté affecté).

Si vous devenez impliqué dans le processus de la vessie, des symptômes supplémentaires incluent des mictions fréquentes, des douleurs et des douleurs.

Une analyse d'urine générale peut donner une idée des changements pathologiques en cours dans le corps. Un examen échographique des reins effectué dans ce cas élimine la maladie rénale..

La présence de calculs rénaux se caractérise par une douleur intense, dans laquelle les patients ne peuvent pas rester assis.

Lorsque la pierre se déplace le long de l'uretère, la douleur irradie dans l'abdomen, la cuisse.

En raison d'une blessure à l'urètre, l'urine devient sanglante.

Dans le cas de la présence d'une telle pathologie et de l'efficacité insuffisante du traitement conservateur, une intervention chirurgicale peut être réalisée.

Pathologie gynécologique

Chez la femme, les causes des affections qui se manifestent par la présence de douleurs dans le bas-ventre et une augmentation de la température corporelle sont des maladies gynécologiques:

  • annexite, inflammation de l'utérus;
  • kyste de l'ovaire;
  • fibromes utérins;
  • grossesse extra-utérine;
  • décollement placentaire prématuré;
  • avortement médicamenteux.

Le bas de l'abdomen peut faire mal et il peut y avoir une température de 37 pour des raisons fonctionnelles chez les femmes, telles que

  • algoménorrhée ou irrégularités menstruelles;
  • douleur pendant l'ovulation.

Avec une inflammation ovarienne, une douleur douloureuse est notée du côté affecté, avec une implication dans l'utérus, dans la zone sus-pubienne.

La maladie commence souvent de manière aiguë, caractérisée par le développement d'une hyperthermie.

Une telle pathologie s'accompagne souvent d'un changement dans la nature des pertes vaginales, qui est un symptôme supplémentaire, et détermine la nécessité d'une consultation d'un gynécologue. Le diagnostic peut être fait par examen vaginal..

Le spécialiste commentera la situation et prescrira un traitement s'il y a des douleurs pendant l'ovulation, si les processus pathologiques en sont la cause, et aidera également à déterminer les tactiques pour les menstruations douloureuses, qui peuvent être causées à la fois par des troubles congénitaux et des processus pathologiques..

La présence de douleur dans le bas-ventre et d'hyperthermie nécessite une attitude très prudente, car dans de nombreux cas, elle oblige à prendre des mesures d'urgence, en particulier lorsqu'elle est causée par des maladies chirurgicales. De plus, une pathologie sévère peut masquer sous exacerbation des maladies gastro-entérologiques chroniques.

Que signifie la douleur abdominale basse chez l'homme?

L'entéralgie apparaît chez les hommes avec la même fréquence que chez les femmes. Elle peut mettre en garde contre le processus pathologique. La douleur dans le bas-ventre chez l'homme est un signe d'une éventuelle perturbation du fonctionnement du tube digestif, du système nerveux urogénital ou périphérique. Les sensations désagréables indiquent un processus inflammatoire ou l'apparition d'un néoplasme. L'entéralgie ne peut pas être ignorée. L'absence de traitement rapide entraîne des conséquences potentiellement mortelles. Il est important de connaître les causes de la douleur et de les éliminer dès que possible. Selon l'emplacement et la nature de l'inconfort, le médecin émet une hypothèse sur la violation existante. Le diagnostic est ensuite confirmé par des tests cliniques et de laboratoire..

Douleur dans la région gastrique inférieure et le bas du dos

Parfois, des sensations désagréables sont localisées non seulement dans le bas de l'abdomen, mais aussi dans le bas du dos. Un tableau clinique similaire met en garde contre d'éventuelles maladies de la colonne vertébrale, de la prostate ou du système urinaire. Dans les cas particulièrement graves, plusieurs pathologies sont diagnostiquées simultanément. Souvent, des problèmes urologiques surviennent en raison de la compression de la prostate en raison de blessures, de maladies de la colonne vertébrale ou de ses segments individuels. Il est important de comprendre pourquoi la douleur dans la région gastrique inférieure s'accompagne d'une gêne au bas du dos. Cela vous aidera à ne pas manquer l'apparition d'une maladie grave..

Les médecins distinguent les causes suivantes d'entéralgie du bas-ventre, accompagnées de douleurs lombaires:

  1. Colique rénale. Une attaque se produit en cas de blocage de l'uretère par des calculs ou une croissance tumorale. Le passage de l'urine est altéré. Une personne ressent une douleur intense par le bas, s'étendant jusqu'aux organes génitaux. Le tableau clinique est complété par des nausées, de la fièvre, une faiblesse.
  2. Diverses pathologies des reins. L'inconfort dans le bas du dos et le bas de l'abdomen est complété par un changement de la quantité quotidienne d'urine. Le liquide corporel commence à sentir désagréable. Sang et pus ou mucus trouvés dans l'urine.
  3. Maladies de la colonne vertébrale. Avec l'ostéochondrose, la spondylose ou la spondylarthrite ankylosante, les organes internes souffrent souvent, de sorte que des sensations désagréables se produisent dans le bas-ventre. La douleur donne dans la jambe et n'est localisée que d'un côté, mais au fil du temps, sa zone augmente. La faiblesse, la nausée et la fièvre sont absentes.

La colique rénale est une condition extrêmement dangereuse. Ignorer les symptômes mène souvent à la mort. L'absence prolongée de traitement entraîne une insuffisance rénale. Si la douleur apparaît en raison de pathologies des crêtes, le patient ne consulte pas toujours un médecin à temps. Les sensations désagréables sont temporaires, se produisent périodiquement et s'intensifient le soir, donc les gens les prennent souvent pour un surmenage banal.

La présence d'inconfort dans la région sus-pubienne

Si le bas-ventre fait mal chez les hommes, cela indique des problèmes urologiques possibles. La localisation des sensations désagréables dans la région sus-pubienne donne aux médecins des raisons de supposer la présence de pathologies de la prostate, de la vessie, des vésicules séminales. Le tableau clinique est complété par une mauvaise miction, une dysfonction érectile, des douleurs osseuses, des nausées, une stagnation de l'urine, etc. Le plus souvent, les médecins distinguent les causes suivantes de ces symptômes:

  1. Cystite. Il s'agit d'une inflammation de la vessie. Les hommes souffrent de cystite aussi souvent que les femmes. La maladie affecte de manière significative la qualité de la vie humaine et affecte négativement le bien-être général..
  2. Vésiculite. Il s'agit d'une inflammation des vésicules séminales. Avec la vésiculite, le sperme est excrété avec le sang et le pus. Le patient ressent de la douleur en vidant le rectum.
  3. Prostatite sous forme aiguë ou chronique. La pathologie est caractérisée par des accès de douleur aiguë, une dysfonction érectile et des difficultés à uriner. Les sensations désagréables s'intensifient après le stress, la consommation d'alcool, l'haltérophilie.
  4. Cancer de la prostate. Un néoplasme à un stade précoce ne dérange pas une personne. Lorsque la tumeur atteint une grande taille, elle bloque l'accès de l'urine à l'urètre. La douleur et la faiblesse surviennent. Une forte perte de poids et des douleurs dans la poitrine et les os sont notées..
  5. Cancer de la vessie Il s'agit d'une pathologie oncologique insidieuse que les gens confondent souvent avec la cystite banale. Les symptômes des deux maladies sont similaires. Cependant, avec le cancer, les analgésiques habituels n'aident pas..
  6. BPH. La glande prostatique augmente, la sortie d'urine s'aggrave. La stagnation provoque le développement de maladies infectieuses. La cystite survient souvent.

Si un homme a des douleurs abdominales basses, vous devez consulter un médecin. De nombreuses maladies n'apparaissent qu'aux stades ultérieurs. La procrastination menace de graves complications.Par conséquent, lorsque les premiers symptômes alarmants apparaissent, vous devez demander l'aide d'un établissement médical professionnel. L'automédication est mortelle. Seul un médecin peut distinguer la cystite et l'adénome du cancer. La pathologie oncologique nécessite une thérapie spéciale, donc plus tôt le patient se tourne vers le médecin, plus les chances d'un pronostic positif sont grandes.

Que signifie la douleur à gauche et à droite

Les sensations désagréables sont souvent localisées d'un côté particulier. À droite et à gauche se trouvent des organes appariés et séparés. Leurs dommages entraînent l'apparition de douleurs. Parfois, la douleur avec pathologie d'une part donne sur le côté opposé. Lors de l'examen d'un patient et du diagnostic, cette fonctionnalité est nécessairement prise en compte.

Il existe de telles causes d'inconfort dans l'abdomen inférieur droit chez l'homme:

  • appendicite;
  • inflammation du rein droit;
  • colite ulcéreuse de nature non spécifique;
  • pathologie de la crête;
  • inflammation de l'uretère droit;
  • diverticulite;
  • la maladie de Crohn.

Les causes d'inconfort à gauche sont plus diverses. Les violations suivantes entraînent une gêne:

  • gastrite;
  • infarctus de la rate;
  • inversion de la rate;
  • polypose;
  • localisation de l'appendicite enflammée à gauche;
  • gastroduodénite;
  • processus purulent dans la rate;
  • expansion des parois de la rate;
  • leucémie;
  • diverticulite;
  • la maladie de Crohn.

Si la cause de la douleur est la pathologie de la rate, l'organe est dans la plupart des cas soumis à une ablation chirurgicale.

La maladie de Crohn est une maladie auto-immune. Il est impossible de s'en débarrasser complètement. Avec un accès rapide à un spécialiste, la pathologie peut être introduite en rémission stable.

Le cancer du sang est plus compliqué. Le bas-ventre gauche dans ce cas fait mal en raison d'un manque d'éléments importants et d'une surcharge du corps dans son ensemble.

Compte tenu de ce qui précède, on peut conclure que même des douleurs mineures et à court terme sont l'occasion de prendre rendez-vous avec le médecin.

Détermination des causes par la nature des symptômes

Chaque maladie est caractérisée par un tableau clinique individuel. Cependant, dans certains cas, les différences de symptômes sont insignifiantes, ce qui complique le diagnostic. Les médecins font toujours attention à la nature de la douleur chez le patient. Les caractéristiques de l'enterralgie indiquent des maladies spécifiques du tractus gastro-intestinal, des systèmes nerveux génito-urinaire et périphérique. Il existe une classification des douleurs abdominales basses chez les hommes. Il comprend:

  1. Douleur contondante. Le symptôme est caractéristique de la prostatite chronique, de l'adénome de la prostate. Parfois, ce type d'inconfort indique une pancréatite ou un kyste pancréatique.
  2. Douleur aiguë dans le bas-ventre. Le tableau clinique est caractéristique d'une inflammation de l'appendice, d'une forme aiguë de prostatite, d'une colique rénale, d'une vésiculite, d'une inversion de la rate, d'une atteinte de la hernie inguinale.
  3. C'est une douleur sourde. Il s'agit d'un avertissement concernant une éventuelle pathologie oncologique de la prostate ou de la vessie. De plus, ce type d'inconfort est caractéristique de la pyélonéphrite et des ulcères d'estomac..
  4. Douleur aiguë. Le plus souvent, ce symptôme est un signe de lithiase urinaire, de rétrécissement urétéral. Parfois, la survenue d'une gêne aiguë est associée au cancer du système génito-urinaire.
  5. Douleur coupante. De telles sensations désagréables surviennent avec la cystite et diverses maladies intestinales. Parfois, des douleurs coupantes apparaissent lors de la miction avec un cancer de la prostate ou un adénome.

Il existe de nombreuses causes d'inconfort dans le bas-ventre dans le sexe fort. Certaines pathologies sont relativement sûres et peuvent durer longtemps sous une forme chronique. De graves violations existent également. La vie du patient dépend de la rapidité des premiers secours. Surtout, l'estomac fait mal avec la lithiase urinaire et la maladie de Crohn. Seul le médecin établit un diagnostic précis basé sur un examen complet du patient.

Douleur dans le bas-ventre chez les hommes

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme est un symptôme très multifactoriel. Le fait est que des organes de systèmes complètement différents sont projetés dans cette zone, appelée hypogastrium dans l'anatomie: digestion, miction et organes génitaux. L'échec de l'un d'entre eux entraîne une douleur dans le domaine qui nous intéresse..

Le problème relevant de la compétence de divers spécialistes, un homme se voit proposer des consultations avec un gastro-entérologue, un urologue andrologue. Pour identifier la cause d'une telle douleur, les médecins doivent interroger attentivement le patient et identifier les symptômes supplémentaires. Il indique une lésion d'un organe spécifique.

Ne faites pas sans examen en laboratoire et matériel. Les hommes impatients devraient porter le diagnostic au résultat final. Ce n'est qu'après cela que l'on peut espérer que le traitement de la douleur choisi sera fiable et optimal..

Structures anatomiques du bas-ventre et leur signification fonctionnelle

Voyons brièvement quels organes se trouvent dans le bas-ventre et ce qu'ils "font". Cela permettra d'identifier la spécificité de signes supplémentaires de dommages. Au centre au-dessus du pubis se trouve la vessie, la partie inférieure des uretères la rejoignant, des boucles de l'intestin grêle.

La bulle sert de stockage d'urine. Il peut s'étirer jusqu'à 500 ml. Des uretères y sont attachées des deux côtés, apportant l'urine produite par les reins. Dans la partie inférieure étroite se trouve un muscle - détrusor. L'état de retard des spasmes ou de l'incontinence pendant l'atonie dépend de son travail.

Le canal urétral, contrairement à la femelle, est plus long et plus étroit. Le processus de miction fait référence à des mécanismes réflexes complexes. Les boucles de l'intestin grêle font partie du système digestif. Ils sont recouverts à l'intérieur de fines protubérances villeuses, ce qui augmente considérablement la zone de contact avec le contenu.

À droite et à gauche de la zone sus-pubienne se trouvent les régions iliaques. Ici, les douleurs abdominales peuvent être causées par:

  • avec localisation à droite - maladies du caecum, de l'appendice, de l'uretère, de l'intestin grêle;
  • avec le côté gauche - pathologie du petit, sigmoïde et rectum, uretère.

Le gros intestin absorbe le liquide restant et forme des matières fécales, est responsable de l'excrétion par les mouvements péristaltiques et de l'acte de défécation. Le sigmoïde et le rectum sont extrêmes dans ce processus..

L'annexe est l'appendice du caecum. Il fut un temps où il était considéré comme une éducation absolument inutile. Mais maintenant, il a été prouvé que l'annexe est engagée dans:

  • la production d'immunoglobulines et d'anticorps;
  • contrôle les propriétés antigéniques de la composition des aliments et transmet les signaux aux centres du cerveau;
  • participe activement à la formation de la réaction de rejet dans le contexte d'une transplantation incompatible;
  • aide les bactéries bénéfiques et combat les micro-organismes pourris;
  • à l'âge de 16 ans produit des lymphocytes comme le fer;
  • participe à la digestion, à la digestion des fibres, à la décomposition de l'amidon (pour cela on l'appelle "le deuxième salivaire et le pancréas");
  • produit un secret qui améliore la motilité intestinale, empêche donc la constipation.

La douleur dans le bas-ventre est un symptôme explicable de dommages à la colonne vertébrale lombo-sacrée. La violation de la structure des vertèbres, la compression et l'irritation des racines nerveuses entraînent une irradiation dans la partie inférieure du bas du dos et de l'abdomen, des cuisses.

Dans de tels cas, la nature des sensations devient "tir", des zones d'engourdissement de la peau apparaissent. Les structures ci-dessus peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre chez les hommes et les femmes.

Quels organes mâles spécifiques sont les coupables de la douleur?

La cause de la douleur dans le bas-ventre chez l'homme peut être une maladie des organes génitaux (prostate et vésicules séminales). Ils sont situés dans la cavité pelvienne et non dans l'abdomen. Mais une douleur intense sous le nombril est donnée.

La prostate ou la glande prostatique se trouve en dessous de la vessie et en avant du rectum, entoure l'urètre. Il produit du liquide séminal. Lors d'une érection, il bloque le passage de l'urine et jette des sécrétions dans l'urètre. Les activités sont étroitement liées à la fonction du système endocrinien (y compris les testicules, les glandes surrénales).

Les vésicules séminales sont situées au milieu de la prostate. C'est un organe apparié qui produit des sécrétions pour soutenir la viabilité des spermatozoïdes. Les patients plus âgés ont de la difficulté à uriner, une inflammation causée par la stagnation. La violation de la sécrétion dans les vésicules séminales d'un jeune homme en bonne santé rend l'enfant sans enfant.

Pour savoir pourquoi le bas-ventre fait mal chez l'homme, il est nécessaire d'examiner tous les organes génitaux internes et externes: testicules, vésicules séminales, prostate, glandes urétrales, canaux déférents, scrotum et pénis. La douleur dans le bas-ventre a ses propres caractéristiques. Nous considérerons leur valeur diagnostique pour les maladies les plus courantes..

Maladies du système urinaire

Les organes urinaires souffrent d'inflammation, de stagnation de l'urine (altération de l'écoulement, changements dans la composition du sel, tumeurs).

Cystite

Inflammation de la vessie, une maladie causée par des agents pathogènes qui pénètrent dans la circulation sanguine, de l'urètre, et l'urine des reins. Les facteurs de risque pour les hommes sont:

  • hypothermie générale;
  • troubles hormonaux;
  • blessure à la muqueuse de la vessie;
  • baisse des défenses (immunité);
  • congestion veineuse dans la région pelvienne avec décompensation de l'activité cardiaque, ascite, obésité.

De plus, les symptômes suivants apparaissent chez les hommes:

  • douleur intense pendant la miction;
  • sensation constante de vidange incomplète;
  • urination fréquente;
  • fièvre modérée;
  • la nausée;
  • vomit rarement.

Dans ce cas, l'urine devient trouble en raison de l'abondance de mucus et de pus, des impuretés sanguines sont possibles.

Urolithiase

Pathologie chronique sévère associée à une violation de la composition saline de l'urine. Lorsque la concentration de certains sels est dépassée, l'équilibre acide-base change, les cristaux se collent, puis forment de grands conglomérats - des pierres. Ils peuvent être situés dans toutes les parties du système urinaire.

Les facteurs de risque comprennent: la malnutrition, l'utilisation prédominante de viande, les aliments épicés et gras, la mauvaise qualité de l'eau potable, les infections génitales et excrétoires chroniques, la faible activité physique, les malformations congénitales des reins, des uretères et une prédisposition héréditaire à une altération du métabolisme du sel.

Se manifeste cliniquement par des attaques soudaines avec de fortes douleurs dans le bas du dos, des «tirs» dans le côté droit ou gauche, dans la région iliaque. Les hommes sentent que leurs testicules sont douloureux car la douleur irradie vers l'aine. Par origine, la douleur est provoquée par un spasme réflexe sur le mouvement de la pierre. Au repos ne diminue pas.

Cancer de la vessie

Il est plus fréquent chez les hommes. Le néoplasme fait germer la muqueuse, puis la paroi de la vessie. Il est détecté chez les individus:

  • long travail avec les risques professionnels (dans la production de plastiques, caoutchouc, chez les mineurs);
  • avec des maladies qui violent l'écoulement de l'urine (prostatite, calculs le long de l'urine);
  • avec une prédisposition génétique.

Le stade initial est asymptomatique.

Signes supplémentaires: sang frais libéré de l'urètre après la miction, gouttes d'avis sur les toilettes, miction rapide douloureuse, douleur au bas du dos possible. Lorsqu'il est pressé dans la région sus-pubienne, le syndrome douloureux s'intensifie.

Maladies génitales masculines

Parmi la pathologie des organes génitaux masculins, l'inflammation et le néoplasme les plus courants.

Prostatite

Il procède de manière aiguë et chronique, affecte la prostate. Les raisons sont divisées en:

  • infectieux - les bactéries, les virus, les champignons pénètrent dans le tissu prostatique;
  • non infectieux - survient en raison d'une diminution de l'écoulement de sécrétion pendant le travail sédentaire, d'une immunité réduite, d'une hypothermie.
  • insuffisance hormonale pendant la ménopause;
  • altération de la circulation sanguine et congestion du bassin;
  • blessures.
  • rétention urinaire, atroces pulsions fréquentes;
  • sensation de brûlure dans l'urètre lors de la miction;
  • une légère augmentation de la température avec refroidissement;
  • maux de tête, douleurs articulaires, douleurs musculaires;
  • fatigue sans cause;
  • constipation ou selles douloureuses;
  • diminution de l'érection, rapports sexuels défectueux;
  • douleur dans le gland du pénis après une vie intime.

Dans l'étude du sperme, une violation de la composition, des changements qualitatifs.

Adénome de la prostate

Tumeur bénigne. Il est formé par la croissance des cellules glandulaires. Le volume de la prostate augmente et comprime l'urètre. Elle se manifeste plus souvent chez les personnes âgées et séniles. La principale raison est considérée comme un déséquilibre hormonal (diminution de la testostérone, augmentation des niveaux d'oestrogène).

Au début de la maladie, un homme développe des mictions fréquentes la nuit. Ensuite, une stagnation d'urine et des signes de retard se forment (lourdeur constante dans le bas-ventre, envie d'uriner). Habituellement, une infection rejoint la stase et une clinique de prostatite, cystite, pyélonéphrite est ajoutée.

Tumeur maligne de la prostate

Souvent détecté chez les hommes atteints de prostatite à long terme, d'adénome, de maladies inflammatoires chroniques du système génito-urinaire. Les facteurs de risque peuvent inclure: déséquilibre hormonal, prédisposition héréditaire, croissance progressive de l'adénome, vieillesse.

Les premiers symptômes du cancer sont:

  • envies fréquentes d'uriner avec une faible puissance de jet, interruption;
  • détection des globules rouges dans l'urine et le sperme;
  • douleur dans le périnée.

Les symptômes tardifs accompagnent souvent les métastases cancéreuses vers les organes voisins et distants: douleur dans la colonne vertébrale, le fémur, le bassin, une faiblesse sévère, une perte de poids, des douleurs de couture dans la poitrine.

Vésiculite

L'inflammation est localisée dans les vésicules séminales. En plus de la douleur, elle s'accompagne d'une violation des fonctions sexuelles. La douleur principale est dans la région inguinale des deux côtés, se maintient constamment, donne au sacrum. Il se transforme en une douleur tirante et s'intensifie avec une vessie pleine, un acte de défécation, dans le contexte d'une érection.

Signes supplémentaires: fièvre, maux de tête avec malaise général, trouble de la miction (retard, augmentation de la fréquence, douleur). Dans l'analyse des spermatozoïdes, des écoulements purulents, le sang est détecté.

Torsion du cordon spermatique

Provoque un changement aigu de la position testiculaire. Formé en raison de la contraction involontaire du muscle soutenant le testicule. Affecte principalement les garçons dans l'enfance, car ils n'ont toujours pas de fixation testiculaire suffisante et le cordon spermatique est relativement long.

Elle se manifeste cliniquement par une douleur aiguë dans le bas-ventre, dans le scrotum, dans l'aine. La douleur s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, de vomissements et de rétention urinaire. À l'examen, une rougeur et un gonflement du scrotum sont révélés. La palpation dans les muscles du bas de l'abdomen est tendue, la douleur est pressée.

Orchite

Inflammation du testicule avec des appendices. Il se développe en cas d'infection par le sang, de blessures, de flux sanguin altéré. Les hommes souffrent de fortes douleurs dans le testicule, irradiant vers le périnée, l'aine et le bas du dos. Le testicule du côté affecté est agrandi, œdémateux, compacté, le scrotum environnant est rougi.

Douleur digestive

La douleur dans le bas de l'abdomen chez l'homme peut provoquer non seulement les boucles des petits et gros intestins situés ici, mais aussi les organes voisins en se propageant.

la maladie de Crohn

La cause est inconnue, mais la nature granulomateuse de l'inflammation a été étudiée. La pathologie se développe dans n'importe quelle partie de l'intestin, dans l'estomac. Elle affecte la paroi à travers, provoque des ulcères, des fissures, des cicatrices, des passages fistuleux entre les organes, des abcès suppuratifs. A un cours récurrent.

  • hérédité accablée;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • maladies infectieuses;
  • baisse de l'immunité.

Caractéristique du syndrome douloureux: un caractère d'éclatement constant dans le bas-ventre avec des dommages aux boucles intestinales inférieures, intensifié après avoir mangé, troubles. De plus, il y a: selles molles dix fois ou plus par jour, flatulences, perte d'appétit et de poids, nausées et vomissements, fièvre modérée, faiblesse.

Syndrome du côlon irritable

Il est considéré comme un trouble fonctionnel. La raison est associée à une réaction spéciale du corps au stress. Les prédispositions sont: le non-respect du régime alimentaire, de longues pauses fréquentes, un manque de fibres dans les aliments, une faible activité physique, des changements hormonaux, une dysbiose.

Le principal symptôme est une douleur spastique sévère le long des intestins, des selles dérangées se manifestent par une diarrhée ou une constipation prolongée. L'abdomen est constamment gonflé. Les patients sont préoccupés par la sensation d'un intestin plein..

Appendicite

Maladie paroxystique associée à une inflammation de l'appendice. Elle peut être causée par:

  • constipation prolongée;
  • maladies chroniques des organes abdominaux avec des adhérences cicatricielles et la formation d'appendices de l'appendice;
  • certaines maladies infectieuses (fièvre typhoïde, tuberculose);
  • traumatisme à l'abdomen;
  • structure anormale du processus;
  • blocage de la production d'aliments bruts (graines, noix).

La douleur survient d'abord dans l'estomac, accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements. Après 2-3 heures, la douleur passe dans la région iliaque droite et s'intensifie. Une irradiation est observée dans le dos, l'anus, vers le haut. Le patient souffre de diarrhée ou de constipation. Les muscles abdominaux sont localement tendus..

Colite ulcéreuse non spécifique

Une maladie floue du gros intestin s'accompagne de lésions de la muqueuse. Les facteurs prédisposants sont: l'hérédité, l'intoxication à la nicotine, l'exposition à des agents antibactériens, une faible immunité. Les douleurs sont à l'étroit, pire après avoir mangé.

Le patient a:

  • selles molles fréquentes avec un mélange de pus, de mucus et de sang;
  • saignement intestinal;
  • la température augmente;
  • perte d'appétit et de poids;
  • faiblesse croissante.

Diverticulose

La pathologie est caractérisée par la formation de protubérances sacculaires à partir de la paroi intestinale. Facteurs de risque: manque d'eau et de fibres dans l'alimentation, faible activité physique, surcharge pondérale, tendance à la constipation, anomalies du développement, altération de la circulation intestinale, perte de tonus de la paroi à un âge avancé. La douleur spastique dans le bas-ventre à gauche se produit avec une inflammation des diverticules. Le tableau clinique de l'obstruction intestinale se développe.

Hernie inguinale

Formé dans un tendon faible de la paroi musculaire. Ici, les boucles intestinales font saillie dans la porte herniaire. La maladie est provoquée par l'haltérophilie, l'obésité, la constipation, l'ascite..

Tout d'abord, le patient éprouve une sensation de picotement sur le site de la porte de la hernie. Il apprend ensuite à corriger indépendamment le "sac" tombé. La complication la plus grave est une atteinte: la section intestinale tombe, mais l'anneau herniaire se contracte et ne permet pas de retourner à l'endroit. Il y a une douleur aiguë dans l'aine au site de la hernie, des vomissements, de la constipation.

Cancer du colon

L'éducation affecte le plus souvent le sigmoïde et le rectum. Les raisons peuvent être considérées comme l'une des maladies et des troubles alimentaires ci-dessus. L'important est que le cancer n'apparaisse pas à un stade précoce. Avec une croissance tumorale observée:

  • douleur sourde constante dans la région iliaque gauche et sur le côté;
  • constipation
  • flatulence;
  • fièvre;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • blanchiment du patient.

Comment le traitement est-il prescrit??

Toutes les méthodes de traitement nécessitent un diagnostic initial. L'examen utilise des moyens de laboratoire et techniques possibles. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques jusqu'à ce que la cause de la douleur soit clarifiée. Vous devriez essayer d'utiliser des médicaments antispasmodiques.

Peut-être qu'aucun médicament n'est nécessaire du tout. Par exemple, lors de la détection d'une hernie, il est recommandé de mettre un pansement spécial le matin au lit pour soutenir la paroi abdominale. Chaque maladie nécessitera son propre régime alimentaire, le rejet des aliments gras et épicés. En l'absence de données sur la tumeur, le médecin prescrit des procédures physiothérapeutiques, recommande de l'eau minérale.

Si un homme se fait opérer, vous devriez consulter des spécialistes expérimentés et prendre une décision. La diversité des douleurs dans le bas-ventre chez l'homme ne permet pas de poser rapidement un diagnostic. Un choix de traitement raisonnable est nécessaire. Les cas de retard et d'échec menacent la vie.

Nous répondons à la question - pourquoi le bas-ventre fait-il mal aux hommes?

Douleur épigastrique

La douleur dans la zone épigastrique supérieure du péritoine est le plus souvent causée par des processus inflammatoires dans l'estomac - gastrite et ulcères, ainsi que par ulcère duodénal. Une autre pathologie, y compris la fièvre dans l'abdomen, est l'œsophagite - inflammation de la membrane muqueuse de l'œsophage. La survenue de cette maladie est favorisée par une acidité réduite et une diminution du tonus du sphincter œsophagien, en raison desquelles le contenu de l'estomac est périodiquement renvoyé dans l'œsophage, irritant sa muqueuse.

Tous ces symptômes s'aggravent après avoir mangé. Lorsque sous la cuillère (haut dans l'hypochondre, au sommet du triangle, dont la base passe à travers le nombril), elle brûle et brûle, le patient est tourmenté par des vomissements fréquents et une soif intense, il y a des traces de sang dans les vomissures, cela ne peut pas signifier une exacerbation de la gastrite, mais un ulcère gastroduodénal - pathologie beaucoup plus grave. Dans cette situation, il sera préférable de consulter un médecin dès que possible, sinon les saignements peuvent entraîner une perforation de l'ulcère.

Et dans la région gastrique inférieure, et dans le bas du dos

Les entéralgies du bas de l'abdomen et du bas du dos indiquent le plus souvent des pathologies du système urinaire, de la prostate ou de la colonne vertébrale.

Colique rénale

C'est le nom du syndrome qui se développe en violation du passage de l'urine à travers l'uretère. Apparaît si à un certain intervalle de l'endroit où l'uretère quitte le rein à la zone où il se jette dans la vessie. Le plus souvent, ce «tube» transportant l'urine est bloqué par des pierres (surtout quand une personne aime par elle-même, sans examen ni recommandation pour «nettoyer» les reins). Mais l'uretère peut également devenir infranchissable dans certaines régions en raison de son inflammation ou de sa tumeur. De plus, ce dernier peut croître à la fois dans l'organe lui-même et dans les tissus entourant l'uretère.

  • se produit dans les crises;
  • ne permet pas de trouver une position dans laquelle cela ferait moins mal, forçant à tourner au lit;
  • donne aux organes génitaux externes, l'aine, la zone au-dessus du pubis et sur ses côtés;
  • souvent accompagnée de nausées et d'une violation de l'état général;
  • peut s'accompagner de fièvre et d'écoulement d'urine avec du sang.

Maladie du rein

La défaite du rein gauche ou de l'uretère gauche peut être suspectée par:

  • douleur plus dans la région lombaire;
  • diminuer ou augmenter la quantité d'urine;
  • sang, mucus ou pus dans l'urine;
  • fièvre;
  • odeur désagréable provenant de l'urine.

Maladies de la colonne vertébrale

Qu'il s'agisse d'ostéochondrose, de spondylose ou de spondylarthrite ankylosante, il peut s'accompagner de douleurs dans le bas de l'abdomen (mais - principalement d'une part) et dans le bas du dos. De plus, ce syndrome présente les caractéristiques suivantes:

  • douleur dans une zone, ne bouge pas, n'occupe pas une grande zone au fil du temps;
  • donne généralement à la jambe, s'étalant le long de sa surface arrière;
  • pas accompagné de nausées, vomissements, changements dans les selles;
  • la pression sur la colonne vertébrale provoque une gêne;
  • fait plus mal le soir;
  • le matin, il est difficile de tourner le corps sur le côté ou de se pencher, puis il passe pendant la journée;
  • dans une jambe, "chair de poule", engourdissement, coup de froid peut être ressenti.

Le bas-ventre chez l'homme fait mal: causes, symptômes, traitement

Les brûlures et les coupures dans le bas de l'abdomen peuvent être annonciatrices de diverses maladies, les principales étant:

  1. Maladies sexuellement transmissibles, telles que la chlamydia, la syphilis, la gonorrhée. Leurs premiers symptômes surviennent souvent dans les 48 heures suivant l'infection. Les maladies sexuellement transmissibles sont également caractérisées par des éruptions cutanées dans la zone intime, des problèmes de miction et de la douleur au cours de ce processus, les patients ressentent souvent de la douleur et de l'inconfort lors des rapports sexuels avec une femme. Après avoir découvert les symptômes ci-dessus, vous devez contacter un urologue. Les maladies sexuellement transmissibles nécessitent un traitement professionnel immédiat. Les méthodes alternatives visent uniquement à réduire les symptômes, mais elles ne peuvent pas débarrasser le corps des véritables causes, le début de la maladie.
  2. L'inflammation de la prostate se produit pour diverses raisons, il peut s'agir de maladies sexuellement transmissibles, d'une hypothermie, d'une prédisposition génétique, d'un système immunitaire faible, d'un stress excessif, etc. Dans ce cas, les représentants du sexe fort, en plus de brûler et de couper, éprouvent beaucoup d'autres symptômes désagréables, par exemple: ils ressentent une sensation d'inconfort pendant les rapports sexuels; ils ont des problèmes d'érection; les patients se caractérisent par une envie fréquente d'uriner, qui s'accompagne souvent de douleur. La prostatite est la plus courante chez les hommes matures.
  3. Les maladies associées au système reproducteur, telles que les maladies, par exemple, incluent la vésiculite, qui est une inflammation des vésicules séminales. Dans ce cas, la production de liquide séminal est perturbée et l'homme ressent une douleur intense dans le bas-ventre, s'intensifiant lors du contact sexuel. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut conduire à la formation d'un abcès de la vésicule séminale et à un traitement ultérieur par intervention chirurgicale, jusqu'à son amputation. L'orchite est un processus inflammatoire dans les testicules, auquel cas la douleur est donnée au sacrum et au bas du dos.
  4. La cystite est une inflammation de la vessie. Les hommes sont beaucoup moins susceptibles de tomber malades que les femmes. Cela est dû aux caractéristiques de la structure anatomique. L'urètre du sexe fort est beaucoup plus long, de sorte que les agents pathogènes ont du mal à pénétrer dans la vessie. La maladie se caractérise également par une augmentation de la température, la couleur et l'odeur des changements d'urine, les patients éprouvent le besoin d'uriner le processus toutes les 20-30 minutes.

La douleur dans le côté inférieur droit des hommes est un symptôme caractéristique de nombreuses maladies. Cette diversité est due à la présence dans la région latérale à droite de plusieurs organes qui remplissent des fonctions importantes.

Chez les hommes, dans le côté droit du bas-ventre se trouvent:

  • uretère;
  • le caecum, d'où part le processus - l'appendice;
  • vessie.

Les vaisseaux du péritoine, passant du côté droit, agissent parfois comme sources de douleur. Les dommages aux os et aux tissus dans cette zone peuvent provoquer des douleurs.

Les raisons

La douleur dans le côté droit de l'abdomen est provoquée par l'une des raisons suivantes.

En règle générale, les pierres sont composées de composés de calcium inorganiques. Ce sont des phosphates, des oxalates, des carbonates. Beaucoup moins souvent, les calculs sont formés à partir de dérivés d'acide urique.

Le développement de cette maladie est provoqué par des troubles métaboliques. Cela est dû aux écarts et pathologies suivants:

  • déshydratation;
  • une mauvaise nutrition, la prédominance de plats salés et épicés avec des épices dans l'alimentation;
  • carence en nutriments dans le corps;
  • maladies chroniques du tube digestif (colite, gastrite, pancréatite, cholécystite);
  • pathologie des reins et d'autres organes du système urinaire (urétrite, cystite, glomérulonéphrite, insuffisance organique).

La forme de l'ICD, dans laquelle les calculs se forment dans les uretères, est appelée urétérolithiase..

Cette pathologie, en plus des douleurs sur le côté, à droite, dans le bas-ventre, provoque chez l'homme les signes caractéristiques suivants:

  • hématurie;
  • une augmentation de la température, provoquée par une inflammation;
  • brûlure, coupure de la douleur pendant la miction.

Diverticulite

La douleur du côté droit indique souvent des maladies des organes qui exécutent la fonction digestive.

Ce symptôme est caractéristique d'une maladie telle que la diverticulite. Ce diagnostic implique la présence d'un diverticule - des formations sacculaires sur les parois de l'intestin, communiquant avec leurs lacunes.

Dans ces formations, en raison des caractéristiques structurelles de l'intestin, son contenu stagne. Cela provoque un processus inflammatoire..

Si elle n'est pas traitée, la diverticulite devient la cause de la suppuration, et plus tard - la perforation avec le développement de la péritonite, la formation de fistules.

La pathologie est associée à une constipation fréquente, provoquée par une carence en fibres alimentaires dans l'alimentation. Dans de telles conditions, le contenu de l'intestin est une masse solide insuffisamment humidifiée, ce qui rend sa promotion difficile.

La diverticulite, qui provoque des douleurs dans le côté droit du bas-ventre chez un homme, survient à la suite de processus inflammatoires dans le côlon. Ceux-ci incluent la colite de nature infectieuse ou ulcéreuse, les infections intestinales.

En plus de la douleur dont se plaint l'homme, la diverticulite se manifeste par des troubles des selles, qui se traduisent par l'alternance de diarrhée et de constipation, l'apparition de traces de sang dans les selles et la fièvre.

Le dernier symptôme survient lorsque des pyrogènes, substances qui affectent le fonctionnement des centres du système nerveux responsables de la thermorégulation, pénètrent dans le sang.

la maladie de Crohn

La maladie s'accompagne d'une inflammation des intestins. Le processus pathologique est chronique. Sans mesures appropriées, cette pathologie entraîne des complications dangereuses jusqu'à la perforation de l'intestin..

Toutes les sections du tractus gastro-intestinal sont impliquées dans le processus inflammatoire, en commençant par l'épais et se terminant par le mince, l'iléon, l'intestin.

Actuellement, la raison qui conduit au développement de cette maladie n'a pas été clarifiée de manière fiable. Les facteurs possibles provoquant le développement de la maladie de Crohn sont les suivants:

  1. Prédisposition héréditaire. La relation entre la maladie de Crohn et la présence de processus inflammatoires chroniques de l'intestin (par exemple, la colite) chez les proches du patient a été établie..
  2. Troubles de l'immunité. Un facteur prédisposant est le processus auto-immun dans le corps, dans lequel des anticorps sont produits qui agissent contre leurs propres tissus malades..
  3. Facteurs externes défavorables: manger des aliments malsains, mauvaises habitudes, vivre dans un environnement pollué.
  4. Allergies alimentaires.
  5. Stress et stress mental.

Une personne a mal au bas de l'abdomen à droite. Les manifestations supplémentaires de la pathologie sont la diarrhée, les excréments sanglants, la lourdeur et les ballonnements, la perte d'appétit.

Un épisode d'exacerbation est souvent confondu avec une inflammation de l'appendice.

Il existe plusieurs maladies de ce fragment du caecum:

  1. Appendicite aiguë. Ses principales causes sont l'inflammation à l'intérieur de l'appendice, provoquée par des maladies infectieuses qui surviennent en raison de l'activité des staphylocoques, des streptocoques, des entérocoques, un facteur mécanique (obstruction de l'espace entre l'appendice et l'intestin due à des vers intestinaux, des calculs fécaux, des tumeurs), la malnutrition, qui provoque constipation et inflammation persistantes.
  2. Appendicite chronique. Il s'agit d'une forme rare de la maladie, mais très dangereuse. Il se développe avec un processus inflammatoire lent, à la suite duquel le tissu de l'appendice est transformé. Des cicatrices y apparaissent et les processus sclérotiques se produisent directement dans les couches tissulaires. Les conséquences sont la déformation de l'appendice et sa fusion avec les organes ou tissus voisins. L'appendicite chronique se développe à la suite d'une attaque aiguë sans prendre les mesures appropriées, avec la répétition de plusieurs attaques aiguës, ainsi que dans le cas d'un développement progressif de la pathologie.
  3. Annexe tumeur. Il s'agit du type de maladie le plus rare de l'appendice du caecum. Le plus souvent, un néoplasme carcinoïde et une mucocèle sont trouvés. Le premier type est une tumeur de 1-2 cm, dans la plupart des cas, elle ne s'étend pas au-delà de la partie interne du processus. Dans 5 à 10% des cas, elle métastase aux ganglions lymphatiques, dans 3 à 5% - au foie. Mukocele - Un kyste rempli de liquide, également appelé fausse tumeur.

Les pathologies de l'appendice provoquent de graves complications, dans lesquelles le côté du bas-ventre fait également mal. Les complications comprennent la formation d'un abcès ou d'un infiltrat appendiculaire, une péritonite et une pyléphlébite..

Chez un homme, la douleur du côté droit, dans le bas de l'abdomen, est parfois causée par des infestations parasitaires. Dans les gros et petits intestins, les vers ronds, les trichures, les larges rubans, les ténias nains peuvent parasiter.

Avec les helminthiases, une personne, en plus de la douleur à droite, observe les symptômes suivants:

  • diarrhée ou constipation chronique;
  • ballonnements;
  • la nausée;
  • vomissements répétés.

L'activité prolongée des parasites et leur libération de déchets qui pénètrent directement dans le sang provoquent des symptômes d'intoxication: faiblesse générale, peau pâle et aggravation de son état, réactions allergiques.

Le syndrome douloureux est causé par la pression d'un néoplasme croissant sur les tissus environnants. Les tumeurs de l'intestin peuvent affecter différentes parties de l'intestin: le côlon ou le rectum, l'intestin grêle.

Pour les néoplasmes tumoraux bénins de l'intestin comprennent divers polypes:

  • inflammatoire;
  • hyperplasique;
  • lymphoïde;
  • juvénile.

Les causes de la formation de tumeurs bénignes de l'intestin sont:

  • facteur génétique;
  • pathologies intestinales concomitantes (colite, ulcère);
  • mode de vie inactif;
  • constipation chronique;
  • la prédominance de la carence en graisses et en fibres dans l'alimentation.

Le cancer de l'intestin comprend les éléments suivants:

  • adénocarcinome;
  • sarcome;
  • cancer basocellulaire;
  • carcinome à cellules cricoïdes.

Les tumeurs malignes se développent sous l'influence de facteurs pertinents pour le développement de néoplasmes bénins.

Les symptômes des tumeurs bénignes de l'intestin sont:

  • flatulence;
  • diarrhée et constipation alternées;
  • douleur, inconfort dans la cavité abdominale.

Les néoplasmes malins se manifestent par les signes suivants:

  • la présence de masses muqueuses dans les fèces;
  • l'apparition de traces de sang dans les selles;
  • douleur lors des selles;
  • douleur dans le bas-ventre sur le côté, à droite;
  • perte de poids soudaine;
  • nausées et accès de vomissements.

Tube digestif

Les problèmes digestifs dans le petit et le gros intestin peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre.

Maladies avec symptômes de douleur:

  • Hernie inguinale - protrusion de tissu péritonéal. Elle peut survenir sans symptômes évidents jusqu'à ce que la hernie soit pincée. Une cause courante est un effort physique intense. Le traitement est accompagné d'anesthésie et de chirurgie..
  • L'appendicite est un processus inflammatoire dans le processus du caecum. Les symptômes se produisent soudainement sous la forme d'une douleur aiguë qui peut irradier vers le bas du dos et la jambe. Des nausées et des vomissements peuvent survenir. Nécessite une intervention chirurgicale immédiate pour éviter la péritonite..
  • IBS (syndrome du côlon irritable), qui s'accompagne chez l'homme de douleurs dans le bas-ventre et l'aine. Il s'agit d'une maladie chronique provoquée par l'atonie de la paroi musculaire de l'intestin. La nature de la douleur peut être différente selon la zone de la lésion intestinale. Nécessite un traitement thérapeutique à long terme, des procédures physiques et un régime alimentaire.
  • Le cancer du côlon est une tumeur maligne sur les tissus muqueux du rectum. Il est diagnostiqué après une forte prolifération de cellules pathologiques. Avant cela, il est asymptomatique. Il se développe dans le contexte des maladies intestinales chroniques, de la constipation, du tabagisme et de l'alcoolisme.

Tout problème dans le travail des intestins (constipation, entérocolite, diarrhée) qui prend une forme chronique peut provoquer des douleurs abdominales chez l'homme. La prévention du problème est une alimentation équilibrée et une activité physique modérée..

Douleur mésogastrique

Le tableau clinique de la pancréatite - inflammation du pancréas - comprend une sensation de douleur dans la partie médiane de la cavité abdominale à gauche. Dans la pancréatite aiguë, la douleur est vive et se propage à chaud sous l'hypochondre gauche. La forme chronique s'accompagne d'une douleur sourde entourant le dos (bas du dos).

L'appendicite est une autre maladie courante caractérisée par un «estomac chaud». Habituellement, l'inflammation de l'appendice commence par une douleur brûlante du côté droit, s'étendant à la jambe ou à l'aine. Les nausées, les vomissements et la diarrhée sont également inclus dans l'image symptomatique de la maladie..

Cuissons dans l'estomac et avec d'autres pathologies gastro-entérologiques:

  • Cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire.
  • Dyskinésie - une violation du tonus des voies biliaires, provoquant une stagnation de la bile.
  • Cholélithiase.
  • Pathologie du foie et de la rate.
  • Hernie inguinale - sortie d'une partie de la boucle intestinale sous la peau dans la région de l'aine en raison de la formation de fissures dans la paroi abdominale antérieure recouvrant l'intestin.
  • La colite est une inflammation de la membrane muqueuse des parois intestinales. On distingue deux formes de la maladie: catarrhale et ulcéreuse, la seconde est une complication de la première. Avec la colite catarrhale, les tissus épithéliaux intestinaux rougissent et gonflent, la lumière intérieure se rétrécit. L'essence de la colite ulcéreuse est claire d'après le nom - le gonflement de la muqueuse devient ulcéré.
  • Maladie de Crohn - un processus inflammatoire granulomateux qui affecte la dernière section de l'intestin grêle.
  • Adhésions dans la cavité abdominale.
  • Infestations helminthiques.

Dommages mécaniques

Si une douleur aiguë dans un testicule sain s'est produite soudainement et sans raison apparente, il y a alors une forte probabilité de torsion du cordon spermatique. Le plus souvent, la pathologie survient chez les adolescents âgés de 12 à 16 ans, les hommes adultes représentent environ 35% des cas. La torsion peut provoquer des vêtements serrés, des mouvements brusques, un surmenage et même une toux persistante.

  • douleur de couture dans le scrotum;
  • nausées et vomissements (caractéristiques des enfants);
  • rétention urinaire aiguë;
  • augmentation de la température corporelle;
  • le testicule grossit et se durcit;
  • le scrotum devient cyanotique et gonfle.

Cette condition nécessite une attention médicale immédiate. Dans les premières heures après la détection d'une pathologie, le testicule peut être remis dans sa position normale par la méthode de la détorsion (manuellement sans chirurgie), mais uniquement chez les enfants et les adolescents. Avec une manipulation réussie, la douleur disparaît, le testicule devient mobile. Les adultes subissent généralement une intervention chirurgicale d'urgence. Si l'intervention est réalisée dans les 6 premières heures, les complications sont rares. Le testicule est retiré dans les cas où son approvisionnement en sang n'est pas rétabli dans les 15 minutes.

Tout coup ou compression des testicules entraîne également une douleur aiguë. Le plus souvent, les athlètes souffrent de blessures de la région inguinale pendant l'entraînement. Avec un coup violent, le scrotum gonfle, des hémorragies sous-cutanées sont visibles, le testicule se développe et reste douloureux pendant 2-3 semaines. Les blessures sont dangereuses par torsion du cordon, rupture des membranes des testicules, lésions de la vessie. Si le scrotum est bleu et enflé, il est nécessaire de contacter un établissement médical ou d'appeler un médecin, avant l'arrivée dont il est important que la victime reste calme.

Pourquoi est-ce dangereux?

Si vous avez des douleurs et des brûlures dans le bas-ventre, vous devez consulter un médecin et commencer le traitement à temps, sinon il existe un risque de complications qui dépendent du type de maladie à l'origine de l'apparition de ces symptômes:

  • Les maladies sexuellement transmissibles sont dangereuses car dans certains cas, elles peuvent conduire à l'infertilité et à l'impuissance..
  • La prostatite peut évoluer vers une forme chronique et les patients présentent également un risque accru de cancer impliquant la glande prostatique..
  • Les maladies associées à la procréation, si elles ne sont pas correctement traitées, peuvent conduire à l'impuissance, ainsi qu'à l'infertilité.
  • La cystite peut se transformer en énurésie (énurésie nocturne) et pyélonéphrite.

Comment agir

Tout d'abord, un homme doit analyser ce qui aurait pu provoquer l'apparition de symptômes douloureux. Ils peuvent signaler la présence d'une hernie, d'un kyste ou d'une inflammation du pancréas ou des testicules. Les problèmes rénaux potentiels ne doivent pas être exclus. Particulièrement souvent, des picotements et des tiraillements sont signalés par les athlètes qui soumettent le corps à un effort physique accru. Courir vite ou tout autre tremblement corporel intense peut provoquer des douleurs à l'aine. Cette condition ne nécessite pas de traitement, il est recommandé de faire une pause en classe.

Parfois, la douleur s'accompagne de symptômes tels que fièvre, faiblesse générale et nausées. Bien sûr, tous les symptômes énumérés de la maladie peuvent être éliminés en utilisant des analgésiques puissants (kétans, solpadéine, tempalgin). Cependant, seulement pendant un certain temps en éliminant les symptômes, la maladie peut provoquer le développement de complications graves.

Douleur hypogastrique

Les pathologies de la sphère génito-urinaire qui provoquent des brûlures dans la zone basse située du péritoine - hypogastrie, incluent de telles pathologies:

  • Urétrite - inflammation des voies urinaires.
  • Cystite - inflammation de la vessie.
  • Pyélonéphrite, néphrolithiase - inflammation des reins et maladie rénale.

Il existe des pathologies spécifiques dues aux différences de structure et de fonctionnement des systèmes reproducteur masculin et féminin. Parmi les pathologies de la région génitale chez les hommes, la première place appartient à la prostatite - inflammation de la glande prostatique. La prostate s'enroule autour du canal urinaire sous la sortie de la vessie, donc un symptôme spécifique de son inflammation est une violation de l'écoulement normal de l'urine.

Plus rarement, la vésiculite est une inflammation des vésicules séminales et l'orchite est une inflammation des testicules. Comme la prostatite, elles peuvent provoquer une sensation de brûlure dans l'estomac..

Les causes spéciales de brûlure dans le bas-ventre chez les femmes sont également très diverses. Souvent, ils sont directement liés aux fonctions physiologiques du système reproducteur féminin: parfois, les symptômes apparaissent pendant les périodes de menstruation, d'ovulation, de conception, de grossesse aux stades ultérieurs. Le syndrome douloureux s'explique par un étirement des tissus et une pression sur les organes internes sous l'influence d'un élargissement de l'utérus.

Parmi les conditions pathologiques féminines, une grossesse extra-utérine mérite une mention spéciale. La sensation de brûlure et les douleurs abdominales qui en résultent sont de nature paroxystique et peuvent s'accompagner de fréquents faux envies de selles, de diarrhée et de difficulté à uriner. Des brûlures dans la cavité abdominale peuvent indiquer une apoplexie (rupture) de l'ovaire ou du kyste ovarien.

Une manifestation d'une pathologie telle que la gastroparésie est possible, entraînant des lésions des nerfs responsables de la contractilité des parois de l'estomac.

Que faire en cas de douleur intense dans le bas-ventre

Dans tous les cas, il est nécessaire d'appeler les soins médicaux d'urgence et de ne pas essayer de vous rendre à l'hôpital par vous-même. Possible saignement interne.

Comment identifier une douleur intense:

  • survient soudainement, surtout la nuit;
  • capable de croître avec le temps;
  • pire en bougeant - se retourner, tousser, respirer profondément;
  • accompagnée d'un assombrissement des yeux et de vertiges.

L'apparition d'une telle douleur indique des anomalies aiguës qui peuvent menacer la vie d'une personne. Dans la plupart des cas, nécessite une intervention chirurgicale.

Avec l'apparition d'une telle douleur:

  • prendre une position allongée confortable;
  • rester immobile jusqu'à l'arrivée des médecins;
  • ne prenez pas vous-même des analgésiques;
  • en cas de vomissements, surveiller l'écoulement des vomissures;
  • fournir de l'air frais au patient.

Dans le bas-ventre chez l'homme, la douleur peut avoir une étiologie différente. Il se manifeste par une variété de symptômes, a souvent un caractère irradiant. Si, avant, une telle douleur n'était pas observée, il est nécessaire de diagnostiquer et de découvrir la maladie sous-jacente qui provoque le syndrome douloureux. Pendant la durée du traitement, renoncez aux mauvaises habitudes et suivez un régime.

Diagnostique

La brûlure à l'estomac ayant un très large éventail de causes possibles, le diagnostic et le traitement des pathologies associées à cette symptomatologie nécessitent la participation de nombreux spécialistes: gastro-entérologue, urologue, gynécologue, oncologue, chirurgien, neurologue. Le diagnostic comprend une série de procédures:

  1. Examen externe et palpation de la cavité abdominale afin de clarifier la localisation de la douleur.
  2. Tests sanguins et urinaires pour identifier les processus inflammatoires dans le corps et différencier la pathologie.
  3. Consultations de spécialistes spécialisés: gastro-entérologue, urologue, gynécologue, oncologue, chirurgien, neuropathologiste.
  4. Examen instrumental des organes abdominaux: radiographie et échographie, résonance magnétique et tomodensitométrie.
  5. Si vous soupçonnez une pathologie de l'intestin et / ou de l'estomac, des examens intracavitaires de ces organes sont effectués - fibrogastroscopie et coloscopie - à l'aide d'une séparation spéciale - un endoscope avec une caméra vidéo miniature à la fin, ce qui permet au médecin de voir leur état de l'intérieur sur l'écran du moniteur.

Prostate

Chez les hommes, la douleur dans le bas-ventre est le plus souvent provoquée par la prostate. L'organe est situé juste en dessous de la vessie, de sorte que la douleur est ressentie dans la région du nombril à l'aine. Il peut être administré dans le rectum, à l'intérieur des cuisses, dans le bas du dos.

Des symptômes tels que des mictions douloureuses fréquentes (souvent difficiles), des selles molles accompagnées de crampes peuvent confirmer une suspicion de maladie de la prostate..

Prostatite

Le degré et la nature de la douleur dépendent du type de lésion de la glande. Dans la prostatite chronique, la douleur est prolongée, terne, tiraillante, peut s'apaiser périodiquement. Le symptôme est aggravé par le remplissage de la vessie, la surchauffe, l'effort physique et la consommation d'alcool. Avec les rechutes, la douleur acquiert souvent un caractère coupant, s'intensifiant la nuit. La prostatite infectieuse aiguë se manifeste par des douleurs aux piqûres dans la région sus-pubienne. L'inconfort se produit fortement, augmentant progressivement.

Si la douleur est palpable, mais tolérable, et que la température ne dépasse pas 38 degrés, alors nous parlons de prostatite catarrhale. Il s'agit d'une forme simple d'inflammation de la glande sans formation d'ulcères..

Mais si la douleur devient intolérable et que la température a augmenté à 39 degrés et plus, alors c'est le signal du début d'un processus purulent. Symptômes supplémentaires typiques:

  • miction douloureusement douloureuse;
  • envie fréquente de déféquer, accompagnée de crampes, de constipation;
  • l'apparition dans l'urine de fils purulents et sanguins.

La situation nécessite une attention médicale immédiate. Vous pouvez arrêter la douleur aiguë avec des médicaments, mais pendant ce temps, un abcès peut s'ouvrir et entraîner des conséquences graves.

Le schéma thérapeutique de la prostatite dépend de la forme de la maladie et de l'âge du patient. Médicaments prescrits qui régulent le fond hormonal, améliorent la microcirculation sanguine dans le corps et restaurent le tissu glandulaire. L'inflammation aiguë est soulagée par les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antibiotiques..

L'adénome conduit à une augmentation chronique de la taille de la prostate et à l'apparition de douleurs de ceinture tirante dans le bas-ventre (au-dessus du pubis). Leur localisation dépend du sens de croissance d'une tumeur bénigne. Cela peut être la zone du rectum, la vessie. Les symptômes supplémentaires sont similaires à la prostatite..

Il est impossible de guérir complètement un adénome avec des méthodes conservatrices, mais il existe des moyens de freiner sa croissance. Avec un volume tumoral important, il est partiellement ou complètement retiré par des méthodes chirurgicales mini-invasives ou ouvertes..

Les vésicules séminales

Les vésicules séminales (vésicules) sont situées sur les côtés de la prostate à l'arrière de la vessie. Le canal séminal lie ces glandes aux testicules.

L'inflammation des vésicules séminales (vésiculite) s'accompagne de douleurs aiguës localisées au-dessus du pubis le long de la ligne du pli inguinal. Souvent, il y a une douleur dans les testicules. Pendant l'éjaculation, la miction ou la défécation, la douleur s'intensifie considérablement. Il s'aggrave lors du remplissage de la vessie.

La vésiculite s'accompagne parfois de fièvre, fièvre allant jusqu'à 38 degrés. Un écoulement gris boueux de l'urètre peut apparaître. Sans traitement en temps opportun, il existe un risque de développer des foyers purulents, puis la douleur devient un caractère tirant et pulsant.

La maladie peut prendre une forme chronique dans laquelle chaque contact sexuel s'accompagne d'un inconfort tangible dans le bas-ventre. En conséquence, une dysfonction sexuelle se développe. La vésiculite chronique provoque souvent l'infertilité.

Le traitement consiste en des antibiotiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Pendant la période de récupération, la physiothérapie est utilisée, des vitamines sont prescrites. Avec le développement d'un abcès, la glande est enlevée.

Le système urinaire est sensible aux attaques d'agents pathogènes dont la reproduction et l'activité provoquent l'apparition de sensations inconfortables.

La survenue de douleurs dans le bas-ventre (du nombril à l'aine) peut être le résultat d'une inflammation des parois de la vessie (cystite). Symptômes supplémentaires: mictions fréquentes, accompagnées de douleurs, de fausses envies. L'apparition de sang dans l'urine est probable. Le traitement consiste en des antibiotiques et des remèdes à base de plantes (par exemple, «Phytolysine»). Renseignez-vous sur les symptômes indiquant une cystite..

Des douleurs douloureuses dans la région sus-pubienne, dans l'urètre peuvent être déclenchées par la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase, l'uréeplasmose, l'urétrite spécifique et non spécifique.

L'inflammation urétrale s'accompagne d'une miction douloureuse, de sécrétions. L'agent causal est déterminé par les résultats des tests, puis un traitement antibiotique est effectué. L'inconfort pendant le traitement aide à soulager les analgésiques.

Afin de poser un diagnostic correct, le médecin doit d'abord recueillir une anamnèse. Le spécialiste interroge le patient sur les symptômes, sur les rapports sexuels récents avec des partenaires inconnus et sans préservatif. En outre, le médecin, si nécessaire, prescrit des diagnostics supplémentaires, qui peuvent inclure:

  • Analyse sanguine générale.
  • Examen échographique de la prostate et de l'abdomen.
  • Analyse d'urine.
  • Tomodensitométrie.
  • Imagerie par résonance magnétique.

Douleur dans les maladies des testicules et des appendices

Douleur de tirage - une réaction à l'étirement ou à la compression dans les tissus ou les organes

L'apparition de ce symptôme désagréable est associée à la réaction des récepteurs de la douleur à l'étirement et à la compression. En règle générale, cela se produit en raison d'un changement du volume, de la masse et de la densité du testicule malade ou de son implication dans des processus pathologiques similaires dans les organes et les tissus voisins, qui comprennent:

  • scrotum et peau périnéale,
  • épididyme,
  • cordon spermatique,
  • prostate.

Les principales maladies accompagnées de douleurs tiraillantes sont les suivantes.

Inflammation ou orchite testiculaire

La cause d'infection la plus courante est une infection qui pénètre rarement dans les testicules par voie sanguine, par contact - hypothermie ou effets d'un traumatisme. Deux types d'orchite sont aigus et chroniques. L'orchite aiguë se développe comme une complication des maladies infectieuses virales: oreillons, rubéole, grippe; ainsi que des cas avancés de gonorrhée (en association avec une orchoépididymite). L'orchite chronique est le résultat d'un mauvais traitement d'une maladie aiguë ou d'une infection de la prostate, de la vessie, de l'urètre.

Cette pathologie présente de nombreux signes qui permettent de la distinguer des autres maladies du testicule.

  • apparition aiguë, fièvre, frissons, maux de tête (symptômes d'intoxication générale);
  • la présence de manifestations antérieures de la maladie sous-jacente (avec étiologie virale);
  • une augmentation de la taille du scrotum du côté de la lésion, un gonflement;
  • un changement dans l'apparence du scrotum (rougeur, la peau devient lisse);
  • la nature croissante de la douleur, son intensification avec des mouvements brusques, des sauts, des montées d'escaliers.

L'orchite chronique est caractérisée par des douleurs de traction périodiques

Dans l'orchite chronique, les symptômes peuvent être effacés et se manifestent souvent par des douleurs de traction périodiques, qui, à leur tour, sont souvent masquées par des signes d'une maladie primaire du système génito-urinaire.

Épididymite

C'est ce qu'on appelle une inflammation de l'épididyme. Contrairement à l'orchite, l'épididymite survient plus souvent en raison d'une infection de contact primaire à travers l'urètre et des canaux déférents avec des infections génitales: candida, chlamydia, gonocoque, trichomonas et autres. En tant que maladie secondaire, elle est associée à des cas graves d'urétrite et de prostatite, est une complication des oreillons et de la tuberculose. Enfin, un cathéter permanent peut être appelé la troisième cause d'infection..

Les signes caractéristiques de l'épididymite qui la distinguent de l'orchite.

  • sang dans le sperme;
  • gonflement de l'aine du côté affecté;
  • le scrotum n'est pas complètement élargi, une tumeur locale (kyste de l'appendice) est déterminée;
  • brûlure et douleur pendant la miction et l'éjaculation;
  • écoulement urétral.

Torsion testiculaire

La rotation de la glande par rapport aux axes verticaux ou horizontaux, survenant le plus souvent chez les enfants. Il y a une torsion du cordon spermatique et une compression de ses vaisseaux et de ses nerfs. Sans traitement d'urgence, le résultat est une ischémie et une nécrose testiculaire. Parmi les raisons - la mobilité pathologique des testicules, le port de vêtements serrés, une forte tension des muscles abdominaux et autres.

Il y a un certain groupe d'hommes avec la torsion testiculaire habituelle, ils ont le plus grand risque de torsion aiguë, la meilleure façon de la prévenir est la chirurgie.

Les principaux signes de cette pathologie du testicule.

  • la douleur irradie immédiatement vers l'aine et le bas de l'abdomen.
  • du côté de la torsion, le testicule est au-dessus de sa position normale.
  • réduction de la douleur sans traitement après 18 à 24 heures (signe d'une nécrose tissulaire imminente).
  • chez les enfants, la maladie est sévère, accompagnée de vomissements, de diarrhée et parfois de rétention urinaire (signe important).

Lorsque les testicules sont tordus, douleur à l'aine et au bas-ventre

Que faire?

En cas de douleur et de brûlure dans le bas-ventre, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin qui pourra poser le bon diagnostic et prescrire un traitement. Il est strictement interdit de pratiquer l'automédication et de recourir à des méthodes de thérapie alternative, sans consulter au préalable votre médecin. Pendant le cours thérapeutique devrait:

  1. Vivez une vie saine.
  2. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.
  3. Mangez équilibré, évitez les aliments gras et fumés.
  4. Plus à l'extérieur.
  5. Prenez des complexes de vitamines.
  6. Pour les maladies sexuellement transmissibles, le traitement des partenaires est également recommandé afin d'éviter l'effet ping-pong..
  7. Demandez à un urologue de vérifier régulièrement.

En suivant toutes ces règles, la pathologie peut être évitée..

Traitement

Il est impossible de dire sans équivoque quel traitement sera nécessaire s'il y a une sensation de brûlure dans le bas-ventre.

Premièrement, il y a tellement de facteurs qui peuvent déclencher la survenue d'un tel symptôme. Deuxièmement, chez les femmes et les hommes, ces causes diffèrent considérablement. Par conséquent, le schéma de traitement exact pour les brûlures inconfortables dans le bas-ventre n'existe pas.

Vous devez d'abord contacter un spécialiste qui, après avoir effectué les études nécessaires, identifiera la cause exacte des sensations pathologiques. Ce n'est qu'après cela que le médecin pourra choisir la thérapie nécessaire et donner des recommandations individuelles sur le traitement.

Syndrome de la douleur en bas à gauche

Lorsque la douleur gauche est dans le bas-ventre des hommes, cela peut indiquer le développement de diverses pathologies, que nous considérerons.

Gastrite ou gastroduodénite

Un estomac enflammé, généralement situé à gauche sous les côtes, peut s'étirer pour atteindre le bas-ventre, où il provoque une entéralgie. Il est difficile de deviner par vous-même que cette section du tractus gastro-intestinal est affectée (sans l'aide d'un gastro-entérologue), mais de tels signes peuvent devenir indicatifs:

  • la nausée;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur sous pression dans la zone "sous le creux de l'estomac".

Hypertrophie aiguë de la rate

Bien que cet organe hémopoïétique, dans lequel les globules rouges naissent et «meurent», soit situé sous la côte gauche, en cas d'augmentation de son volume, des douleurs surviennent du côté gauche du bas-ventre.

Les causes de l'élargissement de la rate sont soit une inflammation soit une diminution de la lumière des vaisseaux veineux, à travers laquelle le sang s'écoule de cet organe.

Les symptômes de cette condition sont:

  • entéralgie, localisée en dessous et à gauche;
  • nausées Vomissements;
  • fièvre.

Infarctus de la rate

Lorsque la lumière d'une artère ou de sa branche (thrombus, plaque athérosclérotique, graisse) qui alimente la rate se chevauche, une partie de l'organe meurt - une crise cardiaque se produit. Survenir:

  • douleur aiguë qui descend de l'hypochondre gauche vers le bas-ventre gauche;
  • l'intensité de la douleur augmente avec la respiration profonde, la toux, le mouvement;
  • chaleur.

Abcès de la rate

Le processus purulent se développant dans le corps peut être compliqué par l'absorption de bactéries dans la circulation systémique. Ensuite, ils sont répartis dans tout le corps et peuvent se former dans l'un ou l'autre organe. Un abcès (ou plusieurs ulcères) peut également se former dans la rate.

  • entéralgie dans l'hypochondre gauche, qui donne à la moitié gauche de la poitrine et au bas-ventre gauche;
  • fièvre;
  • faiblesse croissante;
  • nausées Vomissements.

Inversion de la rate

Il s'agit d'une condition où se produit une torsion de l'artère splénique. La cause peut être soit une affection congénitale des ligaments mésentériques, soit une lésion de l'hypochondre gauche.

Les signes d'inversion de la rate comprennent:

  • ballonnements;
  • constipation
  • la douleur descend de l'hypochondre gauche vers le bas-ventre, à gauche;
  • vomissement
  • détérioration.

Leucémie myéloïde chronique et lymphoïde

Ces formes de cancer du sang apparaissent également. Il s'agit d'une douleur dans l'abdomen inférieur gauche, qui n'apparaît initialement qu'après avoir mangé ou lorsque vous cliquez sur cette zone. À mesure que la tumeur progresse, l'intensité des entéralgies augmente..

la maladie de Crohn

Une inflammation intestinale spécifique se manifeste:

  • douleur dans diverses parties de l'abdomen, y compris en bas à gauche;
  • vomissement
  • diminution de l'appétit;
  • la diarrhée;
  • fatigue;
  • douleur articulaire.

Des symptômes similaires sont caractéristiques des périodes de haute saison. Ils sont remplacés par des périodes de rémission, lorsque la douleur, la diarrhée et les vomissements ne sont pas observés. Plus sur les symptômes de Crohn.

Polypose

Si les sections descendantes du gros intestin ou les sections de l'intestin grêle se trouvant sur la gauche deviennent souvent enflammées, des polypes se développent au fil du temps - une sorte de croissance de la muqueuse semblable à un champignon qui rétrécit la lumière de la trompe intestinale et peut devenir maligne. Plus d'informations sur les symptômes des polypes dans les intestins.

Colite ulcéreuse non spécifique

Il s'agit d'une maladie dans laquelle, pour une raison inconnue, toute la membrane du côlon est affectée (des ulcères y apparaissent). Il commence par le rectum, dont la projection tombe sur le bas de l'abdomen gauche. Affecte davantage les départements les plus sus-jacents.

  • fièvre;
  • picotements ou pincements dans l'abdomen inférieur gauche - au stade initial;
  • ballonnements, particulièrement prononcés dans le bas-ventre;
  • faiblesse générale;
  • diarrhée ou constipation.

La localisation atypique de l'appendice enflammé

La maladie commence soudainement, parfois avec une douleur autour du nombril, qui se déplace plus tard vers le côté gauche. L'entéralgie est modérée au début, puis elle se développe de plus en plus, devient des crampes, mais elle peut aussi être pulsatoire.

De plus, des nausées apparaissent, il peut y avoir 1-2 fois des vomissements, parfois de la diarrhée, qui sont associés à une irritation du péritoine, à une enveloppe enveloppante et enflammée et à l'estomac avec des intestins. La température corporelle augmente.

Diverticulite

Il s'agit d'une maladie dans laquelle la paroi intestinale devient une source de protubérances, semblable aux petites hernies. Cette pathologie se développe le plus souvent à un âge avancé. Peut ne présenter aucun symptôme, apparaissant sur une radiographie avec contraste, réalisée à une autre occasion. En outre, les diverticules, enflammés, peuvent provoquer l'apparition d'entérgies de toute localisation, y compris le bas-ventre gauche d'un homme. De plus, la constipation, des frissons apparaissent; la température augmente.