Principal

Tumeur

Cystite chez la femme

Les premiers symptômes de la cystite chez la femme ne peuvent être ignorés, car la maladie est sujette à une évolution chronique. Le traitement de la cystite chez les femmes sera plus efficace si vous commencez le traitement à un stade précoce, lorsque la maladie est à un stade aigu.

Les symptômes de la cystite chez les femmes

L'évolution de la cystite peut se produire sous forme aiguë ou chronique. Les symptômes de la cystite chez les femmes varient en fonction de la gravité et de la forme de la pathologie.

Les symptômes de la cystite apparaissent soudainement, dans le contexte du bien-être absolu. Des douleurs aiguës se produisent dans le bas-ventre lors de la projection vers la vessie, aggravées par la miction. La cystite chez la femme peut affecter non seulement la membrane muqueuse de la vessie, mais également la couche musculaire. Dans ce cas, la cystite se manifeste par des signes spécifiques:

  • incontinence urinaire;
  • une sensation de lourdeur dans la vessie;
  • se sentir rassasié.

La cystite aiguë chez les femmes donne des symptômes plus prononcés, de sorte que les patients se précipitent chez le médecin pour un traitement. Si une femme a une cystite chronique, la maladie peut ne pas se manifester pendant longtemps. Dans ce cas, la forme chronique se révélera comme une rechute dès que l'immunité du patient est affaiblie.

La cystite hémorragique, qui se manifeste chez les patients comme une cystite avec du sang, peut être observée à l'œil nu. Dans l'urine, en plus de changer la couleur de l'urine, des stries de sang seront visibles.

Signes de cystite chez la femme

  1. L'apparition d'une douleur aiguë dans le bas-ventre, aggravée par la miction.
  2. Douleur douloureuse au repos.
  3. L'apparition de démangeaisons et de brûlures pendant la miction.
  4. Changement de couleur et d'odeur d'urine, opacification de l'urine, impuretés sanguines possibles.
  5. Sensation de vidange incomplète de la vessie.
  6. Mictions fréquentes, parfois peu concluantes.
  7. Fièvre, fièvre.
  8. Douleur dans les organes génitaux.
  9. Aggravation des symptômes généraux - apparition d'un mal de tête, faiblesse, fatigue, diminution des performances.

Traitement de la cystite chez les femmes

Le traitement de la cystite chez la femme est effectué par plusieurs types de médicaments. Tout d'abord, ce sont:

  • antibiotiques
  • anti-inflammatoires;
  • comprimés antipyrétiques;
  • analgésique;
  • diurétiques et uroseptiques.

Le médecin choisit le traitement de la cystite chez les femmes avec des médicaments, car avant la nomination d'un antibiotique, il est nécessaire de déterminer le type d'agent pathogène, puis de déterminer le choix du médicament.

Après avoir effectué un test d'urine pour l'inoculation bactérienne, le médecin sélectionne le médicament optimal pour le traitement. Un médicament à action rapide pour les femmes dans la période aiguë de développement de la cystite est Monural. Le médicament élimine rapidement les symptômes de la cystite chez les femmes et neutralise la microflore pathogène..

La cystite peut être traitée rapidement non seulement avec Monural, mais aussi avec d'autres médicaments, s'ils sont correctement sélectionnés, et le traitement a été commencé dans la période initiale du développement de la pathologie. Le traitement de la cystite chronique ne peut pas être effectué rapidement, car l'infection est soigneusement cachée et les micro-organismes pathogènes deviennent parfois résistants à de nombreux antibiotiques.

Les antibiotiques dans le traitement de la cystite aident à neutraliser les micro-organismes pathogènes qui ont provoqué le développement du processus inflammatoire. Il s'agit du principal groupe de médicaments utilisés pour la cystite..

Pour éliminer les signes d'inflammation, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits en parallèle. Beaucoup d'entre eux ont déjà un effet antipyrétique. Les médicaments anti-inflammatoires éliminent l'irritation de la muqueuse vésicale, l'enflure, normalisent la circulation sanguine. Ils aident avec une douleur intense. Les médicaments soulagent rapidement les symptômes négatifs et les patients se sentent beaucoup plus facilement.

Un traitement rapide de la cystite est impossible sans diurétiques et uroseptiques. Les médicaments pour la cystite chez les femmes à effet diurétique visent à augmenter l'excrétion de liquide du corps, ce qui vous permet d'évacuer les agents pathogènes morts et de vider la vessie.

Les uroseptiques y contribuent également, dont certains sont basés sur des composants naturels. Pour que le traitement réussisse, un régime contre la cystite est nécessaire afin que la muqueuse ne soit pas irritée pendant le traitement.

Médicaments pour le traitement de la cystite chez les femmes

  • Monural
  • Nolicin;
  • Palin;
  • Nevigramon;
  • Furazolidone;
  • Furagin;
  • Kanefron;
  • Uronefron;
  • Cephoral;
  • Chloramphénicol;
  • Norfloxacine;
  • Furadonine;
  • Urolesan;
  • Furomag;
  • Ibuprofène;
  • Uroprofit;
  • Phytolysine.

Le remède contre la cystite chez les femmes

Le médicament pour la cystite chez la femme est prescrit après l'examen. Pour le traitement de la cystite, différentes formes de médicaments sont disponibles et pratiques. Il est possible de traiter la cystite chez les femmes avec des médicaments sous forme de comprimés, de suppositoires ainsi que de remèdes populaires.

Pilules

Les pilules sont la forme la plus pratique de traitement de la cystite. Ils peuvent être pris dans n'importe quel endroit pratique, ainsi que les comprimés de cystite chez les femmes fourniront un traitement rapide si vous devez aller au travail.

Parmi les pilules anti-cystite, on peut citer:

Ces médicaments sont fabriqués à base de plantes. Cela comprend les composants ayant un effet uroseptique, anti-inflammatoire et analgésique. Les premiers soins pour la cystite avec ces médicaments sont possibles avec une évolution bénigne de la maladie, lorsque des signes de cystite apparaissent.

Antibiotiques

La liste des antibiotiques pour la cystite chez la femme est large et vous permet de choisir le remède optimal en tenant compte des caractéristiques individuelles. Un thérapeute ou un urologue vous aidera à choisir un remède efficace contre la cystite pour les femmes, car certains médicaments ont des limites importantes lors de l'utilisation.

Par exemple, les médicaments agressifs pour le tractus gastro-intestinal ne sont pas recommandés pour les femmes atteintes de cystite en cas de maladies digestives, et les antibiotiques pour la cystite avec des propriétés tératogènes et des effets embryotoxiques sont interdits pendant la grossesse..

La liste des agents antibactériens efficaces:

Bougies

Un remède commode pour la cystite sont les suppositoires vaginaux ou rectaux. Les suppositoires pour la cystite chez la femme ont un effet antibactérien, donnent un effet antispasmodique et analgésique. À l'aide de bougies, les symptômes locaux sont arrêtés, les signes d'intoxication disparaissent et la santé globale s'améliore. Les suppositoires de la cystite chez les femmes activent la circulation sanguine, améliorent le métabolisme et accélèrent la récupération.

Les bougies les plus efficaces sont:

  • Hexicon;
  • Viferon;
  • Papavérine;
  • Méthyluracile;
  • Betadine;
  • Acylact;
  • Indométacine;
  • Terzhinan.

Remèdes populaires

Le traitement de la cystite chez les femmes à la maison est également possible avec l'aide de la médecine traditionnelle. Il existe de nombreux remèdes à base de plantes qui aideront à éliminer les symptômes de la cystite. Appliquer des remèdes populaires pour la cystite ainsi que des méthodes traditionnelles de traitement de la maladie.

Le traitement de la cystite avec des remèdes populaires peut être effectué sous diverses formes. Il s'agit d'une boisson de bouillon et d'infusions d'herbes médicinales, de bains, de douches vaginales, d'applications. Les herbes avec cystite chez la femme n'ont pas de propriétés pires que les préparations de comprimés à base de plantes. Avec la cystite, vous pouvez prendre des décoctions et des infusions à partir des plantes suivantes:

  • centaurée;
  • busserole;
  • graines de lin;
  • canneberge;
  • banane plantain;
  • soie de maïs;
  • Bourgeons de bouleau;
  • genévrier;
  • Racine de réglisse;
  • persil.

Avec le traitement complexe de la cystite utilisant à la fois des drogues synthétiques et la médecine traditionnelle, la cystite peut être guérie en peu de temps et en totalité, sans menace de rechute.

Liste de lecture vidéo sur la cystite (sélection de vidéos dans le coin supérieur droit)

Douleur dans le bas-ventre avec cystite: maladies similaires

La douleur accompagne toute pathologie de nature inflammatoire. Avec l'inflammation, un œdème se développe, ce qui exerce une pression sur les terminaisons nerveuses situées dans la zone du processus pathologique. La cystite ne fait pas exception.

Douleur de cystite

La douleur est le mécanisme de défense naturel du corps. C'est une sorte de signal au corps qu'il y a un problème.

Normalement localisé dans la zone où la maladie est apparue. Se propage parfois le long du nerf.

Dans la structure du système nerveux central, une structure distincte est distinguée, qui est responsable de la perception de la douleur, appelée système nociceptif.

Un tel système de protection fonctionne en raison du fait qu'il existe des récepteurs dans les organes et les tissus - nocicepteurs.

Ces récepteurs répondent à l'apparition d'enzymes et de médiateurs qui se forment lors de l'inflammation..

L'estomac fait mal avec une cystite symétriquement, couvrant la partie inférieure de la paroi abdominale antérieure. Cela est dû à la structure de l'organe et à son emplacement. Les sensations douloureuses sont de nature différente:

La douleur associée à la cystite dépend du type d'inflammation, de la cause de la maladie, ainsi que de la profondeur de la lésion de la paroi de la vessie.

L'apparition de douleurs dans le bas-ventre est une indication pour une attention médicale immédiate, car non seulement la cystite peut être la cause, mais aussi d'autres maladies.

Plus souvent avec une cystite, le bas-ventre ne fait pas beaucoup mal. Se produit par périodes et est associé au remplissage de la vessie..

Le syndrome de la douleur sévère se caractérise par des dommages aux parties inférieures de la vessie. Dans une telle situation, la zone enflammée est exposée à des composants agressifs de l'urine.
Si un patient atteint de cystite a une douleur au bas du dos, cela indique la propagation du processus infectieux dans le bassin rénal.

Pourquoi le bas-ventre fait-il mal?

Si une personne a des douleurs dans le bas-ventre, elle subit un examen qui visera non seulement à examiner la vessie, mais aussi d'autres organes du petit bassin. La raison en est les maladies suivantes:

  • Annexite. L'inflammation bilatérale des appendices provoque une douleur similaire à la cystite. Lors du traitement de l'inflammation de l'urée, vous pouvez ignorer les dommages aux ovaires et aux trompes de Fallope. La combinaison de cystite et d'annexite est courante, surtout si elles apparaissent après une hypothermie sévère.
  • Appendicite. L'emplacement de l'annexe dans chaque personne est individuel. Certains situés dans le bassin. Avec l'inflammation, un tableau clinique de la cystite apparaîtra..
  • Endométrite. La douleur avec inflammation de la muqueuse interne de l'utérus est de nature similaire à la cystite.
    La réalisation d'études instrumentales vous permet de déterminer avec précision la localisation du processus inflammatoire.

Les symptômes de la cystite

L'inflammation de la vessie s'accompagne des symptômes suivants:

  • Urination fréquente
  • Fièvre
  • Décoloration et odeur d'urine
  • Brûlures et crampes le long de l'urètre.

Ces manifestations sont considérées comme un tableau clinique classique, mais compte tenu des caractéristiques de chaque organisme, elles peuvent varier..

Les femmes peuvent souffrir d'incontinence urinaire partielle. Cela se manifeste sous la forme d'une petite quantité d'excrétion d'urine avec une tension de la paroi abdominale antérieure pendant la toux, le rire, l'effort physique.

L'incontinence urinaire survient à la suite d'une inflammation du sphincter urétral. À la suite de ce processus, les muscles de fermeture du sphincter perdent leur tonus normal et ne remplissent pas leur fonction.

Comment gérer la douleur

Pour éliminer la douleur, ils agissent directement sur la cause de la maladie. L'utilisation d'analgésiques uniquement est inacceptable, car les manifestations de la maladie sont éliminées, mais la raison demeure.

Les analgésiques sont utilisés en association avec une thérapie étiotrope. Le traitement de la cystite comprend les groupes de médicaments suivants:

  1. Antibiotiques. La thérapie antibactérienne est la base du traitement, car les bactéries sont le plus souvent à l'origine du développement. La destruction des bactéries empêche la propagation du processus pathologique.
  2. Anti-inflammatoire. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont un traitement d'appoint. L'élimination de l'inflammation conduit au développement inverse d'un œdème, qui neutralise une pression excessive sur les terminaisons nerveuses de la vessie. L'utilisation de ces médicaments est recommandée pour soulager la douleur plutôt que les analgésiques..
  3. Diurétiques Comme les antibiotiques, les diurétiques sont utilisés pour réduire le nombre de bactéries dans la cavité urée. Les diurétiques empêchent l'entrée d'agents pathogènes dans les reins.

À la fin de la phase aiguë de la maladie, les méthodes suivantes sont utilisées pour éliminer:

  • Bains de siège chaud. L'exposition à la chaleur entraîne une expansion locale des vaisseaux sanguins. Cet effet contribue à améliorer l'apport sanguin à la vessie, ce qui accélère le développement inverse de l'œdème et réduit les douleurs..
  • Plus chaud. Le mécanisme d'action d'un coussin chauffant est identique à celui des baignoires.
  • Cours de sports légers, dans lesquels il y a une charge sur les jambes. Les mouvements du pied améliorent par réflexe le flux sanguin dans les organes pelviens. Les artères qui nourrissent les membres inférieurs et les organes pelviens s'écartent de certains des principaux vaisseaux.

Une contre-indication à l'utilisation de ces méthodes est une forme hémorragique, car la vasodilatation entraîne l'apparition de saignements abondants.

L'intensité de la douleur dépend de la gravité de la lésion, un syndrome douloureux sévère avec cystite est un signe de dommages graves à la paroi de l'urée.

Les tentatives de guérir la pathologie de leur propre chef conduisent à une aggravation de l'état et à une hospitalisation d'urgence.

Comment soulager rapidement la douleur liée à la cystite chez les femmes à la maison - des moyens efficaces

L'inflammation de la vessie se produit généralement soudainement. Par conséquent, chaque femme doit savoir comment soulager la douleur liée à la cystite. Les mesures prioritaires visent à éliminer l'inconfort et d'autres symptômes. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des médicaments et des recettes populaires.

Les symptômes de la cystite

La question de savoir comment soulager la douleur causée par la cystite à la maison est pertinente lorsque les symptômes suivants apparaissent:

  • mictions fréquentes en petites portions;
  • douleur et inconfort dans l'abdomen;
  • odeur piquante et dégoûtante d'urine;
  • augmentation de la température à trente-sept degrés et plus;
  • mal de crâne;
  • urine trouble et changement de couleur;
  • présence d'impuretés sanguines dans l'urine.

Avec une forme grave de la maladie, le bien-être du patient empire. Des plaintes de faiblesse et de fatigue sont possibles. La cystite se rencontre non seulement chez les femmes, mais aussi chez les filles. Mais chez les jeunes enfants, il est assez difficile à diagnostiquer, car l'enfant ne peut pas dire qu'il a mal. Vous ne pouvez reconnaître la maladie que par des caprices et des pleurs constants. C'est plus facile avec les filles plus âgées, mais elles ne peuvent pas non plus expliquer la nature de la douleur. Le plus souvent, une maladie est détectée avec une analyse d'urine accidentelle.

Lorsque la cystite se transforme en une forme chronique, les symptômes deviennent moins prononcés, mais des exacerbations fréquentes sont notées. Ils surviennent après une hypothermie locale ou générale, avec une immunité affaiblie, contre un rhume.

Comment soulager rapidement les symptômes de la cystite

Les premiers soins sont effectués dans les situations où il est impossible d'aller chez le médecin ou d'appeler une équipe d'ambulance. Pour améliorer le bien-être général, vous devez boire beaucoup de liquides. Il favorise la miction, dans laquelle les micro-organismes pathogènes sont excrétés du corps.

Une autre façon de se débarrasser de la douleur consiste à utiliser un coussin chauffant ordinaire rempli d'eau tiède. Si vous l'attachez au bas de l'abdomen, vous pouvez réduire la douleur. Dans le même temps, les bains chauds sont interdits, car ils peuvent provoquer la pénétration de microbes et l'inflammation des reins. De plus, suivez des directives simples:

  • observer le repos au lit;
  • ne faites pas de mouvements brusques ni de travail physique;
  • ajuster la nutrition - un régime lacté est recommandé, un grand nombre de fruits et légumes;
  • renoncer à l'alcool et au tabac - les dépendances contribuent au développement de la maladie.

En cas de douleur intense, des antispasmodiques peuvent être pris. Si les mesures prises ne donnent pas de résultat positif, consultez immédiatement le médecin.

Recommandations de traitement

Comment soulager rapidement les symptômes de la cystite à la maison? Tout d'abord, vous devez exclure du menu les produits qui irritent la muqueuse de la vessie. Dans chaque cas, le traitement est sélectionné individuellement, en tenant compte des caractéristiques du patient. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer le foyer d'infection, puis de mener une thérapie visant à restaurer le système génito-urinaire.

Solution de soude

Seuls les médicaments peuvent aider à réduire l'inflammation à long terme. S'ils ne sont pas à la maison, le bicarbonate de soude est l'une des options pour soulager rapidement et efficacement la douleur liée à la cystite à la maison..

Dissolvez-le dans de l'eau tiède et buvez la solution résultante. Il soulage l'état général et empêche la propagation de l'infection..

Décoction de camomille

Cette plante médicinale possède de nombreuses propriétés utiles, indispensables pour la cystite, qui se produit sous forme aiguë ou chronique. La décoction améliore le bien-être, soulage la douleur, apaise une bulle enflammée.

Pour préparer le médicament, versez de l'herbe avec de l'eau bouillante et laissez-le à feu doux pendant environ une heure, insistez sur le même laps de temps. Puis filtrer et boire tout au long de la journée. La durée du traitement est de trois à cinq jours.

Bouillon de calendula

Un autre remède efficace contre une maladie désagréable. Pour préparer le médicament, versez des fleurs de calendula avec de l'eau bouillante et laissez sur le poêle. Trente minutes plus tard, retirer, filtrer et boire toutes les heures..

Le produit doit être conservé au réfrigérateur pour conserver toutes ses propriétés bénéfiques..

Il s'agit d'une plante médicinale populaire, souvent utilisée pour traiter les maladies et à titre préventif. Pour soulager la douleur liée à la cystite, une décoction préparée à partir des feuilles de la plante est utilisée. Il améliore le fonctionnement de l'urètre, élimine rapidement tous les symptômes et empêche la propagation de l'infection.

La recette est très simple:

  1. Préparez trois feuilles d'aloès, de miel et d'eau.
  2. Broyer les feuilles avec un couteau ou un hachoir à viande.
  3. Le mélange est envoyé au poêle, allumant un feu doux. Introduire tous les autres ingrédients, mélanger et porter à ébullition.
  4. Trente minutes plus tard, décollage.
  5. Filtrez la masse résultante, placez-la dans un pot et buvez toutes les heures.
  6. La durée du traitement est de cinq jours.

Bouillon de persil

Le persil est une autre option que pour soulager la douleur chez les femmes atteintes de cystite. Hacher les feuilles de verdure, verser dans une casserole, ajouter de l'eau fraîche et faire bouillir quinze minutes, puis insister.

Filtrer le produit fini et le boire en petites portions jusqu'au déjeuner. Le soir, faites un bouillon frais et prenez-le avant le coucher.

Autres méthodes

Avec une exacerbation de la cystite, le bien-être du patient peut être amélioré à l'aide de la physiothérapie, c'est-à-dire des procédures thermiques:

Bains de piedsVersez de l'eau chaude dans le bassin et trempez vos pieds pendant dix minutes, puis séchez avec une serviette et enfilez des chaussettes chaudes. La procédure est effectuée avant le coucher et favorise un bon sommeil.
Bains de siègeAjoutez des décoctions de plantes médicinales à l'eau chaude et asseyez-vous jusqu'à ce que le liquide refroidisse

Thérapie médicamenteuse

L'automédication sans consulter un médecin est hautement indésirable.

Lorsqu'une femme souffre de douleurs et de spasmes, la condition peut être soulagée à l'aide de médicaments tels que la drotavérine et le spasmolgon. Si les symptômes persistent dans les deux jours, vous pouvez commencer le traitement avec des antimicrobiens - Furagin ou Levomycetin. Mais il est important de respecter la posologie recommandée. Un paracétamol est un médicament efficace contre la cystite. Il soulage rapidement les douleurs intenses. Mais l'aspirine ne peut pas être prise, car elle peut provoquer des saignements. Mieux vaut choisir Baralgin.

De nombreux médecins conseillent Kanefron N - il empêche l'exacerbation et empêche le développement de la pyélonéphrite. La furadonine, ainsi que le puissant médicament Trigan-D, donne un bon effet, mais elle ne peut être prise qu'avec l'autorisation d'un médecin.

Le traitement de la cystite qui survient chez les filles est similaire. Le spécialiste sélectionne les médicaments nécessaires et leur dosage, en tenant compte du poids corporel de l'enfant. De plus, une boisson thérapeutique est recommandée: jus de canneberge, thé à la camomille, décoction d'airelles. Même si l'état s'est amélioré après la prise du médicament, vous devez consulter un médecin et passer des tests pour identifier la cause des problèmes.

Antibiotiques pour la cystite

L'agent causal de la maladie sont des micro-organismes pathogènes qui se déposent dans la vessie. La forme aiguë de la maladie est souvent diagnostiquée avec une immunité affaiblie. Les médicaments modernes ne permettent pas toujours de se débarrasser de la maladie, c'est pourquoi la cystite réapparaît et se manifeste par une douleur intense. Dans les cas graves, la chirurgie est effectuée.

Dans tous les cas, le traitement doit être complet. Pour détruire les microbes, vous devez prendre des antibiotiques. Ils soulagent rapidement l'inflammation et réduisent les spasmes. Le médicament spécifique est sélectionné par le médecin. Le plus souvent, c'est:

  1. Amoxicilline.
  2. Doxycycline.
  3. Céphalosporine.
  4. Sulfonamides.

Un spécialiste peut prescrire un antibiotique puissant ou recommander de prendre plusieurs médicaments en même temps - tout dépend de la complexité de la maladie.

Premiers soins pour la cystite avec du sang

Si une femme a remarqué un mélange de sang dans l'urine, il est urgent d'agir. Si le symptôme est observé à plusieurs reprises, il existe des signes de cystite hémorragique, il est nécessaire de fournir les premiers soins et d'appeler un médecin.

Cela ne fonctionnera pas indépendamment. Une anesthésie doit être prise avant son arrivée..

Quand appeler un médecin

Les symptômes mineurs indiquant le développement de la maladie peuvent être supprimés à la maison. Mais parfois l'intervention d'un spécialiste est strictement nécessaire:

  • température élevée, qui ne diminue pas après la prise de médicaments;
  • impuretés sanguines dans l'urine;
  • incapacité d'aller aux toilettes;
  • douleur abdominale aiguë.

Un appel ambulancier immédiat est requis pour la cystite aiguë et hémorragique. Ces maladies doivent être traitées dans un hôpital. Ceci est particulièrement important pour les femmes enceintes et les enfants. Si vous consultez un médecin à temps, vous pouvez prévenir les conséquences négatives, vous débarrasser de la douleur et maintenir la santé des femmes.

La prévention

Afin de ne pas traiter le traitement de la cystite ou empêcher son développement, vous devez suivre des recommandations simples:

  1. Laver correctement les parties génitales pour prévenir l'infection.
  2. Suivez l'hygiène pendant les menstruations. Les jours critiques, il est nécessaire de changer régulièrement les coussinets - ils constituent un environnement favorable à la croissance des bactéries.
  3. Ne prenez pas de contraceptifs oraux sans besoin urgent - ils provoquent souvent le développement de la maladie.
  4. Évitez l'hypothermie - c'est la cause la plus courante de la maladie.

Si vous suivez ces règles, le risque de cystite est considérablement réduit. Si la maladie est déjà apparue, ne paniquez pas. Pour soulager rapidement la douleur lors d'une exacerbation, prenez un anesthésique et consultez un médecin. Il procédera à l'examen nécessaire et prescrira un traitement adéquat. Avec un traitement rapide, la cystite disparaîtra rapidement et ne dérangera plus.

Douleur après les rapports sexuels: pourquoi la cystite fait mal à de nombreuses femmes et comment la vaincre

Du jus de canneberge aux exercices de Kegel

Texte: Natalia Zakuraeva

Au moins une fois dans la vie, une cystite est survenue chez 60% des femmes de plus de l'adolescence, et une femme sur dix de plus de dix-huit ans en souffre chaque année. Après le premier épisode, dans 25 à 50% des cas, la cystite revient dans l'année et chez 3 à 5% des femmes, les infections réapparaissent plus longtemps. Heureusement, le plus souvent, les infections aiguës des voies urinaires inférieures se produisent sans complications et répondent bien au traitement, sans menacer la vie. Néanmoins, la condition est extrêmement désagréable. Nous comprenons pourquoi tout le monde ne souffre pas de cystite, pourquoi il revient et que faire pour s'en débarrasser.

Brûlure et douleur

Il n'est pas difficile de suspecter une cystite sans l'aide d'un médecin: il est peu probable que ses symptômes soient confondus avec quoi que ce soit. Un désir insupportable de faire pipi, une recherche urgente des toilettes les plus proches, une secousse dans la cabine - et la vessie, qui a indiqué qu'il avait un besoin urgent de se vider, ne donne que quelques gouttes d'urine. La douleur est telle que si des milliers de clous et d'épingles s'efforcent. Des brûlures avec une miction réussie, la poursuite de faux désirs, une sensation de pression dans le bas-ventre, une gêne dans la région pelvienne complètent le tableau. Parfois, des changements visibles dans l'urine s'ajoutent: elle devient rougeâtre ou trouble, acquiert une odeur piquante atypique. La situation est fréquente: des épisodes similaires en Russie arrivent à 26 millions par an, soit plus de 70 000 par jour - et ce ne sont que des cas où les femmes sont allées chez le médecin, en réalité, le chiffre peut être plus élevé.

Il convient de déterminer les termes: dans la littérature médicale en anglais, ils parlent généralement des infections des voies urinaires, et non de la cystite ou de l'urétrite séparément. Cela est justifié, car les symptômes de l'inflammation de l'urètre (urètre) et de la vessie sont presque les mêmes, et il est très difficile de saisir le moment où l'urétrite devient cystite. Le plus souvent, l'inflammation ne se propage pas au-dessus de la vessie, nous pouvons donc parler d'infections des voies urinaires inférieures - contrairement aux maladies de la partie supérieure, dans lesquelles l'inflammation s'étend aux uretères et aux reins.

Microbes et biofilm

L'agent causal de la cystite aiguë dans 70 à 90% des cas est E. coli,
5 à 15% - Staphylococcus aureus. Infection à entérocoques, une protée inhabituelle (comme le nom du micro-organisme Proteus mirabilis est traduit du latin), Klebsiella est moins souvent détectée. En théorie, après un traitement avec des antibiotiques correctement sélectionnés, l'infection devrait reculer et la condition devrait redevenir normale. Mais en pratique, tout est beaucoup plus compliqué: de nombreux facteurs affectent la survenue d'une cystite et la rapidité avec laquelle il sera possible de s'en débarrasser..

Commençons par les bactéries: E. coli, alias Escherichia coli, chez les personnes en bonne santé vit dans les intestins inférieurs. En raison de mutations continues, certaines souches de ces bactéries ont acquis des villosités ou des flagelles qui leur permettent d'entrer dans de nouveaux habitats - en fait, ce sont des protéines qui peuvent se fixer aux cellules qui tapissent l'urètre et la vessie. De plus, le micro-organisme a appris à former un biofilm - toute une communauté de bactéries résistantes aux effets des antibiotiques et des cellules du système immunitaire.

La cystite peut survenir sans infection bactérienne - dans ce cas, les antibiotiques ne servent à rien. Il y a, par exemple, la soi-disant cystite interstitielle, dont les causes ne sont pas encore complètement claires. Elle se manifeste par une inflammation prolongée de la vessie et des douleurs pelviennes, elle affecte principalement les femmes, mais aucune infection n'est détectée. La cystite peut également survenir sous l'influence de produits chimiques - par exemple, en tant que partie de mousse ou de bombes de bain, de sprays ou de gels hygiéniques, de comprimés spermicides ou de gelées. Ces substances déclenchent une réaction allergique dans l'urètre; inflammation de l'urètre, puis la vessie se développe.

Le sexe est toujours un facteur de risque: 60% de toutes les infections des voies urinaires surviennent après un rapport sexuel. Avec le sexe, plus de trois fois par semaine, le risque d'infection des voies urinaires est trois fois plus élevé que s'il n'y avait pas de sexe

Parfois, la cystite survient lors de la prise de certains médicaments, par exemple pour traiter le lupus érythémateux disséminé ou la glomérulonéphrite. La cystite à corps étranger est une inflammation qui se développe, par exemple, en raison d'un cathéter établi. Avec une bonne santé générale, la cystite est désagréable, mais pas dangereuse, mais pendant la grossesse, chez les femmes atteintes de diabète sucré ou de maladie rénale, en présence d'anomalies anatomiques ou de suppression de la fonction immunitaire, la maladie n'est plus considérée comme inoffensive: l'inflammation peut "augmenter" et endommager les tissus rénaux.

Pourtant, le cas le plus courant est la cystite bactérienne ordinaire. Elle survient plus souvent chez la femme que chez l'homme, en raison des caractéristiques de l'anatomie: un urètre court et large favorise une pénétration aisée des pathogènes dans la vessie. Mais il y a d'autres facteurs à cause desquels certaines femmes n'ont pas du tout de cystite, tandis que d'autres sont constamment malades.

Lune de miel et hormones

Contrairement à la croyance populaire, s'asseoir dans le froid ne provoque pas de cystite, et le principal facteur prédisposant est l'activité sexuelle. Une inflammation aiguë de la vessie se produit souvent pour la première fois après le début de l'activité sexuelle - pour cela, même le terme «kyste de lune de miel» a été inventé. Les déclencheurs sont une irritation mécanique de l'urètre, une modification du tonus des muscles du plancher pelvien, une stagnation du sang dans le tiers inférieur de l'urètre, ce qui augmente le risque de blessure. Parfois, les facteurs se combinent, se renforçant mutuellement..

Le sexe est toujours un facteur de risque: 60% de toutes les infections des voies urinaires sont post-coïtales, c'est-à-dire qu'elles surviennent après un rapport sexuel. Avec le sexe, plus de trois fois par semaine, le risque d'infection des voies urinaires est trois fois plus élevé que s'il n'y avait pas de sexe. L'utilisation de spermicides pour la contraception n'est pas non plus la meilleure option: leurs composants actifs réduisent la quantité de lactobacilles bénéfiques et modifient le pH du vagin, permettant aux bactéries de pénétrer dans l'urètre.

L'équilibre hormonal joue un rôle important: il est prouvé que chez 10 à 15% des femmes, la cystite survient une semaine avant la menstruation. En raison des changements dans les niveaux d'oestrogène, un certain type de globules blancs (mastocytes) dans la vessie libère des substances qui contribuent à l'inflammation. Les œstrogènes affectent également la formation d'une couche protectrice de mucopolysaccharides à la surface de l'épithélium, ce qui empêche la fixation des bactéries; peu d'oestrogènes - peu de substances pour combattre l'infection.

Ce qu'il ne faut absolument pas faire, c'est d'entrer «des méthodes alternatives de traitement de la cystite» dans le champ de recherche. Bien que certaines de ces méthodes aient aidé les femmes il y a cent ans ou plus, elles ne font toujours pas l'objet d'une enquête et sont parfois dangereuses.

Un autre facteur de risque est une violation de l'écosystème vaginal; par exemple, la prise d'antibiotiques peut provoquer la croissance fongique et le muguet, et après avoir utilisé des médicaments antifongiques, un nouvel équilibre déplacé peut provoquer des cystites répétées. Parfois, sa cause est un champignon candida qui provoque le muguet. De plus, le stress augmente la vulnérabilité à l'inflammation de la vessie; le stress émotionnel active la production d'une des hormones de l'hypothalamus (corticolibérine) et la libération de substances biologiquement actives responsables de l'inflammation. Il a été prouvé que le stress augmente la prédisposition à l'inflammation de la vessie..

Un autre point important concerne les anomalies anatomiques congénitales. Si la sortie de l'urètre est située bas, c'est-à-dire près du vagin, pendant les rapports sexuels, l'urètre peut se creuser et devenir la porte d'entrée des bactéries. Une situation similaire se produit avec une mobilité accrue de l'urètre, lorsqu'il se déplace vers le vagin à certaines positions du corps. Enfin, l'hérédité affecte également la résistance à la cystite. Les voies urinaires sont tapissées intérieurement d'une couche de cellules qui produisent des substances protectrices (protéoglycanes et glycosaminoglycanes) qui interfèrent avec la pénétration des cellules. S'il y a un défaut génétique dans la synthèse de ces substances, les bactéries pénètrent plus rapidement dans les tissus et provoquent une inflammation.

Antibiotiques et exercices de Kegel

La cause la plus courante de cystite est une infection bactérienne, et pour la guérir, vous devez détruire les agents pathogènes. Idéalement, vous devez faire passer l'urine pour la culture sur un milieu nutritif et déterminer la sensibilité du pathogène aux antibiotiques - cela aidera à comprendre quelles bactéries sont devenues la cause et quel antibiotique est nécessaire. Certes, avec l'image classique de la cystite, le traitement est souvent prescrit sans analyse. La Société russe d'urologie estime que le bon choix est une dose unique de trois grammes de trométhamol fosfomycine (ce médicament est vendu dans un emballage unidose). En principe, cette option peut être choisie si une cystite est trouvée là où il est impossible de se rendre rapidement chez le médecin - mais après le retour, il est préférable de consulter un spécialiste.

L'American Urological Association a émis des recommandations pour aider votre médecin à trouver le bon antibiotique, la bonne dose et la bonne durée du traitement. Sur certains points, ces recommandations diffèrent légèrement des recommandations européennes, mais en général elles sont similaires. Si l'inflammation réapparaît, une antibiothérapie à long terme peut être recommandée, jusqu'à six mois ou même jusqu'à un an - bien sûr, seul un spécialiste qui prendra en compte une variété de facteurs peut traiter un tel traitement. Et si la cystite survient après un rapport sexuel, alors la tactique optimale peut être l'utilisation prophylactique d'antibiotiques pendant deux heures après le rapport sexuel - c'est une méthode plus économe en ce qui concerne la microflore intestinale et vaginale que l'utilisation prophylactique à long terme d'antibiotiques.

Parfois, une situation inexplicable se présente: il y a des symptômes de cystite, l'urine selon l'analyse est stérile, mais une cure d'antibiotiques aide beaucoup. La réponse possible est qu'il existe des bactéries, mais elles ne sont pas suffisantes pour former une colonie visible.

En plus des antibiotiques, le médecin peut recommander de normaliser le tonus des muscles du plancher pelvien (les exercices de Kegel conviennent à cela) et déterminer le niveau d'oestrogène: s'il est faible, le médecin peut prescrire un traitement de remplacement. Étant donné que les spermicides sont également appelés déclencheurs de cystite, un changement dans la méthode de contraception peut être nécessaire pour prévenir les inflammations répétées. De plus, à la réception, le gynécologue peut déterminer l'emplacement de l'urètre et donner des recommandations sur les positions à éviter pendant les rapports sexuels afin de ne pas la blesser. Avec une anomalie grave, si d'autres options ne permettent pas de se débarrasser de la cystite, une opération est effectuée - le mouvement chirurgical de l'urètre à sa place typique.

Canneberges et nouvelles méthodes

Il n'y a aucune preuve claire de l'efficacité du jus de canneberge pour la prévention de la réinfection. Il a été signalé que les composants de la canneberge interfèrent avec la fixation d'E. Coli aux cellules tapissant la vessie; cependant, la dose de jus dans cette étude était assez importante et a même causé des nausées chez de nombreux participants. Une autre méthode avec des preuves insuffisantes est le conseil d'uriner immédiatement après le rapport sexuel pour éliminer mécaniquement les bactéries de l'urètre. Bien que vous ne puissiez pas dire exactement à quel point cela est efficace, cette méthode est certainement sûre et simple, vous n'avez donc pas besoin de l'ignorer avec une tendance à la cystite.

Le D-mannose peut être attribué à de nouveaux moyens de prophylaxie contre la cystite - pour cette substance, la capacité de prévenir les rechutes a été démontrée si elle est prise en six mois. Le D-mannose se trouve dans les agrumes et agit comme des flavonoïdes de canneberge - perturbe l'attachement des bactéries aux cellules des voies urinaires. Il n'y a pas de grandes études cliniques sur ce sujet, et le D-mannose est utilisé en médecine vétérinaire pour aider les chats, les chevaux et les chiens, et les gens sont proposés sous forme de compléments alimentaires. Peut-être qu'après une étude plus approfondie, il sera enregistré comme médicament.

Drapeaux rouges et méthodes folkloriques

Il convient de connaître les signes avant-coureurs, dans lesquels vous ne devez pas retarder la visite d'un spécialiste (urologue ou néphrologue). Il s'agit de taches d'urine en rouge, de douleurs dans le dos ou sur les côtés de l'abdomen, d'une forte fièvre, de nausées ou de vomissements. Ces symptômes peuvent indiquer des problèmes plus graves, tels que la pyélonéphrite..

Ce qu'il ne faut absolument pas faire, c'est d'entrer «des méthodes alternatives de traitement de la cystite» dans le champ de recherche. Bien que certaines de ces méthodes aient aidé les femmes il y a cent ans ou plus, elles ne font toujours pas l'objet d'une enquête et sont parfois dangereuses. Par exemple, des conseils pour s'asseoir sur un seau avec des briques chauffées au rouge ou pour faire des bains de vapeur avec l'ajout d'alcool peuvent entraîner de graves brûlures des muqueuses délicates des organes génitaux. La réception d'herbes «cicatrisantes» peut également être dangereuse: les plantes contiennent vraiment des ingrédients actifs, mais leur dose ne peut pas être contrôlée, donc les effets secondaires peuvent être imprévisibles.

Comment soulager rapidement la douleur liée à la cystite à la maison

Le principal symptôme de la cystite est une gêne pendant la miction, pire à la fin de l'acte. Dans la phase aiguë de la maladie d'une personne, des douleurs intolérables dans le bas-ventre, le périnée est tourmenté. La condition viole considérablement la qualité de vie du patient, obligeant à se conformer au repos au lit. L'article discute des mesures globales pour soulager la douleur dans la cystite et retarder les crises de rechute.

Les principes du traitement de la pathologie

La douleur et les brûlures pendant la miction sont les premiers signes d'inflammation de l'urée. Les femmes souffrent plus souvent que les hommes. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du système excréteur. L'urètre de la femme est court, la vessie est située à proximité des organes génitaux. Cela augmente le risque d'infection (E. coli, flore masculine).

Un ensemble de mesures pour soulager la douleur liée à la cystite:

  • repos au lit - pour réduire la gravité de l'inconfort, le patient doit être au chaud, physiquement au repos
  • pharmacothérapie ─ médicaments qui aident à soulager une douleur de nature différente (douleur, acuité, crampes);
  • la physiothérapie ─ est utilisée pour l'inflammation chronique, après que l'exacerbation s'estompe;
  • phytothérapie ─ ingestion de décoctions d'herbes médicinales, bains chauds;
  • régime alimentaire et régime alimentaire ─ une consommation excessive d'alcool et l'exclusion de plats épicés et épicés en combinaison avec des agents pharmacologiques aident à soulager rapidement la douleur associée à la cystite.

Important!
La physiothérapie n'est pas prescrite au plus fort de la maladie. Les procédures thermiques sont interdites afin d'éliminer les douleurs aiguës liées à la cystite. Cela provoquera la multiplication et la propagation de l'infection, provoquera des complications - transition vers une forme chronique, pyélonéphrite (inflammation infectieuse du bassin rénal).

Élimination médicale de la cystalgie

Étant donné que dans 95% des cas, l'inflammation est causée par des micro-organismes pathogènes, les agents antibactériens peuvent rapidement soulager les symptômes de la cystite..

Médicaments efficaces pour la thérapie étiotrope visant à éliminer l'infection:

  • Furadonine ─ uroantiseptique, médicament n ° 1 pour les femmes souffrant de douleurs vésicales. A un effet bactériostatique (arrête la croissance et la reproduction des bactéries).
  • Action bactéricide monurale ─ antibiotique sous forme de granulés solubles pour administration orale. Boire une fois par jour 2 heures avant ou après les repas. Il est bien toléré par les patients, à domicile il soulage rapidement la douleur, provoque rarement des troubles dyspeptiques (nausées, brûlures d'estomac), des réactions allergiques cutanées.
  • La nolicine est un médicament efficace contre la cystite, mais la résistance se développe rapidement (résistance des microbes aux antibiotiques). Le médicament provoque des conséquences négatives du système nerveux central, il n'est donc prescrit qu'en l'absence de traitement alternatif.
  • Le biseptol est un agent antimicrobien. Initialement, une dose de charge est prescrite, puis la quantité quotidienne de substance active est progressivement réduite. Les pilules prennent 14 jours. Contre-indications: maladie du foie, altération de la composition sanguine, insuffisance rénale sévère.

La douleur avec cystite peut être permanente. En fonction de l'heure de la journée, du degré de remplissage de la vessie, ils s'intensifient ou prennent un caractère douloureux obsessionnel. Lorsqu'elles sont exposées à des facteurs externes (froid), des attaques intolérables de douleur coupante apparaissent.

Quels antispasmodiques et comment soulager la douleur liée à la cystite chez la femme:

  • No-spa - détend la couche musculaire lisse de la vessie, élimine le stress, aide à soulager les spasmes. Le médicament commence à agir après 15 minutes. Un surdosage ne doit pas être autorisé, il est dangereux pour le développement d'une arythmie, d'un blocage complet du myocarde, d'un arrêt cardiaque.
  • La papavérine ─ est disponible comme solution pour l'administration parentérale. Le médicament est prescrit dans la phase aiguë de la maladie. Aide à soulager la douleur d'intensité modérée. Avec le bon dosage, sans danger pour le corps..
  • Drotaverin - analogue abordable de No-shpa.

Il est impossible de se débarrasser rapidement de la douleur avec une cystite sans réduire le processus inflammatoire. À ces fins, les AINS sont des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (non hormonaux). Ils réduisent l'enflure, soulagent l'inflammation, les spasmes musculaires, restaurent la fonction physiologique de la vessie.

Comment soulager une attaque de cystite à la maison en utilisant des AINS:

  • L'ibuprofène ─ aide à éliminer l'hyperthermie, soulage rapidement la douleur, l'enflure, empêche la progression de la fièvre dans la période aiguë;
  • Nimesil ─ a un effet analgésique, anti-inflammatoire et antipyrétique.
  • Diclofénac ─ analgésique, soulage la douleur spontanée qui se produit lors du déplacement.

Préparations à base de plantes

Si une femme est contre-indiquée sur une base chimique et qu'elle ne sait pas comment soulager la douleur liée à la cystite, les gynécologues recommandent des remèdes à base de plantes.

Le cyston est un médicament sous forme de comprimés, qui comprend 14 composants végétaux. Il a un effet diurétique et astringent, réduit l'irritation. Dissout les formations cristallines, les pierres microscopiques. C'est un antiseptique naturel. Pour soulager la douleur chronique, prenez 2 comprimés. 2-3 fois par jour pendant 3-4 mois.

Kanefron –N ─ gouttes orales à base de romarin, livèche, centaurée. Une solution d'alcool est prescrite aux femmes pour soulager la douleur liée à la cystite à la maison. Buvez 50 gouttes 3 fois par jour. Si le médicament est bien toléré, de longs cours thérapeutiques sont prescrits.

Phytolysine ─ pâte en tubes pour la préparation d'une suspension buvable. Il est fabriqué à base de matières premières sèches de 9 plantes médicinales. Les substances biologiquement actives ont un effet antimicrobien, anti-inflammatoire et analgésique. Il est prescrit pour le traitement de la cystite à domicile chez la femme..

Spasmocystenal ─ préparation à base de plantes anesthésiques à base de racine de belladone, moraine. La solution est disponible dans un flacon compte-gouttes. Schéma posologique, comment soulager la cystite: pour arrêter les attaques de 20 gouttes une fois, selon les indications, peut être répétée en une demi-heure. Pour éviter les rechutes, buvez 5 bouchons. 3 fois par jour, la durée du traitement est déterminée par le médecin.

Remèdes populaires pour l'inflammation de la vessie

Avant de recourir à la médecine traditionnelle pour soulager la douleur liée à la cystite à la maison, considérez les avantages potentiels. Il est préférable de demander conseil à un gynécologue ou à un urologue. Il existe des plantes médicinales dont l'efficacité est prouvée par la pratique clinique.

Recettes pour soulager les symptômes de la cystite à la maison:

  • Pressez le jus de canneberges fraîches ou congelées, diluez avec de l'eau potable purifiée dans un rapport de 1: 1. Prendre 100 ml 3-4 fois par jour. Les composants utiles des baies restaurent la fonction de la vessie, aident à soulager la douleur, à éliminer le mucus pathologique, l'enflure.
  • Hachez finement le persil frais avec la racine et remplissez-le dans un thermos. Versez les matières premières 200-250 ml d'eau bouillante, fermez hermétiquement et insistez pendant 2-3 heures. Buvez 50 ml à petites gorgées une demi-heure avant les repas. La perfusion soulage l'inflammation, la cystite s'arrête rapidement.
  • Moudre l'aneth frais. Prenez 3 cuillères à soupe. l verser la matière première finie dans 200 ml d'eau chaude et l'envoyer au bain-marie. Ragoût pendant 15 minutes. retirer du feu, refroidir, filtrer. Porter le liquide résultant à un volume de 200 ml en ajoutant de l'eau bouillie. Prenez un verre d'aneth 3 fois par jour pendant 20-30 minutes. avant les repas. Cela aidera à réduire la douleur pendant l'inflammation et à empêcher le développement de nouvelles attaques.

Les traitements à domicile comprennent des bains aux herbes. La procédure thermique soulage les spasmes, réduit la miction et la douleur pendant la miction.

Important!
Le bain est strictement interdit si du sang est détecté dans les tests d'urine!

Recommandations sur la façon de soulager la cystite à la maison dans l'eau chaude:

  1. Température de l'eau 37-38 ° C, durée de la procédure 15-20 min.
  2. Salle de bain chauffée.
  3. Ne pas submerger toute la poitrine, la région cardiaque.
  4. Après la procédure, vous ne pouvez pas sortir, il est donc préférable de le passer la nuit.
  5. Pour éliminer efficacement les symptômes douloureux, après le bain, vous devez vous coucher, couvrir avec une couverture, vous pouvez mettre un coussin chauffant chaud sur le bas de l'abdomen.

Vous pouvez rapidement guérir la cystite en prenant un bain aux herbes.

Prenez de l'herbe sèche de sauge, de renouée, de feuilles de bouleau dans des proportions égales (poids total 200 g). Versez 5 litres d'eau bouillante. Insister 3 heures, filtrer et verser dans le bain préparé. La procédure est répétée tous les deux jours pendant un mois.

Aiguilles et pommes de pin, mangées hachées (peut être dans un hachoir à viande, un mélangeur). Prendre 200 g de matières premières, verser de l'eau bouillante (5 l), insister pendant 2-3 heures, filtrer, verser dans la salle de bain, si nécessaire, amener l'eau à la température souhaitée. Les salles de bain prennent 10 jours (tous les soirs).

L'importance du régime alimentaire pour la cystite

Afin de vous débarrasser rapidement de la cystite à la maison, vous devez suivre un régime spécial. Cela implique l'exclusion des aliments épicés, épicés, fumés et salés qui peuvent provoquer une crise de douleur et aggraver le processus inflammatoire..

Important!
Avec la maladie, la stagnation de l'urine dans la vessie ne devrait pas être autorisée. Plus il est vidé souvent, plus la récupération sera rapide..

Recommandations sur la façon de se débarrasser de la cystite et de la douleur, en observant le régime de consommation d'alcool:

  • boire au moins 1,5 litre de liquide par jour;
  • ingestion efficace de décoctions à base de plantes de la collection de la pharmacie du rein, busserole, stigmates de maïs;
  • jus non concentrés utiles, boissons aux fruits, compotes, thé faible.

Les légumes et fruits frais, riches en fibres, améliorent la digestibilité des nutriments dans les intestins. Cela affecte indirectement l'état du système urinaire. Comment soulager la douleur liée à la cystite chez la femme, quels produits sont utiles lors d'une maladie:

  • les courges (pastèques, melons) ont un effet diurétique;
  • les courgettes réduisent l'inflammation;
  • céréales - augmentent la motilité intestinale;
  • les produits d'acide lactique sont introduits dans l'alimentation quotidienne après la fin du processus aigu.

Produits qui irritent les voies urinaires - épices, bouillons de viande forts, radis, radis, oseille, fruits aigres. Ces aliments peuvent aggraver l'état du patient..

La cystite à domicile chez la femme ne peut être rapidement guérie qu'avec une approche intégrée, agissant simultanément sur tous les facteurs internes et externes de la maladie.

Quelles sont les douleurs de la cystite chez la femme et où elles sont localisées

L'inflammation urologique s'accompagne toujours de sensations douloureuses. Leur intensité est différente et dépend de nombreux facteurs: la forme du processus, le stade de développement, le seuil de douleur individuel. Mais comment ne pas confondre la douleur avec la cystite chez les femmes atteintes d'autres pathologies?

Localisation et nature des sensations

Inflammation des voies urinaires, les belles femmes tombent souvent malades. Tout organe qui a subi une attaque infectieuse change sous l'influence des réponses immunitaires. Il y a hyperémie, œdème, douleur. Une localisation typique de la douleur dans l'inflammation de la vessie est la région sus-pubienne. Mais il existe des situations non standard de déplacement des sensations et des changements d'intensité et de nature de la douleur. Elle peut être:

Spot Cleaner est un appareil spécial pour le nettoyage sous vide de la peau du visage à la maison. Vu la popularité de ce produit, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

  • tranchant, coupant;
  • tirant;
  • douloureux, muet;
  • crampes;
  • périodique.

La perception dépend en grande partie de la survenue d'une monoinflammation ou de l'implication de plusieurs organes dans le processus. Il existe plusieurs zones d'irradiation de la douleur:

  • estomac;
  • région lombaire;
  • zone des reins;
  • organes génitaux.

De plus, il est important de séparer la cystite chez la femme des symptômes douloureux d'autres organes, car les manifestations sont souvent non spécifiques.

Manifestations typiques de l'inflammation de la vessie

Avec la cystite, la douleur dans le bas-ventre est un signe caractéristique de l'inflammation. Cela est dû au fait que les tissus enflés commencent à appuyer sur les terminaisons nerveuses, provoquant leur irritation. L'inflammation se concentre dans le bas de l'abdomen, de sorte que toutes les sensations désagréables sont localisées dans la région sus-pubienne. De nombreuses femmes notent une similitude avec la douleur du syndrome prémenstruel. Les sensations sont ternes, tiraillantes dans la nature, généralement constantes, s'intensifient avec débordement de la vessie. Lorsqu'elle est impliquée dans le processus des organes reproducteurs, la douleur est déplacée vers l'abdomen droit ou gauche.

Un autre symptôme caractéristique de l'inflammation de la vessie est la douleur pendant la miction. Le fil le plus fort accompagne le début et la fin du processus. Brûlures et démangeaisons se joignent. La douleur avec la cystite est si intense qu'elle fait peur d'uriner.

Pour soulager la condition avant d'aller chez le médecin, il est conseillé à une femme d'augmenter l'apport hydrique. Vous pouvez préparer des frais rénaux ou des herbes diurétiques, cette mesure aide à éliminer les bactéries de l'organe malade. L'utilisation de chaleur sur la projection de la vessie aide de nombreux.

Manifestations atypiques

Souvent, la cystite se produit dans une inflammation combinée, puis l'image change. Il y a une situation où une personne tombe malade avec une maladie et la douleur indique une autre pathologie.

Abdomen

Le bas-ventre fait également mal avec une cystite d'étiologie non infectieuse. Les sensations sont constantes, douloureuses, dépendent fortement de la miction. La localisation principale est la zone au-dessus du pubis, une irradiation vers les organes génitaux est notée.

Maux d'estomac avec cystite d'étiologie tuberculeuse. La sensation douloureuse de ne pas passer se concentre dans les profondeurs d'un petit bassin. D'autres manifestations indiquant une inflammation sont légères..

Lorsque les organes voisins sont entraînés dans l'inflammation, une annexite, une ophorite et d'autres se développent, les sensations se déplacent vers la région iliaque du côté de la lésion. La douleur est constante, s'intensifie avec la tension musculaire.

Parfois, une femme souffrant d'une maladie chronique, habituée à avoir un bas-ventre fait mal à la cystite, ne fait pas attention aux symptômes alarmants ou ne lutte pas avec eux de la manière habituelle. Pendant ce temps, un tel symptôme peut donner un appendice anormalement situé, dont l'inflammation est appelée appendicite. La douleur est localisée dans la zone au-dessus du pubis, caractérisée par une nature de crampes. Des mictions réflexes fréquentes se produisent. Le bas-ventre peut également faire mal avec un appendice normalement situé, mais les symptômes se déplacent vers la région iliaque droite, ils sont aigus, paroxystiques. Avec cet arrangement, la diurèse reste normale.

La même localisation persiste avec une inflammation intestinale ou une combinaison de pathologies. L'intensité de la sensation de douleur dans le bas-ventre dépendra des actes d'urination et de défécation. De plus, la colite accompagne une augmentation des flatulences, des flatulences et des ballonnements.

Avec l'apparition de douleurs atypiques, l'utilisation de la chaleur est interdite, cela ne peut qu'augmenter l'inflammation et contribuer à la propagation de l'infection.

Région lombaire

Avec la cystite, l'image symptomatique est déplacée vers le bas de l'abdomen. Le patient prend des médicaments, boit des herbes diurétiques. Et la douleur non seulement ne disparaît pas, mais change également la localisation. Le bas du dos peut-il faire mal avec la cystite, et que signifie ce changement? La cause peut être une lithiase urinaire. Les manifestations dépendent de l'emplacement et de la taille de la pierre. En cas de calculs fixes de type corail, des sensations de douleur sourdes apparaissent dans la région lombaire et, en se déplaçant, elles se dégagent vers les régions iliaque et inguinale.

Les petites pierres qui commencent à bouger provoquent une évolution paroxystique de la maladie. L'état change à mesure que la pierre avance et son irradiation change également. Commençant comme un mal de dos avec cystite, la symptomatologie se déplace le long de l'uretère, donne à la cuisse du côté affecté, à l'aine, aux organes génitaux externes.

Une autre cause d'inconfort est la propagation du processus et sa transition vers les reins. Dommages infectieux aux reins - la pyélonéphrite a souvent une cause bactérienne et devient une complication des changements pathologiques de la vessie. Les reins souffrent-ils de cystite dans de tels cas? Oui, ça fait mal, car c'est déjà un processus combiné. Une douleur sourde et douloureuse se forme dans la région lombaire, a un caractère unilatéral, dans de rares cas où les deux reins sont touchés, elle fait mal des deux côtés. Les symptômes peuvent être légers, mais ont plus souvent une intensité moyenne, parfois ils «poussent» dans la région iléale.

Une connexion étroite entre les organes urinaires conduit au fait qu'avec l'exacerbation de la cystite récurrente, la pyélonéphrite chronique exacerbe. La douleur rénale s'ajoute aux symptômes d'une maladie. Dans le cours chronique, il a un caractère douloureux semblable à une vague, augmente avec l'hypothermie ou une violation du régime alimentaire.

Zone rénale

Une sensation aiguë sur le côté et dans la région des reins indique le début du mouvement des calculs et l'apparition de coliques rénales. La douleur est souvent insupportable, une personne ne peut pas prendre une position confortable. Une irradiation dans l'hypochondre du côté affecté, un retour le long de l'uretère dans la région de l'aine est notée. Les sensations de tir vont le long de la surface interne de la cuisse et dans les organes génitaux. Des mictions fréquentes accompagnées de douleur sont notées, comme pour la cystite, mais le rein fait mal à chaque mouvement, se calmant un peu au repos. Douleur prononcée en appuyant sur la zone rénale et dans l'hypochondre de l'organe affecté.

Une douleur soudaine au bas du dos avec cystite est un signal alarmant. Avant l'avis médical, une femme peut soulager la maladie en prenant des antispasmodiques: sans shpa ou drotavérine, en buvant de grandes quantités de liquide, à condition que la diurèse soit maintenue.

La situation où les reins font mal après la cystite est traitée, indique très probablement un processus inflammatoire dans le système pyelocaliceal. Dans ce cas, la pyélonéphrite devient une complication de la pathologie de la vessie, mais les symptômes sont atténués grâce au traitement. Cela se produit avec l'automédication sans diagnostic approprié..

Une autre raison lorsque les reins font mal après une cystite peut ne pas être associée au processus inflammatoire est le néoplasme kystique. Cette pathologie est généralement asymptomatique et le processus inflammatoire dans la vessie pourrait provoquer sa manifestation. Dans ce cas, le dos du côté affecté et le bas du dos souffrent.

Région uro-génitale

L'inflammation de la vessie se produit rarement comme une infection indépendante, le plus souvent des dommages secondaires se produisent lorsque la cystite est une complication des maladies urogénitales. Les lombalgies peuvent accompagner l'inflammation urétrale. Cette maladie se caractérise également par une diurèse douloureuse fréquente avec gencive et écoulement sanglant..

Les maladies des organes internes du système reproducteur, tant chez les femmes que chez les hommes, entraînent l'apparition de sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen, dans l'aine, dans le périnée et sont administrées au rectum et au bas du dos. Des symptômes douloureux surviennent avec la diurèse et les selles. Avec le développement de néoplasmes, la compression des voies urinaires et la stagnation de l'urine sont possibles, ce qui provoque la multiplication de la microflore pathogène. Un processus inflammatoire se développe dans la vessie et avec une cystite, le bas du dos fait mal. L'inflammation chronique des organes génitaux internes est souvent associée à des troubles circulatoires, ce qui provoque l'apparition de foyers d'inflammation. Les douleurs ne sont pas douloureuses intenses dans la nature, donnent dans la région sacrée, le bas du dos, le bas de l'abdomen, dans la région iléale.

Comment différencier l'inflammation de la vessie

Malgré toute sa spécificité, les symptômes de la cystite sont similaires à d'autres pathologies du système génito-urinaire. Comment distinguer une maladie si la douleur est atypique? Tenir compte des conditions pathologiques et de leurs différences avec la cystite.

  1. La cystite allergique ou neurogène présente des manifestations caractéristiques de l'inflammation de la vessie: diurèse douloureuse rapide, douleur sourde tirant sur le pubis. Une caractéristique distinctive est l'absence de changements dans l'urine.
  2. L'urétrite s'accompagne de douleurs intenses et de brûlures pendant la miction. Dans le bas-ventre, une douleur modérée est notée. Une caractéristique spécifique est la douleur diurétique au début de l'acte et l'uniformité tout au long de sa durée. Il y a des écoulements de l'urètre de différentes sortes.
  3. L'urolithiase se caractérise par une violation de la vidange de la vessie, le développement d'une inflammation non infectieuse. Dans ce contexte, une femme souffre de douleurs rénales avec cystite, mais il n'y a pas d'infection bactérienne. La différence de la douleur dans sa dépendance au mouvement.
  4. Les maladies gynécologiques s'accompagnent de douleurs dans le bas du dos, l'aine et le périnée. La miction peut être douloureuse, des pertes vaginales d'intensité, de couleur et de structure variables sont notées. Contrairement à la cystite, il n'y a pas de troubles urinaires.
  5. Comment distinguer la pyélonéphrite de l'inflammation de la vessie, car souvent avec une cystite, les reins sont douloureux si la maladie commence. La pyélonéphrite s'accompagne d'hyperthermie jusqu'à 39 degrés, de nausées et de vomissements. En frappant le bas du dos, le côté affecté provoque une douleur aiguë, ce qui ne se produit pas avec la cystite.
  6. Les reins souffrent également d'un autre processus inflammatoire - la glomérulonéphrite, qui s'accompagne d'un écoulement sanglant. Comment la distinguer de la cystite hémorragique: avec une inflammation de la vessie, l'urine n'est pas si colorée, l'état général avec une cystite souffre rarement.
  7. L'appendicite en position atypique présente des symptômes similaires, mais contrairement à la cystite, la douleur est à l'étroit. Il n'y a pas de violation de la diurèse.

La douleur de la cystite peut être masquée par d'autres inflammations. Il n'est pas possible de reconnaître la maladie par ses seuls symptômes, un diagnostic complet est nécessaire. Par conséquent, si vous ne vous sentez pas bien et que vous ressentez les premiers accès de douleur, vous devez consulter d'urgence un médecin..