Principal

Pyélonéphrite

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Le processus de miction est assez intime, dont la fréquence et le volume sont strictement individuels. Mais pas toujours, tout se passe à un rythme physiologique, très souvent les femmes remarquent des mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées d'inconfort et même de douleur.

Dans la plupart des cas, lorsque de tels problèmes surviennent, les femmes hésitent beaucoup à consulter un médecin pour cette plainte, et lorsque les symptômes correspondants deviennent déjà intolérables.

Mais la tactique d'attendre que tout disparaîtra d'elle-même est incorrecte, car ce problème, que beaucoup de gens ont honte de parler à voix haute, a une certaine raison pour laquelle le médecin devrait traiter. Les causes des mictions fréquentes chez les femmes, douloureuses et indolores, seront discutées dans cet article..

Le concept de miction rapide

Dans quels cas devez-vous parler de mictions fréquentes? Le fait est qu'il n'y a pas de normes strictes pour la fréquence des mictions pendant la journée, il n'y a qu'un cadre conditionnel et des chiffres moyens - 2 à 6 fois par jour. La fréquence de vidange physiologique de la vessie varie en fonction d'un certain nombre de facteurs (caractéristiques physiologiques du corps, taux métabolique, alimentation, régime alimentaire, etc.), à différents jours, la fréquence des mictions est également différente.

La miction rapide est un excès du seuil de confort personnel d'une femme lorsqu'elle constate elle-même que le corps est beaucoup plus susceptible de signaler un besoin physiologique, ou plutôt, il est nécessaire de vider la vessie plus souvent que d'habitude.

En toute équité, il convient de noter que les symptômes à court terme (jour ou deux) d'un tel plan ne devraient pas susciter d'inquiétudes particulières, mais si la situation est retardée et empire, la seule bonne décision sera de consulter un médecin dès que possible.

Causes de mictions fréquentes chez les femmes

Avec un symptôme aussi désagréable que la miction fréquente chez les femmes, les causes peuvent être très différentes, parfois sans lien avec la santé et la maladie (physiologique). Les principales causes de ce phénomène sont divisées en quatre grands groupes, en premier lieu les processus pathologiques des organes et des structures du système urinaire.

Pathologie du système urinaire

Une cause fréquente de mictions fréquentes est une infection inflammatoire des voies urinaires. La femelle a une prédisposition naturelle et anatomique à ces maladies, et elles souffrent de ces problèmes 3 fois plus souvent que les hommes.

Des mictions douloureuses fréquentes chez les femmes sont un signe clair de cystite. La douleur pendant la miction est brûlante et coupante, après avoir visité les toilettes, la femme est tourmentée par la sensation de vidange incomplète de l'urine de la vessie, ce qui oblige littéralement à s'asseoir sur les toilettes. Au début de l'envie d'uriner, une incontinence urinaire est notée (pour plus d'informations sur la cystite, voir cystite chez la femme - symptômes, traitement). La nature de l'urine ne change pas initialement, mais à mesure que la maladie progresse, l'urine devient trouble. Le schéma de traitement est similaire à la thérapie par pyélonéphrite, la physiothérapie (UHF, inductothermie et iontophorèse), les remèdes à base de plantes (voir cyston pour la cystite, 15 médicaments pour la cystite), ainsi que les canneberges pour la cystite, sont également utilisés..

Une miction fréquente, douloureuse au début de la vidange vésicale, est caractéristique de l'urétrite. La douleur brûle dans la nature et s'accompagne de démangeaisons. La condition générale des femmes souffre rarement, ce qui entraîne un retard dans le processus et une visite tardive chez le médecin. Le traitement de l'urétrite comprend des antibiotiques et des probiotiques pour restaurer la biocénose vaginale (voir la liste des préparations probiotiques).

Une miction accrue peut indiquer la présence d'une pyélonéphrite chronique. La maladie se manifeste par des douleurs douloureuses sourdes localisées dans la région lombaire, qui s'intensifient par temps froid. Avec une exacerbation du processus pathologique, on note:

- une forte augmentation de la température corporelle, jusqu'à des frissons
- ainsi que la faiblesse
- la nausée
- des impuretés de sang et de pus apparaissent dans l'urine
- la progression de la maladie entraîne le développement d'une hypertension artérielle

Le traitement de la pyélonéphrite est à long terme et comprend une thérapie antibactérienne, des antispasmodiques, des analgésiques et des remèdes à base de plantes.

Une miction rapide peut indiquer une urolithiase existante avec localisation des calculs dans la vessie. L'envie d'uriner apparaît de façon inattendue, brutale et est provoquée par un effort physique intense, se produit lors de la course ou des tremblements pendant le transport. Lorsque la vessie ne s'est pas encore complètement vidée pendant la miction, une interruption du flux urinaire peut également se produire. Il y a des douleurs dans le bas-ventre et dans la zone au-dessus du pubis, au repos et pendant la miction. Le traitement de la pathologie, selon la gravité de la maladie et la nature des calculs, peut être médicamenteux, physiothérapeutique ou chirurgical, mais comprend toujours un régime amaigrissant.

  • Faiblesse musculaire de la vessie

Elle se manifeste par des mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine séparée. L'envie d'uriner est toujours vive et nécessite une utilisation immédiate des toilettes. Étant donné que cette pathologie est de nature congénitale, la thérapie vise à renforcer le tissu musculaire de la vessie avec des exercices et des médicaments spéciaux.

  • Avec une vessie hyperactive

Dans le même temps, l'augmentation des signaux nerveux provoque une envie fréquente de vider la vessie. La maladie est d'origine centrale, par conséquent, le traitement vise à interrompre l'excitabilité pathologique du système nerveux qui régule le processus de miction (sédatifs, relaxants musculaires, etc.).

Mictions fréquentes en tant que signe secondaire de diverses pathologies du corps
  • Maladies gynécologiques

Une miction accrue peut être un signe de fibromes utérins avancés - une tumeur bénigne qui comprime la vessie avec sa taille. Puisque la maladie se développe progressivement, les troubles dysuritiques sont longtemps précédés de saignements utérins, d'un trouble du cycle et de douleurs dans le bas-ventre. Traitement hormonal et chirurgical (voir fibromes utérins - symptômes et traitement).

Avec l'omission de l'utérus, associée à une faiblesse de l'appareil ligamentaire, il y a un déplacement des organes et des tissus du petit bassin, y compris la vessie. Des mictions fréquentes accompagnées d'incontinence indiquent un prolapsus important de l'utérus. Une femme est depuis longtemps préoccupée par des manifestations douloureuses dans le bas de l'abdomen, des menstruations abondantes et des écoulements sanglants du vagin. Traitement conservateur (hormones, thérapie par l'exercice) ou chirurgical.

Des mictions fréquentes la nuit sont souvent l'un des premiers signes de diabète chez la femme. De plus, une femme est tourmentée par une soif constante, des démangeaisons cutanées, une faiblesse et une fatigue. Le traitement comprend un régime alimentaire, des hypoglycémiants (si le traitement diététique est inefficace), l'insulinothérapie (avec une forme insulino-dépendante de la maladie).

Avec le diabète insipide associé à un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophyse, des mictions fréquentes se produisent, le volume quotidien d'urine excrété augmente à 5 litres. Les femmes sont tourmentées par une soif constante, le poids est perdu, la peau sèche et les muqueuses se produisent. Traitement hormonal à vie.

  • Maladies cardiaques et vasculaires

Des mictions nocturnes fréquentes chez les femmes peuvent être un signe d'insuffisance cardiovasculaire. En cas d'insuffisance d'activité cardiaque au cours de la vie quotidienne active, un œdème latent se produit, qui disparaît la nuit et se traduit par des mictions fréquentes. Traitement - étiologique, visant à compenser l'insuffisance cardiaque révélée.

Raisons physiologiques

En présence de certaines raisons physiologiques, une femme est gênée par des mictions fréquentes pendant la journée, les plus courantes étant:

  • caractéristiques du régime alimentaire associées à un apport hydrique abondant (café, soda, alcool) et aux produits diurétiques (pastèque, canneberges, melon, airelles, concombres, etc.)
  • stress et excitation, dans lesquels la privation d'oxygène des cellules conduit à des mictions fréquentes
  • le premier et le troisième trimestre de la grossesse, lorsque l'augmentation de la miction est associée à la croissance utérine et à la compression de la vessie
  • hypothermie du corps, dans laquelle il y a une augmentation compensatoire de la miction;

Lorsque la cause sous-jacente est des facteurs physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes chez les femmes, aucun traitement n'est nécessaire. L'autogestion d'une situation provoquante conduit à une miction normale.

Médicament

L'augmentation de la miction, entraînant des visites fréquentes aux toilettes, est également provoquée par des médicaments du groupe des diurétiques, qui ont un effet diurétique thérapeutique. Ces médicaments sont prescrits pour l'œdème, l'hypertension, pour le traitement de la gestose des femmes enceintes..

Causes de la miction rapide et douloureuse

Si un duo de symptômes est détecté - mictions fréquentes chez les femmes et douleur lors de la miction, il existe une forte probabilité d'un processus inflammatoire des organes urinaires ou des organes génitaux dans le contexte de l'infection. Certaines infections sexuellement transmissibles ont également une miction douloureuse et rapide (plus dans nos articles):

  • chlamydia chez la femme - symptômes, traitement
  • gonorrhée chez la femme - symptômes, traitement
  • trichomonase chez les femmes - symptômes, traitement

Une miction abondante et indolore fréquente chez les femmes indique le plus souvent l'évolution négligée d'une certaine maladie des groupes ci-dessus. Le fait est que le système génito-urinaire féminin, en fait, est un tout unique, et l'infection qui se produit dans les organes urinaires, passe facilement aux organes génitaux.

Très souvent, par exemple, une urétrite et une vaginite sont diagnostiquées. La structure des organes génito-urinaires féminins explique la facilité de propagation de l'infection, dont une variante particulièrement dangereuse est une infection ascendante - du vagin à l'utérus et aux appendices, de l'urètre à la vessie et aux reins. Des pathologies telles que la cystite, l'urolithiase, la vaginite et la vulvovaginite de diverses étiologies se manifestent par une miction douloureuse.

Une miction douloureuse et rapide peut être due à une irritation des tissus vaginaux:

  • si l'écouvillon est mal utilisé
  • après les rapports sexuels

Dans ce cas, la symptomatologie passe - l'inconfort et les envies fréquentes d'uriner passent en une journée. Mais cette journée est une période dangereuse, car la muqueuse endommagée est une excellente porte d'entrée pour divers agents infectieux..

La miction rapide, qui inquiète une femme pendant deux jours ou plus, ne doit pas être laissée sans diagnostic et traitement. Toute pathologie du système génito-urinaire est une menace pour la mise en œuvre normale de la fonction de reproduction. Par conséquent, la santé des femmes doit être non seulement la principale préoccupation de la nation, mais aussi la priorité de chaque femme, et les symptômes sont des symptômes afin de les présenter au médecin.

Surveillez votre corps et écoutez ses signaux!

Douleur pendant la miction chez les femmes

Dernière mise à jour: 05/07/2020

Le contenu de l'article

Si une femme est en bonne santé, le processus d'urination (deurination) ne provoque pas d'inconfort ni de douleur. Cependant, en cas d'infection de l'urètre, de la vessie, des organes génitaux, des reins ou des uretères, des douleurs peuvent survenir lors de la miction. Chez les femmes, ce problème est plus fréquent que chez les hommes, en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du canal urinaire féminin.

Si vous remarquez l'apparition de sensations désagréables qui accompagnent le processus de miction, ne vous inquiétez pas: cette condition peut être traitée assez facilement si vous la détectez à temps et consultez un médecin. Pour parcourir les causes, les symptômes et le traitement de la douleur pendant la miction chez les femmes, nous vous recommandons de lire notre article. Les informations qu'il contient vous aideront à répondre en temps opportun et à consulter un spécialiste en cas de phénomènes dysuriques.

Douleur pendant la miction chez les femmes, traitement

Les causes de la douleur pendant la miction chez les femmes

Il y a plusieurs raisons qui affectent l'apparence de la douleur et de l'inconfort pendant la miction. Les plus courants d'entre eux sont les suivants:

Cystite

La cystite (cyctite) est un processus inflammatoire qui affecte les parois de la vessie. Dans des conditions normales, l'urine est stérile. Si le corps d'une femme fonctionne normalement, le système immunitaire inhibe la croissance et le développement d'une flore dangereuse. Cependant, en cas d'immunité altérée, de vidange rare de la vessie, d'hypothermie, de stagnation du sang dans les organes pelviens, des conditions favorables peuvent être créées pour l'infection et le début du processus inflammatoire. L'infection peut pénétrer dans la vessie de plusieurs manières: par les reins (infection descendante), par les voies génitales et les intestins par l'urètre (infection ascendante), avec le flux de lymphe (voie lymphogène) et de sang (infection hématogène). L'un des principaux signes de cystite est l'envie fréquente d'uriner, de petites portions d'urine, une sensation de satiété même après avoir vidé la vessie. Pendant et après la miction, les femmes ressentent des douleurs dans le bas de l'abdomen - sévères, aiguës, coupantes, douloureuses ou aiguës. En plus de la dysurie, d'autres symptômes de cystite sont notés: faiblesse générale, fièvre, frissons, léthargie, malaise.

Infections sexuelles (chlamydia, trichomonase, gonorrhée, candidose, etc.).

Changements hormonaux

Des pierres

Le sable, les petites et les grosses pierres peuvent se former dans les reins, les uretères et la vessie. Cela est dû à des troubles métaboliques, à l'hypovitaminose, aux maladies chroniques et aiguës du système génito-urinaire, à la malnutrition. L'un des signes qui aide à identifier la lithiase urinaire est l'urine avec du sang et une douleur intense lors de la miction. Il peut également y avoir des douleurs paroxystiques dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, des désirs fréquents de deurination, ne satisfaisant pas.

Urétrite

Inflammation rénale

Violation de la microflore vaginale

Douleur pendant la miction chez les femmes: traitement

Que faire si pendant la miction une femme a des douleurs dans le bas-ventre ou dans le vagin, qu'il y a de l'incontinence et une odeur d'urine désagréable, un spécialiste devrait décider. Quel médecin dois-je contacter dans de tels cas? Ce doit être un urologue. Pour établir un diagnostic précis, le médecin devra recueillir une anamnèse, effectuer un examen visuel, analyser les données obtenues à la suite de tests de laboratoire (généralement une analyse générale et biochimique de l'urine, une culture d'urine, une analyse sanguine générale). Des examens supplémentaires peuvent également être nécessaires - échographie des reins et de la vessie, cystoscopie.

Pour soulager les crises de douleur, des analgésiques et des antispasmodiques sont utilisés.Pendant le traitement de la douleur avec des mictions fréquentes, il est important de suivre un régime alimentaire et de suivre le bon régime alimentaire. On pense qu'une quantité suffisante de liquide bu favorise la lixiviation de la microflore pathogène de la vessie et réduit l'inflammation.

Pour éliminer l'inconfort résultant d'une miction douloureuse, vous pouvez utiliser le gel régénérant intime «Ginokomfort». La composition du produit comprend de l'huile d'arbre à thé, de l'extrait de camomille, du bisabolol, de l'acide lactique et du panthénol. Ces ingrédients ont un effet régénérant, antiseptique et anti-inflammatoire, grâce auquel les brûlures et les démangeaisons sont beaucoup plus rapides. L'effet positif de l'utilisation de cet outil a été prouvé lors d'essais cliniques menés au Département de dermatovénéréologie avec la clinique de l'Université médicale d'État de Saint-Pétersbourg. Acad. I.P. Pavlov sous la direction d'Ignatovsky A.V.et de Sokolovsky E.V..

Ginokomfort restoring gel possède toute la documentation et les certificats de conformité nécessaires.

Douleur pendant la miction chez les femmes, vidéo

Gynécologue de la catégorie la plus élevée Irina Vladimirovna Garyaeva sur les causes de la douleur pendant la miction. Source - CVD - Dispensaire dermatovénérologique

ASPECTS DIAGNOSTIQUES ET MÉDICAUX DES TROUBLES URINAIRES CHEZ LES FEMMES. Danilov B.B., Volny I.Yu., Bakhareva O.M. // Pacific Medical Journal. - 2003. –№2. - S.20-25.

Hyperactivité détrusorienne et incontinence urinaire urgente. Al Shukri S. Kh., Kuzmin I.V. // Saint-Pétersbourg. - 2001.

Urologie et néphrologie. Trapeznikova M.F., Bazaev V.V., Golubev G.V. et al. // 1996. - n ° 2. - S. 2-4.

Dysfonctionnement neurogène de la vessie. Ed. MARYLAND. Javad-Zade et V.M. Derzhavina. // M.: Médecine. - 1989.

La miction douloureuse chez les femmes est fréquente, en fin de compte, avec du sang. Raisons et traitement

L'apparition de douleur dans les organes génitaux et l'urètre donne beaucoup d'inconfort et d'inconfort. Ce phénomène se produit le plus souvent en tant que symptôme accompagnant l'urétrite, la cystite, la vaginite, la pyélonéphrite et d'autres maladies du système génito-urinaire.

L'élimination complète de la douleur, de la douleur et des brûlures pendant la miction n'est possible qu'après un diagnostic complet et un traitement correctement prescrit. À la première manifestation de ces symptômes chez la femme, vous devez immédiatement vous inscrire à un spécialiste.

Les causes de la douleur pendant la miction chez les femmes

La fréquence normale de vidange de la vessie est considérée jusqu'à 7 fois par jour. Si aller aux toilettes devient plus fréquent et accompagné de sensations désagréables, cela indique des pathologies du système urinaire. L'inconfort lors de la vidange de la vessie est le plus souvent causé par un processus infectieux et inflammatoire. En utilisant une culture bactériologique, un agent pathogène est déterminé.

Le plus souvent, le canal urinaire est affecté:

  • avec des infections des voies génito-urinaires;
  • avec des infections dans les reins;
  • en présence de calculs rénaux. En raison de la fonction rénale altérée, les minéraux commencent à se cristalliser en eux, ce qui conduit à la formation de calculs dans les voies urinaires;
  • avec des calculs dans la vessie - surviennent lorsque les minéraux commencent à cristalliser dans l'urine;
  • due à une vaginite. L'infection génitale féminine peut passer dans l'urètre;
  • avec cystite. En raison de l'irritation de la muqueuse et de l'inflammation des parois de la vessie, des crampes et des brûlures apparaissent;
  • due à la chlamydia - transmise par contact sexuel;
  • avec vulvovaginite - souvent une infection à levures affecte la membrane muqueuse de la vulve et du vagin;
  • avec infection herpétique.

Une miction douloureuse peut survenir chez les femmes en raison d'une irritation des parties génitales due à une mauvaise utilisation de produits d'hygiène intime.

Il pourrait être:

  • une réaction allergique au latex, à partir duquel les préservatifs sont fabriqués;
  • manque de lubrification pendant les rapports sexuels;
  • hygiène intime intempestive;
  • l'utilisation de savon ou de gel alcalin, ce qui entraîne une oxydation de la muqueuse et une violation de l'équilibre du pH.

Aller plus souvent aux toilettes provoque également des médicaments diurétiques avec un effet diurétique.

Comment identifier la cause de la douleur en urinant en fonction des symptômes

La douleur lors de la vidange de la vessie peut être soudaine et sévère. Les désirs deviennent plus fréquents et le processus de vidange lui-même donne des sensations douloureuses. Le plus souvent, la douleur pénètre dans le canal urétral, mais le bas du dos, le bas de l'abdomen et la région de l'aine peuvent être affectés.

La pathologie du système urinaire est déterminée par les signes suivants:

SymptômesLa description
Le bas-ventre fait malEn plus des pulsions fréquentes, des douleurs et des crampes douloureuses causées par une cystite sont observées dans le bas-ventre. L'inconfort se produit également en présence d'urolithiase. La cristallisation des minéraux dans la vessie entraîne des douleurs dans le périnée, les organes génitaux, qui se manifestent lors de la marche et de la vidange.
Sang et douleurLes cellules sanguines dans l'urine se produisent au stade aigu de la cystite, d'une infection bactérienne du canal urétral et de la présence de calculs rénaux.
Douleur et brûlureLa miction douloureuse chez les femmes se produit avec une lésion infectieuse du système reproducteur. Les symptômes qui l'accompagnent sont des douleurs à l'aine, des brûlures, des démangeaisons des organes génitaux externes et internes.
Douleur coupanteUne douleur soudaine éruptive survient le plus souvent avec des kystes dans l'ovaire ou une cystite interstitielle. Une douleur dans le bassin, la poitrine et le vagin est notée..
Démangeaisons et douleurLes démangeaisons et la douleur sont causées par une infection à candidose. Les parties génitales gonflent, démangent, l'apparition de sécrétions blanches ressemblant au fromage cottage est possible.
Mictions fréquentes et crampesLa réduction de la douleur et des brûlures signale la présence d'une infection transmise par contact sexuel. La pénétration des bactéries dans l'urètre est possible en raison d'une immunité réduite, d'une mauvaise hygiène.
Crampes urétralesLa pathologie qui affecte le canal urinaire est appelée urétrite. L'inflammation commence à la suite de maladies infectieuses, d'allergies ou d'un traumatisme à l'urètre.
Douleur pendant la grossesseLors du port d'un enfant chez la femme, il y a un changement du fond hormonal, le volume et la vitesse de la circulation sanguine augmentent. L'utérus commence à se développer, faisant pression sur la bulle urinaire.

Une vidange fréquente peut également signaler une grossesse, en particulier dans les premiers stades. Seul un médecin peut exclure la présence d'autres pathologies dans le corps.

Quel médecin dois-je contacter

Les gynécologues, andrologues, urologues, vénéréologues et néphrologues sont impliqués dans le diagnostic et le traitement des pathologies des voies urinaires..

Diagnostique

La miction douloureuse chez les femmes est éliminée avec des antibiotiques. Pour commencer, ils diagnostiquent à l'aide de tests instrumentaux et de laboratoire. Le diagnostic se fait par étapes.

Les tests de laboratoire sont effectués dans l'ordre et prévoient:

  • analyse générale de l'urine;
  • test sanguin général;
  • l'urine de bakoseva pour déterminer la sensibilité du stimulus aux antibiotiques;
  • Test PCR;
  • analyse biochimique des cellules sanguines pour vérifier le niveau d'urée, de créatinine.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

  • cystoscopie;
  • examen échographique des reins, de la vessie;
  • urographie intraveineuse.

Les manipulations ci-dessus vous permettent d'établir la source de la douleur, d'éliminer leur cause. Après le diagnostic, le spécialiste prescrit une thérapie. Le cours de traitement doit être sous la supervision d'un gynécologue, d'un urologue ou d'un néphrologue. Le médecin surveillera la situation afin d'éviter la détérioration du bien-être du patient, ajustera le cours en sélectionnant des médicaments plus adaptés.

Comment éliminer la douleur et la douleur en urinant chez les femmes qui prennent des médicaments

L'élimination des infections génito-urinaires est possible à l'aide d'antibiotiques. Avant d'utiliser des médicaments, le médecin doit examiner l'urine à la recherche d'un agent infectieux, en déterminant la résistance et la sensibilité du pathogène à divers médicaments. Après un traitement antibiotique, des bactéries urinaires sont prises - cela montrera la présence ou l'absence d'agents pathogènes.

Pour réduire la douleur, tout d'abord, ils ajustent la nourriture, excluent la consommation d'alcool.

La miction douloureuse chez les femmes peut être soulagée avec No-shpa ou Combispasm. En présence d'un processus inflammatoire, le patient subit un traitement à la norfloxacine ou au céfixime. Avec les démangeaisons allergiques et les brûlures, vous devez utiliser des antihistaminiques comme Tavegil ou Zodak.

Un régime d'abreuvement alcalin ou acide abondant est recommandé pour les patients atteints de lithiase urinaire. La nature neurologique de la maladie peut être éliminée par des médicaments à base de plantes sédatives comme Fitosed ou Sedavit.

Comment soigner diverses pathologies

Vous pouvez éliminer les spasmes douloureux avec des analgésiques universels - sans lance et combispasme. Cela soulagera la douleur, mais n'éliminera pas sa cause..

Traitement de la cystite

Si le médecin a diagnostiqué une cystite, le traitement est effectué en utilisant:

  • Monurala - a un effet antibactérien, élimine les agents infectieux, est prescrit sans tests d'urine. Forme de libération - granulés, poudre, suspension. L'utilisation n'est autorisée que dans la forme aiguë de cystite;
  • Nolicin - a un effet antimicrobien à large spectre. Il est prescrit pour la résistance du pathogène aux agents antibiotiques. Disponible sous forme de tablette;
  • Nitroxoline - supprime les infections à candida et d'autres groupes de bactéries. Il est fabriqué sous forme de comprimés;
La cystite est une cause fréquente de miction douloureuse chez les femmes.
  • Palina - convient aux formes aiguës et chroniques de lésions infectieuses du système urinaire. Il est fabriqué sous forme de capsules;
  • Furagin - se caractérise par une résistance lente des micro-organismes au médicament. Forme dérivée - comprimés;
  • Nevigramona - a un effet bactéricide prononcé, élimine les lésions infectieuses et inflammatoires;
  • Furadonine - a un effet antimicrobien, élimine les bactéries et les infections des voies urinaires.

En plus des médicaments ci-dessus ayant des effets antibactériens, le médecin prescrit l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires, d'immunomodulateurs, d'un complexe de vitamines.

Pyélonéphrite

Les actions thérapeutiques devraient rétablir l'écoulement de l'urine et détruire le foyer du processus inflammatoire. Pour ce faire, utilisez des antibiotiques, des agents antibactériens et des uroseptiques.

Les mesures de traitement comprennent un régime avec des glucides légers. Un régime de consommation abondant et des produits laitiers fermentés sont recommandés. La pyélonéphrite aiguë peut être guérie en deux semaines. La rémission au stade chronique est obtenue dans les six mois.

Urétrite

En cas d'urétrite douloureuse, le médecin prescrit des agents antibiotiques, en fonction des types de pathologies et d'agents pathogènes. Pour le traitement de l'urétrite non spécifique, les médicaments du groupe des céphalosporines (comme la céfazoline, la ceftriaxone), les sulfanilamides (urosulfan, sulfazole), les macrolides (clarithromycine), les fluoroquinolones (clinafloxacine) sont recommandés.

La miction chez la femme, accompagnée de douleurs dans l'urètre, est traitée en fonction du type d'agent bactérien. L'urétrite à Trichomonas nécessite l'utilisation de médicaments comme le métronidazole, le trichopolum et l'imorazole. L'urétrite à Candida peut être guérie avec des agents antifongiques comme la lévorine, la nystatine, la natamycine..

Vaginite

La pharmacothérapie implique l'utilisation de Polygynax. La nature fongique des bactéries est éliminée par des agents antimycotiques à large spectre. La vaginite aiguë de Trichomonas est éliminée par le métronidazole, Trichopolum.

Une maladie non infectieuse peut être causée par une réaction allergique. Pour l'éliminer, l'utilisation de médicaments fortifiants, d'immunostimulants et de complexes vitaminiques est recommandée. La durée d'utilisation des fonds, leur dosage est sélectionné individuellement.

Infections génitales

Les infections bactériennes sexuellement transmissibles (gonorrhée, syphilis, chlamydia) et la trichomonase parasitaire sont détruites par des antibiotiques efficaces à dose unique. L'herpès et le virus de l'immunodéficience humaine sont incurables, mais l'évolution de la maladie peut être atténuée par des médicaments rétroviraux.

L'hépatite B peut être traitée avec des immunomodulateurs et des médicaments antirétroviraux qui suppriment le virus et inhibent les processus destructeurs du foie. La gonorrhée virale est devenue plus résistante aux antibiotiques. Un virus mutant est pratiquement impossible à traiter avec les céphalosporines orales et injectables.

Il n'est pas non plus sensible aux agents antimicrobiens comme les tétracyclines, les pénicillines, les sulfamides, les quinolones, les macrolides. Le gonocoque a acquis une résistance multidrogue. La situation peut être corrigée par une prophylaxie et un traitement immédiat..

Irritation et réactions allergiques

Les allergies génitales peuvent être guéries en arrêtant le contact avec l'agent pathogène et en soulageant les symptômes. Arrêter le contact avec les allergènes n'est pas facile, ils doivent être identifiés avec précision.

Pendant le diagnostic, vous avez besoin de:

  • cesser d'utiliser des produits en latex;
  • annuler la consommation de drogues;
  • s'abstenir de rapports sexuels.

En raison de la forte concentration de matière organique, le sperme peut également être un allergène. Même avec des contraceptifs barrières, le sperme peut pénétrer dans les organes génitaux féminins. Un facteur irritant peut être le savon pour l'hygiène intime avec des composants aromatiques et émollients..

La miction douloureuse chez les femmes peut être éliminée avec des antihistaminiques sous forme de comprimés, de pommades. Avec le re-développement de l'infection, des médicaments à effet antibactérien sont prescrits.

Traitement des maladies génito-urinaires remèdes populaires

La médecine traditionnelle propose plusieurs recettes pour soulager une condition désagréable et réduire la douleur:

  • prendre des bains thérapeutiques. Vous pouvez éliminer les désirs fréquents avec un bain avec l'ajout d'écorce de foin, de paille d'avoine, de brindilles de pin. Les composants séchés sont broyés, remplis d'eau (5 l) et bouillis dans une casserole métallique pendant une demi-heure. Ensuite, le bouillon est filtré sur une étamine et ajouté au bain. Prenez un bain de préférence au moins une demi-heure. Ensuite, vous devez mettre des vêtements chauds et grimper sous les couvertures;
  • appliquer des compresses médicales. Pour préparer une compresse, vous avez besoin de prêle hachée (1 c. L) et d'eau (0,5 l). La solution est mijotée pendant 10 à 15 minutes. Séparez l'herbe du liquide avec de la gaze et appliquez-la sur le bas-ventre la nuit;
  • décoction avec stigmates de maïs. De l'herbe sèche (1 c. L) est versée avec de l'eau bouillante (250 ml) et infusée pendant 20-30 minutes. Vous pouvez améliorer le goût avec du miel ou du sucre. Il est recommandé de prendre de la teinture quotidiennement à 100 ml deux fois par jour.

Avec des sensations douloureuses qui durent plus de 2-3 jours, elle nécessite un appel à un urologue. L'inconfort pendant la miction chez la femme est un signe d'infection aiguë dans le système génito-urinaire. Le stade aigu peut devenir chronique et entraîner une violation de la capacité de reproduction.

Auteur: Anna Parkhomenko

Vidéo sur les causes et les méthodes de traitement de la douleur pendant la miction chez les femmes

Symptômes et traitement de la cystite:

Traitement de la douleur pendant la miction chez les femmes:

«Causes de mictions fréquentes sans douleur, en particulier chez les femmes»

10 commentaires

Avec une miction fréquente (pollakiurie), une bonne moitié de la gent féminine dans le monde est familière. Le processus peut être accompagné d'un syndrome douloureux et sans lui. Mais voici le paradoxe - pour l'aide, principalement les patients qui ont cette condition désagréable sont accompagnés de douleur, demandez l'aide du médecin, tandis que les autres adoptent une attitude attentiste. Une telle approche du problème est totalement inacceptable, car à l'avenir elle peut se refléter dans le développement de conséquences complètement indésirables.

Considérez les causes de la miction fréquente sans douleur chez les femmes - lorsque la pollakiurie est une manifestation physiologique et lorsqu'une conséquence de processus pathologiques.

La miction rapide est la fréquence?

Combien de fois est considéré comme normal?

Étant donné que chaque personne est individuelle, il est difficile de dire combien de déplacements aux toilettes pour peu de besoins, pour une personne en particulier, est considéré comme la norme. Il n'y a que des indicateurs moyens qui varient de 6 à 10 mictions par jour.

À des jours différents, leur fréquence peut être différente, car le processus lui-même dépend de nombreux facteurs - les caractéristiques physiologiques individuelles du corps, les préférences personnelles en nourriture, la quantité de liquide bu et d'autres facteurs..

Au début, les femmes n'accordent pas beaucoup d'importance à de tels changements, car elles ne ressentent pas beaucoup d'inconfort, mais lorsque le «besoin physiologique» les fait sortir du lit plusieurs fois par nuit, la recherche de la cause commence. Il convient de noter que si le "désagrément" d'un tel plan est à court terme, il se manifeste en 1, 2 jours - de tels symptômes ne devraient pas être particulièrement inquiétants. Mais avec l'aggravation et la prolongation du processus pathologique, vous devriez vous demander pourquoi la miction vous dérange si souvent?

Causes possibles de mictions fréquentes sans douleur

La manifestation de mictions fréquentes et indolores chez les femmes est due à des processus qui se produisent dans le corps - physiologiques, ne suscitant pas de préoccupation, et pathologiques, nécessitant un examen et un traitement urgents.

Les problèmes physiologiques qui provoquent des mictions fréquentes comprennent:

1) Une grande quantité d'aliments provocants dans l'alimentation (acides, épicés ou salés) et l'utilisation de boissons alcoolisées, qui en elles-mêmes, ont une propriété diurétique. Le volume d'urine jetable peut dépasser 200 ml. Dans ce cas, la douleur n'apparaît pas et la couleur de l'urine ne change pas, un léger inconfort dans l'urètre sous forme de chatouillement peut être ressenti.

2) États stressants, excitation et tension - le nombre d'urinations par jour augmente considérablement, mais une décharge unique ne dépasse pas la quantité habituelle. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète de la bulle et le désir de repartir.

3) L'effet de l'hypothermie. L'effet sur le corps du froid est la raison la plus courante pour aller aux toilettes pendant plusieurs heures d'affilée, en raison du spasme du détrusor, les couches musculaires qui recouvrent les parois de la vessie..

4) La prise de certains médicaments prescrits contre l'œdème et l'hypertension provoque également la manifestation d'une pollakiurie indolore, qui est considérée comme une manifestation normale dans cette situation. De nombreuses herbes médicinales peuvent également provoquer un état désagréable. Surtout quand chez les femmes, le désir de perdre du poids rapidement l'emporte sur le bon sens, et le désir d'obtenir «tout à la fois» pousse les herbes diurétiques à un traitement arbitraire.

La miction peut être normalisée de manière complètement indépendante si l'effet des facteurs provoquant sur le corps est éliminé. Mais il y a des situations où les violations sont causées par le développement de pathologies internes. Dans le même temps, les envies fréquentes d '«uriner» épuisent les femmes non seulement le jour, mais aussi la nuit, même si elles ne sont pas accompagnées de douleurs.

Les femmes se réveillent non reposées, nerveuses et encore plus fatiguées. Peut-être le développement d'états dépressifs, la dépression, ils ont réduit la mémoire et les performances. Seule une identification précoce de la cause profonde de ces troubles donnera l'espoir d'un traitement rapide et efficace..

Lorsque la cause de la miction est une maladie

  • Pathologie

Quelles pathologies peuvent provoquer des mictions nocturnes fréquentes sans douleur chez les femmes?

1) Maladies du système vasculaire et cardiaque. Les causes les plus courantes incluent les processus aigus et chroniques dans les fonctions cardiaques et vasculaires. Leur insuffisance fonctionnelle provoque le développement de processus pathologiques dans les reins en raison d'un manque d'approvisionnement en sang, qui se manifeste par des perturbations dans les processus de miction, la formation d'un gonflement des membres et du bas-ventre, un essoufflement, des douleurs cardiaques et une arythmie cardiaque.

2) Troubles endocriniens se manifestant par le diabète et le diabète insipide. Dans le premier cas, les symptômes sont ajoutés par la xérostomie (bouche sèche), la peau sèche, les démangeaisons et la mauvaise cicatrisation des plaies et des fissures. Avec le diabète insipide, il n'y a pas de tels symptômes, mais dans les deux cas, la femme est tourmentée par une soif constante. Pour le noyer, vous pouvez boire une énorme quantité de liquide, qui se manifeste par la pallakiurie pendant la journée et la nuit - la nycturie (diurèse nocturne).

3) prolapsus de la vessie. La diurèse nocturne est courante chez les femmes qui accouchent souvent. C'est une conséquence de l'étirement constant de l'appareil ligamentaire, qui maintient la vessie en position anatomique, ainsi que de sa tension excessive causée par l'accouchement. Le prolapsus de la vessie entraîne un raccourcissement de son cou et la formation d'une cavité sacculaire, dans laquelle les restes d'urine s'accumulent, ce qui provoque chez les femmes une envie fréquente d'uriner sans symptômes douloureux.

4) L'affaiblissement du tissu musculaire de la vessie entraîne un affaiblissement de ses parois. La pathologie peut se développer même pendant la puberté et même plus tôt, en raison de blessures ou du développement de processus tumoraux. Les changements dans la miction se manifestent par la libération d'une petite quantité d'urine et une forte fausse envie "un peu".

Pourquoi la pollakiurie inquiète les femmes de plus de 50 ans?

Il est généralement admis que les femmes qui vont fréquemment aux toilettes après 50 ans sont le résultat de changements liés à l'âge, bien que la cause première réside dans de nombreux facteurs. Prenons-le dans l'ordre.

  1. L'âge physiologique de la vessie est une détérioration de la régénération tissulaire (fonctions de restauration), une diminution de son élasticité et de l'activité musculaire, des changements fonctionnels résultant de l'amincissement des tissus muqueux, de l'atrophie, des processus dégénératifs des fibres nerveuses et des racines, une altération de la circulation sanguine.
  2. Tous ces processus, dans le contexte du vieillissement général du corps féminin, conduisent à une augmentation de l'activité de l'organe de la vessie - cela se manifeste par une deurination fréquente, de fausses envies (impératives) et même une incontinence urinaire.
  3. Les fonctions normales du système urinaire peuvent être perturbées par de nombreux processus pathologiques, qui se manifestent le plus souvent précisément dans la vieillesse. Des signes de mictions fréquentes apparaissent chez les "femmes mûres" avec des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques, chez les patients souffrant de démence et ayant dans leur arsenal des maladies (Alzheimer, Parkinson) qui affectent les fonctions cérébrales qui contrôlent la miction.
  4. Aucune exception n'est courante chez les femmes âgées - le diabète. Une augmentation incontrôlée du glucose dans le sang provoque la formation d'une grande quantité d'urine (polyurie et diurèse) et oblige souvent à «aller aux toilettes».

Chez les femmes, après 50 ans et plus, les troubles de la miction sont souvent causés par:

  • Changements dans la position anatomique des parois vaginales, de l'utérus ou de la vessie à la suite d'un prolapsus (prolapsus, prolapsus).
  • Carence en œstrogènes à long terme pendant la ménopause, provoquant des troubles de la contractilité musculaire de la vessie.
  • "Riches bagages" accumulées au cours des dernières années de maladies affectant les fonctions du système nerveux central et des vaisseaux sanguins - pathologies des troubles cérébrovasculaires ou des processus d'athérosclérose dans les grandes branches vasculaires.
  • Divers médicaments que les femmes doivent prendre avec l'âge au besoin. Certains groupes de médicaments (diurétiques, sédatifs, somnifères, stupéfiants et bien d'autres) affectent la fonction contractile de la vessie, obligeant les femmes à uriner fréquemment sans douleur, ou se manifestant comme une complication sous la forme de pulsions fréquentes.

Parmi les autres pathologies provoquant des troubles du fonctionnement des organes urinaires chez la personne âgée, il convient de noter l'influence d'une lésion infectieuse, quel que soit le lieu de l'infection dans le système urinaire. Dans tous les cas, la miction sera interrompue. L'immunité affaiblie au fil des ans n'est pas en mesure de résister adéquatement à une infection malveillante, donc, elle s'installe facilement dans le corps féminin, provoquant des pathologies urologiques.

Beaucoup d'entre eux peuvent se dérouler en secret, sans douleur et inconfort particulier, mais avec l'aggravation du processus, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître sous la forme de douleurs, de brûlures, de tiraillements et de douleurs aiguës dans les zones pubiennes et lombaires, de dysfonctionnements dans les cycles menstruels et d'hémorragies.

Mictions fréquentes et indolores chez les femmes enceintes

Causes physiologiques et anatomiques

Pour une femme, la grossesse est une condition particulière, qui s'accompagne de contraintes supplémentaires sur le corps. Après tout, il est désormais responsable du soutien vital non seulement de la femme elle-même, mais aussi de son fœtus. Pendant la période de gestation, de nombreuses femmes enceintes peuvent ressentir des symptômes particuliers, non caractéristiques, qui provoquent de l'anxiété. L'un d'eux est la miction rapide.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Certains sont liés au facteur physiologique associé aux processus métaboliques, d'autres sont dus à des changements anatomiques dans la configuration des organes et leur position relative.

Des changements dans la fréquence des mictions sont observés chez les femmes enceintes au cours de la première période (trimestre) et du dernier.

Physiologie. Quant au facteur physiologique, la raison principale réside dans l'augmentation des processus métaboliques généraux. En effet, pour le développement du fœtus, le corps a besoin de plus de coûts, à la fois en énergie et en substances, pour assurer la vie du futur homme.

À ce moment, il y a une charge accrue sur les reins femelles. Malgré le fait que le fœtus soit encore complètement minuscule, son activité biologique est à un niveau élevé. Cela nécessite une purification rapide de l'environnement dans lequel il se trouve, des déchets qu'il émet, et le renouvellement du liquide amniotique (liquide amniotique).

De plus, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans le corps féminin, ce qui affecte le travail des reins, qui sont obligés d'augmenter le taux de filtration. En conséquence, une augmentation de la quantité d'urine pour maintenir le niveau de concentration des substances nocives (toxines) émises et pour éviter d'endommager les parois du système urétral.

Le facteur physiologique comprend également des changements dans la synthèse hormonale. Avec le début de la grossesse, le corps des femmes synthétise une hormone très importante (chorionique), dont le niveau dans le corps des femmes enceintes est un indicateur très important du développement réussi du fœtus. Mais cela affecte considérablement l'augmentation de la fréquence urinaire..

Anatomie. Le facteur anatomique comprend - une augmentation de la taille de l'utérus et la nature de son emplacement. Dans la première période de grossesse, l'utérus augmente légèrement, car la taille du fœtus n'est pas encore grande. Dans ce cas, sa pression tombe sur le col de la vessie (son dos), ce qui met en action les mécanismes réflexes - cela se reflète dans les mictions fréquentes ou le ténesme (faux désirs).

Avec une augmentation du fœtus - au cours du deuxième trimestre, le corps utérin se déplace dans la cavité péritonéale, réduisant la pression sur le tissu vésical. Au cours de la dernière période (troisième trimestre), un enfant qui a grandi considérablement dans l'utérus serre déjà le haut de la vessie, provoquant à nouveau des mictions fréquentes. Si ses mouvements se joignent également à cela, l'envie d'uriner peut être soudaine.

Quelles situations nécessitent une attention médicale urgente?

Quel médecin contacter?

Une miction fréquente de jour ou de nuit sans douleur est le signe d'un changement dans le rythme de vie habituel. Et l'ajout d'autres symptômes pathologiques, c'est une bonne raison pour un examen et un traitement d'urgence. Les indications pour visiter un urologue sont très claires:

  • sensation de brûlure et douleur pendant la miction;
  • douleur dans la région pubienne;
  • perte de force ou incapacité à vider complètement la bulle;
  • détection des pertes hémorragiques du vagin;
  • une nette indifférence à la nourriture.

La combinaison de l'un de ces symptômes avec des visites répétées aux toilettes peut indiquer le développement d'un processus pathologique grave. Un retard de traitement peut entraîner de graves conséquences pour la santé des femmes et affecter négativement les fonctions reproductives, ce qui rend impossible pour une femme de devenir mère.

Options de traitement et recommandations

Le traitement est construit en fonction de la cause racine identifiée.

  1. Les processus inflammatoires nécessitent une sélection individuelle d'antibiothérapie, en tenant compte du pathogène détecté.
  2. Avec les troubles endocriniens, des médicaments réducteurs d'hormones et de sucre sont prescrits.
  3. Des médicaments activant le flux sanguin qui améliorent l'activité musculaire adaptative et contractile de la vessie peuvent être nécessaires..
  4. Correction du régime.
  5. Exercices assignés qui favorisent le renforcement musculaire des organes pelviens et entraînent l'urine de la vésicule biliaire en définissant le calendrier des processus urinaires, ce qui aide à contrôler la miction.
  6. Traitement physiothérapeutique sous forme de procédures UHF, d'électrophorèse et de boue thérapeutique.

Si la miction n'est pas douloureuse, les patients reçoivent un certain nombre de recommandations d'un médecin:

  • pour que la miction soit complète, avec l'acte d'uriner, il est nécessaire d'incliner légèrement le corps vers l'avant;
  • limiter le régime d'alcool dans l'après-midi;
  • enlever l'urine au premier besoin physiologique;
  • éliminer les repas qui provoquent un fort besoin d'étancher la soif;
  • limiter l'apport de produits diurétiques et de liquides.

Causes et traitement de la douleur avec mictions fréquentes chez les femmes - moyens efficaces de résoudre le problème

La douleur qui survient chez les femmes pendant la miction est une condition désagréable qui cause beaucoup d'inconvénients et d'inconfort. Les agents pathogènes deviennent des micro-organismes pathogènes qui se propagent activement dans des conditions favorables..

Les causes de l'inconfort pendant la miction chez les femmes

Si vous souhaitez utiliser les toilettes de plus en plus souvent, vous devez comprendre pourquoi cela se produit. Parfois, les causes sont physiologiques et non dangereuses, dans d'autres cas, elles sont causées par une inflammation, qui survient inévitablement lorsque l'immunité est affaiblie, le stress, l'hypothermie et une nutrition malsaine.

Cystite

L'une des causes de douleur les plus courantes lorsque les femmes urinent est l'inflammation. Tout dépend de la structure anatomique des organes génito-urinaires - l'urètre féminin est large et court, de sorte que l'infection pénètre facilement à l'intérieur. Les principaux symptômes de la maladie:

  • visites régulières aux toilettes;
  • inconfort dans le bas-ventre;
  • l'urine dégage une mauvaise odeur;
  • fièvre, frissons.

À la maison, pour la douleur chez les femmes pendant la miction, la chaleur, une boisson abondante sous forme de jus de canneberge ou de thé est utilisée pour le traitement. Il est important d'abandonner l'utilisation d'aliments et de conservateurs épicés. Fruits, légumes et plats laitiers plus utiles. Après chaque vidange, vous devez vous laver à l'eau tiède, si vous le souhaitez, il est permis d'utiliser des moyens d'hygiène intime spécialisés. Si la douleur est très intense, vous pouvez boire du No-shpu ou utiliser de la papavérine sous forme de bougies.

Urétrite

Une autre raison de la douleur aiguë et aiguë qui survient chez les femmes pendant la miction. Avec cette maladie, la membrane muqueuse de l'urètre est enflammée. Le développement de la maladie est facilité par des infections transmises par l'intimité, l'hypothermie, une immunité affaiblie, un traumatisme, un premier contact sexuel. Un signe clair de pathologie est la douleur lors de la vidange, les démangeaisons et les rougeurs.

Pour le traitement, des antibiotiques, des vitamines et des médicaments immunostimulants doivent être pris..

Pyélonéphrite

Avec cette maladie, l'infection affecte les reins. Cet organe fournit la sortie de liquide, par conséquent, les violations de son travail affectent négativement l'ensemble du système génito-urinaire. En règle générale, une femme note un inconfort dans la région lombaire et une coupure sur le côté. De plus, il y a une augmentation de la température corporelle.

La miction douloureuse peut être déclenchée par des calculs rénaux - ils interfèrent avec la miction normale.

Inflammation vaginale

Ce groupe de pathologies comprend la vaginite, la vulvite, la vulvovaginite - toutes provoquent chez les femmes une miction coupante. Le développement de pathologies est facilité par:

  • manque d'hygiène;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • blessures génitales;
  • Troubles endocriniens;
  • perturbations hormonales;
  • immunité affaiblie.

L'inflammation vaginale se manifeste par des signes tels que des écoulements avec une odeur âcre, des démangeaisons et des brûlures, un inconfort avec l'intimité, des visites constantes aux toilettes. Le traitement doit être complet.

Candidose

Une maladie qui se développe sous l'influence de champignons de type levure. Ils sont dans n'importe quel corps féminin et, dans des conditions appropriées, ils se multiplient activement et ont un effet négatif sur lui. Parmi les principaux symptômes figurent:

  • mictions fréquentes chez les femmes souffrant de douleur;
  • brûlure dans les organes génitaux;
  • écoulement caillé blanc;
  • inconfort pendant les rapports sexuels.

Pour le traitement de la candidose, des comprimés, des capsules et des suppositoires sont prescrits. Au premier stade, ils peuvent être appliqués par voie topique. Pour prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire d'éviter l'hypothermie, d'exclure les rapports sexuels accidentels, d'ajuster la nutrition et de respecter soigneusement l'hygiène.

Causes non transmissibles

Ce groupe comprend des facteurs physiologiques et externes. Dans le premier cas, nous parlons de troubles fonctionnels dans le travail du système génito-urinaire, dans le second - d'effets externes sur le corps. Si vous urinez des coupures sévères, les raisons peuvent être différentes:

  1. Réaction allergique - se manifestant par des démangeaisons, des brûlures et même des douleurs aiguës, une vidange difficile. Les allergies peuvent se propager aux organes génitaux à la fois interne et externe. Par conséquent, une femme peut ressentir une éruption cutanée, une rougeur de la muqueuse et un gonflement. Des réactions similaires provoquent des produits cosmétiques, des tampons, des sous-vêtements.
  2. Calculs rénaux - causent souvent de l'inconfort et de la douleur en urinant, car la production d'urine est difficile. Lorsque les pierres bougent, les voies urinaires peuvent être blessées, ce qui entraîne le développement d'une inflammation et de la douleur, l'urine peut sentir mauvais.
  3. Maladies oncologiques - les tumeurs qui se forment dans les organes génito-urinaires provoquent des douleurs lors de la vidange. Le fait est que le néoplasme comprime les canaux urinaires.
  4. Maladies psychosomatiques - les femmes sont plus sujettes à l'expérience, ce qui ne peut qu'affecter l'état de santé. La dépression et l'irritabilité perturbent le travail de tous les organes internes. Tout cela se manifeste par de la douleur, une sensation de vidange incomplète, des visites constantes aux toilettes.
  5. Blessures et changements liés à l'âge - la pathologie peut même être causée par une ecchymose des lèvres. Une miction douloureuse est possible après la ménopause, dans laquelle il existe un déséquilibre hormonal. Avec l'âge, la muqueuse vaginale s'assèche et provoque une sensation de brûlure..
  6. Grossesse et accouchement - une gêne apparaît en raison d'une pression fœtale constante sur la vessie. Souvent, les femmes enceintes ne sont pas complètement vidées, ce qui provoque des douleurs. Des sensations similaires sont possibles après l'accouchement, qui s'accompagne souvent d'une rupture des tissus mous..

Pour plus de commodité, les causes de la miction sont indiquées dans le tableau: