Principal

Tumeur

Traitement des maladies rénales

La survenue de douleurs lombaires peut indiquer le développement d'un processus pathologique dans le système urinaire. Les reins sont des organes appariés qui sont directement impliqués dans la formation et l'excrétion d'urine du corps. Afin d'éliminer l'insuffisance rénale, il est important de consulter un médecin à temps si des symptômes caractéristiques de la maladie surviennent. Le respect ultérieur des mesures préventives évitera la rechute de la maladie et les complications associées.

Symptômes de la maladie et traitement

La tactique de traitement des maladies du système urinaire est déterminée par les signes et la nature d'une pathologie particulière. Des mesures médicales appropriées sont prises après le diagnostic de la maladie.

En général, le traitement des pathologies rénales comprend les principaux domaines suivants:

  • Assistance médicale,
  • thérapie diététique,
  • phytothérapie,
  • physiothérapie,
  • épargner la conformité.

Si une infection bactérienne des reins est détectée, l'utilisation d'antibiotiques devient l'objectif principal du traitement. Dans d'autres cas, des médicaments des groupes suivants peuvent être prescrits:

  • diurétiques (représentés par Kanefron, Nefrosten, Veroshpiron, Furosemide et Aldacton),
  • antispasmodiques, par exemple, No-shpa ou Papaverine,
  • remèdes à base de plantes (médicaments populaires: cyston et phytolysine),
  • antihypertenseurs, par exemple, la clonidine,
  • uroseptiques, parmi lesquels la furadonine, la nitroxoline et la furagine répandues.

Maladies rénales chez les hommes

La localisation physiologique des organes du système urinaire d'un homme détermine le spectre caractéristique des maladies. En raison du fait que le canal d'urination est plus long que celui des femmes, le chemin ascendant d'infection apparaît rarement. À cet égard, des maladies telles que la cystite et la pyélonéphrite surviennent rarement. Le processus inflammatoire est généralement représenté par l'urétrite..

L'urrolithiase est courante chez les hommes. Son principal symptôme est une douleur intense. L'attaque de la maladie commence soudainement, une gêne apparaît dans les organes génitaux pendant la miction. D'autres manifestations de la pathologie sont présentées:

  • hypertension artérielle,
  • nausées Vomissements,
  • flatulence,
  • douleur dans la zone de concentration des calculs,
  • gonflement.

Parmi les autres maladies rénales, fréquentes chez les hommes:

Maladies rénales chez les femmes

Les pathologies du système urinaire sont plus caractéristiques des femmes. Cela est dû à la structure de l'urètre. Si chez les hommes, elle est en moyenne de 20 à 22 cm, la longueur de l'urètre chez les femmes est de 3 à 5 cm. À cet égard, des conditions favorables sont créées pour le développement d'une microflore pathogène, qui pénètre dans les reins par la vessie..

Une période dangereuse en termes de développement de maladies rénales chez la femme est observée pendant la grossesse. Une augmentation de l'utérus s'accompagne d'une pression accrue sur les organes situés dans le bassin. Les difficultés d'élimination de l'urine provoquent le développement d'une inflammation de nature infectieuse.

Tout d'abord, la femme craint de gonfler. Ensuite, des mictions fréquentes apparaissent, une douleur dans la région lombaire se produit. Plus souvent, la maladie rénale se développe de façon spectaculaire. En plus des symptômes caractéristiques, il y a une diminution de la pression artérielle, des nausées, des vomissements, des coliques, de la fièvre, des changements d'appétit et une sensation de soif.

Le traitement des femmes atteintes d'une maladie rénale implique généralement des méthodes conservatrices. En l'absence de leur efficacité, une visite chez le chirurgien est nécessaire.

Glomérulonéphrite

La maladie est caractérisée par une nature auto-immune et le développement d'une inflammation des glomérules des reins. Les facteurs provoquants sont le processus infectieux streptococcique, l'hypothermie et l'exposition à des substances toxiques. L'évolution aiguë de la maladie se manifeste par des douleurs dans les reins, un gonflement du visage, des bras, des jambes, une hypertension artérielle et de la fièvre.

Afin d'éviter la transition de la pathologie vers une forme chronique, il est nécessaire de commencer un traitement en temps opportun. Il est basé sur l'utilisation d'antihypertenseurs, de diurétiques et de corticostéroïdes. La durée du traitement est parfois de plusieurs années. Le respect d'un régime strict pendant le traitement de la maladie est d'une importance non négligeable..

Pyélonéphrite

La maladie est causée par un processus inflammatoire affectant le parenchyme rénal, le calice et le bassin. La pyélonéphrite survient à la suite du développement d'une infection, survient pendant la grossesse. Les symptômes suivants inquiètent le patient:

  • douleur sur le côté rénal affecté,
  • fièvre et signes d'intoxication,
  • décoloration de l'urine (présence de pus ou de sédiments).

L'absence de traitement pour la forme aiguë de la maladie conduit à une transition vers une évolution chronique. Elle se déroule généralement sans symptômes vifs (une personne devient apathique, elle est constamment inquiète de malaise, de manque d'appétit et de migraine). En l'absence de complications de la maladie, une thérapie conservatrice est prescrite, y compris l'utilisation d'antibiotiques, de médicaments de désintoxication et d'un régime pauvre en protéines dans les aliments.

La présence d'une violation de la sortie d'urine nécessite l'élimination de ce problème. Après cela, un traitement antibactérien et une immunothérapie sont effectués. Intervention chirurgicale possible.

Néphroptose

La pathologie est caractérisée par une mobilité anormale du rein en position verticale du corps et lors d'une respiration forcée. La maladie survient en raison d'une diminution du tonus musculaire des muscles abdominaux, d'une hypermobilité du tissu articulaire et de troubles squelettiques. La néphroptose est caractérisée par la clinique suivante:

  • douleurs tiraillantes s'étendant jusqu'à l'estomac,
  • colique rénale,
  • changement de digestion,
  • développement de la neurasthénie.

En l'absence de symptômes vifs de la maladie, une thérapie conservatrice est indiquée, basée sur l'utilisation d'un bandage spécial, la réalisation d'exercices du cycle de gymnastique et une nutrition améliorée. L'évolution sévère de la pathologie nécessite une intervention chirurgicale - néphropexie, dont l'essence est de ramener le rein à sa place d'origine et sa fixation ultérieure sur les structures voisines.

Hydronéphrose

Le développement du processus pathologique s'exprime par l'expansion persistante des cavités rénales due à des difficultés de sortie d'urine. La maladie se caractérise par une longue période de latence. L'apparition de symptômes vifs est due à la formation de calculs rénaux ou au développement d'une infection. Une personne est dérangée par des douleurs dans la région lombaire et la présence d'impuretés sanguines dans l'urine.

Le traitement de l'hydronéphrose est conservateur et chirurgical. La priorité de l'un des domaines est déterminée par le degré de développement de la pathologie et l'état de la personne. Le traitement conservateur comprend l'utilisation de médicaments de la liste suivante:

  • analgésiques,
  • anti-inflammatoire,
  • médicaments antihypertenseurs,
  • antibactérien.

Dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale est indiquée..

Insuffisance rénale

La maladie est associée à une perte totale ou partielle de la capacité des reins à remplir leurs fonctions. Il y a une violation de l'équilibre eau-électrolyte et un retard dans le corps des substances nocives. L'évolution aiguë de l'insuffisance rénale est caractérisée par trois étapes. En fonction de cela, les symptômes varient. Au premier stade de la maladie, il se présente:

  • fièvre, maux de tête et douleurs musculaires - si un processus infectieux se développe,
  • vomissements et diarrhée - avec infection intestinale,
  • anémie et jaunisse - avec intoxication,
  • confusion, hypotension artérielle et pouls filamenteux - avec développement d'un choc.

Au deuxième stade de la maladie, des signes tels qu'une diminution (ou un arrêt) du débit urinaire, une azotémie, un gonflement (y compris les organes internes) et une accumulation de liquide dans diverses cavités se produisent..

Le stade terminal de la pathologie est caractérisé par un essoufflement, une toux, une production d'expectorations mousseuses roses, des hématomes, des saignements, des troubles de la conscience, des convulsions et une arythmie..

Il est nécessaire de commencer le traitement de l'évolution aiguë de l'insuffisance rénale avec l'élimination de la cause profonde. Pour faire ça:

  • antibiothérapie,
  • thérapie de désintoxication,
  • reconstitution des fluides,
  • traitement pilule hormonale.

Les spécificités des mesures sont dues à une maladie spécifique à l'origine d'une insuffisance rénale. Après l'élimination des manifestations vives, un traitement symptomatique est effectué. Dans les cas avancés, une transplantation rénale est requise.

Urolithiase

La pathologie est associée à la formation de calculs non seulement dans les reins, mais également dans d'autres parties des voies urinaires. Les signes suivants indiquent la présence d'une lithiase urinaire:

  • la douleur aiguë,
  • miction altérée,
  • fièvre,
  • faiblesse générale,
  • l'apparition d'impuretés sanguines dans l'urine.

Selon le degré de négligence de la maladie rénale, le traitement peut être rapide ou conservateur. Dans ce dernier cas, l'accent est mis sur l'alimentation (refus de la viande, associée à une consommation excessive d'alcool), la prise de médicaments qui dissolvent les calculs, les diurétiques et les nitrofuranes..

Le syndrome douloureux est éliminé par la nomination de Baralgin, Platifillin ou Pantopon. Le manque d'effet nécessite: hommes - blocage novocaïne du cordon spermatique, femmes - un ligament rond de l'utérus. L'apparition de coliques rénales régulières, le développement d'une pyélonéphrite, un rétrécissement de l'uretère et d'autres affections potentiellement mortelles sont des indications pour la chirurgie.

Infection urinaire

L'infection des voies urinaires est toujours associée à la propagation de la microflore bactérienne. La symptomatologie caractéristique de la pathologie est présentée:

  • changement de couleur de l'urine,
  • urination fréquente,
  • sensations douloureuses.

Dans certains cas, une personne peut être dérangée par de la fièvre, des nausées, des vomissements et un changement de selles. Afin d'éliminer certains signes de la maladie, déterminer le pathogène et la localisation du processus infectieux (voies urinaires supérieures ou inférieures).

La thérapie est basée sur l'utilisation d'antibiotiques, d'analgésiques et d'autres méthodes prescrites par le médecin..

Polykystose rénale

La maladie est une malformation des tubules rénaux. La pathologie est associée à la formation d'un grand nombre de kystes dans le parenchyme rénal. Le développement de la maladie chez les nouveau-nés se caractérise par un pronostic défavorable.

Chez un adulte, la polykystose rénale est lente. En même temps, 3 étapes sont distinguées: compensées, sous-compensées et décompensées. Les symptômes les plus prononcés se manifestent aux deuxième et troisième stades du développement de la maladie rénale. Le stade sous-compensé est caractérisé par la survenue de gêne lombaire, de douleurs abdominales et de troubles de la miction. Avec le passage au troisième stade, les symptômes de l'insuffisance rénale se développent..
Le traitement principal de la polykystose rénale est symptomatique. Malgré la thérapie, la conséquence de la pathologie est le développement d'une insuffisance rénale.

Processus oncologiques

L'oncologie du système urinaire constitue une grave menace pour la vie humaine. Cela est dû au fait que le diagnostic est généralement posé lorsque la taille de la formation pathologique est assez grande. Par conséquent, la priorité est accordée à l'attention à des signes tels que:

  • fatigue constante,
  • changement soudain de poids,
  • maux de dos continus, tirant le caractère,
  • changement de miction.

La seule méthode efficace pour traiter une tumeur maligne des reins et d'autres organes du système urinaire est la chirurgie. La chirurgie est utilisée à toutes les étapes du processus pathologique. De ce fait, ils augmentent l'espérance de vie d'une personne et améliorent sa qualité. De plus, une immunothérapie, une chimiothérapie et une thérapie ciblée sont effectuées..

Néphrolithiase

La maladie se caractérise par la formation de calculs directement dans les reins. Le processus de mouvement des formations peut être accompagné de coliques rénales, de nausées, d'apparition de sang dans les urines, de fréquentes visites aux toilettes, d'un gonflement des bras et des jambes, de migraines, de fièvre et de tension artérielle..

Le traitement de la maladie rénale nécessite une approche individuelle dans chaque cas. Les principes de base sont les suivants:

  • thérapie médicamenteuse,
  • régime,
  • opération.

Tuberculose rénale

Le deuxième nom de la pathologie est la néphrotuberculose. Il s'agit d'une infection extrapulmonaire avec atteinte du parenchyme rénal. La maladie se caractérise par un tableau clinique non spécifique: faiblesse générale, fièvre à nombre subfébrile, douleur dans la région lombaire et trouble de la miction.
Le traitement des infections rénales est médicamenteux et combiné. La première direction est basée sur l'application de:

  • médicaments antituberculeux spécifiques,
  • angioprotecteurs,
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L'obstruction de l'écoulement d'urine nécessite l'installation d'un stent spécial ou d'une néphrostomie. Dans certains cas, un assainissement de la zone affectée ou une résection partielle du rein est indiqué. L'arrêt du fonctionnement du corps nécessite une néphrectomie.

Régime rénal

L'une des directions de traitement des pathologies du système urinaire est la thérapie diététique. Ses principaux principes sont les suivants: réduire la quantité d'aliments riches en protéines et réduire la dose de sel utilisée. Il est permis d'ajouter du sel au plat fini immédiatement avant de servir..
Les aliments interdits pour les maladies rénales sont:

  • viande grasse, viande fumée,
  • produits en conserve et semi-finis,
  • produits avec une inclusion accrue de sel et de conservateurs,
  • cornichons, cornichons,
  • graisses animales,
  • jaune d'œuf,
  • fromages à pâte dure,
  • champignons,
  • produits chocolatés,
  • café,
  • sauces grasses, ketchup,
  • boissons alcoolisées,
  • sodas sucrés,
  • jus emballés.


Une attention particulière doit être accordée au régime de consommation. La quantité minimale de liquide est d'environ 2 litres. Pour boire, vous pouvez utiliser non seulement de l'eau, mais aussi des boissons aux fruits maison, du bouillon de rose musquée, de la compote.

La meilleure option de régime est de suivre un régime qui combine des produits laitiers et végétaux. Un exemple de menu peut inclure:

  • soupes de légumes,
  • salades, qui comprennent des légumes frais et de l'huile végétale,
  • des fruits,
  • produits laitiers faibles en gras,
  • variétés de viande et de poisson faibles en gras (jusqu'à 3 fois par semaine),
  • ragoût de légumes,
  • purée de pomme de terre,
  • bouillie (meilleur sarrasin et flocons d'avoine).

La particularité de la cuisine est l'exclusion de la friture. Les produits peuvent être mijotés ou bouillis. Le jeûne ne doit pas être pratiqué, car cela n'affecte pas toujours positivement la fonction rénale..

Antibiotiques pour la maladie

Le traitement de la maladie rénale comprend nécessairement la nomination de médicaments antibactériens. Le médicament et la posologie spécifiques sont déterminés par le médecin. La priorité est donnée aux médicaments à large spectre d'action: antiviraux, antibactériens et antifongiques.

Les médicaments suivants prescrits pour une maladie rénale sont les plus courants:

  1. Ofloxacine, qui est généralement prescrite pour la pyélonéphrite.
  2. Netilmicine, qui a un effet bactéricide prononcé.
  3. Amoxicilline prescrite pour une inflammation sévère.
  4. Flemoklav Solutab, indiqué pendant la grossesse.
  5. Série de céphalosporines, qui sont des médicaments naturels peu toxiques.

Malgré la bonne tolérance de certains antibiotiques, leur rendez-vous doit être pris en charge par le médecin traitant. L'auto-traitement peut entraîner des conséquences négatives et la formation d'une adaptation de la microflore pathogène à ceux-ci. En conséquence, le retraitement nécessitera l'utilisation de médicaments plus puissants..

Traitement à base de plantes

La maladie rénale est traitée selon les indications de la phytothérapie. Une consultation préalable avec un médecin est nécessaire. La phytothérapie est représentée en utilisant:

  • Queue de cheval.
  • Marguerites.
  • Menthe poivrée.
  • Persil.
  • Hypericum.
  • Feuilles d'airelle.
  • Busserole.
  • Pissenlit.

Le remède populaire est préparé comme suit: l'herbe (1 cuillère à soupe) est versée avec de l'eau bouillante (200 ml) et a insisté pendant 20 minutes. Prenez le médicament avant les repas, pendant deux semaines.

La prévention des maladies

La prévention des maladies correspondantes est une valeur importante tout en maintenant la santé des reins et d'autres organes du système urinaire. Il est basé sur une approche intégrée et comprend un certain nombre d'activités. Il s'agit notamment des éléments suivants:

  • activité physique, y compris exercice modéré et danse,
  • nutrition de haute qualité, nommément légumes, fruits, poisson, jus fraîchement pressés et produits laitiers,
  • visiter le sauna (améliore la capacité de filtration des reins, leur circulation sanguine),
  • régime d'alcool modéré (jusqu'à 2,5 litres),
  • l'adoption de postures spéciales (par exemple, genou-coude) qui améliorent la circulation sanguine dans les reins,
  • évitez d'utiliser de grandes quantités de thé noir ou de café (il est préférable de les remplacer par du thé vert ou à base de plantes et de l'eau minérale).

Les médicaments utilisés pour les maladies rénales sont directement déterminés par la nature de la pathologie et le degré de sa négligence. Il convient de rappeler que toutes les procédures doivent être effectuées sous la supervision d'un médecin, ainsi que la correction de la thérapie. Seul le respect de toutes les exigences améliorera la condition d'une personne malade et rétablira une qualité de vie complète.

Maladies rénales - types, causes et symptômes des pathologies

Une maladie rénale chronique ou aiguë survient chez les adultes et les enfants. Les maladies peuvent être acquises ou de nature congénitale, affectant un ou les deux reins. En l'absence de traitement adéquat, une maladie rénale peut entraîner une insuffisance rénale chronique..

Maladies rénales - Noms

Selon la localisation du début du processus pathologique, la maladie rénale est divisée en primaire et secondaire. Les principales comprennent les anomalies congénitales et génétiques, les maladies de nature infectieuse et allergique, les pathologies dues au processus inflammatoire naissant, les tumeurs, les maladies métaboliques-dystrophiques et les lésions rénales. Les maladies secondaires comprennent les pathologies résultant d'autres maladies - diabète, hypertension, goutte. Selon le nombre de reins touchés, les maladies sont divisées en unilatérales et bilatérales.

La classification des maladies rénales est en constante évolution et se renouvelle à mesure que de nouvelles connaissances sont acquises..

La plupart des médecins distinguent 7 groupes:

  1. Néphropathies immunitaires (glomérulonéphrite, affections rénales dans les maladies systémiques).
  2. Lésions infectieuses et inflammatoires (pyélonéphrite, tuberculose des reins, mycoses, parasites dans les reins, abcès et anthrax rénal, néphrite aposystémique, lésions rénales par des organismes simples).
  3. Néphropathies métaboliques (pathologies rénales de la goutte, diabète sucré, amylose rénale).
  4. Néphropathies toxiques (néphropathies médicamenteuses et radiologiques, intoxications exogènes - état des reins en cas d'empoisonnement).
  5. Néphropathies secondaires (maladie rénale avec trouble du métabolisme électrolytique, mauvaise circulation, néphrite interstitielle).
  6. Néphropathie vasculaire (maladie rénale pendant la grossesse, hypertension maligne).
  7. Maladies congénitales (anomalies dans le développement des reins et des uretères, enzymopathies génétiques, tubulopathies).

Maladie rénale - Causes

Les reins sont l'organe le plus important pour maintenir l'homéostasie. Ils régulent le métabolisme eau-sel, filtrent le sang, adsorbent les composés soumis à l'excrétion du corps, remplissent une fonction endocrinienne. Les maladies rénales entraînent une détérioration de la qualité de l'exécution de ces fonctions - le sang est filtré moins bien, une intoxication aux produits métaboliques peut commencer, un excès de liquide s'accumule dans les tissus et un œdème apparaît, ce qui est extrêmement défavorable pour tout le corps.

Très souvent, les maladies rénales commencent par l'hypothermie du corps - pour la survenue d'une maladie et son débordement au stade chronique, une courte séance sur un sol frais ou une pierre, nager dans l'eau froide suffit. Il existe d'autres facteurs qui provoquent une maladie rénale:

  • maladie métabolique;
  • alimentation déséquilibrée avec un apport élevé en protéines et en alcool;
  • changements soudains de poids corporel - les reins sont dans une couche de graisse spécifique, dont la croissance ou la perte de poids affecte leur santé;
  • pathologies congénitales du système urinaire;
  • blessures aux organes, contusions graves;
  • intoxication du corps par des substances ou des médicaments nocifs;
  • infections qui pénètrent dans les reins de la vessie;
  • maladies auto-immunes qui affaiblissent le corps.

Les symptômes de la maladie rénale

Très souvent, les maladies rénales surviennent sans signes visibles, mais lorsqu'elles atteignent un stade grave, les symptômes de la maladie rénale se manifestent pleinement:

  • douleur sourde dans la région des reins, irradiant souvent vers le bas du dos, les hanches, la cavité abdominale;
  • impuretés sanguines dans l'urine qui la tachent de rose ou de brun rougeâtre;
  • violation de l'excrétion d'urine lorsqu'elle est excrétée dans un volume plus petit ou complètement absente;
  • gonflement, le matin - sous les yeux, le soir - dans les jambes, les bras;
  • mauvaise santé générale (fatigue, maux de tête, hypotension artérielle) due à l'intoxication croissante du corps résultant de l'accumulation de toxines.

Insuffisance rénale - symptômes

L'insuffisance rénale est l'une des maladies les plus mortelles. Cette maladie peut se développer après un empoisonnement avec des substances toxiques, à la suite d'un traitement de mauvaise qualité de la pyélonéphrite, de la glomérulonéphrite, et également en tant que maladie secondaire du diabète sucré, de la goutte. Les principaux signes de maladie rénale sont un teint jaune, une incapacité partielle ou totale à remplir leurs fonctions, ce qui fait que les produits métaboliques ne sont pas excrétés et causent de graves dommages. L'insuffisance rénale bilatérale est particulièrement dangereuse, ce qui peut entraîner la mort.

Glomérulonéphrite - Symptômes

La glomérulonéphrite est une maladie infectieuse qui détruit les glomérules rénaux, raison pour laquelle ils cessent de remplir la fonction de filtrage. La maladie peut entraîner le développement d'une insuffisance rénale et d'une invalidité. La symptomatologie de la glomérulonéphrite est très sévère - le patient a un retard dans la formation d'urine, une douleur aiguë commence, une augmentation de la pression artérielle, un gonflement, des nausées apparaissent. La peau sèche est l'un des signes caractéristiques de la glomérulonéphrite. La personne a souvent du mal à dormir et peut développer une dépression..

Signes de pyélonéphrite

La pyélonéphrite rénale est l'une des plus courantes. L'inflammation commence en raison de bactéries pénétrant dans le bassin rénal par le sang ou en raison de la stagnation de l'urine. La pyélonéphrite aiguë, en raison d'une évolution inadéquate, passe rapidement au stade chronique. Symptômes de la pyélonéphrite rénale:

  • sang dans l'urine - peut être en petite ou en grande quantité;
  • opacification de l'urine;
  • douleur dans la région lombaire;
  • difficulté à uriner;
  • augmentation de la température;
  • sueurs nocturnes;
  • symptômes d'intoxication.

Néphroptose - Symptômes

La maladie de néphroptose se développe en raison de causes externes, il s'agit d'un changement brutal de poids (augmentation ou diminution), d'une lésion rénale, d'un effort physique trop intense, d'une grossesse et d'un accouchement. D'une autre manière, cette maladie est appelée rein "errant" ou "mobile". Parfois, en plus de chuter, le rein peut tourner autour de son axe, cette condition est dangereuse par constriction vasculaire. Signes d'une maladie rénale dans laquelle une néphroptose est diagnostiquée:

  • douleurs douloureuses et tiraillantes, qui au stade initial de la maladie passent, si vous prenez une position couchée;
  • maux de tête;
  • nausée et vomissements.

Néphrolithiase - symptômes

La néphrolithiase est une urolithiase des reins dans laquelle des calculs se forment dans l'organe. S'ils pénètrent dans l'uretère ou la vessie, la muqueuse est endommagée et le sang pénètre dans l'urine. Signes de néphrolithiase:

  • la transpiration froide inattendue est un signe de choc lorsque vous devez consulter d'urgence un médecin;
  • douleur aiguë et intolérante;
  • cardiopalmus;
  • pâleur de la peau;
  • nausée et vomissements.

Hydronéphrose - Symptômes

Une hydronéphrose grave de maladie rénale survient souvent chez les femmes de moins de 40 ans. Avec cette maladie, l'urine quitte mal le rein et s'accumule dans les cupules et le bassin. La cause de la pathologie peut être une tumeur rénale, une anomalie congénitale, un rétrécissement de l'uretère, une pierre bloquant le chemin de l'urine et un processus inflammatoire. Si des mesures ne sont pas prises à temps, cette maladie rénale peut entraîner une rupture du bassin et de l'urine dans la cavité abdominale. Symptômes de l'hydronéphrose:

  • douleur dans le bas du dos;
  • fièvre;
  • sortie d'urine retardée;
  • nausée et vomissements.

Tumeurs rénales

Les tumeurs malignes ou bénignes sont des maladies rénales dont les symptômes et les signes ne sont pas toujours ressentis au stade initial. Selon les statistiques, les tumeurs malignes des reins surviennent plus souvent. La pathologie survient lorsque le rein commence à se développer, la tumeur est constituée de cellules altérées. Au stade avancé de la maladie, des métastases apparaissent qui affectent les organes voisins. Symptômes d'une tumeur rénale:

  • douleurs au dos et à l'estomac;
  • dessèchement des muqueuses de la bouche;
  • perte de poids et appétit;
  • mauvaise santé générale, faiblesse, fatigue.

Diagnostic d'une maladie rénale

La maladie rénale aiguë et chronique provoque non seulement des symptômes tangibles, mais aussi des troubles qui peuvent être détectés par la recherche médicale. Les diagnostics modernes devraient inclure:

  • des tests de laboratoire, y compris des tests d'urine selon Nechiporenko et Zimnitsky;
  • Ultrason
  • CT et IRM;
  • néphroscintigraphie;
  • biopsie
  • dopplerographie vasculaire.

L'analyse d'urine pour une maladie rénale est l'une des plus indicatives:

  • la protéine dans l'urine apparaît avec la cystite, l'urétrite, la pyélonéphrite, l'amylose, la tuberculose rénale;
  • un excès d'urobilinogène indique des dommages au parenchyme rénal;
  • la présence d'épithélium squameux est un signe d'urétrite et de prostatite (chez l'homme), de métaplasie des voies urinaires (chez la femme), d'intoxication et de processus infectieux;
  • les globules blancs et les globules rouges devraient normalement être absents, le cas échéant - cela indique une mauvaise fonction rénale.

Comment traiter une maladie rénale?

Le traitement des maladies rénales comprend la pharmacothérapie, la médecine traditionnelle, la physiothérapie et un régime spécial. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est nécessaire. Avec une faible inflammation, des recettes populaires peuvent être utilisées pour soulager les symptômes - la sève de bouleau, les décoctions de feuilles d'airelle rouge, la menthe, l'ortie, les stigmates de maïs, les bourgeons de bouleau, les baies de genièvre et la racine de pissenlit sont utiles pour les reins. Les décoctions et infusions d'herbes sont des diurétiques puissants et éliminent rapidement les chlorures et l'acide urique accumulés.

Un traitement médicamenteux est nécessaire pour soulager la douleur, les crampes et faciliter le processus de miction. À cette fin, les médecins prescrivent des préparations de No-shpa, Papaverin, s'il est nécessaire de dissoudre des pierres, Kanefron, Cyston sont prescrits. Si nécessaire, soulagez une inflammation sévère et détruisez la microflore pathogène, des antibiotiques sont prescrits:

  • Ofloxacine;
  • Netilmicin;
  • Amoxicilline;
  • Flemoklav Solutab;
  • Céphalotine;
  • Zinnat;
  • Claforan.

Un régime pour les maladies rénales est un élément essentiel de la thérapie, sans lequel la guérison peut être retardée ou impossible. Les reins sont très chargés en sel (produits fumés et marinés, saucisses, conserves) et riches en protéines (poisson, viande, bouillons, légumineuses). Interdit de maladie rénale et chocolat, café, cacao, assaisonnements épicés, oignons, ail, asperges, radis, persil, alcool.

Manger avec une maladie rénale devrait être 5 fois par jour en petites portions, le liquide est limité à 1,2-1,5 litres par jour, ce montant comprend les soupes, les bouillons, les thés et autres produits liquides. Le sel est limité à deux pincées pour toute la journée ou est généralement exclu. Un régime pour les maladies rénales permet:

  • produits laitiers faibles en gras;
  • des légumes;
  • pain (sans sel ou avec sa quantité minimale);
  • des œufs
  • légumes et beurre;
  • bouillons de légumes, jus;
  • des céréales;
  • fruits secs;
  • mon chéri;
  • Pommes cuites
  • viande bouillie ou escalopes vapeur - de petite taille et de viande maigre;
  • thés.

Prévention des maladies rénales

Pour minimiser le risque de maladie grave, la prévention des maladies rénales est nécessaire. Pour ce faire, il est recommandé de mener une vie active, de limiter l'utilisation d'aliments riches en protéines, de sel, de café et de boissons alcoolisées, d'inclure plus de légumes et de fruits frais dans l'alimentation et de boire suffisamment d'eau propre. De plus, il est nécessaire de protéger les reins de l'hypothermie et des blessures..

Signes de douleur rénale et moyens de l'éliminer

La douleur rénale est une plainte courante exprimée par les patients lors d'un rendez-vous chez le médecin. Bien sûr, sans examen approfondi, il est impossible de dire sans équivoque que cet organe fait mal, car les symptômes indiquent souvent un certain nombre d'autres problèmes. Les médecins disent que les sensations douloureuses ont un large éventail de manifestations et peuvent différer chez les hommes et les femmes. Pour identifier les reins ou un autre organe qui fait mal, vous devez avoir une idée de leur emplacement et des fonctions qu'ils remplissent..

Les reins, leur structure, leur localisation, leurs fonctions

Les reins sont un organe jumelé qui ressemble à de gros haricots. Ils sont localisés dans l'espace rétropéritonéal, à droite et à gauche de la colonne vertébrale au niveau des vertèbres lombaires supérieures. Derrière eux, les muscles du dos, devant - l'estomac, le pancréas et les intestins. À droite à côté se trouve le foie, qui appuie sur le lobe droit, en raison de quoi il est plus petit et est quelque peu décalé de la gauche.

Chaque rein est recouvert à l'extérieur d'une coquille dense (capsule) sous laquelle se trouve un parenchyme. Il a deux couches - corticale (externe) et cérébrale. À l'intérieur, il y a des coupes, dont les conduits s'ouvrent dans le bassin - la cavité où s'accumule l'urine. Le tissu lui-même contient de nombreux néphrons qui filtrent le fluide et en forment l'urine. De la cavité organique, il pénètre dans la vessie par les canaux excréteurs, où il sort à l'aide du canal urétral. En plus du fait que les reins filtrent et excrètent les fluides résiduaires, ils ont plusieurs autres fonctions:

  • régulation de la pression artérielle;
  • maintenir un niveau acide-base normal;
  • participation à la coagulation sanguine;
  • fournir une pression osmotique constante en son sein;
  • élimination des toxines, médicaments, produits métaboliques et autres substances nocives;
  • participation au métabolisme des glucides, des protéines et des lipides.

La nature et l'étiologie de la douleur rénale

Beaucoup considèrent la douleur lombaire courante comme un signe de maladie rénale, mais en fait le corps est situé légèrement au-dessus de la région lombaire - sous les côtes de la rangée inférieure. Des sensations désagréables peuvent être ressenties en permanence et avoir un caractère de tiraillement, de douleur, de piqûre, ou apparaître fortement sous la forme d'attaques avec des douleurs aiguës et aiguës.

Symptômes spécifiques

Avant de découvrir les causes de la douleur dans les reins, vous devez vous assurer que ce syndrome est causé précisément par une pathologie rénale.

Cela peut être déterminé par les conditions suivantes:

  1. La douleur se produit dans le dos au-dessus du lombaire au niveau du nombril. Il peut donner sur le côté droit ou gauche (zones de l'organe affecté).
  2. Les sensations douloureuses s'intensifient si vous vous tenez debout, montez sur vos orteils, puis retombez brusquement sur tout le pied.

Il est impossible de confondre la douleur rénale avec une autre, surtout s'il y a de tels symptômes concomitants:

  • envie rapide et souvent fausse de vider la vessie;
  • oligurie - réduction de la quantité d'urine émise;
  • miction rare et difficile, accompagnée de douleurs et de brûlures;
  • corps étranger dans l'urine - mucus, pus, sang;
  • urine foncée, l'apparition d'une forte odeur désagréable;
  • l'apparition d'un œdème (surtout le matin).

Raisons possibles

Tout d'abord, vous devez savoir que les pathologies rénales aux premiers stades ne présentent pas de symptômes. En plus des douleurs désagréables dans la région lombaire, il n'y a pas d'autres manifestations spécifiques. Des signes vifs apparaissent à mesure que le processus progresse, ce qui les rend non seulement courants, mais également dangereux pour les patients. Ainsi, le rein souffre des maladies ou blessures suivantes:

  • cystite;
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • artériosclérose rénale;
  • thrombose de l'artère organique;
  • kyste rénal;
  • tumeurs bénignes et cancer;
  • malformations congénitales des reins;
  • reflux vésico-urétéral;
  • blessures aux organes - ecchymoses, larmes, blessures graves;
  • tuberculose rénale.

La douleur peut survenir chez les patients à tout âge: chez une fille pendant les règles (abandonner l'abdomen), chez une femme pendant la grossesse (en particulier au dernier trimestre), les nourrissons, les adolescents. Contacter des spécialistes en temps opportun et mener une thérapie adéquate aidera à éviter les complications et à maintenir la santé pendant de nombreuses années.

Douleur rénale: comment ne pas être confondu avec d'autres pathologies

Comme le montre la pratique des médecins généralistes, la douleur rénale peut indiquer une altération de l'activité d'autres organes ou systèmes. Pour déterminer quelle pathologie donne le syndrome douloureux, les médecins effectuent un diagnostic différentiel et prescrivent des procédures de recherche obligatoires et supplémentaires.

Sondage

Si le patient s'est plaint de lésions rénales, seul le médecin vous dira quoi faire après le diagnostic. Son principe principal est la mise en œuvre d'un certain nombre d'études en laboratoire et instrumentales. Mais d'abord, le médecin doit examiner le patient et recueillir une anamnèse.

  1. Échographie des reins. État, structure et taille évalués.
  2. Roentgenography. Conduit avec l'utilisation d'un agent de contraste.
  3. CT et IRM. L'orgue est étudié en couches.
  4. Scintigraphie aux radionucléides. Une étude détaillée est réalisée après l'introduction d'une substance radio-isotopique.
  • analyse clinique d'urine;
  • semis bactériologique d'urine;
  • analyse sanguine générale;
  • test sanguin biochimique.

L'analyse de l'urine vous permet de déterminer la composition quantitative des leucocytes, des globules rouges, de l'épithélium, ainsi que la présence de protéines, cylindres, créatinine, urée, taux de glucose. Un test sanguin donne une idée du développement de l'inflammation, de l'anémie.

Les reins font mal: que faire

La douleur dans un organe jumelé peut se manifester de différentes manières, de sorte que les tactiques de traitement varient également considérablement. Une seule chose reste inchangée: une approche intégrée. Dans une crise aiguë, il s'agit d'une thérapie symptomatique, en milieu hospitalier - traitement empirique. Les méthodes auxiliaires sont le régime alimentaire et parfois les remèdes populaires.

Ordonnance du médecin

Parfois, les médecins adoptent une tactique attentiste, et sa durée dépend de l'état du patient. Si le patient a une attaque prolongée de coliques rénales, un blocage de la novocaïne du cordon spermatique ou du ligament utérin du côté affecté doit être effectué.

Certaines maladies ne peuvent pas être traitées à domicile en raison de la faible efficacité de nombreuses méthodes. Ainsi, l'utilisation d'analgésiques ou de remèdes populaires peut ternir le tableau clinique, ce qui deviendra un obstacle au bon comportement du traitement des processus purulents et inflammatoires.

Dans les formes sévères de maladie rénale et d'exacerbations de néphrolithiase, un traitement chirurgical est effectué, y compris d'urgence. Le choix du type d'opération est déterminé par le spécialiste sur la base d'une combinaison de facteurs: âge du patient, sévérité du processus, données diagnostiques.

Thérapies à domicile

Très souvent, avec des pathologies rénales, des douleurs au bas du dos peuvent survenir soudainement, de manière inattendue, et une personne est perdue, ne sachant pas quoi faire. Pendant ce temps, il existe de nombreux outils qui aident à soulager la condition à la maison, sans recourir à des médicaments.

  1. Le meilleur moyen de soulager la douleur est un bain modérément chaud, dont la température ne doit pas dépasser 39 ° C. Dans l'eau devrait ajouter une décoction d'origan, de sauge, de camomille, de tilleul, de feuilles de bouleau et y plonger pendant une demi-heure.
  2. Pendant et après les procédures à l'eau, vous devez boire beaucoup de liquides. De plus, il est conseillé de remplacer les boissons ordinaires par des décoctions d'herbes médicinales - camomille, millefeuille, églantier, ortie. Ils ont des propriétés diurétiques, anti-inflammatoires et antiseptiques. Les boissons véritablement "urologiques" sont des boissons aux fruits de canneberges et d'airelles rouges, du thé au citron.
  3. Après le bain, vous devriez vous coucher et y rester encore quelques heures. Pour minimiser l'inconfort, vous devez attacher un coussin chauffant et prendre une position semi-assise.

Médicaments

Si les reins sont constamment douloureux et que les symptômes sont prononcés, seul un spécialiste peut dire comment le traiter. Dans cette situation, il n'est pas recommandé d'expérimenter et de remplacer la pharmacothérapie par une phytothérapie. Les remèdes populaires peuvent être utilisés en complément des méthodes de base. Les médicaments suivants doivent être utilisés:

  1. Pour arrêter le processus inflammatoire - «Ciprofloxacine», «Cyclophosphamide», «Vérapamil», «Amoxicilline», «Céphalexine».
  2. Pour la dissolution des pierres - "Allopurinol", "Blemaren", "Urodan".
  3. Médicaments à base de plantes - "Kanefron", "Urolesan", "Cyston", "Nephroleptin".

Il est impossible de guérir les reins avec un seul médicament. L'approche thérapeutique est toujours complexe, il est donc important de comprendre quel est le but de la prescription de certains groupes de médicaments. Lors du choix d'une posologie, il est nécessaire de prendre en compte l'âge du patient.

Recettes de grand-mère

Le traitement des maladies rénales peut être complété par la médecine traditionnelle. Pour arrêter le processus inflammatoire et restaurer le passage de l'urine, des collections d'herbes médicinales aux propriétés antispasmodiques et diurétiques prononcées sont utilisées: renouée, busserole, persil, prêle, fruits de genièvre, feuilles de bouleau.

Numéro de recette 1. Prendre à parts égales les feuilles d'airelle rouge, la prêle, les oreilles d'ours, tout hacher. Dans un récipient, placez 2 cuillères à café de matières premières et versez 300 ml d'eau bouillante. Signifie insister 1,5 heures, puis filtrer. Ajouter 0,3 g de momie et bien mélanger. Divisez la perfusion en trois parties, chacune devant être bue avant les repas.

Recette numéro 2. Fleurs de camomille, de sureau et de tilleul (1 c. À thé) Mettre dans une tasse, verser 250 ml d'eau bouillante. Mettez le récipient dans un bain-marie pendant 30 minutes. Le produit fini est filtré et restauré à son volume d'origine. Prendre la nuit.

Les décoctions et les infusions prennent beaucoup de temps, pendant 1,5 à 2 mois. Il est recommandé de suivre 2-3 cours de récupération par an. Les herbes sont sélectionnées individuellement ou utilisées dans des rassemblements complexes. Leur composition peut varier en fonction de l'objectif de l'application. Un autre remède efficace est l'utilisation de boissons aux fruits, qui doivent être préparées à partir de canneberges, d'argousier, de groseilles, de fraises.

L'importance de la nutrition

La nutrition des maladies rénales est basée sur une série d'interdictions strictes. Le régime est basé sur des aliments riches en glucides, recommandant fortement l'utilisation d'aliments épicés, fumés et frits. Des restrictions s'appliquent au sel, aux protéines.

La cuisson doit avoir lieu sans utilisation d'ail et d'oignons. Les aliments interdits comprennent les épinards, l'oseille, les radis, les asperges. Pour les problèmes avec le tractus gastro-intestinal, le vinaigre et l'acide citrique doivent également être inclus ici. La liste suivante nécessite une exclusion temporaire du régime:

  • viande poisson;
  • assaisonnements, épices;
  • légumineuses;
  • légumes en conserve;
  • café, cacao, chocolat;
  • bière, alcool fort.

Un point important dans la nutrition médicale est le respect du régime alimentaire approprié. L'excès de liquide est strictement contre-indiqué, un volume de 1,5 litre est considéré comme acceptable. Cela comprend les premiers plats, l'eau, le thé, les jus.

Aide rapide pour les douleurs intenses à la maison

La douleur rénale est souvent si grave que le patient ne parvient pas à trouver la bonne posture pour réduire son intensité. Les médecins dans de tels cas sont invités à avoir des analgésiques dans l'armoire à pharmacie à domicile, les frais de traitement.

  1. Afin d'arrêter l'attaque et de détendre les parois du flux urinaire, vous pouvez prendre quelques comprimés d'antispasmodiques combinés - "Spazmalgon", "Baralgin", "Maxigan".
  2. Pour soulager les symptômes de l'inflammation, un antibiotique est recommandé - Furadonin, Negram, Palin.
  3. Pour éliminer la douleur, vous pouvez utiliser des analgésiques - "Aspirine", "Askofen", "Nurofen".

Quels médicaments prendre avec exacerbation de la douleur, chaque patient décide par lui-même. Il est important de ne pas attendre après l'arrêt d'une crise aiguë, mais de consulter un médecin. Il aidera à identifier la cause et à prescrire un traitement..

Urgences pour les appels d'urgence

La douleur dans les reins est un phénomène désagréable et dangereux. Il est difficile pour une personne qui en souffre de se débarrasser d'elle-même du syndrome douloureux. Il ne donne pas de repos au corps et est capable de maintenir l'intensité pendant longtemps. La condition peut devenir dangereuse et constituer une menace pour la vie lorsque les symptômes suivants apparaissent:

  • une forte augmentation de la température corporelle à des niveaux critiques (38-39 ° C);
  • frissons sévères, fièvre, accompagnés de nausées et de vomissements;
  • douleurs perçantes et brûlures pendant la miction;
  • envie fréquente mais fausse de se vider avec une diminution du débit urinaire;
  • décoloration (nuageux sombre, apparence de sédiments et de sang), odeur désagréable d'urine;
  • des douleurs tiraillantes dans les lombaires deviennent aiguës et intolérables.

Chacun de ces panneaux est l'occasion d'un appel d'urgence de la brigade d'ambulance et d'une hospitalisation. Dans un hôpital, un médecin qualifié pourra diagnostiquer correctement une pathologie et développer une stratégie thérapeutique adéquate.

Les conséquences probables de l'inaction

De nombreux patients, en cas de douleur dans le bas du dos ou le dos, essaient de la noyer avec des analgésiques et hésitent à consulter un médecin. Pendant ce temps, le processus pathologique se développant dans les reins entraîne souvent de graves complications. Dans le contexte de l'inflammation des structures rénales, les conditions suivantes peuvent se développer:

  • hypertension artérielle - une augmentation persistante de la pression artérielle;
  • urosepsie - la pénétration d'une infection de l'organe excréteur dans le sang;
  • abcès rénal - lésion purulente;
  • paranéphrite - inflammation de la fibre périnéphrique;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • choc bactériotoxique;
  • urémie - autointoxication de tout l'organisme.

Seul un traitement efficace permettra d'éviter les conséquences dangereuses des lésions rénales. Compte tenu des limites et contre-indications existantes, une thérapie correctement menée contribue à une guérison complète déjà après 1,5 à 2 mois. Il est possible de prévenir la récurrence de la douleur dans les reins avec une prévention rapide.

Conseils pour maintenir la santé des reins

Il est possible de maintenir les reins et les canaux excréteurs en bonne santé en observant un mode de vie correct, une correction nutritionnelle, des règles d'hygiène personnelle, une activité physique modérée. Seul le respect de ces recommandations peut empêcher le développement de processus pathologiques dans le système urinaire.

Règles pour l'enfant:

  • sous-vêtements à changement quotidien;
  • se laver à chaque vidange de l'intestin ou de la vessie, avant et après le sommeil;
  • utiliser des couches pour dormir et marcher;
  • aller aux toilettes à l'heure.

Règles pour les femmes:

  • éviter les courants d'air, l'hypothermie;
  • exclure les rapports sexuels à risque;
  • utiliser la contraception;
  • observer l'hygiène personnelle.

Règles pour les hommes:

  • éviter l'hypothermie et le rhume;
  • empêcher un effort physique intense;
  • se débarrasser des dépendances.

Quel que soit le sexe ou l'âge, il est recommandé de surveiller le poids corporel, de renforcer l'immunité et de subir des examens médicaux préventifs deux fois par an à des fins préventives. Pour les femmes, la prévention implique l'utilisation de médicaments hormonaux pendant la ménopause, et pour les méthodes de contraception à barrière sexuelle plus fortes et une consultation systématique avec un spécialiste.

Conclusion

Les reins jouent un rôle important dans le maintien de la santé et de la vie humaines. Une attitude prudente envers votre corps et une réaction rapide aux signaux qu'il donne vous aideront à éviter de nombreux problèmes associés à un organe jumelé.

Maladie rénale: types, symptômes, diagnostic et traitement

Les reins sont l'organe le plus important où le sang est nettoyé de tous les composants et toxines inutiles. La violation du processus de filtration normal conduit à une purification incomplète des toxines.

Plus tard, se propageant avec le flux sanguin dans tout le corps, les toxines empoisonnent les tissus du cerveau, du cœur et d'autres organes vitaux. De plus, ils soutiennent la combinaison optimale de minéraux et de sels dans le sang. Produisant des enzymes spéciales, les reins participent activement à la régulation de la pression artérielle.

Classification des maladies

Sans critères d'âge et de sexe, un large éventail de maladies rénales possibles ne permet pas la création d'un système de qualification généralement accepté. Fondamentalement, ils sont divisés en les types suivants:

  • Affectant l'appareil glomérulaire d'un ou des deux reins (glomérulopathies)
  • Pathologie des tubules de l'organe.
  • Interstitium, dommages à la composante stromale.
  • Changements pathologiques dans les grands et petits vaisseaux des reins.
  • Malformations congénitales de l'organe.
  • Lésions traumatiques entraînant des ecchymoses ou une rupture de la capsule rénale et même un écrasement complet.
  • Tumeurs bénignes et malignes de l'organe.

Symptômes de maladie rénale

Les symptômes de développement de changements pathologiques dans les reins dépendent du type de maladie, c'est-à-dire ceux qui sont observés dans la grande majorité des maladies rénales. Ceux-ci inclus:

  • Température corporelle élevée atteignant 40 ° C.
  • Nausées violentes avec vomissements.
  • La présence de poches.
  • Difficulté à uriner.
  • Changement soudain de pression.
  • Opacification, décoloration de l'urine.
  • Jaunissement de la peau.

    Les raisons

    Les causes de la maladie peuvent être:

    • Complications de l'évolution sévère des maladies infectieuses.
    • Troubles du métabolisme des protéines au niveau génétique.
    • Hypothermie.
    • Tumeurs.
    • Maladies systémiques.
    • Chirurgie pour d'autres maladies.

    Diagnostic de pathologie

    Pour comprendre les causes de l'insuffisance rénale, le médecin prescrit un test d'urine, un test sanguin général et biochimique. L'examen échographique révèle des néoplasmes, des calculs, une nécrose, des anomalies du développement, un prolapsus des reins, une expansion du système pyélocalicéal, un œdème interstitiel.

    Pour clarifier le diagnostic, une tomographie ou une scintigraphie des reins est possible. Avec la néphroptose, une radiographie est réalisée en deux positions. Une biopsie est parfois nécessaire pour l'examen histologique du matériel..

    Les effets de l'insuffisance rénale sur le corps

    Les maladies rénales chroniques contribuent à la lixiviation du calcium des os, à leur fragilisation, au développement de l'hypertension, à l'augmentation du risque de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral.

    La déstabilisation du fonctionnement de l'organe au cours de maladies chroniques affecte le travail d'autres organes de la personne, provoquant:

    • Tube digestif.
    • Maladies concomitantes du système broncho-pulmonaire.
    • L'apparition sur la peau de zones purulentes, de taches de vieillesse, son jaunissement. La peau devient sèche et démange..
    • Le développement de maladies du système cardiovasculaire.
    • L'apparition de douleurs musculaires, de dépression.

    La prévention

    Les principales recommandations pour la prévention des maladies rénales sont les suivantes:

  • Organisation d'une alimentation saine.
  • Optimisation du travail et du repos.
  • Éviter l'hypothermie.
  • Disponibilité de charges sportives.

    Avec une prédisposition aux maladies rénales, vous devez abandonner complètement la consommation d'alcool.

    Les types de maladies les plus courants

    Pyélonéphrite

    Une maladie inflammatoire infectieuse du système urinaire implique le calice, le bassin et les tissus rénaux en cours d'inflammation. Si elle n'est pas traitée, l'inflammation capture les vaisseaux et les glomérules de l'organe. La forme aiguë de pyélonéphrite se développe lorsque des micro-organismes pathogènes pénètrent dans le sang à partir d'autres organes, ce qui est possible avec la bronchite, l'amygdalite, la carie, l'amygdalite, la cystite et d'autres processus inflammatoires.

    L'évolution prolongée de la maladie est provoquée par des violations de l'écoulement de l'urine ou une anomalie congénitale des reins..

    Un exemple typique est la pyélonéphrite calculeuse. Un traitement intempestif de la pathologie peut entraîner une insuffisance rénale aiguë ou chronique, une urosepsie, une paréonphrite, une papillite nécrotique. La pyélonéphrite aiguë est traitée avec des médicaments antibactériens à l'hôpital et un régime spécial. Le traitement d'une maladie chronique est effectué par les mêmes méthodes avec l'élimination des causes qui ont causé des problèmes de sortie d'urine.

    Urolithiase

    L'urolithiase est causée par l'apparition dans le système urinaire de formations solides semblables à des pierres qui, lorsque la muqueuse est endommagée, provoquent son inflammation. Il se développe à l'âge mûr et les hommes sont 2,5 fois plus susceptibles de souffrir que les femmes.

    Les causes du développement de la maladie sont des maladies du tractus gastro-intestinal, une inflammation du système urinaire de nature infectieuse. La goutte, l'hyperparathyroïdie, les anomalies congénitales et acquises dans les reins et les uretères peuvent également provoquer l'apparition de calculs..

    Glomérulonéphrite

    La néphrite glomérulaire, comme on appelle la glomérulonéphrite, est caractérisée par des dommages aux glomérules des reins (glomérulite). La maladie se développe dans le contexte de maladies du lupus érythémateux, de l'endocardite infectieuse, de la vascularite hémorragique.

    L'auto-développement de la maladie est le plus souvent provoqué par une réaction trop forte du système immunitaire aux antigènes d'origine infectieuse. La néphrite glomérulaire commence par de la fièvre, des frissons, une faiblesse générale et des douleurs dans la région lombaire et la tête. Un signe obligatoire de pathologie est la présence de sang dans l'urine.

    Les complications se manifestent par une insuffisance cardiaque ou rénale aiguë, une hémorragie intracérébrale, une encéphalopathie hypertensive rénale. Le traitement de la pathologie est effectué dans un hôpital avec des médicaments antibactériens. Des médicaments hormonaux et non hormonaux sont prescrits pour ajuster l'immunité..

    Hydronéphrose

    La maladie est une expansion du complexe pyelocaliceal conduisant à la destruction de la surface tissulaire protectrice du rein. Les facteurs de développement de la maladie sont la présence d'obstacles dans l'uretère qui interfèrent avec l'écoulement normal de l'urine.

    Une complication vitale peut être le déversement d'urine dans la cavité rétropéritonéale, l'intoxication du corps avec des produits azotés et la septicémie. En raison de l'inefficacité du traitement conservateur, une intervention chirurgicale est utilisée, dont le type est déterminé par la cause de cette condition. Une action rapide peut restaurer complètement la fonction de l'organe.

    Insuffisance rénale

    L'incapacité des reins à remplir les fonctions d'excrétion normale d'urine qui leur sont affectées conduit au développement d'une insuffisance rénale. Le processus de récupération affecte les tubules rénaux et les glomérules. L'infection pénètre dans l'organe après avoir souffert d'un mal de gorge, d'une scarlatine, d'une pneumonie, de maladies cutanées purulentes. Parfois, cela se produit avec une hypothermie, une maladie avec tuberculose ou paludisme. Aux stades initiaux du développement de l'insuffisance rénale, un traitement et un régime conservateurs sont utilisés..

    Au stade final et terminal de l'insuffisance rénale chronique, la seule issue est la transplantation rénale, mais uniquement en l'absence de troubles graves des organes internes.

    Cystite

    L'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie avec une violation de ses fonctions - la cystite, est la maladie la plus courante et reconnaissable. La cystite primaire est provoquée par divers micro-organismes pathogènes sur fond d'hypothermie, avec une position assise prolongée, une condition qui contribue à la suppression du système immunitaire.

    Le premier signe de cystite est une difficulté, une miction douloureuse. La progression de la maladie s'accompagne de fièvre, de douleurs lors de la palpation de l'abdomen, de troubles de l'urine. La thérapie de la cystite est effectuée afin de rétablir l'écoulement de l'urine à l'aide de divers médicaments et régimes alimentaires et de traiter les foyers d'infection dans le corps humain..

    Néphrose

    Le cidre néphrotique se développe à la suite de la dégénérescence des tubules des reins, et un déséquilibre du métabolisme des protéines se produit lorsque les protéines du sang s'écoulent à travers les tubules et sont excrétées dans l'urine.

    Le plus souvent, il est diagnostiqué chez les enfants âgés de 2 à 6 ans. La principale méthode de traitement est un régime spécial et une antibiothérapie, qui sont sélectionnés en fonction de la forme de la maladie.

    Néphropathie des femmes enceintes

    La maladie se manifeste en fin de grossesse avec une altération des fonctions des vaisseaux sanguins et du débit rénal. Étant donné le danger pour le développement normal du fœtus, même une néphropathie légère des femmes enceintes est traitée dans un hôpital.

    La pharmacothérapie consiste à prendre des médicaments qui réduisent le risque de thrombose, normalisent la pression artérielle, soulagent les spasmes des artères et les médicaments diurétiques. Le régime vise à restaurer les protéines perdues, tout en minimisant la consommation de sel et de graisses animales. Une toxicose tardive peut entraîner une insuffisance rénale ou cardiaque, un décollement de la rétine et du placenta, des saignements internes.

    Polykystique

    La maladie polykystique affecte les deux reins à la fois et consiste en la formation dans le parenchyme de kystes de la taille d'une tête d'épingle à une grosse cerise.

    Les formations pathologiques se développent et entraînent une insuffisance rénale. Une maladie héréditaire peut survenir chez les nouveau-nés ou chez les personnes de plus de 30 ans et peut être traitée à la fois par des méthodes conservatrices et chirurgicales..

    Tumeurs rénales

    Les tumeurs dans les reins sont parmi les pathologies les plus dangereuses pouvant entraîner la mort. La perte de la capacité d'arrêter la division cellulaire spontanée de l'organe conduit à l'incapacité de remplir sa fonction. Seule une maladie est traitée par une chimiothérapie ultérieure.

    Néphrosclérose

    La néphrosclérose se développe depuis longtemps et consiste à remplacer le tissu rénal par du tissu conjonctif. À la suite de rides de l'organe, il cesse de remplir ses fonctions et une insuffisance rénale chronique se développe. Une maladie se forme contre le diabète sucré, l'hypertension artérielle et d'autres maladies systémiques..

    Au stade initial, le traitement est effectué par des méthodes conservatrices et en utilisant un régime spécial. Si la fonction rénale ne peut pas être restaurée, une hémodialyse ou une implantation est utilisée..