Principal

Tumeur

Un rein fait mal du côté droit - causes, traitement, prévention

Lorsqu'une personne a une douleur rénale du côté droit, les symptômes peuvent avoir différents degrés de gravité. Sans surprise, la question tout à fait logique se pose de savoir comment agir au mieux dans une telle situation. Bien sûr, la solution la plus appropriée consiste à visiter un hôpital, à consulter un spécialiste et à subir un examen complet..

Après cela, le médecin établira un diagnostic et expliquera en détail ce qu'il faut faire lorsque le rein droit fait mal. Le fait est qu'une telle condition, à savoir la présence de ce syndrome, peut indiquer divers processus pathologiques, et beaucoup d'entre eux sont vraiment graves. Les médecins ne recommandent pas catégoriquement l'auto-traitement, mais il est nécessaire de comprendre le problème en détail.

informations générales

Ainsi, comme déjà réussi à le déterminer, la douleur dans le rein à droite suggère qu'il existe un certain dysfonctionnement dans le travail de cet organe ou de tout autre organe interne. Si un symptôme survient chez un adulte, il ne lui sera pas difficile de décrire exactement ce qu'il ressent. Avant de consulter un spécialiste, vous devez préparer et déterminer le type d'inconfort.

La nature du syndrome douloureux peut différer, le plus souvent il se produit comme ceci:

  1. Sensations de caractère tiraillant ou douloureux, localisées sur le côté droit;
  2. Sensation de picotements dans la même zone, avec irradiation vers la région de l'aine;
  3. La présence d'un syndrome douloureux aigu uniquement en position assise ou couchée;
  4. Gêne sévère sur le côté droit, où se trouve le rein, mais plus près du péritoine, irradiant vers la région lombaire du dos;
  5. Douleur rayonnante du rein droit au membre inférieur.

Lorsque le rein droit fait mal, les symptômes qui vous inquiètent pour votre santé seront certainement présents. Tout d'abord, une personne remarquera, si elle y est attentive, que le type de liquide biologique qui quitte le corps pendant la miction a changé.

Dans l'urine, des taches purulentes ou sanglantes sont présentes. Lors du passage d'une selle, l'urètre réagit avec un fil. Parfois, des rougeurs ou des éruptions cutanées artificielles apparaissent sur la peau des organes génitaux. La couleur de l'urine change, qui devient sombre, ainsi que son odeur (ammoniac prononcé). Parallèlement à cela, la fréquence cardiaque et les maux de tête peuvent augmenter chez les patients.

Types de douleur

Chaque personne au moins une fois dans sa vie s'est demandée quoi faire si le rein droit lui faisait mal. Une réponse définitive ne peut être donnée que par un spécialiste qui procédera à un examen, examinera les résultats des analyses, les comparera avec les normes et prêtera attention aux données historiques. Selon le diagnostic, le type de douleur sera différent, nous les considérerons donc plus en détail.

Tranchant

Lorsqu'il y a une douleur dans le rein à droite, il faut se souvenir des symptômes qui l'accompagnent. Par la suite, lorsque le médecin prélèvera une anamnèse (pour interroger le patient), ces nuances doivent être dites. Le syndrome aigu accompagne souvent la lithiase urinaire progressive.

Le signe principal de la pyélonéphrite est la sévérité prononcée du syndrome douloureux. Source: prettysecretsru.livejournal.com

Parfois, une douleur peut être apportée à l'abdomen supérieur ou inférieur. Si l'urine contient des taches de sang, cela indique un développement de thromboembolie. Dans cette condition, il y a un blocage de la lumière des vaisseaux sanguins par un thrombus. Ceci est assez dangereux, nécessite donc une attention médicale immédiate.

Tirant

Avec ce symptôme, de nombreuses maladies peuvent être initialement supposées. Cependant, le plus souvent, les médecins constatent que le patient présente des anomalies hépatiques. Le fait est que cet organe est situé directement au-dessus du rein droit et peut exercer une pression excessive sur lui..

Si le rein droit fait mal, il y a un risque de formation de kystes. De tels néoplasmes dans les premiers stades ne donnent aucun symptôme. Ce n'est qu'après avoir atteint une certaine taille qu'une personne ressent une douleur à droite dans la région d'un rein de nature à tirer. En outre, une telle condition est un signe que la sortie d'urine est altérée.

Donne en pied

Certaines personnes lors d'une visite chez un urologue, un néphrologue ou un thérapeute se plaignant d'avoir une douleur au rein droit, pourquoi cela se produit, ont entendu des médecins une question directrice quant à savoir si l'inconfort dans le membre inférieur droit disparaît. Ce point est vraiment important dans le diagnostic, car il indique également certaines pathologies..

Si le syndrome douloureux est prononcé, a un caractère terne, alors dans la plupart des cas cela indique la présence de maladies de type chronique qui sont de nature infectieuse. Dans cette situation, il est possible que le patient commence à former des néoplasmes, y compris malins.

La douleur a tendance à irradier vers les membres inférieurs. Source: youtube.com

Lorsque le symptôme fait mal dans la nature, cela indique un déplacement de l'organe, mais en même temps, cette condition se développe également avec la pyélonéphrite. En présence de calculs, les coliques se produisent sur le côté droit, et la douleur elle-même donne non seulement à la jambe, mais irradie également vers la colonne lombaire. La même chose se produit avec les kystes dans l'organe.

Si vous comprenez pourquoi le rein droit fait mal aux femmes et donne en même temps au membre inférieur, il existe un risque d'avoir une maladie telle que l'hydronéphrose. Il apparaît avec une mobilité excessive des organes. Le danger réside dans le fait que le patient peut présenter une rétention urinaire aiguë avec infection ultérieure.

Les raisons

Une douleur dans le rein droit ou gauche peut survenir à la suite de la progression de diverses maladies. Le facteur déclenchant le plus courant est l'inflammation de l'appendice. Dans ce cas, il y aura une sensation de douleur, mais localisée plus près de l'estomac, bien qu'elle donne parfois au bas du dos.

Si le rein droit est douloureux, les symptômes peuvent indiquer une néphroptose. Dans ce cas, une mobilité excessive et une omission de l'organe sont notées. Le plus souvent, la pathologie est détectée chez le beau sexe. Cela se produit en raison d'une force ligamentaire insuffisante et d'une pression hépatique élevée..

Il est très important de décrire au médecin comment le rein fait mal à droite. Le médecin examinera les symptômes en détail et les comparera aux signes de pyélonéphrite. Cette condition est souvent détectée chez les filles enceintes, car un fœtus élargi appuie sur les reins, ce qui les fait se déplacer d'un côté. Les symptômes associés incluent une diminution de la miction et de la fièvre..

Si le rein fait mal du côté droit, que faire dépend du diagnostic. Souvent, avec de telles plaintes, une lithiase urinaire ou une hydronéphrose est déterminée. En outre, la cause de l'inconfort est les néoplasmes de l'organe, les kystes, la progression des processus inflammatoires, les traumatismes organiques et la présence de parasites.

Diagnostique

Lorsqu'une personne a une douleur rénale droite, que faire dans cette situation est d'aller à l'hôpital pour un examen médical complet. Le spécialiste principal déterminera l'ensemble des mesures de diagnostic nécessaires, en fonction des résultats desquels il sera possible de déterminer la pathologie et le degré de sa négligence.

Pour confirmer le diagnostic, une TDM ou une IRM peuvent être prescrites. Source: medbook.propto.ru

Dans les situations où un rein fait mal au côté droit, les symptômes et le traitement sont déterminés grâce à un diagnostic en quatre étapes:

  • Prise d'histoire. Dans un premier temps, le médecin mène une conversation avec le patient, au cours de laquelle il détermine le but de la visite, se plaint, pose des questions sur la présence ou l'absence de pathologies chroniques, concomitantes et génétiques.
  • Inspection. Ensuite, un examen de palpation est effectué. Le spécialiste effectuera certaines manipulations, examinera manuellement la zone pathologique, ce qui permettra de juger si les symptômes existants appartiennent à des violations des reins.
  • Analyses. Assurez-vous que le patient devra donner des fluides corporels produits par le corps pour ses recherches en laboratoire. Assez souvent une analyse générale de l'urine et du sang, qui indique la présence ou l'absence d'écarts.
  • Inspection instrumentale. Un dépistage échographique est prescrit pour confirmer le diagnostic. Si les données obtenues sont insuffisantes et que le médecin doute de ses hypothèses, une imagerie par résonance magnétique doit être réalisée..

Si le rein droit fait mal, les procédures de diagnostic décrites seront suffisantes pour comprendre le type de problème du patient. Sur la base des données disponibles, le spécialiste de premier plan développera un complexe thérapeutique qui doit être suivi afin que les complications ne se développent pas.

Traitement

Chaque cas clinique est unique. C'est pourquoi l'approche thérapeutique est développée individuellement pour le patient, les caractéristiques du corps et le degré de négligence du processus pathologique. Dans les situations bénignes, un traitement conservateur peut être dispensé, et même avec la médecine traditionnelle, et dans les cas graves, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Conservateur

Selon la façon dont le rein fait mal à droite, le médecin prescrira au patient les médicaments nécessaires. En particulier, le complexe se compose de médicaments qui soulagent le spasme formé, arrêtent le processus inflammatoire. Y compris cela peut être des médicaments qui font partie du groupe des stéroïdes et des antibiotiques. Des médicaments à effet diurétique seront prescrits.

Si au cours du diagnostic une lésion excessive des organes a été détectée, une dialyse sera effectuée. Cette procédure implique la purification artificielle du sang à l'aide d'un appareil spécial. À l'avenir, il sera nécessaire de respecter la nutrition diabétique, en cas de douleur dans la région droite du rein.

De moi, il faudra exclure tous les aliments et les personnes suffisamment grasses, épicées, épicées et salées. Il est préférable de privilégier la cuisine laitière, de manger des soupes sur des bouillons de légumes légers, de faire des côtelettes et des mousses à partir de variétés de poisson et de viande à faible teneur en matières grasses et de manger des fruits et légumes frais.

Rapide

La majeure partie du personnel médical essaie de faire tout son possible pour éviter la nécessité d'opérations. Cela est dû à de nombreux facteurs, en particulier le fait que diverses interventions s'accompagnent d'une période de récupération, qui n'est pas toujours facile, ainsi que d'une forte probabilité de complications.

Cependant, il existe des maladies dans lesquelles la chirurgie est le seul moyen de sauver la vie du patient: obstruction de l'uretère avec calcul, processus oncologique, certaines tumeurs bénignes, pyélonéphrite aiguë, présence de multiples formations kystiques et suppuration.

Populaire

Une fois que le médecin a déterminé avec précision de quoi souffre le rein droit, vous pouvez discuter avec lui de la possibilité de mener une thérapie en utilisant la médecine traditionnelle. Ils doivent être combinés avec des médicaments prescrits, car ils ne peuvent pas remplacer la thérapie conservatrice traditionnelle..

S'il n'y a pas de contre-indications, un échauffement peut être effectué. Pour ce faire, placez un coussin chauffant dans la zone douloureuse et maintenez-le pendant 30 minutes. Après cela, vous devriez prendre un bain, qui est fait à base de décoctions de plantes médicinales ou d'huiles saines, y compris le citron, le sapin, la menthe.

Comme traitement alternatif, il est recommandé de boire du jus de canneberge. Source: mpsdoc.com

Lorsque le rein fait mal à droite, vous pouvez boire du jus de canneberge fraîchement préparé ou faire une décoction de genièvre. Ce sont ces deux composants qui ont l'effet le plus bénéfique sur le corps humain et améliorent la fonction rénale, normalisent le fonctionnement du système urinaire.

Les collections d'herbes à effet diurétique ont de bonnes propriétés curatives. Ce groupe comprend la prêle, la menthe, la camomille, le persil et le millepertuis. Tous les composants peuvent être mélangés en une seule collection, prendre quelques cuillères, verser un litre d'eau et insister dans un thermos pendant deux heures. Après cela, vous pouvez vous rafraîchir et boire une décoction au lieu du thé.

La prévention

Puisqu'il est déjà clair pourquoi le rein droit peut faire mal, il est également nécessaire d'envisager des mesures préventives qui aident à éviter le développement de pathologies qui pourraient bien mettre la vie en danger. Il est très important d'équilibrer la nutrition afin que le corps reçoive la quantité nécessaire de graisses, de protéines et de glucides.

Les médecins recommandent également des sports légers. Vous ne pouvez pas toujours être impliqué dans un travail où vous devez soulever beaucoup de poids. Il est très important de s'habiller en fonction de la météo, afin qu'en cas de baisse de température, ne pas trop refroidir, et pire encore, ne pas geler les reins.

Afin de prévenir l'infection des reins, vous devez enseigner à l'enfant les règles d'hygiène personnelle depuis l'enfance, car le système génito-urinaire est conçu de telle manière que les micro-organismes pathogènes y pénètrent non seulement par contact direct, mais aussi de l'extérieur. Il est nécessaire d'abandonner la consommation d'alcool et de certaines drogues, car elles alourdissent les reins.

TOP 20 des causes de douleur du côté droit chez l'adulte

Quand on parle de douleurs dans le côté droit, elles signifient souvent des conditions et des maladies différentes associées à un emplacement et à une cause particuliers.

Le problème peut être dû à un traumatisme, à un processus inflammatoire aigu, à l'exacerbation d'une maladie chronique et à d'autres raisons. Dans tous les cas, lorsque le patient est gêné par des douleurs douloureuses du côté droit, le médecin effectuera définitivement des mesures diagnostiques pour exclure les pathologies nécessitant une attention médicale immédiate.

Il existe un certain nombre de signes qui permettent de comprendre la nature des changements dans le corps qui ont conduit à la condition lorsque le patient souffre du côté droit.

Nature de la douleur

La douleur du côté droit a plusieurs signes qui aident à déterminer sa cause. L'intensité et la nature des types suivants sont distingués:

  • douleur aiguë, caractérisée par un début soudain, une intensité - un symptôme de colique hépatique dans la maladie biliaire;
  • une douleur sourde se produit progressivement, dure longtemps - elle se produit avec des maladies chroniques des organes péritonéaux;
  • une douleur légère et douloureuse se produit avec une inflammation chronique de la muqueuse du gros intestin (colite) et de la vésicule biliaire (cholécystite chronique);
  • crampes douloureuses caractérisées par des périodes d'intensité élevée et faible - se produisent en raison de spasmes dans l'intestin.

Selon la localisation du syndrome douloureux, il existe:

  • douleur dans l'hypochondre - le foie et la vésicule biliaire sont situés à droite, de sorte que les maladies de ces organes provoquent des douleurs dans le haut de l'abdomen et sous l'arc costal;
  • douleur dans l'abdomen moyen - une manifestation de pathologie dans le côlon ascendant du côlon (colite);
  • la douleur dans le bas-ventre apparaît avec des maladies des organes: appendice (appendicite), ovaires et leurs appendices chez la femme (annexite, ovarite), inflammation du caecum, chez l'homme, des douleurs dans le bas-ventre à droite apparaissent également dues au pincement de la hernie inguinale;
  • la douleur au niveau du nombril accompagne l'inflammation de l'intestin grêle (entérite);
  • la douleur dans le côté droit derrière peut être une manifestation de pleurésie du bas de la poitrine (inflammation de la plèvre tapissant les poumons et la poitrine) ou d'abcès du foie (foyer purulent).

Des facteurs provoquants peuvent influencer l'apparition de la douleur:

  • apport alimentaire: les aliments frits et gras provoquent des crises de douleur avec maladie des calculs biliaires et hépatite (inflammation du foie);
  • blessures: un coup violent, une commotion cérébrale du foie et de la vésicule biliaire s'accompagnent de douleurs aiguës, qui peuvent indiquer une rupture d'organe;
  • activité physique: douleur aux piqûres lors de la marche, de la course, du saut indique une possible péritonite (inflammation des tissus tapissant les organes péritonéaux).

Causes de la douleur du côté droit: maladies possibles

La douleur sur le côté peut être aiguë ou douloureuse, constante ou survenant périodiquement, passant de façon indépendante ou persistant longtemps, malgré les mesures prises. La douleur peut changer de caractère: sourde, soudainement aggravée et devenant aiguë et forte, et, au contraire, la douleur aiguë se transforme en douleur de faible intensité. Le médecin devrait parler de tout cela..

Étant donné que la situation lorsque le côté droit fait mal peut s'avérer critique, il est impossible de reporter une visite à l'hôpital et avec des douleurs aiguës, en particulier en cas de fièvre, de faiblesse générale, d'abaissement de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, vous devez consulter immédiatement un médecin.

Maladies du foie et des voies biliaires

  1. La maladie biliaire est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. La douleur avec la lithiase biliaire est souvent sourde, douloureuse, donne à l'omoplate droite et l'épaule. Il y a une augmentation de la douleur pendant le stress, une violation du régime alimentaire, des tremblements, un changement brusque du temps. Avec la progression de la maladie, il y a une douleur intense, coupante et piquante dans le côté droit par le haut, irradiant vers la région de l'omoplate droite, l'épaule. une telle attaque de douleur est appelée colique biliaire. Pendant une attaque, les patients sont agités, se précipitent, crient ou gémissent. Vomissements, des nausées peuvent survenir.
  2. Hépatite - inflammation aiguë ou chronique du foie causée par des virus, abus d'alcool, maladies auto-immunes, toxines. Toute hépatite est caractérisée par une pâleur, une faiblesse, une légère augmentation de la température corporelle, une perte de poids, un manque d'appétit, un jaunissement de la peau, des démangeaisons cutanées, une douleur du côté droit sous les côtes.
  3. Cholécystite (sans pierre) - inflammation de la vésicule biliaire. Le principal symptôme de la cholécystite est une douleur dans l'hypochondre droit. Renforce avec l'utilisation de nombreux aliments épicés et gras, de l'alcool, de l'eau gazeuse. Peut donner à l'épaule droite, l'omoplate. Chez la plupart des patients, il s'accompagne de vomissements, nausées, rots, amers, démangeaisons cutanées.
  4. Dyskinésie biliaire (DZHVP) - une violation de la conduite de la bile dans l'intestin. Avec l'hypotension de la vésicule biliaire, la douleur dans le côté droit est généralement douloureuse, constante, ne se manifestant parfois que par une sensation de lourdeur sous les côtes à droite. Se produisent une heure après avoir mangé. Les patients peuvent ressentir des nausées et une faiblesse. Avec l'hypertension de la vésicule biliaire, des douleurs sont notées du côté droit sous les côtes et près du nombril, par nature elles sont fortes, paroxystiques, coupantes, similaires à la colique biliaire. Apparaissent une demi-heure après avoir mangé. Le plus souvent, le DZhVP accompagne le cours de la cholécystite.

Maladies de l'estomac et du duodénum

  1. L'ulcère duodénal. Le principal symptôme est une douleur dans le côté droit de l'abdomen par le haut. Il peut être douloureux, à l'étroit, coupant, parfois faible, terne. L'ulcère se caractérise par des douleurs périodiques, dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.
  2. La duodénite s'accompagne de douleurs douloureuses du côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, le dos, peut être la ceinture. De plus, les patients peuvent être dérangés par des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations amères, une faiblesse, des sueurs, de la diarrhée.
  3. Gastrite. Il se caractérise par des douleurs sourdes, légères et périodiques du côté droit sous les côtes et le sternum, qui apparaissent plus souvent deux heures après avoir mangé, ou à jeun le matin. Les patients se plaignent d'une diminution de l'appétit, des éructations d'air aigre, de la constipation ou de la diarrhée.
  4. La hernie diaphragmatique est le déplacement d'une partie de l'œsophage, du haut de l'estomac, parfois de l'intestin à travers une ouverture du diaphragme dans la cavité thoracique. Avec cette maladie, il peut y avoir une douleur sourde de la ceinture, qui apparaît après un repas copieux, en toussant, en position couchée. Réduit les rots, la respiration profonde et les vomissements.

Maladies du rein et de la vessie

  1. La glomérulonéphrite est une inflammation des reins d'origine immunitaire. Les enfants et les jeunes tombent plus souvent malades. Avec la glomérulonéphrite, la douleur est ressentie dans le côté droit et gauche, dans le bas du dos, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, de l'excrétion d'urine rouge. Les patients se plaignent d'essoufflement, d'augmentation de la pression artérielle, d'apparition d'un œdème sur le visage le matin. En l'absence d'œdème, le poids corporel peut augmenter en raison de la rétention d'eau dans le corps.
  2. La pyélonéphrite est une inflammation infectieuse des reins. La douleur avec pyélonéphrite survient plus souvent d'une part. Si le rein droit est affecté, une douleur intense et douloureuse est notée dans le côté droit derrière, dans le bas du dos, il peut faire mal dans le côté inférieur droit de l'abdomen. Les principales manifestations de la pyélonéphrite: fièvre le soir, miction douloureuse, soif constante, pâleur avec des cernes sous les yeux, gonflement du matin sur le visage, maux de tête, peuvent être des vomissements. L'urine sort avec une odeur désagréable, trouble.
  3. L'urrolithiase se manifeste par des douleurs douloureuses et sourdes dans la région lombaire, des mictions fréquentes, un mélange de sang dans les urines, en particulier après l'exercice. Le passage d'une pierre des reins à travers l'uretère s'accompagne d'une douleur aiguë sévère qui irradie vers le bas du dos - le patient est anxieux, se précipitant. Il y a donc des coliques rénales.

Maladies intestinales et pancréatiques

  1. Entérite - inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. La douleur dans le côté inférieur droit (dans la région iléale droite) apparaît lorsque l'iléon est endommagé. Avec l'entérite, la nature de la douleur peut être constante ou paroxystique. Accompagné de grondements dans l'abdomen, ballonnements, diarrhée.
  2. L'appendicite commence par l'apparition de douleurs aiguës, le plus souvent du côté droit sous les côtes. Progressivement, la douleur descend dans le nombril, puis descend dans la région iliaque. En même temps, la température augmente, il peut y avoir des nausées et des vomissements, une faiblesse et une perte d'appétit.
  3. Une hernie inguinale à droite s'accompagne d'une douleur aiguë passagère dans le côté droit et l'aine, qui apparaît après un effort physique et une musculation, donne à la jambe. De plus, lors d'une attaque de douleur du côté droit par le bas, une protubérance apparaît, disparaissant en position couchée.
  4. La pancréatite est une inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Il se caractérise par l'apparition d'attaques de douleur intense de ceinture, accompagnées de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement. Lorsque la tête du pancréas est affectée, la douleur perturbe le côté droit. Il y a également un assombrissement de l'urine, un ictère, des selles légères (presque blanches), des démangeaisons cutanées.

Maladies gynécologiques

  1. Une grossesse extra-utérine entraîne l'apparition de douleurs intermittentes dans le bas de l'abdomen, contre lesquelles une décharge sanglante des voies génitales peut apparaître. Plus la grossesse se développe, plus la douleur augmente et commence à céder à l'omoplate et au rectum. Si le tube se rompt, cela s'accompagne de douleurs très aiguës et de saignements internes, ce qui entraîne souvent une perte de conscience.
  2. L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. Avec cette maladie, il y a une attaque de douleur aiguë dans le bas de l'abdomen à droite ou à gauche, pouvant donner au bas du dos. L'attaque est très similaire à la colique rénale. L'annexite chronique peut provoquer des douleurs du côté droit pendant les rapports sexuels.
  3. L'apoplexie (rupture) de l'ovaire entraîne une douleur aiguë dans le bas-ventre, qui peut s'accompagner de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience. L'apoplexie ovarienne survient très souvent au milieu du cycle menstruel (avec ovulation). Provoquer un écart peut avoir des rapports sexuels ou de l'exercice.
  4. Le kyste ovarien (endométroïde) se manifeste par l'apparition de douleurs constantes et douloureuses dans le bas-ventre, s'intensifiant pendant les menstruations. Lorsqu'un kyste se rompt, se tord ou suppure, les patients ressentent une douleur aiguë au poignard.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par un examen physique et un interrogatoire du patient.

Lors du diagnostic, il est pris en compte:

  • nature et intensité, évolution du syndrome douloureux;
  • sa localisation;
  • histoire générale du patient;
  • comportement du patient lors de l'activation de l'inconfort;
  • symptômes supplémentaires et ses manifestations;
  • le patient prend-il des médicaments.

En tant qu'outil de diagnostic différentiel, des méthodes d'imagerie matérielle sont utilisées:

  • radiographie
  • Échographie - examine la gynécologie, l'urologie, les intestins;
  • IRM - pour exclure la diverticulite, diagnostiquer des néoplasmes de nature différente, des hernies et des tumeurs de la colonne vertébrale, des changements dans les têtes articulaires de l'articulation de la hanche;
  • chirurgie diagnostique laparoscopique et générale des cavités.

Comment traiter la douleur du côté droit et que faire?

La douleur du côté droit étant un symptôme, il n'est pas nécessaire de la traiter, mais la maladie qui l'a provoquée. À quelle fréquence prenons-nous des analgésiques ou des antispasmodiques dans n'importe quelle situation? Et combien de fois alors les chirurgiens ou les gynécologues ont grondé les patients pour ne pas avoir immédiatement demandé de l'aide. Mais toute maladie est plus facile à traiter au tout début, et non au stade de développement de complications graves.

Dans le traitement des maladies décrites, toutes les méthodes disponibles en médecine moderne sont utilisées:

  • refus de gras, frit, aigu - avec des maladies de la vésicule biliaire;
  • à l'exception des fibres grossières, des épices - avec des maladies de l'intestin;
  • faim complète pendant plusieurs jours - avec pancréatite aiguë;
  • avec inflammation dans n'importe quel domaine - antibiotiques;
  • avec des maladies oncologiques - radiothérapie, chimiothérapie et radiothérapie;
  • avec le zona - médicaments antiviraux, les seuls efficaces dans cette pathologie;
  • antispasmodiques et analgésiques - tout comme un élément d'un traitement complet;

Intervention chirurgicale - comme extrême, et parfois la seule mesure efficace pour lutter contre la pathologie:

  • appendicite
  • torsion des jambes d'une tumeur ovarienne;
  • son apoplexie;
  • grossesse extra-utérine;
  • maladie des calculs biliaires;
  • certaines formes de la maladie de Crohn;
  • tumeurs du mamelon de Vater.

La question de savoir pourquoi le côté droit fait mal n'a pas de réponse claire. Les raisons de ce phénomène sont multiples - des violations de la vésicule biliaire, des intestins et du foie, à l'inflammation des organes génitaux. Un examen et un diagnostic complets aideront certainement à poser un diagnostic..

Causes de la douleur du côté droit et méthodes de traitement

Quels organes sont à droite

Sur le côté droit du corps humain se trouvent de nombreux organes importants. Avec la violation de leurs activités et l'apparition de douleurs dans le côté droit.

Le corps est divisé en deux zones anatomiques. C'est la poitrine et l'estomac. Sur le côté droit de la poitrine se trouve un organe très important du système respiratoire - le poumon droit. À l'extérieur, la cavité thoracique est couverte de muscles entourant les côtes, la colonne vertébrale et le sternum. Par conséquent, des douleurs dans le côté droit peuvent survenir en raison de dommages aux poumons, à la plèvre, aux côtes et aux muscles..

Dans l'abdomen droit, il existe de tels organes:

Vésicule biliaire, voies biliaires.

Rein droit et glande surrénale.

Une partie du petit et du gros intestin.

L'ovaire droit et la trompe de Fallope chez la femme.

Vessie (moitié droite).

La zone de transition de l'estomac dans le duodénum.

Comment et ce qui peut faire mal du côté droit

Lorsque le côté droit fait mal en raison de pathologies du système pulmonaire, cela peut indiquer le développement d'une pneumonie ou d'une pleurésie. De plus, des douleurs dans la poitrine peuvent survenir avec une névralgie intercostale ou des blessures aux côtes..

Dans les maladies des poumons et de la plèvre, la douleur du côté droit s'accompagne d'une forte fièvre, d'une toux sévère. Dans ce cas, la douleur du côté droit augmente considérablement lors d'une crise de toux. Quand il y a une défaite étendue de la plèvre, il devient douloureux pour une personne de respirer. Cela est dû au fait que la plèvre enflammée est étirée et affecte les récepteurs de la douleur. En conséquence, la respiration devient superficielle et un essoufflement apparaît..

La névralgie intercostale est rare. Avec cette pathologie, les douleurs du côté droit se propagent entre les côtes et se caractérisent par des "maux de dos". Une telle maladie ne menace pas la vie, mais donne en même temps un grand inconfort au patient.

Une blessure à la poitrine est diagnostiquée rapidement, car cela se produit dans des situations extrêmes. Les principales causes de douleur dans le côté droit de l'abdomen sont les maladies du foie et de la vésicule biliaire. Dans ce cas, la pathologie hépatique est rarement gênée par une douleur aiguë. En règle générale, il y a un sentiment de plénitude à droite et la personne se sent constamment mal.

Des douleurs aiguës dans le côté droit sont caractéristiques des maladies de la vésicule biliaire, en particulier la cholécystite et la maladie des calculs biliaires. Les symptômes supplémentaires de la pathologie du système biliaire sont un arrière-goût persistant d'amertume dans la bouche, des nausées périodiques et parfois des vomissements de bile.

La pancréatite peut être suspectée si la douleur est le zona et capture les deux hypocondries. Les douleurs sont très intenses. En même temps, les vomissements n'apportent pas de soulagement. Habituellement, l'exacerbation se produit après l'ingestion d'aliments gras, frits et épicés.

La douleur du côté droit au milieu et au bas de l'abdomen indique très souvent le développement de pathologies intestinales. Cela peut être une colite, un syndrome du côlon irritable, etc. Habituellement, ces pathologies s'accompagnent d'une formation accrue de gaz et d'un grondement constant dans l'estomac. De plus, il y a des problèmes de selles lorsque la constipation est suivie de diarrhée..

Lorsque le côté droit fait mal et que la douleur à droite irradie vers le bas du dos, le développement de processus inflammatoires dans le rein droit est probable. Pyélonéphrite ou urolithiase la plus souvent diagnostiquée. Lorsque les pierres commencent à se déplacer le long des uretères, elles provoquent une douleur prononcée, presque insupportable. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'intensifie à chaque mouvement. Un symptôme supplémentaire est une violation de la miction. Parfois, lorsque le côté droit fait mal pour cette raison, du sang peut apparaître dans l'urine.

La pyélonéphrite chronique se caractérise par une traction et une douleur persistante du côté droit. En période d'exacerbation, la température augmente, la douleur peut s'intensifier. De plus, des douleurs musculaires et articulaires peuvent survenir..

Le côté droit de la région iliaque fait mal, souvent dans le contexte du développement de la maladie de Crohn. Il s'agit d'une pathologie très dangereuse, caractérisée par la formation d'ulcères sur la paroi de l'intestin grêle. Cela aggrave la digestion des aliments, il en résulte plusieurs fois par jour des selles molles avec un mélange de mucus et de sang.

Une attaque aiguë d'appendicite se manifeste le plus souvent par une douleur du côté droit. Le syndrome douloureux est généralement aigu, piquant. Tout d'abord, il apparaît dans la région iliaque, puis se déplace vers l'abdomen inférieur droit. Avec une douleur intense, des vomissements et de la fièvre se produisent..

Chez les femmes du côté droit de l'abdomen, des douleurs peuvent survenir en raison d'une inflammation de l'ovaire. S'ils deviennent fréquents ou permanents, vous devriez consulter un gynécologue. Le diagnostic probable dans ce cas peut être une otite moyenne ou une salpingite..

Pourquoi le côté droit du bas-ventre fait mal

Une douleur modérément intense dans le bas-ventre à droite peut être le symptôme des pathologies suivantes:

  • Chez les femmes, inflammation de l'appendice droit. Des symptômes supplémentaires peuvent être une rupture du calendrier des menstruations et l'apparition de pertes brunâtres.
  • Chez les hommes, le développement de la prostatite et de l'adénome. En règle générale, la douleur irradie au-dessus du pubis ou de l'aine.

Les douleurs de tirage sont inhérentes aux processus chroniques. Typiquement, ce syndrome douloureux peut être associé à une lente augmentation de la taille de certains organes, à la formation d'adhérences et à la tension des ligaments. Une telle douleur est tout à fait tolérable, donc les patients consultent rarement un médecin en temps opportun, ce qui est une erreur.

Une douleur constante et douloureuse épuise une personne, ce qui laisse une empreinte sur son apparence. Un tel syndrome douloureux empêche un repos complet la nuit, provoque constamment des malaises et perturbe les performances. La cause de la douleur ne peut être établie que sur la base d'un diagnostic, car elle est inhérente à de nombreuses pathologies. Cela peut être une pyélonéphrite, un kyste ovarien, une glomérulonéphrite, une annexite droite, une dyskinésie biliaire, une maladie biliaire, etc..

Si après les opérations, il y a une douleur pulsatoire dans le bas-ventre - c'est un symptôme très dangereux. Il indique la survenue d'une suppuration dans la plaie chirurgicale. En règle générale, dans cette condition, une augmentation de la température est observée. Pour éviter les complications, il est nécessaire de procéder à une deuxième opération, sinon une septicémie se produira..

Une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen peut indiquer une attaque aiguë d'appendicite. Dans ce cas, vous devez appeler d'urgence une ambulance. Mais, en plus de cela, des douleurs aiguës peuvent être causées par toute exacerbation des maladies chroniques des organes abdominaux. Ils se produisent également avec une constipation prolongée, le développement de maladies infectieuses et des blessures à l'abdomen..

La douleur aiguë et la perte de conscience peuvent s'accompagner d'une torsion des kystes de l'ovaire droit chez la femme. Un tel syndrome douloureux du côté droit est considérablement amélioré avec les moindres mouvements du corps. Une grossesse extra-utérine se caractérise par des symptômes similaires, son signe avant-coureur fait éclater des douleurs dans le bas-ventre. Lorsque des douleurs tirantes alternant avec des crises de douleur aiguës sont observées pendant longtemps dans le bas-ventre, cela peut indiquer une complication de la maladie de Crohn, qui se traduit par la rupture d'une section distincte de l'intestin grêle.

Des douleurs de piqûres périodiques dans le côté droit sont notées en présence de diverticules intestinaux. Les protubérances de l'intestin grêle peuvent être des anomalies congénitales ou se produire pour diverses raisons..

Comment diagnostiquer une maladie

Lorsque la douleur apparaît dans le côté droit de l'abdomen, il est nécessaire de consulter le thérapeute dès que possible. Même si la douleur survient périodiquement et se caractérise par un caractère terne, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin. Même un léger retard peut compliquer le traitement à l'avenir..

Après examen et palpation de l'abdomen, le médecin posera certainement certaines questions auxquelles il faut répondre avec précision. Cela vous permettra de faire un diagnostic préliminaire, sur la base duquel des examens supplémentaires seront prescrits.

Le spécialiste sera intéressé, tout d'abord, depuis combien de temps les douleurs sont apparues, si elles sont présentes en permanence ou se produisent périodiquement, et aussi combien de temps elles durent. Vous devrez vous rappeler si la douleur survient soudainement ou s'intensifie progressivement. Il sera également important de caractériser la douleur aussi précisément que possible - si elle est sourde, éclatante, à l'étroit, coupante, tranchante, etc..

Si possible, nous devons nommer les facteurs qui provoquent des douleurs du côté droit, les renforcent ou les affaiblissent. Il sera nécessaire d'indiquer le lieu d'apparition de la douleur, ainsi que les endroits où irradie le syndrome douloureux, les signes supplémentaires qui l'accompagnent.

Au stade initial du diagnostic, des analyses de sang, d'excréments et d'urine sont obligatoires. Selon leurs indicateurs, la présence de processus inflammatoires est détectée ou rejetée. Pour comprendre l'état des organes abdominaux, une échographie est effectuée. Vous pouvez également avoir besoin d'une radiographie panoramique. Si l'on soupçonne que la douleur est associée à des pathologies du système digestif, un examen endoscopique de l'estomac avec un échantillonnage de matériel de biopsie est effectué. Afin de diagnostiquer avec précision les pathologies du système génito-urinaire, il est nécessaire d'effectuer des tests d'urine supplémentaires selon Nechiporenko et la culture bactériologique de la décharge. Dans les situations difficiles, vous pourriez avoir besoin d'une IRM ou d'une tomodensitométrie. Si vous soupçonnez une pathologie rectale, une coloscopie est effectuée..

Comment traiter la douleur du côté droit

Il est important de se rappeler qu'il est impossible de le prendre vous-même pour éliminer la douleur dans le côté droit de l'abdomen. Il est strictement interdit d'appliquer un coussin chauffant sur l'estomac avec une douleur intense. Vous pouvez essayer d'éliminer un syndrome douloureux intense avec une compresse froide avec de la glace. Cela ralentira le développement de l'inflammation et réduira les saignements internes..

Il est important de refuser de prendre tout analgésique avant un diagnostic ou l'arrivée d'un ambulancier. Le fait est que les analgésiques peuvent changer les symptômes et rendre le diagnostic difficile. Les remèdes populaires ne doivent pas non plus être utilisés, car ils sont souvent inefficaces pour les douleurs dans l'abdomen droit..

La douleur aiguë nécessite toujours des soins médicaux urgents. Dans la plupart des cas, l'hospitalisation est effectuée à des fins d'intervention chirurgicale. Avec des douleurs abdominales sévères chez les femmes enceintes, des soins gynécologiques sont nécessaires. Lorsque des douleurs faibles commencent à déranger, il est recommandé de consulter un thérapeute dès que possible. Ce n'est qu'après avoir consulté un spécialiste et posé un diagnostic qu'il sera possible de prendre des mesures pour soulager la douleur.

Douleur dans le côté droit derrière les reins et le bas du dos

Les douleurs soudaines du côté droit dans le dos dans la région rénale sont considérées comme assez courantes. Pour faire le bon diagnostic, vous devez vous rendre dans un établissement médical pour un examen approfondi. Après tout, les symptômes peuvent être le signe du développement de nombreuses maladies plutôt insidieuses.

Causes de la douleur du côté droit

Dès que vous ressentez une douleur du côté droit à l'arrière dans la région lombaire, vous devez consulter un médecin. C'est souvent la manifestation d'une maladie rénale ou d'autres maladies..

Douleur au côté droit

Dans le cas où le patient a une douleur aiguë du côté droit de l'arrière, avec de telles maladies:

  • appendicite;
  • un abcès
  • inflammation du rein droit;
  • infarctus du myocarde;
  • cholécystite;
  • ostéochondrose;
  • maladie des calculs biliaires;
  • pneumonie;
  • pleurésie;
  • maladies oncologiques des bronches ou des poumons.

Lorsque la douleur se manifeste très souvent, le patient doit être hospitalisé rapidement, car les circonstances les plus imprévues peuvent survenir et, dans certains cas, des complications peuvent entraîner la mort..

Les principales maladies qui provoquent la douleur

Fondamentalement, la douleur ressentie dans le bas du dos du côté droit indique les pathologies suivantes:

  • problèmes avec la colonne vertébrale, qui peuvent être le résultat de maladies telles que les nerfs pincés, la circulation sanguine altérée, diverses blessures de la colonne vertébrale et la destruction du tissu osseux;
  • violation du système pulmonaire, à la suite de laquelle une pneumonie, une bronchite, une toux, une inflammation ou la présence d'un cancer sont diagnostiquées;
  • problèmes de système digestif résultant de la cholécystite, de la pancréatite, des ulcères, des cancers et des coliques intestinales;
  • la cause peut être une maladie rénale, telle qu'une insuffisance rénale, une pyélonéphrite, une inflammation et un DCI;
  • des problèmes avec la rate, la bile et le foie se manifestent également par une telle douleur.

La douleur n'est qu'un symptôme d'une maladie et signale une violation

La douleur n'est considérée que comme un symptôme superficiel et si vous négligez de tels signaux de votre corps, vous pouvez provoquer de nombreux problèmes liés à votre santé. Dans le cas où de tels symptômes n'apparaissent pas systématiquement et disparaissent rapidement, ce n'est pas une raison pour ne pas demander de l'aide. Ne mettez pas votre vie en danger et expérimentez la santé.

Comment diagnostiquer une maladie

Dès qu'une personne ressent au moins le moindre inconfort dans la région lombaire, vous devez tout d'abord demander l'aide de votre thérapeute local qui, après l'examen, vous prescrira tous les examens nécessaires. En outre, il est nécessaire de passer un examen des spécialistes étroits suivants:

  • néphrologue;
  • orthopédiste;
  • urologue;
  • traumatologue;
  • neurologue;
  • gynécologue.

Pour établir un diagnostic précis, les éléments suivants sont prescrits:

  • UAC et OAM;
  • chimie sanguine;
  • Ultrason
  • échantillons quotidiens et analyse d'urine selon Nechiporenko;
  • radiographie;
  • Tomodensitométrie;
  • IRM.

Les tests nécessaires sont assignés pour poser un diagnostic.

Selon la nature de la douleur, certaines études sont prescrites à la discrétion du médecin et du diagnostic proposé.

Symptômes

Pour bien prescrire un traitement, vous devez tout d'abord diagnostiquer correctement, et pour cela, analyser tous les symptômes. En effet, dans la plupart des cas, en plus de la douleur, une personne présente d'autres signes. De plus, la douleur peut encore présenter les caractéristiques suivantes:

  • la douleur peut être aiguë ou sourde;
  • douleurs piquant, tirant, coupant, douloureux ou tirant;
  • selon la localisation, se manifeste dans différentes parties du dos;
  • être faible ou sévère.

Dans le cas où le patient manifeste une douleur intense dans le côté droit derrière la région lombaire, la pathologie rénale doit être exclue. Étant donné que de tels symptômes indiquent très souvent des problèmes tels que la pyélonéphrite, l'hydronéphrose, la glomérulonéphrite ou l'urolithiase. En plus de la douleur, ces maladies se manifestent également par les symptômes suivants:

  • des changements importants se produisent dans la quantité d'urine libérée et sa couleur;
  • un gonflement apparaît sur le corps;
  • il y a une augmentation significative de la pression artérielle;
  • diagnostiqué de douleur pendant la miction;
  • on observe de la fièvre.

Remarque! Les pathologies des reins doivent être immédiatement diagnostiquées, car un traitement prématuré peut provoquer des conséquences imprévues.

Les problèmes rénaux doivent être traités d'urgence

Lorsque le patient a mal au dos à droite, il est nécessaire d'examiner la galle. Dans certains cas, la douleur peut être transmise sous l'omoplate ou le cou à droite. De plus, les symptômes suivants peuvent être surveillés chez le patient:

  • l'amertume apparaît en bouche;
  • éructations;
  • ballonnements et selles.

Dans le cas où le patient est diagnostiqué avec des calculs rénaux, une visite prématurée chez le médecin peut entraîner un blocage de la vésicule biliaire et le développement de coliques rénales ou d'un ictère. Afin d'éviter des conséquences désagréables, il est nécessaire de demander de l'aide en cas de douleur.

Lorsqu'une personne a une douleur latérale dans le dos de la droite, les maladies intestinales peuvent progresser. Dans ce cas, la personne souffre principalement de douleurs spastiques ou de traction, qui augmentent principalement pendant le repas. De plus, les symptômes suivants peuvent être notés:

  • flatulence;
  • constipation ou selles molles;
  • grondement dans l'estomac;
  • l'apparition dans les selles d'impuretés de sang ou de mucus.

Indépendamment du fait que la personne présente également des symptômes supplémentaires avec des sensations de douleur dans la région lombaire, il ne faut pas s'engager dans un traitement indépendant, car avec un diagnostic incorrect, on peut non seulement causer des dommages irréparables à sa santé, mais aussi provoquer des situations dans lesquelles il existe un danger de mort.

Maladie de la colonne vertébrale

Très souvent, la douleur dans la région lombaire indique des troubles de la colonne vertébrale. Cela est principalement dû à la compression des terminaisons nerveuses ou à la tension musculaire. Mais ce sont les situations les plus inoffensives, la douleur indique également des problèmes graves tels que l'ostéochondrose, la hernie, la courbure et bien plus encore.

En plus de la douleur chez une personne ayant des problèmes de colonne vertébrale, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • une sensation de picotement ou d'engourdissement de la peau;
  • diminution de l'élasticité de la peau;
  • peau sèche;
  • pâleur des jambes;
  • sensibilité diminuée;
  • réflexes.

Problèmes vertébraux

La douleur peut évoluer et à cause de cela, une personne est complètement incapable de faire ses affaires habituelles, et elle a aussi boiteux.

Problèmes gynécologiques

Lorsque la douleur est diagnostiquée chez la femme, alors, en plus de toutes les maladies, sa cause peut être un problème gynécologique.

Les maladies gynécologiques peuvent provoquer des douleurs.

Très souvent, la douleur est complétée par des irrégularités du cycle menstruel et peut indiquer une pathologie des ovaires ou de l'utérus. Dans ce cas, la femme peut encore avoir des pertes vaginales, ainsi qu'une augmentation de la température corporelle. Afin d'exclure les pathologies gynécologiques, vous devez demander l'aide d'un gynécologue, qui déjà en cours d'examen pourra confirmer ou nier la présence de nombreuses maladies et éviter diverses complications.

Blessures

La douleur lombaire peut également être le résultat de blessures au dos. Afin de confirmer une telle pathologie, il faut tout d'abord procéder à un examen, à la suite duquel des ecchymoses, des gonflements, des abrasions et des hématomes peuvent être déterminés.

Même avec les plus légères blessures au dos, vous devriez certainement demander l'aide d'un traumatologue qui, après l'examen, sera en mesure de déterminer leur gravité. Les blessures au dos peuvent également endommager gravement les organes internes et provoquer des saignements..

Dès que vous vous blessez, vous devez immédiatement consulter un médecin et si elle est prononcée, il est préférable d'appeler une ambulance immédiatement. L'ambulance est appelée dans les cas suivants:

  • quand il y a une douleur soudaine et aiguë qui ne disparaît pas et s'intensifie;
  • il y a une douleur intense et insupportable sous les côtes;
  • au cours d'une blessure, une personne perd connaissance à cause de sensations douloureuses;
  • en plus d'une douleur aiguë, une personne éprouve également des étourdissements.

Conclusion

Dans le cas où une personne souffre du côté droit de la région lombaire, ce symptôme peut indiquer des maladies complètement différentes. Dans ce cas, vous ne devriez pas essayer de déterminer la cause et l'automédication, car parfois même des médecins expérimentés ne peuvent pas le faire sans un examen supplémentaire. Ce n'est qu'après que le patient a subi un examen, passé tous les tests nécessaires et qu'une radiographie est effectuée, vous pouvez faire un diagnostic précis et identifier la cause de la maladie. Après cela, un traitement complexe est prescrit. Afin de vous débarrasser de la maladie, vous devez suivre strictement toutes les recommandations du médecin, seulement dans ce cas, vous pouvez récupérer et éviter les complications.

Douleur rénale du côté droit: comment faire face à une maladie

Les reins sont l'un des organes les plus élémentaires du système urinaire. Leurs fonctions principales sont l'élimination des impuretés nocives et toxiques du corps et l'absorption inverse des composants bénéfiques. Avec des dommages aux reins, une violation de la constance de l'environnement interne se produit, ce qui affecte négativement l'état de santé humaine. Le plus souvent, la douleur rénale survient du côté droit et est le premier signe du développement d'une maladie redoutable. C'est pourquoi les médecins recommandent fortement de demander immédiatement l'aide d'un médecin si un tel symptôme se produit. De cette façon, vous pouvez éviter les complications indésirables..

Ce qui peut indiquer une douleur rénale du côté droit

La douleur dans le rein droit apparaît à la suite d'une exposition à des récepteurs sensibles et à des fibres nerveuses. Dans 90% des cas, cette pathologie est de nature inflammatoire et peut être causée par la pénétration de microbes dans l'organisme. Plus rarement, la cause de la douleur dans le rein droit est le passage d'une pierre, qui endommage les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses avec ses bords. Avec la croissance d'un kyste ou d'une tumeur maligne, la capsule externe de l'organe s'étire, ce qui conduit également à l'apparition d'une maladie.

Tableau: Maladies caractérisées par une douleur rénale du côté droit

Nom de la pathologieUrolithiaseKysteTumeur malignePyélonéphriteGlomérulonéphrite
Quelle est l'essence de la maladieLa formation de pierres de diverses natures (phosphates, urates, oxalates) dans n'importe quelle partie du tractus urogénitalLa formation d'une formation à paroi mince ou à paroi épaisse, à l'intérieur de laquelle se trouve un contenu liquide ou gélatineuxL'apparition de cellules mutées qui forment une tumeur maligne qui dégage des métastases vers d'autres organes et tissusInflammation du système pyélocalicéal des reins sous l'action d'agents microbiensDommages aux glomérules rénaux avec des toxines de micro-organismes (bactéries, virus)
Les principales manifestations cliniques et la nature du syndrome douloureux
  • douleur aiguë et aiguë du type de spasme musculaire prolongé (colique rénale), qui s'accompagne d'une violation de la circulation sanguine dans l'organe;
  • l'apparition dans l'urine d'impuretés de sable et de divers sels;
  • caillots sanguins uniques dans l'urine;
  • difficulté à uriner jusqu'à l'absence complète de sécrétion de liquide.
  • douleurs de nature éclatante et pressante, aggravées par l'effort physique, le stress, la consommation excessive de boissons alcoolisées;
  • une augmentation de la taille des organes et un inconfort dans la région lombaire;
  • l'apparition dans l'urine de cellules leucocytaires et d'impuretés de pus.
  • la présence d'une formation tubéreuse dense dans la région lombaire lors de la palpation du rein;
  • faiblesse, léthargie, fatigue;
  • perte d'appétit et forte diminution du poids corporel jusqu'à épuisement;
  • douleur de faible intensité, principalement douloureuse.
  • urination fréquente;
  • augmentation de la pression artérielle à 180/100 mm Hg;
  • uriner de la couleur des morceaux de viande avec des impuretés sanglantes et de gros caillots;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés;
  • œdème des tissus mous (principalement au niveau du visage, du cou et des joues);
  • douleurs douloureuses et tiraillantes.
  • douleur aiguë intense dans le bas du dos, peut donner à la cuisse ou au périnée;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • maux de tête et vertiges;
  • évanouissement.

Galerie de photos: maladies qui provoquent l'apparition de douleurs dans les reins du côté droit

Caractéristiques des pathologies chez les hommes et les femmes

On pense que parmi les représentants du sexe fort, un symptôme similaire se produit après un effort physique actif, une formation ou un travail associé au transfert de charges lourdes. Ces facteurs peuvent également provoquer une décharge de pierre avec une urolithiase existante. Chez la femme, le syndrome douloureux survient souvent après une hypothermie dans le contexte du développement du processus inflammatoire. Pendant la grossesse, l'inconfort dans le rein droit peut être le résultat de chocs et de mouvements intenses du bébé dans l'utérus.

Vidéo: un médecin parle du développement d'une douleur dans le rein droit

Les principales méthodes de diagnostic différentiel des pathologies

Lorsque les premiers signes d'une maladie apparaissent, vous devez contacter un urologue ou un néphrologue. Un médecin de cette spécialité mène une enquête auprès des patients, précisant tous les facteurs qui ont précédé l'apparition de la douleur (traumatisme, hypothermie, infection). Ensuite, le médecin effectue la palpation des reins dans plusieurs positions (assise, debout et couchée) afin de détecter une augmentation de la taille des organes ou sa déformation due aux tumeurs.

La palpation des reins aide à détecter une tumeur

Souvent, les maladies du système excréteur doivent être différenciées avec des lésions des plexus nerveux et des lésions de la colonne vertébrale. Pour ce faire, les urologues utilisent le symptôme de martèlement (Pasternatsky): le médecin pose une main avec une paume ouverte sur le dos sous la voûte plantaire à droite, puis le frappe de l'autre main. Avec une augmentation de la douleur, le symptôme est considéré comme positif: cela signifie que la cause de l'inconfort est la pathologie rénale.

La percussion rénale est utilisée pour le diagnostic différentiel avec d'autres maladies.

N'oubliez pas que lors des tests d'urine, seuls des récipients spécialement conçus à cet effet doivent être utilisés. Tout en travaillant dans un laboratoire médical, j'ai souvent dû faire face au fait que les patients apportaient des échantillons biologiques dans des pots de mayonnaise, de crème sure et d'autres produits alimentaires, et utilisaient également le même récipient à plusieurs reprises. Même avec le lavage le plus minutieux, certaines impuretés de protéines ou de composés chimiques restent, ce qui peut nuire au résultat de l'étude. À la suite de la réception de données incorrectes, un de mes patients a été traité avec des antibiotiques, dont il n'avait pas besoin..

Les principales méthodes de diagnostic en laboratoire et instrumental de diverses affections:

  1. Analyse générale d'urine. Il vous permet d'obtenir des informations sur les caractéristiques physiques et la composition cellulaire de l'urine. Dans des conditions normales, il est transparent, a une couleur jaune paille et ne contient pas de matières étrangères. Avec le développement du processus pathologique, le pus, les globules blancs et les globules rouges, les caillots sanguins et le sable peuvent être détectés.
  2. Examen bactériologique de l'urine. Une petite quantité de matériel biologique prélevé sur une personne malade est placée sur un milieu nutritif et dans un thermostat, où la microflore sous forme de colonies se développe en 14 à 20 jours. Ainsi, les médecins peuvent déterminer le type de microbes à l'origine du processus inflammatoire.
  3. L'examen échographique des reins (échographie) est l'une des méthodes les plus fiables et les plus sûres. En l'utilisant, vous pouvez déterminer l'augmentation de la taille de l'organe droit pendant l'inflammation et la présence de kystes, de tumeurs et de calculs dans le système pyélocalicéal.
  4. Urographie excrétoire. Par voie intraveineuse, une petite quantité de produit de contraste est injectée dans le corps humain, après quoi l'appareil fait une série de rayons X. Ils peuvent détecter des défauts dans le remplissage du système pyelocaliceal à droite et déterminer le niveau de dommage.
  5. Biopsie rénale. À l'aide d'une fine aiguille à travers une ponction de la région lombaire, une petite tranche d'organe est prise vers la droite pour un examen microscopique supplémentaire. Cela nous permet de différencier l'éducation maligne et bénigne, ainsi que de détecter la glomérulonéphrite..

Galerie de photos: méthodes de base pour diagnostiquer les pathologies

Comment est le traitement des maladies

Si le patient est dans un état stable et se sent satisfaisant, il n'y a aucune indication d'hospitalisation. Dans le cas où la victime développe diverses complications, les médecins insistent sur l'hospitalisation au service d'urologie. Dans la plupart des cas, vous pouvez vous débarrasser du syndrome de la douleur à l'aide de produits pharmaceutiques ou de remèdes populaires. Les médecins insistent également sur un repos au lit strict obligatoire avec un minimum de stress et d'anxiété, avec une activité physique limitée.

Thérapie médicamenteuse

Pour se débarrasser des sensations désagréables dans la région du rein droit, il faut tout d'abord soigner la cause qui a provoqué leur apparition. Pour cela, les médecins choisissent un traitement basé sur les données d'études de laboratoire et instrumentales. Cette thérapie est appelée étiotrope. Pour se débarrasser du syndrome douloureux, des médicaments symptomatiques sont utilisés. Tous les médicaments peuvent se présenter sous forme de comprimés, gélules, poudres, ampoules avec solutions injectables, suppositoires rectaux.

La durée du traitement et la posologie requise sont sélectionnées uniquement par un urologue.

Médicaments pour la thérapie étiotropique:

  1. Les agents antibactériens sont utilisés pour la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite, qui ont été causées par des bactéries pathogènes. Le plus souvent, pour les combattre, ils sont prescrits:
    • pénicillines: Bicillin-1, Oxacillin, Dicloxacillin, Carbenicillin, Azlocillin, Augmentin;
    • céphalosporines: céfazoline, céfpirome, céfépim, céfopérazone.
  2. Les médicaments antiviraux sont prescrits pour l'exposition à l'origine virale de la pyélonéphrite ou de la glomérulonéphrite. Pour les retirer du corps, ils utilisent généralement:
    • nucléosides: acyclovir, zovirax, ganciclovir, cymeven;
    • interférons: interféron leucocytaire humain, Viferon, Realdiron, Reafiron.
  3. Les agents antinéoplasiques inhibent la croissance des néoplasmes malins et empêchent leurs métastases. À cette fin, nommez:
    • drogues synthétiques: cisplatine, carboplatine, natulan, platidiam;
    • antibiotiques antitumoraux: doxorubicine, bléomycine, bléocine.
  4. Les préparations pour la dissolution des pierres contribuent à leur excrétion de clivage avec l'urine. Les fonds de ce groupe comprennent:
    • pour la lutte contre les oxalates: le colestipol;
    • pour la dégradation des urates: allopurinol;
    • pour dissoudre les phosphates: Blemaren.

Galerie de photos: médicaments pour éliminer la cause de la douleur

Préparations pour la thérapie symptomatique:

  1. Les analgésiques non narcotiques sont utilisés pour réduire la douleur légère à modérée. Ceux-ci inclus:
    • dérivés d'acide phénylacétique: Diclofénac-sodium, Ortofen, Voltaren;
    • Dérivés d'acide indole acétique: indométacine, métindol.
  2. Les diurétiques prescrits pour la lithiase urinaire contribuent à l'élimination du sable et des sels avec l'urine. Pour ce faire, utilisez:
    • thiazides: dichlothiazide, cyclopentiazide, salimide;
    • composés de nature non thiazidique: furosémide, Lasix.
  3. Les analgésiques narcotiques sont utilisés pour soulager une douleur très intense (pour le cancer). À cette fin, nommez:
    • dérivés de phénanthrène: morphine, codéine, méthylmorphine;
    • dérivés de pipéridine: Promedol, Fentanyl.

Galerie de photos: médicaments pour le traitement symptomatique des affections

Remèdes populaires pour combattre les pathologies

Les plantes et les herbes ont également des propriétés curatives et résistent efficacement à la douleur. Ils ont un faible coût et une haute disponibilité, ce qui fait que les gens ont souvent recours à de telles méthodes.

N'oubliez pas que les remèdes populaires ne pourront pas remplacer complètement les médicaments offerts par la médecine traditionnelle. En travaillant dans l'unité de soins intensifs et l'unité de soins intensifs, il m'est arrivé de participer au traitement d'un patient souffrant d'une fusion purulente du rein. L'homme s'est tourné vers le médecin avec des plaintes de douleur dans le rein droit. L'étude a révélé une exacerbation de la pyélonéphrite chronique, après quoi des antibiotiques ont été prescrits. La victime a catégoriquement refusé de prendre les médicaments prescrits, préférant être traitée avec des méthodes alternatives. Cela n'a donné des résultats que pendant quelques semaines, après quoi la douleur s'est intensifiée. Le patient a appelé une ambulance et a été hospitalisé d'urgence pour une intervention chirurgicale. Les médecins ont dû retirer un rein pour éviter le développement d'une intoxication sanguine.

Recettes naturelles pour éliminer la douleur:

  1. Remplissez 50 g de bardane avec un litre de vodka et laissez reposer environ 30 jours. Après la période spécifiée, ajoutez 20 gouttes de produit dans un verre d'eau le matin et le soir. La bardane résiste à la douleur en quelques minutes. Il est recommandé d'utiliser cette teinture quotidiennement..
  2. 10 g de camomille, 20 g de miel et 30 g de plantain, versez un litre d'eau bouillante et laissez reposer une journée. Le lendemain matin, buvez le remède 10 minutes avant de manger. Ces plantes soulagent les spasmes et favorisent la relaxation musculaire. Il est recommandé de suivre un traitement à partir de 40 procédures.
  3. Mettre 30 g de myrtilles et 50 g de framboises dans une casserole avec 1,5 l d'eau. Cuire 20 minutes, après refroidissement, boire 1 verre de produit toutes les 3 heures: cela aidera à éliminer les toxines du corps et à soulager l'attaque de la douleur. Il est nécessaire de répéter la procédure 2 fois par semaine.

Galerie de photos: remèdes populaires pour soulager la douleur

Prédictions de traitement et complications possibles des maladies

Avec l'initiation en temps opportun de la thérapie, le risque de développer des effets indésirables est minimisé. Si le patient ne respecte pas les recommandations du médecin, ne prend pas de médicaments, il y a une forte probabilité de complications secondaires. L'âge du patient, la présence d'autres maladies aiguës ou chroniques, ont également un effet sur cela..

Chez les patients âgés de plus de 60 ans, les processus de récupération et de réhabilitation du corps après le passage de la pathologie sont beaucoup plus lents. Les médecins attribuent directement cela à une faible activité du système immunitaire..

  • développement d'abcès rénaux, de phlegmon et d'escarboucles (accumulations de pus dans les tissus mous);
  • la formation d'anémie (due à une capacité altérée des reins à produire la substance de l'érythropoïétine, le nombre de globules rouges et d'hémoglobine diminue);
  • insuffisance rénale (une condition dans laquelle des toxines nocives s'accumulent dans le corps).

Galerie de photos: conséquences indésirables des maladies

Si vous ressentez une gêne dans la région lombaire de droite, ne retardez pas le voyage chez le médecin. Un diagnostic rapide permettra de détecter la cause du développement de la maladie et de commencer le traitement. Les médecins recommandent également de ne pas oublier les règles de prévention, de respecter une alimentation saine, de faire régulièrement de l'exercice et, si possible, d'éviter l'hypothermie et les maladies infectieuses.