Principal

Tumeur

Quelle douleur dans le bas du dos et les testicules peut signaler

Les douleurs lombaires, si elles se produisent en parallèle avec des douleurs dans les testicules, des mictions douloureuses ou difficiles, des nausées ou des vomissements, indiquent la présence de la maladie. En règle générale, ces symptômes sont caractéristiques d'une infection ou de calculs rénaux, d'un déplacement vertébral, d'une inflammation de l'épididyme ou d'une tumeur.

De nombreuses personnes éprouvent de temps en temps des douleurs dans le bas du dos. La douleur lombaire, qui s'accompagne de douleur dans les testicules, le bas de l'abdomen, est moins courante, mais un tel «tandem» peut indiquer la présence d'une maladie qui nécessite un traitement. Dans cet article, nous avons rassemblé les causes possibles de la douleur dans la région lombaire et vous indiquons dans quelles situations il est impératif de consulter un médecin.

Spondylolisthésis lombaire

Le spondylolisthésis lombaire est une condition pathologique dans laquelle l'une des vertèbres de la partie inférieure de la colonne vertébrale, la région dite lombaire, est déplacée. Elle peut survenir en raison d'un traumatisme, de contraintes répétées sur la colonne vertébrale ou d'une usure générale qui survient avec l'âge. Une vertèbre déplacée peut provoquer des douleurs lombaires si elle appuie sur l'un des nerfs rachidiens. Parfois, la douleur peut se propager plus bas - jusqu'aux testicules ou aux jambes.

D'autres symptômes incluent:

  • engourdissement ou picotements dans le dos, les fesses ou les jambes
  • sensation de faiblesse dans les jambes en marchant ou debout
  • raideur ou douleur dans le dos

Ces symptômes peuvent être atténués ou disparaître complètement lorsque vous êtes assis ou penché en avant..

Traitement

Les options de traitement pour le spondylolisthésis lombaire peuvent inclure la physiothérapie pour renforcer les muscles du bas du dos et des anti-inflammatoires pour réduire la douleur et l'enflure. Pour des symptômes plus graves, votre médecin peut vous prescrire des injections de stéroïdes. Si un traitement conservateur n'aide pas ou si des anomalies neurologiques sont observées, un traitement chirurgical peut être prescrit..

Infection urinaire

Des infections peuvent survenir lorsque des bactéries s'accumulent dans les voies urinaires - la vessie, les reins, les uretères ou l'urètre. Ils provoquent une sensation de brûlure lors de la miction et une douleur qui peut se propager aux testicules. De plus, une personne peut avoir un désir constant d'uriner.

Une douleur intense dans le bas du dos ou l'abdomen, accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements, peut indiquer une infection rénale, qui est le type le plus dangereux d'infection des voies urinaires..

Traitement

Une personne présentant des symptômes d'une infection des voies urinaires, en particulier une infection rénale, devrait consulter un médecin dès que possible. Dans le cas d'une infection bactérienne, des antibiotiques sont généralement prescrits, lors de la prise, il est important de suivre les recommandations du médecin et de terminer l'ensemble du cours. Boire de grandes quantités d'eau et des mictions fréquentes peuvent accélérer la récupération. Des médicaments en vente libre peuvent être utilisés pour soulager la douleur et l'inconfort..

Épididymite

L'épididymite est appelée inflammation de l'épididyme - un long conduit étroit qui sert à accumuler et à favoriser le sperme. Il peut provoquer des douleurs dans le scrotum et les testicules, qui se propagent parfois à d'autres parties du corps, y compris l'aine, le bas du dos et les côtés. Les causes possibles d'inflammation comprennent les infections sexuellement transmissibles, telles que la chlamydia, et les infections des voies urinaires. Cependant, la cause n'est pas toujours évidente; chez certains hommes, l'épididymite peut être chronique.

Selon la cause, des mictions douloureuses, de la fièvre et des mictions fréquentes peuvent s'ajouter aux symptômes généraux..

Traitement

Le type de traitement dépend toujours de la cause de la maladie. En cas d'infection bactérienne, le médecin prescrit des antibiotiques. Augmenter le scrotum aide à réduire l'enflure. Des anti-inflammatoires en vente libre comme l'ibuprofène et le naproxène peuvent être pris pour soulager la douleur et réduire l'inconfort..

Pierres dans les reins

Les calculs rénaux sont des dépôts durs de minéraux et de sels. Les petites pierres ne se font pas toujours ressentir par les symptômes, mais les grosses pierres peuvent bloquer l'écoulement de l'urine des reins et provoquer ainsi une douleur aiguë dans la région lombaire et les côtés, qui peut se propager au bas de l'abdomen, à l'aine et à la pointe du pénis..

D'autres symptômes incluent:

  • la présence de sang dans l'urine
  • miction douloureuse ou difficile
  • urination fréquente
  • nausée et vomissements

Traitement

Le traitement est sélectionné en fonction de la gravité des symptômes et de la taille des pierres. Avec de petites pierres, ce n'est pas toujours nécessaire, car elles peuvent quitter le corps indépendamment - avec l'urine. L'utilisation d'une grande quantité de liquide contribuera à accélérer ce processus. Si nécessaire, le médecin peut prescrire des analgésiques et des médicaments pour réduire le tonus des parois de l'urètre.

Pour les grosses pierres très douloureuses ou affectant la fonction rénale, le médecin peut recommander de les retirer. Il peut s'agir d'une intervention chirurgicale ou d'une lithotripsie par ondes de choc à distance. Ce dernier est une fragmentation extracorporelle des calculs rénaux avec des ondes électromagnétiques. Pénétrant à travers les tissus mous, les ondes de choc brisent la pierre en petits fragments, qui laissent ensuite le corps sans douleur pendant la miction.

Cancer des testicules

Dans de rares cas, des douleurs dans le bas du dos et les testicules peuvent indiquer un cancer des testicules. Mais ces symptômes sont secondaires. Le principal signe de l'oncologie est l'apparition d'une tumeur sur le testicule, son œdème ou hypertrophie. Le cancer peut parfois provoquer une sensation de lourdeur dans le scrotum ou le bas-ventre. Chez certains hommes, en raison des changements hormonaux qui se produisent dans le corps avec un cancer des testicules, une sensibilité douloureuse des glandes mammaires ou leur croissance peut être observée..

Si la tumeur se propage à d'autres parties du corps, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître, tels que:

  • lombalgie
  • douleur abdominale
  • maux de tête ou confusion
  • essoufflement et douleur thoracique

Traitement

Le schéma thérapeutique détermine le type et le stade du cancer auquel il a été diagnostiqué. Les options de traitement comprennent généralement:

  • intervention chirurgicale
  • traitement par radiation
  • chimiothérapie

Quand consulter un médecin

Les hommes souffrant de douleurs dans le bas du dos et les testicules doivent consulter un médecin dès que possible si la douleur est intense, ne disparaît pas avec le temps ou interfère avec la vie quotidienne. Voir un médecin en vaut également la peine si la douleur survient avec d'autres symptômes, tels qu'un gonflement inexpliqué du testicule ou un gonflement..

Vous devriez également consulter un médecin s'il y a des signes de calculs rénaux ou une infection rénale. Ceux-ci inclus:

  • fièvre et frissons
  • la présence de sang dans l'urine
  • nausée et vomissements
  • douleur intense dans le côté, le dos, le bas-ventre ou l'aine
  • miction douloureuse ou difficile

Production

Lorsque des douleurs testiculaires se produisent avec des douleurs dans le bas du dos, elles peuvent signaler la présence d'une maladie qui nécessite un traitement. Les causes possibles incluent les calculs rénaux, les infections et les problèmes de la colonne vertébrale..

Si la douleur est intense, ne disparaît pas pendant longtemps et se produit avec d'autres symptômes inquiétants, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Douleur ovarienne avec apoplexie, polykystique, kyste et autres maladies

Prestations de service

Douleur ovarienne - pour une explication des causes et du traitement de ce symptôme, les femmes se tournent souvent vers les gynécologues de notre centre médical Leib Medic, ce qui est pratique pour obtenir un traitement dans de nombreuses régions de Moscou. Le traitement de la douleur ovarienne est l'un des domaines spécialisés de notre centre médical, où travaillent des médecins responsables expérimentés de diverses spécialités, y compris des gynécologues. La cause de la douleur dans les ovaires peut être les maladies, pathologies et affections suivantes nécessitant un traitement ou une observation professionnels:

  • apoplexie ovarienne
  • ovaire polykystique
  • kyste de l'ovaire
  • la présence de lésions microbiennes des ovaires
  • cancer des ovaires
  • causes naturelles de la douleur ovarienne
  • douleur ovarienne pendant l'avortement
  • douleur ovarienne lors de la prise de contraceptifs oraux
  • douleur ovarienne artificielle

Le système reproducteur féminin est représenté par l'utérus et les ovaires. La capacité de produire une progéniture et la santé de l'enfant à naître dépendent de l'état des ovaires. Cependant, plus de 70% des femmes, en particulier dans les villes, souffrent de divers problèmes de l'appareil reproducteur, y compris les ovaires. La raison en est en grande partie le style de vie auquel les femmes modernes et en particulier les vêtements adhèrent. Après tout, même par fortes gelées, les femmes préfèrent porter des mini-jupes plutôt que des vêtements chauds.

Pourquoi les ovaires font-ils mal, à gauche ou à droite?

Habituellement, la douleur dans la région ovarienne est des crampes et des coutures. Cependant, selon ces signes, il est impossible de déterminer exactement ce que les ovaires font mal. Après tout, la même expression a une inflammation de l'appendicite, une maladie rénale et le système digestif. Par conséquent, vous ne devez pas vous occuper du diagnostic vous-même, vous pouvez contacter votre gynécologue dans notre centre médical à Moscou.

Dans certains cas, la douleur peut être intermittente. Dans ce cas, la douleur se manifeste soit dans le bas de l'abdomen, puis dans la région des reins ou dans la zone pubienne. Parfois, des crampes aux jambes peuvent être observées. La douleur dans l'ovaire gauche est rare et indique principalement un effet externe nocif. S'il y a une douleur dans l'ovaire gauche, c'est probablement le cas avec les médicaments pris..

La douleur dans cette zone indique la présence de problèmes avec le système reproducteur ou de phénomènes hormonaux. Cela et l'autre nature de la maladie peuvent entraîner des complications, vous ne pouvez donc pas retarder l'examen. Seul un médecin expérimenté sera en mesure de déterminer avec précision la maladie et de dire exactement pourquoi les ovaires font mal.

Traitement de l'apoplexie ovarienne chez Leib Medic

1. Lorsque l'ovule arrive à maturité dans le follicule, il doit recevoir un sperme.

2. Cela ne se produit pas et en raison de la mort de l'œuf, les menstruations se produisent.

3. Le sang folliculaire d'un œuf mort est excrété.

Donc, à ce moment, ces organes sont particulièrement tendus, car ils sont remplis de sang, et le risque de dommages aux vaisseaux sanguins augmente également. Lorsque les parois de l'ovaire ne peuvent pas supporter, le sang qui y pénètre par l'artère déborde.

Les causes de l'apoplexie ovarienne

Fondamentalement, la paire droite est plus souvent affectée par l'apoplexie, car elle est plus grande et plus de sang y est prélevé que dans la gauche. Par conséquent, l'ovaire droit fait souvent mal. Le sang pénètre dans l'organe droit directement de l'aorte et la gauche par les vaisseaux sanguins du rein. Il provoque également une augmentation de la pression et de la tension dans l'organe droit. Donc, si pour une raison quelconque l'ovaire droit fait mal, alors la raison est probablement dans l'apoplexie.

L'apoplexie ovarienne est plus fréquente chez les adolescentes et les jeunes femmes. À bien des égards, ce groupe particulier est à risque, car les organes reproducteurs remplissent le plus activement leur fonction en eux. Dans de très rares cas, l'apoplexie peut résulter de dommages mécaniques. Autres causes d'apoplexie

En plus des processus naturels, ils peuvent entraîner une hémorragie:

  • sexe trop actif
  • procédure gynécologique mal exécutée
  • charges musculaires exorbitantes

Ce sont tous des facteurs mécaniques. Cependant, il existe des facteurs pathogènes:

  • pathologie utérine;
  • tumeurs;
  • varices;
  • une mauvaise guérison après une intervention chirurgicale ou une blessure;
  • inflammation ovarienne

Les douleurs ne sont donc pas uniquement des symptômes de troubles de ces organes.

Les symptômes de l'apoplexie ovarienne

Le principal signe de la présence d'apoplexie dans le corps d'une femme est une douleur aiguë dans l'ovaire ou le bas-ventre, qui fait mal. Et l'ovaire droit fait généralement mal. Cependant, la maladie peut être accompagnée d'autres signes:

  • vomissement
  • drainer la cavité buccale;
  • tachycardie;
  • adhérence des sécrétions sudoripares;
  • hypotension;
  • couleur de peau pâle;
  • augmentation de la température.

En règle générale, des symptômes supplémentaires suggèrent que l'accumulation de sang atteint sa marque critique et une attaque de douleur peut survenir rapidement. Lorsque l'ovaire droit ou gauche est tiré, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin, sinon des complications sont possibles.

Traitement des ovaires polykystiques chez Life Medic

Causes de l'ovaire polykystique

Il n'y a toujours pas de raisons claires pour la survenue d'un ovaire polykystique. Les pathologies suivantes ont été observées chez tous les patients, ce qui conduit vraisemblablement au développement de cette maladie:

  • déséquilibre du système endocrinien;
  • surabondance d'insuline;
  • inflammation chronique;
  • obésité;
  • hérédité.

Chacune de ces pathologies peut entraîner des kystes ovariens..

Symptômes de l'ovaire polykystique

Les médecins distinguent les symptômes suivants de la maladie kystique:

  • menstruations anormales;
  • hypertrachie (pilosité excessive);
  • problèmes de peau;
  • sensation de traction dans l'ovaire;
  • en surpoids.

Tous ces signes sont associés à des douleurs dans le bas-ventre..

Microbes ovariens

Bien sûr, la présence et la grande accumulation de micro-organismes nuisibles dans les organes du système reproducteur entraînent des processus inflammatoires et provoquent des douleurs dans l'ovaire. Lorsque le nombre de ces microbes atteint un point critique, le muguet et la candidose se développent.

Dans le même temps, le muguet indique une diminution de l'immunité dans le corps d'une femme, lorsque la candidose se développe comme une maladie fongique à la suite de:

  • un excès de sucre dans le corps d'une femme;
  • surtensions hormonales;
  • toute maladie infectieuse;
  • un excès d'antibiotiques;
  • non-respect de l'hygiène de la zone intime.

Tant dans le muguet que dans la candidose, les symptômes sont presque identiques et s'expriment:

  • en présence d'odeurs désagréables;
  • en présence de démangeaisons;
  • douleur pendant la miction;
  • inflammation génitale;
  • tire l'ovaire;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Une telle maladie peut être guérie avec des agents anti-inflammatoires et antibactériens..

Kyste ovarien - traitement à Moscou, clinique Leib Medic

Les kystes ovariens sont une maladie courante chez les femmes et les spécialistes du centre médical Leib Medic de Moscou aident les patients à traiter les kystes ovariens à l'aide de méthodes spécialisées.Contrairement à la polycystose, lorsque les tissus d'œufs sous-développés s'accumulent dans cet organe, le cortex se gonfle, généralement le droit, et le cortex gonfle poche. Cela se produit en raison de l'accumulation de liquide corporel jaune en elle, qui est activement libérée dans la période post-ovulation. Cependant, les corps jaunes ne sont pas toujours à blâmer pour cela. Alors:

  • un kyste peut être une accumulation de tissu ovarien mort, ce qui conduit au développement d'un cancer;
  • un kyste à paroi épaisse est généralement le résultat d'un dépôt de l'épiderme;
  • le kyste capillaire est généralement une manifestation de processus organiques naturels;
  • un kyste à plusieurs chambres est une conséquence de l'accumulation de divers tissus, y compris des fluides, ce qui entraîne également un cancer.

Les raisons exactes de la formation de kystes chez la femme n'ont pas encore été établies. De nombreux experts affirment que les principales causes peuvent être des pathologies hormonales. De plus, il y a eu des cas où la formation d'un kyste s'est accompagnée de processus inflammatoires chroniques. Habituellement, il n'est pas possible de détecter la présence d'un kyste en observant les manifestations externes, car la formation d'un kyste ne présente aucun symptôme. La plupart des cas sont détectés lors d'un examen de routine par un gynécologue. Avec un stress physique excessif, un rapport sexuel très intense, une douleur dans l'ovaire droit peut être ressentie.

Cancer des ovaires

Les cancers des ovaires sont détectés chez les femmes âgées de moins de 70 ans. Plus de trente pour cent des cas sont mortels. Fondamentalement, ces tumeurs malignes du système reproducteur sont réparties dans les groupes suivants:

  • initiale, lorsqu'une tumeur cancéreuse est apparue dans l'ovaire lui-même sans raison apparente;
  • secondaire, lorsque le cancer est la cause de la mort des cellules bénignes;
  • le cancer métastatique apparaît en raison de l'entrée dans les ovaires des cellules cancéreuses d'un autre organe par le sang.

Les causes des cellules cancéreuses dans le corps sont encore inconnues. La plupart des cas, les médecins associent à un facteur d'âge et à l'hérédité. De plus, les processus hormonaux sont d'une importance non négligeable..

Les signes d'une tumeur maligne sont assez évidents. Donc, avec le cancer, il y a:

  • inconfort ressemblant à un tube digestif perturbé;
  • sensation de fatigue persistante;
  • sensation constante de la présence d'un corps étranger dans l'estomac.

La croissance tumorale provoque des douleurs dans l'ovaire gauche ou dans la droite et des difficultés à uriner. En plus de réduire le nombre de flux menstruels, l'apathie attaque une femme, la dépression ne part pas.

Causes naturelles de la douleur ovarienne

Il n'est pas nécessaire qu'une certaine pathologie soit présente dans le corps en présence de douleurs dans le bas-ventre. Au cours de la semaine précédant les règles, la plupart des femmes estiment que l'inconfort est la norme. Dans ce cas, l'ovaire fait mal avant la menstruation. Il s'agit d'une manifestation de processus physiologiques naturels. De plus, l'ovaire fait mal pendant les menstruations pour les mêmes raisons..

Une autre catégorie de causes naturelles de douleur dans le bas-ventre est associée à l'expansion naturelle de l'utérus et à l'accumulation de corps jaunes due à la grossesse d'une femme. Habituellement, des douleurs abdominales sont ressenties au premier trimestre. Mais ils n'ont pas un caractère fréquent ou régulier, mais se manifestent par des cas isolés. Cependant, pendant la grossesse, le fait que l'ovaire fasse mal à droite ou à gauche peut être la conséquence d'autres raisons qui entraîneront des complications et nuiront au corps de la femme et du fœtus. Ceux-ci inclus:

  • processus inflammatoires;
  • maladies infectieuses;

La forme la plus dangereuse de processus inflammatoires est l'inflammation des ovaires eux-mêmes. Cela viole la formation de corps jaunes, ce qui conduit au sous-développement du fœtus au stade initial de la grossesse. En même temps, il pique l'ovaire gauche ou droit, car l'inflammation le touche principalement.

L'avortement comme cause de douleur ovarienne

Une procédure d'avortement mal exécutée peut provoquer des douleurs dans les ovaires en raison d'une infection, des dommages aux ovaires lorsque le fœtus est retiré. Lorsque les deux ovaires peuvent faire mal en même temps. C'est l'une des rares raisons pour lesquelles l'ovaire gauche fait mal, car dans la plupart des cas, la douleur donne à droite. En règle générale, ces symptômes se produisent uniquement dans la première semaine après la procédure. En outre, la procédure d'avortement peut entraîner une perturbation des processus menstruels, le travail des organes endocriniens. Mais surtout, les organes du système reproducteur de la femme souffrent de cette procédure, mécaniquement ou de toute autre manière concomitante. Par conséquent, après un avortement, le risque d'infertilité est très élevé..

Douleur ovarienne lors de la prise de contraceptifs oraux

Plus de la moitié des femmes dans le monde préfèrent éviter une grossesse non désirée, en utilisant des contraceptifs oraux. Cependant, la plupart d'entre eux n'ont même pas une idée de ce qui influence exactement ces comprimés sur le corps. Ainsi, la plupart de ces médicaments accélèrent ou inhibent les processus hormonaux. Cela est principalement dû à la nécessité d'augmenter la production d'œstrogènes, ce qui active les processus menstruels et empêche la grossesse. Si, avec la droite, l'ovaire de gauche fait mal, les raisons sont précisément dans cet effet sur l'utérus. En règle générale, la colite ovarienne survient chez 90% de ces patientes au cours des trois premiers mois suivant le début du traitement. Ceci est normal si, avec celui de droite, pique l'ovaire gauche. Cependant, si la douleur ne part pas encore plus longtemps, cela peut être dû à un déséquilibre hormonal dans l'ovaire, un kyste ou autre chose s'est formé.

Insémination artificielle dans les ovaires

Le transfert d'ovules pendant la fécondation in vitro est une procédure très douloureuse en soi. Elle est donc réalisée exclusivement sous anesthésie générale. Mais en même temps, pour obtenir un ovule de l'ovaire d'une femme en bonne santé, ils le percent avec une aiguille, de sorte que les picotements dans les ovaires persistent pendant une certaine période après le retrait.

Douleur dans les ovaires avec ménopause

Si l'ovaire fait mal séparément à gauche ou à droite chez les femmes âgées, cela peut être une preuve de l'approche de la ménopause. Cette période survient chez les femmes à partir de 45 ans et commence de différentes manières pour tout le monde. Dans la plupart des cas, la durée de la ménopause ne dépasse pas 15 ans. En plus de la douleur dans les ovaires, ces femmes éprouvent:

  • douleur articulaire
  • maux de tête;
  • nervosité et irritabilité;
  • réduction métabolique.

Que faire si les ovaires font mal?

Alors, que faire si les ovaires font mal. Lorsque la douleur se produit dans la région pelvienne, le repos est nécessaire. Il est nécessaire de se limiter aux charges, à la fois physiques et émotionnelles. Il vaut également la peine de réviser votre alimentation, vous devrez peut-être suivre un régime. En nutrition, vous devez vous limiter aux aliments salés et excessivement gras. Il est recommandé de consommer plus de produits laitiers, de fruits et légumes frais.

Les remèdes populaires avec un tel symptôme ne sont absolument pas souhaitables. Mais en consultation avec un médecin, vous pouvez prendre des bains de boue et des bains avec du sel. Des décoctions médicamenteuses doivent également être prises, en consultation avec le gynécologue traitant. D'autres façons de faire si les ovaires font mal, un médecin expérimenté vous le dira également..

En cas de douleur aiguë, vous devez appeler une ambulance. N'essayez pas de déterminer vous-même les causes, même si cela a déjà été observé et éliminé avec succès..

Le rôle des ovaires dans le corps féminin

En taille, ils ne sont plus un noyau de pêche. Lorsqu'il n'y a pas de pathologies dans le corps, la gauche est toujours un peu plus petite que la droite. Cet organe est un organe composite et est représenté par une croûte et un tissu conjonctif. La violation du travail de ces composants provoque un malaise général et des problèmes de fonctionnement d'autres organes du corps féminin.

Fonction reproductrice des ovaires

Cet organe apparié joue un rôle majeur dans le processus de reproduction de la progéniture. Après tout, ce sont eux qui produisent les œufs qui, à la suite de la fécondation par les spermatozoïdes mâles, donnent lieu à l'émergence d'un nouvel embryon. Ils sont situés des deux côtés de l'utérus, dans la région pelvienne. Immédiatement après la fécondation, le processus d'ovulation s'arrête et les ovaires commencent à produire une couche protectrice temporaire des futurs fœtus - corps jaunes. Cependant, cette couche disparaît après la formation du placenta utérin. Le remplacement se produit généralement après les 20 premières semaines de grossesse.

Fonction hormonale des ovaires

Les ovaires produisent la plupart des hormones nécessaires au corps féminin. Par exemple, œstrogène, progestatif, etc. La violation des fonctions à cet égard peut se traduire par des perturbations hormonales, une pilosité excessive d'une femme et, par conséquent, peut entraîner un dysfonctionnement complet de l'organe reproducteur.

Comme il est facile de nous trouver:

De la station de métro Nakhimovsky Prospekt (5 minutes à pied)

De la sortie de métro Nakhimovsky Prospekt sur Azovskaya Street, puis après 250-300 mètres tourner à gauche sur Sivashskaya Street, puis après 40-50 mètres tourner à droite dans la cour.

De la clinique pour enfants et de la maternité de Zyuzino (10 minutes à pied)

De la clinique pour enfants et de la maternité de Zyuzino, vous devez aller dans la rue Azovskaya, puis tourner dans la rue Bolotnikovskaya et avant d'atteindre l'hôpital clinique narcologique N17, tourner à gauche dans la cour.

Depuis le métro Nagornaya (15 minutes)

Vous pouvez vous rendre du métro Nagornaya à notre centre médical en 15 minutes en conduisant 1 station de métro.

De la station de métro Varshavskaya (19 minutes à pied)

Il est pratique de se rendre de la station de métro Varshavskaya en trolleybus 52 et 8 de l'arrêt Bolotnikovskaya ulitsa 1 à l'arrêt du marché Moskvoretsky, puis à 550 mètres à pied

Du métro Kakhovskaya (19 minutes à pied)

De la station de métro Kakhovskaya, vous devez vous rendre sur le boulevard Chongarsky, suivre la rue Azovskaya, tourner à droite dans la rue Bolotnikovskaya, puis après 40-50 mètres (après la maison numéro 20, tourner à gauche vers la cour)

De la station de métro Chertanovskaya Chertanovo (20 minutes)

Depuis le quartier de Chertanovo, notre centre médical est accessible depuis le métro Chertanovskaya en 20 minutes ou à pied en 35-40 minutes.

Du métro Profsoyuznaya (25 minutes)

Sortez de la station de métro Profsoyuznaya jusqu'à la rue Profsoyuznaya. Depuis Nakhimovsky Prospekt, depuis l'arrêt Metro Profsoyuznaya, prendre 7 arrêts jusqu'à l'arrêt Metro Nakhimovsky Prospekt. Plus loin dans la rue Azov à 7 minutes à pied.

De la station de métro Kaluzhskaya (30 minutes)

Le métro Kaluzhskaya peut être atteint par 72 chariots en 30 minutes. Sortez du métro jusqu'à la rue Profsoyuznaya, depuis l'arrêt Metro Kaluzhskaya, continuez jusqu'à l'arrêt Chongarsky Boulevard, puis marchez 7 minutes sur Simferopolsky Boulevard

De la préfecture du quartier SUD-OUEST (SWAD) (30 minutes à pied)

De l'avenue Sébastopol, tourner dans la rue Bolotnikovskaya, sans atteindre l'hôpital clinique narcologique N17 à 100 mètres, tourner à gauche dans la cour.

Du métro Novye Cheryomushki (40 minutes)

Sortez du métro Novye Cheryomushki dans la rue. Gribaldi, puis à l'arrêt Profsoyuznaya Street Metro Novye Cheryomushki sur le trolleybus N60, continuer jusqu'à l'arrêt Chongarsky Boulevard, puis 7 minutes à pied le long du boulevard Simferopol

Causes de la douleur testiculaire chez l'homme: liste des maladies probables et de leurs symptômes

Les testicules masculins sont un organe extrêmement sensible et vulnérable, sujet aux blessures, aux attaques infectieuses, ainsi qu'aux pathologies vasculaires et aux formations tumorales. En réponse aux effets de facteurs négatifs, une douleur d'intensité variable se produit, ce qui dans certains cas est un signal pour le développement d'une maladie grave. Si l'inconfort inquiète depuis longtemps ou progresse, vous devez contacter un urologue ou un andrologue. Un diagnostic et une identification rapides des causes de la douleur testiculaire chez les hommes préviendront les conséquences de l'infertilité ou de l'impuissance.

Dommages mécaniques

Si une douleur aiguë dans un testicule sain s'est produite soudainement et sans raison apparente, il y a alors une forte probabilité de torsion du cordon spermatique. Le plus souvent, la pathologie survient chez les adolescents âgés de 12 à 16 ans, les hommes adultes représentent environ 35% des cas. La torsion peut provoquer des vêtements serrés, des mouvements brusques, un surmenage et même une toux persistante.

  • douleur de couture dans le scrotum;
  • nausées et vomissements (caractéristiques des enfants);
  • rétention urinaire aiguë;
  • augmentation de la température corporelle;
  • le testicule grossit et se durcit;
  • le scrotum devient cyanotique et gonfle.

Cette condition nécessite une attention médicale immédiate. Dans les premières heures après la détection d'une pathologie, le testicule peut être remis dans sa position normale par la méthode de la détorsion (manuellement sans chirurgie), mais uniquement chez les enfants et les adolescents. Avec une manipulation réussie, la douleur disparaît, le testicule devient mobile. Les adultes subissent généralement une intervention chirurgicale d'urgence. Si l'intervention est réalisée dans les 6 premières heures, les complications sont rares. Le testicule est retiré dans les cas où son approvisionnement en sang n'est pas rétabli dans les 15 minutes.

Tout coup ou compression des testicules entraîne également une douleur aiguë. Le plus souvent, les athlètes souffrent de blessures de la région inguinale pendant l'entraînement. Avec un coup violent, le scrotum gonfle, des hémorragies sous-cutanées sont visibles, le testicule se développe et reste douloureux pendant 2-3 semaines. Les blessures sont dangereuses par torsion du cordon, rupture des membranes des testicules, lésions de la vessie. Si le scrotum est bleu et enflé, il est nécessaire de contacter un établissement médical ou d'appeler un médecin, avant l'arrivée dont il est important que la victime reste calme.

Maladies inflammatoires

Les douleurs qui surviennent fortement dans le scrotum sont caractéristiques non seulement des blessures et des torsions, mais aussi des processus inflammatoires. Sans traitement en temps opportun, les conséquences sous forme d'infertilité, le développement d'abcès, de lésions gangreneuses ne sont pas rares.

Épididymite

L'appendice (épididyme) est une formation de 1 à 2 cm de large et de 6 à 8 cm de long, étroitement adjacente à la partie postérieure du testicule et reliée au canal déférent. Un appendice sain est doux, palpable à travers le scrotum, et l'inflammation gonfle et répond avec une douleur intense.

  • MST (gonorrhée, syphilis, chlamydia) et bactéries intestinales;
  • choc, torsion, interventions chirurgicales;
  • hypothermie;
  • prendre certains médicaments (par exemple, l'amiodarone);
  • urétrite, prostate infectée;
  • stagnation;
  • complications de la grippe, de la pneumonie, de la varicelle.

La maladie se développe rapidement, généralement en une journée. Caractéristiques caractéristiques:

  • douleur aiguë dans le testicule. Chez certains hommes, il donne au bas du dos, sacrum, aine, jambe, bas abdomen et anus, s'intensifie lors de la marche;
  • une augmentation du testicule dans un volume de 2-3 fois;
  • fièvre, fièvre;
  • inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • apparition possible de sang dans les urines, augmentation de la miction, incontinence.

Sans traitement, l'épididymite passe dans la phase chronique, au cours de laquelle la douleur de l'appendice pendant la palpation demeure.

Le traitement consiste à prendre des antibiotiques prescrits par les résultats des tests, des vitamines, des anti-inflammatoires. Avec des abcès, des suppurations, des torsions, des rechutes fréquentes et une obstruction de l'appendice, une intervention chirurgicale est utilisée.

Orchite

Le diagnostic d'orchite est posé par une inflammation des testicules. La cause la plus dangereuse de la pathologie est les oreillons (oreillons). Cette maladie virale affecte d'abord les glandes salivaires, puis peut entraîner des complications dans les testicules..

À la fin de la période d'incubation, un gonflement prononcé apparaît dans la région de la mâchoire inférieure, la température augmente et après 3-4 jours, ils gonflent, deviennent chauds et les testicules commencent à faire mal (un ou les deux).

La thérapie consiste à observer le repos au lit et un régime spécial, à prendre des anti-inflammatoires, des analgésiques et des corticostéroïdes. Avec une orchite ordinaire causée par des agents infectieux moins dangereux, le testicule devient également enflé, douloureux, mais un traitement antibiotique et anti-inflammatoire aide rapidement à soulager l'enflure et à réduire la douleur. Les médicaments en forme de bougie sont efficaces.

L'orchite et l'épididymite avec propagation de l'inflammation se transforment en orchoépididymite - une lésion synchrone du testicule et de son appendice.

Maladies de la prostate

La cause de la douleur dans les testicules peut être des pathologies de la prostate: prostatite, adénome (hyperplasie) ou une tumeur maligne. Un symptôme indiquant que la prostate est la principale source du problème est l'irradiation de la douleur dans le bas du dos, les jambes et le bas de l'abdomen.

Dans un processus inflammatoire aigu de la prostate, la douleur survient spontanément, est paroxystique, piquante, se calme après la prise d'analgésiques. Dans le contexte de la prostatite chronique, l'inconfort est ressenti de manière diffuse dans tout le scrotum et est généralement provoqué par l'acte de défécation, de miction, d'éjaculation. La douleur de dessin peut durer de 2 à 3 heures, puis disparaître.

L'efficacité du traitement de la prostatite infectieuse dépend de la détermination correcte de l'agent pathogène et du régime médicamenteux prescrit. La pathologie de nature non infectieuse est souvent causée par des processus stagnants ou des perturbations hormonales, qui dans la plupart des cas sont corrigées avec succès médicalement et à l'aide de compléments alimentaires.

Néoplasmes

Les tumeurs bénignes dans la région inguinale se manifestent rarement sous forme de symptômes de douleur, une menace potentielle pour la santé n'est que sous certaines conditions. Les tumeurs testiculaires malignes ne sont diagnostiquées que dans 5% des cas, mais sont extrêmement agressives.

Hernie inguinale

Une hernie inguinale survient lorsqu'une partie de l'intestin fait saillie dans le canal formé par les fibres musculaires. Une caractéristique distinctive de l'éducation est un changement de sa taille en fonction de la position du corps et de l'activité physique. Une petite hernie peut remonter dans le canal, mais à mesure qu'elle progresse, elle descend dans le scrotum, serrée contre le testicule.

La saillie herniaire fait périodiquement mal (tire), parfois il y a un retour au bas de l'abdomen, à la surface interne de la cuisse et même au bas du dos. Une douleur intolérable, dans laquelle il est impossible de bouger, indique une hernie écrasée. Cette condition nécessite une hospitalisation urgente, car avec des troubles circulatoires prolongés, elle est lourde de nécrose du tractus intestinal.

Le traitement de la hernie n'est que chirurgical, dans la plupart des cas, des méthodes mini-invasives sont applicables. Chez les hommes adultes, les saillies formées par des méthodes conservatrices (en particulier folkloriques) ne peuvent pas être supprimées..

Kystes

Le kyste testiculaire est généralement situé dans l'épididyme ou le cordon spermatique. Dans la plupart des cas, il ne se manifeste pas par des signes cliniques et n'est détecté que lors des examens. La douleur dans le testicule droit chez les hommes en raison de kystes se produit rarement, principalement le testicule gauche en souffre. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin. Si la formation progresse et grandit de plus de 3 cm, les symptômes suivants apparaissent:

  • l'activité physique s'accompagne de douleurs et même de spasmes dans le testicule, donnant souvent à la jambe;
  • le scrotum sur le côté du kyste augmente de taille, une tumeur molle est palpée à travers la peau;
  • avec inflammation du kyste, la douleur dans le testicule s'intensifie, commence à tirer et à pulser.

Une augmentation et une inflammation du kyste sont lourdes de rupture du kyste et d'expiration du contenu dans la cavité du scrotum. La chirurgie est supprimée, mais dans certains cas, la sclérothérapie ou la ponction sont utilisées (lourde de rechutes - la croissance des kystes peut reprendre).

Pathologies vasculaires et neurologiques

Les troubles du travail des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que les dommages aux terminaisons nerveuses, peuvent être à l'origine de douleurs tiraillantes dans les testicules.

Varicocèle

Le diagnostic de "varicocèle" est posé par des varices situées dans le scrotum (plexus vésiculaire). Normalement, les valves veineuses interfèrent avec le mouvement inverse du sang épuisé, avec la varicocèle, leur fonctionnement est altéré. En conséquence, le sang est retiré du testicule lentement, gonflant les parois des veines. Les principales causes de pathologie: une prédisposition génétique aux varices, une pression accrue dans la veine, résultant de sa surcharge ou de sa violation.

La varicocèle se développe généralement à gauche, à droite, elle est extrêmement rare. À l'extérieur, du côté de la veine endommagée, au fil du temps, un changement dans le relief de la peau du scrotum devient perceptible. Dans les premiers stades, la varicocèle est asymptomatique, se manifestant par des picotements périodiques pendant l'exercice, une pulsation est possible à l'arrière du testicule ou en dessous. Ensuite, une sensation désagréable constante de lourdeur dans le scrotum est ajoutée. Pendant les rapports sexuels ou pendant l'excitation, des douleurs, une douleur sourde, des lumbago apparaissent.

Hydrocèle

L'hydrocèle, autrement appelée hydropisie testiculaire, peut également provoquer des douleurs à l'aine douloureuses. La pathologie se développe en raison de l'accumulation de liquide dans l'espace entre les coquilles du testicule. Elle est provoquée par des blessures, des infections sexuellement transmissibles, un stress excessif. Parfois, il suffit juste de fixer le testicule lors d'une longue balade à vélo. Dans la phase aiguë de l'hydrocèle, le testicule gonfle, il est douloureux au toucher, un joint souple et mobile se fait sentir sous la peau. Probablement une augmentation de la température générale et de la faiblesse. Sans traitement, la pathologie entre dans la phase chronique, la douleur aiguë disparaît, laissant place à des douleurs.

  • hernie scrotale;
  • suppuration;
  • atrophie testiculaire;
  • infertilité;
  • impuissance.

Les tactiques de traitement dépendent de la cause profonde de la pathologie identifiée lors du diagnostic. S'il y a un processus inflammatoire, des antibiotiques sont utilisés, le port d'un bandage spécial est prescrit. Avec une douleur intense, la menace d'une atrophie testiculaire et un grand volume d'accumulations, une opération est effectuée.

Neurologie

Les causes de la douleur dans les testicules chez les hommes peuvent être dues à des dommages aux nerfs du plexus lombaire de la colonne vertébrale, qui sont responsables de l'innervation de la région anogénitale. La propagation unilatérale de la douleur dans la jambe, la fesse, le bas du dos est caractéristique. Par exemple, lorsque le testicule gauche fait mal, le recul va du côté gauche. Dans ce cas, la sensibilité des doigts est souvent violée. Ces manifestations peuvent être des signes de névralgie iléo-inguinale ou fémorale..

Le diagnostic et le traitement de ces douleurs pelviennes chroniques sont la responsabilité des neurologues. Une tomodensitométrie ou une IRM aidera à déterminer quel nerf est atteint. Après cela, le médecin prescrira une thérapie conservatrice visant à décompresser l'extrémité endommagée. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Autres raisons

La douleur dans la région inguinale peut survenir dans le contexte de la lithiase urinaire avec le mouvement de grains de sable le long de l'uretère. Des symptômes supplémentaires sont caractéristiques:

  • crampes pendant la miction et brûlures résiduelles après celle-ci;
  • impuretés sanguines dans l'urine;
  • mictions fréquentes, comme pour la cystite.

Les crises de douleur s'intensifient après avoir pris de l'alcool, fait de l'exercice ou pendant les rapports sexuels. Traitement conservateur (physiothérapie, médication, alimentation) ou chirurgie (si nécessaire, extraction de grosses pierres ou obstruction de l'uretère).

Dans certains cas, l'inconfort dans le scrotum est provoqué par une excitation sexuelle non réalisée, c'est-à-dire lorsque la ruée vers les organes génitaux ne se termine pas par un orgasme. Chez certains hommes, cela réduit les testicules, ce qui provoque une douleur intense. Le problème peut être résolu par l'éjaculation («finition»), ainsi que la prise d'une pilule contre la douleur.

Les testicules peuvent également tomber malades en raison d'une insuffisance hormonale due à l'utilisation de stéroïdes synthétiques, en particulier Turinabol. Cela est mis en évidence par de nombreuses critiques d'athlètes. Symptômes supplémentaires:

  • faiblesse, maux de tête;
  • endurance réduite;
  • augmentation de la température;
  • l'apparition de l'acné "testostérone" rouge foncé;
  • démangeaisons et éruptions cutanées sur le corps;
  • réduction testiculaire, inflammation de la prostate.

Il est possible de dessiner une douleur dans le scrotum en raison d'une hypothermie banale, dans laquelle un vasospasme s'est produit. Après un certain temps, l'inconfort disparaît. Un rhume peut provoquer le développement d'une infection, puis la douleur s'intensifie en raison d'une inflammation.

L'inconfort dans le scrotum inquiète toujours les hommes de tout âge, mais tout le monde ne se tourne pas vers un urologue. Il est déraisonnable de rechercher la cause et l'automédication, en se concentrant sur les symptômes qui l'accompagnent, dans cette situation. L'infertilité et l'impuissance peuvent ne pas être les pires conséquences..

L'ovaire d'une femme tire et fait mal - où, pourquoi, comment et pour quelle raison

Les maladies purement féminines, caractérisées par des douleurs dans les ovaires, se rencontrent souvent chez les femmes d'âges différents. La douleur physiologique et légère ne provoque pas beaucoup d'anxiété. D'autres peuvent être dus à de graves pathologies des organes reproducteurs ou pelviens. Par conséquent, chaque femme doit savoir où se trouvent les ovaires, quand et pourquoi elles peuvent être malades, que faire lorsque certains symptômes apparaissent.

Réponses aux principales questions

Les principales questions qui concernent les femmes, et qui ont besoin de connaître les réponses, pour ne pas rater une maladie ou complication grave.

Quand appeler un médecin

Vous devez appeler une ambulance pour des douleurs aiguës, soudaines et pulsatoires, accompagnées de nausées, vomissements, fièvre, faiblesse générale. Avec ces symptômes, le patient a besoin d'une hospitalisation obligatoire.

S'il y a une douleur lancinante de l'ovaire gauche ou droit, cela peut signaler une torsion des jambes du kyste.

Une augmentation de la température, des taches, des pulsations dans le bas-ventre après une hystéroscopie ou une ablation (curetage) de la muqueuse utérine nécessite des soins médicaux immédiats.

Il y avait une douleur lancinante, des nausées, des vomissements, une tension abdominale, des saignements - les principaux symptômes d'une rupture du tube pendant une grossesse extra-utérine, une fausse couche spontanée (avortement), une rupture de l'appendice - une ambulance doit être appelée d'urgence.

Important: De telles conditions, que les médecins appellent "l'abdomen aigu", sont dangereuses pour la santé et la vie. Par conséquent, vous ne pouvez pas hésiter à consulter un médecin.

Une pulsation s'étendant à la jambe est une conséquence de maladies telles qu'une complication d'une hernie, fémorale ou inguinale, une inflammation purulente des appendices, une appendicite aiguë. La solution la plus sûre est d'appeler une ambulance pour une hospitalisation immédiate.

Quel médecin dois-je contacter pour une douleur dans l'ovaire

Avec une douleur légère qui ne nécessite pas d'intervention médicale urgente, vous devez prendre rendez-vous avec le gynécologue local et subir un examen. S'il y a une supposition que les symptômes sont causés par d'autres pathologies concomitantes, le médecin nommera des consultations avec les spécialistes appropriés.

Quelles études les médecins peuvent-ils prescrire pour la douleur ovarienne

La liste des études dépend du diagnostic présumé, des possibilités de traitement ambulatoire ou hospitalier..

  • tests sanguins et urinaires généraux ou détaillés;
  • Échographie des organes pelviens;
  • examen gynécologique intravaginal.

En cas de suspicion d'inflammation infectieuse des organes reproducteurs, des frottis vaginaux ou une microflore bactériologique sont prescrits, des infections génitales (mycoplasmes, chlamydia, ureaplasmas, gardnerels, gonocoques, candida).

En cas de suspicion de syphilis, le VIH subit un test sanguin veineux approprié..

Pour identifier les troubles endocriniens des glandes sexuelles, des tests sanguins pour ces hormones sont destinés:

  • LH - lutéinisante;
  • FSH - stimulant les follicules;
  • testostérone, œstrogène, prolactine, progestérone;
  • TTG - thyrotrope;
  • SHBG - globuline de liaison aux hormones sexuelles;
  • DEA-S04 - sulfate de déhydroépiandrostérone.

Si vous suspectez une maladie thyroïdienne, des tests hormonaux supplémentaires sont prescrits:

  • T4-thyroxine;
  • TK - triiodothyronine;
  • AT-TPO et AT-TG - anticorps contre la thyroperoxydase et la thyroglobuline.

Si des pathologies virales sont suspectées, des tests sanguins sont prescrits pour la détection éventuelle de cytomégalovirus, virus du papillome, herpès, Epstein-Barr.

Pour clarifier le diagnostic et le traitement simultané, la ponction, la laparoscopie peuvent être prescrites.

Les ovaires peuvent-ils faire mal?

Bien sûr qu'ils le peuvent. Mais il est impossible de déterminer indépendamment si les glandes ou d'autres organes du petit bassin souffrent. Seul un médecin peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement. En cas de douleur, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques par vous-même, afin de ne pas ternir le tableau clinique d'une éventuelle maladie.

Quand les ovaires font mal

Des douleurs dans le bas de l'abdomen, à droite ou à gauche, peuvent survenir dans diverses maladies, à la fois des organes pelviens et des organes abdominaux. Par conséquent, dans de tels cas, un diagnostic différentiel est nécessaire pour exclure les pathologies concomitantes.

Pourquoi la queue de l'ovaire

Des picotements dans l'ovaire ne sont pas toujours un signe de pathologie. Des symptômes tels que des douleurs, des douleurs aux piqûres, aggravés en marchant, peuvent survenir après l'ovulation, lorsque le contenu du follicule pénètre dans la cavité abdominale.

Des picotements dans l'ovaire droit se produisent pendant la grossesse, alors que le fœtus en croissance appuie sur les glandes et les trompes de Fallope.

Dans tous les cas, seul un spécialiste peut effectuer un diagnostic précis..

Comment comprendre ce que fait exactement l'ovaire

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir pourquoi les ovaires chez les femmes sont douloureux, sans un examen complet. Si l'ovaire tire pendant une longue période, après la menstruation, une consultation avec un gynécologue est nécessaire.

Pourquoi l'ovaire droit fait mal

Ça fait mal, injecte l'ovaire droit lorsque l'ovule y mûrit. C'est ce que l'on appelle le syndrome ovulatoire, qui ne nécessite pas de traitement d'urgence. L'ovaire droit peut être tiré avant, parfois pendant les menstruations, pendant les rapports sexuels brutaux. La douleur peut être associée à un kyste en développement, à une tumeur bénigne ou maligne. Infections, troubles hormonaux, endométriose, apoplexie, grossesse extra-utérine, torsion des jambes du kyste, les annexes provoquent des douleurs du côté droit.

Pourquoi l'ovaire gauche fait mal

En conséquence, des causes similaires de douleur dans l'ovaire droit peuvent apparaître dans la gauche. Mais ça fait mal, poignarde l'ovaire gauche moins souvent que la droite. La raison en est que sur le côté droit, il y a plus d'artères alimentant l'organe féminin. Du même côté, la vésicule biliaire, l'appendice sont concentrées. La douleur à gauche peut être causée par le côlon sigmoïde, qui est étiré par des selles retardées..

Pourquoi les ovaires font-ils mal aux femmes?

La douleur ovarienne peut être une réaction physiologique naturelle du corps qui se produit avant et après la menstruation, peut être causée par des processus pathologiques. Une autre raison est l'abolition de l'utilisation à long terme de médicaments oraux contraceptifs. Après le retrait du médicament, la fonction des glandes est restaurée, ce qui s'accompagne de manifestations douloureuses, de picotements, de douleurs tiraillantes. Il y a un inconfort après la chirurgie, passant après la guérison complète de l'organe opéré.

Que faire si les ovaires font mal

Quelle que soit la douleur, vous devez toujours consulter un gynécologue.

Après l'examen, le médecin déterminera les raisons, établira un diagnostic, donnera des recommandations sur les exercices thérapeutiques, prescrira des médicaments ou des traitements chirurgicaux.

Remarque: de nombreuses pathologies gynécologiques n'ont pas toujours un tableau clinique clair. Et très souvent, il arrive que lorsque vous allez chez le médecin, le gynécologue regrette que la maladie soit négligée. Ceci est particulièrement tragique pour les pathologies oncologiques des ovaires..

Où les ovaires font mal

Les organes appariés sont situés dans le bas-ventre, dans la région iliaque. En conséquence, il y a des douleurs.

Annexite

La douleur, constante, douloureuse, avec inflammation des ovaires se produit souvent du côté droit, ne dépend pas du cycle féminin. La différenciation avec l'appendicite est nécessaire, surtout s'il y a une température, des nausées, des vomissements.

Une douleur aiguë, donnant dans l'hypochondre, une épaule, se produit lorsque la trompe de Fallope se rompt. Accompagné de saignements, faiblesse, vertiges, perte de conscience. Des antécédents de menstruations retardées, un test de grossesse faiblement positif. L'aide doit être urgente.
Apoplexie

Si l'ovulation est trop violente, des lésions ovariennes se produisent, suivies de saignements. Les principaux symptômes sont une douleur aiguë, une faiblesse, des sueurs froides, une détérioration du bien-être. Un traitement chirurgical peut être nécessaire..

Les premiers stades sont asymptomatiques, ou avec leurs manifestations implicites. Parfois, une femme va chez le médecin alors que le cancer est déjà passé au troisième ou au quatrième stade. Par conséquent, lorsque la douleur survient, il vaut mieux obtenir des conseils qualifiés et le traitement nécessaire que de souffrir de complications plus tard ou de mettre fin à votre vie avec un décès prématuré.

Diagnostic primaire et soulagement de la douleur

Les douleurs qui se sont produites une fois ou leurs manifestations faibles ne nécessitent souvent aucune intervention médicale, car elles sont causées par des processus physiologiques naturels dans les ovaires.

Les syndromes douloureux répétitifs nécessitent un examen approfondi du patient:

  • examen gynécologique externe et intravaginal;
  • Échographie des organes reproducteurs, de la vessie, des intestins;
  • études cliniques et biochimiques du sang, de l'urine;
  • laparoscopie diagnostique ou ponction abdominale suivie d'un examen histologique.

Important: En aucun cas avec un syndrome douloureux, vous ne pouvez pas mettre de coussin chauffant, afin de ne pas aggraver la maladie. La douleur peut être soulagée avec des analgésiques, qui sont généralement prescrits par un médecin, en fonction des caractéristiques individuelles du corps..

Douleur, dont les causes nécessitent un traitement

Si vous ressentez des douleurs aiguës, prolongées et intenses, vous ne devez pas vous soigner vous-même, vous devez absolument consulter un médecin.

  • maladies inflammatoires des organes féminins;
  • tumeurs bénignes ou malignes;
  • kystes, endométriose;
  • fausse couche, grossesse extra-utérine;
  • maladies concomitantes provoquant des douleurs génitales.

Avec kyste ovarien

La douleur, selon le type de kyste et sa progression, est de nature différente et apparaît à des moments différents. Peut se produire pendant les rapports sexuels, l'activité physique. Lorsque les jambes sont tordues, un kyste ovarien se rompt, il y a une douleur paroxystique et intense.

  • lourdeur, sensation de satiété;
  • douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, le périnée, irradiant vers le bas du dos, le sacrum, la section du rectum;
  • Irrégularités menstruelles;
  • repérage, repérage;
  • difficulté à uriner, avec des envies fréquentes;
  • nausée, fièvre, évanouissement.

Les maladies gynécologiques telles que l'annexite, la salpingoophorite (inflammation simultanée des ovaires et des trompes de Fallope), l'apoplexie (rupture du tissu ovarien), polykystique, l'endométriose ovarienne provoquent des symptômes de douleur.

Les kystes non traités et lancés entraînent de graves complications - leurs ruptures, torsion des jambes, développement de néoplasmes, infertilité, adhérences. Les femmes subissant une FIV peuvent développer un syndrome d'hyperstimulation ovarienne associé à une quantité excessive de médicaments qui augmentent l'ovulation.

Pour éviter ces complications, les médecins, en fonction du type de kyste ou de formation kystique, prescrivent des médicaments ou un traitement chirurgical. L'une des méthodes de traitement qui n'est pas souvent utilisée est la ponction, avec élimination de l'aspirat (contenu) de la cavité kystique ovarienne.

Cycle menstruel

Syndrome ovulatoire - douleur dans les ovaires avant la menstruation, après l'ovulation, souvent associée à un corps jaune insuffisamment mature. Dans ce cas, un décollement partiel de l'épithélium utérin se produit, ce qui provoque des sensations désagréables.

La période pendant laquelle l'œuf quitte le follicule est caractérisée par des microfissures de la membrane et des micro-saignements. Cette période survient avec une ovulation au milieu du cycle mensuel et se caractérise également par un petit syndrome douloureux. La douleur survient généralement du côté à partir duquel l'œuf mûrit. La survenue d'une douleur intense et soudaine peut être un signal de rupture de l'ovaire. Et dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer de soins médicaux immédiats..

Selon les médecins, la douleur dans les menstruations se produit dans l'utérus lui-même, ce qui rejette intensément la couche muqueuse si la grossesse ne se produit pas. Les ovaires peuvent également être malades, mais cela est dû à des processus pathologiques, à des conditions stressantes ou à une tension nerveuse.

Si la douleur a commencé à déranger après la menstruation ou pendant la ménopause, vous devez faire attention à la probabilité de pathologie gynécologique.

Pendant la grossesse

La douleur pendant la grossesse peut être causée par des causes non obstétricales (non gynécologiques), pathologiques ou naturelles, physiologiques.

Les symptômes et les causes de la douleur non gynécologique sont associés à une exacerbation des pathologies chroniques, telles que:

  • cystite - inflammation de la vessie;
  • exacerbation de la cholécystite;
  • pyélonéphrite;
  • appendicite.

Les douleurs physiologiques, douloureuses, légères, sont causées par des entorses, des tissus musculaires, le déplacement des organes internes par l'utérus, qui augmente progressivement de taille. Ils sont temporaires et non dangereux pour le corps..

Pathologique - le plus désagréable, peut survenir à différents stades de la grossesse, causé par de telles raisons:

  • inflammation d'un ou des deux ovaires;
  • un kyste ou sa rupture (apoplexie);
  • fausse couche spontanée (avortement);
  • conséquences de la FIV (fécondation in vitro).

La douleur ovarienne avant l'accouchement est associée à une activité accrue des hormones qui provoquent un ramollissement du cartilage, des ligaments et une anomalie des os pelviens. Ces processus provoquent une douleur inconfortable, que les médecins appellent fausse..

Pendant et après les rapports sexuels

L'une des principales causes de douleur pendant les rapports sexuels peut être une position corporelle inconfortable (posture), une attitude grossière du partenaire. La douleur après le rapport sexuel est associée à l'ovulation ou à des problèmes psychologiques chez la femme. Ces problèmes, avec respect et compréhension mutuelle des partenaires, sont résolus de manière positive..

Des douleurs brûlantes, des picotements, des tiraillements apparaissent après un rapport sexuel avec inflammation des ovaires, endométriose, tumeurs des appendices. Une douleur aiguë et insupportable survient avec l'apoplexie.

Important: des rapports sexuels de qualité sont un élément important pour maintenir la santé d'une femme. Sans une bonne décharge émotionnelle et physiologique, la congestion veineuse se produit dans les organes pelviens. Cela conduit non seulement à l'apparition de douleurs, mais aussi à des troubles neuropsychiatriques.

Après l'opération

Il est clair qu'avec toute intervention chirurgicale, l'inconfort est presque inévitable. Après une ponction ovarienne, un dessin, des douleurs douloureuses, de petites taches apparaissent, mais après cinq jours, une semaine, ces phénomènes disparaissent généralement.

Une légère douleur est une conséquence naturelle des interventions chirurgicales pour enlever le kyste et d'autres opérations d'organes. Peut s'intensifier avec le développement de complications - saignements postopératoires, péritonite pelvienne, processus adhésifs.

Néoplasmes

Les tumeurs bénignes ou malignes se poursuivent pendant longtemps sans symptômes évidents. Aux stades ultérieurs de la femme, des douleurs douloureuses dans les organes pelviens commencent à déranger. Les tumeurs malignes réduisent la vitalité d'une femme, aggravent son état de santé, augmentent l'inconfort.

Les douleurs ovariennes ont une origine différente, causée par diverses raisons. Par conséquent, lors d'examens gynécologiques préventifs ou imprévus, vous devez expliquer plus précisément au médecin comment et quand la douleur se manifeste. Pour être plus précis dans la description des symptômes, il est conseillé de maintenir un calendrier qui indique le moment du cycle féminin, le moment d'apparition des conditions inconfortables. Ces notes aident votre médecin à établir un meilleur diagnostic et à prescrire un traitement..