Principal

Coliques

Urétrite chez la femme: symptômes, traitement, médicaments efficaces

Un diagnostic d'urétrite avec une attitude sérieuse envers la santé devrait être la base de changements fondamentaux dans le mode de vie et la nutrition. Une maladie en médecine officielle est définie comme une inflammation de l'urètre et se manifeste comme un complexe de symptômes. Les femmes sont plus sujettes au développement de cette inflammation que les hommes, ce qui est dû à la différence anatomique et à la localisation différente de cet organe chez les représentants des différents sexes. Compte tenu du facteur de la structure physiologique du canal urinaire, l'urétrite chez la femme peut entraîner un large éventail de complications, affecter la fonction de reproduction et même provoquer une invalidité (si le traitement n'est pas commencé à temps).

Les causes de l'urétrite chez les femmes

Dans la plupart des cas cliniques, l'apparition d'une urétrite chronique ou aiguë chez la femme peut être évitée. Tous les facteurs prédisposant au développement de la maladie sont divisés en effets infectieux et non infectieux. La pratique des urologues implique le traitement de l'urétrite - les premier et deuxième types, mais l'inflammation causée par des agents pathogènes est plus courante.

La microflore pathogène est la pénétration de bactéries, de champignons ou de virus dans l'urètre. Mais l'urétrite bactérienne est la plus courante. Si le patient a une dysbiose, le développement d'une urétrite fongique est plus probable. La relation entre l'inflammation et l'agent pathogène ne peut être établie que par des moyens de laboratoire.

Les principales causes d'urétrite chez les femmes suggèrent les facteurs suivants:

• La présence de maladies d'origine vénérienne. Les infections génitales de l'évolution latente et les maladies non traitées du même type peuvent entraîner une inflammation de l'urètre.

• Irritation périodique de l'urètre. Cette catégorie comprend le port de sous-vêtements trop serrés et inconfortables; l'utilisation de produits d'hygiène intime, qui contiennent des composants chimiques agressifs.

• Égratignures et par conséquent dommages à l'épithélium muqueux des organes génitaux. Plus souvent, une telle nuisance se produit en raison de démangeaisons intenses qui accompagnent la candidose vaginale chez les femmes.

• Dommages à la muqueuse à la suite de procédures médicales (évacuation d'urine, installation d'un cathéter urétral).

• Non-respect des règles d'hygiène personnelle (changement intempestif de sous-vêtements, absence prolongée de procédures d'eau).

• Non-respect du régime de stérilité par les employés des institutions médicales (en cas de prélèvement urétral, de cathétérisme ou de toute autre manipulation impliquant l'utilisation d'instruments, alors que l'équipement n'était pas suffisamment traité).

• Contact de l'urètre avec des surfaces contaminées. Cette cause provoque souvent une urétrite pendant l'enfance. Par exemple, si une fille est assise avec son corps nu dans le sable, un banc, le sol.

• Intimité avec un partenaire qui ne respecte pas l'hygiène personnelle.

• Sous-refroidissement (non seulement général, mais aussi local).

• Violation du processus circulatoire dans le bassin.

• La présence d'une inflammation chronique des reins ou de la vessie.

En outre, l'inflammation de l'urètre chez les femmes se produit en raison de la malnutrition - la prédominance d'aliments salés et acides dans l'alimentation, qui irrite les parois de l'urètre. Dans certains cas, l'urétrite se développe en raison de l'augmentation de la sécrétion de sueur à la surface des organes génitaux (si elle n'est pas éliminée rapidement en raison des procédures de l'eau, la transpiration irrite l'urètre). Le médecin à contacter dépend directement du spectre de la lésion - si la maladie se limite uniquement aux organes de l'urètre, le traitement est effectué par l'urologue lorsque les organes génitaux sont impliqués - le gynécologue est-il vénéréologue.

Signes d'urétrite chez les femmes

Les signes d'urétrite chez les femmes diffèrent selon le stade de la maladie, les facteurs et les pathologies associés, la tolérance individuelle à la douleur.

Un signe tel que la rougeur de l'urètre chez la femme s'explique par une hygiène excessivement active, ou vice versa, son absence. Elle est déterminée plus souvent lors d'une réception par un gynécologue, qui oriente le patient pour examen vers un urologue. Le phénomène pathologique s'accompagne d'un gonflement des organes génitaux, d'une douleur qui provoque une irritation générale, de la nervosité et interfère avec la vie normale.

Dans un contexte de rougeur et de gonflement de l'urètre, une sécrétion spécifique rejoindra les manifestations de la maladie. Les rejets avec urétrite chez les femmes ont une consistance transparente et caillée ou purulente, selon la cause sous-jacente. En supposant le développement d'un muguet banal, les femmes acquièrent des suppositoires en pharmacie, mais malgré le fait que les suppositoires pour l'urétrite sont autorisés (clotrimazole), vous ne pouvez pas vous auto-médicamenter - tout médecin doit prescrire des médicaments.

Types d'urétrite chez les femmes

Il existe une certaine classification selon laquelle l'urétrite diffère entre elle par l'origine de l'infection, le type, les caractéristiques de l'évolution et le délai de prescription. Ces critères vous permettent de répartir l'urétrite de l'urètre à l'inflammation des formes aiguës et chroniques. La maladie est primaire ou secondaire, a une origine infectieuse ou non infectieuse.

Urétrite non infectieuse. La maladie de cette espèce survient en raison de facteurs tels que:

1. Troubles circulatoires dans les organes pelviens.
2. La présence d'un cancer dans la vessie ou l'urètre.
3. Long trajet.

Le canal urinaire devient enflammé en raison d'une altération de la fonction rénale. L'inflammation se manifeste par une gêne, une douleur à l'intérieur de l'urètre.

Urétrite d'origine infectieuse. Il existe un type spécifique et non spécifique d'urétrite infectieuse. L'urétrite spécifique est causée par le développement d'infections génitales: notamment la trichomonase, la gonorrhée, la chlamydia. Une caractéristique insidieuse de la maladie est un cours caché à long terme: un problème de santé n'est détecté qu'au deuxième ou au troisième stade de développement.

Les processus provoqués par des champignons ressemblant à des levures sont sujets à une longue course cachée. Le développement de la maladie entraînera une douleur coupante pendant la miction, la présence de plaque légère sur la membrane muqueuse des organes génitaux.

Urétrite non spécifique chez la femme. La pathologie a trois formes de développement: aiguë, chronique et lente. L'inflammation aiguë de l'urètre se manifeste par des symptômes tels que:

1. Période d'incubation courte.
2. Douleur à l'intérieur du canal, miction problématique.
3. Sécrétion excessive de mucus ou de masses purulentes.
4. Une augmentation de la température corporelle (et les circonstances entourant ce phénomène - courbatures, frissons, léthargie, manque d'appétit, désir de se reposer).

Les signes d'urétrite flasque ne diffèrent que par la durée de la maladie, la présence de pus dans l'urine n'est pas toujours détectée.

L'urétrite chronique est souvent un facteur bénéfique dans l'apparition de la pyélonéphrite (inflammation des reins). Une infection qui circule dans les voies urinaires entraîne des complications, notamment une stagnation de l'urine. La sténose urétrale (rétrécissement) est une complication courante de l'inflammation de l'urètre: sa lumière est réduite par la cicatrisation du tissu si le traitement ne se produit pas à temps.

Diagnostique

Afin de recevoir un traitement adéquat, de prescrire les bons médicaments pour le traitement de l'urétrite et d'empêcher la transition de cette maladie vers une forme plus sévère, un diagnostic complet sera nécessaire. L'examen doit être réalisé en totalité: le patient devra subir à la fois la partie laboratoire et la partie instrumentale. Mais cet événement commence toujours par une enquête et un examen. Ensuite, la totalité de tous ces points vous permettra de recréer le tableau clinique exact, de comprendre le problème existant, de procéder à l'élimination de la pathologie.

1. Interrogatoire et inspection. D'abord, un gynécologue mène, puis un urologue. Au cours des années précédentes, cette procédure de diagnostic n'était pas pertinente. Selon les normes actuelles du système de santé, les plaintes d'une femme pour des douleurs à l'intérieur des organes pelviens ou du bas du dos nécessitent une évaluation préliminaire par un gynécologue. Cette tactique s'explique par la similitude des manifestations des pathologies existantes. Par exemple, la cystite peut se manifester dans la même douleur pendant la miction que la gonorrhée, et la douleur génitale est souvent causée par une vulvite, mais pas par l'urétrite. Ayant reçu l'avis de l'examen d'une femme médecin (qui, en présence d'urétrite, exclura la pathologie de son profil d'activité), la femme se rend chez l'urologue.

2. Diagnostic de laboratoire. Les tests pour l'urétrite impliquent l'étude d'un échantillon d'urine (analyse générale), du sang d'une veine et d'un doigt. Un test sanguin clinique (de préférence une formule détaillée) dans le cas de l'urétrite montrera une leucocytose - une teneur accrue en globules blancs dans le sang. Des résultats similaires seront trouvés dans l'échantillon d'urine - les leucocytes occupent parfois tout le champ de vision de l'assistant de laboratoire - c'est-à-dire que l'inflammation est au stade aigu, ce qui nécessite une action thérapeutique immédiate. Un test sanguin biochimique déterminera la teneur en urée, en sucre et en indice de prothrombine (ces indicateurs sont particulièrement importants si une urétrite est apparue à la suite d'une intervention chirurgicale).

Le médecin prescrit les types de tests de laboratoire restants conformément aux hypothèses sur le développement de la maladie, le spectre de sa lésion au moment où le patient se rend à l'hôpital. Par exemple, si un spécialiste soupçonne que l'urétrite s'est propagée aux tissus de la vessie ou est impliquée dans le processus inflammatoire du rein (pyélonéphrite), alors l'un des rendez-vous sera un test sanguin pour la créatinine, la détermination de la capacité fonctionnelle des reins grâce au test Zimnitsky.

Il est important de noter! Les antibiotiques pour l'urétrite ne sont pas prescrits jusqu'à ce que les données de l'analyse bactériologique de l'urine soient obtenues. Cette étude permet de déterminer en laboratoire exactement quel pathogène a provoqué le développement d'une inflammation. Étant donné le pathogène spécifique, un médicament est prescrit. Sinon, la prescription d'un agent antimicrobien est considérée comme incorrecte (si un traitement antibiotique a été commencé sans bactériose préalable de l'urine).

Si les mesures diagnostiques mentionnées précédemment sont compréhensibles par tout le monde, alors toutes les femmes n'ont pas été confrontées au passage de la culture d'urine pour examen bactériologique. La procédure est la suivante:

1. Toutes les actions sont effectuées par une infirmière - la présence ou la participation d'un médecin n'est pas requise. Toutes les fournitures et les outils nécessaires sont préparés à l'avance: une pince à épiler (ou une pince), un cathéter pour la miction, un pot stérile, un plateau, des serviettes (elles sont faites de gaze), des boules de coton stériles, de la glycérine, une solution antiseptique (souvent de la chlorhexidine). Toutes les étapes sont réalisées avec des gants jetables..

2. Dans le vestiaire du service d'urologie, le patient est placé sur un canapé (la surface de l'équipement est d'abord recouverte d'une couche). Une femme est assise sur le dos, les jambes pliées aux genoux et divorcées sur les côtés.

3. Malgré l'accomplissement de la demande de venir à la procédure après l'hygiène intime, l'infirmière traite en plus non seulement les organes génitaux externes, mais aussi internes avec une solution antiseptique. Les organes génitaux et l'urètre sont traités avec ce médicament..

4. Après avoir mouillé l'extrémité du cathéter avec de la glycérine, il est introduit dans l'urètre d'une femme.

5. L'urine, qui commence à être libérée immédiatement après l'entrée du cathéter dans l'urètre, est recueillie dans un récipient stérile et envoyée au laboratoire pour examen..

6. Retraitez le canal et les parties génitales, puis la femme pourra s'habiller.

Les réponses à la recherche sont reçues au moins trois jours plus tard (selon le niveau de charge de travail des assistants de laboratoire).

L'échographie est également prescrite - le type de diagnostic le plus informatif, qui déterminera non seulement le fait de l'inflammation du canal, mais aussi le spectre de la lésion. Détermine si les organes et structures proches sont impliqués dans le processus pathologique.

Traitement de l'urétrite chez les femmes

Outre l'élimination d'autres maladies connues de la sphère génito-urinaire, le traitement de l'urétrite chez la femme se fait en ambulatoire ou à l'hôpital. Le degré de dommage, le stade de la maladie, les symptômes de la maladie sont importants.

Si la pathologie s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle globale, il existe une suspicion de pyélonéphrite, le patient est privé de la capacité d'effectuer des actions même de base - une hospitalisation au service d'urologie sera nécessaire. De plus, l'urétrite limite la capacité de travailler et il est préférable de prendre un congé de maladie au travail afin de recevoir un traitement complet et de ne pas l'interrompre à mi-chemin.

Il est important de noter! Si une femme a une urétrite, elle reçoit un traitement antibiotique, vous ne pouvez pas interrompre le cours prescrit par un médecin. Si l'inflammation n'est pas complètement guérie, mais que seuls ses symptômes sont étouffés, la moindre hypothermie ou une légère violation de l'hygiène intime reprendra l'inflammation avec une nouvelle force.

1. L'urétrite bactérienne doit être traitée principalement avec des antibiotiques (ceftriaxone, ceftazidime), des médicaments du groupe des fluoroquinolones - l'ofloxacine, la lévofloxacine. Bains prescrits localement avec de la camomille ou une faible solution de permanganate de potassium. Parmi les préparations à base de plantes, le plus efficace aujourd'hui est le Kanefron. Si la température corporelle est élevée, le paracétamol doit être pris. Pour la douleur - analgésique.

2. L'urétrite à candidose chez la femme nécessite la participation d'un gynécologue à la préparation d'un plan de traitement. Le même spécialiste supervisera le processus de mise en œuvre des rendez-vous jusqu'à ce que le patient se rétablisse complètement. Étant donné que la candidose survient souvent à la suite d'une dysbiose intestinale, il est impossible d'exclure la possibilité de consulter un gastro-entérologue qui prescrira des fonds pour restaurer la microflore naturelle. Les principaux médicaments destinés au traitement des inflammations de ce type sont le clotrimazole (prescrit en pommade pour application externe ou sous forme de suppositoires pour administration dans le vagin). Le patient doit prendre Nystatin - un médicament qui empêche le développement de la flore fongique (le plus souvent, 1 comprimé est prescrit trois fois par jour, mais ce rendez-vous est individuel).

3. L'urétrite à Trichomonas chez la femme est éliminée par un vénéréologue. Le métronidazole (le deuxième nom est Trichopolum) est prescrit en comprimés ou en perfusion intraveineuse. En outre, l'introduction de l'iodovidone bénéficiera - ce sont des bougies, dont l'action vise à éliminer le processus inflammatoire.

4. L'urétrite allergique nécessite la nomination de médicaments spécifiques, il est donc important de confirmer que la violation d'une femme a une origine allergique. Dans ce cas, les antibiotiques sont non seulement inutiles, mais également nocifs.Par conséquent, si le médecin les a prescrits pour le traitement d'une infection bactérienne, les médicaments doivent être annulés. Une femme est prescrite des antihistaminiques - Diazolin, Diphenhydramine, Suprastin. Si l'effet ne s'est pas produit à partir des médicaments indiqués, des glucocorticoïdes sont administrés - Prednisone, Dexamethasone.
Monurale pour l'urétrite chez les femmes est prescrite dans les cas cliniques lorsque l'origine de l'inflammation n'est pas spécifique. Il s'agit d'un antibiotique qui est éliminé par l'urètre. La poudre n'est prise qu'une seule fois dans les cas où le diagnostic du patient est absolument confirmé (sans doute sur la possibilité d'une autre maladie).

L'effet thérapeutique est l'injection de médicaments anti-inflammatoires à travers un cathéter directement dans l'urètre. Cette procédure est appelée instillation..

Le schéma thérapeutique pour l'urétrite d'origine non spécifique implique la nomination de sulfamides (les plus courants et les plus efficaces sont le biseptol, la sulfadiméthoxine). Des antibiotiques à large spectre sont également prescrits (ceftriaxone, céfazoline).

La chose la plus difficile est de traiter l'urétrite pendant la grossesse, lorsque la plupart des médicaments ne peuvent être prescrits par crainte de nuire au fœtus. Par conséquent, les médicaments sont prescrits pour une utilisation topique - gels et onguents, privés de la capacité de surmonter la barrière placentaire. Pour renforcer les propriétés immunitaires de l'organisme, le médecin vous prescrira des vitamines. Le lavage de l'urètre avec une décoction de plantes médicinales en bénéficiera, en prenant Kanefron - l'un des rares médicaments autorisés lors du transport d'un enfant (en raison de l'origine végétale de ce médicament).

Pendant le traitement, une femme doit se limiter à utiliser des aliments acides, épicés et salés. L'alcool, le thé et le café forts et les jus d'agrumes sont également interdits. Il est important de limiter l'activité motrice, pour prévenir l'hypothermie.

Traitement alternatif de l'urétrite chez les femmes

Le traitement avec des remèdes populaires doit être convenu avec le médecin traitant. Si le patient a reçu des rendez-vous de plusieurs spécialistes à la fois (d'un gynécologue, vénéréologue, urologue), l'un des moyens souhaités doit être coordonné avec chaque spécialiste. Même un bouillon ou une infusion apparemment inoffensifs peuvent changer le cours du processus inflammatoire, «lubrifier» le tableau clinique, ce qui induit le médecin en erreur, et il prescrit les mauvais médicaments (ne convient pas à la situation réelle).

Les plus populaires et les plus utiles sont la décoction de feuilles de persil (aide à éliminer les infections bactériennes du corps) et le thé infusé sur des feuilles de cassis - un agent de renforcement général, qui est très important dans la lutte contre l'inflammation.

Le traitement avec la médecine alternative est plus approprié à effectuer en externe - pour faire des bains avec des tisanes, des douches vaginales (si cette méthode ne contredit pas les maladies concomitantes ou les caractéristiques de la maladie existante).

Important! Avant de discuter avec un médecin de la possibilité d'utiliser des agents alternatifs, une femme ne doit pas cacher des informations sur les maladies chroniques - de la pyélonéphrite prolongée à l'aggravation périodique de l'hypertension.

Les complications les plus courantes de l'urétrite chez les femmes sont la colpite, l'endométrite, l'annexite et même l'infertilité (si la patiente n'a pas consciemment demandé un traitement complet et que l'inflammation est devenue chronique). Chacune de ces conditions affecte les organes reproducteurs féminins, ce qui affectera non seulement le bien-être, mais provoquera également un coup psychologique. Par conséquent, après avoir remarqué une douleur, une douleur ou une rougeur dans la région génitale, vous devez consulter un médecin et suivre un cours thérapeutique compétent.

Urétrite chez les femmes

L'urétrite est un processus inflammatoire dans l'urètre (urètre).

La fréquence de détection de la maladie en Russie atteint 250 millions de cas par an. L'urétrite chez les femmes survient aussi souvent que chez les hommes, mais les symptômes de l'urétrite féminine ne sont pas si prononcés, car la maladie reste souvent non diagnostiquée. Sans traitement rapide, l'urétrite peut devenir chronique..

Très rarement, l'inflammation de l'urètre est une maladie indépendante. L'urètre féminin est plus large que le mâle et n'a qu'une longueur de 1 à 2 cm, ce qui est une condition favorable pour que l'infection pénètre dans les organes voisins et provoque leur inflammation.

Les causes de la maladie

Dans la plupart des cas cliniques, l'apparition d'une urétrite chronique ou aiguë chez la femme peut être évitée. Tous les facteurs prédisposant au développement de la maladie sont divisés en effets infectieux et non infectieux. La pratique des urologues implique le traitement de l'urétrite - les premier et deuxième types, mais l'inflammation causée par des agents pathogènes est plus courante.

La microflore pathogène est la pénétration de bactéries, de champignons ou de virus dans l'urètre. Mais l'urétrite bactérienne est la plus courante. Si le patient a une dysbiose, le développement d'une urétrite fongique est plus probable. La relation entre l'inflammation et l'agent pathogène ne peut être établie que par des moyens de laboratoire.

Les principales causes d'urétrite chez les femmes suggèrent les facteurs suivants:

  1. La présence de maladies d'origine vénérienne. Les infections génitales de l'évolution latente et les maladies non traitées du même type peuvent entraîner une inflammation de l'urètre.
  2. Irritation périodique de l'urètre. Cette catégorie comprend le port de sous-vêtements trop serrés et inconfortables; l'utilisation de produits d'hygiène intime, qui contiennent des composants chimiques agressifs.
  3. Égratignures et, par conséquent, dommages à l'épithélium muqueux des organes génitaux. Plus souvent, une telle nuisance se produit en raison de démangeaisons intenses qui accompagnent la candidose vaginale chez les femmes.
  4. Dommages à la muqueuse à la suite de procédures médicales (évacuation de l'urine, installation d'un cathéter urétral).
  5. Non-respect des règles d'hygiène personnelle (changement intempestif de sous-vêtements, absence prolongée de procédures d'eau).
  6. Non-respect du régime de stérilité par les employés des institutions médicales (si une sonde urétrale, un cathétérisme ou toute autre manipulation impliquant l'utilisation d'instruments a été effectué, alors que l'équipement n'a pas été suffisamment traité).
  7. Contact de l'urètre avec des surfaces contaminées. Cette cause provoque souvent une urétrite pendant l'enfance. Par exemple, si une fille est assise avec son corps nu dans le sable, un banc, le sol.
  8. Intimité avec un partenaire qui ne respecte pas l'hygiène personnelle.
  9. Sous-refroidissement (non seulement général, mais aussi local).
  10. Troubles circulatoires dans le bassin.
  11. Présence d'une inflammation chronique des reins ou de la vessie.

En outre, l'inflammation de l'urètre chez les femmes se produit en raison de la malnutrition - la prédominance d'aliments salés et acides dans l'alimentation, qui irrite les parois de l'urètre. Dans certains cas, l'urétrite se développe en raison de l'augmentation de la sécrétion de sueur à la surface des organes génitaux (si elle n'est pas éliminée rapidement en raison des procédures de l'eau, la transpiration irrite l'urètre). Le médecin à contacter dépend directement du spectre de la lésion - si la maladie se limite uniquement aux organes de l'urètre, le traitement est effectué par l'urologue lorsque les organes génitaux sont impliqués - le gynécologue est-il vénéréologue.

Urétrite non spécifique

L'urétrite non spécifique est une inflammation de l'urètre qui se produit en raison de la pénétration de la microflore conditionnellement pathogène dans l'urètre. Il peut s'agir de staphylocoques, streptocoques, proteus, E. coli, divers organismes fongiques, etc. Cette forme de pathologie peut également se développer après un contact sexuel en raison du reflux massif de micro-organismes opportunistes qui se produit directement pendant la période de copulation. En règle générale, cette situation est constamment observée, cependant, chez les femmes dont le système immunitaire fonctionne bien, l'inflammation ne se produit pas, mais dès que les défenses de l'organisme sont affaiblies, des symptômes désagréables peuvent survenir immédiatement.

Urétrite spécifique

Cette forme de pathologie survient chez les femmes souffrant de l'une ou l'autre maladie sexuellement transmissible (gonorrhée, chlamydia, trichomonase, mycoplasmose, gardenerellose, ureaplasmose). Il convient de noter que plusieurs agents pathogènes infectieux différents peuvent être simultanément présents dans le corps féminin. En règle générale, l'urétrite spécifique chez la femme se fait sentir après un contact sexuel. Cependant, dans certains cas, la maladie ne se développe pas immédiatement, mais après la période d'incubation, qui peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours, et au cours du long terme de la maladie, l'exacerbation du processus pathologique peut se produire presque à tout moment..

Les symptômes de l'urétrite chez les femmes

Selon la nature du cours, la maladie peut avoir ses propres symptômes. Parfois, une maladie peut disparaître sans aucun symptôme, de sorte qu'une femme ne soupçonne même pas qu'elle est malade.

Urétrite aiguë - caractéristiques de la manifestation

Un type d'exacerbation est diagnostiqué au plus fort de la maladie, dès que la maladie a commencé à se manifester de manière agressive. Elle s'accompagne toujours de symptômes sévères:

  • douleur intense et brûlure pendant la miction;
  • écoulement abondant avec urétrite;
  • la muqueuse rougit et gonfle;
  • un écoulement purulent apparaît;
  • urination fréquente;
  • douleur dans l'urètre;
  • la température corporelle augmente;
  • à la fin de la miction, des gouttes de sang apparaissent.

Lors de ces manifestations aiguës de la maladie, il est urgent de consulter un médecin. Si vous ne commencez pas un traitement en temps opportun, l'urétrite deviendra chronique.

Urétrite subaiguë - symptômes

Cette forme d'infection se caractérise par une diminution des symptômes aigus. La douleur dans l'urètre disparaît progressivement. Les allocations se raréfient, voire cessent complètement. Dans certains cas, une femme le matin peut observer une décharge spécifique sous forme de croûtes. L'urine acquiert une teinte naturelle, la turbidité disparaît, mais des fils purulents sont observés.

Urétrite chronique chez la femme et ses symptômes

La forme chronique se développe si le patient n'a subi aucun traitement ou si la thérapie ne lui convient pas..

La rechute provoque une hypothermie ou une consommation excessive de boissons alcoolisées. Sous l'influence d'effets nocifs, tous les symptômes d'une infection aiguë reprennent progressivement. L'urétrite est traitée pendant très longtemps, il peut prendre des mois, voire des années pour récupérer. Si le patient respecte fidèlement toutes les recommandations du médecin, le rétablissement viendra certainement.

Pendant la grossesse, l'urétrite peut également se développer. Cela est dû à une perturbation hormonale dans le corps. Au premier signe, vous devriez consulter un médecin. Le spécialiste évaluera pleinement la condition de la femme et sélectionnera un traitement qualifié.

Urétrite chez les filles

Chez les filles, le processus inflammatoire de l'urètre se propage rapidement à la vessie, conduisant au développement d'une cystite. Par conséquent, en urologie pédiatrique, l'inflammation de l'urètre chez les filles est généralement appelée syndrome urétral, car dans la plupart des cas, il n'est pas possible de déterminer avec précision la localisation du foyer de l'inflammation..

Les facteurs suivants peuvent conduire au développement de l'urétrite pendant l'enfance:

  • synéchie des petites lèvres;
  • miction irrégulière;
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • hypothermie;
  • abus d'aliments salés ou épicés;
  • violation d'hygiène.

L'un des principaux symptômes de l'urétrite chez les jeunes filles est la rétention urinaire. En raison de l'attente de la douleur, les petits patients refusent de s'asseoir sur le pot ou d'aller aux toilettes, et quand ils urinent, ils pleurent. Avec une urétrite non compliquée, l'état général des filles ne souffre pas. Le développement de complications peut être accompagné de fièvre et d'apparition de symptômes d'intoxication..

Spécificité des symptômes en fonction du pathogène

Il existe de nombreux micro-organismes nocifs qui provoquent une inflammation de l'urètre chez la femme. Les symptômes de l'urétrite non spécifique sont dus à l'agent causal qui l'a provoquée. Par exemple:

  1. L'infection gonococcique provoque une urétrite de gonorrhée chez les femmes. L'urétrite gonococcique se manifeste par des pertes vaginales abondantes.
  2. La trichomonase provoque un renversement grave et des brûlures dans la région vaginale. Il y a aussi une séparation du mucus d'une couleur non naturelle, ayant une odeur spécifique.
  3. Les champignons du genre Sandida provoquent de fortes démangeaisons génitales, des brûlures externes et internes.
  4. Bactérie Chlamydia. Leur présence peut être asymptomatique..
  5. La baguette de Koch est une mycobactérie qui provoque une maladie infectieuse - la néphrotuberculose, qui provoque la survenue d'une urétrite. Il se manifeste par une légère augmentation de la température corporelle et un malaise général.

Diagnostique

Le programme de diagnostic consiste en un examen physique du patient et les mesures diagnostiques nécessaires. Lors de l'examen initial, le médecin découvre la nature du tableau clinique, recueille une anamnèse.

Sur la base des données obtenues, un programme de diagnostic est déterminé, qui peut comprendre:

  • KLA et LHC;
  • analyse d'urine selon Nechiporenko ou Zimnitsky;
  • PCR;
  • examen bactériologique de l'urine;
  • urétroscopie;
  • examen échographique des organes pelviens;
  • analyse de mycobacterium tuberculosis;
  • Test STD.

Comment traiter l'urétrite chez une femme, le médecin ne détermine qu'après le diagnostic final. Dans tous les cas, le traitement doit être complet.

Complications

En cas d'inflammation prolongée à l'intérieur de l'urètre et d'absence de traitement, l'infection passe aux organes voisins du système génito-urinaire, entraînant des complications sous forme d'inflammation des organes suivants:

  • vessie (cystite);
  • système pyélocalicéal des reins (pyélonéphrite);
  • vulve et / ou vagin (vulvovaginite, colite);
  • ovaires et trompes de Fallope (annexite);
  • canal cervical (cervicite);
  • muqueuse utérine (endométrite).

Sans traitement des complications, l'infertilité secondaire se développe parfois..

Traitement de l'urétrite chez les femmes

Étant donné que dans la plupart des cas, l'urétrite a une origine inflammatoire, la principale méthode de traitement est l'utilisation de médicaments antibactériens.

Avant d'obtenir les résultats du semis, un médicament à large spectre d'action est sélectionné. Quels que soient les symptômes présents, une antibiothérapie est indiquée si:

  • a confirmé la présence de l'agent causal d'une infection sexuellement transmissible;
  • lors de l'examen d'un partenaire sexuel (relations sexuelles sans contraception barrière), une maladie sexuellement transmissible a été diagnostiquée;
  • il y a des signes d'inflammation dans l'analyse d'urine.

Dans tous les cas ci-dessus, un antibiotique est prescrit, en tenant compte de la cause de l'inflammation de l'urètre.

La liste des médicaments efficaces pour l'urétrite chez les femmes est la suivante:

Type d'urétriteAntibiotiques les plus couramment utilisés
Non spécifiqueAntibiotiques à large spectre:

  • un groupe de céphalosporines (céfazoline, ceftriaxone, etc.);
  • tétracycline, doxycycline;
  • le groupe macrolide (érythromycine, azithromycine, clarithromycine);
  • médicaments antibactériens du groupe des sulfonamides et des fluoroquinolones.
HerpèsvirusMédicaments antiviraux:

  • Ganciclovir;
  • Acyclovir;
  • Famciclovir;
  • Valacyclovir;
  • Ribavirine;
  • Penciclovir.
CandidoseMédicaments antifongiques:

  • Nystatine;
  • Levorin;
  • Levorin sodium salt pour la préparation de solutions;
  • Amphotéricine B;
  • Amphoglucamine;
  • Natamycine;
  • Clotrimazole.
TrichomonasAntibiotiques:

  • Métronidazole;
  • Nimorazole;
  • Nitazole;
  • Benzidamine;
  • Cidipol;
  • Chlorhexidine;
  • Iodovidone (sous forme de suppositoires vaginaux);
  • Tinidazole;
  • Natamycine;
  • Trichomonacide;
  • Ornidazole;
  • Furazolidone;
  • Miramistin.
GonorrhealAntibiotiques:

  • L'érythromycine;
  • Oletetrin;
  • Chlorhydrate de métacycline;
  • Spectinomycine;
  • Céfuroxime;
  • Cefodizim;
  • Ceftriaxone;
  • Fusidine sodique;
  • L'oléandromycine;
  • Chlorhydrate de Doxycyclinia;
  • La rifampicine;
  • Spiramycine;
  • Cefaclor;
  • Céfoxitine;
  • Céfotaxime;
  • Chienam.
ChlamydialMédicaments antibactériens du groupe tétracycline (tétracycline, doxycycline, etc.), lévomycétine, érythromycine, azithromycine, clarithromycine, médicaments du groupe fluoroquinolone.
MycoplasmeMédicaments antibactériens du groupe des tétracyclines (tétracycline, doxycycline, etc.)

Le traitement ne peut être prescrit strictement que par un médecin! Pour que les médicaments antibactériens soient efficaces, ils doivent être pris strictement à temps, sans manquer une seule dose.

Recommandations supplémentaires pour le traitement à domicile:

  • limiter l'utilisation d'aliments gras, épicés, acides et très salés;
  • consommer une quantité suffisante de liquide pendant la journée, au moins 1,5 litre;
  • éviter l'hypothermie;
  • s'abstenir de rapports sexuels jusqu'à guérison complète;
  • observer attentivement les règles d'hygiène personnelle.

Traitement de l'urétrite chronique

L'urétrite chronique nécessite un traitement long et complet, qui comprend:

  • antibiothérapie tenant compte de la sensibilité du pathogène;
  • lavage antiseptique de l'urètre;
  • thérapie par vitamines et minéraux.

Dans l'urétrite chronique d'étiologie gonococcique, un médicament antibactérien est installé dans l'urètre. S'il y a des granulations, la solution de collargol et d'argent est installée dans l'urètre, ainsi que le bougienage et la cautérisation de l'urètre avec une solution de nitrate d'argent à 10% - 20% (avec un rétrécissement sévère).

Dans l'urétrite chronique à trichomonas, des installations de solution à 1% de trichomonacide sont effectuées dans l'urètre.

Dans l'urétrite chlamydienne chronique, en plus des antibiotiques, des immunomodulateurs, des préparations d'interféron, des probiotiques, une thérapie enzymatique, une thérapie vitaminique, des hépatoprotecteurs, des antioxydants sont également prescrits.

Caractéristiques de l'urétrite chez les femmes enceintes

La grossesse est l'un des facteurs prédisposant à la survenue d'une urétrite. Les fonctions du système immunitaire féminin pendant la période de gestation sont réduites, des changements hormonaux se produisent dans le corps, ce qui peut aider à réduire la résistance du corps aux bactéries.

Sans traitement des complications, l'infertilité secondaire se développe parfois..

Le traitement doit être choisi très soigneusement, car l'utilisation de la plupart des médicaments pendant cette période est contre-indiquée.

Remèdes populaires

Dans le traitement complexe de l'urétrite, en accord avec le médecin traitant, des infusions et décoctions de plantes médicinales à effets diurétiques, anti-inflammatoires, antiseptiques et antispasmodiques peuvent être utilisées:

  • infusion de feuilles de persil;
  • herbe zelenchuk jaune;
  • infusion de feuilles de cassis;
  • infusion de fleurs de bleuet bleu; et etc.

Les herbes médicinales peuvent être utilisées à la fois en interne et en externe - par exemple, sous la forme de bains médicinaux.

L'urétrite chez la femme survient souvent simultanément avec une cystite. En effet, l'urètre chez la femme est court (seulement 1-2 cm) et large. Par conséquent, les agents infectieux pénètrent facilement dans la vessie, provoquant une inflammation.

Autres thérapies

Comme méthodes supplémentaires de traitement de l'inflammation urétrale, utilisez:

  1. Physiothérapie. Elle suggère de faire des lotions quotidiennes ou des bains assis pour les parties génitales. Il faut préparer une décoction de plantes médicinales (camomille, millepertuis) et l'ajouter au bain. Les lotions font la même solution, en appliquant sur les organes génitaux externes. Dans le cas où l'urètre ou la vessie sont enflammés, les procédures physiothérapeutiques sont très utiles et bénéfiques en thérapie.
  2. Changement de style de vie. Il faut abandonner les mauvaises habitudes (fumer et boire de l'alcool) au moins pendant la durée du traitement. L'alcool et la nicotine provoquent une exacerbation de l'inflammation et empêchent la guérison: ils rendent les médicaments inefficaces et inhibent la récupération des organes.

La prévention

Il est beaucoup plus facile de prévenir la maladie que de guérir. Dans ce cas, il suffit de suivre ces simples recommandations:

  • respect de l'hygiène intime;
  • l'élimination de l'hypothermie;
  • l'utilisation de produits de soins cosmétiques hypoallergéniques;
  • relations intimes saines - si nécessaire, utilisez des lubrifiants spéciaux;
  • Prévention des MST.

Assurez-vous de subir un examen préventif chez le gynécologue au moins une fois tous les six mois. En présence de maladies chroniques ou d'autres facteurs prédisposants, vous devez consulter un médecin plus souvent.

Prévoir

Avec une détection rapide et un traitement actif, l'urétrite chez les femmes se termine généralement par une guérison. La transition de la maladie vers une forme chronique peut s'accompagner du développement de complications, ce qui aggrave le pronostic.

Douleur urétrale

La douleur urétrale est une plainte courante. Lors du rendez-vous avec un urologue, un homme et une femme peuvent l'accompagner..

L'apparition d'un tel symptôme affecte généralement de manière significative la qualité de vie du patient. Elle conduit au développement de diverses complications difficiles à diagnostiquer et à traiter, pouvant même menacer la vie.

Les représentants du sexe fort veulent savoir pourquoi la douleur se produit dans l'urètre et quelles études doivent être effectuées pour déterminer la cause exacte. Y a-t-il un lien avec le processus urinaire et comment se débarrasser du symptôme?

  • Les caractéristiques structurelles de l'urètre
  • Causes de la douleur urétrale
    • STD
    • Urétrite
    • Douleur dans l'urètre avec prostatite ou adénome de la prostate
    • Douleur urétrale avec cystite
    • Urolithiase et douleur dans l'urètre
    • Douleur cancéreuse dans l'urètre
    • Autres causes de douleur urétrale
  • Caractéristiques de la douleur dans l'urètre due à la miction
  • Douleur urétrale et symptômes supplémentaires
  • Principes de diagnostic de la douleur urétrale
  • Options de traitement de la douleur urétrale
  • Complications possibles de la douleur urétrale
  • Prévention de la douleur dans l'urètre

Les caractéristiques structurelles de l'urètre

L'urètre est également connu comme l'urètre..

Dans le corps humain, il élimine l'urine de la vessie. La paroi du canal se compose de trois couches principales, dont l'une est muqueuse et les deux autres sont des tissus musculaires et conjonctifs.

Il ne faut pas oublier que l'organe de sexe différent a ses propres caractéristiques et différences. Ainsi, par exemple, l'urètre féminin est beaucoup plus court que l'urètre masculin.

Chez l'homme, par exemple, la longueur de l'organe peut atteindre 20 cm.

Alors que les femmes dépassent rarement la marque des 5 cm, une différence de structure similaire explique pourquoi le sexe fort a rarement une cystite, contrairement au sexe opposé.

Mais chez les hommes, l'urétrite est plus fréquente, contrairement à la moitié féminine de la population. Il est important de se rappeler une autre caractéristique de l'anatomie de l'urètre masculin. Chez les représentants du sexe fort, cet organe traverse la prostate. Par conséquent, le nombre de causes pouvant provoquer des douleurs dans l'urètre chez l'homme augmente légèrement.

Causes de la douleur urétrale

La cause de la douleur dans l'urètre inquiète de nombreuses personnes qui décident de demander l'aide d'un urologue.

Comme le notent les médecins, de nombreux facteurs peuvent conduire à l'apparition d'un symptôme désagréable. Si une personne vient à la réception pour obtenir de l'aide, la tâche du médecin est principalement de comprendre pourquoi un symptôme désagréable est apparu. Il convient également de considérer que chez différents patients, la douleur peut être caractérisée de différentes manières. Quelqu'un se plaindra d'une sensation de brûlure, quelqu'un clarifiera que les sensations désagréables tirent, etc..

La douleur dans l'urètre avec les MST est une plainte courante. De plus, comme le disent les médecins, il n'y a pas de maladie spécifique pour laquelle un symptôme similaire serait pathognomonique. Elle est caractéristique d'une seule maladie, et non plus. Une partie importante des MST, surtout si elles sont de nature bactérienne, peuvent provoquer l'apparition de sensations désagréables.

Une douleur dans le canal d'urination peut se former en raison des infections suivantes:

  • gonorrhée - une maladie provoquée par les gonocoques - micro-organismes uniquement pathogènes qui se propagent dans la population humaine par contact sexuel;
  • chlamydia - une maladie qui est assez difficile à diagnostiquer dans la pratique clinique en raison de symptômes inexprimés;
  • mycoplasmose ou ureaplasmose - les maladies causées par des micro-organismes opportunistes sont caractérisées par des symptômes cliniques ressemblant à d'autres MST;
  • la trichomonase est une maladie qui se développe en raison de la plus simple qui pénètre dans le corps par contact sexuel, etc..

Il ne faut pas oublier que des symptômes désagréables peuvent apparaître avec les infections virales. Par exemple, l'herpès génital, un virus du papillome humain, peut être associé à une gêne. Souvent, les plaintes provoquent un champignon pathogène conditionnel du genre Candida.

Urétrite

La douleur urétrale avec urétrite est un symptôme caractéristique qui accompagne l'inflammation active dans les parois d'un organe. Chez la plupart des patients, l'urétrite est inextricablement liée aux infections sexuellement transmissibles. Cependant, les causes de la réaction inflammatoire peuvent être autres..

L'urétrite peut se produire sous deux formes: aiguë et chronique.

La forme aiguë est souvent caractérisée par des symptômes graves, des plaintes vives. Ce qui oblige inévitablement le patient ou le patient à consulter un médecin.

L'urétrite chronique peut exister dans le corps pendant des années, accompagnée de douleurs, qui apparaissent occasionnellement. De nombreux patients ont tendance à ignorer la deuxième forme de pathologie, qui ne fait qu'aggraver le pronostic à long terme de la maladie.

On pense que l'urétrite est une maladie dont seul le sexe fort peut souffrir. Cette opinion est fondamentalement erronée.

Chez les femmes, le processus inflammatoire dans l'urètre est également trouvé, bien que légèrement moins souvent en raison des caractéristiques structurelles du canal urogénital. Comme il existe de nombreuses raisons pour le développement de l'urétrite, son traitement est sélectionné exclusivement sur une base individuelle.

Douleur dans l'urètre avec prostatite ou adénome de la prostate

La douleur dans l'urètre avec adénome ou prostatite survient chez un nombre important d'hommes. Les médecins croient qu'une proportion importante de patients viennent d'abord à l'hôpital pour obtenir de l'aide simplement en raison de l'apparition de douleurs dans l'urètre.

L'adénome est compris comme une augmentation de la taille de la prostate due au développement de processus bénins.

L'adénome est une maladie qui peut réduire la qualité de vie du patient. En raison de problèmes de miction, parmi lesquels il existe un symptôme de douleur. Il est également important de se rappeler que la maladie peut dégénérer en une tumeur cancéreuse à part entière. Avec un diagnostic prématuré, cela entraînera la mort du patient.

La prostatite, contrairement à l'adénome, n'est pas une maladie tumorale. La maladie s'accompagne d'une inflammation de la prostate. Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de la prostatite. Partant d'une prédisposition génétique et se terminant par des processus infectieux tombés de l'urètre vers la prostate.

La prostatite, comme d'autres pathologies, peut réduire considérablement la qualité de vie d'un homme. Si sa thérapie n'est pas effectuée à temps et en totalité.

Douleur urétrale avec cystite

La douleur dans l'urètre chez les femmes est souvent causée par une maladie telle que la cystite. La pathologie s'accompagne d'une inflammation active de la vessie..

Une partie importante des urologues pense que seul le beau sexe peut souffrir d'une maladie similaire. Cela s'explique par le fait que leur urètre a une longueur plus courte par rapport à l'urètre masculin, ainsi qu'un plus grand diamètre.

La cystite est une maladie accompagnée non seulement de douleurs dans l'urètre, mais également d'une augmentation significative de la miction. Une personne peut visiter les toilettes jusqu'à plusieurs fois par heure. Cela complique grandement le flux de travail, affecte les processus d'adaptation..

Si une femme soupçonne une cystite, elle ne doit en aucun cas s'automédicaments. Il est nécessaire de consulter un médecin. Étant donné que l'inflammation a tendance à devenir chronique, la propagation des processus infectieux, le cas échéant, est plus élevée dans le système génito-urinaire.

Il est également important de garder à l'esprit que, bien que beaucoup moins souvent, les hommes peuvent également souffrir de signes d'inflammation de la vessie. Cependant, en raison de la longueur de l'urètre, cela se produit beaucoup moins fréquemment..

Urolithiase et douleur dans l'urètre

Une plainte fréquente dans la pratique clinique d'un médecin est une douleur dans l'urètre avec urolithiase.

La maladie elle-même est caractérisée par une formation active de pierres, constituée de divers dépôts de sel. Les pierres peuvent être localisées à la fois dans les reins et dans la vessie le long de l'urètre. Leur formation est associée à une prédisposition héréditaire, à l'influence de facteurs externes et à un certain nombre d'autres raisons.

L'urolithiase est une maladie qui peut rester longtemps non diagnostiquée. Cela est dû à peu de symptômes cliniques..

Les médecins notent que la douleur dans l'urètre avec cette pathologie apparaît lorsqu'une pierre ou du sable passe dans la lumière du canal. Étant donné que les particules formées quelque part au-dessus sont solides, elles ont souvent des arêtes vives. Ils peuvent endommager la délicate muqueuse de l'urètre.

Le résultat est prévisible: le patient se plaint de douleurs aiguës, le plus souvent de nature coupante, provoquant de nombreux désagréments. Certains médecins décrivent la condition lors du passage de la pierre avec la phrase «escalader le mur». Étant donné que le patient est anxieux, il ne peut pas trouver une posture confortable pour soulager la douleur..

L'urrolithiase peut être une pathologie très dangereuse, et donc son traitement sans l'avis d'un médecin est interdit.

Douleur cancéreuse dans l'urètre

Des douleurs oncologiques dans l'urètre peuvent également survenir chez les patients. De plus, comme le notent les médecins, son origine chez différents patients peut varier considérablement.

Dans certains cas, la tumeur est localisée dans la prostate. Dans ce cas, l'inconfort est principalement dû au fait que l'urètre est sous la pression de la prostate..

Une alternative est la localisation du processus pathologique directement à l'intérieur ou à l'extérieur de l'organe. Dans ce cas, la tumeur détruira lentement mais inévitablement les tissus environnants. En conséquence, un syndrome douloureux se formera..

Les tumeurs de la prostate et du pénis sont souvent diagnostiquées dans la pratique médicale. Après avoir noté les symptômes négatifs, il vaut la peine de consulter un médecin pour exclure la présence d'un processus oncologique.

Les maladies oncologiques peuvent entraîner la mort du patient. À cet égard, les patients nécessitent un traitement complet et complexe..

Il convient de garder à l'esprit que souvent le symptôme des changements oncologiques n'est pas seulement la douleur. Mais aussi l'apparition de tout écoulement pathologique de l'urètre.

Autres causes de douleur urétrale

Les médecins notent que les raisons du développement de sensations inconfortables ne se limitent pas à celles déjà énumérées ci-dessus.

Il existe d'autres facteurs qui peuvent entraîner un symptôme désagréable. Parmi eux:

  • blessures - la douleur dans l'urètre après une blessure au pénis est un phénomène courant qui est assez difficile à traiter si vous ne demandez pas l'aide d'un traumatologue;
  • les papillomes peuvent provoquer l'apparition de sensations douloureuses, car même les écoulements d'urine sont facilement endommagés, ce qui entraîne leur inflammation;
  • la sténose est une autre raison importante qui peut entraîner des plaintes chez le patient (avec cette maladie, la lumière urétrale est considérablement rétrécie);
  • des dommages après des procédures de diagnostic (par exemple, cystoscopie, urétroscopie) peuvent également provoquer des sensations désagréables;
  • la récupération postopératoire peut s'accompagner de douleurs d'intensité variable, si l'intervention a été réalisée en utilisant l'urètre comme moyen d'accès;
  • orchite - un processus inflammatoire qui affecte les testicules, ou une épidymite, accompagnée de dommages aux appendices, peut également provoquer des plaintes d'inconfort.

En raison de la grande variété de raisons différentes, il est conseillé aux patients de consulter un médecin. Après tout, il est impossible de faire un diagnostic par vous-même.

Caractéristiques de la douleur dans l'urètre due à la miction

La douleur dans l'urètre pendant la miction peut avoir diverses caractéristiques qui doivent être prises en compte.

Les médecins distinguent trois types d'inconfort.

Apparaissent dans le cas où l'inflammation principale ou d'autres changements pathologiques sont localisés dans la région du gland du pénis. Dans ce cas, l'homme se plaint, tout d'abord, que l'inconfort apparaît à la fin de l'urètre.

Ils se développent si le processus pathologique est localisé non pas à la base du pénis ou dans les profondeurs des organes, mais quelque part dans le corps du pénis. Selon les médecins, dans ce cas, l'inconfort n'apparaîtra pas immédiatement après le début de l'acte d'uriner, mais pas à sa fin.

Dans la plupart des cas, une gêne au dos se forme dans la zone de la base du pénis. Une personne les ressent plus clairement lorsque le processus de vidange de la vessie a déjà commencé. À la fin de l'acte de se débarrasser de l'urine, les symptômes désagréables peuvent complètement disparaître.

Il est important de garder à l'esprit que la division de l'inconfort entre l'avant, le centre et l'arrière n'est que conditionnelle. La classification n'est applicable qu'aux représentants du sexe fort, ce qui ne doit pas non plus être oublié..

Douleur urétrale et symptômes supplémentaires

Souvent, en plus de l'inconfort localisé, comme le dit le patient dans l'urètre, il existe d'autres symptômes qui indiquent la formation d'une pathologie particulière. Une personne consulte rarement un médecin avec des plaintes uniquement d'inconfort dans l'urètre.

Plaintes concernant:

  • douleur dans l'urètre et écoulement purulent, qui apparaît en cas d'infection pyogène dans la région génitale du corps;
  • l'apparition d'une impureté de sang dans le sperme ou l'urine lorsqu'une pierre endommage un canal ou d'autres tissus;
  • la température saute à des valeurs subfébriles ou plus, surtout s'il y a une infection dans le corps;
  • une sensation de vidange incomplète de la vessie, qui vous fait aller aux toilettes encore et encore, mais les visites n'apportent pas de soulagement;
  • l'apparition de toute éruption cutanée sur la peau située à proximité immédiate du tractus génital;
  • plaintes de démangeaisons, de brûlures et d'autres sensations subjectivement désagréables.

Des symptômes supplémentaires peuvent aider le médecin à déterminer la portée de la recherche diagnostique..

Principes de diagnostic de la douleur urétrale

S'il y a une douleur dans l'urètre, quels tests passer pour faire un diagnostic et commencer un traitement adéquat, les patients sont souvent intéressés.

Les médecins recommandent d'abord de consulter un urologue. Le médecin écoutera les plaintes, procédera à un examen de la zone à problème et ne fera que des recommandations pour le diagnostic. Le plus souvent, avec une douleur dans l'urètre, un frottis est utilisé pour exclure d'abord les maladies sexuellement transmissibles. Un frottis peut être évalué par différentes méthodes..

Le choix de la méthode dépend de l'agent pathogène suspecté de développer une infection. Appliquer la PCR, l'ELISA, la culture, la microscopie classique, etc..

En plus d'examiner le frottis en laboratoire, des tests généraux d'urine, de sang et de biochimie sont également effectués. Ces études standard aident à comprendre dans quelle mesure le corps dans son ensemble est impliqué dans les processus pathologiques. Dans le diagnostic, il est d'usage d'utiliser non seulement des méthodes de laboratoire. Par exemple, une échographie peut aider à diagnostiquer les calculs rénaux et l'urètre..

Pour le diagnostic et l'ablation ultérieure de la tumeur, une tomodensitométrie ou une IRM peuvent être nécessaires. De plus, si des changements pathologiques sont suspectés, les médecins recommandent de faire une biopsie tissulaire pour s'assurer qu'il n'y a pas d'oncologie.

Options de traitement de la douleur urétrale

Quel médecin traite la douleur dans l'urètre est compréhensible. Cherchez l'aide d'un urologue qui non seulement diagnostique la maladie, mais donne également des recommandations pour corriger la pathologie.

Le choix des médicaments dépendra de la nature de la maladie. Il faut se rappeler qu'une pilule universelle qui aiderait de tout à la fois n'existe pas.

Le schéma thérapeutique est sélectionné individuellement et peut comprendre:

  • les médicaments antibactériens, dont la tâche est de détruire la microflore pathogène;
  • les agents antiviraux, en raison desquels les maladies virales peuvent être entraînées en rémission;
  • médicaments anti-inflammatoires à prendre à la fois vers l'extérieur et vers l'intérieur pour réduire les processus inflammatoires;
  • médicaments antiallergiques qui aident à supprimer l'inflammation, à soulager l'état général du patient.
  • immunomodulateurs qui aident à faire face aux processus infectieux.

Cependant, toutes les maladies ne peuvent pas être guéries en utilisant uniquement des médicaments. Par exemple, il ne pourra pas faire face à une tumeur, ainsi qu'à une sténose urétrale. Dans ce cas, il est très probable que vous devrez subir une intervention chirurgicale pour éliminer les symptômes de la maladie.

Complications possibles de la douleur urétrale

La douleur dans l'urètre n'est pas une maladie indépendante dans la plupart des cas. Mais seulement la conséquence d'un processus pathologique dans le corps. Naturellement, un tel processus peut affecter négativement le corps à long terme..

Les maladies sexuellement transmissibles sont principalement capables de conduire à l'infertilité.

L'infertilité est due à des changements dans l'organe affecté, ce qui ne lui permet plus de remplir ses fonctions. Par exemple, une femme peut commencer des adhérences dans les trompes de Fallope. Cela empêchera la libération d'ovules à l'avenir pour rencontrer les spermatozoïdes..

La cystite chez le beau sexe conduit souvent à une pyélonéphrite - une maladie qui affecte les reins.

Une pierre située dans l'urètre peut entraîner non seulement une perte de sang due à un traumatisme, mais également une rétention urinaire aiguë. Après tout, on ne peut pas exclure la possibilité de fermeture de canal.

Les complications de la douleur dans l'urètre dépendent en grande partie de la maladie spécifique qui les a provoquées. Dans certains cas, le patient ne rencontre aucune complication. Ceci est facilité par un accès rapide à un médecin..

Prévention de la douleur dans l'urètre

L'apparition d'une gêne dans la zone de l'urètre, comme le notent les médecins, est beaucoup plus facile à prévenir qu'à traiter. Pour ce faire, les hommes et les femmes sont des activités standard recommandées.

Tout d'abord, vous devez vous habituer à l'hygiène sexuelle. Cela signifie qu'à chaque contact avec un étranger, il vaut la peine d'utiliser un préservatif. Le mariage dans les couples mariés est également recommandé..

Deuxièmement, il vaut la peine d'apprendre à bien entretenir votre région génitale, à choisir des moyens de lavage de haute qualité.

Troisièmement, il est nécessaire de commencer le traitement de tout changement suspect dans la région génitale, dès qu'ils apparaissent. Pour ce faire, allez chez le médecin, en abandonnant l'automédication.

Quatrièmement, des examens réguliers par un urologue devraient être un attribut obligatoire de la vie. Après tout, seul un médecin sera en mesure de reconnaître à temps les maladies en développement et de formuler des recommandations pour les prévenir.

Sensations désagréables dans l'urètre - une plainte courante, dont la cause peut être de nombreuses maladies.

Afin de ne pas rencontrer de complications, à sa première apparition, il vaut la peine d'aller chez le médecin!

Si vous ressentez une douleur dans l'urètre, contactez l'auteur de cet article - un urologue, vénéréologue à Moscou avec de nombreuses années d'expérience.

  • VIH
  • Gardnerellose
  • Condylomatose
  • Muguet
  • Syphilis
  • Trichomonase
  • Balanoposthite
  • Herpès
  • Blennorragie
  • Mycoplasmose
  • Uréaplasmose
  • Urétrite
  • Urologie
  • Chlamydia
  • STD