Principal

Coliques

Protéine dans l'urine pendant la grossesse

Une femme enceinte pendant toute la période de gestation subit toutes sortes d'études. Chaque rendez-vous avec un gynécologue implique de passer un test d'urine pour les protéines. Il vous permet de constater à temps une menace probable pour la santé du futur nouveau-né et de la mère elle-même. Il est particulièrement nécessaire de surveiller constamment les protéines dans l'urine pendant la grossesse, ainsi que le nombre de globules blancs. Sa quantité accrue est une situation assez courante qui caractérise une violation du travail des reins..

Tout au long de la grossesse, le système génito-urinaire est soumis à une double charge, à la suite de quoi les reins deviennent sensibles à toutes sortes de micro-organismes pathogènes.

Détermination des indicateurs normaux et dépassés

L'indicateur de protéine dans l'urine pendant la grossesse, se développant sans aucun problème doit être complètement absent ou enregistrer sa présence minimale autorisée. Si des protéines sont détectées pendant la grossesse, en médecine, cette manifestation est appelée protéinurie. Elle peut survenir en raison d'une consommation excessive de nourriture contenant des protéines, d'une activité physique accrue, d'une tension nerveuse. Cette manifestation de protéinurie, qui est temporaire, est définie comme physiologique, c'est-à-dire un indicateur de la normale.

Si la protéine dans l'urine des femmes enceintes est constamment dépassée, il convient de déterminer la protéinurie pathologique. Un écart par rapport à la norme indique de graves changements dans les reins.

Pour déterminer des valeurs normales ou dépassées, elles sont basées sur un indicateur de sa concentration le matin et le lobe quotidien de l'urine.

Les traces de protéines dans l'urine pendant la grossesse ne sont pas cliniquement définies. Lors de l'établissement de son montant par jour dans:

  • Empreintes de pas - 1 gramme. Il convient de déterminer un léger degré de protéinurie;
  • Si une protéine dont la valeur varie de 1 à 3 grammes, alors déterminez la nature modérée;
  • Plus de 3 grammes - forme lourde;
  • La valeur normale est de 0,025 à 0,150 grammes.

Si des protéines sont détectées dans l'urine pendant la grossesse dans les portions d'urine du matin, un excès est indiqué à des valeurs supérieures à 33 mg. Mais au cours des dernières semaines de gestation, la norme protéique dans l'urine pendant la grossesse permet un indicateur de 33 mg, car la charge sur les organes excréteurs est particulièrement augmentée. En fin de grossesse, la pression augmente sur les uretères par la croissance de l'utérus.

Si les indicateurs de recherche sont fixés dans les limites de 0,002 à 0,033 g / litre, cela signifie que la protéine dans l'urine est dans les limites normales.

Le métabolisme normal des protéines en circulation est déterminé par les indicateurs suivants:

  1. Le niveau total de protéines dans le sang est de 65 à 85 g / l;
  2. Albumine sanguine de 35 à 50 g / l.

Nouvel examen

Si la protéine dans l'urine pendant la grossesse est supérieure à la norme et que l'analyse est effectuée pour la première fois, une autre étude est prescrite, qui confirmera les valeurs établies ou réfutera. Si une deuxième analyse a révélé une augmentation des protéines dans l'urine des femmes enceintes, il convient de supposer que cela signifie qu'il existe certains facteurs qui ont influencé sa valeur, à savoir:

  • La présence dans la nourriture de produits laitiers, d'oeufs à la veille de l'étude;
  • Augmentation de la température;
  • Surcharge nerveuse;
  • Activité physique excessive;
  • Transpiration
  • Collecte d'urine incorrecte pour l'analyse.

Si une analyse répétée a montré un écart par rapport à la norme, alors les raisons qui ont influencé l'augmentation des protéines doivent être établies et le traitement doit être déterminé.

Anomalies

S'il y a une augmentation des protéines pendant la grossesse, les causes de cet écart peuvent être prises en compte dans les pathologies disponibles pour les femmes:

  1. Polykystose rénale;
  2. Maladies du système génito-urinaire;
  3. Pyélonéphrite;
  4. Diabète;
  5. Insuffisance cardiaque.

La gestose est la raison la plus grave d'une augmentation des protéines urinaires pendant la grossesse. La maladie est diagnostiquée à 26-28 semaines et se poursuit par un œdème sévère, une faiblesse, des étourdissements. La pathologie entraîne un changement dans la fonction du placenta, qui, à son tour, affecte la nutrition du fœtus et l'apport d'oxygène. Risque probable d'accouchement prématuré ou de mortinaissance.

Toutes les manifestations de la prééclampsie sont observées pendant la période de gestation, dans la protéine subséquente dans l'urine après le retour à la normale de l'accouchement et le problème est éliminé.

Mesures thérapeutiques

Pour établir comment réduire les protéines dans l'urine pendant la grossesse, il est nécessaire d'identifier les facteurs qui ont provoqué son augmentation et de diriger le traitement pour les éliminer.

Les médicaments anti-inflammatoires avec des ingrédients à base de plantes et des diurétiques sont recommandés à un niveau de protéines ne dépassant pas 33 mg. Avec une forme grave et chronique de la maladie, le traitement implique la prise d'antibiotiques. Ces médicaments ne peuvent être prescrits que par le médecin traitant. Pour éliminer la stagnation des reins, une activité physique modérée est requise. Si une diminution des protéines ne se produit pas, une femme peut avoir une gestose. Le traitement de cette maladie est difficile et comprend les mesures suivantes:

  1. Mode doux, selon les indications - lit;
  2. Suivre un régime;
  3. Sédatifs;
  4. Diurétiques;
  5. Médicaments antihypertenseurs;
  6. Sulfate de magnésium;
  7. Procédures de décongestion.

Il est nécessaire de traiter la prééclampsie uniquement en milieu hospitalier. Avec l'évolution de la maladie, l'interruption de grossesse selon les indications individuelles n'est pas exclue, mais il est également réaliste de porter le fœtus pendant neuf mois. Il est recommandé aux femmes ayant un diagnostic de gestose de subir une césarienne car elle ne peut pas se permettre d'accoucher elle-même. Cette maladie n'est pas traitable, mais il est possible de réduire la quantité de protéines.

Prééclampsie

Après le traitement, compte tenu de la gravité de la situation, le patient doit suivre les recommandations du médecin traitant et considérer attentivement l'apparition de:

  1. Bruit dans les oreilles;
  2. Obscurité dans les yeux;
  3. Mal de crâne.

Il faudra mesurer la pression 2 fois par jour, pour contrôler l'ensemble des excès de poids. Il existe une stricte adhérence à un régime alimentaire visant à compenser la perte de protéines, à éliminer l'enflure et à réduire la protéinurie. La quantité de liquide consommée ne dépasse pas un litre par jour. Il doit être exclu de l'utilisation:

  • Épices, épices;
  • Nourriture en boîte;
  • Viandes fumées;
  • Viande grasse et poisson;
  • Agrumes;
  • Thé fort;
  • café.

Limitez votre consommation de sel à 2,5 grammes.

Comment se préparer à l'analyse

Parfois, les valeurs réelles des protéines sont déformées, car la collecte d'urine pour l'analyse est nécessaire sous réserve de certaines règles. Alors seulement, une détection fiable des protéines dans l'urine pendant la grossesse est possible. L'étude implique la collecte d'urine du matin selon l'algorithme suivant:

  • Lavez-vous après le sommeil (de 6 à 8 heures du matin);
  • La partie centrale de l'urine est placée dans le récipient;
  • Le conteneur doit être livré au laboratoire en 2 heures.

L'urine quotidienne est collectée dans les 24 heures dans un récipient et conservée au réfrigérateur. Exactement en une journée, 100 ml sont coulés et livrés à l'étude.

Tous les écarts par rapport aux indicateurs normaux dans les analyses indiquent des changements pathogènes dans le corps de la femme, par conséquent, un traitement et une prévention en temps opportun sont nécessaires.