Principal

Pyélonéphrite

Protéine dans l'urine chez la femme

Protéinurie - haute teneur en protéines dans l'urine. Les causes de ce phénomène dépendent de divers facteurs, tels que les situations stressantes, la grossesse, les maladies des organes et bien plus encore. La protéinurie elle-même n'est pas une maladie distincte.

Pour un diagnostic précis, dont la manifestation était l'apparition de protéines dans l'urine, le patient a besoin d'une consultation médicale. En cas d'accès intempestif chez le médecin et de retard de traitement, des complications surviennent: développement et progression d'une insuffisance rénale ou cardiaque chronique, chez la femme enceinte - infections, développement de défauts, hypoxie et mort fœtale. Étant donné que les protéines sont un matériau de construction pour les cellules et les tissus, sa lixiviation accrue avec l'urine perturbe la fonction régénératrice du corps.

Protéine dans l'urine

Normalement, chez une personne dans l'urine, les protéines doivent être absentes, si elles sont présentes, puis en une quantité minimale allant jusqu'à 0,033 g / jour. Chez une femme enceinte au cours du troisième trimestre de grossesse, des traces de protéines allant jusqu'à 0,05 g / jour peuvent être détectées dans l'analyse, ce qui n'est pas une pathologie.

Raisons de l'augmentation

Les protéines (albumine et globulines) pénètrent dans l'urine en raison de la fonction de filtration des reins. En violation de cette barrière biologique, la protéinurie devient prononcée et peut être un indicateur diagnostique de la maladie sous-jacente.

Dans la pratique médicale, il convient de distinguer les raisons physiologiques et pathologiques de l'augmentation des protéines dans l'urine.

Il y a 9 raisons physiologiques principales:

  1. Alimentaire - trouvé après avoir mangé des aliments riches en protéines, sel et sucre.
  2. Travail - associé à un dur travail physique.
  3. Stress émotionnel.
  4. Posturale - associée à un long séjour du corps en position verticale.
  5. Transitoire - associé à une déshydratation, une hypothermie ou une exposition prolongée aux rayons ultraviolets.
  6. Palpation - due à une palpation prolongée (palpation) des reins.
  7. Grossesse - l'utérus enceinte exerce une pression accrue sur les reins.
  8. Âge - après 75 ans, les reins cessent de remplir pleinement leur fonction de filtration.
  9. Obésité - avec l'obésité, la fonction rénale diminue également.

Les causes pathologiques sont divisées en rénales et extrarénales.

Symptômes

Le patient vient chez le médecin avec des plaintes d'étourdissements fréquents, y compris une perte de conscience, de la fatigue, de la somnolence, des nausées, des vomissements, une perte d'appétit, un gonflement du visage, des membres inférieurs et supérieurs et du tronc, une pression artérielle et une fréquence cardiaque élevées, des frissons, une fièvre élevée. De plus, le patient peut observer une mousse dans l'urine et un changement de couleur dans l'urine, dans lequel, lors du diagnostic, non seulement des protéines, mais aussi des globules rouges peuvent être présents.

Chez une femme enceinte, en plus des principaux signes, une douleur dans la région lombaire et une toxicose sont notées, dans les cas difficiles, une éclampsie se produit. La condition est caractérisée par des symptômes convulsifs, une pression artérielle de 200/110 mm Hg. ou plus, œdème sévère, troubles de la miction et perte de conscience. La gravité de la maladie est dangereuse par le développement de troubles des systèmes nerveux central, cardiovasculaire et visuel, jusqu'au coma.

Diagnostique

Si vous trouvez les plaintes ci-dessus qui ne sont pas spécifiques à la protéinurie, le patient doit consulter un thérapeute pour un diagnostic plus approfondi. La présence de protéines dans l'urine peut être asymptomatique et n'est détectée que lors des examens médicaux.

L'examen primaire du patient est effectué par un médecin généraliste. Il comprend une anamnèse, un examen physique, un laboratoire et un examen instrumental.

L'anamnèse comprend les plaintes des patients qui, dans 70% des cas, aident à poser un diagnostic préliminaire.

L'examen physique consiste en une palpation, dans laquelle le médecin note une augmentation du rein et une percussion (tapotement) des reins, ce qui aide à mettre en évidence les symptômes de la douleur.

Un test de laboratoire consiste en un UAC (test sanguin général) et OAM (analyse d'urine générale). L'OAM montre le contenu quantitatif des protéines et aide à déterminer le degré de protéinurie:

Les protéines dans l'urine 0,1 g / l est la norme?

S'il vous plaît, aidez-moi, reb. 2,5 ans, nous avons fini de boire l'antibiotique il y a 3 jours, maintenant nous buvons du furamag le 3ème jour (en prescrivant un néphrologue, traité une infection du système urinaire) le matin, nous avons passé de l'urine, le néphrologue a dit qu'en prenant du furamag, l'urine devrait devenir pratiquement stérile, maintenant elle est prise, voici le résultat:

transparence opacifiée
GLU -
PRO + - 0,1 g / l
Bil -
URO+-
PH 6.5
S.G. 1.020
Bld -
KET -
* NIT +1
LEU -
Couleur jaune foncé
phosphates en grande quantité (le néphrologue pour une raison quelconque a dit qu'ils n'y prêtaient pas attention)

La protéine est-elle la norme? et NIT +1 sont des bactéries ou qu'est-ce que cela signifie? Si je comprends bien, tous les autres indicateurs sont normaux.
Je deviendrai fou avant la réception de demain, dis-moi qui sait.
Merci d'avance.

Que faire si une protéine élevée est détectée dans l'urine

La protéine dans l'urine, ou protéinurie, est une concentration accrue de protéines (inclusions de protéines) dans l'analyse de l'urine. Normalement, les composants protéiques se trouvent dans tous les fluides corporels. Si, lors de l'analyse générale de l'urine, leur contenu accru est détecté, cela signifie que la fonction rénale est altérée. En l'absence de pathologies, la quantité de protéines dans l'urine est de 0,14 g / l. La protéinurie indique une inflammation du système tubulaire des reins ou un dysfonctionnement du filtre glomérulaire.

Lorsqu'un test protéique est prescrit

La détermination des protéines dans l'urine indique une violation de la fonction filtrante des reins. Le plus souvent, la protéinurie est temporaire, ce n'est donc pas un symptôme pathologique. Selon les statistiques, on le trouve chez 17% des personnes de différents groupes d'âge, mais seulement 2% d'entre elles diagnostiquent des maladies graves.

Pour comprendre ce que la teneur accrue en protéines dans le liquide suggère, des examens supplémentaires sont effectués - échographie des reins, analyse biochimique des urines, TDM avec amélioration du contraste, etc..

L'analyse est attribuée lorsque les caractéristiques physiques de l'urine changent - odeur, transparence, couleur, densité. Les patients atteints de protéinurie se plaignent de sensation de brûlure lors de la vidange de l'urée, de fatigue, de somnolence. Pour déterminer la cause des symptômes pathologiques, une MAO est prescrite (test urinaire général).

Indications pour l'analyse:

  • examen de routine lors de l'inscription des femmes enceintes au dispensaire;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • surveiller l'efficacité du traitement du diabète;
  • suspicion de maladies de la sphère génito-urinaire (prostatite, urétrite, cystite, urolithiase);
  • chirurgie récente;
  • surveillance de la thérapie pour l'intoxication par des poisons, des médicaments;
  • suspicion d'oncologie des voies urinaires;
  • hypothermie prolongée.
La plupart des protéines qui pénètrent dans l'urine sont excrétées pendant la journée. La concentration maximale se produit pendant la période d'activité physique.

Quels tests détectent les protéines dans l'urine

Gonflement pathologique des extrémités, étourdissements fréquents, frissons, fatigue chronique sont des signes de protéinurie. Avec des plaintes caractéristiques, les patients se tournent vers le thérapeute. Le médecin procède à un premier examen, sonde la zone des reins. Si elles sont augmentées, le patient est prescrit:

  • analyse générale d'urine (OAM);
  • test sanguin clinique.

Si des traces de protéines sont trouvées dans le biomatériau, la personne est référée à un urologue ou à un néphrologue. Pour un diagnostic précis, des méthodes supplémentaires sont utilisées pour déterminer:

  • Méthode quantitative. Un pigment colorant contenant des ions molybdène est ajouté à l'échantillon d'urine. Ils forment des composés avec des protéines, qui déterminent leur contenu.
  • Calcul du rapport créatinine / protéine dans une portion d'urine. En l'absence de pathologies, 1 g de créatinine ne représente pas plus de 0,2 g de protéines.
  • Collecte quotidienne d'urine. Normalement, le niveau de composants protéiques dans l'urine par jour ne dépasse pas 0,15 g.

Si plus de 0,15-0,2 g de protéines pénètrent dans l'urine par jour, une protéinurie (albuminurie) est diagnostiquée. Plus précisément, la composition des sédiments dans l'urine est déterminée lors d'une analyse biochimique. Normalement, pas plus de 20% des inclusions de protéines sont des immunoglobulines, 40% sont des mucoprotéines et la même quantité est l'albumine.

La norme des protéines dans l'urine chez les femmes, les hommes et les enfants

Une protéine élevée dans l'analyse d'urine est indiquée par le terme protéinurie. Normalement, il ne doit pas être détecté. Mais en urologie, il y a une concentration autorisée d'inclusions de protéines. Dans ce cas, ils parlent de traces de protéines dans l'urine. Le médecin arrive à cette conclusion si la concentration de protéines dans l'échantillon d'urine ne dépasse pas le seuil supérieur - 0,15 g / l.

Si des protéines se trouvent dans le biomatériau et qu'il y en a beaucoup, cela indique une violation du mécanisme de filtration des reins. Normalement, il ne doit pas dépasser 0,14-0,15 g / l.

Chez les enfants, la teneur en protéines de l'urine est en constante évolution. L'interprétation des résultats est réalisée en tenant compte:

  • temps d'analyse;
  • état général de l'enfant;
  • prendre des médicaments.

Protéines dans l'urine chez les enfants: valeurs, causes et conséquences acceptables

La protéine dans l'urine chez les enfants est l'un des principaux indicateurs de la fonction rénale

Les protéines dans l'urine comme facteur de néphrouropathologie

La protéine dans l'urine est un état de protéinurie lorsque des fractions individuelles de protéine de lactosérum ne sont pas complètement réabsorbées par l'épithélium du tubule rénal. En d'autres termes, l'absorption inverse des molécules qui doivent rester dans le corps est altérée.

Les protéines dans le corps sont présentes dans la structure de tous les organes et tissus, remplissent un certain nombre de fonctions importantes:

  • forme un squelette cellulaire et une substance intercellulaire;
  • participe aux réponses immunitaires pour lutter contre les substances étrangères ("mauvaises" cellules, agents infectieux);
  • forme une pression artérielle oncotique;
  • participe activement aux processus enzymatiques;
  • participe au transport d'autres molécules;
  • régule l'interaction intercellulaire.

Les protéines sont représentées par diverses fractions, parmi lesquelles les immunoglobulines, l'albumine, la céruloplasmine, la préalbumine et d'autres sont détectées. La protéinurie massive est un signe de néphropathie, un syndrome néphrotique.

Les raisons

Les causes de l'apparition de traces de protéines dans l'urine sont à la fois physiologiques et pathologiques

Les cliniciens identifient deux principaux facteurs qui affectent directement la formation de protéinurie: une augmentation de la perméabilité des glomérules rénaux aux protéines plasmatiques et une diminution de la capacité d'absorption de l'épithélium du tubule rénal. Les facteurs qui augmentent la concentration en protéines sont classés en primaire et secondaire.

On distingue deux formes de protéinurie: physiologique et pathologique.

Types de protéinurie physiologique

La norme pour la protéinurie physiologique ne dépasse pas 1 g / l. De petits écarts par rapport aux valeurs de référence dans ce groupe de plusieurs dixièmes sont autorisés. Les principales raisons sont:

  • traitement intensif de la peau avec antiseptiques, refroidissement des mains, enveloppements de boue;
  • condition après convulsions toniques ou cloniques, commotion cérébrale;
  • nourriture protéinée abondante (peut être observée chez les enfants plus âgés);
  • état de stress psycho-émotionnel sévère.

Il existe d'autres causes de protéinurie physiologique, reflétées dans la classification. Marcher ou travailler en raison d'un effort physique, surtout en l'absence de formation. Posturale ou orthostatique est observée avec une position verticale prolongée du corps, principalement chez les adolescents de moins de 18 ans. La fièvre survient chez les bébés présentant des processus infectieux aigus de toute genèse.

La protéinurie physiologique est caractéristique des nouveau-nés et due à la mise en place d'une fonction de filtre rénal. Il s'agit d'une condition transitoire qui disparaît au cours des premières semaines de vie..

Processus pathologiques

La pathologie est généralement associée aux conditions suivantes:

  • altération de la fonction rénale (excrétoire, filtration, réabsorption canalcine);
  • intoxication de toute nature

Il existe également des maladies extrarénales conduisant à une protéinurie, parmi lesquelles se distinguent les processus auto-immunes, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension artérielle secondaire, le myélome, les troubles métaboliques..

Ces symptômes peuvent indiquer des néoplasmes malins, des kystes dans les voies urinaires et des infections du système génito-urinaire. La protéinurie asymptomatique survient souvent chez les filles au début du cycle menstruel, lorsque les pertes vaginales pénètrent dans l'urine.

Décryptage de l'analyse

La norme protéique dans l'urine varie en fonction de l'âge de l'enfant

Normalement, seules les traces de protéines (jusqu'à 0,033 g / l) peuvent être déterminées dans les résultats des analyses par des méthodes qualitatives et semi-quantitatives. Si un excès des normes spécifiées est noté, alors ils parlent de protéinurie. En fonction de la quantité de protéines dans l'urine quotidienne, plusieurs de ses degrés se distinguent:

  • jusqu'à 300 mg / jour. Microalbuminurie Les cliniciens recommandent de reprendre l'analyse pour clarifier les données.
  • 0,5-1 g / l. Protéinurie minimale. Souvent inclus dans la structure du syndrome urinaire. Avec un stockage persistant de ces données, une insuffisance rénale est suspectée.
  • 1-3 g / l Augmentation modérée des protéines. Indique une violation claire de la filtration ou de la réabsorption. Peut être considéré comme une composante du syndrome néphritique.
  • plus de 3-3,5 g / l. Protéinurie prononcée. Il est observé avec le syndrome néphrotique. Une perte massive de protéines dans l'urine peut diminuer les protéines sanguines totales.

Avec une augmentation prolongée des protéines dans les analyses, un diagnostic différentiel est nécessaire avec un traitement ultérieur. Avec confirmation de la protéinurie primaire, l'enfant passe sous le contrôle de néphrologues, urologues. Les cliniciens devraient considérer la probabilité de présence de protéines dans l'urine dans les groupes d'enfants suivants:

  • consommer des aliments protéinés;
  • engagé dans des sports actifs;
  • souffrant souvent d'infections virales respiratoires aiguës, d'infections des voies urinaires.

Des traces de protéines jusqu'à 1 g / l dans de tels cas sont considérées comme normales. Chez les adolescents, l'augmentation épisodique est associée à une insuffisance hormonale, au début de l'activité sexuelle, à de mauvaises habitudes. Il est conseillé aux adolescents de donner l'urine de nuit et le matin séparément pour une fiabilité absolue du résultat. Si dans les deux cas, il y a des épisodes d'augmentation des protéines dans l'urine, il est important de subir une échographie des reins, des organes du système génito-urinaire et du bassin. La protéine dans l'urine chez les enfants n'est généralement pas déterminée, sauf pour une augmentation physiologique épisodique de son niveau.

Symptômes

Le symptôme d'un taux élevé de protéines dans l'urine est dû à une pathologie rénale. Extérieurement, l'enfant a l'air pâle, caractérisé par une léthargie, un manque d'appétit. D'autres symptômes apparaissent:

  • fièvre, état subfébrile persistant (typique de la pyélonéphrite, du jade);
  • troubles dysuriques - l'enfant urine rarement ou urine abondamment, mais la densité de l'urine est assez faible;
  • sensations désagréables lors de la miction - chez les nourrissons et les jeunes enfants, elle s'accompagne d'hystérie, de pleurs;
  • odeur d'urine caractéristique.

Les symptômes dangereux nécessitant des soins médicaux obligatoires ou appelant une ambulance sont le manque d'urination pendant une journée ou plus, une dépression de la conscience, une léthargie, des évanouissements et des convulsions. Les parents attentifs doivent noter l'état grave de l'enfant, les changements importants de comportement et les signes de détresse somatique.

Si l'enfant a eu un test d'urine positif pour la protéine la veille, il est important d'en informer l'urgentologue. Il aidera à identifier le bébé dans un établissement médical spécialisé pour fournir une assistance appropriée.

Méthodes de correction

Le traitement d'une condition pathologique dépend de la nature de la maladie sous-jacente. Ainsi, avec une augmentation épisodique, seule la correction de la nutrition, la consommation excessive d'alcool, la réduction de l'activité physique par âge suffisent. Si la protéine augmente en raison d'une pathologie néphrologique, le schéma thérapeutique suivant est alors prescrit:

  • diurétiques;
  • Inhibiteurs de l'ECA, bloqueurs des canaux calciques dans l'hypertension artérielle secondaire;
  • uroantiseptiques et antibiotiques avec un processus inflammatoire actif;
  • des moyens pour stabiliser le métabolisme phosphore-calcium, normaliser l'équilibre électrolytique du sang
  • glucocorticoïdes et cytostatiques dans les maladies auto-immunes et oncologiques

Le traitement peut être complété par une thérapie symptomatique pour améliorer la fonction du cerveau et du système digestif. Le développement de tactiques thérapeutiques n'est possible qu'après consultation de spécialistes, il est toujours purement individuel.

Mesures préventives

Pour la prévention de la protéinurie primaire non pathologique, un certain nombre des recommandations suivantes doivent être prises en compte:

  • respect du régime et de l'équilibre nutritionnel des enfants de moins d'un an et des adolescents;
  • l'utilisation d'une quantité suffisante de liquide (eau pure, jus, boissons aux fruits, compotes non sucrées);
  • livraison régulière d'urine, au moins 1 fois en 6 mois;
  • régime de protection, exclusion des maladies infectieuses, rhumes.

Les adolescents doivent recevoir des informations sur l'hygiène sexuelle et l'éducation. Il est important d'expliquer les règles des relations sexuelles, les soins des parties génitales pendant les menstruations chez les filles.

Le pronostic de la présence de protéines dans l'urine est principalement favorable, mais uniquement avec la fourniture en temps opportun de soins médicaux. Ignorer la protéinurie persistante dans l'analyse de l'urine conduit au développement d'une insuffisance rénale, jusqu'à la nécessité d'une transplantation rénale.

Protéine dans l'urine

La protéinurie est une condition dans laquelle la protéine est présente dans l'urine. Le phénomène fait référence aux symptômes d'un large éventail de maladies. Trouver un tel mélange dans la composition de l'urine à la maison est impossible. Pour éliminer le composé de l'urine, il est nécessaire d'agir sur la pathologie sous-jacente. Il est possible d'établir la localisation de la lésion uniquement à l'aide de méthodes de diagnostic de laboratoire, de matériel et d'instruments. Sans passer l'examen, il est impossible de déterminer la cause de la détérioration. Dans 99% des cas, les patients ayant un composé protéique dans l'urine reçoivent un traitement.

Qu'est-ce que ça veut dire

La protéinurie indique le développement d'un processus pathologique grave dans le corps. Il peut être d'origine destructrice, infectieuse-inflammatoire ou tumorale. La fonction physiologique des reins est altérée - filtration, excrétion (excrétoire). Les substances toxiques, qui devraient normalement être excrétées par la miction, s'accumulent dans le sang et exercent un effet nocif.

Quelle est la norme

Avec une condition corporelle complète, le composé protéique dans l'urine n'est pas du tout contenu. Mais compte tenu de l'administration possible par le patient d'aminoside, de colistine ou d'acétazolamide, un indicateur pouvant atteindre 0,033 g / l par jour est reconnu comme une concentration acceptable. Chez les femmes enceintes, cette valeur est de 0,14 g / l, car des changements hormonaux et physiologiques se produisent dans le corps. En fonction de la concentration du composé protéique dans l'urine, la protéinurie est classée en 4 degrés.

  • Microalbuminurie Concentration de protéines - 30-300 mg / jour
  • Degré léger. La condition peut rapidement être corrigée. La teneur en protéines varie de 300 mg à 1 g / jour
  • Degré moyen. Le patient doit être hospitalisé. Concentration en protéines - 1-3 g / jour
  • Degré sévère. Le patient est traité dans l'unité de soins intensifs. La présence d'un composé protéique dépasse 3000 mg / jour

Pour déterminer correctement le niveau de protéines, vous devez passer correctement l'urine pour examen. Pour l'analyse, l'urine du matin convient, qui doit être collectée dans un récipient propre et sec immédiatement après l'hygiène. Pour comparer les indicateurs protéiques, le médecin peut prescrire une analyse du volume quotidien d'urine - dans ce cas, il sera collecté dans les 24 heures.

Symptômes

À mesure que la protéinurie augmente, le patient présente les symptômes suivants:

  1. Sensations de torsion dans les articulations des bras, des jambes
  2. Augmentation de la pression artérielle, difficile à corriger
  3. Gonflement sur les bras, les jambes, le visage et avec des pathologies graves, le liquide s'accumule à l'intérieur de la cavité abdominale
  4. Peau pâle, vertiges, faiblesse générale
  5. Crampes surtout la nuit
  6. Manque d'appétit
  7. Frissons, nausées
  8. Fatigue
  9. Sensations désagréables dans la colonne lombo-sacrée

Selon la cause profonde qui a causé la saturation de l'urine en protéines, le patient peut ressentir une augmentation de la température corporelle. Symptômes supplémentaires - perturbation du sommeil et de l'activité cérébrale, modification de la nuance de l'urine - elle devient trouble, avec le contenu de flocons caractéristiques.

Les raisons

Facteurs causant la protéinurie - empoisonnement passé, brûlures, processus infectieux et inflammatoires progressifs ou récemment éliminés dans le corps. D'autres causes sont les allergies, l'hypothermie, l'exposition au stress, une prédisposition génétique au développement de maladies qui provoquent la saturation de l'urine en protéines. En outre, le phénomène se produit en raison de l'utilisation de certains médicaments et de la compression des reins par l'utérus en croissance (pendant la grossesse). La saturation de l'urine en protéines est rarement une conséquence de la malnutrition: si elle consomme des œufs crus et des produits laitiers.

Polykystose rénale

De multiples kystes à l'intérieur de l'organe apparié sont la conséquence d'une prédisposition génétique, de blessures lombaires passées, de l'impact négatif de facteurs endogènes et exogènes. Pendant longtemps, l'état de santé ne dérange pas le patient. Il apprend la polycystose lors d'un examen pour une autre raison ou lors de la suppuration de néoplasmes. La protéinurie est une conséquence de l'inflammation des kystes, qui est dangereuse avec un abcès d'organe. Si les néoplasmes sont suppurés (par exemple, lorsque les bactéries passent au parenchyme d'un autre foyer pathogène), en plus de saturer l'urine avec un composé protéique:

  1. La température corporelle augmente considérablement
  2. De graves maux de dos se produisent
  3. Le niveau de pression artérielle diminue, ce qui provoque une faiblesse, des étourdissements, une perte d'appétit
  4. Transpiration accrue

Avec suppuration des kystes, le patient reçoit un traitement chirurgical, suivi d'une antibiothérapie.

Pyélonéphrite

Dommages au bassin rénal, qui se produisent en raison de l'exposition à la microflore pathogène, souvent des bactéries. La maladie est également affectée par les hommes et les femmes. Les raisons du développement de la pathologie sont l'hypothermie, le transfert d'agents pathogènes des foyers d'inflammation voisins, l'utilisation de médicaments puissants.

  1. Douleur dans le bas du dos
  2. Fièvre
  3. Faiblesse, manque d'appétit, vertiges
  4. Envie accrue d'uriner
  5. Abaisser la pression artérielle
  6. Pâleur, troubles du sommeil

Lorsque le patient exprime les plaintes énumérées, il l'examine et fixe un diagnostic. C'est sur la base des résultats de l'étude que la présence d'un volume élevé de protéines est établie, ce qui sert d'indication à une hospitalisation immédiate. Traitement - antibiothérapie, introduction de vitamines et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, hormones. De plus, avec la pyélonéphrite, une correction nutritionnelle est indiquée: l'exclusion du salé, épicé, acide, de l'alcool.

Glomérulonéphrite

L'inflammation de l'appareil glomérulaire des reins est une conséquence d'être dans des conditions d'humidité élevée, de prédisposition génétique, d'empoisonnement.

  • Douleur au bas du dos en urinant, en changeant la position du corps, en effectuant même une petite quantité d'activité physique
  • Taches d'urine en rose clair.
  • Fièvre
  • Faiblesse, léthargie, vertiges, manque d'appétit et autres symptômes associés à l'intoxication

La présence de protéines dans l'urine est un indicateur de la progression d'un processus inflammatoire sévère à l'intérieur des reins.

La glomérulonéphrite est éliminée par une antibiothérapie, l'utilisation de médicaments hémostatiques, d'hormones et de vitamines. En outre, la maladie implique une observance alimentaire, une consommation réduite de sel et d'eau. La glomérulonéphrite est une insuffisance rénale dangereuse, dans laquelle la seule option de traitement est l'hémodialyse, puis la transplantation d'organes.

Amylose et tuberculose rénale

L'amylose est une condition pathologique dans laquelle des composés toxiques, les amyloïdes, s'accumulent dans le corps. Les causes exactes de la maladie n'ont pas été établies, mais selon les observations des médecins, le principal facteur est une prédisposition héréditaire. Les tumeurs malignes, les processus auto-immunes (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde) sont à risque d'apparition de pathologie..

  1. Miction rapide
  2. Sensation diminuée dans les bras et les jambes
  3. Diminution de la pression artérielle
  4. Gonflement des bras et des jambes
  5. Teinte rose pâle de l'urine
  6. Prise de poids (y compris due à un œdème)
  7. Essoufflement, douleur thoracique
  8. Vertiges

Dans les formes sévères d'amylose, une intoxication totale du corps se produit, l'accumulation d'une grande quantité de liquide à l'intérieur des tissus. La tuberculose des reins est un processus pathologique dans lequel la destruction de la structure de l'organe se produit. La raison du développement de pathologistes est une infection par des mycobactéries pénétrant dans le sang par voie hématogène.

Les principales manifestations de la tuberculose rénale sont des douleurs lombaires sourdes, une augmentation de la température corporelle à un faible nombre, la présence de sang dans les urines et un inconfort pendant la miction. La protéine dans l'urine n'est pas le seul symptôme détecté dans l'analyse des patients atteints de la maladie en question. Avec la tuberculose, l'urine contient en outre des mycobactéries et des globules rouges.

Maladie hypertonique

Une condition pathologique dans laquelle le patient augmente souvent la pression artérielle, ce qui contribue à:

  • Prédisposition héréditaire
  • Abus d'alcool, de malbouffe, de médicaments chaotiques
  • Exposition constante au stress
  • Séjour fréquent dans une pièce à température élevée
  • La présence d'obésité de 2 degrés ou plus

L'hypertension est une crise dangereuse - une condition dans laquelle le niveau de pression artérielle atteint des limites inacceptablement élevées. Cela conduit au développement d'un accident vasculaire cérébral. Les protéines dans l'urine avec hypertension indiquent l'apparition de problèmes de coagulabilité sanguine - le risque de formation de caillots augmente. Les caillots sanguins peuvent obstruer la lumière des veines et des artères, bloquer le flux sanguin vers les organes, provoquer une hypoxie ou se détacher.

Diabète

L'une des maladies endocriniennes les plus graves. La raison du développement est une prédisposition héréditaire, le stress, l'alcoolisme. Les principales manifestations de la maladie:

  • Longue cicatrisation même des petites plaies
  • La soif
  • Transpiration accrue
  • Augmentation du débit urinaire quotidien

La protéinurie dans le diabète sucré indique un déséquilibre significatif des hormones dans le sang, confirme la présence d'un dysfonctionnement pancréatique. Pour maintenir les niveaux d'insuline dans le corps à des niveaux normaux et éviter le développement du coma, vous devez consulter un endocrinologue.

Gestose enceinte

La conséquence des facteurs de stress, la prédisposition héréditaire, l'âge de plus de 40 ans, la prise de médicaments. La présence de protéinurie pendant la période de gestation est un signe que la croissance et le développement de l'enfant peuvent être altérés. La raison en est un flux sanguin insuffisant vers le fœtus, une intoxication par des composés qui s'accumulent dans le sang en raison d'une insuffisance rénale à filtrer.

Chez une femme, le niveau de pression artérielle atteint des niveaux critiques, un mal de tête sévère se produit et des convulsions apparaissent. Avec une perte massive de composé protéique pendant la miction, la transfusion d'albumine est indiquée pour toutes les femmes enceintes. Cette action se réfère à une thérapie de substitution, réduit la probabilité de mort fœtale, de décollement placentaire, de naissance prématurée.

Athérosclérose des artères rénales

Une maladie grave du système cardiovasculaire, dans laquelle les artères qui alimentent l'organe apparié en sang sont obstruées par des dépôts graisseux. Les plaques athérosclérotiques se forment progressivement, cela s'accompagne de malnutrition, restant à proximité des foyers d'effets toxiques, facteur d'hérédité. La protéinurie indique une altération de la fonction rénale, ce qui entraîne une nécrose des tissus organiques en raison de son apport sanguin insuffisant. Avec l'athérosclérose alourdie des artères rénales, une chirurgie préservant les organes est effectuée.

Cystite

L'inflammation de la vessie se développe pour plusieurs raisons, dont les principales sont:

  • Hypothermie
  • L'introduction de bactéries provenant d'autres foyers d'inflammation (avec candidose vaginale, colite, pyélonéphrite)
  • Hygiène personnelle
  • Procédures récentes de traitement et de diagnostic avec des instruments non stériles
  • Activité excessive pendant l'intimité
  • Allergie au latex de préservatif; intolérance au tissu dont sont faits les coussinets, tampons
  • Rapports sexuels non protégés avec un partenaire qui ne surveille pas l'hygiène personnelle
  • Intoxication grave - nourriture, drogue ou autre type

Chez les femmes, la cystite survient plus souvent que chez les hommes, ce qui est associé aux caractéristiques anatomiques du canal urinaire. La protéinurie avec inflammation de la vessie est un signe de lésions organiques étendues, un indicateur du risque d'une éventuelle transition du processus pathologique vers les reins. Symptômes de la cystite - douleur et sensation de brûlure lorsque l'urine est excrétée, sensation de vidange incomplète de la vessie, crampes sur le pubis, fièvre. La cystite est éliminée avec des antibiotiques, des uroseptiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens. De plus, il est recommandé d'appliquer un coussin chauffant sur la région sus-pubienne, mais en l'absence d'hématurie (lorsque l'urine est saturée de sang).

Urétrite

L'inflammation de l'urètre est la conséquence d'une hygiène personnelle insuffisante, d'hypothermie, de sous-vêtements trop serrés, d'allergies. L'urétrite se manifeste par une protéinurie avec une évolution chronique et une forte probabilité de propagation des dommages aux organes voisins. Les manifestations de la pathologie sont une irritation lors de la miction, une légère augmentation de la température corporelle, un œdème urétral, une rougeur du tissu vulvaire. Le traitement n'est pas différent de la thérapie utilisée pour le développement de la cystite..

Prostatite chez les hommes

L'inflammation de la prostate est une conséquence de facteurs tels que l'hypothermie, le manque d'exercice, le manque d'activité sexuelle constante, la présence d'une maladie sexuellement transmissible. La prostatite se produit également avec une prédisposition génétique à la maladie. Signes d'inflammation de la prostate:

  • Douleur en urinant, coupant à l'intérieur de l'urètre
  • Fièvre
  • Excrétion d'urine par un ruisseau lent et intermittent
  • Gêne dans le périnée lorsqu'un homme est en position assise
  • L'apparition d'une odeur désagréable d'urine, un changement de couleur
  • Le besoin de tension dans les muscles abdominaux pour vider complètement la vessie

Les protéines dans l'urine chez les hommes souffrant de prostatite indiquent des dommages importants aux tissus organiques, le développement d'un déséquilibre hormonal. Si le moment opportun n'élimine pas la prostatite aiguë, il prend un cours chronique. La maladie peut conduire au développement de l'impuissance, provoquer l'infertilité. Le processus inflammatoire et infectieux de la prostate est arrêté avec des antibiotiques, des médicaments non stéroïdiens, des médicaments hormonaux et des vitamines. De plus, un massage de la prostate et un certain nombre de procédures physiothérapeutiques sont prescrits..

Inflammation des uretères

La maladie contribue à l'hypothermie, au mouvement de la microflore pathogène des foyers voisins, au confinement prolongé de l'envie d'uriner. En outre, l'inflammation des uretères se produit en raison du non-respect de l'hygiène personnelle, de l'abus d'aliments salés, acides et épicés.

La pathologie est éliminée par l'utilisation d'antibiotiques, d'uroseptiques (furazolidone et ses analogues), de complexes multivitaminiques. De plus, le respect du régime alimentaire est démontré - refus de manger des aliments salés, aigres, épicés et fumés; à l'exception de l'alcool, des boissons aux fruits, de la caféine. Protéinurie avec inflammation des uretères - un indicateur de l'absence de traitement compétent, un signal sur la transition imminente du processus pathologique vers les reins, la vessie.

Complications possibles

Les protéines remplissent un large éventail de fonctions dans le corps:

  • ajuster les niveaux d'hormones
  • équilibrer le degré de coagulation du sang
  • protéger le corps contre les attaques d'agents pathogènes de toutes sortes
  • soutenir la structure des tissus, empêchant la dégénérescence des cellules de physiologique à maligne

Les complications associées à une augmentation des composés protéiques dans le sang sont un déséquilibre hormonal, une immunité réduite et une prédisposition aux maladies, dont le cancer. Selon la principale cause de protéinurie, le patient peut ressentir un abcès du rein, une insuffisance de cet organe; chez les femmes enceintes - naissance prématurée, décollement placentaire. Si l'urine est sursaturée en composés protéiques, le fœtus peut geler - les reins ne peuvent pas faire face à la fonction de filtration et les toxines s'accumulent dans le sang.

Quel médecin contacter

Au départ, si vous vous sentez pire, vous devriez consulter un thérapeute: il vous prescrit un examen de base. Sur la base des résultats du diagnostic, la pathologie principale est établie. Cela détermine le profil du médecin, qui prescrira, surveillera et ajustera ensuite la thérapie. Si des protéines dans l'urine sont détectées chez la femme enceinte, le plan de traitement est établi par un gynécologue observateur. La protéinurie causée par le diabète est arrêtée par un endocrinologue. Si la protéine sature l'urine en raison d'une inflammation des organes des voies urogénitales, vous devez consulter un urologue. Avec la relation de l'augmentation des protéines dans l'urine et l'hypertension, consultez un cardiologue.

Diagnostique

Pour établir la cause profonde de la saturation de l'urine en protéines, un diagnostic approfondi est prescrit. Les principales méthodes:

  1. Test sanguin clinique et biochimique.
  2. Analyse d'urine - générale, bactériologique, selon Zimnitsky, selon Nechiporenko.
  3. Échographie des reins, de la vessie, des uretères (selon l'organe, le médecin doute de son utilité).
  4. IRM ou TDM. Les méthodes complexes d'imagerie par rayonnement fournissent des informations sur l'état de santé lorsque d'autres types de diagnostics sont moins informatifs..
  5. Examen aux rayons X (une vue d'ensemble générale vous permet d'évaluer l'état et l'emplacement des reins).
  6. Frottis de l'urètre pour déterminer la microflore.
  7. Analyse d'urine pour les mycobactéries (en cas de suspicion de présence de tuberculose rénale).

Les autres types de diagnostic dépendent des caractéristiques du cas clinique. Peut-être la nomination de Doppler, des tests sanguins pour déterminer le niveau de sucre en elle, l'urographie excrétrice.

Traitement

Pour éliminer les protéines de l'urine et arrêter la maladie sous-jacente qui a provoqué la protéinurie, les patients sont prescrits:

  • Corticostéroïdes. L'hydrocortisone, la prednisone ou la dexaméthasone empêchent le développement de l'inflammation, rétablissent l'activité rénale. Les préparations hormonales sont administrées en tenant compte du poids et de l'âge du patient.
  • Médicaments antibactériens. Un type d'antibiotique spécifique est prescrit uniquement en tenant compte du pathogène identifié de la principale pathologie à l'origine de la protéinurie.
  • Médicaments non stéroïdiens (AINS). Les préparations de ce groupe arrêtent la douleur, éliminent le processus d'inflammation. Les contre-indications courantes pour l'utilisation des AINS sont la présence de gastrite, de colite, d'ulcère gastrique ou d'ulcère duodénal.
  • Des vitamines Les substituts synthétiques des substances biologiquement actives accompagnent la restauration de l'immunité, la normalisation de la circulation sanguine.
  • Médicaments antihypertenseurs. Ils permettent de normaliser les indicateurs de pression artérielle, en évitant le développement d'une crise et d'un AVC hémorragique.

En cas de tuberculose rénale, l'administration de médicaments empêchant le froissement des tissus organiques est prescrite. Débit sanguin abondant pendant la miction (par exemple, avec glomérulonéphrite) - une indication pour la nomination de Dicinon, chlorure de calcium, étamsylate de sodium, acide aminocaproïque. En cas de crise hypertensive, on prescrit au patient l'introduction de Dibazole, Papavérine, sulfate de magnésium. Ces médicaments aident à normaliser rapidement votre tension artérielle..

La prévention

Pour éviter le développement de maladies caractérisées par une saturation de l'urine en protéines, il est nécessaire:

  • Évitez l'hypothermie.
  • Protéger le corps contre d'éventuelles blessures lors d'activités sportives ou professionnelles..
  • Éloignez-vous des sources toxiques ou de rayonnement..
  • N'utilisez pas de médicaments sans ordonnance d'un médecin.
  • Contrôler le régime alimentaire, empêcher la présence de produits contre nature.
  • Effectuer des mesures d'hygiène minutieusement et régulièrement.
  • Arrêtez de boire de l'alcool et d'autres mauvaises habitudes.

Les protéines dans l'urine sont le signal d'une violation grave de l'organisme. Il est possible qu'elle ait une forme cachée, mais à partir de là, le degré d'impact négatif sur la santé n'est pas moindre. Pour se débarrasser de la protéinurie, ils éliminent la condition sous-jacente qui a provoqué ce symptôme. Selon la maladie identifiée, l'utilisation d'antibiotiques, de médicaments anti-TB, d'hormones est prescrite.

Une légère augmentation des protéines dans l'urine est acceptable lors du port d'un fœtus. Mais, étant donné le développement fréquent de la pré-éclampsie chez les femmes enceintes, les femmes atteintes de protéinurie sont sous le contrôle strict des gynécologues.

«Que signifie la présence de protéines dans l'urine? Normes et dangers de la haute protéine »

4 commentaires

Les protéines sont des substances organiques de haut poids moléculaire qui résolvent des problèmes importants dans le corps humain. Ils sont divers et chacun est doté de certaines fonctions. Les principaux sont:

  • Protéines porteuses - fournissent des vitamines, des graisses et des minéraux aux cellules de divers organes, contribuant à leur développement efficace.
  • Catalyseurs protéiques - accélèrent les processus métaboliques (métaboliques), favorisant la croissance cellulaire et le développement réussi des organes et des systèmes du corps.
  • Protéines protectrices - sont essentiellement des anticorps, et dans le système immunitaire humain remplissent des fonctions phagocytaires.

Une augmentation des protéines dans l'urine est un indicateur diagnostique sérieux, ce qui signifie qu'une lacune est apparue dans l'un de ces liens. Habituellement, les protéines porteuses, l'albumine, tombent dans l'urine, c'est pourquoi cette condition est appelée albuminurie. Il s'agit d'une protéine assez importante et ne peut pas traverser le système de filtration rénale seule, à moins que des processus pathologiques ne s'y produisent.

En urologie, l'excrétion des fractions protéiques en excès dans l'urine est appelée protéinurie..

Quel est le danger d'une augmentation des protéines dans l'urine?

Une mousse abondante est un signe de protéine!

Une concentration accrue de protéines dans l'urine est un indicateur de sa lixiviation des cellules. Et puisque la fonctionnalité des protéines dans le corps est assez étendue, cela affecte le travail des organes individuels et de l'organisme entier.

En cas de violation de la capacité de filtration des reins, les globules rouges, les globules blancs et diverses protéines qui font partie du système de composition du complément peuvent tomber dans l'urine.

  • Étant donné que les albumines sont des colloïdes, leurs caractéristiques de liaison ne permettent pas au liquide de quitter le sang. La violation de la concentration, due à une perte d'urine, peut entraîner le développement d'un gonflement, des manifestations d'hypotension posturale (augmentation de la pression lors du changement de position du corps), une augmentation des lipides (graisses) dans le sang;
    Une perte excessive de protéines protectrices est un risque accru de développer des infections;
  • Lorsque des protéines procoagulantes sont précipitées dans l'urine, cela peut se refléter dans les troubles de la coagulation sanguine et la manifestation de gamorragies spontanées;
  • Avec la perte de protéines se liant à la thyroxine, le risque d'hypothyroïdie augmente;
  • La lixiviation possible des globules rouges avec des protéines augmente le risque d'anémie;
  • L'augmentation des protéines dans l'urine est principalement une diminution des propriétés de restauration des tissus et une récupération prolongée.

Qu'est-ce qui peut provoquer un écart par rapport à la norme?

Le plus souvent, les reins sont «à blâmer»

Chez les femmes, les causes de l'augmentation des protéines dans l'urine peuvent se produire dans le contexte d'une santé complète, en raison de l'influence de divers processus physiologiques. Et ils peuvent signaler des troubles pathologiques internes.

Pour des raisons physiologiques, les éléments suivants peuvent provoquer la présence d'une augmentation des protéines dans l'urine:

  • effets à long terme du stress sur le corps;
  • régime erratique;
  • longues promenades;
  • douche froide ou contrastée après un bronzage prolongé;
  • violation de l'hygiène pendant le cycle menstruel;
  • processus stagnants causés par les caractéristiques de l'activité professionnelle (travail sédentaire ou associé à une station debout prolongée).

Le pourcentage de protéines (albumine) dans l'urine, vous pouvez déterminer la nature de l'insuffisance rénale.

  1. De 3 à 5% d'albumine dans les analyses est caractéristique du développement de la néphrite glomérulaire;
  2. La quantité d'albumine dans l'urine de 0,5 à 1% est observée dans les processus inflammatoires du bassin rénal et de l'appareil glomérulaire.
  3. Avec la néphrose de diverses genèses, l'albumine dans l'urine atteint une concentration élevée - plus de 3%.

Selon les taux élevés de protéines et de leucocytes détectés dans les tests d'urine, il est possible de juger du développement de processus inflammatoires dans le système urinaire, et la présence de fractions de protéines et de globules rouges dans l'urine se manifeste dans les cas de lésions des voies urinaires.

Par conséquent, les inclusions de protéines dans l'urine sont un test de diagnostic important..

La norme protéique dans l'urine

Une augmentation de la concentration de protéines dans l'urine au-dessus de la normale est indiquée par le terme protéinurie. Mais pour un diagnostic complet, une analyse générale ne suffit pas. Un indicateur important est la quantité de protéines perdues dans l'urine pendant la journée.

Normalement, la perte quotidienne de protéines ne doit pas dépasser 150 mg. Cela signifie que la perte de protéines dans l'urine chez la femme est supérieure à la norme (par jour), vous pouvez évaluer la gravité de l'état pathologique:

  • Si la perte quotidienne ne dépasse pas 0,3 g - cela correspond au stade léger et se caractérise par une protéinurie mineure. Il est généralement noté à la suite de processus inflammatoires aigus qui se produisent dans le système urinaire et la vessie.
  • Le stade modéré est diagnostiqué avec une perte quotidienne de protéines de 1 g à 3 g. Cette condition est observée avec une nécrose tissulaire des reins due à des processus inflammatoires et pathologiques, ou au développement de néoplasmes tumoraux.
  • Le stade de protéinurie sévère est diagnostiqué si la norme quotidienne est dépassée de 2 g à 3,5 g. Ce stade est souvent associé à une insuffisance rénale chronique.

Afin d'éliminer les faux indicateurs d'analyse, d'identifier la cause réelle et de prescrire un traitement pour les violations correspondantes, certaines règles doivent être suivies. Tout d'abord, respectez les normes d'hygiène pour la collecte d'urine, pour effectuer une analyse de l'alimentation dans les prochains jours avant l'analyse - car de nombreux produits peuvent provoquer la perte de protéines dans l'urine.

Les aliments qui peuvent augmenter les protéines

Pour provoquer une perte supplémentaire de protéines dans l'urine sont capables de produits qui, pour de nombreuses personnes, sont familiers dans l'alimentation quotidienne. Tout d'abord, c'est la présence abondante dans le régime des aliments protéinés (lait cru, œufs, plats de viande et de poisson).

Il n'est pas rare que la norme soit dépassée en raison de l'utilisation d'aliments salés (par exemple chez les amateurs de hareng), de reins épicés et irritants des plats et des boissons, ainsi que de l'alcool ou de la bière. Le même effet est causé par les plats aromatisés aux marinades et au vinaigre. Le parenchyme rénal est irrité et les boissons à forte concentration de vitamine C (avec cassis, cynorhodons, etc.) et une simple consommation excessive d'acide ascorbique provoquent une exacerbation des pathologies rénales..

Un bonbons et des boissons minérales complètement inoffensifs peuvent provoquer des changements dans les analyses d'urine dans le sens d'une augmentation de la perte de protéines, si vous mangez trop.

Signes d'une quantité anormale de protéines

Une quantité insignifiante de protéines dans l'urine ne se manifeste généralement pas par des signes externes. Seuls des processus prolongés et prononcés de protéinurie peuvent survenir chez les femmes présentant des symptômes caractéristiques:

  • gonflement dû à la perte de protéines se liant à l'eau dans le sang;
  • le développement de l'hypertension est un symptôme du développement de la néphropathie;
  • faiblesse et apathie pour la nourriture;
  • myalgie et crampes musculaires;
  • des signes de fièvre.

Tout cela s'accompagne de signes caractéristiques d'un changement de la couleur et de la structure de l'urine..

  1. L'urine devient moussante, ce qui est un signe certain de la présence de fractions protéiques.
  2. Une concentration accrue de protéines et de globules blancs dans l'urine est indiquée par sa couleur trouble et ses sédiments blanchâtres..
  3. Un changement de teinte en brun est la preuve de la présence de globules rouges dans l'urine.
  4. La manifestation d'une odeur âcre d'ammoniac peut indiquer un développement possible du diabète.

Une augmentation du taux de protéines dans l'urine dans l'ensemble des globules rouges et des globules blancs est un signe caractéristique de pathologies rénales sévères et d'urolithiase.

Augmentation des protéines pendant la grossesse

Pendant cette période, la norme est différente - note!

Une grossesse normale et une bonne fonction rénale éliminent en principe la perte supplémentaire de fractions protéiques dans l'urine. Mais même leur présence ne peut pas toujours signifier une pathologie. Pendant la grossesse, la norme protéique dans l'urine peut varier dans des valeurs acceptables - de 0,14 g par litre à 300 mg par jour. Ces indicateurs sont physiologiques et n'entraînent aucun écart dans la santé et le développement fœtal de la femme.

La raison peut être due à l'influence de facteurs externes, alors les changements dans le témoignage seront temporaires. Le principal facteur de la teneur élevée en protéines dans les analyses peut être;

  • augmentation de la charge sur le corps;
  • changements hormonaux causés par la grossesse;
  • l'excitation et le stress inhérents aux femmes dans cette position;
  • augmentation de la pression sur les reins avec un utérus élargi;
  • maladie rénale;
  • l'impact de la toxicose tardive "gestose".

Un signal alarmant est l'hypertension artérielle, la toxicose et l'enflure en combinaison avec des signes de protéinurie. Et comme chez les femmes enceintes les indications dans les analyses peuvent changer presque tous les jours, il est nécessaire d'établir la cause exacte de la pathologie. Subir un examen complet, à l'exclusion des maladies et des pathologies rénales graves.

  • Avec une augmentation des protéines provoquée par des processus inflammatoires dans les reins ou la gestose, une femme et un enfant sont en danger réel.

Si les maladies inflammatoires des reins peuvent être arrêtées avec un traitement antibactérien, le développement d'une gestose pendant la période prénatale est complètement impossible à arrêter..

Sans mesures urgentes, les processus de la circulation capillaire sont perturbés dans le corps de la femme et le placenta. L'enfant subit une hypoxie (manque d'oxygène) et manque de nutriments.

Cela se manifeste par un retard de développement et crée un grand risque de mort fœtale. Une femme développe des crampes, une augmentation de la pression artérielle et, dans le pire des cas, un œdème cérébral.

Qu'en est-il du traitement?

Si la protéinurie a un statut physiologique, aucun traitement médicamenteux n'est utilisé. Il est recommandé de supprimer tous les facteurs provoquants, de procéder à une correction de l'alimentation et d'assurer une bonne nuit de sommeil et de repos à la femme..

Si les tests montrent des écarts importants de la protéine par rapport à la norme, cela nécessite un diagnostic plus détaillé pour identifier la cause profonde. Dans de tels cas, le diagnostic est effectué dans des conditions stationnaires..

Le plan de traitement est établi en fonction de la maladie de fond identifiée. Des cours de thérapie antibiotique, un traitement avec des corticostéroïdes et des antihypertenseurs peuvent être prescrits. Des séances de purification du sang sont effectuées - par hémodèse, plasmaphérèse ou hémosorption.

Protéines dans l'urine - qu'est-ce que cela signifie? Raisons d'augmentation, norme, tactiques de traitement

En passant par les reins, le sang est filtré - en conséquence, seules les substances dont le corps a besoin y restent, et le reste est excrété dans l'urine.

Les molécules de protéines sont grandes et le système de filtration des corps rénaux ne les laisse pas passer. Cependant, en raison d'une inflammation ou pour d'autres raisons pathologiques, l'intégrité des tissus des néphrons est altérée et la protéine passe librement à travers leurs filtres.

La protéinurie est l'apparition de protéines dans l'urine, et je vais expliquer les causes et le traitement de cette condition dans cette publication.

Navigation rapide dans les pages

Causes de l'augmentation des protéines dans l'urine

Dans l'urine des femmes et des hommes, on trouve deux types de protéines - les immunoglobulines et l'albumine, et le plus souvent ces dernières, afin que vous puissiez rencontrer une chose telle que l'albuminurie. Ce n'est rien d'autre qu'une protéinurie courante..

La présence de protéines dans l'urine est:

  • Transitoire, associée à de la fièvre, à des maladies chroniques en dehors du système urinaire (amygdalite, laryngite) et à des causes fonctionnelles - habitudes alimentaires (beaucoup de protéines dans l'alimentation), surmenage physique, nage dans l'eau froide.
  • Permanent, qui est dû à des changements pathologiques dans les reins.

La protéinurie est également divisée en types en fonction de la quantité de protéines (unités - g / l / jour):

  • trace - jusqu'à 0,033;
  • faiblement exprimé - 0,1-0,3;
  • modéré - jusqu'à 1;
  • sévère - jusqu'à 3 ou plus.

Les causes des protéines dans l'urine sont nombreuses et la première place est occupée par les pathologies rénales:

  • pyélonéphrite;
  • néphrose lipoïde;
  • amylose;
  • glomérulonéphrite;
  • polykystose rénale;
  • néphropathie dans le diabète;
  • carcinome rénal;
  • uropathie obstructive.

Parmi les maladies du sang, les causes de l'augmentation des protéines dans l'urine peuvent être le myélome, la leucémie, le plasmacytome, le syndrome myélodysplasique. Ces pathologies n'endommagent pas le tissu rénal, mais augmentent leur charge - le niveau de protéines dans le sang augmente et les néphrons n'ont pas le temps de les filtrer complètement. Les inclusions de protéines dans l'urine apparaissent également avec l'urétrite et la prostatite.

Une augmentation prononcée des protéines dans l'urine peut provoquer de telles violations:

  • inflammation des voies génito-urinaires;
  • tumeurs dans les poumons ou le tractus gastro-intestinal;
  • lésion rénale;
  • maladies du système nerveux central;
  • une occlusion intestinale;
  • tuberculose;
  • hyperthyroïdie;
  • endocardite subaiguë causée par des infections;
  • hypertension artérielle;
  • hypertension chronique;
  • intoxication du corps par empoisonnement et maladies infectieuses;
  • brûlures étendues;
  • l'anémie falciforme;
  • Diabète;
  • congestion dans l'insuffisance cardiaque;
  • Néphrite lupique.

L'augmentation physiologique des protéines dans l'urine est temporaire et n'est le symptôme d'aucune maladie; elle se produit dans de tels cas:

  • activité physique élevée;
  • jeûne prolongé;
  • déshydratation.

La quantité de protéines excrétées dans l'urine augmente également dans les situations stressantes, avec l'introduction de la noradrénaline et l'utilisation de certains autres médicaments.

Dans les maladies inflammatoires, une élévation des protéines et des globules blancs dans l'urine peut être détectée. Les causes courantes comprennent la pyélonéphrite, le diabète sucré, les maladies du sang, les infections du système génito-urinaire, l'appendicite.

Les globules blancs contenant des protéines sont présents dans l'analyse de l'urine et à la suite de la prise d'aminosides, d'antibiotiques, de diurétiques thiazidiques, d'inhibiteurs de l'ECA.

Il ne devrait pas y avoir de globules rouges dans l'urine. Les protéines, les globules rouges et les globules blancs dans l'urine apparaissent avec des blessures, une inflammation des reins, des tumeurs dans les voies urinaires, la tuberculose, la cystite hémorragique, des calculs rénaux et de la vessie.

C'est un signal sérieux - si vous ne trouvez pas la cause exacte et ne commencez pas le traitement à temps, la maladie peut évoluer en insuffisance rénale.

La norme des protéines dans l'urine des femmes et des hommes

Dans l'urine d'une personne en bonne santé, les protéines ne contiennent pas plus de 0,003 g / l - dans une seule portion d'urine, cette quantité n'est même pas détectée.

Pour le volume d'urine quotidien, la norme va jusqu'à 0,1 g. Pour les protéines dans l'urine, la norme chez les femmes et les hommes est la même.

Chez un enfant jusqu'à 1 mois. les valeurs normales atteignent 0,24 g / m², et chez les enfants de plus d'un mois, elles diminuent à 0,06 g / m² de surface corporelle.

Produits de stimulation des protéines urinaires

Les excès de protéines augmentent le fardeau des reins. Le corps n'a pas la capacité d'accumuler les excès de protéines - les réserves de substances et d'énergie sont toujours stockées sous forme de graisse ou brûlées pendant l'activité physique.

Si vous respectez un régime protéiné ou que de tels aliments prévalent dans le régime, l'excès de protéines augmentera inévitablement. Le corps doit soit le convertir (en graisse avec un mode de vie sédentaire, en masse musculaire et en énergie lors des mouvements). Mais la vitesse des processus métaboliques est limitée, donc le moment viendra où la protéine commencera à être excrétée dans l'urine.

La teneur en protéines dans l'urine augmente l'excès de produits tels que le lait, la viande (boeuf, porc, poulet, dinde), le foie, les légumineuses (soja, lentilles), les œufs, les fruits de mer, le poisson, le fromage cottage, le fromage, le sarrasin, les choux de Bruxelles. Ils sont utiles, mais avec modération..

Si vous mangez beaucoup d'aliments protéinés, il est important de consommer au moins 2,5 litres d'eau pure chaque jour et de bouger activement. Sinon, les reins ne pourront pas filtrer correctement l'urine, ce qui peut entraîner des troubles métaboliques et le développement d'une lithiase urinaire.

D'autres produits réduisent la capacité de filtration des reins:

  • Les boissons alcoolisées irritent le parenchyme des organes, épaississent le sang, augmentant la charge sur le système urinaire;
  • Les aliments salés et sucrés retiennent l'eau dans le corps, ralentissant sa libre circulation - la congestion et l'œdème se développent, ce qui
  • Augmente la toxicité sanguine - cela affecte négativement le fonctionnement des filtres rénaux.

Symptômes d'une augmentation pathologique des protéines dans l'urine

la protéine d'urine est élevée, que faire?

Une légère protéinurie et des traces de protéines dans l'urine ne se manifestent pas. Dans ce cas, il peut y avoir des symptômes de maladies qui conduisent à une légère augmentation de cet indicateur, par exemple, une augmentation de la température pendant l'inflammation.

Avec une présence significative de protéines dans l'urine, un œdème apparaît. En effet, en raison de la perte de protéines, la pression colloïdale osmotique du plasma sanguin diminue et, des vaisseaux, elle quitte partiellement le tissu.

Si la protéine dans l'urine est élevée pendant longtemps, les symptômes suivants se développent:

  1. Douleur dans les os
  2. Vertiges, somnolence;
  3. Fatigabilité rapide;
  4. Fièvre avec inflammation (frissons et fièvre);
  5. Manque d'appétit;
  6. Nausée et vomissements;
  7. Turbidité ou blancheur de l'urine due à la présence d'albumine ou rougeur si les reins laissent passer les globules rouges avec la protéine.

Il y a souvent des signes de néphropathie dysmétabolique - hypertension artérielle, gonflement sous les yeux, sur les jambes et les doigts, maux de tête, constipation, transpiration.

Un taux élevé de protéines dans l'urine pendant la grossesse est la norme?

Le volume de sang circulant dans le corps d'une femme au cours de cette période est augmenté, de sorte que les reins commencent à fonctionner de manière améliorée. La norme de protéine dans l'urine pendant la grossesse est considérée comme une valeur allant jusqu'à 30 mg / l.

Avec des indices d'analyse de 30 à 300 mg, la microalbuminurie est indiquée. Elle peut être causée par une abondance d'aliments protéiques dans l'alimentation, des stress fréquents, une hypothermie, une cystite.

Une augmentation des protéines à 300 mg ou plus est observée avec la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite.

La condition la plus grave dans laquelle les protéines dans l'urine augmentent pendant la grossesse est la gestose. Cette complication s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, d'un œdème et, dans les cas extrêmes, de convulsions, d'un œdème cérébral, d'un coma, de saignements et de la mort. Par conséquent, il est important que les femmes enceintes fassent attention à tous les symptômes et passent régulièrement un test d'urine.

Il arrive que même dans le contexte d'une bonne nutrition et de l'absence de symptômes, la présence de protéines dans l'urine chez la femme soit détectée. Qu'est-ce que ça veut dire? Des traces de protéines peuvent être détectées si l'hygiène n'est pas observée pendant le prélèvement d'urine.

  • Dans ce cas, des pertes vaginales contenant jusqu'à 3% de protéines libres et de mucine (une glycoprotéine composée de glucides et de protéines) pénètrent dans l'urine..

S'il n'y a pas de raisons visibles et que les protéines dans l'urine sont plus que la normale, passez un examen approfondi - peut-être qu'une maladie se déroule sous une forme latente.

Tactiques de traitement, médicaments

Pour prescrire le bon traitement, le médecin doit trouver la cause de la protéinurie. Si la libération de protéines est associée à l'état physiologique du corps, le traitement n'est pas effectué.

  • Dans ce cas, il est recommandé de revoir le régime alimentaire, de réduire le stress, d'être moins nerveux (peut-être que le médecin recommandera des sédatifs légers).

Maladies inflammatoires

Les causes de l'augmentation des protéines dans l'urine chez les femmes et les hommes associées aux processus inflammatoires dans le système génito-urinaire, sont traitées avec des antibiotiques, des agents de restauration.

Les médicaments antimicrobiens sont sélectionnés en tenant compte de la sensibilité du pathogène, de la forme de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Dans le traitement de la pyélonéphrite sont indiqués:

  • antibiotiques (ciprofloxacine, céfépime);
  • AINS pour réduire l'inflammation et la douleur (Diclofénac);
  • repos au lit avec exacerbation;
  • soutenir la phytothérapie (herbes diurétiques, cynorrhodons, camomille, médicament Monurel);
  • consommation abusive d'alcool;
  • diurétiques (furosémide);
  • Fluconazole ou amphotéricine indiqué pour l'étiologie fongique de la maladie.

En cas de septicémie (symptômes de suppuration - douleur intense, fièvre, diminution de la pression), l'ablation des reins est indiquée - néphrectomie.

Avec la glomérulonéphrite, un régime n ° 7 est prescrit avec une restriction des protéines et du sel, agents antimicrobiens. Les cytostatiques, les glucocorticoïdes, l'hospitalisation et le repos au lit sont indiqués en cas d'exacerbation.

Néphropathie

Les niveaux de protéines urinaires augmentent avec la néphropathie. Le schéma thérapeutique dépend de la cause sous-jacente (diabète, troubles métaboliques, intoxication, gestose des femmes enceintes) et est déterminé individuellement.

Avec la néphropathie diabétique, une surveillance attentive de la glycémie est nécessaire, un régime sans sel avec une faible teneur en protéines est indiqué. Parmi les médicaments prescrits inhibiteurs de l'ECA, des moyens de normaliser le spectre lipidique (acide nicotinique, simvastine, probucol).

Dans les cas graves, l'érythropoïétine est également utilisée pour normaliser l'hémoglobine, une procédure d'hémodialyse ou une décision est prise sur une greffe de rein.

Gestose enceinte

La gestose pendant la grossesse peut se produire sous quatre formes ou étapes:

  • hydropisie - syndrome œdémateux se développe;
  • néphropathie - un dysfonctionnement des reins;
  • prééclampsie - une violation de la circulation cérébrale;
  • éclampsie - stade extrême, condition de predkomatoznoe, une menace pour la vie.

Tout formulaire nécessite une hospitalisation et un traitement immédiats dans un hôpital. Une femme montre un repos complet et un régime avec une restriction en sel.

La pharmacothérapie comprend:

  • sédatifs;
  • élimination des spasmes vasculaires (l'administration goutte à goutte de sulfate de magnésium est souvent utilisée);
  • reconstitution du volume sanguin à l'aide de solutions isotoniques, de produits sanguins;
  • des moyens pour normaliser la pression;
  • diurétiques pour prévenir l'œdème cérébral;
  • l'introduction de vitamines.

Quel est le danger d'un taux élevé de protéines dans l'urine?

La protéinurie nécessite une clarification et une élimination rapides de ses causes. Une augmentation des protéines dans l'urine sans traitement est dangereuse pour le développement de telles conditions:

  1. Diminution de la sensibilité aux infections et aux toxines;
  2. Violation de la coagulabilité du sang, qui est lourde de saignements prolongés;
  3. Si la globuline se liant à la thyroxine quitte le corps avec de l'urine, le risque de développer une hypothyroïdie est élevé;
  4. Dommages aux deux reins, mort avec néphropathie;
  5. Chez la femme enceinte avec gestose, œdème pulmonaire, insuffisance rénale aiguë, coma, hémorragies dans les organes internes, menace de mort fœtale, sévère
  6. Saignement utérin.

Une augmentation des protéines dans l'urine empêche l'automédication - en contactant un spécialiste à temps, vous pouvez éviter le développement de complications graves.