Principal

Tumeur

Méthodes de laboratoire et instrumentales pour tester les glandes surrénales

Toutes les glandes du système endocrinien participent à l'activité normale des principaux organes et systèmes, déterminent l'état de santé général.

Les maladies des glandes surrénales affectent les fonctions immunitaires, génitales, urinaires, psychologiques et autres du corps. Par conséquent, il est nécessaire de savoir comment vérifier les glandes surrénales et les niveaux d'hormones chez diverses catégories de patients.

Objectif fonctionnel des hormones dans les glandes surrénales

Les glandes surrénales (glandes surrénales) sont des glandes endocrines doubles situées sur les pôles supérieurs des deux reins, dans lesquelles certaines hormones sont produites (adrénaline et norépinéphrine, aldostérone, cortisol et autres). Lorsque l'état des glandes surrénales est normal, elles:

  • gérer le métabolisme eau-sel et tous les processus métaboliques;
  • participer à la distribution de protéines simples et complexes, de graisses et de composés lipidiques, d'hydrates de carbone dans le corps;
  • assurer la production d'hormones (testostérone, progestérone, œstrogène) dans les gonades;
  • stimuler les propriétés protectrices du corps lors de stress et de charges excessives.

Toutes les pathologies et problèmes avec les glandes surrénales nécessitent une observation par un endocrinologue qui prescrit un régime alimentaire et des médicaments pour traiter ces organes.

Quand vous devez faire un examen

Dans les glandes surrénales, ces hormones sont produites:

  • l'aldostérone, le cortisol, la cortisone et la corticostérone sont produites dans le cortex des glandes surrénales, elles sont responsables de l'équilibre eau-sel, de l'échange des graisses, des protéines et des glucides dans le corps;
  • androgènes - également produits dans la couche corticale, ce sont des hormones sexuelles mâles qui déterminent la formation de caractéristiques sexuelles secondaires;
  • les catécholamines, les «hormones du stress» (adrénaline et norépinéphrine) - se forment dans la médullosurrénale. Ils permettent à une personne de maintenir une humeur normale, une stabilité émotionnelle et une réaction adéquate avec des charges accrues.

En pratique, il est difficile de distinguer des signes spécifiques indiquant un dysfonctionnement des glandes surrénales, ils sont donc contrôlés en présence de telles violations:

  • dans le système endocrinien - un cycle menstruel irrégulier ou un arrêt soudain des menstruations en dehors de la grossesse ou de la ménopause, l'apparition de signes masculins chez les femmes (voix basse, hirsutisme, c'est-à-dire pilosité excessive);
  • dans le système cardiovasculaire - différences possibles de pression artérielle, troubles du rythme cardiaque;
  • dans le système digestif - perte d'appétit, fluctuations de poids sans cause;
  • dans le système nerveux - insomnie, irritabilité, déprimé, état dépressif;
  • signes cutanés - hypo- et hyperpigmentation de certaines parties du corps, apparition de taches sombres sur les muqueuses de la bouche.

Les néoplasmes tumoraux (y compris le phéochromocytome) peuvent entraîner une altération de la fonction surrénale.

Cela a un effet négatif général sur le corps, conduisant au développement de diverses maladies, notamment: le diabète sucré dans le contexte d'une altération du métabolisme lipidique, la maladie d'Addison. Avec les symptômes de la maladie d'Itzingo-Cushing, il y a une teneur accrue en glucocorticoïdes (hormones stéroïdes).

Dans le corps d'une femme, les glandes surrénales jouent un rôle particulièrement important, leur effet sur la santé à différentes périodes de la vie est difficile à surestimer.

  • le niveau hormonal normal vous permet de supporter avec succès le bébé et de récupérer plus rapidement après l'accouchement;
  • les contraceptifs hormonaux suppriment les processus naturels du système reproducteur de la femme et provoquent un «stress hormonal» prolongé;
  • pendant la ménopause et la ménopause, les fonctions sexuelles féminines diminuent rapidement, donc les médecins prescrivent un traitement hormonal substitutif.

Le dysfonctionnement lié à l'âge des glandes surrénales et du système reproducteur chez l'homme se produit progressivement, de sorte que les glandes surrénales sont capables de fournir un niveau hormonal suffisant pendant une longue période.

Pour savoir quel médecin vérifie le niveau hormonal et établit un diagnostic, vous devez contacter votre thérapeute ou votre médecin de famille. Le plus souvent, ces spécialistes traitent des maladies des glandes surrénales: cardiologues, gynécologues, urologues, oncologues, endocrinologues qui effectuent un examen et prescrivent un traitement.

Les principales méthodes de diagnostic de la fonction surrénale

Les méthodes d'étude et de diagnostic des maladies des glandes surrénales comprennent l'évaluation de l'état général du patient et la vérification du niveau d'hormones sécrétées dans les glandes surrénales.

La surveillance préventive du système hormonal chez la femme est particulièrement importante, car elle peut classer des signes spécifiques comme des signes quotidiens et ne pas rendre visite à l'endocrinologue en temps opportun. Le spécialiste vous expliquera en détail comment contrôler les glandes surrénales et vous prescrira un traitement efficace..

Tests hormonaux

Les indicateurs des niveaux d'hormones dans les glandes surrénales sont détectés par des tests de laboratoire de salive, de sang et d'urine, qui sont effectués pour diagnostiquer et vérifier les résultats du traitement.

Quels tests doivent être effectués en cas de maladie des glandes surrénales, dira le spécialiste, et plusieurs jours avant les tests qui déterminent les changements dans la teneur en hormones, plusieurs conditions sont prescrites:

  • suspendre l'utilisation de médicaments hormonaux et diurétiques, ainsi que de médicaments qui affectent la pression artérielle;
  • exclure l'activité physique, les sports;
  • éviter le stress psycho-émotionnel;
  • renoncer aux mauvaises habitudes, éliminer la consommation d'alcool et de nicotine.

Afin de vérifier les hormones surrénales chez la femme, il est nécessaire de faire des tests sanguins pour les hormones après la menstruation, dans la phase folliculaire (au cours des deux premières semaines du cycle menstruel). Il est très important d'identifier l'influence des glandes surrénales et des hormones rénales (telles que la rénine et d'autres).

Test de salive pour le cortisol

Cette technique est assez pratique. Il vous permet de vérifier la teneur en cortisol le soir pour identifier le syndrome d'Itsenko-Cushing. Dans ce cas, des résultats plus informatifs sont obtenus s'il y a des maladies de la glande thyroïde ou si d'autres raisons apparaissent.

Le biomatériau doit être introduit dans un récipient spécial à l'heure indiquée par le médecin. Le sang n'est pas autorisé à pénétrer dans la salive, par conséquent, les tests ne sont pas effectués chez les patients présentant une inflammation de la bouche et des saignements des gencives. Pendant la veille, vous devez limiter la consommation d'alcool et de nicotine.

Un test de cortisol dans la salive peut montrer le niveau de sécrétion de cette hormone en quatre périodes de la journée, ce qui vous permet de suivre les changements dans le travail des glandes surrénales. Les glandes surrénales en condition normale confirment les résultats des tests suivants:

  • le matin, le taux d'hormones le plus élevé est déterminé;
  • vers midi, les indicateurs diminuent;
  • après le déjeuner, la baisse se poursuit;
  • le soir - le plus bas niveau de cortisol.

Analyses sanguines hormonales

Dans un test sanguin, le niveau de ces hormones est le plus souvent déterminé: aldostérone, cortisol, hormone androgène déhydroépiandrostérone (DEA).

Aldostérone - détermine la concentration d'électrolytes dans le plasma sanguin, affecte ainsi la pression et le système cardiovasculaire, est impliquée dans le maintien de l'homéostasie, dans le processus de transsudation (l'allocation du sang des vaisseaux sanguins aux tissus et organes).

Parallèlement à ce test pour les hormones du cortex surrénal, une enzyme rénine, qui normalise la pression artérielle, est souvent testée..

Des indicateurs accrus sont possibles avec l'hyperplasie surrénale (hypertrophie), avec la sténose de l'artère rénale (rétrécissement pathologique du vaisseau), avec le syndrome néphrotique avec un œdème étendu, avec divers néoplasmes, ainsi que pendant la prise d'œstrogènes (thérapeutiques ou contraceptifs).

Des taux d'aldostérone réduits sont détectés avec des anomalies génétiques ou acquises, avec une intoxication alcoolique, dans la période après une intervention chirurgicale sur les reins et les glandes surrénales, avec une inflammation et un diabète.

Pour la recherche, du sang veineux est utilisé, qui doit être pris le matin à jeun. La première partie de l'analyse est réalisée en décubitus dorsal, après 4 heures le prochain prélèvement sanguin est effectué en position debout pour révéler la relation des mouvements avec le niveau hormonal.

Cortisol - cette hormone aide à réguler la pression artérielle et le métabolisme, stimule la contraction des fibres musculaires, soutient le système immunitaire, élimine les effets du stress psycho-émotionnel.

Les niveaux de cortisol dans le sang ne dépendent pas de la catégorie d'âge ou du sexe des patients, mais varient considérablement au cours de la journée.

La norme maximale est déterminée le matin et le minimum - la nuit, de sorte qu'ils effectuent un test sanguin répété à différentes périodes du cycle. Pour détecter les changements diurnes, un échantillon est prélevé le matin à jeun et le suivant dans l'après-midi (après 16 heures).

Des niveaux élevés de l'hormone indiquent la maladie de Cushing, l'hyperplasie (prolifération pathologique du cortex surrénalien), d'éventuelles tumeurs cérébrales, surrénales ou rénales, des troubles métaboliques, le stress.

La diminution du taux de cortisol est caractéristique de la maladie d'Addison, avec des pathologies anatomiques des glandes surrénales, des tumeurs cérébrales, une nutrition inadéquate et déséquilibrée.

Le niveau de cortisol chez la femme enceinte peut dépasser de manière significative la norme normale, mais ce n'est pas le signe d'un problème hormonal et ne nécessite pas de traitement. Si des résultats douteux sont obtenus, des tests répétés doivent être effectués après environ une semaine..

La déhydroépiandrostérone (DEA) est une hormone androgène qui, avec la participation de l'enzyme phosphatase, est convertie en sulfate de déhydroépiandrostérone (DEAS). Le contenu de DEAS dans le sang reflète la formation d'hormones sexuelles mâles (testostérone) et femelles (œstrogènes et estradiol).

Les indicateurs normatifs DEA diffèrent selon l'âge et le sexe des patients. Le sang pour analyse sur DEA doit être donné le matin d'une veine à jeun.

Avant cela, il est nécessaire de suivre une alimentation appropriée, pour éviter des charges accrues et des situations stressantes. Il est recommandé aux femmes de passer des tests dans les deux semaines suivant la fin des menstruations.

Des niveaux anormaux de DEA indiquent des signes hormonaux d'un problème dans la glande surrénale et sont la base d'un diagnostic ultérieur.

Les catécholamines (dopamine, adrénaline, norépinéphrine) - fournissent la capacité d'une personne à répondre adéquatement dans diverses situations stressantes, activent les propriétés protectrices du système nerveux. Le niveau de catécholamines augmente avec l'hypertension artérielle, les maladies coronariennes, avec des charges accrues. Le sang est donné pour analyse à jeun le matin..

Avant cela, vous devez vous abstenir de boire de l'alcool, de la nicotine et de vous entraîner..
La reproduction de ces hormones dans les glandes surrénales est régulée par l'hypophyse (l'hypophyse dans la partie inférieure du cerveau).

Par conséquent, la déviation des indices hormonaux de la norme peut être causée non seulement par un dysfonctionnement surrénalien, mais aussi par des maladies cérébrales (tumeurs hypophysaires et hypothalamiques).

Analyse d'urine

Des tests d'urine sont effectués pour vérifier les reins et les glandes surrénales pour déterminer le niveau d'aldostérone, de cortisol, et ils donnent également de l'urine pour les catécholamines. Parfois, ils utilisent des médicaments stimulants qui peuvent indiquer une cause spécifique de déséquilibre hormonal..

La préparation pour l'analyse d'urine est presque la même que celle effectuée avant les analyses de sang. Il est recommandé de suivre un régime alimentaire approprié, de réduire la quantité de sel, d'éliminer l'utilisation de médicaments antihypertenseurs et diurétiques, ainsi que de contraceptifs oraux, de limiter les mauvaises habitudes (alcool, tabac), d'éliminer le stress inutile et le stress pendant le travail et le repos..

Vous pouvez détecter une augmentation du niveau d'aldostérone de cette manière: la veille de l'accouchement, la portion quotidienne d'urine est collectée dans un récipient de 3 litres dans lequel de la poudre d'acide borique est ajoutée comme conservateur.

L'urine pour l'analyse est collectée de cette manière: la miction a lieu dans un récipient propre et séparé, d'où l'urine est versée dans un grand récipient, qui doit être conservé dans un endroit frais (au réfrigérateur).

La toute première portion d'urine du matin n'est pas collectée, par conséquent, le volume résultant est mesuré. L'urine mélangée est versée dans une quantité de 100 ml dans un récipient séparé et envoyée pour analyse.

Un test d'urine pour les catécholamines peut diagnostiquer la présence d'une tumeur ou la cause de l'hypertension. Le niveau de catécholamines est réduit avec l'hypoplasie surrénale, la leucémie et les maladies du système cardiovasculaire, les troubles mentaux.

L'urine est prélevée trois fois dans la journée: le matin, la première vidange de la vessie est passée, le reste du biomatériau est collecté après 3, 6 et 12 heures.

Diagnostic instrumental

Pour déterminer le niveau hormonal, des méthodes instrumentales de diagnostic des maladies surrénales sont souvent utilisées: échographie (échographie), tomodensitométrie (TDM) utilisant des rayons X, imagerie par résonance magnétique (IRM) et autres.

Ces méthodes vous permettent d'identifier les pathologies de la structure des organes, la présence de tumeurs, si les patients présentent des écarts du niveau hormonal et des problèmes avec le système endocrinien.

La préparation au diagnostic des maladies des reins et des glandes surrénales dépend de la technique choisie et comprend plusieurs points clés: quelques jours avant le contrôle, exclure la malbouffe, certains médicaments, le stress physique et émotionnel.

Diagnostic échographique

Au cours de l'échographie, vous pouvez déterminer l'emplacement et la taille des glandes surrénales, des néoplasmes possibles. Cependant, cette technique présente des inconvénients, car il s'agit d'un petit organe - jusqu'à 5 cm de long et pesant jusqu'à 15 grammes.

Pendant l'échographie, les glandes surrénales à l'état normal ne sont pas localisées, la visualisation des tissus est insuffisante sur le fond du tissu rétropéritonéal.

Par conséquent, il est impossible d'examiner en détail le cerveau et le cortex de la glande surrénale et de remarquer la présence de petites tumeurs. L'échographie montre parfois la glande surrénale, c'est possible lorsque les vaisseaux deviennent enflammés.

L'échographie peut détecter de telles maladies:

  • hyperplasie (prolifération du tissu cellulaire, augmentation de la taille des glandes surrénales);
  • kystes, tumeurs bénignes et malignes, métastases;
  • processus inflammatoires;
  • maladies concomitantes dans le système génito-urinaire.

Diagnostic CT et IRM

Les méthodes les plus efficaces pour vérifier les glandes surrénales sont la TDM et l'IRM, parfois en utilisant un produit de contraste.

La tomographie vous permet d'examiner en détail les organes qui sont raisonnablement bien visualisés, y compris les plus petits défauts physiologiques, les tumeurs surrénales et les vaisseaux sanguins. La tomographie est réalisée dans de tels cas:

  • identifier les pathologies vasculaires;
  • détermination du diagnostic de cancer suspecté;
  • avec lésions traumatiques de la cavité abdominale et des glandes surrénales.

Lors de la tomodensitométrie sans contraste, il est nécessaire de s'abstenir de manger des aliments 4 heures avant l'examen. Avant la procédure, vous devez retirer la montre, les bagues, tous les bijoux en métal et les pièces de vêtements.

L'IRM surrénalienne est indiquée lorsqu'une tumeur est suspectée ou pour évaluer un traitement thérapeutique ou chirurgical. En utilisant l'amélioration du contraste intraveineux, il est plus facile de différencier l'hyperplasie surrénale, le processus tumoral et d'autres changements pathologiques.

Auto-diagnostic

Des méthodes indépendantes pour le diagnostic des glandes surrénales sont utilisées dès les premiers signes de mauvaise santé et en présence de changements liés à l'âge. Avant d'aller chez le médecin, vous pouvez effectuer indépendamment des tests abordables qui ne nécessitent pas de compétences ou d'outils spéciaux.

Test de pression: il est nécessaire de prendre une position couchée, de se détendre et de mesurer la pression après 5-6 minutes, puis de se lever et de mesurer à nouveau.

Si tout est normal avec les glandes surrénales, alors la pression artérielle en position verticale du corps sera plus élevée pour assurer un apport sanguin stable au cerveau. Un tel contrôle doit être effectué à plusieurs reprises pendant la journée.

Test de cortisol: tout au long de la journée, vous devez mesurer la température corporelle toutes les trois heures, répétée 5-6 jours. Ensuite, l'indicateur de température moyenne pour une journée est déterminé, si la température ne s'écarte fondamentalement pas de 0,2 degré, vous devez faire très attention à l'état des glandes surrénales.

Si la température est basse, avec des fluctuations notables, des violations dans les glandes surrénales et la glande thyroïde sont possibles. Si la température est basse, mais stable, vous devez vérifier la glande thyroïde..

Sur la base de ce qui précède, plusieurs conclusions peuvent être tirées: les maladies des glandes surrénales affectent tous les organes et systèmes du corps. Par conséquent, il est important de savoir quels symptômes accompagnent cette condition, quelles méthodes de diagnostic sont utilisées..

Pour savoir comment diagnostiquer et traiter correctement les pathologies hormonales, il est préférable de s'adresser à un spécialiste spécialisé. Si un dysfonctionnement surrénalien est détecté, un traitement approprié sera prescrit, le plus souvent avec l'utilisation de médicaments hormonaux. Dans la forme chronique de la maladie, la durée du traitement est prolongée pour une durée indéterminée..

Quels tests doivent être effectués pour vérifier les glandes surrénales

Le stress fréquent, le surmenage, le manque de sommeil affectent négativement les glandes surrénales, ce qui peut perturber l'équilibre hormonal complet. Comment vérifier la fonction de la glande surrénale? La performance des glandes surrénales est déterminée par des tests sanguins ou urinaires. L'examen doit se faire en présence de symptômes caractéristiques de la maladie. Il existe des maladies surrénales majeures telles que le syndrome d'Itsenko-Cushing, Cohn, le phéochromocytome, l'hyperandrogénie.

L'aldostérone, le cortisol et le sulfate de déhydroépiandrostérone sont des hormones vitales du cortex surrénalien. Souvent, un médecin (endocrinologue) prescrit une analyse des hormones surrénales pour les symptômes de ces maladies:

pour l'adrénocorticotropine et le cortisol avec des symptômes de la maladie de Cushing; rénine et aldostérone en présence d'une clinique du syndrome de Cohn; normétanéphrine et méthanephrine avec des signes de phéochromocytome; testostérone, DHEA-s et androstenedione pour clarifier l'hyperandrogénie.

Diagnostic du sulfate de déhydroépiandrostérone par test sanguin

L'indicateur de sulfate de déhydroépiandrostérone (abrégé DHEA-S, DHEA-s) est vérifié pour la fertilité altérée, les conditions hyperandrogènes. La DHEA est donnée pour surveiller le statut androgène en cas de retard du développement sexuel, pour examiner les maladies ovariennes, l'hypothèse d'une tumeur, l'ostéoporose.

Retour à la table des matières

Se préparer au test

Le sang doit être pris à jeun. A la veille des tests de concentration des hormones du cortex surrénal DHEA-c, l'utilisation de boissons alcoolisées et d'aliments gras, situations stressantes, est totalement exclue. Il faut éviter la surcharge physique, éliminer le tabagisme. Lorsque vous prenez des contraceptifs oraux, des médicaments contenant des œstrogènes, la dexaméthasone, la prednisolone, l'hydrocortisone, le diprospana, vous pouvez obtenir des résultats déformés.

Retour à la table des matières

Explication des indicateurs

Les valeurs normales de DHEA-S sont indiquées dans le tableau ci-dessous:

CatégorieNorm, μg / dl
chez un adulte
Hommes133-441
femmes
de 19 à 49 ans30-333
plus de 50 ans32-204
L'enfant a
enfants de moins de 1 an9-338
enfants de 1 à 9 ans5-85
enfants de 9 à 11 ans5-98
enfants de 11 à 15 ans20-263
adolescents de 15 à 17 ans28-238

Les indicateurs de DHEA sont augmentés pour: ovaires polykystiques, acné et hirsutisme, déficits en 21-hydroxylase ou 3-hydroxystéroïdes déshydrogénase, tumeurs, syndrome surrénogénital, maladie de Cushing. De faibles niveaux de DHEA-S sont observés en cas de retard de développement sexuel, d'insuffisance surrénale. Diminution des niveaux de glucocorticoïdes DHEA et de contraceptifs oraux.

Retour à la table des matières

Un test sanguin pour le cortisol

Le cortisol est une hormone importante que le cortex surrénalien produit..

Le diagnostic des hormones surrénales comprend un test de cortisol sanguin. La fonction du cortisol est de protéger le corps contre les effets de la surcharge émotionnelle. Par conséquent, elle est également appelée «hormone du stress». Le médecin envoie pour diagnostic selon les indications suivantes:

dépistage de la maladie de Cushing; diagnostic des états hypertensifs; dans le cas du syndrome surrénogénital; pour évaluer la maladie d'Addison.

Comment se préparer au diagnostic?

Un test sanguin est effectué le matin à jeun. Pour déterminer la dynamique de l'hormone pendant la journée, un deuxième test est effectué l'après-midi (de 16 à 18 heures). 3 jours avant l'accouchement, vous devez suivre un régime qui limite la consommation de sel (jusqu'à 2-3 g / jour). Une demi-journée avant les tests, vous devez limiter l'activité physique, arrêter de manger. Les surcharges émotionnelles doivent être évitées. Avant de passer le test, vous devez avertir le médecin de la prise de médicaments et d'herbes, car certains d'entre eux peuvent affecter l'exactitude des résultats..

Retour à la table des matières

Normes et causes possibles d'écarts

Les indicateurs du cortisol d'une personne en bonne santé sont: le matin 91–235 mcg / L, le soir - 18–101 mcg / L. Quelles maladies s'accompagnent d'une augmentation du cortisol? Ce sont l'acromégalie, l'obésité, l'asthme, les maladies infectieuses au stade aigu, le syndrome de Cushing, l'hypokaliémie, les tumeurs des glandes surrénales, l'hyperplasie surrénale. Le cortisol est élevé dans les états dépressifs, dans les situations de stress, pendant la grossesse, en raison de la douleur, avec intoxication alcoolique chez les non-buveurs. L'utilisation d'éthanol, d'interféron gamma, de nicotine et d'amphétamines augmente la concentration de cortisol dans le sang.

Avec la maladie d'Addison, une insuffisance chronique de production de cortisol est observée.

De faibles niveaux de cortisol sont observés avec l'hypothyroïdie, l'insuffisance corticale surrénale, l'hypopituitarisme, la maladie d'Addison, le syndrome surrénogénital, à la suite des glucocorticoïdes. Le traitement avec des barbituriques, la béclométhasone, la dexaméthasone, la clonidine, le kétoconazole avec des médicaments à base de morphine, d'oxyde nitrique, de sulfate de magnésium contenant du lithium, aide à réduire la teneur en cortisol.

La maladie d'Itsenko-Cushing est non spécifique et diversifiée dans sa manifestation clinique. Le diagnostic différentiel de cette maladie utilise plusieurs types de tests de laboratoire qui déterminent la concentration d'hormones dans le cortex surrénalien. En tant que dépistage initial de la maladie, un test est utilisé pour déterminer la teneur en cortisol libre dans la salive (collecté le soir) et un test pour déterminer le cortisol libre dans l'urine (une dose quotidienne est collectée).

Retour à la table des matières

Détermination du cortisol dans la salive

La salive contient du cortisol libre stable, non lié au contenu de la globuline liant le cortisol. Cette technique présente plusieurs avantages. Il vous permet de vérifier les glandes surrénales pour le syndrome de Cushing en déterminant la teneur en cortisol dans la salive la nuit. La commodité de l'utilisation de cette méthode vous permet de passer facilement des tests pour les enfants souffrant de troubles mentaux..

Retour à la table des matières

Préparation de l'analyse

Le matériel est collecté dans un récipient, l'heure de la collecte est indiquée par le médecin. Il ne doit pas y avoir de sang dans la salive, donc l'analyse n'est pas prescrite pour les patients atteints de maladies de la cavité buccale. Ne vous brossez pas les dents avant la clôture et ne mangez pas de nourriture au moins 30 minutes avant de collecter le matériel. Une heure avant de recueillir la salive, vous devez être dans un état calme, ne pas fumer. La veille du test, vous devez éviter l'utilisation de substances alcoolisées et de drogues à base de réglisse.

Retour à la table des matières

Quelles sont les normes de cortisol dans la salive?

La collecte de salive est une méthode pratique pour le diagnostic de l'hypercorticisme.

Les niveaux de cortisol changent activement au cours du premier mois de vie. Pour les adultes, l'indicateur est stable et s'élève à 0,2-4,4 ng / ml. Une augmentation du cortisol dans la salive peut indiquer la présence d'une surcharge émotionnelle, d'une grossesse tardive, de tumeurs, d'une maladie ou d'un pseudo-syndrome d'Itsenko-Cushing. Un niveau réduit est observé chez les patients atteints du syndrome d'Addison, dus à une hyperplasie surrénale, avec hypopituitarisme.

Retour à la table des matières

Dépistage du cortisol: urine quotidienne

L'analyse du cortisol dans l'urine quotidienne évite les changements des niveaux hormonaux au cours de la journée. Si des changements quotidiens de la teneur en cortisol sont observés lors du don de sang, alors lors de la collecte d'urine pendant 24 heures, ils ne sont pas observés. Le test d'urine quotidien pour le cortisol est instructif en tant que dépistage de l'hypo- et de l'hypercorticisme. Contexte de l'enquête:

dysfonction hypophysaire; retard de croissance et obésité chez les enfants; conditions cliniques non caractéristiques de l'âge (ostéoporose, hypertension artérielle); progression des symptômes de la maladie de Cushing; surveillance du traitement par glucocorticostéroïdes; signes d'adénome surrénalien.

Préparation diagnostique

Avant le test, un régime est prescrit, à l'exclusion des aliments frits, épicés et salés, des boissons alcoolisées et du café. Ne pas fumer. Une dose quotidienne d'urine est prélevée la veille de la livraison dans un bocal de 3 litres. Dans le récipient où l'urine sera collectée, vous devez ajouter de l'acide borique en poudre (conservateur). Le matin, la toute première portion d'urine n'est pas collectée. Une fois toute l'urine collectée, vous devez mesurer son volume. Ensuite, toute l'urine doit être mélangée et versée 100 ml dans un petit récipient pour analyse. Ensuite, le matériel doit être soumis pour analyse au laboratoire..

Retour à la table des matières

Quel est le niveau de cortisol normal dans l'urine quotidienne?

Avec une surcharge émotionnelle, la concentration de cortisol peut dépasser la normale.

La concentration de cortisol dans l'urine d'une personne en bonne santé est de 28,5−213,7 mcg / jour. L'hormone dépasse la norme en raison d'une surcharge émotionnelle, avec hyperthyroïdie, obésité, chez les patients atteints du syndrome de Cushing. La concentration de cortisol diminue à la suite de la prise de corticostéroïdes, chez les patients atteints du syndrome d'Addison, avec un dysfonctionnement de l'hypophyse, avec un syndrome surrénogénital, une hypothyroïdie.

Retour à la table des matières

Analyse d'urine pour l'aldostérone

L'aldostérone est l'hormone des glandes surrénales impliquée dans la régulation de l'équilibre eau-sel dans le corps. La violation des normes de l'aldostérone suggère que les reins et les glandes surrénales sont dans un état malsain. Indications d'analyse: déséquilibre hormonal, accompagné d'un certain nombre de symptômes (faiblesse, augmentation de la pression artérielle, paralysie, arythmie cardiaque). Pour l'analyse, l'urine est collectée pour frapper (sauf pour la première urine du matin). En deux semaines, réduisez la consommation de sel à 2,3 g par jour. N'utilisez pas de médicaments contenant de la réglisse. Le traitement avec certains antihypertenseurs, hormones et diurétiques peut entraîner une distorsion des résultats. Le niveau d'aldostérone normal dans le sang sera: 35-350 pg / ml.

Retour à la table des matières

Aldostérone: test sanguin

L'aldostérone étant produite de manière inégale, l'analyse doit être effectuée selon un schéma spécial.

Le test de l'aldostérone est effectué par le sang. Selon les indicateurs obtenus, de telles maladies surrénales sont diagnostiquées: hyperplasie, hypoaldostéronisme, aldostéronisme primaire ou secondaire. Pour l'examen, le sang doit être administré à jeun en position couchée. Puis, après 4 heures, ils reprennent en position debout afin de découvrir l'effet du mouvement au niveau de l'hormone. La préparation de l'analyse implique:

Le respect d'un régime pauvre en glucides pendant 3,5 mois avec une teneur en sel de 3 grammes par jour. Pendant 2 semaines, les médicaments qui affectent l'équilibre eau-sel (diurétiques, stéroïdes, antihypertenseurs, contraceptifs oraux) sont annulés. Les médicaments qui ralentissent la synthèse sont annulés pendant une semaine pendant 2 semaines vous ne pouvez pas manger de réglisse.

Déchiffrer l'analyse des glandes surrénales

Le taux de concentration d'aldostérone dans un test sanguin pour les hormones adultes est de 100 à 400 pmol / L. Une augmentation de l'indicateur est causée par le syndrome de Cohn, avec des changements hyperplasiques dans les glandes surrénales. Le syndrome néphrotique, l'hyperaldostéronisme secondaire, l'insuffisance cardiaque ainsi que le syndrome de Barter s'accompagnent d'une augmentation de l'aldostérone. Réduisez cette hormone de réglisse, "Etomidat", "Indomethacin", solution saline, "Angiotensin", "Saralazin", "Heparin", "Deoxycorticosterone", etc..

Retour à la table des matières

Test sanguin pour les catécholamines (dopamine, adrénaline, norépinéphrine)

Le fond hormonal du corps est influencé par le stress, l'effort intense, la dépression et le surmenage. Les catécholamines sont des hormones synthétisées dans la médullosurrénale. Leurs noms: dopamine, norépinéphrine, adrénaline, sérotonine. Les catécholamines permettent de répondre instantanément aux conditions de stress, en cas de danger, lors d'efforts physiques, assurant ainsi la préservation de l'organisme. Les indicateurs des catécholamines augmentent avec l'hypertension, les tumeurs, l'infarctus aigu du myocarde, le stress et l'effort physique intense. L'analyse est donnée le matin à jeun. À la veille du test, vous ne pouvez pas fumer, boire du café, être nerveux et stresser le corps. Les valeurs valides sont:

adrénaline jusqu'à 50 ng / l; dopamine jusqu'à 87 ng / l; norépinéphrine 110-410 ng / L. Retour au sommaire

Comment tester l'urine pour les catécholamines?

Augmentation des niveaux de catécholamines - la réponse du corps au stress ou au stress sévère.

Une analyse des catécholamines permet de diagnostiquer une tumeur en croissance ou de clarifier l'hypertension. Le niveau de catécholamines est réduit avec la leucémie, le sous-développement des glandes surrénales, l'insuffisance rénale et la psychose. Produits qui ne peuvent pas être consommés avant de passer l'analyse: fromage, noix, fruits exotiques (bananes, avocats, etc.), légumineuses, vanille et caféine. Ne fumez pas et ne buvez pas d'alcool..

Faites une clôture pendant la journée trois fois. La première miction du matin est manquée, le reste du matériel est collecté après la première vidange après 3, 6 et 12 heures. L'urine doit être collectée dans un récipient dans les 24 heures. Un conservateur est ajouté au récipient pour maintenir un pH normal. Chez un adulte en bonne santé, la teneur en catécholamines dans l'urine est de l'ordre de (μg / jour):

norépinéphrine - 15 à 80; adrénaline - jusqu'à 20; dopamine - 65 à 400.

Le rôle des tests de laboratoire pour le diagnostic des glandes surrénales

Les glandes surrénales produisent des hormones vitales. L'étude des glandes surrénales est une composante importante de l'étude de la santé humaine. Les principales hormones surrénales sont appelées sulfate de déhydroépiandrostérone, cortisol, aldostérone, catécholamines. Ces hormones modulent la fonction d'autres glandes endocrines, telles que la glande thyroïde et les ovaires, rendent le corps plus résistant au stress, forment une immunité et assurent le travail coordonné d'autres organes et systèmes. Avant l'examen, vous devez exclure les médicaments pouvant affecter les résultats sans maladie surrénalienne. La vérification en temps opportun de ces hormones aide à obtenir des informations sur la santé, les troubles biochimiques dans le corps et à prescrire un traitement correct et en temps opportun..

Les glandes invisibles du système endocrinien sont les glandes surrénales, elles jouent un rôle important dans le travail de tout le corps, en particulier de la femme, et parfois les patients sont intéressés par la façon de vérifier les glandes surrénales chez les femmes.

Structure de la glande surrénale

Il existe un grand nombre de troubles qui provoquent un dysfonctionnement des glandes surrénales dans le corps des femmes: de l'obésité et de la croissance sévère des cheveux masculins à l'incapacité d'avoir des enfants.

Mais il y a certaines maladies de cette glande qui peuvent provoquer un coma avec une issue fatale.

Par conséquent, vous devez connaître les signes par lesquels des complications dangereuses peuvent être évitées..

Les glandes surrénales sont des organes appariés, elles sont situées au-dessus de la partie supérieure des reins et se composent de deux couches: corticale et cérébrale.
À son tour, le cortex de la glande est une structure à trois couches, qui se compose des zones suivantes:

glomérulaire, qui synthétise l'aldostérone; groupé, qui produit des glucocorticostéroïdes; réticulaire, dans lequel se produit la synthèse des hormones sexuelles.

La couche cérébrale produit de l'adrénaline et de la noradrénaline. Dans ce cas, un changement dans la sécrétion d'une hormone dans un sens ou dans un autre peut affecter l'état de santé d'une femme.

En plus des conditions hormono-dépendantes, il existe également des maladies qui ne sont pas associées à la synthèse des hormones.

De tels troubles surviennent le plus souvent en raison de la survenue d'adénomes, qui sont très rarement transformés en tumeurs malignes et ne sont détectés que sur

, qui a lieu à la clinique.

Fonction presse-étoupe

Cette glande affecte de nombreux processus métaboliques. La fonction surrénale est exprimée comme suit:

affecter le métabolisme eau-sel; participer au métabolisme des glucides; stimuler le corps pendant le stress; avoir un effet sur la production d'hormones par les glandes sexuelles.

Les hormones mâles et femelles dans le corps des deux sexes sont produites de la même manière, mais en quantités différentes.

La maladie, lorsque la concentration d'hormone sexuelle masculine chez les femmes augmente, est appelée hyperandrogénie, elle nécessite une correction des niveaux hormonaux avec des médicaments contenant du cortisol.

Comment les glandes surrénales affectent-elles le fonctionnement du corps féminin?

Tout dysfonctionnement dans le travail de cette glande, affecte le bien-être des femmes et peut entraîner les conséquences désagréables suivantes:

Les femmes enceintes du premier trimestre se sentent souvent faibles. Les femmes enceintes à un stade avancé peuvent développer une condition menant à un accouchement précoce ou à des malformations fœtales. Chez les femmes présentant une synthèse accrue d'hormones mâles, un excès de poils sur le visage apparaît. Pendant la ménopause, les glandes surrénales n'ont pas le temps de compenser la synthèse des œstrogènes, à partir de cette ostéoporose commence, des perturbations dans le travail du cœur.

L'apparition de formations bénignes de volume dans les glandes, qui n'altèrent pas la fonction surrénale, surviennent le plus souvent chez les femmes en âge de procréer.

Les endocrinologues suggèrent que cela se produit pour une raison héréditaire.

Troubles et symptômes de la glande surrénale

Chaque pathologie de la glande surrénale se manifeste par des symptômes différents.

Tout d'abord, cela dépend de l'hormone qui commence à être synthétisée incorrectement. Dans ce cas, un certain nombre de signes communs chez les femmes peuvent être distingués:

gain de poids sans raison apparente; assombrissement de la peau dû à une pigmentation accrue; poils du visage, de la poitrine; arrêt des menstruations avant la ménopause; augmentation de la masse musculaire.

Ces symptômes indiquent qu'il est nécessaire de vérifier le travail des glandes surrénales chez les femmes. Cela peut être fait d'abord à la maison, puis à l'hôpital.

Quel médecin diagnostique les affections des glandes chez les femmes? Il peut s'agir d'un endocrinologue ou d'un gynécologue-endocrinologue.

Maladies des glandes chez les femmes

Tous les troubles de cet organe peuvent être divisés en deux catégories: hyperfonction et hypofonction des glandes.

Dans ce cas, la première catégorie de maladies est divisée en trois groupes:

Le trouble primaire associé à des modifications du parenchyme surrénalien. Un trouble secondaire qui dépend du travail de l'hypophyse. Un état de trouble aigu qui nécessite un traitement de réanimation.

Les maladies les plus courantes de la pathologie primaire sont les plus courantes:

hypercorticisme; La maladie d'Addison; hyperaldostéronisme; néoplasmes tumoraux qui peuvent ne pas affecter la fonction surrénale.

Le syndrome de Nelson est causé par une crise de la glande, entraînant une personne dans le coma. Si l'aide n'est pas possible, provoque la mort.

Diagnostic des glandes surrénales

Le diagnostic des troubles des glandes est effectué par les méthodes suivantes:

collecte de tests sanguins et étude du rapport des hormones; Analyse d'urine; contrôle de l'activité cardiaque, cardiogramme; Échographie de la glande surrénale; vérification des téguments externes lors d'un rendez-vous spécialisé.

En cas de suspicion de dysfonctionnement de l'hypophyse, une tomodensitométrie du cerveau est réalisée..

Les médecins se méfient particulièrement des patientes qui prennent des contraceptifs hormonaux oraux depuis longtemps. Pour les troubles des glandes surrénales, ils viennent en premier.

Analyses

Quels tests faut-il passer? Pour chaque patient, le médecin détermine la gamme d'études individuellement..
Les examens suivants peuvent être prescrits:

Le dépistage des androgènes révèle une pathologie des glandes. Un test de cortisol aidera à déterminer si l'hypercorticisme est présent. La vérification de l'aldostérone révélera un dysfonctionnement du système immunitaire. Les tests ACTH aideront à diagnostiquer l'hypercorticisme.

Vous pouvez également prendre une analyse du liquide salivaire pour la présence de cortisol, la méthode est très informative en cas d'hypercorticisme suspecté.

Un tel test serait encore plus précis que de prélever du sang dans une veine. Il vous permet de suivre la dynamique des glandes endocrines.

Diagnostic échographique instrumental

L'échographie de la glande surrénale vous permet de déterminer l'emplacement et la taille de la glande surrénale.
Normalement, par échographie des glandes surrénales, leur volume est le suivant:

1,75 par 2,75 cm pour la glande droite; 1,55 par 2,45 cm pour le côté gauche; dans la taille transversale, chacun d'eux peut être de 1,2 à 2 cm.

L'échographie des glandes surrénales ne donne pas une image complète lorsque les inclusions sont inférieures à un demi-centimètre, donc si les glandes ne sont pas localisées (non déterminées visuellement), alors pour le diagnostic, il est nécessaire d'utiliser l'IRM ou la TDM d'organes.

Contrôle auto-surrénalien

Avant d'aller à l'hôpital, vous pouvez effectuer une étude des glandes à la maison. Comment vérifier le travail avec des méthodes simples?

Pour ce faire, vous devez mesurer la pression artérielle en position couchée, puis après une forte augmentation. Pendant la fonction surrénale normale, la pression augmentera et si les fonctions des glandes sont altérées, elle diminuera.

En plus du test pour le travail du système cardiovasculaire, vous pouvez vérifier le niveau de cortisol en utilisant des mesures quotidiennes de la température corporelle. Pour ce faire, procédez comme suit:

Mesurez la température toutes les trois heures pendant la journée, répétez la procédure en même temps pendant plusieurs jours. Calculez la température corporelle moyenne pour toute la période. Vérifiez les résultats de chaque journée.

Que montrent les résultats de ces mesures? Le décodage de la température peut être le suivant:

Une température normale avec de légères fluctuations de 0,10 indique un faible niveau d'hormone. La température est abaissée tout en maintenant les fluctuations - cette condition indique des dysfonctionnements dans les glandes surrénales et la glande thyroïde. Si la température est basse mais stable, seule la glande thyroïde doit être vérifiée..

Une méthode simple mais efficace permet de différencier les problèmes des glandes endocrines et de déterminer la présence d'un dysfonctionnement surrénalien.

La prévention

Comment améliorer les glandes surrénales? Les recommandations suivantes vous aideront:

Prenez de la tyrosine et des antioxydants. Les poissons d'eau salée fourniront à l'organisme des AGPI (acides gras polyinsaturés oméga-3). Incluez des graisses animales de haute qualité dans votre alimentation. Entrez le sel de mer dans le menu. Utilisez des aliments riches en vitamines B.

Boire beaucoup d'eau, en particulier l'utilisation de tisanes, ainsi que des décoctions d'églantier, ont un effet bénéfique sur la fonction du système endocrinien.

L'utilisation de sirop de réglisse affectera la normalisation de l'hydrocortisone.

Traitement en Israël - Tourisme médical

Le traitement à l'étranger est une nouvelle branche de la médecine qui se développe rapidement. Le tourisme médical a gagné une popularité particulière en raison du manque de soins médicaux de qualité dans les pays en développement, du coût élevé des traitements et des longues files d'attente dans les pays industrialisés. Le développement d'une économie libre a fourni à une partie considérable de la population de la Russie et des anciens pays de la CEI la possibilité de recevoir des services médicaux à l'étranger.

Naturellement, Israël est très populaire parmi les patients russophones. Les Russes plaisantent en disant qu'Israël est devenu leur clinique. Régime sans visa, plusieurs heures de vol, un climat favorable, la mer Morte, un grand nombre d'Israéliens russophones, y compris des médecins, et surtout, une médecine au niveau des meilleures normes mondiales à des prix attractifs - affecte sans faute le choix des patients à traiter en Israël.

La médecine israélienne est célèbre pour ses succès en pédiatrie, chirurgie cardiaque, oncologie, urologie, psoriasis, neurochirurgie, arthroplastie, hépatite C et de nombreuses autres maladies.

L'endocrinologie en Israël est considérée comme le domaine de la médecine le plus développé. Dans la pratique, cette industrie est le traitement des maladies causées par des problèmes du système endocrinien, des déséquilibres métaboliques et des troubles hormonaux.

La situation écologique et la qualité des produits ont conduit au fait que les maladies endocriniennes affectent les personnes au rythme de l'épidémie.

Le traitement des pathologies endocriniennes en Israël est effectué sur la base de méthodes scientifiques modernes, qui sont sélectionnées pour chaque patient individuellement. Le professionnalisme des médecins dans les cliniques israéliennes, comme Assuta Top, permet non seulement de poser un diagnostic précis, mais également de mener une thérapie efficace qui empêchera le patient de développer des complications à l'avenir.

Le traitement dans un centre médical israélien Top est:

Technologies avancées de la médecine moderne dans le domaine de l'oncologie, de la cardiologie, de la chirurgie mini-invasive, de la neurochirurgie, de l'urologie, etc. Traitement par les meilleurs spécialistes d'Israël. Nouvelles technologies mini-invasives d'endochirurgie et de radiothérapie sans endommager les tissus mous. commodité tout au long de votre séjour en Israël, en commençant par les billets d'avion et en terminant par les câbles vers l'aéroport

Pour consulter un spécialiste du traitement dans les cliniques israéliennes, remplissez une demande dès maintenant!

Comment vérifier les glandes surrénales chez les femmes et les hommes: études instrumentales et de laboratoire, types de pathologies et méthodes de traitement

Les pathologies des glandes surrénales se développent moins fréquemment que les maladies de la glande thyroïde, des ovaires ou de l'hypophyse, mais l'effet négatif sur le corps n'est pas moins grave. L'utilisation de nouvelles méthodes de diagnostic permet aux médecins de détecter des anomalies dans la structure et le fonctionnement des glandes endocrines importantes, qui étaient difficiles à identifier plus tôt.

Quels signes indiquent le développement de processus pathologiques dans la couche cérébrale et corticale des glandes surrénales? Comment se déroule le processus tumoral? Comment vérifier les glandes surrénales? À quel médecin prendre rendez-vous? Quelles maladies sont diagnostiquées avec des lésions de glandes endocrines appariées? Réponses dans l'article.

De quels symptômes avez-vous besoin pour vérifier les glandes surrénales?

Indications pour un diagnostic complet:

  • apparition de la chair de poule,
  • engourdissement, extrémités froides,
  • l'apparition de vergetures non liées à la grossesse, sur les hanches, l'abdomen,
  • amyotrophie,
  • infertilité,
  • le développement sexuel commence prématurément,
  • chez les femmes, des signes masculins se forment, la virilisation du corps se développe,
  • sans raison apparente, des problèmes de tension artérielle apparaissent,
  • crampes d'anxiété,
  • l'obésité morbide se développe,
  • foyers d'acné sur le corps,
  • baisse de la libido,
  • les cheveux tombent,
  • une forme sévère d'hypertension associée à une tachycardie se développe,
  • lors d'une augmentation de la pression artérielle, les patients éprouvent une crise de panique, la peau pâlit, la miction augmente, les mains tremblent,
  • il y a un excès de poils sur le visage, la poitrine, le dos, les bras,
  • les indicateurs de glucose familiers changent, le diabète se développe,
  • le tissu adipeux s'accumule dans l'abdomen, le visage,
  • les analyses montrent une violation de l'équilibre eau-électrolyte: teneur élevée en sodium en combinaison avec une faible concentration de potassium.

À quel médecin dois-je aller? Pour les maladies des glandes surrénales, l'aide d'un endocrinologue qualifié est nécessaire.

Qu'est-ce que le FAM du sein et comment se débarrasser de l'éducation? Lire les informations utiles.

Découvrez les causes de l'augmentation de l'hormone gastrine et comment ramener les indicateurs à la normale à partir de cet article..

Nuances importantes:

  • pour les troubles qui nuisent au fonctionnement du système reproducteur, les femmes consultent également un gynécologue, les hommes un urologue,
  • si un processus tumoral malin est détecté, le traitement est effectué sous la direction d'un oncologue,
  • une glande surrénale inappropriée affecte négativement l'état du système nerveux central et des nerfs périphériques: des signes de neuropathie, de paresthésie, de syndrome convulsif, de faiblesse musculaire apparaissent. Le patient doit consulter un neurologue,
  • avec le développement de l'hypertension, l'aide d'un cardiologue est nécessaire.

Dans le contexte des changements pathologiques des glandes surrénales, la production d'hormones est interrompue:

  • stéroïdes,
  • catécholamines,
  • minéralocorticoïdes,
  • glucocorticoïdes.

En cas d'insuffisance surrénale, la sécrétion de régulateurs diminue fortement. Avec une hyperplasie tissulaire ou la présence de tumeurs hormonales inactives, les analyses ne montrent pas de déséquilibre hormonal. Avec des anomalies congénitales dans la structure et les fonctions du cortex surrénal, les glandes endocrines augmentent la production de certains types de régulateurs et diminuent le niveau d'autres composants bioactifs. Le développement de tumeurs actives (libérant des substances dans le sang) des carcinomes, sarcomes, phéochromocytomes, adénomes est toujours associé à une sécrétion accrue d'hormones surrénales.

Sur une note! La fonction surrénale altérée est plus fréquente chez les femmes, en particulier pendant les périodes critiques de la vie associées à la restructuration du fond hormonal. Les malformations congénitales se développent souvent non seulement avec une prédisposition génétique, mais aussi sous l'influence de cancérogènes et de fortes doses de rayonnement.

Méthodes de diagnostic

Le traitement réussi de nombreuses pathologies endocriniennes associées à des lésions des glandes surrénales était auparavant inefficace: les médecins n'étaient pas toujours en mesure de reconnaître le processus pathologique à un stade précoce et de mener la thérapie à temps. La détection tardive des tumeurs, une violation prolongée de la sécrétion d'aldostérone, de l'hormone DEAS, du cortisol a aggravé l'état du patient, a provoqué le développement de formes de pathologies avancées et difficiles à guérir.

L'introduction de nouvelles technologies, l'émergence de modèles modernes de tomographes informatiques avec une étape minimale pour obtenir les images de coupure les plus fines a conduit à une percée dans les diagnostics complexes. La combinaison d'études instrumentales avec des tests sanguins pour les hormones vous permet de déterminer le type, la forme, la nature de la pathologie, le degré de lésion des glandes surrénales. Avec l'introduction de la technologie informatique et des recherches en laboratoire sophistiquées, les médecins ont pu identifier un processus tumoral malin à un stade précoce, en l'absence de signes vifs de pathologies cancéreuses.

Méthodes de diagnostic modernes:

  • IRM Méthode hautement informative, fiable et indolore pour étudier divers éléments du corps. Les sections les plus fines avec un pas de 12 mm, de nombreuses images, l'obtention d'images dans différentes projections, la capacité d'évaluer de manière globale l'état de toutes les structures des glandes surrénales.
  • radiographie La recherche peu coûteuse et abordable vous permet de comprendre la zone de la tumeur, d'obtenir des informations générales sur les glandes endocrines, d'identifier les anomalies évidentes.
  • Ultrason Selon les résultats de la recherche instrumentale, le médecin détermine la taille et la forme des glandes surrénales, la présence ou l'absence d'inclusions et de néoplasmes. L'échographie peut détecter des hématomes, des tumeurs (assez grandes), une hyperplasie surrénale et d'autres anomalies dans la structure des glandes endocrines.
  • CT Si un processus malin est suspecté, la tomodensitométrie est réalisée avec le contraste d'une préparation contenant de l'iode..
  • Phlébographie. Une méthode efficace pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins.
  • TEP (tomographie par émission de positons). Une nouvelle technique est utilisée pour soupçonner le développement d'un processus tumoral.

Pour évaluer la fonctionnalité des glandes surrénales, des tests hormonaux sont prescrits:

  • déhydroépiandrostérone (sulfate DEA),
  • cortisol,
  • aldostérone,
  • renin.

Avec le développement de l'hyperandrogénie, des tests sont nécessaires pour identifier le niveau de stéroïdes.

En cas de violation des fonctions des glandes surrénales chez la femme, l'endocrinologue prescrit des tests pour les hormones sexuelles:

  • lutropine,
  • hormone de stimulation de follicule,
  • testostérone,
  • prolactine,
  • androstenedione,
  • progestérone.

Si vous soupçonnez une tumeur maligne (phéochromocytome), assurez-vous de clarifier la concentration:

Dans certains cas, il est nécessaire de clarifier l'état de la glande thyroïde, la détermination du niveau d'hormones est nécessaire:

Les médecins obtiennent une image plus complète de la pathologie endocrinienne après avoir effectué des tests fonctionnels spécifiques:

  • avec marche (autres types de charges),
  • utilisant du sodium,
  • grand et petit échantillon avec Dexamethasone,
  • tests provocateurs: réaction aux effets de l'insuline, du froid, de la palpation. La méthode est utilisée pour les phéochromocytomes suspectés,
  • Test de furosémide.

Maladies des organes endocriniens appariés et leur traitement

Les pathologies des organes endocriniens importants sont congénitales et acquises, les tumeurs sont malignes et bénignes. Dans la forme primaire, les symptômes négatifs apparaissent dès les premiers jours de la vie ou augmentent pendant la période de restructuration du système hormonal dans le contexte du début de la puberté. Avec des anomalies congénitales dans la structure ou le fonctionnement des glandes surrénales pour les femmes, non seulement la puberté et la grossesse sont critiques, mais aussi la préménopause, l'entrée dans la ménopause.

Les formes secondaires de pathologies se développent sous l'influence de facteurs négatifs:

  • exposition aux rayonnements et aux facteurs environnementaux nocifs,
  • stress fréquent,
  • violation des règles de nutrition,
  • contact fréquent avec des cancérogènes,
  • pathologies chroniques et aiguës qui affectent négativement les glandes surrénales,
  • lésions rénales,
  • utilisation à long terme de médicaments puissants,
  • Déséquilibre hormonal.

Pourquoi les glandes mammaires font-elles mal au milieu du cycle et comment se débarrasser de l'inconfort? Nous avons une réponse!

Les symptômes caractéristiques et les méthodes efficaces de traitement de la pancréatite pancréatique réactive chez les enfants sont décrits sur cette page..

Allez à https://fr-dc.ru/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/fokalnye-izmeneniya.html et découvrez quels sont les changements focaux dans la glande thyroïde et comment s'en débarrasser.

Les principaux types de pathologies des glandes surrénales:

  • La maladie de Conn. Le principal symptôme est une hypertension artérielle sévère, la pression ne descend pas en dessous de 140 (supérieur) et 90 (inférieur) mmHg. Art., Les médicaments traditionnels réduisent légèrement la pression pendant une courte période. La forme primaire d'hyperaldostéronisme affecte négativement le fonctionnement du système nerveux central: paresthésie, développement d'une faiblesse musculaire, l'équilibre sodium-calcium est perturbé et un syndrome convulsif se forme souvent. Il est important d'abaisser le niveau d'aldostérone afin d'éviter des complications dangereuses dans le contexte d'une hypertension artérielle persistante. Le patient reçoit des médicaments hormonaux, observe un régime. Il est important de réduire les niveaux de stress, de normaliser l'équilibre eau-électrolyte,
  • phéochromocytome. Processus tumoral avec de graves conséquences pour le corps. Le néoplasme produit des hormones de stress, une hypertension artérielle avec des valeurs d'hypertension artérielle se développe. Une crise hypertensive survient avec des crises de panique, de l'anxiété, de la tachycardie, des membres tremblants. Il est important d'éliminer la tumeur à temps: des niveaux de pression artérielle constamment élevés augmentent le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque,
  • hyperandrogénie. L'excès d'hormone sexuelle masculine chez les femmes provoque le développement du syndrome viril chez les femmes. L'hirsutisme, l'acné, les fluctuations du cycle menstruel, le gain musculaire, l'alopécie, le grossissement de la voix, les problèmes de conception sont les principales manifestations de l'hyperandrogénie. Pendant le traitement, vous devez ajuster le régime alimentaire, suivre un cours de contraception orale pour réduire la concentration de stéroïdes masculins, normaliser l'état psycho-émotionnel, refuser de prendre des anabolisants (athlètes féminines). Il est utile de recevoir des produits et des décoctions à base de plantes contenant des phytohormones.

Autres pathologies de la glande surrénale:

  • carcinome cortical,
  • Syndrome d'Itsenko Cushing,
  • hyperplasie des glandes endocrines,
  • adénome (une tumeur se développe dans la couche corticale de la glande surrénale),
  • atrophie du cortex des glandes endocrines avec une forte diminution ou perte de la fonctionnalité des organes.

Ne refusez pas la chirurgie si l'endocrinologue insiste sur l'ablation d'un néoplasme actif. Un déséquilibre hormonal prolongé aggrave considérablement l'état général du patient, les cas avancés de cancer avec métastases ont un pronostic défavorable.

S'il y a des signes indiquant des lésions des glandes surrénales, vous devez prendre rendez-vous avec un endocrinologue. Il est important de savoir: certains néoplasmes sont malins. En présence d'une tumeur hormonale, de nombreux processus dans le corps sont perturbés, des problèmes de conception, de bien-être et d'apparence apparaissent. Lors du choix du schéma thérapeutique optimal, d'un diagnostic rapide, d'un traitement complexe, le pronostic est favorable. Avec une forme congénitale de pathologie, les médicaments hormonaux doivent être pris conformément aux instructions de l'endocrinologue.

Vidéo sur les méthodes de diagnostic des maladies surrénales, ainsi que sur les approches modernes dans le traitement des pathologies: