Principal

Coliques

Adénome de la prostate (hypertrophie de la prostate)

L'adénome de la prostate est une maladie grave qui affecte le système génito-urinaire masculin et est caractéristique des patients âgés de 40 à 50 ans. La maladie provoque de nombreuses causes profondes, allant d'un mode de vie sédentaire et se terminant par un déséquilibre hormonal. Mais dans tous les cas, la pathologie nécessite une intervention chirurgicale des médecins. Aux premiers symptômes, il est nécessaire de prendre une direction chez l'urologue. Plus la pathologie est lancée, plus le traitement sera difficile et l'opération plus difficile, jusqu'à l'ablation de la prostate.

Nous analyserons toutes les méthodes de traitement, les opérations, les méthodes pour retirer la prostate avec adénome de la prostate, ainsi que les symptômes et les prix des opérations.

Adénome de la prostate chez l'homme

L'adénome de la prostate est un néoplasme bénin, une hyperplasie affectant la prostate. En fait, la pathologie est une prolifération anormale du tissu prostatique, se développe sous la forme d'un néoplasme bénin.

L'adénome de la prostate est classé selon la catégorie de classification en tant que groupe de maladies sous la CIM N40 - Hyperplasie de la prostate. Cette maladie est classée comme bénigne, qui, avec un diagnostic rapide et un traitement correctement sélectionné, peut être traitée avec succès, le patient est complètement guéri..

Les symptômes de l'adénome de la prostate

Les symptômes d'un néoplasme bénin sont les suivants:

    Une miction difficile, des picotements dans l'aine et des douleurs pendant l'éjaculation sont des symptômes évidents de problèmes de prostate

Miction rapide et miction nocturne, perturbée et sommeil.

  • Affaiblissement du flux d'urine - il devient mince et faible, peut souvent être interrompu.
  • Désir d'uriner à nouveau après l'envie elle-même, sensation de vessie pas complètement vide.
  • En urinant, il est nécessaire de pousser, même après avoir vidé - il y a une sensation de vessie pleine.
  • Souvent avec une vessie pleine - incontinence, une vidange spontanée peut se produire.
  • Ce sont les principaux symptômes et signes de pathologie, mais dans chaque cas particulier, ils doivent être confirmés par la collecte des antécédents médicaux du patient, des analyses de laboratoire et instrumentales. Ce n'est que de cette manière qu'une image complète et objective de l'évolution de la pathologie, du stade et du volume des lésions de la prostate.

    Contrairement à la prostatite

    La prostatite est une inflammation aiguë / chronique qui affecte la prostate, déclenchée par des micro-organismes pathologiques, des blessures ou une altération de la circulation sanguine et d'autres causes sous-jacentes. Il existe une prostatite chez les hommes, quel que soit le groupe d'âge.

    L'adénome de la prostate est une prolifération bénigne des tissus.

    En parlant de sa différence avec l'adénome - les médecins distinguent ces points:

    1. La prostatite est de plus en plus diagnostiquée à l'âge du pic d'activité sexuelle - à 20-45 ans, mais l'adénome de la prostate - après 40 à 50 ans, chez les patients plus âgés.
    2. La prostatite est une inflammation accompagnée de douleur lors d'une exacerbation, l'adénome est une prolifération pathologique des tissus, non accompagnée de douleur.

    Pour un diagnostic précis, vous devrez passer le secret de la prostate pour analyse, pour cela, un massage de la prostate à travers l'anus.

    Comment est le traitement

    Un traitement correctement composé du processus pathologique vise à réduire les symptômes et à améliorer la qualité de vie du patient, en empêchant le développement de complications. Le cours de thérapie est effectué à l'hôpital et en ambulatoire et implique une intervention conservatrice et chirurgicale.

    Quels médicaments sont le plus souvent prescrits

    Le cours de la thérapie conservatrice de l'adénome de la prostate implique la nomination d'un certain nombre de médicaments:

    • Bloqueurs alpha. Médicaments conçus pour éliminer les symptômes négatifs chez les patients présentant de petits adénomes. Ils aident à soulager les spasmes des muscles du système génito-urinaire, sans affecter la croissance de la prostate.
    • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase - ils aident à ralentir la croissance de la glande, en supprimant son volume. Bien qu'ils ne soulagent pas les symptômes négatifs, ils réduisent également la libido et entraînent un gonflement des glandes mammaires..
    • Préparations à base de plantes - elles aident à réduire les symptômes négatifs du processus pathologique, à activer le processus de péristaltisme des tissus des voies urinaires, bien qu'elles n'affectent pas la croissance de l'adénome.

    Mais les médicaments soulagent les symptômes de la pathologie, ils ne peuvent que ralentir ou arrêter la croissance pathologique de la glande, mais l'éliminer complètement. Dans ce cas, des méthodes d'intervention opérationnelles sont utilisées - opérations, utilisation d'un laser ou de méthodes cryogéniques.

    Quelles sont les opérations

    En parlant des types d'opérations effectuées par les médecins lors de la prescription d'un traitement, les types suivants peuvent être distingués.

    • Réalisation d'une prostatectomie ouverte - elle est prescrite si la masse de la prostate est de 40 grammes ou plus, la quantité de mon résidu dans la vessie est de 150 ml ou plus. Il s'agit d'une opération complexe, réalisée en deux étapes..
    • Résection transurétrale - réalisée sans incision ouverte, directement à travers l'urètre. Attribuer si la masse de l'adénome est supérieure à 60 g., Avec un volume d'urine résiduelle dans la vessie supérieur à 150 ml. Elle est moins dangereuse que la chirurgie ouverte, mais elle comporte également plus de risques - saignement interne, rétrécissement du passage urétral, incontinence urinaire, etc..
    N'ayez pas peur, l'opération est réalisée sous anesthésie générale ou vertébrale.

    De plus, des méthodes de thérapie peu invasives sont utilisées..

    • Thérapie par micro-ondes transurétrale - un cathéter équipé d'une antenne émettant des flux d'ondes électromagnétiques est inséré à travers le canal urétral. Sous leur influence, les tissus pathologiques de la prostate meurent. Il est indiqué si la taille de l'adénome est grande, mais il y a un stimulateur cardiaque et des implants métalliques installés comme contre-indication.
    • La vaporisation transurétrale de la prostate est une sorte d'évaporation de la prostate et un laser est utilisé pour cela. Cette méthode d'exposition au laser de la prostate est utilisée pour les petits adénomes.
    • Ablation transurétrale à l'aiguille. Dans cette version de la méthode, les médecins utilisent un cystoscope, à travers lequel des aiguilles sont insérées dans les tissus pathologiques - c'est à travers eux qu'un rayonnement de type radiofréquence est fourni. Sous l'influence des vagues, les tissus pathologiques s'échauffent et s'effondrent. On l'appelle réussi si l'adénome de la prostate est de petite taille..
    • À l'aide d'ultrasons - une sonde équipée d'une caméra et d'un transducteur à ultrasons est insérée à travers le canal urétral. C'est sous l'influence des ultrasons que se produit un échauffement puis une destruction des tissus pathologiques, mais dans 7% des cas, l'impuissance peut se développer.

    Les médecins peuvent également utiliser des méthodes de thérapie telles que:

    • La dilatation par ballonnet est une méthode d'expansion de la lumière urétrale, utilisée pour l'inefficacité du traitement médicamenteux, et la chirurgie n'est pas souhaitable.
    • Cryodestruction - une méthode d'application de basses températures. Lors de la congélation de tissus pathologiques avec de l'azote liquide - ils sont détruits.

    Chaque méthode est utilisée après examen et prise en compte des caractéristiques individuelles, stade de la pathologie.

    Élimination de l'adénome de la prostate

    L'ablation des adénomes est utilisée si le processus pathologique se déroule sous une forme négligée, il y a une croissance tissulaire active, avec un syndrome douloureux prononcé.

    Lors d'une extension de l'adénome de la prostate, les médecins pratiquent une résection complète ou partielle de l'organe affecté, puis un cours de rééducation est établi individuellement. La suppression du foyer de la croissance des tissus pathologiques est effectuée par de telles méthodes:

    • Technique de résection transurétrale;
    • Avec l'utilisation d'un laser;
    • Élimination radicale;
    • Dans le cadre d'une adénomectomie.

    La chirurgie n'est pas effectuée si le patient a plus de 65 ans.

    Applications laser

    Le traitement au laser de l'adénome a de nombreux aspects positifs - l'absence de contre-indications et de saignements internes, vous pouvez supprimer toute la zone enflammée. L'adénome de la prostate est retiré directement par l'urètre lorsqu'un spécialiste utilise un laser à holmium.

    Dans ce cas, l'adénome se séparera des lobes de la prostate et se déplacera vers la vessie, après avoir été écrasé et excrété avec l'urine par le canal urétral. Cette méthode de retrait est bien tolérée par le patient, ne nécessite pas l'installation d'un cathéter, et après une journée - le patient peut sortir de l'hôpital sans aucune conséquence.

    Prix ​​moyens de la chirurgie de l'adénome de la prostate

    En moyenne, les prix sont déterminés en fonction de l'étape du processus pathologique et de la complexité de l'opération. Mais la pratique montre que la plupart des médecins utilisent la résection transurétrale. Selon son degré de complexité, les prix peuvent varier dans un tel cadre:

    • La première catégorie de complexité - à partir de 50 000 en roubles.
    • La deuxième catégorie de complexité - à partir de 70 000 roubles.
    • Troisième catégorie - à partir de 90 000 roubles.
    • S'il s'agit de la quatrième catégorie de complexité - le coût de l'intervention chirurgicale commence à partir de 120 000 roubles.

    Ce sont les prix moyens qui sont fixés dans les cliniques privées, dans les institutions publiques, le coût peut être inférieur.

    Récupération après les opérations

    Le moment de la récupération après la chirurgie peut varier d'un jour à plusieurs semaines - tout dépend du mode opératoire, de l'état général du patient. Mais les médecins donnent à tous les patients qui ont subi une chirurgie de l'adénome de la prostate des recommandations générales au stade de la récupération et de la réadaptation.

    1. Il est nécessaire d'augmenter l'apport hydrique quotidien - eau et thés verts, décoctions d'herbes, qui valent la peine d'être consommées au moins 2 litres par jour.
    2. En ce qui concerne l'effort physique - il vaut la peine de les limiter pour la période de rééducation, pas de soulever des objets qui pèsent plus de 5 kilogrammes jusqu'à présent. Ne marchez pas et n'utilisez pas beaucoup votre vélo..
    3. Ne mangez pas d'aliments qui causent la constipation.
    4. Au cours des deux prochains mois, vous ne devriez pas visiter le sauna, ni prendre des bains thermaux ordinaires.
    5. Indiqué au patient et à l'abstinence sexuelle le mois prochain.

    En outre, le médecin traitant lui-même donne au patient des recommandations individuelles pour la période de réadaptation, les médicaments à utiliser et les procédures médicales à subir. Tout cela contribue à la réhabilitation rapide et à la restauration de toutes les fonctions du système génito-urinaire.

    Qu'est-ce qu'un adénome prostatique dangereux pour les hommes

    Le corps du sexe fort subit des changements importants après 50 ans dans le contexte d'une diminution des hormones mâles. Des formations apparaissent dans la glande de la prostate qui affectent le système reproducteur. Les médecins avertissent les hommes pourquoi l'adénome de la prostate est dangereux et comment cette pathologie affecte la vie sexuelle. Dans la plupart des cas, les manifestations peuvent ne pas déranger et la maladie reste au même niveau pendant longtemps. Cependant, si des mesures décisives ne sont pas prises, les formations se propagent et cela conduit à l'apparition de tumeurs et de ganglions. Si vous ignorez les symptômes et la douleur dans les organes pelviens, les néoplasmes commencent à bloquer l'urètre. En conséquence, après être allé aux toilettes, l'homme ressent de l'inconfort et de la douleur, des résidus sanguins peuvent également être observés pendant la miction. Cependant, non seulement les changements liés à l'âge deviennent un facteur dans l'apparition de ces douleurs, en fait, cette raison n'est pas scientifiquement prouvée.

    Les conséquences de la pathologie sont dangereuses car avec complication, une stagnation de l'urine se produit et, en conséquence, une urolithiase apparaît, ce qui conduit à l'incapacité de vider la vessie. Le retard devient la cause de douleurs intenses dans la région pubienne et de l'apparition de:

    • insuffisance rénale, il est dangereux que l'atrophie rénale et les processus métaboliques soient perturbés,
    • hydronéphrose, apparaît à la suite d'un mauvais écoulement d'urine du rein, cela affecte négativement le bassin rénal,
    • cystite chronique, qui apparaît principalement chez les femmes,
    • urétrite - inflammation de l'urètre,
    • pyélonéphrite, due à la propagation de virus dans les reins.

    Il convient de noter que cette maladie affecte négativement l'état mental d'une personne, il y a des problèmes dans sa vie personnelle. L'incapacité à satisfaire le beau sexe et à exécuter la fonction de reproduction entraîne également un traumatisme mental. D'autres causes nuisent à la survenue de complications:

    • buvant de l'alcool,
    • fumeur,
    • dysfonctionnement gastro-intestinal,
    • obésité,
    • de mauvaises conditions environnementales entraînent une détérioration de la qualité de vie et l'impact de facteurs négatifs sur la santé,
    • athérosclérose,
    • mode de vie malsain,
    • hypothermie,
    • rétention urinaire prolongée.

    Rétention urinaire

    L'inconfort est ressenti par un sexe fort lorsqu'il n'est pas possible de vider la vessie. La rétention urinaire provoque de la douleur, car une vessie pleine exerce une pression sur d'autres organes. Ce problème affecte les hommes, en fonction des caractéristiques du corps. Le plus souvent, cette pathologie est confondue avec une anurie, bien qu'il existe une énorme différence entre eux. Malgré la similitude des symptômes, la cause des maladies est différente. Avec l'anurie, l'urine ne pénètre pas dans la vessie et avec l'ischurie (rétention urinaire), le liquide est rempli et le corps n'est pas libéré de l'urine par l'urètre.

    Divers facteurs influencent la survenue d'une ischurie. Ceux-ci inclus:

    1. L'effet des médicaments sur la fonctionnalité de la vessie. L'exposition peut résulter d'effets secondaires..
    2. Pression urinaire due à un traumatisme.
    3. Personne déprimée.
    4. Perturbation du système nerveux central.


    Cette pathologie peut survenir à la suite d'un adénome de la prostate. Après un accident vasculaire cérébral ou un traumatisme à la moelle épinière et au cerveau, des anomalies dans le fonctionnement des principaux organes sont observées. Le cerveau ne reçoit pas de signaux, donc l'urine ne passe pas à travers l'urètre. Il existe un groupe de médicaments qui entraîne une rétention urinaire et ils comprennent:

    • adrénomimétiques,
    • antihistaminiques,
    • benzodiazépines,
    • analgésiques narcotiques.

    Formation de calcul

    Les reins jouent un rôle dans l'élimination des toxines et des substances nocives inutiles du corps. S'il y a un problème dans les reins, les cristaux n'ont pas la capacité d'excréter l'urine et par conséquent d'augmenter la taille. Avec l'accumulation de produits chimiques, des calculs se produisent, ce qui entraîne une douleur intense dans les reins et l'apparition d'une pathologie. Pour comprendre le processus des calculs rénaux, vous devez savoir comment ils fonctionnent..

    Ainsi, la composition de l'urine est diverse et comprend de l'eau et des sels, des particules cristallines solides qui réagissent avec d'autres éléments. L'environnement créé conduit à l'apparition de sédiments dans l'urine, qui sont excrétés lors de la miction. En cas de dysfonctionnement des reins, la composition de l'urée change et une réaction chimique déséquilibrée se produit. En conséquence, des formations muqueuses apparaissent, devenant un facteur d'adhésion des sédiments, et c'est la raison de l'apparition de calculs rénaux.

    L'apparition de calculs est dangereuse en ce sens qu'ils, s'accumulant dans les reins, descendent progressivement dans l'urètre directement vers la vessie. Cette pathologie est observée principalement chez les personnes âgées, qui ne peuvent pas vider complètement la vessie. Cela est dû au fait que les muscles perdent leur élasticité et leur capacité à se contracter normalement au fil du temps - les canaux urinaires perdent la capacité d'éliminer l'urine du corps. Plus l'urine s'accumule dans la vessie, plus le risque de calculs rénaux est élevé.

    Insuffisance rénale

    L'une des maladies graves est l'insuffisance rénale, qui est le résultat d'anomalies dans la fonctionnalité des organes urinaires. La maladie se présente comme une complication de l'adénome de la prostate. L'urine, qui n'est pas excrétée par le corps, devient la base de la formation de problèmes rénaux. Ainsi, le danger d'adénome de la prostate réside dans le fait que de graves complications surviennent qui entraînent la perte d'organes des fonctions principales. L'insuffisance rénale peut progresser et devenir chronique.

    Cependant, l'insuffisance rénale est une conséquence non seulement de l'adénome de la prostate, mais aussi d'autres anomalies:

    • obstruction de l'urine,
    • violation de la circulation sanguine dans le corps, changement de composition, augmentation ou diminution des globules blancs, des globules rouges.
    • dommages aux parois des néphrons.

    Les influences externes et internes endommagent les reins. Afin de ne pas déclencher la maladie et de consulter un spécialiste à temps, vous devez connaître les principaux symptômes de l'insuffisance rénale:

    • perte d'appétit,
    • douleur et enflure articulaires,
    • la nausée,
    • vomissement,
    • la diarrhée.

    Hyperplasie kystique

    Pour comprendre l'essence de cette maladie, vous devez savoir ce qu'est l'hyperplasie kystique. Il s'agit d'une déviation qui apparaît sous la forme d'une masse bénigne. Le danger réside dans le fait que les cellules tumorales se développent rapidement et affectent les organes voisins. Les formations apparaissent dans le canal cervical et passent à d'autres organes. Le plus souvent, cette maladie affecte les femmes en position ou celles qui ont pris les premiers des stéroïdes. Les médicaments contenant des progestatifs affectent la progression de la maladie.

    Il existe plusieurs types de cette pathologie, afin d'identifier un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin qui, à travers des tests de laboratoire, vous prescrira un traitement. Pour que le traitement produise des résultats, des mesures décisives et globales doivent être prises..

    Après avoir pris les médicaments appropriés, le soulagement arrive, les symptômes peuvent également disparaître. Cependant, même après la récupération, il est nécessaire de consulter régulièrement un médecin. Ce n'est qu'après un examen approfondi et des mesures préventives que les rechutes peuvent être évitées.

    Le lien entre l'adénome et le cancer de la prostate

    Le cancer de la prostate et l'adénome sont des maladies différentes, mais présentent des symptômes similaires au stade initial. Pour détecter une pathologie, vous devez consulter un urologue. Ainsi, les principales différences entre le cancer de la prostate et l'adénome sont le cours et le développement. Par exemple, un adénome a un autre HBP, les cellules se développent pendant longtemps et peuvent ne pas déranger le patient. Les cellules cancéreuses créent des foyers d'inflammation dans la prostate et entraînent des métastases..

    Quant au cancer de la prostate, la pathologie se développe rapidement et présente des manifestations agressives. L'état du patient s'aggrave sur 2 ans et en même temps, les cellules cancéreuses affectent également d'autres organes, alors qu'il y a une faible érection. Si vous ne fournissez pas de mesures appropriées pour arrêter la maladie, une issue fatale survient 5 ans après le début de la pathologie.

    La relation entre eux n'existe que si vous commencez l'adénome de la prostate. Avec une mauvaise approche de la maladie, un dysfonctionnement du fonctionnement des organes se produit. Le système immunitaire du corps s'affaiblit et l'infection commence à se propager et à inhiber le travail des organes. Le corps du patient représente un environnement dans lequel les maladies oncologiques commencent à apparaître. Ainsi, l'adénome peut devenir le principal facteur de développement de maladies du système génito-urinaire, par conséquent, la prévention devient la clé pour obtenir des résultats dans la prévention de l'oncologie.

    Infection génito-urinaire

    Les virus qui affectent le système génito-urinaire sont les cocci, les gonocoques et la chlamydia. Parfois, ils entraînent une inflammation, qui se traite facilement. La gravité de la maladie dépend des micro-organismes qui ont provoqué la pathologie. Il s'agit notamment des maladies suivantes:

    • insuffisance rénale,
    • cystite,
    • endométrite,
    • chlamydia,
    • mycoplasmose,
    • vésiculite.

    Les lésions infectieuses apparaissent principalement en raison de rapports sexuels avec une personne infectée. Les virus, pénétrant dans le corps d'une personne en bonne santé par les voies génitales, entraînent la propagation de l'infection. Cependant, ils peuvent pénétrer dans le corps si vous ne respectez pas les règles de base de l'hygiène personnelle. Vous pouvez être infecté même par les vêtements et les articles ménagers du patient. Ainsi, il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène personnelle et d'avoir des relations sexuelles, en utilisant des préservatifs. Les lésions, dans le corps masculin, peuvent entraîner une impuissance et une diminution de la libido. Le sexe plus fort et le plus faible devraient prêter attention aux symptômes, pour prévenir les complications et le stade aigu de la maladie.

    De nombreux facteurs conduisent à l'apparition de maladies infectieuses. Ces facteurs comprennent:

    • personne déprimée,
    • négligence de l'hygiène personnelle,
    • la basse température et l'hypothermie provoquent l'apparition de foyers d'inflammation,
    • régime, ce qui conduit à un affaiblissement de la fonction protectrice du corps, car du régime sont exclues les substances nécessaires au maintien d'une condition humaine normale.

    Si la douleur et l'inconfort dans le bas-ventre sont observés, il est nécessaire de comprendre que le processus d'inflammation a commencé dans le corps. Il convient de noter que l'eau ordinaire peut entraîner une diminution de la douleur, car les substances nocives sont éliminées du corps. En cas de douleur, il est nécessaire d'établir un régime et de respecter un mode de vie sain. L'exercice physique et une alimentation équilibrée feront face aux manifestations en peu de temps..

    Comment prévenir les conséquences dangereuses

    Comme déjà découvert, l'adénome de la prostate est une formation qui, malgré le fait qu'il ne se développe pas et n'affecte pas les autres organes, est toujours nécessaire à traiter. Étant donné que cette maladie est aiguë, les complications peuvent devenir un facteur de défaite des principaux organes. Après avoir examiné le patient, l'andrologue-urologue aura besoin d'une analyse d'urine pour aider à identifier la présence de formations dans le corps. Pour obtenir un tableau clinique précis, le patient doit passer un test spécial pour la présence d'antigène prostatique. Un test sanguin révélera également le niveau de testostérone dans le corps et les raisons de sa diminution. Pour diagnostiquer la pathologie et l'apparition de maladies terribles, un équipement spécial est utilisé. Par exemple, grâce à l'échographie, même de petites cellules tumorales peuvent être détectées. Si le patient ressent une gêne lors d'un test d'urine, les médecins drainent l'urine à travers un tube spécial.

    En médecine, une technologie spéciale est utilisée pour détecter les formations étrangères dans la glande prostatique. Cette méthode - une biopsie de la prostate - consiste à prélever un petit morceau d'organe pour examen. L'échantillon est soigneusement examiné au microscope et le médecin prescrit un traitement en fonction des résultats. S'il était possible auparavant de se débarrasser de la maladie uniquement par la chirurgie, la médecine prévoit aujourd'hui d'autres méthodes d'élimination de la pathologie. Au stade initial de la maladie, vous pouvez récupérer en utilisant des médicaments.

    Le cours de la thérapie est prescrit par un spécialiste, sur la base du tableau clinique du patient. Les médicaments destinés à éliminer cette pathologie ne sont pas utilisés sans l'autorisation d'un médecin, car des effets secondaires peuvent survenir. Les outils médicaux modernes aident à arrêter le développement de la tumeur et à normaliser le fonctionnement des organes urinaires. Il existe des médicaments spéciaux - les alpha-bloquants, qui ont un effet relaxant sur les muscles, réduisant la douleur et les crampes. Dans le cas de l'utilisation de plusieurs médicaments, il est nécessaire d'étudier les indications d'utilisation et les instructions, et comment les médicaments interagissent entre eux. Le diagnostic de la maladie est un élément important sur la voie de la réussite dans l'élimination de la pathologie. L'effet de la prostate sur la puissance est important, il est donc important de se débarrasser des premiers signes et de ne pas déclencher la maladie. Il faut comprendre que la maladie se déroule en plusieurs étapes et si des mesures complexes ne sont pas prises, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Après l'opération, les fonctions des organes urinaires sont restaurées, la douleur et la douleur pendant la miction sont réduites.

    Après les mesures prises, le patient doit surveiller l'hygiène des organes génitaux, éviter l'hypothermie, afin que les complications après la maladie ne se produisent pas. Pendant cette période, il est nécessaire de prendre soin de renforcer le système immunitaire afin que le corps puisse surmonter les virus qui pénètrent par les organes génitaux. Pour normaliser le flux sanguin, vous pouvez faire des exercices physiques spéciaux, cependant, toutes ces mesures doivent être effectuées sous la supervision d'un médecin.

    Qu'est-ce qu'un adénome prostatique dangereux

    Avec l'âge, le risque de développer un adénome augmente approximativement dans ce rapport: à 50 ans, chaque seconde a une hypertrophie de la prostate, à 60 ans - à 60%, à 70 ans - à 70% des hommes. Comme vous pouvez le voir, l'âge est une fois de plus l'occasion de se tourner vers un urologue à des fins d'examen et de correction éventuelle de l'état.

    Qu'est-ce qu'un adénome dangereux? Bien sûr, ce n'est pas une maladie mortelle, mais l'adénome peut nuire considérablement à la qualité de vie. Cela est dû au fait qu'une hypertrophie de la prostate comprime l'urètre qui y passe. À cet égard, il y a des problèmes de miction, le flux d'urine devient faible, un homme doit faire un effort pour uriner.

    Au premier stade de la maladie, les symptômes de l'adénome ne sont pas visibles, mais lors du passage au stade suivant de la maladie, la maladie progresse, provoquant beaucoup d'inconfort. L'homme s'inquiète de l'envie fréquente et douloureuse d'uriner, y compris la nuit. Au fil du temps, les parois de la vessie se déforment, elle s'étire et perd son élasticité et sa capacité à se contracter. Vider la vessie devient encore plus difficile - en plus d'un uretère rétréci, un problème apparaît sous la forme d'une vessie flasque. Dans une vessie fonctionnant mal, jusqu'à 2 litres d'urine peuvent s'accumuler.

    Plus près du troisième stade de l'adénome de la prostate, le risque de stagnation urinaire augmente, ce qui peut au fil du temps conduire à une condition dangereuse - l'insuffisance rénale chronique. La congestion constante de l'urine conduit à une infection et au développement de maladies inflammatoires des voies urinaires - à la cystite, l'urétrite, la prostatite, la pyélonéphrite.

    Le traitement est recommandé de commencer au premier stade de l'adénome de la prostate, lorsqu'il existe encore la possibilité de ralentir l'élargissement de la glande prostatique. La forme avancée de la maladie au troisième stade est une indication chirurgicale. Heureusement, la médecine moderne propose un certain nombre de médicaments qui peuvent soulager la maladie et éviter la chirurgie.

    Par exemple, un médicament comme Afala peut être utilisé à n'importe quel stade de l'adénome de la prostate. Afala vous permet de soulager l'enflure, de réduire la taille de la prostate et d'améliorer son état fonctionnel. La gravité des troubles de la miction peut diminuer. Le médicament est également pratique pour son effet anti-inflammatoire, qui peut être utilisé comme prophylaxie d'une éventuelle prostatite (qui se produit dans 80% des cas d'adénome).

    Afala n'affecte pas négativement les fonctions reproductives et sexuelles des hommes, il vous permet de maintenir la puissance. Le médicament est pratique à utiliser - Afala est disponible sous forme de pastilles qui n'ont pas besoin d'être lavées à l'eau, ce qui permet de prendre des médicaments dans toutes les situations..

    L'adénome de la prostate nécessite une surveillance et des soins de santé constants. Essayez d'éviter l'hypothermie et l'exercice, l'alcool et les aliments épicés sont également souhaitables à limiter. Une activité physique modérée, des promenades en plein air, une bonne nutrition et le respect de la routine quotidienne aideront à rester en forme plus longtemps.

    Avant d'utiliser le médicament, assurez-vous de découvrir la présence de contre-indications et lisez attentivement les instructions.

    Les conséquences de l'adénome de la prostate

    La question de savoir quelles peuvent être les conséquences d'une opération pour retirer l'adénome de la prostate est une préoccupation pour de nombreux hommes qui doivent subir cette procédure. L'adénome de la prostate est une maladie à laquelle la plupart des hommes de plus de 40 ans sont confrontés. C'est une masse bénigne qui comprime l'urètre..

    L'adénome de la prostate chez l'homme provoque de nombreux inconvénients et inconforts. Par conséquent, vous n'avez pas besoin d'endurer la douleur et l'inconfort, mais vous devez consulter un médecin.

    Lorsque ce problème se produit, un traitement médical et chirurgical est utilisé. Le choix de la méthode dépend du stade de la maladie. Dans le cas où l'hyperplasie est dans un état négligé, une intervention chirurgicale est nécessaire.

    Types d'interventions pour éliminer l'adénome de la prostate

    L'élimination de l'adénome de la prostate est une biopsie de néoplasmes du tissu glandulaire. Lors de l'exécution, une ablation complète de la prostate est prescrite..

    Considérez les types d'opérations:

    • Chirurgie ouverte - l'ablation de l'hyperplasie prostatique est réalisée par une incision dans la vessie. La plus traumatisante de toutes les méthodes de ce type est une adénomectomie transvésicale. Mais il convient de souligner que cette méthode vous permet d'éliminer complètement le tissu affecté;
    • Chirurgie peu invasive - se débarrasser de l'adénome de la prostate est effectué sans couper de tissu à l'aide d'un outil spécial inséré dans l'urètre. Les représentants de cette méthode sont l'énucléation au laser à l'holmium et la TURP (résection transurétrale de la prostate).

    L'urologue prescrit une méthode d'intervention en fonction de la gravité de la maladie et de l'âge du patient. Le plus souvent, les médecins utilisent TUR, car cela n'ouvre pas les tissus, respectivement, réduit le risque de pénétration de bactéries pathogènes dans le corps.

    Technique TURP

    Ce type d'intervention chirurgicale est prescrit aux patients principalement à un jeune âge afin de maintenir la puissance. Il est produit à l'aide d'un appareil endoscopique spécial pour éliminer l'épithélium sujet aux maladies..

    Dans certains cas, l'anesthésie générale est utilisée avant la chirurgie, mais le plus souvent, l'anesthésie péridurale est préférée. Autrement dit, une personne est consciente, mais ne ressent rien.

    La procédure chirurgicale longue prend environ 60 minutes. La séquence d'actions du chirurgien est la suivante:

    • Introduction d'un résectoscope à travers l'urètre du patient;
    • Enlèvement du tissu épithélial affecté;
    • L'introduction d'un fluide spécial à travers un résectoscope, qui est évacué avec le matériau retiré;
    • Insertion d'un cathéter pour un nettoyage complet de l'épithélium excisé pendant plusieurs jours.

    L'opération réalisée nécessite une semaine de rééducation afin de retrouver le rythme de vie antérieur. Après cela, il est nécessaire d'effectuer des exercices physiques spéciaux, de mener une vie active dans le but non seulement de restaurer, mais également d'améliorer le fonctionnement de la glande de la prostate..

    Technique d'énucléation au laser Holmium

    Contrairement à TURP, cette méthode minimise le nombre de complications pendant la chirurgie et au moment de la récupération. La chirurgie est également possible par l'urètre. Cependant, les restes retirés du tissu épithélial affecté pénètrent dans la vessie, puis ils sont retirés à l'aide d'un endomorticulateur. Le processus chirurgical lui-même est effectué avec un laser à holmium, qui cautérise immédiatement les artères coupées, réduisant ainsi les saignements internes.

    Après l'opération, un cathéter est inséré dans l'urètre en moins d'une journée. Et la capacité de se vider apparaît le deuxième jour.

    Technique d'adénomectomie transvésicale

    Lors de ce type d'opération, une incision est pratiquée dans la région pubienne ou sous le scrotum, puis dans la vessie. L'élimination des tissus affectés se fait manuellement, avec vos doigts. Après extraction de l'épithélium, un cathéter est inséré dans l'uretère lui-même, tandis que l'excrétion est externe. Un patient reste à l'hôpital après la chirurgie.

    L'adénomectomie est indiquée au patient dans les cas suivants:

    • Complications pendant le traitement médicamenteux;
    • Degré sévère de la maladie;
    • Agrandissement de la partie affectée de l'épithélium.

    Complications émergentes

    Les conséquences de l'ablation de l'adénome de la prostate dépendent de la condition physique du patient, de son âge, du stade de la maladie. Un rôle tout aussi important est joué par l’attitude psychologique du patient. Par conséquent, adoptez une approche responsable dans le choix de la clinique où l'opération sera effectuée et du médecin traitant. Dans ce cas, il sera plus calme et moralement plus facile pour vous de transférer.

    Il n'y a aucune garantie absolue d'une opération sans complications, car il y a toujours un risque de malaise après.

    L'une des conséquences les plus dangereuses est un saignement abondant. Elle survient chez 3% des personnes opérées. Il convient de noter qu'une perte de sang intense pendant la chirurgie nécessite une transfusion sanguine urgente. Il existe une menace pour le patient si l'urètre est obstrué par des caillots sanguins qui bloquent la vidange de la vessie.

    L'autre danger, non moins terrible, est l'hyperhydratation. Elle se produit lorsqu'un excès de liquide pénètre dans la vessie, puis dans la circulation sanguine pendant la TURP. L'élimination de l'intoxication hydrique n'est pas difficile, mais si vous ne le faites pas à temps, un œdème cérébral et même un choc peuvent survenir. La probabilité de cette complication: 5 cas sur 100.

    En outre, chez les patients qui ont subi une intervention chirurgicale sur la prostate, il y a une violation de la miction. Cela se caractérise à la fois par un retard ou une incapacité à se vider et par des fuites non contrôlées. Le type de pathologie présenté se produit en raison de l'incapacité à contrôler les muscles après la chirurgie. Cependant, au fil du temps, la personne s'adapte pour contrôler le comportement de la vessie et le régime urinaire revient à la normale..

    N'oubliez pas un problème tel qu'une infection dans le corps. Toute intervention, même la plus stérile, implique l'entrée de bactéries. Par conséquent, l'inflammation pendant plusieurs jours n'est pas considérée comme une déviation. Malgré cela, des mesures de désinfection des plaies doivent être prises pour éviter l'infection..

    L'effet de l'élimination de l'adénome de la prostate sur la vie sexuelle

    La première fois après l'opération, les patients peuvent avoir des problèmes de puissance. Mais ne vous inquiétez pas, car cela est considéré comme un phénomène temporaire absolument naturel. Après la restauration de l'érection, il existe de nombreux cas d'orgasme sec ou d'éjaculation rétrograde.

    Cela est dû au fait qu'à la fin des rapports sexuels, le sperme ne sort pas, mais est jeté dans la vessie. Après cela, il est dérivé de manière naturelle. Dans le même temps, la fonction reproductrice est violée (avoir maintenant des enfants ne fonctionnera pas), mais cela n'affecte pas la vie sexuelle à part entière. Un dysfonctionnement absolu n'est observé que chez 10% des patients.

    Si des problèmes d'érection ont été observés avant la maladie, l'opération ne pourra pas restaurer cette fonction du corps. Cependant, s'il n'y avait pas de problèmes avant, après la chirurgie, la fonctionnalité sexuelle est entièrement réhabilitée.

    Période de réhabilitation

    Après avoir subi une intervention chirurgicale, le patient devrait passer par une période de récupération. Cela est nécessaire pour le fonctionnement normal de la prostate et pour éviter les complications. Nous vous recommandons fortement de profiter des conseils pour organiser votre style de vie..

    Nutrition

    Tout d'abord, le corps doit reconstituer le liquide perdu, de sorte que le patient se voit offrir une boisson abondante. Il aide également à vider la vessie. N'oubliez pas le régime qui doit être suivi. Les aliments lourds et épicés doivent être évités. Portez votre attention sur les fruits frais avec de la vitamine C, des légumes riches en fibres, des fruits de mer faibles en gras, de la volaille et de la viande. Oubliez les aliments salés, fumés et frits, ne mangez que des aliments cuits et cuits.

    S'abstenir de fumer, de boire de l'alcool et des boissons gazeuses pendant la période de réadaptation.

    Éducation physique

    Portez une attention particulière à l'activité physique pendant la rééducation. Essayez de ne pas soulever d'objets lourds, de marcher au grand air, d'effectuer des exercices spéciaux de Kegel. De tels exercices amélioreront la circulation sanguine et aideront à restaurer le fonctionnement de la prostate. Cette redevance est la suivante:

    • Serrez les muscles du bassin et essayez de les «soulever» pendant 12 secondes;
    • Détendez-vous pendant 12 secondes;
    • Répétez les mêmes 10-12 fois trois fois par jour.

    Vous pouvez simplement monter les escaliers. De tels exercices améliorent la circulation sanguine du bassin inférieur. Pendant un mois après la chirurgie, vous ne pouvez pas prendre de bain.

    Médicaments

    Après l'opération, le médecin vous prescrira des antibiotiques dont la prise est obligatoire. Ne négligez pas les médicaments en l'absence de plaintes, car vous éviterez d'éventuels foyers d'inflammation. Un urologue peut prescrire des analgésiques. Leur utilisation est conçue pour plusieurs jours..

    L'importance du traitement de l'adénome de la prostate

    Surveillez votre santé de près. Si vous vous inquiétez de la douleur dans la région de l'aine, des troubles de la miction et de l'activité sexuelle, consultez immédiatement un médecin. Pas un seul patient n'a regretté le traitement. Nous vous en présentons certains.

    • Igor, 55 ans. Le patient dit que la décision de faire l'opération n'est pas venue immédiatement, mais seulement après que le médecin traitant a parlé du cancer possible de l'adénome. Cependant, la chirurgie s'est bien déroulée et sans complications. Maintenant, l'homme est reconnaissant aux médecins expérimentés;
    • Le père de Sergey avait 70 ans lorsqu'il a reçu un diagnostic de maladie de la course. Malgré la complexité de l'opération, elle a été réalisée avec succès dans une clinique étrangère. En ce moment, une personne âgée passe par une phase de réadaptation;
    • Anton, 42 ans, n'a reçu qu'un traitement médical pendant deux ans. Mais cela n'a pas aidé. L'homme est venu faire confiance aux spécialistes. Maintenant, il attend la résection transurétrale de la prostate.

    De nombreuses personnes, ayant entendu parler de l'opération, refusent les soins médicaux et effectuent des traitements à domicile. Vous n'avez pas besoin de faire cela. Une telle automédication et une sélection inappropriée des médicaments entraînent des conséquences terribles. Vous pouvez facilement commencer la maladie. Et les complications ne vous feront pas attendre.

    Pour tout symptôme d'adénome de la prostate, consultez votre médecin. Il diagnostiquera, fera tous les tests nécessaires et, après un examen complet, prescrira le traitement approprié..

    Si l'opération a été réalisée par des spécialistes compétents et responsables et que les recommandations de réadaptation sont strictement respectées, une deuxième attaque de cette maladie se produira au plus tôt dans les 15-17 ans. Aujourd'hui, les méthodes et techniques pour effectuer des interventions chirurgicales sont en cours d'amélioration. Par conséquent, il est possible de restaurer pleinement la fonction urogénitale du corps.