Principal

Tumeur

Adénome surrénalien

Nous avons toujours peur du mot néoplasme, par conséquent, avec un diagnostic d'adénome surrénalien chez les personnes, la panique commence. Est-ce une peine ou simplement une maladie qui est traitée avec succès?

Brève information sur la maladie

Les glandes surrénales sont des organes appariés qui ont un effet indispensable dans le travail du corps. Ils produisent des hormones vitales à travers lesquelles les processus métaboliques ont lieu..
Les organes contrôlent les fonctions: équilibre hydrique, normalisation de la pression artérielle, conception d'un enfant. L'adénome surrénalien (adénome) est un néoplasme bénin qui se produit en raison d'un dysfonctionnement de la production de glandes.
Diverses maladies en médecine moderne sont de plus en plus souvent diagnostiquées, avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic plus améliorées, telles que la TDM et l'IRM. Grâce à ces études, on peut envisager un néoplasme à un stade précoce de sa manifestation..
Adénome surrénalien droit c'est quoi? Tumeur bénigne avec une localisation sur le côté droit. La maladie a une forme active et inactive. Dans le premier cas, en raison de la libération d'un grand nombre d'hormones dans le sang, un patient peut avoir des problèmes de santé après un traitement fructueux. Avec une forme inactive de la maladie, son diagnostic se produit de manière inattendue, le plus souvent lors de l'examen des organes abdominaux.
L'adénome surrénalien gauche c'est quoi? Néoplasme bénin, qui a également deux formes. L'emplacement de la tumeur dans ce cas est déplacé vers la gauche. Les experts disent qu'une telle maladie est plus facile à traiter grâce à une approche pratique de l'organe.

Un ou plusieurs néoplasmes peuvent se former sur la glande surrénale:

  • Aldostérome.
  • Glucostérome.
  • Androstérome.
  • Corticostérome.

Lors du diagnostic d'une tumeur, il est important non seulement le lieu de son emplacement, mais aussi le type. Les tumeurs malignes bénignes peuvent être distinguées par le taux de croissance. Dans le premier cas, le développement de la tumeur sera rapide, dans le second persistant.

Important! Des spécialistes ayant une grande pratique médicale affirment qu'une tumeur d'un diamètre de plus de quatre centimètres, lors d'une biopsie pour des recherches en laboratoire, est maligne.

Causes d'occurrence

Les causes du développement de la maladie peuvent être différentes:

  • transmis génétiquement des parents à l'enfant;
  • l'adénome de la glande surrénale droite se développe dans le corps féminin plus souvent que chez l'homme;
  • la pathologie affecte les patients de plus de 35 ans;
  • se développe chez les personnes en surpoids;
  • à risque sont les patients diabétiques;
  • un néoplasme peut se développer en raison d'une augmentation fréquente de la pression artérielle.

Selon les statistiques, une tumeur peut être diagnostiquée sur un ou deux organes à la fois. Visuellement, il ressemble à un joint sphérique de couleur jaune avec un contenu liquide à l'intérieur.

Changement d'apparence

Les adénomes de la glande surrénale gauche ont des conséquences distinctives du développement d'une tumeur du côté droit. Ils ont une sorte de corticostérome et se manifestent sous la forme du syndrome d'Itsenko-Cushing. Le corps humain prend un nouveau look, qui présente des caractéristiques distinctives:

  • face ronde en forme de lune;
  • des cheveux foncés et raides commencent à pousser sur le visage féminin;
  • une bosse de buffle apparaît;
  • l'ostéoporose des os;
  • hypertrophie cardiaque;
  • en surpoids;
  • les muscles aux extrémités supérieures et inférieures s'atrophient;
  • des stries cyanotiques apparaissent dans le bas-ventre, qui finissent par devenir blanches;
  • la peau est couverte d'ulcères, la peau elle-même s'amincit.

Signes d'enflure

Les symptômes et le traitement de l'adénome surrénalien ne dépendront pas de l'emplacement gauche ou droit. Les signes d'un néoplasme sont:

  • prise de poids rapide, généralement observée dans le cou, le visage et les épaules;
  • atrophie musculaire dans les bras et les jambes;
  • se lever d'une position allongée sera difficile;
  • avec le développement de tumeurs, des hernies peuvent se former n'importe où dans le corps humain;
  • à partir d'un gain de masse rapide, le patient présente des vergetures;
  • la peau s'amincit;
  • les égratignures mineures guérissent pendant longtemps et peuvent s'infecter;
  • les tumeurs contribuent à une diminution de l'immunité, le patient commence souvent à souffrir d'infections respiratoires aiguës;
  • le calcium et les minéraux sont éliminés du corps, ce qui peut entraîner des fractures osseuses fréquentes et un déplacement de la moelle épinière;
  • une personne sans s'en rendre compte peut devenir déprimée;
  • avec le développement d'un néoplasme, la réaction devient terne, cela est particulièrement visible chez les conducteurs de véhicules;
  • la pression artérielle monte à des niveaux maximaux, ce qui introduit le patient dans une crise hypertensive avec la manifestation ultérieure d'un accident vasculaire cérébral;
  • chez les femmes développant une tumeur, un cycle menstruel est perturbé et une diminution de la libido.

Chaque personne doit écouter son corps. Tout symptôme embarrassant doit alerter. S'il y a au moins un symptôme, il est recommandé de se rendre à un endocrinologue qui, après avoir reçu les tests, peut planifier une consultation avec un oncologue. Ce n'est que dans le temps que la maladie diagnostiquée et un traitement correctement sélectionné aideront à éliminer les effets irréversibles sur le corps humain.

Diagnostic de la maladie

Pour poser un diagnostic correct et prescrire un traitement, le spécialiste oriente le patient vers une série d'études cliniques. Le tableau clinique de la maladie permet de suspecter la présence d'adénome. L'examen échographique (échographie) dans 98% des cas confirme le diagnostic.
Un néoplasme bénin est détecté lors de l'examen des organes abdominaux chez de nombreux patients de manière inattendue. Si vous soupçonnez une maladie, vous devez donner du sang pour déterminer la quantité d'hormones. Le résultat de l'étude montrera comment l'hormone a provoqué le développement d'une tumeur bénigne..
En utilisant la tomodensitométrie, il est possible de reconnaître non seulement la présence de la maladie, mais également la taille exacte de la tumeur et son emplacement. Lorsqu'un agent de contraste est introduit dans la cavité abdominale, toutes ses faces peuvent être examinées avec précision.
Les méthodes de recherche en laboratoire comprennent la prise d'un fragment d'un néoplasme pour l'analyse clinique. Une biopsie est réalisée avec une taille de tumeur supérieure à 3,5 centimètres. Le diagnostic de la glande surrénale gauche est plus facile que le diagnostic de l'organe droit.
Dans 25 pour cent des cas, sous la forme d'un adénome, des néoplasmes malins dans le corps humain se manifestent, associés non seulement aux glandes surrénales, mais également à d'autres organes situés à proximité.

Thérapie

L'adénome surrénalien est traité par deux médecins: un endocrinologue et un oncologue. Ils choisissent la bonne thérapie et aident à faire face à la maladie. Au stade initial de la maladie, si un néoplasme bénin a été diagnostiqué au stade de l'initiation, le fond hormonal est normalisé pour le patient. Il est possible de détecter une carence ou un excès d'hormones par la méthode du don de sang.
Suit ensuite l'ablation du néoplasme par intervention chirurgicale. La médecine moderne propose deux types de chirurgie de retrait:

  • en utilisant la laparoscopie;
  • chirurgie.

Laparoscopie


Cette méthode d'intervention chirurgicale est réalisée pour les patients atteints de petites tumeurs bénignes (microadénome). L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Un patient dans la salle d'opération du service chirurgical fait des ponctions abdominales à trois endroits. L'intervention chirurgicale est réalisée sous la supervision complète d'un chirurgien spécialiste. Des optiques sont insérées dans les sections, ce qui affiche l'image sur l'écran du moniteur..
Un néoplasme bénin est complètement coupé de la glande surrénale. Un spécialiste effectue une inspection de contrôle de l'intérieur. Après l'opération, des incisions dans la cavité abdominale sont suturées, un pansement aseptique leur est appliqué. Le patient se voit prescrire un traitement médicamenteux postopératoire. La période de rééducation après la laparoscopie est courte, généralement pas plus de sept jours.

Avec chirurgie abdominale


Ce type de chirurgie est réalisé pour les patients présentant un adénome de la glande surrénale importante ou avec un grand nombre d'entre eux. La chirurgie est réalisée comme prévu sous anesthésie locale. Le patient fait une incision sur la peau du péritoine. Grâce à elle, les néoplasmes sont coupés et un examen de contrôle est effectué. Plusieurs sutures sont appliquées à l'incision à la fois, qui doivent être retirées 10 jours après l'opération. La période de rééducation est plus longue qu'après la laparoscopie. Prend habituellement environ trois semaines.
Le traitement de la glande surrénale droite par chirurgie est plus difficile que celui de la gauche. Chaque spécialiste l'explique de différentes manières. Le plus souvent, les médecins concluent que l'accès à l'organe apparié de gauche est plus pratique et accessible que vers la droite.
Après la chirurgie, l'endocrinologue sélectionne les hormones pour les femmes. Le traitement chez l'homme est effectué de manière similaire, uniquement avec l'utilisation d'autres médicaments..
L'adénome surrénalien n'est pas toujours bénin. Il existe des cas dans la pratique médicale des médecins où la maladie, avec un diagnostic tardif, dégénère en une forme maligne. Dans de tels cas, à savoir aux troisième et quatrième étapes du processus oncologique, le patient reçoit une chimiothérapie après la chirurgie.

Période postopératoire et méthodes de prévention

Après la chirurgie et la prévention ultérieure du nouveau développement du néoplasme, les patients sont invités à:

  • consommer moins de caféine et de produits avec son contenu;
  • normalisez vos antécédents psycho-émotionnels;
  • maintenir un poids corporel normal (si vous avez des kilos en trop, vous devez vous en débarrasser);
  • manger plus de vitamines, fruits et légumes;
  • mener une vie saine, renoncer aux mauvaises habitudes.

En agissant selon la recommandation du spécialiste traitant, vous pouvez vous protéger du développement de l'adénome et minimiser les conséquences de la maladie.

Adénome surrénalien chez la femme: symptômes et traitement d'une tumeur

Adénome des glandes surrénales chez la femme - néoplasme pathologique dans la couche corticale de l'organe

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien?

Les tumeurs adénomateuses se développent dans la couche corticale de la glande surrénale. Le néoplasme commence à l'intérieur d'une cellule, perturbe la régénération, conduit à sa division chaotique et à son changement tissulaire. Les cellules altérées sont remplacées par du tissu fibreux de structure homogène et de haute densité, leur division atypique se poursuit. Ainsi, le tissu fibreux constitue une capsule remplie d'une masse homogène de cellules atypiques.

Le développement de l'adénome des glandes surrénales chez la femme est intense, en particulier avec une tumeur hormono-active. Plus la taille est grande, plus l'effet du néoplasme est important sur la fonctionnalité de l'organe.

Il existe un autre type de tumeur surrénalienne - le phéochromocytome, qui est localisé et provient des cellules de la substance cérébrale. Une tumeur est constituée de cellules chromaffines qui sécrètent un grand volume de catécholamines. Le phéochromocytome est caractérisé par une augmentation de la pression artérielle et des crises causées par une libération excessive de catécholamines.

Les raisons

Les véritables causes de la tumeur ne sont pas claires. Certains travaux décrivent le rôle stimulant de l'organe principal du système endocrinien - l'hypophyse, qui synthétise l'hormone adrénocorticotrope.

Dans certaines circonstances, par exemple, dans le contexte du stress, la chirurgie, les traumatismes, l'hormone adrénocorticotrope améliore la libération d'hormones dans le cortex surrénal, contribue au déclenchement de l'atypie cellulaire. D'autres facteurs pour le développement d'une tumeur adénomateuse sont:

  • prédisposition génétique;
  • plus de 35 à 40 ans;
  • embonpoint, obésité, dépôt de graisse viscérale;
  • hypertension de toute nature;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologie thyroïdienne;
  • une histoire de diabète;
  • maladie des ovaires polykystiques.

Les femmes à risque sont atteintes de maladies rénales de toute nature, d'insuffisance rénale. L'adénome est généralement unilatéral, mais plus fréquent dans la glande surrénale gauche.

En apparence, le néoplasme a une teinte jaunâtre arrondie. Avec une structure hétérogène de l'adénome, ils indiquent un processus pathologique bénin.

Les principaux types

La classification principale divise les adénomes par activité hormonale, type et teinte, avec localisation dans la glande surrénale droite ou à gauche. La classification permet aux cliniciens de déterminer la nature de la tumeur et les tactiques de prise en charge ultérieure des patients.

Activité hormonale

Les symptômes dépendent de la taille et du volume du néoplasme.

Les cliniciens distinguent les types de tumeurs hormonales suivants.

  1. Tumeur inactive ou passive - incidentalome. Les adénomes ne produisent pas d'hormones, ne participent pas au processus hormonal général.
  2. Actif. Les adénomes sécrètent différents types d'hormones, se caractérisent par une croissance rapide et une tendance à la malignité. Les tumeurs hormonalement actives sont classées:
  • sur l'aldostérome - la tumeur fournit la production d'hormones minérales;
  • corticoestroma - le néoplasme est responsable de la production d'oestrogènes - hormones sexuelles féminines;
  • corticostérome - l'adénome produit des glucocorticoïdes;
  • androstérome - une lésion adénomateuse produit des androgènes - hormones sexuelles mâles.

Dans la glande surrénale gauche ou à droite, l'apparition d'une tumeur combinée est possible, ce qui produit plusieurs types d'hormones à la fois. Dans une glande surrénale, il peut y avoir plusieurs adénomes hormonaux différents..

En apparence

Les adénomes surrénaliens sont classés en plusieurs formes principales.

  1. Pigmenté. Il se développe chez les patients dont l'histoire a été diagnostiquée avec le syndrome d'Itsenko-Cushing. La taille de la tumeur atteint à peine 2,5 à 3 cm et sa teinte varie du marron au marron..
  2. Oncocytaire. Un type rare de tumeur caractérisé par la formation d'unités multicellulaires. La capsule d'adénome est hétérogène, les tailles varient de quelques millimètres à 1-2 cm.
  3. Adrénocorticale. L'un des types courants de néoplasmes, caractérisé par la formation d'un petit nodule à coque dense. A initialement une évolution bénigne, le risque de malignité dépend de nombreux facteurs différents.

Selon le type et l'ombre histologiques, les types de tumeurs adénomateuses à cellules sombres, à cellules claires et combinées sont distingués. En pratique clinique, un corticostérome est souvent diagnostiqué dans le contexte de la maladie d'Itsenko-Cushing. Les adénomes qui produisent des hormones sexuelles sont moins courants.

Est-ce dangereux?

Lorsque la tumeur est localisée dans la glande surrénale droite ou à gauche, ainsi que dans un processus bilatéral, il existe un risque de maladies secondaires. Le danger de l'adénome est le développement d'une tumeur oncologique et de complications:

  • altération de la circulation sanguine dans les reins en raison d'une croissance impressionnante du néoplasme;
  • hypertension, crises;
  • changements dans les vaisseaux du fond d'œil;
  • AVC et hémorragies cérébrales.

Avec la malignité des cellules d'adénome et sa croissance pathologique, une conséquence naturelle est les métastases osseuses, les structures hépatiques, les poumons.

Manifestations symptomatiques

La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • une augmentation du poids corporel avec le même appétit, suivant un régime alimentaire approprié;
  • un changement dans le ton de la voix: chez les femmes, la voix devient grossière, chez les hommes elle devient nasale;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • douleur abdominale avec rayonnement vers la poitrine, les poumons;
  • violation de la transpiration, transpiration excessive;
  • les poils du corps masculin;
  • faiblesse musculaire;
  • essoufflement pendant l'effort physique.

Les manifestations symptomatiques peuvent être un signe d'adénome de la glande surrénale gauche ou droite, ainsi que d'autres maladies néphrologiques. Pour clarifier le diagnostic, un diagnostic différentiel est requis. Les tumeurs productrices d'hormones ont une image symptomatique active, contrairement aux foyers adénomateux passifs.

Diagnostique

Le diagnostic des adénomes surrénaliens chez la femme est rarement difficile pour les cliniciens. Le diagnostic final est établi selon les études suivantes:

  • Échographie des reins;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Tomodensitométrie;
  • radiographie, y compris avec produit de contraste.

Assurez-vous d'effectuer des tests de laboratoire: analyses de sang, analyses d'urine. Les indicateurs découvrent la fonctionnalité des reins. Les patients sont soumis à un test sanguin pour la fonction thyroïdienne (TSH, sans T4), hormone parathyroïdienne, hormones sexuelles.

Le «gold standard» pour détecter l'adénome surrénalien est l'imagerie par résonance magnétique. L'IRM aide à identifier une tumeur à ses débuts. L'échographie n'est pas toujours informative, car les petites tumeurs peuvent tout simplement ne pas être visualisées. Une tumeur se différencie d'une maladie telle que le lipome - une tumeur graisseuse.

La possibilité de palpation à travers le péritoine ne parle pas en faveur de la bénignité de la tumeur adénomateuse. L’étude des antécédents cliniques et de vie d’une femme est importante..

Traitement

L'adénome surrénalien gauche est beaucoup plus fréquent

Le processus de traitement est déterminé par le type et la nature de l'évolution de la maladie surrénalienne. Les tumeurs inactives sont diagnostiquées par hasard, mais ne recourent pas toujours à des méthodes radicales. Les médecins utilisent l'attente avec l'observation dynamique. Une tumeur stable ne nécessite aucun traitement. Une tactique complètement différente pour une tumeur hormonalement active, caractérisée par une croissance intensive, a une forte tendance à la malignité.

Traitement médical

La pharmacothérapie implique la correction des niveaux hormonaux. Lorsque les hormones sont stabilisées, la tumeur ralentit sa croissance et s'élimine complètement. Les principaux moyens sont des préparations à base d'hormone thyroïdienne, les hormones sexuelles. Si nécessaire, des médicaments du groupe des cytostatiques sont prescrits. Après un certain temps, tous les symptômes disparaissent.

Les médicaments sont pris par voie orale ou par injection intraveineuse. Le manque d'hormones est reconstitué jusqu'à ce qu'elles soient complètement stabilisées, leur taux sanguin est constamment surveillé.

Chirurgie

La méthode radicale est prometteuse dans le traitement des tumeurs surrénales adénomateuses de grande taille, à haut risque oncologique. Les principales méthodes de manipulation chirurgicale sont les suivantes.

  1. Laparoscopie. La tumeur est enlevée par de petites incisions dans la projection des glandes surrénales. Des instruments chirurgicaux sont introduits à travers ces incisions, des manipulations appropriées sont effectuées et une fois la plaie suturée.
  2. Méthode abdominale ou chirurgie abdominale. Le principal avantage est la possibilité d'éliminer les tumeurs immédiatement dans la glande surrénale gauche et à droite, ainsi que d'évaluer l'état des organes adjacents.
  3. Chimiothérapie, exposition aux radiations. Il n'est utilisé qu'en cas de dégénérescence maligne des cellules tumorales, avec métastases.

Aucune méthode endoscopique n'est utilisée. L'adénome surrénalien chez la femme n'est retiré que pour des raisons médicales: dynamique de croissance, risque de malignité et apparition de métastases, survenue de symptômes désagréables. Le respect de toutes les directives cliniques améliore le pronostic.

Recettes folkloriques

Des remèdes populaires de la «poitrine de grand-mère» sont utilisés, malgré l'absence de faits avérés sur l'auto-élimination de l'adénome. Il existe un certain nombre de remèdes populaires qui pourraient améliorer l'effet thérapeutique de la prise de médicaments et réduire les symptômes négatifs..

  1. Infusion de fleurs de perce-neige. Fleurs déchirées (environ 80 unités) ou plusieurs cuillères à soupe. des cuillères à soupe de matière première sèche sont versées dans 0,5 l de vodka, insistez pendant un mois. La composition finie est filtrée et boit 15 gouttes plusieurs fois par jour. Vous pouvez ajouter un peu de géranium aux perce-neige - ces plantes activent la fonction des glandes surrénales, réduisent les symptômes désagréables.
  2. Infusion de prêle. 1 cuillère à soupe. verser 1 litre d'eau bouillante dans une cuillère de la plante, insister pendant une heure, puis filtrer et boire en petites portions plusieurs fois par jour.

Il existe de nombreux remèdes populaires à base d'herbes et de plantes pour améliorer le fonctionnement des reins et des glandes surrénales et soulager les symptômes. L'utilisation de recettes folkloriques doit être basée sur le bon sens. Il est préférable que leur utilisation soit convenue avec le médecin traitant.

Avec un adénome de la glande surrénale droite ou une tumeur à gauche, il est important d'ajuster la nutrition, de changer le mode de vie, de faire tout son possible pour éviter les complications et la croissance future des tumeurs.

Le pronostic d'une tumeur surrénale varie considérablement, selon la nature et la structure de la tumeur. Le pronostic est favorable pour les petits néoplasmes non fonctionnels à croissance lente, faible malignité, s'il n'y a pas d'hyperplasie des tissus de la couche corticale. L'issue la plus favorable après l'ablation des lésions adénomateuses.

Adénome surrénalien - qu'est-ce que c'est? Les conséquences de l'ablation de la glande surrénale

Jusqu'à récemment, les tumeurs surrénales étaient considérées comme une occurrence assez rare, et elles ne représentaient pas plus de 1% de tous les néoplasmes. La situation a changé avec l'introduction dans la pratique clinique générale de méthodes de recherche telles que l'échographie, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique, permettant la visualisation de la pathologie de cet organe. Il s'est avéré que les tumeurs, en particulier l'adénome surrénalien, sont courantes et, selon certaines données, elles peuvent être trouvées chez un dixième des habitants de notre planète.

Le cancer des surrénales est rarement diagnostiqué et les tumeurs bénignes prennent naissance dans la couche corticale ou cérébrale. Les adénomes corticaux surrénaux inactifs représentent plus de 95% de toutes les tumeurs détectées de cette localisation..

L'adénome est une tumeur glandulaire bénigne qui peut sécréter des hormones, provoquant une variété de troubles, et parfois graves, dans le corps. Une partie des adénomes ne se distingue pas par cette capacité, elle est donc asymptomatique et peut être détectée par accident. Parmi les patients atteints de cette pathologie, il y a plus de femmes dont l'âge varie entre 30 et 60 ans.

Les tumeurs bénignes diagnostiquées dans la glande surrénale ne peuvent pas être appelées adénomes avant un examen approfondi du patient. En cas de détection accidentelle de néoplasmes asymptomatiques, il est recommandé de les appeler insidentaux, indiquant l'inattendu d'une telle découverte. Après avoir examiné le patient et exclu la nature maligne du néoplasme, il sera possible de juger avec un haut degré de probabilité la présence d'adénome.


Les glandes surrénales sont de petites glandes endocrines appariées situées aux pôles supérieurs des reins qui produisent des hormones qui régulent le métabolisme des minéraux et des électrolytes, la pression artérielle, la formation de caractéristiques sexuelles secondaires et la fonction fertile des hommes et des femmes. Le champ d'action des hormones surrénales est si large que ces petits organes sont à juste titre considérés comme vitaux.

La couche corticale de la glande surrénale est représentée par trois zones qui produisent différents types d'hormones. Les minéralocorticoïdes de la zone glomérulaire sont responsables du métabolisme normal eau-sel, maintenant le niveau de sodium et de potassium dans le sang; les glucocorticoïdes (cortisol) de la zone du faisceau fournissent le bon métabolisme des glucides et des graisses, sont libérés dans le sang dans des conditions stressantes, aidant le corps à faire face à des problèmes soudains dans le temps, et participent également aux réactions immunitaires et allergiques. La zone maillée synthétisant les stéroïdes sexuels fournit la formation de caractéristiques sexuelles secondaires chez les adolescents et maintient des niveaux normaux d'hormones sexuelles tout au long de la vie.

Les hormones de la médullosurrénale - l'adrénaline, la norépinéphrine - participent à toutes sortes de processus métaboliques, régulent le tonus vasculaire, la glycémie et, dans une situation stressante, un grand nombre d'entre elles pénètrent dans le sang, ce qui permet de compenser les conditions dangereuses en peu de temps. Les tumeurs de la médullosurrénale sont très rares et les adénomes ne se forment même que dans le cortex..

Parmi les adénomes hormonaux actifs, on distingue l'aldostérome, le corticostérome, le glucostérome et le trostérome. Les tumeurs asymptomatiques inactives apparaissent plus souvent comme un phénomène secondaire dans les maladies d'autres organes, en particulier le système cardiovasculaire (hypertension artérielle).

Pour déterminer le potentiel malin du néoplasme détecté, il est important que le médecin établisse le taux de croissance. Ainsi, l'adénome augmente de plusieurs millimètres au cours de l'année, tandis que le cancer gagne rapidement en masse, atteignant parfois 10-12 cm en un laps de temps relativement court. On pense que chaque quatrième tumeur, dont le diamètre dépasse 4 cm, sera maligne avec un diagnostic morphologique.

Adénome - qu'est-ce que c'est?

L'adénome surrénalien est une formation hypodense sous la forme d'une tumeur de nature bénigne, formée sur le cortex surrénalien. Le résultat du développement est une formation volumétrique maligne. L'adénome survient chez les femmes et les hommes, mais la probabilité d'adénome chez la femme est plus élevée que chez l'homme.

Dans la classification internationale, le code d'adénome pour la CIM 10 (Classification internationale des maladies de la 10e révision): D35. La formation d'hypersensibilité est la conséquence de nombreuses maladies, les néoplasmes ayant à la fois un caractère malin et bénin (adénome; hyperplasie nodulaire focale).

Corticoestroma


Le corticoestrome est une tumeur rare. Il produit des hormones sexuelles féminines (estradiol et estrone). Chez les femmes, les symptômes sévères ne provoquent pas.

Chez les hommes, les changements commencent dans le type féminin:

  • croissance mammaire;
  • changer le ton de la voix (la voix devient plus haute);
  • réduction de la taille génitale;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • l'apparition de maux de tête;
  • dépôt de graisse dans les hanches;
  • calvitie.

Principales cliniques en Israël

Causes des formations volumétriques

Les scientifiques ne peuvent pas établir la cause de la maladie. Certains facteurs peuvent provoquer la maladie:

  • Déséquilibre hormonal;
  • Transmission héréditaire de la maladie;
  • Mauvaise nutrition (surpoids, obésité);
  • Longue période de récupération après des blessures physiques;
  • Facteur d'âge (30 ans et plus);
  • L'usage du tabac;
  • Contraception sous forme de comprimés (contraception);
  • Altération de la synthèse dans le cortex surrénal.

Dans la pratique médicale, à l'exception de rares cas, un adénome est observé sur l'une des glandes surrénales. Le lipome de la glande surrénale gauche survient plus souvent que la droite.

Quels tests font

Les types de diagnostic de laboratoire nécessaires sont les tests sanguins:

  • général - augmentation des globules blancs, des globules rouges, de faibles niveaux de lymphocytes et d'éosinophiles avec corticostérome;
  • électrolytes - avec l'aldostérome, le corticostérome, le potassium et le sodium sont réduits;
  • bases azotées - augmentées avec le corticostérome en raison de la dégradation des protéines;
  • cholestérol et triglycérides - augmentent avec le corticostérome;
  • glucose - augmenté avec le corticostérome, un test de tolérance aux glucides détecte les signes de prédiabète ou de diabète;
  • cortisol - élevé avec corticostérome, après avoir pris 1 mg de dexaméthasone, il n'y a pas de diminution du niveau;
  • estradiol - la concentration augmente avec le corticostérome;
  • testostérone et sulfate de déhydroépiandrostérone - au-dessus de la normale avec androstérome;
  • rénine sanguine - faible avec aldostérome;
  • aldostérone - fortement augmentée avec un adénome produisant cette hormone, il y a une croissance moins importante avec un corticostérome à structure mixte;
  • rapport aldostérone / rénine - l'aldostérone prédomine avec l'aldostérome.

Dans les tests d'urine, il peut y avoir de tels changements:

  • général - réaction alcaline avec aldostérome, corticostérome, glucose et leucocytes avec corticostérome;
  • diurèse quotidienne - augmentation à 10 l avec aldostérome;
  • Test de Zimnitsky - l'urine nocturne prédomine avec l'aldostérome, faible densité dans toutes les portions;
  • cortisol - au-dessus de la normale avec corticostérome.

Lors des tests hormonaux, vous devez d'abord convenir avec le médecin de la possibilité d'utiliser des médicaments, car beaucoup d'entre eux faussent les résultats. Un test sanguin est effectué à jeun, il est important d'éviter le stress et le stress physique, la consommation d'alcool par jour.

Classification

Les néoplasmes sont classés en:

  1. Produire des hormones;
  2. Hormones non productrices.

Les formations productrices d'hormones sont divisées en plusieurs types:

  • Corticostérome (produit des glucocorticoïdes);
  • Corticoestroma (forme l'oestrogène);
  • Aldostérome (forme des corticoïdes minéraux);
  • Androstérone (formes androgènes);
  • Combiné (production de plusieurs hormones).

L'adénome peut être:

  • Structure nodulaire corticosurrénale (nodule) dans une capsule avec un liquide (léger);
  • Oncocytaire, constitué de cellules, ayant une structure en forme de grain;
  • Capsule liquide pigmentée (rouge, rouge foncé).

Le risque de développer un adénome corticosurrénal chez tous les sexes est le même, mais plus fréquent uniquement chez les patients âgés de plus de 30 ans. Fondamentalement, il se trouve avec un examen complet du corps du patient.

Selon la taille de la tumeur:

  • Picoadénome (chaque côté ne dépassant pas 3 mm);
  • Microadénome (pas plus de 10 mm);
  • Macroadénome (de 10 à 40 mm);
  • Adénomes géants (40 mm et plus).

Une tumeur maligne est considérée comme maligne, dépassant 30 mm.

Selon la couleur de la cellule est divisée en:

  • Cellule sombre;
  • Cellule lumineuse;
  • Aussi mélangé.

L'hyperplasie des glandes surrénales peut être congénitale en raison de divers troubles du corps de la femme pendant la grossesse. Les raisons de l'acquisition de l'hyperplasie sont étroitement liées au système nerveux et à l'état émotionnel d'une personne.

L'hyperplasie de la glande surrénale gauche peut être causée par une tumeur bénigne hormono-active. L'hyperplasie de la glande surrénale gauche est associée à l'interaction des cellules (présence de gènes défectueux, chromosomes). La maladie peut dépendre de l'activité des hormones et ne pas faire l'envie.

Le néoplasme est retiré à une valeur de 30 mm. L'opération est réalisée par la méthode laparoscopique, les plus petites sont analysées pour la diffusion du foyer d'hyperplasie.

Prévision et complications possibles


Avec un diagnostic et un traitement en temps opportun, le pronostic est favorable..

Si le patient n'est pas traité, cela entraînera des dommages aux autres organes et systèmes du corps.

N'oubliez pas que le tableau clinique de l'adénome peut être malin.

Si des signes de la maladie apparaissent, vous devez absolument consulter un médecin. L'automédication peut entraîner une détérioration et des complications..

Symptômes

La partie principale des symptômes de la maladie est similaire aux symptômes d'autres maladies, il est assez difficile de détecter un adénome, en particulier dans les stades initiaux. Dans de nombreux cas, les formations volumétriques hormonales inactives ne présentent aucun symptôme.
Augmentation constante de la pression artérielle, sans chuter à l'aide de médicaments, premier signal de la présence d'adénome chez le patient. À un âge précoce, chez les filles et les garçons, l'adénome peut être reconnu dans de nombreux changements externes: un changement de silhouette, un changement de voix et des poils..

Les formations hormonales actives présentent de nombreux symptômes, selon l'hormone active. Dans tous les cas, tous les symptômes de l'adénome surrénalien sont associés à un déséquilibre hormonal. Symptômes du corticostérome:

  1. Obésité continue;
  2. Arrêt respiratoire;
  3. Entorse (petites ecchymoses, enflure);
  4. Transpiration active;
  5. La survenue d'ostéoporose (les os deviennent cassants);
  6. Le développement d'une hernie, une douleur lors de la marche;
  7. Sautes d'humeur soudaines;
  8. Infertilité;
  9. La menstruation est perturbée.

Si la tumeur produit une hormone masculine (androstérone), les symptômes suivants se manifestent chez la femme:

  • La pilosité est observée;
  • Le muscle se développe;
  • La voix change, elle devient impolie;
  • La menstruation est perturbée;
  • Réduction mammaire.

Chez l'homme, l'androstérone n'apparaît en aucune façon, le plus souvent elle est détectée au hasard, lors d'un examen complet. Adénome d'un type différent, peut développer des hormones féminines chez les hommes, la féminisation générale commence.

Ce qui menace la négligence des symptômes de l'adénome?

Une formation bénigne, au fil du temps, peut se transformer en tumeur maligne (cancer des surrénales). Même une intervention chirurgicale (ablation de la glande surrénale) ne garantit pas d'effets bénéfiques (seulement 40%)

Attention! Même après avoir terminé le traitement complet, il est impossible de se débarrasser de tous les changements dans le corps, en raison du déséquilibre hormonal.

Aldoster se caractérise par l'entrée d'aldostérone dans la circulation sanguine, principalement chez la femme. Ils présentent les symptômes suivants:

  • Augmentation du volume sanguin;
  • La pression artérielle augmente;
  • Diverses crampes musculaires
  • Fonction cardiaque altérée;
  • Hypotension musculaire (diminution du tonus);
  • Rétention hydrique et sodique dans le corps.

Ne perdez pas votre temps à chercher un prix de traitement du cancer inexact.

* Ce n'est que si des données sur la maladie du patient sont obtenues que le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Signes de pathologie

Aux stades initiaux de la formation d'adénome chez un homme et une femme, les symptômes sont généralement absents. Il est difficile d'identifier la maladie à ce stade. Il se révèle par hasard lors de l'examen d'un autre organe pour des pathologies. Les premiers signes apparaissent avec une augmentation du néoplasme, lors de la compression des tissus les plus proches et de la production active ou vice versa, une carence hormonale se produit. Les symptômes peuvent dépendre du type d'adénome..

La formation d'une tumeur dans la couche cérébrale d'un organe - le phéochromocytome peut se produire en présence d'une prédisposition héréditaire. Cette espèce forme des symptômes:

  • faiblesse musculaire et début de fatigue précoce avec un petit effort physique;
  • des étourdissements sont observés avec un changement brusque de l'emplacement du corps;
  • la pression artérielle prend des taux élevés sur une base continue;
  • la peau acquiert une teinte pâle caractéristique;
  • douleurs régulières dans la tête;
  • la fréquence cardiaque augmente à 100 battements par minute;
  • transpiration accrue;
  • la vision est fortement réduite;
  • troubles du système nerveux - anxiété.

Le phéochromocytome est dangereux avec des conséquences graves - décollement de la rétine, accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde.

L'androstérome se distingue par la production d'un niveau accru d'androgènes, montrant des signes de:

  • augmentation de l'endurance et de la force;
  • augmentation de la croissance des cheveux;
  • les jeunes hommes ont une puberté précoce;
  • hypertrophie musculaire;
  • croissance rapide du squelette;
  • éruptions cutanées.

L'aldostérome produit un grand volume d'aldostérone, éliminant activement le potassium, mais le sodium reste intact. Ce type se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse dans le corps;
  • la présence de crampes musculaires;
  • la pression artérielle atteint des niveaux critiques;
  • accumulation de liquide en excès dans les tissus mous;
  • douleur au coeur;
  • troubles du travail du système nerveux - irritabilité, perte de mémoire à court terme;
  • étourdissements réguliers;
  • vision diminuée;
  • essoufflement sans raison apparente.

Le corticoestrome est responsable de la production d'oestrogène, ce qui entraîne les symptômes suivants:

  • chez les hommes, la fonction érectile diminue;
  • la formation d'un excès de poids corporel;
  • chute de cheveux;
  • changement de voix;
  • urination fréquente
  • de l'urine peut être présente.

Le corticostérome produit activement du cortisol, qui montre des signes de:

  • accumulation de tissu adipeux;
  • fragilité des os squelettiques;
  • le derme devient mince et sec;
  • déclin du tissu musculaire;
  • chez les hommes, une dysfonction érectile est observée;
  • glycémie élevée;
  • douleur dans la tête;
  • hypertension artérielle;
  • diminution des fonctions protectrices du corps;
  • urination fréquente;
  • transpiration élevée;
  • éruptions cutanées;
  • sécheresse de la bouche et problèmes dentaires.

Diagnostic de la maladie

Les diagnostics peuvent être à la fois de laboratoire et instrumentaux. Lors d'un examen de laboratoire, le type d'adénome est déterminé: producteur ou non d'hormones. Un test sanguin pour le niveau d'hormones telles que l'aldostérone et le cortisol.

Instrumental, visant à étudier plus en détail le néoplasme, l'emplacement, la taille, la prévalence est estimé.

Les néoplasmes inactifs sont le plus souvent détectés lors d'un examen complet du patient. Si vous soupçonnez un adénome hormonal, les méthodes de diagnostic suivantes peuvent être utilisées:

  • Échographie de la cavité abdominale;
  • CT (tomodensitométrie);
  • IRM
  • Test de glycémie;
  • Un test sanguin pour étudier le déséquilibre hormonal;
  • Biopsie tumorale.

Une biopsie est utilisée pour déterminer si une tumeur est bénigne ou maligne. Surtout lorsque l'on considère une tumeur de plus de 3 centimètres.

Attention! L'adénome de la glande surrénale gauche est plus facile à détecter. Mais vous devez savoir que le microadénome hypophysaire présente également des symptômes similaires à l'adénome surrénalien. Le microadénome hypophysaire est un néoplasme bénin, dont la taille ne dépasse pas 1 cm, est formé de tissu glandulaire.

Le diagnostic général détermine les paramètres de la tumeur:

  • La taille;
  • Forme;
  • Densité;
  • Emplacement;
  • Type d'éducation;
  • Fond hormonal.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire de diagnostiquer, selon les statistiques de 13% des patients, l'adénome se développe en cancer surrénalien.

Aldostérome

La tumeur produit de l'aldostérone. L'aldostérone contribue à un retard dans le sodium et l'eau du corps. Cela conduit à une augmentation de la pression artérielle..

De plus, avec l'aldostérome, la quantité de potassium diminue. Pour cette raison, faiblesse musculaire, crampes dans les membres inférieurs, arythmie.

Le patient a souvent soif, bouche sèche, boit beaucoup, ce qui augmente la quantité d'urine. Parfois, une maladie mène à une crise.

Dans ce cas, des convulsions et des paresthésies des membres supérieurs et inférieurs, des diarrhées, des vomissements, des maux de tête apparaissent. Peut-être le développement d'un accident vasculaire cérébral. En cas de maladie prolongée, les reins sont affectés.

Cette maladie est souvent appelée syndrome de Conn (du nom de l'auteur qui l'a décrite en premier).

Que faire avec l'adénome? Traitement

Il est nécessaire de traiter l'adénome sous la surveillance d'un oncologue, au moyen d'une hormonothérapie, et un endocrinologue est également impliqué dans le traitement.
Un traitement hormonal est nécessaire pour équilibrer le fond hormonal du corps. Si le néoplasme est bénin et hormonal inactif, le traitement est suffisant. Mais dans le cas des adénomes hormonaux, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer la glande surrénale.

La chirurgie des glandes surrénales peut être effectuée de deux manières:

  • Méthode classique;
  • Méthode de laparoscopie.

L'ablation classique de l'adénome implique une chirurgie abdominale, par incision au-dessus du bas du dos. Il est utilisé dans la détection de gros néoplasmes de nature à la fois maligne et bénigne, ainsi qu'avec une localisation bilatérale. Le chirurgien examine la lésion de la cavité avec une formation pathologique. En raison de la grande taille des incisions, cette méthode est considérée comme plus traumatisante; l'ablation est effectuée avec la glande surrénale

La méthode de la laparoscopie est utilisée pour les petites tailles de tumeurs bénignes. Il n'y a pas besoin de grandes incisions; dans cette opération, 3 petites incisions sont faites sur les tissus. L'opération est contrôlée par des systèmes optiques introduits par des incisions. La récupération de ce type d'opération est beaucoup plus rapide. Cette méthode est également utilisée lorsque le néoplasme est situé dans la jambe latérale de la glande surrénale, alors qu'il n'y a aucun problème avec la préservation des organes, avec un emplacement central, jusqu'à 40% des tissus sains sont préservés.

Attention! Retirer l'adénome de la glande surrénale droite est beaucoup plus difficile que la gauche, cela est dû à un accès plus facile à la glande gauche, mais la maladie de la droite est moins fréquente que la gauche.

La chimiothérapie est également possible, elle est utilisée pour détecter une tumeur maligne afin de ralentir le développement des tumeurs. La radiothérapie est utilisée aux stades 3 et 4 du développement d'une tumeur maligne..

Il existe de nombreuses méthodes populaires de traitement de l'adénome surrénalien, mais l'adénome est une pathologie de traitement grave qui ne peut être retardée. Il est également possible de traiter à l'aide de la fraction ASD (stimulateur antiseptique Dorogov), utilisée par les vétérinaires. Le médicament contribue à la normalisation des processus métaboliques, la tâche principale de la fraction est de ralentir la croissance des tumeurs. Une consultation avec le médecin traitant est requise.

Un traitement hormonal intensif est effectué pour éliminer les conséquences de la maladie, pour corriger le fond hormonal, le traitement est effectué sous la supervision d'un endocrinologue. Le patient opéré subit un cours de rééducation, après quoi seul un examen périodique des médecins est nécessaire. Le traitement de la maladie chez les hommes et les femmes est similaire, la seule différence réside dans la correction des hormones.

Conséquences possibles


Nécessite un traitement obligatoire sous la supervision d'un médecin.

L'adénome surrénalien nécessite en tout cas un traitement, car il ne se résout pas spontanément. Ce type de formations kystiques provoque souvent le développement de processus cancéreux. Même si la transformation en tissus malins ne se produit pas, une tumeur hormono-active contribue à une détérioration du bien-être, à l'apparition de graves problèmes de santé..

Le néoplasme nécessite un traitement sous la supervision d'un médecin. Si l'opération est effectuée en temps opportun, le pronostic d'amélioration de la santé est favorable. En l'absence de thérapie ou de chirurgie, le patient risque non seulement la santé mais aussi la vie.

Avec un adénome diagnostiqué, son traitement obligatoire est requis, ce qui implique le plus souvent une intervention chirurgicale et l'ablation de la capsule avec la glande. Dans ce cas, la probabilité de rechute et de complications est minimisée..

La prévention des maladies

La prévention est nécessaire pour éviter le re-développement de la tumeur (si seulement la formation pathologique a été enlevée). Les patients doivent être observés par un endocrinologue, surveiller l'équilibre hormonal, l'échographie abdominale.

Les enquêtes doivent être effectuées deux fois par an. Aussi à des fins préventives, il est nécessaire:

  1. Arrêter de fumer;
  2. Refusez-lui les aliments gras, ainsi que l'utilisation de la caféine;
  3. Mangez beaucoup de fruits et légumes frais;
  4. Besoin de perdre du poids.

Comment vivre avec une glande surrénale?

Après l'ablation de la glande surrénale, une attention particulière doit être portée à l'équilibre hormonal de la personne opérée. Après l'ablation de la glande surrénale, une sensation d'inconfort peut survenir, qui est interrompue par des médicaments, le temps de rééducation peut durer plusieurs semaines ou plus, selon le type d'adénome.

Dans les cas graves, certaines complications peuvent survenir:

  • Dyspnée;
  • Dommages aux tissus adjacents;
  • Accident vasculaire cérébral;
  • Les infections
  • Perception négative des drogues;
  • Une hernie postopératoire peut survenir;
  • Déséquilibre hormonal.

Lorsqu'une tumeur bénigne est retirée à un stade précoce, une récupération complète du corps est attendue dans un court laps de temps. Les complications de la vie tardive ne se produisent pas si la deuxième glande surrénale est saine. Après avoir terminé le cours de rééducation, le fond hormonal est entièrement restauré. La deuxième glande surrénale remplit complètement la fonction des deux, sans traitement médicamenteux.

Commentaires

De façon anonyme. 32 ans. Il y a 5 ans, on nous a diagnostiqué un adénome de la glande surrénale gauche. La tumeur était bénigne. Chirurgie laparoscopique conduite. Après le retrait, mon mode de vie n'a été affecté d'aucune façon. Actif dans le sport, a donné naissance à des enfants.

De façon anonyme. 38 ans. La tumeur de la glande surrénale gauche a été retirée il y a quelques années. Au début, elle était terrifiée par la cicatrice postopératoire et s'y est vite habituée. 2-3 semaines ont été consacrées à la réhabilitation du corps. Après l'opération, j'ai commencé à me sentir mieux, mon état émotionnel s'est rétabli, mes règles sont revenues. Je ne me plains pas de ma santé

Anonyme, Moscou. 45 ans. Après avoir examiné le corps, j'ai trouvé un adénome surrénalien. Il a visité de nombreuses cliniques, les opinions des médecins différaient, beaucoup ont conseillé de faire une chirurgie avec prélèvement d'organe. La formation volumétrique a été enlevée par la méthode laparoscopique, elle était déjà chez elle depuis plusieurs jours. Je me sens bien, l'opération n'a pas affecté le style de vie.

Méthodes de diagnostic

Les procédures de diagnostic peuvent être effectuées à la fois dans la clinique du district et dans le service endocrinien de l'hôpital.

Sur la base des résultats des étapes de diagnostic suivantes, un plan de traitement est construit:

  1. Tomographie électronique avec administration intraveineuse de contraste - les paramètres sont déterminés, la cohérence de l'adénome;
  2. L'imagerie par résonance magnétique est une méthode qui présente des caractéristiques similaires à la précédente, mais avec des capacités moindres;
  3. Petite étude sur la dexaméthasone - vérification du syndrome d'Itsenko-Cushing et de la présence de cortisol en prenant de la dexaméthasone;
  4. Une grande étude sur la dexaméthasone - pour faire la distinction entre le syndrome d'Itsenko-Cushing et la même maladie qui affecte l'hypophyse;
  5. Analyse de l'urine quotidienne. Identification du niveau de cortisol produit;
  6. Analyse des fluides urinaires et du plasma pour détecter les éléments de dégradation des catécholamines (diagnostic de phéochromocytome).

Adénome surrénalien chez la femme - qu'est-ce que c'est?

L'un des organes régulant le système endocrinien est la glande surrénale. L'adénome surrénalien chez la femme est une maladie plutôt désagréable qui a ses propres symptômes et nécessite un traitement.

Important! Si un néoplasme apparaît dans la glande surrénale, cela affecte l'ensemble du système endocrinien, ils sont donc associés à d'autres composants de ce système.

Quelles sont les glandes surrénales et leurs fonctions

Le système endocrinien régule la vie humaine, il est responsable de la production d'hormones. Ce système se compose de cellules germinales, de la thyroïde et du pancréas, des glandes surrénales. Les glandes surrénales sont les glandes endocrines qui régulent certains processus qui se produisent dans le corps - elles sécrètent certains types d'hormones nécessaires au fonctionnement normal du corps.

Les glandes surrénales sont des organes appariés, de petite taille, qui sont encapsulés et situés sur le dessus des reins. Chacune de cette paire est constituée de matière cérébrale et de cortex, et est responsable de la formation d'une hormone spécifique.

Principales cliniques en Israël

La substance cérébrale produit:

  1. L'adrénaline, qui est libérée dans la circulation sanguine d'une personne stressée, et en son absence, sa quantité est faible. Il affecte également la traduction des impulsions nerveuses, du pouls et de la pression artérielle;
  2. Norépinéphrine;
  3. Groupe de peptides.

Le cortex surrénalien forme:

  1. Glucocorticodes;
  2. Minéralcorticodes;
  3. Hormones sexuelles.

La substance corticale est située sous la capsule, occupe environ 90% de la masse de la glande et est divisée en trois zones:

Glomérulaire produit des hormones qui sont responsables du métabolisme minéral, l'excrétion de liquide inutile du corps, est responsable du maintien d'une pression normale. Ces hormones sont appelées - corticostérone et aldostérone..

La partie du faisceau est responsable des glucocorticostéroïdes - des hormones qui régulent le métabolisme des protéines, des glucides et des graisses, sont impliquées dans la suppression de l'inflammation et affectent d'autres processus dans le corps.

La partie maillée aide à la synthèse des hormones sexuelles et à la formation de caractéristiques sexuelles secondaires.

Les glandes surrénales sont sensibles aux types de maladies suivants:

Les glandes surrénales remplissent un certain nombre de fonctions:

  • Fournir une résistance au stress et une récupération après le stress;
  • Stimule la réponse aux stimuli;
  • Produire des hormones;
  • Participer aux processus métaboliques (processus de métabolisme et d'énergie);
  • Ils produisent des substances biologiquement actives impliquées dans la transmission des influx nerveux (substances médiatrices).

L'adénome surrénalien et ses symptômes

Parfois, un néoplasme se produit dans l'une des glandes surrénales, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement de l'ensemble du système hormonal. L'adénome surrénalien chez la femme survient dans 30% des cas parmi les pathologies des glandes surrénales. Une tumeur bénigne peut affecter l'une des glandes surrénales puis dégénérer en tumeur maligne. Il arrive qu'une tumeur hormonale inactive soit diagnostiquée en examinant d'autres organes et soit appelée «incidentalome».

Une tumeur cancéreuse se produit:

Avec une petite taille (jusqu'à 5 cm) d'une tumeur inactive (microadénome), elle peut ne se manifester avec aucun symptôme. Avec de grandes tailles (plus de 10 cm), il peut serrer une veine, provoquant ainsi des douleurs au bas du dos. Un adénome hormonal actif se manifeste par des symptômes qui dépendent du type d'hormone qu'il produit.

Une tumeur bénigne se développant à partir de la partie corticale de la glande surrénale selon l'examen histologique est divisée en plusieurs types:

  • Type de cellule clair;
  • Type de cellules sombres (caractérisé par une activité hormonale élevée, mais rare);
  • Type mixte.

En apparence, trois types d'adénomes peuvent être distingués:

  1. Adrénocorticale - généralement une tumeur bénigne, mais peut évoluer en tumeur maligne. A un petit nodule avec une coquille dure;
  2. Pigmenté - a une nuance marron. Habituellement, il survient chez les patients ayant un diagnostic d'Itsenko-Cushing;
  3. Oncocytaire - possède de nombreuses mitochondries, le type le plus rare.

Les signes d'adénome surrénalien sont exprimés comme suit:

  1. Le poids corporel augmente (cela est particulièrement visible dans le cou, la poitrine, l'abdomen);
  2. Le visage est arrondi, devenant "semblable à la lune";
  3. Atrophie des muscles des jambes et des épaules;
  4. La peau s'amincit sensiblement, des vergetures peuvent y apparaître;
  5. Il y a un affaiblissement des muscles abdominaux et l'abdomen commence à s'affaisser, une hernie peut apparaître;
  6. Le risque de fractures soudaines dues à l'ostéoporose augmente;
  7. L'inhibition et la somnolence apparaissent;
  8. Il y a une rupture du cycle menstruel chez les femmes et s'arrête complètement (chez les hommes, la puissance diminue);
  9. La pression artérielle est sujette à des changements soudains;
  10. Des signes de diabète secondaire peuvent apparaître;
  11. Les cheveux commencent à pousser intensément dans tout le corps (signes de masculinisation).

Chez les enfants, l'adénome surrénalien peut provoquer la puberté plus tôt, et chez les hommes, le développement de signes féminins. La perturbation du fond hormonal entraîne une diminution globale du bien-être.

Causes de l'adénome surrénalien

Rien ne peut être dit sur les causes exactes de cette maladie, mais les facteurs de risque suivants sont notés:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Obésité, alcoolisme, stress (le cortex surrénalien augmente - une hyperplasie se produit);
  • Plus de 50 ans;
  • Mode de vie inapproprié et impact environnemental;
  • Tumeurs endocrines de la thyroïde, du pancréas et de l'hypophyse.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement d'une tumeur..

Danger de mort

Le principal danger de cette maladie réside dans les complications qui peuvent survenir avec la progression de la maladie. Par exemple, une augmentation de la pression artérielle peut provoquer un accident vasculaire cérébral (hémorragie cérébrale), une crise cardiaque, des troubles vasculaires dans les reins et des changements dans les vaisseaux oculaires. La croissance de l'adénome s'accompagne de métastases aux poumons, aux os, au foie et à la manifestation de symptômes caractéristiques.

Vous voulez connaître le coût d'un traitement contre le cancer à l'étranger?

* Ayant reçu des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Méthodes de diagnostic

L'adénome surrénalien est souvent détecté accidentellement en diagnostiquant la cavité abdominale par échographie, IRM ou TDM. Le plus souvent, l'adénome surrénalien survient chez les femmes âgées de 30 à 60 ans (la fréquence de diagnostic de cette maladie chez les hommes est beaucoup moins élevée). Avant de procéder à un examen spécial, un adénome découvert accidentellement est appelé insidentalome. Si sa bonté est confirmée, alors, très probablement, c'est un adénome.

Pour diagnostiquer les adénomes surrénaliens, les procédures suivantes sont prescrites:

  • IRM, TDM, échographie;
  • Test sanguin biochimique (vérifie le niveau d'hormones - cortisol, aldostérone, glycémie, etc.);
  • Biopsie (dans de rares cas, en raison de la localisation rétropéritonéale profonde d'une éventuelle tumeur).

Si le diagnostic est confirmé, il doit être régulièrement observé par un endocrinologue. Et pour normaliser le fond hormonal, l'hormonothérapie est utilisée..

Types d'adénome

L'adénome est généralement unilatéral, tandis que l'adénome des glandes surrénales droite et gauche est rare. Le plus souvent, il y a un adénome de la glande surrénale gauche. L'adénome bénin ressemble à une tumeur de structure homogène de couleur jaune-brun arrondie, enfermée dans une capsule dense.

En règle générale, l'adénome augmente de plusieurs mm par an. Si la tumeur dépasse 4 cm, cela indique sa dégénérescence en une tumeur maligne, et un diagnostic morphologique est nécessaire.

Rappelles toi! Le taux de croissance de la tumeur indique sa tendance à dégénérer en tumeur maligne.

Différents types de tumeurs se comportent différemment:

  • La tumeur hormonale se comporte de manière agressive, ses symptômes sont prononcés. Dans ce cas, l'aide d'un endocrinologue ou d'un chirurgien est requise;
  • Le corticostérome est le type d'adénome le plus courant auquel les jeunes femmes sont exposées. Avec ce type d'adénome, une grande quantité de cortisol est libérée dans la circulation sanguine, ce qui nous montre les symptômes du syndrome de Cushingoid:
  1. Violation du métabolisme minéral;
  2. Atrophie des muscles de l'abdomen et des jambes;
  3. Dépôts visibles sur l'abdomen, le cou, etc.;
  4. Amincissement de la peau (stries, syndrome d'Itsenko-Cushing);
  5. Inhibition;
  6. Dépression;
  7. Diabète;
  8. Déséquilibre hormonal.
  • L'aldostérome est un type d'adénome plus rare. Cette tumeur synthétise des hormones sexuelles, pas toujours du même sexe. Si des hormones du sexe opposé sont sécrétées, alors des signes sur le visage (il y a masculinisation chez les femmes ou féminisation chez les hommes).

Traitement de l'adénome

Comment traiter un adénome dépend du type d'adénome. Un adénome inactif nécessite une surveillance médicale régulière, un test sanguin et un scanner une fois par an..

Ablation chirurgicale de l'adénome. Si la taille de l'adénome dépasse 4 cm, libère activement des hormones, une ablation chirurgicale (adénomectomie) est prescrite. Les opérations d'élimination de l'adénome sont des types suivants:

  • Chirurgie abdominale par incision en libre accès (considérée comme la plus traumatisante). En cas de détection d'adénome dans les deux glandes surrénales - la seule possible;
  • L'ablation laparoscopique est une méthode moderne. Elle est réalisée à travers trois petites incisions à travers la paroi abdominale, à l'aide d'une caméra miniature. Il existe également un risque d'endommagement du péritoine;
  • Retrait avec accès par le bas du dos. On pense que cette méthode moderne d'élimination de l'adénome chez la femme est la plus rationnelle et la moins douloureuse - après l'opération, la patiente est rapidement rétablie et il n'y a presque aucune trace de l'opération.

Si la tumeur est maligne, alors la chimiothérapie est utilisée; à des stades avancés, je commence la radiothérapie.

Aux stades initiaux du développement de la tumeur, les remèdes populaires sont également utilisés pour affecter la dynamique du développement de l'adénome, mais vous ne devez pas vous fier uniquement à l'utilisation de remèdes populaires - cela n'aidera pas à arrêter la croissance de la tumeur.

Rappelles toi! Si des symptômes inhabituels apparaissent, consultez un médecin. Lors du diagnostic de la maladie aux stades initiaux - l'utilisation du traitement a un bon pronostic.

Conséquences de la maladie

Si l'adénome surrénalien n'est pas traité en temps opportun, certains des changements qui se produisent dans le corps seront irréversibles. Les vaisseaux des yeux, du cerveau et des reins vont changer, la vision peut diminuer et un œdème apparaît. En outre, nous devons nous rappeler que le risque qu'une maladie devienne surrénale et provoque des métastases est probable.

Prévisions de survie

Les petits adénomes sont sujets à un pronostic favorable - s'ils sont supprimés, les signes cliniques de la maladie n'apparaissent pas. Avec une tumeur maligne, le pronostic dépendra du stade de la maladie et du moment où le traitement a été commencé.

Prévention de l'adénome

Comme pour toute maladie, le respect de la régularité des examens médicaux reste un point important. Grâce à une échographie de l'espace rétropéritonéal, il est possible d'identifier un adénome aux premiers stades, ce qui évitera des complications.

De plus, l'apparition d'un adénome chez les femmes sera moins probable lors du contrôle des niveaux hormonaux, de la pathologie endocrinienne, du poids corporel, des maladies chroniques et infectieuses.

Vidéo connexe: Tumeurs surrénales

Question Réponse

Après l'opération pour retirer l'adénome, on m'a prescrit de suivre un régime. A-t-elle besoin?

Oui, après toute opération, la nutrition doit être non seulement économe en termes de limitation des produits nocifs, mais également saturée de substances utiles. Un régime spécial est conçu pour aider à normaliser la nutrition..