Principal

Tumeur

Hydrocalicose ou calicoectasie rénale

L'hydrocalicose rénale (calicoectasie) est une déviation de la norme, dans laquelle il y a une augmentation de la taille de l'appareil pyélocalicéen en raison de son expansion et de son extension, en raison d'une violation du processus d'écoulement d'urine des reins vers la vessie. En conséquence, il y a compression du tissu rénal, altération de la circulation sanguine dans le rein et atrophie de la papille rénale.

Cette condition peut être caractéristique d'un certain nombre de pathologies des reins, des canaux urinaires ou de la vessie. Selon la localisation, ce processus pathologique est unilatéral ou bilatéral, l'hydrocalicose bilatérale est moins fréquente et ne représente qu'un cinquième des cas.

Causes de la calicoectasie

L'hydrocalicose rénale, dont la principale raison est la difficulté de l'écoulement de l'urine dans les canaux urinaires, peut être causée par les facteurs suivants:

  • tuberculose urinaire;
  • la présence de sable ou de pierres plus grandes que le diamètre des voies urinaires et ne pouvant pas les traverser;
  • mobilité pathologique du rein, due à son omission, et conduisant à la courbure de l'uretère qui en émerge;
  • processus tumoraux dans les reins ou d'autres organes;
  • serrant le col intérieur du calice;
  • processus inflammatoires ou blessures;
  • malformations congénitales du système urinaire;
  • compression des organes urinaires avec un vaisseau lymphatique ou un ganglion lymphatique élargi situé derrière le péritoine.
Les facteurs énumérés ci-dessus peuvent entraîner l'apparition d'obstacles à l'écoulement normal de l'urine généré dans les reins dans n'importe quelle partie des voies urinaires, à droite et à gauche ou en même temps des deux côtés. Habituellement, l'hydrocalicose du rein gauche est beaucoup moins courante que la droite, en raison des caractéristiques anatomiques du système urinaire. Le rein du côté droit a une plus grande mobilité et est situé à environ 1 cm en dessous.

Important: Si une hydrocalicose rénale bilatérale est détectée, le traitement doit être démarré immédiatement. Son évolution a un pronostic plus défavorable par rapport à un processus unilatéral et est lourde de développement d'insuffisance rénale.

L'hydrocalicose du rein droit peut également survenir chez les femmes pendant la grossesse, surtout souvent aux stades ultérieurs, lorsque l'utérus en croissance commence à comprimer l'uretère droit. En règle générale, après l'accouchement, la condition se normalise d'elle-même et ne nécessite pas de traitement spécial.

Les symptômes de la calicoectasie rénale

La gravité des symptômes observés avec l'hydrocalicose rénale dépend de la rapidité avec laquelle les processus pathologiques se développent, entraînant une obstruction de l'écoulement d'urine. Plus la violation de l'urodynamique se développe rapidement, plus le tableau clinique sera vivant. Il est presque impossible de faire un diagnostic précis basé uniquement sur les symptômes présents chez le patient, car l'hydrocalicose rénale peut facilement être confondue avec des maladies du système urinaire, accompagnées des mêmes symptômes.
En présence de calicoectasie, le patient peut ressentir:

  • frissons sévères provoqués par une forte augmentation de la température à 40 ° C;
  • baisse soudaine de la température en cas de récupération d'écoulement d'urine;
  • douleurs aiguës dans la région lombaire, irradiant vers l'aine, les parties inférieures et latérales de l'abdomen;
  • nausée et vomissements;
  • douleur à la palpation de la région lombaire;
  • mictions fréquentes, entraînant une petite quantité d'urine;
  • odeur d'urine désagréable;
  • la présence dans l'urine de turbidité et de petites impuretés du sang.

Si l'hydrocalicose rénale est congénitale ou une caractéristique individuelle du corps, elle ne provoque pas de douleur ou d'autres symptômes..

Méthodes de diagnostic

Lors de l'identification de symptômes similaires à l'hydrocalicose rénale, vous devez subir un examen complet pour clarifier le diagnostic et établir la cause de la maladie. Le médecin effectue un diagnostic différentiel avec d'autres pathologies du système urinaire, ainsi que des troubles digestifs, une appendicite, des coliques biliaires.

À la première étape de l'examen, des diagnostics de laboratoire sont utilisés, y compris des analyses générales et biochimiques de l'urine et du sang. À l'avenir, les méthodes supplémentaires suivantes seront attribuées:

  • Études radiographiques utilisant des substances radio-opaques (pyélographie rétrograde, angiographie rénale et urographie excrétrice);
  • radiographie de la cavité abdominale;
  • CT et IRM multicoupe;
  • Échographie.

Déterminer la véritable cause de l'état d'hydrocalicose est crucial dans le choix des tactiques de traitement. À cet égard, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin, de passer les tests prescrits et de subir un examen.

Méthodes de traitement de la calicoectasie rénale

Si les premiers signes d'hydrocalicose sont identifiés, vous devez contacter un néphrologue ou un urologue. Selon les résultats des examens, il prescrira le traitement le plus adapté, qui visera principalement à éliminer les causes d'étirement de l'appareil pyélocalicéen. L'absence de traitement opportun pour la calicoectasie provoque souvent le développement de complications telles que l'urosepsie, l'insuffisance rénale, l'hydronéphrose. Avec l'hydrocalicose rénale, le traitement peut être conservateur ou chirurgical..

Astuce: si l'hydrocalicose rénale est asymptomatique, ne provoque pas d'inconfort et que l'analyse d'urine est dans les limites normales, le patient doit être examiné deux fois par an pour surveiller la dynamique de la maladie. Cela vous permettra d'identifier à temps les premiers signes de toute violation du système urinaire et de prendre les mesures appropriées..

Un traitement conservateur

La méthode de traitement conservateur de l'hydrocalicose est la surveillance constante d'un médecin et la prise de médicaments pour éliminer les symptômes. Si la cause de l'expansion du calice et du bassin est une infection, des antibiotiques sont prescrits. La sensibilité des micro-organismes qui ont provoqué le développement du processus pathologique aux médicaments antibactériens est déterminée par la culture bactérienne d'urine. Pour réduire la température et soulager les symptômes de la douleur, des analgésiques et anti-inflammatoires sont utilisés..

Chirurgie

Pour restaurer une urodynamique normale, dans la plupart des cas, une opération est indiquée pour éliminer une obstruction qui empêche l'écoulement d'urine des reins. Avant la chirurgie, ils sont testés pour la présence d'une infection qui peut survenir avec la stagnation de l'urine, et si elle est détectée, ils subissent un traitement avec des médicaments antibactériens.

En fonction de la cause qui a provoqué l'expansion de l'appareil pyélocalicéal, ainsi que de la gravité et de la localisation du processus pathologique, une chirurgie abdominale ou laparoscopique est utilisée. La méthode d'intervention chirurgicale est choisie par le médecin, en tenant compte de tous les facteurs. Avec la laparoscopie, toute l'opération est réalisée par des ponctions dans la paroi abdominale. Cette méthode est peu invasive et présente un risque minimal de développer des complications postopératoires. Après un traitement chirurgical, le patient doit être surveillé par un néphrologue à la clinique et subir un examen régulier.

Hydrocalicose des reins

Ce que c'est?

L'état pathologique du système urinaire, dans lequel il existe une extension du système pyélocalicéal, est l'hydrocalicose rénale. Cette condition ne doit pas être qualifiée de maladie, car il s'agit en fait d'une manifestation de la maladie, caractérisée par une compression du tissu rénal et une altération de l'écoulement d'urine.

Avec l'apparition d'une hydrocalicose, une personne ressent une douleur assez intense. Il peut être localisé n'importe où dans les voies urinaires. Dans cette condition, les deux côtés peuvent être bloqués, ou un (dans ce cas, nous parlons d'hydrocalicose du rein gauche ou droit).

La détection et le traitement intempestifs de l'hydrocalicose peuvent entraîner des modifications irréversibles, voire une insuffisance rénale.

Lorsque vous comprenez déjà la gravité et la définition de l'hydrocalicose rénale, vous vous êtes probablement intéressé à savoir ce qui provoque une telle condition pathologique.

Causes de l'hydrocalicose

Une condition dans laquelle le bassin rénal est dilaté peut survenir pour diverses raisons, notamment en raison d'un changement pathologique dans le système urinaire lui-même, ou par des processus négatifs qui se produisent dans d'autres organes (le plus souvent voisins). Il n'est possible d'identifier la cause exacte de l'hydrocalicose qu'après un examen complet de tout l'organisme. Le plus souvent, des changements pathologiques surviennent à la suite de:

  • Causes rénales - néphrolithiase, néphroptose, tuberculose, tumeurs bénignes et malignes;
  • Causes extrarénales - lésions des vaisseaux lymphatiques, anomalies congénitales des vaisseaux sanguins, tumeurs de l'espace rétropéritonéal.

Comme le montrent les statistiques médicales, il y a le plus souvent une hydrocaliose du rein droit. Une telle pathologie du rein gauche est beaucoup moins courante. Bilatéralement touché est fixé à 15%, maximum 20%, cas.

Les symptômes de l'hydrocalicose rénale

Malheureusement, il n'est pas toujours possible d'établir le diagnostic d'hydrocalicose rénale à temps. Cela est principalement dû au fait que les symptômes de cette condition sont très similaires à ceux qui surviennent avec d'autres maladies du système urinaire. La gravité des symptômes de la pathologie dépend directement de la vitesse de développement des troubles de l'écoulement urinaire.

Le plus souvent, l'hydrocalicose se manifeste par les symptômes suivants:

  • augmentation soudaine de la température (jusqu'à 39-40ºC) et sa diminution soudaine après une miction normale;
  • douleur intense dans la région lombaire, mais parfois elle peut se propager à la région inguinale et à l'abdomen;
  • douleur intense pendant la palpation du bas du dos;
  • nausées et vomissements, soulagement après quoi ne se produit pas;
  • urine impure et désagréable;
  • mictions fréquentes, mais les portions d'urine sont relativement petites. Dans le même temps, il n'y a pas de douleur dans le bas-ventre, comme c'est le cas avec la cystite chez la femme;
  • hématurie (impuretés sanguines mineures dans l'urine).

Si la cause de l'hydrocalicose est une maladie rénale, le patient se sent bien pire, cependant, il est plus facile de se débarrasser de la pathologie et de la maladie dans ce cas.

Rein gauche

Ayant découvert l'hydrocalicose du rein gauche chez le patient, qu'est-ce que c'est facile à expliquer. Le chemin des reins à la vessie se compose des uretères. L'urine accumulée dans le bassin pelvien devrait les laisser en temps opportun, mais lorsque cela ne se produit pas et que le renouvellement du liquide se produit en continu, ils doivent étirer leurs tissus pour s'adapter à tout. Et à partir du bassin normal, des "coupes" élargies sont obtenues. Ils, à leur tour, sont situés dans le rein et sont entourés de tissu rénal, qui est également sous pression, ce qui est complètement défavorable.

Cette condition n'est pas considérée comme une maladie indépendante, il s'agit très probablement d'un symptôme supplémentaire de pathologies graves, telles que la tuberculose ou une tumeur papillaire. L'hydrocalicose du rein gauche est plusieurs fois moins courante que la pathologie du côté droit.

Rein droit

Il n'est pas toujours facile de détecter l'hydrocalicose du rein droit, car il n'y a pas de spécificité. Lors du diagnostic, faites attention à la taille des cupules et du bassin, et si la première mesure plus de 4 mm et la seconde - plus de 7 mm, tous les efforts doivent être dirigés vers la restauration de leur forme précédente.

Les principaux symptômes de cette condition sont exprimés par une température corporelle élevée, dans les cellules sanguines dans l'urine (augmentation de la teneur en leucocytes et en globules rouges dans l'urine lors de l'étude de son analyse), des sensations pathogènes lors de la miction et simplement dans le bas du dos (dans ce cas, plus à droite).

Double face

Bien que l'hydrocalicose bilatérale ne survienne que chez 20% des patients atteints de cette pathologie, elle a des conséquences extrêmement graves pour eux. Le fait est que l'urine doit être produite en continu dans les reins, après quoi elle est excrétée par eux, puis complètement excrétée par le corps.

En continuant à boire le liquide, vous donnez du travail aux reins, mais il n'en sort pas complètement, ce qui donne une chance de stagner dans l'urine. Et, par conséquent, une inflammation se développe en eux en raison de l'irritation par sa composition agressive et la création d'un environnement favorable à la multiplication de toutes les bactéries négatives.

Afin de ne pas attendre les complications et la détérioration, rendez-vous à la clinique avec des manifestations minimes, il sera alors plus facile pour les médecins de vous guérir et vous n'aurez pas à ressentir tous les «charmes» de la détérioration.

Méthodes de diagnostic

Le médecin ne peut pas poser un diagnostic précis sans un examen et un examen appropriés du patient. Par conséquent, afin d'identifier la cause de la survenue d'une hydrocalicose et de prescrire le traitement approprié, vous devez utiliser les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. tomodensitométrie;
  2. imagerie par résonance magnétique;
  3. tomographie multispirale;
  4. radiographie de la cavité abdominale;
  5. urographie rénale;
  6. urographie excrétoire;

Vous devez également obtenir les résultats des tests sanguins biochimiques et cliniques.

Bien sûr, il est peu probable que le patient doive passer tous ces examens. En tenant compte de l'âge, du sexe d'une personne, des symptômes de pathologie, de la présence / absence de maladies rénales concomitantes, le médecin sera en mesure de déterminer les méthodes à mieux utiliser.

Traitement d'hydrocalicose

Parfois, les médicaments ne sont pas du tout nécessaires. Ainsi, par exemple, assez souvent, l'hydrocalicose du rein droit se produit chez les femmes enceintes. Après la naissance d'un enfant, cette condition pathologique disparaît d'elle-même.

La première étape d'un traitement réussi est l'antibiothérapie. Son besoin est dû à une stagnation prolongée de l'urine, ce qui entraîne des maladies infectieuses dans le système urinaire. Il est beaucoup plus facile de sélectionner des antimicrobiens et des antibiotiques pour le patient si un antibiotique est effectué. Il vous permet d'identifier la sensibilité des agents pathogènes aux médicaments, ce qui signifie que, si nécessaire, le médicament peut être changé pour un médicament plus efficace..

Le meilleur résultat dans le traitement de l'hydrocalicose peut être obtenu grâce à une intervention chirurgicale. L'opération permet de lever le plus rapidement possible (maximum plusieurs heures) la levée de l'obstacle anatomique à la miction typique normale. Compte tenu des causes de l'apparition de l'hydrocalicose et de la complexité de cette pathologie, le médecin choisit le mode opératoire: endoscopique ou classique (intervention abdominale).

Le pronostic de la pathologie dépend directement de la cause principale de la pathologie. Donc, si une hydrocalicose est apparue en raison de la formation d'une tumeur, son traitement dépend de la nature de la tumeur et de la zone qu'elle occupe. L'opération est plus facile en cas de lithiase urinaire. L'hydrocalicose rénale disparaît en même temps que les calculs.

N'oubliez pas que, bien que l'hydrocaliose rénale ne soit pas une maladie distincte, mais seulement une pathologie, elle peut toujours causer de nombreux problèmes de santé. Ainsi, sans traitement approprié de cette pathologie, une urosepsie, une insuffisance rénale chronique, une hydronéphrose et d'autres se produisent. C'est pourquoi, ne négligez pas votre santé, et avec les premiers symptômes vous devez consulter un spécialiste.

Maladie du rein

Il existe de nombreuses maladies rénales et souvent il n'y a qu'une seule cause de leur apparition - l'attitude inattentive envers votre corps. Vous découvrirez les causes de l'hydronéphrose et d'autres maladies dans la vidéo:

Médecin hépatite

traitement du foie

Hydrocalicose rénale bilatérale

L'hydrocalicose rénale n'est pas une maladie indépendante. Cette condition pathologique peut accompagner une grande variété de maladies du système urinaire. Elle se manifeste par une augmentation du calice rénal, ce qui entraîne une compression du tissu parenchymateux de l'organe. De tels changements pathologiques peuvent être observés dans un ou deux reins..

Dans cet article, nous vous présenterons les causes, les manifestations, les méthodes de diagnostic et les différentes méthodes de traitement de l'hydrocalicose rénale. Ces informations vous aideront à comprendre l'essence de la maladie et vous pourrez poser vos questions à votre médecin..

Normalement, l'urine s'accumule dans le calice rénal et est excrétée par les uretères. Si quelque chose interfère avec son écoulement normal, il s'accumule en grande quantité et conduit à l'extension et à l'expansion du calice rénal. Une telle augmentation du système pyelocaliceal provoque une compression du tissu rénal et conduit à une violation du fonctionnement complet de l'organe. En l'absence de traitement, par la suite, une telle pathologie peut provoquer le développement de:

  • hydronéphrose;
  • urosepsie;
  • l'insuffisance rénale chronique.

L'hydrocalicose rénale bilatérale est la plus difficile à traiter. Selon certaines statistiques, elle n'est détectée que dans 10 à 15% des cas, et chez 85 à 90% des patients, la pathologie est unilatérale. De plus, les experts notent que plus souvent cette expansion du calice rénal et la compression de l'organe se produisent dans le rein droit.

La principale raison du développement de l'hydrocalicose rénale est la difficulté de l'écoulement de l'urine du calice rénal. Une telle violation peut être provoquée non seulement par des facteurs rénaux (maladies des organes urinaires), mais aussi extrarénaux (pathologies d'autres systèmes).

Causes rénales de l'hydrocalicose rénale:

  • néphroptose (omission du rein), entraînant un excès du pédicule rénal et de l'uretère;
  • tuberculose rénale;
  • maladie de la lithiase urinaire;
  • néoplasmes des reins;
  • blessures aux reins et autres organes urinaires;
  • maladies inflammatoires et infectieuses du système urinaire;
  • anomalies congénitales ou acquises dans la structure des organes urinaires;
  • compression du calice dans les anomalies congénitales des vaisseaux rénaux.

Causes extrarénales d'hydrocalicose rénale:

  • tumeurs de la cavité abdominale, provoquant une violation de l'écoulement de l'urine;
  • une augmentation des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux ou des défauts des vaisseaux lymphatiques, entraînant une constriction des organes urinaires;
  • blessures aux organes voisins.

Une autre raison du développement de l'hydrocalicose rénale peut être la grossesse. Particulièrement souvent, cette pathologie survient aux stades ultérieurs ou lors de la naissance d'un gros fœtus, lorsque l'utérus commence à exercer une pression sur les organes urinaires.

Toutes les causes possibles ci-dessus du développement de l'hydrocalicose rénale peuvent conduire à l'apparition de cette pathologie. Si une personne a déjà souffert de telles maladies ou conditions, elle fait partie d'un groupe à risque et doit faire attention à la quantité d'urine excrétée. La réduction de la production d'urine ou de la rétention urinaire devrait être la raison pour aller chez le médecin.

Tous les symptômes de l'hydrocalicose rénale sont non spécifiques, la pathologie ne peut être détectée qu'avec des études supplémentaires. La gravité des manifestations de ces troubles dépend en grande partie de la rapidité avec laquelle se développe la difficulté d'écoulement de l'urine.

La plainte la plus courante des patients atteints d'hydrocalicose rénale est une fièvre soudaine accompagnée de frissons à des nombres élevés (39-40 ° C). Après récupération de l'écoulement d'urine, la température baisse fortement.

Dans le contexte de cette condition, le patient présente des symptômes d'intoxication: vomissements, nausées, perte d'appétit, faiblesse grave. De plus, une douleur aiguë se produit dans la région lombaire. Parfois, il peut se propager sur le côté ou l'aine. Le syndrome douloureux lorsque vous essayez de bouger ou de ressentir est amplifié et aggrave encore plus le bien-être général. Les vomissements au plus fort de la douleur n'apportent pas de soulagement.

En plus de la fièvre et de la douleur, une personne ressent des mictions fréquentes, mais l'urine est excrétée en petits volumes. Il devient trouble, a une odeur désagréable, des impuretés sanguines peuvent y être détectées..

En règle générale, les symptômes de l'hydrocalicose rénale causée par des facteurs rénaux sont plus prononcés et aggravent l'état du patient plus rapidement que les manifestations d'une pathologie provoquée par des causes extrarénales. De plus, l'hydrocalicose peut parfois être asymptomatique (par exemple, avec certaines caractéristiques individuelles du corps ou lorsqu'elle se produit dans le contexte d'anomalies congénitales). Une analyse de ces faits nous permet de conclure que l'apparition de toute manifestation de la pathologie est toujours une occasion de consulter un urologue, car seul un spécialiste peut évaluer la gravité de l'état du patient et prendre la bonne décision concernant l'observation et le traitement de l'hydrocalose rénale.

Dans l'enfance, les reins sont plus gros et les tissus du bassin sont encore sous-développés. C'est pourquoi les symptômes de l'hydrocalicose chez un enfant peuvent différer considérablement des manifestations de cette pathologie chez l'adulte. Par exemple, chez les enfants, elle peut être asymptomatique ou, au contraire, se manifester par de fortes douleurs aiguës et de la fièvre. Dans de tels cas, seul un urologue pédiatrique expérimenté peut reconnaître l'hydrocalicose rénale.

Le médecin peut soupçonner la présence d'hydrocalicose rénale par l'apparition d'une augmentation soudaine de la température, de douleurs et de troubles urinaires. Pour confirmer le diagnostic, les types d'études suivants sont prescrits:

  • tests cliniques et biochimiques de l'urine et du sang;
  • Échographie des reins;
  • radiographie de la cavité abdominale;
  • urographie excrétrice avec contraste;
  • urographie rénale;
  • TDM et IRM des reins et de l'espace rétropéritonéal;
  • MSCT.

Le volume d'examen du patient est déterminé individuellement. Habituellement, les 2-3 premiers tests sont suffisants pour établir un diagnostic précis, mais s'il est nécessaire d'obtenir une image plus détaillée et précise des changements pathologiques, le médecin peut prescrire des procédures de diagnostic plus informatives..

Les tactiques de traitement de l'hydrocalicose rénale sont déterminées par des études diagnostiques. Souvent, les mesures de traitement conservatrices ne suffisent pas à éliminer la pathologie, il est recommandé à ces patients de subir une intervention chirurgicale pour éliminer les causes de l'écoulement d'urine altéré.

Parfois, l'hydrocalicose rénale est asymptomatique ou n'interfère pas avec le fonctionnement des reins. Dans de tels cas, une décision peut être prise sur la nécessité de tactiques dans l'attente. Ces patients doivent être testés au moins 2 fois par an pour une analyse d'urine et une échographie des reins..

Si l'hydrocalicose rénale est déclenchée par la grossesse, il est recommandé à la femme de suivre un régime, car d'autres méthodes de traitement peuvent être dangereuses pour l'enfant à naître et le déroulement de la grossesse. En règle générale, après la naissance, la taille de l'utérus revient à la normale et cesse d'interférer avec l'écoulement normal de l'urine..

Souvent, l'une des conséquences de l'hydrocalicose est l'infection des reins causée par la stagnation de l'urine. Dans de tels cas, avant l'opération, le patient se voit prescrire un traitement antibiotique. Le choix du médicament est déterminé par les résultats d'un antibiotique - une analyse de l'urine pour la sensibilité du pathogène aux antibiotiques. De plus, la pharmacothérapie peut être complétée par l'utilisation d'uroantiseptiques.

Dans la période pré et postopératoire, le patient doit suivre le régime suivant:

  • limiter la consommation d'aliments gras et protéinés;
  • prendre une quantité suffisante d'eau tout au long de la journée;
  • augmenter la consommation de produits laitiers, de légumes et de fruits.

Pour éliminer les causes anatomiques de violation de l'écoulement d'urine, dans de nombreux cas, une opération chirurgicale est nécessaire pour rétablir la perméabilité normale des voies urinaires. De telles interventions peuvent être effectuées de la manière classique traditionnelle (c'est-à-dire après avoir pratiqué une grande incision) ou de manière endoscopique moins traumatisante. L'intervention chirurgicale est déterminée par la localisation du facteur empêchant le passage normal de l'urine et la gravité de l'hydrocalicose.

Après l'intervention, le patient suit un cours de rééducation. De plus, il est conseillé par un urologue d'effectuer un examen urologique complet tous les 3 mois, y compris une échographie et une analyse d'urine.

Les prédictions après traitement chirurgical de l'hydrocalicose rénale dépendent des causes de son apparition. Si le facteur contribuant au développement de la pathologie peut être complètement éliminé (par exemple, une anomalie congénitale ou un calcul urinaire), après le traitement, une récupération complète peut se produire. La probabilité de rechute dans de tels cas est également déterminée par les causes profondes de l'hydrocalicose. Dans les cas où l'apparition de cette pathologie est causée par un néoplasme, le pronostic dépend de la nature du processus tumoral et de la possibilité de son élimination complète.

Pour la prévention de l'hydrocalicose rénale et la prévention de sa rechute, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Diagnostiquer en temps opportun la pathologie rénale en cas de symptômes de maladies des organes urinaires et les traiter.
  2. Observer l'hygiène personnelle et sexuelle.
  3. Évitez l'hypothermie.
  4. Suivez un régime recommandé.

En cas d'élévation de la température à des chiffres élevés, de douleurs dans la région lombaire, de troubles urinaires (mictions fréquentes, diminution de la quantité d'urine libérée, changement de couleur et d'odeur), vous devez contacter un urologue. Pour poser un diagnostic, le médecin procédera à des tests généraux et biochimiques du sang et de l'urine, à une échographie des reins et à une radiographie de la cavité abdominale. Si nécessaire, l'examen peut être complété par les études suivantes: urographie excrétrice, TDM et IRM, urographie rénale, MSCT.

L'hydrocalicose rénale est une pathologie dangereuse, qui s'accompagne de l'expansion du calice rénal et de la compression de l'organe. Par la suite, une altération de la fonction rénale peut provoquer le développement de complications graves, la perte de l'un des organes et menacer la vie du patient. La détection et l'élimination en temps opportun d'une telle pathologie augmentent considérablement les chances de guérison complète.

L'hydrocalicose rénale est, malheureusement, une complication fréquente de nombreuses maladies du système urinaire. L'article décrit les mécanismes des lésions rénales simples et bilatérales, les méthodes de diagnostic et de traitement de la maladie.

L'hydrocalicose rénale n'est pas une maladie indépendante. Il s'agit d'un symptôme dans lequel la taille du système pyélocalicéal des reins augmente en raison d'une violation de l'écoulement d'urine dans la vessie. En raison de la compression du tissu rénal, la circulation sanguine est perturbée et le tissu rénal s'atrophie, perd ses fonctions normales.

Dans la grande majorité des cas, le processus d'hydrocalicose est de nature unilatérale (c'est-à-dire qu'il affecte un seul rein). Chez la femme, le rein droit souffre généralement, en raison des caractéristiques anatomiques de la structure du corps. L'hydrocalicose bilatérale ne se produit que dans 15 à 20% des cas, mais elle présente un grand danger pour la santé et la vie du patient.

L'hydrocalicose rénale est une lésion concomitante du système urinaire qui survient en raison d'une violation de l'écoulement de l'urine. Le développement de l'hydrocalicose entraîne une altération de la fonction rénale et des dommages bilatéraux à l'insuffisance rénale.

Les causes de l'hydrocalicose peuvent être congénitales ou acquises tout au long de la vie. L'hydrocalicose congénitale se produit en raison de déformations congénitales du système pyélocalicéal, des excès des uretères et également de la faiblesse de l'appareil musculaire du rein. Les caractéristiques physiologiques congénitales énumérées interfèrent avec l'excrétion normale de l'urine, cependant, les symptômes de l'hydrocalicose peuvent être atténués et non détectés dans l'enfance.

Les causes acquises comprennent la tuberculose urinaire, les tumeurs, le sable, les calculs rénaux, les processus inflammatoires ou les blessures. De plus, une compression des uretères peut se produire en raison d'une inflammation du ganglion lymphatique rétropéritonéal.

L'hydrocalicose en tant que symptôme peut survenir avec une utilisation excessive de liquide, un reflux d'urine dans les reins, une intoxication ou une infection du corps. La pyélonéphrite, un processus inflammatoire dans les reins, est une maladie typique menant à l'hydrocalicose..

Les causes de l'hydrocalicose rénale peuvent varier des caractéristiques structurales congénitales aux maladies infectieuses. Selon l'étiologie, l'évolution et les symptômes de la maladie peuvent être différents, l'identification de la cause est nécessaire pour un traitement efficace.

Les manifestations de l'hydrocalicose rénale dépendent de la forme de l'évolution de la maladie. S'il s'agit d'un processus congénital ou chronique, alors pour le patient, sa présence ne sera pratiquement pas perceptible. Cependant, si l'hydrocalicose se développe sous la forme d'un processus pathologique aigu dans le contexte d'une autre maladie, ses manifestations se démarqueront clairement par rapport à l'état normal du corps..

Les principaux symptômes de l'hydrocalicose aiguë comprennent:

De plus, une douleur à la palpation de la région lombaire peut indiquer la présence d'une hydrocalicose. Chez les patients, la quantité d'urine éliminée diminue, tandis qu'elle devient trouble, des impuretés sanguines et une odeur forte et désagréable sont possibles.

Les symptômes deviennent apparents dans un processus pathologique aigu qui se développe rapidement. Lors d'une exacerbation, le patient ressent de la douleur, de la fièvre, mais le principal symptôme est un changement dans le processus de miction.

Si l'hydrocalicose se développe unilatéralement, il n'y a pas de différence significative entre les lésions des reins droit et gauche. Cependant, il existe des statistiques selon lesquelles le rein droit est affecté plus souvent que le gauche, ce qui peut être dû à la distribution du tonus musculaire dans le corps..

Les dommages bilatéraux sont plus souvent associés à une prédisposition héréditaire et à des maladies systémiques. De plus, avec l'hydrocalicose bilatérale, les complications sont plus susceptibles de se produire. Parmi eux, l'infection du tissu rénal par des bactéries, l'infiltration cellulaire du système immunitaire (conduit à une diminution de la fonction rénale), une forte augmentation de l'apport sanguin (peut provoquer une hémorragie).

L'hydrocalicose rénale bilatérale est relativement rare, mais ses conséquences sont plus dangereuses en raison du risque de complications et d'insuffisance rénale.

Lorsqu'un patient visite un médecin (néphrologue ou urologue), le spécialiste recueille d'abord une anamnèse, examine, interroge le patient, puis ressent la région lombaire. Comme mentionné précédemment, l'un des symptômes évidents de la maladie est la douleur à la palpation des reins. Après cela, le patient subira un diagnostic complet, qui comprend des études de laboratoire et de matériel.

Tout d'abord, le patient doit subir des tests généraux - sang et urine, pour déterminer la présence d'un processus inflammatoire. Ensuite, le patient est soumis à des tests biochimiques pour déterminer l'agent causal de la maladie afin de confirmer ou d'exclure la nature infectieuse de l'hydrocalicose..

Le diagnostic matériel comprend un examen aux rayons X des organes abdominaux et, en particulier, des reins avec l'introduction d'un agent de contraste, CT, IRM et échographie. Toutes ces méthodes d'examen vous permettent de visualiser et d'observer visuellement l'état des reins et la raison du retard de leur liquide - plis ou obstruction des uretères.

Le diagnostic d'hydrocalicose se fait avec un excès de liquide dans les reins et une augmentation de la taille des cupules et du bassin. Dans ce cas, le symptôme de rétention urinaire doit être différencié avec d'autres maladies des organes abdominaux.

Pour établir le diagnostic d'hydrocalicose, il faut une approche intégrée du diagnostic, qui vous permet d'identifier avec précision la cause de la maladie, sa forme et l'état des organes au moment du diagnostic.

Que prescrivent les médecins

Le schéma thérapeutique est sélectionné en fonction de l'étiologie établie. Pour soulager l'inflammation et éliminer partiellement le symptôme, on prescrit au patient des analgésiques et des anti-inflammatoires - Voltaren, Diclofenac, No-Shpa.

Si une infection est détectée, des antibiotiques des groupes d'aminoglycosides et de fluoroquinolones sont prescrits au patient. Après une cure d'antibiotiques et d'anti-inflammatoires, la fonction rénale est également soumise à un traitement réparateur. Si la cause était dans la structure des uretères ou la présence de tumeurs ou de calculs, un traitement chirurgical ou endoscopique est effectué.

Comme moyen supplémentaire, le médecin peut conseiller des remèdes populaires. Il est nécessaire de clarifier la possibilité de leur application, car si le patient présente des calculs rénaux ou une inflexion urétérale, leur utilisation peut être dangereuse.

Un remède populaire populaire pour traiter l'hydrocalicose rénale est une décoction de feuilles d'airelle rouge, de busserole et de compléments alimentaires à base de plantes médicinales - Phytolysine, Cyston, Kanefron. Veuillez noter que leur utilisation n'annule pas le traitement médicamenteux..

La méthode de traitement de l'hydrocalicose dépend directement de la cause de son apparition. Des moyens alternatifs peuvent également être utilisés comme remèdes populaires, mais leur utilisation n'est pas possible dans tous les cas.

Pour la prévention, il est nécessaire d'exclure les facteurs de risque de la maladie - mener un mode de vie sain, consommer des quantités suffisantes (mais pas excessives) d'eau propre, ne pas exposer le rein à l'hypothermie et traiter les infections du système génito-urinaire en temps opportun.

Il est important de faire attention à l'état des reins des femmes enceintes. En raison de la pression fœtale, le prolapsus du rein droit peut se produire, ce qui peut entraîner une hydrocalicose ou d'autres maladies..

De plus, il est important de faire attention aux symptômes de rétention hydrique, à un changement visuel de l'urine et à l'apparition d'une odeur désagréable. Un démarrage rapide du traitement est la clé d'une guérison réussie du patient, mais une forme négligée de la maladie peut entraîner la fixation d'infections secondaires et une insuffisance rénale.

Pour la prévention de l'hydrocalicose, il est nécessaire de prévenir le développement de complications dans les maladies du système génito-urinaire, et également d'observer les règles générales d'un mode de vie sain. Une attention particulière à la santé doit être accordée aux femmes enceintes.

Avez-vous remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous dire.

27 déc.2016Violetta Healer

Les reins sont un filtre naturel du corps. Pendant 24 heures, les reins passent à travers eux 60 litres de sang et le purifient des substances nocives. Avec une pathologie des reins, une personne peut être empoisonnée par les déchets recyclés de sa vie. En plus du nettoyage, le corps résout d'autres problèmes importants du fonctionnement du corps:

  • maintenir un niveau de pression;
  • contrôle l'équilibre alcalin;
  • impliqué dans la production de globules rouges.

Une personne peut vivre normalement avec un rein, mais si les deux reins cessent de fonctionner, la mort est possible.

Les reins sont un organe très sensible qui est principalement attaqué par des microbes. Ils s'enflamment rapidement lorsqu'ils sont exposés à de basses températures, à la pénétration d'infections dans le système génito-urinaire, ainsi qu'en violation du système digestif.

Très souvent, l'inflammation ou les calculs rénaux peuvent être associés à un symptôme tel que l'hydrocalicose. Cette violation est également appelée calicoetasia..

Souvent, l'hydrocalicose est la manifestation d'une maladie complètement différente, par exemple, la tuberculose ou une tumeur dans le cou du calice.

L'hydrocalicose rénale est un trouble pathologique dans lequel l'appareil pyélocalicéen se dilate et s'étire, ce qui provoque une compression des tissus rénaux.

La principale raison du développement de l'hydrocalicose, qui n'est pas une maladie distincte, mais ne devient qu'une manifestation de troubles du système urinaire, reste la pathologie du passage normal de l'urine formée dans les reins.

Hydrocalicose du rein droit

Avec l'apparition de l'expansion des cupules et du bassin de l'organe à n'importe quel niveau d'urination, un obstacle se forme qui interfère avec le flux d'urine - et une telle violation ne se manifeste que sur le côté droit du canal urinaire.

Lorsqu'un bloc apparaît dans le canal urinaire avec l'expansion des cupules et du bassin du rein, ce qui empêche le passage de l'urine du côté gauche.

Avec le développement de cette déviation, une obstruction se forme dans les voies urinaires de l'organe, ce qui perturbe l'écoulement de l'urine, si des obstacles similaires se produisent dans les deux reins, alors des formes d'hydrocalicose bilatérales.

Des observations à long terme ont confirmé que les violations du rein gauche apparaissent moins souvent que les lésions du rein droit, et seulement un cinquième de tous les cas révèlent une maladie bilatérale.

L'hydrocalicose n'est pas toujours dangereuse. Il arrive que la maladie ne se manifeste pas, passe sans symptômes, sans plaintes ni douleur. Cela se produit, par exemple, avec une hydrocalicose congénitale ou dans le cas où la violation est une caractéristique du corps.

Ensuite, si les tests d'urine n'ont pas révélé de changements douloureux ou de manifestations d'insuffisance rénale, il est préférable de respecter ce comportement: observation régulière par un urologue avec un examen deux fois par an.

La cause exacte de la maladie ne peut être identifiée que lors d'un examen sérieux - de tels changements se produisent souvent pour les raisons suivantes:

Raisons indirectes

  • Tumeurs rétropéritonéales;
  • Troubles congénitaux du développement des vaisseaux sanguins;
  • Dommages aux vaisseaux lymphatiques;
  • Compression des organes urinaires avec vaisseau lymphatique rétropéritonéal ou ganglion lymphatique élargi;
  • Blessures et inflammation des organes adjacents;
  • Grossesse, en particulier dans les stades ultérieurs en raison de la pression d'un utérus élargi;
  • Malformations congénitales de l'ensemble du système urinaire.

Symptômes d'hydrocalicose:

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode de Galina Savina.

  • Frissons violents;
  • Maux de dos, en particulier dans la région lombaire;
  • Douleur au toucher du dos ou du bas du dos;
  • Douleur dans le bas-ventre et dans la région de l'aine;
  • Chaleur;
  • Nausée et vomissements;
  • Urination fréquente;
  • Opacification de l'urine;
  • La présence de sang dans l'urine.

Chez les femmes en position, une hydrocalicose du côté droit est assez souvent observée. Cela est dû aux subtilités de la structure du système urinaire - l'emplacement du rein droit est plus bas que celui de la gauche.

Entre autres choses, pendant la grossesse, l'utérus se déplace vers la droite et appuie sur l'uretère. Souvent, après résolution, la maladie disparaît d'elle-même..

Il est très difficile d'identifier une maladie existante uniquement par des manifestations, car les symptômes de l'hydrocalicose sont anodins et souvent similaires aux signes d'un grand nombre d'autres troubles.

Des symptômes identiques sont observés avec des violations du tube digestif, de l'appendicite, des coliques biliaires. Seul un urologue peut confirmer une maladie telle que l'hydrocalicose ou, inversement, la réfuter seulement après un examen sérieux.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

Chez les enfants, la structure du système urinaire présente de nombreuses subtilités anatomiques. Leurs reins sont de taille considérable et le tissu musculaire et élastique du bassin est encore sous-développé. Les inflammations passent sous une forme latente et ne se font pas sentir longtemps. À cet égard, les symptômes d'un trouble chez un bébé peuvent avoir un grand nombre de signes inhabituels, qui sont très difficiles à reconnaître.

La maladie rénale peut être sans symptômes ou, à l'inverse, associée à une douleur aiguë et de la fièvre. Seul un urologue pédiatrique est souvent en mesure de déterminer l'hydrocalicose rénale. Quant aux méthodes d'examen et à l'établissement des causes de la violation, elles sont presque les mêmes que lors de l'examen d'un adulte.

Veuillez noter que tout accroc de votre part peut devenir une menace pour la vie de l'enfant.

Pour faire le bon diagnostic et les causes de l'hydrocalicose des organes, ainsi que pour sélectionner l'algorithme de traitement de ce trouble, ils effectuent:

  • Radiographie des organes péritonéaux;
  • Urographie utilisant des composés contrastés;
  • Urographie rénale;
  • Urétéropyélographie;
  • Tomodensitométrie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Tomographie multispirale;
  • Analyses de sang et d'urine.

Dans le cas où le patient est diagnostiqué avec une hydrocalicose rénale, le traitement doit être prescrit par un urologue qualifié qui peut effectuer un examen à temps, prescrire l'examen nécessaire et sélectionner un algorithme efficace pour le traitement de la maladie qui a provoqué l'expansion du bassin de l'organe..

Lorsque le traitement de l'hydrocalicose commence tardivement, il peut provoquer la formation d'une hydronéphrose. Un trouble bilatéral peut provoquer une insuffisance rénale chronique et une urosepsie, de sorte que la lutte doit commencer lorsque les premiers symptômes du trouble sont identifiés.

Pour le traitement de l'hydrocalicose appliquer:

L'opération, dont le but est d'éliminer l'obstruction à l'écoulement de l'urine.

Pour neutraliser l'inflammation dans les voies excrétoires, la maladie est traitée avec des médicaments antibactériens. Le choix des agents antimicrobiens est basé sur une analyse de la sensibilité de l'urine à ceux-ci.

Pour la prévention des maladies et le traitement des reins et du système urinaire, nos lecteurs conseillent

Thé monastique du père George

. Il se compose de 16 des herbes médicinales les plus utiles, qui sont extrêmement efficaces pour nettoyer les reins, pour traiter les maladies rénales, les maladies des voies urinaires, ainsi que pour nettoyer le corps dans son ensemble.

Méthode endoscopique

Parfois, il est possible d'effectuer une opération douce à l'aide d'un endoscope. Au cours de cette intervention, trois perforations de la paroi péritonéale sont effectuées, à travers lesquelles l'opération entière est effectuée.

Tous les événements sont contrôlés visuellement par le chirurgien à l'aide d'un moniteur situé au-dessus de la table d'opération. Une telle opération d'hydrocalicose dure environ une heure.

Après les interventions endoscopiques, le risque de complications est très faible, c'est donc souvent le moyen le moins traumatisant de neutraliser l'hydrocalicose.

Cette méthode peut être utilisée en combinaison avec un traitement médical ou à titre préventif. Cela aidera à prévenir s'il n'y a pas encore de maladie, mais pas à guérir le trouble existant..

Afin de prévenir, la médecine traditionnelle recommande de boire plus de liquides, de ne pas négliger l'hygiène, de manger moins d'aliments gras, de réduire la quantité de protéines, de manger plus de fruits et légumes, de produits laitiers.

Mais la méthode la plus efficace pour cette maladie était et reste la chirurgie.

Avec une détection et un traitement rapides des troubles, le pronostic pour la santé est souvent positif. Si l'hydrocalicose est détectée dans les stades ultérieurs, lorsqu'il y a des complications ou des violations graves du fonctionnement de l'organe, la possibilité d'un résultat positif est extrêmement faible.

L'hydrocalicose rénale est un symptôme qui accompagne d'autres maladies plus graves. Seuls les diagnostics à temps peuvent aider à prévenir les complications de ce trouble. Chaque cas spécifique d'hydrocalicose nécessite une approche particulière, et seul un médecin peut établir une méthode d'intervention.

Si la maladie ne dérange pas et ne s'accompagne pas d'une insuffisance rénale, il est possible de prendre une position attentiste avec la surveillance continue de l'état par le médecin et le diagnostic par échographie et tomographie 2 fois par an.

Nous vous recommandons également de lire:

L'hydrocalicose rénale (calicoectasie) est une déviation de la norme, dans laquelle il y a une augmentation de la taille de l'appareil pyélocalicéen en raison de son expansion et de son extension, en raison d'une violation du processus d'écoulement d'urine des reins vers la vessie. En conséquence, il y a compression du tissu rénal, altération de la circulation sanguine dans le rein et atrophie de la papille rénale.

Rein en état normal et en état d'hydrocalicose

Cette condition peut être caractéristique d'un certain nombre de pathologies des reins, des canaux urinaires ou de la vessie. Selon la localisation, ce processus pathologique est unilatéral ou bilatéral, l'hydrocalicose bilatérale est moins fréquente et ne représente qu'un cinquième des cas.

L'hydrocalicose rénale, dont la principale raison est la difficulté de l'écoulement de l'urine dans les canaux urinaires, peut être causée par les facteurs suivants:

  • tuberculose urinaire;
  • la présence de sable ou de pierres plus grandes que le diamètre des voies urinaires et ne pouvant pas les traverser;
  • mobilité pathologique du rein, due à son omission, et conduisant à la courbure de l'uretère qui en émerge;
  • processus tumoraux dans les reins ou d'autres organes;
  • serrant le col intérieur du calice;
  • processus inflammatoires ou blessures;
  • malformations congénitales du système urinaire;
  • compression des organes urinaires avec un vaisseau lymphatique ou un ganglion lymphatique élargi situé derrière le péritoine.

Les facteurs énumérés ci-dessus peuvent entraîner l'apparition d'obstacles à l'écoulement normal de l'urine généré dans les reins dans n'importe quelle partie des voies urinaires, à droite et à gauche ou en même temps des deux côtés. Habituellement, l'hydrocalicose du rein gauche est beaucoup moins courante que la droite, en raison des caractéristiques anatomiques du système urinaire. Le rein du côté droit a une plus grande mobilité et est situé à environ 1 cm en dessous.

Important: Si une hydrocalicose rénale bilatérale est détectée, le traitement doit être démarré immédiatement. Son évolution a un pronostic plus défavorable par rapport à un processus unilatéral et est lourde de développement d'insuffisance rénale.

L'hydrocalicose du rein droit peut également survenir chez les femmes pendant la grossesse, surtout souvent aux stades ultérieurs, lorsque l'utérus en croissance commence à comprimer l'uretère droit. En règle générale, après l'accouchement, la condition se normalise d'elle-même et ne nécessite pas de traitement spécial.

La gravité des symptômes observés avec l'hydrocalicose rénale dépend de la rapidité avec laquelle les processus pathologiques se développent, entraînant une obstruction de l'écoulement d'urine. Plus la violation de l'urodynamique se développe rapidement, plus le tableau clinique sera vivant. Il est presque impossible de faire un diagnostic précis basé uniquement sur les symptômes présents chez le patient, car l'hydrocalicose rénale peut facilement être confondue avec des maladies du système urinaire, accompagnées des mêmes symptômes.
En présence de calicoectasie, le patient peut ressentir:

Pour la prévention et le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, nos lecteurs conseillent

. Il s'agit d'un remède unique qui comprend 9 herbes médicinales utiles pour la digestion, qui non seulement complètent, mais améliorent également les actions les unes des autres. Le thé monastique éliminera non seulement tous les symptômes du tractus gastro-intestinal et des organes digestifs, mais soulagera également de manière permanente la cause de son apparition.

L'hydrocalicose est caractérisée par la présence de fortes douleurs dans la région lombaire.

Si l'hydrocalicose rénale est congénitale ou une caractéristique individuelle du corps, elle ne provoque pas de douleur ou d'autres symptômes..

Lors de l'identification de symptômes similaires à l'hydrocalicose rénale, vous devez subir un examen complet pour clarifier le diagnostic et établir la cause de la maladie. Le médecin effectue un diagnostic différentiel avec d'autres pathologies du système urinaire, ainsi que des troubles digestifs, une appendicite, des coliques biliaires.

À la première étape de l'examen, des diagnostics de laboratoire sont utilisés, y compris des analyses générales et biochimiques de l'urine et du sang. À l'avenir, les méthodes supplémentaires suivantes seront attribuées:

  • Études radiographiques utilisant des substances radio-opaques (pyélographie rétrograde, angiographie rénale et urographie excrétrice);
  • radiographie de la cavité abdominale;
  • CT et IRM multicoupe;
  • Échographie.

L'urographie excrétoire est utilisée pour diagnostiquer l'hydrocalicose rénale en tant que méthode hautement informative pour évaluer l'état du système pyélocalicéal

Déterminer la véritable cause de l'état d'hydrocalicose est crucial dans le choix des tactiques de traitement. À cet égard, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin, de passer les tests prescrits et de subir un examen.

Si les premiers signes d'hydrocalicose sont identifiés, vous devez contacter un néphrologue ou un urologue. Selon les résultats des examens, il prescrira le traitement le plus adapté, qui visera principalement à éliminer les causes d'étirement de l'appareil pyélocalicéen. L'absence de traitement opportun pour la calicoectasie provoque souvent le développement de complications telles que l'urosepsie, l'insuffisance rénale, l'hydronéphrose. Avec l'hydrocalicose rénale, le traitement peut être conservateur ou chirurgical..

Un néphrologue ou un urologue participe au traitement de l'hydrocalicose rénale

Astuce: si l'hydrocalicose rénale est asymptomatique, ne provoque pas d'inconfort et que l'analyse d'urine est dans les limites normales, le patient doit être examiné deux fois par an pour surveiller la dynamique de la maladie. Cela vous permettra d'identifier à temps les premiers signes de toute violation du système urinaire et de prendre les mesures appropriées..

La méthode de traitement conservateur de l'hydrocalicose est la surveillance constante d'un médecin et la prise de médicaments pour éliminer les symptômes. Si la cause de l'expansion du calice et du bassin est une infection, des antibiotiques sont prescrits. La sensibilité des micro-organismes qui ont provoqué le développement du processus pathologique aux médicaments antibactériens est déterminée par la culture bactérienne d'urine. Pour réduire la température et soulager les symptômes de la douleur, des analgésiques et anti-inflammatoires sont utilisés..

Pour restaurer une urodynamique normale, dans la plupart des cas, une opération est indiquée pour éliminer une obstruction qui empêche l'écoulement d'urine des reins. Avant la chirurgie, ils sont testés pour la présence d'une infection qui peut survenir avec la stagnation de l'urine, et si elle est détectée, ils subissent un traitement avec des médicaments antibactériens.

En fonction de la cause qui a provoqué l'expansion de l'appareil pyélocalicéal, ainsi que de la gravité et de la localisation du processus pathologique, une chirurgie abdominale ou laparoscopique est utilisée. La méthode d'intervention chirurgicale est choisie par le médecin, en tenant compte de tous les facteurs. Avec la laparoscopie, toute l'opération est réalisée par des ponctions dans la paroi abdominale. Cette méthode est peu invasive et présente un risque minimal de développer des complications postopératoires. Après un traitement chirurgical, le patient doit être surveillé par un néphrologue à la clinique et subir un examen régulier.

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac... Lire l'article >>

L'hydrocalicose rénale est désormais considérée à juste titre comme un problème néphrologique courant. Après tout, les pathologies de cet organe jumelé se retrouvent souvent aujourd'hui, et cela se produit chez des personnes d'âges et de statuts sociaux différents. Mais qu'est-ce que l'hydrocalicose rénale, comment traiter la maladie? Cette pathologie est une violation de la libération d'urine de l'organe filtrant les fluides, ce qui provoque l'expansion de la base du bassin et entraîne également une augmentation de la pression sur le tissu rénal. Cette condition provoque non seulement une violation du fonctionnement du système urinaire, mais apporte également une gêne au patient. Par conséquent, il est important de traiter la maladie dès que les symptômes sont détectés, ce qui se fait en prenant des médicaments, ainsi qu'en observant des recettes alternatives..

L'hydrocalicose rénale est une pathologie grave qui altère à la fois le fonctionnement de tous les organes liés au système urinaire. Les médecins disent qu'aujourd'hui, une seule maladie rénale se propage, située à droite ou à gauche. Cependant, un type de maladie bilatéral peut être diagnostiqué chez l'homme - le plus souvent, il apparaît à un moment où le patient n'a pas traité la pathologie qui venait d'apparaître, et au fil du temps, elle s'est transformée en une forme négligée.

Actuellement, la maladie apparaît à la suite de:

  • l'hydrocalicose du rein gauche apparaît à la suite d'une longue absence d'écoulement d'urine qui traverse l'organe;
  • l'hydrocalicose du rein droit est également associée au fait que l'urine est retardée, ainsi qu'à l'expansion du bassin ou du calice de l'organe.

Il est un peu plus difficile de remarquer une hydrocalicose bilatérale, car beaucoup comparent son apparence avec un rhume du dos ou d'autres problèmes avec le bas du dos.

Selon les statistiques modernes, environ 60% de tous les patients atteints d'hydrocalicose sont aujourd'hui confrontés au développement d'une maladie du côté droit, 30% d'une pathologie du côté gauche et seulement 10% souffrent de lésions rénales bilatérales. Il n'est pas difficile de diagnostiquer la maladie, car après avoir passé les tests et effectué une échographie (échographie), le médecin détectera la stagnation de l'urine, ce qui lui permettra de prescrire le traitement approprié.

L'hydrocalicose rénale est particulièrement dangereuse chez les enfants, il est donc important de prêter attention à toutes les causes de cette maladie et d'essayer de les exclure de la vie.

Ces raisons incluent:

  • urolithiase;
  • rétrécissement de l'uretère apparaissant au niveau pathologique;
  • néphroptose;
  • maladies urolithiques;
  • insuffisance rénale;
  • l'évolution de la prostatite sous une forme avancée;
  • tuberculose non respiratoire;
  • blessures localisées dans le bas du dos;
  • polypes ou néoplasmes dans les intestins;
  • lésions malignes des reins ou des organes et voies urinaires.

Le développement de l'hydrocalicose rénale apparaît le plus souvent à la suite d'une longue absence de traitement pour ces maladies.Par conséquent, une personne ne doit pas éviter la thérapie, ni mener un traitement de son propre chef, car cela peut provoquer des maladies et des complications désagréables, qui comprennent l'apparition d'une hydrocalicose des deux reins. Il convient de noter que si le patient ignore le traitement de cette maladie, il devra bientôt être opéré.

Souvent, l'hydrocalicose des deux organes apparaît chez une femme enceinte en bonne santé, ce qui est associé aux caractéristiques de l'évolution de la grossesse (faible présence du bébé), ainsi qu'aux caractéristiques de la croissance de l'utérus dans une direction. Cependant, dans une telle situation, la maladie ne nécessite pas de traitement - le médecin n'a qu'à effectuer un suivi régulier de la santé du patient. Après l'accouchement, la maladie disparaît généralement d'elle-même.

Les médecins affirment que le cours de l'hydrocalicose rénale, dont le traitement est effectué dès que des signes de la maladie sont détectés, est généralement associé à une détérioration de la perméabilité urinaire. La sortie perturbée de l'urine entraîne une expansion involontaire et une augmentation du diamètre du bassin, ce qui exerce finalement une pression sur les néphrons et les tissus organiques. Pour cette raison, ils sont également impliqués dans le processus inflammatoire, apportant à une personne beaucoup de symptômes désagréables.

Cette condition conduit à une violation complète ou partielle de l'écoulement d'urine - avec le développement de la maladie, une personne peut ne pas aller aux toilettes toute la journée, ce qui, bien sûr, n'affectera pas sa santé et son bien-être de la meilleure façon.

Le tableau clinique de la maladie

Avec un diagnostic d'hydrocalicose rénale, ce qui est maintenant devenu clair. Mais comment déterminer l'évolution de la maladie chez un adulte ou un enfant? Pour ce faire, vous devez surveiller le corps et ne pas «manquer» le développement des symptômes de la pathologie. Le plus souvent, il est difficile de ne pas identifier son apparence, car elle modifie considérablement le travail du corps et gêne le patient. Cependant, parfois, la maladie peut ne pas se révéler longtemps à l'aide de symptômes - dans ce cas, il n'est possible d'identifier le cours de l'hydrocalicose qu'après des tests spéciaux.

Si la taille de l'organe affecté varie considérablement, la personne remarquera le développement des symptômes suivants:

  • une forte augmentation de la température jusqu'à 40 degrés;
  • grave détérioration de l'état général;
  • frissons occasionnels;
  • nausées se transformant en vomissements;
  • détérioration ou perte complète d'appétit;
  • changement d'odeur, de couleur et de quantité d'urine;
  • allocation fréquente d'une petite partie de l'urine, qui passe avec douleur;
  • douleur lombaire à l'endroit où le blocage des uretères s'est produit;
  • la présence de sang dans l'urine.

La luminosité et la durée de ces symptômes dépendent directement des causes de la maladie, ils doivent donc d'abord être identifiés par le médecin..

L'hydrocalicose, qui se développe immédiatement sur les deux reins, provoque des complications en peu de temps, car l'organe apparié n'est pas en mesure de nettoyer indépendamment tout le liquide qui y pénètre.

Complications de l'hydrocalicose et son diagnostic

Lors de la confirmation du diagnostic, le médecin met l'hydrocalicose rénale, ce qui signifie une maladie grave, dont le manque de traitement conduit au développement rapide de complications désagréables et souvent dangereuses.

Ceux-ci inclus:

  • hydronéphrose - expansion rapide et agressive du CLS (système pyelocaliceal), ainsi que le cours de la destruction des tissus;
  • urosepsie - le développement d'une inflammation aiguë dans les organes urinaires causée par le développement d'une infection en eux;
  • insuffisance rénale survenant à la fois sous forme normale et avancée.

Pour cette raison, ce diagnostic ne doit pas être ignoré, car un rein complètement atteint nécessite une élimination immédiate.

Le diagnostic de la maladie ne contient aucune procédure dangereuse ou complexe - toutes les méthodes de diagnostic sont assez faciles et rapides..

Le médecin prescrira au patient l'examen complet suivant:

  1. Tests de laboratoire. Ils comprennent un test d'urine et de sang pour évaluer le type de maladie et sa cause possible..
  2. Ultrason À l'aide d'infographies, les médecins pourront déterminer si le patient présente une stagnation rénale et une expansion du bassin ou du calice. De plus, avec l'aide de cette étude, il est possible de comprendre avec précision la cause de la maladie, ainsi que d'évaluer le degré d'inflammation de l'organe.

Si ces méthodes de diagnostic ne peuvent pas donner une image complète de la maladie, le médecin prescrira au patient des méthodes de diagnostic radiologique, à savoir:

  • MSCT (tomodensitométrie multispirale);
  • angiographie.

Dans ce cas, le patient ne doit pas ignorer les procédures de diagnostic du médecin traitant, car ce n'est qu'avec son aide qu'il sera possible de diagnostiquer et de prescrire avec précision le traitement approprié. Surtout, sauter les procédures ne vaut pas la peine quand il s'agit de la santé de l'enfant.

Le médecin, en fonction de l'état actuel de la personne, prescrit lui-même telle ou telle procédure. À leur sortie, il doit effectuer une enquête auprès du patient, découvrir les symptômes et la cause possible du développement de la pathologie. En outre, il devrait demander si le patient a d'autres maladies du système urinaire..

Si une personne a reçu un diagnostic d'hydrocalicose rénale, un traitement doit être effectué non seulement pour les symptômes désagréables, mais également pour éliminer la cause sous-jacente de la maladie.

La thérapie de cette pathologie est aujourd'hui réalisée de deux manières: conservatrice et chirurgicale.

Dans le premier cas, le patient se verra prescrire les groupes de médicaments suivants:

  • antispasmodiques (il s'agit notamment de Spazmalgon, No-shpa, Papaverin, Riabal);
  • analgésiques (Ibuprofène, Movalis);
  • les diurétiques (il s'agit à la fois de médicaments et de recettes alternatives);
  • composés antibactériens nécessaires à la prophylaxie (Palin, Nitroxolin);
  • uroseptiques créées sur une base naturelle (Kanefron, Urolesan, Hofitol).

Seul le médecin prescrit la posologie et le type de médicament, en tenant compte, en plus des résultats des tests, de l'âge et du poids du patient.

La deuxième étape importante de la technique de traitement est l'élimination et la prévention des conséquences de la maladie.

Ceux-ci inclus:

  • traitement et prévention des maladies urinaires (cystite, pyélonéphrite, etc.);
  • amélioration de la nutrition des reins et normalisation de la circulation sanguine en eux (cela se fait à l'aide de pentoxifylline ou de médicaments Trental);
  • hémodialyse avec signes d'échec;
  • respect d'un régime spécial prescrit par un médecin.

Le médecin ne prescrit un traitement chirurgical de la maladie que si le médicament n'a pas donné un effet thérapeutique positif..

Toute méthode de traitement chirurgical décrite ci-dessus n'est prescrite que par un médecin après un examen complet du patient et des mesures de diagnostic.